Pour ceux qui ne veulent pas voir, Alain Chouet confirme ainsi en quasi-totalité les informations de Bernard Squarcini (qu’auraient proposé les services syriens, si ce n’est des informations sur nos djihadistes ?). Vous imaginez bien la profondeur du scandale d’État pour que tous ces agents secrets parlent et dézinguent de facto autant nos politiques (ah non, c’est vrai qu’il y en a qui croient que c’est un vaste complot…).

Bien entendu, il y a des contreparties dans ce genre de cas, mais rouvrir une ambassade à Damas et cesser d’appeler à l’assassinant de Bachar al-Assad était ils un grand prix ? L’Allemagne, l’Italie, l’Espagne, l’Autriche, la Croatie, l’Estonie… tous le payent, il n’y a que nous qui avons des “croisés” comme dirigeants, qui ont oublié que leur première mission, c’est de protéger leurs concitoyens…

Source : Michel Delean. À lire en intégralité sur Mediapart – le 20 novembre 2015.

Ancien haut responsable de l’espionnage français, Alain Chouet pointe les failles des services de renseignement intérieurs et extérieurs au lendemain des attentats du 13 novembre. Il plaide pour un investissement dans le renseignement humain, dans la police, la gendarmerie et l’armée. Alain Chouet a effectué toute sa carrière au sein de la DGSE (l’espionnage français), dont il a été le chef du service de renseignement de sécurité de 2000 à 2002, après avoir été en poste notamment à Beyrouth, Damas et Rabat. Il est l’auteur de plusieurs livres sur le monde arabe et sur le terrorisme.

[…]

Manquons-nous de renseignements en provenance de pays déstabilisés ou en guerre comme la Syrie, l’Irak, la Libye ?

Énormément, oui. La France a rompu tous les liens de la DGSE avec les services syriens. Or les services secrets sont faits pour dîner avec le diable, sinon ils ne servent à rien. Que le pouvoir politique ait voulu rompre avec le régime syrien, c’est une décision qu’il a toute légitimité pour prendre. Mais le rôle des services spéciaux est de permettre – si besoin est – de maintenir un canal discret de communication. Quand, récemment, les services syriens ont tenté de rétablir un canal discret via d’anciens responsables des services français [il s’agit notamment de Bernard Squarcini, l’ancien patron de la DCRI – ndlr], il leur a été opposé un refus catégorique. Que ce soit à droite ou à gauche, il y a une méconnaissance de ce qu’est un service spécial. Notre métier est de garder le contact avec des gens infréquentables. Nous ne sommes ni des juges, ni des flics, ni des diplomates, qu’on nous laisse parler aux agents syriens ne serait pas une reconnaissance politique du régime de Bachar. Avec la Libye et l’Irak, on a aussi perdu quelques bons clients ces dernières années. Ce n’était pas toujours blanc de poil, mais on avait l’habitude de travailler avec eux contre la violence islamiste. On savait que sur une liste de 50 islamistes qu’ils nous envoyaient, il y avait en fait cinq opposants à leur régime. On en tenait compte. Aujourd’hui, on est aveugles, on n’a plus rien qui vienne de ces trois pays. Et dans les zones grises où il n’y a plus vraiment de pouvoir d’État, au Sahel ou ailleurs, il est difficile d’envoyer un blond aux yeux bleus se trimballer, ou de recruter des agents sur place, avec des groupes islamo-mafieux très dangereux qui tuent sans hésiter. […]

Existe-t-il des pays qui ne jouent pas le jeu, ou qui ont d’autres logiques que la nôtre vis-à-vis des djihadistes ?

Oui, il y a les sponsors idéologiques et financiers du terrorisme. Les pétromonarchies du Golfe, qui essayent par tous les moyens – et en particulier par la diffusion de l’idéologie salafiste – d’empêcher la constitution d’un axe chiite du Liban jusqu’à l’Iran, qui ont un problème de légitimité musulmane, et qui veulent empêcher toute dérive démocratique. L’Arabie saoudite, par exemple, s’emploie depuis 30 ans à distiller le message salafiste et wahhabite en Europe, à travers des écoles et des fondations, et le résultat est là aujourd’hui. Il y a trente ans, les musulmans de France ne savaient pas ce qu’était le wahhabisme. Cela étant, l’Iran a pratiqué le terrorisme d’État dans les années 1980 et y a renoncé.

Pour conclure, vous militez pour moins de collecte de données, et plus de moyens humains au sein des services français.

Aux États-Unis, le dragage massif de données n’a pas permis d’éviter les attentats de Boston, et même pas les mitraillages hebdomadaires sur les campus qui avaient été annoncés par leurs auteurs sur les réseaux sociaux. On n’a vraiment pas intérêt à mettre tous nos œufs dans le panier des écoutes massives. Il nous faut des ressources humaines et opérationnelles. Pour le prix d’un satellite d’écoute, on peut embaucher des centaines de personnes. Mais ça demande du temps, et de la volonté politique. À la fin des années 1990, une fois passés les attentats de 1995 qui étaient liés à la situation algérienne, on est venu me dire que mon service coûtait cher et qu’il ne servait pas à grand-chose puisque rien ne se passait. Bercy rechignait à budgétiser les postes. À la DGSE aujourd’hui, il doit y avoir 4 500 à 5 000 personnes, dont 1 000 qui font de l’administratif. Le problème n’est pas tant les effectifs que la qualité et l’utilisation des effectifs, comme à la DGSI. J’ajoute qu’à la gendarmerie, il y a 80 000 personnes qui, à une époque, quadrillaient le territoire et parlaient à tout le monde. On les a reconvertis en percepteurs d’impôts et pères Fouettard sur le bord des routes, au lieu de créer un corps spécifique, une police des routes. Du coup, le maillage territorial du renseignement et la défense opérationnelle du territoire ont été affaiblis.

Source : Michel Delean. À lire en intégralité sur Mediapart – le 20 novembre 2015.

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

69 réponses à Ex-directeur de la DGSE : On a catégoriquement refusé l’aide des services secrets syriens !

Commentaires recommandés

Xavier Le 21 novembre 2015 à 12h26

1) Quand on refuse de lire des données essentielles pour la sécurité de l’état c’est qu’on a perdu quoi alors ?

2) Quand on serre la main de tyrans Qataris ou Saoudes et pas celles d’Assad, on positionne où la différence de valeurs ?

le mot VALEURS n’en a aucune, je ne peux plus l’entendre !

L’affichage de “valeurs” masque l’abandon des principes.

  1. CitizenUp Le 21 novembre 2015 à 11h09
    Afficher/Masquer

    A METTRE EN EXERGUE :

    “On n’a vraiment pas intérêt à mettre tous nos œufs dans le panier des écoutes massives.”

    -> reconnait qu’il y a ECOUTES MASSIVES, ce que démentent les urvoas cazeneuve valls et consort, cf loi renseignement, boites noires, etc

    C’est un élément très important me semble t’il…


    • Vigie Le 22 novembre 2015 à 14h55
      Afficher/Masquer

      Donc d’un côté, on écoute massivement la populace.
      De l’autre on refuse d’un étranger (Hassad) ses listes de djihadistes français.

      Cf cette interview+deux colères (Ça fait mal…): https://youtu.be/t7m_FVZk5yE
      (on voit le micro TF1, mais on comprend qu’ils n’aient pas diffusé: un chef d’état étranger qui comme solution demande simplement à FHo de défendre les intérêts du peuple français, ça fait désordre…)


      • CitizenUp Le 22 novembre 2015 à 15h21
        Afficher/Masquer

        Assad n’a pas été tendre avec hollande et la France, et il a bien raison.

        Quand il dit (de mémoire) après les attentats
        “La France vient de donnaitre ce que nous connaissons depuis 4 ans” (sous entendu notamment à cause de la politique de gens comme Hollande au moyen orient en afrique et bien sûr en Syrie)
        il est dans le dire vrai le plus clistalin.

        Mais comme les media ont de décadences en dérives à présent le rôle principal de maintenir l’ordre politique et social, et de servir de perche au pouvoir (les différences entres partis installés actuels étant sans importances et ne constituant pas des risques de changement de pouvoir, juste une succession de clans au pouvoir mais qui l’entretiennent dans ses grandes structures), bien entendu ils cachent les propos de Assad, ou de Poutine,

        ou aussi des Français de tous niveaux qui sont “divergents”, que ce soit divergents sur les questions de géopolitique, ou divergents sur les manières de penser les institutions et la forme (pseudo) démocratique qui les sous tendent.

        Génial, cela s’appelle une grave sclérose générale, ne reste qu’internet pour insuffler vie et nouveauté à la société et à une démocratie.


        • Vigie Le 22 novembre 2015 à 17h00
          Afficher/Masquer

          États-Unis, Arabie Saoudite, Qatar, Turquie… qui bien normalement défendent leurs intérêts, mais ce faisant nuisent de façon planifiée fondamentalement à la France: C’est pas des ennemis. On peut livrer des avions de chasse, missiles, etc…
          Par contre, livrer des bateaux à la Russie, c’est pas OK car c’est pas notre ami.

          Quand on ne décide pas de ses amis, de ses fréquentations, de ses relations, on est quoi ? Inexistant, faible, soumis…?
          Quand on sert des ennemis, on est quoi ? Idiot, compromis, esclave, traitre…?

          Le devoir n°1 de l’état est d’assurer la sécurité (et la prospérité) de sa population.
          Ce gouvernement (et le précédent) ont pour le moins failli, si ce n’est trahi…

          Au nom de l’union nationale (oublions la trahison nationale) et de l’état de guerre (oublions sa “contribution”), il ne faut pas le dénoncer…


  2. Furax Le 21 novembre 2015 à 11h26
    Afficher/Masquer

    Encore un signal fort de la révolte des subalternes contre leurs patrons incompétents au mieux ou leurs patrons traîtres au pire.

    Ça craque de partout.


    • CitizenUp Le 21 novembre 2015 à 11h50
      Afficher/Masquer

      Un de mes moments vérité préférés, venu du peuple :
      un pompier, carrément, refuse de serrer la main du minuscule valls, qui réagit comme un fat, autoritaire, énervé, évidemment.

      https://www.youtube.com/watch?v=UyZFEx7wRxM


      • Xavier Le 21 novembre 2015 à 12h26
        Afficher/Masquer

        1) Quand on refuse de lire des données essentielles pour la sécurité de l’état c’est qu’on a perdu quoi alors ?

        2) Quand on serre la main de tyrans Qataris ou Saoudes et pas celles d’Assad, on positionne où la différence de valeurs ?

        le mot VALEURS n’en a aucune, je ne peux plus l’entendre !

        L’affichage de “valeurs” masque l’abandon des principes.


        • CitizenUp Le 21 novembre 2015 à 12h46
          Afficher/Masquer

          Najat totalem, un des plus dangereux éléments de la classe politique actuelle, qui oh malheur a un certain pouvoir auprès de nos enfants, en janvier 2015:

          “Il y a eu de trop nombreux questionnements de la part des élèves, et nous avons tous entendu les ‘oui je soutiens charlie mais… les 2 poids 2 mesures… les pourquoi défendre la liberté d’expression ici et pas là’.
          Ces questions nous sont insupportables, surtout lorsqu’on les entend à l’école qui est chargée de transmettre des VALEURS.”


        • Chris Le 21 novembre 2015 à 12h59
          Afficher/Masquer

          Cessez de vos énerver. Ces gens parlent des valeurs… du CAC40 ! Rien de plus.


        • Vareniky Le 21 novembre 2015 à 19h34
          Afficher/Masquer

          Comment voulez vous que des gens qui ont la réponse avant de poser la question puisse connaitre le mot Valeur ?
          Cela nécessite une patience, une observation, une écoute, une clairvoyance, une analyse, une réflexion où chaque étape devrait être cadrée par une éducation et une éthique que l’on a appris et fait sienne.
          Vous supprimez ces étapes et les bornes, vous raisonnez en couper coller, et réflexes pavloviens et vous avez le monde contemporain.
          Un exemple si l’on envoyait les commentaires sur les sites internet que trois jours après la parution de l’article, vous auriez une lecture totalement différente.
          Mais qui lit trois jours après un article et les commentaires?
          Paul Virilio dit qu’en inventant la vitesse, on invente l’accident, et bien la vraie valeur c’est la lenteur et non la vitesse contrairement à ce que dit notre société.
          Au contraire vos valeurs gardez les bien protégées dans votre poche, et celles de vos proches, par contre il faut les définir et ne pas les trahir, souvenons nous des mots affichées dans nos classes, jadis.
          Le reste n’est que bruit médiatique, le bruit de la basse-cour.


          • CitizenUp Le 21 novembre 2015 à 20h18
            Afficher/Masquer

            Je ne pense pas que ce soit finalement très important au regard des échanges importants sur les “valeurs” et ce totalitarisme latent, ces valeurs telles que promues par des gens comme valls ou sa dangereuse servante najat, et par leurs prédésseurs de l’autre clan mais de la même caste des politiciens en somme, notons le bien,

            mais je tiens à vous faire remarquer que de Virilio il ne faut pas à mon avis conclure que de la vitesse nait l’accident, comme vous le dites, mais que de la vitesse naitra un accident PROPRE à la vitesse.

            Vous saisissez j’espère, la nuance, qui est de taille, et qui notamment évite si on le veut bien de se réfugier dans le fantasme de la lenteur comme vertu en soi et solution à toute chose.


            • Vareniky Le 21 novembre 2015 à 20h44
              Afficher/Masquer

              Hâtez-vous lentement, et sans perdre courage
              Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage.
              Boileau.

              Pensez vous vraiment que les noms de Valls et autres résonnent en écho dans l’Univers? Permettez moi d’en douter.
              La notion d’ échelle et de mesure reste quand même une valeur sure, même le pompier en était conscient.


            • Astatruc Le 21 novembre 2015 à 21h46
              Afficher/Masquer

              Je partage le point de vue Vareniky
              Alvin Toffler l’a très bien démontré dans “Le choc du futur”.
              La lenteur comme vertu, ou plutôt “prendre le temps de”

              le fond de la thèse d’Alvin Toffler était que les entreprises se structureraient sur le modèle de l’aéroport : une petite équipe gère les infrastructures et la finalité de l’outil.


      • Eric83 Le 21 novembre 2015 à 14h46
        Afficher/Masquer

        Ne se prendrait-il pas pour Dieu le père, le Valls ? Ahurissant.


        • Xavier Le 21 novembre 2015 à 15h20
          Afficher/Masquer

          La prise de certaines substances peut donner ce genre de signes : nervosité, agressivité, tremblements, etc.

          On parle de la lutte contre le dopage pour les sportifs alors que de nombreuses autres catégories de métiers (business, politique) ont un intérêt non négligeable à user de substances augmentant leur vigilance ou diminuant les effets de leur fatigue, sans même parler de celles qui leur permettent de maintenir dans la durée cet état d’excitation si particulier que le pouvoir confère…

          Comme d’habitude, “Quand le sage montre la lune, l’idiot regarde le doigt”…
          Qu’a-t-on réellement à faire que tel footballeur soit dopé ? Par contre qu’un élu soit accro est un risque que le peuple ne devrait pas autoriser.

          A quand donc le suivi avec contrôle inopiné des élus ?! 😉


        • sese Le 21 novembre 2015 à 16h09
          Afficher/Masquer

          je pense qu’un pompier doit saluer militairement son supérieur hierarchique, mais je ne crois pas que la constitution l’oblige a avoir un contact physique


        • Astatruc Le 21 novembre 2015 à 22h18
          Afficher/Masquer

          pire, pour le diable!(bien plus fort que dieu, comme chacun sait)
          🙂


  3. Amelie Le 21 novembre 2015 à 11h40
    Afficher/Masquer

    Et anonymous ils peuvent pas s’occuper de ‘arranger la face du monde ? (le monde. fr)


  4. Chris Le 21 novembre 2015 à 11h54
    Afficher/Masquer

    “il manque une règle juridique commune. Les échanges de renseignements extérieurs se font plus facilement en bilatéral, de pays à pays, car il y a des habitudes, des connivences anciennes”
    D’où l’utilité incontournable des nations et pas seulement dans ce domaine !
    Le NOM veut absolument traiter le monde comme une multinationale.
    Ça ne marche pas, sauf en dictature, alors qu’on sait très bien que ça finit toujours en révolutions ! Les humains sont ainsi faits : ils se regroupent par préférences, intérêts ponctuels et affinités, pas seulement en privé mais aussi en public. La preuve, les partis, les clubs, les corporations, les familles peu importe le modèle, les associations de tout poil.


  5. queniartpascal Le 21 novembre 2015 à 12h08
    Afficher/Masquer

    suivant nos médias il y a 1 complot en France mais il vient surtout des nos politiciens et de nos médias financés par l’état félon qui se dit français,nos politiques sont des incompétents,ils jouent avec la vie des gens là 131 morts,la prochaine le nombre sera de combien


  6. Patrick Le 21 novembre 2015 à 12h21
    Afficher/Masquer

    Qui se souvient que le Maroc avait arrêter tout contact avec la DGSE (pendant plus d’une année) suite à l’arrestation du patron de la DGSE marocaine à Paris?,il a fallu la visite récente de “monsieur repentance” chez le roi pour remettre la coordination en place. A 2 mois prés nous aurions eu le deuxième massacre à Saint Denis.
    Que dire du choix de “monsieur repentance” de ne pas réinitialiser la coopération antiterroriste avec Damas ?Pour moi c’est une erreur criminelle.
    Que dire de la rupture des relation diplomatique avec le Vatican (une des mieux informées dans le monde musulman) à cause du diktat de “monsieur repentance” d’imposer un homosexuel propagandiste refusé par le pape?
    Pourquoi avoir “promu” le plus compétant des juges antiterroriste au tribunal de Lille il y a un mois?
    D’après monsieur fabius (celui qui a du sang sur les mains….sang contaminé)La Russie rejoint la coalition française ?????
    …….Avons nous mérité cette bande d’irresponsable?


    • Eric83 Le 21 novembre 2015 à 15h03
      Afficher/Masquer

      Au vu de toutes les informations dont nous disposons pour éclairer notre appréciation et notamment grâce aux informations de ce site, L’OBJECTIF depuis 2012 – non avoué bien entendu – du gouvernement français est destituer et/ou d’éliminer ASSAD.

      On sait qu’il a armé depuis 2012 des groupes terroristes gentiment appelés “rebelles” et que la France a lancé quelques bombes sur EI depuis septembre 2015.

      Les USA ont quasiment tout fait pour ne pas bombarder les convois pétroliers de l’EI. Pourtant quoi de plus facile et sans revenus du pétrole, l’EI est mort ou quasiment.
      Mais voilà, L’OBJECTIF des USA n’est pas de combattre l’EI, mais le même que celui du gouvernement français, destituer/éliminer ASSAD.

      Pour revenir aux propos de A Chouet et de B Squarcini, leurs révélations prennent une toute autre dimension depuis les interventions du RAID à Saint-Denis.

      En effet, sachant que les investigations et les interventions ont pu être menées grâce AUX RENSEIGNEMENTS MAROCAINS, ne plus avoir de renseignements de la Syrie, de la Libye et de l’Irak est absolument dramatique et même criminel.


      • Patrick Le 21 novembre 2015 à 16h11
        Afficher/Masquer

        Pour Squarcini comme l’a suggéré OB Vals et son maître devrait être condamné,de plus les journalistes ne font plus leur travail.
        De plus (à vérifier) les Russes posent la question :pourquoi la France détruit les raffineries en Syrie (peut être pour retarder le rétablissement futur de ce pays) et pas en Irak?( que nous bombardons depuis plus longtemps.)


    • Fox 23 Le 21 novembre 2015 à 18h43
      Afficher/Masquer

      Je répondrais franchement OUI Patrick !
      Reprends le billet d’Olivier en entrée de chaque partage de ces informations de choix, en particulier ce que dit Noam Chomsky. (en haut à droite)
      OUI, nous avons chacun une responsabilité dans les problèmes qui nous surviennent dans NOTRE pays, OUI, déposer un bulletin dans une urne n’est pas aussi innocent que de mettre un mouchoir papier à la poubelle.
      Pour faire pleinement son travail de citoyen, chacun doit, en amont, réfléchir aux différentes propositions qui lui sont faite, au-delà de la propagande.
      Ce n’est pas pour rien qu’un grand connaisseur comme Charles Pasqua disait que les promesses électorales n’engageaient que ceux qui y croyaient !
      On ne doit pas voter CONTRE quelqu’un mais POUR un projet. C’est ce que les Français ont oublié un certain nombre de fois, dont la dernière en 2012.
      Nous avons le résultat, le plus mauvais de l’écurie PS (Pseudo Socialistes), quelques exemples ne peuvent nuire:
      – Arrêtez de dire qu’il travaille, François n’a jamais travaillé, il ne fout rien Martine Aubry JDD 30/4/2011
      – Le point faible de FH, c’est l’inaction. Les Français peuvent-ils citer une seule chose qu’il aurait réalisé en 30 ans de vie politique ? Ségolène Royal 09/2011
      – Hollande est une couille molle Martine Aubry Libé 12/10:2011
      etc….
      OUI, ceux qui ont amené cet incompétent notoire à la magistrature suprême par leur vote sont co-responsable de toutes ses erreurs, en particulier de l’assassinat de 130 de leurs concitoyens et ça, il ne faudra jamais l’oublier.
      Etre citoyen, c’est aussi se préoccuper de l’avenir de son pays et non de celui du candidat.


      • Patrick Le 21 novembre 2015 à 19h17
        Afficher/Masquer

        Je vous rejoins sur le personnage dont “le plus beau jour de sa vie politique a été d’être à Bamako ” après la victoire de NOS soldats,cela le changeait de faire une motion sur la fête de la pomme tiède à Tulle .


    • Yanka Le 21 novembre 2015 à 22h55
      Afficher/Masquer

      « Pourquoi avoir “promu” le plus compétant des juges antiterroriste au tribunal de Lille il y a un mois ? »

      Parce que la loi stipule qu’un juge spécialisé ne peut rester plus de dix ans à cette place. Il pouvait en principe y demeurer jusqu’en mai 2016, mais il a demandé à être muté avant.


  7. Libor Le 21 novembre 2015 à 12h30
    Afficher/Masquer

    Excellente interview qui montre encore une fois que le politique s’est laissé berné par les grosses entreprises du secteur technologique avides de profits rapides et le renseignement n’est pas le seul domaine. Par ailleurs ce propos très raisonnable me rassure sur la nature des services de renseignement français qui ne laissent pas apparaitre de dérives de type CIA/NSA. Après on aurait pu faire mieux c’est sur. Fabius est un dangereux incompétent c’est certain. Rompre totalement les liens avec un état, tant diplomatiquement qu’au niveau du renseignement est une erreur mais c’est surtout l’absence complète de présence et d’infiltration sur le terrain des terroristes qui nous pénalise.


  8. valles Le 21 novembre 2015 à 12h43
    Afficher/Masquer

    Tout cela sent l’odeur du sacrifice des peuples endémiques sur l’hôtel de la mondialisation des capitaux privés, est ce qu’ne nation est vraiment une nation quand la minorité dirigeante ne respecte même plus les vies qui la compose.


  9. luci2 Le 21 novembre 2015 à 13h19
    Afficher/Masquer

    A un tel stade d’incompétences ,les Français,du moins les Familles de Toutes les Victimes, ne seraient-elles pas fondées à déposer un recours en Justice auprès de la Cour Européenne de Justice.en question. …?


  10. Jagajaga Le 21 novembre 2015 à 13h44
    Afficher/Masquer

    “Dernier point : imaginez en plus la situation dans laquelle ils sont face à Bachar al-Assad maintenant, avec la force de négociation qu’il a. Il lui suffit de faire une interview où il dirait, que ce soit vrai ou faux, “C’est dommage, X, Y, et Z qui ont commis les attentats, ils étaient dans la liste que j’ai proposée à votre gouvernement, mais il a refusé que nous coopérions contre le terrorisme…” pour faire sauter le gouvernement.”

    Ah, Olivier, ce que vous pouvez être naïf. Si Assad le fait:

    1/ Les experts du gouvernement et ceux du Monde, de Libé, du Fig, etc. nous expliqueront que “du fait des défections (pour aller chez les modérés, hein) et de la “désorganisation d’un régime syrien aux abois”, les services syriens n’étaient pas en mesure de fournir la moindre information fiable.

    2/ Tout document que pourrait fournir Damas sera qualifié par les mêmes experts de “faux grossiers”.

    3/ Les mêmes dénonceront “une manoeuvre grossière du régime syrien pour rompre son isolement diplomatique” et, bien entendu, “une insulte à la mémoire des victimes des attentats du 13 novembre”, sans oublier de mentionner que l’OEI “est une création du régime syrien”.

    4/ Pour ceux qui auraient encore des scrupules, quelques douzaines d’articles de commande d’intellectuels de gouvernement loueront “l’inflexibilité de Laurent Fabius” pour qui “jamais la France ne se commettra avec un dictateur-sanguinaire-qui-assassine-son-peuple”. Pour les plus enragés, “l’honneur de la France vau[dra] bien 130 morts.”

    5/ Coup d’envoi de l’Euro 2016.

    6/ ???

    7/ Profit


    • Jagajaga Le 21 novembre 2015 à 16h41
      Afficher/Masquer

      “Messieurs Squarcini et Chouet ont quitté l’administration depuis plusieurs années et ne disposent pas de l’ensemble des éléments qui nous ont conduit à refuser cette offre.
      Nous conservons vous vous en doutez des sources d’information fiables sur le terrain qui nous ont permis de voir l’offre syrienne pour ce qu’elle était: une grossière manoeuvre d’un régime aux abois pour blablabla”.
      Manuel Valls, dans l’hypothèse, hautement improbable, où un journaleux se déciderait enfin à lui poser la question.

      Je ne crois pas non plus à un quelconque résultat d’une commission d’enquête parlementaire, trop de monde les mains dans le pot de confiture. A part une enquête du judiciaire, avec un juge du calibre d’un Trévidic, je ne vois pas grand chose pour faire émerger un début de preuve concrète.


      • olivier69 Le 21 novembre 2015 à 16h57
        Afficher/Masquer

        Bonjour Jagajaga,
        Des preuves, alors ? Facile et légèreté intellectuelle de dire qu’ils savent et pas nous. Refus de commission d’enquête alors que l’on dispose de preuves ? Que craindre puisque ? Il y a quelques choses qui m’échappent…..
        Pire, plus besoin de commission (la com) puisque l’on nous dit même, que cela ne sert à rien (la portée du message ?)…..Faire d’une partie (les échecs antérieurs), une généralité ?
        Conclusion : Jusqu’où vous désirez aller dans cette démarche ? Donnez-nous une statue de la fatalité alors ? Nous prierons pour vous….Parce que Trévidic comme solution ? vous rêvez debout ou faites diversion mon pauvre ami. 🙂


        • Jagajaga Le 21 novembre 2015 à 20h37
          Afficher/Masquer

          Je crois que la dimension ironique de mon propos vous a échappé. Je ne faisais que m’imaginer les éléments de langage du gouvernement dans le cas improbable où un journaliste ferait son travail.
          Les guillemets et la mention “Manuel Valls, dans l’hypothèse, hautement improbable, où un journaleux se déciderait enfin à lui poser la question.” auraient du vous mettre la puce à l’oreille.

          Une commission d’enquête, kézako ? Si ma mémoire est bonne:
          – Montée à l’initiative d’un parlementaire. Vous avez constaté comme moi que ça se bouscule au portillon (attention: ceci était un propos ironique)
          – Composition identique à celle de la chambre qui l’organise, donc avec une large majorité de parlementaires UMP et PS, deux partis de gouvernement qui ont du sang sur les mains et tout à perdre dans la manifestation de la vérité. Je sens que les auditions vont être rudes (attention: ceci était un propos ironique).
          – Habilitée à auditionner qui elle veut et à se faire communiquer tout document dont elle a besoin, sauf bien sur quand c’est couvert par le secret. Donc en l’espèce, les membres de la commission sont habilités à se faire transmettre les notes de frais de la fermeture de l’ambassade de France à Damas.(attention: ceci était un propos ironique)
          – 6 mois de travail maximum. Vous avez des procédures pour vol à l’étalage qui prennent plus de temps (attention: ceci était un propos ironique).

          Bref, ils peuvent être contraints d’en monter une si les sans dents s’excitent. Si commission il y a, je sens que les conclusions vont être saignantes (ceci est de l’ironie), du niveau de la “Commission d’enquête sur la surveillance des filières et des individus djihadistes” dont les résultats ont été publiés en juin de cette année et dont je vous recommande la lecture pour mieux vous éclairer sur la portée de ce genre de comité Théodule.

          Donc oui, j’ai plus confiance dans le pouvoir judiciaire (dans lequel j’ai une confiance limitée).


          • olivier69 Le 21 novembre 2015 à 20h58
            Afficher/Masquer

            Merci pour votre réponse que j’attrape volontiers, cette fois-ci. 🙂 Elle ne m’échappera pas, même si je l’ai “enfin” saisie.
            ps : dans le genre, des “CDD” pour plusieurs mois, cela ne se refuse pas….Emplois et croissance, non ?


          • Astatruc Le 21 novembre 2015 à 21h54
            Afficher/Masquer

            Jagaja,
            Il est trop tard, la rumeur circule que le gouvernement a trahit, vous connaissez la force de la rumeur?
            🙂
            Il suffit de la nourrir et en plus, on a des preuves!
            J’espère qu’on va pas subir dans la foulée une autre montruosité histoire de pas nous laisser nous retourner……


          • Jagajaga Le 21 novembre 2015 à 22h27
            Afficher/Masquer

            @Astatruc: vous êtes quand même vachement moins misanthrope que moi :).

            Comme je vois les choses, on va commencer par la COP 21. Ensuite la préparation de Noël avec la course aux achats, mais sans oublier qu’il faut avoir peur. Là je vois bien un reportage sur TF1 sur le thème “je commande sur Amazon, avec les risques d’attentats j’ai peur des magasins”. Ensuite, le réveillon (cuite, et on sait que l’alcool nuit à la mémoire) et son florilège de documentaires de fond sur l’industrie florissante du jouet en bois ou sur les cadeaux qui échouent sur ebay.

            On continue avec le 1er janvier (re-cuite) et les voeux de Flamby qui prendra la tête d’enterrement de circonstance mais qui finira sur une note martiale et joyeuse, genre la victoire en chantant.

            On enchaîne sur les soldes de janvier, suivie d’une semaine de gros titre chez Pujadas & Cie sur la première chute de neige et l’inévitable paralysie de Paris qui s’ensuivra (“où sont les chasses neiges M. Valls ? Les franciliens ont le droit de savoir” demandera Bourdin avec l’impertinence qu’on lui connait). On est déjà en février.

            Là ça coince. Mais avec une grève de la RATP, une controverse sur une proposition de Najat de favoriser la pratique de l’Aqua-Poney au lycée, une autre sur les fonctionnaires et une déclaration de Morano, on est presque à l’Euro.

            Tout ça sur fond de bombardement en Syrie, mais ça hein …


          • olivier69 Le 21 novembre 2015 à 23h31
            Afficher/Masquer

            Je pense que je vais essayer de m’acheter une montre pour noël. Avec le temps qui “court”….


          • olivier69 Le 22 novembre 2015 à 00h13
            Afficher/Masquer

            Remercions tout le monde pour les victimes. Une commission aurait été injurieuse. A ranger dans le placard des horreurs….
            En attendant, quel est le statut juridique de notre régime ? Signification ? Vous semblez responsable. Qu’en pensez-vous ? Vous vous projetez pour extérioriser le contexte. Ironie nerveuse ?
            ps : Si je me trompe, alors ne commettez-pas un acte qui vous dépasse. Comprenez que je suis responsable, pardon, parano avec des enfants à charge…..


  11. kinimodo Le 21 novembre 2015 à 13h55
    Afficher/Masquer

    Je me disais que Manuel Valls n’avait toujours pas intenter un procès en diffamation contre Squarcini qui lui porte des accusations extrêmement graves … ce qui peut représenter un signe fort sur la fiabilité de son information.
    Alain Chouet dans cette interview valide complètement ses dires. Les langues risquent de se délier un peu plus encore devant tant de négligences.
    Que Valls saute, ce serait logique mais j’espère qu’au moins, les contacts avec les services syriens sont rétablis pour qu’on mette toutes les chances de notre coté pour éviter de tels drames demain.


    • Jagajaga Le 21 novembre 2015 à 14h21
      Afficher/Masquer

      Le truc c’est qu’il s’agit d’anciens membres des services, pas de fonctionnaires en activité. Valls peut toujours arguer du fait qu’ils n’ont pas toutes les cartes en main, bla bla bla, et noyer le poisson.


      • kinimodo Le 21 novembre 2015 à 15h51
        Afficher/Masquer

        Le point d’inflexion n’est sans doute pas loin car les fonctionnaires de ses services soucieux de la sécurité des français, doivent vraiment l’avoir mauvaise après cet attentat. Que la presse mainstream s’empare du sujet, que l’opinion et les familles des victimes réagissent voir même l’attaquent en justice et je ne donne pas cher de son fauteuil.


        • Kiwixar Le 21 novembre 2015 à 19h58
          Afficher/Masquer

          “Que la presse mainstream s’empare du sujet”

          La presse mainstream ne survit que grâce aux subventions, elle ne peut pas mordre la main qui la nourrit. Avant d’avoir à démissionner suite aux médias qui feraient enfin leur boulot (on peut rêver), j’imagine que le gouvernement remettrait en question ces aides à la presse, ou moins les cadeaux fiscaux aux journalistes. Reste la quantité de médias appartenant aux marchands d’armes : je pense qu’ils sont assez contents de ces bras-cassés va-t-en-guerres, du terrorisme, et de la politique étrangère de la France qui l’alimente.


          • Jagajaga Le 21 novembre 2015 à 20h58
            Afficher/Masquer

            Je vais dans le sens de Kiwixar. J’ajouterai la remarque suivante: regardez comme les familles des ingénieurs de la DCN tués au Pakistan attendent toujours d’avoir gain de cause.


      • Fox 23 Le 21 novembre 2015 à 18h49
        Afficher/Masquer

        Jagajaga, à lire vos différentes interventions, je crois qu’il serait temps que vous explicitiez ouvertement quel est votre camp.
        Défendre l’équipe en place une fois, même dans les conditions actuelles, peut-être pris pour une espèce d’objectivité, à partir de la seconde… j’aimerais comprendre !
        A vous lire


        • Jagajaga Le 21 novembre 2015 à 21h19
          Afficher/Masquer

          Mon camp ? Réaliste, ça vous va comme réponse ?

          En l’espèce, je ne fais qu’imaginer la ligne de défense probable du gouvernement, Valls et Fabius en tête, dans le cas où la presse (ou, encore plus improbable, le peuple) leur demanderait des comptes sur les révélations de Squarcini. Et je vous parie que la teneur en sera “nous savons des choses que Squarcini ignore, faites nous confiance”.

          Sans éléments matériels, les seules déclarations de deux “retraités”, même aussi notables et bien informés que Squarcini et Chouet, ne suffiront pas à faire tomber ou condamner un Premier ministre. A moins qu’un fonctionnaire de la DGSI se découvre une soudaine vocation d’Edward Snowden, je doute qu’on ait autre chose que des déclarations et pas le moindre début de preuve concrète avant très longtemps. A l’ouverture des archives peut être, dans quoi ? 60 ans ?

          Je dois être fataliste pour ne pas croire une seule seconde que, sauf miracle, ces clowns rendront des comptes à court ou moyen terme. Et pourtant dieu sait que j’aimerais en voir au moins un rendre gorge.


          • olivier69 Le 21 novembre 2015 à 22h58
            Afficher/Masquer

            Permettez-moi de vous dire que hormis l’ironie ? Vos propos sonnent comme une main de fer dans un gant de velours. A répétition, fini la récré….
            Donc, l’état d’urgence, c’est cela ? Une publicité accompagne ? “Les caouets qui remplacent les biscuits” ? Puisqu’on nous le dit….Avec ironie, c’est vrai que cela passe encore mieux. J’ai l’impression de me civiliser. Je vous laisse deviner mon humour….Vous êtes un expert en incendie, c’est certain…Alors quand à savoir si vous les éteignez et/ou les allumez ?


      • Astatruc Le 21 novembre 2015 à 22h08
        Afficher/Masquer

        Jagajaga,

        Mais,et personne ne pourra dire le contraire, il est EXCEPTIONNEL que des gens appartenant à l’appareil d’état posent une critique en public.

        C’est absolument étonnant et bienvenu.

        Que les gens qui le fassent aient quitté leurs fonctions ne change rien.

        Nous avons la parole de gens appartenant au pouvoir visible et invisible qui se mettent en avant pour dénoncer ce qui, à leur sens, est contraire aux intérêts des français.
        Qui, sinon mieux qu’eux peuvent critiquer, eux qui étaient à l’intérieur.
        Comme le dit Chomsky, à un moment donné, on est obligé de faire confiance pour avancer, perso, je fais confiance à ses gens qui ont quitté leur fonction.

        Ces mecs sentent qu’il y a urgence et je suis d’accord.


        • Astatruc Le 21 novembre 2015 à 23h19
          Afficher/Masquer

          et puis, M.chouet et les autres ont eux aussi leurs réseaux, avec leur statut, croyez-vous qu’ils se moquent des intérêts de la France?
          Je pense que ces personnes ont un certain pouvoir discrétionnaire, et qu’en état d’urgence, avec les responsabilités qui’ls ont exercé toute leur vie, ils se sentent de prendre une place dans le schmilblik.


    • Astatruc Le 21 novembre 2015 à 22h52
      Afficher/Masquer

      Jagajaga Le 21 novembre 2015 à 22h27

      Je pense que les liens sociaux harmonieux ne sont pas mis en avant dans les médias.
      Je pense que museler la compassion, le reflet de la vie vraie, pour nous dire”vous êtes comme ceci ou cela, c’est selon, produit l’effet inverse,
      Partout et sans drapeau, les gens se sont rapprochés.
      Bien sur, on mettra en avant les atteintes, faut bien nourrir la peur.
      Mais il y a l’eggrégore qui pour moi n’a aucune connotation négative, bien au contraire, c’est la conscience collective.
      Il faudra encore du temps mais c’est lancé.
      Nous sommes tous responsables de ce qui va venir.

      Pour ma part, je pense qu’il faut complètement redonner les cartes pour ce qui est de notre système d’élection.
      C’est plus possible, nous le savons.

      J’ai pas la science infuse mais j’ai bien trainé partout et il y a moyen de faire un mix entre plusieurs propositions, et, il se trouve que les plus intéressantes ne sont pas proposées par les partis connus
      🙂
      Si on s’attache à éviter le culte de a personnalité, on peut trouver des gens qui ont envie de bosser ensemble.


      • Jagajaga Le 22 novembre 2015 à 01h00
        Afficher/Masquer

        Je ne suis pas pessimiste au point de croire qu’on n’en sortira jamais.

        Je ne sais pas si vous vous rappelez de l’appendice de “1984”. Beaucoup de lecteurs le sautent puisque l’histoire à proprement parler est finie et que la forme, une étude fictive consacrée à la Novlangue, est assez aride.


  12. Dan Le 21 novembre 2015 à 14h34
    Afficher/Masquer

    Demandons des comptes à Hollande,Valls, Cazeneuve et Fabius, cette bande d’incompétents….
    Demandons des comptes à l’Union Européenne, qui nous écrase par ses directives mais se montre incapable de surveiller ses frontières et de lever une force armée comme savait le faire l’OTAN avant …
    Qui parle de ça ??? Pas nos médias qui pour la plupart sont adeptes de la pensée unique.
    Fermons nos postes de télé..


  13. Julie Le 21 novembre 2015 à 16h41
    Afficher/Masquer

    Selon le live de la BBC, Salah Abdsalam avait sa ceinture explosive en revenant en Belgique, et la voiture où il se trouvait a été arrêtée trois fois. C’est à cause de la ceinture qu’on a bouclé Bruxelles pour le week-end? S’il a eu une hésitation il y a une semaine il y a pourtant peu de chance qu’il décide d’aller tuer des gens aujourd’hui. Mais à l’OTAN comme chez les Eurocrates, la psychologie c’est un sujet tabou, non?


  14. Ced Le 21 novembre 2015 à 16h46
    Afficher/Masquer

    Bonjour

    Depuis quand nos services spéciaux savent que les pays du golf financent le terrorisme international ?
    Comment pouvons nous être alliés avec ces pays ?

    Que pensent les familles des victimes des attentats de cette information ?

    Je crois que nous avons un gros gros problème mes amis, ça ne tourne vraiment pas rond.
    Je refuse qu’alea jacta est ! Qu’on me porte mon épée et passez devant ! Lol


  15. Xavier Le 21 novembre 2015 à 17h10
    Afficher/Masquer

    Après le contrôle inopiné sur le “dopage” des élus, il faudrait rajouter à la liste des “à faire pour reprendre le contrôle du bus” des questions au gouvernement engageant sa responsabilité.

    Ces questions pourraient être validées par référendum lui-même issu d’une demande citoyenne (croisement entre plusieurs critères).

    Cela deviendrait difficile de ne plus parler de rien ou de mentir sans aucun risque.

    Finalement ce qu’on appelle démocratie est juste du confort, rien de plus.
    Je résume ça dans le terme démagocratie


  16. Dany 2 Le 21 novembre 2015 à 17h37
    Afficher/Masquer

    ” Une cyber attaque massive” Ça ne vient pas d’un site conspirationniste mais de Paul Craig Roberts,repris par Larry Chin. Ça paraît un peu gros…D’autres sources ?

    http://www.paulcraigroberts.org/2015/11/15/french-security-left-blind-during-paris-attacks-2/


  17. Bruno Le 21 novembre 2015 à 19h06
    Afficher/Masquer

    Non seulement, on se prive de renseignements, mais la seule armée qui attaque vraiment les islamistes en Syrie est critiquée et accusée de bombarder l’opposition modérée (qui n’existe pas vraiment). On préfère vendre des armes aux Quataris et Saoudiens pour bombarder leur créature (mais pas trop quand même)
    https://beerblogsite.wordpress.com/


  18. Lepierrot Le 21 novembre 2015 à 20h46
    Afficher/Masquer

    Ne peut-on pas porter plainte ? L’Association ne peut-elle pas porter plainte ? Pouvons nous nous organiser pour porter plainte ?


    • bruno Le 21 novembre 2015 à 20h49
      Afficher/Masquer

      à la limite les familles des victimes…


  19. loki Le 21 novembre 2015 à 21h11
    Afficher/Masquer

    Si j’ai bien compris l’affaiblissement de la DGSE résulte d’un choix politique de dirigeants convaincus que l’espionnage à la sauce NSA en masse des données personnelles fournira des résultats au moins équivalents à ceux que fournissaient les anciennes pratiques tout en faisant une économie de compromis (dont la révélation ébranle à l’occasion le pouvoir politique). En outre l’approche purement technologique impliquant des dépenses d’investissement est plus recommandable que l’approche “terrain” qui implique des dépenses de fonctionnement.
    C’est un peu comme :
    – Mieux vaut des caméras de vidéosurv heu pardon de vidéo protection que des forces de maintien de l’ordre visibles
    – Mieux vaut des radars automatisés pour traquer les excès de vitesse et des ralentisseurs, écluses et rond-points de complaisance plutôt que des gendarmes actifs traquant les comportements délirants des conducteurs énervés (et encore plus par l’arsenal cité !)
    – Mieux vaut des tablettes, des tableaux blancs interactifs, des cours sur internet que des professeurs consciencieux.

    Alors mieux vaudrait une escouade de robots à cerveau positronique (cf asimov) qu’un président, un gouvernement et des parlementaires à vote automatique !
    Le progrès quoi !


    • olivier69 Le 21 novembre 2015 à 21h47
      Afficher/Masquer

      “Félicitation koki, vous venez d’échouer au test de Turing….” (humour)


    • Jagajaga Le 21 novembre 2015 à 21h52
      Afficher/Masquer

      Superbe référence à Asimov 🙂

      Pour rester sur l’appauvrissement du renseignement extérieur, j’ai lu il y a un certain temps les souvenirs d’un ancien élève de l’ENA qui avait notamment fait son stage ambassade au Liban. Il évoquait les contacts des agents de la DGSE en zone Hezbollah à Beyrouth ou encore une rencontre de l’ambassadeur avec un ancien leader Kataeb (je crois). Vu de loin, ça ressemblait à un vrai boulot de terrain pour constituer et entretenir un réseau d’information.

      J’imagine que des gens comme M. Chouet auraient par conséquent des choses à dire sur les nominations de récompense à haut niveau dans le réseau diplomatique. Je doute que le pouvoir rende service au pays qu’il est censé diriger quand il case un proche, qui ne parle pas forcément la langue, dans des coins un peu sensibles (Tunisie, Venezuela, etc) mais où le climat est sain, la vie plus douce qu’à Paris et les filles jolies.


  20. Astatruc Le 21 novembre 2015 à 22h13
    Afficher/Masquer

    Jagajaga,
    Vous êtes incorrigible!
    😉
    Euh, vous essayez de discréditer M.Chouet?et comme ça, sans preuve, une rumeur?

    Mais non, voyons, je blague!

    🙂
    “les filles jolies”
    comme les notres?
    🙂


    • Jagajaga Le 21 novembre 2015 à 23h43
      Afficher/Masquer

      Cher Astatruc, je vous trouve taquin.

      Si j’en crois sa bio Wikipédia, M. Chouet s’est frotté à Beyrouth et Damas à la fin des années soixante dix. Donc, nulle suspicion de connivences politiciennes, mais au contraire celle que ce monsieur est d’une grande compétence sur le sujet qui nous intéresse et qu’il est, accessoirement, doté d’une paire de coui*** en téflon.

      Et pour votre gouverne, sachez que la Vénézuélienne est fort accorte.


  21. Cédric Le 21 novembre 2015 à 22h25
    Afficher/Masquer

    j’pense qu’on peut attendre longtemps avant de voir éclater le scandale, on sera même mort de vieillesse avant.


  22. imagine Le 21 novembre 2015 à 23h03
    Afficher/Masquer

    Roger Gicquel, années 70, TF1, 20h : “LA FRANCE A PEUR”
    Le Monde, novembre 2015 : “LA FRANCE A PEUR”
    Le Pen, 1990 : “La sécurité est la première des libertés”
    Valls, novembre 2015 : “la sécurité est la première des libertés”
    On continue ?


  23. Homer Le 22 novembre 2015 à 01h22
    Afficher/Masquer

    Les oligarques de ce pays ont une lourde part responsabilité dans ces attentats, c’est une chose certaine…

    Cependant restons vigilants et ne soyons pas dupes d’une éventuelle manipulation des services de renseignements (DGSE comme DGSI) qui consisterait à accuser le monde entier de ce carnage (Gros bisous aux Belges!) pour occulter leur incompétence manifeste. D’autres sources que les services syriens avaient averti leurs homologues français, et de manière très circonstanciée, mais ces alertes sont restées sans effet. Lire à ce sujet cet article de Mondafrique :

    http://www.mondafrique.com/attentats-de-paris-le-drs-algerien-avait-prevenu-la-dgse/


  24. luci2 Le 22 novembre 2015 à 08h52
    Afficher/Masquer

    Ici,nous sommes et participons,utilement,au dernier média Sûr,Hors d’eau,Indépendant de notre “Quotidien” tourmenté.
    Merci à O. Berruyer et
    à Tous ceux qui y collaborent à longueur de temps.


  25. willie Le 22 novembre 2015 à 21h15
    Afficher/Masquer

    Donc d’un côté les services françaises n’ont plus personne sur le terrain Syrien,d’autre côté on a souvent appris par des sources non- MSM qu’il y a des contacts français,voire instructeurs militaires de tout genre qui donnent des cours de stratégie militaire ou transmettent du savoir-faire en creusement de tunnels,sabotage et facture de bombes aux rebelles modérés ou l’Armée Syrienne Libre.Où est la vérité? Ces derniers sont ils des mercenaires embauchés par les services secrets? Par le renseignement militaire?.Est-ce qu’ils dépendent de l’OTAN?Comment se déroule une livraison d’armes sur le terrain?DGSE?DCRI?Chronopost?


Charte de modérations des commentaires