Les Crises Les Crises
22.novembre.201522.11.2015 // Les Crises

[Débat] Géopolitique, Russie, Terrorisme, Finance – “Les vrais ennemis, ce sont l’Arabie et le Qatar !” (Gave)

Merci 1055
J'envoie

Vidéo réalisée avant les attentats.

Participants : Charles Gave (Économiste, entrepreneur français), Artem Studennikov (Ministre Conseiller de l’Ambassade de Russie), Hervé de Carmoy (Ancien banquier, ancien vice-président de la commission Trilatérale Europe) et Olivier Berruyer (Actuaire / Les-crises.fr).

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

caliban // 22.11.2015 à 06h36

Merci pour ce débat.

Sur le comportement des Etats-Unis, il y a un mot pour le décrire : l’impérialisme.
(pas besoin d’invoquer des motivations psychologiques : il suffit d’observer le présent et d’étudier le passé de ce pays).

51 réactions et commentaires

  • caliban // 22.11.2015 à 06h36

    Merci pour ce débat.

    Sur le comportement des Etats-Unis, il y a un mot pour le décrire : l’impérialisme.
    (pas besoin d’invoquer des motivations psychologiques : il suffit d’observer le présent et d’étudier le passé de ce pays).

      +55

    Alerter
    • queniartpascal // 22.11.2015 à 08h04

      et oui mais c’est dur a comprendre pour certains pros americains

        +16

      Alerter
      • Lysbeth Lévy // 22.11.2015 à 12h57

        A lire en ligne “l’état profond” selon Peter Dale Scott :http://www.histoireebook.com/index.php?post/Scott-Peter-Dale-La-route-vers-le-nouveau-desordre-mondial

        Si là les pro-américains ne comprenne pas le danger de l’élite qui a pris le pouvoir aux Usa et bien c’est vraiment qu’ils sont aveugles, car ce qu’il appelle “l’état profond” existe depuis longtemps mais était marginalisé assez longtemps. Petit a petit certains personnages ayant participé a pas mal d’affaires de coups bas et ne travaillent que pour des intérêts privés en lien avec Wall Street et le crime organisé..C’est gratuit en plus…..

          +6

        Alerter
      • Vladimir K // 22.11.2015 à 19h40

        La série de reportages Une autre histoire de l’Amérique d’Oliver Stone explique tout cela très bien, de façon très simple.

          +4

        Alerter
    • Manfred Stricker // 22.11.2015 à 10h51

      impérialisme à propos de la politique américaine est aussi faux – false flag dans le vocabulaire – que
      colonialisme ou apartheid à propos d’Israël. Un empire est quelque chose qui tient ensemble, qui
      fonctionne à l’avantage de tous, comme l’empire romain (qui avait donné à la Gaule cinq siècles de paix). Pour comprendre la politique des Etats Unis et des autres vétérotestamentaires, il faut lire
      La controverse de Sion, de Douglas Reed, puis, peut-être Anatomie de la destructivité humaine, de
      Eric Fromm. Il s’agit d’exploitation-destruction.
      ms

        +7

      Alerter
      • caliban // 22.11.2015 à 19h08

        “Un empire est quelque chose qui tient ensemble, qui fonctionne à l’avantage de tous”
        > ??!
        > par ailleurs je parle d’impérialisme et je me garderai bien d’invoquer des précédents historiques afin d’éviter les anachronismes.

        Larousse à propos de l’impérialisme : “Domination culturelle, économique, militaire, etc., d’un État ou d’un groupe d’États sur un autre État ou groupe d’États.”

        Recourir au Larousse me paraît plus judicieux que d’invoquer Jules César ou Napoléon

          +3

        Alerter
        • Subotai // 22.11.2015 à 20h08

          De plus pour Napoléon il s’agissait de prendre un titre qui le positionne dans l’ordre de préséance devant tous ces Rois et Princes, pleins de morgue et de mépris pour ces français et leur révolution.

            +0

          Alerter
  • Nerouev // 22.11.2015 à 09h47

    Content de constater qu’on assiste à la mort lente d’un impérialisme démodé avec encore quelques soubresauts. Vive le mot de la fin de chacun pour la liberté d’expression intime et non dirigée.

      +8

    Alerter
  • Jeanne L // 22.11.2015 à 10h59

    Je pense qu’un “spam” est une fausse nouvelle.
    La coupure d’électricité et l’état d’urgence en Crimée est attestée par ITAR-TASS qui a ouvert un lien en direct, minute par minute sur son site en russe, l’information a été reprise sur le Figaro et sur sputnik en français.
    Mon commentaire n’engageait que moi et je suis désolée s’il vous a paru outrepasser ce qu’on peut déposer ici.
    La destruction des pylônes alimentant la Crimée sur le sol Ukrainien n’est pas une nouvelle anodine sans lien avec les développements géostratégiques du moment.

      +11

    Alerter
    • Vareniky // 22.11.2015 à 13h29

      La coupure de l’alimentation vers la Crimée doit être plus le fait de groupes incontrôlés que d’une volonté politique à plus haut niveau. La destruction de la ligne HT qui alimentait la Crimée a créé un déséquilibre qui se répercute sur le Sud de l’Ukraine, dont la distribution passe maintenant par de vieux réseaux peu fiables dont on imagine qu’il va très prochainement saturer.
      Les autorités de la Crimée s’attendait à une telle provocation, ce n’est pas la première coupure mais celle ci est d’importance, la fourniture par des postes d’alimentation de secours est organisée et le délestage vers les hôpitaux et autres point vitaux sont organisés.

        +5

      Alerter
      • René Fabri // 22.11.2015 à 15h51

        Je suis pessimiste. C’est vrai que ce n’est pas la première coupure importante d’électricité. Il y en avait eu une en décembre 2014 comme l’a rappelé Sergey Aksenov, qui essaye de rassurer la population de Crimée.

        Cependant, je pense que c’est plus grave que les fois précédentes, parce que plusieurs indices me font croire que c’est la volonté du gouvernement, et pas seulement des extrémistes :

        1. Porochenko et d’autres chefs de parti ne cessent de répéter qu’ils veulent récupérer (ou plutôt, on devrait dire, annexer) la Crimée.

        2. Un équilibre a été rompu le 11 novembre, quand l’Ukraine a enfin réussi à se passer de l’électricité importée de Russie pour alimenter le nord de l’Ukraine. Cela a été rendu possible par l’accroissement de la capacité de la centrale nucléaire de Rivne, grâce à l’aide de Westinghouse, une société américano-japonaise. Cela a été voulu par Porochenko et les occidentaux pro-guerre, bien que cela coûte certainement plus cher que l’importation d’électricité russe. Autrefois en cas de coupure d’électricité à la Crimée, la Russie pouvait rétorquer simplement en coupant l’approvisionnement du nord de l’Ukraine. Ce n’est plus possible.

        3. Une réparation est en cours, et il y a eu des réparations précédemment. Mais cette fois-ci, les dommages paraissent plus graves. Par ailleurs, ce n’est pas le gouvernement qui pousse aux réparations, c’est l’entreprise DTEK qui essaye de rétablir la liaison électrique. DTEK appartient à Rinat Akhmetov, qui souhaite être en bons termes avec toutes les parties, et qui souhaitesurtout conserver le bon profit qu’il retire de la vente d’électricité à la Crimée. Mais Porochenko est un adversaire de Akhmetov.

        4. Dans le blocus routier de la Crimée, on a pu constaté la grande complicité des autorités de Kiev, qui n’ont absolument rien fait pour enlever les barrages illégaux de Praviy Sektor.

        5. Il était prévisible que Kiev allait se montrer de plus en plus agressif vis-à-vis de la Crimée. Les autorités de Crimée se sont donc équipés de nombreux générateurs électriques, mais qui ne sont pas suffisants malgré tout. Les tramways sont remplacés par des bus maintenant et d’autres mesures d’économies d’électricité sont prises. Malgré les propos rassurant d’Aksenov, on se rend compte que les mesures qui sont prises actuellement étaient préparées depuis plusieurs mois, et qu’elles sont prévues pour durer longtemps.

        6. Les photos des dommages ont été publiées par le site du ministère ukrainien de l’énergie, ce qui constitue une nouveauté, et un signe que le ministère est partie prenante dans ce conflit.

        7. La période semble propice à Porochenko pour recommencer les hostilités. Non seulement les élections municipales sont terminées, mais en plus, le monde entier tourne ses yeux vers la Syrie. De plus une bonne partie des forces russes est mobilisée en Syrie. Avec l’arrivée de l’hiver, on pouvait penser à un apaisement, mais ça semble être le contraire, comme on le constate avec l’augmentation des pilonnages du Donbass et avec cette coupure d’alimentation électrique de la Crimée.

          +6

        Alerter
      • Vareniky // 22.11.2015 à 19h03

        Ce que je craignais est en train d’arriver (et je n’avais pas voulu l’écrire tout à l’heure).
        Le fait que la distribution d’électricité ukrainienne soit déséquilibrée et passe maintenant par une vieille infrastructure non adaptée a une conséquence sur la production de la centrale nucléaire de Zaporijia. (6 tranches)
        Elle vient d’être mise à l’arrêt d’urgence suite a une surchauffe, la consommation d’électricité de la Crimée ayant été réduite à zéro.
        Je sais bien que le gouvernement de Kiev a un plaisir masochiste à se tirer des balles dans les pieds mais je pense qu’ils ont voulu récupérer un acte d’un groupe incontrôlé.

          +2

        Alerter
      • Krystyna Hawrot // 22.11.2015 à 23h20

        Je confirme que des amis de Crimée ont eu des coupures permanentes hier et même pas d’internet.;.

          +1

        Alerter
  • Lysbeth Lévy // 22.11.2015 à 11h04

    Breaking news ! Les cyberberkout viennent de mettre en ligne des documents secrets sur l’implication du Qatar et de Kiev qui donne des armes dont des missiles à ISIS : http://ren.tv/novosti/2015-11-21/kiberberkut-raskryl-skandalnuyu-pravdu-ob-otnosheniyah-kieva-so-sponsorami-igil

    On savait que l’Ukraine “maidanite” voulait nuire aux russes en Syrie, et apparemment si c’est confirmé il y a bien des liens entre le Qatar,pétromonarchie et l’Ukraine de Porochenko deux forces du terrorisme avérées.

    Selon Jean Yves Le Drian ce matin, il existe toujours des rebelles modérés qu’il nommé FSA cela veux t’il dire que notre état les soutient toujours ? Entre FSA et ASL ces soit disant rebelles modérés” sont remis donc en place, alors que nous savons bien qui ils sont en vérité.!! …

      +11

    Alerter
  • Jeanne L // 22.11.2015 à 11h16

    Je me permets d’insister sur la gravité de cette nouvelle.
    La coupure d’électricité que l’on peut penser volontaire coupant l’alimentation de la péninsule de Crimée qui s’est produite cette nuit est un élément très dangereux pour la paix.
    Les Russes font partir de nombreuses frappes sur EI. à partir de leur flotte.
    Une des bases de la flotte russe pour la mer Noire et la Méditerranée est à Simféropol, privée depuis cette nuit d’énergie électrique.
    Des groupes ukrainiens terroristes, derrière eux le gouvernement ukrainien(?), L’OTAN ou ses groupes de supplétifs sont peut-être à la manoeuvre.
    C’est une nouvelle qui n’est pas anodine et je pense qu’elle va connaître des développements si elle n’est pas résolue rapidement.

      +14

    Alerter
    • Scytales // 22.11.2015 à 15h36

      Non : la flotte russe de la Mer Noire n’a qu’un rôle de soutien secondaire à l’opération en Syrie. Cette flotte n’a pour le moment aucun navire doté de missiles de croisière mer-sol, à part un sous-marin qui a fait son voyage de livraison la semaine dernière.

      Du reste, les navires qui assurent ce soutien sont en mer, au large de la Syrie. Ces bateaux ne vont pas souffrir des coupures de courant à Sébastopol.

        +3

      Alerter
      • Jeanne L // 22.11.2015 à 16h15

        Je me doute bien que les bâtiments de la flotte russe ne dépendent pas d’une fiche électrique branchée en Crimée !
        Je voulais attirer l’attention sur ce qui se joue, d’après RT ce sont des membres de “secteur droit” et des Tatars de Crimée qui ont fait sauter en Ukraine quatre pylônes de la ligne à haute tension alimentant la Crimée, ces groupes étaient présents depuis plusieurs jours aux alentours du site.
        La Crimée a été plongée dans le noir et les sites les plus importants ont été alimentés par des moyens de substitution en énergie électrique.
        Ce que je voulais faire observer, c’est que quand se joue la question de la place de la Russie dans le conflit en Syrie, de nouvelles attaques, de nouveaux sites aussi de friction apparaissent, en des lieux stratégiques fondamentaux comme l’est la base de Simféropol, visée en un sens et pas seulement symboliquement..
        On semble oublier l’Ukraine, son gouvernement crypto -fasciste, les problèmes énergétiques dans le rapport à la Russie, il y a quelques jours on disait que le gaz serait coupé le 23 Novembre car les Ukrainiens n’ont pas payé, bref, GEOPOLITIQUEMENT, cet attentat contre les pylônes me paraît un incident grave, significatif et un avertissement sur une réactivation du conflit .
        Même s’il est réparé techniquement ou qu’on y pallie par d’autres voies.
        Je relie dans mon esprit ceci au refus des pays Baltes à se joindre à la lutte contre IE si la Russie devait être intégrée à une coalition de pays européens dans le combat en Syrie.
        Bref, géopolitiquement je trouve que les frictions se multiplient et que cet incident doit activer notre vigilance sur la crise qui se déploie.

          +11

        Alerter
        • Nicolas // 23.11.2015 à 15h59

          Attention à ne pas vous mélanger les pinceaux : “base de Simféropol”, vous vouliez parler de la “base de Sébastopol”. Simféropol est dans les terres.
          Oui la coupure d’électricité est un problème sérieux, mais “seulement” pour les habitants, les infrastructures vitales (bases militaires, hôpitaux…) ont de quoi tenir probablement très longtemps.
          Si ceux qui sont à la manœuvre (la CIA est rarement loin de ces coups tordus, mais ils pourraient être innocents, tout est possible) croient pouvoir faire plier les Russes parce qu’ils auront des coupures d’électricité pendant quelques mois, ils devraient ouvrir un livre d’histoire de la Russie. En plus, les capacités de nuisance dont dispose “l’Ukraine” disparaissent très vite. Il y a d’abord le contournement de l’Ukraine pour exporter le gaz, qui empêche le chantage au robinet contre l’UE, et la réorientation de l’industrie russe pour se passer de ses partnaires ukrainiens (ferroviaire, militaire, aéronautique, spatial). Maintenant, la Russie construit une ligne électrique qui apportera de l’électricité russe à l’est de la Crimée dès la fin de l’année : une ligne de 220 kV (la puissance fournie n’est pas indiquée) qui permettra très bientôt d’alléger les conséquences de cette coupure. Enfin en mars 2018 une centrale électro-thermique mettra fin à la dépendance de la Crimée envers l’Ukraine pour l’énergie.

            +1

          Alerter
  • Furax // 22.11.2015 à 11h24

    Merci pour le lien vers ce débat de très bonne qualité.

    Parmi les 4 intervenants, je dois tout de même adresser mes remerciements à deux d’entre eux qui étaient plus à propos et plus profonds : Charles Gave que je suis par ailleurs, et l’hôte de ces lieux, Olivier Berruyer.

    Une objection cependant : je ne partage pas votre avis, Olivier, sur l’explication psychiatrique du chaos que sèment les USA. Et sur ce sujet, C Gave à donné la meilleure clé d’explication qu’il n’a toutefois évoqué que pour les sujets financiers : un choix délibéré d’une espèce de Mafia qui a pris le contrôle de leviers essentiels du pouvoir aux USA.

    Rien d’irrationnel dans la géopolitique des USA. Ils ne sont pas dirigés par un collectif d’idiots et de fous. Ils sont dirigés par un collectif qui voit le monde selon une logique gagnant-perdant.

    Les USA cassent la baraque mondiale pour retarder autant que possible leur faillite économique et financière ainsi que leur chute géopolitique.

    Leurs dirigeants pensent qu’il faut que le monde aille relativement mal pour que les USA ne se cassent pas la gueule.

    Ils sont morts de trouille que leur montagne de dettes leur retombe sur la figure. Le jour inéluctable où le dollar finira par etre refusé et que leurs partenaires leur demanderont du collatéral concrêt, leur PIB s?effondrera de 20%, leur industrie de défense (la dernière chose qu’ils savent à peu près fabriquer avec les logiciels) s’effondrera. Le brain drain sera terminé et les asiatiques qui venaient aux USA pour être mieux payés que chez eux retourneront ou resteront chez eux.

    Et cela, ils savent qu’ils ne savent pas y faire face.

    C’est l’histoire d’une classe dirigeante impériale qui ne veut pas perdre sa position et sa puissance.

    Le messianisme ou l?exceptionnalisme américains sont accessoires.

    Vous pouvez comparer leur attitude à celle des dirigeants du PC chinois dans les affaires intérieures chinoises. Ils feront tout pour ne pas perdre leur pouvoir et leurs richesses.

      +26

    Alerter
    • bluetonga // 22.11.2015 à 13h43

      Je partage pleinement votre avis, Furax.

      L’état profond américain se conduit comme un gang dominant. Leurs allégeances s’arrêtent à eux-mêmes (et encore, cela repose sur un système complexe d’alliances où chacun se méfie de chacun). Ils ne sont pas plus américains que Capone était chicagoite ou Luciano new-yorkais. Leur patrie c’est les affaire, et si nécessaire, la guerre.

      L’exceptionnalisme américain, c’est la conséquence de l’American Dream, un suprémacisme culturel larvé qui flatte et console les grands perdants que sont la majorité du peuple américain. L’état profond s’en sert pour maintenir les moutons et les veaux dans l’enclos, mais son patriotisme est nul. Ils se reconnaissent dans les oligarques et les brigands de tous pays, pas dans leurs concitoyens. Ils se contentent de piloter la nation la plus puissante du monde parce qu’elle leur sert de base et qu’ils ont besoin de son influence et de son armée.

      S’il faut faire appel à la psychiatrie, la sociopathie ou psychopathie d’un petit clan prédateur et prévaricateur vis-à-vis du reste de l’humanité suffit.

        +6

      Alerter
    • bluetonga // 22.11.2015 à 19h12

      Non, ce n’est pas une déconnexion de la réalité. C’est un calcul assez juste. Tant que le monde va mal, les dirigeants américains peuvent utiliser ce prétexte pour distraire leurs électeurs des problèmes domestiques, et continuer de s’emparer de la planète avec leurs pétrodollars. Plus de pétrodollars, plus de fonds, plus de puissance, un krash général et la révolution dans les rues américaines.

      C’est une fuite en avant, certes, mais ils n’ont pas mieux, car les intérêts de la caste dominante ne sont pas les intérêts du peuple américain. Mais ça ne relève pas de la psychiatrie. Pas plus que nos dirigeants ne relèvent de la psychiatrie (occasionnellement, de la neuropathologie). Un traître, un vendu ne relève pas de la médecine. Il relève de la justice.

        +12

      Alerter
      • Subotai // 22.11.2015 à 21h35

        Juste une question:
        quand est ce qu’on a vu une fuite en avant se terminer par autre chose qu’un casse gueule?
        Croire qu’on peut échapper au sort commun est classique mais la persistance dans cette croyance est pathologique.
        l’Hybris à un certain stade relève de la psychiatrie.

          +1

        Alerter
        • bluetonga // 22.11.2015 à 21h53

          C’est insensé si on pense en intérêt national. C’est sensé si on pense en intérêt privé. A la fin des empires, une partie des élite disparait, une autre partie renaît.

          Il n’est ni stratégiquement avantageux ni prudent de confiner son adversaire à un diagnostic psychiatrique (qui souvent, ne valent pas grand chose). Un requin est il paranoïaque, la gale est elle psychopathe?

          Les élites pensent qu’elles sont supérieures. Elles ne sont pas solidaires de notre monde. C’est suffisant pour les comprendre.

            +3

          Alerter
    • miluz // 22.11.2015 à 21h21

      Oui, on peut aussi penser qu’il ne s’agit pas de volontés personnelles pour s’accaparer la valeur, mais d’une nécessité, puisqu’il n’y a pas d’autre solution pour le système capitaliste de survivre.

      Comme si implémenter du Keynes, changer le système monétaire, ou n’importe quelle autre tentative de le modifier dans sa structure pouvait changer quoi que ce soit à son effondrement.

      Comme dit Marx, le capital s’auto-détruit. Les machines n’apportent aucune valeur ajoutée, alors qu’elles sont la seule solution à la baisse tendancielle du taux de profit. C’est vite vu. Donc cela ne sert à rien d’incriminer des gens, ni de croire qu’il suffirait de dégager une poignée de dirigeants nocifs, puisque nous dépendons tous du système. Même le 1% ne peut pas profiter de ce qu’il gagne, puisque le capital doit être accumulé pour survivre. Il y a 100% de perdants. Et surtout, 100% de collabos.

      La seule vraie solution est de se débarrasser du système capitaliste. De surtout de bien le définir. De comprendre ce que c’est. Sans pudeur, sans tabou. Pour l’instant, personne n’accepte de le voir tel qu’il est. Les gens peuvent imaginer la fin du monde, la fin de la biosphère mais pas la fin du capitalisme. C’est impossible. Il s’agit de bien plus qu’un système économique et politique. C’est une civilisation à part entière.

      Permettre enfin aux gens de vivre simplement, en se basant sur des énergies gratuites, sans tous ces besoins factices créés par (et pour) le système, dans la coopération et la gratuité.. retrouver une manière viable de partager les ressources.. y réfléchir, se creuser les méninges à plusieurs et ne négliger aucune idée, créer une nouvelle gouvernance, dans la joie.

      … au lieu de continuer de vivre à crédit et resserrer les rangs à la manière forte pour coller les gens dans des entreprises et dans des habitats énergivores, réduits aux déplacements utiles tout en fermant les frontières ne peut que nous condamner à tous subir son effondrement de plein fouet. Sans aucun échappatoire (*).

      “Daesh” n’étant que sa dernière émanation. La dernière trouvaille de ce monstre, élevé au rang de divinité, qui sacrifie les humains au services des choses, et qui a finit par fabriquer des hybrides, mi-humains mi-machines pour une ultime entreprise mortifère d’auto-destruction.

      ________________
      (*)
      Ce qu’il se passe en ce moment à NDDL en est exactement le scénario. On implémente un état d’urgence et dans les heures qui suivent, on interdit les manifestations pour la COP21 et on dégage les activistes du futur aéroport. Vraiment pratique. Pas compliqué la nouvelle gouvernance. On a pas besoin d’apprendre à réfléchir pour faire partie de l’exécutif désormais.
      Pauvre France.

        +0

      Alerter
    • Distrim // 23.11.2015 à 17h54

      Accuse-t-on le malade d’être fou parce qu’il avale la médication prescrite par son psychiatre ?

      Je vois une contradiction entre la reconnaissance de la captation du pouvoir par une bande de mafieux financiers et l’excuse psychiatrique ou messianique de l’attitude des élites américaines. Pas vous ?

      La théorie du chaos n’a été que brièvement évoquée pendant ce débat même si l’intervenant russe nous ouvre des pistes de réflexion. Les plus grincheux ou complotistes auraient pu penser à la célèbre maxime “l’ordre naîtra du chaos”. Plus prosaïquement, pendant que le monde passe son temps à balayer la vaisselle cassée il ne se préoccupe pas trop du menu et la faïencerie tourne à plein régime ! N’est-ce pas suffisant comme explication ?

        +0

      Alerter
  • Lysbeth Lévy // 22.11.2015 à 11h55

    suite, maintenant c’est pas une femme qui serait morte sous les balles de la police, après avoir dit qu’elle ne s’est pas faite exploser en kamikaze, voilà que serait un “homme” ??? Et de pointer ces failles ou les présumés terroristes sous surveillance, fiche S, se promenait comme des poissons dans l’eau sans être inquiéter ?? http://www.ladepeche.fr/article/2015/11/21/2221994-saint-denis-le-kamikaze-n-etait-pas-la-jeune-femme.html ” L’enquête se poursuit. Parmi les éléments nouveaux appris hier, le kamikaze de l’appartement de Saint-Denis n’est pas la jeune femme mais un homme non identifié.

    L’enquête progresse. Les détails du scénario de cette semaine sanglante commencent à s’enchaîner les uns aux autres avec plus de clarté, même s’il reste encore des zones d’ombre, et notamment, des corps de jihadistes à identifier.

    La police utilise à la fois les renseignements, les constatations sur les armes ou les véhicules, les écoutes et géolocalisations téléphoniques et enfin, pour les corps, c’est l’ADN des terroristes qui va parler.””
    “Sa cousine, Hasna Aitboulahcen, 26 ans, a aussi été identifiée parmi les morts, avec ses empreintes digitales. Mais elle n’est pas morte en kamikaze, assurait la police hier soir. C’est un homme qui s’est fait exploser avec sa ceinture, il n’est pas encore identifié. Est-ce Salah Abdeslam, introuvable depuis samedi ? Ou bien cet homme a-t-il été exfiltré par deux complices présumés inculpés en Belgique. Il a loué plusieurs voitures du commando, sa carte a servi à payer des hôtels.””

    Est-ce une enquête ou une vaste manipulation avoir lancés des fausses infos, un scénario bien ficelé avec moults détails, et ensuite voilà qu’ils réfutent leurs propres thèses. ??Etrange non ?…

      +4

    Alerter
    • miluz // 23.11.2015 à 08h18

      Après avoir tiré plus de 5000 balles, sur une surface d’environ 100m2, dans une confrontation qui a duré 7h, je vois mal comment ils auraient pu identifier quoi que ce soit à part des formes humaines parmi les gravas. Il n’y a qu’une boucherie derrière l'”enquête”. Avec la génétique pour preuve, et les vidéos amateurs pour information. Point.

      Elle n’a réellement eu lieu qu’avant. En espérant qu’ils en aient pris le temps.

        +1

      Alerter
  • Manuel Baptista // 22.11.2015 à 11h56

    L’impérialisme aujourd’hui, est plus psychologique que militaire et économique, bien qu’il le soit aussi, bien sûr. Il faut comprendre l’imérialisme d’aujourd’hui sur le plan idéologique comme une perversion du libéralisme du XVIIIe. Siècle.
    Il faut comprendre que nous pensons pas comme des machines. Il y a des gens qui croient que nous pensons comme des «computers» essentiellement, bien que très sophistiqués. Ce n’est pas vrai: nous pensons avec nos affects et celá signifie que nous ne soupesons pas les situations et les actes de façon objective.
    Les forces militaires des États Unis et leurs dirigeants, à tous les échelons, sont coupables de crimes de guerre, de crime attroces, de génocide.
    Ils n’ont pas fait fondamentalement différent des nazis, mais comme ce sont des «gentils garçons», «pleins d’idéal», «préocupés de l’égalité des ««races»», etc. on continue à les fréquenter, à leur serrer la main, à les inviter à notre table!!!!
    Moi, j’adore le jazz et d’autres musiques des USA, une bonne partie de films américains, etc. mais j’ai du mal à avaler que des «intéllos» de lá-bas se soient fabriqué (incompréensible!) une «bonne conscience» , pour un certain nombre…
    Disons que c’est la vision la plus chauvine, celle de ceux et celles qui se posent «naturellement» comme maîtres du monde et froncent les sourcis quand quelqu’un ou quelque évenement vient perturber leur «scénario».

      +11

    Alerter
  • Patrick // 22.11.2015 à 12h34

    Quelques échanges à méditer:1)80 pour cent des échanges mondiaux sont faits en dollar,les usa ont décider que toute transaction en dollar est justiciable(d’ou BNP,Veolia,Alsthom,…)qu’a fait le monsieur qui dirige Vals et Bercy???et qu’elle rétorsion diplomatique?
    2)Les usa ont pris le pouvoir chaque fois qu’il y avait des ennemis ,depuis la chute de l’Urss il n’y en a plus,donc il faut en créer:un coup la Russie,puis la Chine,l’Iran….et bien sur l’ancien maire de Tulle suit avec son blogueur fabius.
    3)Concept à développer le capitalisme(ou soit disant droit de l’homme) est pour la liberté individuelle totale en complète dichotomie avec la philosophie musulmane qui est la soumission à Dieu,comment le promoteur du mariage pour tous va t il se concilier la deuxième religion de notre pays?
    4)…….
    Débat intéressant ;j’ai eu l’impression que Artem Studennikov était le plus réaliste,peut être parce que en tant que russe il sait que “tout ce que disaient les communistes sur le communisme était faux mais tout ce qu’ils disaient sur le capitalisme était vrais”

      +11

    Alerter
  • CitizenUp // 22.11.2015 à 12h41

    Terrifiant d’entendre de Carmoy scander sans cesse Europe Europe Europe plus d’Europe, en tant qu’entité bloc pouvant et devant peser façe à Usa, ou Russie.

    Ces gens là ont un plan de route en tête, décidé en conclave, et quelles que soient les réalités politiques et sociales qui ne peuvent entrer dans ce plan, quels que soient aussi les avis des peuples qui refusent, ils n’en démordent pas.
    Des dictateurs, en somme.

    Ah, Olivier, tu n’as pas répondu sur Tafta 🙂

      +4

    Alerter
    • CitizenUp // 22.11.2015 à 13h16

      Tout à fait, merci Furax, faire plusieurs choses à la fois ce n’est pas toujours bien, lire, écouter, poster…
      ->

      Terrifiant d’entendre De Carmoy scander sans cesse Europe Europe Europe plus d’Europe, en tant qu’entité bloc pouvant et devant peser façe à Usa, ou Russie, ou Chine.

      Ces gens là ont un plan de route en tête, décidé en conclave, et quelles que soient les réalités politiques et sociales qui ne peuvent entrer dans ce plan, quels que soient aussi les avis des peuples qui refusent, ils n’en démordent pas.
      Des dictateurs, en somme.

      Ah, Olivier, tu n’as pas répondu sur Tafta 🙂

        +3

      Alerter
  • scorpionbleu // 22.11.2015 à 12h47

    Cet échange très intelligent sur la situation actuelle sur cet endroit du monde est en effet à faire circuler, circuler.
    Nous devons toujours apprendre, apprendre, restez vigilants et nous faire notre propre vision des faits et des possibles.
    Merci beaucoup Olivier Berruyer.

      +3

    Alerter
  • Bruno // 22.11.2015 à 15h17

    Hysterie collective en cours.

    Les francais desertent les magasins (!)
    http://www.lefigaro.fr/conso/2015/11/20/05007-20151120ARTFIG00145–un-mois-de-noel-les-francais-n-ont-pas-le-coeur-a-faire-les-magasins-ou-visiter-paris.php

    Les francais approuvent la politique securitaire. Qu’est-ce que ce sera si un jour c’est vraimenet la guerre ?
    http://www.lemonde.fr/attaques-a-paris/article/2015/11/22/les-francais-approuvent-massivement-les-mesures-prises-contre-le-terrorisme_4815027_4809495.html

    Incompetance gravissime de Hollande et Valls ? Donc ils grimpent dans les sondages. Logique.
    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/11/22/97001-20151122FILWWW00019-hollande-gagne-7-points-a-27.php

      +7

    Alerter
  • Grim // 22.11.2015 à 16h11

    Je ne comprends pas trop ce que veux dire De Carmoy quand il dit que la France est opposé à l’intégration budgétaire et que l’Allemagne est simplement exigeante, c’est bien elle qui dans le traité de Maastricht a rejeté l’idée de transferts budgétaires, ce qui fait que l’euro est condamné d’ailleurs.

    Quant à la politique étrangère, les 28 pays membres ont des positions différentes ce qui rend toute politique étrangère impossible et comme le dit Gave, à part la France et l’Angleterre, il n y a quasiment pas de force armée en Europe.

    Pas de vraie politique économique, pas de diplomatie, pas d’armée ce qui fait que l’Europe est inexistante et que l’idée d’un Etat européen est utopique.

    Sinon avoir l’avis de Studennikov est intéressant, on a une idée de ce que pense la Russie et qui paraît plus équilibré

      +2

    Alerter
    • Furax // 22.11.2015 à 20h22

      Tout à fait d’accord avec vous. J’y avais pensé comme vous en entendant ce propos. C’est n’importe quoi. Ce que l’Allemagne appelle intégration, ce sont des normes pour obliger les autres États à appliquer la politique voulue par l’Allemagne qui ne veut à aucun prix de la véritable intégration : l’union de transferts.

        +1

      Alerter
  • Franck // 22.11.2015 à 16h47

    L’opposition “modérée” vue par Vincent Parlier, et que nous connaissons tous bien ici. Encore une fois, une belle perle…
    .
    https://www.youtube.com/watch?v=puP7nKTNwrg

      +2

    Alerter
  • ulule // 22.11.2015 à 17h09

    Très intéressant, pertinant et décapant… l’Interview de Michel Éléftériadès
    Thinkerview – Interview en français réalisé le 8 Octobre 2013 à Beyrouth LIBAN.

    Homme d’affaires Libanais hors normes, homme de réseaux, proche de l’armée libanaise, torturé à l’âge de 15 ans par les milices Libanaises chrétiennes d’extrême droite, victime de deux tentatives d’assassinat manquées dont une par voiture piégée, à connu l’exile politique.
    Il demeure bien implanté dans le pays où il joue le rôle d’ardillon de la politique libanaise. Son analyse théâtrale du bourbier syrien, sans concessions, sort des sentiers battus.

    https://www.youtube.com/watch?v=oFG-CmlEvLA#t=179

      +2

    Alerter
  • Papagateau // 22.11.2015 à 17h22

    Deux propos de Charles Gave :

    1- Lors de la crise des “Saving and Loan” (caisse d’épargne américaines/1985-1995) il y a eu 4000 chefs d’entreprise en prison, aujourd’hui zéro.
    En considérant une population française cinq fois inférieure, ça ferait 800 personnes en prison. On n’en a pas vu le début.
    Et pour l’union européenne qui est un peu plus peuplé, ça ferait 5000 personnes. là non plus, on n’en a pas vu le début du début.
    Depuis 2007, les milliardaires sont au pouvoir.

    2- En 1940 les nazis ne représentaient pas 3% de la population mondiale, ils ont mis la planète entière à feu et à sang. Il fait bien sur le parallèle avec les islamistes et l’Arabie saoudite.

      +3

    Alerter
  • BEYER Michel // 22.11.2015 à 17h31

    Je veux bien croire que les USA se retirent du Moyen-Orient. Mais nous sommes à 1 an de la future élection présidentielle, rien de rassurant n’apparaît chez les candidats républicains ou démocrates. Olivier Berruyer l’a dit, les Etats-Unis ont une vision messianique du monde . Dieu les a choisi pour diriger ce monde. La stratégie de la tension est leur façon de procéder. Il y a 8 ans on devinait l’arrivée d’Obama. Pour beaucoup nous l’espérions. Actuellement, rien de rassurant n’apparaît.
    Même chose pour la France. Les candidats éventuels et potentiels qui se mettent en position, pour 2017, sont inquiétants, quel qu’il soit.
    De Gaulle est souvent mis en référence comme grand homme d’Etat, mais il nous a gratifié d’une Constitution qui mène notre pays au bord du gouffre.

      +2

    Alerter
    • step2 // 23.11.2015 à 12h56

      la constitution de la Vème est un costard sur mesure pour le personnage, mais il ne tient que de l’indigence et de l’orgueil de ses successeurs de ne pas avoir senti leurs épaules flotter dans le vêtement.

        +1

      Alerter
    • Heirani // 23.11.2015 à 17h13

      Ce que dit Monsieur de Carmoy est tout à fait cohérent avec les propos d’une partie de l’intelligentsia US. Celle-là même qu’il a côtoyé à la trilatérale…

      Concernant le pétrole, il y a ce rapport du CFR d’un groupe d’étude comprenant un certain Petraeus et Zoellick. Groupe dirigé par une assistante d’un certain D. Rockefeller(trilatérale): http://www.cfr.org/north-america/north-america/p33536
      Qui préconise entre autre de s’appuyer sur les ressources en énergie du continent nord Américain.

      Concernant le retrait des Américains de différentes parties du monde il y a le dernier livre d’un certain Brzezinski(trilatérale) qui en parle: http://www.amazon.com/Strategic-Vision-America-Crisis-Global/dp/0465061818

      Après, allez savoir si tout cela n’est qu’un plan de communication, ou une réelle communication de leurs plans. Seul l’avenir nous le dira.

      Ce qui m’inquiète surtout c’est pas vraiment de savoir qui de Bush ou de Clinton sera élu porte parole. Mais plutôt quand de Carmoy parle d’une crise pour pouvoir appliquer leurs plans… Ca me branche pas vraiment cette histoire.

        +1

      Alerter
  • Papagateau // 22.11.2015 à 17h33

    Et en plus , c’est le représentant de l’oligarchie (Hervé de Carmoy) qui dit ça.
    Preuve que dans ce monde là , on sait que le vrai rôle de la presse est la propagande politique, économique, et que celui qui y croit va se planter.

    Donc, messieurs du commun, vous savez ce qui vous reste à faire.

      +1

    Alerter
  • Papagateau // 22.11.2015 à 17h47

    Comme mon texte est en attente de modération, je le réécris en mettant bien les guillemets pour qu’il soit facile de faire la différence entre citation et mes commentaires personnels.

    Deux propos de Charles Gave :

    1- “Lors de la crise des “Saving and Loan” (caisse d’épargne américaines/1985-1995) il y a eu 4000 chefs d’entreprise en prison, aujourd’hui zéro.”
    Mon commentaire :
    En considérant une population française cinq fois inférieure, ça ferait 800 personnes en prison. On n’en a pas vu le début.
    Et pour l’union européenne qui est un peu plus peuplé, ça ferait 5000 personnes. là non plus, on n’en a pas vu le début du début.
    Depuis 2007, les milliardaires sont au pouvoir.

    2- “En 1940 les nazis ne représentaient pas 3%” ( de la population mondiale ?) , “et pourtant ils ont mis la planète entière à feu et à sang.”
    Il fait bien sur le parallèle avec les islamistes, et à l’Arabie saoudite et ses énormes “subventions”.

      +1

    Alerter
    • Kelma // 23.11.2015 à 06h14

      Je suis desole, a force de vouloir lancer des formules chocs, Charles Gave fait des remarques dignes du cafe du commerce :
      – necessite d’un empire (colonial) pour “calmer” ce moyen-orient agite,
      – l’invasion programmee de l’Europe par le “ventre des femmes”,
      – des sunnites qui sont des terroristes potentiels….

      Et puis, le parallele avec les Nazis qui n’apporte quasiment jamais rien au moindre debat.

      Pour le reste, Thinkerview est un toujours excellent outil d’information, et pour moi Artem Studennikov, apres un debut laborieux, et Olivier B se sont distingues par la pertinence de leur commentaires.

        +3

      Alerter
  • Charles Michael // 22.11.2015 à 19h12

    4 personnes de qualités
    et de qualités différentes mais aux analyses et positions assez convergentes

    J’ai particulièrement apprécié la façon dont le diplomate russe, en matou prudent a commencé par un conformisme un peu guindé, puis mis en confiance s’est un peu lâché et a rejoint le choeur.

    En gros personne ne peut blairer la Grande Stupidité US, mais faut faire gaffe. Sans eux on pourrait assez bien s’entendre et vivre en paix.

      +2

    Alerter
    • step2 // 23.11.2015 à 12h58

      “Sans eux on pourrait assez bien s’entendre et vivre en paix.” Bigre accident de paiement en vue pour les vendeurs d’armes. Vite un éditorial haineux, chez le figaro!

        +0

      Alerter
  • petitjean // 22.11.2015 à 20h20

    question à monsieur Olivier Berruyer :

    dans cet entretien il manque un partenaire important : l’Allemagne !

    que veulent les allemands, que font les allemands par rapport aux problèmes évoqués ??

    L’Allemagne est toujours un pays occupé……par les USA . L’Allemagne accepte sur son sol les grandes oreilles de la NSA qui espionnent les européens ! La CIA depuis 1945 a largement infiltré voir noyauté les services allemands.

    Les Allemands, en tout cas la chancelière a une position anti russe difficile à comprendre, Oui l’Allemagne est complètement vassalisée par les USA.

    Pourquoi dans ce débat ces questions essentielles n’ont-elles pas été traitées ?

    merci de votre analyse…………….

      +0

    Alerter
    • Furax // 23.11.2015 à 07h45

      L’Allemagne n’est pas occupée. Elle veut la situation présente, voilà tout.

      D’un certain point de vue, grâce aux idiots utiles des PS et des partis démocrates-chrétiens d’Europe, l’Allemagne vaincue de 1945 à réussi, en convergence d’interet avec les USA, à faire l’unification économique de l’Europe pour permettre à son industrie sous stéroïdes de massacrer ses concurrents italiens, français, espagnols et britanniques.

      L’Histoire est parfois une farce tragique.

      Et le jour où les USA seront obligés de refluer …

        +1

      Alerter
  • François Lacoste // 23.11.2015 à 11h17

    Ce n’est pas qu’une question d’eau et de territoires plus ou moins fertiles…
    http://www.france-palestine.org/Israel-demande-la-reconnaissance-de-l-annexion-du-Golan-suite-a-la-decouverte

      +0

    Alerter
  • step2 // 23.11.2015 à 13h06

    J’adore quand même Gave et sa “découverte” de l’abus de position dominante. Ainsi va la théorie libérale quand elle heurte la nature humaine ! Le pouvoir a toujours brulé dans les âmes des hommes, puis dans les mains de celui qui le détient, au même titre que l’argent, la seconde étant souvent une matérialisation du premier. A partir de là s’imaginer que des hommes vont respecter quelque règle de bonne “compétition” pour ne pas l’acquérir, ou le conserver, relève d’une certaine inconscience.

    En tout cas un début de tenue correcte (hormis quelques saillies de Gave sur la “colonisation des ventres” qui relève bien plus du fantasme que de l’analyse démographique). Si influence salafiste sur la politique il y a, elle est et restera pour les décennies à venir, par le bias de l’argent (quatar, arabie saoudite) ou le biais des lobbys politiques, sachant que dans le contexte de tensions politiques actuelles en France, 1 ou 2% de la population cela peut faire une élection. A ce titre les attentats, comme tout terrorisme est de l’action politique par d’autres moyens.

    Mis à part cet apparté très “tarte à la crème” donc, on a eu 4 intervenants intéressants et intellectuellement stimulants, très loin de l’hystérie médiatique et de leur concours navrant de recherche de témoignage sur l’affect de X ou Y présent lors des attentats.

      +1

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications