Les Crises Les Crises
17.décembre.201217.12.2012 // Les Crises

[Scission des banques] Précisions

Merci 0
J'envoie

Après un week-end riche en retours suite à la sortie du Verbatim (insultes, accusations, voire intimidations – mais, surtout, remerciements), je tenais à préciser 2 points.

Le premier est que oui, ce travail est bien le résultat du travail de l’association DiaCrisis, et d’elle seule. Non, personne n’est derrière nous… Oui le document est très pro, mais oui, il a été fait par une dizaine de membres qui ont passé de nombreux jours à fouiller Internet, et mis en page par un seul membre dont c’est justement le métier – l’avantage d’avoir bientôt 1 000 membres… Et même, le coût a été nul, il a “juste” nécessité du temps de bénévolat de citoyens engagés – eh oui, cela existe… Bref, bienvenue dans le XXIe siècle…

 

Le second concerne les banquiers. Je l’ai dit à plusieurs reprises, et je le répète. Sur les 400 000 employés de ce secteur, je pense que 390 000 sont honnêtes – disons la même proportion que dans le reste de la population… Je suis donc régulièrement outré quand je vois que des chargés de clientèles en agence ont été molesté, alors qu’il ne sont pas pour grand chose dans nos soucis (ils subissent même souvent un fort stress hiérarchique pour leur faire vendre des produits “limites”).

Le souci vient de l’hyper-spéculation, de la finance casino, et de la mauvaise gouvernance.

De même, d’ailleurs, la masse des traders fait un travail peu intéressant, et n’est pas terriblement bien payée. Seule une fraction touche des bonus totalement indécents (l’inégalité règne aussi en maître chez les traders…).

Bref, je n’aime pas les boucs émissaires faciles – qu’ils soient immigrés ou banquiers – les responsabilités sont larges…

Non, le souci est, pour moi, principalement structurel. Pour faire simple, on a tout dérégulé en passant au financiarisme laissez-fairiste, et on se retrouve donc avec la loi de la jungle. Tout comme on le serait si on supprimait les lois (et donc le code pénal…). Bref, le système, sans règle, est devenu court-termiste ; il crache beaucoup d’argent à court terme, mais file vers sa faillite. C’est “stupide”, mais c’est la conclusion logique de la dérégulation.

En re-régulant (en l’espèce en scindant les banques), on réconciliera les Français avec leurs banques, et on renforcera ces dernières. Car oui, répétons-le, l’idée est juste de répartir les activités entre deux groupes, pas de les réduire à ce stade (ce sera le problème suivant à traiter, mais allons y par étapes, sinon on risque surtout de n’aller nulle part…).

La banque commerciale, recentrée, sera plus forte, car elle inspirera désormais toute confiance. Et elle pourra acheter les produits qui lui sont indispensables (et seulement ceux-ci) aux banques d’investissement. Celles-ci, recentrées, avec un management et un actionnariat dédiés, ira aussi vers plus de prudence.

En conclusion, on ne demande à ce stade que de revenir au paysage bancaire de 1995 !

Évidemment, il y aura encore beaucoup à faire quand on y sera, mais au moins, nous aurons avancé dans la bonne direction (et les réactions des banques nous montrent que c’est la bonne direction…) – à laquelle nous tournons le dos depuis 30 ans…

46 réactions et commentaires

  • Surya // 17.12.2012 à 06h34

    Liquider les établissements insolvables et protéger réellement les activités de banque traditionnelles permettrait de restaurer quelque chose qui a disparu depuis plusieurs années : la confiance dans le système bancaire.

      +0

    Alerter
    • celimen // 17.12.2012 à 08h25

      Avant la liquiditation il y’ a heureusement d’autres outils moins “définitifs”…restructurations, recapitalisations, procedures de sauvegardes, changement des équipes dirigeantes, etc…

        +0

      Alerter
      • Surya // 17.12.2012 à 09h45

        Je suis favorable à l’échange dette/capital dans le cas où la situation financière d’un établissement bancaire en péril est encore rattrapable.

          +0

        Alerter
  • Fabrice // 17.12.2012 à 07h07

    bravo pour le travail fourni souhaitons qu’il aboutisse enfin à une séparation totale, votre commentaire est parfaitement vrai, s’en prendre à son conseiller financier pour les errements de la banque d’investissements est aussi idiot que d’agresser un non-grèviste lors d’une grève dans les transports en commun (quoi qu’en général l’agression relève de la non réflexion).

    j’ai d’ailleurs fait connaître à mon conseiller financier votre site qui l’a grandement intéressé avant son départ pour un nouveau poste.

      +0

    Alerter
  • Imotepe // 17.12.2012 à 08h13

    Bonjour,
    En tant que lecteur, je remercie et félicite toutes celles et ceux qui ont participé à ce travail sur un sujet aussi épineux.
    Pour ma part, l’essentiel du débat a permis de démontrer la force des lobbies.
    Rendez-vous compte des discours “mensongés” qui ont été débité sur les chaînes tv et radio !
    Rendez-vous compte de ce chantage : “attention, si vous séparez nos banques, l’argent sera plus chère !!”. Leur chantage n’est-il pas déjà à l’œuvre ? Qui entretien la pénurie de liquidité ?
    Personnellement, je pense que le secteur bancaire est stratégique (autant que l’acier) et devrait revenir à sa source : l’intérêt général. Si nous coupons le robinet du “fric” tous les toxicos sortiront du bois et l’économie pourra s’engager vers la 3ème révolution industrielle….
    Cordialement.

      +0

    Alerter
  • Tienne // 17.12.2012 à 08h51

    Tous ces efforts ne servent à rien Olivier. La réforme proposée va être parfaite.
    La preuve:
    http://alternatives-economiques.fr/blogs/berger/2012/12/16/%C2%AB-messieurs-les-banquiers-a-vous-de-couper-les-premiers-%C2%BB/

      +0

    Alerter
    • Téji // 17.12.2012 à 09h19

      @Tienne :
      “On ne fera pas un monde différent avec des gens indifférents.”
      Arundhati Roy
      lien intéressant, au demeurant 😉

      @Olivier :
      “Toute vérité passe par trois étapes :
      d’abord elle est ridiculisée,
      puis elle est violemment combattue,
      enfin elle est acceptée comme une évidence.”
      Arthur Schopenhauer
      -> il semble que l’on soit déjà à la phase 2 😀

      “Bref, bienvenue dans le XXIe siècle…”
      ou dans le “monde d’après” de Franck Biancheri !
      ben oui, ceux qui s’accrochent à leurs vieilles prérogatives ne vont même pas comprendre ce qui va fatalement arriver tôt ou tard…

        +0

      Alerter
  • Jacques Payen // 17.12.2012 à 08h57

    Monsieur, vous tenez un discours juste et précis. C’est ce qui fait sa force. Merci.

      +0

    Alerter
  • jp // 17.12.2012 à 09h12

    Olivier c’est folie d’affaiblir les banques, surtout les grandes
    c’est un très mauvais combat
    elles sont des outils indispensable de développement des entreprises
    ce qui serait le bon combat serait de lutter pour le transparence des marchés
    et pour cela il n’y a qu’un seule façon de procéder : les marchés centralisés sous contrôle d’autorités indépendante

      +0

    Alerter
    • celimen // 17.12.2012 à 09h34

      @Olivier
      en même temps on pourrait te rétorquer pour l’affaire Kerviel et autres que ce sont les actionnaires qui ont pris leurs pertes, pas les épargnants ni l’état, ce dernier étant intervenu en situation de crise de liquidités et de faiblesse extreme du systeme financier, sans que cela lui est couté un rond!
      Toute cette perte de capitalisation boursière des banques, ce sont les actionnaires (je ne les plaint pas) qui les ont essuyées!
      Reste le cas de Dexia, qui là effectivement nous coute 1 ou 2 milliards, et dont les difficultés proviennent surtout de ses activités de financement, peu de celles d’investissement…

        +0

      Alerter
      • step // 17.12.2012 à 09h39

        si c’était un problème de liquidité le financement par la bce aurait été une solution. Il y a un problème de solvabilité inter-bancaire, c’est à dire une vrai question de confiance.

          +0

        Alerter
        • celimen // 17.12.2012 à 11h20

          @Step
          le moment est peut-être mal choisi de découper les banques maintenant, s’il faut rétablir la confiance…
          nos amis anglosaxons vont encore se gaver sur notre dos!

            +0

          Alerter
          • step // 17.12.2012 à 13h14

            de papier monnaie celimen, de papier monnaie. Combien ça vaut le papier monnaie en période d’impression illimitée de quantité par la banque centrale ?
            Je veux bien les laisser se goinfre d’un probable futur rien.

              +0

            Alerter
          • Celimen // 17.12.2012 à 13h51

            Donc vos propositions cachent le souhait de notre propre aneantissement?
            Ou bien vous etes du genre coco et du passe vous voulez faire table rase…c est un point de vue…
            Je crois que je vous mettrai volontier au cachot pour collusion avec l ennemi…;-)

              +0

            Alerter
      • celimen // 17.12.2012 à 11h14

        @Olivier
        d’accord pour dire qu’il y’ a un gros problème de régulation, mais n’oublions pas que les banques françaises ne sont pas responsables de la crise!
        Ou en tout cas je les mettrais en bas de la longue liste des responsables…
        (clin d’oeil à nos amis excités de la gachette…)

          +0

        Alerter
      • Christophe Vieren // 18.12.2012 à 18h25

        @Celimen : rappelons tout de même qu’une part des pertes présumées dues à M. Kerviel (d’où un procès à charge contre lui uniquement, dédouanant sa hiérarchie) a pu être déduite de l’impôt sur les bénéfices (carry back), soit 1,1 milliard de manque à gagner de recettes publiques !

          +0

        Alerter
    • Stéphane Grimier // 17.12.2012 à 10h00

      très bonne idée jp !

      “les marchés centralisés sous contrôle d’autorités indépendante”

      Oui voila, et une autorité indépendante du peuple…. évidement.
      Comment n’y avait-on pas pensé plus tôt ?

      Si on pouvait d’ailleurs se séparer de ce peuple gonflant, et niais, ca ne serait que du temps de gagné.
      Que des banquiers ! Pensez donc, le paradis pour certains, n’est ce pas.

      Quand le parasite croit, et fait croire qu’il peut se passer de son hôte, voire même carrément qu’il est indispensable à sa survie….

      On pourrait penser que c’est vrai si au moins ces gens la créaient quelque chose, OR, ils ne créent RIEN, pas meme les conditions d’un bon financement de l’économie, SON BOULOT… c’est dire l’imposture Historique, des banquiers et de votre commentaire.

      Bonne journée.

        +0

      Alerter
    • Surya // 17.12.2012 à 10h03

      “c’est folie d’affaiblir les banques, surtout les grandes”

      – c’est sûr qu’avec des niveaux de levier compris entre 25 et 45 les grandes banques françaises vont très bien 😉

      “elles sont des outils indispensable de développement des entreprises”

      – oui; surtout le trading algo ou la manipulation de cours avec les dérivés (haaaa les fameux short de JPM et HSBC sur l’Or et l’Argent)

        +0

      Alerter
  • HARDROC // 17.12.2012 à 09h49

    Les banquiers ont réalisé en 2008 que la banque universelle était le moyen de prendre en OTAGE tous les déposants, leurs comptes courants et leur épargne/assurances-vie. Sarko, qui avait au moins l’avantage de comprendre vite ce genre de langage (sinon c’était casse toi pov con), a convaincu ses collègues européens de l’urgence d’une garantie des Etat vis à vis de leur plateforme électorale. De toute façon, ce sont les citoyens qui s’auto garantissent, c’est à dire mutualisation d’un risque global, donc non assurable, comme la guerre … ça ne mange donc pas de pain, et ça évite le bank run. C’ était bien joué en termes tactiques.
    Il fallait ensuite s’attaquer à remédier à cette situation, c’est à dire à la séparation des activités spéculatives, mais les bonnes intentions du discours de Toulon sont restées lettre morte, faute d’une volonté politique. Cela prouve au moins qu’il avait bien vu le problème.
    Mais qui les aura assez touffues pour attaquer les banques, alors qu’elles détiennent toujours un pouvoir de nuisance significatif dans cet environnement insalubre où Ponzi est roi ? où les électeurs sont toujours susceptibles d’être pris en otage… paradoxe du prisonnier.
    On peut craindre que la complexité et l’imbrication des intérêts ne conduisent qu’à l’immobilisme, c’est à dire que l’on continue à foncer vers le mur.
    Mais la foi peut déplacer des montagnes et faire des miracles, alors respect, Mr Berruyer.

      +0

    Alerter
  • JoeChip // 17.12.2012 à 10h07

    “c’est folie d’affaiblir les banques, surtout les grandes
    c’est un très mauvais combat
    elles sont des outils indispensable de développement des entreprises”

    De ce que je vois, elles permettent surtout aux petits entrepreneurs de se fourvoyer dans des business où en définitive ils se retrouvent à bosser des 60h / semaine minimum, non pour s’enrichir mais essentiellement pour payer des intérêts à la banque, et donc enrichir ses actionnaires, sans que ceux-ci aient à faire quoi que ce soit.

    Il faut m’expliquer en quoi cela est utile pour tous.

      +0

    Alerter
  • Salva // 17.12.2012 à 10h22

    Ce ne serait pas étonnant que, si une vraie séparation des banques de dépôts et d’affaire ait lieu en France, ce pays face l’objet d’une attaque via les agences de notation…

      +0

    Alerter
  • HARDROC // 17.12.2012 à 10h34

    J’ajouterai à mon post précédent que la financiarisation / mondialisation / abus du crédit, etc…. relèvent d’une tendance généralisée au laxisme dans toute la société, et les citoyens / consommateurs n’ont pas été les derniers à revendiquer toujours plus. Plus de DROITS, aucuns devoirs, l’argent facile, la perte de lien entre le mérite et le resultat.
    Alors il ne faut pas jeter la pierre aux seuls financiers, même s’ils ont fait plus que suivre la tendance. Chacun des acteurs peut se sentir un peu responsable de la situation.
    Cette marche vers la facilité s’auto-entretient, et recule toujours plus les bornes qu’une moralité naturelle avait posée au fil des siècles.
    Cela résulte sans doute de la facilité de vie procurée par l’ énergie bon marché, la généralisation progressive des escalves-Kw, les grands satans (les ayathollas ne disent pas que des bêtises) que sont la TV, la bagnole et autres technologies bidon. Le balancier reviendra un jour dans l’autre sens, quand le retour par la force à des préoccupations plus réalistes et essentielles aura fait son effet.
    Non sans douleur, mais c’est ainsi que cela fonctionne, hélas.

      +0

    Alerter
    • celimen // 17.12.2012 à 11h02

      @Hardroc
      je vous rejoins parfaitement sur votre début pour dire que nous avons tous été responsables de cette crise du crédit et de l’argent facile, d’ailleurs nous avions voté en 2007 pour une personne qui souhaitait accélérer dans le mur avec ses crédits hypothecaires rechargeables, deduction interets d’emprunts et j’en passe…
      Et une personne qui aurait proposé à l’époque le contraire, des restrictions ou plus de regulation aurait été lynché par la foule ou ignoré (comme françois berou?)…
      C’est tout de même aux politiques que revient la charge d’éclairer le peuple, mais on en est loin avec la plupart qui sont opportunistes, et la foule est individualiste et ingrate…
      en revanche je ne vous suis pas du tout dans votre “jihad” 😉 à la fin … il y’ a bien sûr d’autres outils démocratiques à notre disposition que la violence…
      Tenez le droit d’initiative citoyenne européenne par exemple…
      Oh c’est ballot c’est vrai j’ai oublié: nous sommes contre la constitution europenne, quelle surprise!!

        +0

      Alerter
      • tchoo // 17.12.2012 à 16h36

        @celimen
        Vous avez la généralisation facile, parlez donc pour vous et laissez les autres en faire de même.
        Je me rappelle avoir demandé à mon banquier ce qu’était les prêts hypothécaire et après une longue discussion avoir conclue que c’était une folie, il n’osa pas être d’accord avec moi, depuis il est plus affirmatif!

          +0

        Alerter
    • JoeChip // 17.12.2012 à 11h30

      Nan mais non, vous avez peut-être été, vous, tous responsables parce que vous avez eu l’argent facile, mais bon, ne généralisez pas votre cas à chaque individu de la société…

        +0

      Alerter
      • celimen // 17.12.2012 à 11h38

        La preuve qu’on peut généraliser, pour qui a t on voté majoritairement en 2007?

          +0

        Alerter
        • JoeChip // 17.12.2012 à 11h48

          ah oui, quand même… genre 52% des votants au deuxième tour = 100% des individus composant la société ?

          Quel est donc pour vous le sens du mot “preuve” ?

            +0

          Alerter
          • celimen // 17.12.2012 à 11h54

            çà fait beaucoup de monde quand même…c’est structurant…
            lol et puis je répondais aussi à votre remarque disant que ce ne serait que mon seul cas…

            je crois que vous êtes parti dans de la pure mauvaise foi donc si vous voulez bien je prends congé de vos remarques…

              +0

            Alerter
          • JoeChip // 17.12.2012 à 12h10

            Ouiiii, je suis de mauvaise foi, puisque je dis que tout le monde n’a pas profité de l’argent facile, et que je conteste votre argument selon lequel l’élection de Sarkozy en 2007 est la preuve du contraire…

              +0

            Alerter
  • titi91 // 17.12.2012 à 11h32

    Pas d’accord du tout sur le “Tous responsables”.
    Ou alors, dire que nos gouvernants sont responsables est une phrase nulle et non avenue.
    Je passerai très vite sur l’antienne “responsable mais pas coupable” des différents scandales (sang, financement politique, subprime…).
    On élit des gens, on occupe des fonctions à responsabilité, on les assume.
    La folie du crédit, c’est la FED, pas le pauvre clampin (peu doué en maths) à qui on VEND un crédit revolving pour finir le mois. Catastrophe assurée.
    J’arrête là, sujet très vaste.

      +0

    Alerter
    • celimen // 17.12.2012 à 11h48

      Si si nous avons besoin de nous retourner en arrière et regarder si nous aussi n’avons pas une contribution à cette crise.
      Qui a voté en 2007 pour une personne qui proposait une politique contra-cyclique au boom que l’on connaissait??
      C’est bien tout le contraire, je ne veux pas jeter trop la pierre à Sarkozy mais avouez que nous ne regardons pas à 2 fois entre des candidats qui nous font des promesses alléchantes (UMP/PS) ou flattent nos pires instincts (FN, front de gauche) et ceux qui ne nous promettent que du sang et des larmes…

        +0

      Alerter
      • tchoo // 17.12.2012 à 16h39

        quel pires insctints flattent le front de gauche je vous prie.
        les politiques vous dérangent?
        attendez-vous l’homme providentiel?

          +0

        Alerter
        • Celimen // 17.12.2012 à 18h50

          Les haines de toute sorte ne m interessent pas comme programme politique…
          Non pas des hommes providentiels mais des electeurs providentiels oui; essayez un peu de faire le back testing des hommes et derriere des programmes qui repondaient le mieux aux defis futurs lors des 2 dernieres presidentielles
          Je vous donne mon avis:
          2007: berou meilleur (visionnaire!) que sarkozy…
          2002: jospin meilleur que chirac (villepin pas mal mais il s est brulé les ailes)

            +0

          Alerter
    • Celimen // 17.12.2012 à 16h08

      Sarkozy et sa politique betement ultra-procyclique je voulais dire bien sur…

        +0

      Alerter
  • Diego // 17.12.2012 à 12h56

    G. Orwell : « En ces temps de tromperie, dire la vérité devient un acte révolutionnaire. »

    Heureusement, il reste quelques personnes pour défendre les citoyens de l’oligarchie financière.

      +0

    Alerter
  • G L // 17.12.2012 à 15h02

    Bon, j’ai parcouru le document en question et à quelques exceptions près il m’a fait l’effet que ceux qui y sont cités se soucient surtout de ce qu’on pensera d’eux quand la suite de l’histoire sera connue.

      +0

    Alerter
  • Incognitototo // 17.12.2012 à 16h50

    @ Olivier,

    Comment ça, “voire des intimidations” ??? J’espère que tu nous feras partager ça, que tu n’hésiteras pas à nous demander de l’aide si besoin, et qu’en tout état de cause tu n’hésiteras pas à porter plainte, si ça devait se reproduire.

      +0

    Alerter
    • cécankonvaoù // 17.12.2012 à 19h09

      Solidaire de ce mail à 100% !

        +0

      Alerter
  • TZYACK // 17.12.2012 à 18h14

    Finalement, c’est une histoire de “leviers” qui se transforment en “ciseaux” !

      +0

    Alerter
  • Patrick Luder // 17.12.2012 à 19h11

    Ouafff, j’me marre … quelques bénévoles s’attaquent au tout puissant lobby financier, bourrés de fric à n’en plus savoir quoi faire … C’est trop beau, c’est top !!!

    Et même si je n’y suis pas pour grand chose, VIVA DIACRISIS ….

      +0

    Alerter
  • Blackisto // 17.12.2012 à 19h43

    Un travail gigantesque qui mérite un grandbravo.

    Très bonne précision sur les “bouc-émissaire” (les commentaires anti-banquiers foisonnent ici, comme partout).
    Vous avez parfaitement compris que les salariés de la finance eux même ne sont pas fous sanguinaires et qu’ils sont favorable en majorité à une séparation… pour pouvoir exercer leur métier normalement.

    Avoir une entreprise qui spiel en bourse et qui ne peut pas faire faillite, çà n’est pas du capitalisme…

      +0

    Alerter
  • Christophe Vieren // 18.12.2012 à 18h37

    Je me permets de rappeler qu’il n’est pas nécessaire d’attendre la scission obligatoire des banques pour vous tournez vers celle qui le sont déjà plus ou moins. En tout cas qui ne font pas des crédits toxiques.
    Il y en a une en France qui s’appelle la NeF. Pour y placer ses économies, cela me semble un bon plan, avec un soupçon de préoccupations sociales et environnementales en prime. Leur site c’est LA et le docu à son sujet passé sur F2 récemment, c’est là : La banque qui veut prêter plus”.

      +0

    Alerter
    • Incognitototo // 18.12.2012 à 18h48

      Absolument !!! La Nef, la BFCC et… La Poste, dont le secteur spéculatif est quasiment inexistant…

      La réalité, c’est que nous avons déjà tous les pouvoirs de changer le monde, c’est une question de nombre de gens qui se mettent à adopter un rapport éthique à l’argent et au pouvoir… Plus de spéculateurs, si on ne leur confie plus notre argent, plus de déforestation des forêts primaires, si on n’achète plus de produit contenant de l’huile de palme, et cetera, et cetera… et surtout plus de dirigeants qui nous racontent et qui font n’importe quoi, si on voulait bien penser qu’on est tout à fait en capacité de se passer d’eux…

      Juste une question de nombre…

        +0

      Alerter
  • Christophe Vieren // 18.12.2012 à 18h45

    Suite du commentaire de “undefined” (c’est moi) : Et le rapport comparatif sur les banques françaises, c’est là : Les banques sont-elles transparentes ?

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications