Voici l’interview que Bachar al-Assad a donnée à Valeur Actuelles le 14 novembre. C’est effrayant.

BIEN SÛR, comme d’habitude, on lira tout ça avec recul et prudence, en ne gobant pas tout ce qui est dit, tout détenteur du pouvoir semant sa propagande. À chacun de réfléchir, et se faire sa propre opinion. Mais vous ne pouvez le faire qu’en entendant différents sons de cloche. C’est un peu comme quand la plupart des médias ne diffusent pas l’intégralité de la revendication de l’État Islamique, mais seulement des bribes – moi ça m’intéresse bigrement de savoir ce que ces barbares nous reprochent (en particulier « avoir pris la tête de la croisade » et « frapper les musulmans en terre du califat avec leurs avions » – puisqu’on a refusé d’aider Assad à faire le sale boulot à notre place…) et quelle propagande ils utilisent pour ne pas l’alimenter – la première image de leur vidéo de revendication des attentats n’est pas un Français qui prend un verre ou écoute un concert…

Comment souder la population avec Daech…

On évitera donc les fatwas visant à interdire d’écoute les propos des gens que nous n’aimons pas, véritable cancer de l’intelligence – sans doute ces belles âmes pensent-elle que, dépourvu de cerveau, vous ne pourrez pas faire la part des choses, et que, gentiment, vous goberez tout ce que dira votre Président, qui lui ne ment jamais… Il faut dire que ça marche souvent. Pour mémoire, Assad est le chef des troupes qui combattent sur le terrain Al-Qaïda, l’Armée Islamique et Daech… Et que l’armée syrienne a déjà perdu environ 90 000 soldats, dont on ne parle jamais… Le grave problème pour notre propagande, c’est que, quand on l’écoute, on voit bien qu’on a affaire un type qui est tout sauf fou…

Moi, j’aimerais beaucoup avoir un Président de la République dont les discours et agissements fassent qu’un homme comme Bachar al-Assad ne soit pas en mesure de pouvoir nous faire la leçon comme il la fait là, brillamment, en ayant parfaitement raison ! Je rêverais, que ce soit nous, par notre comportement honorable et respectable, qui puissions le faire, c’est difficile en ayant armé des islamistes et soutenu leurs financiers.

Comme disent les Russes, « Tout ce que les communismes disaient sur le communisme était faux. Mais tous ce que les communistes disaient sur le capitalisme était vrai ». Les pires saloperies que le gouvernement français a faites en Syrie – poursuivant une longue lignée, c’est souvent Bachar al-Assad qui vous en signalera l’existence, bien avant le Monde et Libération, s’ils le font un jour…

« Afin de faciliter l’action des forces libératrices [sic]… un effort spécial doit être fourni pour éliminer certains individus clés [et] procéder à des perturbations internes en Syrie. La CIA est préparée, et le SIS (MI6) tentera de provoquer des sabotages mineurs et des incidents [sic] en Syrie, en travaillant à l’aide de contacts avec des individus… un degré nécessaire de peur… des conflits frontaliers [mis en scène] fourniront un prétexte d’intervention… la CIA et SIS devraient utiliser… leurs capacités à la fois psychologiquement et d’action sur le terrain pour faire croître la tension ». [Rapport déclassifié des services secrets américains pour l’assassinat de trois officiels syriens, 1957]

Alors je ne demande qu’une seule chose, pour démêler le vrai du faux, une rigoureuse enquête publique et indépendante !

==================================

“La France ne peut lutter contre les terroristes en conservant ses liens avec le Qatar et l’Arabie Saoudite qui les arment”

Source : Valeurs Actuelles, 19/11/2015 : Entretien exclusif avec Bachar al-Assad

Samedi 14 novembre, après s’être entretenu avec des parlementaires et des intellectuels français, le président syrien a accordé à “Valeurs actuelles” un entretien exclusif. Il expose en quoi la politique étrangère de la France, alignée sur celle des États· Unis, l’a menée dans une impasse, y compris dans son combat contre les terroristes de l’État islamique.

Valeurs Actuelles : Que diriez-vous des propos tenus par le président François Hollande : « Le président Assad est à l’origine du problème, il ne peut pas faire partie de la solution ». Considérez-vous qu’il s’agit d’une opinion générale ? Quelle serait votre réponse ?

BaA : Je répondrais tout d’abord par la question suivante : le peuple syrien a-t-il désigné le président Hollande pour être son porte-parole ? Accepteriez-vous, en tant que citoyen français, qu’une remarque pareille vienne d’un homme politique étranger, quel qu’il soit ? Ne serait-ce pas une offense au peuple français ? […]

Incise : je redonne les résultats de ce sondage réalisé par le BBC en Syrie – à prendre avec recul, mais cela existe…

Assad disposerait d’un important soutien des 50 % de la population vivant sous son contrôle, ce qui peut sembler logique vu qu’il est le rempart contre Daech… Bref, “c’est compliqué”, alors l’ancienne puissance coloniale qui vient lui dire de partir…

La France devrait aussi prendre ses distances vis-à-vis de la politique américaine de deux poids deux mesures. Ainsi, si MM. Hollande et Fabius veulent soutenir le peuple syrien, comme ils le prétendent, notamment en faveur de la démocratie, ils feraient mieux de soutenir d’abord le peuple saoudien. Si vous avez un problème concernant la démocratie avec l’État syrien, comment pouvez-vous établir de bonnes relations et des liens d’amitié avec les pires États du monde et les plus sous-développés, tels l’Arabie Saoudite et le Qatar ? Une telle contradiction manque de crédibilité. […]

« La politique adoptée par la France durant les cinq dernières années a-t-elle été bénéfique au peuple français ? Qu’a gagné le peuple français à une telle politique ? » Je suis certain que la réponse serait: « Rien. » La preuve en est ce que j’ai dit il y a plusieurs années, à savoir que jouer avec la ligne de faille en Syrie, c’est jouer avec un séisme qui aura des répercussions dans le monde entier, notamment en Europe. […]

Ce dont vous avez besoin, c’est d’abord de sérieux. Si le gouvernement français n’est pas sérieux dans son combat contre le terrorisme, nous ne perdrons pas notre temps à collaborer avec un pays, ou un gouvernement, ou une institution qui soutient le terrorisme. […]

En politique, il n’y a de place ni pour l’amitié ni pour les émotions. Il n’y a que les intérêts. […]

[Plus encore que l’Arabie Saoudite et le Qatar] C‘est la Turquie qui a joué le rôle le plus dangereux dans la situation, car la Turquie a offert toutes sortes de soutien à ces terroristes et à toutes leurs variantes. Certains pays soutiennent le Front al-Nosra, lié à al-Qaïda. D’autres soutiennent Dae’ch. La Turquie, elle, soutient les deux organisations, ainsi que d’autres en même temps. […]

On parle bien du pays en négociation pour enter dans l’union européenne, où vient d’avoir lieu le G20 pour lutter contre le terrorisme ?

Vous ne pouvez pas combattre le terrorisme si vous n’entretenez pas des relations avec la force qui lutte contre Dae’ch et le terrorisme sur le terrain. Vous ne pouvez pas combattre le terrorisme en adoptant de mauvaises politiques qui soutiennent directement ou indirectement le terrorisme. Si vous ne disposez pas de tous ces facteurs, vous ne pourrez pas le faire. Et nous ne pensons pas que votre gouvernement l’a pu jusqu’à présent.

Propos recueillis par André Bercoff, Pierre-Alexandre Bouclay et Yves de Kerdrel

Interview (fleuve et impressionnante), que je vous recommande vivement, à lire en intégralité sur Valeurs Actuelles (Abonnement ici)

OB : On comprend pourquoi il faut impérativement “protéger” les Français de ce genre de propos et accusations, des fois que, sans tout gober, ils demandent des enquêtes sérieuses là-dessus…

Bien peu de médias ont réagi à tout ceci aujourd’hui, non plus… Triste époque.

======================================

Ce qu’Assad a dit à nos députés

La rédaction de Valeurs actuelles était présente lors de la rencontre entre le président syrien et les parlementaires français. Récit.

“Hollande et Fabius combattent le terrorisme d’une main et le soutiennent d’une autre.”

Je pense à Manuel Valls qui vient de déclarer que les attentats en France s’organisaient, se préparaient et s’initiaient en Syrie. À la question de savoir s’il pouvait y avoir coopération entre notre pays et le sien concernant le renseignement et l’échange d’informations, il répond :

« Comment voulez-vous qu’il y ait coopération à partir du moment où vous refusez tout autre contact, où il n’est pas question de rouvrir votre ambassade et encore moins de faire une déclaration reconnaissant l’actuel régime syrien comme légitime ? À partir du moment où Hollande et Fabius font de mon élimination une condition sine qua non, ils ne peuvent pas me demander d’échanger avec eux. En fait, leur contradiction profonde, c’est qu’ils combattent le terrorisme d’une main et le soutiennent d’une autre, en fournissant armes et matériel à une opposition qui n’a strictement rien de modéré et encore moins de laïc. Nous avons actuellement en Syrie 20 000 djihadistes étrangers qui combattent au sein de Dae’ch, d’Al-Nosra ou autre, et vous savez parfaitement bien qui les finance. » […]

L’Occident a combattu de toutes ses forces la nation arabe : aujourd’hui, elle a en face d’elle l’islamisme wahhabite et nous en payons tous le prix.»

André Bercoff

Je ne suis pas dans le secret des Dieux, mais en lisant ça, j’imagine que quelques confidences d’Assad ont dû conduire les journalistes de Valeurs Actuelles à aller fissa demander une interview à Squarcini, où l’ancien chef de la DST a confirmé que Manuel Valls a refusé de négocier avec Assad pour obtenir entre autres la liste des djihadistes français en Syrie… Qui sait quelles ont été les conséquences, et qu’est-ce qu’elles seront, vu qu’on ne négocie toujours pas avec lui…

Comme je disais, si on veut connaître les pires saloperies du gouvernement français…

Indiscrétion à lire en intégralité sur Valeurs Actuelles (Abonnement ici)

63 réponses à Les très graves accusations d’Assad sur la responsabilité du gouvernement dans les attentats

Commentaires recommandés

TienTien Le 19 novembre 2015 à 21h32

Je comprend et partage entièrement la colère d’Olivier Berruyer devant la politique étrangère de notre gouvernement. Mensonges et saloperies sont les deux mamelles auxquelles il s’abreuve.
Comme O.B., ce qui me rend vraiment encore plus furieux, c’est l’implacable omerta de tous nos “grands” médias face à toutes ces révélations qui mériteraient bien des unes ! Impuissant, on enrage devant son écran, conscient de notre nombre malheureusement infime…

  1. Anne Le 19 novembre 2015 à 21h20
    Afficher/Masquer

    Armer les terroristes est un crime contre l’esprit, un crime contre toute civilisation, et le choix de la politique du pire, par avance et sans excuse.

    Ce choix d’armer les terroristes, nos gouvernements l’ont fait depuis plusieurs années, Fabius l’a fait en Syrie et a même dit “qu’ils font du bon boulot”en parlant des terroristes ce qui est inexcusable et inacceptable.

    Nous y avons perdu notre honneur.
    Et c’est leur politique, celle de nos gouvernements, qui font aujourd’hui nos morts.

    Cette politique, antithèse de toute civilisation, a fait beaucoup de morts ailleurs avant d’en faire chez nous, cette politique est source de destruction de chaos, de barbarie et de guerres sans fin.


    • Vigie Le 22 novembre 2015 à 05h19
      Afficher/Masquer

      L’interview + deux colères…: Ça envoie du lourd…
      (Et bien que l’on voie le micro TF1, on comprend que TF1 n’ait pas diffusé…: un chef d’état étranger qui demande à FH de défendre les intérêts du peuple français, ça fait désordre…)

      https://youtu.be/t7m_FVZk5yE


  2. TienTien Le 19 novembre 2015 à 21h32
    Afficher/Masquer

    Je comprend et partage entièrement la colère d’Olivier Berruyer devant la politique étrangère de notre gouvernement. Mensonges et saloperies sont les deux mamelles auxquelles il s’abreuve.
    Comme O.B., ce qui me rend vraiment encore plus furieux, c’est l’implacable omerta de tous nos “grands” médias face à toutes ces révélations qui mériteraient bien des unes ! Impuissant, on enrage devant son écran, conscient de notre nombre malheureusement infime…


    • Renaud 2 Le 19 novembre 2015 à 22h52
      Afficher/Masquer

      Oui, c’est un peu la double peine. Après l’émotion d’avoir perdu un proche (mais pourquoi ce groupe de rock déconne, rien que le nom est une blague !), il faut se taper cette récupération médiatique, entre les condoléances d’Erdogan et le Patriot act à la française qui arrive, c’est vraiment révoltant. Cette impuissance à changer la politique de son gouvernement et le fait que la plupart des français se réfugient derrière un drapeau sur Facebook au lieu de se poser des questions sur la politique étrangère de son gouvernement est juste affligeant. Mort pour faire monter les actions en bourse des marchands d’armes ? Les larmes de colère remplacent les larmes de deuil.


    • Arnaud Le 20 novembre 2015 à 09h15
      Afficher/Masquer

      Colère et dégoût en effet. Globalement impuissants devant nos écrans, pour le moment.
      Mais rester assis la bouche ouverte devant des programmes qui nous asservissent n’est pas une fatalité.

      Faisons circuler autour de nous les articles de ce blog et d’autres pour inciter nos proches à percevoir le plaisir que peut nous procurer notre émancipation.


    • chb Le 21 novembre 2015 à 10h00
      Afficher/Masquer

      L’omerta -et la propagande qui remplace l’info- commenceraient à laisser filtrer une analyse un peu pluraliste, sinon objective. Ainsi l’émission de vendredi 20 “secrets d’info” de FranceInter a-t-elle donné la parole à Chouet (aspect géopolitique de notre alliance avec pétrodictatures) ou à Le Floch Prigent (mais si, le pétrole de contrebande vendu par Daèche est facilement traçable).
      L’opinion est donc autorisée à demander des comptes sur la fourniture d’armes à la Saoudie ou aux terroristes de Syrie, et sur le contrôle du financement des takfiristes (qui plus est pendant l’embargo…).
      A la fin de cette émission selon laquelle notre diplomatie “s’est plantée sur toute la ligne”, on se demande si L. Fabius (avec qques autres) est juste incompétent, ou fou à lier, ou simplement très corrompu. Car les impérialistes ont beaucoup usé du droit à l’erreur depuis 2001.


  3. STAN Le 19 novembre 2015 à 22h18
    Afficher/Masquer

    GÉNÉRAL DIDIER TAUZIN : “EN TEMPS DE GUERRE, IL FAUT UN VRAI CHEF”
    Le général Didier Tauzin, ancien commandant du 1er RPima et membre des forces spéciales, poursuit son engagement politique et répond, point par point, aux annonces du président de la République à Versailles. Pour lui, il faut désigner l’ennemi qu’est le wahhabisme. Il convient aussi de privilégier une alliance en Syrie avec la Russie. Mais plus que tout, il faut tourner le dos à François Hollande car ” en tant de guerre, il faut à la France un vrai chef” ayant pour simplement devise : ” Courage, confiance et calme”.
    https://youtu.be/ijdvefrnq7Q
    NB : Il faut, pour le général Tauzin :
    1/ désigner le wahhabisme comme ennemi,
    2/ quitter l’OTAN,
    3/ s’entendre avec la Russie,
    4/ arrêter le flot des migrants,
    5/ stopper la contrebande d’armes.
    https://www.youtube.com/watch?v=ijdvefrnq7Q


  4. Stof Le 19 novembre 2015 à 22h22
    Afficher/Masquer

    Laissons passer le temps de l’émotion et demandons en masse la destitution de ces traitres et de ces comploteurs.


  5. RiFiFi Le 19 novembre 2015 à 23h03
    Afficher/Masquer

    je vous propose quelques logo de circonstance, à utiliser ou vous voulez
    note: texte pour le logo ‘mort graves’ inspiré de O. Berruyer dans le post http://www.les-crises.fr/le-gouvernement-a-refuse-que-le-renseignement-francais-coopere-avec-la-syrie-contre-les-terroristes/

    “Je suis trahi”
    https://framapic.org/a2SsdCgBYBml/jQc9l9vE

    “DANGER: ne pas controller ses dirigeants” version noir
    https://framapic.org/FPhc5fJQ09zS/1HbzLIE0

    “DANGER: ne pas controller ses dirigeants” version blanc
    https://framapic.org/UxEfUMiksacR/XM6lCOPU


    • chb Le 21 novembre 2015 à 10h14
      Afficher/Masquer

      Prière de corriger la coquille sur les deux derniers autocollants : gourvernement > gouvernement. Excuse : c’est l’état d’urgence 😉


  6. BigLouLou Le 19 novembre 2015 à 23h22
    Afficher/Masquer

    Un angle intéressant: qui achète le pétrole au marché noir à un prix défiant toute concurrence et le revend sur le marché officiel en empochant une belle plus-value? Pourquoi les US ne s’attaquent que maintenant aux convois de pétrole?

    http://www.zerohedge.com/news/2015-11-19/most-important-question-about-isis-nobody-asking


  7. Jonas061 Le 19 novembre 2015 à 23h31
    Afficher/Masquer

    Il y a quelque chose de pas normal.
    Après m’être surpris à adhérer aux discours de feu Hugo Chavez et de Vladimir Poutine, me voilà maintenant en phase avec ceux de Bachar Al-Assad. A vrai dire, j’avais même considéré certaines déclarations de Ben Laden étonnamment sages et lucides quand il dénonçait à les dérives de l’impérialisme US (oui, je sais, c’est grave).

    C’est le monde à l’envers. Je ne ressens aucune haine en lisant cet article. Pourtant, c’est lui le grand méchant de l’histoire, non? En tout cas, c’est ce qu’ils disent sur TF1 et RTL.
    Je devrais avoir honte de moi. Je dois décidément avoir un cerveau malade…


    • Kapimo Le 19 novembre 2015 à 23h47
      Afficher/Masquer

      Eh oui, le sens commun se trouve aujourd’hui bien plus près des diables que sont Bachar El Assad, Hassan Nasrallah, les iraniens et Poutine qu’auprès de nos dirigeants occidentaux qui agissent comme des déments.


    • Ced Le 20 novembre 2015 à 00h05
      Afficher/Masquer

      Vous avez raison, on est pas trop Charlie comme modèle. On risque d’être repéré et traité comme il se doit.
      Le choc se produit quand on comprend qui sont les méchants, qu’on croyait gentils.


    • chb Le 21 novembre 2015 à 10h34
      Afficher/Masquer

      “Je devrais avoir honte” : nous y voilà, la propagande a atteint son but. Le cerveau (“disponible”) est complètement contaminé chez ceux qui essayent de s’informer par son canal commercial.
      Avouez que le système démocratico-médiatique a sacrément usé de notre tendance à ne surtout pas renier les Valeurs, par ailleurs impunément bafouées et frelatées et instrumentalisées.
      Ainsi le PS à moins de 20% (comparer aux 88% pour al Assad, dont il ne se vante même pas dans cet interview) brandit-il le FN pour sauver qques sièges.
      Sauf que les ‘Valeurs Démocratiques A Défendre Absolument Chers Téléspectateurs’, justement elles sont envoyées aux orties par l’adoption à la Pétain de l’état d’urgence, incluant des mesures réclamées autrefois par la seule droite extrême. Sans oublier le reniement par F. Hollande de ses promesses de gauche, son choix d’un petit caudillo qui était à 6% dans son propre parti pour conduire le gouvernement, son alignement de caniche sur Washington et Bruxelles, son costume de (minable) chef de guerre etc.


  8. triari Le 20 novembre 2015 à 00h16
    Afficher/Masquer

    IN-CROY-ABLE, metronews, le seul journal mainstream (hors Valeur actuelle…qui ne reçoit plus de subsides de l’état, comme par hasard) et qui parle de ce “Syriagate” prend l’info avec de telles pincettes et explique que tout est de la faute : tantôt des syriens qui posent des exigences ENOOOORMES (ré-ouvrir l’ambassade française à Damas…quand je vous dit que c’est énorme !) tantôt de l’administration sarkozy (qui sont indéniables, mais comme si ça devait blanchir l’actuel premier ministre) tout ça pour finir par dire du bout des lèvres que : “oui, le premier ministre a bien refusé ces informations…mais c’est parce que y’a Sarkozy et Assad qui sont rien que des gros méchants. Voilà, autrement, ces accusations sont quand-même très manichéennes et sont surtout faites à charges contre notre bien-aimé premier ministre par des gens qui sont trop méchants…tu parles !”
    On vérifie et on prend des pincettes les accusations contre notre exécutif, mais alors par contre, dès que l’on peut accuser de tout le gouvernement syrien, qui ne nous a rien fait, là, on se lâche…c’est pas l’impartialité qui les étouffe à MN.

    http://www.metronews.fr/info/valls-a-refuse-une-liste-de-terroristes-donnee-par-la-syrie-pourquoi-ce-n-est-pas-si-simple/moks!ZC3SymVYKkXac/


    • kasper Le 20 novembre 2015 à 04h19
      Afficher/Masquer

      Dire que Valeurs Actuelles ne percoit plus d’aides de l’Etat est un gros, gros mensonge. Valeurs Actuelles s’est vu exclure de l’extension des aides directes, jusque la réservées aux quotidiens. C’est donc un mensonge de pretendre qu’il ne “touche plus” une aide qu’il n’a jamais touché auparavent.

      De plus, Valeurs Actuelles percoit l’aide postale, c’est a dire un tarif preferentiel pour se faire livrer a ses abonnés, la difference etant réglée par le contribuable, en l’occurence pour VA la somme rondelette de 961.026 euros en 2014.

      Alors certes, il semble que le gouvernement s’est débrouillé pour trouver un critère qui exclue Valeurs Actuelles des aides directes, et c’est mesquin. Mais il est totalement faux de prétendre que VA ne touche plus d’argent du contribuable. Merci de ne pas contribuer à la désinformation.


      • benoi31 Le 20 novembre 2015 à 09h33
        Afficher/Masquer

        En attendant, ils ont déposé plainte à la cours européenne contre le décret des aides à l’état, ce qui est assez cool. (même si je déteste ce journal)


  9. JC Le 20 novembre 2015 à 00h16
    Afficher/Masquer

    [Hors sujet]
    Le flux RSS ne fonctionne plus (marque-pages dynamique de Firefox). Si c’est en travaux, c’est mieux d’avoir des liens directs plutôt que des liens interceptés par Google.


  10. ponsov Le 20 novembre 2015 à 00h32
    Afficher/Masquer

    Comme d’habitude j’essaie d’apporter une contribution modeste en relatant les dires de nos merdias en l’occurence France2 et le point.

    Je viens d’apprendre par Duffour que Poutine,à bout de souffle économiquement et diplomatiquement,aprés l’annexion illégale de la Crimée,de l’invasion ukrainienne,subissant l’effet des sanctions économiques, qu’il était obligé de bombarder le daesh pour redorer son blason.

    J’ai vu aussi le regard fuyant de Fabius qui nous expliquait que l’eviction de Assad n’était pas une condition immédiate’sic) .

    Bref une fois de plus devant le retournement prévisible de Obama, les suiveurs sont obligés de retourner leur veste, je ne suis pas un expert en bombardement mais je n’aurais pas aimé être en dessous de ce que balance les russes en Syrie,ca fait peur….


  11. caliban Le 20 novembre 2015 à 01h52
    Afficher/Masquer

    Quand je pense que parmi les candidats à la prochaine Présidentielle il y a :
    • Juppé, précurseur pour un plan de partition de la Syrie
    • Sarkozy, qui s’est vendu à Kadhafi puis aux firmes avides des richesses de la Libye
    • Hollande, vendu au Qatar et à l’Arabie Saoudite pour quelques rafales …

    … je me dis que ces gens-là ont tout intérêt à s’entendre pour faire croire qu’ils sont ni responsables ni coupables de la propagation des enturbannés.

    La remise en cause de l’appartenance de la France à l’OTAN n’est pas pour tout de suite.


  12. Papagateau Le 20 novembre 2015 à 02h56
    Afficher/Masquer

    A la base de la fabrication du consentement, il y a le mensonge, un double mensonge :
    1- nous sommes des chics types et donc nous méritons votre aide (votre obeissance),
    2- tout ceux qui disent le contraire sont des affreux. Vous n’etes pas des affreux, n’est-ce pas ?

    Illustration d’actualité (aujourd’hui) :
    Fabius en mode méga-menteur.


    Le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a fait état jeudi d’une “ouverture” dans la position de la Russie dans la lutte contre le groupe Etat islamique (EI), dont elle a commencé à bombarder les positions comme le fait déjà la France.

    Lire la suite: http://fr.sputniknews.com/international/20151119/1019642150/fabius-russes-ei-syrie.html
    Ma conclusion est que pour la propagande, il n’y a pas besoin de tactique subtile : c’est le mensonge, le mensonge, le mensonge. Ce qui est étonnant, c’est la tolérance au mensonge de notre “système d’information” : jamais de sanction. A croire que les controleurs (les journalistes) sont payés pour ça.


  13. natoistan Le 20 novembre 2015 à 03h16
    Afficher/Masquer
    • t. Le 20 novembre 2015 à 04h18
      Afficher/Masquer

      natoistanLe 20 novembre 2015 à 03h16 : Le dernier R Parry

      Ceux qui donnent des liens seraient sympa d’en donner un résumé, ou au moins le titre, histoire de faire gagner du temps aux lecteurs, surtout vu l’abondance de billets ici ces derniers jours.

      Bon, alors je le fais :

      “Tangled Threads of US False Narratives

      Exclusive: Official Washington’s many false narratives about Russia and Syria have gotten so tangled that they have become a danger to the struggle against Sunni terrorism and conceivably a threat to the future of the planet, a risk that Robert Parry explores.”

      Le sac de nœuds des discours mensongers américains

      Exclusif : les très nombreuses présentations mensongères des faits concernant la Russie et la Syrie sont devenues si embrouillées qu’elles mettent maintenant en danger la lutte contre le terrorisme sunnite et qu’on peut même envisager qu’elles menacent l’avenir de la planète, un risque qu’étudie Robert Parry


  14. Mathieu Le 20 novembre 2015 à 09h53
    Afficher/Masquer

    Ce qui est insupportable dans cet interview, c’est de se voir donner des leçons à juste titre par un dictateur qui a massacré des centaines de ses concitoyens.


    • Astatruc Le 20 novembre 2015 à 11h04
      Afficher/Masquer

      ‘qui a massacré des centaines de citoyens” vous avez des preuves?


    • lalbatros Le 20 novembre 2015 à 11h10
      Afficher/Masquer

      @Mathieu
      Bonjour,
      Un dictateur est une personne, qui à la tête d’un Etat, détient tous les pouvoirs et les contrôle seul.
      Est-ce le cas de Bachar El Assad dont les dernières élections lui ont donné la confiance de son peuple ?
      Pouvez-vous alors étayer vos propos par des faits argumentés et datés ?

      Concernant “le massacre des centaines de ses concitoyens” que vous affirmez avec conviction, j’aimerais également avoir avec les mêmes détails des faits de votre part.

      Sachez, Mathieu, que je ne recherche en aucun cas une joute verbale mais seulement la vérité. Vos assertions sont reprises quotidiennement par tous les medias officiels, qui eux ne donnent jamais de détails.
      Comme j’ai le plaisir tous les jours de constater sur ce blog, la connaissance des faits de beaucoup d’internautes, je me dis alors que vous devez en faire partie et que vous allez m’éclairer.

      En vous remerciant.


    • Darks Le 20 novembre 2015 à 12h36
      Afficher/Masquer

      Notre président viens de faire pareil en novembre, il est directement responsable de part sa politique extérieur en fournissant des armes aux personnes qui nous ont tiré dessus. Voir le billet sur ce même blog.


    • lon Le 20 novembre 2015 à 17h24
      Afficher/Masquer

      Oui, et les ” centaines de ses concitoyens ” avaient fort envie de massacrer Assad et tout son clan . On est au Moyen Orient, pas à Disneyland .


      • Astatruc Le 20 novembre 2015 à 22h27
        Afficher/Masquer

        Ion,
        C’est l’homme qui a vu l’homme qui vous l’a dit?
        des liens svp, des liens.

        Je pense que bcp confondent entre le père de Bachar qui était un dictateur, et Bachar Al Assad.
        .


  15. Manuel Baptista Le 20 novembre 2015 à 11h16
    Afficher/Masquer

    Je pense que nous sommes en pente inclinée vers un État totalitaire, en France et en UE. Dans l’État totalitaire la légalité c’est «nous» (c’est à dire le pouvoir) qui la définissons. Bashar el Assad, au moins dans cette interview, avance des arguments à l’opposé du totalitarisme. Il parle d’un respect pour la volonté du peuple, pour que les choses se fassent dans le respect des lois, de la constitution. Je ne sais pas comment cela se traduit sur le terrain, mais, en théorie du moins, il n’y a pas l’ombre d’un doute que Assad est plus proche des valeurs politiques et éthiques des européens que ses opposants islamistes, «modérés» ou pas! Je suis dégouté de voir confirmés au-delá de toute objection rationellement possible, comment la politique des État Unis et de leurs états-vassaux, dont la France, est completement pourrie, criminelle, idiote et suicidaire. Il faut avoir peur quand les États parmi les puissants sont conduits par des imbéciles et de fous.
    Bashar a tellement raison quand il dit qu’il ne s’agit pas d’aimer ou pas aimer tel ou tel dirigeant, mais bien de voir quel est l’intérêt de son peuple, du peuple syrien en ce qui le concerne, le peuple français en ce qui concerne Hollande.


  16. Deres Le 20 novembre 2015 à 11h18
    Afficher/Masquer

    Le pire crime de Hollande et Fabius c’est l’entêtement irréversible. Car il a rapidement été clair que la “révolution” causé de l’extérieur ne menait pas au changement de régime escompté mais à une guerre civile meurtrière. Mais plutôt que de changer de stratégie, ils ont jeté encore plus d’huile sur le feu, multipliant donc les morts et prolongeant la guerre civile. Et comme cela ne suffisait pas, ils voulaient même entrer en guerre sous couvert de l’ONU avec le régime syrien. Rappelez vous que si les anglais et les américains n’avaient pas changé d’avis, nous serions aller bombarder Damas sans la moindre hésitation pour ces histoires louches de gaz de combat. Et quand il est apparu que les quelques rebelles “modérés” se ralliait rapidement à Daesh ou à Al Qaïda, cela n’a pas changé non plus notre politique. La morgue de nos hommes politiques m’effrayent. Ne pas reconnaitre officiellement ses erreurs est une chose, mais persévérer dans l’erreur revient à penser qu’ils en arrivent à se mentir à eux-même ou que les intérêts de la France ne comptent au fianl pas pour eux.
    « Errare humanum est, perseverare diabolicum »


  17. Darks Le 20 novembre 2015 à 12h32
    Afficher/Masquer

    Pétition pour emmener ces gens là devant la haute cours de justice !! Ce sont des accusation très grave qui méritent d’être jugés.


  18. Alae Le 20 novembre 2015 à 13h04
    Afficher/Masquer

    On nous a servi “le fou dictateur sanguinaire” Saddam Hussein. Destruction du pays.
    On nous a servi “le fou dictateur sanguinaire” Muammar Khadafi. Destruction du pays.
    Aujourd’hui, on nous sert “le fou dictateur sanguinaire” Bachar el-Assad. Ça suffit !

    Apparemment, la France va proposer une résolution de déclaration de guerre contre Daech à l’ONU, à la place de la coopération internationale anti-terroriste qu’offraient les Russes. La différence ? La résolution de la France ne comporterait pas l’obligation de respecter le gouvernement de Bachar.
    Veulent-ils refaire le coup de la Libye ? Une fois sur place, vont-ils profiter de leur présence pour liquider Assad ? C’est à craindre.
    Mon Dieu, pourvu que les Russes et les Chinois tiennent bon et s’opposent à TOUT ce qui peut servir les politiques affreusement perverses des USA et de leurs alliés.


    • chb Le 21 novembre 2015 à 10h50
      Afficher/Masquer

      ” Aujourd’hui, on nous sert “le fou dictateur sanguinaire” Bachar el-Assad. ”
      Aujourd’hui ? Faites excuse, ça fait bientôt cinq ans que le menteur-parjure-etc Flanbi et son équipe atlantiste nous désignent comme super-vilain la cible choisie par ses amis (les multinationales et monarques wahhabites) !
      La cible qu’on nous sert aujourd’hui, ce serait plutôt Poutine, non ? Sauf que, vu la puissance des russes, et leur efficacité au Moyen-Orient, et leur religion aussi chrétienne que possible, la diabolisation prend moins bien.
      Tout à fait d’accord avec vous, Alaé, sur les dessous de cette inaptitude à faire une vraie coalition anti Daèche.


  19. theuric Le 20 novembre 2015 à 15h25
    Afficher/Masquer

    Monsieur Hollande s’est piégé lui-même: dorénavant il ne peut plus ni avancer, ni reculer sauf à se mettre en danger.
    Nous pouvons observer plusieurs choses, qui plus est, importantes:
    1) Nous pouvons percevoir la finesse politique de Monsieur El-Assad et la précision de ses propos, même si, comme le dit Monsieur Berruyer, nous devons rester vigilant, la politique est ce qu’elle est et, en cela, nous nous devons d’éviter toute naïveté;
    2) La décrépitude U.S. nous est une fois encore démontrée par un canal différent: le jeu stratégique stupide que joue le gouvernement de ce pays ne peut que nous le prouver;
    3) Quand bien même les événements du 13 vont aider un Parti Socialiste bien en berne à ne pas trop perdre de mandats aux prochaines élections, c’est l’ensemble de la classe politique dite de gouvernement, du P.S. au F.N. en passant par l’U.D.I. et l’U.M.P., ainsi que d’une partie des Verts (bien que ceux-ci tendent au retournement de veste) qui se trouve désormais désavouée, même si le Parti Socialiste, au pouvoir, subit le plus fort de l’opprobre populaire;
    4) Dorénavant, l’Union-européenne et son bureau n’agit plus que pour sa propre survie et freine des quatre fers toute tentative, même limité, d’un retour à la souveraineté d’un pays de l’union, même si cela se révèlerait être de son intérêt;
    5) Tout les gouvernements de l’union ayant participé, de près ou de loin, à ce capharnaüm doivent craindre que des attentats de même ordre se conduisent sur leur sol et, dès lors, tentent de se dégager de ce bourbier sans nom;
    6) S’en dégager voulant dire s’éloigner de l’O.T.A.N. et des U.S.A., cela ne pouvant qu’accentuer le délitement de l’U.E. et fragiliser encore plus l’euro et donc fragiliser encore plus la position de Tonton Sam;
    7) La décision de la présidence française de privilégier la défense nationale plutôt que le remboursement de sottes dettes, ceci doublé de la raréfaction de l’économie touristique, va encore plus affaiblir une économie mondiale déjà au bord de l’asphyxie;
    8) Désormais, la position de la Russie devient incontournable;
    9) Il n’y a pas que le gouvernement français qui se trouve dans une position inconfortable de ne pouvoir ni avancer, ni reculer, celui des U.S.A. se trouve dans la même situation et dans ces deux pays au moins, la population commence à se poser de sérieuses questions.
    Quand au patriot-act à la française, cela ne nous montre qu’une fois de plus les élites eurolâtres et américanolâtres ne savent plus faire de la politique mais juste copier et suivre leur maître U.S. comme de bons toutous.
    Prenant en compte tout cela, si il est un conseil que je puis vous donner: tenez-vous au bastingage, dans peu de temps ça risque de valser.


    • Jagajaga Le 20 novembre 2015 à 18h11
      Afficher/Masquer

      2) Les US par leur production propre et celle de leurs alliés contrôlent désormais une très grande partie de la production et des gisements gaziers de la planète, y compris ceux récents de Méditerranée orientale + une large partie de ceux du Moyen Orient notamment. Ca leur permettrait sans doute, en théorie, de manipuler les cours et d’assécher une sources de revenus essentielle pour l’économie russe.

      L’Iran reste isolé diplomatiquement, économiquement et n’est pas en position de concrétiser ses ambitions régionales, en attendant un renversement du régime au profit de quelque chose de plus US friendly. Géographiquement, les US ont les moyens d’étrangler ses exportations maritimes de GNL (vers la Chine notamment). L’export terrestre par gazoduc implique aujourd’hui de passer soit par un pays allié des US, soit par le territoire d’un Etat en guerre. La seule porte de sortie est sur leur frontière nord.

      Ca, c’est juste le gaz. Au passage ils assurent des ventes conséquentes à leur complexe militaro industriel.

      Redites moi en quoi les US sont dans la mouise ?


      • theuric Le 20 novembre 2015 à 19h38
        Afficher/Masquer

        Il est des signes qui ne trompent pas et ceux-ci peuvent se relever un petit peu partout:
        Militairement , les U.S.A. n’ont plus la main, que ce soit la guerre électronique, en mer Noire, notamment ou la destruction de missile en Syrie;
        Politiquement la situation du gouvernement n’est pas bonne du tout, voire pire, et le texte de Dmitry Orlov, présenté sur ce site, y montrant sa cacophonie où chacun parle et agit suivant ses propres idées, le prouve d’éloquence;
        Économiquement, ce n’est pas mieux, il suffit juste d’écouter ce que pense Monsieur Delamarche de l’économie étasunienne pour comprendre.
        Les deux seules puissances qu’il reste à ce pays sont le dollar, en tant que valeur d’échange et de réserve et nous savons tous que cela s’effiloche, et l’impression qu’il donne encore de conserver sa puissance d’antan.
        Ce qui, nous l’avons vu, n’est plus qu’une impression.
        Certes, il garde encore un certain pouvoir de nuisance et des rêves géo-pétroliers, mais ce n’est juste que cela.
        Il est symptomatique de constater qu’un peut moins de deux millénaire auparavant, l’empire romain d’occident, déjà, conservait tout son aura même au porte de sa disparition, et qu’il fallu que le dernier empereur, Romulus Augustule, fut destitué pour que se produise un double effet:
        -L’effondrement rapide de ce qui tenait encore péniblement debout;
        -L’appropriation, quelques siècles plus tard, du terme “empire romain” par l’un des peuples jamais conquis par lui, soit les germains, ce fut le Saint-empire-Romain-Germanique.
        Cela nous montre que tant qu’un empire anciennement puissant n’a pas encore montré sa totale défaillance, la croyance en sa puissance, quelque soit la valeur que l’on lui prête, bonne ou mauvaise, perdurera, même si les signes évident de son délitement sont patents.


      • groucho Le 20 novembre 2015 à 20h36
        Afficher/Masquer

        Peut-être que vous négligez un peu trop vite ceci : Organisation de coopération de Shanghai
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Organisation_de_coop%C3%A9ration_de_Shanghai

        Et il faut vraiment réaliser ce que signifie (par exemple), je cite :
        Le 10 Juillet 2015, l’OCS décide d’admettre l’Inde et le Pakistan comme membres à part entière, qui devraient se joindre en 2016.
        Deux ennemis mortels, tous deux des puissances nucléaires, qui se retrouvent à la même table, avec d’autres, pour développer la coopération “dans les domaines politiques, économiques et commerciaux, scientifiques et techniques, culturels et éducatifs, ainsi que dans les domaines de l’énergie, des transports, du tourisme et de l’environnement”

        Et tout ça fait pas loin de la moitié de la population du globe !


        • Astatruc Le 20 novembre 2015 à 22h47
          Afficher/Masquer

          je pense que jagaja fait copain avec nous mais il est là pour discréditer le site.Y en a déjà eut, ils ont partis.
          🙂
          et non, les américains et leurs alliés(qui commencent tous à se tourner ves la Russie) ne détiennent pas la plus grande partie du gaz, ils aimeraient.
          Les ricains sont finis, et tant mieux.Juste retour de l'”‘histoire, ce pays a sur les mains le sang de millions d’êtres humains et cela, juste parce que leur niveau de vie est celui d’enfants rois, gaspilleurs aucun respect pour la planète et pour les autres peuples.
          L’américan way of life c’est gaspiller sans compter, bouffer sans compter, jeter sans compter, détruire sans compter, assassiner sans compter(les victimes collatérales:ils s’en foutent) et faire des dollars à la photocopieuse.ah j’oubliais c’est aussi se contrebalancer du droit international.Des schysophrènes qui se croient choisit par dieu,( y en a en France qui sont enfermés en hp quand ils disent qu’ils sont choisis par dieu.)D’ailleurs, ils tiennent le même discours que l’état islamique, leur dieu miséricordieux les envoit tuer les autres.
          c’est aussi la langue fourchue et l’ingérence, le vol, le pillage comme art de vivre.
          Je repose la question, pourquoi signer un tafta avec eux puisqu’ils sont non seulement ruinés mais en plus, on ne peut absolument pas avoir confiance en eux.
          Je déplore que cet art de vivre plaise autant à notre castte politique.
          Mais bon, qui se ressemble, s’assemble.
          Moi, je serai pour faire comme en Islande, tout ce monde en prison, le temps qu’on fasse les comptes et jugement pour tous, n’oublions pas nos banquiers.
          tirage au sort de 500 citoyens pour écrire la constitution du peuple, et interdiction définitive à tous ces coupables de faire de la politique, faut penser aussi à juger les médias.


      • Astatruc Le 20 novembre 2015 à 23h05
        Afficher/Masquer

        JAGAGA,
        500% de dette, la plus grosse dette mondiale(avec le Japon)
        mais pour vous, n’est-ce pas, ça s’appelle pas la mouise, comment appellez-vous ça?svp?

        La méga dette inavouable américaine à 500% du PIB !
        Le Trésor américain semble avoir un fardeau de dettes hors-bilan (non déclarées) de 66 trillions de dollars, soit une dette totale cumulée de 75.100 milliards de dollars équivalent à environ 500% du PIB des États-Unis !
        http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/la-mega-dette-inavouable-92612

        et on veut faire un tafta avec eux alors que ceux qui veulent entrer dans l’UE doivent être à 60%??
        l’ue est vraiment tombée sur la tête ou…..


        • Kmax Le 21 novembre 2015 à 20h29
          Afficher/Masquer

          Bonsoir Astatruc

          Vous devriez lire littéralement et politiquement vos sources avant de les mobiliser comme argument d’autorité :

          1 – littéralement : les chiffres cités par votre source sont dénués de valeur, en effet, l’auteur annonce 75.1 trillions de dollars de dette mais dont la moitié (35.3 trillions) sont cumulé sur… 75 ANS !!! Ainsi l’auteur multiplie un poste de dépense colossal par 75 pour ensuite le rapporter à un ratio dette/PIB annuel pour arriver à donner le chiffre de 500% de dettes/pib ! Ça ne vous interpelle pas ?

          2 – Politiquement : avez vous remarquez que les postes de dépenses mentionnés sont tous des postes de dépenses allouées à des programmes sociaux (Sécurité Sociale, Medicare, Medicaid), et l’article date de 2011 en pleine controverse démocrates / républicains sur les programmes mentionnés et porter par les démocrates. Votre source (qui est un gérant de hegde fund) reprend simplement les arguments du parti républicain lors des débats sur l’extension des programmes sociaux sanitaires.

          Bref il est amusant de constater comment un document de propagande (chiffres farfelus) républicaine à vocation “intra-nationale” (lutter contre l’adoption de programmes sociaux) se retrouve réutilisée par une propagande à l’international par des gens qui ne doute de rien (et ne savent pas lire ou compter ?) juste afin satisfaire leur anti-américanisme. Pensée idéologisée et perte de l’esprit critique. Autant critiquer les ricains sur des choses concrètes.

          De plus, je pense que Jagajaga à une lecture du tableau géopolitique global assez réaliste. Et ce n’est pas être pro américain que de simplement accepter la réalité.

          Enfin je trouve votre manière d’entamer le dialogue plus que cavalière. En effet, Jagajaga ne fait que donner son avis en argumentant en plus, et vous commencez votre commentaire par “je pense que jagaja fait copain avec nous mais il est là pour discréditer le site.” Donc celui qui n’est pas d’accord avec vous est suspect, voir ennemi. Ça me rappelle le “si vous êtes pas avec nous, alors vous contre êtes nous” de Bush. Vous voyez vous n’aimez pas les américains, mais vous avez le même type de rhétorique.


          • Astatruc Le 22 novembre 2015 à 14h10
            Afficher/Masquer

            Bonjour,
            Merci de toutes ces précisions.
            Il n’en reste pas moins que le déclin des USA est une réalité.

            “La folle croissance de la dette totale américaine (publique + privée) depuis le début des années 1980 saute aux yeux. Exprimée en % du PIB, elle a largement dépassé son pic historique d’endettement de 300 % du PIB de 1933 (dû alors essentiellement aux entreprises, ce qui n’est plus le cas aujourd’hui) pour atteindre 370 % en 2009. (NB. Je précise pour les puristes que j’ai évidemment inclus dans la dette publique la dette intragouvernementale officielle – nous y reviendrons…).”

            http://www.les-crises.fr/la-dette-americaine/

            J’ai en effet fait preuve d’imtempestivité à l’égard de Jagaja, ceci dit, Jagaga ne dit pas franchement ce qu’il pense, et j’ai eu l’impression à plusieurs reprises qu’il(ou elle), de manière très fine, et avec un parti pris caché pour la politique US, s’invitait dans les conversations pour y poser des sous-entendus, regardez son poste concernant Mr Chouet, cela ressemble bcp à la stratégie de la décribilisation.
            De plus, sa façon d’agir ressemble bcp à celle de trolls venus ici et …repartis après avoir été démasqués;
            Ils ont toutes les informations comme si en temps réel, ils étaient assistés par du personnel……


            • Kmax Le 22 novembre 2015 à 22h32
              Afficher/Masquer

              Bonsoir,
              Mouais, la notion de déclin est subjective. Je le répète, la question n’est pas d’être pro ou anti américain mais simplement d’accepter la réalité et de conserver son esprit critique tout en acceptant les points de vue divergeant, sinon c’est du sectarisme. Pour les USA, regardez tous les soi disant experts findumondistes type GEAB ou Delamarche qui ont prophétisé l’effondrement du dollar, des crises obligataires tout les ans depuis 2007, la sécession des états US ou leur faillite, le pétrol à 200 $, l’or à 3000$ ou plus, une crise des “munibonds” US etc… Rien de tout cela n’est arrivé. Au contraire, le dollar jouit aujourd’hui d’un statut incroyable, léonin même, qui repose sur un ensemble de facteurs,une configuration plus que confortable. Contrôle des principaux flux énergétiques mondiaux, contrôle de la monnaie de réserve mondiale, contrôle de la monnaie d’échange mondiale, seul pays disposant d’une véritable capacité de projection militaire (armée US + sociétés militaires privées), soft power implacable et inégalé (diplomatie, media, réseaux sociaux, ntech) etc. etc…

              Sinon pour les trolls assistés par du personnel je pense que vous êtes un peu parano. C’est étrange d’envisager le désaccord comme une traitrise, un crime ou un complot…
              Par exemple, je suis intervenu plusieurs fois sur le forum avec un autre pseudo notamment lors de la “grise de la dette grecque”, apportant un point de vue “contrariant” avec la ligne du site et des commentaires du forum. J’ ai mis en lien des dizaines de doc sérieux démontrant le fait que les grecs et leurs gouvernements étaient largement responsables de leurs dettes. Lors du référendum j’ai immédiatement annoncé que c’était du pipo (et c’était le cas) alors dans les commentaires j’ai pu lire que j’étais un “troll” payé par l’UE (et c’était pas de l’humour apparemment)… Il faut apprendre a accepter la controverse mais aussi accepter de voir et prendre les choses, le monde et les gens comme ils sont et non comme ont voudrait qu’ils soient. Ainsi, par exemple, les US, sous une approche multi factorielle sont la plus grande puissance mondiale, et de loin. Et, comme le reste, faut l’accepter afin de proposer une critique crédible plutôt que d’avaler n’importe quoi du temps que cela conforte sa propre opinion et sombrer dans l’idéologie et ou la propagande.


  20. lon Le 20 novembre 2015 à 17h13
    Afficher/Masquer

    “…Soyons clairs : tout le monde sait que Bachar al-Assad n’est pas un petit saint, tant s’en faut, et qu’il a recouru, plus souvent qu’à son tour, à des méthodes expéditives contre ses ennemis et surtout contre les éléments de son propre peuple. ….”

    Il est remarquable comme dans tous les médias français il faut d’abord soigneusement se positionner dans la narrative officielle du ” dictateur-qui-massacre-son-propre-peuple” avant d’apporter les bémols qu’imposent les circonstances . C’était la même chose avec Kadhafi .
    Dans le cas d’Assad on lui impute même la répression de la révolte des Frères Musulmans en 1982 . A part que c’est son père qui gouvernait à l’époque, et que la révolte des Frères n’était pas spécialement pacifique . Toute la propagande occidentale a pour but de présenter ces dirigeants comme de vulgaires psychopathes , de Milosevic à Assad quand ce n’est pas la santé mentale et les “rêves de puissance” de Poutine . Il faut personnaliser au maximum le confit politique, comme dans un film d’Hollywood . Que les occidentaux réclament le départ d’Assad comme préalable à toute négociation est complètement ridicule en sachant que ce n’est pas le petit ophtalmo diplômé d’une clinique londonienne qui décide en dernier ressort mais bien tout le clan ou la caste autour de lui .

    Cela dit Valeurs Actuelles c’est la droite français la plus conservatrice et si ça commence à bouger dans cet univers et dans les hautes sphères de l’armée , alors Hollande a du souci à se faire . On va se retrouver comme aux US où c’est la vieille hiérarchie militaire qui a freiné des quatre fers quand les néocons ont voulu la jouer “Showdown at OK Corral “


    • chb Le 06 décembre 2015 à 17h09
      Afficher/Masquer

      Intéressante, votre mention de la révolte des Frères dans les années 79-82. J’ai vu qquepart (désolé j’ai oublié la source) un doc issu du renseignement US sur l’intérêt de soutenir, déjà à l’époque, la dissension salafiste contre le Baath. En gros, le pli pris a continué d’orienter le “choc des civilisations” en même temps que “divide and conquer”.
      Plusieurs articles en traduction pour ce site traitent du double jeu vis-à-vis d’al Qaeda puis Daesh : rien de nouveau sous le soleil. Et quasiment personne n’entend les gros sabots ? Grâce à la télé, et au loyalisme automatique des citoyens à l’égard de notre “démocratie exemplaire”. Pour quelque temps encore.


  21. Jagajaga Le 20 novembre 2015 à 17h55
    Afficher/Masquer

    Par bonté d’âme, rien à voir avec une divergence de vue sur les ambitions régionales de l’Iran. La Russie lâchera Bachar si c’est dans son intérêt et si la position de l’Iran est préservée. L’intérêt national prime.


    • Astatruc Le 20 novembre 2015 à 22h50
      Afficher/Masquer

      Jagajaga

      et alors?ça nous regarde?


      • Jagajaga Le 21 novembre 2015 à 12h01
        Afficher/Masquer

        Je ne sais pas moi, ça dépend de vous en fait.

        Si les motifs de la politique étrangère russe ne valent pas la peine d’être mentionnés et que seul importe le discours officiel, pourquoi ne pas loger tout le monde à la même enseigne tant qu’à faire ?
        Ca permettra à chacun, américano ou russophile de se lancer dans la récitation pavlovienne des qualités réelles ou supposées de son camp (cf. Miche Loncin ci-dessus) et ça suscitera un débat et une réflexion collective d’un niveau comparable à “Pepsi ou Coca ?”

        Si on va par là, on plie les gaules, on ferme le blog et on va faire de la “résistance citoyenne” au bistrot avec les veaux. Je vous invite, on pourra débattre sur le thème “pression ou bouteille ?”.

        Allez, sur le plan moral, je vais être honnête: Assad ou pas Assad, je m’en fous totalement. Les Syriens devraient avoir le droit de choisir de garder Bachar sans que les zuniens leur foute sur la gueule, ou de devenir une pétromonarchie sunnite d’opérette sans que les Russes s’en mêlent. Point barre.


    • groucho Le 21 novembre 2015 à 00h06
      Afficher/Masquer

      Vous oubliez encore quelque chose de fondamental : la Russie a une petite base navale à Tartous, en Syrie, depuis 1971.
      Il est évident qu’ils ne la lâcheront pas plus qu’ils ont lâchée celle de Crimée. Et il est tout aussi évident que Bachar El Assad est un meilleur interlocuteur que l’EI

      D’ailleurs on peut se demander, en rapprochant l’Ukraine et la Syrie, si l’objectif principal des USA n’était pas de priver la Russie de tout accès aux mers chaudes (je ne suis pas absolument sûr qu’il n’y a que ces deux-là mais il me semble bien)…


  22. Charlie Bermude Le 20 novembre 2015 à 18h01
    Afficher/Masquer

    Il faut croire aux miracles . Je vérifie çà une fois de plus . Non seulement on dispose d’un sondage d’opinion fiable en Syrie sur les frappes aériennes de la coalition , mais en plus on 7% d’opinions soutenant complétement pour l’état islamique , j’ai cru pouvoir rester Cartésien en me disant qu’on était en deçà de la marge d’erreur ( 5% ) mais non , y a en plus 17% qui soutiennent un peu .
    Maintenant je me dis aussi çà dépend peut étre de ce qu’on entend par frappes aériennes . Certains disent que ces frappes consistent en largage de ravitaillement .
    Je ne veux pas réentamer la querelle du nominalisme , mais il existe quand méme une différence non seulement entre les mots et les choses , mais entre interlocuteurs .


    • Charlie Bermude Le 20 novembre 2015 à 18h10
      Afficher/Masquer

      Du coup , j’attends le sondage , avec en précision : frappes aériennes Russes . On devrait avoir des résultats sensiblement différents , sauf erreur .


  23. Phil Le 20 novembre 2015 à 18h28
    Afficher/Masquer

    Ne serait il pas possible de lancer une pétition nationale pour une enquête sérieuse et indépendante type parlementaire (sic) afin de demander des comptes à nos politiques. Ne serait il pas possible de demander aux familles des victimes de s’y joindre. Il faut faire bouger les lignes. C’est le seul moyen à mon sens.


    • chb Le 06 décembre 2015 à 17h16
      Afficher/Masquer

      Il y aurait tellement de choses à traiter par cette enquête. Mensonges, corruption, promesses mirobolantes, dénis de démocratie et abandon de souveraineté (populaire!) au profit de maffias et oligarchies, fuite en avant capitaliste et suicidaire…


  24. Patrick Luder Le 20 novembre 2015 à 19h40
    Afficher/Masquer

    La responsabilité des crises du moyen-orient ne datent pas d’aujourd’hui mais de plusieurs générations. Trouver les causes et accuser le passé est une chose, prendre acte des effets actuels pour corriger l’avenir en est une autre …


  25. belamicci Le 20 novembre 2015 à 22h30
    Afficher/Masquer

    Depuis qu’ils ont offert en 2007 les services de la France aux USA en leur faisant une complète allégeance et réintégré l’OTAN comme de dociles toutous,les dirigeants français exécutent les ordres et les sales besognes à la place des Américains .Avec Sarkozy ou Hollande la France a emprunté un chemin tortueux qui n’est pas celui d’un pays civilisé ni surtout pas des droits de l’homme .Comment peut-il être civilisé en s’ingérant dans les affaires intérieures d’Etats souverains (Libye,Syrie) qui ne leur ont rien demandé et plus grave sans aucun parapluie défiant le droit international,l’ONU et la Convention de Genève.En vassalisant ainsi de manière honteuse la France ,ce grand pays qui il n’y pas si longtemps suscitait l’admiration des peuples épris de liberté et de justice de toute la planète,les dirigeants français à leur tête Hollande et le chef d’une diplomatie bananière Fabius toujours collé à son fauteuil malgré moult échecs ont armé, encouragé,soutenu les terroristes islamistes dit modérés quand bien même ils appartenaient en réalité à la mouvance Al Qaida ou même à Daesh.Fabius dont la politique extérieure est un désastre en Syrie,en Iran avec lequel l’accord nucléaire fut conclu malgré ses projets farfelus et en Russie avec l’affaire des Mistral aurait du le premier être poussé à quitter le navire d’autant plus qu’il porte le lourd fardeau du scandale de son fils Thomas.Hollande a-t-il le moindre pouvoir sur lui ? La question se pose sérieusement car pour moins grave ce piètre ministre aurait été limogé ayant terni pour longtemps l’image de la France dans tous les domaines et surtout en persistant à vouloir renverser Assad après la célèbre idiotie”Al Nosra fait du bon boulot”.De plus les USA à l’origine de Daesh,il ne fait plus l’ombre d’un doute ont encouragé la France à contracter des alliances contre nature avec l’Arabie saoudite et le Qatar soutiens idéologiques et financiers des terroristes qui ont été à l’origine des attaques du vendredi 13 novembre.La France sous prétexte de renverser Assad pour “le respect du droit de son peuple” a “fait mieux que le président syrien “,de loin un moindre mal.La France et ses alliés de fortune,des barbares ,ses pires ennemis et non amis ,les terroristes et les pays du Golfe ont détruit la Syrie ensemble,emporté sa civilisation, engendré un chaos avec 250 000 morts et poussé des millions de réfugiés à fuir l’horreur et leurs morts.M Dumas ancien ministre des affaires étrangères a bien souligné que le projet de déstabilisation de Assad a été préparé de longue date et cette “opposition” populaire présentée par les médias n’était pour une large part que manipulation à l’image des faux”printemps arabes “du sieur BHL le philosophe de l’ombre.
    Il n’ y a aucun doute qu’au sommet de l’exécutif français Hollande,Valls,Fabius et Cazeneuve portent une lourde responsabilité quant aux attentats qui ont endeuillé la capitale et la France entière.Ils sont les pires dirigeants qu’ait connus la V ième république et ils doivent rendre des comptes.


  26. Pierre Le 21 novembre 2015 à 09h02
    Afficher/Masquer

    Sincères condoléances aux victimes.
    Maintenant avec de la distance, je vous donne des informations – à vos lecteurs : les opérations aériennes russes se font à partir de Saratov et de Mozdok – Ossétie du Nord -Caucase-. Alors mon sentiment : que serait-il advenu si la Géorgie avait déjà intégré l’OTAN. Les Etats-Unis n’auraient-ils pas été en mesure de “chantage” pour limiter ces opérations. Vu de l’Est, j’en conclus que la Russie a un droit, comme les autres, à défendre ses intérêts ; qu’elle peut être un élément de stabilité en Europe, et notamment en Ukraine et que les pays d’Europe de l’Est ont un égal intérêt à en tenir compte, en refusant d’écouter les “sirènes occidentales”. Tout ceci, je le pense, au moment, où vous les Français, certains, semblent à juste titre vouloir renouer avec une “coopération d’armes” franco-russe. Sans illusion, je pense qu’elle ne durera qu’un temps avec votre équipe dirigeante actuelle. Par contre, tout ceci n’aura qu’une solution réelle, si la voie diplomatique générale se remet en marche pour renouer avec la Syrie d’Assad – au moins l’équipe étatique existante et trouver un dialogue avec des éléments sunnites de l’Irak, anciens “baasistes” pour casser les reins d’Igil en russe -(Daech ? en français)


  27. Bobleymar Le 21 novembre 2015 à 13h50
    Afficher/Masquer

    C’est tout de même assez drôle de voir Assad tirer sur la responsabilité du gouvernement français dans les attentats de Paris, comme si lui n’avait rien à se reprocher dans la montée de l’islamisme et du terrorisme. C’est comme d’entendre l’Etat islamique prendre pour justification de leurs attentats, le prétexte des morts civils dus aux bombardements français (qui sont indéniables, meurtriers et critiquables) alors qu’eux-mêmes sont les plus grands tortionnaires de ces populations.
    Malgré tout, il semble que la stratégie française contre Daesh ne soit vraiment pas bonne. Les bombardements ne fonctionnent pas, pire ils sont responsables de la mort de centaines de civils innocents et peuvent entrainer un rejet de la France et de l’occident. Revoir la stratégie face à l’Etat islamique est nécessaire mais nous n’avons pas besoin pour cela des critiques véhémentes d’Assad. Surtout s’il est vrai que le peuple syrien n’a pas désigné François Hollande pour être son porte-parole, il n’a pas non plus désigné Assad pour l’être.


  28. Franck Le 21 novembre 2015 à 14h15
    Afficher/Masquer

    Qui veut se lancer dans une entreprise innovante de fabrication de guillotines ? 🙂


  29. fayez chergui Le 21 novembre 2015 à 23h14
    Afficher/Masquer

    Ce qui distingue le président Assad des dirigeants occidentaux, c’est que lui n’est pas un politicien, mais un chef d’État.


    • Bobleymar Le 22 novembre 2015 à 09h31
      Afficher/Masquer

      Et accessoirement qu’il n’est pas un démocrate…


Charte de modérations des commentaires