Les Crises Les Crises
17.novembre.201517.11.2015 // Les Crises

« Nous n’avons aucune vocation à nous mêler de ce qui ne nous regarde pas !» – Yves Bonnet, ancien patron de la DST

Merci 6
J'envoie

Intervention de Yves Bonnet, ancien préfet et ancien chef de la DST dans les années 80 sur le plateau de C dans l’air le 8 octobre 2012.

Il explique d’une part les modes opératoires pour quadriller les foyers terroristes, puis d’autre part l’alliance trilatérale entre les USA, l’Arabie et le Qatar dans le financement massif des groupes djihadistes en Afrique, au Proche-Orient et en Occident.

Emission « C dans l’air », diffusée le 8 octobre 2012 sur France 5

Transcription des interventions de Yves Bonnet, ancien Préfet et ancien Directeur de la DST (Direction de la Sécurité du Territoire) :

Autre intervenant (non identifié) : … Je ne crois pas qu’on soit encore menacés par une prise de pouvoir de force ; c’est plus occulte que ça. Encore une fois, tout ce qui est très très visible, et relativement facile à cadrer

YB : Sauf qu’il y à tout de même une propagande salafiste ; il faut quand même appeler un chat un chat : Il y en à deux qu’il faut citer, parmi les pays étrangers : le Qatar et l’Arabie Saoudite ! Ils ne se contentent pas seulement de payer les footballeurs du Paris St Germain, mais quand je vois le Qatar se préoccuper de la situation dans nos banlieues, de quoi se mêlent-ils ? C’est une grande démocratie, le Qatar ?

Présentateur : Yves Bonnet, excusez-moi, vous avez des éléments qui tendent à prouver, par exemple, que les cinquante millions d’euros que la Qatar vamettre, effectivement, dans le développement d’un certain nombre de projets dans les banlieues françaises va aller au financement du terrorisme ?

YB : Comme vous le savez, j’ai été Préfet ; je trouve absolument intolérable qu’un certain nombre de pays étrangers viennent s’occuper de la situation de nos banlieues. C’est à nous de le faire !

Présentateur : C’est une position de principe, mais sur le financement de ces groupes, est-ce qu’on est capables de dire qu’il y à des pays étrangers qui financent des petites cellules ?

YB : Mais attendez ; et l’Arabie Saoudite ? Quelle est la tolérance religieuse de ces pays ? Ce sont des pays qui sont la négation même de l’expression démocratique. Et ce sont ces pays qui viennent s’occuper de nos affaires ! Il y à une propagande salafiste, et tout le monde sait aujourd’hui que la propagande salafiste, mais pas seulement en France, dans les pays de l’Afrique sub-saharienne, est payée par l’Arabie Saoudite et le Qatar. Je pense tout de même qu’il faut que nous posions le problème de façon assez claire avec ces pays qui se prétendent nos alliés, nos amis.

Animateur : Donc le Qatar est un « faux-nez », d’une certaine manière, pour des gens qui ont envie de financer le terrorisme en France ?

YB : Ah ça, je suis incapable de vous le dire…

Animateur : Il est plus compliqué, en France, de surveiller et d’infiltrer des groupes comme celui qu’on vient de démanteler, ou de surveiller et infiltrer les groupes qui étaient responsables, par exemple, dans les années 80 des attentats à Paris ? Est-ce que ça a rendu le métier de surveillance et de renseignement plus difficile ?

YB : C’est-à-dire que le champ n’est pas exactement le même ; aujourd’hui on a un champ qui est pratiquement illimité dans la mesure où c’est l’ensemble de la population qui serait susceptible d’être concerné, alors qu’autrefois le champ était relativement plus restreint.

Animateur : Vous voulez dire que c’est aujourd’hui une aiguille dans une botte de foin ?

YB : Exactement ! Mais ce que je voudrais dire aussi, si vous me permettez de donner un petit coup de projecteur de plus haut, c’est que nous sommes, nous qui sommes une démocratie en train « d’assimiler », en quelque sorte, par ce vieux processus français, des populations nouvelles – qui sont des populations musulmanes et qui, globalement, ne posent pas de problèmes – nous sommes au confluent de deux grandes stratégies : Il y à eu la stratégie américaine de démolition de tous les régimes arabes laïcs. Ca a été fait systématiquement, on voit les merveilleux résultats, avec, je me permets de vous le dire quand même, le problème des chrétiens d’Orient, dont personne ne parle, qui ont disparu ou sont en train de disparaître d’Irak, qui vont disparaître de Syrie… Moi je suis désolé, je ne vois pas on ne prêterait pas aussi attention [à eux ?]. Je pense qu’il y à là aussi un gros problème qu’il nous faut [prendre en compte ?]. Donc il y à cette stratégie américaine, la démolition des régimes arabes laïcs, suspectés d’entretenir des relations plus ou moins sympathiques avec l’union soviétique. Ce sont quand même les américains qui ont fabriqué Al Qaeda, je suis désolé, c’est là un fait qui n’est plus contesté par personne…

Animateur : Ils ont financé les talibans face à l’union soviétique en Afghanistan.

YB : Absolument. Deuxième chose, il y à cette stratégie des pays du golfe qui est de faire monter le salafisme, de le répandre un peu partout. Je pense que nous sommes bien d’accord ; je dis au passage que le terme « d’antisémite » ne me convient pas du tout, parce que les arabes sont des sémites, et que vous avez les deux tiers des juifs qui ne sont pas sémites ; enfin passons, parlez plutôt de « judéophobie ».

Ces deux politiques ont convergé, parce que ces deux pays du golfe, en particulier le plus puissant , est l’allié indéfectible des Etats-Unis ; et nous sommes pris dans cet espèce de maelström, où nous essayons de préserver notre identité, notre démocratie, avec beaucoup de difficultés, mais il ne faut pas non plus jeter le bébé avec l’eau du bain, et je pense tout de même que nous sommes dans une société qui est en voie d’apaisement sur le plan de la vie entre communautés. Et je pense que vous êtes d’accord avec moi…

Animateur : Si vous le voulez bien , on passe aux questions SMS : un auditeur demande : »La France ne peut-elle pas refuser cet argent étranger ? » On pensait à l’argent du Qatar ; est-ce que parmi les missions de la DST, DCRI aujourd’hui, il est question de tracer l’argent étranger et de voir où il va ? Y compris quand il arrive avec le visa du gouvernement français ?

Louis Caprioli (conseiller du groupe GEOS – ancien de la DST) : Si cet argent arrive du Qatar, il est totalement blanc ; il va être déposé dans des banques françaises, gérées par, je sais pas, une banque spécialisée dans l’aide aux PME, on peut penser que tout ça est clair. Mais cet argent arrive effectivement suite à la vente de gaz, de pétrole…

Animateur : En poussant volontairement plus loin, peut-on imaginer dans une banlieue une levée d’impôt révolutionnaire islamiste, auprès de ces chefs d’entreprise ? Est-ce que vous l’avez vu ?

LC : Non. Je l’ai vu dans la mouvance kurde, le PKK oui, je peux vous dire qu’ils rackettaient les gens.

YB : je pense qu’il faut être très prudent sur certains versements de fonds. Tout le monde sait aussi que certaines mosquées sont financées par l’Arabie Saoudite ; vous me demanderez combien d’églises chrétiennes, sans même parler des synagogues, sont construites [dans ces pays du golfe ?]


Toujours en 2012, il indique dans la dépêche du midi :

YB : On n’ose pas parler de l’Arabie Saoudite et du Qatar, mais il faudrait peut-être aussi que ces braves gens cessent d’alimenter de leurs fonds un certain nombre d’actions préoccupantes.

La Dépêche : Comment jugez-vous ce tapis rouge qu’on déroule devant le Qatar en France ?

YB : Personnellement, je suis très choqué. Il va falloir un jour ouvrir le dossier du Qatar car là, il y a un vrai problème. Et je me fiche des résultats du Paris Saint-Germain.

 

 


Sa réaction après le 13/11 :

« Nous n’avons aucune vocation à nous mêler de ce qui ne nous regarde pas !»

Source : Algérie patriotique, M. Aït Amara, 14-11-2015

Yves Bonnet : «La France n’a pas à s’immiscer dans les affaires des autres pays». D. R.

Algerie patriotique: Une série d’attentats sans précédent vient d’avoir lieu à Paris. Comment expliquez-vous qu’une action terroriste d’une telle envergure ait pu se dérouler au cœur de la France ?

Yves Bonnet : Ce genre d’attaque est relativement facile à concevoir et organiser. L’assaillant a un coup d’avance sur le défenseur. Quels que soient les dispositifs défensifs, ils pèchent nécessairement par leur caractère statique. En fait, on ne combat et on ne peut prétendre gagner qu’en passant à l’offensive, en identifiant les réseaux et en les démantelant. Le plan Vigipirate ne sert à rien.

Les autorités françaises ont décidé de fermer les frontières terrestres quelques jours avant la survenue des attentats. Est-ce à dire qu’elles redoutaient une telle action et qu’elles étaient informées que quelque chose se préparait ?

La fermeture des frontières était prévue dans le cadre d’une sécurisation avant le Sommet de Paris. Mais ce genre de mesures est lacunaire et ne peut que générer un sentiment de sécurité aléatoire.

Comment la France va-t-elle réagir concrètement après cette vague d’attentats meurtriers ?

Je ne sais pas ce que le gouvernement décidera, à part une augmentation des moyens humains, techniques et réglementaires. Cela ne suffira pas. Les mesures à court terme ne peuvent résoudre des problèmes devenus structurels. En revanche, des mesures à long terme comme un renforcement de la coopération avec les services amis – et je place l’Algérie au premier rang de ceux-ci – et le rétablissement du service militaire sont des armes de bon rapport. Il va falloir être patient et tirer, sur le plan de notre diplomatie, des enseignements définitifs : la France n’a pas à s’immiscer dans les affaires des autres pays, comme nous l’avons fait en Libye. Elle doit, par contre, bien choisir ses partenaires et ses amis.

L’armée française a, depuis longtemps, prévu un plan pour faire face à ce genre de situation. Jusqu’où ira Hollande dans la mobilisation des forces armées, selon vous ?

Notre armée est devenue une armée de professionnels. On ne peut donc en augmenter rapidement les effectifs. La seule solution consiste à établir un service de conscription.

Y a-t-il une menace sur les libertés et la démocratie dans le sillage des mesures draconiennes que le pouvoir va prendre pour faire face à cette guerre ?

Oui. Il ne faut pas tomber dans le piège de l’illégalité ni des mesures d’exception. Les Français eux-mêmes ne le comprendraient pas.

Ces actes terroristes vont-ils aggraver la dichotomie dans la société française ou, au contraire, souder les Français pour prévenir un déchirement intercommunautaire dont seraient victimes les Français de confession musulmane ?

Il n’y a pas de «Français musulmans» ; il n’y a que des Français ou des résidents en France qui acceptent nos lois. Je connais le courage avec lequel les Algériens ont abordé et subi la guerre qui leur fut imposée. Je souhaite que mes compatriotes soient également responsables sans tomber dans le faux prétexte de la xénophobie.

Comment protéger à la fois les Français de la menace terroriste et la communauté musulmane d’éventuelles représailles ?

Les droits sont les mêmes pour tous. Je milite pour un rétablissement du service militaire qui ressouderait la communauté au-delà des origines ou des religions.

La France doit-elle poursuivre sa politique interventionniste en Syrie, en Libye, au Sahel, en Ukraine, etc. ou devrait-elle plutôt revenir à la politique de non-ingérence prônée par Chirac ?

Il ne faut pas tout mélanger. La France a raison d’intervenir en Afrique subsaharienne et elle ne peut d’ailleurs faire autrement puisqu’elle est liée à ces Etats par des accords d’assistance et de coopération. En revanche, elle doit s’abstenir d’intervenir comme elle le fait en Libye ou failli le faire en Syrie. Nous n’avons aucune vocation à nous mêler de ce qui ne nous regarde pas !

Propos recueillis par M. Aït Amara

Source : Algérie patriotique, M. Aït Amara, 14-11-2015

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Sébastien // 17.11.2015 à 10h44

Les banlieues sont également très prisées des Américains, il ne faut pas l’oublier. Un petit topo sur les officines directement sponsorisées par les agents Smith et autres dîners d’ambassadeurs qui invitent des futurs leaders dans un de leurs innombrables “think-tanks” atlantistes ne serait pas de trop.
Et pourquoi cet invité ne met pas les pieds dans le plat et ne va pas jusqu’au bout? Le Qatar et l’Arabie Saoudite sont des bases américaines.
Il ne suffit pas balancer deux ou trio vérités mais proposer des solutions: sortir de l’OTAN et de l’Union Européenne (ce que tous les mouvements de gauche sponsorisés refusent).
Le problème de ce genre d’émission est de permettre de faire croire aux gens qu’il existe une liberté d’expression et une opposition. Mais, quand vous regardez ces émissions, vous vous dites toujours, et on vous dira toujours à la fin: “Mais qu’est-ce qu’il faut faire alors? Qu’est-ce qu’on y peut?” C’est précisément la technique d’ingénierie sociale qui est voulue, car une critique ou la présentation d’une problématique ne règle jamais rien. Quand on s’arrête à mi-chemin au dessus du vide, la seule chose qui se produit, c’est que vous vous écrasez. Soit on fait tout le chemin, soit on ne va nulle part.
Il ne faut pas prendre ces désirs pour la réalité. Nos dirigeants actuels ne nous obéiront jamais. La démocratie telle qu’on nous la présente se résume à “cause toujours”. Et on continue à croire que nos incantations vont modifier quoi que se soit du réel.

33 réactions et commentaires

  • Christian Durante // 17.11.2015 à 10h14

    Au moins, les derniers attentats à Paris auront permis à certains de dire certaines vérités, certaines évidences qui étaient jusqu’à là soigneusement gommées par nos chers médias et nos gouvernants.
    Entendre enfin dénoncer le Qatar et l’Arabie saoudite comme pays ennemis est un premier pas vers une prise de conscience en France. Il est plus facile de se battre contre un ennemi bien défini que contre un pasdamalgame !
    A suivre

      +37

    Alerter
    • Zahir // 17.11.2015 à 13h04

      Très juste je dirais même qu on a plus les je suis Charlie impératifs et inconditionnels non cette fois ci j ai le sentiment que la politique commence à reprendre sa place la diplomatie, la stratégie doivent prévaloir à commencer à mon sens virer Fabius et infléchir les positions

        +5

      Alerter
  • Sébastien // 17.11.2015 à 10h44

    Les banlieues sont également très prisées des Américains, il ne faut pas l’oublier. Un petit topo sur les officines directement sponsorisées par les agents Smith et autres dîners d’ambassadeurs qui invitent des futurs leaders dans un de leurs innombrables “think-tanks” atlantistes ne serait pas de trop.
    Et pourquoi cet invité ne met pas les pieds dans le plat et ne va pas jusqu’au bout? Le Qatar et l’Arabie Saoudite sont des bases américaines.
    Il ne suffit pas balancer deux ou trio vérités mais proposer des solutions: sortir de l’OTAN et de l’Union Européenne (ce que tous les mouvements de gauche sponsorisés refusent).
    Le problème de ce genre d’émission est de permettre de faire croire aux gens qu’il existe une liberté d’expression et une opposition. Mais, quand vous regardez ces émissions, vous vous dites toujours, et on vous dira toujours à la fin: “Mais qu’est-ce qu’il faut faire alors? Qu’est-ce qu’on y peut?” C’est précisément la technique d’ingénierie sociale qui est voulue, car une critique ou la présentation d’une problématique ne règle jamais rien. Quand on s’arrête à mi-chemin au dessus du vide, la seule chose qui se produit, c’est que vous vous écrasez. Soit on fait tout le chemin, soit on ne va nulle part.
    Il ne faut pas prendre ces désirs pour la réalité. Nos dirigeants actuels ne nous obéiront jamais. La démocratie telle qu’on nous la présente se résume à “cause toujours”. Et on continue à croire que nos incantations vont modifier quoi que se soit du réel.

      +50

    Alerter
    • Sébastien // 17.11.2015 à 10h58

      Je me permet d’ajouter un élément essentiel. Il faut tout de même se poser la question de savoir quel peut bien être le but du Qatar et l’Arabie Saoudite de “salafiser” la France. Ça n’a aucun sens. Ces pays n’ont pas une seule seconde l’intention de prendre le pouvoir ici ou de nous envahir. Ce ne sont pas leurs lobbies qui sont à Bruxelles ni leur discours qui sont pro-mondialistes et pro-migrants. Ils ont du pétrole, des Rolls en or, ils sont aussi salafistes que je suis Martien. Il s’agit d’une bande de voyous sadiques, une mafia sans foi ni loi, c’est le cas de le dire.
      Donc continuer d’afficher ce discours avec un prisme religieux, alors que tout ce qui compte là-dedans c’est le dollar et les putes (autant être cru- pas étonnant que les racailles se salafisent, n’est-ce pas? Qui se ressemble, s’assemble).
      Le petro-dollar qui arrose tout ce merdier, excusez-moi, ne se trouve pas à Ryad mais à la Federal Reserve de New-York.
      Donc je refuse d’engager le moindre débat sur l’Islamisme, le salafisme où le Jihad sur lesquels je ne connais rien comme la plupart des gens qui en parle sur les plateaux. Dans ce cadre politique, je m’en contre-fiche, tous ces mouvements remplis d’idiots utiles ou naïfs ne sont que le cache-sexe du pouvoir impérial.
      Monsieur Bonnet possède des éléments de réflexion intéressants mais très secondaires. Il faut que quelqu’un ai une vision élevée et global des problèmes. Ecoutez Poutine ou Chavez qui ont une vision de chef d’Etat, pas de petits bureaucrates.

        +36

      Alerter
      • Julie // 17.11.2015 à 12h19

        Pourquoi salafiser les musulmans de France? pour se sentir moins seuls (et rester au pouvoir plus longtemps), ainsi qu’ils l’ont fait en Indonésie, Afrique, Moyen-Orient etc. Il s’agit d’une secte minoritaire, à l’origine. Sans nouvelles recrues, ils sont amenés à disparaître, voire pire, à se laisser critiquer par des musulmans qui ne reconnaissent aucune légitimité à ces monarchies qui d’un côté prônent une finance islamique, et de l’autre, s’ouvrent des comptes en Suisse et rachètent des entreprises “non-islamiques” hors de tous les principes que leur système juridique prétendait prôner quant à la finance.

          +5

        Alerter
      • Jean Erbenger // 17.11.2015 à 14h48

        Sebastien, je me permets de répondre votre question si vous le voulez bien :
        Quel peut bien être le but du Qatar et de l’Arabie Saoudite de “salfiser” la France ?
        Tout d’abord, il faut bien comprendre que le Qatar et l’Arabie Saoudite sont des pays dans laquelle la religion officielle est l’islam wahabbite. Le wahabbisme est une secte de l’Islam sunnite, très minoritaire, rejetée par toutes les autres branches de l’Islam.
        Avec cela en tête, remontons un peu dans le temps : Au XVIII eme le chef de cette petite secte, Mohammed ben Abdelwahhab, s’est allié au chef de la tribu des al Saud (ancêtre de la famille royale d’Arabie Saoudite actuelle). Le but de l’alliance était de conquérir l’Arabie et les Lieux Saints contre les Turcs. Les Turcs les ont défaits et les ont renvoyés dans le désert d’ou ils ne sont ressortis que pendant la première guerre mondiale, lorsque les anglais les ont soutenu pour chasser les Trucs d’Arabie. Cette fois ils y sont parvenus et ils ont également chassé du pouvoir la dynastie des Hachémite (nous parlons toujours de l’arabie). C’est à ce moment là que l’Arabie est devenue l’Arabie-Saoudite, prenant le nom de son nouveau souverain, Ibn Seoud.
        Ce qu’on ne dit jamais ou presque à propos de cette alliance entre les Wahabbites et la dynastie des Seoud, c’est que c’était un échange de bons procédés entre eux : le pouvoir temporel aux Séouds avec l’appui des Wahabbites mais en échange, les Seoud DOIVENT propager le Wahabbisme partout dans le monde. Et leur première tâche est de convertir TOUS les musulmans de la planète au wahabbisme pour faire de ce dernier le SEUL représetant de l’Islam dans le monde. Ce qui explique pourquoi l’IS ou Al Quaéda, toutes deux organisations whabbites financées par les mltiples fondations de charité du Qatar et de l’Arabie Saoudite, pourchassent à la fois les shiites et les croyants d’autres religions mais aussi les sunnites qui ne veulent pas devenir wahabbites (c’est à dire l’écrasante majorité), particulièrement les soufis.
        Conclusion : la réponse à votre question c’est que les souverains saoudiens ont l’obligation de convertir tous les musulmans de la planète au Wahabbisme en vertu de l’alliance passée entre leur ancêtre et Abdelwahhab. La France fait partie des objectifs étant donné sa population de 5 millions de musulmans et les rapports “privilégiés” que ces pays entretiennent avec nos gouverants bien-aimés.

          +32

        Alerter
        • GLEB // 17.11.2015 à 20h26

          Réellement un grand merci, Jean Erbenger pour cet exposé clair et concis.
          C’est grâce à ce genre de contribution que le site “les crises” est si riche, instructif enrichissant et atypique.

            +4

          Alerter
          • V_Parlier // 17.11.2015 à 21h34

            je dirais même que les commentaires de Jean Erbenger et Sébastien se complètent en quelque sorte quant au constat (l’un n’empêche pas l’autre), même si Sébastien ne veut aborder qu’un seul aspect, libre à lui. D’où son refus d’admettre le plan de la “oumma” version wahhabite.

              +0

            Alerter
      • izarn // 18.11.2015 à 00h46

        Peut-etre que derrière le Qatar, il y a un autre pouvoir, par exemple Exxon Mobil, ou Washington.
        Eux, ce n’est pas le salafisme en soi qui les intéressent, le salafisme c’est un moyen du désordre.
        Ca semble plutot une histoire de poupées russes….

          +1

        Alerter
      • bourdeaux // 18.11.2015 à 09h26

        Votre jugement sur le salafisme à moustache des saoudiens est juste. J’ai vécu en Arabie saoudite en 83-84, et bien qu’étant jeune à l’époque je me souviens très bien que lorsque je prenais l’avion à Paris, il n’y avait aucune musulmane dedans, et curieusement, 1 heure avant d’atterrir à Riyadh, un défilé commençait entre les couloirs et les toilettes, à l’aller vous aviez les tenues occidentales, et au retour des toilettes de pieuses musulmanes en nijab reprenaient leur place. Mais je vous suis moins quand vous dites que les saoudiens n’ont aucune envie d’exporter leur dogme ; je crois plutôt que les communautés religieuses intolérantes sont naturellement appelées à s’étendre, c’est dans leurs gênes.

          +0

        Alerter
    • Eric83 // 17.11.2015 à 18h53

      « Soit on fait tout le chemin, soit on ne va nulle part ». Je partage totalement votre pragmatisme et votre réalisme.

      Tous ceux qui veulent changer de politique intérieure-extérieure française sans sortir de l’UE, de l’Euro et de l’Otan, ne font que des gesticulations et des incantations.

      Aussi, de deux choses l’une, soit ils ne veulent pas de changement contrairement à ce qu’ils prétendent, soit ils manquent cruellement d’informations / de lucidité / de discernement / de réalisme…

      Comme aucun parti et/où mouvement ne représente cette voie pour ne pas dire la voie, il nous reste à les créer. Je suis convaincu que la majorité des citoyens attend non pas le messie – FH, MV, NS, AJ, JLM, MLP,NDA,…- mais une vision, un projet et une politique respectueuse du peuple pour le peuple.

        +9

      Alerter
    • ago // 18.11.2015 à 00h13

      “Un petit topo sur les officines directement sponsorisées par les agents Smith et autres dîners d’ambassadeurs qui invitent des futurs leaders dans un de leurs innombrables “think-tanks” atlantistes ne serait pas de trop.”
      Il me semble que Pierre Hillard documente abondamment ce sujet.

        +0

      Alerter
    • Jean Louis // 18.11.2015 à 02h36

      Tout à fait Sébastien, le rôle des USA dans les banlieues françaises a pour nom “the rivkin project” le projet Rivkin du nom de l’ambassadeur des USA en France avec la bénédiction de Sarkozy et Luc Châtel.

      http://www.foreignpolicyjournal.com/2011/03/12/the-rivkin-project-how-globalism-uses-multiculturalism-to-subvert-sovereign-nations/

      http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-projet-rivkin-comment-92858

      http://www.counter-currents.com/2011/03/the-rivkin-project-part-2/

        +2

      Alerter
  • Julian // 17.11.2015 à 13h22

    “Nous n’avons aucune vocation à nous mêler de ce qui ne nous regarde pas !”

    C’est bien de l’entendre !

    Sauf que nous sommes redevenus les supplétifs des États-uniens qui
    a) veulent se désengager au moins partiellement des théâtres moyen-orientaux et ont donc besoin d’alliés de premier rang,

    b) ne veulent surtout pas s’engager directement dans la zone Sahélienne et ont donc grand besoin de l’ancienne puissance coloniale pour faire le boulot.

    Comme dans les années 50, où ils partageaient le pouvoir avec les radicaux et le marais “centriste” d’alors, les socialistes reviennent toujours à leurs fondamentaux : la soumission au maitre américain et à l’Otan.

      +6

    Alerter
    • izarn // 18.11.2015 à 00h52

      Pour vous répondre (im)poliment je dirais: Mais qu’est ce qui a pris à Sarkosy et à Hollande d’aller dans ce merdier, pour ne prendre que des coups?
      La est la question….

      BHL et Kouchner?
      Leur amour inconsidéré d’Israel? Les poussant à la trahison des interets français?
      Il suffit d’écouter Valls.

        +1

      Alerter
  • Pierre // 17.11.2015 à 13h40

    “Jusqu’à Jacques CHIRAC, la France n’avait que des amis et des alliés dans le monde arabe.” Eric CANTONA

    Voici les vrais responsables de nos malheurs (Sarkozy, Hollande et Marine…). Jusqu’à Jacques CHIRAC, la France n’avait que des amis et des alliés dans le monde arabe. La France était perçue comme une nation qui partout favorisait la paix et le dialogue.

    Puis Sarkozy est arrivé et tout a changé. Nos amis d’hier sont devenus nos ennemis. Nos alliés d’hier sont devenus nos adversaires d’aujourd’hui.

    En Afghanistan, en Irak, en Libye, au Tchad, en Syrie nous avons semé la mort et la terreur. Nous avons voulu imposer “la démocratie” à coups de bombes à des peuples qui n’en veulent pas. Nous avons voulu exporter des valeurs auxquelles nous-mêmes ne croyons plus. Nous avons infligé tellement de souffrances qu’aujourd’hui nous récoltons ce que nous avons semé.

    Nos politiciens font les guerres au lieu de s’occuper des problèmes graves de notre pays. Le chômage explose, la misère s’étend, nos retraités font les poubelles pour pouvoir survivre, notre jeunesse n’a plus d’espoir et nos gouvernements dépensent des milliards à bombarder des pays et des peuples étrangers.

    Arrêtons de nous mêler des affaires du monde. Nous ne sommes ni des exemples à suivre ni des justiciers.

    http://blogdejocelyne.canalblog.com/archives/2015/11/17/32940937.html#utm_medium=email&utm_source=notification&utm_campaign=blogdejocelyne

      +16

    Alerter
    • izarn // 18.11.2015 à 00h54

      “Jusqu’à Jacques CHIRAC, la France n’avait que des amis et des alliés dans le monde arabe.” Eric CANTONA

      Désormais on a des amis en Israel….
      Enfin, le croient-ils ces pov couillons…

        +1

      Alerter
  • Denis // 17.11.2015 à 14h02

    Bonjour,
    j’ai noté ça,
    deux attentats et deux styles de réponses:

    Poutine:

    « L’assassinat des nôtres dans le Sinaï est un crime des plus sanglants en nombre de victimes », a réagi Vladimir Poutine. « Nous n’allons pas essuyer les larmes de nos cœurs et de nos âmes, cela restera en nous pour toujours, mais cela ne nous empêchera pas de trouver et de punir les criminels, a ajouté le président russe. Nous devons agir sans délai et connaître tous les responsables par leur nom. Nous allons les chercher partout où ils peuvent se cacher, nous les trouverons partout dans le monde et nous les punirons. »

    Hollande:

    “La plupart des morts n’avaient pas trente ans. Leur seul crime était d’être vivants. La France est toujours une lumière pour l’humanité et quand elle est atteinte, c’est le monde qui se retrouve dans la pénombre. Ces attentats poursuivent un objectif bien précis : celui de semer la peur. Nous faisons face à une organisation (Daech) disposant d’une assise territoriale. La necessité de détruire Daech concerne toute la Communauté internationale.”

    Bon! Laquelle est celle qui montre une détermination absolue?

      +22

    Alerter
    • izarn // 18.11.2015 à 00h58

      Il y en a un qui demande la charité de la communauté internationale, et l’autre qui fonce.
      L’un avec ses prédecesseurs a détruit lentement notre armée, l’autre à reconstruite la sienne.
      L’un fait des mots, l’autre passe à l’action.
      L’un n’a plus de moyens, l’autre en a…..Tout court!

        +3

      Alerter
    • bourdeaux // 18.11.2015 à 09h35

      “La France est toujours une lumière pour l’humanité et quand elle est atteinte, c’est le monde qui se retrouve dans la pénombre.”
      Sans rire, il a vraiment dit cela ?

        +2

      Alerter
      • Varenyky // 18.11.2015 à 17h12

        De la part de François Hollande c’est vrai que cela semble ridicule, mais de très nombreux pays demandent à la France de rallumer la lumière, on trouve cette demande autant en Syrie, qu’au Liban, qu’au Cambodge et Vietnam, et d’autres pays que je connais moins et bien sur la Russie.
        Quand le mufti de Damas dit a Jacques Myard ” vous êtes en train de perdre votre laïcité ” c’est un signe que cela le préoccupe et pourtant ce n’est pas un laïc.
        Quand Bachar El Assad demande à la France de ré ouvrir l’Ambassade à Damas, ce n’est pas pour aller y boire le thé.
        Quand des Libanais ressortent le Drapeau de l État du Grand-Liban (1920-1943) drapeau tricolore avec le cèdre c’est qu’il y a un lien fort d’une époque pourtant honteuse pour certains journalistes et pseudos intellectuels versatiles.
        Quand des grands parents Cambodgiens et Vietnamiens parlent de leur enfance et des liens qui existaient entre Paris et leur histoire ce n’est pas que de la nostalgie. D’ailleurs je tiens a faire remarquer que ce n’est pas pour rien que le Petit Cambogde a été visé, “on en a peu parlé, mais depuis 2013, Le Petit Cambodge soutient l’association Avenir Cambodge et aide à financer son engagement dans l’éducation” (annonce dans la page du site)
        Pour la Russie il suffit de regarder les images des fleurs déposées devant l’Ambassade à Moscou, alors qu’ils avaient eu quelques jours avant bien plus de victimes.
        De très nombreux pays demandent à la France d’affirmer sa différence et puis tant pis si de nouveau le nom des frites changent quelque part dans le monde.

          +3

        Alerter
  • martin // 17.11.2015 à 15h19

    “Tout le monde sait que la propagande salafiste est financée par l’Arabie Saoudite et le Qatar”
    Yves Bonnet.

    “L”Arabie Saoudite et le qtar luttent contre Daech. Je n’ai pas de raison de douter de l’engagement de ces deux gouvernements”.
    Manuel Valls.

    Après ça, on peut réviser la constitution, recruter un million de policiers supplémentaires ou pisser dans un violon…le résultat sera forcément le même.

      +22

    Alerter
  • DVA // 17.11.2015 à 15h36

    …N’oublions tout de même pas que …par exemple Exxon Mobil ‘ possède’ véritablement le Qatar…Et la religion de ces grandes sociétés transnationales est un dieu autrement plus puissant que n’importe quel dieu de n’importe quelle religion …IL s’appelle ‘ Argent ‘…Et ce Dieu a pu mettre plus d’un gouvernement à sa botte !!

      +11

    Alerter
  • Deres // 17.11.2015 à 17h19

    Je pense que la question récurrente des “représailles” contre les musulmans et le “pas d’amalgame” mise tout le temps en avant est particulièrement contre-productif. Le but des terroristes est de scinder la communauté française. En distinguant une minorité en permanence comme victime potentielle de la majorité, on donne largement raison aux terroristes. Didier Guillaume du PS a osé dire dans son discours au congrès que le véritable ennemi c’était le racisme des français. On croit parfois vivre un cauchemar quand un “idiot utile” comme lui, payé à nos frais en plus, fait sans se rendre compte la propagande pour l’ennemi !

      +7

    Alerter
  • altai50 // 17.11.2015 à 19h44

    Et si l’on parlait du rôle des 7sœurs (les compagnies Pétrolières) depuis 1928.

    Documentaire : « Le secret des 7 sœurs » de Frédéric Tonolli

    http://forumdemocratique.fr/2012/05/01/video-03112011-documentaire-le-secret-des-7-soeurs-le-temps-des-mensonges-la-conspiration-des-milliardaires-france-5/

      +0

    Alerter
  • belamicci // 17.11.2015 à 20h04

    M Bonnet avec son expérience ,ses compétences, sa clairvoyance éclaire les spectateurs avec beaucoup de lucidé sur l’origine même du terrorisme en France .Chirac avait donné devant la planète entière avec De Villepin comme ministre des affaires étrangères une leçon aux Américains devant le Conseil de sécurité.Ces Américains se sont trouvés humiliés devant le refus de la France de participer à cette guerre d’Irak ,encore une aventure dans la ligne droite de la folie des USA.Ces Américains qui défient le droit international ont besoin pour légitimer leurs actions diaboliques d’un jeu d’alliances pour former à chaque entreprise guerrière une coalition.Depuis Sarkozy la France a fait la fatale erreur qu’il ne fallait pas faire :vendre sa souveraineté en intégrant l’OTAN .C’était à l’occasion de l’ingérence illégale dans les affaires d’un pays souverain et sans l’aval du Conseil de sécurité .Hollande contrairement à ses promesses faites aux électeurs il s’est engagé dans la même voie en se mettant au service des Américains comme tout vassal à l’instar de l’Arabie saoudite ou le Qatar.
    Pour avoir à gérer moins de problèmes et moins de soucis elle doit retrouver rapidement son autonomie et toute sa souveraineté en se retirant de l’OTAN et en se désolidarisant des faux amis comme l’Arabie saoudite ou le Qatar soutiens résolus du fondamentalisme salafiste et du terrorisme.Enfin ne plus s’ingérer dans les affaires des Etats comme elle l’a fait en Libye et en Syrie.(elle ne s’apprêtait pas à le faire ,elle l’a déjà fait par le biais de son allié al nosra flicité encouragé et armé par la France et la voix de son ministre des affaires étrangères).
    Les ennemis intérieurs de la France ce ne sont pas les musulmans de France mais une minorité de délinquants salafistes déjà fichés et qui peuvent être neutralisés facilement.Les plus grands ennemis de la France à l’extérieur sont l’Arabie saoudite,le Qatar et les USA que je n’ai de cesse de dénoncer (Mitterrand et De Gaulle le savaient très bien déjà ).

      +3

    Alerter
  • Garçon // 17.11.2015 à 21h14

    Bonsoir,

    En général, je suis très critique sur les interventions des hommes politiques et me trouve être très rarement en phase avec leur prise de position. Je dois dire que je suis totalement en phase avec les positions de M. Bonnet.
    Et j’ai particulièrement apprécié le petit couplet sur la définition sémitique des personnes. Rarissime.

      +4

    Alerter
  • P. Peterovich // 17.11.2015 à 21h58

    Des choses intéressantes et de la vraie bonne grosse connerie…

    Quand je lis ce monsieur prôner la réactivation de la conscription et le service militaire, je me pose des questions… Elle va faire quoi, la France, de son armée de conscrits ? Les déployer au Viet… euh, en Syrie ?

    Ce dont la France a besoin, ce sont des flics et des juges, pas des soldats… Ses soldats, elle les utilise dans ses aventures néo-coloniales, qui sont justement l’origine de ses problèmes.

    Et puis, de toute manière, soyons réaliste : la France est un pays de vieux qui se suiciderait en sacrifiant sa jeunesse dans des aventures militaires. (Par contre, elle pourrait fort bien enrôler les vieux réacs… cela ferait de l’air au reste).

      +1

    Alerter
    • Ali59 // 19.11.2015 à 03h25

      Tout à fait monsieur, de la discipline. Certains jeunes sont égarés. le service militaire mettrais de l’ordre chez les jeunes,ils apprendront la loi ce qui est important, le respect et serré les coudes. Je pense qu’ont n’en serait pas là à voire des jeunes assassin, la France avant Sarko était un pays très respectable, maintenant des gamins ne la respecte Méme plus…je n’accuse pas la France d’être là responsable des égarements des terroristes. La France doit revenir sur c valeur qui ont fait d’elle une puissance sûr tout les niveaux. Liberté égalité fraternité, il faut l’avouer aucun pays dans ce monde n’avait les valeurs de la France. Depuis Sarko la France et devenu le chien des américains. Salir l’image de la France

        +0

      Alerter
  • Lithan // 18.11.2015 à 00h49

    Yves Bonnet a également donné une interview intéressante à El Watan, journal algérien, dans lequel il dit craindre que la France aujourd’hui ne se trouve dans la situation de l’Algérie en 1990. Il s’en est suivi 10 ans de guerre civile….

    http://www.elwatan.com/international/la-france-se-trouve-dans-une-position-comparable-a-celle-de-l-algerie-des-annees-1990-17-11-2015-307795_112.php

    Un autre entretien, pour le même journal, de Eric Denécé, directeur du Centre français de recherche sur le renseignement.

    http://www.elwatan.com/actualite/nos-services-n-ont-pas-recu-d-ordre-contre-les-extremistes-francais-de-retour-de-la-syrie-14-11-2015-307642_109.php

      +0

    Alerter
  • Frédéric PUYBONNIEUX // 18.11.2015 à 14h01

    Pour la personne non identifié,il s’agit du docteur LAMOTHE psychiatre sur Lyon et expert il me semble près la cour d’appel de Lyon.

      +0

    Alerter
  • gonzolo // 18.11.2015 à 14h43

    “Il y à eu la stratégie américaine de démolition de tous les régimes arabes laïcs.”

    Ce n’est pas parce qu’ils étaient laïcs qu’ils ont été démolis, mais parce qu’ils étaient nationalistes et qu’ils gênent donc les néo-colonialistes. L’Iran par exemple n’est pas laïc, mais il a le malheur d’être nationaliste. Le Qatar ou l’Arabie Saoudite ne sont pas laïcs non plus, mais ils ne sont pas nationalistes. Comme ils fonctionnent en mode tribal, il ne rencontrent aucun souci. Ils laissent leur pays être pillé en échange d’un système de corruption étendu à la tribu entière. C’est évidemment possible parce que la population de la tribu y est très faible et qu’elle correspond plus ou moins à la population nationale en son entier. Mais ils se fichent des étrangers misérables (ou des chiites) qu’ils importent pour faire le boulot. C’est ce que font tous les pays sous tutelle, ils sacrifient une large partie de la population pour enrichir une caste dirigeante corrompue par un Etat néo-colonialiste étranger.

      +2

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications