Source : Vu du Droit, Régis de Castelnau, 28-02-2017

Comment donner raison à Marine Le Pen et lui abandonner la défense des libertés publiques.

Emmanuel Todd avait parlé de « flash totalitaire » au moment de l’organisation par le pouvoir socialiste des manifestations après les massacres de Charlie hebdo et de l’Hyper-casher en janvier 2015. Cette façon de qualifier fut accueilli par un violent concert de désapprobation. Cela aurait pourtant mérité discussion, surtout à la lumière des jours qui ont suivi. Cette expression fait aujourd’hui un retour fracassant, pour qualifier le comportement hallucinant d’un système aux abois. Une presse aux ordres, à la fois de ses patrons oligarques et du pouvoir d’État, fait la promotion d’un télévangéliste sorti de nulle part, et affublé de tous les attributs de ce que les Français ne supportent plus. Ayant connu toutes les élections présidentielles depuis 1965 je n’ai jamais vu un tel déferlement de propagande. Et je n’ai jamais assisté non plus à une telle instrumentalisation de la justice et de la police à des fins directement politiciennes.

Avec esprit de responsabilité les Français sont restés stoïques face à la catastrophe démocratique et politique de la présidence Hollande, s’en remettant pour s’en débarrasser à l’élection la plus importante des institutions de la Ve République. Ils constatent effarés toute une série de manipulations visant à confisquer ce scrutin, pour faire élire Emmanuel Macron à la faveur d’un deuxième tour contre Marine Le Pen. Manipulations qui utilisent sans vergogne les services de l’État dont beaucoup abandonnent une neutralité qui devrait pourtant leur être constitutive.

On a déjà dit ce qu’il fallait penser de la crédibilité et de l’impartialité du Parquet National Financier, pas seulement à cause du rôle qu’il a joué dans l’opération anti-Fillon, ou de l’incroyable acharnement vis-à-vis de Nicolas Sarkozy mais aussi du peu d’empressement à intervenir dès lors qu’il s’agissait de proches du chef de l’État. De ce point de vue, le Pôle Financier qui de son côté assure l’instruction n’est pas en reste. On aura compris l’utilité du renvoi en pleine période électorale de Nicolas Sarkozy en correctionnelle, qui ne présentait pourtant aucune urgence. Il fallait fermer la porte à un plan B Sarkozien après le déclenchement du bombardement de François Fillon. On aura également compris l’utilité, dans la perspective du deuxième tour, d’affaiblir Marine Le Pen en déclenchant contre elle et son entourage des rafales d’actes de procédure qui eux non plus ne présentaient pourtant aucune urgence.

Que l’on comprenne bien, le propos n’est pas de considérer que François Fillon n’a rien à se reprocher, ou que le Front National est exempt de tout agissement à caractère pénal. Le problème, est que cette accélération à ce moment-là d’affaires anciennes poursuit un but politique évident : empêcher le débat de fond. À tout prix. Prenons l’exemple de la transmission aux duettistes du Monde, amis du pouvoir, de pièces de procédure couvertes par le secret. Cette transmission effectuée par des fonctionnaires chargés de veiller à son respect est un manquement doublé d’une infraction pénale gravissime. Et puis, la phrase rituelle : « la justice doit passer, il n’y a pas de trêve » est une hypocrisie destinée à justifier toutes les manipulations. Évidemment, que des procédures pour des affaires ou des faits anciens ne sont marquées d’aucune urgence, et peuvent être suspendues pendant une campagne électorale présidentielle. À titre d’exemple, la publication des lettres d’observations des Chambres Régionales des Comptes, sur la gestion des collectivités locales est interdite six mois avant les élections locales. Pour justement éviter les manipulations.

Et ce qui est paradoxal, c’est qu’ainsi le Front National présenté comme une organisation pré-fasciste et que personnellement, j’ai toujours combattu, peut prendre la posture de victime de l’arbitraire, et sa candidate se présenter en défenseuse des libertés publiques. Parce que sur les deux derniers incidents, intervenu la semaine dernière, c’est Marine Le Pen qui avait raison.

Tout d’abord, pour faire bon poids après perquisitions, gardes à vue et mise en examen spectaculaires et médiatisées, la police judiciaire s’est permis de convoquer une parlementaire couverte par son immunité. Comment peut-on considérer que cette convocation illégale soit légitime et que le refus de Marine Le Pen d’y déférer soit un scandale ? L’immunité parlementaire est une protection accordée aux représentants du peuple régulièrement élus, face à l’arbitraire dont pourrait faire preuve le pouvoir en place. Cette inviolabilité est tout simplement une liberté publique fondamentale, que la police judiciaire, sur ordre, et pour faire du buzz, s’apprêtait à violer. C’est donc bien la candidate du Front National qui en la circonstance l’a défendue. Il convient de féliciter les ânes bâtés qui lui ont offert cette opportunité.

Il y a ensuite le discours de Nantes où Marine Le Pen a dit précisément ceci : «les fonctionnaires à qui un personnel politique aux abois demande d’utiliser les pouvoirs de l’Etat pour surveiller les opposants ou organiser à leur encontre des persécutions, des coups tordus ou des cabales». «Dans quelques semaines ce pouvoir politique aura été balayé, mais ces fonctionnaires devront assumer le poids de ces méthodes illégales et ils mettent en jeu leur propre responsabilité »

Eh bien, Marine Le Pen fait simplement, et à sa façon, brutale, référence à la loi française. Et elle rappelle aux fonctionnaires leur devoir, en leur précisant fermement qu’en cas de violation de celui-ci leur responsabilité serait engagée. C’est en particulier l’article 28 du statut de la fonction publique qui met à la charge du fonctionnaire un devoir d’obéissance. « Loi n°83.634 du 13 juillet 1983, article 28 Le fonctionnaire « doit se conformer aux instructions de son supérieur hiérarchique, sauf dans le cas où l’ordre donné est manifestement illégal et de nature à compromettre gravement un intérêt public. » »

Une seule exception est donc prévue, si l’ordre « est manifestement illégal ». Cela veut dire que tout fonctionnaire qui accepte en connaissance de cause de commettre un acte en exécution d’un ordre illégal engage sa responsabilité. Pénale si l’acte en question consiste en une infraction prévue au code pénal, simplement professionnelle si ce n’est pas le cas. Cette question de « l’ordre manifestement illégal » a donné lieu à une importante jurisprudence pénale et administrative. L’essentiel de ces décisions ont été consécutives à des procédures engagées après des alternances qu’elles soient locales ou nationales. Prenons à nouveau un exemple, l’infraction pénale, celle-là incontestable, commise ces dernières semaines, qui a consisté à fournir aux duettistes du Monde des éléments de procédure frappées du plus strict secret professionnel. Comme l’a relevé Éric Dupont Moretti, on peut penser que cela ne peut être le cas que des policiers chargés de l’enquête, ou des magistrats du PNF. Une fois les responsabilités éventuelles établies, il serait normal que la justice pénale et les procédures disciplinaires suivent leur cours. Une plainte a été déposée par François Fillon, on peut gager qu’elle ne connaîtra dans l’immédiat aucune suite mais il serait légitime, si celui-ci devenait Président de la République, qu’il demande à son Garde des Sceaux « que la justice passe sans désemparer ».

Qualifier cet appel à la responsabilité des fonctionnaires de volonté d’épuration n’est pas sérieux. Mais il est reçu comme tel au sein des couches populaires par tous ceux qui sont en rage et ne supporte plus l’arrogance irresponsable de la cohorte qui rêve de garder ses places dans le sillage du télévangéliste. Encore bravo d’avoir permis à nouveau à Marine Le Pen de jouer sur le velours.

Hypnotisés par la vipère Macron et l’anaconda Le Pen, Fillon est atone, Mélenchon mutique, Hamon à l’ouest, et tous les autres inaudibles. La voiture n’a plus de frein, pas d’airbag, l’accélérateur est coincé, et on fonce vers le mur.

Frédéric Lordon, a choisi une métaphore marine… « Voguons donc avec entrain vers un deuxième tour tant espéré, qui ne nous laissera que le choix de la candidate de l’extrême droite et du candidat qui fera nécessairement advenir l’extrême droite ».

Source : Vu du Droit, Régis de Castelnau, 28-02-2017

==============================================

La Droite :

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

202 réponses à Plus de frein, pas d’air bag, accélérateur coincé, à fond vers le mur, par Régis de Castelnau

Commentaires recommandés

crapounet Le 02 mars 2017 à 06h48

C’est vrai que c’est troublant cette accélération judiciaire.
Et que dire des journalistes….l’emballement hier pour une conférence de presse qui au final fut un non-événement.

Mais moi, là où je suis perplexe, c’est que l’histoire des fonds de Bercy est sortit le même jour que l’affaire Fillon et ça a été littéralement mis sous le tapis, repris nul part ou très peu.

Sans oublier, cette défense du candidat Macron par les journaux face aux questionnement posé par son train de vie.

Je crois bien qu’on se dirige vers la plus grande escroquerie électorale de la 5 ème.

  1. Tchoo Le 02 mars 2017 à 06h37
    Afficher/Masquer

    Mais les fraudes sont avérées ou non ?
    Il est quand même urgent de le savoir avant les élections.
    Et Mâcron à probablement quelques casseroles aussi


    • Logic Le 02 mars 2017 à 07h11
      Afficher/Masquer

      Et pas seulement quelques unes de casseroles. Toute une batterie. Avec un smic par jour on peut en acheter quantité !

      Sinon article de bon sens qui sera sans doute qualifié de conspirationiste. Marine Le Pen servant à faire élire le candidat du système – présenté comme candidat antisystème. Sauf que cette fois-ci le bleu marine pourrait recolorer la France. Une solution peut être, taper sur les casseroles du télévangéliste pour réveiller les croyants et offrir une alternative (Mélanchon ou autre).


      • France Le 02 mars 2017 à 12h02
        Afficher/Masquer

        la seule véritable information qu’a bien voulu donner Fillon hier était que “150 députés faisaient la même chose que lui, c’est à dire faire travailler fictivement les membres de leurs familles comme attaché parlementaire”
        qu’il donne des noms, ou alors nous penserons que c’est un odieux chantage !


        • Georges Furfande Le 02 mars 2017 à 12h56
          Afficher/Masquer

          Vous trouverez toutes les informations concernant ces 150 députés dans un article pleine page du Monde


        • PhilZ Le 02 mars 2017 à 13h40
          Afficher/Masquer
          • Homère d'Allore Le 03 mars 2017 à 08h58
            Afficher/Masquer

            Mention spéciale pour Florent Boudié député et conseiller régional, rallié à Macron, dont la conjointe est son assistante parlementaire alors qu’elle est aussi conseillère régionale !

            La soupe est bonne, y a du rab ?

            http://www.sudouest.fr/2017/02/01/gironde-le-depute-ps-florent-boudie-soutient-emmanuel-macron-3158689-2966.php


            • Polo Le 04 mars 2017 à 14h55
              Afficher/Masquer

              comme Collard … Sa femme est son attachée parlementaire et conseillère régionale Occitanie. Le scrutin sur liste est suffisant pour faire élire n’importe qui. JMLP et MLP en ont profité pendant des années.


            • lvzor Le 05 mars 2017 à 17h26
              Afficher/Masquer

              “La soupe est bonne, y a du rab ?”

              Le pire c’est que 99.8% de ces gens ne font rien à part respecter les consignes de vote transmises par les 0.2% restant, et présenter les textes rédigés par les lobbyistes qui gouvernent lesdits 0.2%.

              Etant bien entendu que tout ceci porte sur des sujets totalement accessoires, les sujets importants étant réservés à l’UE, et là y’a juste à voter la transposition.


        • daniel FERCHAUX Le 03 mars 2017 à 23h16
          Afficher/Masquer

          c’est simple vous allez sur le site integrity watch et vous aurez pour 2014 tous les revenus annexes des parlementaires ainsi que les noms des assistants des parlementaires ainsi que les interventions des lobbys. en france et auprès de l’union européenne
          il y a a je crois 947 parlementaires, c’est très intéressant et ensuite vous faites le recoupement sur l’assiduité des parlementaires en allant sur le site de rumeur publique qui sort un classement du travail en assemblée nationale

          l’assiduité des députés européens est également vérifiable sur le site de l’union européenne


      • ber075 Le 04 mars 2017 à 14h58
        Afficher/Masquer

        Bonjour,
        J’aurais besoin de l’intelligence collective des gens de ce blog pour confirmer ou non l’information suivante:
        “Macron a cumulé le statut de fonctionnaire secretaire adjoint de l’elysée
        et celui d’associé-gérant d’une société en commandite simple (Rothschild)
        entre le 15-05-2012 et le 20-07-2012 (vérifiable sur societe.com).”.
        Dans cette page : http://www.lesechos.fr/21/09/2007/LesEchos/20009-048-ECH_la-deuxieme-vie-de-la-maison-rothschild.htm
        http://www.lesechos.fr/21/09/2007/LesEchos/20009-048-ECH_la-deuxieme-vie-de-la-maison-rothschild.htm
        on indique: “En France, les associés ne reçoivent pas du capital mais des parts de résultat en fonction d’un droit au partage, défini suivant les performances de chacun, lissées sur cinq ans. Les associés se répartissent le résultat une fois que la famille a prélevé un premier préciput de 8 % du bénéfice avant impôt. Un deuxième préciput lui est ensuite attribué par tranches en fonction des performances
        de la banque. Pour l’essentiel, le solde va aux associés.”
        Pensez-vous immaginable que Macron n’ait pas touché l’essentiel de son salaire 2012 après le 15/5/2012?
        Merci de votre avis


    • Georges Clounaud Le 02 mars 2017 à 07h25
      Afficher/Masquer

      Au niveau des casseroles de Macron, force est de constater que nos brillants journalistes d’investigation restent bien discrets. Rien dans la presse sur sa déclaration de revenus malgré le coup de gueule d’OB. Qu’en pense le canard pourtant à l’origine de l’affaire ? De même, peu de brillants défenseurs de la liberté, de la justice et de la vérité se sont intéressés à la vente d’Alstom à General Electric, affaire tombée dans les oubliettes médiatiques. Il y aurait pourtant beaucoup à dire…


      • Eric10 Le 02 mars 2017 à 08h29
        Afficher/Masquer

        “Comment Emmanuel MACRON a vendu ALSTOM aux Américains ”

        http://lucien-pons.over-blog.com/2017/02/comment-emmanuel-macron-a-vendu-alstom-aux-americains.html


      • ber075 Le 02 mars 2017 à 21h41
        Afficher/Masquer

        Oui, Macron a travaillé du 15/5/2012 au 20/7/2012 (il suffit de vérifier sur société.com)simultanément comme associé gérant de la société en commandite simple Rothschild et comme secrétaire général adjoint de l’Elysée, ce qui est interdit par le statut de fonctionnaire..En plus il a percu la majorité de son salaire 2012 chez Rothschild alors qu’il était déjà secretaire adjoint de l’elysée (simple déduction lié au statut des associés gérant de Rothschild dont le salaire est basée sur le résultat en fin d’année de la banque)..


    • Michel Le 02 mars 2017 à 08h01
      Afficher/Masquer

      Le sens de l’article est de parler du timing et des irrégularités des procédures pour faire passer MLP au 2e tour.
      La fraude avérée c’est à la justice de l’identifier sans la pression de la campagne présidentielle et surtout sans violation du secret d’instruction.

      Concernant votre image en fin d’article Olivier, Alain Juppé a été certes condamné mais il a surtout purgé sa peine et donc à ce titre blanchi. Il n’est pas très juste de le condamner une 2e fois.
      Quelqu’un qui sort de prison doit pouvoir se réinsérer dans la vie publique sans qu’on tienne compte d’une condamnation qu’il a déjà purgé (bon ça ne se passe jamais comme ça dans la vie mais quand même …)


      • RGT Le 02 mars 2017 à 11h04
        Afficher/Masquer

        Par contre, Alain Juppé avait “promis” qu’il se retirait de la vie politique en cas de condamnation…

        Faut-il interpréter cette citation comme une “promesse électorale” qui n’engage que ceux qui la croient ?

        Jospin s’est lui aussi “retiré” de la vie politique suite à la baffe de 2002.
        Pour l’instant il a au moins eu “l’honnêteté” de ne pas se représenter à une élection, ce qui n’est déjà pas si mal.


        • Caramba! Le 02 mars 2017 à 12h52
          Afficher/Masquer

          Jospin est LE responsable de tout ce qui est arrivé jusqu’à aujourd’hui. C’est lui qui a inversé l’ordre des élections faisant passer l’élection présidentielle avant les législatives. La meilleure chose qui puisse arriver, c’est une nouvelle “cohabitation”. Il ne faut jamais oublier que c’est le premier ministre en tant que chef du gouvernement qui mène la politique de la France. MLP élue, elle n’aurait JAMAIS une majorité parlementaire.
          La France est toujours dans un système féodal, avec une classe politique aristocratique et une presse qui est là pour dicter le bon choix à l’instar des curés d’ancien régime.


          • Venise974et65 Le 02 mars 2017 à 19h03
            Afficher/Masquer

            Jospin 1° ministre de Chirac a approuvé la réduction du mandat présidentiel à 5 ans pour aligner cette élection sur la durée du mandat législatif .Afin d’éviter les cohabitations, la tenue d’élections législatives a été prévue APRES l’élection présidentielle. Argument: si on élit un président, il faut logiquement dans la foulée lui donner une majorité à l’Assemblée nationale. Alors que, c’est mon avis, et la cohabitation l’a prouvé ,s’il reste une instance un tant soit peu démocratique, c’est l’Assemblée où l’on n’elit pas une personne mais de nombreux représentants.


          • sissa Le 03 mars 2017 à 07h10
            Afficher/Masquer

            MLP n’aurait pas de majorité parlementaire?
            C’est exactement ce que disaient certains en 81 de Mitterrand.


      • Eric83 Le 02 mars 2017 à 13h55
        Afficher/Masquer

        “Le sens de l’article est de parler du timing et des irrégularités des procédures pour faire passer MLP au 2e tour.”
        Ah bon, pour ma part, j’ai compris qu’il s’agissait de faire élire la marionnette-télévangéliste jésus-superstar, Macron.

        Il est dommage que l’auteur de cet article n’ait pas attendu ce 2 mars pour écrire son article car la levée d’immunité parlementaire décidée ce jour au parlement européen aurait d’autant plus alimenté son analyse car il s’agit bien là encore d’une manoeuvre politique.

        http://www.romandie.com/news/Images-dexactions-sur-Twitter-le-Parlement-europeen-leve-limmunite-de-Marine-Le-/777447.rom
        Comme disait Coluche : Dites-moi, dites-moi, jusqu’où s’arrêteront-ils ?


      • christian gedeon Le 02 mars 2017 à 14h06
        Afficher/Masquer

        ben je ne sais pas trop si c’est le cas,puisque l’immunité de MLP vient d’être levée en express par le “parlement “(sic!) européen(resic!)…mais çà lui rapportera peut être des voix supplémentaires. Les “gauches ” et les “libéraux” européens ne cachent plus leur jeu…établir une dictature sociale(sic!) libérale(resic!) et mondialiste…(pas de sic!). Bienvenue dans le totalitarisme “soft”…


        • Thanos Le 04 mars 2017 à 15h04
          Afficher/Masquer

          Une dictature sociale oui mais certainement pas libérale. Au contraire, les principes du libéralisme comme philosophie politique sont combattus par la Commission Européenne, comme la liberté, l’indépendance et l’autonomie. En Europe vous n’avez pas le droit de contracter et commercer librement. Dernièrement (y a 1 sem) la CE a interdit aux enseignes de gde distribution française d’acheter la viande de porc à des producteurs français à un prix supérieur à celui proposé par des producteurs allemands ou des pays de l’est. https://francais.rt.com/economie/16411-intermarche-france-union-europeenne-concurrence. Il n’ y a donc rien de libéral ici puisqu’une autorité politique non élue interdit la liberté de commercer librement à des acteurs économiques. Dans ce cas précis, cela concourt aussi à priver “les états” d’une possible souveraineté alimentaire. La notion de marché est instrumentalisée comme simple mécanisme de mise en concurrence déterritorialisée au sein d’un ensemble politico économique. C ‘est une planification qui nie la notion de liberté au profit d’une “solidarité de fait” (base de l’UE) autoritaire drapée de “progressisme”. C est contre intuitif, mais l’Europe n’a rien de libéral dans la mesure ou vous n’avez pas le choix, d’ailleurs lorsque les citoyens disent ‘Non”, les parlements corrigent et disent “Oui”


      • Ignotus Le 02 mars 2017 à 18h52
        Afficher/Masquer

        “Concernant votre image en fin d’article Olivier, Alain Juppé a été certes condamné mais il a surtout purgé sa peine et donc à ce titre blanchi. Il n’est pas très juste de le condamner une 2e fois.
        Quelqu’un qui sort de prison doit pouvoir se réinsérer dans la vie publique sans qu’on tienne compte d’une condamnation qu’il a déjà purgé (bon ça ne se passe jamais comme ça dans la vie mais quand même …)”

        Michel, je m’insurge au plus haut point contre votre texte. Avez-vous bien réfléchi à ce que vous écrivez ?
        Environ 396 professions demandent un casier judiciaire vierge, pourquoi pas pour un politique élu ?
        Allez-vous confier vos enfants à un moniteur de colonie de vacances reconnu pédophile et condamné ?
        Allez-vous confier vos économies à un gangster reconnu et condamné?
        De plus il y a des dizaines voire des centaines de personnes intelligentes, instruites qui pourraient gérer la France aussi bien, voire mieux que ces escrocs, et SANS piquer dans la caisse commune de l’État.

        Enfin, il y a un et un seul candidat aux élections présidentielles qui présente au électeurs son casier judiciaire qui est VIERGE. Il veut aussi que TOUT(E) élu(e) présente son casier judiciaire vierge. Connaissez-vous ce candidat ?


        • philv Le 02 mars 2017 à 19h37
          Afficher/Masquer

          Quid d’un homme qui s’est battu pour ses convictions et qui a par exemple été condamné pour séquestration de patron ? Casier pas vierges = inéligible ?


    • Julien Le 02 mars 2017 à 08h24
      Afficher/Masquer

      “avant les élections”.

      Ca aurait surtout été bien de le savoir BIEN avant les élections. Par exemple à l’époque des faits.
      Là, le fait qu’une affaire dont les faits sont anciens sort maintenant sonne vraiment comme une manipulation de la part du pouvoir. Genre “on laisse passer les primaires et après on massacre”.


    • BrianDuSysCat Le 02 mars 2017 à 09h50
      Afficher/Masquer

      Avec une voiture conduite en 2005 dont la production n’a commencé qu’en 2006, Macron fait mieux que dépenser un smic par jour : il invente les voyages dans le temps.
      Prix Nobel de Physique Macron !


    • Hervé CRUCHANT Le 04 mars 2017 à 19h21
      Afficher/Masquer

      Toutes ces questions seraient pertinentes si elles étaient émises en temps “normal”, sous l’égide d’une république réelle peuplée à sa tête de responsables républicains.
      Or, nous ne sommes pas en république mais sous un régime mi-chêvre mi-chou entre pouvoir présidentiel et directoire de barons de la magouille. L’époque est à la désignation de coupables. Soit. N’hésitons pas à dire que la responsabilité appartient aux citoyens dans leur ensemble -oui, vous; et moi aussi- qui se sont laissés enfermés dans une singulière torpeur, la crainte du mot “radicalisation” qui a pris peu à peu la place de “contrôle citoyen des gouvernants” et l’usage des droits constitutionnels.
      Les compromis sont souhaitables et constituants en démocratie, les compromissions la tuent. Bien des non-combats syndicaux, politiques, administratifs voire militaires ont amené notre pays dans l’état lamentable d’un lendemain d’orgie. Où les trafiquants et les voleurs ont le premier rang, un riche jeune homme de la finance se paie une campagne électorale présidentielle et risque même de la gagner comme un gros lot du Grand Prix d’Amérique. Le fascisme le plus brun, corrompu et menteur, a pignon sur rue….
      Qu’avons-nous fait, braves gens, pour que tout ceci arrive? que ferons-nous si, par malheur, des fusils fratricides nous poussent dans les mains? Où est passée la raison des Lumières ?


    • ber075 Le 05 mars 2017 à 10h10
      Afficher/Masquer

      Répondre: en effet je viens d’aller lire sa déclaration de Fevrier 2017
      à la haute autorité
      http://www.hatvp.fr/livraison/dossiers/macron-emmanuel-dspfm2692-gouvernement.pdf
      et elle me parait totalement incohérente.
      Il déclare simultanément avoir aucun bien immobilier, mais payer l’Isf (dans une autre
      déclaration il dit posséder avec sa femme sa résidence du Touquet)
      et par ailleurs il déclare aussi un pret (sans doute immobilier de 350000) euros
      au crédit mutuel et 34000 euros de revenus fonciers.
      Je pense que n’importe quel controleur des impots ne pourrait pas accepter une telle déclaration
      si elle était adressée à la Dgfip..


      • ber075 Le 05 mars 2017 à 21h51
        Afficher/Masquer

        Errata sur mes précédentes déclarations, due à une lecture trop rapide de la déclaration de la haut autorité
        Les 34000 euros de revenus fonciers ont été perçus à partir de 2015 au nom de sa femme.
        Il y a eu une augmentation de 20000 Euros des revenus fonciers de sa femme entre 2014 et 2015, ce qui laisse penser que M. Macron a du lui acheter un bien immobilier à ce moment là.
        Par ailleurs certains sites indiquent que même si la résidence du Touquet appartient à sa femme
        mais que c’est Monsieur qui a souscrit un pret travaux de 350000, il posséde de fait 350000 euros du patrimoine de sa femme qui a alors été re-évalué de 350000Euros..


  2. Barbier Le 02 mars 2017 à 06h46
    Afficher/Masquer

    Hello tout le monde, et Nicolas Dupont Aignan, comme candidat de secours ? Même s’il a lui aussi employé sa femme….Car “c’était la seule façon de la voir un peu” dixit himself….:o)


    • Yamael Le 02 mars 2017 à 07h23
      Afficher/Masquer

      Perso j’ai rien contre le fait d’employer la famille. A partir du moment où le boulot est fait….


      • RR Le 02 mars 2017 à 09h37
        Afficher/Masquer

        A partir du moment où l’on peut embaucher ses amis, la fille du voisin ou la femme de son boucher, interdire l’embauche de membre de sa famille (comme le fait l’UE), c’est de la discrimination génétique. Et donc comme dirait Macron, un crime contre l’humanité.

        Si l’on veut qu’un député ait un assistant parlementaire de son choix ET qu’on souhaite borner son activité, il suffit de mettre en place un agenda et des contrôleurs de celui-ci.

        Il serait aussi utile que les élus aient aussi cette contraite et ce contrôle, on verrait comment les cumulards arrive à remplir plusieurs agendas à plein temps.


        • Eric10 Le 02 mars 2017 à 10h06
          Afficher/Masquer

          RR, “Et donc comme dirait Macron, un crime contre l’humanité.” ben tiens !!!! le télévangéliste a des adeptes !
          Le Macron, il a des crimes contre l’humanité plein son cabas, et au fait, il a bien été dans un gouvernement qui a attaqué un pays qui ne lui a rien fait, et contre le droit international, comment donc se fait-il que nous ne l’ayons pas entendu sur ce crime contre l’humanité ? Pour Maqueron, les crimes contre l’humanité, c’est quand ça l’arrange.


        • Didier Le 02 mars 2017 à 11h44
          Afficher/Masquer

          Ah bon? Mais alors, que l’on cesse, de grâce, de nous bassiner avec l’expression “marché” du travail! Un marché suppose une “concurrence libre et non faussée”, n’est-ce pas? Donc, pour tout poste à pourvoir, appel d’offre, et que gagne le plus compétent, en-dehors de toute autre considération, non?

          Monsieur Fillon se serait probablement épargné bien des tracas s’il avait procédé ainsi (lui, le champion des marchés), et je suis certain qu’au tarif proposé, il aurait trouvé pléthore de candidats bien plus compétents que son épouse…


          • rbaia Le 03 mars 2017 à 07h47
            Afficher/Masquer

            Oui la compétence,il aurait pu la trouver ailleurs, c certain, mais du coup ,nous voyons la,le moyen a enrichissement personnel,et c un autre registre… Les salaires attribues a la famille sont indécents,quand,ce meme Mr Fillon,nous promet sang et larmes parce que le France est un pays en faillite.. Sachant que nombre d’élus sans scrupules agissent ainsi,sous couvert de lois qu’ils SE votent pr leur intérêt particulier… Comment écouter et croire ces lauréats a la fonction suprême et aux autres fonctions de gouvernement …. ???


      • Caramba! Le 02 mars 2017 à 12h58
        Afficher/Masquer

        Un assistant parlementaire pourquoi faire? Un député ne peut pas faire le travail lui-même? C’est vrai, le pauvre chéri, il est trop occupé par ses autres tâches: maire, conseiller général, conseiller de région, conseiller d’administration ou j’en passe. Autrefois on disait un valet. Plus ça change, moins ça change. Nomenklatura à la française.


        • aleksandar Le 05 mars 2017 à 23h41
          Afficher/Masquer

          Si vous aviez travaillé auprès d’un député, vous sauriez que c’est une vie de fou, mais c’est si facile de raisonner “café du commerce”.
          Alors oui un député a besoin d’un assistant parlementaire pour tenir son agenda, préparer ses voyages, réserver les tables au restaurant, rédiger ses discours parfois et même faire réparer sa voiture ou prendre rendez vous chez le médecin.
          Mon député, juste un simple député de province, avait jusqu’à 12 réunions par semaine diverses et variées essentiellement administrative ( préfecture, syndicats divers, et autres organisation administratives ” a la française “) auxquelles s’ajoutaient un bonne dizaine d’inauguration,de colloque etc etc.
          Avoir sa femme ou un proche comme assistant parlementaire est normal vu le niveau de confiance qu’il faut avoir en lui ou elle, l’assistant sait tout de son député, y compris ses confidences sur le système et ses voyous.
          Il y a maintenant deux semaines que je lis ici des gens comme vous ecrire a propos d’un sujet auquel ils ne connaissent rien, dans la logique anti-democratique.
          ordinaire des piliers de comptoir.
          La France n’attend que vous, ce sera mieux que de couiner sur ce blog


  3. crapounet Le 02 mars 2017 à 06h48
    Afficher/Masquer

    C’est vrai que c’est troublant cette accélération judiciaire.
    Et que dire des journalistes….l’emballement hier pour une conférence de presse qui au final fut un non-événement.

    Mais moi, là où je suis perplexe, c’est que l’histoire des fonds de Bercy est sortit le même jour que l’affaire Fillon et ça a été littéralement mis sous le tapis, repris nul part ou très peu.

    Sans oublier, cette défense du candidat Macron par les journaux face aux questionnement posé par son train de vie.

    Je crois bien qu’on se dirige vers la plus grande escroquerie électorale de la 5 ème.


    • Michel Picot Le 02 mars 2017 à 08h23
      Afficher/Masquer

      Fillon est moralement cramé. Il ne peut espérer gouverner. Il devrait renoncer. Alors le champ serait dégagé pour mettre la pression sur Macron. Pour l’instant il est abrité derrière Fillon qui prend tous les coups de tabac


      • AUSSEUR Robert Le 02 mars 2017 à 09h35
        Afficher/Masquer

        Que nous sommes loin des slogans des “droite” = Attention à la dictature du prolétariat ? Les dangers , nous viennent d’où ……Maintenant ? = Des droites : Alors attention , les droites s’accrochent aux pouvoirs … Ils , elles veulent POUVOIR continuer à s’empiffrer , sur le dos de la France d’en bas !!!


    • AUSSEUR Robert Le 02 mars 2017 à 09h17
      Afficher/Masquer

      Les ambitions sont devenue telles ! Sans retenue , qu’ils et elles sont prêtes à s’affronter !!! (les 40 % des celles et ceux qui votent encore : Tous partis confondus ) = La France d’en bas =55 % des non votants , et les 6 % de votes blancs et ou nuls , comptent les coups ….Voila peut-être la chance qui est offerte à cette France d’en bas , pour qu’elle accède enfin à quelques pouvoirs politiques ?


      • laurent Le 02 mars 2017 à 13h18
        Afficher/Masquer

        comment puis-je faire pour “voter contre” à la présidentielle? j’ai dû rater un truc car jusqu’à maintenant ma seule possibilité c’est de “voter pour” qqn…


  4. basile Le 02 mars 2017 à 07h00
    Afficher/Masquer

    On nous a en effet ressorti hier encore, le coup du pauvre justiciable de base, face au puissant qui jouit d’une immunité. « Il n’y a pas de raison que la justice s’arrête ». Le tout sur le ton mielleux du bon père de famille humaniste, la bonté même, pas une once de haine dans le langage. Du grand art, acquis dans les écoles de journalisme. Surtout, ne vous excitez pas pour faire passer un message

    Je crois voir le bourreau serrant le brodequin sur le supplicié, lui dire d’une voix douce, sans la moindre haine dans le regard, « c’est pour ton bien, tu as fauté, et ça te permettra d’aller au paradis »

    Comme dit dans l’autre article, le Bien plus dangereux que le Mal


  5. Georges Clounaud Le 02 mars 2017 à 07h08
    Afficher/Masquer

    Nouvelle étape de cette imposture : ce soir, le journal de France 2.
    David Pujadas, l’illustre présentateur souffrant de macronite aigüe éprouvera toute les peines à en cacher tous les symptômes. Le messie sera là et nous livrera en exclusité les grandes lignes de son programme, heu…, de son projet. Halleluia ! Combien de minutes y seront consacrées ? 15 ? 20 ?
    Rassure toi, sans-dent, rien d’important ne se sera passé sur la planète aujourd’hui. Même le cas Fillon sera rapidement expédié. Tu ne manqueras pas grand chose et, n’oublie pas, tu auras le suprême honneur d’entendre la parole divine ! Lève-toi sans-dent ! Et en marche !


  6. Georges Clounaud Le 02 mars 2017 à 07h18
    Afficher/Masquer

    Plus les médias illuminés poursuivront cette affligeante propagande, plus l’instant “french Trump” se rapprochera.
    Craignant la peste brune, ils en rajouteront alors encore et encore alimentant continuellement la prophétie autoréalisatrice qui risquera ainsi de se concrétiser…
    La macronite me rappelle le mécanisme des bulles spéculatives qui, in fine, inexorablement, explosent…
    Nous vivons vraiment une “période formidable”. Ce matin je suis vraiment agacé. Je m’en vais de ce pas aller balancer un œuf pour me défouler !


  7. Dimitri Le 02 mars 2017 à 07h32
    Afficher/Masquer

    La methode la plus efficace pour elire Lepen, est de presenter un banquier de Rotschild contre elle. Est ce que Mr. Rotchild veux vraiment la victoire de son employe, ou il a le rare privilege, reserve habiutuellement aux proprietaries de casino, de gagner dans tous les cas de figure.


  8. Caliban Le 02 mars 2017 à 07h36
    Afficher/Masquer

    Mouais…

    S’agissant du cas Fillon, je pense que l’affaire est tellement simple pour les policiers, les preuves tellement patentes, que ce cas aurait déjà dû être jugé. Et s’il est vrai que le non-respect du secret de l’instruction devrait être condamné, que dire du laxisme de la justice / de l’administration fiscale qui a permis pendant près de 30 ans à la SARL Fillon de taper dans la caisse ? Personne n’était au courant, personne n’avait rien remarqué ?

    Pour Mme Le Pen, l’immunité parlementaire ne concerne pas ses assistants qui peuvent être convoqués, mis en garde à vue et jugés. S’en prendre directement à une élue sans attendre la levée de l’immunité parlementaire dont elle bénéficie (et qui peut être décidée par le Parlement européen), est en revanche une sottise.


    • deepnofin Le 02 mars 2017 à 18h35
      Afficher/Masquer

      Peut-être attendaient-ils que Fillon ait ses 500 signatures, et les dépose, pour ensuite le juger et ainsi provoquer le report des élections ?
      Sérieusement, y a que moi qui trouve ça étrange que dès le premier jour, Fillon ait obtenu 738 signatures ? Enfin j’en sais rien, mais… ça pue. Finalement, on se foutait de la gueule des ricains avec leurs élections truquées ( voir Sanders ) mais lol, voilà ce qu’on se tape en France…


    • Jaccas Le 03 mars 2017 à 10h41
      Afficher/Masquer

      L’immunité parlementaire de MLP vient d’être levée par le PE.


      • patrick Le 03 mars 2017 à 16h52
        Afficher/Masquer

        oui , pour avoir utiliser des images en provenance de Daesh sur twitter il y a deux ans .
        Là aussi ,on voitbien qu’il y avait urgence à lever son immunité et que ça ne sent pas du tout la magouille.
        Ils vont finir par nous la rendre sympa ou du moins utile.

        l’ennemi de mon ennemi n’est pas forcément mon ami, mais il peut devenir un allié.


  9. basile Le 02 mars 2017 à 07h37
    Afficher/Masquer

    Vous faites bien de dire que les Français restent stoïques, car ce n’est pas le cas du camp du bien, qui lance ses antifa, ou tout au moins, ne le retient pas, en espérant un dérapage de la bête immonde. Ce sont les mêmes méthodes de provocation envers la Russie, de la part de l’Ukraine, voire de l’Otan, pour pouvoir dire qu’elle a la rage et qu’il faut l’euthanasier.

    Ces deux exemples montrent quel monde s’écroule, et qui reste serein, confiant dans l’avenir. On les voit les haineux, qui tombent le masque de leur fausse bonté, dans les média français, et d’autres aussi, appelés trolls, cracher leur haine, leur seule gloriole, sur un média Russe en français.


  10. bluetonga Le 02 mars 2017 à 07h53
    Afficher/Masquer

    Un texte de Diana Johnstone, originellement paru dans Counterpunch, qui brosse un rapide tableau des élections françaises et des manœuvres combinées des grands médias pour promouvoir un candidat et éliminer les autres :

    http://arretsurinfo.ch/france-encore-une-horrible-campagne-presidentielle-letat-profond-monte-a-la-surface/

    D. Johnstone établit surtout un parallélisme entre les mécanismes mis en place lors des élections américaines et ceux des élections françaises. Conclusion : l’état profond dévoile partiellement son visage, en orchestrant des campagnes contre les candidats indésirables et en faisant la promotion du chouchou du système, de chaque côté de l’Atlantique. De fait, on ne peut être que frappé par les similitudes de ton et de moyens, et l’impression est que nos dirigeants de l’ombre doivent se trouver plutôt désemparés pour se sentir obligés de plonger les mains dans le cambouis avec autant d’ostentation.


    • Fritz Le 02 mars 2017 à 09h51
      Afficher/Masquer

      Merci, @bluetonga. Cet article de Diana Johnstone est remarquable. Outre le parallèle que vous évoquez, il définit exactement le sens de chaque candidature, et il fait le lien entre le choix de l’État profond (“Macron est le vainqueur programmé”) et la campagne orchestrée contre les médias russes et alternatifs (“fake news”, Décodex).

      Je retiens ce passage : “Un second tour entre Mélenchon et Le Pen serait une rencontre entre une gauche ravivée et une droite revivifiée, un vrai changement (…). Mais l’establishment néolibéral, pro-OTAN et pro-Union européenne, s’active à empêcher que cela n’arrive”.


      • Clément FOLLET Le 02 mars 2017 à 15h30
        Afficher/Masquer

        Bonjour, c’est vrai qu’il est intéressant cet article, même si je le trouve parfois insuffisant. A ce titre (le passage que vous retenez), voici un petit manuel de survie Made In Slate rédigé par Jean-Marc Proust présenté ainsi sur le site de Slate : “Critique musical, Jean-Marc Proust collabore notamment à Opéra magazine et Slate.fr.”

        C’est assez savoureux de malhonnêteté, de bêtise, de suffisance, d’ignorance et malfaisance. Je vous laisse apprécier, je ne me lance pas dans une critique, bien que chaque proposition m’a fait sursauter. Ce serait lui faire trop d’honneur, alors n’en parlons déjà plus, mais quand même, Slate en a fait la promotion sur Facebook …

        http://www.slate.fr/story/138062/second-tour-marine-melenchon-conseils-survie


  11. Kiwixar Le 02 mars 2017 à 08h11
    Afficher/Masquer

    40 ans d’un ENAufrage. Il serait temps d’essayer autre chose… Des St-Cyriens? Ou tout simplement des braves gens sans diplômes qui savent trimer comme des fous toute leur vie en trouvant encore le temps d’aider le voisin et de prendre soin de leur famille et de leur chien? Avec l’UE, on s’est bien tous fait couillonner, et pourtant on y a cru… Et là on nous gave le gosier avec Junior qui va perdre une élection imperdable, comme Hillary. C’est ptête la bonne nouvelle : l’oligarchie, ravagée par la consanguinité et le brawndo aux electrolytes, en plein naufrage, qui ne comprend rien à rien à ces temps de réveil et de révolte.


  12. Cédric Le 02 mars 2017 à 08h19
    Afficher/Masquer

    “On a déjà dit ce qu’il fallait penser de la crédibilité et de l’impartialité du Parquet National Financier, pas seulement à cause du rôle qu’il a joué dans l’opération anti-Fillon, ou de l’incroyable acharnement vis-à-vis de Nicolas Sarkozy ”

    j’ai arrêté là, ca m’a économisé 10 minutes, je ne serai pas en retard ce matin, merci.


    • kriss34 Le 02 mars 2017 à 08h33
      Afficher/Masquer

      Pareil. Quel tombereau de stupidités….


    • Bruno Le 02 mars 2017 à 09h18
      Afficher/Masquer

      C’est aux électeurs de décider ce qu’ils considèrent comme normal ou acceptables.


      • Eric10 Le 02 mars 2017 à 10h11
        Afficher/Masquer

        Bruno,

        vous avez raison, mais il faudrait pour cela que les gens soient informés et non manipulés.


  13. reneegate Le 02 mars 2017 à 08h19
    Afficher/Masquer

    Pour moi et pour beaucoup de français cette histoire n’est pas judiciaire mais morale. Fillon n’a plus aucune légitimité pour mettre en oeuvre son blitzkrieg de décrets pour les autres. Que ce type n’ai perdu que 4 points dans les sondages prouve qu’ils sont complètement manipulés. Lepen je vous l’assure n’a pas la popularité que lui accorde ces sondages dont la méthodologie est conçue pour propulser le méchant loup au second tour et assurer la victoire de l’autre. Cela prouve aussi à quel point ils ne sont pas sur d’eux. Seuls ceux qui ont voté pour lui peuvent lui rester fidèle et cela fait 5% du corps électoral, voilà sa vrai cote aujourd’hui. Enfin maintenant le temps de parole va être partagé, fini Macron à tous les JT de France télévision et un coup tordu pour Melenchon. Et plus les français sont correctement informés mieux ils votent. Enfin, le pire nous l’avons vécu, lepen ne fera ni mieux ni pire. Même pas peur!


  14. Eric83 Le 02 mars 2017 à 08h24
    Afficher/Masquer

    Antonio Gramsci
    Le vieux monde se meurt, le nouveau monde tarde à apparaître et dans ce clair-obscur surgissent les monstres.


  15. Patrick Le 02 mars 2017 à 08h32
    Afficher/Masquer

    Normalement je suis plutôt proche du programme Fillon, mais je comptais initialement m’abstenir car je n’aime pas le profil du personnage (élu toute sa vie, etc.). Le programme c’est une chose, mais il y a aussi l’homme.

    Et là, avec cette affaire qui sort opportunément alors que les faits sont anciens et qu’elle aurait pu sortir bien avant, j’ai vraiment le sentiment qu’on cherche à “m’inciter” à voter Macron, et ça je ne le supporte pas. Fillon est cramé, ça c’est un fait. Et ça me donne le sentiment que quelque part on m’enlève ma liberté de le choisir ou non.

    Alors du coup, rien que pour faire ch… ceux qui ont osé ce coup grossier. et même si c’est totalement à l’opposé de ma ligne, je vais voter ET militer pour Le Pen le temps de cette élection parce que c’est celle qu’ils exècrent le plus.


    • bhhell Le 02 mars 2017 à 10h01
      Afficher/Masquer

      Vous êtes proche du programme Fillon? Ça tombe bien, Macron a le même. Oups, mais c’est vrai, Hollande et Sarkozy avaient eux aussi le même. Et puis en toute confidence, figurez vous que partout en Europe et ailleurs, le programme est le même depuis longtemps. Allez, bonne pêche au clone!


    • Homère d'Allore Le 02 mars 2017 à 12h43
      Afficher/Masquer

      Oh non, ce n’est pas elle qu’ils exècrent le plus…

      Elle est bien pratique pour servir de repoussoir au deuxième tour.
      Pour connaître le candidat qui les gêne le plus, il vous suffit de pointer les passages dans les médias et de prendre celui qui a eu droit à zéro minutes zéro secondes.

      Bref, exactement le traitement inverse de celui de Macron.


    • Jaccas Le 03 mars 2017 à 10h48
      Afficher/Masquer

      Je crois que vous vous trompez. La cible préférée de l’oligarchie est Jean-Luc Mélenchon. Votez pour lui, et c’est sûr, vous les ferez vraiment ch…, si c’est votre but.


      • Julien Le 03 mars 2017 à 12h22
        Afficher/Masquer

        Pas d’accord. Son CV dit exactement l’inverse de son programme.
        Après un passage à l’UNEF (classique), encarté PS pendant 35 ans y compris pendant le revirement de la gauche de 83, n’a rien fait d’autre que de la politique. Sénateur pendant 20 ans, député européen, ministre, j’en passe et des meilleures.
        Depuis 76, il a travaillé… 2ans et fait de la politique le reste du temps, soit la définition de l’apparatchik.
        En 92 il vote Maastricht en affirmant que l’€ permettrait à l’europe de diminuer le chômage et d’être porteuse de civilisation.

        Ne vous en déplaise, il fait partie de cette génération d’hommes politiques qui ont eu le pouvoir ces dernières années et qui nous ont collé là ou nous sommes. Alors antisystème Mélenchon? A d’autres…


      • patrick Le 03 mars 2017 à 17h45
        Afficher/Masquer

        pour ma part , ça sera surtout la stratégie du chaos face à ce monde politique.
        LePen étant sure d’être au deuxième tour , je vais certainement voter Mélenchon au premier tour.
        Ensuite on verra qui sera au 2ème round.
        Mélenchon-LePen : même pas la peine d’aller voter
        Fillon-LePen ( peu probable ) : je ne sais pas si je vais voter
        Macron-LePen ( probable ) : je vote LePen
        Hamon-LePen( peu probable ) : je vote LePen


  16. calal Le 02 mars 2017 à 08h33
    Afficher/Masquer

    perso,rien de tout cela ne me surprend. l’avoine se fait rare,les requins se battent entre eux pour conserver leur part du gateau.moi en tant que mouton,quand les loups se battent ,j’applaudis. un loup en moins,c’est une chance de survie en plus pour moi. quand les elephants se battent,la fourmi doit juste se pousser et rester loin…
    un deuxieme tour macron lepen ca me va: l’alternance PS-LR serait brisee ce qui forcera ces deux partis a se remettre en question. apres qui sera elu, c’est au peuple de choisir et c’est la force de la democratie.


    • reneegate Le 02 mars 2017 à 08h44
      Afficher/Masquer

      C’est marrant, vous parlez de vote du peuple et vous acceptez le beau tableau présenté par les médias comme un fait établi. Vos seules sources sont des sondages aussi peu fiables que les médias qui les commandent. Je ne crois pas au score de Macron, de Lepen et encore moins à celui de Fillon. Et tous ces points gracieusement accordés ils sont ailleurs.Désintoxiquons nous et raisonnons ensuite.


      • calal Le 02 mars 2017 à 13h03
        Afficher/Masquer

        vous m’avez mal compris.je n’accepte pas le tableau presente: je l’espere. parce que c’est le moindre mal amha. quand a ceux qui ne font pas partie du binome susnomme,je ne les crois pas (j’aimerai une depenalisation du cana et un revenu universel mais je ne le crois pas qu’ils le feront).
        un deuxieme tour le pen macron c’est l’equivalent du match hillary-trump en france .


    • Jacky Soulié Le 02 mars 2017 à 11h40
      Afficher/Masquer

      Comme le disait justement Natacha Polony, Macron est un “sauveur” envoyé par les voyous de la haute finance pour remplacer des politiciens cramés qui ne leur servent plus à rien.


  17. Ardéchoix Le 02 mars 2017 à 08h39
    Afficher/Masquer

    “On a les hommes politiques que l’on mérite”, dit le philosophe André Comte-Sponville.
    Et ben, on a dû merder grave .


  18. Darcjane Le 02 mars 2017 à 08h40
    Afficher/Masquer

    Encore une fois au lieu de glousser comme des oies effarouchées ces commentateurs du désastre annoncé pourraient proposer les contours d’institutions qui ne donneraient plus prises à ces travers bien connus et dont le levier principal est l’élection d’une personne qui se devrait d’être providentielle … Et si il n’y avait plus de président de la République ? Et si les représentants du peuple étaient tout ou partie tirés au sort ? Et si un représentant de la Nation était prebicite donc choisi sans être candidat … une sorte de nobelisation de la fonction car il s’agirait que cela devienne effectivement une “fonction” (au sens systémique) dont il reste là aussi à définir le contenu plus que l’élection d’un Maître …


  19. reneegate Le 02 mars 2017 à 08h46
    Afficher/Masquer

    vous voulez dire que les seuls politiques honnêtes en afrique sont en prison à La Haye ou 6 pieds sous terre?


  20. Victor Le 02 mars 2017 à 08h55
    Afficher/Masquer

    Non Mélenchon n’est pas “mutique” ni médusé devant ces convulsions d’un régime affolé qui s’effondre. Il a été un des premiers à alerter sur cet état de crise délétère et il l’évoque en permanence dans ses meetings. Mais il le fait sur le terrain de l’analyse politique, avec son parler “dru et cru” souvent reproché, et pas sur celui du spectacle de la politique. Il fait confiance aux “gens”, comme il dit, qui sont bien assez grands et lucides pour constater et comprendre par eux-mêmes les scandales chroniqués dans ce texte. Son but n’est pas de distraire les réseaux sociaux avec l’écume de ce spectacle mais d’en donner les clés de compréhension des causes profondes et de proposer les réponses politique avec un programme d’actions mûrement, démocratiquement et collectivement élaboré. Mélenchon avec les militant-e-s de la France Insoumise font de l’éducation politique populaire, pas du journalisme.


    • sainsaulieu Le 02 mars 2017 à 11h13
      Afficher/Masquer

      Mélanchon n’est pas cru en dehors de ses meetings. Si Mélanchon n’est pas cru, il est cuit. ( Pierre Dac.), Il lui faudrait une pincée d’auto critique et de souplesse politique, car à trop idéaliser la politique on se fait rejeter , même par des proches.


      • Didier Le 02 mars 2017 à 11h51
        Afficher/Masquer

        Au moins n’a-t-il pas aux basques de casseroles judiciaires.

        Ce qui est d’ailleurs le principal argument que l’on peut opposer à ce papier: au lieu de pinailler sur les excès, supposés, avérés, ou redoutés de la justice, ne serait-il pas beaucoup plus judicieux de s’intéresser aux candidats qui, n’ayant PAS maille à partir avec elle, rendent du coup toutes ces arguties juridiques, nulles et non avenues?


      • Caramba! Le 02 mars 2017 à 13h02
        Afficher/Masquer

        Serait-ce trop demander d’écrire son nom correctement?


        • Homère d'Allore Le 03 mars 2017 à 06h49
          Afficher/Masquer

          L’orthographe du nom Mélenchon peut avoir, en effet, une certaine importance.

          Une faute d’orthographe concernant le patronyme dans le formulaire de parrainage et celui-ci est nul !

          Certains pourraient se tromper, involontairement ou non…


        • Fritz Le 03 mars 2017 à 12h40
          Afficher/Masquer

          Ne confondons pas Jean-Luc Mélenchon avec Philippe Schwarzert dit Mélanchthon (1497-1560).


      • Subotai Le 02 mars 2017 à 18h29
        Afficher/Masquer

        Souplesse politique, trivialiser la politique; il y a un temps pour tout!

        La Politique crève justement de trop de souplesse et d’un manque d’idéal…


      • Jaccas Le 03 mars 2017 à 10h58
        Afficher/Masquer

        Vous pourriez, au moins, respecter son patronyme. MélEnchon svp, avec e comme espoir!


    • fanfan Le 02 mars 2017 à 11h54
      Afficher/Masquer

      Tout à fait d’accord @Victor.

      Un exemplele 28 février à Brest : https://www.youtube.com/watch?v=WNwngAR4xg4

      Rendez-vous place de la Bastille le 18 mars 2017 pour participer à la Marche pour la 6ème République de la France insoumise : http://www.jlm2017.fr/rendez_vous_place_de_la_bastille_le_18_mars_2017


    • fanfan Le 02 mars 2017 à 12h11
      Afficher/Masquer

      Le député François de Rugy, président du parti Ecologiste, a décidé de rejoindre l’équipe du candidat Emmanuel Macron : http://tempsreel.nouvelobs.com/presidentielle-2017/20170222.OBS5609/francois-de-rugy-rejoint-macron-et-renie-donc-ses-engagements.html


      • Homère d'Allore Le 02 mars 2017 à 13h06
        Afficher/Masquer

        De Rugy, ça représente quoi ?

        L’exemple même du non-événement relaté par la presse à gages…

        Et qui peut apporter le moindre crédit à un parjure car ce type avait signé la charte des primaires “de gauche” qui l’obligeait à soutenir le vainqueur… Bref, un politicard de la pire espèce tels que les prétendus écologistes savent en pondre par dizaines…


  21. BrianDuSysCat Le 02 mars 2017 à 08h55
    Afficher/Masquer

    Plus de freins, pas d’airbag… Macron n’a jamais acheté de Volkswagen en 2005 : il a acheté une Delorean en 2006 qu’il a ramené en 2005 par voyage temporel, invention dont il est l’auteur mais pour laquelle in n’a pas réclamé le Prix Nobel auquel il aurait droit..

    https://www.forumfr.com/uploads/monthly_2017_03/58b7aaccdef3e_DoctorMadoc.png.2e132e3de4ba901fdcf64837e5e74727.png


  22. Macarel Le 02 mars 2017 à 09h02
    Afficher/Masquer

    L’opération Macron est cousue de fils blanc, l’impopularité du gouvernement Hollande était telle, qu’il était fort à craindre que les primaires du P”S” servent à sanctionner ce quinquennat de trahison. C’est ce qui est arrivé.
    D’où l’opération Macron montée de toute pièces à coup de moyens financiers importants, et de support médiatique digne du lancement d’une marque de lessive.
    L’opération Macron, vise à se passer du P”S” pour continuer la politique “hollandaise” en plus “hard”. Rien d’autre.
    Mais les moyens de manipulation des esprits sont tels aujourd’hui, que l’opération pourrait bien marcher. Car beaucoup d’électeurs risquent par crédulité de se laisser abuser. Le but étant d’amener Macron face à Le Pen au deuxième tour. Puisse un blog comme celui de Olivier, permettre d’ouvrir les yeux à suffisamment de naïfs avant l’échéance du 23 avril, c’est le mieux que l’on puisse souhaiter.
    Un peu plus de 50 jours pour démasquer l’imposture.


  23. PatateMystere Le 02 mars 2017 à 09h08
    Afficher/Masquer

    Je ne suis pas d’accord avec cette analyse. D’une part, oui un parlementaire a une immunité diplomatique, mais est ce juste ou est ce un des nombreux avantages qu’ils se sont accordés?

    Si Fillon, Le Pen ou Macron avait piqué un paquet de pâtes au supermarché, ils seraient déjà passé en comparution immédiate. Il y a là, deux poids deux mesures. Être candidat ne fait pas d’eux des intouchables. Sont intouchables ceux qui n’ont rien à se reprocher.
    Là ou la démonstration ne tient pas sur la cabale politique organisée par le pouvoir c’est que Mélanchon est un plus grand danger pour le PS que la droite. Or, pas d’affaire, pas de cabale. Soit il est clean, soit ils n’ont rien trouvé mais dans tous les cas, attaquer la droite ne sert pas les intérêt du gouvernement en place.


    • Eric10 Le 02 mars 2017 à 10h34
      Afficher/Masquer

      “Si Fillon, Le Pen ou Macron avait piqué un paquet de pâtes au supermarché, ils seraient déjà passé en comparution immédiate.”
      Vous revez, et d’ailleurs, ils sont trop bien nourris pour devoir voler des pâtes dans un supermarché, leurs pâtes c’est du 5 étoiles, pas du sous-produit dont on alimente les sans-dents. Vous n’avez pas remarqué que bcp sont en examen, que le temps passe, que les gens oublient et qu’ils ne sont au final que très peu “jugés”.Perso, je pense qu’avoir un casier vierge( j’en ai besoin, moi, pour trouver du travail), est la condition siné qua nem pour se présenter.


      • PatateMystere Le 03 mars 2017 à 08h49
        Afficher/Masquer

        C’est bel et bien ce que j’ai dis. Deux poids, deux mesures.


        • step Le 06 mars 2017 à 15h33
          Afficher/Masquer

          Ce que dénonce cet article surtout c’est l’hypocrisie de prétendre qu’une loi qu’on a spécialement concocté pour s’assurer son impunité puisse aussi servir pour d’autres. Car si vous posez la question à la bande d’élus qui braillent sur le refus de Mme Le Pen d’aller à la convocation, je suis sûr que vous n’en trouverez pas un pour remettre en cause leur statut d’exception judiciaire (c’est d’ailleurs un non sujet médiatique). Les jugements de morale dont on nous abreuve ont ceci de miraculeux, qu’ils n’engagent personne (sauf ceux qui croient ceux qui les font).


  24. Xavier Le 02 mars 2017 à 09h18
    Afficher/Masquer

    Où va-t-on ? Nulle part, mais ce n’est pas perdu pour tout le monde.
    3 citations pour que certains peut-être prennent conscience du problème, bien plus large que les réactions autour de cette élection ne l’entrevoient.

    « … l’égalité des chances à devenir inégal ?… Alors si vous ne voyez pas le ridicule de la conception, c’est que vraiment elle est bien engrammée, mais vous la voyez sûrement… »

    “Il serait souhaitable de remplacer la devise républicaine “Liberté, Egalité, Fraternité” par “Conscience, connaissance, imagination”.”

    « Tant qu’on n’aura pas diffusé très largement à travers les hommes de cette planète la façon dont fonctionne leur cerveau, la façon dont ils l’utilisent et tant que l’on n’aura pas dit que jusqu’ici cela a toujours été pour dominer l’autre, il y a peu de chance qu’il y ait quoi que ce soit qui change. »

    Henri Laborit


    • pipo Le 02 mars 2017 à 14h56
      Afficher/Masquer

      Super, j’ai mis des “pousses levés” à quasiment tous les commentaires, même le votre Xavier sauf que ce n’est pas seulement “jusqu’ici cela a toujours été pour dominer l’autre”.
      Il y a aussi le respect de l’autre, il y a “se croire dominant” et “dominer”, dans une course du 100m en athlétisme, celui qui se croit dominant n’aura pas de scrupule à se doper. Les autres se mesurent et tentent de progresser.
      Le mensonge, la triche, la manipulation,etc… c’est du dopage.
      Ce ne sont pas des dominants mais des tricheurs qui pensent dominer.
      Et n’oubliez pas, c’est pour votre bien (voir l’article précédent, perversion entre bien et mal)


  25. Kiwixar Le 02 mars 2017 à 09h19
    Afficher/Masquer

    Je trouve que ce serait pas mal que :
    1) les candidats soient déclarés officiellement (parrainages) au moins 3 mois avant le premier tour
    2) qu’ils aient une immunité contre les poursuites judiciaires (et journalistiques) pendant cette période
    > cela permettrait un vrai débat politique sur les vrais sujets (économiques, souveraineté, etc)
    3) qu’on ajoute aux parrainages d’élus les marrainages de non-élus (1 million de signatures permet d’être candidat?)


    • u Le 02 mars 2017 à 09h34
      Afficher/Masquer

      L’affaire Fillon est sortie plus de 3 mois avant le premier tour… C’est lui qui a choisi de ne pas laisser la place ou de ne pas publier des preuves claire du travail de sa femme (mais existent-elles ces preuves ?). Dans ce cadre il savait probablement qu’il serait mis en examen, il faudrait voir à pas prendre les électeurs pour des truffes! Trop facile de s’attaquer aux juges quand on est en tort. Si la droite avait mis en orbite Juppé ou Baroin au mois de décembre dernier, elle n’en serait pas là.


  26. CALCINE Pierre Le 02 mars 2017 à 09h24
    Afficher/Masquer

    Mélenchon n’est pas “mutique”, il enchaîne les meetings et n’arrête pas de publier sur Youtube. “Baillonné” serait plus approprié, mais la presse des milliardaires a tellement d’appuis….


    • Macarel Le 02 mars 2017 à 09h32
      Afficher/Masquer

      Le bruit de fond médiatique, les affaires, sont faites pour que les débats de fonds soient relégués en arrière plan. La pub Macron, par contre, vise à vendre le meilleur produit du moment du point de vue de l’oligarchie mondialisée. Mélenchon se situe au niveau du débat de fond, et de ce fait il est dangereux, donc plus il sera noyé dans le bruit de fond médiatique, mieux ce sera pour l’oligarchie.
      Vous ne découvrez pas seulement aujourd’hui que le monde est aux mains mafias ou quasi-mafias pour qui le bonheur de l’humain n’est pas la priorité principale, pas plus que les questions environnementales qui influent sur le bonheur de l’humain d’ailleurs.


      • Eric83 Le 02 mars 2017 à 11h48
        Afficher/Masquer

        Le bruit médiatique évite notamment un débat essentiel, celui de la sortie de l’euro.
        Quelque soit le président qui sera élu, il sera confronté à cette réalité dans les 5 ans à venir et à mon avis plutôt au début qu’à la fin de son mandat.

        Pour avoir un éclairage, non apocalyptique comme les médias MSM le font ces jours derniers, le débat sur Sud Radio du 26 janvier dernier est à écouter.

        Thème choisi par le journaliste : le retour du franc, je n’y crois pas.

        https://www.youtube.com/watch?v=VH7i7yfvKM0


        • fanfan Le 02 mars 2017 à 12h29
          Afficher/Masquer

          Jacques Sapir… Ce « projet Peur » a trouvé une première réalisation avec l’étude réalisée par l’Institut Montaigne (…). Cette étude relève très largement de la désinformation et a été examinée dans ce carnet dernièrement : https://russeurope.hypotheses.org/5736.

          On va examiner les avantages potentiels d’une sortie de l’Euro…
          http://russeurope.hypotheses.org/5754

          La sortie de l’Euro imposera, et ce quel que soit le scénario retenu, des mesures structurelles importantes….
          http://russeurope.hypotheses.org/5758


      • fanfan Le 02 mars 2017 à 18h36
        Afficher/Masquer

        Une interview de Daniele Ganser, professeur d’Histoire à l’Université de Saint-Gall (Suisse), par Claire Schieffer.
        Pourquoi cette réticence française face aux discours pacifistes qui, outre-Rhin, semble conquérir un public toujours plus nombreux ? Ne serait-ce pas dû, en partie, à l’absence de médias réellement indépendants en France, quand des groupes comme Lagardère et Dassault sont liés à la diffusion de l’information dans l’hexagone ? Le silence inhabituel des intellectuels français est-il seulement lié à la situation actuelle d’état d’urgence ? Il place finalement ses espoirs dans la jeunesse d’aujourd’hui, qui s’informe par d’autres canaux que les médias officiels et ne veut plus entendre ce discours belligérant.
        https://www.youtube.com/watch?v=ZyicdFoanSU


  27. red2 Le 02 mars 2017 à 09h28
    Afficher/Masquer

    Sur le cas Fillon, désolé mais le type savait qu’il pouvait se faire accrocher sur cette affaire d’emploi “présumé fictif” familiaux. Et même sans la justice, l’affaire est moralement suffisamment indigne pour le couper des classes populaires et moyenne surtout quand on demande dans son programme a cette dernières d’énormes sacrifices (complétement inutiles d’ailleurs d’un point de vu économique mais là n’est pas le sujet…). Dans ce cadre Fillon n’avait qu’a pas se présenter et laisser la place à quelque de propre. On ne peut pas candidater a la présidence de la république et s’étonner que l’on s’intéresse à sont CV… En clair on pouvait passera coté des embrouille made in Fillon quand il n’était qu’un député parmi d’autre pas quand il se présente à la magistrature suprême ! Je suis en complet désaccord avec l’article.


    • Eric10 Le 02 mars 2017 à 10h37
      Afficher/Masquer

      “Dans ce cadre Fillon n’avait qu’a pas se présenter et laisser la place à quelque de propre. ” ben c’est ça le problème ” quelqu’un de propre”, y en a pas !!!! en tout cas pas dans la caste qui rend les autres candidats invisibles.


  28. Mondran Le 02 mars 2017 à 09h32
    Afficher/Masquer

    L”‘élite”, quel qu’en soit son périmètre retenu, a le sentiment commun d’appartenir à une engeance particulière, plus éclairée, plus au fait des choses essentielles et plus à même de conduire le destin commun. Macron est évidemment le symbole de cette vision. Toutefois, je ne suis pas d’accord avec l’assertion suivante de l’auteur :
    “un télévangéliste sorti de nulle part, et affublé de tous les attributs de ce que les Français ne supportent plus.”
    Il prétend que les français sont unanimes, pensent comme un seul homme en rejetant le symbole de la confiscation de leurs droits élémentaires qu’incarnerait Macron. Le Peuple n’est pas unanime. E.M représente un courant tout à fait important de l’opinion. Il est très représentatif du nouveau clivage qui structure le paysage politique et que j’ai analysé ici :
    “http://philippeleroymondr.wixsite.com/letempsdelanalyse/single-post/2017/02/03/L%E2%80%99%C3%A9trange-%C3%A9lection-pr%C3%A9sidentielle-2017”.


  29. Age du faire Le 02 mars 2017 à 09h36
    Afficher/Masquer

    Merci les crises pour nous informer si bien.
    Le peuple ne pourra absolument pas voter pour le président de son choix à cause de cette loi votée par les socialistes sur les parrainages. Les élus en place ne donne leur parrainage évidemment qu’à ceux qui leur permettront de garder leur fauteuil.

    Mais le peuple élira au parlement les nouveaux députés qui seront en total contradiction avec le président. Pourront-ils alors le faire taire ??

    Je m’en réfère à une maxime que j’adore mais qui demande toujours beaucoup de patience:
    La VERITE ne s’impose que par la force de la vérité elle-même
    Et encore merci les crises pour m’informer si bien….


  30. Olposoch Le 02 mars 2017 à 09h36
    Afficher/Masquer

    decodex mis en pratique ce matin sur France inter…
    un auditeur demande pourquoi le cas du patrimoine de Macron et de son éventuelle insincérité dans sa déclaration (sur l’honneur) n’est pas traité, les invités étant deux juristes proches de Fillon pour le premier et de Macron pour l’autre, pas vraiment envie d’en parler, le sujet est mollement évacué.
    Mais Patrick Cohen a glissé entre la question et les réponses un petit “il faut se méfier d’internet aussi”… Il faut dire aussi que l’avocat très proche de Macron n’allait pas pousser son désir de justice rapide en ce qui concerne son poulain, celui de Fillon ne pouvait pas réclamer le même traitement pour Macron que pour Fillon, alors qu’il s’efforcçait de dénoncer en mode complotiste… et le présentateur cherchant à confiner certaines questions au niveau d’une rumeur sur internet.
    Macron a des soutiens, et pas d’ennemis…
    Un peu plus tôt Fillipot (encore) invité a martelé ses doutes sur le cas Macron, tout le monde fait pchitter le truc sur le service public… la no-news par définition.


  31. rbaia Le 02 mars 2017 à 09h41
    Afficher/Masquer

    La vélocité de la justice est rn effet surprenante,elle si lente,d’en d’autres affaires qui 10 ans plus tard, n’ont tjours pas vu leur règlement, chose, que le citoyen lambda sans fortune,ne peut s’offrir,les services d’un cabinet d’avocat demandant un certain train de vie. Mais quelle ne fut pas ma surprise,de voir comment nos chambres parlementaires ont enregistré,avec une vélocité egale a celle de la justice ds cette affaire,un amendement les protégeant . G lu quelle avait reçue l’unanimité.. Tt s’accélère..


  32. LMDB Le 02 mars 2017 à 09h54
    Afficher/Masquer

    Ouille, ouille, ouille !
    Ce M. de Castelnau tient un blog “Regard JURIDIQUE sur l’actualité” et il ose écrire : “le Pôle Financier qui de son côté assure l’instruction… ”
    N’importe quel.le étudiant.e en première année de droit fait des bonds de carpe en lisant un truc pareil.
    Le “pôle financier” est dirigé par un procureur, il ne peut donc en AUCUN CAS “s’assurer d’une instruction” ; seul un juge d’instruction peut le faire (c’est même écrit dans le titre de la fonction !).
    Plus d’informations sur ce sujet par le toujours excellent Me Eolas : http://www.maitre-eolas.fr/post/2017/02/19/Pour-en-finir-avec-la-s%C3%A9paration-des-pouvoirs
    Avis perso sur le billet de ce M. de Catselnau : après les “fake-news”, les “no-news”, nous voyons l’avènement des “à-peu-près news”.


    • lvzor Le 02 mars 2017 à 10h42
      Afficher/Masquer

      Extrait de l’article auquel votre lien renvoie :

      “Le Parquet national financier a ouvert une enquête préliminaire qui vise à déterminer ce qui s’est passé, mettre les preuves des faits à l’abri de toute broyeuse facétieuse, afin que, dûment éclairé, il pût décider d’engager ou non, des poursuites. Engager des poursuites signifie que le parquet prend la décision irrévocable de confier le dossier à un juge. Soit directement la juridiction de jugement, soit un juge enquêteur, le juge d’instruction, qui continuera la recherche de la vérité avec des moyens juridique accrus, mais décidera des suites à donner sans que le parquet puisse s’y opposer autrement qu’en donnant son avis.”

      En apprenant à lire, vous passerez peut-être en deuxième année…

      (en prime : “s’assure de l’instruction” n’est pas “assure l’instruction”)


    • Crapaud Rouge Le 02 mars 2017 à 11h08
      Afficher/Masquer

      Vous êtes un peu dur. Il a assuré une enquête préliminaire et mandaté un trio de juges, ce qui revient à assurer indirectement l’instruction.


      • LMDB Le 02 mars 2017 à 13h06
        Afficher/Masquer

        Mon commentaire portait sur l’opinion -pas sur l’affaire Fillon et ses rebondissement- de M. de Castelnau qu’il a tenté de faire passer pour des faits objectifs en usant -abusivement- de l’argument d’autorité : sa connaissance pointu du droit et des mots qu’ils faut utiliser pour le décrire quand je relève de l’à-peu-près dans son article.
        Nous sommes donc bien dans ce que dénonce -avec raison et talent O. Berruyer- ici même : les “experts” (du CNRS 😉 ) d’un sujet qui viennent nous raconter des fadaises sur un sujet qui ne fait pas partie de leur domaine d’expertise… ou, pire, qui fait partie de leur domaine d’expertise.
        Quand bien même M. de Castelnau serait “expert en droit pénal et en procédure”, qu’est-ce qui le fait écrire une énormité pareille ? Car, c’en est une et une grosse.


    • Crapaud Rouge Le 02 mars 2017 à 14h11
      Afficher/Masquer

      Non, Régis de Castelnau ne s’est pas planté, le “Pôle Financier” est une subdivision du TGI de Paris, donc une instance judiciaire susceptible d’assurer une instruction. Je cite ce lien http://www.lefigaro.fr/economie/2008/02/15/04001-20080215ARTFIG00533-les-juges-financiers-sont-empeches-de-travailler.php : “Après dix années au pôle financier du tribunal de grande instance de Paris, la juge d’instruction Dominique de Talancé a choisi de s’en aller. Elle déplore l’obstruction du parquet et à travers lui l’abdication du pouvoir face aux délits financiers.” Si je me plante, merci d’en apporter la preuve. On note en passant que le parquet n’est pas toujours prompt à déclencher des poursuites, Fillon profite d’un traitement de faveur, il est passé en “priorité haute”.


      • lvzor Le 02 mars 2017 à 14h28
        Afficher/Masquer

        En première année on n’étudie pas encore la différence entre “pôle” et “parquet”…. Faut être indulgent. 😉


      • LMDB Le 02 mars 2017 à 18h35
        Afficher/Masquer

        La réponse est dans le billet de Me Eolas que j’ai mis en lien.
        Un procureur -qui n’est par conséquent pas un juge d’instruction- fait partie administrativement d’un TGI.
        En l’occurrence, le procureur qui dirige le “pôle financier” -terme juridiquement inexact ; “pôle”, en droit, ne veut rien dire- a une compétence territoriale nationale bien que dépendant du TGI de Paris et il n’a PAS le pouvoir de se charger d’une instruction. Un juge du même nom, oui.


        • Crapaud Rouge Le 02 mars 2017 à 19h00
          Afficher/Masquer

          “Un procureur (…) fait partie administrativement d’un TGI.” : ça ne change rien à votre attaque erronée. Non seulement la proposition : “le Pôle Financier qui de son côté assure l’instruction” est correcte, mais “de son côté” oppose clairement, sans ambiguïté possible, “le Pôle Financier” au “Parquet National Financier” dans la phrase précédente. Ce Pôle Financier étant une entité administrative parfaitement identifiée et définie où sont affectés des juges d’instructions, et non pas quelque chose “qui ne veut rien dire”, votre attaque est complètement infondée.


    • Rhubarbe Le 02 mars 2017 à 14h17
      Afficher/Masquer

      Dans le a peu près, ajoutons que pour poursuivre un fonctionnaire il faut, comme l’indique le statut un ordre illégal ET de nature a compromettre GRAVEMENT un intérêt public. Obéir a un ordre illégal, mais avec pas ou peu d’incidence sur un intérêt public n’est pas condamnable en soi.


      • step Le 06 mars 2017 à 15h38
        Afficher/Masquer

        Ce qui est réellement amusant c’est de définir “l’intérêt public”. Surtout quand on est un politique…


    • Commentaire Le 02 mars 2017 à 15h38
      Afficher/Masquer

      Ajoutons cela, dans le délire de Castelnau (cette fois sur MLP) : « la police judiciaire s’est permis de convoquer une parlementaire couverte par son immunité ». Distortion de la réalité. Convocation en audition libre, compatible avec immunité parlementaire. Elle a le droit de s’y soustraire. Ce qu’elle a fait.


    • Jaccas Le 03 mars 2017 à 11h15
      Afficher/Masquer

      Hé bien, dites donc, regard pas vraiment juridiquement …juste, on dirait. Je dois avouer que certains paragraphes de cet article m’ont estomaquée, pour utiliser un doux euphémisme. Ah! Partialité, quand tu nous tiens!


  33. Philvar Le 02 mars 2017 à 10h01
    Afficher/Masquer

    Et un des juges chargé de l’enquête sur les Fillon me rappelle un épisode de la saga des trois mousquetaires où un parano assassine son roi (d’Angleterre) parce qu’il a été manipulé par Milady. Il existe presque toujours un personnage qui accepte de se charger des basses-œuvres tant il est facile à manipuler en lui présentant son action comme une nécessité morale ce qui oblitère son jugement. Tout cela sent très mauvais. Et ne pas oublier : A QUI PROFITE LE CRIME qui reste la base de toute enquête policière ou judiciaire. Ou encore : un boulevard pour Macron.


  34. philouie Le 02 mars 2017 à 10h07
    Afficher/Masquer

    Bon, ils ont lancé le crosscheck : https://crosscheck.firstdraftnews.com/france-fr/. c’est pas le même principe que le decodex, il s’agit ici de factchecké des infos et non des sites.
    Bon, c’est encore l’indigence totale.
    Un des premiers articles vise a déclarer trompeuse une vidéo montrant, à partir de la liste de ses soutiens, que Macron est bien un candidat du système. Les arguments marient l’indigence à la mauvaise foi.
    Nous sommes donc bien face à un outil, non de vérification, mais de manipulation de l’information.


  35. Louis Robert Le 02 mars 2017 à 10h12
    Afficher/Masquer

    Ce que je ne comprendrai jamais, c’est qu’un seul citoyen français accepte de participer, encore une fois, à une telle mascarade. La priorité absolue est que les citoyens mettent fin à cette farce monstrueuse, répudient la classe politique française en entier, et créent urgemment les conditions qui permettront la création de nouvelles institutions politiques en France.

    La République a vécu.


    • Eric10 Le 02 mars 2017 à 10h20
      Afficher/Masquer

      Louis,
      Je ne veux pas vous desésperer mais je pense que le peuple de France n’est pas assez mature pour prendre conscience qu’il est manipulé et puis, il a encore assez à manger et sa télé, cela lui semble suffisant, au travail, les gens refusent d’écouter un seul argument contre le télévangéliste, c’est de la dissonance cognitive ou de la malhonnêteté intellectuelle. Je ne vote pas mais si je l’avais fait, j’aurai voté Lepen au 2ème tour, ça me coupe les deux bras de l’écrire mais je ne veux pas de Macron, dont le projet est la destruction de notre identité. Je ne veux pas d’un homme qui n’a aucun respect pour l’argent, je ne veux pas d’un homme qui est sponsorisé par l’Arabie Saoudite.


      • Marcel RODRIGUEZ Le 02 mars 2017 à 20h33
        Afficher/Masquer

        Vous ne votez pas, vous ne voulez pas, vous ne decidez pas mais vous vous plaignez??
        Alors laissez faire et subissez.
        Mais quand vous deviendrez victime, qui prendras votre défense? personne surement puisque par votre silence coupable les bourreaux auront fini leurs oeuvre.


        • Eric10 Le 02 mars 2017 à 23h25
          Afficher/Masquer

          Si, je décide de m’abstenir.

          Mon silence me semble aussi coupable que se résigner à une chose qui n’est pas un choix mais une imposition de candidats qui s’achètent l’opinion. Victime ? mais où donc me suis-je plaint ? je fais un constat.
          Je suis donc coupable d’après vous de ne pas m’obliger à opter pour l’un de ceux qui me sont imposés ?
          Je ne suis pas abstentionniste par hasard, le vote est une chose très sérieuse, et justement, c’est bien pour cela que je m’abstiens. J’ai le sentiment, Marcel, qu’il y a comme une inégalité de traitement entre les candidats( pas vous ?) et que ceux qui m’intéressent n’ont JAMAIS PU être au second tour, on se demande bien pourquoi car ils intéressent pas mal de monde. Je ne suis pas abstentionniste par flegme, vous savez, j’ai gambergé très longtemps avant de faire ce choix résolu. J’aimerai qu’au lieu de me dire coupable, vous ayez une pensée pour ceux qui comme moi ont très sérieusement pensé à leur droit de vote et refusent très sérieusement de s’en servir,( malgré les gens comme vous qui les culpabilisent et ne se demandent jamais où est leur droit à s’exprimer. J’existe tout autant que vous.) lorsque il est transparent qu’une caste empêche d’autres candidats bien souvent plus près du peuple qu’elle, de s’exprimer.
          Marre du cirque électoral !!!


          • Marcel RODRIGUEZ Le 03 mars 2017 à 04h05
            Afficher/Masquer

            Donc vous reconnaissez qu’il y’a des candidats qui expriment d’autres vues, alors pourquoi ne pas voter pour eux?? Car là vous dites suivre le troupeau ou se taire.
            Bien sur que les candidats alternatif ne passerons jamais si nous prônons l’abstention.
            Ce n’est pas le lieux mais tant pis, je vous invite à voter cette année non pas les yeux fermés mais en vous informant sur le mouvements des insoumis. Pas de partis mais un programme, des idées et une volonté citoyenne.


          • Homère d'Allore Le 03 mars 2017 à 06h56
            Afficher/Masquer

            Vous ne connaissez pas encore la liste des candidats du premier tour.

            Comment pouvez-vous savoir que vous vous abstiendrez ?

            Certes, ceux mis en avant par les médias sont plus abominables les une que les autres…

            Mais la liste finale risque de révéler des surprises.


          • Jaccas Le 03 mars 2017 à 11h30
            Afficher/Masquer

            Votez pour Mélenchon et la France Insoumise, dans le programme sont inclus, entre autres belles idées, la reconnaissance du vote blanc, et la création d’une constituante. Lisez donc ce programme (https://avenirencommun.fr/avenir-en-commun/) et faites-vous votre propre conviction. N’oubliez pas que celui qui ne tente rien n’a rien.


      • marie p Le 02 mars 2017 à 20h40
        Afficher/Masquer
        • Lysbeth Levy Le 03 mars 2017 à 17h26
          Afficher/Masquer

          Il ne faut pas en parler plus que ça mais qu’est ce que fait cette page “piratée” ou plagiée” au milieu de Le Soir-B ? http://lesoir.info/1445748/article/actualite/france/2017-02-24/emmanuel-macron-candidat-prefere-de-arabie-saoudite/ Ok c’est un faux mais ça fait quand même depuis le 23 fevrier que tout le monde a pu recopier le “faux”, l’URL indiquerait que c’est un Donald Thomas vivant au Delaware qui est à l’origine de la “page” spéciale”, alors comment est-ce possible qu’elle soit encore là ? Bon il est vrai que n’y connaissant rien sur le sujet il doit y avoir une explication raisonnable.


      • Bibius Le 03 mars 2017 à 01h16
        Afficher/Masquer

        Je n’ai que 2 personnes hésitantes sur Macron (Dont une plutôt sur) toutes les autres (~15) se préparent (petit à petit) à voter Mélenchon. (Les autres je ne les connais pas je ne peux dire).


    • Sébastien Le 02 mars 2017 à 11h35
      Afficher/Masquer

      Ne vous inquiétez pas, il vont vous en pondre une sixième, septième. Plus si affinités. C’est comme Star Wars. Tant que ça rapporte, il n’y a aucune raison de s’arrêter!


    • sibtigr Le 02 mars 2017 à 13h16
      Afficher/Masquer

      Monsieur,
      ça s’appelle faire une révolution.
      Il y a belle lurette que les français n’ont plus les c….pour la faire.
      Et même s’ils les avaient, on est beaucoup trop surveillé de partout.
      Bref les carottes sont cuites : beau titre.


      • Louis Robert Le 02 mars 2017 à 17h16
        Afficher/Masquer

        Si, sous le joug occidental, les Chinois et les autres (dont les Vietnamiens… — rappel!) n’en avaient eu que pour leurs carottes, on n’écrirait pas aujourd’hui sur l’état du monde quand, bientôt, la Chine le mènera!… (Martin Jacques, “When China Rules the World”, traduit en 14 langues)

        http://www.martinjacques.com


  36. Toff de aix Le 02 mars 2017 à 10h15
    Afficher/Masquer

    Les forces en mouvement sont extrêmement puissantes et organisées. Tout ceci ne peut avoir été prévu que de longue date, bien sûr je suis un complotiste et gnagnagna… Mais tout coïncide avec le fait qu’un inconnu il y a quelques mois, jamais candidat à quelque élection que ce soit, même pas quadragénaire, au train de vie faramineux, lié avec la haute finance et les oligarques, soit au second tour face à l’épouvantail traditionnel.

    Quand on y pense quand même ! Effectivement, c’est pas la joie et nous assistons, impuissants, à l’avènement du pire. L’effondrement poursuit son cours.


  37. Lysbeth Levy Le 02 mars 2017 à 10h19
    Afficher/Masquer

    Oui les “médias” sont devenus l’arme de destruction massive, au moment précis ou quelqu’un en “haut ” ou dans ‘l’état profond’, (la France a aussi le sien) tire les ficelles pour manipuler l’opinion ou du moins le tenter avec ces effets d'”annonces, ces fausses pistes, ces gros titres et son mode “judiciaire ” qui fait froid dans le dos. Ce qu’a fait Fillon “au moins” le “quart” des élus le font déjà en toute légitimité même si l’éthique en souffre devant la masse des français à qui on demande “honnêteté” et “probité” tous les jours. Tout cela pour lancer “l’élu”, le rejeton choyé par les grosses fortunes de France et de Navarre. Les médias sont devenu un “pouvoir” dans “le pouvoir”, ce qui fait dire à Diane Johnston que l’on peux l’accoler avec le lobby “militaro-industriel” : c’est son bras armé près à frapper quiconque prétends défier le pouvoir en place, le système qui lui dirige le pays avec ces ramifications vers les transnationales étrangères. Oui la démocratie a vraiment été confisquée et les citoyens n’ont plus de prise à travers le système électoral d’autant que l’on vient d’adopter le système américain encore plus injuste pour le peuple..http://www.huffingtonpost.fr/2017/03/01/au-salon-de-lagriculture-francois-fillon-sest-retrouve-au-mil/


    • fanfan Le 02 mars 2017 à 16h13
      Afficher/Masquer

      Souveraineté et démocratie
      “La souveraineté est (…) un concept dont on ne peut se passer, du moins si l’on veut pouvoir penser la démocratie. L’idée qu’il puisse y avoir une démocratie qui ne soit pas souveraine est une profonde absurdité. Et c’est peut-être là le cœur du débat. En fait, tant à droite qu’à gauche, il y a pour le moins une gêne quand ce n’est pas un déni, voir une haine, pour la démocratie.

      Souveraineté, Peuple et Nation
      L’extension des domaines de souveraineté a été la forme prise par les luttes sociales qui, au fil du temps, ont construit les institutions.

      http://russeurope.hypotheses.org/2216


  38. Eric10 Le 02 mars 2017 à 10h25
    Afficher/Masquer

    Il aurait fallu qu’une personne se présente comme représentant des abstentionnistes qui n’ont absolument aucun endroit pour s’exprimer. Ils sont majoritaires et n’ont aucun droit à la parole.


    • Didier Le 02 mars 2017 à 11h57
      Afficher/Masquer

      Voter pour le candidat des abstentionnistes eut été, en effet, savoureux.


      • Eric10 Le 02 mars 2017 à 12h22
        Afficher/Masquer

        Didier,

        :O)
        Je suis comme de nombreux autres abstentionnistes, nous ne voulons plus de cette élection de caste et nous retournerons voter le jour où ce mot reprendra sa signification première; celui d’un choix.
        La peste ou le choléra est un choix imposé par la caste ce n’est pas du tout une élection mais un adoubement;


      • philv Le 02 mars 2017 à 14h09
        Afficher/Masquer

        Un acteur ferait l’affaire par example Michel blanc ?


    • fanfan Le 02 mars 2017 à 12h54
      Afficher/Masquer

      et le candidat du vote blanc Stéphane Guyot ?


      • Eric10 Le 02 mars 2017 à 13h11
        Afficher/Masquer

        Fanfan,

        le vote blanc ne sert à rien, même avec 70% de blanc, rien ne changerait. bon, ça donne bonne conscience et on croit qu’on a fait son devoir, respecté ceux qui se sont battus pour le droit de vote, etc, etc, ect, culpabilisation, etc…..


        • fanfan Le 02 mars 2017 à 13h59
          Afficher/Masquer

          Oui @Eric 10 MAIS Stéphane Guyot est candidat pour représenter les “Citoyens du vote blanc” et ainsi être comptabilisé parmi les suffrages exprimés


          • L'affreux Le 03 mars 2017 à 18h07
            Afficher/Masquer

            Voter blanc?
            Le vote blanc est réparti entre les candidats au pro rata de leurs résultats…autant voter pour n’importe qui….

            À la rigueur, autant voter nul…


    • Marcel RODRIGUEZ Le 02 mars 2017 à 20h39
      Afficher/Masquer

      he bien comment dire, vous avez le droit de vous taire et vous le prenez, alors de quoi vous plaignez vous?
      si vous voulez vous exprimer faite le. Montez votre partis mais alors vous ne vous abstiendrez plus et vous devrez prendre vos responsabilités.


  39. Bordron Georges Le 02 mars 2017 à 10h25
    Afficher/Masquer

    «Grandeur et servitude»
    Cette définition s’applique parfaitement à la fonction publique. Durant ce dernier quinquennat les fonctionnaires qui ne connaissaient déjà plus la grandeur ont pleinement découvert ce qu’était la servitude.
    Un fonctionnaire intègre mais au service de chefs d’Etat et de gouvernement indignes, pour lesquels «la fin justifie les moyens», se retrouve dans la situation où, tous les jours, il doit agir, et parfois se sacrifier, en contradiction avec ses convictions.
    J’avais déjà prévenu les robocops qui me repoussaient lors des premières manifestations de la MPT. Mais maintenant, comment vont-ils pouvoir voter ces bobocathos qui étaient avec moi et qui n’ont pas cessé, avec les évêques de France, de glisser des sous-entendus et des peaux de banane sous les pas de Marine.
    La complexité des réseaux et du jeu politique international, les moyens matériels, financiers et humains mis en œuvre par nos adversaires, sont énormes. Mr de Castelnaud, je n’ai aucun doute sur votre franchise et votre droiture, mais à ce jour, il faudra bien que vous reconnaissiez où se trouve le rétablissement de la Grandeur et où se trouve le maintient de la Servitude de notre pays.


  40. Bruno Le 02 mars 2017 à 10h27
    Afficher/Masquer

    Je répète mon propos (précédemment sensuré pour des raisons qui m’échappent) :

    Les francais ne sont pas en moyenne d’une très grande honnêteté et ils ont un personnel politique qui leur ressemble assez bien.


    • basile Le 02 mars 2017 à 10h45
      Afficher/Masquer

      ça me semble un peu simple. Si à 10h27 vous êtes en mesure d’écrire cela, c’est que vous êtes retraité. Pensez à ceux (nos propres enfants, hélas) qui après avoir consacré (sacrifié ?) leur enfance aux études, mises ensuite en application au travail, quand ils rentrent le soir dans leur foyer, ils vont s’informer au plus simple, la télé. Pire, la presse gratuite du métro, avec les articles de Slate. Et s’ils sont en voiture, c’est France inter ou Europe. Ce n’est pas les Crises, ou BV.


      • Eric10 Le 02 mars 2017 à 11h16
        Afficher/Masquer

        Basile,
        Celui qui veut peut ! Veuf, j’ai élevé mes trois enfants seul en cumulant deux emplois, cela ne m’a jamais empêché de privilégier la recherche plutôt que l’abêtissement et nous sommes très nombreux dans ce cas. Un citoyen n’a pas d’excuse aujourd’hui pour son ignorance.
        “si à 10,27, etc”, je travaille moi et vous voyez, je suis là à 11,17 à écrire. Nous n’avons pas tous des horaires de bureau.


      • Bruno Le 02 mars 2017 à 14h02
        Afficher/Masquer

        Je ne suis du retraité. Enfin bref.
        Concernant le niveau d’honnêteté des français, j’ai vu mes petits cammarades de travail ou d’autres membres de mon entourage :
        – Voler la sécu en s’inventant des maladies, voler leur mutuelle en revendant des montures de lunettes neuves sur eBay ou en faisant passer pour de la chirurgie les épilations définitives de leurs femmes,
        – Tricher avec la carte scolaire en mentant effrontément sur les choix d’orientation de leurs enfants,
        – Employer à tour de bras des personnels de maison au black,
        – Faire de fausses déclarations au fisc pour échapper à la redevance audiovisuelle,
        – Etc…

        Ce n’est donc pas un Fillon, un Macron, un Balkany ou un Médecin qui vont leur faire peur !


  41. Gier 13 Le 02 mars 2017 à 10h39
    Afficher/Masquer

    DÉMOCRATIE, VRAIMENT ?

    Donc l’élection présidentielle c’est :

    1. Fillon. Le double malhonnête :
    1a. soupçons étayés d’enrichissement personnel, qui annonce qu’il se retirerai en cas de mise en examen
    1b. et qui très courageusement renonce à renoncer maintenant que c’est arrivé… le type incohérent quoi.

    2. Le Pen. Fort soupçons de détournement d’argent européen à travers un système d’emplois fictifs. MLP que l’on agite comme un épouvantail afin de faire élire Macron.

    3. Macron dont le Canard enchaîné avait révélé des déclarations fiscales douteuses et dont le blog “les crises” à fait la démonstration que son patrimoine posait de nombreuses questions sur lesquelles la presse semble peu disposée à enquêter. Macron est-il un incompétent diplômé ou un délinquant en col blanc patenté et protégé ? Un produit lancé à grand cris dans la presse en tout cas.

    4. Des candidats boycottés, passés sous silence, dont la presse refuse de parler et qu’elle qualifie souvent, de façon méprisante, de petits candidats ou de micro candidats. Et d’autres qu’elle encense à la moindre occasion et dont elle parle à l’envie… au point de faire quasiment campagne pour eux.

    Y a pas un petit problème de démocratie et de représentation dans notre beau pays ?


  42. jessim Le 02 mars 2017 à 10h51
    Afficher/Masquer

    La couverture médiatique ne suffit plus, il faut liquider les opposants en les criblant de casseroles. Autant qu’on s’attaque à Le Pen je peux le comprendre vu qu’elle ne prône pas un ultra libéralisme effréné, en revanche concernant Fillon c’est assez surprenant étant donné son européisme prononcé et son libéralisme assumé.
    Valls est cuit, Juppé et Sarkozy aussi donc le système mise tout sur Macron à coups de sondages qui ont eus tous faux depuis des années. Maintenant le comportement des journalistes me rappellent un peu celui des parieurs fous qui misent tout sur un match et par conséquent ils ne doivent pas perdre. En l’occurence, dans le cas présent ils misent tous sur macron mais rien que pour le fun ça me ferait si un autre notre macaron national gagnait surtout si c’est Fillon ou Le Pen.
    Car si j’étais ces derniers, morale ou pas, les journalistes me paieraient lourdement leurs attaques.


  43. Larousse Le 02 mars 2017 à 10h57
    Afficher/Masquer

    Crapounet a parfaitement raison et Michel Picot seulement partiellement.
    Avis personnel :
    Je ne crois pas qu’après Fillon, le Canard enchaïné enquêtera sur Macron -du moins pas pendant la campagne. J’ai demandé à Olivier Beruyer de voir ce qu’avait fait Bercy du temps de Macron pour la presse… sans soulever de fausses rumeurs sur ce plan. Aux spécialistes d’enquêter !!!
    La bourgeoisie européiste, les bobos de tous bords, les socialo-gauchistes, les bc-bg écolos donneurs de leçons sur le “bien-vivre” -Cohn-Bendit.. tous rêvent et oeuvrent pour ce scénario : le 2e tour Le Pen-Macron. … Et BB – Bruxelles-Berlin a donné son absolution à ce scénario.
    Car le “pauvre Fillon” a la “tare” d’être un agent de Poutine…
    Bref, ils sont prêts au pire.
    Effectivement Fillon est un “mauvais candidat, arrivé au mauvais moment”. Seul scénario plus ou moins souhaitable pour moi : un Melenchon ou un Alain Juppé, suffisamment sournois à l’égard de BB pour être élu et ensuite faire un bras d’honneur à BB. on peut rêver !


  44. Jacky Soulié Le 02 mars 2017 à 11h28
    Afficher/Masquer

    Je ne vois pas au nom de quoi la justice devrait être suspendue durant les périodes électorales.
    Les politiques se croient peut-être au dessus des lois, à la justice de les démentir.
    Les affaires affaiblissent la politique et donnent crédit au “tous pourris” ! Une opération “manu polite” serait d’intérêt général surtout lorsque l’on voit que les parlementaires viennent de se voter une loi d’auto-amnistie en réduisant la prescription à 12 ans pour les délits financiers (tout en augmentant la durée de prescription pour les crimes et délits touchant la “populace”).
    Si ça continue sur cette lancée, ça risque de très mal finir ! (Il y a des coups de guillotine qui se perdent);


  45. 1Direct Le 02 mars 2017 à 11h34
    Afficher/Masquer

    Bonjour à tous,
    Et pendant ce temps personne ne parle du fond. Les “programmes”, les “projets”.
    Même plus une petite causerie voire un petit mot sur la position des candidats sur les points comme l’avenir de la Sécurité Sociale, la vente en douce des “bijoux de famille” etc etc et surtout ne pas aborder le sujet de l’U.E. avec les “prétendants”

    Tout aussi choquant …
    Bien sûr personne parmi les médias ne pose et ne se pose la question des visites de certains à Berlin.
    Pas un mot, pas une question sur les propos tenus ni (en quel honneur) ces derniers présentent, (soumettent à approbation?) le programme de l’éventuel Président de la République FRANÇAISE.

    Élisons nous un Président ou un Député de la région France voire un Préfet ??

    Mais … SILENCE!!

    Nous en sommes réduit à une élection “Star Académie” la musique en moins. Même si nous, le peuple “plouc sans dents”, en connaissons le refrain depuis longtemps.

    Bon courage à tous


    • Eric10 Le 02 mars 2017 à 12h30
      Afficher/Masquer

      Macron milite pour le bio !!!! c’est impossible qu’il s’y tienne vu qu’il est sponsorisé par les copains de menteursot !!! un enfumage en règle. Il est même très étonnant qu’il se permette de planter ça dans son “programme”, il va y avoir des retours de bâtons mais Macron sait qu’un programme n’est là que pour ceux qui croient encore en la probité des candidats, et macron n’a pas de probité, s’il en avait, il répondrait sur ces fausses déclarations au fics.


  46. BA Le 02 mars 2017 à 11h53
    Afficher/Masquer

    Jeudi 2 mars 2017 :

    Défections en série après le maintien de François Fillon dans la course à l’Elysée.

    Des ténors des Républicains, des sarkozystes, des centristes, et même des membres de son équipe lâchent François Fillon, qui veut poursuivre sa campagne, coûte que coûte.

    Qui a fait défection ?

    http://www.francetvinfo.fr/politique/francois-fillon/affaires-fillon/defections-en-cascade-apres-le-maintien-de-francois-fillon-dans-la-course-a-l-elysee_2076867.html


  47. Philippe Le 02 mars 2017 à 12h18
    Afficher/Masquer

    J’étais sceptique sur l’utilité de l’analyse des frasques supposées du candidat Macron par Les-Crises. Son bilan famélique mais lourd de trahisons, son absence de programme suffisaient. Mais le déroulement de la campagne donne raison à Olivier.
    J’espérais que l’élection présidentielle soit l’occasion d’un débat citoyen à l’image de ce qu’ont été le Brexit ou le duel Trump-Clinton. Certains thèmes ont été abordés et notamment l’impact de la mondialisation sur la démocratie et le niveau de vie des classes populaires et moyennes.
    Mais on nous vole ce débat, les élites ont retenu la leçon de 2005. Des heures d’antenne ont été consacrées à des débats insipides entre gens falots d’accord sur le fond et ne représentant souvent qu’eux-mêmes. Maintenant tout est axé sur les affaires. Le débat prévu sur TF1 va forger la conviction de beaucoup de Français. Il sera biaisé puisqu’un tri des candidats est effectué, officiellement sur la base de sondages alors que leur manque de fiabilité est à présent avéré. Je considère Decodex comme une tentative de prolonger ce tri sur Internet et de marginaliser toute voix discordante.
    Tout est fait pour imposer Macron. Il faudrait à présent un relais pour dénoncer plus généralement cette absence de débat. Une pétition sur change.org, une tribune signée par Todd, Sapir etc. je ne sais pas quelle forme cela peut prendre mais cela devient nécessaire.


    • s Le 02 mars 2017 à 13h22
      Afficher/Masquer

      Billet incisif et subtil de Sapir( juin 2016 ) : « L’indécence de Macron »
      http://russeurope.hypotheses.org/5005


      • jim Le 02 mars 2017 à 13h54
        Afficher/Masquer

        Ah ce néammoins précieux Jacques Sapir, toujours subtil, jamais incisif***, surotut sur les questions politiques et institutionnelles ce qui n’est pas rien… 😀

        ***
        Qui produit une sensation vive, pénétrante.
        Qui frappe par une énergie, une efficacité saisissante.


    • fanfan Le 02 mars 2017 à 15h43
      Afficher/Masquer

      et cet autre billet de Jacques Sapir sur Fillon, Macron et Hamon…
      “Il reste à espérer que ces trois candidats, les deux de l’oligarchie et le dernier qui aspirerait d’en être, finissent par s’autodétruire. Et il faut dire que, de manœuvres calamiteuses en magouilles dérisoires, ils s’y prennent plutôt bien…
      http://russeurope.hypotheses.org/5760


  48. christian gedeon Le 02 mars 2017 à 12h20
    Afficher/Masquer

    Le combat politique est cruel,et on devrait se rappeler ce qui est arrivé à DSK.Que le timing des affaires Fillon et le Pen soient complètement sujets à caution,que le lynchage médiatique soit patent,personne ne peut le contester,mais le tout est revêtu des apparences de la légalité,puisqu’on été évacuées toutes les questions relatives aux fuites de l’enquête après saisine express du parquet financier,et mieux encore à la convocation de M. Fillon,24 heures après la transmission des dossiers…rappelons que dans l’affaire des panama papers,qui portait sur des milliards,le parquet financier a mis plus de 72 heures pour réagir…et 72 heures,çà permet de faire disparaître bien des preuves…dans un domaine où évasion fiscale,blanchiment d’argent et grand banditisme avaient clairement partie liée…et qu’en définitive,les renards s’étant échappés,la montage a accouché d’un souriceau.Peut être un argument,non? Et de quoi mettre en cause les responsables de cette curieuse lenteur… mais bon,faut pas rêver


  49. Nasir Le 02 mars 2017 à 12h46
    Afficher/Masquer

    Article très intéressant, j’ai eu le même sentiment lorsque j’ai appris la mise en examen de Fillon (bien que je sois plutôt porté à me réjouir de ce genre de nouvelles habituellement) : la rapidité d’exécution, les fuites très orientées sur ce dossier semblent tout à fait téléguidées depuis le début. Même la personne la moins paranoïaque se rendrait compte que le fait que le système médiatique embraye directement sur le “vote utile” et le “barrage” Macron ne peut plus être une coïncidence, mais une tentative du pouvoir actuel de se perpétuer de force bien que sous une autre forme auprès des électeurs.

    Olivier, j’ai peur que nous assistions à la confirmation de nos craintes exprimées depuis des années, craintes qu’E. Todd avait aussi exprimées : la pente glissante vers autre chose que la démocratie libérale. Pour le moment, on veut nous faire croire, nous réduire à un choix impossible, entre néolibéraux centristes inféodés aux puissances de l’argent de plus en plus tenté par l’autoritarisme, et réactionnaires xénophobes impatients de revenir l’une après l’autre sur les mesures du Conseil National de la Résistance.

    Il faut refuser à tout prix cet engrenage mortifère, en construisant une troisième voie, et, avant tout, en poursuivant le combat pour la libre information !


  50. peyo Le 02 mars 2017 à 13h00
    Afficher/Masquer

    “Hypnotisés par la vipère Macron et l’anaconda Le Pen, Fillon est atone, Mélenchon mutique,” Il a vu ça où? A la télé et dans les médias menteurs ou MUTIQUES, qui ont une peur bleue du changement. Mélenchon fait campagne pour la 6ème République et un changement très profond de la France qui nous permettra de sortir des pièges néolibéraux, enfin penser aux êtres humains et à la nature pour avoir un avenir. Que chacun prenne ses responsabilités, lisez le programme, lisez les livrets thématiques, écoutez ce qu’il dit sur youtube. Après on discute, sérieusement.



Charte de modérations des commentaires