Les Crises Les Crises
4.novembre.20144.11.2014 // Les Crises

[U4-1] EuroMaïdan – L’opposition au Président Ianoukovytch

Merci 1
J'envoie

Suite du billet précédent sur l’Ukraine
Index de la série

4.1 L’opposition au Président Ianoukovytch

Au début des évènements de novembre 2013, l’opposition politique au président Ianoukovytch comprend 3 partis, de droite. Le parti des régions se classe plutôt au « centre-droit ».

Le premier est le parti « Patrie » de Ioulia Timochenko, dirigé par Arseni Iatseniouk, ancien banquier et ancien ministre des Affaires étrangères de Viktor Iouchtchenko. Fondé en 2012 en vue des législatives, il est issu de l’ancien « Bloc Ioulia Timochenko». Il s’allie avec Svoboda durant les législatives.

Arseni Iatseniouk

Timochenko-Iatseniouk

« Patrie » est décrit par les analystes comme un parti populiste de centre-droit, libéral sur les questions économiques et modérément conservateur sur les questions de société ; il se définit lui-même comme pro-européen, et milite pour une adhésion à plus ou moins long terme de l’Ukraine à l’Union européenne. Il est observateur dans le groupe PPE au Parlement européen. Rappelons que l’égérie de Timochenko est Margaret Thatcher…

Pour mémoire, l’ancien gouvernement enquêtait pour remettre la main sur 200 M$ qui auraient été détournés par les anciens Premier ministre Timochenko et Lazarenko…

Le deuxième parti est « L’Alliance Démocratique Ukrainienne pour la Réforme – UDAR », qui a succédé au parti « Capital européen », fondé en 2005. Soulignons que « Udar » signifie en ukrainien « Coup de poing ». Il est en effet dirigé depuis 2005 par le boxeur et champion du monde des poids-lourds Vitali Klitschko – surnommé « Docteur Poings d’acier », car l’ancien boxeur de 42 ans, 2,02m et 114 kilos, est titulaire d’un doctorat (sur les « méthodologies de l’évaluation des performances d’un boxeur »). Klitschko est populaire, mais inexpérimenté et souvent décrit comme « simplet ».

Vitali Klitschko

Vitali Klitschko à l’OTAN

UDAR est un parti conservateur, qui a une ligne politique anticorruption et pro-européenne. Au niveau international, il est lié par un partenariat à l’Union Chrétienne-Démocrate d’Allemagne (CDU) d’Angela Merkel. Il est également observateur dans le groupe PPE au Parlement européen. Klitschko a longtemps résidé en Allemagne ; dans un rapport du German Foreign Policy intitulé « Notre homme à Kiev » datant de décembre 2013, on peut lire à propos de Klitschko et de son parti :

« Selon les rapports de presse, le gouvernement allemand aimerait que le champion de boxe Vitali Klitschko brigue la présidence pour l’amener au pouvoir en Ukraine. Il souhaite améliorer la popularité de la politique de l’opposition en organisant, par exemple, des apparitions publiques conjointes avec le ministre des Affaires étrangères allemand. À cet effet, une réunion est également prévue pour Klitschko avec la chancelière Merkel lors du prochain sommet de l’UE à la mi-Décembre. La Fondation Konrad Adenauer a, en effet, non seulement soutenu massivement Klitschko et son parti UDAR, mais selon un politicien de la CDU, le parti UDAR a été fondé en 2010 sur les ordres directs de la fondation de la CDU. Les rapports sur les activités de la Fondation pour le développement du parti de Klitschko donnent une indication de la façon avec laquelle les Allemands influencent les affaires intérieures de l’Ukraine via UDAR ».

“Source : German foreign policy

parti UDAR

Le troisième parti est « Svoboda » – d’extrême-droite nationaliste.

Oleg Tyagnybok

Oleg Tyagnybok

En mai 2013, ces trois partis décidèrent de coordonner leurs actions en vue de l’élection présidentielle qui aurait dû se tenir en 2015 (il ne restait qu’un an à Ianoukovytch pour terminer son mandat).

klychko et tyagnybok

Ianoukovitch

Ces 3 partis restèrent unis tout au long des évènements de 2013-2014 :

tyagnybok , iatseniouk et klitschko

Opposition du Maidan

L’assemblée ukrainienne – la Rada – est ainsi constituée fin 2013 :

  • Parti des Régions de Ianoukovytch (30 % des voix) : 208 sièges (sur 450)
  • Patrie (25 % des voix) : 99 sièges
  • UDAR (14 % des voix) : 42 sièges
  • Svoboda (10 % des voix) : 36 sièges
  • Parti Communiste (13 % des voix) : 32 sièges

parlement ukrainien rada en 2013

Après Maidan, plusieurs députés changent de parti :

parlement ukrainien rada en 2014

Après le coup d’État, 80 députés quittèrent le parti des régions, dont un certain nombre basculèrent dans la nouvelle majorité – violence et corruption ayant aussi participé à ce mouvement.

Rappelons enfin une chose.

Viktor Ianoukovytch a été élu démocratiquement en 2010 (à la surprise et déception de l’UE) – le résultat ayant été jugé « honnête » par les observateurs de l’OSCE (l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe). Réputé autoritaire et intolérant avec les médias, il a fait face aux critiques de journalistes ukrainiens qui dénoncent régulièrement la censure qu’il exercerait sur eux. En Occident, des voix dénoncent un recul des processus démocratiques et des atteintes à la liberté d’expression.

L’Ukraine a été déclassée par l’ONG américaine Freedom House de « Pays Libre » en « Pays partiellement libre » :

Carte de l’ONG américaine Freedom House en 2014

Carte mondiale des pays libres de l’ONG américaine Freedom House (à prendre avec un peu de recul). Elle gagnerait à être affinée, car la Russie qui élit son président est sur la même plan que la Chine, elle-même sur le même plan que l’Arabie Saoudite – la maille est un peu grossière…

Mais l’Ukraine ne peut en aucune façon se décrire comme une « dictature », les références aux révolutions arabes ayant été de la pure propagande. Le pays était classé au niveau démocratique de la Turquie (avec qui nous négocions toujours son entrée dans l’UE) ou du Mexique, avec un Président totalement légitime, pas très sympathique et probablement corrompu (comme presque toute la classe politique locale). La violence politique n’existait guère dans le pays, aucun citoyen ne vivait dans la peur d’être arrêté par une police politique…

Rappelons aussi que nous fréquentons avec joie nombre de dictateurs voire de barbares moyenâgeux…

xi jinping 04-2013

thein sein 07-2013

joseph kabila 10-2012

ali bongo 10-2012

idriss deby 12-2012

khalifa ben zayed al nahyane 01-2013

hamed ben issa al khalifa 07-2012

roi abdallah 11-2012

À suivre dans le prochain billet

18 réactions et commentaires

  • boduos // 04.11.2014 à 04h41

    Bon,ils veulent jouer aux échecs avec Poutine en espérant l’encercler.Je leur souhaite bien de la chance.(pour l’instant,ils ont perdu la Crimée et bientôt le Dombass)
    quant aux fréquentations de notre élite,même avec le silence complice des médias qui banalisent ces relations,le français va peut être ouvrir les yeux un jour….

      +0

    Alerter
  • fendu du chichoule // 04.11.2014 à 07h23

    Wouaahahaha ……..la France classée pays libre….. et encor une agence US qui est juge

      +1

    Alerter
  • Miguel QUALLARI // 04.11.2014 à 07h57

    Amusant, la “map of freedom”. Cela donne bien la mesure du nombrilisme américain : elle correspond grosso modo au degré de pénétration de la sous-culture états-unienne ; ça pourrait aussi peut-être correspondre à un classement de pays selon selon le taux d’obésité ?

      +1

    Alerter
  • erde // 04.11.2014 à 09h37

    ‘” Vitali Klitschko – surnommé « Docteur Poings d’acier », car l’ancien boxeur de 42 ans, 2,02m et 114 kilos, est titulaire d’un doctorat (sur les « méthodologies de l’évaluation des performances d’un boxeur ») “”

    DOCTORAT SUR LES METHODOLOGIES DE L’ EVALUATION DES PERFORMANCES D’UN BOXEUR !!!!

    Et moi j’ai un MASTER sur les méthodologies de l’évaluation de la connerie chez les hommes politiques ……Français en particulier !

      +0

    Alerter
    • Gérard Lepage // 04.11.2014 à 10h45

      Et chercheur au CNRS ? 😉

        +0

      Alerter
  • Lithan // 04.11.2014 à 10h23

    Arseni Iatseniouk, ancien banquiet ?
    Chouette, on va pouvoir faire un banquet pour fêter ça ! 😉

      +0

    Alerter
  • Gedeon // 04.11.2014 à 10h28

    Rien à voir avec le sujet..;quoique. Cher M. Berruyer,je trouve que vous n’écrivez guère sur la situation au MO. Et pourtant,tout est lié,n’est ce pas?

      +0

    Alerter
  • Kiwixar // 04.11.2014 à 12h33

    “Carte de l’ONG américaine Freedom House en 2014”

    L’Indonésie (premier pays musulman par sa population) est une démocratie qui élit son président directement depuis 2004, et qui a élu son président cette année (Widodo, d’origine très modeste).

    Thaïlande : dictature militaire.

    Chine : ce n’est pas une dictature au sens occidental (les 2/3 des Chinois sont contents de leur gouvernement et ne souhaitent pas une oligarchie type Otanie), mais une IQcratie ; les Chinois les plus intelligents deviennent fonctionnaires au niveau du bureau local, puis de la ville, puis provincial, puis national. Un de nos énarques faisant la fierté de son clapier ne serait pas capable d’émerger au-delà de son bureau local, même si parfois certains excellent à ne rien faire du tout au niveau du parti jusqu’à en prendre la tête, avant d’être amenés à démontrer toute la médiocrité de leur formation au niveau national.

      +0

    Alerter
  • Nerouiev // 04.11.2014 à 13h14

    Il suffit de regarder les images des défilés à Moscou aujourd’hui pour la fête de l’unité nationale pour comprendre qu’un monde va prendre fin et qu’un autre plus sage va le supplanter. Depuis 15 ans les USA nous font vivre dans la guerre, le mensonge et la corruption, vivement la fin.

      +1

    Alerter
    • Kiwixar // 04.11.2014 à 19h56

      “Depuis 15 ans les USA nous font vivre dans la guerre, le mensonge et la corruption, vivement la fin.”

      Si Vladimir Vladimirovitch pouvait se dévouer pour tirer la chasse…

        +1

      Alerter
  • Delphin // 04.11.2014 à 14h45

    Bonjour Olivier Berruyer,

    Lecture inattendue de l’hebdomadaire Télérama de cette semaine :
    Interview du chercheur Olivier Roy, spécialiste “mondialement reconnu” de l’islam politique et globe-trotteur de l’Asie centrale.
    A propos de son livre “En quête de l’Orient perdu” (Seuil)

    (Extrait)

    […] Mais ça n’a pas de sens de vouloir bloquer artificiellement certains conflits,il faut les canaliser vers des solutions politiques.

    Au risque de choquer, je dirais la même chose de l’ex URSS. Là aussi, c’est une erreur de mettre en avant l’intangibilité des frontières. La Crimée, russophone, a été rattachée en 1954 par Khrouchtchev à l’Ukraine, à une époque où cela ne voulait rien dire, puisque tout le monde était soviétique.

    D’un seul coup, en 1991, une frontière administrative est devenue une frontière étatique. Evidemment, ça crée des tensions. J’en ai vu de ces frontières ubuesques qui zigzaguent dans l’ex URSS, une même route passant trois fois la frontière entre l’Ouzbékistan et le tadjikistan. On s’en fichait tant que cela restait administratif; dès qu’on installe une douane, cela change tout. Aun moment donné, il faut que les diables sortent.

    Les gouvernements ukrainiens successifs sont les premiers responsables. Cela fait vingt ans qu’ils se complaisent dans la corruption, les règlements de compte entre oligarques. Mais il faut aussi poser des limites à Poutine, non parce qu’il a tort sur le statut du Donbass, mais parce qu’il triche en permanence et que le chef d’une gande puissance n’a pas à se comporter comme un voyou. Ensuite, il faudra un référendum local pour la population du Donbass.

    ( page 8 de Télérama du 8 au 14 novembre 2014).

    Cordialement,

    Delphin

      +0

    Alerter
    • gerard Colin // 04.11.2014 à 15h07

      Si Olivier Roy dit qu’il fait jour quand le soleil brille, c’est aussi juste. Le problème avec Olivier Roy, c’est qu’il croit qu’il fait nuit parce que le soleil ne brille plus.

        +0

      Alerter
    • languedoc 30 // 04.11.2014 à 18h15

      Parce que, évidemment, les chefs d’Etats occidentaux ne se comportent pas comme des voyous quand ils interviennent unilatéralement en Irak, en Libye et ailleurs, y faisant des centaines de milliers de morts et laissant ces pays dans un chaos total ? Olivier Roy, dit certaines vérités et aussi des énormités, hélas!

        +0

      Alerter
  • Astrolabe // 04.11.2014 à 15h11

    Tout ça est vraiment très bien. Klitschko “un peu simplet” a dit notamment: “Vladimir (Klitschko, pas l’autre !) est pour moi comme un frère”. Sauf que c’est vraiment, génétiquement, son frère. Alors que voulait-il dire ?. Et encore “car il faut rappeler que le plafond du rez-de-chaussée est aussi le plancher du 1er étage” Waouh, quel observateur ! Ou encore “pour obtenir de l’eau chaude, il faut prendre de l’eau froide et la faire chauffer, c’est pourquoi il faut du gaz” P…taing, quel esprit de déduction!
    Si vous avez un moment cherchez sur le net les interviews de lui (avec Pozner notamment), ça vaut son pesant de cacahuètes.
    Il manque une photo avec Psaki, ça ferait la paire…
    Mais ai bien vu le couple Merkel-Klitschko: s’il y a des petits, mettez m’en un de côté !

      +1

    Alerter
    • Olivier M // 04.11.2014 à 19h33

      J’apprends, grâce à ce site, que Klitschko “le simplet” est soutenu par l’Allemagne…

      L’Allemagne chercherait-elle à se venger, pour sa partition, en voulant faire élire un abruti capable de pousser la Russie à envahir l’Ukraine, avec toutes les conséquences que cela aurait sur ce pays – blocus économique?-

      Franchement, je ne comprends pas les motivations que peut avoir l’Allemagne à soutenir un individu aussi demeuré, l’argent, et le sentiment d’avoir du pouvoir, suffisant largement de nos jours à pervertir les élus.

        +1

      Alerter
      • René Fabri // 05.11.2014 à 13h57

        Oui, c’est un peu surprenant. Mais en lisant la biographie des Klitschko, on voit qu’ils sont liés à l’Allemagne depuis longtemps :
        – Le père, Vladimir Rodionovich Klitschko (1947–2011), était un militaire de l’armée de l’air russe basé à Ralsko en Tchécoslovaquie (de 1980 à 1985) et en Allemagne de l’est (à une date inconnue). Les deux frères ont vécu à Ralsko, et peut-être aussi en Allemagne de l’est. Ils ont appris la langue allemande étant assez jeunes.
        – L’aîné, Vitali, a boxé pour le club allemand de Hambourg de 1996 à 2000, et a ensuite gardé des liens avec l’Allemagne, puisqu’il a disputé 12 de ses 20 combats en Allemagne entre 2000 à 2012.
        – S’ils parlent maladroitement en russe, c’est probablement à cause de leur enfance à l’étranger (comme Jean-Claude Vandame dont certaines de ses expressions étonnent les Français parce qu’il a certaines tournures belges). Par ailleurs, les Russes propagent et amplifient les quelques petites gaffes des Klitschko pour les ridiculiser.
        – L’oncle des Klitschko a une boite de nuit, qui fait un peu maison close cf. http://uapress.info/ru/news/show/44205/ , et qui pourrait aider à convaincre des Allemands en voyage à Kiev d’être de leur côté.
        – Les Klitschko forment une mafia, l’une des plus importantes de Kiev. L’Ukraine est dominée par les mafias, comme la France fut dominée par des seigneurs autrefois. Il n’y a jamais eu de roi d’Ukraine, de pouvoir central fort. Les oligarques régionaux sont les chefs avec qui les puissances étrangères sont en relation.

          +1

        Alerter
  • languedoc 30 // 04.11.2014 à 17h51

    Pauvre Ukraine, convoitée par des bêtas, des corrompus,des nazis, tous aux ordres de pays étrangers, qui n’ont en vue que leurs intérêts et très peu ceux de l’Ukraine et des ukrainiens. Pas un seul patriote à l’horizon pour relever le pays. Heureusement qu’une partie du Donbass se barre, ce sera toujours ça qu’ils n’auront pas.

      +0

    Alerter
  • Andrea // 04.11.2014 à 22h00

    Les ‘cables’ suivants de Wikileaks montrent bien que la situation d’Ukraine est ancienne, et était prévue depuis de longues années. HIstorique sommaire:

    2006

    https://wikileaks.org/plusd/cables/06KIEV384_a.html

    > Investir en Ukraine c’est super possible, c’est le boom, conditions favorables. L’Ukraine a libéralisé, eliminé bcp de régulations, a éliminé les licenses, coupé les restrictions sur le FOREX, et a formidablement entamé la privatization du secteur agricole. Bemol: encore trop d’intervention du gouvernement, impots, et plus.

    2008

    https://wikileaks.org/plusd/cables/08MOSCOW265_a.html#efmAB5ACs

    > Trad/résumé d’une seule phrase: En Ukraine -tout cela- fait qu’il y a une appréhension que la question (OTAN) pourait mener à couper le pays en deux, menant à la violence, ou même selon certains, à une guerre civile.

    2009

    https://cablegatesearch.wikileaks.org/cable.php?id=09KYIV99&q=firtash

    Cela décrit une des dernières querelles de gaz de Russie, montrant que Timoshenko et ses rivaux sont aux couteaux tirés, et que c’est catastrophique.

    2010

    https://search.wikileaks.org/plusd/cables/10KYIV278_a.html

    Ici on voit les prescriptions de Pynzenyk, qui détaille toutes les coupures nécessaires, augmenter l’age de retraite, augmenter le cout du gaz / essence de 50%, annuler la loi qui interdit de priver les pauvres de l’essentiel, etc. Programme repris par Yatsenyuk en gros copié-collé.

      +1

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications