Les Crises Les Crises
16.novembre.201516.11.2015 // Les Crises

À qui la faute ? Par Jacques-François Bonaldi

Merci 23
J'envoie

Source : Jacques-François BONALDI, 15-11-2015

L’effroi, l’horreur, la barbarie… Ces qualificatifs font florès dans les médias français (et étrangers) après les six attaques terroristes perpétrées à Paris dans la nuit du vendredi 13 (ont-ils choisi à dessein cette journée marquée, comme on le sait, de mauvais augure ?) novembre ? Oui, ces qualificatifs sont justes, indéniablement, et l’on ne saurait passer sous silence le drame vécu par les victimes et les familles directement touchées, compatir à leur douleur. Ceci dit, et qu’il faut dire, il serait trop facile d’en rester à ce que je considère une analyse sommaire et biaisée.

Qui, en France, au sein de la classe politique, de ce qu’on appelle maintenant d’un terme qui ne veut rien dire : la société civile, au sein des mouvements organisés (syndicats, partis, etc.) a, depuis maintenant cinq ans, cinq terribles et longues années, « compati » à la douleur des Syriens, qui vivent au quotidien l’effroi, l’horreur, la barbarie… Leur président, que les politiciens français vouent d’un bel unisson aux gémonies, vient, devant des députés français, de prononcer une phrase que tout le monde, si les œillères n’empêchaient pas de voir, devrait accepter comme une vérité douloureusement exacte : « Paris a connu ce que nous, les Syriens, nous vivons depuis cinq ans » !

Car le point de départ est bel et bien là. L’État islamique a « fleuri » sur le fumier entassé en Syrie par l’OTAN, en tout premier lieu, par la France et son soi-disant « tranquille » président, François Hollande, le principal boutefeu occidental, le plus fanatique va-t-en-guerre, celui qui a fait (et qui fait toujours) du renversement de Bachir el-Assad une question quasiment personnelle, tout autant son prédécesseur Sarkozy avec Kadhafi en Libye. Lui au moins avait des prétextes, guère avouables certes. Mais quels sont les motifs censément plus avouables de Hollande ? Les a-t-il jamais énoncés ? Pour quelles raisons lui et l’OTAN sont-ils allés fomenter de l’extérieur ce que la presse bien-pensante appelle maintenant une « guerre civile » ou, tout simplement, une « crise », et qu’un peu de bon sens permet de qualifier plus justement de « guerre importée » ? Je lis les grandes explications sociologiques du Monde sur la raison pour laquelle la France serait le pays que les djihadistes « aiment haïr ». Un article sans doute satisfaisant sur le plan intellectuel, mais qui, sur le plan politique, laisse dans l’ombre le fond même de la question : pourquoi et comment une organisation (il faudrait trouver un autre mot, bien entendu) terroriste a-t-elle pu surgir et surtout se développer avec une telle vitesse et, surtout encore, se doter en si peu de temps de moyens financiers, logistiques et militaires absolument inouïs qui feraient pâlir d’envie n’importe quelle autre ? Quand un « mouvement » terroriste arrive à s’emparer de territoires aussi grands que ceux qui sont tombés sous la coupe de l’État islamique (nous sommes là très loin du fameux « foco » des guérilleros latino-américains des années 60 et 70), à faire régner sa sinistre loi sur des régions entières, à s’emparer de puits de pétrole, à les faire fonctionner, à vendre leur pétrole sur on ne sait trop quels marchés, c’est, d’une part – comment en douter ? – qu’il bénéficie de très puissants appuis, et, de l’autre, qu’il répond aux attentes de certains États, de vrais États, eux, qui ont besoin de lui pour arriver à leurs propres fins.

Nul n’ignore les visées que s’étaient fixé les États-Unis au Moyen-Orient à l’époque des Bush père et fils – des visées que les administrations démocrates n’ont jamais cherché à infléchir, pas plus Clinton qu’Obama : elles apparaissent dans leur stratégie qui consistait en gros à « foutre le merdier » dans cette région du monde, à la balkaniser en entités inviables et invivables, d’une part, pour pouvoir continuer de dominer plus facilement un coin de la planète richissime en pétrole, d’autre part pour pouvoir mieux « protéger » leur grand allié de la région, Israël. Sur ce plan-là, comme stratégie, c’est réussi, il faut bien le reconnaître. Que ce fût à la longue une stratégie foncièrement stupide crève autant les yeux. À plus forte raison quand, à cette stratégie imbécile sur le long terme, s’en est ajoutée une autre tout aussi stupide, issue du 11 septembre 2001 (un événement aussi « mystérieux » que l’assassinat de Kennedy en novembre 1963, et qui le restera encore très longtemps) : « faire la guerre » au terrorisme, menacer de bombarder une soixantaine de « trous perdus » du monde ! Comme si on pouvait liquider le terrorisme par des bombardements ou alors, en assassinant un par un les chefs les plus connus !

On a vu les conséquences de cette stratégie à la cow-boy en Irak, qui est précisément le fumier sur lequel ont commencé à bourgeonner, à fleurir puis à pousser dru et fort d’abord Al-Qaeda, et maintenant l’État islamique. Le bouillon de culture du terrorisme djihadiste tel que nous le connaissons aujourd’hui, avec ses terribles conséquences –parce qu’aucun mouvement précédent n’a jamais été dotée de tels moyens de faire du mal – c’est, ne l’oublions pas, l’Iraq et la stratégie politique et militaire fondamentalement erronée de la Maison-Blanche et de son Pentagone.

Mais si l’on peut comprendre que la Maison-Blanche, dont la tradition n’a jamais été, au fond, que celle consistant à « rouler des mécaniques » et à régler les problèmes à coups de feu, comme si notre planète était un saloon du Far West, comme elle l’a fait depuis deux cents ans (sinon, demandez leur opinion aux Latino-Américains), bref, si la diplomatie étatsunienne se caractérise, encore et toujours, par son primitivisme, on a du mal à s’expliquer comment la France (j’entends : son gouvernement), dont la diplomatie a été, des siècles durant, symbole de subtilité, de capacité à analyser et à nuancer les problèmes, emboîte d’une manière si cavalière et si guillerette le pas des nouveaux maîtres du monde (qui le seront, certes, de moins en moins, mais qui le resteront aussi longtemps que l’Europe ne se dotera pas d’une politique internationale à elle) et les accompagne dans toutes leurs équipées. Sur ce point, le « suivisme » est de mise, qu’on se revendique de la droite décomplexée à la Sarkozy ou de la gauche « nominale » : chacun y est allé de sa petite « proxy war ». Sarkozy a eu sa Libye, et Hollande a toujours (hélas) sa Syrie. Au moins, Chirac s’était fait un point d’honneur de ne pas accompagner Bush dans son aventure irakienne… Un beau moment d’indépendance française en politique internationale que ses successeurs auraient dû avoir le bon goût d’imiter, car il n’a été qu’un feu de paille.

Comme si l’Irak n’avait pas été suffisant ! Comme si les conséquences de cette terrible erreur (pour le reste du monde, pas pour les États-Unis, bien entendu, puisque cette décision faisait partie de leur stratégie) n’avaient pas assez sauté aux yeux de tous les gouvernements du monde et qu’il faille en rajouter ! Comme si la décision la plus intelligente quand on veut éteindre un feu, c’est jeter de l’huile dessus ou y rajouter des bûches ? Comme si la politique la plus subtile était de monter sur le char étasunien et d’accompagner toutes les équipées de la Maison-Blanche et du Pentagone (pour lequel, rappelons-le, la guerre est une affaire absolument juteuse) !

Qu’on me dise un peu ce que la France (son gouvernement et ensuite son peuple qui en paie les conséquences) avait à gagner en attaquant la Libye, en détruisant ce qui était jusque-là un État fort et en la transformant en ce qu’elle est maintenant : un patchwork de tribus et d’ethnies ? Qu’on me dise un peu ce que la France avait à gagner en imposant de l’extérieur une guerre à l’un des rares États laïques et solides du Proche-Orient et du monde musulman ?

Et tout ça, quelle pitié ! uniquement pour renverser un président syrien qui n’a pas l’heur de plaire à Washington parce qu’il est l’allié de l’Iran, contre lequel la Maison-Blanche a une dent depuis 1979 ? Faut-il donc adopter sans broncher, quand on se dit représenter la France et mener une politique sensée, la politique saloonesque de Washington selon laquelle les problèmes se règlent à coups de bombes et par la force militaire ? Et maintenant que les États-Unis ont été contraints de mettre de l’eau dans leur vin et de négocier avec l’Iran, faute d’avoir pu renverser son gouvernement, quelle mine fera notre Hollande et son gouvernement et son parti « socialiste », puisque l’un des motifs jamais dits de la guerre contre la Syrie était d’enlever à Téhéran l’un de ses alliés les plus solides et donc de l’affaiblir ?

Alors, oui, il faut le répéter : l’État islamique (ou Daesh, comme on voudra) s’est développé à toute allure sur cette guerre-ci, tout comme les champignons après la pluie. Parce que ce genre d’armée (Valls vient de dire que c’en était une) ne pullule que dans le chaos. Et du chaos, l’OTAN et ses premiers va-t-en guerre, Sarkozy et Hollande, en ont semé à tour de bras : l’Irak, la Libye, la Syrie (autrement dit, ce qui n’est pas un hasard, les gouvernements, les États laïques les plus solides du Moyen-Orient, puisque, contradictoirement, des monarchies archiréactionnaires et théocratiques comme l’Arabie saoudite, n’auront jamais rien à craindre, elles, de l’OTAN dont elles sont les meilleurs alliées).

Les parents aussi bien putatifs que biologique de l’État islamique, ce sont les gouvernements occidentaux qui, nul ne l’ignore, non seulement ne l’ont pas combattu quand il aurait été encore temps, mais l’ont accouché, puis l’ont soutenu, financé, approvisionné en armes (et même de celles dont ne disposent que des gouvernements constitués) tant que celui-ci leur convenait pour renverser Bachir el-Assad (ainsi que les autres groupements terroristes qualifiés ni plus ni moins que d’opposition modérée). Et comme tous les Frankenstein de l’histoire, le monstre inventé de toutes pièces a brisé ses liens, est sorti des laboratoires et, pour se venger (d’on ne sait quoi), fait la guerre à tout le monde, tue à gauche et à droite, pourfend les « infidèles », autrement dit tous ceux qui ne sont pas lui-même. Tandis que ses inventeurs, absolument dépassés par les événements, ne savent plus quoi faire pour le ramener à la raison…

Hollande va lui déclarer la « guerre à mort », qui est, j’ose le rappelle, justement la seule solution que ce sous-doué de Bush avait trouvée pour se venger du 11 septembre… On en a vu le résultat. Espérons du moins qu’il lui fera une « guerre » un peu plus sérieuse que dans le cadre de la « coalition » conduite – une fois de plus – par les États-Unis depuis plus d’un an et qui n’a servi strictement à rien ! (Soit dit en passant, la Russie, avec le soutien du gouvernement légitime – je le rappelle – de Syrie et de son armée à terre a plus fait en un mois pour briser l’avancée de l’État islamique et à en desserrer l’étau et détruire ses infrastructures et sa logistique, ainsi que celles des autres groupes terroristes, que la « coalition » internationale dont tout le monde constate, par comparaison, qu’il ne s’agissait que de la poudre aux yeux. On ne saurait être à la fois l’allié et l’adversaire des terroristes, en choisissant entre bons terroristes, les miens, et mauvais terroristes, ceux d’en face…)

Alors, oui, coupable, Hollande, pour avoir contribué plus que quiconque à faire de l’État islamique – cet amalgame de « fous de Dieu » assoiffés de sang qui ne vivent que de tueries et de massacres d’innocents – ce qu’il est devenu : un Frankenstein incontrôlable !

Mais coupables aussi, les Français, pour avoir permis à leur classe politique de mener cette guerre immonde contre la Syrie ! Car, autant qu’il m’en souvienne, jamais personne, aucun parti, aucun mouvement syndical, aucun groupement d’intellectuels, aucune entité de la prétendue « société civile » n’a protesté contre cette guerre que Hollande et son gouvernement ont pu engager et mener comme s’ils avaient derrière eux l’approbation de la nation entière, toutes tendances confondues. Et ce, depuis maintenant cinq ans !

Combien de morts en France, mais surtout combien de dizaines de milliers d’autres morts en Syrie faudra-t-il donc pour que le peuple français oblige son gouvernement à cesser d’appuyer ses « bons » terroristes et à renoncer à sa si coûteuse idée fixe, qui vire à l’obsession : liquider Bachir el-Assad ?

Parce qu’apparemment les deux cent mille victimes à ce jour des cinq ans de guerre de l’OTAN et de la France contre la Syrie ne suffisent pas à faire prendre conscience aux Français que leur gouvernement fait absolument fausse route. Même pas quand les survivants déferlent en masse sur les côtes européens pour fuir l’horreur, l’effroi, la barbarie dont ils sont victimes ! Celles-ci sont des victimes « interlopes », comme dirait Brassens, des « métèques », qui, apparemment, ne pèsent pas, sur la balance de la vie, autant que les victimes parisiennes. Comme toujours, il faut que les victimes soient européennes ou vivent dans le Premier monde pour que l’horreur éclate aux yeux de tous ! Voilà à peine quelques jours, il y a eu des dizaines de victimes dans un attentat terroriste au Liban, qui n’ont eu droit qu’à de petits entrefilets ! Sans parler des attentats dans le reste du Moyen-Orient, qui y sont devenus le pain quotidien.

Le monde s’émeut devant les attentats absolument condamnables de Paris. Tous les grands de ce monde y vont de leur petit couplet, à commencer par ceux qui sont les premiers responsables de l’existence de Daesh, les créateurs du Frankenstein, les seuls responsables, par leur politique erronée, du chaos régnant au Proche-Orient (je ne parlerai pas des bombardements sur le Yémen de l’Arabie saoudite, ce grand allié occidental qui a plusieurs fers au feu et mange à différents râteliers, sous l’œil complaisant et approbatif de l’OTAN). Mais aucun ne bat sa coulpe…

Mais qui s’émeut en France depuis cinq ans (mais depuis bien avant ailleurs) devant les enfants syriens tués par les bombes et les armes de l’Occident, devant les civils innocents, les femmes, les personnes âgées dont le seul crime est de vivre sous un gouvernement qui ne plaît pas à Hollande et à son grand patron, la Maison-Blanche ?

Oui, je me demande que diantre Hollande avait à faire dans la galère syrienne ? Et les Français qui n’ont jamais dit mot ?

Alors, oui, émouvons-nous avec raison des morts parisiens, mais, vous les Français, agissez pour que votre gouvernement cesse de commettre les crimes qu’il commet aujourd’hui même en Syrie, par action et par omission…

Jacques-François Bonaldi

La Havane

Samedi 14 novembre 2015

Source : Jacques-François BONALDI, 15-11-2015

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

toff de aix // 16.11.2015 à 10h34

Eh bien moi je trouve que tout est dit dans cet article. A part avoir des oeillères, et/ou etre completement lobotimisé par les journalopes(l’un n’excluant pas l’autre helas) il faut vraiment etre de mauvaise foi en restant sur une vision manichéenne des choses…non, désolé, nous ne sommes pas les ‘gentils’dans cette affaire et non,désolé, le camp d’en face, nous l’avons financé,armé, pour des motifs bassement materiels…. Mais bon, je suppose que ca n’intéresse plus grand monde de réfléchir, dans ce pays…. On préfère le pathos dégoulinant de mièvrerie qu’on nous sert matin midi et soir sur tous les me(r)dias plutot que de designer les vrais responsables…

110 réactions et commentaires

  • Bobforrester // 16.11.2015 à 10h08

    Ah ça l ouvrier de base était au courant? Article anarcho gauchiste imbecile qui oppose les exploités entre eux!

      +5

    Alerter
    • dupontg // 16.11.2015 à 10h36

      nul n’est censé ignorer la loi,meme l’ouvrier de base…
      dans le meme ordre d’idée,nul ne devrait ignorer les actions et nuisances de son gouvernement.
      au lieu de passer son temps à regarder des conneries à la tele,l’ouvrier de base devrait plutot s’informer et reflechir

      si la democratie c’est le pouvoir du peuple,c’est aussi la responsabilité des actes

        +74

      Alerter
      • Pierre Magne // 16.11.2015 à 12h30

        On m’a appris, il y a fort longtemps, cette devise des Romains, “les amis de mes ennemis sont mes ennemis”.

        Qui finance Daesh ? C’est l’Arabie saoudite et le Quatar.

        Qui achète en Europe le pétrole qui finance Daesh ?

        Qui bombarde les Kurdes en Syrie qui combattent Daech ? C’est la Turquie (qui fait partie de l’OTAN).

        Je crois donc qu’il importe à la France de revoir rapidement ses alliances si elle ne veut pas subir le sort de l’Irak, de la Libye, de la Syrie, de l’Ukraine …

        Une politique d’indépendance française (gaullienne) est nécessaire. La France ne doit plus être le mercenaires des États-Unis (bon à toutes les basses besognes) ! Que la France n’agisse que dans son intérêt !

        Vive la Démocratie, vive l’État français.

          +55

        Alerter
        • Sayo // 16.11.2015 à 13h10

          Mais n’est-ce pas dans l’intérêt de la France aussi que de maintenir ses alliances douteuses ? Je parle en pur intérêt économique/politique bien sûr.
          La France a trop longtemps suivi et continue de suivre les US et ça doit cesser. Mais ne tombons pas dans l’excès d’anti-US. Je doute qu’une politique indépendante française ne soit pas tout aussi nauséabonde sur certains points.

          Les US ne sont pas derrière TOUTES les actions françaises. La France a une certaine part de responsabilité et d’initiative dans ces jeux d’alliances malsains.

            +17

          Alerter
        • JC // 16.11.2015 à 14h22

          Et ben, on n’est pas sorti de l’auberge.
          C’est quoi l’intérêt de la France ? Son PIB ? Bon ben l’État massacre des gens sans compter pour faire croitre le PIB. Vive l’État hein. Et la démocratie inexistante bien sûr. C’est fou de lire encore des commentaires comme ça sur ce blog. Quel est le sens de la vie ? Faut philosopher d’urgence là…

            +10

          Alerter
        • atanguy // 16.11.2015 à 20h54

          Les bonnes affaires continuent:
          Washington – Le gouvernement américain a autorisé la vente de bombes et bombes guidées à l’armée de l’air saoudienne pour près d’1,3 milliard de dollars, a annoncé le département d’Etat lundi.
          La commande saoudienne comprend 12.000 bombes de 200 à 900 kg, 1.500 bunker busters qui peuvent pénétrer des cibles fortifiées ou souterraines et 6.300 bombes guidées de type Paveway II et Paveway III.
          En plus de ces bombes, les Saoudiens doivent recevoir des équipements permettant de guider les bombes par satellite.
          http://www.romandie.com/news/Washington-autorise-la-vente-de-bombes-a-Ryad-pour-pres-d13-milliard-de-dollars/649567.rom

            +3

          Alerter
      • JC // 16.11.2015 à 14h19

        Sauf qu’on n’est pas en démocratie, on n’a jamais appris à l’être, et il n’y a aucun intérêt. A l’école on apprend à regarder le JT et lire les journaux pour s’informer. Or on ne peut pas s’informer comme ça. Ca ne sert à rien de culpabiliser alors qu’on fait ce qu’on peut sur le temps que l’esclavage à l’argent nous laisse, et de bonne foi. On n’apprend pas la responsabilité non plus. Faut bien comprendre que sans transmission, chacun ne va pas inventer de nulle part une conduite responsable à ton sens.
        Je m’informe sur Internet quotidiennement pendant des heures, depuis des années, ça sert à quoi ? Je n’ai aucun pouvoir de changer quoi que ce soit. Le Demos n’a pas de Kratos. En démocratie effectivement nous serions invités à nous responsabiliser, à réfléchir au fonctionnement du pouvoir, à l’intérêt général…

          +30

        Alerter
        • groucho // 16.11.2015 à 15h51

          ” nous serions invités à nous responsabiliser, à réfléchir au fonctionnement du pouvoir, à l’intérêt général…”

          Mais non ! Nous ne serions pas invités (par qui ?) à ceci ou à cela. Nous serions responsables de fait !
          Je fais cette remarque juste pour montrer à quel point nous avons intériorisé l’idée que le pouvoir est en-dehors de nous, alors qu’en même temps nous nous pensons en démocratie !

            +12

          Alerter
          • JC // 16.11.2015 à 16h27

            La participation à la démocratie pourrait ne pas être obligatoire (à l’ancien régime ça dépendait des communes je crois), auquel cas les non participants n’auraient rien à redire des lois qui en sortent. C’est pour ça que j’ai laissé cette liberté, après tout, tout le monde ne veut pas ou n’a pas les capacités intellectuelles pour s’intéresser à des questions un peu profondes. Tout dépend de ce qu’on décide pour la Constitution.

              +1

            Alerter
      • bhhell // 16.11.2015 à 19h12

        Nathalie Saint-Cricq n’avait pourtant pas manqué de nous prévenir en janvier. Tant qu’on n’aura pas “repéré et traité” les anti charlie, on ne règlera pas la question du terrorisme international. Sachons mieux écouter les grandes voix de ce monde si nous voulons résoudre les problèmes§

          +5

        Alerter
      • Aquoibon // 16.11.2015 à 20h16

        Que voulez-vous, dupong, depuis que les syndicats émargent à Bruxelles, ils ont abandonné les ouvriers qui maintenant, font leur formation politique à la télé…

          +5

        Alerter
      • LA ROQUE // 16.11.2015 à 20h39

        Je suis un ouvrier de base comme vous dites mais pensez vous qu’il y ait que l’ouvrier de base qui devrait s’informer?
        Toutes les autres personnes diplômées réfléchissent t’elles et s’informent t’elles ?
        Je puis vous affirmer que non.
        En tous cas merci pour votre attitude condescendante !

          +14

        Alerter
    • Alfred // 16.11.2015 à 10h42

      L’ouvrier de base n’était pas au courant? C’est bien le problème.
      Le fait que des avions à cocarde française balancent des bombes sur un territoire qui ne nous menaçait pas (lybie, Irak) n’a pas soulevé les cœurs ni les foules d”´ ouvriers français” (ou ce qu’il en reste). C’est bien un problème.
      J’ai pas mal de mépris pour l’extrême gauche internationaliste et pour les partisans de l’autoflagellation mais je crois que vous vous fourvoyez bien davantage que ce monsieur.
      Certes nous ne sommes pas en démocratie mais pas en dictature non plus. Nous ne devrions pas accepter que certaines choses soient faites en notre nom. Et une fois qu’elle sont faites et que nous en payons les conséquences vous ne trouvez toujours pas la force de faire face à votre petite part de responsabilité? Ce genre de carnage ´arrive pas en suisse. Cela ne veut pas dire que les suisses sont meilleurs ou mieux informes. Simplement leu gouvernement ne bombarde pas hors de ses frontières. Le premier pas vers sa sécurité est pour “l’ouvrier de base” de s’informer et de refuser que l’on tue en son nom.
      A quand 8 millions “d’ouvriers de base” dans la rue pour refuser “l’engagement” de la France en lybie-numéro x? Après les fêtes de la consommation de Noël?

        +77

      Alerter
      • luc // 16.11.2015 à 11h38

        alfred, tu oublies complètement que l’ouvrier de base est massivement endoctriné pour accepter qu’on bombarde en son nom justement

        c’est facile de dire que le peuple a une responsabilité, et en disant ça, tu déresponsabilise les médias, le gouvernement et son éducation nationale, qui sont les vrais responsables de l’abrutissement des masses et de leur acceptation des politiques étrangères guerrières de la france

          +23

        Alerter
        • Alfred // 16.11.2015 à 20h37

          Je ne déresponsabilise pas nos traîtres de politiciens ni les prostitués médiatiques (que certains finissent au gnouf ou même avec une erection sous un réverbère lors d’un accès de colère populaire ils l’auront cherché). Par contre vous me semblez un peu vite évacuer la responsabilité du soit disant citoyen au prétexte qu’il se laisse abbassourdir de conneries et qu’il doit gagner sa croûte. L’Assomoir ça vous dit quelque chose? Du temps de Zola personne n’était abruti de travail? Il n’yavait pas de propagande? les luttes de nos ailleux se deroulaient facilement en rose barbapapa? Moi aussi quand je rentre du taf j’ai la tête farcie. Comme tous ou presque. Et les 4,5 millions de chômeurs? Ils sont politisés? Dégoutes? Blasés?
          La vérité c’est qu’en France les gens ne prennent pas la mesure de leur chance et de leurs responsabilités. Désolé mais quand vous risquez de vous faire briser les os au fin fond de importe quel commissariat de quartier pour avoir osé lever le nez (ce qui est ASSEZ courant dans le monde), ce n’est pas exactement le même niveau de contrainte que de subir (volontairement) Pajadas et d’être fatigue de son boulot (sans compter les chiards à torcher etc).
          En fait en lisant votre commentaire je trouve que je n’ai pas été assez radical. Je nous tiens pour collectivement responsable de ce qui nous arrive. Et votre capacité (très répandue) à se cacher derrière la responsabilité certes patente du “système” me laisse une certitude: ça va recommencer et ça va recommencer jusqu’à ce que vous en ayez tellement marre que vous ferez quelque chose pour virer la cause (les salauds qui nous gouvernent).
          Ça nous prendra combien de temps et combien de sang vous croyez?

            +18

          Alerter
          • luc // 16.11.2015 à 22h52

            “en France les gens ne prennent pas la mesure de leur chance…”

            parce qu’ils sont endoctrinés je te dis, sinon ils la prendraient, la mesure de leur chance

            tu préfères en gros dire qu’à la base ils sont déjà stupides, dès le départ… tu as tord : leur ravager le cerveau est l’aboutissement d’un travail long et permanent sur des générations…

            pparament tu t’inclues dans le groupe car tu dis “Je nous tiens pour collectivement responsable de ce qui nous arrive”… et bien pas moi, ne serait-ce que parce que j’ai toujours refusé de voter par exemple

              +2

            Alerter
            • alfred // 17.11.2015 à 10h25

              on a toujours le choix.
              il n’y a a aucune excuse.
              luc je te tiens aussi pour responsable.

                +2

              Alerter
      • groucho // 16.11.2015 à 12h14

        Ce n’est peut-être pas votre cas, mais :
        « Le noeud de la question est qu’on doit travailler. Et c’est pourquoi le système propagandiste a tellement de succès. Très peu de gens auront le temps et l’énergie ou l’engagement de mener une constante bataille… […] Le plus simple, vous le savez, quand vous rentrez du travail, vous êtes fatigué, vous avez été occupé toute la journée, vous n’allez pas passer la soirée à effectuer un projet de recherche. Alors, vous allumez la télévision, vous dites que c’est probablement vrai, ou vous regardez les titres de la presse écrite, et après vous regardez du sport ou quelque chose d’autre. C’est fondamentalement comme cela que le système d’endoctrinement fonctionne. C’est sûr que les autres informations sont là, mais vous allez devoir travailler pour les trouver ».
        Noam Chomsky

          +44

        Alerter
        • luc // 16.11.2015 à 19h10

          +1

          on pourrait en tirer un slogan “travailler moins pour vivre mieux” (et c’est mon cas)

          ce slogan restera encore longtemps incompréhensible pour la majorité des gens qui sont endoctrinés par les médias et l’éducation, et qui vouent un culte passionné au matérialisme et à la société de consommation

            +12

          Alerter
    • Charles // 16.11.2015 à 11h46

      C’est vrai, les partis du système (du FN au FdG) n’ont pas dénoncé les interventions militaires comme ce qu’elles sont: la poursuite des intérêts impérialistes.
      Par contre, la gauche révolutionnaire l’a fait, et continue.
      Avec des analyses percutantes comme ce que je viens juste de lire, paru ce matin:
      Morts pour le pétrole – Communiqué d’A Manca
      http://wp.me/p5oNrG-gfZ

        +3

      Alerter
      • L. A. // 16.11.2015 à 15h50

        @Charles
        Vous écrivez : « C’est vrai, les partis du système (du FN au FdG) n’ont pas dénoncé les interventions militaires comme ce qu’elles sont : la poursuite des intérêts impérialistes. », mais c’est absolument faux concernant le Front de gauche, et plus précisément J.-L. Mélenchon, qui n’a eu de cesse depuis des années de les dénoncer haut et fort (pour l’Afghanistan, pour l’Irak, pour la Libye comme pour la Syrie). En répétant ce genre de contre-vérités et de rapprochements journalistiques (« du FN au FdG », toujours dans le même sac), vous optez pour la doxa mensongère, et ainsi vous défendez le système vous-même.

          +17

        Alerter
      • anne jordan // 16.11.2015 à 17h03

        problème , @charles :
        j’ai , moi aussi , reçu ce texte de A.Manca , et je l’approuve , mais … le NPA dit tout autre chose , quand Besancenot dénonce les exactions de Bachar el Assad , récitant la doxa mainstraem …
        j’ai autre chose à faire que de trouver le lien , pardonnez moi et croyez moi sur parole

        Le NPA , que je connais bien a toujours été divisé ( hé , hé , comme tous les groupes ” révolutionnaires “) on le voit ici encore , hélas !

          +5

        Alerter
    • Charles // 16.11.2015 à 14h21

      Maintenant, il faut agir, contre tous les fauteurs de guerre et d’Etat d’urgence.
      Une proposition:
      Attentats: c’est le moment ou jamais
      http://wp.me/p5oNrG-gfJ

        +2

      Alerter
    • BHL // 16.11.2015 à 15h52

      Euh….oui , nous étions tous au courant , vous vivez dans une grotte ?
      Votre intervention est hilarante de mauvaise foi !

        +3

      Alerter
  • toff de aix // 16.11.2015 à 10h34

    Eh bien moi je trouve que tout est dit dans cet article. A part avoir des oeillères, et/ou etre completement lobotimisé par les journalopes(l’un n’excluant pas l’autre helas) il faut vraiment etre de mauvaise foi en restant sur une vision manichéenne des choses…non, désolé, nous ne sommes pas les ‘gentils’dans cette affaire et non,désolé, le camp d’en face, nous l’avons financé,armé, pour des motifs bassement materiels…. Mais bon, je suppose que ca n’intéresse plus grand monde de réfléchir, dans ce pays…. On préfère le pathos dégoulinant de mièvrerie qu’on nous sert matin midi et soir sur tous les me(r)dias plutot que de designer les vrais responsables…

      +91

    Alerter
    • Jay SWD // 16.11.2015 à 12h16

      Dans le mème ordre d’idée,un brillant article d’un blog non moins brillant:

      http://www.chroniquesdugrandjeu.com/2015/11/la-grande-moquerie.html

      Preuve qu’il existe en France des gens capables en terme d’analyse.
      ça suppose au préalable que Sarkozy,Juppé,Hollande,Fabius aient la décence de renouncer à toute fonction politique tant leur responsabilité est écrasante dans ce carnage..

        +24

      Alerter
    • bats0 // 16.11.2015 à 15h02

      Complètement de ton avis toff : “Mais bon, je suppose que ca n’intéresse plus grand monde de réfléchir, dans ce pays…”; sincèrement je pense que la plupart des citoyens de ce pays sont dans cette perspective.
      Juste pour démontrer cette “vérité” :
      Hervé Juvin était invité par TV Liberté afin de répondre à une interview liée à son dernier livre “Le mur de l’ouest n’est pas tombé” : https://www.youtube.com/watch?v=uq6ayRA6e9E
      Une intervention remarquable de précision, d’arguments, et par sa vision de ce monde.
      Depuis la mise en ligne de cette vidéo il y a eu seulement 10.855 vues; alors comment ne pas s’étonner de l’intérêt des français de leur avenir ?

      Ce matin j’ai réagi par rapport à l’intervention de M. Valls : ” nous sommes en guerre ” à travers ma réponse sur mon blog : http://goo.gl/SV8aE8
      Elle n’intéresse pratiquement personne; celà m’étonne de moins en moins.

      C’est aussi pour celà, lors de ma dernière intervention sur ce site que j’ai, et continue à remercier Olivier Berruyer pour sa persévérance.

        +8

      Alerter
  • Alain // 16.11.2015 à 11h12

    Dans un journal belge, un immigré se dit attéré par le deux poids deux mesures dans la compassion internationale. Ces manifestations font sans doute malheureusement autant de nouveaux djihadistes que les bombardements. Il est grand temps que ceux qui osent se proclamer des dirigeants en fassent autant pour chaque attentat dans le monde. Ils verraient alors que ce qu’ils osent appeler le sommet de la barbarie est le quotidien des peuples des pays à qui ils prétendent apporter, liberté, paix et démocratie.

    Et je ne parle même pas des victimes collatérales de leurs propres actes de guerre (qu’ils n’osent pas nommer ainsi) qui ne sont, à leurs yeux, que le prix à payer pour que le bien triomphe du mal

      +41

    Alerter
    • Bruno // 16.11.2015 à 12h02

      Obscènes en effet, tous les monuments repeints en bleu blanc rouge à travers le monde 10 mois après la marche des 40 chefs d’états a Paris.

      Pour les habitants de Lybie, Syrie, Irak, etc cela veut dire : vos vies ne valent rien, vous pouvez crever par milliers sous les coups de l’EI ou sous les (nos !) bombes. Seul compte la vie les occidentaux.

      Comme dirait l’autre à l’ONU : “est-ce qu’ils se rendent compte de ce qu’ils font ?”. Je crois bien que non. Tous prétendus chrétiens qu’ils sont, ils ont l’altruisme qui s’arrête à leurs basquets.

        +51

      Alerter
      • olivier M // 18.11.2015 à 19h06

        L’orgueil n’est pas que l’apanage des occidents.

        La plupart des êtres humains est persuadée que leur pays d’origine est le meilleur et le plus beau pays du monde. Il suffit de prendre un peu de recul pour constater la propagande sans fin des états afin d’en convaincre les peuples.

        Cet endoctrinement est tellement puissant que les occidentaux ont cru sur parole leurs élus lorsqu’ils répétaient en boucle, pendant des années, que les pertes d’emploi générées par les délocalisations des industries seraient compensées par l’export de services et de produits a haute valeur ajoutée, basés sur l’innovation et la R&D. Sous-entendu: les chinois sont des idiots, ils ne sont bons qu’a copier et sont incapables d’innover.

        25 a 30 ans plus tard, il y a autant de chercheurs en Chine qu’aux USA. http://etudiant.lefigaro.fr/stage-emploi/actu/detail/article/la-france-au-8e-rang-mondial-en-nombre-de-chercheurs-10581/

        Tout ça pour dire que je ne suis pas étonné que les occidentaux ferment les yeux sur les victimes non occidentales des attentats. Je crois même qu’inconsciemment, ils savent parfaitement que c’est le prix a payer afin qu’ils puissent conserver leur mode de vie basé sur la surconsommation d’énergies, mode de vie qu’ils sont persuadés de mériter. Fermer les yeux est un réflexe lâche mais vital.

          +0

        Alerter
    • Alfred // 16.11.2015 à 20h44

      Exactement je suis atterré par ce traitement de faveur de la France par rapport au Liban par exemple. Non pas que je ne sois pas patriote mais simplement:
      C’est obscène. Une vie vaut une vie partout.
      C’est dangereux. Cela ne fait que développer des rancœurs et nous met en danger.

        +13

      Alerter
  • Tonton Poupou // 16.11.2015 à 11h13

    « La paix ! C’est la guerre chez les autres ! »
    Moi je veux bien que l’on critique ou même que l’on accuse les responsables politiques français de leurs actes inacceptables en matière de politique étrangère et de défense, notamment et surtout en Libye et en Syrie. Et je suis le premier à le faire ! Mais il faut être aussi très conscient que nous vivons dans une – certes très imparfaite – démocratie et que ces dirigeants ont été élu « démocratiquement » et qu’ils font cette « politique » au NOM du « peuple français » qui les a MANDATE pour le REPRESENTER. Hors je n’ai JAMAIS vu en France depuis le début des guerres qui ont commencé en Irak (1991) puis en Libye puis qui se sont enchainées en Syrie, et dans lesquelles la France était soit : DIRECTEMENT impliquée ou cobelligérante de facto, je n’ai jamais vu disais-je, une SEULE manifestation populaire significative à l’exception de quelques petits rassemblements groupusculaires relayés très très très discrètement par « notre presse libre » – pour faire bonne mesure – contre cette politique gouvernementale faite au nom du « peuple français ». Manifestations à l’appel d’un parti politique ou d’un syndicat ou de personnalité ou même (allez rêvons !) un collectif citoyen représentatif avec l’appui d’un ou plusieurs organes de presse construisant une communication médiatique (où est le « pluralisme de la presse » ?) !!!!!!!! Cela s’est produit durant la guerre d’Algérie et la guerre du Vietnam dans les années 60 et 70 !!!!!!! Alors : Le « peuple français » n’est-il pas aussi responsable de sa passivité ? J’ai personnellement été choqué plusieurs fois ces dernières années – habitant le quartier bastille à 100m du lieu de l’attaque de la rue de Charonne – de voir des « bobeaufs » les vendredi et samedi soir diner, boire des verres bruyamment et draguer avec la plus grande nonchalance insouciante, pendant que dans le même temps des peuples et des pays comme la Libye ou la Syrie vivaient des moments terribles de leur histoire dans laquelle la France avait une responsabilité. Me faisant penser à la phrase d’Orwell : La paix c’est la guerre chez les autres. Et ne me faite pas dire ce que je n’ai pas dit……. ! N’est ce pas ? J’adresse toutes mes condoléances aux familles des victimes de ces assassins et je suis d’autant plus choqué que j’aurais pu être parmi ces victimes, j’ai six ami(e)s qui sont décédé(e)s rue de Charonne et un grièvement blessé et je connais très bien le patron du bar attaqué ! Mais je pense que nous devrions collectivement faire notre examen de conscience : Pourquoi, en tant que « peuple souverain », autant de passivité et d’indifférence générale et d’ignorance crasse depuis tant de temps face aux agissements et aux déclarations inacceptables de NOS responsables politiques sur ce sujet ? Car tous y sont aller de leur petit refrain depuis la première guerre du golfe : Saddam Hussein (le chimique !), Kadhafy (kadhafou !), Bachar Al Assad (le boucher !) des dictateurs ….. ! Comme si en matière de géopolitique des pays pouvaient être sortis de leur contexte politique, géographique, historique, culturel, sociologique, en un mot de leurs propres valeurs, de leur spécificité de leur particularité, unique. Comme si toute la terre devait vivre avec les « valeurs » occidentales en faisant fi de la diversité et la complexité du monde.

      +55

    Alerter
    • Sébastien // 16.11.2015 à 11h42

      Vous vous trompez. Il y a des gens qui se sont toujours opposés à l’impérialisme et à ses guerres: tous ceux qui sont qualifiés d’extrême-droite par les va-t-en-guerre, les médias et les imbéciles (les uns et les autres pouvant se recouper). Quelle surprise…..

        +23

      Alerter
      • anne jordan // 16.11.2015 à 17h13

        Ah bon ?
        c’est drôle , j’ai 73 ans et j’ai surtout le souvenir des opposants aux guerres venant des rangs de l’extrême gauche …
        ( mais j’ai du confondre … )

          +15

        Alerter
        • Yann // 16.11.2015 à 20h33

          Chère Anne,
          nous vivons une époque d’inversion des valeurs, où la novlangue fait rage, le cynisme bat son plein mâtiné d’effusions de crocodiles déguisés en bisounours.
          Personnellement, j’en ai assez de voir fleurir ces portraits d’internautes drapés dans le drapeau tricolore sur facebook, la majorité n’ayant pas effectué leur service militaire, ni même civique.
          Il est tellement bon d’être bon.

            +10

          Alerter
    • gendan // 16.11.2015 à 12h05

      Je suis entièrement d’accord avec vous sur toute la ligne, et vous présente mes condoléances pour les pertes que vous avez subies.

        +7

      Alerter
    • Paul // 17.11.2015 à 06h53

      Dîtes-vous également qu’à partir de maintenant, manifester son désaccord avec les actions de ce gouvernement par le biais d’un regroupement ou d’une marche ne sera plus possible……..oui, nous sommes en démocratie…..

        +1

      Alerter
      • Tonton Poupou // 17.11.2015 à 09h46

        Personne n’a vocation à obeir aux injonctions du régime de Paris.

          +0

        Alerter
  • Eric83 // 16.11.2015 à 11h13

    Les gouvernements atlantistes étaient déjà les co-créateurs d’Al Qaïda et en avaient vu les conséquences.
    Mis sans en tirer aucune leçon, ils ont récidivé en co-créant l’EI, beaucoup plus dévastateur qu’Al Qaïda.
    Aussi, sans s’attaquer aux véritables causes de l’existence de l’EI et à son expansion ainsi qu’aux origines de ses finances et de son armement, les attentats contre des civils, en France ou ailleurs disparaitront-ils ?

    Les attentats qui ont été perpétrés en France sont dramatiques et je compatis profondément à la souffrance et à la douleur des victimes et des familles des victimes.

    Cependant, l’ampleur des manifestations nationales et internationales de “soutien” consécutives à cet évènement tragique qui a causé la mort de 129 civils en France mais qui est le quotidien depuis des années en Afghanistan, en Irak, en Lybie, en Syrie… est-elle appropriée ?

    Vont-elles provoquer de l’empathie, de la compassion, ou l’inverse dans ces pays où des millions de civils ont été tués, où des millions ont dû fuir leur pays, et où ceux qui restent, vivent dans la terreur en étant bombardés par les forces militaires de pays occidentaux, dont la France ?

      +19

    Alerter
  • Perret // 16.11.2015 à 11h23

    Faisons un peu de prospective : L’Enfer des Bisounours
    http://prospectiveafricaine.net/?p=192

      +3

    Alerter
  • Perekop // 16.11.2015 à 11h29

    Je ne sais pas qui est ce Bonaldi, mais je partage l’essentiel de son texte.
    Je regrette seulement qu’il oublie dans sa démonstration les victimes du “pan anti-russe” de tout ça, qui relève exactement de la même politique USA/Otan/UE, avec la même hypocrisie. De Beslan à l’avion sur le SinaÏ, en passant par le Donbass, les mêmes mensonges, la même indifférence envers le sang versé, envers les conséquences. Et ne me dites pas qu’il ne faut pas tout mélanger !
    Le désastre est intégral et tant qu’on n’a pas compris ça, on n’a rien compris.
    Hélas, il est bien tard pour y remédier.

      +27

    Alerter
    • groucho // 16.11.2015 à 21h12

      Bonaldi ? C’est un communiste (un vrai) français, installé à Cuba depuis une quarantaine d’années… Etonnant ! Non ?

        +1

      Alerter
  • Brosset // 16.11.2015 à 11h43

    Je ne suis pas d’accord sur le fait de dire qu’aucun parti n’a dénoncé la position du gouvernement français. La vraie gauche l’a fait et ce à plusieurs reprise

      +6

    Alerter
    • olivier M // 18.11.2015 à 19h28

      Paroles, paroles…

      Melenchon au pouvoir ferait tout et n’importe quoi pour pouvoir continuer a abreuver les français et leurs entreprises de pétrole le moins cher possible, soit probablement pas mieux que les gouvernements qu’il dénonce.

      Pas de bol, le pétrole pas cher se trouve en très grande quantité au moyen-orient. Et pas de bol, le monde entier lorgne dessus. Pas taper, pas taper.

      Quand Melenchon ajoutera dans ses analyses que la seule solution se trouve dans la généralisation des énergies renouvelables, il deviendra un peu plus crédible.

        +0

      Alerter
  • Sébastien // 16.11.2015 à 11h57

    Effectivement, très bon texte à tout point de vue. Petite remarque tout de même, qui a son importance: sur un site qui se revendique clairement anti-nationaliste (Le grand Soir), l’auteur laisse entendre que les problèmes viennent du fait que l’intégrité des Etats n’est pas respectée. C’est très intéressant et juste.
    Le mondialisme en action et voulu comme tel consiste à détruire des Etats, donc les peuples, donc les nations. Toutes les institutions internationalistes possibles et imaginables y ont contribué. Pas étonnant dès lors de n’avoir pas trouvé de voix audible pour remettre en question cette idéologie planifiée consciemment.
    Les organisations terroristes partagent ce point commun avec les internationalistes: ils ne sont pas un peuple, ils n’ont pas de pays. Ce qui en fait des alliés objectifs.
    L’auteur déplore que la France n’ait plus de politique propre. Logique, elle a abandonné toute souveraineté à l’Europe, puis aux Atlantistes.
    La conclusion et la solution coule de source. Une France indépendante n’aurait jamais mené ce genre de politique. Maintenant que nous connaissons le pourquoi et le comment, y’a plus qu’à.

      +17

    Alerter
    • Homère d’Allore // 16.11.2015 à 16h13

      Je pense que vous ne connaissez pas le PRCF ou feignez de l’ignorer. Les positions sur la Patrie et l’internationalisme ne sont pas incompatibles. Loin de là.

        +6

      Alerter
  • Doc // 16.11.2015 à 12h05

    Le compte twitter a été supprimé hier mais webarchive crawl vite 🙂

    [Modéré : vos hypothèses délirantes à la con qui décrédibilisent le blog, allez les répandre ailleurs, c’est un site sérieux ici !!!]

      +0

    Alerter
    • Vincent // 16.11.2015 à 12h29

      La question c’est de savoir pourquoi vous avez besoin de chercher des “preuves” de l’irréalité de ces événements.
      Non, les événements ont bien eu lieu, les morts ne sont pas des acteurs, j’ai des collègues qui étaient dans un des bars qui a été mitraillé.

      Vous devriez réfléchir avant de répandre ces bobards à la con…
      En tout cas vous n’arriverez pas à décrédibiliser ce site de cette manière.

        +4

      Alerter
  • INTERIMLOVER // 16.11.2015 à 12h07

    Je comprends et partage qu’on déplore l’apathie et le suivisme des masses. Et il me semble aussi y avoir loin des mobilisations du passé aux “réponses'” populaires désormais “opposées”.

    Mais de là à juger… D’aucuns peut-être sont-ils tombés dans la science infuse étant petits, ne le prenez pas mal, mais ce n’est assurément pas mon cas. En prélude à l’expédition libyenne, je confesse avoir applaudi au virilisme de Sarkozy. Ironie de mes “opinions” : la seule fois où il gagna mon soutien le fut sans doute pour le pire… Précision : ma génération a été biberonnée, malgré elle (on essuie toujours la merde laissée par ses aînés…parmi lesquels bon nombre d’anciens militants pro-peuple vietnamien…), par l’antienne du “devoir d’ingérence” puis par la sacralisation du Premier-Monde triomphant, arrogant… A chaque époque ses mantras…et à chacune, je crois, de se débrouiller comme elle peut.

    La prise de conscience requiert une prise de recul, du temps… Pourquoi accabler nos semblables, alors que la galère est commune? Appuyons-nous plutôt, échangeons… Pour ma part j’observe un regain de gens affranchis, quoique porteurs surtout d’interrogations (et tant mieux)… Je n’entends, ni ne lis ni n’observe nulle part dans les foules, d’appels grégaires et massifs à verser le sang, contrairement à ce qu’on observa par exemple un siècle plus tôt…

    Les générations à venir, enfin, plus exposées aux lobotomies rôdées du système dominant mais mieux armées aussi pour s’en affranchir, me laissent davantage à espérer que la mienne (fin des idéologies) ou que celle qui la précéda.

      +5

    Alerter
    • Crapaud Rouge // 16.11.2015 à 17h04

      A chaque époque ses mantras” : oui, tout à fait, cette histoire de “devoir d’ingérence” en fait partie. Mais de là à se laisser prendre au piège de celui-ci. Un truc comme ça qui surgit du jour au lendemain sur la scène publique, c’est forcément louche. Les principes et concepts sérieux sont connus depuis toujours.

        +2

      Alerter
      • INTERIMLOVER // 16.11.2015 à 21h05

        Sans doute n’avais-je point votre expérience ;o) Et puis il y a les conditionnements académiques aussi… Mon expérience personnelle, intime (agent européiste, disons…mais quel dégoût bien vite, j’en suis sorti), m’a d’ailleurs enseigné qu’il n’y avait pires intoxiqués que dans les hautes-sphères.

        Ne jugeons point mais échangeons, partageons… Cela ne changera rien en soi, est insuffisant mais est indispensable, car comme dirait un ami : que de pédagogie avant tout il faudra. Et ce d’autant que le Léviathan qui nous fait face ne se pose aucune question, lui…

          +5

        Alerter
    • DAVID // 19.11.2015 à 18h43

      Merci de votre pondération!

      Le monde est complexe, puisque humain, une évidence…
      Les uns sont plus forts, plus courageux que les autres…
      Certains aiment le pouvoir et le prennent, donc.
      Les alliances politiques se font et se défont, à vue, en fonction des intérêts mouvants des états, difficile d’anticiper les conséquences, toujours plus facile de juger après…
      Les nantis ne risquent pas de renoncer à leurs privilèges. La “bonté”, le partage demandent de renoncer à une partie de soi-même, on en est loin!

      Alors, en effet, on peut se sentir coupable d’avoir la chance de vivre ici.
      Ou bien on se rassure et se dédouane en désignant des responsables.

      Comme vous, je pense que la nouvelle génération, multiculturelle, nous donnera des leçons de conduite: il suffit de les écouter, de les voir vivre ensemble.

        +0

      Alerter
  • EchoGMT7 // 16.11.2015 à 12h10

    Merci pour ce cri de bon sens.

    Des mots justes qui font vivre l’espoir que l’horreur finira un jour.

    En voici un de plus :

    http://insolentiae.com/2015/11/16/etat-durgence-ledito-de-charles-sannat/

    Vraiment, ça fait du bien.

      +6

    Alerter
  • sergeat // 16.11.2015 à 12h13

    Le jeu anglo-saxon est de détruire les nations et de s’approprier les richesses et les futurs consommateurs qui seront éduqués au ketchup et à hollywood.Le jeu ne s’arrête pas au moyen orient car il va continué en Europe après le succès du Kosovo ou on a éradiqué le peuple serbe pour le donner aux terroristes islamiste.,Notre “monsieur repentance tout azimut” suit les ordres et est un catalyseur trépané de ces destructions:Moyen orient,Ukraine,….bientôt la France.

      +9

    Alerter
  • PasGlopPasGlop // 16.11.2015 à 12h19

    Belle intervention qui rejoint les réflexions que peuvent se faire une grande partie des lecteurs de ce blog.
    Je viens d’écouter pendant 2 heures un média mainstream (je le fais de temps à autres pour garder ma libre pensée ).
    La majorité des débats tourne sur le racisme, le “laxisme” des forces de l’ordre, l’émotionnel (ça il y en a des couches !).
    Juste une personne a évoqué birévement le rôle des pétromonarchies dans le financement.
    Personne pour parler :
    du rôle des États-Unis qui depuis 30 ans (au moins) foutent le bazar là-bas.,
    du capitalisme débridé face auquel tous les gouvernements occidentaux ont capitulé par intérêt personnel.
    de la “construction européenne” qui n’a servi qu’à fabriquer de la misère sociale (mon épouse travaille dans le social …),
    de notre politique “Otanesque” en vogue depuis Joe Dalton.
    de notre “amitié” avec ces pétromonarchies à qui on fourgue des armes à tour de bras et qui rachètent notre patrimoine.
    de ces réfugiés qu’on devait accueillir pour pouvoir mettre en place un nouveau “dumping social” pourtant déja bien mis en place grâce à la mondialisation financière.
    De tous les terroristes, un seul est Syrien, tous les autres sont français ou belges.
    Ces médias décrivent cette agression comme une opération commando planifiée par l’EI.
    Foutaise !
    Ces gens là avaient des Kalachs, des explosifs et une voiture de location et ont rafalé des lieux plus que banals.
    Est-t-il si difficile que cela de trouver des armes et des explosifs à notre époque (Deep ou Dark Web) ?
    L’EI s’est félicité de ces attentats dans le communiqué qu’ils ont rendu public. Ils n’ont pas explicitement dit que c’étaient eux (même si cela paraît évident).
    Je dis cela car je crois qu’il va falloir s’habituer à vivre dans une peur diffuse car n’importe quel extrémiste peut rééditer ce genre d’action. C’est beaucoup plus facile que détourner un avion pour s’en servir de bombe.
    150 perquisitions la dernière nuit, il a fallu 120 morts pour s’y mettre.
    Il est vrai qu’on préférait décrire le éfhaine (je n’en suis pas) comme grand ennemi national parce qu’il risque de prendre 2 régions !
    Que doivent penser les proches de gens qui se sont fait tuer du “spectacle” offert par la TV qui montre des images d’horreur en boucle ?
    Tous nos gouvernants sont responsables et coupables de cet état de fait.
    Je plains sincèrement les gens des grandes villes de France qui ont du aller au boulot ce matin avec la peur au ventre, peur qui s’ajoute à leurs problèmes économiques quotidiens.
    Ils n’ont que les médias mainstream pour les “informer” et n’ont probablement pas la capacité à se poser les bonnes questions !
    C’est bien dommage.
    Merci à ce blog d’exister.

      +30

    Alerter
  • FGB // 16.11.2015 à 12h55

    Quel charabia ! Non seulement le texte est mal rédigé mais de surcroit l’argumentation est incohérente ! Au préalable, nul doute que le rédacteur n’a jamais vécu ou subi un régime autoritaire fort… prétendument laïc en Libye, en Irak ou en encore en Syrie mais admettons l’augure dans cette histoire racontée avec un petit “h”. Et considérer, la Syrie par exemple, au détour, d’une manipulation de langage, de ce prêchi-prêcha dégoulinant d’absurdité que la France serait responsable des 200 000 morts constitue au mieux un aveuglement total, au pire une ineptie donc d’ordre psychiatrique. Qui fait la guerre en Syrie ? A savoir que les arabes sont tout autant que n’importe quel humain sur Terre, porteurs de valeurs de justice… et démocratique !!!

    Il est clair que le Coran a des affinités avec le communisme et en ce sens il est attrayant. Au point de pousser les révoltes (ce que l’on a nommé les printemps arabes) dans le chaos, de guerres, de guérillas de toute sorte… s’enracinant sur les failles non cicatrisées du colonialisme d’hier, des termes inégaux des échanges d’aujourd’hui peut être (Il y a moins de pauvres dans le monde)… Mais il était de la responsabilité des grandes puissances d’intervenir au nom d’une conception de la liberté que chacun partage sauf des terroristes de Paris et d’ailleurs… Il y a dans le cadre de ces interventions, matière à critique, des conséquences… telles des alliances opportunes mais l’intervention comme le suggère la Russie, exemple parmi d’autres doit pouvoir susciter le débat avant l’action ! Et vous oubliez comme par hasard le cas de la Tunisie, cher monsieur Bonaldi !….

      +0

    Alerter
    • PasGlopPasGlop // 16.11.2015 à 14h08

      Houla !

      Il faudrait demander aux chrétiens d’Irak, de Lybie et de Syrie s’ils peuvent toujours exercer leur culte maintenant qu’ils ont été “libérés” de ces régimes autoritaires.

      Ces fameux régimes autoritaires qui ont permis à l’alphabétisation de progresser de 80% en Irak, ces fameux régimes autoritaires où la création d’entreprise pouvait être financée à … 0%, où l’électricité était gratuite, où les études supérieures étaient gratuites.

      Maintenant le problème ne se pose plus car il n’y a plus d’entreprise, la fourniture électricité est sporadique, quant aux études supérieures en Lybie, faudrait demander à ceux qui en font encore (s’il y en a …)

      Il est aussi curieux de constater que lorsque ces pays “prétendument laïcs” et autoritaires jouissaient d’une certaine stabilité, il n’avait pas des millions de gens qui les fuyaient.

      La France n’est pas directement responsable de 200.000 morts (je ne pense pas avoir compris cela dans l’article), mais elle y prend part de par sa politique extérieure. Et finalement qu’est ce que c’est que 200.000 morts Syriens par rapport à nos 120 morts ?
      L’émotionnel est-il aussi affaire de rang ?

      Les Arabes (comme vous le dites) sont d’une culture diamétralement opposée à la notre (je suis bien d’accord avec vous là dessus), mais de quel droit allons nous les bombarder au nom de notre prétendue démocratie ?
      Au nom de cette démocratie qui élit ses dirigeants avec 25% des inscrits ?

      Le Coran ressemble au communisme ??
      Le communisme avait au début l’idée louable d’assurer à tout un chacun un minimum vital.
      Il est mort de ses excès (bureaucratiques, expansionnistes et … ceux propres à l’être humain).
      Le communisme était athée et n’était pas une religion (du moins pas plus que le capitalisme de nos jours).
      Le capitalisme (qui a eu des idées louables aussi) fera de même de par ses excès … (on en a eu un aperçu dans les années 30-40)
      Il faudrait aussi demander à des habitants de l’ex-bloc soviétique ce qui est le plus confortable : la rue ou le certes misérable appartement de 2 pièces qu’ils occupaient du temps du communisme.

      Il y a moins de pauvres dans le monde : tous les graphiques montrent un accroissement des inégalités et 1% de la population mondiale détient 50% de la richesse de la planète.
      Permettez moi de ne pas partager votre vision idyllique de la richesse planétaire.

      Ce sont les grandes puissances (je devrais dire LA grande puissance et ses vassaux européens) qui ont depuis 30 ans, sous couvert d’instaurer de la démocratie, ont amené la guerre et le chaos au Moyen-Orient (Iran : Khomeiny / Guerre Irak-Iran / Intervention au Koweit / Invasion de l’Irak / Invasion de la Lybie / Conflit Israelo-palestinien / Soutenance de groupes radicaux en Syrie / j’oublie la Bosnie et le Kosovo, tiens ! c’est en Europe). Tout cela pour des raisons stratégiques liées à la mainmise sur l’énergie.

      La Russie aurait demander avant d’intervenir ?
      Elle a eu l’aval du chef d’État du pays concerné pour le faire.
      Les US eux interviennent depuis longtemps où bon leur semble, en se foutant royalement de l’ONU.
      La seule chose qu’ils demandent c’est que les moutons européens les suivent, lesquels moutons européens voient ensuite arriver les problèmes chez eux, les instigateurs étant tranquilles de l’autre coté de l’océan.
      Les US ont-ils eu l’aval du chef d’État concerné pour intervenir en Irak, Lybie et maintenant Syrie ?

        +42

      Alerter
      • FGB // 16.11.2015 à 14h56

        Et sous Kadhafi, ceux qui ont reçu une éducation, ont appris à rédiger correctement le nom de leur pays ou soit-disant pays !!!… En ce qui concerne l’exception tunisienne, soyez sûr que des aides ont été fournies…

        Tout le problème en France est d’élever le niveau de connaissances de chaque citoyen afin de pouvoir débattre… Et il y a, dans un Etat de droit,, pour des raisons de sécurité, des informations qui ne doivent pas être diffusées.

          +1

        Alerter
        • PasGlopPasGlop // 16.11.2015 à 16h13

          Ah ça !

          Pour ce qui est des informations non diffusées en France, là on est au “top”.
          Les médias (ou LE média AFP) appliquent bien le principe.
          Pas de souci de ce coté là.

          Quant à élever le niveau de connaissances, comment le faire si il ne faut pas diffuser les informations ?
          Ce niveau serait-il réservé à une élite (les milieux autorisés de feu Coluche), les autres étant par nature censés n’y rien comprendre ?
          On tourne en rond là non ?

          (Par contre je file de ce pas me documenter sur la Tunisie, là j’ai une lacune, c’est vrai …)

            +11

          Alerter
    • step2 // 16.11.2015 à 14h10

      quand les exemples sont des exceptions, il faut se poser des questions 🙂

        +1

      Alerter
    • Sanya // 16.11.2015 à 14h30

      Le coran a des affinités avec le communisme ? Dans quels versets ?

        +7

      Alerter
      • INTERIMLOVER // 16.11.2015 à 15h20

        C’est le très atlantiste Aron, je crois, qui traitait du communisme comme d une religion séculière ; voilà un élément de réflexion/compréhension peut-être…?

          +1

        Alerter
      • anne jordan // 16.11.2015 à 17h27

        c’est exact , ils sont nombreux à dire ( comme le Christ , dans les Evangiles)
        qu’il faut partager , protéger le plus faible , proscrire l’usure , protéger les biens des femmes et des orphelins etc …
        désolée , je serai plus précise.. plus tard !

          +1

        Alerter
        • DAVID // 19.11.2015 à 19h03

          Abscon!!!!! A cause de la traduction?

          Toujours les mêmes histoires avec les religions: les nantis font l’aumône, et là, par dessus le marché, bonjour les comptes d’apothicaires, où l’on perçoit la hiérarchie.

          Quel est votre message?

            +0

          Alerter
    • Cyri // 16.11.2015 à 15h20

      De toute évidence, vous n’êtes pas un habitué de la lecture de ce blog. Vous sauriez sinon que les interventions au moyen orient n’ont jamais été une question de liberté ou de démocratie. Remontez un peu dans les articles, celui-là par exemple http://www.les-crises.fr/mieux-comprendre-la-complexite-de-la-guerre-civile-syrienne/.
      Et pour ce qui est des “pauvres” arabes qui attendaient qu’on vienne les délivrer de leur dictateur, demandez justement aux Tunisiens ce qu’ils pensent des fabuleux résultats de leur révolution : économie laminée, chômage et pauvreté, corruption politique à son maximum, islamisation inquiétante, attentats répétés, bref, une catastrophe. Révolutions colorées, qui auraient d’ailleurs été pilotées par des occidentaux, via le soutiens aux Frères musulmans (soi-disant modérés, en fait anciens terroristes).

        +6

      Alerter
    • groucho // 16.11.2015 à 16h24

      “Il est clair que le Coran a des affinités avec le communisme et en ce sens il est attrayant.”
      Vraiment ?
      “La détresse religieuse est, pour une part, l’expression de la détresse réelle et, pour une autre, la protestation contre la détresse réelle. La religion est le soupir de la créature opprimée, l’âme d’un monde sans coeur, comme elle est l’esprit de conditions sociales d’où l’esprit est exclu. Elle est l’opium du peuple. L’abolition de la religion en tant que bonheur illusoire du peuple est l’exigence que formule son bonheur réel. Exiger qu’il renonce aux illusions sur sa situation c’est exiger qu’il renonce à une situation qui a besoin d’illusions. La critique de la religion est donc en germe la critique de cette vallée de larmes dont la religion est l’auréole.”
      Marx et Engels, Critique de la philosophie du droit de Hegel, 1843, trad. M. Simon-Aubier, 1971, PP. 51-53

        +8

      Alerter
  • amelie1985 // 16.11.2015 à 12h57

    Est-ce qu’on peut faire un article de synthèse à mettre à jour régulièrement pour mieux comprendre ce qu’on sait sur daech ?
    Quels sont les dirigeants qu’on connaît, leur nombre, les effectifs totaux, les ressources financières, les liens avec les autres groupes, les territoires occupés sans colorer tous les déserts aux allentours où il n’y a pas de présence, les armes dont on sait qu’ils sont en possession, les drogues qu’ils utilisent, les salaires qu’ils payent, leur utilisation de bitcoins, les arguments qu’ils utilisent dans leur communiqués ? Avant de faire la guerre il faut savoir un peu de qui on parle. Quand je demande aux gens je m’aperçois que personne ne sait rien… En regroupant toutes les informations ça nous permettre peut-être de comprendre un peu mieux. Il est très important de comprendre aussi comment ils utilisent la religion, pas un débat de fonds et hors-sujet sur ce qu’est l’islam, mais comment il est utilisé pour recruter des gens ? Et est-ce que les dirigeants de daech sont vraiment religieux ?

      +8

    Alerter
    • dupontg // 16.11.2015 à 14h38

      tres edifiant en effet quand on connait les habitudes des etats unis pour geler le circuit bancaire de ceux qui ne leur plaisent pas.
      Encore un element qui confirme que daech n’est rien moins que leur armée proxy pour dezinguer Assad

        +4

      Alerter
  • Fool Prophet // 16.11.2015 à 12h58

    Je ne comprends pas pourquoi vous avez illustré cet excellent article de la une du parisien… j’en ai naïvement cru un trop court instant que les horreurs de Paris ouvraient enfin les yeux de la raison à nos medias mainstream qui en bon complices de l’oligarchie actuelle nous ont plongé dans cette horreur.

      +7

    Alerter
  • BA // 16.11.2015 à 13h49

    Parmi les terroristes de Paris, il y avait des djihadistes qui étaient arrivés en Europe, infiltrés au milieu des migrants.

    Les djihadistes infiltrés parmi les migrants entrent en Europe par la Grèce.

    Ensuite, ils peuvent rejoindre très facilement la France, cachés au milieu des migrants.

    Question :

    Quelle route ont pris les djihadistes infiltrés pour rejoindre la France et y commettre les attentats de Paris ?

    1- Par exemple, un des kamikazes du Stade de France avait un passeport syrien au nom d’Ahmad Almohammad. Il est d’abord entré en Grèce, sur l’île de Leros, parmi les migrants. Le 3 octobre, il a été enregistré par la police grecque. Le gouvernement grec l’a confirmé.

    Ensuite, il est passé en Macédoine, puis en Serbie le 7 octobre. Il a séjourné avec les autres migrants dans le camp de réfugiés de Preševo, en Serbie. Il a déposé une demande d’asile. Le gouvernement serbe l’a confirmé.

    Ensuite, il est passé en Croatie. Il a séjourné avec les autres migrants dans le camp de réfugiés d’Opatovac le 8 octobre. Le gouvernement croate l’a confirmé.

    Ensuite, des sources non confirmées par les gouvernements hongrois et autrichien indiquent qu’il est passé en Hongrie, puis en Autriche.

    2- Deuxième exemple : parmi les terroristes de Paris, un deuxième djihadiste infiltré au milieu des migrants était arrivé lui-aussi par la Grèce. Il avait un passeport syrien au nom de Mohammed Almahmod.

    Lisez cet article :

    Un kamikaze du Stade de France avait emprunté la route des Balkans.

    http://www.lemonde.fr/attaques-a-paris/article/2015/11/16/un-kamikaze-du-stade-de-france-avait-emprunte-la-route-des-balkans_4810817_4809495.html

      +7

    Alerter
    • PasGlopPasGlop // 16.11.2015 à 14h22

      Cette histoire de réfugiés et de migrants nous aura pété à la figure beaucoup plus vite que prévu.

      A part ces deux terroristes, les autres étaient français ou belges, donc dans l’espace Schengen.

      Par rapport à ce flux de migrants :
      La Hongrie, l’Autriche, la Serbie, la Slovénie et maintenant l’Allemagne et la Suède bouclent leurs frontières.
      La frontière de la Grande Bretagne est en France (merci NS).
      La France boucle aussi, mais c’était déja acté par rapport à la COP21.
      Les Grecs le voudraient aussi certainement, mais ils n’en ont pas les moyens, ruinés qu’ils sont par la Troïka.

      Voilà le bilan de la “construction Européenne” qui non contente de nous avoir plongé dans le marasme économique nous met maintenant dans la peur.

      Bravo Messieurs et surtout ne changez rien !

        +22

      Alerter
  • Sylvain // 16.11.2015 à 14h19

    Préparez-vous, après “Je suis Charlie”, découvrez “Pray for Paris”,
    La saison II de votre série de l’été : “Attentats à Paris”

    Avec…

    http://s-informer-pour-mieux-comprendre.com/2015/11/16/attentats-a-paris-saison-2-le-retour/

      +8

    Alerter
    • Desbois // 16.11.2015 à 19h16

      Ils ont probablement essayé “je suis Bataclan” mais ça sonne un peu bizarre.
      La comm. et la manipulation des foules sont affaires d’experts.

        +5

      Alerter
  • visionsud // 16.11.2015 à 15h03

    Merci Olivier de ce blog encore “libre” et je communie avec le commentaire de Toton Poupou.
    La tristesse devant l’imbécilité (absence complète d’intelligence et compréhension” et notre impuissance (infinité, faiblesse), n’excluant pas, certes, notre responsabilité (obligation morale de répondre ) individuelle et collective.
    Mes pensées sincères aux familles touchées par cette inhumanité.

      +4

    Alerter
  • jacquocrqant // 16.11.2015 à 15h40

    Que vont penser les ouvriers lorsqu’ils voient à la télé (Chaine LCP en direct) l’arrivée de nos représentants à Versailles. On dirait des touristes en goguette après un bon repas. Certains arrivent émerveillés par les lieux, photographient, prennent la pose en groupe, mâchent du chewing gum… les portables chargés à bloc. Vraiment ça fait peur.

      +6

    Alerter
  • thibault // 16.11.2015 à 16h16

    Je trouve un peu facile le “Mais coupables aussi, les Français, pour avoir permis …”.

    Dans le fond oui … mais il y a quand même pas mal de monde qui essai de faire bouger les choses. Sauf que … et bien c’est pas évident du tout et ce même en y mettant beaucoup d’énergie.
    Je ne m’aventure par particulièrement je pense en `supposant` que les gros mouvements sont provoqués en général par pas mal d’argent.

    Quizz des grèves et manifestations en tout genre … ça fait pas grand chose …

    Alors c’est triste mais cela ne m’étonne pas vraiment qu’il n’y ai pas spécialement de mouvement pour aider la Syrie et contrer Daesh … d’autant plus qu’il y a marteau thérapie sur les médias comme quoi Assad est pas bien et les rebelles si …
    Reconnaissez qu’il faut quand même du temps pour se pencher sur tout ça non ? Personnellement cela fait bien 4 ans que j’y passe tres souvent plusieurs heures par jours … et je suis très loin d’avoir fait le tour …
    Alors le commentaire sur la personne qui rentre chez lui, allume les infos et passe a autre chose je comprends complètement.

    On va voir ce que cela donne tant cette fois l’agression était moins ciblée. Pour les attentats a `Charlie Hebdo` on pouvait considérer une réponse aux dessins. Ici cela commence a être beaucoup plus vague. J’espère que les gens vont essayer de s’intéresser un peu plus `profondément` aux choses.

      +4

    Alerter
    • Crapaud Rouge // 16.11.2015 à 16h51

      Je trouve un peu facile le “Mais coupables aussi, les Français, pour avoir permis …”.” : suis bien de votre avis ! C’est même un peu vexant car ce dont les merdias ne parlent pas n’existe pas. Dès lors “les Français” peuvent difficilement s’émouvoir. A l’inverse, dès que les mêmes merdias en font des tonnes sur un évènement, on a droit à un tel déluge d’émotion que les zélites font passer de nouvelles lois en 3 jours chrono…

        +7

      Alerter
    • olivier M // 18.11.2015 à 20h18

      Oui les francais sont coupables!

      Coupables d’être conscients des manipulations dont ils font l’objet, des propagandes grotesques -elles sautent aux yeux ces derniers temps avec les retournement de veste des journalistes-, mais continuant a croire a ce qu’ils entendent sur les grands médias, et réfutant toute autre vision en la qualifiant de conspirationiste.

      Un test simple pour s’en convaincre: publiez sur facebook des articles indiquant les liens entre l’occident et daesh via l’Arabie Saoudite, le Qatar et la Turquie; vous serez vite catalogue de conspirationiste.

      Mais en effet, tout un chacun n’a pas forcement le temps, ni le gout pour consulter plusieurs sources d’information.
      Il y a de plus en plus de sceptiques, mais les crédules sont la norme.
      C’est pourquoi je pense que le prérequis a toute évolution des opinions est d’avoir de vrais medias et non pas des organes de propagande d’etat et d’entreprise.

      Il faut commencer a réfléchir a des formes de lobbying auprès de bruxelles afin que le parlement europeen vote des lois organisant l’indépendance des médias.

      Ensuite on pourra envisager un vrai débat démocratique sur les moyens a mettre en oeuvre pour essayer de régler les crises que nous connaissons.

        +1

      Alerter
  • FDM // 16.11.2015 à 16h26

    Bonjour,

    Le discours de François Hollande est incroyable…de médiocrité et d’hypocrisie… je n’en reviens pas, c’est terrible !

    Comment peut-on mentir à ce point !

    “Ma volonté, c’est de mettre toute la puissance de l’État au service de nos concitoyens.”

    Alors qu’il quitte l’UE ou la réforme, sors la France de l’OTAN et fait plier la finance, il y a tellement de choses à faire.

    Par contre s’il pouvait arrêter de privatiser ici et là et de faire plaisir aux actionnaires…

      +15

    Alerter
    • FDM // 16.11.2015 à 17h59

      Bruno, je lisais juste les annonces sur le site du Figaro, histoire de voir l’étendue de l’horreur…

      “8500 nouveaux postes dans la sécurité et la justice”

      Il suffirait juste de ne plus s’allier avec les terroristes cela ne couterait rien à l’état.

      “Pour François Hollande, le président syrien Bachar el assad «ne peut constituer l’issue mais notre ennemi en Syrie, c’est Daech».”

      Il lui aura fallu tout ce temps et ce sang pour qu’il comprenne ? bien dis donc !

      “Il souhaite une «coalition unique» pour lutter contre Daech, réunissant Américains et Russes”

      La seule bonne nouvelle mais qu’il est tard et combien de mort depuis ici et la bas…

      Mon Dieu de Gaulle, si seulement…

        +3

      Alerter
      • bruno // 16.11.2015 à 18h20

        ah ça oui FDM,comme vous dites et quelle étrange coïncidence,je suis en train de visionner l’émission sur la résistance diffusée l’autre soir à la télé et bien sûr “De Gaulle”.
        s’il savait…
        et pour en revenir à notre “pseudo président”…entre un discours de Lavrov et lui,franchement quel désastre…le vide intersidéral.

          +7

        Alerter
        • FDM // 16.11.2015 à 22h36

          Charles de Gaulle, où le seul Homme à la mesure de la France d’après-guerre, lui au moins avait le sens de l’histoire….

            +1

          Alerter
  • bruno // 16.11.2015 à 17h34

    un petit “message” de vladimir pour françois.

    “La fermeté de Paris envers Assad n’a pas évité les attentats”, a déclaré le chef de l’Etat russe lundi, lors d’une conférence de presse à l’issue du sommet du G20 à Antalya.

    je trouve cette phrase particulièrement “subtile” et ça met vraiment en avant le niveau de connerie de nos gouvernants.

    alors françois ?? tu te réveilles ou tu continues sur la même voie ??
    entre nous,je me demande s’ils ne sont pas eux aussi sous “Captagon” à l’Elysée.
    franchement on est tombé bien bas.

      +12

    Alerter
  • Joanna // 16.11.2015 à 18h06

    J’ai écouté.
    Comme disait Bertrand Russell :”The trouble with the world is that the stupid are cocksure and the intelligent are full of doubt”.

    Quelques autres citations qui peuvent donner à réfléchir :

    En politique, rien n’arrive par hasard. Chaque fois qu’un évènement survient, on peut être certain qu’il avait été prévu pour se dérouler ainsi (Roosevelt)

    Seuls les plus petits secrets ont besoin d’être protégés. Les plus gros sont gardés par la crédulité publique (Alain Benajam qui a un blog : http://www.alain-benajam.com/ )

    Le monde est gouverné par de tout autres personnages que ne se l’imaginent ceux dont l’œil ne plonge pas dans les coulisses (Disraeli Benjamin)

    L’individu est handicapé en se retrouvant face à face avec une conspiration si monstrueuse, qu’il ne peut croire qu’elle existe (Hoover J Edgar premier directeur du FBI)

      +3

    Alerter
  • Marion // 16.11.2015 à 18h08

    Bonsoir a tous,

    Je viens d’écouter notre cher Président annoncer son “programme de sécurité”, qui m’attriste beaucoup. Moins de liberté, surveillance, état d’urgence généralisé … je suis réellement catastrophée.

    C’est peut être David contre Goliath, mais je ne veux pas me laisser faire. Olivier, comment peut-on aider à diffuser tes alertes? A qui s’adresser pour exprimer son opposition, se faire entendre?

      +4

    Alerter
    • Deres // 16.11.2015 à 18h32

      Il annonce des dépenses non financés et des changements juridiques.
      Nous sommes sauvés.

      Au prochain attentat, nous aurons une constitution définissant en deux fois plus de pages les détails de l’Etat d’urgence et les subtilités des pleins pouvoirs et au moins dix nouveaux décrets sur les actions autorisés de la police sur internet. Avec de tels outils, les terroristes vont y réfléchir à deux fois.

      Après avoir gagné la guerre contre la finance avec facilité puis la guerre contre le chômage avec brio, je sens que la guerre contre le terrorisme va être une simple partie de plaisir.

        +18

      Alerter
      • Deres // 16.11.2015 à 18h40

        Comme d’habitude, il annonce des effectifs supplémentaires avec des beaux chiffres ronds sortis du chapeau sans expliquer à quoi serviront ces effectifs … C’est une politique d’annonce et de moyens, aps une politique d’action.

        J’ajoute que cette histoire d’état d’urgence, de son extension à 3 mois, de sa modification par décret et modification de la constitution, cela n’est pas du tout improvisé. Il a annoncé tout cela le soir même. C’était complètement décidé et préparé à l’avance. Il est même possible que ses allocutions étaient déjà écrites en avance car un nouvel attentat était inévitable. Alors pourquoi attendre que le sang coule ? On se fout vraiment de notre gueuel !

          +10

        Alerter
        • Joanna // 16.11.2015 à 19h37

          Je suggère cette réponse à votre dernière question : plus facile pour faire passer la pilule ?…

          En tout cas il vient de tuer durablement le tourisme en France. Ceux qui en vivent apprécieront.

            +4

          Alerter
  • eyale // 16.11.2015 à 18h18

    Un instant j’ai cru l’article extrait du Parisien dont la couverture illustre le post ; juste un instant…

      +1

    Alerter
  • Pierre // 16.11.2015 à 18h57

    Gearoid O Colmain, interrogé comme analyste politique ayant assisté aux événements de Paris, explique froidement que l’on assiste depuis plusieurs semaines à une intensification de la propagande des médias concernant les terroristes et les musulmans, laquelle a pour but et pour effet de déclencher la peur.

    Il dit que la « guerre à la terreur » est orchestrée de l’extérieur, par l’OTAN !

    Il poursuit en disant qu’il y a une guerre contre les populations civiles, une forme de néo-colonialisme pour les soumettre à un nouvel ordre mondial. Ce nouvel ordre mondial, ajoute-t-il, est constitué d’une élite dirigeante tyrannique qui ne se préoccupe que de ses intérêts. Il n’y aucune guerre contre le terrorisme selon lui. Il y a la guerre qui utilise des groupes de terroristes contre les Etats-nations qui résistent à l’hégémonie des États-Unis et d’Israël. Ces terroristes sont financés et formés par les agences occidentales de renseignement.

    Il enchaîne en disant que l’ISIS est une création des États-Unis. Nous le savons, dit-il, par des documents américains déclassifiés de la Defense Intelligence Agency (DIA). Le gouvernement français tente de rallier un soutien pour plus d’intervention militaire en Syrie. Il veut mettre la main sur le jeu. Le jeu est presque perdu puisque la Russie est en train de détruire l’ISIS.

    Selon Colmain, il y a des membres de l’ISIS entrés en Europe qui sont déguisés en réfugiés. Ils vont déstabiliser l’Europe centrale pense-t-il [c’est en fait l’unique raison de leur arrivée!].

    Le gouvernement français veut mettre la main sur le jeu en Syrie et soutenir ceux que l’on appelle les rebelles « modérés ». Il n’y a pas de « rebelles modérés » en Syrie. Le jeu en Syrie ne sert que les élites occidentales.

    Le gouvernement français est très inquiet à l’égard des médias alternatifs, ceux qu’il appelle les « théoriciens du complot », et il sévira contre eux. Il a déjà commencé. Un professeur a déjà été congédié pour avoir suggéré qu’il peut y avoir un lien entre l’impérialisme français et le terrorisme. Les élites françaises utilisent les musulmans comme des pions pour diviser et conquérir: pour diviser les gens et les monter les uns contre les autres.

    Si tout cela continue, nous serons bientôt sous la loi martiale, termine Colmain.

    https://resistanceauthentique.wordpress.com/2015/11/16/un-analyste-politique-ayant-assiste-aux-attentats-de-paris-declare-a-russia-today-que-la-guerre-a-la-terreur-est-orchestree-de-lexterieur-par-lotan/

    https://www.youtube.com/watch?v=L7GAbVhjTSw

    http://conscience-du-peuple.blogspot.fr/2015/11/un-analyste-politique-loge-paris.html

      +4

    Alerter
  • Jaime Horta // 16.11.2015 à 19h04

    “…pourquoi et comment une organisation (il faudrait trouver un autre mot, bien entendu) terroriste a-t-elle pu surgir et surtout se développer avec une telle vitesse et, surtout encore, se doter en si peu de temps de moyens financiers, logistiques et militaires absolument inouïs qui feraient pâlir d’envie n’importe quelle autre ?”

    Tout est dit ici.

    L’Etat Islamique est né d’une scission avec Al-Nostra, et qui était au début un tout petit groupe avec de faibles moyens, commandé par El-Bagdadi un illustre inconnu parmi la mouvance.

    Puis il apparait dans le paysage du jour au lendemain avec une formidable puissance alors que personne n’en avait entendu parler, disponsant de moyens techniques et militaires sans précédent supplantant tout les autres.

    Ainsi nous voilà devant le fait accompli sans que personne n’ai rien vu venir.

    Pourtant les réseaux du Salafisme le plus crasse parmi lesquels l’EI recrute sont en place en Europe depuis minimum une décennie et leur propagande largement diffusée dans les réseaux sociaux avec la plus grande des bienveillances.

    Cherchez l’erreur…

      +5

    Alerter
  • Jim // 16.11.2015 à 19h38

    à qui la faute ? ou bien à qui profite le crime ?

    https://www.youtube.com/watch?v=QFcaNG0ZJRA
    Die Anstalt – La lutte contre le terrorisme

      +0

    Alerter
  • belamicci // 16.11.2015 à 19h47

    J’approuve entièrement l’ analyse juste et réaliste de M Bonaldi concernant cette crise très grave d’un Moyen-Orient méconnaissable volontairement détruit, dépecé à l’origine de la création de Daech un montre fabriqué de toutes pièces par les USA depuis la guerre d’Irak et qui s’est retourné contre ceux là mêmes qui l’ont financé, formé ,armé et nourri de la haine de l’autre avec une violence inouie .
    Les attentats de Paris comme ceux du Liban ou les passagers pulvérisés en plein vol de l’avion civil russe n ‘ont eu pour effet que de voir tomber les mêmes victimes innocentes enlevées subitement à la vie et à l’affection des leurs .Seulement la monstruosité de ces attaques n’ est pas si différente de celle des Etats qui sont à l’origine de Daech en premier les USA et leur services secrets dont la CIA,ce pays qui ne se nourrit que du sang des peuples faibles de la planète qui entraîne des coaltions faute de légitimité, autoproclamé gendarme du monde .
    Jai vu après les attentats alors que l’assaut était en cours dans le Bataclan,Hollande entamer gravement sa déclaration solennelle qui s’était faite plusieurs minutes après celle d’Obama.Et les journalistes de justifier “normal que Obama s’exprime le premier en tant que chef de la coalition.”
    Honteux pour la France qui aura perdu toute souveraineté même quand il s’agit d’évènements qui l’ont touchée sur son propre sol elle est dépendante des USA.C’est bien ce pays à la folie meurtière qui n’est pas nouvelle (bombe nucléaire Hiroshima,Nagazaki,guerre injuste pendant 12 ans sous un faux prétexte contre le Vietnam du Nord,l’Irak avec avec ses fausses ADM,la Libye,la Syrie et autres)qui est à l’origine du malheur de la France depuis qu’elle a fait l’erreur fatale de réintégrer l’OTAN sous Sarkozy.Le problème est qu’en France c’est un seul homme qui détient tous les pouvoirs et n’est responsable devant rien jusqu’à l’issue de son mandat .Ce n’est pas un régime un régime parlementaire comme la Grande Bretagne par exemple où le parlement a ses pérogatives et son mot à dire .La constitution française conçue en pleine guerre d’Algérie en 1958 sous De Gaulle a donné les pleins pouvoirs à ce dernier,la situation étant exceptionnelle.Ce qui n’est pas normal cette Loi fondamentale n’a pas été révisée en profondeur depuis près de 60 ans et sans garde fous elle permet au président bien des dérives étant l’acteur principal au coeur de toute l’activité politique du pays .Si la constitution permettait un partage réel et équilibré des pouvoirs entre l’exécutif et le législatif ,on aurait pu peut- être éviter
    la guerre de Syrie dans laquelle la France avait tout à perdre et rien à gagner!

      +7

    Alerter
  • thibault // 16.11.2015 à 19h53

    Je pense sincèrement que vous minimisez les moyens nécessaires pour tout suivre.

    Ce n’est pas bien compliquer d’avoir un AK47 (kalashnikov), vous allez en acheter une …
    Cela ne coute pas cher (1000/2000€) … (premiere recherche: http://www.armurerie-auxerre.com/ak-47-works-zs-kalashnikov-calibre-7-62×39.html) a 620€… La mise aux normes obligent le coup par coup (qui est le seul mode d’emploi pour tout ceux qui savent s’en servire) qui ne change strictement rien. Les munitions vous pouvez les acheter mais vous etes limité en quantité (et la quantité est bien supérieur a ce qu’ils ont tirés)… et vous devez aussi vous inscrire dans un stand de tir. Il suffit de reagrder la législation.

    Vous devez bien tous connaitre au moins une personne qui possède des armes non ? C’est peut être moins répondu a Paris qu’en Province (légalement parlant) mais il y en a énormément.

    En tout cas cela ne change rien au fait que si quelqu’un décide de péter les plombs, aucun service de renseignement ou de protection judiciaire ne pourra y faire quoi que ce soi … c’est juste la réalité… La culture nous protège je pense/suppose en règle général.

    Un autre point que je trouve un poil abusé est le discours sur les force de renseignement/protection. A mon avis les gars font vraiment tout ce qu’ils peuvent avec les moyens/autorisations et consignes qu’ils reçoivent. Ils sont avec nous et ne choisissent pas la politique … pas plus que nous.

    Il faut bien être conscient aussi qu’attaquer Daesh impliquera certainement plus de représailles.

    Un point qui me parait d’ailleurs bizarre est une attaque en France (qui a tendance a être de leur coté (politiquement parlant via les livraisons d’armes et ce qui semble être la réalité des fait)) mais pas en Russie qui leur met dessus … Je reste dubitatif que nous soyons pis en exemple … Paris est un symbole plus fort ? Certes les frontières sont plus faciles a passer mais trouver un kalash en Russie ça doit pouvoir se faire … oO … Il s’est peut être passer quelque chose au niveau des livraisons ou je ne sais quoi …

      +1

    Alerter
  • Laurence // 16.11.2015 à 20h06

    Mon plus grand bonheur serait que cet article face la UNE d’un ou plusieurs grands quotidiens et que ce genre de discours se généralise dans les médias télévisuels de masse. En quelques jours, le gouvernement sera forcé par l’opinion publique de modifier sa politique extérieure. Les français ne sont pas méchants bien au contraire, juste ignorants! L’arme médias c’est la nouvelle arme de destruction massive. C’est un outil redoutable qui permet aux pires crapules de manipuler des populations occidentales trop confiantes et endormies. Merci à Olivier et à tous ceux qui essayent de faire un travail de ré-information!

      +3

    Alerter
  • Theoltd // 16.11.2015 à 20h25

    Tout est dit.
    Sur le pétrole, sujet qui me tient a coeur: qui achète le pétrole de contrebande, et donc finance daesh? On pourrait remonter la filière non? Il semble impossible que des cargos puissent venir prendre livraison de pétrole de contrebande a l’insu des gouvernements occidentaux non?
    je me souviens de l’histoire de ce cargo Coreen, venu prendre possession d’une cargaison illégale de pétrole en Libye, et qui s’était fait arrêter manu militari par les US. Et la?

    Mon opinion est que le pétrole de contrebande, vendu a très bas prix, vient exercer une pression bienvenue a la baisse sur les prix. Et que cette contrebande est meme encouragée.

    Un jour, je développerai aussi l’idee qu’un pétrole peu cher contribue a son abondance, (en ces temps troublés) contrairement a tout ce que l’on pourrait penser, d’ou la stratégie du chaos au moyen orient.

      +2

    Alerter
    • thibault // 16.11.2015 à 20h32

      La chute du prix du petrol date de quand d’ailleurs? … On serait pourri a ce point ?

        +0

      Alerter
  • neigeux // 16.11.2015 à 20h37

    A qui la faute ?

    Ne cherchez plus, des gens plus intelligents que vous ont trouvé : c’est la faute à Snowden.

    […]
    Malgré tout, j’ai été un brin surpris de voir avec quelle rapidité, et si
    ouvertement – et d’une façon si éhontée – certains se sont précipité pour exploiter l’émotion provoquée par le carnage en France et accuser Snowden, et le faire quand littéralement les corps gisaient encore dans les rues de Paris. Au début, les sordides exploiteurs étaient du genre des dingues ex-officiels du renseignement […], des anciens apparatchicks de l’équipe Bush/Cheney […], des polémistes de droite […] et d’obscurs comédiens de Fox News. Donc on pouvait les ignorer sauf pour d’occasionnelles réponses sur Twitter.

    Mais maintenant, dans les “reportages” sur les attaques parisiennes, on est passé à l’inévitable stade « les représentants officiels des Etats-Unis disent », c’est-à-dire que des journalistres répètent sans réflexion et sans esprit critique ce que les officiels leur murmurent à l’oreille sur ce qui s’est passé. Et donc maintenant des sources d’informations crédibles régurgitent l’affirmation que les attaques terroristes de Paris ont été rendues possibles par les révélations de Snowden […]

    = https://theintercept.com/2015/11/15/exploiting-emotions-about-paris-to-blame-snowden-distract-from-actual-culprits-who-empowered-isis/ =

    (en anglais, traduction ma pomme)

    Il va falloir prendre des mesures sévères contre les lanceurs d’alertes, c’est sûr. Il y a pensé, au moins, Hollande ?

      +2

    Alerter
  • aleksandar // 16.11.2015 à 20h57

    Concernant l’article chacun en tirera les informations ou les conclusions qu’il veut.

    Mais à partir du moment ou je vois un auteur incriminer l’OTAN dans son ensemble à propos de la Syrie, j’ai le sentiment d’avoir affaire ou à un malhonnete ou à quelqu’un de tres mal informé.
    Sur les 28 pays de l’OTAN, seuls quelques uns participent ( USA, France, GB) à la destruction de la Syrie.
    L’OTAN, que je n’aime pas du tout, n’est PAS partie prenante en tant que telle de la crise syrienne.

    ” Mouiller ” l’OTAN est d’ailleurs un travers recurrent dans les articles et les commentaires.

    Un peu plus de serieux dans l’analyse rendrait ce genre d’article plus crédible.

      +4

    Alerter
    • Frédérique // 16.11.2015 à 22h42

      Ce ne sont pas les quelques bombes françaises et américaines balancées dans le désert de Syrie qui ont détruit la Syrie, mais la politique de l’OTAN sous commandement américain qui a commencé par la destruction de l’Irak, puis de la Libye et enfin de la Syrie.

      15 pays de l’OTAN participent ou ont participé à la coalition internationale depuis le début de l’agression de l’Irak.
      Il me semble que l’OTAN s’est bien “mouillée” toute seule.

        +7

      Alerter
      • aleksandar // 17.11.2015 à 13h33

        Si on découvre que 8 joueurs de l’équipe de France de rugby ( sur 15 ) sont des trafiquants de drogue, allez vous soutenir que l’équipe de France est un cartel de la drogue ?
        Certainement pas.

        Ne pas aimer l’OTAN est une chose, cette organisation aurait du être dissoute après la disparition de l’URSS, mais lui imputer des actes qu’elle n’a pas commis en tant qu’organisation relève de la propagande.

          +1

        Alerter
        • aleksandar // 17.11.2015 à 13h51

          Et pour compléter, les US ont vainement essayé en 2003 d’embarquer l’OTAN dans l’invasion de l’Irak et se sont heurtés au veto de la Belgique, de la France, de la RFA de façon frontale et a l’opposition plus feutrée d’autres membres.
          Donc l’OTAN n’est pas en cause même si 15 de ses membres ont participé a cette stupidité.
          Et elle n’est pas impliquée en SYRIE

            +0

          Alerter
  • Homère d’Allore // 16.11.2015 à 21h25

    En tout cas, le 6 janvier 2015, donc avant la première vague d’attentats, Olivier Berruyer avait conseillé ce livre à propos de la Syrie

    https://www.les-crises.fr/la-syrie-va-rester-un-reservoir-de-djihadistes/

      +0

    Alerter
  • Chris // 16.11.2015 à 21h32

    « Qu’on me dise un peu ce que la France avait à gagner en attaquant la Libye, en détruisant ce qui était jusque-là un État fort »
    35% du pétrole libyen ! C’était la part promise à la France par les Anglo-saxons : les privatisations des puits commencèrent à peine la guerre terminée…
    http://www.latribune.fr/entreprises/20110824trib000644285/guerre-de-positions-des-majors-petrolieres-en-libye.html
    La France s’est jointe à un conglomérat spécialisé dans le brigandage et le terrorisme (USA-UE).

      +7

    Alerter
  • FDM // 16.11.2015 à 22h34

    Une réaction Suisse tj bonne à prendre pour un média grand public, connus et pas antisystème (je joue volontairement sur les clichés…).

    Ce que faire la guerre signifie, Paris l’a compris:

    http://www.bilan.ch/joan-plancade/faire-guerre-signifie-paris-compris

      +1

    Alerter
  • Nerouev // 16.11.2015 à 22h49

    C’est tard mais je vais vous donner un tuyau qui malheureusement n’a pa été cité dans cet excellent article. Vous savez que le problème de l’Europe c’est son manque d’énergie, donc pour bien comprendre il faut en revenir à un vrai tuyau, c’est à dire le projet Qatar/Nabucco qui aurait permis d’alimenter l’Europe et la désolidariser de la Russie car, comme le dit Brzezinski pour conquérir la Terre il faut détruire la Russie. La Syrie intéresse donc la Russie pour son port en eaux chaudes mais aussi pour faire obstacle à ce projet. Donc remplacer Bashar el Assad par un pion à la Porochenko en Syrie était la solution, Fabius s’est égosiller à la clamer. Les USA ont bien compris que pour maîtriser un pays il suffit de posséder quelques personnes et les Young Leaders sont prêts pour n’importe quel avenir français, ils y seront au service de leur père nourricier qui les a formés à tout jamais. Lisez bien quelques journaux et vous verrez qui on est en train de monter en épingle pour 2017. Tout ça pour un seul but comme écrit, le bénéfice des fabriques d’armement américaines et de leurs banques. Mais allumer un feu pour une cause demande au moins de savoir le maîtriser, ce qui n’est plus le cas. Pourtant, tout au début Bashar nous avait prévenu du danger dans le confort de nos sociétés. Un homme prévenu en vaut deux et le premier objectif d’un gouvernement est de nous protéger, non pas en surveillant mon PC mais en menant une politique de l’exemplarité. Où est-elle au milieu de tous ces mensonges et toutes ces propagandes ? Il faut tuer les germes maintenant et surtout devenir un exemple d’harmonie et arrêter de gagner sa vie par la fabrication d’armes en considérant qu’en à peine un siècle on a déjà bouffé la moitié de nos réserves.

      +4

    Alerter
  • Ago // 17.11.2015 à 00h03

    Article du Parisien mainstream bienvenu.
    A comparer au prochain article sur le psg avec son … sponsor sur les maillots …
    Faudra s interroger le moment venu sur les investissements qatari en France. …
    La cellule à l assemblée nationale sur les amis du Qatar. ..

      +1

    Alerter
  • Poukram // 17.11.2015 à 00h12

    Bonjour et merci pour cette analyse, tout est dit.

    Mais comment, moi petit français insignifiant puis-je faire entendre mon avis, ma voix?
    Je ne crois plus (de toute façon je n’ai jamais cru) en notre classe politique (quelque couleur qu’elle soit), mon droit de vote ne me parle pas, les médias généraux font du journalisme de bas-étage.

    Quel piètre image de notre pays…

      +1

    Alerter
    • maillard // 17.11.2015 à 10h06

      Bonjour

      Dès le début nous avons protesté, manifesté. Dès 2011, contre la guerre en Lybie,
      puis en Syrie, nous avons participé et organisé pétitions , manifestation.
      Je me rappelle des discussions avec des proches, qui nous attaquaient , sur notre position.
      regardez l’appel pour que la France cesse le soutien à la guerre en Syrie, qui a reçu plus de
      1000 signatures, sans aucun soutien médiatique, alors que de “grands intellectuels”, dont par charité je ne rappellerai pas le nom, demandait une guerre contre la Syrie sans respecter la loi internationale

        +1

      Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications