Prologue

Et ça recommence donc…

Après la Libye, l’Ukraine, la Syrie, la Russie (pour ne citer que les derniers), voilà de nouveau les médias mainstream partis en mode “propagande de guerre” afin d’éradiquer tout esprit critique sur la situation au Venezuela.

Nous allons parler à partir d’aujourd’hui un peu plus en profondeur de la situation dans ce pays qui bascule de plus en plus dans une dangereuse forme de “guérilla civile”.

Comme à notre habitude, nous essaierons de vous fournir des informations de qualité bien peu mises en avant dans les médias, qui ont, pour beaucoup, de nouveau abandonné quelques principes élémentaires du journalisme. Car un journal se doit d’informer correctement, et ensuite présenter éventuellement des opinions, et non pas se transformer en outil de propagande pour fabriquer (malhonnêtement) l’opinion de ses lecteurs.

Bien entendu, le fait de contrebalancer une forte propagande “anti-Maduro” pourrait laisser penser qu’ici, nous “soutiendrions” Maduro.

Il n’en est évidemment rien, et nous ne souhaitons absolument pas remplacer dans la tête des lecteurs une telle propagande par une propagande “pro-Maduro”. Nous condamnons toute atteinte aux Droits de l’Homme et tout crime, de tout bord.

Car notre ambition n’est pas de militer (et encore moins pour un pays étranger…), mais d’informer – non pas “objectivement” (ce serait très prétentieux), mais au moins “honnêtement”.

Nous n’avons simplement pas 10 journalistes qui pourraient creuser la question, afin de réaliser un site d’information complet, qui pourrait présenter un vaste champ d’opinions. Nous vous encourageons donc à lire à la fois les médias mainstream et les analyses que nous présenterons ici, et à vous de faire votre propre opinion.

Un des axes de la propagande de guerre étant d’embrigader les gens dans des visions manichéennes enfantines (“le gentil”, “le méchant”), la perception d’autres faits en miroir leur permettra de bien prendre la mesure de la complexité des choses, et donc de pouvoir brider leurs émotions par une dose accrue de raison.

Il convient dans ces domaines de bien garder à l’esprit ces importantes citations :

« L’ennui dans ce monde, c’est que les idiots sont sûrs d’eux et les gens sensés pleins de doutes. […] Ne soyez jamais absolument certains de quoi que soit. » [Bertrand Russell.]

« Ce n’est pas le doute, c’est la certitude qui rend fou. » [Friedrich Nietzsche.]

« Le danger, ce n’est pas ce qu’on ignore, c’est ce que l’on tient pour certain et qui ne l’est pas. » [Mark Twain.]

« La philosophie nous enseigne à douter de ce qui nous paraît évident. La propagande, au contraire, nous enseigne à accepter pour évident ce dont il serait raisonnable de douter. » [Aldous Huxley.]

La propagande de guerre

Rappelons les principes de la propagande de guerre que l’historienne Anne Morelli a énoncés à partir des écrits durant la guerre de 1914 du député travailliste Arthur Ponsonby :

  1. Nous ne voulons pas la guerre.
  2. Le camp adverse est le seul responsable de la guerre.
  3. Le chef du camp adverse a le visage du diable (ou « l’affreux de service »).
  4. C’est une cause noble que nous défendons et non des intérêts particuliers.
  5. L’ennemi provoque sciemment des atrocités, et si nous commettons des bavures c’est involontairement.
  6. L’ennemi utilise des armes non autorisées.
  7. Nous subissons très peu de pertes, les pertes de l’ennemi sont énormes.
  8. Les artistes et intellectuels soutiennent notre cause.
  9. Notre cause a un caractère sacré.
  10. Ceux (et celles) qui mettent en doute notre propagande sont des traîtres.

On voit très facilement que la plupart s’appliquent parfaitement à la guerre de communication livrée actuellement dans nos médias contre le gouvernement vénézuelien (quoi qu’on pense de lui).

Les indices

Pour les non-habitués, on se rend compte qu’on est passé dans un épisode de propagande de guerre quand on perçoit que les médias se transforment en tracts politiques au service du Ministère des Affaires Étrangère, et ne cherchent plus à informer (ce qui imposerait justement de présenter la complexité des choses en titillant votre esprit critique) mais à (dé)former les opinions.

On sent ceci quand ce qui se passe dans un pays lointain semble devenir brutalement une préoccupation majeure des médias et d’éditocrates et autres twittos – qui, comme en l’espèce, ne connaissent généralement pas un seul vénézuelien, n’ont jamais mis les pieds dans ce pays, ni probablement jamais lu le moindre livre en parlant, mais qui ont des idées très arrêtées sur ce pays, et ce qui devrait y arriver sur le plan politique.

Bref, “la certitude de l’ignare” incarnée est au pouvoir – et, parfois, elle semble même prête à vous casser la figure si vous n’êtes pas d’accord avec elle…

C’est assez simple à repérer dans les Unes de presse :

et dans les Dessins de presse / Caricatures :

et l’inévitable sang qui coule :

A contrario, on trouve peu de caricatures qui contredisent ce courant mainstream.

On a par exemple ce dessin qui circule beaucoup sur les réseaux sociaux, dénonçant les ingérences américaines dans le monde :

N.B. dessin édité, nous en reparlerons dans un prochain billet… Rappelons que figure dans cette série une simple présentation des propagandes en cours dans les deux camps – ce n’est pas un dessin que nous avons réalisé ou que nous soutenons (il est évidemment…caricatural et excessif) ! Une autre version de ce dessin avec un drapeau israélien (très peu visible, que nous n’avions pas vue) figurait ici dans la première version de ce billet. Dès qu’il nous a été signalé, au bout de quelques heures, nous l’avons remplacé par cette version ; nous vous présentons nos excuses.

ou celui-ci, dans la même idée :

===========================================

J’avoue que, pour ma part, je me fie aussi à mes boussoles qui indiquent le Sud avec une précision inégalée 🙂 :

Édité pour le rajouter – je commençais à m’inquiéter qu’il n’en parle pas…

Sans doute, la différence entre une “dictature de gauche” et une “dictature de droite” est que dans la première, les gens votent encore… :

Queue pour voter le 30 juillet 2017

Électrice handicapée le 30 juillet 2017

L’UE refuse de tenir compte du résultat des élections du 30 juillet 2017

On aura compris au passage que toutes ces beaux esprits visent en fait (consciemment ou non) à simplement plaquer leurs visions politiques personnelles sur un pays étranger, et, en l’espèce, à attaquer avec une belle constance Mélenchon et la France Insoumise. Avec une caractéristique importante à détecter, c’est qu’il ne s’agit pas d’un noble combat politique sur des idées, mais simplement de disqualifications par association voire par des tactiques visant à prêter à l’adversaire des visions abjectes qu’il n’a évidemment jamais eues.

Enfin, on n’oubliera pas les 2 grands classiques :

1/ l’ONG détaillant la torture généralisée dans le pays (je ne connais évidemment pas le degré de véracité de l’article – sachant qu’il y a rarement de la fumée sans feu. Reste à connaitre le degré, la fréquence, les décideurs, etc…)

et l’inévitable pétition dans Libération pour “faire quelque chose” :

cette fois signée par des députés En Marche – bien plus attentifs au Venezuela qu’aux Libertés en France, vu qu’ils vont voter l’État d’Urgence à vie…

Enfin, on n’oubliera pas un autre grand classique : LE témoignage comme ici : “Un cauchemar” pour la communauté vénézuélienne de France

Certes intéressant, mais où on prendra soin de ne pas donner la parole à des personnes soutenant le gouvernement…. Un peu comme si, vivant au Venezuela, pour comprendre la France on n’interrogeait que 2 Français pro-Macron ou 2 pro-Mélenchon – on n’aura pas la même vision du pays…

Le 2 poids 2 mesures

Enfin, ce qui disqualifie une déclaration d’un membre du bataillon des ignares c’est son 2 poids 2 mesures permanent qu’ils cachent habilement derrière des vérités partielles.

Oui il y a bien un effroyable bilan d’une centaine de morts dans les manifestations depuis 3 mois (mais les choses sont bien plus complexes, on y reviendra), qui deviennent autant de martyrs de la cause anti-Maduro, et qui semblent justifier n’importe quelle décision :

Assad, Kim, Mugabe… et Maduro donc, #Logique…
(rappelons encore bien que l’objet de ce billet n’est absolument pas d’apporter le moindre blanc-seing de ma part à Maduro)

Bien entendu, les médias se garderont de demander pourquoi un tel empressement envers ce pays, alors que le bilan représente une semaine d’attentats en Irak (dont les États-Unis ont la responsabilité), une petite partie des morts de Mossoul et une goutte d’eau dans les massacres au Congo (6 millions de morts, une paille) dont ces belles âmes se fichent éperdument.

La Constitution socialiste du Venezuela fait donc désormais l’objet d’attentions toutes particulières :

Donc le Venezuala n’a pas le droit de changer sa Constitution…

bien plus que la Constitution d’Arabie Saoudite par exemple (si un jour, ils en écrivent une, bien entendu…) :

Quant à la Démocratie au Qatar ou en Chine, c’est pour ces personnes un problème sans commune mesure avec ce qui se passe à Caracas…

Pas vu à la télé

Un autre point important pour détecter une période de propagande de guerre est que des informations ou images vraiment importantes, qui contredisent certains des principes de la propagande de guerre précédemment évoquées, sont cachées ou largement minimisés, de sorte à ce qu’elles ne pénètrent pas l’esprit des gens.

A contrario, la propagande aura pris soin de mettre en avant des figures symboliques (souvent bien réelles), propres à marquer les esprits (Source) :

Beaucoup de medias mainstream éviteront donc soigneusement d’indiquer que beaucoup de morts au Venezuela (dans la centaine évoqués) étaient des passants tués par des manifestants de l’opposition, des manifestants tués par leurs propres explosifs, ou des pillards qui se sont tués accidentellement…

Rappelons qu’il n’y a aucun “complot”, simplement un effet de meute, un effet de “plus Démocrate que moi tu meurs” ou “plus Jean Moulin que moi tu meurs”. Face à un tel déferlement irrationnel, quel journaliste ira dire “oui, mais, la situation est quand même complexe, Maduro n’a pas que des torts, etc…” – ce qui ne pourra que l’exposer en retour à une attaque de la meute sur le thème “tu soutiens un dictateur”, se basant sur le principe que “tous les opposants sont des traîtres”. Et beaucoup préfèrent simplement avoir tort bien au chaud dans la meute, qu’avoir raison seul contre elle, sous ses coups…

On ne montrera donc pas (ou très très peu) des photos comme celles-ci :

(Source : Reuters (archive), repris par le Spiegel)

On ne verra pas trop des manifestants d’extrême-droite mettre le feu à un jeune passant noir de 21 ans soupçonné d’être un chaviste (Source) :

qui s’ajoute à 28 autres immolations, dont 9 fatales (Source) :

Ainsi, on n’hésitera pas à accuser (explicitement ou non) les personnes qui ont été victimes de crimes de les avoir commis, par exemple ici avec la police (8 morts par balle à ce jour) :

Etc.

Aucune main invisible malheureux !

Dernier point, les médias se garderont bien de rappeler le contexte “international” et l’Histoire d’ingérences dans les affaires intérieures d’autres pays…

Les médias prendront donc bien soin de ne pas rappeler qu’Obama a pris en mars 2015 un décret contre le Venezuela, en déclarant “l’urgence nationale” aux États-Unis, “en raison de la menace grave et inhabituelle contre la Sécurité nationale et la politique étrangère des États-Unis posée par la situation au Venezuela.” (ne riez pas svp…) :

On imagine bien les conséquences qu’a ce genre de décision assez rare – si le Président déclare l’urgence nationale, il est en effet peu probable que les agences fédérales restent les bras croisés et ne cherchent pas à faire disparaître la menace…

Surtout qu’une longue histoire d’ingérences voire de coups d’États orchestrés ou aidés par la CIA jalonne la deuxième partie du XXe siècle… On pense par exemple à l’Iran en 1953, au Guatemala en 1954, à Cuba en 1961, au Brésil en 1964, au Chili en 1973 ou à Panama en 1989 pour prendre les plus connus et documentés…

Dans la droite ligne de la doctrine Monroe (qui fait de l’Amérique du Sud le pré-carré des États-Unis)… :

… on peut également citer ce mémorandum interne au gouvernement américain de 1960 sur Cuba (je vous recommande la série complète de ces mémorandums pour affaiblir l’économie de l’île) :

cw

On constate que le fait que Castro soit soutenu par la majorité de la population n’empêche pas les États-Unis de chercher alors à affaiblir l’économie de l’île…

D’ailleurs dès 1978 les choses étaient claires pour les Américains (Source : Wikileaks) :

On peut donc rapprocher ceci et l’évolution économique récente du Venezuela (inflation et croissance du PIB):

Mais bon, comme le disent les médias, on ne va pas faire tout un plat du coup d’État contre Chavez soutenu par les États-Unis en 2002 :

Un journaliste digne de ce nom devrait donc bien rappeler ceci aux lecteurs – tout en restant prudent, on ne sait évidemment pas si la CIA est vraiment actuellement à l’œuvre au Venezuela, et à quel point (le souci est qu’on ne le saura que vers 2075… Mais si elle ne l’est pas, elle est probablement en faute vu le Décret présidentiel.) Elle est présente dans beaucoup de zones chaudes, mais n’a pas forcément toujours beaucoup d’influence, et elle suit parfois les évènements plus qu’elle ne les crée.

En attendant d’en savoir plus, il convient donc d’analyser les évènements avec recul et prudence…

Nous vous souhaitons donc une bonne lecture…

Olivier Berruyer

(billet édité)

P.S. rajout : un internaute facétieux à sorti ça – qui ne fera à l’évidence pas sursauter les néocons français. Comme pour le reste, à vous d’exercer votre esprit critique… 🙂

168 réponses à Propagande de guerre au Venezuela [Et ça recommence…]

Commentaires recommandés

Pastèque Le 04 août 2017 à 07h47

la CIA est à l’oeuvre au Venezuela depuis des années.

Philip Agee, ancien agent de la CIA, a expliqué la stratégie et les actions des nord-américains. c’était en 2005 (!).

2013: élection présidentielle gagnée par Maduro.

2014: insurrections violentes identiques à celles depuis avril 2017.

2015: opération Jericho lancée par Obama. tentative de coup d’État. échec. le renseignement militaire déjoue les conspirateurs.

mots magiques: CIA, USAID, NED, Department of State.

par contre le camp Révolution Bolivarienne est divisé: les maduristes, les opposants internes avec Luisa Ortega comme cheffe de file, les anarchistes, les déçus légitimes du pouvoir chaviste/maduriste, une partie du peuple qui n’a pas connaissance des manigances des nord-américains, et donc n’en a pas conscience..

  1. Pastèque Le 04 août 2017 à 07h47
    Afficher/Masquer

    la CIA est à l’oeuvre au Venezuela depuis des années.

    Philip Agee, ancien agent de la CIA, a expliqué la stratégie et les actions des nord-américains. c’était en 2005 (!).

    2013: élection présidentielle gagnée par Maduro.

    2014: insurrections violentes identiques à celles depuis avril 2017.

    2015: opération Jericho lancée par Obama. tentative de coup d’État. échec. le renseignement militaire déjoue les conspirateurs.

    mots magiques: CIA, USAID, NED, Department of State.

    par contre le camp Révolution Bolivarienne est divisé: les maduristes, les opposants internes avec Luisa Ortega comme cheffe de file, les anarchistes, les déçus légitimes du pouvoir chaviste/maduriste, une partie du peuple qui n’a pas connaissance des manigances des nord-américains, et donc n’en a pas conscience..


  2. Charles Michael Le 04 août 2017 à 07h52
    Afficher/Masquer

    J’ai un grand sourire amical
    un peu triste aussi de voir encore une fois une presse indigne et manichéenne
    pour moi, le dessin en conclusion dit tout.

    Bravo et merci d’Informer.


    • vlois Le 04 août 2017 à 08h09
      Afficher/Masquer

      Et la dernière couverture de l’Express : “ces tyrans qui nous défient”…
      C’est qui ce nous ? Le nous de l’oligarchie, de nos tyrans domestiques ? Des propriétaires de la Presse ?


    • Louis Robert Le 04 août 2017 à 10h21
      Afficher/Masquer

      “,,, pour moi, le dessin en conclusion dit tout.”

      Si seulement il disait TOUT!…

      Où donc est le Yémen? L’horreur absolue du Yémen? Le crime insoutenable envers les enfants du YÉMEN?

      Qu’est-il advenu de notre humanité?


      • Charles Michael Le 04 août 2017 à 11h03
        Afficher/Masquer

        le dessin dit tout
        sur ce procédé de personnalisation et diabolisation , un modus operandi extrémement répétitif.

        Il serait trop long d’en faire une liste exhaustive.

        Sur le Yemen est l’ignoble silence radio, le Système réagit par l’obfuscation de la culpabilité des Saouds (une claire et stupide agression), des US et UK livreurs d’armes et accessoirement comme un conflit sunnite/shiite mais ne saurait entrainer l ‘Iran comme responsable de cette tragédie.

        donc silence: on tue.


        • Pravda Le 05 août 2017 à 00h59
          Afficher/Masquer

          @ Louis Robert et Charles Michael

          Actuellement au Royaume-Uni, selon la presse locale:
          le Yémen: la faute de l’Iran; ce ne sont que des dommages collatéraux.

          Je ne sais pas si c’est mieux d’en parler finalement.

          D’ailleurs, hors sujet complet, mais c’est surprenant d’entendre les gens que je croise ici me tenir les mêmes propos que ceux que l’on peut entendre en France, sur la difficulté de joindre les deux bouts, les inégalités, l’austérité budgétaires qui nuisent à la qualité du service public…


        • Thierry Le 06 août 2017 à 00h20
          Afficher/Masquer

          Il y a eu 5 double pages successives sur le Yémen dans Le Monde, produites par 2 journalistes qui sont allé sur place plusieurs semaines.

          Ce n’est donc pas un silence radio.


    • Alfred Le 04 août 2017 à 17h15
      Afficher/Masquer

      Il serait intéressant de comparer le traitement du Venezuela avec celui de la répression féroce qui est en cours depuis plusieurs mois en Arabie saoudite dans la ville chute de Al Awamia. Même sur les crises zero info. Évidemment rien dans les médias. Pourtant les “rezosocio” regorgent d’images gores de civils tués par l’armée (avec des blindés notamment français mais pas que). Le même genre de black out que lorsque l’arme turque à rasé des villes kurdes en Turquie l’an dernier (sirnak). Rien nulle part. Ça n’existe pas.


      • daniel Le 04 août 2017 à 18h14
        Afficher/Masquer

        Le traitement barbare que les Kurdes subissent de la part des forces turques: silence radio.
        Un mur de la honte construit à la frontière entre Syrie et Turquie, 700 km, en empiétant largement sur le territoire syrien, une petite rivière détournée, des milliers d’arbres fruitiers déracinés: silence radio.
        Des centaines d’élus kurdes jugés et condamnés entre 18 et 21 ans de prison pour le simple exercice de leur liberté politique: silence radio.


        • Catalina Le 05 août 2017 à 04h34
          Afficher/Masquer

          apparemment “les droits d l’homme” n’existent qu’où “l’empire” aidé par ses esclaves volontaires médiatiques daigne jeter son oeil de pygargue….


        • meh Le 09 août 2017 à 04h20
          Afficher/Masquer

          Vous avez tord : Ce qui se passe en Turquie n’intéresse généralement jamais l’opinion publique française, si ce n’est les opposants tenaces et haineux à son intégration dans l’UE durant toutes les années 2000… Par contre dans d’autres pays, on comprendra pourquoi, on tient particulièrement (sic) à être très informé sur ce qui se passe en Turquie, en Allemagne notamment, ce qui est très bien …Sauf qu’évidemment à contrario on ne s’y intéresse pas là non plus à la terreur quotidienne que vivent dans des pays alliés depuis des décennies, en vrac, les Palestiniens des territoires occupés par Israël, les Ouïgours du Xinjiang, les Tibétains, les Papous de Papouasie occidentale pour ne citer qu’eux.


          • Lysbeth Levy Le 09 août 2017 à 10h25
            Afficher/Masquer

            Autre lieu, autres mensonges mais on voit la patte de la NED et des Techcamps derrière la méthode culturelle habituelle :https://francais.rt.com/france/41790-quand-presse-francaise-se-laissee-pieger-hoax-baignades-republicaines-alg%C3%A9rie L’Algérie dont Bernard Henri Levy voyait déjà l’emprise d’un “printemps arabe” ou révolution de couleur, contre son pays de naissance. De la propagande encore et encore pour en arriver à de nouvelles violences contre un peuple, le Grand MO élargi s’étendant de l’Afrique du nord au Pakistan, voir aux confins de la Chine avec l’agitation des Ouighours, tibétains par les mêmes organisations on ONG de déstabilisations. Encore des fake-news relayées par les médias dominants et non des alternatifs.


  3. Fritz Le 04 août 2017 à 08h29
    Afficher/Masquer

    Excellent dossier, merci M. Berruyer.

    Ukraine 2014, Venezuela 2017 : spontanément, naturellement, nos médias prennent parti pour les manifestants, jeunes, pacifiques, modernes, contre la marionnette de Poutine/Mélenchon…

    … en l’occurrence, un abruti moustachu populiste, quelque part entre Staline et Saddam.


  4. Juni palacio Le 04 août 2017 à 08h39
    Afficher/Masquer

    Il y a juste un détail que notre gentil Olivier oublié de noter , c’est qu’il s’agit d’un vrai gouvernement de gens corrompus et incompétents qui s’accroche au pouvoir par tous les moyens. Ce gouvernement garde de son époque chavienne une base populaire en voie d’effritement et qui n’est plus majoritaire .
    Il y a quelques éléments qui peuvent faire croire à une guerre civile . Mais ce n’est plus une guerre civile .Comme en Syrie, le pays est livre aux factions pendant que le peuple court après la nourriture et les médicaments . On ne le répétera jamais assez . Le Venezuela c’est d’abord avant l’échec du chavisme , les choix économiques désastreux du chavisme , la corruption effrénée de ce régime
    La CIA , BHL et tous ces braves gens ont leur responsabilité dans beaucoup d’événements du monde . Au Venezuela , ils n’ont pas eu grand chose à entreprendre grâce aux chavistes qui ont fait le travail de démolition bien mieux qu’ils n’auraient pu le faire .
    L’opposition ne vaut guère mieux et ce pays si bien dote naturellement est dans une mauvaise passe pour longtemps.
    La gauche française pour sa part nous a habitué depuis longtemps à ne pas réfléchir par elle même et à se contenter de prendre le contre pied systematique de ses adversaires .
    On n’apprend rien en agissant de la sorte et on se retrouve à guetter BHL pour savoir quoi penser . Pathétique !


    • Fritz Le 04 août 2017 à 09h08
      Afficher/Masquer

      “Comme en Syrie, le pays est livre aux factions pendant que le peuple court après la nourriture et les médicaments” : et qui a organisé cette pénurie ? Oui ou non, les circuits de distribution ont-ils été sabotés ?

      “la gauche française…” : expression creuse, si elle est censée englober BHL et Mélenchon. La crise au Venezuela comme la guerre en Syrie sont des sujets sérieux, pour les comprendre il faut dépasser le clivage français gauche-droite, autocentré voire nombriliste.


    • some Le 04 août 2017 à 10h11
      Afficher/Masquer

      > On n’apprend rien en agissant de la sorte et on se retrouve à guetter BHL pour savoir quoi penser . Pathétique !

      Avez vous lu le billet ? …. Quand à vos considérations au sujet de la santé des autres, qu’on me garde de vous faire part de mes propres pensées à vous lire.


    • Guillaume Le 04 août 2017 à 10h48
      Afficher/Masquer

      Bravo bravo ! Fine analyse largement documentée.

      Toute la rhétorique et l’utilisation du présent pour créer de la vérité générale.
      – il s’agit de – ce n’est plus – le pays est – le peuple court – Le Venezuela c’est –

      C’est comme ça et pas autrement, point. Ne cherchez pas la vérité ailleurs, puisqu’on vous le dit !

      “On ne le répétera jamais assez” <3 mention spéciale.

      L’ennui dans ce monde, c’est que les idiots sont sûrs d’eux et les gens sensés pleins de doutes. […] Ne soyez jamais absolument certains de quoi que soit. » [Bertrand Russell.]

      Merci O.B. d'avoir répondu en avance.

      Hypothèse 1 : Jeune cadre Macroniste perdu sur un site d'information alternative refusant d'imaginer que la réussite d'un pays ne se quantifie pas seulement par les 20% plus riches.


      • Sam Le 04 août 2017 à 13h04
        Afficher/Masquer

        Juni Palacio : allez faire un tour sur son compte twitter, c’est exquis : il n’y a que des tweets qui “condamne fermement” “l’odieuse dictature” vénézuelienne, et l’attitude de la FI.

        Evidemment, je ne peux croire à l’hypothèse 1, pour moi il s’agirait plutôt d’un authentique troll, probablement payé pour ca, et qui inonde les reseaux sociaux de ses “analyses”.

        Ce qui me pousse quand même à me questionner : qu’y a-t-il dans la tête de ces gens là, qui semblent s’amuser à propager les mensonges et les calomnies.


        • Silk Le 06 août 2017 à 03h36
          Afficher/Masquer

          Non Il s’agit d’exilés qui soutiennent le putsch qu’ils tentent de mettre en place.
          D’ailleurs apparemment Olivier a raté cette vidéo indiquant que la CIA est toujours à la manœuvre.
          Ca date du 20 juillet 2017 avec Pompéo, directeur de la CIA :
          https://m.youtube.com/watch?feature=youtu.be&v=a0Fak6Vy6Hs

          Question :
          « Vanessa Neumann: j’ai la double nationalité, états-unienne et vénézuélienne. Voici donc ma question puisque nous n’avons rien couvert de l’hémisphère occidental dans ce forum. Il est évident que le changement de régime de Maduro et du Venezuela, nous l’espérons, est imminent ou qu’il est en train de s’écrouler en spirale – soit nous nous convertissons en Cuba dans deux semaines et nous mourrons pour toujours, soit il y aura un changement dans 60 ou 90 jours. Je suis intéressée de connaître votre évaluation par rapport aux intérêts états-uniens, aux menaces de la part du Venezuela et bien sur quels sont les intérêts russes, iraniens dans la région.


          • Silk Le 06 août 2017 à 03h38
            Afficher/Masquer

            Réponse du directeur de la CIA :
            Michael Pompeo: Merci de ta question. Quand tu as un pays aussi grand, avec une capacité économique comme celle du Venezuela, les États-Unis ont grand intérêt à s’assurer qu’il soit aussi stable et démocratique que possible. Et par conséquent nous travaillons dur dans ce but. Je fais toujours attention quand je parle de l’Amérique Centrale ou du Sud et de la CIA, il y a beaucoup d’histoires là-dessus (rires). Je dois faire très attention à ce que je vais dire mais nous, nous avons beaucoup d’espoir dans le fait qu’il puisse y avoir une transition au Venezuela et nous, la CIA, faisons tous nos efforts pour comprendre la dynamique là, pour la communiquer à notre Département d’État et aux autres. Les Colombiens, je suis allé à Mexico et à Bogotá la semaine dernière pour parler de ce sujet, pour essayer de les aider à comprendre les choses qu’ils pourraient faire pour avoir un meilleur résultat dans cette partie du monde et dans notre partie du monde. »

            A 55mn30 de la vidéo


    • tepavac Le 04 août 2017 à 12h19
      Afficher/Masquer

      “le gouvernement est corrompu, les Vénézuéliens sont majoritairement contre ce gouvernement..”

      Et donc “l’opposition démocratique” brule vivant ses concitoyens et Olivier a tort de dénoncer cette barbarie, il a tort de s’opposer à ceux qui se rendent complice de ces crimes(Bhl et Cie) en leur trouvant toutes sortes de justification.

      C’est effectivement pathétique…
      Merci Juni palacio de nous avoir éclairé.


    • Catalina Le 04 août 2017 à 18h22
      Afficher/Masquer

      http://reseauinternational.net/venezuela-cest-tout-le-contraire/

      1. Le Venezuela est l’un des rares pays si ce n’est le seul avec un régime dictatorial dont le dictateur exerce la tyrannie après avoir abandonné son poste. Mais en plus, en étant dictateur, il se fait lui-même un coup d’Etat : en janvier 2017, l’Assemblée Nationale, avec le vote des députés majoritairement opposés au Gouvernement National, a décidé que le président Nicolás Maduro avait abandonné son poste. Un mois plus tard, les mêmes députés ont intégré dans leur discours que nous sommes en présence d’une dictature dirigée par le président de la République (celui-là même qui a abandonné son poste un mois plus tôt). Un mois pus tard, étant encore dictateur et selon les mêmes députés, ce président fait un coup d’Etat.”


    • Croce Le 04 août 2017 à 18h53
      Afficher/Masquer

      Qui empêche les denrées alimentaires de base d’approvisionner les supermarchés, et met le feu aux dépôts de nourriture, c’est Maduro ?
      Qui guigne depuis des années le pétrole et le gaz du Venezuela ?
      J’ai bien une petite idée : un pays très puissant, mais qui n’a pratiquement plus de ressources pétrolières ou gazières, au point d’être obligé de ” gratter les fonds de tiroirs ” en détruisant la nature par la fracturation hydraulique !
      Un pays qui comme par hasard, trouve que le dirigeant d’un pays riche en pétrole ou en gaz est un infâme dictateur ( Saddam Hussein, Khaddafi, Assad, Poutine ).
      Il faut être vraiment un crétin indécrottable pour continuer à avaler ce baratin !
      Le vote qui a eu lieu au Venezuela est tout-à-fait démocratique ( en tout cas autant que celui qui a eu lieu en France, sans observateurs ), et si Enrique Capriles voulait prendre le pouvoir au Venezuela, il lui suffisait de participer au vote pour faire tomber Nicolas Maduro, puisqu’il était largement majoritaire, disait-il !
      Au lieu de ça, ses sbires ont mis le feu à des dépôts alimentaires pour provoquer le chaos, ou ont tiré sur la police et l’armée ( Maïdan bis quoi ! ).
      Curieuse conception de la démocratie !


  5. Kiwixar Le 04 août 2017 à 09h22
    Afficher/Masquer

    L’important pour les Zuniens, c’est que le Venezuela continue à leur exporter leur pétrole. Ils ne peuvent pas les mettre sous embargo, ce serait ballot.

    Autre avantage de la « crise » vénézuélienne : redorer le blason des US dans leur capacité d’ingérence et de racket, mise à mal en Ukraine (perte de la Crimée) et en Syrie (victoire russo-syrienne). Le Venezuela étant très loin de la Russie, les US estiment sans doute qu’ils peuvent obtenir leur 1ere victoire militaire depuis l’invasion de la Grenade (1983), ou bien somaliser le pays comme ils savent si bien faire.


    • Fritz Le 04 août 2017 à 09h34
      Afficher/Masquer

      Sauf oubli de ma part, l’invasion de la Grenade était elle-même la première victoire militaire des Zétazunis depuis… 1945.


      • Croce Le 04 août 2017 à 19h06
        Afficher/Masquer

        Si l’on considère a priori que 1945 était une victoire américaine en Europe, car ils n’ont eu que 160.000 morts sur le front européen, alors que les russes anéantissaient toutes les divisions blindées SS et faisaient des centaines de milliers allemands avant d’arriver les premiers à Berlin, mais perdaient 14.000.000 de soldats !


        • Fritz Le 04 août 2017 à 19h58
          Afficher/Masquer

          Vous savez, la guerre du Pacifique, ça existe aussi…
          Et l’ampleur des pertes ne désigne pas forcément le vainqueur.
          Cela dit, je suis d’accord : pour l’essentiel, c’est l’URSS qui a gagné la guerre sur le théâtre européen.


          • Rax Le 06 août 2017 à 13h12
            Afficher/Masquer

            Avec l’aide américaine (Bouffe et matériel de transport surtout et à un degré beaucoup moindre matières premières et armement..) considérable


            • dupontg Le 07 août 2017 à 06h19
              Afficher/Masquer

              mais comme en meme temps les multinationales US aidaient les allemands ça s’annule..
              Technique US qu’on retrouve aujourd’hui…
              Armer les deux camps pour qu’ils fassent le plus gros du travail de destruction et venir à la fin pour faire du business..


        • PuT1socialisme Le 07 août 2017 à 01h41
          Afficher/Masquer

          mais looool quoi.
          oui c’est vrais mais.
          stalin a masagre oui masagre les sien. il a crée apres la guerre le rideau de fer, a fait du Bloc de l’Est, des pays de merde.
          a crée un comunisme de merde.
          a oui mais tu oublier que les AMERICAIN on donne enormement de chose au russe pour gagne contre les nazi.
          autre chose ce en 1943 a La bataille de Koursk, que les nazi on une terrible défaite, pas 45. puis apres face a la grand arme Rouge, il y a que des enfant et des vieux. + des soldat blesse.


    • fanfan Le 05 août 2017 à 19h48
      Afficher/Masquer

      A propos de pétrole un article qui dévoile le combat géopolitique qui a pour nœud du conflit les ressources énergétiques :

      Le Venezuela en question: à propos de Marco Rubio (sénateur financé par Exxon) et des alliances avec la Russie (nouvelle entreprise mixte entre la Russie et le Venezuela) et la Chine (accord passé entre Petróleos de Venezuela, S.A. (PDVSA) et la Corporation Nationale du Pétrole de Chine (CNPC))

      https://venezuelainfos.wordpress.com/2017/08/02/le-venezuela-en-question-a-propos-de-marco-rubio-et-des-alliances-avec-la-russie-et-la-chine/


  6. Lysbeth Levy Le 04 août 2017 à 09h26
    Afficher/Masquer

    On remarquera l’image du “communisme haït” dans les dessins des uns et des autres, il faut abattre les derniers régimes “inspirés du socialisme”, considéré comme une hérésie de notre monde ultra-libéral depuis les années Thatcher-Reagan, ces pays devenus indépendants, doivent disparaitre.. Donc haro sur ces derniers bastions ou l’Amérique a dû “baisser la garde” suite a des “révolutions populaires” sous Chavez . Rien n’a avoir avec les “révolutions colorées” ou coups d’états déguisés des “maidans sud américains” comme c’est marqué dans le texte . L’USAID, NED de Georges Soros, l’IRI de Mac Cain, sont derrière ces coups d’état violents qu’on nous présentent comme des mouvements de libérations alors qu’il s’agit d’activistes payés, de lumpenprolétaria, et des grands décideurs alliés des Usa. http://www.ned.org/region/latin-america-and-caribbean/venezuela-2016/ l’argent coule à flot dans les mains assassines de anti-muduro.Plus d’1,6 milliard de $ http://bolivarinfos.over-blog.com/2017/03/venezuela-la-ned-a-donne-plus-d-1-600-000-dollars-pour-les-actions-de-destabilisation-dans-le-pays.html


    • lvzor Le 04 août 2017 à 10h15
      Afficher/Masquer

      “NED de Georges Soros”

      Le NED ce n’est pas Soros, mais le Congrès et le gouvernement US :

      https://fr.wikipedia.org/wiki/National_Endowment_for_Democracy

      …pour faire le boulot précédemment dévolu à la CIA.


      • Lysbeth Levy Le 04 août 2017 à 10h47
        Afficher/Masquer

        Oui une petite précision utile, mais c’est quand même dans ces fondations que Georges Soros, Mac Cain et Albright les “russian-haters” ont siégé “voir les noms” sur le doc dont Mr Blair, Brzezinski, etc les fondations allemandes et la France dont la “fondation de France”, ou Robert Shuman fondation. Ils les utilisent comme moyen de “changement de régime” décrété par Reagan Fascell pour ne pas signer “CIA” bien sur. Mais tout le monde connait désormais, ces ONG moyens de guerre contre des peuples. Sur le texte le billet du Congrès Us qui a signé l’acte faisant payer aux citoyens américains les horreurs auxquelles on assiste avec le mot “démocratie” mais derrière c’est dictature.qu’il faut lire. La pseudo-gauche européenne, américaine, est financée par le faux philanthrope vrai milliardaire également d’ou l’absence de la “vraie gauche” contre ces coups d’états.


    • some Le 04 août 2017 à 13h58
      Afficher/Masquer

      > On remarquera l’image du “communisme haït”…

      Oui en effet on peut rappeler le maccarthysme, mais j’aimerais aller un poil plus loin.

      Il est totalement absurde de crier au rouge aujourd’hui. Idéologiquement le libéralisme a gagné la bataille il y a longtemps maintenant. Sur le plan militaire, revoir le travail d’oliver stone qui nous rappelle qui a initié la course à l’armement et ceux qui ont couru pour l’arrêter. Sur le plan économique, voyons aujourd’hui l’état du Venezuela, cqfd.

      Ceci posé, je me demande pourquoi ils continuent de crier au rouge, dans un monde qui l’a vaincu (croyant lors que c’était la chose à faire, y réfléchir 20 ans après), certains diront que c’est par besoin d’un ennemi pour justifier telle ou telle manœuvres, je commence à penser que c’est un reflex pavlovien qui s’éveille non pour trouver un ennemi ni justifier quoi que ce soit, mais pour tenter de re vivre une période considérée comme glorieuse. Même si le bourbier viet s’annonçait, on était dans l’après guerre, les usa dominaient le monde, en tout point. Aussi, ce rappel de la peur rouge, totalement anachronique, disproportionné, et hors propos, ne serait en fait qu’une tentative pathétique de faire re vivre un moment plaisant (comme un drogué , addicte de sa poursuite à la résurgence d’un plaisir passé)


      • Karim Wilmotte Le 04 août 2017 à 17h34
        Afficher/Masquer

        Sauf que le capitalisme créant et renforçant ses propres contradictions, le “rouge” (sous une forme ou une autre) revient.
        Et il reviendra toujours tant qu’on sera en capitalisme.


        • some Le 04 août 2017 à 23h09
          Afficher/Masquer

          ” Et il reviendra toujours tant qu’on sera en capitalisme.”

          mmhhhh j’ai tendance à penser qu”il reviendra toujours tant que nous serons sous domination US”.
          Si ce que vous avancez est correct, je dirais donc, sous domination capitaliste us.

          Autant je perçois bien pourquoi la politique voudrait ériger les uns contres les autres, autant le capitalisme et son pote néo libéral me semble plus propice au formatage et l’inclusion qu’à l’exclusion, en temps “normal”.

          Le capitaliste se fout de la couleur de l’argent.
          Le politicien à tout intérêt à diviser pour mieux régner.

          cependant, au sujet de “Sauf que le capitalisme créant et renforçant ses propres contradictions”, quelque chose déjà lu, et oui il y à du vrai la dedans, mais il y a quelque chose qui me chiffonne, comme si l’on donnait trop d’intentions aux capitalistes.

          Ceci dit, l’idée du capitalisme/communisme, du rouge/mouton(? quel autre nom?). bref ces mis en opposition binaire ressemble vachement à la mise en opposition binaire du discours américain de la destinée manifeste, les gentils Vs les méchants.

          Autrement, https://fr.wikipedia.org/wiki/Peur_rouge, je ne savais pas que celle ci avait commencé dès 1917, c’est intriguant.


          • Karim Wilmotte Le 05 août 2017 à 21h53
            Afficher/Masquer

            1- Il n’y a pas de “méchant” et de “gentils”. Il y a des intérêts en conflits.
            2- Le capitalisme cherche a maximiser ses profits… donc à augmenter l’exploitation. Ce qui ne peut QUE provoquer un conflit, et des réactions.
            Qu’il soit US, Chinois ou Lappons.


            • some Le 06 août 2017 à 16h39
              Afficher/Masquer

              1- oui c’est une interprétation, mais je n’ai pas le sentiment que j’étais dans cette optique.

              2- Le capitalisme cherche a maximiser ses profits… Oui, c’est plus intéressant de s’interroger du pourquoi, satisfaire des désirs infinis.
              Si l’on devait s’intéresser à la dynamique humaine derrière la maximisation des profits, on s’apercevrait qu’on se trouve devant des cas cliniques de sociopathie / addiction.


            • Karim Wilmotte Le 06 août 2017 à 22h11
              Afficher/Masquer

              1- “bref ces mis en opposition binaire ressemble vachement à la mise en opposition binaire du discours américain de la destinée manifeste, les gentils Vs les méchants.”
              2- Les structures du capitalisme poussent les personnes qui y sont à se conformer à celles-ci.

              ———–
              Prenons un exemple “amusant”: Vous êtes un banquier américain avant 2006-2008. Vous ne FAITES PAS de subprime.
              Votre actionnaire se demande pourquoi vous n’avez pas les résultats du voisin. Vous êtes virés. La banque où vous étiez se lance dans le subprime.

              Psychologisez tout ce que vous voulez (et non, les choses ne fonctionnent pas ainsi partout, tout le temps. L’histoire comme des peuples dit “primitifs” le montre).

              Entre temps, on vit en capitalisme. La dynamique du capital, c’est de se reproduire et de s’accumuler. Le bon bourgeois ferra moins de bénéfice: son capital va se reproduire moins. Et in fine, moins s’accumuler.
              Et il sera minoré, puis évincé.


    • Catalina Le 04 août 2017 à 18h27
      Afficher/Masquer

      http://www.vive-fr.org/blog/index.php?2009/12/29/58-video-pour-informer-rien-de-tel-quetre-dans-le-peuple-comme-le-poisson-dans-leau

      Pour “informer” rien de tel qu’être dans le peuple comme le poisson dans l’eau.

      Par Thierry Deronne,


  7. dan Le 04 août 2017 à 09h42
    Afficher/Masquer

    Le dessin de début de l’article résume tout et vaut mieux que milles discours. Il n’est pas prés d’être publié dans nos “médias”….
    Je soutiens Maduro pour ma part et j’espère qu’au final il triomphera, et le peuple avec lui, de cette réaction fasciste, car immoler des gens parce qu’ils sont de couleur c’est le pire des crimes qui peut exister


  8. ai Le 04 août 2017 à 10h07
    Afficher/Masquer

    C’est une évidence,le package habituel médiatico-droits de l’hommisto-diplmomatique(sic!) est en place et bien en place.La maïdanisation du pays est semble-t-il en marche.Il faut dire que le président Maduro a bien simplifié la vie des factieux à travers ses errements et son manque total de sens politique.La touchante unanimité des médias français à l’égard des vénézuéliens terrorisés par le méchant Maduro prêterait à sourire si elle n’était pas aussi grossière. ON attend le Goupil ou le BHL de circonstance…qui sera-t-il? les paris sont ouverts.


    • Sébastien Le 04 août 2017 à 11h50
      Afficher/Masquer

      C’est tellement facile de critiquer que ça en devient obscène. Prenez donc la place de Maduro, il vous remerciera probablement.


    • Sam Le 04 août 2017 à 13h17
      Afficher/Masquer

      Au contraire, je trouve Maduro très habile, tout en ayant respecté les principes du Chavisme.
      A l’époque, comme lémédia l’accusaient de tout et notamment de museler la presse, personnellement je n’ai pas compris qu’il ne le fasse pas : la télé qui avait anoncé et couvert le coup d’état de 2002 n’a même pas été inquiétée !
      Et finalement, ca a payé : les gens ont su/vu qui était cette opposition, et en réfléchissant par eux même, ont consciemment fait le choix du chavisme.
      Et Maduro, dans un contexte difficile, continue comme ca, d’une consultation populaire à l’autre, en laissant l’opposition exposer sa rage, sa violence, et ses mensonges, ainsi que ses compromissions avec les US et la finance.


  9. Maximytch Le 04 août 2017 à 10h13
    Afficher/Masquer

    Deux vidéo qui fond un portrait plus réaliste de l’opposition:

    https://www.youtube.com/watch?v=UrplFnkT3_4
    https://www.youtube.com/watch?v=RQXh6VFlHRA

    Si tout se met en place pour qu’on nous refasse le coup de l’ukraine, syrie, lybie j’espère que le gouvernement tiendra bon.

    Cordialement


    • tepavac Le 04 août 2017 à 13h01
      Afficher/Masquer

      Il est vrai qu’avec de telles menaces contre les journalistes honnêtes, difficile d’avoir de vrais infos.

      On frémit à l’idée qu’une telle “opposition démocratique” puisse voir le jour en France.
      Tres bon reportage, surtout le second. Merci


    • Julien Le 04 août 2017 à 16h54
      Afficher/Masquer

      C’est vrai, et que ça vienne de l’opposition ou non, ce genre de pratique est à condamner, +1 là dessus. Il n’y a pas de cas ou on doive cautionner qu’un homme se fasse agresser.

      Il est d’ailleurs dommage que quand la même chose arrive à des policiers en France, les mêmes qui dénoncent la violence de l’opposition au venezuela se montrent étrangement complaisants.


      • tepavac Le 06 août 2017 à 02h14
        Afficher/Masquer

        “Il est d’ailleurs dommage que quand la même chose arrive à des policiers en France, les mêmes qui dénoncent la violence de l’opposition au venezuela se montrent étrangement complaisants.”

        Le choix de cette phrase sur ce site est si incongrue, que la politesse m’oblige.

        Aussi cela à été de multiples fois dénoncé sur ce blog, et de façon très explicite.
        Tant par l’auteur du blog que par les intervenants.
        Au cas ou cela vous aurait échappé, ce blog s’indigne constamment contre les attaques incessantes sur nos Institutions ainsi que celles qui sont contre les traités internationaux, ou encore contre toutes formes de violence.


        • Julien Le 07 août 2017 à 14h17
          Afficher/Masquer

          Je ne faisais pas référence à ce site en particulier, au contraire ici les gens sont plutôt mesurés là dessus.

          Par contre, pour avoir discuté avec pas mal d’autres personnes qui sont sur cette ligne au sujet du Venezuela, je maintiens que cette mesure est très loin d’être une généralité.


    • Nico 13 Le 04 août 2017 à 22h49
      Afficher/Masquer

      J’ai regardé les deux vidéos.
      J’ai particulièrement aimé la deuxième où la journaliste raconte qu’elle a été choquée que les associations et ONG de défense des droits de l’homme n’aient pas soutenu les journalistes qui se sont fait agressés et qui ont été blessés par l’opposition.

      Oh bah merde alors.
      Moi qui croyait que ces organisations étaient forcément honnêtes.


    • Homère d'Allore Le 05 août 2017 à 13h14
      Afficher/Masquer

      Léopoldo Lopez, l’un des chefs de l’opposition, est le plus parfait exemple de la bourgeoisie comprador.

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Leopoldo_López


    • fanfan Le 05 août 2017 à 20h56
      Afficher/Masquer

      “Le principal et le plus virulent foyer du terrorisme d’extrême droite se trouve dans les quartiers des classes aisées de Caracas, centre de terreur fasciste limitée à une superficie d’environ 12 kilomètres carré, la municipalité de Chacao, sorte de grand plateau pour les médias, sous la protection du Sturmführer Ramon Muchacho, maire de la municipalité. Pour fabriquer les mensonges médiatiques, le terrorisme utilise les rues de la municipalité comme une scène de théâtre pour présenter son scénario virtuel au sujet d’un présumé mouvement de manifestation pacifique, appuyé par des dizaines de caméramans et de photographes qui construisent une version médiatique pour l’exportation internationale.


      • fanfan Le 05 août 2017 à 20h57
        Afficher/Masquer

        “Une vidéo diffusée à la télévision publique, peut-être filmée par un cameraman infiltré, montre l’épouse ineffable de Leopoldo López (Ndlr: Politique d´opposition détenu et jugé pour incitation à la violence avec un bilan de plus de 40 morts en 2014), Lilian Tintori avec le visage couvert d´un masque à gaz tenant dans ses bras un jeune homme, théoriquement asphyxié par les gaz lacrymogènes utilisés par la police. Pour cette séquence tournée comme une preuve de la répression de l´Etat, Mme Tintori enlève son masque et le place sur le visage du jeune homme qu´elle regarde tendrement. A la voix de “Coupez!” indiquant la fin de la séquence, le jeune se lève et la Tintori quitte la scène…

        http://www.investigaction.net/fr/depuis-caracas-lexemple-du-venezuela-pour-le-monde/


        • SEBLEB Le 06 août 2017 à 12h13
          Afficher/Masquer

          J’ai eu “la chance” de croiser une journaliste de FR2 a une soirée barbecue et l’avait questionnée sur ce point précis :

          Pour un pays comme le Venezuela, ils n’ont en général qu’un journaliste sur site en mission longue. MAIS cette personne change tous les 2 ans …pas assez pour bien s’imprégner et devenir un vrai expert de la politique locale.

          Ce qu’elle a reconnu a demi-mot … tout en précisant qu’ils s’appuient aussi sur 2 ou 3 interlocuteurs locaux, Sauf que bien souvent ce sont des confrères de la presse mainstream locale.


          • Catalina Le 06 août 2017 à 12h46
            Afficher/Masquer

            “MAIS cette personne change tous les 2 ans …pas assez pour bien s’imprégner et devenir un vrai expert de la politique locale.”
            et bien, il faut manquer de jugeote et d’observation ainsi que d’écoute pour ne pas, en deux ans, savoir de quoi on parle, je dis ça….
            bon, c’est vrai que s’ils passent leur temps dans les hôtels, les boîtes de nuit….Mais en s’immergeant dans le peuple et je pense que tout de même ils parlent espagnol, deux ans, c’est quand même beaucoup de temps et l’excuse du “pas assez long” en prend un coup, nan ?


      • PuT1socialisme Le 07 août 2017 à 01h44
        Afficher/Masquer

        merde quoi coco
        il y a plus de riche a caracas. il sont partie a MIAMI
        se les nouveau riche chaviste qui sont installer
        tu imagine que si te riche tu va reste dans un pays qui peut te nique. ???? et qui crache sur les riche [modéré]


  10. reneegate Le 04 août 2017 à 10h16
    Afficher/Masquer

    Bravo pour cette introduction et cette démonstration par l’exemple de la perfidie des “Plantus” qui ont trouvé leur futur bouc émissaire, leur malin (après Hussein, Kadhafi, Chavez, Assad ….).
    A titre personnel, et mon introduction en atteste, je pense que l’époque de la pondération de notre discours (nous ne sommes ni pour, ni contre) est révolue. Vous n’avez pas 10 journalistes pour creuser la question? eux non plus (en ont ils un seul? qui ne s’appelle pas AFP ou Reuters?). Par contre leur agressivité et leur partialité sont aussi sidérants que leur impact sur leurs lecteurs. Et enfin comment ne pas être pour un chef d’état qui appelle au vote pour réformer une constitution et donner ainsi plus de pouvoir aux électeurs lorsqu’on est démocrate?


  11. Cgrotex Le 04 août 2017 à 11h16
    Afficher/Masquer

    Le libéralisme chante actuellement son chant du cygne , ce qui le rend beaucoup plus agressif et dangereux.
    Et en France , les ennemies sont bien ciblés , comme le montre le dessein de Plantu .


    • Sébastien Le 04 août 2017 à 11h49
      Afficher/Masquer

      Tant qu’il y a des collabos payés pour, la fête continue.


    • Cédric Le 08 août 2017 à 17h55
      Afficher/Masquer

      “Le libéralisme chante actuellement son chant du cygne”

      ah bon ? c’est à dire ? une fin vers 2025 ou plutot 2225 ?


  12. Dieselito Le 04 août 2017 à 11h32
    Afficher/Masquer

    Mais où est l’Observatoire Vénésuélien des Droits de l’Homme? Pas encore inventé?


  13. souria Le 04 août 2017 à 11h34
    Afficher/Masquer

    Bonjour,

    La propagande continue…….

    Je voudrai vous signaler une censure de la part de RTL sur les dires d’Adrien Quatennens, député de la France insoumise, à propos du rôle des USA sur la déstabilisation du Venezuela.

    – 1ère vidéo : “Adrien Quatennens était l’invité de RTL le 1er août 2017” qui dure 09:39 mns

    – la bande son sur l’interview : “APL, loi Travail… : “Le début du déclin de l’illusion Macron” pour un député insoumis” qui dure cette fois-ci 09:42 mns.

    Cf le lien de l’interview :

    http://www.rtl.fr/actu/politique/apl-loi-travail-le-debut-du-declin-de-l-illusion-macron-pour-un-depute-insoumis-adrien-quatennens-7789561027


    • L. A. Le 06 août 2017 à 11h40
      Afficher/Masquer

      @ souria
      De quelle censure parlez-vous ?
      Je viens de réécouter — phrase par phrase — les deux extraits que vous signalez. Le passage sur le Venezuela est rigoureusement identique dans les deux versions.
      Souvenons-nous de l’histoire du jeune berger qui criait au loup sans raison : quand il fut réellement en danger, plus personne ne faisait attention à ses appels…


  14. Sébastien Le 04 août 2017 à 11h35
    Afficher/Masquer

    Il existe deux camps irréconciliables en France. Pour le plus grand bonheur de nos maîtres qui font tout pour les maintenir les plus divisés possible. Chacun dans son petit camp de concentration mentale, prétendant détenir la vérité.
    Après, il existe un autre type de croisement: ceux qui veulent s’informer et les imbéciles heureux (il n’y pas de meilleur expression), qui sont très heureux de tout ignorer et préfèrent croire comme des oies qu’on gave.
    Tout ça me laisse un sentiment de grande lassitude. Autant essayer de vider l’océan avec une passoire.


    • Catalina Le 04 août 2017 à 18h37
      Afficher/Masquer

      je ne suis pas sûre que ce soit des “imbéciles heureux”, je pense qu’une grande partie n’est pas constituée comme nous pour encaisser toutes ces horreurs, le déni leur est une sorte de “confort”, j’ai des proches qui me répètent “mais comment fais-tu avec ta lucidité pour vivre ?” d’autres avec qui je partage l’info et qui décrochent parce que ça les rend malades. Oui, je pense qu’être lucide est une voie que peu peuvent suivre et je me vois mal reprocher maintenant aux autres de ne pas avoir la force de le faire. Cependant, je pense que ce “déni” nous mène au pire et qu’enrayé par une prise de conscience et une prise de responsabilité il pourrait nous mener à mieux. Pour ma part en résumant, c’est reculer pour mieux sauter…:( ce que je m’évertue à essayer d’expliquer, la plupart du temps en vain.)


  15. juni palacio Le 04 août 2017 à 11h38
    Afficher/Masquer

    Et si pour changer, on examinait les faits directement ?
    Quelqu’un a-t-il évoqué par exemple la gestion calamiteuse de la PDSVA par le pouvoir chaviste et comment 20000 salariés ont été licenciés pour avoir exercé leur droit de grève ?

    Un article intéressant : http://blog.francetvinfo.fr/classe-eco/2016/05/17/le-venezuela-et-leconomie-du-populisme.html


  16. Les-crises Le 04 août 2017 à 11h50
    Afficher/Masquer

    mais non, c’est très bien, j’espère que des “sachants” pourront contribuer à éclaircir le sujet…


  17. Arcousan09 Le 04 août 2017 à 11h52
    Afficher/Masquer

    Pauvre Vénézuela …. Il a du pétrole !!!

    Ce doit être intenable que d’être le seul et unique pays détenteur du “bien” dans tout le système solaire voire toute la galaxie


  18. Cgrotex Le 04 août 2017 à 11h53
    Afficher/Masquer

    A regardé ce matin l’interview sur France info d’un député France insoumise de deux petits roquets choqué que l’on puisse dire que leur chaine ne traite pas les événements au Venezuela de façon impartiale …


  19. Kiwixar Le 04 août 2017 à 13h23
    Afficher/Masquer

    Titre : plutôt que « Propagande de guerre AU Venezuela » (par Maduro?) il vaudrait mieux titrer « Propagande de guerre CONTRE le Venezuela ».


    • Crapaud Rouge Le 04 août 2017 à 14h35
      Afficher/Masquer

      Pas tout à fait, disons plutôt : “propagande de guerre contre Maduro” car c’est lui la cible, tout comme Assad était visé : personne n’a déclaré ni fait la guerre “à la Syrie”.


      • david Le 10 août 2017 à 09h26
        Afficher/Masquer

        Effectivement il faut se rappeler des “amis de la Syrie” (sarko et compagnie) tous très motivé pour libérer le peuple après avoir “libérer” la Libye


  20. Owen Le 04 août 2017 à 13h33
    Afficher/Masquer

    “Au Vénézuela, on brûle les gens”.

    Ils ne sont pas capable de dire/écrire ça, les médias de masse ?
    (J’en étais à 1, quand même, pas 29).


  21. Toff de Aix Le 04 août 2017 à 13h50
    Afficher/Masquer

    Petite méthode à destination des feignants idéologiques, pour voir si il y a anguille sous roche et/ou manipulation dans les médias sur tel ou tel sujet : quand BHL le grand s’en empare, et appelle à “l’indignation”, c’est qu’effectivement, il faut en penser l’inverse.

    Ça marche à tous les coups, même plus besoin de se fatiguer à réfléchir et à comparer.


    • Ellilou Le 08 août 2017 à 17h16
      Afficher/Masquer

      Le jour où BHL s’indignera qu’on mange trop d’anchois dans ce pays, malgré tout mon dégoût pour ces petites bêtes salées j’en ferai un festin: Ce type est effectivement ma contre-boussole pour les sujets “indignation médiatique et grand discours sur fond de désert avec jolie petite chemisette ouverte sur poitrail viril” 🙂


  22. Krystyna Hawrot Le 04 août 2017 à 15h54
    Afficher/Masquer

    Le jour ou on aura un vrai gouvernement pour le peuple et contre l’Otanie, en France, on verra surgir de nulle part des “manifestants” armés jusqu’aux dents de bouclier, de masques à gaz;, d’armes diverses, tout cela CONTRE le gouvernement… Et là on se souviendra de ce qu’on a dit sur l’Ukraine et le Vénézuela et on ne voudra pas croire nos propres yeux! (en France aussi les fondations sont actives…)


  23. stephp Le 04 août 2017 à 16h36
    Afficher/Masquer

    Pendant que la sphère médiatique s’enflamme en tapant largement dans le stock de moraline pour dénoncer l’affreux “dictateur” Maduro qui opprime son peuple et aurait sur la conscience la mort de 123 personnes à ce jour, pas un mot (ou si peu) de ces mêmes rédactions à propos du drame que fut la libération de Mossoul :
    Les estimations vont de 5800 morts (https://www.amnesty.org/en/latest/campaigns/2017/07/at-any-cost-civilian-catastrophe-in-west-mosul-iraq/) à plusieurs dizaines de milliers (http://www.independent.co.uk/news/world/middle-east/mosul-massacre-battle-isis-iraq-city-civilian-casualties-killed-deaths-fighting-forces-islamic-state-a7848781.html).

    J’espère qu’Olivier va bientôt nous faire un billet à ce sujet.


  24. Pierre Le 04 août 2017 à 16h51
    Afficher/Masquer

    Il se relaie (propagande ou non?) que la personne la plus riche du Venezuela serait… la fille de Chavez.

    Quelque part, il est étonnant que le socialisme du 21ème siècle, comme les autres socialismes; conduise comme par enchantement à la richesse de ceux qui sont proches du pouvoir.
    Justice sociale sans doute.


  25. Pegaz Le 04 août 2017 à 16h51
    Afficher/Masquer

    Active Alter-journalisme, Abby Martin a passé 3 semaines proche de l’opposition (fin juin) a Caracas. Son documentaire a été diffusé sur TeleSur English, 3 juillet 2017 lors de son émission « Empire files ».
    Liens pour la version anglaise d’un seul tenant ou en deux épisodes avec sous titre en français.

    https://blogs.mediapart.fr/le-cri-des-peuples/blog/300717/venezuela-la-rencontre-de-lopposition-abby-martin-empire-files


  26. Nadir Le 04 août 2017 à 17h24
    Afficher/Masquer

    excellent le coup des boussoles qui indiquent le Sud avec une précision inégalée
    ;()


  27. dissy Le 04 août 2017 à 17h49
    Afficher/Masquer

    A nouveau tout cela pour que l’oligarchie vole le pétrole du pays,toujours des histoires d’énergie.Si le Vénézuela n’avait pas ou peu de pétrole tout ce beau monde s’en ficherait complètement.


  28. Catherine Le 04 août 2017 à 17h55
    Afficher/Masquer

    Nous sommes confrontés à deux systèmes, un qui veut le bonheur sans entrave des riches, l’autre celui du peuple sans avoir pour ce dernier démontré sa faisabilité.


    • Catalina Le 04 août 2017 à 18h57
      Afficher/Masquer

      je ne suis pas sûre qu’il n’ait pas démontré sa faisabilité, en revanche, je suis ^sure que si elle existe elle est omertée totalement. Ceci dit, le Venezuela connait la baisse du chomâge la plus spectaculaire depuis 30 ans, et une croissance exceptionnelle, malgré ce qu’en écrivent les zautres.


  29. Pegaz Le 04 août 2017 à 17h58
    Afficher/Masquer

    Sur cette photo datant du coup d’état de 2002 on y retrouve, Julio Borges (au milieu), Leopoldo Lopez (à droite) et Henrique Capriles (coin inférieur à droite). Il n’y manque que Maria Conchita Machado qui y était également impliquée. Quatre opposants de la 1ère heure devenu leader de l’opposition, que l’on retrouve a contester les élections de 2013, dans les manifestations de 2014 « la salida » visant a destituer Nicolas Maduro et que l’on retrouvent en 2017 ! Les méthodes se sont complexifiées ouvrant le champs des mobiles et arguments mais cette persistance montre bien que seul le projet compte.
    http://www.investigaction.net/wp-content/uploads/2017/04/2002.jpg


  30. MICHAEL MARY Le 04 août 2017 à 18h55
    Afficher/Masquer

    Pétrole et administration ouvertement anti américaine et surtout anti mondialiste: le cocktail est là pour une intervention US déguisée… l’histoire se répète mais cette fois les américains ont trouvé un pretexte en or !


  31. jpcd Le 04 août 2017 à 19h43
    Afficher/Masquer

    Il faut lire lesite venezuelainfos qui donne en français une information certes pro-chaviste mais fortement étayée. Par exemple cet article économique sur les pénuries et sur la fixation arbitraire du taux de change du bolivar à New-York: https://venezuelainfos.wordpress.com/2017/05/29/venezuela-tout-comprendre-sur-linflation-et-les-penuries/


  32. stephp Le 04 août 2017 à 19h50
    Afficher/Masquer

    Pendant que nos éditorialistes de salon nous expliquent avec force moraline ce que l’on doit penser du vampire de Caracas sans y avoir jamais mis les pieds, une journaliste de terrain, Abby Martin (https://en.wikipedia.org/wiki/Abby_Martin), fait un VRAI travail de journalisme.
    Elle s’est donc rendue sur le terrain, a participé à des manifestations de l’opposition pour écouter et diffuser ce que sont leurs revendications, puis a été interroger des gens dans les quartiers populaires pour écouter et diffuser ce qu’il pensent de ces manifestations. Elle a aussi fait un intéressant travail pour faire la part des responsabilités à propos des 95 morts répertoriés à ce moment. Ce travail d’enquête lui a finalement valu, dit-elle, une campagne de diffamation ainsi que des menaces de mort de la part de membres de l’opposition “pacifique”.
    Ce document en 2 parties mériterait de figurer lui aussi en haut de cette page (amha)

    https://www.youtube.com/watch?time_continue=25&v=UrplFnkT3_4
    https://www.youtube.com/watch?time_continue=295&v=RQXh6VFlHRA


    • Catalina Le 05 août 2017 à 09h18
      Afficher/Masquer

      en effet, ce documentaire est excellent, quel courage, bravo madame Martin !et merci Stephp


  33. maheo Le 04 août 2017 à 21h14
    Afficher/Masquer

    Aggee des années 67 rien n’a bouger depuis? de qui se moque t’on? Maduro sr maintient contre le vouloir de son peuple décrié par tous ces voisins manipulés aussi? sans blague
    la fille de Chavez est devenue la plus riche du Vénézuéla
    quel homme qui se veut de la protection du p’tit peuple sans est pâs mis plein les pôches sur tous les continent toujours au nom du peuple ! et ils s’engraissent et ruinent leurs pays
    l’Amérique latine condamne Maduro manipulée aussi? par le grand satan US
    RIEN N’A CHANGER DEPUIS PLUS DE 50ans vous pensez , les hommes sont les m^mes?
    tout simplement grotesque!!! connecté comme jamais on n’ignore plus rien de rien!!! même les plus fervents de Chavez réfute Maduro et sa violence


    • pavlo Le 06 août 2017 à 04h43
      Afficher/Masquer

      ouais ouais, les “connectés” savent tout et n’ignorent rien…
      N’empêche que les Vénézueliens, eux, ont massivement repris leur futur en main par une Constituante.

      L’opposition a fait une belle connerie politique en ne s’arrêtant pas à temps, car à échauffer les passions juste avant une Constituante ce qui arrivera ce que la nouvelle constitution sera bien plus révolutionnaire. Et je ne serai pas étonné que la nouvelle constitution impose aux médias de ne pas mentir, par exemple (en tout cas, si j’étais participant de la Constituante, c’est ce que je proposerai, des peines de prison ferme très sévères pour des journalistes qui propagent des mensonges)


  34. CanluCat Le 04 août 2017 à 21h32
    Afficher/Masquer

    Quelle différence existe-t-il entre une dictature de droite et une dictature de gauche ?
    Au Venezuela (comme ailleurs), la différence entre une dictature de droite et une dictature de gauche est la suivante : sous une dictature de droite, les opposants “disparaissent”. Sous une dictature de gauche, les opposants passent tous les soirs à la télé et dans tous les médias internationaux pour dénoncer la dictature.

    https://www.legrandsoir.info/on-saura-que-le-venezuela-est-devenu-une-dictature-le-jour-ou-les-medias-arreteront-d-en-parler.html


  35. rosecestlamort Le 04 août 2017 à 22h37
    Afficher/Masquer

    et n’oublions la jolie performance de nos gentils manifestants pacifiques qui tabassent un chaviste avant de le bruler vif. On a les heros qu’on peut

    http://www.telesurtv.net/english/news/Venezuelan-Youth-Burned-for-Being-Chavista-Dies-from-Injuries-20170604-0011.html

    evidemment les journaux de l’empire nous expliquent qu’il a mérité son sort le gus, suffisait de decreter que c’est un voleur

    https://www.theguardian.com/world/2017/may/22/venezuela-man-set-on-fire-during-anti-government-protests


  36. Pravda Le 05 août 2017 à 01h26
    Afficher/Masquer

    En y regardant de près, la lame n’a pas d’étoile de David, il faut tout de même interpréter pour y voir un drapeau d’Israël, alors que le drapeau des USA est très explicite.


  37. Bruno Le 05 août 2017 à 09h10
    Afficher/Masquer

    Il suffit de voir comment 99,9% de la presse francaise s’est transformée en suporter hébété des JO de 2024 pour comprendre le niveau de qualité de l’information que nous recevons en général.

    Même le Canard Enchainé y va de sa diatribe anti Maduro (soigneusement ponctuée de Melanchon ou France Insoumise tous les trois mots).
    Remarque, ils nous avaient fait le même coup avec l’Ukraine…


  38. NICOLE DE NICOMAQUE Le 05 août 2017 à 09h43
    Afficher/Masquer

    Merci infiniment M.Berruyer. Vous êtes l’honneur du journalisme honnête tout en ayant pas votre carte de presse, n’étant pas journaliste si je ne m’abuse. Comme quoi, être honnête et vrai journaliste peut être souvent contradictoire tant les médias sont la propriété d’une poignée de milliardaires intéressés. Nous aimerions voir ça sur d’autres sites journalistiques mais hélas, depuis ” BHL “, l’homme qui est responsable dernièrement de 35000 morts civils avec Nicolas Sarkozy depuis leur invasion respective de la Libye et la pensée “Plantu”, nos chers propagandistes sont payés pour faire avaler les nouvelles guerres impériales et non plus à informer, ni penser. C’est hélas regrettable. Une fois de plus, pour aller trouver un peu d’oxygène afin d’irriguer l’esprit, il fallait aller sur le blog d’Olivier Berruyer. Qu’il en soit ici vivement remercié. A la prochaine campagne de soutien, je m’en souviendrai. ( Des nouvelles de votre action en justice contre Decodex ? )


  39. Themis Adrastee Le 05 août 2017 à 10h31
    Afficher/Masquer

    Tout va bien au Venezuela!!!!!!!!!!!!!
    Vous faites pitié.


    • NICOLE DE NICOMAQUE Le 07 août 2017 à 08h01
      Afficher/Masquer

      @ Themis Adrastee

      Personne ne l’a dit, à part vous.

      Ce qui est insupportable, c’est la pensée binaire qui prend définitivement les gens pour des imbéciles.

      C’est cela qui est dénoncé ici, la propagande de guerre et tous les porteurs d’eau qui luttent non pas pour les libertés civiles et la démocratie mais pour la guerre civile et la destruction de pays entiers comme en Irak, en Libye, au Yemen, en Syrie ou en Ukraine, là où des intérêts juteux sont en jeu. C’est cette “moraline” hypocrite à trois balles que nous ne voulons plus et dont le dessinateur Plantu est le fieffé représentant en France en ce qui concerne le dessin de presse.

      Plantu, l’homme qui a reçu un prix du Qatar et qui montre fièrement son trophée en souriant sur une photo en compagnie d’un soutien du régime dictatorial !!!!

      A vomir !


  40. Roland Marounek Le 05 août 2017 à 10h38
    Afficher/Masquer

    Il y a à mon avis une dangereuse erreur d’appréciation dans cet article : “Rappelons qu’il n’y a aucun “complot”, simplement un effet de meute”, surligné même.
    Je comprends très bien qu’Olivier Berruyer cherche à se prémunir à l’avance de l’infamante accusation de “complotisme”. Je suis même d’accord qu’il y a effectivement un effet de meute qui va être essentiel auprès de l’ensemble des médias.
    *Mais* il y a bel et bien à l’origine de ce mouvement des bonnes consciences inconscientes, des déclencheurs parfaitement conscients : la CIA a investi énormément dans les médias de masse, et ce n’est pas du tout une “théorie du complot” mais quelque chose qui est parfaitement connu (même si c’est pour être oublié aussitôt). Il y a des centaines de journalistes agents de la CIA dans les médias stratégiques, et ceux là diffuseront aux moments opportuns, les ‘informations’ et opinions à reprendre en choeur (en plus probablement d’une petite brigade de trolls à destination des réseaux sociaux) . Qu’on le veuille ou non, ça s’appelle un complot.
    Ce n’est même pas extraordinaire: “Je serais la CIA”, c’est exactement ce que je ferais.


  41. Julie Le 05 août 2017 à 10h39
    Afficher/Masquer

    Comparons le temps d’antenne consacré à Venezuela + Rwanda avec celui consacré aux manifestations et élections la semaine dernière au Sénégal + Mali.
    A l’évidence, la communauté vénézuelienne en France doit être énorme…


  42. FabriceM Le 05 août 2017 à 13h06
    Afficher/Masquer

    Un article sur l’objectivité de Telesur ne serait pas de trop. C’est la principale source des gens qui critiquent l’acharnement contre le vénézuela, mais une source extrêmement critiquée pour ses liens supposés avec le régime.

    Exemple : la vidéo du noir victime d’un lynchage : encore et toujours Telesur derrière.


    • wesson Le 05 août 2017 à 16h40
      Afficher/Masquer

      Parce que personne du mass média ne veut réellement s’intéresser à ce qui se passe au Venezuela de manière sérieuse, et se satisfont parfaitement d’une vérité qu’on leur livre emballé prête à diffuser et qui va exactement dans leur ligne politique.

      Ainsi “le monde” livre des articles pour expliquer le Venezuela, notamment par une “journaliste” de Bogota en Colombie, un pays qui a annoncé ne pas reconnaître la constituante. etc etc

      Vous avez en réalité d’un coté des centaines de médias qui disent tous la même chose, et en face très peu de média (comme Telesur) pour présenter une autre analyse, et quelques blogs comme celui de Thierry Deronne (https://venezuelainfos.wordpress.com/)

      Alors évidemment, du fait de ce déséquilibre massif de propagande, il est très difficile de trouver une position médiane qui ne soit pas en définitive celle de celui qui fournit la plus grande masse.

      Pour ma part, j’ai de sources non publiques une quantité de vidéos qui montrent les exactions de cette opposition, donc certaines sont vraiment extrêmement dure. ça plus d’autres choses fondent mon opinion sur le fait qu’il s’agit bien là d’une tentative de prise de pouvoir par la violence.


      • FabriceM Le 05 août 2017 à 17h13
        Afficher/Masquer

        “Pour ma part, j’ai de sources non publiques une quantité de vidéos qui montrent les exactions de cette opposition, donc certaines sont vraiment extrêmement dure. ça plus d’autres choses fondent mon opinion sur le fait qu’il s’agit bien là d’une tentative de prise de pouvoir par la violence.”

        La logique voudrait que vous rendiez publiques ces sources. Car il n’est pas raisonnable de croire sur parole qui que ce soit.

        Personnellement, le comportement de l’opposition ne me parait pas rationnel. Mais il me semble aussi, dans le même temps, que le régime de maduro est inexcusable, notamment par son comportement vis à vis du parlement.

        Des élections présidentielles anticipées auraient été bien plus à même de rétablir la paix dans le pays que cette histoire de constituante.


        • Catalina Le 05 août 2017 à 21h08
          Afficher/Masquer

          ben tiens, comme en Ukraine, et on trafique les urnes ? et on fait voter la grand-m^ère qui est décédée dix ans avant, et on fait voter quatre fois la même personne ? et on intimide les gens ? et on les menace, eux et leur famille s’ils votent mal ? et on enlève le droit de vote parce que déménagements, mariage, et on enlève des votants des listes ? et on déclare les résultats alors que les bureaux sont encore ouverts et que le dépouillement n’est pas fini ? et on déchire des bulletins ? et on les raye ? et on les jette à la poubelle ? non, mais, soyons sérieux là. Quoi de mieux pour un peuple que de participer à l’écriture de SA CONSTITUTION ? hein, quoi ?c’est sûr que chez nous, ça risque pas d’arriver, bien au contraire, la constitution est écrite sans aucune concertation du peuple, c’est “ça” la démoncratie !


          • FabriceM Le 06 août 2017 à 11h17
            Afficher/Masquer

            La première action de la constituante au Venézuela

            http://edition.cnn.com/2017/08/05/americas/venezuela-attorney-general/index.html

            Mais tout va bien, c’est comme ça que doit marcher la démocratie ….


            • NICOLE DE NICOMAQUE Le 07 août 2017 à 08h17
              Afficher/Masquer

              Fabrice M

              Vous préférez balancer des grenades sur l’équivalent de l’Elysée au Venezuela ou pratiquer la nouvelle forme de protestation mise en place par l’opposition putschiste appelée «Guarimba» =

              Une barricade infranchissable sous peine de tirs …

              Précisez mieux vos vues sur la question, Merci.


            • FabriceM Le 07 août 2017 à 22h40
              Afficher/Masquer

              @NICOLE DE NICOMAQUE

              Je ne soutiens pas les méthodes de l’opposition venezuelienne et je me déclare agnostique sur ce qu’il est bon ou pas de faire dans cette situation très difficile.

              Ca ne signifie pas que je doive boire toute la propagande du régime pour autant, dont la dérive totalitaire me semble indéniable, les exemples les plus marquants étant le non respect des prérogatives du parlement et les pouvoirs fous, en violation complète de la séparation du pouvoir, donnés à l’assemblée constituante.


        • fanfan Le 06 août 2017 à 08h25
          Afficher/Masquer

          Comment « Le Monde » invente la « répression » au Venezuela
          https://venezuelainfos.wordpress.com/2017/05/20/comment-le-monde-invente-la-repression-au-venezuela/


    • Owen Le 05 août 2017 à 16h48
      Afficher/Masquer

      Votre question est légitime, mais votre exemple pique les yeux. Ne confondez pas le canal et l’info.
      Pour brûler quelqu’un, et gratuitement en plus, il faut être une racaille finie, non? Quel que soit le canal qui rapporte l’information. Ou les mots n’ont plus de sens. On vérifie si c’est vrai ou si c’est faux, mais on ne conteste pas un événement au motif que c’est un facho ou un stalinien qui le rapporte (enfin normalement, ce qu’on devrait nous apprendre à l’école).

      Pour ma part, je consulte souvent RT News. Je sais bien que c’est la voix de la Russie: je n’y recherche pas l’objectivité (existe-t-elle?), mais les compléments d’infos que les médias nationaux ne me livrent pas (et refusent de livrer, on le sait bien, maintenant).

      Au Vénézuela, il y a 6 chaînes publiques (Wikipédia) et 24 privées (Streema.com). Sans compter les chaînes à péages et celles que l’on peut capter autrement, notamment sur Internet.
      Chaque pays a ses chaînes gouvernementales. Après pour dire si Antenne 2 est plus objectif ou non que Telesur, je n’ai pas les billes ça.


      • FabriceM Le 05 août 2017 à 17h09
        Afficher/Masquer

        “Pour brûler quelqu’un, et gratuitement en plus, il faut être une racaille finie, non?”

        Bien sur. Pour autant, ça ne prouve pas que ce crime ait été commis pour des raisons politiques ou qu’il l’ait été parce que cette personne était un supporter de Maduro. Je n’en sais (littéralement) rien et c’est à ceux qui présentent cette information de le prouver, pas l’inverse.

        Certains médias dont la fiabilité est prouvée peuvent être utilisés comme source sans vérifier au poil de cul à chaque fois, mais je n’ai pas de raison a priori (j’insiste) de croire que Telesur est un media fiable.


        • Owen Le 05 août 2017 à 17h35
          Afficher/Masquer

          “commis pour des raisons politiques”
          Comment ça ? Que celui qui a aspergé au gasoline et celui qui a mis le feu seraient des agents de Maduro ? On peut s’interroger sur les maladresses de Maduro, de sa volonté de s’accrocher au pouvoir ou des corruptions possibles chez les chavistes. Mais le soupçonner d’un tel cynisme meurtrier, c’est difficile. Revoyez la vidéo “la révolution ne sera pas télévisée”, les chavistes n’ont jamais émis de doctrine Monroe ou un plan pour détruire 7 pays en 5 ans. Ils sont socialistes bolivariens: on n’adhère ou pas, mais ça n’en fait pas des meurtriers en puissance comme les neocons ou Pol Pot.

          “Certains médias dont la fiabilité est prouvée”. Eh ben non, ça c’est fini, on a changé d’époque. Vous êtes ici dans le site Web qui le démontre incessamment. Le problème n’est pas tant les fèke niouze dont on nous bassine incessamment, mais la puissance médiatique atteinte permettant de gérer les infos comme ils veulent et construire leur narrative comme ils l’entendent. Le problème est paradoxalement la no-news: ce qu’on ne veut pas nous dire.


          • FabriceM Le 05 août 2017 à 17h45
            Afficher/Masquer

            Des lynchages arrivent dans beaucoup de pays en difficulté pour des raisons non politiques : soupçon de vol, d’agression sexuelle, etc.

            C’est vous qui faites des hypothèses complotistes. Tout ce que je me permets c’est laisser ouverte la porte d’une éventuelle récupération.

            Et j’insiste : le fait que la qualité des “grands” médias se dégrade ne justifie en rien de baisser nos exigences envers les autres médias.


            • Catalina Le 05 août 2017 à 21h15
              Afficher/Masquer

              ben c’est sûr, le mec il est à la manif, les cinglés brûlent tout mais ce meurtre est pas politique !! quoiqu’il en soit, qu’il soit politique ou pas, des “opposants” ont brûlé vive une personne, pour moi, ces “opposants” sont des monstres. Quelle démocratie veulent ces monstres ? le droit de brûler qui ça leur chante quand ça leur chante ?


        • fanfan Le 06 août 2017 à 08h33
          Afficher/Masquer

          “L’action de brûler des biens, les bibliothèques, les hôpitaux, les universités, les centres de santé, les archives, les bus, les voitures, des réservoirs plein d’essence, l’utilisation de bombes molotov pour brûler les policiers et les gardes nationaux, le lynchage et l’assassinat de ceux qui ne pensent pas comme les terroristes de la MUD (Mouvement politique d´opposition,), l’utilisation systématique du mensonge médiatique comme arme de propagande, nous rappellent crûment la montée du fascisme nazi en Allemagne en 1933.
          De même, l’utilisation de bandes de délinquants et de paramilitaires colombiens payés par la droite vénézuélienne pour agir comme des troupes de choc, nous rappelle les bandes de vulgaires meurtriers que le nazisme a organisé comme troupes de choc ou « sturm abtailung », la SA, pour matraquer et terroriser les ennemis du fascisme.
          http://www.investigaction.net/fr/depuis-caracas-lexemple-du-venezuela-pour-le-monde/


    • FabriceM Le 05 août 2017 à 18h59
      Afficher/Masquer

      Vous cherchez tout seul une interprétation agressive à des propos qui ne le sont pas.

      Je ne prétends pas être mieux capable que vous d’interpréter la vidéo. Justement parce que nous manquons tous d’éléments de contexte, etc, pour pouvoir le faire.


    • NICOLE DE NICOMAQUE Le 07 août 2017 à 08h03
      Afficher/Masquer

      Appelez-vous aussi à une enquête sur l’objectivité de TF1, France 2, France 3, Canal + ou Arte ?

      Merci de le préciser.


      • FabriceM Le 07 août 2017 à 22h42
        Afficher/Masquer

        On sait que les journaleux français sont nuls à chier et incapables de produire du contenu original de qualité, pas besoin d’enquêter pour ça.

        Mais si Telesur est du même niveau, à ne reprendre que des dépêches gouvernementales, ça ne donne effectivement pas envie du tout de les croire sur parole.


  43. Macarel Le 05 août 2017 à 17h40
    Afficher/Masquer

    Le dessin de Plantu relève de l’amalgame le plus primaire. C’est triste de gâcher ses talents de dessinateur ainsi.
    Car aujourd’hui, s’il y a un pays particulièrement dangereux pour la paix mondiale et l’avenir de la planète ce sont bien les USA.


    • Fritz Le 05 août 2017 à 20h10
      Afficher/Masquer

      Plantu ? Du talent ?
      Ça m’avait échappé…
      Depuis trente ans que je dois me payer ces gribouillis, car on les retrouve dans les manuels de l’Éduc’Nat’… Plus nul, tu meurs.


  44. Catalina Le 05 août 2017 à 21h17
    Afficher/Masquer

    effectivement Plantu dans l’éducation nationale, mais quand est-ce qu’on arrête de sombrer ?


  45. Julien Le 05 août 2017 à 23h13
    Afficher/Masquer

    Je propose un lien intéressant vers le site d’Alternative Libertaire qui présente le point de vue de libertaires vénézuéliens sur la crise actuelle :

    http://www.alternativelibertaire.org/?El-Libertario-Venezuela-Le-chavo-madurisme-n-est-rien-moins-qu-une-dictature


    • rosecestlamort Le 06 août 2017 à 09h46
      Afficher/Masquer

      l’ennemi de votre ennemi est subitement votre ami, classique ^^
      m’enfin ca fait juste depuis la mort de trotski a peu pres que les libertaro-NPA machin pronent un “soutien critique” pour reprendre la terminologie officielle qui consiste à servir d’idiot utile/e 5eme roue de la CIA pour la partie critique et pour le soutien, ben on le cherche encore, c’est pas comme s’il y avait quelque chose de nouveau en termes de positionnement 🙂


  46. Nanker Le 05 août 2017 à 23h44
    Afficher/Masquer

    En parlant de boussoles qui indiquent le Sud Olivier vous avez oublié ce cher Bernard Guetta!!

    Vivement la rentrée, que l’on “profite” à nouveau de ses “analyses” éclairantes. Pour son 1er édito de septembre je vois bien un truc du genre “le boucher de Caracas doit être arrêté à tout prix” ou “le Venezuela nous appelle à l’aide et nous ne faisons rien”.
    Ca en jette hein? Editorialiste à gages, c’est un métier.

    J’aime bien la deuxième formule parce que ça marche avec tout : “la Syrie nous appelle à l’aide et nous ne faisons rien”, Nanard aurait pu balancer un truc comme en en 2013.

    Sinon pour un point de vue PRO-Maduro (sans nuances vous être prévenus…) cherchez “Maurice Lemoine” dans Google.


    • Fritz Le 06 août 2017 à 05h39
      Afficher/Masquer

      Nanard Guetta a certainement prononcé une phrase du genre “la Syrie nous appelle à l’aide et nous ne faisons rien” : en 2011, en 2012, en 2013… Il n’aura qu’à remplacer “Syrie” par “Venezuela” à la rentrée 2017, sans oublier de flétrir la complicité des “staliniens français” du genre Mélenchon. On parie ?


  47. Boris Le 06 août 2017 à 08h25
    Afficher/Masquer

    Bonjour Olivier
    Je suis d’accord avec vous sur la partialité de la presse et sur le fait qu’elle tait les violences quand elles sont l’oeuvre du camps des “bons”.
    Après, je pense qu’il ne faut pas oublier le fond de l’affaire : un président qui veut faire un coup de force institutionnel car le résultat des législatives lui a été défavorable. Cela en fait de mon point de vue le principal responsable des violences actuelles et non la main extérieure des USA (même si elle souffle sur les braises).
    On est dans une situation bien différente, sur le fond, de l’Ukraine.


  48. fanfan Le 06 août 2017 à 08h54
    Afficher/Masquer

    Questions :

    “A quoi est dû le fait que la puissance de guerre la plus importante du monde (800 bases militaires dispersées dans le monde entier, le budget militaire le plus élevé de la planète, 200.000 soldats déployés dans 100 pays) déclare, par un décret exécutif, que le Venezuela est une « menace inhabituelle et extraordinaire », un pays qui n’a pas de bases militaires à l’étranger et dont l’armée est à la 52° place au classement mondial ?

    “Quelles ressources naturelles et morales le Venezuela possède-t-il qui en fassent une menace pour l’Empire et ses alliés ?


    • fanfan Le 06 août 2017 à 08h55
      Afficher/Masquer

      “Si le Venezuela est une dictature, comment se fait-il que depuis que Chávez a été élu Président (1999), plus de 20 élections aient été organisées, que le Centre états-unien Carter, qui agit en tant qu’observateur des élections, ait reconnu son système électoral comme l’un des plus clairs et transparents du monde, que le gouvernement bolivarien de Nicolás Maduro occupe un poste important dans les principales commissions des Nations Unies où on a besoin d’être élu (le Venezuela a simultanément un mandat dans 7 commissions, y compris la présidence du Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU jusqu’en 2018.)


    • fanfan Le 06 août 2017 à 08h57
      Afficher/Masquer

      Rien qu’en janvier 2017, on a enregistré au Mexique 1.938 homicides, de mars 2016 à mars 2017, 156 dirigeants sociaux et défenseurs des Droits de l’Homme ont été assassinés en Colombie, d’où vient alors que les médias de masse ne parlent que de la violence au Venezuela et que le ministre des Affaires Etrangères espagnol dise que la situation au Venezuela est insoutenable ?


    • fanfan Le 06 août 2017 à 08h57
      Afficher/Masquer

      Si la situation au Venezuela est tellement insoutenable, comment se fait-il que son taux d’émigration soit le plus bas de l’Amérique Latine (0,4% contre 11,8% pour le Mexique par exemple) ? Comment expliquer que son taux de chômage soit de 6% (en Espagne, il est de 20,9%) et, qu’avec Cuba, le Venezuela soit le pays du continent dans lequel il y a le moins d’inégalités (l’Espagne est la pays de l’ OCDE où il y a le plus d’inégalités) et qu’il n’y ait pas de malnutrition (en Espagne, la population en danger de pauvreté est de 28,3%) ? Comment se fait-il que la mortalité infantile soit en-dessous de la moyenne régionale et qu’il n’y ait ni journalistes assassinés ni disparitions forcées ?


      • FabriceM Le 06 août 2017 à 13h36
        Afficher/Masquer

        Mmmmm si tout ça est exact, ça mérite d’être sourcé (avec des chiffres récents) pour une large diffusion.


    • fanfan Le 06 août 2017 à 08h59
      Afficher/Masquer

      Quand nous essayons de répondre à ces 5 questions, la première conclusion est que les attaques actuelles du gouvernement espagnol contre le Venezuela ont d’autres raisons que celles invoquées publiquement et ne proviennent pas de son souci pour la paix ou l’amélioration des conditions de vie du peuple vénézuélien.

      http://www.investigaction.net/fr/la-sale-guerre-du-gouvernement-espagnol-contre-la-democratie-venezuelienne/


      • Ellilou Le 08 août 2017 à 17h36
        Afficher/Masquer

        Si mes souvenirs sont bons l’un des pires reproches qui avaient été formulés contre Podemos et M. Iglesias était qu’ils étaient soutenus et soutenaient le Vénézuela, non?


  49. bili Le 06 août 2017 à 13h51
    Afficher/Masquer

    Quand on vois que pour des attentats (rip pour les victimes) on est en état d urgence depuis + d un an.
    Au Venezuela, il y à une opposition anti démocratique qui n à jamais accepté la victoire de Maduro et qui cherche à le renversée par tout les moyens et qui de plus complote avec une force étrangère, (à moin d être un bisounours, il est claire que l empire déstabilise par tout les moyen le pays)
    Je suis étonné que les médias ne soient pas sous contrôle de l état et l Armé dans la rue, il en vas de l indépendance (notion qui doit être au dessus de la démocratie, car un pays non indépendant ne peut être réellement démocratique et souverain …) et du respect des élections !
    Seul les pays qui on été fort et ferm on résister au tentative de déstabilisation extérieur: Russie, Turquie, Iran, Et ceux qui on été faible ou on essayé de collaboré on couler: Ukraine, Brésil…
    Face à un ennemi infiltré et puissant qui ne respecte aucune règle éthique (l empire et ces allié sont d une violence extrême, mais elle est dissimuleé, dilué, sous traité et avec beaucoup d intermédiaire…) et on ne peut y faire face en respectant stricto census l ordre démocratique…
    Charlie avec une calache aurais survécu mais avec du papier et du crayon, ils étaient condamné…
    Donc je trouve vraiment qu en de telles circonstances le président Maduro est modéré.


  50. DUGUESCLIN Le 07 août 2017 à 04h47
    Afficher/Masquer

    Si on dénonce les ingérences étatsuniennes dans le monde, soutenue par les financiers, on est complotiste.
    Si on dénonce l’ingérence russe dans le monde, soutenue par le kgb qui n’existe plus, on n’est pas complotiste.
    Il y a donc le bon complotisme et le mauvais complotisme.
    Les anti-complotistes voient des complots russes partout, ce sont donc, eux aussi, des complotistes et de bas niveau avec leur russophobie maladive.



Charte de modérations des commentaires