Les Crises Les Crises
2.mars.20172.3.2017 // Les Crises

Plus de frein, pas d’air bag, accélérateur coincé, à fond vers le mur, par Régis de Castelnau

Merci 15
J'envoie

Source : Vu du Droit, Régis de Castelnau, 28-02-2017

Comment donner raison à Marine Le Pen et lui abandonner la défense des libertés publiques.

Emmanuel Todd avait parlé de « flash totalitaire » au moment de l’organisation par le pouvoir socialiste des manifestations après les massacres de Charlie hebdo et de l’Hyper-casher en janvier 2015. Cette façon de qualifier fut accueilli par un violent concert de désapprobation. Cela aurait pourtant mérité discussion, surtout à la lumière des jours qui ont suivi. Cette expression fait aujourd’hui un retour fracassant, pour qualifier le comportement hallucinant d’un système aux abois. Une presse aux ordres, à la fois de ses patrons oligarques et du pouvoir d’État, fait la promotion d’un télévangéliste sorti de nulle part, et affublé de tous les attributs de ce que les Français ne supportent plus. Ayant connu toutes les élections présidentielles depuis 1965 je n’ai jamais vu un tel déferlement de propagande. Et je n’ai jamais assisté non plus à une telle instrumentalisation de la justice et de la police à des fins directement politiciennes.

Avec esprit de responsabilité les Français sont restés stoïques face à la catastrophe démocratique et politique de la présidence Hollande, s’en remettant pour s’en débarrasser à l’élection la plus importante des institutions de la Ve République. Ils constatent effarés toute une série de manipulations visant à confisquer ce scrutin, pour faire élire Emmanuel Macron à la faveur d’un deuxième tour contre Marine Le Pen. Manipulations qui utilisent sans vergogne les services de l’État dont beaucoup abandonnent une neutralité qui devrait pourtant leur être constitutive.

On a déjà dit ce qu’il fallait penser de la crédibilité et de l’impartialité du Parquet National Financier, pas seulement à cause du rôle qu’il a joué dans l’opération anti-Fillon, ou de l’incroyable acharnement vis-à-vis de Nicolas Sarkozy mais aussi du peu d’empressement à intervenir dès lors qu’il s’agissait de proches du chef de l’État. De ce point de vue, le Pôle Financier qui de son côté assure l’instruction n’est pas en reste. On aura compris l’utilité du renvoi en pleine période électorale de Nicolas Sarkozy en correctionnelle, qui ne présentait pourtant aucune urgence. Il fallait fermer la porte à un plan B Sarkozien après le déclenchement du bombardement de François Fillon. On aura également compris l’utilité, dans la perspective du deuxième tour, d’affaiblir Marine Le Pen en déclenchant contre elle et son entourage des rafales d’actes de procédure qui eux non plus ne présentaient pourtant aucune urgence.

Que l’on comprenne bien, le propos n’est pas de considérer que François Fillon n’a rien à se reprocher, ou que le Front National est exempt de tout agissement à caractère pénal. Le problème, est que cette accélération à ce moment-là d’affaires anciennes poursuit un but politique évident : empêcher le débat de fond. À tout prix. Prenons l’exemple de la transmission aux duettistes du Monde, amis du pouvoir, de pièces de procédure couvertes par le secret. Cette transmission effectuée par des fonctionnaires chargés de veiller à son respect est un manquement doublé d’une infraction pénale gravissime. Et puis, la phrase rituelle : « la justice doit passer, il n’y a pas de trêve » est une hypocrisie destinée à justifier toutes les manipulations. Évidemment, que des procédures pour des affaires ou des faits anciens ne sont marquées d’aucune urgence, et peuvent être suspendues pendant une campagne électorale présidentielle. À titre d’exemple, la publication des lettres d’observations des Chambres Régionales des Comptes, sur la gestion des collectivités locales est interdite six mois avant les élections locales. Pour justement éviter les manipulations.

Et ce qui est paradoxal, c’est qu’ainsi le Front National présenté comme une organisation pré-fasciste et que personnellement, j’ai toujours combattu, peut prendre la posture de victime de l’arbitraire, et sa candidate se présenter en défenseuse des libertés publiques. Parce que sur les deux derniers incidents, intervenu la semaine dernière, c’est Marine Le Pen qui avait raison.

Tout d’abord, pour faire bon poids après perquisitions, gardes à vue et mise en examen spectaculaires et médiatisées, la police judiciaire s’est permis de convoquer une parlementaire couverte par son immunité. Comment peut-on considérer que cette convocation illégale soit légitime et que le refus de Marine Le Pen d’y déférer soit un scandale ? L’immunité parlementaire est une protection accordée aux représentants du peuple régulièrement élus, face à l’arbitraire dont pourrait faire preuve le pouvoir en place. Cette inviolabilité est tout simplement une liberté publique fondamentale, que la police judiciaire, sur ordre, et pour faire du buzz, s’apprêtait à violer. C’est donc bien la candidate du Front National qui en la circonstance l’a défendue. Il convient de féliciter les ânes bâtés qui lui ont offert cette opportunité.

Il y a ensuite le discours de Nantes où Marine Le Pen a dit précisément ceci : «les fonctionnaires à qui un personnel politique aux abois demande d’utiliser les pouvoirs de l’Etat pour surveiller les opposants ou organiser à leur encontre des persécutions, des coups tordus ou des cabales». «Dans quelques semaines ce pouvoir politique aura été balayé, mais ces fonctionnaires devront assumer le poids de ces méthodes illégales et ils mettent en jeu leur propre responsabilité »

Eh bien, Marine Le Pen fait simplement, et à sa façon, brutale, référence à la loi française. Et elle rappelle aux fonctionnaires leur devoir, en leur précisant fermement qu’en cas de violation de celui-ci leur responsabilité serait engagée. C’est en particulier l’article 28 du statut de la fonction publique qui met à la charge du fonctionnaire un devoir d’obéissance. « Loi n°83.634 du 13 juillet 1983, article 28 Le fonctionnaire « doit se conformer aux instructions de son supérieur hiérarchique, sauf dans le cas où l’ordre donné est manifestement illégal et de nature à compromettre gravement un intérêt public. » »

Une seule exception est donc prévue, si l’ordre « est manifestement illégal ». Cela veut dire que tout fonctionnaire qui accepte en connaissance de cause de commettre un acte en exécution d’un ordre illégal engage sa responsabilité. Pénale si l’acte en question consiste en une infraction prévue au code pénal, simplement professionnelle si ce n’est pas le cas. Cette question de « l’ordre manifestement illégal » a donné lieu à une importante jurisprudence pénale et administrative. L’essentiel de ces décisions ont été consécutives à des procédures engagées après des alternances qu’elles soient locales ou nationales. Prenons à nouveau un exemple, l’infraction pénale, celle-là incontestable, commise ces dernières semaines, qui a consisté à fournir aux duettistes du Monde des éléments de procédure frappées du plus strict secret professionnel. Comme l’a relevé Éric Dupont Moretti, on peut penser que cela ne peut être le cas que des policiers chargés de l’enquête, ou des magistrats du PNF. Une fois les responsabilités éventuelles établies, il serait normal que la justice pénale et les procédures disciplinaires suivent leur cours. Une plainte a été déposée par François Fillon, on peut gager qu’elle ne connaîtra dans l’immédiat aucune suite mais il serait légitime, si celui-ci devenait Président de la République, qu’il demande à son Garde des Sceaux « que la justice passe sans désemparer ».

Qualifier cet appel à la responsabilité des fonctionnaires de volonté d’épuration n’est pas sérieux. Mais il est reçu comme tel au sein des couches populaires par tous ceux qui sont en rage et ne supporte plus l’arrogance irresponsable de la cohorte qui rêve de garder ses places dans le sillage du télévangéliste. Encore bravo d’avoir permis à nouveau à Marine Le Pen de jouer sur le velours.

Hypnotisés par la vipère Macron et l’anaconda Le Pen, Fillon est atone, Mélenchon mutique, Hamon à l’ouest, et tous les autres inaudibles. La voiture n’a plus de frein, pas d’airbag, l’accélérateur est coincé, et on fonce vers le mur.

Frédéric Lordon, a choisi une métaphore marine… « Voguons donc avec entrain vers un deuxième tour tant espéré, qui ne nous laissera que le choix de la candidate de l’extrême droite et du candidat qui fera nécessairement advenir l’extrême droite ».

Source : Vu du Droit, Régis de Castelnau, 28-02-2017


La Droite :

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

crapounet // 02.03.2017 à 06h48

C’est vrai que c’est troublant cette accélération judiciaire.
Et que dire des journalistes….l’emballement hier pour une conférence de presse qui au final fut un non-événement.

Mais moi, là où je suis perplexe, c’est que l’histoire des fonds de Bercy est sortit le même jour que l’affaire Fillon et ça a été littéralement mis sous le tapis, repris nul part ou très peu.

Sans oublier, cette défense du candidat Macron par les journaux face aux questionnement posé par son train de vie.

Je crois bien qu’on se dirige vers la plus grande escroquerie électorale de la 5 ème.

202 réactions et commentaires - Page 2

  • moshedayan // 02.03.2017 à 13h06

    Que tous – honnêtes gens, spécialistes – enquêtent sur Macron.
    Avis personnel
    Pour la suite : si la Droite passe ou si c’est le FN ou si c’est Melenchon…
    ça va « canarder sec! » « du brutal! » « pas de la fleur de rose ! » avec les « turpitudes » des socialistes, de l’équipe du Président Hollande en politique étrangère surtout – compromis, compromissions, contrats d’armements mal ficelés (avance sur crédits…), ventes de biens publics (gestion des autoroutes…). Et s’ils osent : les oublis « involontaires » sur les « forces du mal » en Syrie, en Ukraine (par ricochet sur la sécurité intérieure), le « sale compromis » de Fabius à Maïdan… Ouvrons les archives dès maintenant et on va bien rire !
    Et le Canard enchaïné aussi – ??? A ce journal de prouver dès maintenant son indépendance !
    A moins que cela ne se passe comme aux Etats-Unis, où la CIA, le FBI et autres… font chaque jour des actes de trahison envers le nouveau président. Drôle d’époque !

      +7

    Alerter
  • Caramba! // 02.03.2017 à 13h09

    Face à ce qui est en train de se passer, il ne semble rester qu’une possibilité:

    Coluche, reviens!

      +0

    Alerter
    • philv // 02.03.2017 à 14h12

      Un autre acteur pourrait le remplacer Michel Blanc. Le slogan : »votez Blanc »

        +0

      Alerter
  • Fox 23 // 02.03.2017 à 13h41

    Entre gens semblant réfléchir un tant soi peu, il serait sans doute nécessaire de dépasser le stade présent. Les dénonciations de l’ombre entourant la candidature de Macron, c’est bien, mais…
    Le temps tourne, les élections approchent et il semble de plus en plus certain que nous aurons, merci les merdias et les Pseudos Socialistes, un second tour Marine Le Pen/Macron.
    J’aimerais savoir combien de ceux qui, comme moi et comme le présente si bien Olivier au niveau de la face cachée du personnage, resteront dans cet état d’esprit dans l’isoloir ?
    Combien de reniements sous des principes douteux et encore en attente de justifications réelles ?
    Oui, je crains que massivement, pour défendre le n’importe quoi de la propagande qui est combattue ici chaque jour, vous ne votiez pour ce télévangéliste qui ne sait même plus ce qu’est la Nation et son indépendance.
    Bienvenue à la banque Rothschild pour son second essai !
    Espérons que vous saurez souffrir en silence…

      +2

    Alerter
    • moshedayan // 02.03.2017 à 18h20

      Pas moi, non merci je ne voterai jamais Macron (quoiqu’il arrive c’est décidé pour avoir décodé (sans Decodex) ses tendances dangereuses pour la démocratie. ( grâce à Olivier Beruyer et à un philosophe passé sur France Culture qui a bien jugé le personnage).

        +2

      Alerter
  • fanfan // 02.03.2017 à 14h10

    François Fillon et le PS carbonisé, Macron renaît des cendres, alors qu’il a fait voter des lois qui détricotent les acquis sociaux .. Il aurait dû finir dans les oubliettes de l’ histoire avec ses compères Hollande et Valls ! Mais les médias font de miracles, ils l’ont aidé à retrouver une virginité et il est devenu le Télévangéliste de printemps qui nous aime tous !

    C’est le candidat idéal de la finance pour finir d’appliquer les réformes structurelles qu’il n’a pas eu le temps de mettre en place, les mêmes que Fillon d’ailleurs : privatisation de la Sécurité sociale, privatisations des services publics, baisse ds indemnités chômage, fin du CDI et du SMIC… etc.
    Le changement dans la continuité, en somme …

    Ces réformes structurelles sont élaborées par la Commission européenne, qui se fiche complètement que les Français votent à Gauche, à Droite, nous aurons droit au même menu !
    http://ec.europa.eu/europe2020/pdf/csr2016/cr2016_france_fr.pdf

      +6

    Alerter
  • obermeyer // 02.03.2017 à 14h11

    Benoit Hamon a été désigné pour faire perdre Mélenchon en siphonnant une partie des voix de gauche grâce au vote « utile « . Le risque était trop fort pour l’oligarchie de le voir au deuxième tour face à Le Pen avec une réelle chance de gagner et d’appliquer le programme de la FI . Pourtant c’est bien un des rares candidat à ne pas avoir d’affaires au fesses ; à ne pas s’être parjuré politiquement .
    L’oligarchie vote Macron .

      +4

    Alerter
  • georges glise // 02.03.2017 à 14h33

    maître castelnau, même si vous vous en défendez, votre propos ressemble bien à un plaidoyer en faveur de fillon. de toute façon, l’indépendance de la justice n’est pas un vain mot, et si on peut parler d’erreur de stratégie ou de timing, elle reste de la seule décision des juges. à la rigueur le parquet pourrait peut-être être instrumentalisé par l’ex&cutif, mais comme si sa plume est serve, sa parole est libre, cela relève de la conscience de chaque magistrat!

      +0

    Alerter
  • fanfan // 02.03.2017 à 15h07

    Bruxelles, le 13.5.2015, COM(2015) 260 final, RECOMMANDATION DU CONSEIL concernant le programme national de réforme de la France pour 2015 et portant avis du Conseil sur le programme de stabilité de la France pour 2015
    http://ec.europa.eu/europe2020/pdf/csr2015/csr2015_france_fr.pdf

      +0

    Alerter
  • p.p. // 02.03.2017 à 15h35

    Tiens tiens: un titre de GALA : « L’entourage de Macron s’inquiète des goûts de luxe de Brigitte… »

    Est-ce là le robinet ouvert par où s’est écoulée la fortune de Macron ?

      +1

    Alerter
  • philouie // 02.03.2017 à 15h41

    On voit que de crier au scandale se retourne contre lui : populiste ! Conspirationniste, presque.
    Ce qui souligne que la politique est un jeu de dupe dans lequel la règle est de ne pas en trahir l’illusion.

      +0

    Alerter
  • dan // 02.03.2017 à 15h47

    Il est assez clair que l’oligarchie cherche à imposer de force un 2éme tour Le Pen-Macron pour l’emporter au final à travers l’imposture Macron. On est, à ce stade, bien obligé de faire un saut dans le temps pour se projeter dans une telle configuration et se poser la question du moindre mal qui va se poser à tout élécteur : soit le totalitarisme oligarchique européiste, soit un populisme nationaliste droitier.
    Ceci dit, les 2 mois qui nous séparent de cette échéances sont porteurs de soubresauts qui vont peut-être modifier quelque peu ce bel ordonnancement. En clair, le peuple, stoïque jusqu’ici, n’a pas encore parlé.

      +4

    Alerter
    • Eric10 // 03.03.2017 à 00h40

      et si le peuple votait massivement un ptit candidat au premier tour, un mec que les médias nous cachent ?, un gars proche de nous ? ça me semble suffisant vu le reste……
      Qui sait ?
      Ils sont nombreux et moi, franchement quitte à choisir, je pense qu’enfin le grand bateau chavirerait
      Le peuple n’a rien à perdre de choisir un inconnu,(des médias) il sait que la caste lui arrache sa moelle, il ne prend donc que peu de risque avec un autre profil. Enfin, je dis ça…..
      ça serait vraiment une immense et bonne et chouette surprise et on verrait enfin le vrai visage de ceux en qui nous avions remis notre confiance.

        +3

      Alerter
      • Homère d’Allore // 03.03.2017 à 07h05

        Beaucoup vont réagir ainsi, Eric10, et certains inconnus ne le seront plus…

          +2

        Alerter
  • philouie // 02.03.2017 à 16h09

    En plus des fact-news, il faudrait également parler des artéfact-news.
    De la production de faits comme matière première de news.
    Ainsi en ce moment sur le monde « Levée de l’immunité de Marine Le Pen dans l’affaire de la diffusion d’images violentes ».

      +2

    Alerter
  • ALLEGRE // 02.03.2017 à 17h05

    Bonjour, je ne comprends pas ce qui se passe : pourquoi deux représentants de la ploutocratie qui nous gouverne?(Fillon et Macron) Les deux défendent les mêmes intérêts.Et pourquoi leur faut-il visiblement éliminer Fillon plutôt que Macron ? Fillon représente-il une droite moralement trop conservatrice , trop « catho ».(Voir mariage pour tous)? Le libéralisme/libertaire (la « bonne Gauche ») est-il pour eux le seul moyen de maintenir leur domination?

      +3

    Alerter
    • Fritz // 02.03.2017 à 19h11

      Fillon est en effet doublement déviant pour l’ultralibéralisme : son héritage conservateur, et sa modération envers la Russie. Macron n’a pas ces deux « tares », loin de là, il est donc le candidat idéal de l’ultralibéralisme qui repose sur la convergence libérale-libertaire.

      Ce n’est pas un hasard si le libertaire Cohn-Bendit appelle à voter pour le libéral Macron.

        +6

      Alerter
  • fanfan // 02.03.2017 à 17h50

    Et pendant ce temps là… SNCF, Alstom : Explication du scandale des tours de passe-passe de Hollande UE MEDEF !
    L’affaire Alstom Belfort prouve de manière tragique, pour les travailleurs, que pour s’en sortir il faut sortir de l’Union Européenne.
    http://www.agoravox.fr/actualites/article/sncf-alstom-nationalisation-la-185479

      +6

    Alerter
    • fanfan // 02.03.2017 à 18h08

      Comment saborder des institutions qui fonctionnent pour mieux les réformer dans un sens qui ne serait pas favorables aux usagers de celles ci.
      La Faisabilité politique de l’ajustement par Christian Morrisson, OCDE, Cahier de politique économique n°13, 1996, cahiers destinée plus particulièrement aux responsables politiques et aux décideurs concernés par les recommandations qui y sont faites.
      http://www.oecd.org/fr/dev/1919068.pdf

        +1

      Alerter
  • Renaud // 02.03.2017 à 21h39

    On peut dire à cette heure que Hollande va quand-même triompher aux élections pestilentielles, pardons présidentielles. Car il est beau, et surtout ingénieux notre système! Sauf que Hollande aura changé de nom, c’est plus « sûr » pour lui, il s’appellera Macron.
    Quand je pense qu’on risque de n’y voir que du feu!…

      +3

    Alerter
  • andrea naz // 02.03.2017 à 21h44

    Avec une bagnole comme ça, il n’y a que Fillon qui saurait faire!! Le mental d’un pilote de course ne s’effraie pas d’aussi peu!
    En tout cas, la populace dont nous sommes, adore ce genre d’histoire; de ce fait plus personne ne parle de la politique promise par Fillon! Pourtant, c’était largement aussi intéressant!

      +1

    Alerter
  • Nicolas D. // 02.03.2017 à 22h59

    Y a pas que Poutine qui utilise des dossiers compromettant sur ses adversaires politiques puis lâche les juges pour les achever….

      +1

    Alerter
  • Lucas // 04.03.2017 à 10h58

    Des journalistes de France 3 Occitanie ont testé de système d’adhésion au mouvement « En Marche » : « Des milliers d’adhérents revendiqués par Emmanuel Macron en Occitanie : est-il possible de tricher et de gonfler les chiffres ? » http://france3-regions.blog.francetvinfo.fr/midi-pyrenees-politiques-france3/2017/01/20/des-milliers-dadherents-revendiques-par-emmanuel-macron-en-occitanie-est-il-possible-de-tricher-et-de-gonfler-les-chiffres.html

      +0

    Alerter
  • BA // 05.03.2017 à 14h45

    Lundi 6 mars, un comité politique se réunira à 18H00 au siège de Les Républicains. Trois clans vont s’affronter :

    1- Le clan Fillon. Son objectif : imposer François Fillon comme candidat, quelles que soient les enquêtes en cours.

    2- Le clan Juppé. Son objectif : faire un putsch pour virer Fillon, et mettre à sa place Juppé comme candidat.

    3- Le clan Sarkozy. Son objectif : faire un putsch pour virer Fillon, et mettre à sa place François Baroin comme candidat.

    Le comité politique du lundi 6 mars aura quatre issues possibles :
    – Fillon va peut-être réussir à déjouer le putsch. Dans ce cas, il sera le candidat à l’élection.
    – Juppé et Sarkozy vont peut-être faire alliance pour renverser Fillon.
    – le clan Juppé va peut-être imposer son candidat contre les deux autres.
    – le clan Sarkozy va peut-être imposer son candidat (Baroin) contre les deux autres.

    Quelle que soit l’issue du putsch, le comité politique de lundi soir sera décisif.

      +0

    Alerter
  • LE PAPE // 05.03.2017 à 22h16

    « L’immunité parlementaire prévue à l’article 26 de la Constitution de la Cinquième République française offre une double immunité de juridiction : l’irresponsabilité et l’inviolabilité :
    l’irresponsabilité (ou immunité de fond /ou fonctionnelle) protège le parlementaire de toute poursuite pour des actions accomplies dans l’exercice de son mandat (non détachables de ses fonctions) ;
    l’inviolabilité (ou immunité de procédure)3 vise les activités extra-parlementaires (détachables de ses fonctions) : un parlementaire peut être poursuivi, mais toute mesure coercitive à son encontre nécessite la mainlevée de son immunité par ses pairs. »

    Les faits reprochés à MLP et FF sont détachables de leur fonction (les contrats d’embauche d’assistants parlementaires relèvent du droit privé), donc les poursuites contre eux ne sont pas illégales.
    [modéré]

      +0

    Alerter
  • BA // 05.03.2017 à 22h31

    Quelle que soit l’issue du putsch, le comité politique de lundi soir sera décisif.
    Aux dernières nouvelles :
    – le clan Juppé et le clan Sarkozy viennent de faire une alliance pour virer Fillon.
    – Alain Juppé a décidé de se désister en faveur du candidat du clan Sarkozy, François Baroin.
    – Alain Juppé annoncera qu’il renonce à être candidat lundi matin à 10 heures 30.
    – Les putschistes vont tenter de virer Fillon lors du comité politique de lundi soir.
    Sur le site du journal LE FIGARO, une information concernant le plan « B » comme Baroin :

    François Baroin a « demandé à des grands élus de commencer à récolter des parrainages » en sa faveur, expliquent plusieurs sources LR.

    Source :

    À 14:39

    http://www.lefigaro.fr/elections/presidentielles/2017/03/05/35003-20170305LIVWWW00074-en-direct-francois-fillon-rassemble-ses-soutiens-au-trocadero.php

      +0

    Alerter
  • LE PAPE // 06.03.2017 à 17h44

    Monsieur Fillon après avoir la morale durant des années à ses compères, y compris et surtout durant la primaire de la droite, se voit aujourd’hui dans la position de l’arroseur arrosé.

    Après avoir affirmé il y a un mois et demi que la seule chose qui pourrait le faire renoncer à la candidature ce serait une mise en examen, il se renie à présent aux motifs bidons :
    – que la justice va beaucoup trop vite pour son cas personnel
    – qu’il est trop tard pour changer de candidat

    Si cette histoire profite à Macron et à MLP (comme quoi l’argument du complot ne tient pas), c’est parce que les autres candidats sont nuls, dans le système, ou n’ont aucune chance.

    Pour sortir de la crise beaucoup de gens pensent qu’il n’y a que deux solutions possibles : union nationale autour du centre (Macron) ou bien essayer une nouvelle solution (MLP)

      +0

    Alerter
  • manu // 07.03.2017 à 07h49

    MACRON: LE PARQUET FINANCIER DE PARIS a été saisi.

    http://www.politique-actu.com/actualite/macron-parquet-financier-paris-saisi/1665673/

    enfin …

    On dit merci qui ? merci Olivier.

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications