Très étonnante interview dans le Figaro du septembre 2016 du multimillionnaire Henry Hermand, décédé en novembre dernier, très proche ami d’Emmanuel Macron.

Cela nous permet de mieux cerner le personnage.  Bonne lecture !

Série : Le Phénomène Macron…

Le chef d’entreprise de 92 ans appellait ses amis à financer et appuyer la démarche de l’ancien ministre de l’Économie. Et donnait plusieurs conseils au probable candidat à la présidentielle. En 2012, il avait pourtant soutenu François Hollande…

Source : Le Figaro, 18/09/2016

LE FIGARO. – On vous présente souvent comme un homme qui a fait fortune dans les supermarchés. Quel est votre parcours ?

Henry HERMAND. – Ce sont des foutaises ! Je suis issu du secteur agricole, j’ai étudié à Polytechnique et été formé à l’énergie atomique. Puis, en 1964, j’ai créé un supermarché au Blanc-Mesnil, sous le nom du consortium interprofessionnel des producteurs (CIP). J’ai développé ensuite des hypermarchés et des centres commerciaux.

Vous avez rencontré Emmanuel Macron en 2002. Vous êtes cité parmi ses conseillers, ses relais influents. Concrètement, quel rôle jouez-vous auprès de lui ?

Je ne le quitte jamais! J’ai une légitimité de parcours à le conseiller sur ses grandes orientations. Je lui fais passer des notes. J’ai obtenu qu’on abandonne l’idée de sociallibéralisme, de social-réformisme, pour parler de progressisme, qui signifie l’adaptation à ce qui change. Je lui apporte mon expérience auprès de la gauche non communiste, des éléments historiques. Je demande qu’on mette en place un comité politique avec des parlementaires. Je vois d’autres personnes, j’ai déjeuné hier avec Marisol Touraine, rocardienne, même si je ne l’ai pas encore convaincue de soutenir

Macron ! Je veux, par exemple, que quelqu’un comme Pascal Lamy (ancien directeur général de l’OMC, NDLR) se rapproche de lui et le soutienne, pour lui faire part de ses connaissances sur les partis sociaux -démocrates dans le monde.

Avez-vous donné de l’argent à En marche ! et à Emmanuel Macron ?

Je vais le faire, dans le cadre légal, c’est-à-dire 7 500 euros. Je lui ai juste prêté de l’argent à titre personnel, pour qu’il s’achète un appartement à Paris. J’incite toutes mes relations d’affaires à immédiatement
aider Emmanuel Macron. Je m’inspire de la campagne d’Obama, basée sur des petits porteurs.

Avez-vous mis vos contacts à la Maison-Blanche en relation avec Emmanuel Macron?

Le fils de l’un de mes contacts rocardiens travaille dans le cabinet de Barack Obama. Le président américain a envoyé une lettre à Sylvie Rocard au moment de la disparition de Michel. Ce monsieur dans le cabinet peut nous montrer comment on fait une campagne. Emmanuel Macron pourrait d’ailleurs se rendre aux États-Unis.

Emmanuel Macron va-t -il annoncer prochainement sa candidature à l’élection présidentielle ?

J’étais l’un de ceux qui le suppliaient de ne pas tarder à démissionner de manière à ne pas entretenir la confusion avec Hollande. J’aurais aimé qu’il le fasse plus tôt. Emmanuel Macron a repris sa liberté, il ne doit pas encore parler de campagne présidentielle. Il sera candidat s’il y a un mouvement d’opinion suffisamment fort pour que ce soit bénéfique à l’intérêt général et non à son propre intérêt.

Ancien banquier, il n’a jamais été élu. Quels sont ses atouts pour se présenter à l’élection présidentielle ?

En juillet 2014, il pensait à créer une sorte de société d’études autour de la politique. n avait envisagé de faire des conférences à Londres, à Berlin. Il a fallu l’affaire Montebourg et l’appui de Valls et Jouyet, plus que celui du président, pour nommer Macron. Hollande souhaitait lui laisser seulement le secrétariat d’État au Budget. Depuis la commission Attali, Emmanuel a eu l’occasion d’avoir un réseau très important. Il apparaît aujourd’hui comme un recours. L’une de ses qualités est de s’ouvrir au monde, de comprendre ce qui se passe.

Vous avez été témoin de son mariage avec Brigitte  Trogneux, qui est de plus en plus visible auprès de lui …

Elle est très importante. Elle a orienté ses lectures, joué un rôle dans ses cercles d’amis, veillé à ce qu’il ne se disperse pas. Il a eu la chance, étant très jeune, d’être en vie commune. Il n’a pas, au contraire de la majorité des gens brillants de son âge, multiplié les copines. Cela a joué un rôle important dans son travail! ll n’a pas été sollicité, ou du moins, il a refusé.

Une partie de la gauche exècre Emmanuel Macron. A-t-il commis des erreurs politiques ?

Cette gauche est ringarde. Il a cependant fait des choses que je n’ai pas appréciées. Il a fait apparaître Chevènement comme parrain, alors qu’il était le pire ennemi de Rocard ! Emmanuel est trop jeune pour avoir connu ces périodes, il a besoin d’être recadré sur des connaissances historiques. Les couvertures de Paris Match, c’était une erreur, et je lui ai dit. C’est people, c’est médiocre, notamment la photo avec le nudiste. Même chose pour le Puy -du-Fou. ll n’avait pas besoin de s’afficher avec Villiers. Ce désir qu’il a de serrer toutes les mains, même des personnes qui ne sont pas d’accord avec lui, est regrettable. Il perd parfois son temps, c’est un peu ridicule. Avec sa femme, on lui demande d’arrêter. On veut freiner ses tentatives de trop convaincre.

En 2012, vous aviez pourtant voté pour François Hollande …

J’ai été un des premiers à soutenir financièrement Hollande dans la compétition. Son comportement m’a déçu. li a seulement oeuvré à construire une majorité qui ne fonctionnait pas avec des écolos et des gauchistes. Je l’ai vu avant l’été pendant deux heures. Je dois le choquer. Mon soutien inconditionnel à Emmanuel ne doit pas lui faire un grand plaisir.

39 réponses à Emmanuel Macron : c’est son mentor Henry Hermand qui en parle le mieux ! (Le Figaro) (3/5)

Commentaires recommandés

Surya Le 27 février 2017 à 07h29

Si certains avaient encore un doute que ce type n’est et ne sera qu’une marionnette… Au moins le théâtre de guignol c’est drôle.

  1. ricard'eau Le 27 février 2017 à 05h49
    Afficher/Masquer

    C’est saisissant!

    Il en parle de Macron d’une façon… Comme le maitre parlerait d’un éleve…


    • Surya Le 27 février 2017 à 07h29
      Afficher/Masquer

      Si certains avaient encore un doute que ce type n’est et ne sera qu’une marionnette… Au moins le théâtre de guignol c’est drôle.


      • condamy Le 27 février 2017 à 14h14
        Afficher/Masquer

        Incroyable mais vrai : une marionnette et son montreur,un ” montreur ” arrogant et satisfait bien dans la ligne de nos “élites” actuelles .


    • Eric83 Le 27 février 2017 à 09h22
      Afficher/Masquer

      Je n’ai pas du tout le sentiment qu’il s’agisse de la transmission du savoir du maître à son élève.

      Dans le cas présent, il s’agit de domination et d’un véritable endoctrinement puisque ce Mr Hermand et la femme de Macron lui dictent ce qu’il doit lire, ce qu’il doit croire, ce qu’il doit faire, qui il doit rencontrer…

      Cette interview de Mr Hermand est édifiante pour ceux qui douteraient encore que Macron est un pantin-produit marketing mis en tête de gondole.

      Cette interview donne peut-être une clé de lecture de multiples virages à 180°, du jour au lendemain, de Macron sur différents sujets. Il n’a aucune vision, aucune conviction et seule l’optimisation du clientélisme compte parce dans le but d’être élu.
      Ses promoteurs et généreux donateurs ont trouvé le pantin “parfait” – si jamais il était élu – pour leurs intérêts.


      • Eric83 Le 27 février 2017 à 09h41
        Afficher/Masquer

        Nous avons pu constater que les présidents Sarkozy et Hollande sont des atlantistes invétérés. Cependant, au vu des propos de Mr Hermand, je crains fort que Macron ne les surpasse largement dans la soumission de la France aux US et partant de là… de la défiance à l’égard de la Russie.


  2. Pierre Tavernier Le 27 février 2017 à 07h08
    Afficher/Masquer

    Pour en revenir à la voiture de M. Macron, j’avais appris en travaillant pour Gedas, la société informatique de VW, que les collaborateurs du groupe bénéficient d’une ristourne sur les véhicules neufs. Ils devaient les revendre au bout de 3 mois, avec une légère décote, mais grâce à la ristourne, cela leur faisait une voiture qui ne leur coutait rien, et l’acheteur bénéficiait d’une voiture quasi-neuve à un prix compétitif. Cela n’explique pas la date de 2005 pour un véhicule sorti en 2006, mais explique pourquoi on peut avoir un véhicule d’occasion à 40k€.


    • Mat Le 27 février 2017 à 14h41
      Afficher/Masquer

      Sauf que même neuf, le prix maximal de cette voiture est de 41400 €.

      Quand un collaborateur vend sa voiture avec quelques milliers de km, normalement le prix baisse de quelques % (sinon l’acheteur n’a aucun intérêt à acheter la voiture du collaborateur, autant acheter du vrai neuf).

      Acheter ce modèle pour 40k, même avec 3000km, c’est se faire arnaquer. (moins de 38000€ -> ok)


      • Pierre Tavernier Le 27 février 2017 à 22h02
        Afficher/Masquer

        Effectivement si le prix de la version toutes options est celui que vous indiquez, cela me surprend aussi. Bon, je tentais simplement de chercher une explication rationnelle à cette histoire de voiture. Les “loups” que nous a présentés OB dans les déclarations de patrimoines et les prêts dont a bénéficié M. Macron sont autrement plus conséquents et posent de vraies questions…


        • L'illustre inconnu Le 28 février 2017 à 11h54
          Afficher/Masquer

          Je ne connais personne qui achète au prix catalogue, y compris chez vévé…


  3. thecis Le 27 février 2017 à 07h55
    Afficher/Masquer

    Macron n’a pas de projet car c’est un lobbyiste. Faut pas chercher plus loin que les personnes à qui il tend une oreille. Bref, porte ouverte à la fin des privilèges, oui mais pour ceux qui en ont besoin.


  4. Georges Clounaud Le 27 février 2017 à 08h11
    Afficher/Masquer

    Le point de vue de Régis de Castelnau – qui, comme vous nous l’avez confié Olivier n’est pas toujours d’accord avec vous – partage visiblement le même point de vue sur le Messie Macron..

    http://www.vududroit.com/2017/02/macron-technique-dun-coup-detat/


  5. Julien Le 27 février 2017 à 08h12
    Afficher/Masquer

    Le début est quand même énorme…

    “On vous présente comme quelqu’un ayant fait fortune dans les supermarchés”.

    Réponse :

    “Ce sont des foutaises ! J’ai fait mes études, puis j’ai créé un supermarché, deux hypermarchés et des centres commerciaux”.

    Balaises les foutaises.


  6. Homère d'Allore Le 27 février 2017 à 08h32
    Afficher/Masquer

    Il serait intéressant de vérifier si l’une des sociétés d’investissement de M. Hermand avait des intérêts dans la FNAC.

    En effet, les zones “touristiques” définies pour l’ouverture des magasins le dimanche par la loi Macron correspondait à l’implantation des grandes FNAC.
    Bien sûr, le caractère touristique de la Place d’Italie ou de Bercy ne trompait personne…

    https://www.service-public.fr/professionnels-entreprises/actualites/A10025


  7. Yann Amar Le 27 février 2017 à 08h39
    Afficher/Masquer

    Ce que je retiens personnellement de cet article est que ce vieux monsieur qui a travaillé dans le secteur agricole et ensuite dans celui des supermarchés avait des relations à la Maison Blanche ! Bien évidemment, comme vous et moi …
    Ensuite, qu’il prête gentiment de l’argent à un jeune homme pour lui permettre d’acheter un appartement à Paris ! Ben tiens, comme vous et moi …
    Enfin, qu’il convoque les ministres à sa guise pour les rabibocher avec Macron ! Evidemment, comme vous et moi !
    Dis moi qui tu entes, je te dirai qui tu es !


    • LBSSO Le 27 février 2017 à 18h42
      Afficher/Masquer

      Bonsoir H d’A
      La communauté de pensée est beaucoup plus simple et directe. Ce chef d’entreprise a développé les centres commerciaux ,et aujourd’hui d’immenses complexes :
      http://www.hh-d.fr/histoire.html
      Maroc : http://www.maghress.com/fr/challenge/4072 « Le terrain a été acquis auprès de la CDG pour 400 millions de DH. Pour ce projet baptisé Al Mazar, Zouhair Bennani s’est allié, à travers sa filiale immobilière (Best Real Estate), qui détient 40 % des actions, avec FCEC (la branche immobilière du groupe de Moulay Hafid Elalamy) et la société française Henry Hermand Développement, qui se partagent les 60 % restants. »

      France : France : Grand’Place (Grenoble), Grand Var (Toulon), Grand Maine (Angers), Centre de Tourville la Rivière, Colombia (Rennes), Creil Saint Maximin, Centre de Sevran les Beaudottes

      Or les plus importants de ces complexes commerciaux sont favorables à l’ouverture du dimanche contrairement aux GMS essentiellement accès sur l’alimentaire.


      • LBSSO Le 27 février 2017 à 18h57
        Afficher/Masquer

        En naviguant dans le site du lien vous pourrez lire au sujet d’Eric Fottorino (que l’on voit beaucoup sur les TV en ce moment ,certainement en raison du tirage de son journal) qu’H Hermand est à l’origine du journal “Le 1”

        “Le 1″ est un hebdomadaire français lancé par Eric Fottorino en avril 2014. Ce journal, conçu avec Laurent Greilsamer, traite chaque semaine une grande question d’actualité à travers les regards d’écrivains, de chercheurs, de philosophes ou d’anthropologues, et aussi d’artistes, poètes, illustrateurs et d’experts. Journal sans publicité, Le 1 se présente sous une forme papier totalement inédite : une fois déplié, il dévoile une page de huit formats A4.”

        http://www.hh-d.fr/histoire.html

        (mes excuses pour le décalage dans le post)


  8. LBSSO Le 27 février 2017 à 08h50
    Afficher/Masquer

    -Un détail : la date de la constitution de l’association de financement de la présidentielle d’EM.
    17 Décembre 2016 soit en fin d’année: or le don limité à une association est limité à 7500 € PAR AN.
    Cela signifie donc qu’une personne fortunée peut faire un don de 7500€ en 2016 et un autre en 2017 ?

    -J ai donc fait des “recherches” et trouvé cet article: http://droitelectoral.blog.lemonde.fr/2017/02/17/17022017-comment-emmanuel-macron-finance-t-il-sa-campagne-electorale-du-glissement-de-la-democratie-des-partis-a-la-democratie-du-public-par-un-nouvel-auteur-julien-bonnivard/
    Extrait: “Par ailleurs, tout mouvement politique peut être désigné comme légataire d’une libéralité, cette dernière consiste à transmettre gratuitement un ou plusieurs biens d’un défunt, qui est faite de son vivant par testament et ne prend effet qu’à son décès. Le défunt parrain d’Emmanuel Macron et mécène de la deuxième gauche, Henry Hermand, aurait pu transmettre une intention testamentaire à ce jeune mouvement politique.” ?

    -Il semble qu’un don à un candidat (4600€) soit cumulable avec celle au parti (7500€) et sur 2 ans ?
    Extrait:” Ces généreuses intentions offertes au candidat et à son parti politique sont cumulables par une même personne physique”


  9. Arcousan09 Le 27 février 2017 à 09h10
    Afficher/Masquer

    Macron, une marionnette … oui … pourquoi pas …
    Moi, je suis de plus en plus persuadé que ce ne sont pas les politiques que nous avons élus ou que nous élirons qui gouverneront notre pays, comme tous les autres pays d’ailleurs.
    Ils ne sont que des faire valoir, éventuellement des fusibles car ceux qui gouvernent de fait sont inamovibles bien calés dans leurs postes ministériels, fonction publique et autres banques, CAC 40, fonds de pension, multinationales.
    Ce n’est pas Hollande qui a dirigé la France pas plus qu’Obama n’a dirigé les USA ils n’ont fait que ce qu’il ont été autorisés de faire … avec comme caisse de résonance des médias aux ordres qui bizarrement appartiennent et sont contrôlés par ces mêmes pouvoirs occultes …..


    • doudoutes Le 27 février 2017 à 21h17
      Afficher/Masquer

      occultes…

      Henri Guillemin, ce complotiste:
      https://www.youtube.com/watch?v=jxyGAs4dNQY

      ou comment Adolphe Thiers a convaincu les royalistes qu’une République ce serait tout bénèf pour eux.


      • Tassin Le 28 février 2017 à 14h42
        Afficher/Masquer

        Ce serait bien d’éviter les liens vers des chaines youtube d’extrême droite hein…


  10. anatole27 Le 27 février 2017 à 09h18
    Afficher/Masquer

    J’ai été un des premiers à soutenir financièrement Hollande dans la compétition

    Ah bon ? a quelle hauteur ? légalement ? une enquête des décodeurs peut être ??


  11. Silk Le 27 février 2017 à 09h45
    Afficher/Masquer

    Hallucinant : Hollande aurait tenté de gouverner avec des “gauchistes”.
    Nous avons donc un journal qui relait une “fake-news” ?
    À noter que ces personnes savent user des mots pour remplacer sociallibéral ou social-réformateur par progressiste : quel tour de passe-passe afin d’embuber les spectateurs.

    Quant à une gauche ringarde, on se demande si, si elle n’est pas ringarde c’est uniquement car pas assez à droite pour le monsieur.
    La réponse à la 1ère question est hilarante de contradiction : “j’ai pas fait fortune dans les super-marché mais j’ai ouvert un super-marché puis des hyper” (et donc il a fait fortune comment ?)


  12. Vjan Le 27 février 2017 à 12h20
    Afficher/Masquer

    Mon dernier commentaire a sauté, je le publie à nouveau.
    Désolée pour la personne qui avait eu un haut-le-corps à l’évocation du père Joseph 😉

    Nous disions donc,

    Petite question : à présent que le père Joseph a disparu, qui le remplace pour “recadrer” le jeune Emmanuel ?


  13. Gier 13 Le 27 février 2017 à 13h17
    Afficher/Masquer

    J’ai lu pas mal sur Macron. Et j’ai quasiment à chaque fois ce sentiment d’avoir à faire à une marionnette, un pantin manipulé par tant d’autres au grès de tant d’intérêts. Et qui fait ce qu’on lui dit de faire.
    On lui prête du charisme ? Il a le charisme d’une huître.
    Je pense que ce candidat créé de toute pièce par le système n’ira pas bien loin. Il ne suffit pas de clamer que l’on est un original hors système pour que les gens le croient.


  14. jp Le 27 février 2017 à 13h38
    Afficher/Masquer

    “Tout est parti d’un article du Canard enchaîné, repris et développé par un blog économique appelé «Les Crises». En cause, les incohérences supposées que révélerait la déclaration de patrimoine d’Emmanuel Macron.”

    http://www.lefigaro.fr/elections/presidentielles/2017/02/27/35003-20170227ARTFIG00142-l-argent-de-macron-un-incontournable-element-de-langage-de-ses-adversaires.php


    • Eric83 Le 27 février 2017 à 14h53
      Afficher/Masquer

      Merci pour le lien vers l’article du Figaro. Il me semble important de diffuser le paragraphe entier car il devrait faire réagir OB. En effet, tel que l’article est tourné à la fin, des lecteurs abusés pourraient associer le blog les Crises avec “une partie de l’extrême droite”.

      Tout est parti d’un article du Canard enchaîné, repris et développé par un blog économique appelé «Les Crises». En cause, les incohérences supposées que révélerait la déclaration de patrimoine d’Emmanuel Macron. Comme le détaille Le Monde, l’intéressé a cumulé environ 3,3 millions d’euros de revenus (avant impôts) entre 2009 et 2014 mais n’a déclaré «que» 1,2 million d’euros de patrimoine, et un endettement d’environ 1 million d’euros. Des données qui, en l’état, ne permettent pas de tirer une quelconque conclusion de fraude, mais qui permettent à une partie de l’extrême droite de cibler le candidat sur son train de vie supposé. C’est le cas de Florian Philippot, qui s’est demandé sur RMC/BFMTV s’il avait «flambé un SMIC par jour».


      • Eric83 Le 27 février 2017 à 20h49
        Afficher/Masquer

        Une nouvelle “charge” à l’encontre de OB – soi-disant blogueur controversé -, cette fois-ci de Ouest-France :

        “Florian Philippot s’est référé au blogueur controversé Olivier Berruyer, qui décortique sur son site Les-crises.fr les déclarations de patrimoine d’Emmanuel Macron et s’interroge sur la façon dont il a dépensé 1,8 million d’euros après impôts”.
        http://www.ouest-france.fr/elections/presidentielle/emmanuel-macron-attaque-sur-son-patrimoine-par-le-fn-et-la-droite-4825217

        Comme dans l’article du Figaro, une sournoise tournure est utilisée permettant d’associer dans la même phrase Florian Philippot et OB.


      • Eric83 Le 27 février 2017 à 21h00
        Afficher/Masquer

        Les journalistes devraient lire le millier de commentaires associés à l’article du Figaro. Ils se rendraient compte à quel point les personnes ne sont pas dupent, savent compter et demandent des explications sur l’écart entre ses revenus et son patrimoine, au candidat Macron.

        Sinon silence assourdissant des autres “grands” médias MSM sur le sujet et Macron ne semble pas disposé à répondre aux questions que se posent légitimement nombre de citoyens.


  15. PatateMystere Le 27 février 2017 à 14h47
    Afficher/Masquer

    La “gauche ringarde” et les “gauchistes”…
    A vrai dire, il serait peut être temps de re-séparer la gauche et les socialistes comme avant l’affaire Dreyfus. Rendre à la gauche républicaine son discours de droite mal assumé et aux socialistes les idées progressistes qui sont les leurs.


  16. Arkantz Le 27 février 2017 à 15h12
    Afficher/Masquer

    Avec Bayrou, c’est l’alliance de la carpe et du lapin. Le premier est le troisième homme, toujours à la traine, quant à notre Rastignac, il draine large pour ramasser les miettes.


  17. apero Le 27 février 2017 à 16h11
    Afficher/Masquer

    L’itw complète de Hermand n’est accessible qu’aux abonnés figaro premium (http://www.lefigaro.fr/politique/2016/09/18/01002-20160918ARTFIG00124-henry-hermandmon-soutien-a-macron-ne-doit-pas-faire-plaisir-a-hollande.php).

    Vous avez leur accord pour la reproduire publiquement sur votre site?


  18. Enfait Le 27 février 2017 à 16h13
    Afficher/Masquer

    incroyable quand meme le mec va claquer dans quelques mois et le seul interet de sa vie c’est de foutre un pantin à la tête de l’Etat. Il pouvait pas trouver d’occupation plus noble pour la fin de ses jours ?


  19. fanfan Le 27 février 2017 à 16h17
    Afficher/Masquer

    Vidéo de Loïc Chaigneau – Vivez Pleinement La Pauvreté avec Macron ! (santé, education etc.) :
    https://www.youtube.com/watch?v=PASlyGgNXMs


  20. Denis F Le 27 février 2017 à 16h57
    Afficher/Masquer

    Ce vieux charognard est exactement le genre de furoncle qu’il faut crever.


  21. semaphorum Le 27 février 2017 à 18h43
    Afficher/Masquer

    Qui peut encore douter de l’influence de Rocard dans l’introduction du libéralisme dans la doctrine du P”S”… ai lu récemment qu’il fut l’instigateur de la traduction des ouvrages de Hayek en français, si quelqu’un peut confirmer?… on sent bien comment ses idées ont perfusé en trente cinq dans ce parti.


  22. georges glise Le 27 février 2017 à 20h25
    Afficher/Masquer

    un mentor menteur, comme presque toute la deuxième gauche qui depuis longtemps a viré libérale. ya que l’ancien trotskyste camba-délices pour ne pas s’en être aperçu, peut-être parce que trotskyste rime avec kyste, et que camba est enkysté dans sa tour solférinienne!


  23. François Lacoste Le 28 février 2017 à 09h16
    Afficher/Masquer

    Durant les années 80, le fils de Mitterrand fût affublé par le Le Canard enchaîné du surnom de Papamadit (alors qu’il est conseiller pour les Affaires africaines du gouvernement…).

    Pour ce qui concerne Monsieur Emmanuel Macron le Canard enchaîné le surnommera t-il Mamanadit?


  24. Krystyna Hawrot Le 01 mars 2017 à 11h41
    Afficher/Masquer

    Merci pour cet article! On voit bien comment on fabrique nos présidents! Et que le marionnettiste en chef se trouve de l’autre côté de l’Atlantique! Vraiment, la France n’est plus qu’un satellite…


Charte de modérations des commentaires