21
Déc
2012

© Olivier Ménégole, www.ledessindelasemaine.fr

Dans la lignée, pour une fois que je zappe sur la télé, je suis tombé sur la nouvelle émission de W9 “au coeur de l’étrange”, que je signale comme étant non seulement, de très loin, la pire ânerie qu’il m’ait été donné de voir depuis belle lurette, mais surtout une émission scandaleuse, destinée à foutre la trouille aux téléspectateurs les plus fragiles (en particulier le “Stockez de la nourriture, cherchez un abri sûr, etc”). Chapeau !

14 réponses à On reste sur sa faim…

  1. Fabrice Le 21 décembre 2012 à 22h49
    Afficher/Masquer

    Ce qui est encore plus tragicomique c’est si il y avait eut apocalypse qui se serait soucié des informations qu’ils donnaient, mais bon cela prouve bien que l’on distrait nos citoyens afin que personne ne se soucie de l’actualité nationale ou internationale.

    Une nouvelle forme de “du pain et des jeux” comme quoi les plus anciennes recettes sont celles qui marchent le mieux, triste mais bon puisque la majorité s’en contente pour le moment …


  2. Marcus Le 22 décembre 2012 à 03h23
    Afficher/Masquer

    Excellent, on ne parle pas assez de la faim dans le monde, comme si c’était l’affaire des ONG uniquement.

    C’est un scandale permanent !


  3. Tikehau Le 22 décembre 2012 à 08h57
    Afficher/Masquer

    Bien sûr qu’il faut stocker de la nourriture !

    N’avez vous pas remarqué que la grande distribution fait du discount sur la marchandise qui vient à se périmer sous 2 jours, que Système U à le weekend dernier soldé à 50 % les jouets de Noël en raison de la chute des ventes de – 30 % par rapport à l’an dernier à la même période.

    Mais ceci n’est que la partie visible de l’iceberg. Les fournisseurs ne livrent plus avec régularité leurs produits car les tensions sur les prix les étranglent. Il n’y a qu’à constater les faillites et licenciements dans l’industrie de l’alimentaire.

    Le problème c’est qu’il n’y a plus que la promo qui fait vendre. Un sursaut de consumérisme arrangerait les indices de fin d’année.

    Tout va très bien Madame la Marquise, tout va très bien…


    • Jack Le 22 décembre 2012 à 17h50
      Afficher/Masquer

      Les gens ne veulent, ou ne peuvent, pas comprendre qu’avec les systèmes de distributions modernes (flux tendus, o stocks, …) en cas de crise grave, les rayonnages des magasins seront vides en 2 ou 3 jours. Les DAB, de 1 à 2 jours. Alors, sans tomber dans des délires survivalistes, avoir quelques provisions à la maison, ça peut aider.


      • Tikehau Le 22 décembre 2012 à 18h09
        Afficher/Masquer

        Au delà de la “compréhension” des systèmes, pouvez vous croire un instant qu’en faisant des provisions pour les prochaines semaines vous serez sauvé ? Ceux qui font des provisions seront les premiers qui se feront voler et plus encore si … affinités. L’avenir de l’humanité ne peut être que collectif car c’est de la somme des individualismes que la planète est malade. Le principe dominant étant tout ce qui est à moi n’a pas a être partagé et après moi le déluge !


  4. Feelgood Le 22 décembre 2012 à 09h28
    Afficher/Masquer

    Et si le 21 décembre était vraiment la fin du monde, la fin de celui que l’on a connu, avec ses dettes, ses déficits, son injustice, sa doctrine capitaliste, son insolence, son ego démesuré, sa hargne, son snobisme, son m’en foutisme de la vie des gens.
    Personnellement je suis pour la fin de ce monde, oui !!


    • Jack Le 22 décembre 2012 à 18h00
      Afficher/Masquer

      Idem. J’étais sur de mourir sans jamais voir la fin de ce système monstrueux et débile. Et aujourd’hui, je le vois s’effondrer, pan après pan, tout autour de moi!


      • step Le 23 décembre 2012 à 17h02
        Afficher/Masquer

        même analyse, d’une certaine façon le “changement d’époque” est en train de se produire, seulement quand tout le monde cherche une destruction puissante et mono-inspirée, nous tournons la page de cette époque de gâchis du fait des multiples destructions cachées et diverses de ce système économique et social.

        En attendant, bonnes fêtes à tous et que vous voeux se réalisent (en particulier ceux d’un monde plus libre, plus heureux et plus juste). Le reste, on peut s’en passer et on s’en passera parce qu’avant d’en arriver là, on va tous tester ensemble la validité de la théorie du ruissellement.


  5. fabien775 Le 22 décembre 2012 à 09h31
    Afficher/Masquer

    Il me semble que l’on est au bout du bout d’un système qui n’arrivera plus à se relever des turpitudes qu’il a connu. L’ égoisme et l’individualisme a gagné. Je ne crois pas que l’on puisse compter sur les jeunes pour tenter de changer ce système, Ils vivent dans le court terme.


    • marcos Le 22 décembre 2012 à 12h58
      Afficher/Masquer

      les jeunes, toujours les jeunes, les jeunes d’hier son les vieux d’aujourd’hui et quand ils étaient jeune je pense pas qu’ils étaient mieux que ce d’aujourd’hui…


      • step Le 23 décembre 2012 à 17h09
        Afficher/Masquer

        ce sont souvent les déconvenues qui amène la maturité, et après une génération qui n’a pas vraiment eu de vrai gros soucis, le retour de manivelle arrive. L’espoir est donc permis. En tout, je suis d’accord sur le fait qu’il n’y a rien à attendre d’une population si on entretient le mensonge sur les défis à venir. Mais les mensonges ne durent que tant que les apparences peuvent etre sauvées. Une fois devant la réalité, je ne suis pas sur qu’on ne puisse pas obtenir soit des réactions catastrophiques soit des réactions salvatrices.


  6. Incognitototo Le 22 décembre 2012 à 14h19
    Afficher/Masquer

    Toujours aussi cons ces journalistes et/ou leur rédac-chef qui les a envoyés là-bas…

    Si cette fin du monde avait eu lieu de toute façon, ils n’auraient pu la raconter à personne… et si elle n’a pas lieu, quel intérêt d’être là-bas ;o)))

    Ha oui, j’oubliais, ça aurait fait tellement de la “bonne info” qu’il y ait des incidents, si des hordes de tarés avaient débarqué… vraiment pitoyable cette médiacratie…

    Je suis sûr que ce soir, il n’y aura aucun journaliste pour une fête dans un squat où vivent 300 maliens avec femmes et enfants, qui attendent depuis 3 ans, d’être relogés… mais d’une certaine façon tant mieux… ;o)))

    Y a quelqu’un ? En fait, nous sommes tous en train de nous parler de l’au-delà, nous avons tous basculé dans le monde de l’absurde, de l’insensé et du futile, mais nous ne le savons pas… ;o)))


  7. Téji Le 22 décembre 2012 à 19h01
    Afficher/Masquer

    intéressant commentaire hier midi sur France Inter, que je synthétise (sans doute mal) en ces termes :
    les médias, sensés rapporter et commenter des faits, créent du non-événement sans fait, puis le fait est créé de toutes pièces par l’afflux de journalistes en un lieu hypothétique où il ne se passe rien… et c’est ce fait-là qu’on se met à commenter !
    en gros : vive les médias !

    et pendant ce temps-là… voir le 1er dessin !
    pour eux, la fin (faim) du monde, c’est tous les jours, donc au moins ils seront entraînés !


    • step Le 23 décembre 2012 à 17h12
      Afficher/Masquer

      eh oui car l’évènement n’est pas la fin du monde mais le déplacement des journalistes en vue d’une non-fin du monde. Ou comment le journalisme se regarde le nombril car l’actualité, c’était de parler d’eux même.


Charte de modérations des commentaires