Dans le projet de loi de finances US, de nouveaux moyens musclés pour le Pentagone pour dissuader militairement la Russie, par Dan Lamothe

Source : The Washington Post, Dan Lamothe, 28-06-2017

Des soldats américains du 2e Escadron du 2e régiment de cavalerie, organisent une formation à Orzysz, en Pologne, le 3 avril. (Army Spec. Nathanael Mercado)

La Commission des Forces Armées su Sénat a demandé mercredi de nouvelles mesures pour contrer les manœuvres adverses de la Russie à l’étranger, incluant la mise en place d’un nouveau programme offensif de missiles sol-sol, l’interdiction pour le département de la Défense d’utiliser des logiciels informatiques provenant d’une société russe, et l’exigence pour le Pentagone d’informer les législateurs de ce qui a trait à la guerre hybride russe.

La version de la Commission de la loi de finances relative au budget de défense nationale pour l’exercice 2018, approuvée mercredi soir, incluait également un montant de 500 millions de dollars US pour fournir une assistance de sécurité à l’Ukraine – dont des armes mortelles – contre les séparatistes soutenus par la Russie. Et, il prolonge les interdictions faites au Pentagone de coopérer directement avec l’armée russe à la suite de l’annexion par Moscou de la péninsule ukrainienne de la Crimée en 2014.

En outre, la commission a approuvé un montant de 4,6 milliards de dollars US pour l’Initiative de Dissuasion Européenne [European Deterrence Initiative] du Pentagone, qui a pour objectif de renforcer la sécurité le long de la frontière orientale de l’Europe. Quelque 100 millions de cette somme seront alloués à un programme commun via lequel le Pentagone aidera les pays baltes à « améliorer leur résilience et à construire leur capacité de dissuasion contre une agression russe », selon un résumé publié par la Commission des services armés du Sénat.

Les décisions arrivent à la suite d’analyses par des haut fonctionnaires du renseignement américain montrant que le gouvernement russe a cherché à influer sur l’élection présidentielle de 2016 en faveur du Président Trump. La Commission a cité cette opération comme l’une des raisons du renforcement de sa position à l’égard de Moscou.

« La Commission estime que les États-Unis doivent en faire plus afin de décourager toute agression russe, que ce soit à l’extérieur de ses frontières ou dans son cyberespace », précisait le résumé. « La Russie continue d’occuper la Crimée, de déstabiliser l’Ukraine, de menacer nos alliés [du Traité de l’Atlantique Nord], de violer le traité de 1987 sur les forces nucléaires à portée intermédiaire, et de soutenir le régime Assad en Syrie. Au cours d’une attaque sans équivalent contre nos intérêts fondamentaux et nos valeurs, la Russie s’est engagée dans une campagne active, déterminée, pour ébranler l’intégrité de la démocratie américaine et avoir un impact sur le résultat de l’élection présidentielle de 2016. »

Une porte-parole de la Commission, Rachel Hoff, a refusé de commenter le résumé mercredi soir. La Commission devrait publier jeudi des informations complémentaires à propos de ces décisions.

La mise en place du programme de missiles devrait se révéler particulièrement sensible. Le traité I.N.F, signé par les dirigeants américains et russes à Washington et à Moscou en 1987, appelait à l’élimination des missiles de portée de 500 à 5 500 kilomètres.

L’administration Obama a estimé en 2014 que la Russie avait violé ce traité, mais les États-Unis ont officiellement continué d’adhérer à celui-ci. Il se peut que la mise en place d’un nouveau programme de missiles de portée intermédiaire ne viole pas ledit traité, mais cela ouvrirait la porte à un retrait des États-Unis du traité et à la production par ceux-ci de nouveaux missiles de moyenne portée. Le traité interdit les essais de missiles de courte/moyenne portée, la construction d’étages ou de lanceurs pour ces missiles.

L’administration Obama a également refusé de fournir des armes létales aux forces ukrainiennes afin de contrer les séparatistes appuyés par la Russie ; une décision à laquelle des législateurs, dont le sénateur John McCain (Arizona), président de la Commission sénatoriale des Forces Armées, se sont opposés à plusieurs reprises.

La volonté d’interdire les logiciels provenant d’une société russe en particulier – Kaspersky Lab – résulte des inquiétudes de représentants américains quant aux liens de cette société avec le gouvernement russe qui pourraient créer un risque de cybersécurité aux États-Unis. Pour autant ceci est largement symbolique : les représentants américains ont affirmé que ces logiciels sont utilisés par peu de services du gouvernement fédéral, voire aucun.

La demande faite au Pentagone de fournir des informations à propos de la guerre hybride – dans laquelle les actions militaires conventionnelles sont combinées à des opérations secrètes telles qu’armer les séparatistes d’un pays étranger – arrive après des années d’utilisation par la Russie de cette forme de guerre selon les représentants américains.

Source : The Washington Post, Dan Lamothe, 28-06-2017

Traduit par les lecteurs du site www.les-crises.fr. Traduction librement reproductible en intégralité, en citant la source.

48 réponses à De nouveaux moyens musclés pour le Pentagone afin de dissuader militairement la Russie, par Dan Lamothe

Commentaires recommandés

Haricophile Le 02 août 2017 à 02h00

Un référendum populaire : Un coup d’état selon le langage moderne des ultra-libéraux.
Se défendre : Une agression insupportable.
Résister : Du terrorisme.

Si on arrête pas les USA et les multinationales ayant rapport avec l’armement, ça va se terminer très très mal. Ça pue la fin de règne et la compétition a outrance entre charognards, mais ils ont une telle puissance militaire qu’il vont réussir a faire tout sauter avec eux ces psychopathes.

  1. koikoi koi Le 02 août 2017 à 01h03
    Afficher/Masquer

    J’ai comme l’impression que toute cette histoire va déboucher sur une solution à la surpopulation mondiale


    • ledufakademy Le 02 août 2017 à 23h01
      Afficher/Masquer

      je lance ici un appel : que peut on faire nous les peuples pour contrer cela ?


  2. Gregoire Quartier Le 02 août 2017 à 01h17
    Afficher/Masquer

    Les dissuader de quoi? D’avoir une armée dans leur pays? Ou les ricains pensent qu’on hack une élection avec un blindé? (quoique dans leur cas…c’est comme ça qu’ils opèrent)


  3. Haricophile Le 02 août 2017 à 02h00
    Afficher/Masquer

    Un référendum populaire : Un coup d’état selon le langage moderne des ultra-libéraux.
    Se défendre : Une agression insupportable.
    Résister : Du terrorisme.

    Si on arrête pas les USA et les multinationales ayant rapport avec l’armement, ça va se terminer très très mal. Ça pue la fin de règne et la compétition a outrance entre charognards, mais ils ont une telle puissance militaire qu’il vont réussir a faire tout sauter avec eux ces psychopathes.


  4. Celavy Le 02 août 2017 à 04h04
    Afficher/Masquer

    Le Trump ne rêvait que de rendre la “grandeur” à son pays… Il découvre, tout comme Obama, que ce n’est pas lui qui gouverne ! Résultat : Le Pentagone et sa propagande “qui ne font jamais dans la dentelle”(comme le disait Claude Chesson) déclencheront l’Apocalypse, suivie du néant.
    A moins que Poutine ait une idée de génie pour arrêter les psychopathes va-t-en-guerre…
    Croisons les doigts.


  5. Louis Robert Le 02 août 2017 à 04h21
    Afficher/Masquer

    L’Empire continue de nous prendre pour des imbéciles, accusant faussement la Russie d’être coupable des fautes dont il est lui-même coupable, et/ou de fautes similaires. Ces méthodes, dont les nazis furent jadis friands, sont vouées au même type d’échecs lamentables que ces derniers ont connus.

    La question ne se règlera qu’à la faveur de cette guerre totale que l’Empire met en marche, pas à pas, par de constantes provocations voire des actes de guerre. Ces jours-ci, la Russie et la Chine sortent de nouveaux arsenaux et multiplient les avertissements (Vladimir Poutine au défilé naval de l’héroïque Léningrad, Xi Jinping à Zhurihe, en Mongolie intérieure – 90e anniversaire de la fondation de l’Armée rouge -, revêtu exceptionnellement d’un costume et d’une casquette en treillis): Russes et Chinois résisteront résolument; prêts à repousser et à « vaincre tout envahisseur ».

    http://www.20minutes.fr/monde/2111303-20170730-images-demonstration-force-armee-chinoise-autour-xi-jinping


  6. Crapaud Rouge Le 02 août 2017 à 05h55
    Afficher/Masquer

    “La Russie continue d’occuper la Crimée, de déstabiliser l’Ukraine, de menacer nos alliés” : et eux ils continuent de fantasmer. Les Russes n’occupent pas la Crimée, ils l’ont annexée. Par contre, les Israéliens continuent bel et bien d’occuper illégalement le Golan et la Palestine. Mais ça…


    • MrJoe Le 02 août 2017 à 11h43
      Afficher/Masquer

      ” Les Russes n’occupent pas la Crimée, ils l’ont annexée.”

      Ni l’un ni l’autre.

      Les us ont retourné la Crimée, provoqué et financé un coup d’état par des néo-nazis, la Crimée dit non et résiste, la Russie protége le territoire pendant un référendum PARFAITEMENT LEGAL (coup d’état: plus de constitution: plus d’état), vote pour son indépendance puis vote et demande le rattachement à la Russie, la Russie accepte, point final.

      La Russie a “juste” évitée” un génocide, juste ça.

      Et en parlant d’annexion, on peut causer du cas de Mayotte?


      • SanKuKai Le 02 août 2017 à 18h42
        Afficher/Masquer

        Il faut revenir au sens des mots. Une annexion n’a rien de péjoratif, c’est simplement le rattachement d’un territoire á un autre. A ne pas confondre avec le mot “occupation”.
        Que l’origine du rattachement soit des suites d’une guerre ou pacifique (par referendum par exemple) n’entre pas en ligne de compte.
        L’intégration de la Crimée á la Russie est bien une annexion.
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Annexion


        • RGT Le 02 août 2017 à 22h03
          Afficher/Masquer

          L’annexion de la Crimée par la Russie fait suite à l’annexion decette même Crimée par l’Ukraine et Khroutchev en 1954…

          Khroutchev qui était, si mes souvenirs sont bons… ukrainien (mais à l’époque de l’URSS ça n’avait aucune importance).

          Et en 1991, si Eltsine avait été un peu moins “imbibé” il aurait dû, lors du démantèlement de l’URSS, demander à récupérer la Crimée et personne n’aurait trouvé quoi que ce soit à redire.

          C’est amusant ces “indignations à géométrie variable” quand des provinces sont déclarées “autodéterminées” si les états auxquels elles sont rattachées sont des “ennemis” mais qui sont “annexées brutalement” si elles souhaitent prendre leurs distances vis à vis de “démocraties amies”.

          Pour ceux qui l’ignorent, avant 1920, tout l’est et le sud-est de l’actuelle Ukraine étaient des territoires russes depuis bien longtemps.
          L’Ukraine est un pays ARTIFICIEL créé par les bolchéviks après la première G.M. et comme ces derniers détestaient les russes ils ont annexé ces provinces au nouvel état, en ajoutant d’anciennes provinces hongroises, roumaines, mais surtout polonaises et lituaniennes (tiens tiens, ce ne se serait pas une explication à la russophobie du nord-est de l’Ukraine par hasard ?).


    • Herve CRUCHANT Le 03 août 2017 à 18h26
      Afficher/Masquer

      Tout à fait. On peut aussi évoquer l’annexion de la RDA par la RFA. Payée par nos deniers (dette à taux ridicule alors que le psychodrame grec n’a pas beaucoup ému -agacé, oui, ému non- dans nos régions.


      • lvzor Le 07 août 2017 à 09h58
        Afficher/Masquer

        “On peut aussi évoquer l’annexion de la RDA par la RFA”

        Excellente comparaison, qui autorise à parler de “ré-unification de la Russie”…


  7. Fabrice Le 02 août 2017 à 05h57
    Afficher/Masquer

    Les USA sont étonnant ils ne supportent pas qu’un pays fasse 1% de ce qu’ils font en quantité industrielle comment est il possible qu’un pays possède des armes de destruction massives vous vous rendez compte ils pourraient les utiliser (les gars vous les avez utilisé), un pays défend ses intérêts dans les pays proche de ses frontières (les gars vous êtes intervenu dans combien de pays aux prix de guerre ou de renversement de gouvernement élus ? ), j’ai parfois l’impression que les USA haïssent plus de voir leur reflet dans d’autres pays et s’assurent qu’ils disparaissent.


    • Martin Le 04 août 2017 à 13h22
      Afficher/Masquer

      Amusant

      Signalons simplement l’entrée en service cette année dans l’armée russe des systèmes:

      T14, T15, kurganets, coalistia, boomerang. Que du bonheur pour les forces mécanisées de l’OTAN!


      • Haricophile Le 04 août 2017 à 13h46
        Afficher/Masquer

        Allez les enfants, chantons tous ensemble :

        Катушка… (^.^) 𝄠 ♫♩♬♪♩

        Ceci dit je ne suis pas très certain que l’augmentation de la course a l’armement soit une si bonne nouvelle, même si je ne vois pas comment les Russes peuvent faire autrement pour ne pas recevoir des tapis de bombes (nucléaires aussi) sur la gueule, c’est une question de survie avec les psychopathes, émules de la méthode du Dr Folamour, qui manipulent les ficelles aux USA.


  8. Catalina Le 02 août 2017 à 06h51
    Afficher/Masquer

    “Les décisions arrivent à la suite d’analyses par des haut fonctionnaires du renseignement américain montrant que le gouvernement russe a cherché à influer sur l’élection présidentielle de 2016 en faveur du Président Trump. La Commission a cité cette opération comme l’une des raisons du renforcement de sa position à l’égard de Moscou.”

    Alors que tout l monde sait que c’est un mensonge, bon, le pentagone ça doit être le grand collabo des marchands d’armes, rien de plus, sans guerre, ces pauvres gens ne pourront plus se vautrer dans le fric et dans le sang des innocents qui sont de trop, selon leur point de vue. Ils seraient en manque, comme tout drogué qui ne se respecte plus. Ces assassins de masse qui agissent en toute impunité ne pourraient plus assouvir leurs déviances malsaines et jouir du spectacle de désolation dont ils ont tant besoin pour se sentir heureux. des psychopathes quoi.


    • Herve CRUCHANT Le 03 août 2017 à 19h11
      Afficher/Masquer

      Les mensonges et coups tordus sont monnaie courante pour ces gens. Lire ou relire “Histoire du Peuple américain” (titre approx.) d’Howard Zinn; Chomski, évidemment, et “Une autre histoire de l’Amérique “- Oliver Stone (USA.2012), etc… etc… La fausse attaque du navire qui a ‘justifié’ les bombardements de HanoÏ, les frappes préventives… Le Nicaragua, le blocus 50 ans de Cuba… Un tas de saletés balayées par le reste du monde.


  9. DUGUESCLIN Le 02 août 2017 à 06h57
    Afficher/Masquer

    Il est très difficile pour ces va-t-en-guerres américains, de ne pas voir chez les autres les astuces et mensonges qu’eux-mêmes utilisent comme normaux dans un monde de rivalité où seule règne la loi du plus fort. Un menteur soupçonne tous les autres d’être menteurs. Ne pas être retord, pour eux, n’existe pas. Si vous tendez la main, ils se méfient, ils voient un piège, puisque eux-mêmes le font pour vous piéger.
    De sorte qu’ils voient partout des ennemis potentiels qu’il faut abattre.
    Mais est-ce totalement innocent cette inversion de la charge? Cette prédisposition maladive à voir des ennemis partout est-elle volontairement utilisée dans un but de profit? A qui peut profiter toutes ces velléités de guerre destructrices? Qui espère dominer le monde par la destruction, morale, culturelle et physique pour mieux assurer son règne et la main-mise sur le monde?


    • Akaba Le 02 août 2017 à 08h40
      Afficher/Masquer

      Souvenez-vous des origines de l’Amérique… Un tas de dégénérés exclus de la vieille Europe. Les voilà au pouvoir depuis plus de 200 ans. Les territoires conquis sur leur propre sol d’abord avec les genocides amérindiens d’abord et indiens ensuite, concomitamment de l’esclavage du “bois d’ébène” ont fait le reste. La vermine américaine s’est ensuite insinuée partout dans le monde par les innombrables guerres qu’elle a provoquée, par l’établissement de colonies dans les pays les plus avancés (et la France de la petite fiante Macron en est un éclatant exemple), alors que maintenant son pays se désagrège devant ses yeux, d’autres grandes puissances se renforcent. Ce qui menace ce tas de dégénérés (le Congrès et les différents Gauleiter européens), c’est d’une part l’implosion de leur Système sur leur propre Sol (et là non plus, la France ne fera pas exception. Voir le magistral article de Frédéric Lordon sur ce même site !) et d’autre part, comme un acte désespéré et suicidaire, la déflagration mondiale. Nous y sommes.


      • Dominique Le 02 août 2017 à 21h50
        Afficher/Masquer

        « les origines de l’Amérique… Un tas de dégénérés »
        Sympa pour tous les irlandais qui crevaient de fin.


        • Akaba Le 02 août 2017 à 22h06
          Afficher/Masquer

          La pauvreté n’a jamais préservé quiconque de la connerie humaine, pas davantage évidemment que l’opulence. De plus, il n’y a aucune exclusive dans ma formulation qui intègre de fait toutes les assertions sans pour autant les exclure les unes les autres, du religieux, du sociologique ou de l’ethnique. La statistique n’est d’ailleurs pas une science exacte, a fortiori dans le domaine démographique.

          De grandes tendances apparaissent et la masse de l’indistinction amplifie chaque jour un peu plus sa capacité de nuisance. Lordon évoque à ce titre la “classe nuisible”. La “classe des nuisibles” serait sans doute une expression bien plus appropriée, mais bien moins politiquement correcte. La démonstration de notre ami Lordon n’en reste pas moins d’une extrême pertinence.


        • Herve CRUCHANT Le 03 août 2017 à 19h14
          Afficher/Masquer

          de faim aussi. Mais pas tous. Des Kennedy ont commercé avec les nazis jusque très tard, à leurs yeux couleur de dollar, pas si pourris que çà. Quant aux pauvres et exclus, pas besoin de savoir leurs origines pour qu’ils soient endoctrinés, humiliés, effacés; sans dents et invisibles dans les gares…


  10. Nerouiev Le 02 août 2017 à 07h18
    Afficher/Masquer

    Il faut se méfier des réactions d’un orgueilleux rabaissé à sa juste valeur, il peut devenir très violent. L’hégémonie mondiale du Pentagone lui échappant chaque jour un peu plus pour voler en toute impunité les ressources des autres devient cette réalité offensante et blessante de plus en plus visible aux yeux du Monde ; et le “Coué”américain est pris à la rigolade.


    • Herve CRUCHANT Le 03 août 2017 à 19h21
      Afficher/Masquer

      pas tant à la rigolade que çà. Un conflit mondial comme il semble se dessiner depuis l’échec du hold-up americain sur l’Iraq permettrait de changer le jeu mondial -et non seulement la donne, comme ils veulent le faire- et introduire des grumeaux dans l’Histoire. La seconde guerre n’a pas commencé en 39 et ne s’est pas terminée en 45. De même, la fanfaronnade de Bush annonçant sur un porte-avions “we win”, la guerre est finie n’était, en fait, que l’inverse : la guerre changeait de sens. Aujourd’hui, ce temps lui-même est changé. Si tout le monde s’est contenté de l’immersion (?) de Ben Laden (?) et de quelques pantalonnades us, les véritables ambitions sont d’une toute autre dimension: faire le Grand Israël en réduisant l’Iran au passage. Créer un glacis face au bloc russe qui se reconstruit grace à la provocation même des américains. Guerre apparemment inévitable. Sous quelle forme ?


  11. razibus Le 02 août 2017 à 09h02
    Afficher/Masquer

    qui va décider de contrer l’empire qui a des bases partout dans le monde ???
    et qui a un budget militaire égal à l’ensemble de la totalité des autres nations ???


  12. aleksandar Le 02 août 2017 à 09h37
    Afficher/Masquer

    Restons calme !
    Il y a le discours des politiques américains, tous pourris et la réalité.
    La réalité est militaire, elle est portée par les Généraux. Or ces généraux, Mattis, Dunford, Milley et maintenant Kelly ne sont pas des imbéciles et connaissent très bien l’équilibre des forces tant nucléaires que tactiques.Ils savent parfaitement qu’il est tout simplement impossible de vaincre la Russie que ce soit dans une guerre conventionnelle ou même un guerre nucléaire.
    Trump les respecte et les écoute, parce qu’ils sont ses seuls alliés.
    Le fait que l’augmentation des troupes US en Afghanistan demandée par Mac Master n’est pas été décidée maintenant malgré les différentes réunions montre à quel point les oppositions sont tranchées au sein des conseillers de Trump.
    A propos de Milley https://www.armytimes.com/news/your-army/2017/07/27/milley-future-wars-will-be-long-theyll-be-fought-on-the-ground-and-spec-ops-wont-save-us/#.WXtW9x1zakA.twitter


    • Herve CRUCHANT Le 03 août 2017 à 19h28
      Afficher/Masquer

      je ne suis pas d’accord. la réalité est en train de devenir populaire, une réalité d’opinions qui pourrait bien, une fois de plus, être instrumentalisée par les faucons. certains militaires, de mœurs traditionnelles, voudraient bien montrer leur membre pour savoir. d’autres, plus modernes et instruits de la chose des armées, voudraient être un pouvoir musclé où la cuirasse remplacerait la cravate et le costard gris bleu. la paix se construit avec un peuple instruit de ses affaires, conseillé par un gouvernement dont la diplomatie mangerait autre chose que des petits fours et fréquenterait plus le terrain que les ors des ambassades, une population qui aurait conscience que son armée et sa police (renseignements notamment) est son émanation et non la création fumeuse et barbousarde de groupes d’intérêts économiques privés.


  13. Wakizashi Le 02 août 2017 à 09h42
    Afficher/Masquer

    Quand on a un marteau, tous les problèmes ressemblent à des clous. L’Amérique me fait parfois penser à un enfant doté du physique d’un bodybuildeur gonflé aux stéroïdes : tous dans les muscles et rien dans la tête. Alors l’Amérique étale sa puissance, comme un petit chef affirmant (faute d’argument) “c’est moi le chef”… Tiens, ça me fait penser à quelqu’un..

    Mais dans le combat du muscle contre l’intelligence, je crois qu’il est rare que le muscle sorte vainqueur.


  14. Le Wallon Le 02 août 2017 à 09h49
    Afficher/Masquer

    Ce qui est effrayant dans cette affaire, si (et là je parle d’un temps que les moins de trente ans n’ont pas pu connaître) vous vous souvenez de ces docu-fictions avant la lettre, particulièrement de “Threads” (un docu-fiction réalisé par la BBC en 1984), c’est que la Troisième Guerre mondiale qui y est décrite commence, si je me souviens bien, par l’invasion de l’Iran par l’Union Soviétique et se propage, comme un feu de brousse, à l’Europe.
    Si on met en relation cet article avec celui concernant l’Iran sur ce même site, la situation est confondante de similitudes. Hormis, évidemment, la disparition de l’URSS.

    Il ne reste qu’à espérer que les peuples d’Europe de l’Ouest, au cas où, puissent se débarrasser des politiciens pro-américains et, enfin, revenir à eux-mêmes.

    La Troisième Guerre mondiale, quels que puissent être ses motifs de déclenchement, deviendra une guerre nucléaire, c’est une certitude.


    • Herve CRUCHANT Le 03 août 2017 à 19h36
      Afficher/Masquer

      vous écrivez : “Il ne reste qu’à espérer que les peuples d’Europe de l’Ouest…” (sic). Je me permets de vous faire remarquer que c’est ce genre d”espoir’ qui conduit le peuple français à ne plus voter, à voter pour ‘essayer’ et, pire cas, à collaborer avec des nazis ou des voyous. La seule solution pour avoir une paix durable, considérant que ni la paix ni la démocratie ne sont des états naturels mais des situations, principes, états, process -comme on les voit d’où on les considère- qu’il faut entretenir jour après jour. Comment? en s’attribuant l’appartenance et la propriété de la République de 1789 vs 1791. en faire une profession de foi et de vivre. et de s’y tenir sans déroger. nous parlions d’armée et de diplomatie, plus haut. mettre de l’armée dans le peuple n’est pas très bon mais du peuple dans l’armée, oui. Donc, un service national obligatoire pour tous et toutes.


  15. petitjean Le 02 août 2017 à 12h12
    Afficher/Masquer

    La paix sur la Terre ?

    Pas avant que les États-Unis n’arrêtent de vendre des armes et de faire la guerre, par Dan Simpson

    http://www.les-crises.fr/dan-simpson-la-paix-sur-la-terre/


  16. Max Le 02 août 2017 à 12h14
    Afficher/Masquer

    Les récentes guerres de ces dernières années ont été déclenchées par les USA et leurs sbires.
    Que ce soit la guerre des monnaies, le contrôle des voies maritimes, le contrôle spatial, la guerre des normes, des matières 1eres et j’en oublie.
    Depuis deux autres guerres ont été déclenchées par les USA.
    Celles de l’internet et celles des drones.
    Comme il fallait s’y attendre les camps d’en face ont riposté.
    Des guerres pas chères ou les USA ont plus à perdre que les autres.
    Si la Russie est l’adversaire le plus traditionnel au sens militaire du terme.
    Les fives eyes se préparent aussi à affronter la Chine.
    http://nationalinterest.org/feature/pushback-why-the-five-eyes-intelligence-alliance-should-keep-21661


    • Denis Griesmar Le 02 août 2017 à 13h12
      Afficher/Masquer

      Bonne remarque … mais on “oublie” la Guerre des brevets et le Protocole de Londres : il s’agissait d’éliminer la langue française (en supprimant l’obligation de traduction), d’exterminer les traducteurs (qui pouvaient mettre leur nez dans la cuisine peu ragoûtante de Big Pharma), d’affaiblir les Conseils en propriété industrielle français et le Droit français de la propriété intellectuelle, de remplacer les ingénieurs spécialisés par des ingénieurs anglo-saxons … La “Haute Administration” “française” a poussé à la roue, le sarko (avec la complicité de l’autre pantin) a fait ratifier dans l’enthousiasme …
      Exeunt la Constitution française, l’Ordonnance de Villers-Cotterêts …


  17. Owen Le 02 août 2017 à 15h48
    Afficher/Masquer

    Rex Tillerson fait savoir que l’exécutif est dépassé par l’agressivité anti-russe des deux chambres.
    https://francais.rt.com/international/41601-relations-avec-moscou-peuvent-encore-se-deteriorer-previent-rex-tillerson

    Au moins, il y a encore le secrétaire d’Etat aux relations extérieures qui essaie de lutter contre les incendies (Corée du Nord, Iran…). Pas comme Fabius.
    Et puis il ne reste que RT News dans la presse en français pour savoir ce que disent les uns les autres sans que les propos soient caviardés.

    Allez, parfois, quand les mots n’y sont plus, c’est la musique qui apaise.
    https://www.youtube.com/watch?v=3HqQoLq5c2c


  18. Fritz Le 02 août 2017 à 16h29
    Afficher/Masquer

    “Au cours d’une attaque sans équivalent contre nos intérêts fondamentaux et nos valeurs, la Russie s’est engagée dans une campagne active, déterminée, pour ébranler l’intégrité de la démocratie américaine et avoir un impact sur le résultat de l’élection présidentielle de 2016.”

    C’est délirant, c’est pompeux, c’est l’Amérique.


    • Herve CRUCHANT Le 03 août 2017 à 19h42
      Afficher/Masquer

      malheureusement, c’était celle qui défilait sur les Champs le 14 juillet… “un pays peut très bien se diriger comme on dirige une entreprise” a dit l’Empereur Jupi. rappelons nous que, lorsqu’une entreprise fait faillite, les mœurs patronales “modernes” consistent à fuir avec la caisse, éventuellement avec les machines, les brevets, les bagnoles de fonction. Çà donnerait quoi au niveau d’un pays ?


      • lvzor Le 07 août 2017 à 10h15
        Afficher/Masquer

        “fuir avec la caisse, éventuellement avec les machines, les brevets, les bagnoles de fonction”
        Ca, c’est fait (presque)


  19. Lysbeth Levy Le 02 août 2017 à 20h23
    Afficher/Masquer

    Et retour a la case départ, avec a la clé la remise en route, malgré Trump et ces promesses, la doctrine Wolfowitz qui donne aux Usa le droit d’éliminer par “tous les moyens possibles” des concurrents, sanctions, guerre preemptive, opérations spéciales, coups d’états : https://en.wikipedia.org/wiki/Wolfowitz_Doctrine Sanctions économiques envers l’Iran, Russie et Corée du Nord : https://www.congress.gov/bill/115th-congress/house-bill/3364 L’Europe ou du moins l’Allemagne s’insurge mais il faut dire qu’elle a bien acceptée le leadership Us alors qu’elle s’en prenne a elle-même. Oui nous allons subir un “retour de bâton” dû aux sanctions et être sacrifié sur l’autel des intérêts du “Deep State” américain. Mais que va faire Trump ? .


    • SCC Le 03 août 2017 à 20h33
      Afficher/Masquer

      La question c’est plutôt que va faire l’Europe”.
      Parce que je ne vois pas d’amélioration possible tant que le bloc “manquant” ne commence pas à se poser des questions ou plutôt ne commence pas à agir afin de mettre un terme à cette situation. Les intérêts économiques vitaux de l’Europe sont mis en péril? Et bien agissez messieurs. Battez-vous, menacez. Pas la Russie, les USA…


      • lvzor Le 07 août 2017 à 10h18
        Afficher/Masquer

        “Les intérêts économiques vitaux de l’Europe sont mis en péril? Et bien agissez messieurs. Battez-vous, menacez. Pas la Russie, les USA”

        Est-il nécessaire de rappeler que la plupart des dirigeants de l’UE sont choisis parmi la domesticité des US?


  20. RGT Le 02 août 2017 à 22h29
    Afficher/Masquer

    Je propose une solution simple pour départager qui a raison.
    Cette solution était utilisée au moyen-âge et personne n’a jamais trouvé quoi que ce soit à redire : Il s’agit du duel judiciaire.

    – La meilleure solution : On enferme Mac Cain et les néocons dans une arène face à Poutine tout seul, tous les combattants étant désarmés. On attend une heure et on ouvre les portes pour compter le(s) survivant(s) choisi(s) par Dieu pour la justesse de son (leur) combat…
    Il faudrait que Poutine ait un handicap pour compenser les grosses bedaines et l’absence d’entraînement : 200 Kg de sacs de sable sur ses épaules permettraient d’équilibrer le combat vis à vis d’un groupe de 50 néocons bien dodus et inactifs.

    – Solution alternative : Dans un coin de Sibérie, à 1 000 km de la première habitation, on lâche deux régiments équivalents (hommes, matériels, munitions), un russe et un US.
    Armes de destruction massive et ravitaillement interdits.
    On laisse mijotter quelques jours et on vient regarder qui a réussi à survivre.
    Je pense qu’au bout d’une heure les soldats US auront épuisé toutes leurs munitions et leurs rations de hamburgers.
    Ensuite, ils se retrouveront “à poil” et feront comme leurs prédécesseurs : Ils se prendront une bonne branlée par des “indigènes” un peu “énervés” par leur comportement méprisant.


  21. Eg.O.bsolète Le 03 août 2017 à 13h12
    Afficher/Masquer

    En forçant l’Europe, à travers les sanctions russes, à acheter son gaz plus cher aux USA plutôt qu’à la Russie, l’establishment US veut forcer l’Europe à consommer du gaz de schiste US plutôt que du gaz conventionnel Russe, peut-être justement parce que le gaz de schiste n’est pas rentable sans les subsides et les dollars gratuit (cf. vidéo) et qu’ils seraient heureux de voir les européens subsidier cette industrie ultra polluante et déficitaire, et aussi parce que celui qui contrôle les flux a le pouvoir. En gros ils demandent aux européens de s’agenouiller et tentent de couler la Russie. C’est une déclaration de guerre à peine voilée à la Russie et une demande d’allégeance à l’Europe, avec en toile de fond la menace manichéenne classique des USA: vous êtes soit avec nous soit contre nous.

    Peak Oil: Short Trading Legend Russell Clark On The Next ‘Big Short’
    https://www.youtube.com/watch?v=YjksnGfBOBs


  22. Tom 654 Le 03 août 2017 à 18h27
    Afficher/Masquer

    Bonsoir

    Sachant que la Russie n’a aucune intention d’attaquer l’U.E., pour quelles raisons Washington se comporte-t-il comme cela ?
    1) justifier des dépenses d”armement qui enrichissent le 1% US ?
    2) maintenir un contrôle militaire sur une U.E qui n’a plus les moyens militaires qu’il lui faudrait si une véritable menace existait ?
    3) se préparer à répondre au “false flag” qu’ils déclencheront pour justifier qu’ils avaient raison de préparer tous ces moyens ?
    4) Autres raisons ?

    Je vous laisse choisir. Pendant ce temps la Russie se consacre à d’autres problèmes plus urgents et avec beaucoup plus d’efficacité que nous.


  23. SCC Le 03 août 2017 à 20h40
    Afficher/Masquer

    La réponse se trouve ici:
    http://www.informationclearinghouse.info/article1665.htm : elle s’appelle “the Project for a New American Century”.
    Au moyen de ceci:
    http://www.informationclearinghouse.info/article3249.htm: “Rebuilding America’s Defenses”.
    La Russie, l’Irak, l’Afghanistan, la Libye, la Syrie…tout y est.


  24. lon Le 04 août 2017 à 19h40
    Afficher/Masquer

    Les russes ont cherché à influencer les élections américaines c’est sûr……comment expliquer autrement la défaite de la Clinton ? Ces braves zélecteurs , se sont fait berner une fois de plus . On chuchote à DC que les russes inondent les sites ricains de messages subliminaux , que leurs satellites envoient des ondes hypnotiques , et que Trump est un clone sorti des labos maudits de l’ex KGB quelque part en Sibérie . Les russes empoisonnent aussi la pâte dentifrice et l’eau potable avec des hallucinogènes .


Charte de modérations des commentaires