Les Crises Les Crises
18.novembre.201518.11.2015 // Les Crises

La prochaine ?

Merci 6
J'envoie

Bien entendu, comme en janvier, on nous enjoint de nous taire : “Union nationale” !

Bien entendu, comme en janvier, on nous interdit d’appeler à la démission de Fabius et Cazeneuve, au moins pour le symbole : “Indécence !”

Bien entendu, comme en janvier, nous ne pourrons demander des comptes à nos dirigeants, sur leur obsession quasi-psychiatrique pour renverser le président syrien (autocrate violent, mais laïc et plutôt ami de l’Occident), sur leur alliance avec des islamistes barbares à qui ils ont fourni des armes, sur les yeux fermés envers le gouvernement islamique du turc soutenant Daesh, sur leur indécente proximité avec l’Arabie Saoudite et le Qatar…

Bien entendu, comme en janvier, nous ne pourrons exiger l’arrêt immédiat des bombardements français de Daesh, qui renforcent le sentiment de “croisade” et met en danger les Français – à remplacer par un soutien sans limite au régime Syrien afin que son armée face le sale boulot à notre place. Rien de compliqué, livrer discrètement des armes en Syrie nous le faisons depuis 3 ans, nous avons juste choisi le mauvais camp (Cadeau – Aide mémoire pour la prochaine fois : “Règle n°1 : penser à ne jamais armer des islamistes”)…

Bien entendu, rien ne changera.

Bien entendu, cela recommencera.


P.S. je précise que je ne sors pas ça pour participer à l’hystérie ambiante. Je le sors cars plusieurs sources me font part d’un risque très élevé de ce type.

Conseil : évitez les regroupements de foule, et ne sortez pas trop durant la COP 21…

Je m’insurge d’ailleurs contre son maintien : on regroupe les chefs d’État de la planète dans le pays ennemi n°1 de Daesh, en pleine tourmente terroriste. Qu’ils la tiennent ailleurs – c’est un risque inutile que je ne suis pas disposé à prendre. Mais comment attendre de dirigeants qui fricotent avec les pays financiers du terrorisme et qui ont donné des armes à des islamistes d’avoir un minimum de prudence… ?


JORF n°0265 du 15 novembre 2015 page 21381

Arrêté du 14 novembre 2015 autorisant l’utilisation de sulfate d’atropine, solution injectable 40 mg/20 mL PCA antidote des neurotoxiques organophosphorés

NOR: AFSP1527645A
ELI: http://www.legifrance.gouv.fr/eli/arrete/2015/11/14/AFSP1527645A/jo/texte

La ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes,
Vu le code de la santé publique, notamment son article L. 3131-1 ;
Vu le code de la sécurité intérieure, notamment son article L. 721-2 ;
Considérant l’accueil sur le territoire français de la 21e Conférence des parties de la Convention-cadre des Nations unies sur le changement climatique de 2015 (COP21/CMP11) du 30 novembre au 11 décembre 2015 ;
Considérant l’accueil sur le territoire français d’un sommet de chefs d’Etat, préparatoire à la COP21, le 29 novembre 2015 ;
Considérant que le risque d’attentats terroristes et le risque d’exposition aux neurotoxiques organophosphorés constituent des menaces sanitaires graves qui appellent des mesures d’urgence ;
Considérant les données disponibles sur le sulfate d’atropine, solution injectable 40 mg/20 mL PCA comme antidote spécifique dans les intoxications aiguës par les anticholinestérasiques (insecticides organo-phosphorés, neurotoxiques de guerre et carbamates) ou par les médicaments parasympathomimétiques ou cholinomimétiques, dans un contexte d’urgence ou de catastrophe ;
Considérant que, malgré l’obtention d’une autorisation de mise sur le marché français délivrée par l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé pour le sulfate d’atropine 40 mg/20 mL PCA, les contraintes de fabrication et d’étiquetage ne permettent pas sa mise à disposition dans des délais compatibles avec l’organisation de la COP 21 ;
Considérant qu’aucun autre médicament adapté à la prise en charge en urgence n’est à ce jour autorisé en cas d’exposition de personnes à des neurotoxiques organophosphorés (insecticides organo-phosphorés, neurotoxiques de guerre et carbamates, médicaments parasympathomimétiques ou cholinomimétiques) et qu’il convient de prendre toute mesure utile pour prévenir les atteintes graves pour la santé, en cas d’exposition d’un nombre potentiellement important de victimes à des neurotoxiques organophosphorés,
Arrête :

Article 1

A titre dérogatoire, le sulfate d’atropine solution injectable 40 mg/20 mL PCA, fabriqué par la Pharmacie centrale des armées, peut être acquis, stocké, distribué, prescrit, dispensé et administré pour la prise en charge des personnes exposées à des neurotoxiques organophosphorés (insecticides organo-phosphorés, neurotoxiques de guerre et carbamates, médicaments parasympathomimétiques ou cholinomimétiques), par les professionnels de santé intervenant dans le cadre des services d’aide médicale urgente, conformément au protocole prévu à l’article 3 du présent arrêté.

Article 2

Le service de santé des armées approvisionne l’Etablissement de préparation et de réponse aux urgences sanitaires qui met à disposition des services d’aide médicale urgente le sulfate d’atropine, solution injectable 40 mg/20 mL PCA.

Article 3

Le service de santé des armées est chargé, pour le médicament mentionné à l’article 1er :

– de l’élaboration et de la mise en place d’un protocole d’utilisation ;
– de l’enregistrement et de l’analyse de toute déclaration de pharmacovigilance transmise au SSA dans les conditions prévues par l’article 4.

Article 4

La traçabilité du médicament mentionné à l’article 1er est assurée par le service de santé des armées.
Le recueil des effets indésirables et leur transmission à l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé et au service de santé des armées sont effectués par les professionnels intervenant dans le cadre des services d’aide médicale urgente ou par les professionnels de santé prenant en charge les patients.
Le suivi nominatif d’utilisation du médicament mentionné à l’article 1er est assuré par les professionnels intervenant dans le cadre des services d’aide médicale urgente.
A la demande du directeur général de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé, le retrait des lots est mis en œuvre par le service de santé des armées.

Article 5

Le directeur général de la santé et le directeur général de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l’exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française.

Fait le 14 novembre 2015.

Pour la ministre et par délégation : Le directeur général de la santé, B. Vallet


Ils visent à fabriquer rapidement de l’atropine, pour lutter contre les effets d’attaques au gaz…

Page Wikipedia : Intoxication aux organophosphorés

Commentaire recommandé

Kiwixar // 18.11.2015 à 05h59

Après la boule de neige de la Dette depuis 1973, la boule de neige de la guerre contre les extrémistes qu’on fabrique soigneusement… de plus en plus gros, prenant une part de plus en plus grande des impôts, jusqu’à la faillite complète, la guerre perpétuelle, l’état d’urgence perpétuel, les catastrophes de plus en plus grandes (boom la centrale nucléaire, “ah ma bonne dame, on pouvait pas prévoir”), et pour quel enjeu?
– décider à la place des Syriens ou des Libyens qui doit les diriger?
– s’assurer que les pays arabes accepteront d’échanger leur bon pétrole contre du papier?
– morceller tous les pays du Moyen-Orient en régions (landers?) plus faciles à contrôler, de la même manière qu’on morcelle les pays européens pour qu’ils ne puissent plus faire la guerre (se défendre)?
– unir l’Occident en faillite, qu’on va appeler Taftanie ou Otanie?
– amener les populations à l’infantilisme complet (“ils nous détestent parce que nous sommes, libres, heureux et buvons du bon pinard”) puis les gaver de soma?

55 réactions et commentaires

  • christophe // 18.11.2015 à 03h32

    Vulgaire psyop.

    En cas d’attaque, vous croyez vraiment qu’ils auraient besoin d’un “arrêté” pour utiliser les stocks militaires ?

    Soyons sérieux.

    Il s’agit de faire monter la température (ça tombe bien hein… la COP machin truc), de faire monter la psychose, faire que les veaux se tiennent tranquille. Silencieux. Hébétés.

    Il faut reconnaître que ça marche au poil.

    On verra début décembre pour les élections, si les Français ont encore 2 neurones connectés…

    Mais on peut en douter.

    Ils vont bien gentiment voter UMPS, pour se sentir protégés par papa-état.

    Oh certes Hollande, Valls tout ça…. le Français moyen n’est pas content… mais bon la situation est grave, nous sommes en “guerre” n’est-ce-pas alors il votera “union nationale” le bon petit Français, il se sentira en sécurité.

      +47

    Alerter
    • Julian // 18.11.2015 à 09h38

      Le sondage qui vient de sortir sur la perception de l’action de Hollande depuis vendredi soir semble (hélas) vous donner raison.

        +13

      Alerter
      • physi // 18.11.2015 à 14h37

        ayez toujours à l’esprit que le sondage sert à fabriquer l’opinion et non à relater une vérité.

          +31

        Alerter
    • Jagajaga // 18.11.2015 à 10h36

      1- On parle du transfert d’un stock militaire à l’EPRUS et aux SAMU, à titre préventif. Sur le plan légal ou logistique, c’est autre chose qu’une commande Amazon.

      On peut certes envisager l’utilisation d’un stock militaire en situation de crise mais s’il prend la poussière dans un hangar à Marseille, Orléans ou Vitry le François et qu’il faut 2 jours pour l’acheminer, il est aussi utile que s’il était à Pékin ou à Caracas… L’EPRUS a par contre des stocks pré-positionnés sur le territoire. Je dis ça comme ça.

      2- Le dosage 40mg/20mL utilisé par l’armée n’a pas fait l’objet d’une AMM, son usage par un professionnel de santé civil n’est pas autorisé. Je ne suis d’ailleurs même pas certain que la PCA, en tant qu’établissement pharmaceutique militaire, soit soumise aux mêmes obligations que les EP “classiques” ce qui compliquerait encore plus l’utilisation de leur production.

      Donc oui, il faut un arrêté pour permettre aux urgentistes d’utiliser la préparation pharmaceutique susmentionnée et pour déterminer la chaîne de responsabilité: pharmacien responsable, orga logistique, pharmacovigilance, etc.

      Bon pour ça, il faut lire le texte dans son intégralité, le comprendre, s’interroger sur sa nécessité et sa portée par rapport au cadre réglementaire, qu’on aura pris la peine d’étudier avec soin. C’est préférable à la méthode qui consiste à formuler un avis servant de point de départ à un étalage propagandiste, en n’ayant à peu près rien compris. Vous n’êtes pas journaliste au Monde, par hasard ?

        +22

      Alerter
  • De passage // 18.11.2015 à 04h02

    Si la loi sur le voile n’est pas appliquée fermement partout ailleurs, toutes les mesures de sécurité prises seraient vaines ! En effet, qui va oser contrôler une personne niqabée (homme déguisé ?), porteuse d’une bombe sale et pénétrant dans une grande de surface bondée un jour d’affluence ?

      +6

    Alerter
    • chris // 18.11.2015 à 04h47

      Je ne crois pas qu’un terroriste va se promener en niqab, serait pas très intelligent de sa part. Vaut mieux qu’il fasse profil bas et se promène en occidental. De plus ce n’est pas un vigile armé d’un talkie walkie qui va stopper des terroristes motivés et armés jusqu’au dents, on l’a vu au Bataclan, le vigile est mort. Le problème est en amont.

        +23

      Alerter
      • Dono // 18.11.2015 à 06h09

        Après le fantasme du communiste avec le couteau entre les dents, il faudrait pas cultiver dans un imaginaire anti-arabe ou anti-musulman avec des terroristes déguisés en femmes voilées de la tête au pied!
        La période est trouble et tendue mais c’est le but du terrorisme…développer la terreur, gare au piège du militarisme et/ou de la phobie anti-musulmanne insidieuse.
        Je précise que je agnostique…

          +27

        Alerter
      • Cachalot // 18.11.2015 à 11h07

        Sans revenir sur le fond de votre réponse, qui est probablement fondé, je tenais à vous signaler que, d’après cet article, aucun agent de sécurité du Bataclan n’a été tué:

        http://www.lemonde.fr/attaques-a-paris/article/2015/11/17/videur-pas-soldat-pas-membre-du-gign_4811400_4809495.html

        Extrait:
        “Et veut d’abord rassurer : toute son équipe est en vie, malgré ce qui a été dit à la télé ou écrit ici et là.”

          +5

        Alerter
  • Kiwixar // 18.11.2015 à 05h59

    Après la boule de neige de la Dette depuis 1973, la boule de neige de la guerre contre les extrémistes qu’on fabrique soigneusement… de plus en plus gros, prenant une part de plus en plus grande des impôts, jusqu’à la faillite complète, la guerre perpétuelle, l’état d’urgence perpétuel, les catastrophes de plus en plus grandes (boom la centrale nucléaire, “ah ma bonne dame, on pouvait pas prévoir”), et pour quel enjeu?
    – décider à la place des Syriens ou des Libyens qui doit les diriger?
    – s’assurer que les pays arabes accepteront d’échanger leur bon pétrole contre du papier?
    – morceller tous les pays du Moyen-Orient en régions (landers?) plus faciles à contrôler, de la même manière qu’on morcelle les pays européens pour qu’ils ne puissent plus faire la guerre (se défendre)?
    – unir l’Occident en faillite, qu’on va appeler Taftanie ou Otanie?
    – amener les populations à l’infantilisme complet (“ils nous détestent parce que nous sommes, libres, heureux et buvons du bon pinard”) puis les gaver de soma?

      +68

    Alerter
    • Alain // 18.11.2015 à 10h49

      Et en plus la boule neige de la guerre fait grossir celle de la dette. Hollande saute sur l’occasion pour s’affranchir du pacte de stabilité et la commission saute sur l’occasion pour ne pas avoir à sanctionner, elle n’aime pas sanctionner la France et l’Allemagne (se souvenir que cette absence de sanction est le début de tous les problèmes d’aujourd’hui); par contre pour les autres pas de piété ….

        +8

      Alerter
    • Furax // 18.11.2015 à 11h56

      1973 n’est pas le pivot à partir duquel s’est déclenché la boule de neige de la dette.

      La dette publique française était maîtrisée et a même baissé dans la seconde moitié des années 1970. Elle ne représentait que 20% du PIB en 1980.

      L’explosion de la dette commencé à partir de 1981, et elle est étroitement liée à 2 facteurs :
      – les politiques de désinflation,
      – et les ralentisserments de l’activité économique, en particulier les récessions.

      Jusqu’en 1973, on tournait avec une inflation d’environ 5% par an. A partir de 1974, on est passé à une inflation de 15% par an.

      Forcément, les taux d’intérêts nominaux dans lesquels ont été placés les bons du trésor émis pendant ces années de forte inflation étaient élevés. Or, à partir des années 1980, quand tous les pays occidentaux se sont engagés dans des politiques de désinflation, cela a mécaniquement déclenché un énorme choc en retour avec une flambée des taux d’intérêt réels, ceux qu’on subit réellement en payant les taux d’intérêts nominalement très élevés d’hier avec des revenus qui ne subissent quasiment plus d’inflation nominale.

      Vous rendez-vous compte du choc que représente le fait de diviser le taux d’inflation par 3 ou 4 ?

      Et par ailleurs, on a continué à augmenter les dépenses publiques sans augmenter à due concurrence les prélèvements pour ne pas étouffer une croissance tendanciellement déclinante. Avec de gros creux pendant la récession de 1993 puis celle de 2009.

        +8

      Alerter
  • JEAN DOREMIEUX // 18.11.2015 à 06h04

    Appel à tous les médecins et professionnels de santé : lire, dans vos ouvrages de référence, les traitements des intoxications aux insecticides organophosphorés et se préparer à cette éventuelle attaque. L’atropine oui; mais surtout toutes les autres possibilités … Que je ne veux pas dévoiler.

      +10

    Alerter
    • Eric83 // 18.11.2015 à 07h59

      Les médias-système ne peuvent pas cacher cet arrêté stupéfiant et sont obligés de communiquer :

      http://www.lemonde.fr/attaques-a-paris/article/2015/11/17/l-armee-appelee-a-la-rescousse-pour-fournir-des-antidotes-aux-gaz-toxiques_4812204_4809495.html

      http://sante.lefigaro.fr/actualite/2015/11/17/24322-samu-se-preparent-risque-dattaque-chimique

      Qu’est-ce qu’ils disent aujourd’hui tous ceux qui clamaient tous en chœur : nous n’avons pas peur ?!

        +4

      Alerter
      • Eric83 // 18.11.2015 à 11h28

        A la lecture de votre commentaire, je pense que vous n’en avez pas saisi le sens. Le terme “taire” était plus approprié que “cacher” pour une meilleure compréhension.

        Vous-même, avant de prendre connaissance de cet arrêté sur ce site, en aviez-vous pris connaissance ?

        Combien de personnes en France lisent le JORF et étaient au courant ?

        Petite question, à tous, sur les gaz neurotoxiques. Est-il à la portée du premier venu d’en fabriquer ? Le cas échéant, c’est très inquiétant pour ne pas dire angoissant.

        Dans le cas contraire, comment des terroristes ne disposant pas d’un Etat – au sens des conventions internationales -, pourraient-il être en possession de gaz neurotoxiques autrement qu’en l’ayant acheté à des Etats en possédant et/ou en fabriquant ???

        Quels sont les Etats potentiellement concernés ?

          +13

        Alerter
        • Jagajaga // 18.11.2015 à 14h00

          Mon commentaire initial a, je crois, été modéré. Légitimement puisque mon “vous me faites rire” était déplacé et je m’en excuse. Je m’agace parfois de l’arrogance de certains sur le thème “on nous cache tout, on nous dit rien, les médias mentent, mais nous détenons la vérité”.

          Pour répondre à votre 1ère question, oui j’en avais connaissance: de la décision de mise à disposition par un ami pharmacien hospitalier, sans vraiment plus de précision (la discussion ayant dérivé sur les armes chimiques), et de l’arrêté lui même par sa mention dans une brève de journal “mainstream” (dimanche ou lundi, probablement dans le live du Monde).
          Je me fais une obligation de survoler le JO une fois par semaine sans avoir le temps de rentrer dans les textes les plus abscons et je connais quand même quelques personnes pour qui une veille juridique assidue est une obligation professionnelle (hauts fonctionnaires, juristes).

          Pour apporter des éléments de réponse à votre dernière question: j’ai lourdement caricaturé dans un autre post en disant qu’un étudiant en 2ème année de chimie pouvait faire du sarin. C’est excessif, mais les étapes et le matériel requis pour une fabrication artisanale sont relativement simples, pour un produit final qui se conserve mal et d’une efficacité moindre (qui reste épouvantable) que la production d’un labo militaire. Pour les autres gaz, neurotoxiques ou autres, ça dépend.

          Plus que ces considérations sur le contrôle qualité, c’est surtout l’administration rapide d’une dose mortelle à un nombre le plus large possible de victimes qui est problématique. Les attaques contre le métro de Tokyo en 1995, n’ont fait “que” 12 morts alors qu’un litre de sarin a été utilisé dans chaque cible et en espace clos.

          Tous les Etats ou presque ont signé et ratifié la convention d’interdiction des armes chimiques (la Syrie en septembre 2013) et s’interdisent donc la production, le stockage, l’acquisition, etc,. des substances visées par la convention. Pour la blague, on retrouve les mêmes que d’habitude dans la liste des non parties: Israel en tête avec la Corée du Nord, l’Egypte, etc.

          En pratique, je doute qu’il faille plus de quelques semaines à la France, la Russie ou aux US pour remettre en route une chaîne de production mais, en théorie, nous n’avons plus de stock.

            +11

          Alerter
          • Eric83 // 18.11.2015 à 16h54

            Je vous remercie pour toutes ces réponses qui intéresseront sans doute nombre de commentateurs.

              +2

            Alerter
  • Patrick Luder // 18.11.2015 à 06h34

    Seul l’amour (aimer son prochain) est capable d’annuler cette escalade de violence autant du côté de la coalition (mot faux car ne regroupe pas l’ensemble des pays de l’ONU) que des rebelles.

    Nous ne sommes pas dans une guerre des religions comme on essaie de nous faire croire, mais dans une guerre de destruction des civilisations => et à ce jeux la France ne joue pas un bon rôle !

    Il ne faut pas confondre non plus DIEU et religion. Je crois en DIEU mais je ne crois pas du tout ni à ma religion ni à mon é(E)glise !

      +10

    Alerter
  • nulnespropheteensonpays // 18.11.2015 à 06h48

    donc ils savent que daesh est en possession de ce type d’arme ils doivent aussi savoir qui les a fourni quand est ce que l’on détruit l’Arabie saoudite et le quatar ? quitte a utiliser la bombe A
    pendant que leurs amis préparaient les attentats , ils étaient sur la cote d’azur il faut les choper et les exterminer que fait estrosi

      +7

    Alerter
    • SEBLEB // 18.11.2015 à 09h04

      Je vis au Qatar depuis un peu plus de un an, et votre réflexion m’inspire quelque questions et remarques :

      Etes vous pour les punitions collectives ?
      Etes vous un adepte du coupable un jour coupable toujours ?
      Etes vous conscient de faire du 2 poids 2 mesures ?

      Oui le Qatar a soutenu des rebelles en Lybie, TOUT COMME NOUS …
      Oui le Qatar a soutenu Al Nosra … TOUT COMME NOUS sauf que eux ils ont arrêté début 2013.
      Oui ils veulent faire tomber Assad, comme nous, même si pas pour les mêmes raisons.

      Un ami s’est laissé raconter par notre ambassadeur qu’un ministre qatari lui avait dit : “On a voulu jouer dans la cour des grands, on s’est pris des baffes de grand” du coup ils se sont calmé et se focalisent sur leurs business et investissements”

      Je me permet de rappeler que le discours officiel Onusien est que le Qatar en tant qu’ETAT a arrêter de soutenir des groupes islamistes pourvoyeurs d’attentats MAIS qu’il ne fait pas assez pour empêcher certains de ses riches citoyens de continuer a arroser des gens pas fréquentables.

      Et bien cela viens de changer, un amendement de code pénal local interdit dorénavant a toute personne de faire des donations a un organisme autre que ceux expressément autorisés par le gouvernement, ceci est a la fois un frein attendu par la communauté international et source de plus de transparence : les organismes étant connus, on pourra vérifier ce qu’ils sont au besoin. Et au vu de leurs ressources technologiques de surveillances high-tech, je suis assez optimiste quand a le mise en application de la chose.

      Puisque j’en parle je souhaiterai ajouter quelques détails :
      – La loi Qatarienne interdit expressément de retenir le passeport d’un employé mais comme partout il y a des patrons pas très a cheval sur le code du travail, et des populations pas bien informées de leurs droits. (on a bien du travail au noir en France personne n’est parfait)
      – Le Qatar fait des efforts vis a vis toujours du droit du travail, des chantiers ne respectant pas la législation relative au temps de travail et autre ont été fermés suite a inspection … plus de cent.
      – Une loi est passée qui impose a toute entreprise de verser le salaire mensuellement a date fixe sur un compte bancaire. Les mœurs locaux en terme de traçage des travailleurs invités me font la aussi croire a une application drastique.

      Par rapport au Wahhabisme : bien que j’apprécie son analyse dans l’ensemble, je suis assez déçu de la manière dont Mr Conesa met l’Arabie Saoudite et le Qatar dans le même panier : Certes la peine de mort existe mais elle n’a pas été appliquée depuis 12 ans maintenant et avant les cas de 2001 et 2003 elle ne l’avait pas non plus été depuis plus de 10 ans. Il n’y a par ailleurs ni a ma connaissance ni vu dans notre presse de flagellations publiques, ni de mains tranchées ici … Rien a voir avec les Saoudiens.
      Les femmes peuvent conduire, les occidentaux peuvent acheter du porc et alcool dans un magasin spécial sous réserve de consommer a domicile uniquement et de ne pas revendre, il y a la liberté de culte moyennant discrétion, le prosélytisme cependant reste interdit.
      Encore une fois rien a voire avec leur grand voisin

      Donc oui il leur reste du chemin a faire mais ils avancent dans la bonne direction, a petit pas. Cela ne peut en être autrement ici. Vu d’Europe on pense qu’un Émir est comme nos monarque d’autrefois, un autocrate libre de faire ce qu’il veut. Non, il n’y a pas de manifs dans la rue comme chez nous mais des négociations et conciliabules de salons. Les Émirs ont déjà du reculer face aux critiques.
      Une grande partie des 20-30 ans (hommes) est allé faire ses études en Europe ou USA et sont prêt a accompagner le changement voir le souhaitent mais les anciens veillent au grain, le respect de l’autorité et des aînés ici est d’un niveau qu’on ne connait plus chez nous depuis longtemps.
      Tenant compte de tout cela, le chemin parcouru est quand même impressionnant d’autant plus si on le compare au voisin Saoudien.

      Donc voila il faut savoir actualiser et circonstancier ses jugement d’une part. D’autre part on ne peux atomiser toute une population pour les errements de quelques uns.

      Bien cordialement.

        +37

      Alerter
      • benoi31 // 18.11.2015 à 09h27

        “Liberté de culte moyennant discrétion”

        Génial cette expression….

          +8

        Alerter
        • SEBLEB // 18.11.2015 à 10h07

          Comparable a la France et ses “signes ostentatoires” même idée, formulation différente.

            +9

          Alerter
          • Astatruc // 18.11.2015 à 10h35

            “Une loi est passée qui impose a toute entreprise de verser le salaire mensuellement a date fixe sur un compte bancaire.”

            Ah, ben, en effet, y a du mieux au Qatar.
            Donc, maintenant, EN 2015, les employeurs qataris sont obligés de payer leurs salariés?y en a qui vont être contents……

            Qatar. Au royaume de l’esclavage moderne

            http://www.courrierinternational.com/article/2013/04/19/au-royaume-de-l-esclavage-moderne

            Ils ont juste un peu de retard.
            🙂

              +3

            Alerter
        • Crapaud Rouge // 18.11.2015 à 11h37

          Et pourquoi pas ? Après tout, la liberté de cul, (passez-moi pour l’expression), n’a jamais impliqué l’exhibitionnisme. Il pourrait fort bien en aller de même pour celle du culte, étant entendu que plus on est pratiquant, plus on est sensible… à celle des autres !

            +4

          Alerter
  • francois marquet // 18.11.2015 à 06h57

    Daesh a du sarin? je croyais que seul Bachar El Assad était possesseur et utilisateur! on nous aurait donc menti….

      +40

    Alerter
    • Delespaux // 18.11.2015 à 08h27

      Des organo phosphorés y en a plein dans les pesticides agricoles ou autres, trop facile…
      Vive le Bio !!

        +10

      Alerter
    • Jagajaga // 18.11.2015 à 08h46

      La fabrication de sarin ou de tabun est à la portée d’un étudiant de 2ème année de chimie, dans une cave avec quelques bricoles en vente libre. La différence entre ce que peut fabriquer Daesh et le stock de Bashar tient à la pureté de l’agent et à la qualité du mode de dispersion.
      Pour faire simple, il y a à peu près la même différence entre les 2 qu’entre la pétoire de chasse de mon grand père et un Fams.

        +2

      Alerter
      • Astatruc // 18.11.2015 à 10h39

        Jagajaga

        “le stock de Bashar”
        euh?vous avez des sources?
        Il semble qu’on sache aujourd’hui que Bashar n’a pas utilisé le sarin mais peut-être savez-vous des choses que nous ignorons?

          +6

        Alerter
        • Jagajaga // 18.11.2015 à 19h20

          @Astatruc: notre échange un peu fleuri a été modéré. Donc je le redis : à aucun moment je n’ai accusé les forces armées syriennes d’avoir fait usage d’armes chimiques.

          Sur “le stock de Bashar” par contre, je m’autorise à insister avec quelques précisions:

          -ces stocks étaient légaux jusqu’à ce que la Syrie signe la convention d’interdiction des armes chimiques, ce qu’elle a fait après avoir placé les dits stocks sous contrôle international. Cela faisait suite à un compromis dont vous vous rappelez sans doute, pris à l’initiative de la Russie, qui s’est traduit par la résolution 2118 de l’ONU.

          – Les autorités syriennes ont transmis un bon gros paquet de documents à l’OIAC (liste des installations de prod et de stockage, inventaire, historique du programme, etc) qui n’ont pas été rendus publics. A ma connaissance, l’OIAC ne le fait jamais mais ces données sont à disposition des Etats signataires.

          – L’OIAC a par contre régulièrement communiqué sur ses missions d’inspection, sur le démantèlement de sites de production et sur la destruction des stocks. Le contenu de ces communiqués n’a pas, à ma connaissance, été contesté, que ce soit par les US, la Russie ou la Syrie. Je leur accorde donc un certain crédit.

          – Sans donner d’inventaire précis, les divers communiqués de presse et rapports publics de l’OIAC ont quand même apporté quelques indications sur les stocks dont Damas disposait, entre autre les précurseurs du sarin ainsi que des munitions nécessaires à son utilisation “optimale”. L’un sans l’autre on aurait pu tenter la version de l’utilisation agricole mais là c’est plus dur… Par contre, je reconnais n’avoir rien vu passer de définitif sur la présence ou la destruction de sarin “fini”.

          – l’appareil de production et les stocks d’AC ont été intégralement neutralisés.

          Encore une fois, j’insiste : à aucun moment je n’accuse l’armée syrienne d’en avoir fait usage. Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit.

            +3

          Alerter
      • Vincent // 18.11.2015 à 11h14

        Il faut rappeler tout de même que :
        – la pétoire de votre grand père tue très bien elle aussi,
        – les stocks d’arme chimiques de l’armée syrienne ont été démantelés

          +3

        Alerter
        • Jagajaga // 18.11.2015 à 12h39

          – Je n’ai pas dit le contraire (encore que … il ne chasse pas de gros, il n’a que du petit plomb. Pour en mourir, il faut être un piaf ou vraiment manquer de pot). Mais elle tuera moins de monde, moins vite et moins loin qu’un fusil d’assaut, ce qui était l’objet de l’analogie.

          – j’aurais effectivement du écrire “stock démantelé” dans un soucis de précision. Mea culpa.

            +2

          Alerter
  • Adriana // 18.11.2015 à 07h10

    Le plus sage serait de déplacer cette rencontre dans un pays hors Europe, Mais non, on préfère mettre la population en danger.
    Sans parler de L’euro 2015 pendant un mois et 1 million de gens venus d’ailleurs ( s’ils en ont le courage après ce carnage).

      +4

    Alerter
    • K // 18.11.2015 à 14h46

      Votre thèse se défend, mais si on commence à annuler des évenements sportifs à la suite des attentats, il faut aussi annuler Rolland Garros, le Tour de France, etc. C’est ingérable.

        +2

      Alerter
  • tchoo // 18.11.2015 à 08h15

    tiens, tiens, je croyais que c’était Assad qui utilisait des gaz toxiques, contre ses islamistes?

      +2

    Alerter
  • François Lacoste // 18.11.2015 à 08h24

    Dans de telles circonstances, il est normal que sur ordre, l’armée fasse son métier qui est aussi de prévoir le pire, il est normal que le ministère de la santé ce soucie de ce genre de possibilité, il est normal que le gouvernement gouverne.

    Mais de qui doit-on avoir le plus peur dans ces circonstances, des risques possibles ou de ceux qui nous imposent la manière de nous en protéger?

      +5

    Alerter
  • Xenophon IV // 18.11.2015 à 08h26

    Ce qui me parait le plus hallucinant c’est qu’il faille un décret pris un catastrophe pour l’usage de ces seringues alors qu’il existe un service de protection civile qui aurait dû organiser sa mise oeuvre depuis fort longtemps. Ces saloperies comme le Sarin, Soman Tabun sont eux en usage depuis la fin de la 2eme Guerre.

      +1

    Alerter
  • interlibre // 18.11.2015 à 08h42

    J’ai eu cette info dans thinkerview, personne n’en parle, pas un journaliste pour demander à Hollande ou un de ces ministres d’arrêter les conneries…
    http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20150421.OBS7664/un-labo-pour-la-mecque-l-inquietant-projet-francais.html

      +4

    Alerter
  • Papy // 18.11.2015 à 09h02

    Ce site est anxiogène …
    Vous voyez bien qu’ils contrôlent la situation !
    Attentats le vendredi, le dimanche on a déjà la photo du commanditaire grâce au téléphone jeté dans la poubelle pas loin du passeport et le mercredi ils lancent l’assaut et attrapent le reste de la troupe avec le commanditaire qui normalement est en Syrie mais qui était là parce qu’en fait c’est un nargueur qui était déjà venu en Grèce. Tout est simple !
    Ce qui est bien avec le djihadiste, c’est qu’il est bête et se fait attraper tout de suite.
    Prenez un Yvan Colonna, s’il avait été djihadiste, ils n’auraient pas mis 4 ans à l’attraper !
    Dupont de Ligonnes, le tueur de Chevalline, pareil ! Ah ben non, on me dit dans l’oreillette qu’ils ne les ont pas attrapés …. 🙂
    S’il faut retenir un point positif à tout cela, c’est que toutes les nations du monde libre vont se rassembler dans une grande coalition guerrière pour trucider daesh… hunger games sort aujourd’hui, n’y aller pas c’est une bouse ! Par contre dans 3 semaines, n’oubliez pas d’aller voter !

      +14

    Alerter
  • Ardéchoix // 18.11.2015 à 09h27

    Pensée du matin chagrin
    Je suis assis sur la face cachée de la lune ,je regarde l’infini lorsque une petite planète bleu apparaît à l’horizon. Quatre fois la taille d’une pleine lune . Elle est minuscule dans cette immensité noir et lumineuse.
    Et sur cette petite pierre bleu un bordel incommensurable.
    ” Petit prince vient on se tire .”

      +9

    Alerter
    • HuguesL // 18.11.2015 à 11h04

      Euh… juste histoire de chicaner: si vous etes sur la face cachee de la lune, vous ne pouvez voir la petite planete bleue (a moins d’etre a “la limite”, car il y a des librations).

        +1

      Alerter
      • Ardéchoix // 18.11.2015 à 11h17

        Vous avez raison , mais le côté noir était plus dans mes pensées .

          +3

        Alerter
  • P. Lacroix // 18.11.2015 à 10h00

    Un peu de culture pour libérer le peuple du joug des polissons.

    https://www.youtube.com/watch?v=eryzp0Pklc8

      +4

    Alerter
  • woilliwoilou // 18.11.2015 à 10h12

    et si on faisait une pétition pour demander que la France coupe ses relations avec les pays du golf ?… A défaut d’obtenir un référendum on pourrait au moins mettre le débat sur la table et les embêter un peu…
    100.000 signatures serrent déjà un bel objectif, et je ne parle pas de la diffusion de questions gênantes…
    Il faut donner à réfléchir aux Français !

      +4

    Alerter
    • Astatruc // 18.11.2015 à 10h46

      ça sert à rien les pétitions,

      “Mercredi 7 octobre, le collectif « Stop Tafta » remettait à la Commission européenne une pétition réunissant plus de 3 millions de signatures de citoyens européens pour réclamer la fin des négociations sur le Tafta. Une proposition rejetée par l’institution européenne.”

      http://www.marianne.net/susan-george-32-millions-signatures-contre-tafta-c-est-premiere-europe-100237158.html

      Quand l’institution européenne dénie à 3 millions de personnes le droit de s’exprimer, on sait que la dictature est en place, bon, elle est déguisée, c’est carnaval.

        +21

      Alerter
  • Tassin // 18.11.2015 à 10h20

    “Selon BFMTV”

    Magnifique!
    La femme qui s’est fait explosée était dans un appartement visé par un assaut du RAID. Je ne pense pas qu’elle portait sa burqa à la maison.

      +1

    Alerter
  • VVR // 18.11.2015 à 11h01

    (réponse a un commentaire qui n’existe plus, désolé)

    Qui fait semblant de ne pas comprendre ?

    Si l’on interdit le burqa et niqab, qu’est ce que ça change ? un pullover un peu ample, un blouson remplacent très bien.

    Pas très pratique en été, j’en conviens, mais dans ce cas un sac à dos, une mallette permettent de transporter plusieurs kilos de tnt sans difficultés.

      +5

    Alerter
    • dupain // 18.11.2015 à 16h30

      C’est comme ça que le terroriste à opéré à Bkk, un bel habit de touriste, un sac à dos, je recule pour prendre 1 ou 2 selfies, et hop..je me barre…. effrayant de simplicité et d’efficacité . Quand comprendrons nous que le terrorisme n’est gérable qu’à sa source et nulle part ailleurs ?

        +7

      Alerter
  • Ced // 18.11.2015 à 12h43

    Bonjour

    40 kg d’uranium (et le reste) dans la nature contre 12 000 tonnes non sécurisées à Fukushima.

    Je me situe déjà assez haut sur l’échelle d’inquiétude quand j’imagine l’horreur que pourrait représenter une attaque chimique localisée.
    Mais, je ne sais pas trop pourquoi, j’arrive encore à relativiser. Peut être une question d’amplitude…

    Si je n’ai pas peur, cela signifie t’il que je n’ai pas de coeur ?
    Le syndrome de l’épouvantail.

      +1

    Alerter
  • Au sud de nulle part // 18.11.2015 à 13h28

    Imaginez le choc ! Tous les leaders du monde libre gazés lors de la COP21. Pour la première fois de l’histoire de l’Humanité les déclareurs de guerre et leur engeance seraient exposés en première ligne dans une guerre qu’ils auraient eux-mêmes déclarée. Et pourquoi pas proposer de supprimer la propriété privée tant qu’on y est. L’HORREUR !

      +6

    Alerter
    • Astatruc // 18.11.2015 à 18h22

      Instaurer un climat de terreur.
      Rien de tel pour vous déstabiliser un pays.
      à qui profite les crimes?

        +4

      Alerter
  • Micmac // 18.11.2015 à 13h47

    Aurons nous le droit de manifester contre la privatisation des barrages qui s’annoncent, sans tomber sous le coup de lois antiterroristes, vu que cette privatisation sera justifier par le financement de la lutte antiterroriste (et qu’il faudra bien équilibrer le budget, sans quoi nos mentors bruxellois ne seront pas contents…)?

    Je vois venir ce genre d’entourloupe gros comme une maison. La lecture du bouquin de Naomi Klein “La Stratégie du Choc” s’impose, pour ceux qui ne l’aurait pas encore fait : les grandes catastrophes sont toujours vues comme de “merveilleuses opportunités” par la vérole néolibérale.

      +14

    Alerter
  • Betty // 18.11.2015 à 14h47

    http://www.ledauphine.com/

    LA QUESTION DU JOUR
    Êtes-vous prêt à renoncer à certaines libertés pour votre sécurité ?
    Merci d’avoir voté.
    oui – 68 %
    non – 32 %
    Total des votes : 9713

      +6

    Alerter
    • TienTien // 18.11.2015 à 17h27

      Selon d’autres médias, les partisans du oui représentent près de 82% !

      Dans la “fabrique du consentement”, tout l’art consiste à faire demander -mieux encore, exiger- aux masses populaires abruties de télé et autres medias aux ordres les bâtons qui les frapperont. Cela fonctionne sans coup férir à chaque fois.
      Pain bénit pour tous ceux qui rêvent de restreindre au maximum nos maigres libertés…

        +2

      Alerter
      • Astatruc // 18.11.2015 à 18h28

        Tien Tien,

        ben surtout après un attentat!
        N’importe quoi le Dauphiné!
        à quoi s’attendait-il?

        C’est plus une question, c’est une demande d’acquièscement.
        les charognes, ils profitent des faits pour nous faire dire ce qu’ils veulent.
        Honteux.

          +2

        Alerter
  • valles // 18.11.2015 à 17h59

    Exceptionnelle figure de style pour Le Monde qui a toujours autant de mal avec Poutine:

    Sur le front syrien, la Russie se cherchait un allié en Occident et elle l’a trouvé dans une France meurtrie par les attentats sanglants du 13 novembre à Paris et à Saint-Denis, et un président mû par « une détermination froide » à mener « une guerre contre une armée djihadiste » responsable de la mort de 129 personnes et de nombreux blessés.

    En gros Hollande est devenu un genre de “Rambo aux oeufs frais” qui, dans une logique de gros bourrin décérébré est prêt à s’amouracher d’un vieil ennemi dans le besoin pour sauver son peuple meurtri… là tu pleures.

    http://www.lemonde.fr/international/article/2015/11/18/pour-poutine-la-france-devient-une-alliee-en-syrie_4812304_3210.html

      +12

    Alerter
  • Homère d’Allore // 22.11.2015 à 10h22
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications