Suite de notre série sur le Venezuela, avec différents articles visant à compléter la vision diffusée par les médias.

Rappelons que nous ne soutenons aucun camp là-bas, militons pour que le peuple vénézuelien choisisse librement et démocratiquement son avenir, et condamnons toutes les atteintes aux droits de l’Homme des deux camps…

Source : Youtube, 17-03-2016

Le documentaire Chávez, le film ou Coup d’État contre Chavez (Chavez: Inside the Coup ou The Revolution Will Not Be Televised), réalisé par Kim Bartley et Donnacha O’Briain décrit le coup d’État de 2002 contre le président Hugo Chavez.

Il a été tourné alors que les deux réalisatrices préparaient un documentaire sur le président Hugo Chávez au Venezuela. Elles se trouvaient à l’intérieur du palais présidentiel quand fut déclenché, le 11 avril 2002, le coup d’État conduit par les propriétaires des chaînes privées, les cadres de la compagnie pétrolière du Venezuela, ainsi qu’une poignée de dirigeants militaires avec le soutien, entre autres, des États-Unis, de l’Espagne, de la Colombie et du Salvador. Le film présente la chronologie du putsch et la mobilisation des millions de Vénézuéliens qui entraîna le retour au pouvoir d’Hugo Chávez 48 h après le début du coup, grâce à la garde présidentielle.

Ce documentaire a obtenu, entre autres, deux prix au Grierson Documentary Awards anglais en 2003. Il a été diffusé sur Arte en 2004.

Source : Youtube, 17-03-2016

35 réponses à [Vidéo] Coup d’État contre Chávez – La révolution ne sera pas télévisée

Commentaires recommandés

TZ Le 05 août 2017 à 07h37

Comment, encore aujourd’hui, peut-on nous faire croire que l’opposition est démocratique ? Comment, alors que le Vénézuéla comporte énormément de médias vendus à l’opposition, et que celle-ci peut défiler même violemment, peut-on nous dire que ce pays est une dictature ?

Décidément, avec le 11 septembre 2001, avec le référendum pour la constitution européenne de 2005, avec les élections présidentielles de cette année et désormais la situation vénézuélienne, on se rend de plus en plus compte de la rigidité idéologique de nos médias. Rien n’est fait pour douter, réfléchir, confronter des versions différentes, on impose sa manière de pensée.

Si nous sommes toujours en démocratie, celle-ci s’est bien rabougrie sur le plan intellectuel. Pour faire taire les masses ?

  1. TZ Le 05 août 2017 à 07h37
    Afficher/Masquer

    Comment, encore aujourd’hui, peut-on nous faire croire que l’opposition est démocratique ? Comment, alors que le Vénézuéla comporte énormément de médias vendus à l’opposition, et que celle-ci peut défiler même violemment, peut-on nous dire que ce pays est une dictature ?

    Décidément, avec le 11 septembre 2001, avec le référendum pour la constitution européenne de 2005, avec les élections présidentielles de cette année et désormais la situation vénézuélienne, on se rend de plus en plus compte de la rigidité idéologique de nos médias. Rien n’est fait pour douter, réfléchir, confronter des versions différentes, on impose sa manière de pensée.

    Si nous sommes toujours en démocratie, celle-ci s’est bien rabougrie sur le plan intellectuel. Pour faire taire les masses ?


  2. Guasilas Le 05 août 2017 à 09h12
    Afficher/Masquer

    Vu l’état actuel du pays, il aurait peut être mieux valu que le coup d’état réussisse. Cela aurait permis aux glapissants habituels de railler les États Unis à cœur joie, et aux vénézuéliens de ne pas crever de faim ou de s’exiler par millions.
    Mais c’est vrai que vu de boboland, le sort de la population est beaucoup moins important que le Destin de la Grande Révolution Bolivarienne.


    • Gregoire Quartier Le 05 août 2017 à 09h32
      Afficher/Masquer

      Si tu connais une lutte qui s’est faite sans batailles et des batailles qui se sont fait sans le désordre, dis moi. Et ça ne compte que s’ils ne se sont pas fait assassiné (par qui à ton avis?) ensuite.
      Bonne chance.


    • Paul Le 05 août 2017 à 10h59
      Afficher/Masquer

      @ Guasilas Le 05 /08 /17

      Tu as oublié un L à ton pseudo ( Guasillas ; valerianes en Équateur ).
      D’après ton commentaire,je déduis que ce matin ton état anxiogène t’a fait faire
      une erreur de posologie.
      Ta prescription est de ; 3x 30 mg par voie ”orale” et à jeun.D’autre méthodes d’administration se sont prouvées provocatrices d’un total relâchement de certains sphincters,provocants l’incontinence.


      • Catalina Le 05 août 2017 à 11h12
        Afficher/Masquer

        c’est rigolo l’irruption sur ce site de pseudos à consonance hispanique, nan ? pour faire “vrai” !! lol et bien sûr, crachant leur fiel sur Chavez !!! pas un ne semble vouloir décrocher de la sauce puante médiatique délivrée au monde, étonnant, nan ?
        Ces gens haïssent une grande partie du peuple et osent se réclamer par leurs pseudos de leur appartenance au peuple.
        Obscène.
        ;O)


        • Fritz Le 05 août 2017 à 12h03
          Afficher/Masquer

          C’est vrai, Juni Palacio nous manque… Juni ? Où es-tu ? ¿ Dónde estás ?


        • SanKuKai Le 05 août 2017 à 22h12
          Afficher/Masquer

          Il est tout á fait possible que ces pseudos Soient réalistes et même que ce soit de véritables Vénézueliens. Le Chavisme a presque immédiatement rendu leur dignité aux plus pauvres mais il a aussi fait des victimes économiques immédiates: les plus riches. Ils vivent encore bien mais me peuvent plus exploiter comme avant, et certains y ont perdu des terres et surtout des revenus. Aujourd’hui certains vivent dans la peur et se méfient même de leurs femmes de ménage. Or ceux ci sont toujours influents. Ils ne se considèrent pas riches et ont pourtant les moyens de se payer des billets d’avion contrairement á une grande partie de la population. Il n’est pas étonnant d’en retrouver sur les forums en Europe.


    • Louis Robert Le 05 août 2017 à 11h10
      Afficher/Masquer

      “Pour quiconque est vraiment vivant, l’éveil de la vie importe davantage que d’obtenir un sandwich… Marchez dans les pas de votre béatitude.”

      (“For people who are really alive to have life awakened is more important than to get a sandwich… Follow your bliss.”) — Joseph Campbell


    • occitan Le 05 août 2017 à 11h24
      Afficher/Masquer

      Imaginons et empruntons la machine à remonter le temps…..France, mai 2017 : Mélenchon élu Président et dans la foulée l’AN voit s’installer une forte majorité FI..croyez-vous qu’il ne se serait pas passé, au minimum, un semblable sabotage médiatique ? Parce qu’enfin, qui chez nous possède et dirige les médias ? Je vous laisse trouver la réponse…Et puis et surtout, via l’EU nous sommes enchaînés au bloc oligarchique atlantiste dont notre actuel “Président” est un adepte forcené.


    • Ananymous Le 05 août 2017 à 12h44
      Afficher/Masquer

      De quoi vous melez vous ? Et qu’ est ce que vous en savez ?

      Bizarrement la pièce toujours du même cote… celui des impérialistes et des interventionistes.

      En Lybie on nous a expliqué que peu importe le pragmatisme de terrain. Il fallait se battre pour la Liberté. Afin de libérer les Peuples de la Dictature. Quitte à le mettre le pays à genoux et detruire. Mais: “ca valait le coup” (cf bhl)

      En Irak “ça valait aussi le coup” (cf Madeleine Albright)

      Ici pour le Venezuela ça vaudra également le coup ?

      Votre problème c est que vous vous melez de ce qui ne vous regarde pas.
      Vous êtes en plein dans l ingérence “humanitaire”.


      • Ananymous Le 05 août 2017 à 13h34
        Afficher/Masquer

        Vous me diriez : l Histoire demontre que le libéralisme économique apporte richesse et développement.

        Je vous répondrai. Pas faux. Mais hors sujet.
        1 – nous ne sommes plus dans les 40 dernières années en régime economique liberal producteur de developpement mais en regime ultra liberal mondialiste producteur d inegalite
        2 – l histoire à montre que les avis exterieurs des uns des autres quant aux états pétroliers sont instrumentalises afin de servir des fins géostratégiques et impérialistes.

        Aussi feriez bien de faire preuve de prudence dans votre diagnostique qui est, au choix, soit naif, soit s adosse à une vision totalitaire et unipolaire du monde “civilisé”.


      • Françoise Le 06 août 2017 à 19h01
        Afficher/Masquer

        Enfin ingérence humanitaire quand seulement on s’informe et on réfléchi ! J’ose espérer que c’était de l’humour…


    • clauzip12 Le 05 août 2017 à 21h40
      Afficher/Masquer

      D’où tenez vous ces infos,d’où parlez vous,pour qui parlez vous,enfin que veulent dire pour vous démocratie,constitution,misère et peuple?


    • saussier Le 06 août 2017 à 19h26
      Afficher/Masquer

      Pas que de Boboland mais aussi de Maurice Lemoine qui vient d’y passer 3 semaines…Seriez vous un apparatchik de la mère média ?


    • lvzor Le 07 août 2017 à 12h34
      Afficher/Masquer

      @ GuasilasLe 05 août 2017 à 09h12

      Quand on lit une telle intervention, on comprend que les medias sont ce qu’ils sont. A part ça, vu de boboland, ce sont plutôt les “démocrates” incendieurs de noirs et de policiers qui sont l’objet d’un soutien sans faille.


  3. Maxhno Le 05 août 2017 à 09h13
    Afficher/Masquer

    Pour la recette du coup d’état démocratique: quelques oligarques mondialisés, un soupçon d’administration US, deux doigts de médias faisandés, quelques snipers pour le final, enfourné quelque heures et c’est prêt.


    • Nadji Khaoua Le 05 août 2017 à 10h26
      Afficher/Masquer

      Il faut juste ajouter a cette recette judicieuse tres realiste : “et un petit chouilla du BHL, conscience en peine mediato-pointisee, I’homme aux doubles meches laterales, plagiaro-philosophe aux deux bodygards, conscience errante sionisto-dollarisee du boulevard Saint Germain, en fait intellectuel de caniveau, sans foi ni loi ni d’aucun respect de soi sauf du dollar bien sonnant.”

      Pr Nadji Khaoua.


  4. Ardéchoix Le 05 août 2017 à 10h05
    Afficher/Masquer

    Un président élu démocratiquement
    Une manifestation d’opposition
    Des snipers
    Des drapeaux de pays ami ( 23mns29s)
    La télé au service de l’oligarchie
    Y manquait plus que BHL
    Et c’etait un copier/coller .


  5. Catalina Le 05 août 2017 à 10h07
    Afficher/Masquer

    comme en Ukraine, les snipers !!!! décidément, ce scénario est utilisé de manière systématique.
    On reconnait bien la marque us. Tout dans ce reportage est identique à maintenant, comme en Ukraine, comme en Syrie…..


  6. Catalina Le 05 août 2017 à 10h59
    Afficher/Masquer

    Je suis jalouse, jamais je n’ai vu les Français aimer un de leurs présidents comme ça. Bon, je n’ai que 54 ans. ça fait du bien de voir que le peule, quand il le veut, impose sa volonté. En fait, tous les peuples en ont la capacité, il manque peut-être de la vraie solidarité dans le coeur de certains, la volonté d’un avenir commun plutôt qu’un avenir individualiste ? Peut-être aussi la conscience que les privilèges n’échoient pas aux meilleurs et que la classe politique n’est pas composée des meilleures personnes pour représenter le peuple. je rêve de voir des ministres français avoir l’attitude aperçue ici mais je dois le dire, j’ai plutôt l’impression de voir des cancrelats qui ne pensent qu’à s’évincer les uns les autres. Et si on choisissait non pas des gens qui promettent mais plutôt des gens qui ont DEJA fait leurs preuves ? des gens comme il y en a beaucoup en France, qui ont oeuvré pour le bien commun ? oui, bon, il faudrait d’abord faire un grand ménage bien minutieux, j’en conviens.


    • Narm Le 06 août 2017 à 00h47
      Afficher/Masquer

      ben quoi, une DRH qui a fait un plan de 900 personnes ….

      elle a fait ses preuves, non ?

      (je sais , c’est de l’humour noir)


      • Françoise Le 06 août 2017 à 19h26
        Afficher/Masquer

        @ Narme : Pas tant que ça ! Non non, j’entends souvent dire qu’un politique doit être un menteur, ou dire que leur maire a le profil, puis quand il met la main dans le sac ces incohérents jouent les scandalisés… il y a une certaine folie des consciences ou maladie de civilisation : l’honnête, travailleur, intelligent, organisé, consciencieux n’est plus du tout valorisé.


      • Haricophile Le 06 août 2017 à 22h52
        Afficher/Masquer

        N’oublions pas que le Directeur des Ressources Humaine s’appelait autrefois Directeur du Personnel.

        Mais “personnel” c’est trop humanisé et individualisé pour manipuler les masses. On pourrait faire le lien avec des vrai gens, des humains avec tout l’affectif qui va avec. Aurait-on eu l’idée d’appeler “Personnel” les habitant des camps qui avaient inscrit “Le travail rend libre” sur leur fronton ? Certainement pas, pour atteindre ses objectif, la première chose a faire est de déshumaniser. C’est le B-A-BA.


        • lvzor Le 07 août 2017 à 12h43
          Afficher/Masquer

          L’expression “ressources humaines” ne serait-elle pas due à l’influence de Staline : “L’homme est le capital le plus précieux” ?


  7. Pegaz Le 05 août 2017 à 11h02
    Afficher/Masquer

    A noter les suites judiciaire de cette « dictature » suite au coup d’état !
    En décembre 2007, Chávez délivra une grâce présidentielle à plus de 60 personnes ayant signé le « décret Carmona » (l’Acte de constitution du gouvernement de facto).
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Coup_d%27%C3%89tat_de_2002_au_Venezuela#Suites_judiciaires

    Dont certains « opposants » n’ont cessé d’agir à l’encontre de ce gouvernement durant ces 15 ans et pourtant ! Suivre leur parcours politique et civile au sein de cette « dictature » : Henrique Capriles Radonski – Leopoldo López Mendoza – María Corina Machado – Julio Andrés Borges, respectivement gouverneur, maire, députée et président de l’assemblée. C’est vrai certain ont quelques soucis, mais bien évidemment qualifié de politisés pour la fameuse C.I.
    Pas d’appel ou participation à la violence et destruction ni détournement de fonds ni corruption !


  8. Lysbeth Levy Le 05 août 2017 à 11h28
    Afficher/Masquer

    Exactement la même technique pour tous ces pays agressés au nom des droits de l’homme par les pays dits riches, avec l’aide d’ONG qui ne servent que de rabatteurs et de fausse alertes suivies de pétitions demandant une intervention armée dite “humanitaire” contre un “méchant dictateur”. La technique de la “bataille de chiens” : les tirs de snipers sur les deux camps qui les verront s’affronter a déjà été éprouvée dans de nombreux coups d’états ou “révolution de couleurs”. Désormais de nombreux livres ont été écrits sur la technique du coups d’état déguisée en révolte pacifique. Bien entendu ne nous attendons pas à ce que les médias en fassent la promotion.


  9. some Le 05 août 2017 à 14h54
    Afficher/Masquer

    a 25:00, revivre le drame de maidan avec 10 ans d’avance..


  10. amer Le 05 août 2017 à 15h16
    Afficher/Masquer

    Avec la tentative de déstabilisation du Venezuela, l’Empire joue sa dernière carte pour garder son hégémonie mondiale; s’il échoue là, on pourra dire qu’il commence à entamer son long processus de dégénérescence et justice sera faite pour tous les pays et peuples qui ont été jeté dans le chaos en pâtures aux forces maléfiques sous son contrôle bien discret.


    • some Le 06 août 2017 à 16h42
      Afficher/Masquer

      je suis moyennement confiant la dedans, je regardes l’histoire, et je constates, selon moi, que l’avènement de l’empire américain est conséquent de la déshérence des empires européens.


    • fanfan Le 06 août 2017 à 19h59
      Afficher/Masquer

      Pentagon study declares American empire is ‘collapsing’. Report demands massive expansion of military-industrial complex to maintain global ‘access to resources’.
      By Nafeez Ahmed, Jul 17
      https://medium.com/insurge-intelligence/pentagon-study-declares-american-empire-is-collapsing-746754cdaebf


  11. maheo Le 05 août 2017 à 21h34
    Afficher/Masquer

    effarant de ne pas voir la vérité subie par le peuple dont le Chavisme a échoué rendant encore plus pauvres les plus pauvres
    Alors que ce pays est riche
    fortune confisquée par les amis de Chavez dont la fille est devenue la plus riche du Vénézuéla
    comment se fait ‘il que Mélenchon se taise renierait ‘il ses amitiés?
    LUI QUI NOUS MONTRAIT CE PAYS EN EXCEMPLE ET CES DICTATEURS REVENDIQUES
    qui remerciait tous les corompus de la planète de Lulla à Morilos qui a donné les marchés publiques à sa femme ppur 500 millions de $
    ben voyons ils sont pour le p’tit peuple ! c’est bien connu aussi là pour se remplir les pôches comme bon nombre de dirigeants africains!!


    • clauzip12 Le 05 août 2017 à 21h53
      Afficher/Masquer

      Il faudrait ,plus tôt que de raconter n’importe quoi sans preuves se demander pourquoi la population n’a pas soutenu le coup d’état?
      L’armée qui s’est trouvée bernée par ses chefs à réagi en accord avec le peuple.
      Si,la situation ne s’était améliorée anterieurement pour la majorité des citoyens,comment y aurait il eu la force de réagir pour défendre une constitution démocratique.
      Il est vrai que la politique menée a réduit les détournements des finances du pétrole.
      Ce sont ces “pauvres”types qui veulent retrouver le chemin de la fortune indue.
      Néanmoins,la politique financière du pays doit évoluer en fonction du cours du pétrole.il faut faire admettre cette réalité au peuple.
      La crise dont on peu imaginer avec qqs certitudes l’origine ne doit pas démolir le pays.
      Ce risque est entretenu de l’exterieur,vous savez par qui?


    • Haricophile Le 06 août 2017 à 23h04
      Afficher/Masquer

      Étonnant comment des trolls viennent polluer ces forums, alors qu’ils n’arriveront a convaincre personne ici : il me semble qu’on a tous un minimum de sens critique et de curiosité sinon on ne serait pas là.

      Suffisamment en tout cas pour reconnaître un ramassis de bobards propagandistes a usage des décérébrés, dont la seule incertitude se situe sur la nature exacte des intérêts qu’il perçoit de son lobbying (même si globalement ça vient toujours des mêmes endroits bien connu, il y a plusieurs chemins).

      Donc pour nous convaincre que le Père Noël est un communiste parce qu’il est rouge, c’est un petit peut tard, nous sommes tous trop grands pour pinailler sur quelque chose qui n’existe pas.

      Je te remercie (comme dirait le DRH cité plus haut).


    • Guepe Le 07 août 2017 à 19h24
      Afficher/Masquer

      Il faut bien que les petits bobos journalistes aient leur petit quart d’heure de rébellion de la journée


Charte de modérations des commentaires