Les Crises Les Crises
19.novembre.201519.11.2015 // Les Crises

Le scandale de la coopération internationale entre les services de renseignement commence à sortir

Merci 26
J'envoie

Qu’en termes choisis ces choses là sont dites… Et zou, quelques bombinettes glissées, mais voyez comme tout est lissé par rapport aux articles originaux, pour ne pas trop déplaire au pouvoir…

On est un peu loin du J’accuse !…

Comme souvent, on observe aussi que tout était public, mais noyé…

Source : A lire en intégralité sur Francetvinfo.fr, 18/11/15

Controverses autour de la coopération internationale entre les services de renseignement

Les attaques du 13 novembre dans la capitale française mettent au jour la mauvaise coordination entre ces services. Ce qui a permis à plusieurs terroristes de franchir les frontières, jusqu’à la France

Cinq jours après les attentats qui ont secoué Paris et tué 129 personnes, de nombreuses questions demeurent autour de la coordination des services de renseignements. Le carnage du vendredi 13 novembre soulève des interrogations sur la capacité des systèmes antiterroristes français à prévoir et à empêcher les attaques sur son sol. Pourquoi les terroristes n’étaient-ils pas mieux suivi ? Qui aurait pu donner l’alerte ? Les services de renseignement sont-ils ralentis par la politique étrangère du gouvernement ? Francetv info revient sur les dysfonctionnements de la communication internationale.

[…]

La zone d’ombre du régime syrien

Mais diable, quelle zone d’ombre est-elle traitée dans le paragraphe suivant ??

On se demande pourquoi ils ne nous aident pas alors que nos dirigeants leur urinent dessus ?

Une autre source cruciale ne transmet plus d’information à la France : la Syrie. Bachar Al-Assad constitue “une partie du problème” de l’instabilité dans le pays, répète sans cesse le président François Hollande. Mais à cause de son isolement, Assad empêche le passage d’informations sur les terroristes qui s’entraînent en Syrie.

OB : Magnifique de novlangue ça…

En octobre 2014, le journal Le Monde faisait état d’une situation tendue entre le ministère des Affaires étrangères et les services de renseignement français. Car tandis que l’Allemagne reprend le dialogue, la France, elle, continue de se montrer intraitable. Tant et si bien que les services français ont tout de même tenté de rétablir discrètement le contact avec les autorités syriennes, provoquant la colère du Quai d’Orsay.

Déjà, fin 2013, Bernard Squarcini, directeur central du renseignement intérieur de 2008 à 2012, pointait du doigt le manque de communication avec le régime, comme le rappelle le journal Marianne : “Comment arrêter les jihadistes français qui partent en Syrie s’il n’y a plus de contacts, plus de négociations ?

Alain Chouet, ancien responsable du renseignement de sécurité à la DGSE et longtemps en poste à Damas, est lui aussi très critique la position de fermeté défendue par le gouvernement. Il explique à Marianne que les services français ont besoin d’une protection diplomatique du régime syrien. “Les Syriens nous demandent : ‘Rouvrez votre ambassade à Damas que vous avez si malencontreusement fermée il y a trois ans. Tous vos petits camarades européens l’ont déjà fait. Serez-vous les derniers ?’ La seule réponse qu’on peut leur faire est que notre ministre des Affaires étrangères n’a pas encore trouvé de chapeau assez digeste pour être mangé…”

“Il va bien falloir faire comme les Américains et aller discrètement à Canossa se mettre d’accord a minima avec les responsables militaires syriens si nous ne voulons pas que l’offensive contre l’Etat islamique tourne à la farce avec des jihadistes qui nous font des bras d’honneur à peine la frontière avec l’Irak passée”, concluait Alain Chouet dans le journal.

“S’il y a un attentat, c’est qu’il y a un problème”

Depuis, la situation ne semble pas avoir beaucoup évolué. En avril dernier, dans un entretien diffusé sur France 2, Bachar Al-Assad parlait de “contacts avec les renseignements français“, tout en insistant “qu’aucune coopération ne pouvait être possible” sans un changement de position du gouvernement français.


Bachar Al-Assad : “des contacts avec la France, mais pas de coopération”

Au vu des attentats de vendredi, la pression est forte pour que la France reprenne les contacts avec le régime du dictateur. Mardi, le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, a été clair : Il est inacceptable de poser des conditions préalables à toute union contre le terrorisme. Il faudra mettre de côté l’idée qu’une vraie lutte contre l’organisation Etat islamique et ses semblables ne peut avoir lieu que lorsque le destin de Bachar Al-Assad aura été décidé” a-t-il affirmé à l’issue d’un échange avec son homologue libanais.

Ces différents éléments pointent l’importance de la cohésion internationale en matière de lutte contre le terrorisme. Les services français, conscients de certains dysfonctionnements, soulignent cependant leurs capacités limitées : “Par définition s’il y a eu un attentat, c’est qu’il y a eu un problème”, conclut Alain Chouet. “Mais bon, on ne reproche pas les feux de forêts aux pompiers… Si vous mettez un pompier tous les cinq mètres dans les forêts de France, vous n’aurez plus de feux de forêts…

Source : Francetvinfo.fr, 18/11/15

Source : A lire en intégralité sur Francetvinfo.fr, 18/11/15

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Bruno // 19.11.2015 à 06h39

Lire cela, avec un sac vomitoire a portee de main.

http://www.lemonde.fr/idees/article/2015/11/18/le-tournant-russe-de-francois-hollande_4812568_3232.html

Le Monde rame comme un malade pour expliquer que Hollande doit avaler sa cravate au sujet de sa russophobie pathologique et devenir l’ami de Poutine. Mais pas trop surtout ! Ce serait mal, car le Maaaaiiiiiitre de Moscoooouuuuu « n’est pas un ange ». Contrairement à Seoud ou Erdogan, qui eux, sont des anges.

Et trois phrases plus loin, la vache, ça le démangeait le gars, il ne pouvait plus se retenir ! Et vlan ! Une belle conclusion russophobe totalement gratuite.
« La raison profonde pour laquelle la Russie est intervenue en Syrie est le désir de Vladimir Poutine d’imposer le retour de son pays dans le jeu des grandes puissances, un rôle qu’il a savouré lundi au sommet du G20 d’Antalya. »
Traite comme un chien il y a un an, tu m’étonnes que Poutine ait eu envie de les voir tous manger dans sa main…
« Il voulait aussi empêcher l’effondrement de la Syrie, afin d’y préserver les intérêts russes. »
Scope du Monde, mesdames et messieurs ! Voici un dirigeant politique qui ose, tenez-vous bien, qui ose préserver les intérêts de son pays ! Non mais quel scandale. Hollande lui préserve les intérêts des USA. C’est mieux !
Et la fin :
« M. Poutine reste un dirigeant figé dans une logique de confrontation avec un Occident qu’il accuse d’avoir trompé la Russie à la fin de la guerre froide. »
On est en pleine réécriture de l’histoire : Poutine agresseur ! Alors que les membres de l’OTAN se baladent partout sur la planète pour lâcher des bombes ou fomenter des coups d’états jusqu’aux portes de la Russie, en Ukraine.

30 réactions et commentaires

  • natoistan // 19.11.2015 à 03h18

    C’est Juppé qui a fermé l’ambassade à Damas je crois non?

    Brillant travail.

    Dire que le trio Sarkozy/Hollande/Juppé ose se présenter pour 2017…

    Ubuesque.

      +65

    Alerter
    • abcinuits // 19.11.2015 à 06h43

      d’autant plus ubuesque qu’ils sont ‘traitres a la patrie’ et complices de crimes de guerre ,suceptibles d’etre traduit devant la CPI , le peuple français semble dormir profondement , puisqu il valide encore de tels individus qui ne représentent pas la nation ,mais seulement le caliquot de leur pseudo parti .
      les partis politiques français sont composés exclusivement de français sans testicules et sans cerveaux , avachis sous la domination européiste-allemande-atlantiste , quand donc le peuple français va -t-il se réveiller de ce trés long sommeil mortifère ?

        +35

      Alerter
      • Eric83 // 19.11.2015 à 09h10

        “…susceptibles d’etre traduit devant la CPI…”

        Nous sommes de nombreux commentateurs sur ce blog à avoir conscience des graves et inacceptables trahisons du peuple français du gouvernement de FH, comme du gouvernement de NS.

        S’informer, commenter, échanger est nécessaire pour comprendre au mieux la situation, mais non suffisant et nous devons agir.

        FH étant à l’abri de poursuites judiciaires jusqu’à la fin de son mandat, quelles sont les voies juridiques possibles pour assigner en justice, notamment, des ministres, pour par exemple, mise en danger du peuple français, non assistance à peuple en danger… ?

        Une plainte avec constitution de parties civiles de centaines ou milliers de personnes, n’aurait-t-elle pas un poids considérable, ne serait-ce que pour obtenir la démission, notamment, de certains ministres ?

        J’ose espérer qu’il y a en France des avocats, révoltés comme nous par nos gouvernants, spécialistes du pénal, courageux, susceptibles de s’attaquer à l’Etat pour défendre le peuple – dont ils font partie et parce qu’ils ne sont pas exemptés des risques d’être victimes d’attentats.

        Trouver les parties civiles ne devrait pas poser de difficultés, trouver le ou les avocats pour élaborer la plainte et assigner, est sûrement plus ardu…
        mais si nous nous sentons réellement concernés, nous le ou les trouverons.

          +29

        Alerter
      • Michel // 19.11.2015 à 09h40

        On comprend mieux pourquoi Sarkozy a balayé d’un coup de plume, de la Constitution, le crime de forfaiture !
        Ils seraient tous bons à passer par les armes !

          +17

        Alerter
        • OFJ // 19.11.2015 à 13h19

          C’est le crime pour haute trahison du chef de l’Etat qui a été enlevé de la constitution de 58, par Sarkozy, avec bien sûr la complicité de Hollande, alors chef de “l’opposition”.

            +16

          Alerter
  • Pierre // 19.11.2015 à 03h40

    La vérité sur les attentats de Paris.2015 [ENG][FR]

    Publiée le 17 nov. 2015
    ACTIVEZ LES SOUS TITRES EN BAS A DROITE DE LA VIDEO.

    https://www.youtube.com/watch?v=tF371UlsZT8

    Ken O’keefe nous donne une explication simple des raisons profondes des massacres du 13 novembre.

    Voici une autre vidéo qui nous explique entre autres le terrorisme intellectuel en France à la lumière de l’attentat de Paris.
    Political author Gearoid O Colmain discusses the Paris attacks with RT International

    https://www.youtube.com/watch?v=85-qpRcUCjU#t=370

      +22

    Alerter
    • jocelin // 19.11.2015 à 14h33

      Isis n’attaque pour l’instant pas Israël car préfère essayer de prendre la Syrie et le Liban avant.

      Et Israêl réussit plutôt bien ses politiques de contre-guérilla.

        +4

      Alerter
  • Bruno // 19.11.2015 à 06h39

    Lire cela, avec un sac vomitoire a portee de main.

    http://www.lemonde.fr/idees/article/2015/11/18/le-tournant-russe-de-francois-hollande_4812568_3232.html

    Le Monde rame comme un malade pour expliquer que Hollande doit avaler sa cravate au sujet de sa russophobie pathologique et devenir l’ami de Poutine. Mais pas trop surtout ! Ce serait mal, car le Maaaaiiiiiitre de Moscoooouuuuu « n’est pas un ange ». Contrairement à Seoud ou Erdogan, qui eux, sont des anges.

    Et trois phrases plus loin, la vache, ça le démangeait le gars, il ne pouvait plus se retenir ! Et vlan ! Une belle conclusion russophobe totalement gratuite.
    « La raison profonde pour laquelle la Russie est intervenue en Syrie est le désir de Vladimir Poutine d’imposer le retour de son pays dans le jeu des grandes puissances, un rôle qu’il a savouré lundi au sommet du G20 d’Antalya. »
    Traite comme un chien il y a un an, tu m’étonnes que Poutine ait eu envie de les voir tous manger dans sa main…
    « Il voulait aussi empêcher l’effondrement de la Syrie, afin d’y préserver les intérêts russes. »
    Scope du Monde, mesdames et messieurs ! Voici un dirigeant politique qui ose, tenez-vous bien, qui ose préserver les intérêts de son pays ! Non mais quel scandale. Hollande lui préserve les intérêts des USA. C’est mieux !
    Et la fin :
    « M. Poutine reste un dirigeant figé dans une logique de confrontation avec un Occident qu’il accuse d’avoir trompé la Russie à la fin de la guerre froide. »
    On est en pleine réécriture de l’histoire : Poutine agresseur ! Alors que les membres de l’OTAN se baladent partout sur la planète pour lâcher des bombes ou fomenter des coups d’états jusqu’aux portes de la Russie, en Ukraine.

      +101

    Alerter
    • Bruno // 19.11.2015 à 07h27
    • oz // 19.11.2015 à 09h04

      Cet edito du Monde est orwellien. On les imagine se poser le probleme suivant: comment faire avaler aux e/lecteurs ce soudain revirement, l’alliance avec le diable en personne, le “maitre du Kremlin”? Un des plumitifs a eu l’idee de genie: on va affirmer que c’est Poutine qui a tourne casaque, et qu’il a besoin de Hollande, et que maintenant soumis, il bombarde enfin l’EI. Le Monde est un torchon meprisable, qui meprise ses lecteurs.

        +29

      Alerter
    • luc // 19.11.2015 à 09h39

      ce qui est scandaleux, c’est qu’en tant que journaliste, dire que hollande a besoin de poutine parce que l’armée russe est puissante… franchement…

      hollande est pourtant appuyé par les usa depuis un an n’est-ce pas, usa dont l’armée est bien plus puissante que celle des russes

        +1

      Alerter
      • Michel // 19.11.2015 à 09h48

        Faux ! Technologiquement, les russes sont beaucoup plus avancés que les américains et l’OTAN réunis. D’ailleurs un général en retraite américain a fait allusion à ce problème !

          +19

        Alerter
        • humdebut // 19.11.2015 à 09h50

          Pouvez vous sourcer svp?

            +4

          Alerter
          • sg // 19.11.2015 à 21h14

            Recherchez les infos sur les missiles ballistiques russes, vous aurez vos infos (et vous trouverez aussi nombre de cris d’alarmes des officiels US appelant la Russie a arrêter le développement de ces missiles).

              +2

            Alerter
        • Scytales // 19.11.2015 à 11h02

          Autant je suis scandalisé par l’hystérie russophobe qui est manifestement imposée à nos médias de masse (je peux écire « manifestement imposée » parce que tous les médias emploient à l’égard de la Russie le même langage, ce qui constitue la preuve qu’ils se conforment à un mot d’ordre), autant j’appelle à la prudence ceux qui se laissent aveuglés par leur fascination pour la force russe.

          Il suffit de compter le nombre de milliards de dollars de budget et aussi de soldats, d’avions, d’hélicoptères, de missiles, de satellites, de véhicules, de sous-marins, de porte-avions, etc, du coîté américain et du côté russe et ensuite le _nombre d’années_ (l’âge) des matériels militaires de l’un et de l’autre pays pour mesurer que les Etats-Unis d’Amérique demeurent bel et bien la plus grande puissance militaire que l’histoire ait jamais connue, tant sur le plan quantitatif que qualitatif (technologique).

          Ce rapport de force ne veut pas dire que la Russie n’est pas une grande puissance militaire, capable de tenir les Etats-Unis d’Amérique en respect (elle le peut ne serait-ce que par « le pouvoir égalisateur de l’atome » selon l’expression consacrée, mais aussi par sa force de disuasion conventionelle, cela ne fait pour rmoi aucun doute).

          D’une manière générale, il existe en France une forme une autre forme d’aveuglement à l’égard de la Russie, à l’inverse de la fascination à laquelle cède Michel, un aveuglement fondé sur une analyse dogmatique de l’état de le Russie. On ne veut pas voir en France une réalité historique pourtant constante depuis Pierre le Grand, environ trois siècles, et encore plus marquée depuis la fin de la Seconde guerre mondiale : la Russie a toujours été une grande puissance régionale en Europe et depuis 1945, on peut même dire que la Russie est la plus grande puissance en Europe. Seule la période Eltsine correspond réellement à une éclipse de la puissance russe, mais cette période a été une anomalie dans le cours de l’Histoire et, comme toute anomalie, elle n’a pas durée bien longtemps. La puissance relative de la Russie par rapport aux autres Etats européens est une réalité devant laquelle il va bien falloir un jour que nos dirigeants, nos concitoyens ouvrent les yeux si l’on ne veut pas que le France persiste à adopter des politiques extérieures inadaptées aux réalités des rapports de puissance et se fourvoie dans des impasses au bout desquelles elle se casse la figure sur un mur.

          Nos médias de masse n’aident pas à adopter une approche rationnelle de la relation à la Russie. Avez-vous remarqué le champ lexical que tous les journaliste, à la télévision, la radio, dans les journaux, emploient pour parler de la confirmation officielle que l’Airbus détruit au-dessus du Sinaï a été sujet d’un attentat ? La Russie « admet », la Russie « reconnaît ». J’ai même entendu ce matin, vers 7 h 10, sur France Culture un journaliste dire que la Russie « a avoué » que l’avion avait été victime d’un attentat terroriste. Tous ces mots, on les emploie usuellement pour désigner des déliquants qui passent aux aveux. Ces mots ne sont pas choisis et repris en choeur par tous les journalistes des médias de masse au hasard. Il s’agit de mots infamants pour la Russie. Avez-vous également remarqué que tous les journalistes des grands médias disent que M. Poutine a ordonné à « sa » marine de coopérer avec la France ? Comme si le président russe était propriétaire de la flotte de son pays, alors que M. Poutine n’est que le chef de l’Etat russe et que la marine est celle de la Fédération de Russie. Là aussi, le champ lexicale employé n’a d’autre but que de déniger la Russie en lui donnant l’image d’une vulgaire république bananière.

          Tout cela est fait délibérément. Ce rideau de fumée est un obstacle qui nous empêche de voir la Russie du XXIème s. et la réalité de ce qu’elle représente aujourd’hui et représentera à l’avenir.

            +28

          Alerter
          • luc // 19.11.2015 à 12h01

            désolé mais moi aussi je pense (suppose) que la russie est plus avancée technologiquement que les usa,

            mais c’est technologique seulement, il y a aussi à prendre en compte le volume de bombes effectivement

            les occidentaux ont un blocage au niveau scientifique (universitaire notamment) que n’ont pas les russes, et ça aide…

            cela parce qu’il y a une propagande féroce en occident pour rendre les gens matérialistes capitalistes et athées, qui touche tous les domaines et notamment la science académique

            l’occident typiquement ne donne aucun pouvoir à la pensée par exemple, elle en admet uniquement un très timidement en physique quantique et en psychologie… alors que ce n’est pas le cas en russie

            les russes qui ont pu faire beaucoup de progrès en étudiant les champs de torsion par exemple, alors que c’est sensé ne pas exister du coté occidental…

              +3

            Alerter
          • Crapaud Rouge // 19.11.2015 à 12h48

            Il suffit de compter le nombre de milliards de dollars de budget et aussi de soldats, d’avions, d’hélicoptères, de missiles, de satellites, de véhicules, de sous-marins, de porte-avions, etc, du coîté américain (…)” : bien plus puissants, certes, mais d’une puissance diluée dans l’espace. Il n’est pas du tout sûr que les US pourraient “rejouer” la 1ère guerre du Golfe… Ils ont un pied-à-terre dans tous les pays du monde, mais pour y faire quoi au juste ? Des opérations d’intimidation et de basse police. Quoiqu’il en soit, les Russes semblent capables de faire beaucoup mieux avec beaucoup moins.

              +9

            Alerter
            • Scytales // 19.11.2015 à 13h09

              Je suis tout à fait d’accord avec, mais cela n’a rien à voir avec le sujet de la prétendue avance technologique russe sur lequel je réagissais.

                +1

              Alerter
    • Lysbethe Lévy // 19.11.2015 à 10h59

      Vous oubliez sur cet article la narrative inversée sur les projets russes clairs depuis le début et ceux des français qui ont misé sur le “mauvais cheval” toute honte bue :

      http://www.lemonde.fr/idees/article/2015/11/18/le-tournant-russe-de-francois-hollande_4812568_3232.html

      “”Editorial du « Monde » Quelle rapidité ! A peine le président François Hollande avait-il annoncé, lundi 16 novembre devant le Parlement réuni en Congrès à Versailles, son intention de former une coalition internationale contre l’Etat islamique (EI) – impliquant par là un rapprochement avec Moscou –, que la Russie, à son tour, changeait de pied pour s’inscrire dans cette nouvelle configuration.

      Moscou a commencé par reconnaître officiellement ce que tout le monde savait, mais que le président Poutine refusait de dire à ses propres concitoyens : l’avion de ligne russe qui avait explosé en vol au-dessus de l’Egypte le 31 octobre, provoquant la mort des 224 personnes à bord, a bien été la cible d’un attentat. Cet attentat avait été revendiqué par l’EI. Désormais, Moscou, comme Paris, peut arguer de la légitime défense pour agir militairement contre l’EI en Syrie.

      Puis, le chef du Kremlin a donné l’instruction aux forces armées russes de se coordonner « en tant qu’alliées » avec les forces françaises sur le théâtre de guerre syrien. Enfin, loin du Moyen-Orient mais sur un sujet crucial pour les relations russo-occidentales, la Russie a offert de restructurer, sous conditions, la dette de 3 milliards de dollars de l’Ukraine, dont elle exigeait jusqu’ici le remboursement le 6 décembre.””

      C’est effarant de lire cela, c’est Hollande qui dirige la Russie et non la Russie qui a finit par forcer la main a la France sur la Syrie !!! Cocorico !!

      Je suis sidérée, que ce pays reste encore “droit dans ces bottes alors qu’il a les pieds dans la merde” ! comme disent les belges du “coq gaulois”.

      Juste pour figurer que l’élite de ce pays reste orgueilleuse, de la “race” des vainqueurs, colonialiste à souhait ne voulant pas reconnaitre ces torts, surtout quand les droits de l’homme sont amplement détruits avec le nombre de victimes énorme par leur faute et leur désir de se tailler des croupières dans la Syrie, comme aux beaux temps des colonies.

      Face à une Russie logique, patiente et non colonialiste, que l’on considère encore comme un pays de “péquenots”, de valais, tout juste bon pour faire la parade.

      “En tant que française je me désolidarise de la France, orgueilleuse et perchée sur ces ergots, sur un tas de fumier “” …

        +18

      Alerter
  • Milsabor // 19.11.2015 à 08h28

    L’hostilité de Laurent Fabius à l’égard de Bachar Al Assad relève de la pathologie, pas loin du délire de persécution paranoïaque. Quand F Hollande va-t-il le mettre en invalidité ?

      +27

    Alerter
    • Bruno // 19.11.2015 à 09h40

      Jamais. Hollande est atteint de la meme maladie.

        +18

      Alerter
    • lvzor // 19.11.2015 à 09h43

      Fabius comme Hollande, pas de délire, juste l’expression de la volonté des commanditaires. Il justifient leur poste.

        +20

      Alerter
  • Tonton poupou // 19.11.2015 à 09h52

    Le cancer ne date pas d’aujourd’hui et ce ne sont là que les dernières métastases.
    Qui a contribué à la création des Talibans, d’Al Qaïda, qui a livré des armes aux groupes libyens et syriens, qui a déclaré que “le front Al Nosra fait du bon boulot en Syrie” que les islamistes tchétchènes étaient des “combattants de la liberté” que le prise de Raqa par l’EI ” était la première capitale provinciale à être « libérée » par les rebelles syriens” qui a diabolisé Saddam Hussein (le chimique !), Kadhafy (kadhafou !), Bachar Al Assad (le boucher !) des dictateurs ….. « assassin qui ne mérite pas d’être sur terre ! » ????????? etc etc ……. On ne peut pas s’accommoder des causes et s’affliger des conséquences. On ne peut pas pleurer les victimes du terrorisme à Paris et soutenir les terroristes en Syrie ainsi que leur livrer des armes ! La France doit faire son examen de conscience et réexaminer sa politique étrangère. Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis.

      +15

    Alerter
  • Mil // 19.11.2015 à 10h31

    “Le scandale commence à sortir”
    Ou pas, il semblerait que les attentats aident à faire passer la “démocratie francaise” en régime ultra-communiste 2.0 ,
    http://www.bfmtv.com/politique/attentats-de-paris-des-deputes-deposent-un-amendement-pour-controler-la-presse-931226.html

      +4

    Alerter
  • Mil // 19.11.2015 à 10h34

    Et aussi pour le plaisir, une petite note de Valls, juste pour vous prévenir que les attentats n’ont pas servi à restreindre vos libertés…
    http://www.lemonde.fr/attaques-a-paris/article/2015/11/19/manuel-valls-d-autres-libertes-ont-ete-ou-peuvent-etre-temporairement-limitees_4813029_4809495.html

      +1

    Alerter
  • Xavier // 19.11.2015 à 10h57

    “Publié mais noyé”, de la connaissance du fonctionnement du cerveau par les stratèges et de l’art du streaming par les médias… pas pour le bénéfice des peuples.

    Pour ceux qui se demandaient encore à quoi peuvent servir Facebook, Twitter, les portails, etc.

    A n’autoriser la “sortie” que de l’info des puissants.

      +2

    Alerter
  • Lysbeth Lévy // 19.11.2015 à 20h25

    Scoop ! arrêt-sur-image fait une émission sur les “théories du complot ” et parle de la faille relevé par Yves Kerdriel : http://www.arretsurimages.net/chroniques/2015-11-19/Conspirations-la-bonne-longueur-de-pincettes-reste-a-inventer-id8231 sur le deuxième point il parle du blog d’Olivier sur ces failles ou la France “n’a pas accepté les renseignements” de la Syrie : “Deuxième exemple. Le directeur de Valeurs Actuelles, Yves de Kerdrel, assurait hier matin que son journal allait publier, aujourd’hui jeudi, une interview de l’ancien patron de la DCRI, Bernard Squarcini, selon laquelle le gouvernement français aurait refusé, en 2013, de recevoir des services de renseignement syriens une liste des djihadistes français en Syrie. L’extrait était aussitôt relevé et isolé par le blog d’Olivier Berruyer.

    Ce n’est évidemment rien de plus que la parole de Kerdrel, reprenant celle de Squarcini, toutes deux, pour de multiples raisons, à prendre avec des pincettes. Et même s’il était vrai qu’une telle démarche eût été faite auprès de Squarcini, cela ne préjugerait en rien de la valeur et de la fiabilité des renseignements ainsi recueillis””.

    a suivre bien sur, ça promet sur le site !

      +1

    Alerter
  • Loxosceles // 19.11.2015 à 23h15

    Mais à cause de son isolement, Assad empêche le passage d’informations sur les terroristes qui s’entraînent en Syrie.

    OB : Magnifique de novlangue ça…

    C’est même de la double-pensée, plus exactement. Deux propositions contradictoires qui, au lieu de s’annuler, se renforcent, au moins dans les esprits endoctrinés.

      +1

    Alerter
  • Steve // 20.11.2015 à 10h56

    Les informations ont manifestement bien circulé puisque Israël, l’Irak, la Turquie et l’Algérie ont averti la France. Et elle, qu’a-t-elle fait pour éviter cela?

    http://www.mondafrique.com/attentats-de-paris-le-drs-algerien-avait-prevenu-la-dgse/

    A ce niveau, il y a plus que des dysfonctionnements car la Turquie a donné le nom du kamikaze deux fois et l’Algérie, qui est infiltrée dans les rangs de Daesh, une fois de plus. Cet homme au moins aurait donc dû être suivi à la trace jusqu’aux attentats. Pourquoi cela n’a-t-il pas été fait?

      +1

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications