Source : ACRIMED, Laurent Dauré, 02-03-2017

Emmanuel Macron est-il « le candidat des médias [1] » ? On se bornera ici à montrer modestement qu’il est au moins le candidat privilégié par Sciences et Avenir, deuxième magazine de vulgarisation scientifique le plus diffusé [2]. Histoire d’un cas de « synergie » dans le domaine de la presse…

Le moins que l’on puisse dire c’est que Sciences et Avenir a mis les petits plats dans les grands pour rendre compte de « l’événement », à savoir un entretien de deux heures organisé par le magazine entre Emmanuel Macron et cinq scientifiques (Jean-Claude Ameisen, Claudine Hermann, Axel Khan, Hubert Reeves et Cédric Villani [3]).

Quatre pages dans l’édition de mars 2017, avec le nom du candidat en (très) grand sur la couverture, et sur le site du mensuel dédié à « l’actualité des sciences », six articles et… vingt-neuf vidéos [4] !

Dans Sciences et Avenir (et Macron), les autres candidats sont marrons

Il ne nous appartient pas de commenter ici le contenu des échanges dont le thème général était « Quelle place pour la science en France ? » Toutefois, sans sortir du rôle d’Acrimed, on peut constater que le « débat »annoncé sur la couverture du magazine ressemble plutôt à une audience accordée par Emmanuel Macron à cinq scientifiques de renom : une audience qui met le candidat et ses idées en valeur, les plaçant au centre de l’attention. Cette promotion est rehaussée par la configuration de la rencontre : « cinq grands scientifiques », transformés pour l’occasion en panélistes (bienveillants), lui posent des questions pour s’enquérir de ses positions sur les différents sujets abordés.

Le mensuel justifie ainsi l’initiative : « À moins de trois mois de l’élection présidentielle, grâce à la médiation de Sciences et Avenir, les cinq éminents scientifiques […] ont pu librement s’entretenir pendant deux heures avec Emmanuel Macron, candidat qui nous avait directement fait savoir son souhait de s’exprimer sur ces sujets d’avenir . » D’où l’on comprend que c’est le fondateur d’« En marche ! » qui a demandé à la rédaction du magazine d’être reçu dans ses pages, celle-ci, manifestement soucieuse de lui donner satisfaction, se contentant de déterminer les modalités.

Sans doute consciente de l’impression que risque de produire l’accueil royal réservé à Emmanuel Macron, la rédaction précise : «  Sciences et Avenir a fait parvenir la série des questions abordées lors de cet entretien aux autres candidats à l’élection présidentielle. Leurs réponses seront publiées dans une prochaine édition du magazine ainsi que sur notre site Internet [5]. » Comme la seule édition du magazine avant le scrutin sera celle du mois d’avril (alors que le premier tour de l’élection présidentielle doit se tenir le 23 de ce mois-là), il est donc d’ores et déjà clair que les autres candidats ne bénéficieront pas du même traitement qu’Emmanuel Macron, à la fois qualitativement et quantitativement. Toutes leurs réponses seront réunies dans une même édition – on doute qu’il leur soit accordé quatre pages chacun… – et ils ne seront ni filmés ni photographiés en train de tenir en haleine des scientifiques connus.

Un internaute déclarant être un abonné de Sciences et Avenir exprime bien sur le site du magazine le mécontentement que la « préférence Macron » peut légitimement susciter chez les lecteurs d’une publication dédiée à la vulgarisation scientifique :

Le seul mathématicien médiatique de France est… pro-Macron

Il y aurait un travail spécifique à faire sur la médiatisation de Cédric Villani, l’un des cinq membres du panel de scientifiques sélectionnés par Sciences et Avenir (voir quelques réflexions à ce sujet en annexe). Ce mathématicien est un soutien officiel de l’ancien locataire de Bercy. Il le dit très explicitement dans cette intervention lors du meeting d’Emmanuel Macron à Lyon (4 février 2017) ou dans cet entretienaccordé à Mediapart (24 février 2017). Pourquoi la rédaction de Sciences et Avenir n’a-t-elle pas informé les lecteurs de cet élément d’appréciation important ? Cela leur aurait permis de comprendre pourquoi le mathématicien n’a cessé de tendre des perches fraternelles à son candidat lors de l’échange avec les cinq scientifiques, comme celle-ci par exemple : « Les grandes universités se plaignent de ne pas avoir vraiment d’autonomie, de rester contraintes face à la puissance publique concernant l’utilisation de leur budget [6]. »

Une étonnante « synergie » entre Sciences et Avenir et Challenges

Le « débat » publié par Sciences et Avenir n’a pas été sans écho, du moins au sein du groupe Perdriel, détenu à 93 % par l’industriel [7] et homme de presse Claude Perdriel, cofondateur – avec Jean Daniel – du Nouvel Observateur et fondateur du Matin de Paris [8]. Celui-ci possède également l’hebdomadaire économique Challenges [9].

On comprend immédiatement le concept de « synergie » dans un groupe de presse en prenant connaissance de l’article de Challenges.frqui rend compte de « l’entretien événement » de Sciences et Avenir ; la rédaction du site le présente complaisamment ainsi : « Alors que ses adversaires lui tirent leurs meilleures flèches, brocardant son absence de programme (dont la présentation détaillée est prévue début mars), ironisant sur ses sorties de route (la colonisation ; la manif pour tous), Emmanuel Macron s’intéresse au temps long, voire très long, celui de la recherche scientifique, de la transition écologique, de l’avenir de la planète dans les colonnes de Sciences et Avenir ».

Et l’on est d’autant moins surpris par cette synergie qu’Emmanuel Macron a fait la Une de Challenges sept fois, entre août 2012 et février 2017. [10]

On sera d’autant moins stupéfait par cette prévenance que Challenges.frpubliait le 16 octobre 2016 un très long entretien en trois parties du marcheur en chef, alors qu’aucune autre personnalité politique n’a bénéficié d’un tel privilège. Et, pour couronner le tout, dans un éditorial paru le 30 janvier dernier sur le site de l’hebdomadaire, l’éditorialiste Maurice Szafran entend démontrer – c’est le titre – « Pourquoi Emmanuel Macron n’est pas le candidat des médias, ainsi que nous l’avions relevé dans cet article : « À Challenges, une voix s’élève contre le Macron-bashing médiatique ».

Une coïncidence troublante : un propriétaire macronphile

Évidemment, il n’est nul besoin d’imaginer une intervention directe du propriétaire sur les deux organes de presse, et notamment sur Sciences et Avenir, dont il est le président et directeur de la publication, bien qu’il ait la réputation d’être particulièrement interventionniste, comme on le voit dans le documentaire de Raymond Depardon sur les débuts du Matin de Paris – Numéros zéro (1980) [11] – et comme le confirme le rôle qu’il a joué dans le licenciement d’Aude Lancelin de la rédaction de L’Obs. [12]

Ce serait donc – peut-être ou sans doute ? – en toute « indépendance » (puisque c’est le mot qui lui conviendrait) que la rédaction de Sciences et Avenir a choisi de privilégier Emmanuel Macron. Et Claude Perdriel a alors tout lieu de se réjouir de cette coïncidence bienvenue. En effet, ce dernier, aujourd’hui âgé de 90 ans, soutient très officiellement la candidature d’Emmanuel Macron à l’élection présidentielle. Il retrouve chez celui-ci « quelque chose de Mendès France », le considère comme « un homme libre qui dit ce qu’il pense et qui réfléchit »« très cultivé » et allant « au fond des choses » [13].

Pourtant, Claude Perdriel a souhaité nuancer son soutien. Il déclarait ainsi au Figaro (24 octobre 2016) : « Soyons précis : je n’ai pas dit que je “soutenais” Emmanuel Macron. Ses idées sont salutaires. Elles apportent une perspective de changements qui manquait dans le débat politique et idéologique. Jamais la bataille droite-gauche n’a été aussi violente. Dans ce contexte, j’apprécie qu’Emmanuel Macron “parle vrai”, qu’il cherche des solutions novatrices. J’écoute Macron et j’entends la musique, les paroles de Mendès France, de Mauroy, de Rocard ou de Delors – ceux qui incarnent cette gauche à laquelle je me suis toujours référé. » Et il ajoutait : « Ces réflexions, cet éventuel engagement, n’engagent que moi et non pas Challenges. »

Dans la même interview, il affirmait qu’il n’exerce aucune pression pro-Macron : « Notre journal s’est doté d’une charte et nous tenons à ce qu’elle soit respectée […]. À l’intérieur d’un journal règne un pluralisme d’opinions, c’est cela qui est merveilleux. »

À en juger par le merveilleux pluralisme d’opinions qui règne dans les magazines que Claude Perdriel dirige, on est en droit de se demander à quoi sert la charte éthique dont il semble si fier ? Et qui est chargé de la faire respecter ?

* * *
Challenges a évidemment le droit de soutenir Emmanuel Macron si c’est le souhait de la rédaction, et pas seulement du propriétaire. Mais autant le dire clairement, nier l’évidence de ce soutien serait une insulte à l’intelligence des lecteurs (trois couvertures en trois mois…).

Mais le cas de Sciences et Avenir est différent compte tenu de l’objet du magazine. Nous peinons à croire que la rédaction d’un mensuel dédié à l’actualité des sciences approuve collectivement d’être mise au service du candidat préféré de l’actionnaire du titre. La directrice de la rédaction, Dominique Leglu, et le rédacteur en chef du pôle digital, Olivier Lascar, semblent consentants, mais qu’en est-il du reste de l’équipe [14] ? À cette heure nous ignorons s’il y a eu des protestations en interne [15].

Quoi qu’il en soit, élection présidentielle oblige, la chefferie éditoriale de Sciences et Avenir s’assoit sur la déontologie la plus élémentaire pour favoriser le candidat qui a la préférence du propriétaire. Avec Claude Perdriel, le pluralisme est en effet « merveilleux », c’est-à-dire imaginaire.

Laurent Dauré

* * *
Annexe : 
À propos de Cédric Villani, le très médiatique mathématicien pro-Macron

Les médias dominants semblent considérer que Cédric Villani est l’unique mathématicien français digne d’intérêt [16]. Nous ne nous prononcerons évidemment pas sur les travaux qu’il a produits dans sa discipline, nous n’en avons ni la compétence ni la vocation. En dehors de l’effet de notoriété généré par les distinctions académiques reçues et les nombreuses responsabilités exercées [17], il nous semble que cette exposition médiatique exceptionnelle pour un mathématicien s’explique par trois facteurs qui se renforcent mutuellement :  
– (1) la prédilection des journalistes pour la figure romanesque du scientifique original et un brin excentrique [18] ; 
– (2) les aptitudes de Cédric Villani à l’autopromotion ; 
– (3) sa proximité avec certains cercles de pouvoir.

Le mathématicien est par exemple l’un des sept membres du conseil scientifique de la Commission européenne [19], administrateur du think tank EuropaNova et « Young Leader » de la French-American Foundation [20], comme Emmanuel Macron, pour ne citer qu’un autre « élu » [21].

Cédric Villani a officialisé son soutien à ce dernier en février 2017. Et à qui Sciences et Avenir consacrait la couverture de son édition ce mois-là [22] ?…

[1L’expression est peut-être mal choisie, mais les articles réunis dans la rubrique de notre site consacrée au traitement médiatique de l’ancien ministre de l’Économie fournissent quelques éléments d’appréciation. De même que cette tribune de Thomas Guénolé publiée sur Marianne.net.

[2La diffusion du mensuel – 238 885 exemplaires en moyenne par numéro en 2016 (selon l’ACPM) – est inférieure à celle de son vieux concurrent Science et Vie (281 532).

[3Notons au passage que ces scientifiques sont parmi les plus médiatisés en France – il ne manque en fait qu’Yves Coppens, Boris Cyrulnik et Étienne Klein – ; c’est moins le cas pour Claudine Hermann, la seule femme du panel. La France ne compte-t-elle vraiment qu’une petite dizaine de scientifiques méritant la faveur des médias ?…

[4Il faudrait ajouter les nombreuses photos montrant les cinq scientifiques buvant les paroles d’Emmanuel Macron, ces images étant à la disposition des médias qui souhaiteraient à leur tour relater « l’événement ».

[5Cette formulation est celle qui figure sur le site du magazine, la version papier en comporte une très similaire.

[6Claudine Hermann n’est pas en reste dans ce registre : « La connexion entre le monde universitaire et le monde de l’entreprise est insuffisante ». On imagine Emmanuel Macron profondément déstabilisé par cette remarque iconoclaste.

[7Claude Perdriel a bâti sa fortune grâce à la société SFA, inventrice du Sanibroyeur.

[8Le Matin de Paris est un quotidien qui a paru de 1977 à 1987. Claude Perdriel a cédé l’intégralité du capital de L’Obs – nouveau nom du Nouvel Observateur – (et également de Rue89) aux actionnaires du groupe Le Monde : Pierre Bergé, Xaviel Niel et Mathieu Pigasse. La cession s’est faite en deux fois ; deux tiers en 2014, le tiers restant en 2016. À ce sujet et plus largement sur ses investissements dans les médias, lire cette interview de Claude Perdriel aux Échos.fr (9 janvier 2014)

[9Le groupe Perdriel possède aussi depuis juin 2016 la société Sophia Publications, qui édite Historia, L’Histoire, Le Magazine littéraire et La Recherche. Pour en savoir plus sur cette acquisition, lire cet article des Échos.fr (23 juin 2016).

[10Successivement les 30 août 2012, 27 novembre 2014, 21 octobre 2015, 18 février 2016, 8 décembre 2016, 19 janvier 2017 et 19 février 2017. On remarque la nette intensification depuis la fin de l’année 2016.

[11Nous avions programmé ce film instructif dans notre cycle de projections-débats sur le thème « À l’intérieur des rédactions ».

[12Voir notre article consacré à ce licenciement.

[13Ces propos sont issus d’une interview sur France Inter (17 octobre 2016), dont Jean-Dominique Merchet a rendu compte le même jour dans cet article publié sur le site Internet de L’Opinion.

[14Notons en passant qu’Armelle Thoraval est simultanément « Rédactrice en chef et Directrice numérique de Challenges.fr et Directrice numérique de Sciences et Avenir » (c’est précisé ici).

[15À Challenges, une motion de censure visant Vincent Beaufils (directeur de la rédaction) et Armelle Thoraval a été votée à 64 % le 24 février, mais les motifs tiennent plus à ce qui est perçu comme une absence de stratégie et une désorganisation ambiante qu’à un ras-le-bol face à la Macron-mania.

[16Il a fallu qu’Alexandre Grothendieck meure (le 13 novembre 2014) pour que les médias s’intéressent – un tout petit peu et mal – à lui et à ses travaux. Il était pourtant considéré depuis longtemps par les spécialistes comme l’un des mathématiciens les plus importants du XXe siècle. Comme Cédric Villani, il avait reçu la médaille Fields, la plus prestigieuse récompense dans le domaine des mathématiques. Alexandre Grothendieck avait par ailleurs une œuvre littéraire, avec notamment une autobiographie intitulée Récoltes et Semailles.

[18Les médias accordent beaucoup d’importance au « look désuet et baroque » (Télérama.fr, 22 octobre 2011) de Cédric Villani, « coiffé à la Chopin et habillé comme Dorian Gray »(Madame Firago.fr, 9 octobre 2010). Le scientifique, parlant lui-même volontiers de son apparence, déclare qu’il est « un peu la Lady Gaga des mathématiques » (dans l’entretien à Télérama.fr dont le titre est « Cédric Villani, “la Lady Gaga des maths” »).

[19Voir ce texte du blog de Sylvestre Huet sur Libération.fr.

[20Selon cet article de Jean-Michel Quatrepoint publié dans Le Monde diplomatique (novembre 2016), la French-American Foundation est une « fondation privée [qui] organise des séminaires de deux ans où une douzaine de jeunes Français côtoient les élites américaines de la même classe d’âge. Officiellement, l’objectif est de favoriser le dialogue franco-américain. En réalité, il s’agit de bien faire comprendre aux futurs décideurs français – entrepreneurs, responsables politiques, journalistes – les bienfaits de la mondialisation à l’anglo-saxonne. »

[21Consulter la page Wikipédia de la fondation pour une liste étoffée des « Young Leaders ».

[22C’est-à-dire le numéro qui précède celui avec Emmanuel Macron et le panel de scientifiques

---

86 réponses à Sciences et Avenir se met en quatre pour Emmanuel Macron, par Laurent Dauré

Commentaires recommandés

Ardéchoix Le 04 mars 2017 à 11h48

Demain ne ratez pas, l’interview de M. Macron donné à “Pif Gadget” avec en cadeau, un programme à monter soi-même . 😎

  1. Ardéchoix Le 04 mars 2017 à 11h48
    Afficher/Masquer

    Demain ne ratez pas, l’interview de M. Macron donné à “Pif Gadget” avec en cadeau, un programme à monter soi-même . 😎


    • TuYolPol Le 04 mars 2017 à 12h10
      Afficher/Masquer

      Ça serait plutôt Picsou Magazine dans le cas de Macramé


      • Ridge Le 04 mars 2017 à 15h54
        Afficher/Masquer

        Heu non, Picsou gagne de l’argent, Macron possède cette rare capacité à être toujours pauvre quelle que soit la quantité d’argent qu’il gagne. On tremble pour la France à sa possible élection…


    • bluetonga Le 04 mars 2017 à 14h17
      Afficher/Masquer

      Dans “La campagne en tableaux” sur tweeter, il y a quelque part : la contemplation des propositions de Macron.

      C’est minimaliste et c’est joli :

      https://twitter.com/hashtag/LaCampagneEnTableaux?src=hash


    • Ana Vinagre Le 04 mars 2017 à 14h52
      Afficher/Masquer

      Ce troll me fait penser à une maquette pondue par un première année en management de l’audiovisuel. ..ou tout autre titre fourre tout… un condensé grossier des erreurs à éviter !
      Heureusement qu’il nous reste encore le savoir faire de nos chers agriculteurs en termes de visée


    • somebulle Le 04 mars 2017 à 15h25
      Afficher/Masquer

      En avril 2016 a ete lancee une nouvelle ”lessive” style bonus avec le cadeau dedans.

      Analyses entre autre de thomas Guenol

      https://youtu.be/1WAzu0E57sg


    • juliettedesesprits Le 04 mars 2017 à 15h51
      Afficher/Masquer

      Vous êtes optimiste sur le changement quel que soit l’elu !
      “Si voter devait changer quelque chose…il y a longtemps que ce serait interdit!” Coluche.


      • georges glise Le 04 mars 2017 à 16h05
        Afficher/Masquer

        nous avons eu le non au referendum en 2005, l’émergence de syriza (vaincu certes, de podemos, puis le brexit, la défaite de renzi et la chute de mme clinton: de temps en temps les citoyens ( béru disait citoilliens” se rebiffent dans les urnes) peut-être sera-ce encore le cas pour ces élections cette fois-ci en france, j’en ai encore l’espoir.


        • Chevallier-Héran Le 04 mars 2017 à 19h18
          Afficher/Masquer

          Aux naïfs de toute obédience… Histoire d’en déniaiser certains. Pour le coup, je crois bien que c’est sans espoir…

          http://partage-le.com/2015/03/lespoir-derrick-jensen/


          • Lysbeth Levy Le 05 mars 2017 à 21h36
            Afficher/Masquer

            Chutt ! Il parait qu’un think-thank libéral de “gauche” est derrière Macron, ce serait “Les Gracques : https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Gracques_(politique) ni vraiment de droite, ni de gauche mais libéraux adonf ils veulent réinventer un nouveau socialisme déjà très libéral, au delà de la sociale-démocratie, une sorte de refondation à l’américaine ? Leur site et leurs voeux : http://lesgracques.fr/
            Donc les bonnes fées (Carabosse ?) se seraient penché sur le berceau du “petit” nouveau Emmanuel Macron ..Sachant qu’Emmanuel veut dire “D.ieu est parmi nous” c”est christique non ?


        • Chevallier-Héran Le 04 mars 2017 à 20h34
          Afficher/Masquer

          Suite… Aux naïfs qui votent.

          http://mobile.agoravox.tv/tribune-libre/article/sur-la-violence-legitime-72482

          Vive Robespierre et Saint-Just !
          (et tant d’autres, pas forcément politiquement corrects…)


        • lvzor Le 04 mars 2017 à 20h38
          Afficher/Masquer

          Bonne idée de parler de siriza, Tsipras apporte son soutien à Porochenko :
          http://vivelepcf.fr/5274/meeting-laurenttsipras-le-11-mars-tsipras-inspirateur-de-la-direction-du-pcf-et-des-primaires-a-la-francaise/

          Pouvez-vous me dire en vertu de quoi Mélenchon, socialiste en mission pour le parti du même nom*, serait le seul candidat qui appliquerait son programme? Pouvez-vous réellement soutenir qu’il aurait le même programme s’il avait la moindre chance d’être élu?

          * On ne passe pas plus de 30 ans dans un parti en feignant de le croire de gauche et en bénéficiant de trois mandats de sénateur pour soudain découvrir qu’il ne l’est pas (sauf si on est débile assez profond, mais dans ce cas j’éviterais d’y égarer mon vote)


          • Mitch Le 04 mars 2017 à 22h33
            Afficher/Masquer

            C’est vrai que certains, notamment les plus jeunes, ne se rendent pas forcément compte que Mélenchon a fait toute sa carrière au PS (76-09) avant de se découvrir sur le tard un cœur à gauche, lui permettant d’avoir ses 15 minutes de célébrité tandis que la social-démocratie française portée à son apothéose par DSK continuait son bonhomme de chemin vers toujours plus de néo-conservatisme.

            Les gens qui soutiennent mélenchon sont sans doute sincères et pleins de bonnes intentions, mais il me faudra un peu plus que ses podcasts youtube pour me convaincre de la sincérité du lascar.


    • TC Le 04 mars 2017 à 19h07
      Afficher/Masquer

      @Chevallier-Héran :”C’est la bonne à rien(ne) Le Pen qui le sera”.

      Pas d’accord avec cette affirmation à l’emporte-pièce. C’est ignorer que nous sommes dans un pays qui a été envahi par une nation qui était dominée par une idéologie d’extrême-droite qui a eu pour conséquences les pires horreurs que l’Histoire peut produire. C’est ce vécu qui nous hante encore, nous Français, que nous soyons de droite ou de gauche, même si la génération qui a connu directement la guerre s’éteint peu à peu et une grande majorité d’entre nous associe et continuera d’associer, quoi qu’en dise sa leader qui cherche à se faire une virginité, le FN à l’extrême-droite. C’est pourquoi, j’ose affirmer à l’inverse de vous, que jamais Marine Le Pen ou un autre leader de ce parti n’arrivera au pouvoir, nous avons trop été marqués au fer rouge dans notre chair pour le permettre.


      • Chevallier-Héran Le 04 mars 2017 à 23h06
        Afficher/Masquer

        Ah… “les-heures-les-plus-sombres-de-notre-Histoire” !

        Permettez-moi de pouffer et de vous engager amicalement à lire les ouvrages d’Annie Lacroix-Riz (je ne suis ni stalinien, ni communiste). Les Francais de l’époque n’ont pas attendu les nazis pour le devenir à leur manière. Pétain et toute sa clique étaient déjà là et bien là ! Les Cagoulards. Les Croix de feu. La Synarchie.

        Par ailleurs, croyez-vous vraiment qu’il faille, dans le même ordre d’idées, que les nationalistes fRançais aient eu beaucoup d’efforts à faire pour s’affirmer dans l’Entre-deux Guerre et ce faisant s’être sentis obligés de prendre leurs leçons à l’extérieur ?

        Vous affirmez, j’affirme. Que le “meilleur” gagne ! Il faut considérer le problème sous une diversité assez stupéfiante de points de vue pour en saisir tout le potentiel en devenir… Je ne suis pas devin, mais hélas, je me trompe assez rarement…


      • Chevallier-Héran Le 05 mars 2017 à 00h15
        Afficher/Masquer
    • limonade Le 04 mars 2017 à 19h59
      Afficher/Masquer

      Belle prose mais pas assez obscène.
      ‘La seule solution est un renversement patriotique, une Révolution nationale éclairée qui se sera déprise des délires antisémites et mortifères de la précédente’
      J’ai peur de ne pas comprendre. Puissiez-vous m’éclairer car je n’entrevois que de factieux sous-entendus dans vos propos.
      D’ailleurs en appeler à Elysée Reclus et se dire un ‘anar de droite’ m’apparaît, comment dire, légèrement incohérent pour ce communard que vous salissez. Mais à cet endroit aussi vous saurez amener la lumière qui manque.
      Quant à l’orthographe que vous utilisez pour nommer ‘ce chef de fil du Système’, il est comme l’argumentaire qu’il vous manque, d’une vacuité misérable.
      Alors, s’il vous plait, preux que vous devriez être, montrez, démontrez, recommencez s’il le faut, mais ne vous complaisez pas dans la suffisance.


    • sissa Le 05 mars 2017 à 18h11
      Afficher/Masquer

      Pif gadget est issu de la presse communiste(le titre appartient toujours à l’huma)
      Sinon, la blague m’a bien fait rigoler.


  2. Astrolabe Le 04 mars 2017 à 11h49
    Afficher/Masquer

    J’avais déjà signalé cet “événement” il y a quelques jours. Je ne renouvellerai donc pas mon abonnement à cette revue. Trop, c’est trop. Challenges, les Echos, etc, etc. Comme on disait en Union soviétique dans les années 70-80, “même quand on branche son fer à repasser on l’ entend (c.a.d Brejnev, à l’époque). LE candidat est partout, cavalier blanc sur son cheval blanc, les autres sont pourchassés, la justice du procureur Vychinski veille, bras armé de ceux qui ont été “injustement” écartés aux primaires. Et ce n’est qu’un début….


    • Lebougre Le 04 mars 2017 à 19h28
      Afficher/Masquer

      J’achetais S&V au numero, … ils se passeront de mes € et moi de leurs articles de moins en moins innovants et intéressants.


      • madake Le 06 mars 2017 à 01h19
        Afficher/Masquer

        Il y a confustion, il s’agit de Sciences et Avenir, vous parlez de Science et Vie… si je ne m’abuse.


  3. Toff de Aix Le 04 mars 2017 à 11h58
    Afficher/Masquer

    Je crois qu’en fait personne n’est dupe, à part, peut-être, ces “journalistes” qui pratiquent l’auto censure et la promotion déguisée et sont convaincus d’être totalement neutres et impartiaux. Mais c’est qu’il faut bien aller à la gamelle n’est ce pas, comment faire pour payer les factures et tout le tralala, si on déplaît au boss ? La couleuvre passe mieux si on l’enrobe de miel, ce miel des fausses excuses et des vrais renoncements.


    • Bruno Kord Le 04 mars 2017 à 12h43
      Afficher/Masquer

      J’aimerai tant que vous ayez raison.
      Je regarde autour de moi et je constate, malheureusement, l’efficacité de cette propagande. Beaucoup de personnes ne “s’informent” que par les média traditionnels – directement ou via les réseaux sociaux. Et un mensonge repris par l’ensemble des média possède un parfum de vérité pour eux.
      Et c’est là que prend toute sa dimension la campagne” anti-fake news et sites complotistes”, lancée depuis quelques temps et dont le site Les-Crises a été l’une des victimes. Essayez de discuter avec des personnes qui ne jurent que par les média mainstream; montrez leur vos sources et ils vous répondront que vos informations proviennent de dangereux manipulateurs complotistes.


      • subnihilo Le 04 mars 2017 à 13h49
        Afficher/Masquer

        Comme vous avez raison. Je me suis fait piéger hier par mon épouse qui m’a demandé de regarder avec elle la catastrophique émission “C dans l’air” consacrée à l’abominable Fillon puis jusqu’à vingt heures de subir les fadaises de BFM TV toujours sur le mêmes fadaises. Il y a bien longtemps que je ne regarde plus tous les médias “mainstream” à la télé ni ne les écoute à la radio. Quand je me suis remis devant mon ordinateur après le repas du soir j’avais l’impression d’avoir fait durant ces deux heures de vision un séjour en enfer et je vous comprends très bien lorsque vous affirmez l’étendue de cette propagande sur des cerveaux serviles, fermés à toute analyse. Ces téléspectateurs deviennent les perroquets pathétiques des insanités et contre-vérités assénées par ces chaînes sans foi ni loi et il est quasiment impossible de discuter sérieusement avec ces individus qui, lorsque vous essayez d’ouvrir les yeux, se ferment comme des huîtres à tout discours objectif et raisonné. La route est encore longue pour tenter ne serait-ce que de retrouver le chemin de la citoyenneté. Et celles du socialisme, du communisme ou de l’anarchisme je n’ose même pas en parler.


        • georges glise Le 04 mars 2017 à 15h51
          Afficher/Masquer

          je suis d’accord, les gens sont enfumés et leurs cerveaux embrumés par l’opinion unique et correcte fabriquée par les médias pour cette intoxication généralisée. mais , quelque fois “le cave se rebiffe (san antonio), comme pour le referendum de 2005, le brexit, l’élection de trump. peut-être les citoyens vont-ils se rebiffer, se rébeller encore cette fois en glissant dans les urnes un bulletin de rupture avec le système actuel,celui de la cinquième république donc rejeter macron dans les ténèbres extérieures d’où il n’aurait jamais dû sortir, , l’enfant chéri de hollande, de la finance, des média, du medef et du caca 40


      • Toff de Aix Le 04 mars 2017 à 15h57
        Afficher/Masquer

        Regardez le Brexit, regardez l’élection de Trump… Pensez vous réellement que la majorité silencieuse est dupe ? Ça n’est pas parce que vous décelez une tendance dans votre environnement que c’est la même chose partout. Je ne dis pas que cela suffira chez nous, mais l’exemple decodex montre que l’establishment panique car il sait que le pouvoir commence à lui échapper


    • Lebougre Le 04 mars 2017 à 19h31
      Afficher/Masquer

      parce que le français est aussi une langue riche : traduction de mainstream = “ordinaire”, “banal”, “courant”.
      traduction plus attirante : “de caniveau”


    • LoicAcciol Le 06 mars 2017 à 16h12
      Afficher/Masquer

      J’ai tendance à penser qu’il s’agit surtout d’une course au sujet de couverture qui fait vendre (à tort ou à raison). Cela dit, pour Sciences et Avenir, j’avoue que la ficelle est vraiment très grosse.


  4. RGT Le 04 mars 2017 à 12h03
    Afficher/Masquer

    Quand arrêtera-t-on de nous bassiner avec cet “Homme Exceptionnel”.

    La grande presse des ploutocrates nous le présente comme le nouveau messie pour tenter de changer l’opinion négative du “peuple ignare” à l’égard d’un tel sauveur…

    Qu’ils le fassent dans des publications politiques ou idéologiques, passe encore, mais dans des “revues scientifiques” (Sciences et Avenir est un peu le “Voici” de ce sujet avec science & vie), c’est un peu exagéré…

    Personnellement, je préfère “Pour la science” que je lis depuis 1982 (j’ai encore quelques collectors) qui n’est pas rédigé par des “journalistes” qui ont mal compris mais par les scientifiques eux-mêmes.
    Pourquoi passer par des intermédiaires?
    De plus on est pas pollué par des “opinions” qui n’ont strictement rien à voir avec les découvertes scientifiques.


  5. Dizalch Le 04 mars 2017 à 12h04
    Afficher/Masquer

    Ais-je le droit de dire +1 à l’internaute de Science et Avenir “Pierre31”?…
    Et d’ajouter “écœurant”?… car je ne vois pas d’autres mots… pour la démarche de Science et Avenir qui promeut Macron…
    (pour info, il suffit de rentrer “macron” sur Acrimed, pour avoir plusieurs pages longues comme le bras sur des articles “engagés pour Macron” par les MSM… charte de Munich toussa toussa… on se demande si ça a été enseigné?… et surtout ce qu’ils en ont fait/compris?…)
    Bonne journée


  6. Fritz Le 04 mars 2017 à 12h14
    Afficher/Masquer

    Bravo à l’équipe d’Acrimed pour ce travail ! Quant à la presse de l’oligarque Perdriel, il faut lui [Modéré] dessus ou se [Modéré] avec.
    Après usage, prière de passer cette presse dans le sanibroyeur.
    https://blogs.mediapart.fr/francois-bonnet/blog/160610/claude-perdriel-le-sanibroyeur-du-net


  7. Caliban Le 04 mars 2017 à 12h16
    Afficher/Masquer

    “Challenges a évidemment le droit de soutenir Emmanuel Macron”

    Cette affirmation est à mon sens contestable. Cet organe de presse étant financé par les impôts des contribuables, je ne vois pas pourquoi des professionnels de l’information (= semi-fonctionnaires) s’autorisent à donner leur opinion.

    Que les éditocrates commencent par rendre leur carte de presse, et ils seront libres de faire la promotion de qui ils veulent. Mais un journaliste “encarté” devrait être impartial.

    Le beurre, l’argent du beurre … et maintenant les chocapics.
    (https://www.youtube.com/watch?v=Yjrc4khMf6E)


    • humdebut Le 04 mars 2017 à 12h25
      Afficher/Masquer

      Quasi TOUTE la presse est abreuvée de finances publiques ! et elle appartient quasi toute à 9 milliardaires !


  8. Xavier Le 04 mars 2017 à 12h30
    Afficher/Masquer

    Ah… l’académisme français a parlé !

    Après nous avoir vanté les réformes (au demeurant catastrophiques en maths) de Najat Numérique-Belkacem, Cédric Gourou-Villani s’improvise biopédagogue et nous explique comment apprendre, politologue et nous dit comment (qui) voter, futurologue et nous révèle comment orienter la société.

    Le prof de maths que je suis est consterné.

    Idiot utile on l’est forcément tous à un moment au moins, mais on pensait que l’orgueil pouvait être dompté par un peu de jugeote.

    Le mélange des genre d’un type young leader de la FAF (etc.) commence à lasser.
    La défiance envers un système consanguin devient évidente, écœurante.

    Laborit avait la dignité d’être anar par principe, indépendant et iconoclaste, signe des temps, même les “rebelles” sont marquetés…


  9. kenetbarbie Le 04 mars 2017 à 12h31
    Afficher/Masquer

    Marrants ces décodeurs : il suffit de lire la bio de leur patron Niel dans wikipedia pour voir les
    origines de sa fortune : minitel rose, peep show.
    (Il a apparemment ete condamné pour détournement de fonds dans un de ses peep shows). Ils viennent faire la morale et du “décodage” louangeur des propos imbéciles et demagos de leur candidat Macron comme ici :

    http://mobile.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2017/01/16/tabagisme-et-alcoolisme-dans-le-nord-emmanuel-macron-dit-plutot-vrai_5063517_4355770.html?xtref=https://www.qwant.com/&beta=11

    Macron, le couteau suisse, a une solution pour tout. Et ce Senecat qui ne prend en considération aucune cause culturelle de l’alcoolisme, ni même économique. Il fait juste “innocemment” des “stats” et stigmatise tranquillement toute une population.
    Bientôt Macron condamnera le carnaval de Dunkerque et Senecat nous sortira des “stats”.
    Occupe-toi plutôt de la consommation de cocaïne en Ile de France, particulièrement dans certains milieux proches de l’entertainment et des medias.


    • Lysbeth Levy Le 04 mars 2017 à 18h23
      Afficher/Masquer

      Ah bon donc les Decodeurs prennent ou leurs chiffres, tant il y a d’études sur le sujet sans parler de la pauvreté plus grandissante dans le Nord qu’ailleurs cause de la désindustrialisation et fermetures des usines, des mines..http://inpes.santepubliquefrance.fr/70000/dp/13/dp131107.pdf Celle ci date de 2010 ! Encore et encore…


    • georges glise Le 05 mars 2017 à 10h43
      Afficher/Masquer

      je n’ai pas encore vu la bio de niel, si vous dites vrai, sa fortune aurait la même origine que celle de perdriel. celui-ci a commencé par les sanibroyeurs, puis l’obs, le minitel rose. pour les pipe-shows, je sais pas!


  10. CQFD Le 04 mars 2017 à 12h41
    Afficher/Masquer

    Ah ben tiens, moi aussi j’ai une question scientifique à poser à Macron: à l’heure où le réchauffement climatique s’emballe, discutez de la pertinence de casser le transport ferroviaire au profit de cars routiers.

    Je relève les copies dans une heure.


  11. kenetbarbie Le 04 mars 2017 à 12h47
    Afficher/Masquer

    http://mobile.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2017/01/16/tabagisme-et-alcoolisme-dans-le-nord-emmanuel-macron-dit-plutot-vrai_5063517_4355770.html?xtref=https://www.qwant.com/&beta=11

    Senecat qui défend avec des stats les propos partiaux de Macron. Aucune analyse sociologique ou même économique, aucune analyse des raisons pour lesquelles toute une région s’est sentie insultée et pas seulement le FN ou le PCF comme Senecat aime à le souligner.
    Il ferait mieux de decoder l’article Wikipedia sur son big boss Niel : minitel rose, peep shows, detournements de fonds…Voilà d’où vient la fortune de celui qui te paye, pauvre donneur de leçons…


  12. Bernard Le 04 mars 2017 à 12h47
    Afficher/Masquer

    Dans le même genre, en fin d’année 2016, il y a eu des articles de plusieurs pages qui dénigraient Trump dans… l’Equipe et So Foot !
    Le hasard à n’en pas douter.


  13. Georges Clounaud Le 04 mars 2017 à 13h02
    Afficher/Masquer

    Puisque nous sommes dans le domaine scientifique : en physique le terme macron désigne une particule microscopique (de la taille d’un grain de poussière) portée à une grande vitesse…

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Macron

    Pour Macron avec un M majuscule cette définition est également valable.


  14. thierry44 Le 04 mars 2017 à 13h27
    Afficher/Masquer

    Rien d’étonnant. Scientologie et Moyen-âge est à la vulgarisation scientifique ce que la musique militaire est à la musique.


  15. Mo. Le 04 mars 2017 à 13h34
    Afficher/Masquer

    Moi je trouve ça très bien ce matraquage médiatique.

    Pour se dégoûter d’un plat, le meilleur moyen est d’en manger matin, midi et soir.
    Le sevrage est prévu le 24 avril vers 20h.


    • Schuss Le 04 mars 2017 à 22h32
      Afficher/Masquer

      Vous avez tout a fait raison. Ils ne s’apercoivent plus que le peuple a atteint l’overdose. Ils Sont lances a fond dans leur tripe et ne se rendent plus compte que nous avons tous compris les mensonges du système. Le machin est en train d’imploser sous nos yeux…
      Ils ne lacheront pas leurs privilèges et je crains le pire pour ce printemps malheureusement.


  16. Arcousan09 Le 04 mars 2017 à 13h43
    Afficher/Masquer

    D’où est issu ce candidat ?
    Qui finance la presse en général, qui finance “Sciences-et-avenir” ?
    Alors vous aurez une réponse fiable.


  17. jeff5670 Le 04 mars 2017 à 13h45
    Afficher/Masquer

    Perso, le macron, il me sort par les trous de nez. Maintenant,quand je le vois dans le poste je crache sur la télé (du coup ma femme gueule et les enfants sont morts de rire).
    Plus sérieusement, j’ai jamais vu un tel déferlement pour un candidat. Toute proportion gardée, je crois qu’on vit la même chose qu’avec la campagne américaine. L’interview il y a 2 jours avec pujadas était surréaliste avec saint macron qui parlait et l’autre qui l’écoutait religieusement. A mettre en parralèle avec le le traitement de Fillon, et la place de plus en plus réduite des autres candidats (y compris hamon et mélanchon). Le pen est bien sur å part.
    En tout cas, je voterai contre Macron au premier tour(donc pour fillon) et contre macron au second tour , quelque soit le candidat en face. Et je me fiche pas mal qu’on me traite de facho parce que j’écris ça.


    • Antoine Le 04 mars 2017 à 15h48
      Afficher/Masquer

      Je pense, que vous ne serez pas le seul dans ce cas, tant pis pour ceux qui ont pris le risque d’assassiner le candidat de la droite modérée, en favorisant l’ombre de Hollande. L’élection de 2017 est peut-être la dernière chance en France de corriger l’Union Européenne, si ce doit être en la dynamitant avec le FN c’est risqué certes, mais je partage l’opinion qu’avait exprimé J. Sapir sur l’union nécessaire de ceux qui ne veulent pas abandonner la souveraineté française à la “démacronatie” Juncker et Cie.


    • Schuss Le 04 mars 2017 à 22h40
      Afficher/Masquer

      Helas, quand le systeme est completement pourri il faut trancher pour eviter la contagion. Je crois que bon nombre de citoyens voterons contre en depit du resultat final….


  18. urdos Le 04 mars 2017 à 13h53
    Afficher/Masquer

    l’afp commence quand même à se poser des questions sur le cas macron tsé toung:

    http://www.larepubliquedespyrenees.fr/2017/03/03/revolution-culturelle-macron-multiplie-les-references-aux-maoistes,2102988.php


  19. Mouaci Le 04 mars 2017 à 14h02
    Afficher/Masquer

    Bonjour Olivier, pour votre information personnelle, je viens de tomber sur ce site qui annonce que trois personnes ont saisi la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique, à propos des déclarations de Macron concernant ses revenus. Cette dernière ne leur ayant pas répondu, ils ont saisi le parquet financier de Paris. Sans savoir ce que vaut cette information.

    http://www.citoyens-et-francais.fr/2017/03/macron-la-haute-autorite-pour-la-transparence-de-la-vie-publique-n-ayant-pas-repondu-le-parquet-financier-de-paris-est-saisi.html


  20. bluetonga Le 04 mars 2017 à 14h08
    Afficher/Masquer

    Je ne sais pas pourquoi, mais toute cette débauche d’hagiographie macronienne m’a fait revenir en mémoire un passage des Flamingants, de Jacques Brel :

    Il y a trop longtemps
    Que vous me faites frire
    À vous souffler dans le cul
    Pour devenir autobus
    Vous voilà acrobates
    Mais vraiment rien de plus

    L’Histoire serait-elle un éternel recommencement? Après le fake caudillo Sarkozy, puis le fake socialiste normal Hollande, le fake révolutionnaire-système Macron? Et on se demande ce qui est pourri au royaume de France?

    Et non seulement ça, mais chaque fois que j’ouvre ma page Qwant, je vois la tête de Fillon au pilori, lynché de tous les côtés (on nous propose même de faire revenir Juppé à sa place, voire Sarkozy…) et Marine Le Pen en tête d’affiche, avec Wanted écrit en grosses lettres.

    L’état profond sort du bois. C’est le moment de s’en occuper.


    • jeff5670 Le 04 mars 2017 à 17h10
      Afficher/Masquer

      A ce propos, on a déjà eu un sondage qui donnait juppé en tète devant macron au premier tour , avec juppé qui prenait 7 points par rapport à fillon, et le pen qui reculait de 3 points. Ils vont tenter de nous vendre un duel juppé-macron au deuxième tour . Leur rêve reprend forme.


      • Fritz Le 04 mars 2017 à 21h46
        Afficher/Masquer

        Ce sondage est ridicule. Comment Juppé pourrait-il faire descendre les intentions de vote pour Marine Le Pen ? De nombreux électeurs de Fillon sont excédés par les “persécutions” contre leur champion, et si celui-ci devait être évincé, ils ne reporteraient certainement pas leurs voix sur Juppé, mais sur Le Pen.


  21. Jean Marc Le 04 mars 2017 à 14h13
    Afficher/Masquer

    Moi la seule chose que j’attends c’est que notre Macron national s’étale au premier tour comme une bouse, les français étant saturés d’en entendre parler tous les jours partout sur tous les médias et qu’ils ne votent pas comme lui un peu comme Sarkozy ou Juppé voir Valls aux primaires de leurs partis respectifs. Les journalistes n’ont plus aucune crédibilité et pourtant dans leur tour d’ivoire ils continuent le massacre. Un vrai suicide médiatique.


  22. Jean Marc Le 04 mars 2017 à 14h15
    Afficher/Masquer

    Non je ne pense pas qu’il sera élu, le produit est trop artificiel, fabriqué de toutes pièces par les médias et la caste parisienne, mais l’enjeu n’est pas là, même s’il passait, la vraie présidentielle sera aux législatives et là il n’aura pas de majorité. Ingouvernable.


    • Antoine Le 04 mars 2017 à 15h37
      Afficher/Masquer

      Détrompez-vous, le Président élu quel qu’il (ou elle) soit aura une majorité, les électeurs ne se déjugent pas à quelques semaines d’intervalle, et votre opinion se lisait à longueur d’articles ou de discussions (il n’y avait pas d’internet à l’époque) il y a déjà 36 ans pour l’élection de F. Mitterrand.


  23. Varineky Le 04 mars 2017 à 14h31
    Afficher/Masquer

    Claude Perdriel était propriétaire de Sanibroyeur, pour ceux qui ne savent pas ce que c’est, c’est un système qui consiste à broyer les excréments humains des wc pour pouvoir les évacuer dans des conduites quotidiennes prévues pour l’eau de douche, lavabo, vaisselle.. à vous d’y voir ou non une allégorie.
    Margaret Tatcher chimiste avant d’être femme politique, avait inventé un système pour insuffler de l’air dans les crèmes glacées pour vendre du vent au prix de la glace, à vous d’y voir ou non une allégorie.
    Ah! La passion du jeune Macron c’était le théatre, à vous d’y voir ou non une allégorie.


  24. LS92 Le 04 mars 2017 à 15h00
    Afficher/Masquer

    Après la lecture de cet article je vous conseille celui-ci écrit par Romaric Godin:
    http://www.latribune.fr/opinions/tribunes/emmanuel-macron-et-la-finance-plus-qu-un-probleme-personnel-652325.html


  25. Ridge Le 04 mars 2017 à 15h50
    Afficher/Masquer

    Oui, ce n’est pas comme si le magazine appartenait à Perdriel, groupe du “nouvel Obs…” : https://fr.wikipedia.org/wiki/Groupe_Perdriel.

    Tant qu’à faire, entre amis, pourquoi ne pas mettre une bonne claque à la vilaine démocratie qui voudrait que le peuple pense différemment que ses bons maîtres ?


  26. Pol Le 04 mars 2017 à 18h10
    Afficher/Masquer

    J’en conclu qu’ils sont en panique pour mettre S/A dans la boucle. Et qu’au début mars, plus aucune pudeur ne les effraie.
    Macron c’est Sarkozy en 2012.
    Ça n’est pas possible.


  27. Stephanie Le 04 mars 2017 à 18h31
    Afficher/Masquer

    Après recherche sur un moteur de recherche macron + hat pour, je suis tombée sur un article agoravox de 2014 qui se posait déjà des questions sur les revenus du sieur Macron.
    http://mobile.agoravox.fr/tribune-libre/article/emmanuel-macron-ses-declarations-161062


    • Stephanie Le 04 mars 2017 à 20h20
      Afficher/Masquer

      Lire + hatvp pardon, pour mon commentaire ci-dessus.


  28. Eric83 Le 04 mars 2017 à 18h36
    Afficher/Masquer

    Si la vidéo qui suit, très brève, de la rencontre entre Macron et Kerry est correctement traduite, Macron nomme Kerry par son prénom comme si ils étaient potes !
    Soit c’est une posture de Macron pour bomber le torse, soit ils se “connaissent” au point que Macron tutoie Kerry devant une caméra. Si la deuxième option est exacte, cela pose question car le job de Kerry ne le portait pas à rencontrer Macron dans le passé.
    Quoiqu’il en soit, que Kerry qui n’est plus dans l’administration US vienne rencontrer le candidat Macron en dit long sur la proximité de Macron avec les démocrates US – et les néocons – et par conséquence sur la défiance à l’égard de Trump.
    Cette rencontre Kerry/Macron est à mon sens très inquiétante si Macron devenait Président au mois de mai. Cependant, je pense qu’il se ramassera, fort heureusement, dès le premier tour.
    https://www.youtube.com/watch?v=jsZ0QFZZduc


  29. yann 35 Le 04 mars 2017 à 18h49
    Afficher/Masquer

    Les techniques utilisées pour la promotion de Donald MAC-RONald ressemblent fort à celles des lessives évoquées en son temps par Coluche. Ce qui me fait peur, c’est que bien souvent le matraquage idéologique précède le matraquage policier. J’assiste à l’apparition d’une religion avec comme télévangéliste MacRonald, porteur d’un dogme qui va ensuite mettre au pas les hérétiques. Mais, en même temps, tout cela me semble si irréel que j’en suis sidéré …


  30. Owen Le 04 mars 2017 à 21h06
    Afficher/Masquer

    Selon la loi du 23-06-2016, dite “Brexit”:
    “Tout candidat favori des médias officiels est débouté par le vote populaire”.

    D’où il appert que:
    1- Plus je le vois plus je suis content.
    2- Il FAUT que les medias encombrent notre quotidien avec Macron dès avant le petit-déjeuner, jusqu’au soir durant le brossage des dents.


  31. Sébastien Le 04 mars 2017 à 21h18
    Afficher/Masquer

    Science et Avenir n’est ni plus ni moins que l’organe de la bien-pensance scientifique, “Le Monde” scientifique. Rien de surprenant.
    Je ne rentre pas ici dans les débats associés mais feuilletez en quelques uns, vous devriez comprendre.


  32. camille Le 04 mars 2017 à 23h57
    Afficher/Masquer

    Au point où nous en sommes et si on prolonge, aucun des 5 principaux ne pourra réellement faire ou faire croire qu’il agit. Avril promet plutôt d’être le début d’une série de spasmes et non le point culminant. Juin la première vraie étape sans aucune garantie de stabilité quel que soit le résultat. Les 5 sont cuits à ce stade y compris celle ou celui qui sablera le champagne en mai.
    Pour sortir du tourbillon il va falloir une alliance différente et hélas sans doute donc attendre que la crise entre dans des eaux très dangereuses pour détruite totalement les restes d’appareils pourris et les positions à cheval sur le principal clivage : libération puis indépendance ou soumission. Le reste…
    En général, le facteur déclenchant le collapse vient de l’extérieur… gageons que ce sera encore le cas…


  33. abo Le 05 mars 2017 à 00h38
    Afficher/Masquer

    Un article pour Macron dans un journal scientifique et les médias unanimes pour Macron cela ressemble trait pour trait à l’éditorial pour le oui à la constitution européenne en 2005 dans l’Equipe, avec également tout les médias appelant à voter pour le oui. On connait tous le résultat du vote de 2005.


  34. Jean Le 05 mars 2017 à 00h57
    Afficher/Masquer

    Macron est-il le candidat de la CIA à l’élection présidentielle française ?


    • Claude Le 05 mars 2017 à 03h35
      Afficher/Masquer

      Wikileaks promet des révélations sur Macron obtenus dans les mails de Clinton


  35. Dominique Le 05 mars 2017 à 03h33
    Afficher/Masquer

    Déception concernant Claudine Hermann^[1] que je connais bien (une des premières femmes X).
    Elle aime aussi la reconnaissance probablement …
    Fut Présidente de Femmes et Sciences (actuellement VP) et participe donc à de nombreux évènements liés au sujet des femmes (souvent avec “Femmes et Maths” située à l’IHP).

    Je croise régulièrement Villani lors d’évènements ou confs liées aux mathématiques (inauguration campus Jussieu ; confs de l’IHP, …).

    Je les éviterais froidement à l’avenir.

    Les scientifiques ne cherchent pas la lumière sous un lampadaire éclairé par des centrales financières.
    Ils ne se comportent pas comme de vulgaires groupies.

    [1] Claudine Hermann vice-présidente de l’Association Femmes et Sciences.
    Professeure à la retraite au département
    de physique de l’École polytechnique


  36. Le Boulanger Positiviste Le 05 mars 2017 à 03h40
    Afficher/Masquer

    La partie Annexe sur Cedric Villani me paraît superflue et d’une impertinence flagrante. Ce n’est pas parce que son choix politique s’est porté sur autre chose que ce à quoi on aurait pu s’attendre qu’il devient nécessaire de faire des pseudo-enquêtes sur le personnage afin relativiser sur la légitimité de sa notoriété publique et tenter de la justifier, à tout pris, par autre chose que sa simple compétence à la fois théorique et pédagogique.

    Par ailleurs, vous dîtes :

    “Cédric Villani a officialisé son soutien à ce dernier en février 2017. Et à qui Sciences et Avenir consacrait la couverture de son édition ce mois-là [22] ?”

    Sauf que la une consacrée à Cédric Villani date du 26/01/2017 alors que celui-ci n’a officialisé son soutien à Macron que le 04/02/2017. Donc ce n’est pas possible que Sc et avenir ait choisi de mettre Cédric Villani en Une suite à son soutien à Macron (ce que je suppose est sous-entendu dans les propos de l’article).


  37. David D Le 05 mars 2017 à 10h47
    Afficher/Masquer

    Si Sciences et Avenir est le deuxième magazine de vulgarisation scientifique en termes de diffusion, les deux magazines scientifiques réputés ou cités pour leur rigueur sont plutôt Pour la science et La Recherche, non ? Quant à Villani, est-ce qu’il fait encore de la recherche mathématique ? Est-ce qu’il a fait de nouvelles découvertes ? Je n’en sais rien, mais ses occupations médiatiques me laissent perplexe. A-t-il abandonné, un peu comme Laure Manaudou ? Ecrit-il des ouvrages comparables à ceux de Poincarré, La Science et l’hypothèse ou autres ?


    • georges glise Le 05 mars 2017 à 11h28
      Afficher/Masquer

      science sans conscience n’est que ruine de l’âme, c’est bien connu depuis rabelais et montaigne. . l’utilisation de scientifiques pour la propagande macronienne n’est pas surprenante, même si nous sommes choqués qu’ils se soient prêtés à ce jeu; soyez assurés qu’il y e n aura d’autres, des people, des médecins. plusieurs candidats ont recours à ce genre de choses. en fait c’est l’oligarchie financière qui possède les médias qui a décidé de tous les utiliser au service du candidat maque-ronds, parce qu’ils savent que s’il est élu, il servira fidèlement leurs intérêts


  38. BrianDuSysCat Le 05 mars 2017 à 13h19
    Afficher/Masquer

    Pourquoi des personnes aussi intelligentes servent elles leur notoriété et leur crédit sur un plateau à ce jeune loup ? Ne voient ils pas le danger ? Il semble que parmis les personnes éduquées, les scientifiques soient les plus facile à embobiner. Ou alors c’est la soif de notoriété de certains ?


  39. François LOUIS Le 05 mars 2017 à 15h14
    Afficher/Masquer

    bonjour,
    J’annule aujourd’hui mon abonnement !!! Je n’achète déjà plus Challenge et je n’ai pas l’intention de lire la propagande MACRON dans mes journaux scientifiques. Adieu Sciences et Avenir.


  40. Un_passant Le 05 mars 2017 à 18h21
    Afficher/Masquer

    Les journalistes semblent pour certains avoir perdu toute mesure…


  41. P.Lacroix Le 05 mars 2017 à 18h33
    Afficher/Masquer

    Le gadget a été mis en orbite en 2012, à peu près, alors !


  42. Lermumu Le 06 mars 2017 à 04h04
    Afficher/Masquer

    http://m.huffingtonpost.fr/2017/03/05/la-tirade-anti-bfmtv-de-marine-le-pen-sur-bfmtv-ne-sest-pas-pas/?ncid=fcbklnkfrhpmg00000001

    Quand Le Pen se fait détruire pour avoir balancé ce même argument prévisible et -ô surprise- faux.

    Vous semblez découvrir qu’il y as plus à dire sur un politicien nouveau dans le paysage que sur un vieux de la vieille que les français connaissent depuis des dizaines d’années! Après si il vends du papier c’est pas de sa faute. Pour rappel, en 2008 on parlait “d’Obamania” pour un jeune candidat jeune dynamique et ambitieux qui se présentait aux élections. Je n’y voit rien d’anormal.

    Ce qui n’est pas normal en revanche, c’est d’attaquer des candidats sur autre chose que sur le fond. Après pour attaquer sur le fond il fait lire et comprendre les programmes.


  43. Cyd Le 10 mars 2017 à 11h04
    Afficher/Masquer

    Pour mon cas, le plus fort, c’est que j’ai reçu “Science & Avenir” dans ma boite aux lettres, alors que je ne suis pas abonné, je ne crois pas l’avoir jamais été, ou alors pour une très courte période genre période d’essai. En tout cas ça devait être il y a plusieurs années car j’ai peu de temps pour lire.
    En le voyant, je me suis dit, tiens un exemplaire publicitaire,
    Et puis j’ai vu en ouvrant l’emballage plastique, l’article Macron et j’ai eu la même réaction que le lecteur cité dans l’article
    D’ailleurs, je ne l’ai toujours pas lu


  44. Cyd Le 12 mars 2017 à 11h28
    Afficher/Masquer

    Suggestion pour l’équipe les-crises.fr

    Serait il possible de faire une interview de Laurent Lafforgue, médaille Field et très engagé dans les questions scolaires (et aussi sur l’Ukraine), pour voir s’il pense la même chose que Viliani ?

    Pour le contacter : https://www.laurentlafforgue.org/


Charte de modérations des commentaires