Les Crises Les Crises
9.mars.20199.3.2019 // Les Crises

Un auteur du “Comité Ukraine” condamné pour diffamation envers Paul Moreira

Merci 201
J'envoie

Source : Premières Lignes

Après son film « Ukraine : les masques de la révolution », le réalisateur Paul Moreira avait été accusé dans un article du blog « Comité Ukraine », hébergé par Libération, d’avoir travesti les propos de deux dirigeants d’extrême-droite ukrainiens. L’auteur de l’article accusatoire est Anna Chesanovska-Jaillard, porte parole française du mouvement Euromaïdan et traductrice ponctuelle sur le film. Elle avait affirmé avoir été le témoin direct d’une manipulation des propos par Paul Moreira visant à amputer les réponses et à faire passer ces deux leaders nationalistes pour des « bêtes féroces ». Notamment Andriy Biletsky, dirigeant néo-nazi de la milice Azov. La justice française a regardé le film attentivement et a établi que ces accusations étaient mensongères et diffamatoires. Extrait des attendus du jugement.

La cour d’appel n’a pas d’avantage été convaincue par ses déclarations à l’audience.

La cour a donc confirmé en appel la condamnation d’Anna Chesanovska-Jaillard le 4 avril 2018.

Anna Chesanovska-Jaillard a décidé de se pourvoir en cassation.

A ce jour, ni les responsables éditoriaux du quotidien Libération, ni ceux du blog « Comité Ukraine » n’ont supprimé l’article jugé diffamatoire par la justice française.

Voir le dossier complet ici : DOSSIER UKRAINE : le débat Paul Moreira poursuit en diffamation une publication du “Comité Ukraine”

Source : Premières Lignes

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

SanKuKai // 09.03.2019 à 09h23

Il est vrai que le temps pris par la justice pour analyser ces 2 phrases est incroyablement long. Il y a pourtant un moyen très simple d’accélérer les procédures: Il suffit de faire porter un gilet jaune aux prévenus.

22 réactions et commentaires

  • Fritz // 09.03.2019 à 08h55

    Appel et cassation… Si les menteurs et diffamateurs étaient jugés plus vite et sans fioritures, la démocratie pourrait advenir en France.
    Merci à l’agence Premières Lignes, qui était effectivement en première ligne face à la tuerie du 7 janvier 2015.
    https://teleobs.nouvelobs.com/actualites/20150731.OBS3508/les-premieres-images-de-l-attentat-a-charlie-hebdo-c-est-eux-ils-racontent.html

      +15

    Alerter
    • SanKuKai // 09.03.2019 à 09h23

      Il est vrai que le temps pris par la justice pour analyser ces 2 phrases est incroyablement long. Il y a pourtant un moyen très simple d’accélérer les procédures: Il suffit de faire porter un gilet jaune aux prévenus.

        +93

      Alerter
  • pap // 09.03.2019 à 09h34

    “La cour a reconnu des propos d’audience d’Anna CHESANOVSKA qu’elle n’admettait qu’aucune contradiction […] contraire à sa propre conception puisse être exprimée.”
    Archétype parfait d’un journaleux de la “grande” presse qui fonctionne comme chien de garde.
    Le problème est que cela s’applique aussi dans les échelons supérieurs et je pense, notamment, à Macron et à ses subalternes dans la Grande Débâcle.

      +39

    Alerter
    • Tepavac // 09.03.2019 à 17h26

      “N’accepte aucune contradiction sur les actions des groupes extrémistes Ukrainien ”

      C’est bien affirmé dans le jugement, deux fois.
      Finalement, maintenant que j’y pense, toutes ces personnes, politiques, medias et autres partisans de l’anschluss mondiale agonisant, agissent toutes avec un esprit et une nature totalitaire, Vaissié est pareiile, pas de débat, ils ont raison parce qu’ils le disent et qu’ils ont quelques pouvoir de nuisances, et si on evoque leur erreurs,alors ils nous diffament.

        +10

      Alerter
  • Serguei // 09.03.2019 à 09h52

    J’attends la condamnation de Chesanovska, une nouvelle adoratirce des nazis ukrainiens…

      +18

    Alerter
  • Eric83 // 09.03.2019 à 09h55

    Pourvoi en cassation pour une affaire de diffamation publique, sachant que la cassation ne juge que la forme et non le fond !?
    Ces gens là ont manifestement beaucoup d’argent à gaspiller et font surtout perdre un temps précieux aux magistrats.

      +28

    Alerter
    • jacques // 09.03.2019 à 10h07

      le but étant de différer le jugement final à tout prix après la cassation il y aura un recours vers l’Europe puis l’ONU ,etc…in fine même si elle est condamnée le temps sera passé.

        +24

      Alerter
  • Eric83 // 09.03.2019 à 10h08

    Je profite de cet article qui concerne l’Ukraine pour joindre un article paru sur ZH qui révèle que le vice-président US, le néocon Mike Pence, a sollicité, notamment de Merkel, que l’Allemagne aille provoquer les russes en envoyant des navires dans le détroit de Kerch ! Heureusement, il s’est pris, nous dit-on, une fin de non recevoir.

    https://www.zerohedge.com/news/2019-03-07/pence-urged-germanys-merkel-provoke-putin-sending-warships-through-kerch-strait

      +20

    Alerter
  • Anne de Kiev // 09.03.2019 à 11h03

    C’est amusant de voir un quotidien libéral-gauchiste défendre en fait les menées néo-nazies en Ukraine . Qui eût pu imaginer cela il y a seulement 20 ans ? Mais pour l’heure , ça continue de marcher parce que le mensonge d’Etat et de la pressetituée est inexpugnable.

      +28

    Alerter
    • Jean-François91 // 09.03.2019 à 14h27

      «quotidien libéral-gauchiste»
      libéral, c’est sûr,
      ‘gauchiste’, c’est sans doute de la préhistoire…
      bobo, c’est sûr,
      atlantiste, c’est sûr
      otaniste, c’est tout aussi sûr, donc violemment anti-russe

        +29

      Alerter
      • Marie Colin // 09.03.2019 à 20h33

        il y a beau temps que je n’accorde plus de crédit à Libé (comme au Monde d’ailleurs…)

        Quand je pense que j’ai contribué financièrement – avec mes petits moyens 😉 – au lancement du premier !

        Misère…

          +11

        Alerter
    • lon // 09.03.2019 à 14h44

      Oui Libération qui pousse des cris d’orfraie quand “la montée des nationalismes” menace la France et l’UE, verse des larmes émues sur la renaissance du nationalisme ukrainien , ces braves gens opprimés depuis des décennies et qui ne font que répondre à ” l’agression ” russe ..
      Libé dans les années 90 c’était déjà limite, mais à partir de la prise de participation par Edouard de Rothschild en 2005 la messe était dite

      “..En novembre 2004, Edouard de Rothschild décidait de souscrire une augmentation de capital de 20 millions d’euros, qui lui donne 38,8 % du capital. Cet apport aura contribué de manière décisive à transformer toute une partie de l’architecture de l’entreprise, à lancer de nombreux projets, dans un respect très rigoureux de la part de notre nouvel actionnaire de référence de l’indépendance de la rédaction…..”
      https://www.liberation.fr/evenement/2006/06/30/pourquoi-je-quitte-liberation_42974

      Tu parles ..

        +9

      Alerter
  • Louis Robert // 09.03.2019 à 11h51

    Quand ça prend une éternité pour obtenir “justice”, on peut véritablement parler avec fierté de “justice éternelle”.

      +3

    Alerter
  • Michel83 // 09.03.2019 à 13h50

    “La cour a reconnu des propos d’audience d’Anna CHESANOVSKA qu’elle n’admettait qu’aucune contradiction […] contraire à sa propre conception puisse être exprimée.”

    Je suis surpris. Cela ne ressemble pas à nos honnêtes journalistes, qu’ils/elles travaillent pour BFM, LCI ou CNEWS, qu’ils/elles s’appellent Apathie, Praud ou Elkrief et qui ont prouvé, au cours de ces trois derniers mois, leur attachement inconditionnel à la vérité, la justice et la cause du Peuple souverain. Et tout ça pour une petite guerre dont plus personne ne parle…

      +6

    Alerter
  • TC // 09.03.2019 à 14h06

    C’est plutôt de bon augure pour l’affaire Vaissié.

      +8

    Alerter
  • moshedayan // 09.03.2019 à 14h09

    Le bilan des “intellectuels” ukrainiens nationalistes : ce sont des milliers de morts et d’estropiés dans le Donbass, le massacre d’Odessa… comme le “Comité Ukraine” se revendique de cette même filiation nationaliste, on sait comment le juger.
    Ceci étant, je m’abstiens d’en dire plus, tant que l’UE existera, il n’y a rien à attendre de positif.
    L’UE a le projet de faire de l’Ukraine un “coin” pour éclater “l’espace russe”, c’est sa conception stratégique de fond ( et ma conviction est que tôt ou tard on trouvera cette conception dans les archives, une fois qu’elles seront déclassifiées). La seule issue possible est la fin de l’UE (ce sera d’ailleurs la meilleure revanche des peuples yougoslaves).

      +17

    Alerter
    • Louis Robert // 09.03.2019 à 20h01

      « La seule issue possible est la fin de l’UE (ce sera d’ailleurs la meilleure revanche des peuples yougoslaves)»?

      Issue bien étroite, insuffisante et peu probable tant que subsisteront l’OTAN et surtout l’Empire… Le problème n’est pas essentiellement européen mais mondial. Les vassaux importent si peu…

        +7

      Alerter
    • Rémi // 11.03.2019 à 12h29

      Faux, vous êtes insultants pour l’UE.
      Accuser l’UE d’avoir une pensée stratégique est comme accuser une moule de refléchir.
      La stratégie est fait des les Think thanks de Washington où quelques européens “méritants” sont invité.
      Ensuite l’UE applique les instructions.
      L’UE est non coupable pour cause d’abolition du discernement.

        +2

      Alerter
  • monique // 10.03.2019 à 12h25

    ouf… une condamnation qui fait du bien!!surtout avec la macronie en escadrille pour accuser francois ruffin de racisme anti-asiatique ,fort heureusement relayé par RT France ce matin et par personne d’autre dans le monde audiovisuel.

      +1

    Alerter
  • Nanker // 10.03.2019 à 17h28

    “C’est amusant de voir un quotidien libéral-gauchiste défendre en fait les menées néo-nazies en Ukraine”.

    Dans le même genre on a les porteurs de cartes de presse qui s’enthousiasment pour Guaido alors que ces gens condamnaient avec la dernière énergie l’élection de Bolsonaro au Brésil voisin.
    Or Guaido et Bolsonaro c’est kif-kif, ce dernier étant sans doute un poil plus démocrate que le “président auto-proclamé”(!?) du Vénézuela.
    Mais comme dit le proverbe “un journaliste qui pense est un journaliste qui doute. Et un journaliste qui doute devient dangereux”. A Libé ou au Monde Il n’y a AUCUN danger, nulle part!

      +7

    Alerter
  • Lowping59 // 12.03.2019 à 13h09

    Gros soutiens a Paul !! Franchement sans ce genre de personnage le pays irait encore plus mal qu’il ne l’est déjà !! Merci infiniment pour tout le travail effectué, merci a toi, mais aussi toutes les personnes de l’ombre que l’on ne voit jamais mais qui sont aussi la !!

      +0

    Alerter
  • Vrai Historien // 14.03.2019 à 13h27

    Le véritable soucis de la justice française, c’est :

    1) La possibilité que les juges soient idéologiquement formatés, et donc partiaux dans leurs décisions. Rétablir les jurys populaires, y compris en correctionnelle et au civil, supprimer tous les tribunaux d’exception comme les tribunaux administratifs, les tribunaux de la sécu, la CJR et la HCJR, l’IGPN,/IGGN, le conseil d’Etat, réformer le conseil de la magistrature pour que les juges puissent aussi être jugés, permettrait d’avoir une véritable séparation des pouvoirs et aussi une véritable indépendance de la justice. Les juges ne donnant plus eux mêmes de décisions, mais se bornant à vérifier que le droit est bien appliqué. Bien entendu, il faudra impérativement fixer des limites de temps pour un procès, et entre les procès.
    2) Les procureurs tout comme les préfets ne doivent plus être nommés, mais élus par le peuple. Et ceux qui candidateront devront être parfaitement irréprochables. L’instrumentalisation politique de la justice sera de fait beaucoup plus compliquée, surtout pour les politiques.
    3) Assurer un vrai financement indépendant de l’Etat vis à vis de l’organe judiciaire. Soit via à une assurance juridique, soit par la saisie vente/des biens des condamnés. Et ce, afin que la justice aille jusqu’au bout de ses jugements, et indemnise également les victimes en faisant payer sans délais les délinquants et criminels.
    Tant que tout cela ne sera pas mis en place, il y aura des 17 ème chambre, des décisions iniques, et de la corruption à tous les étages possible sans aucun contre pouvoir.

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications