Les Crises Les Crises
23.octobre.201823.10.2018 // Les Crises

Suspicions sur les patrimoines des candidats ? Retour sur le cas Macron

Merci 1348
J'envoie

L’actualité traitant du “journalisme d’investigation”, nous revenons sur le sujet du Patrimoine d’Emmanuel Macron, que nous avons analysé durant la présidentielle, dans cette série de billets. Celui-ci en est la synthèse des principaux points.

Comme en ce moment les questions de patrimoine des candidats à la présidentielle semblent occuper l’actualité, je vous propose aujourd’hui un retour rapide, résumé, de notre série de l’année dernière sur le patrimoine de M. Macron. En effet, au-delà du fait que ce résumé nous a été beaucoup demandé, nous sommes les premiers à réclamer une totale exemplarité des candidats et un travail neutre, indépendant et ÉQUITABLE de la justice.

Espérons alors que l’investigation menée contre M. Mélenchon permettra davantage d’éclaircissements que le travail qui a été mené sur le patrimoine de notre Président, à ce jour encore enrobé de bien des mystères.

I. Rappels du contexte

Le 1er juin 2016, le Canard Enchaîné faisait les révélations suivantes sur le patrimoine d’Emmanuel Macron (source) :

Très étonnés par le refus de M. Macron de répondre, le 3 juin 2016, nous rédigions ce billet qui analysait ledit patrimoine en détaillant sa déclaration de Patrimoine. Le 24 février 2017, nous développions en détail dans ce billet une vingtaine de questions qui surgissaient à la lecture des déclarations de patrimoine de M. Macron. Aucune n’a reçu de réponse de l’équipe de campagne.

Rappelons que, n’étant pas des militants, nous avons analysé le patrimoine de tous les candidats à la Présidentielle.

hatvp

Une chance que Philippe Poutou ait eu ses signatures, sinon Macron aurait été le candidat plus pauvre…

Cependant, d’après ce que nous avons pu étudier, seul celui de Macron entraînait des interrogations aussi importantes. Pensez donc :

  1. M. Macron a acheté à crédit en 2007 un appartement parisien pour 960 000 € (prix d’achat + travaux ) ; il l’a revendu en 2016 pour 980 000 €. Or, les prix ont augmenté de 33 % dans son quartier dans l’intervalle ;
  2. Il a gagné près de 2 millions d’euros nets d’impôts en 2010-2012 ;
  3. Mais M. Macron affiche un patrimoine net négatif (ou très légèrement positif dans le meilleur des cas) durant la période 2014-2017. Au total, 2 millions d’euros semblent donc être sortis de son patrimoine en 2 à 3 ans.

Rappelons aussi que nous n’avons pas porté la moindre accusation – nous avons simplement posé publiquement des questions au candidat. Nous l’avons précisé dès le premier billet : “il ne s’agit pas de remettre en question l’honnêteté de M. Macron”, ça n’est pas là notre objectif. En effet, toutes les sommes sont passées sur ses comptes bancaires, donc il ne doit certainement rien y avoir d’illégal au niveau fiscal, d’autant que ses comptes ont par la suite été analysés.

En revanche, il semble à l’évidence ne vraiment pas vouloir s’expliquer sur la façon dont cette somme astronomique a été dilapidée – et ce sujet semble avoir traumatisé les macronistes…

On voit cependant mal en quoi ce sujet patrimonial a été le pire de la campagne pour Macron…

Comme ils nous harcèlent depuis lors, nous avons décidé de refaire un point sur ce sujet – tous les avis et informations complémentaires étant les bienvenues…

II. Les points problématiques du patrimoine de M. Macron

Nous simplifions notre étude, et rappellerons simplement les principales questions soulevées, qui n’ont obtenu aucune réponse à ce jour.

2-1 Les revenus de M. Macron

Voici les plantureux revenus de M. Macron chez Rothschild :

macron

Ainsi, M. Macron a gagné environ 2,8 millions d’euros dans sa banque (cf. JDD 19/02/17) :

macron

Notez le lissage annuel que se permet le journal pour atténuer, et masquer le fait qu’il a gagné 1,4 million d’euros en 2011 puis 1 million d’euros en 2012 – attention, seulement du 1er janvier 2012 au 15 mai 2012, jour de sa nomination à l’Élysée.

Question n°1 : M. Macron, pourquoi, surendetté comme vous l’étiez, et vu votre train de vie, avez-vous quitté un emploi à 1,5 million d’euros par an pour aller gagner “une misère” à l’Élysée ?

Plus largement, il a gagné près de 3,4 millions d’euros bruts entre 2009 et 2016 (en rouge les gains chez Rothschild, en bleu hors Rothschild) !

macron

Ceci représente environ 1 800 000 euros nets après impôts sur la période de 8 ans ici présentée.

2-2 L’achat et la vente de l’appartement parisien

Dans sa déclaration d’octobre 2014, M. Macron déclare ceci :

macron

Il a acheté un appartement de 83 m² en juin 2007, payé 890 000 €, dans lequel il a réalisé 70 000 € de travaux – soit une dépense totale de 960 000 €.

En octobre 2014, il évalue la valeur de l’appartement à 935 000 €.

Le 12 février 2017, on apprend dans le JDD qu’il a apparemment revendu l’appartement en 2016 pour 980 000 € :

macron

Ah, c’était 890 ou 950 ? Avec 60 000 ou 70 000 € de travaux alors ?

Notez que l’Express annonçait un prix de vente de 950 000 € quelques mois avant (source) !

M. Macron est donc un des rares Parisiens à n’avoir pas fait de plus-value sur un bel appartement parisien entre 2007 et 2016 (en comptant, comme il se doit, les travaux)… Le Canard rappelle bien que “les prix ont augmenté de 33 %” dans son quartier…

macron

Un bien bel investissement – auquel il convient de rajouter les intérêts d’emprunt…

A-t-il acheté trop cher, revendu pas assez cher, ou un peu des deux ? Il semble manquer en tout cas au moins 200 000 euros de plus-value qu’une gestion patrimoniale de qualité aurait pu apporter.

Notons qu’il a répondu au Canard Enchaîné du 01/06/2016 : J’ai acheté cher” :

macron

Oui, 200 000 euros trop cher apparemment – trois fois rien. Une rapide estimation laisse à penser en effet que le prix de vente en 2016 était plutôt en phase avec le marché (source) – ce serait donc bien le prix d’achat qui posait vraiment problème.

Question n°2 : M. Macron, comment se fait-il que vous n’ayez guère réalisé de plus-value sur votre appartement parisien, alors que les prix ont augmenté d’un tiers en 9 ans, et que vous y avez réalisé de gros travaux ?

Il serait très intéressant d’enquêter sur l’identité du vendeur (et de l’acheteur), qui s’est, lui, enrichi de cette somme, afin de s’assurer de la normalité de la situation. En tout cas, il fait vraiment bon de faire affaire avec Emmanuel Macron !

Question n°3 : M. Macron, vous ou l’un de vos proches connaissait-il votre vendeur immobilier en 2007 ? Avez-vous eu à traiter d’autres affaires avec le vendeur de 2007 durant votre passage à l’Élysée ou à Bercy ? Idem pour l’acheteur de 2016.

Pour finir, petite incise – amusante – , sur la vente de l’appartement. En octobre 2015, la presse indique que M. Macron a mis son appartement de 83 m² du XVe arrondissement en vente, pour “acheter plus petit” (Source) :

macron

Il semble bien en effet que M. Macron n’ait aucune détestation pour les riches… Quant à “préserver le même train de vie”, comment dire… ?

Ce n’est quand même pas commun de revendre son appartement pour acheter plus petit à moins de 40 ans…

macron

Oh, oui, qui pourrait penser à la “folie des grandeurs” : il quitte un 83 m² pour acheter “plus petit”… (Source)

En septembre 2016, on apprend (Source) :

macron

Finalement, c’est vrai qu’on est plus à l’aise dans 150 m² “plus petits” que 83 m²

Et bon, c’est vrai que 200 € par mois, c’est beaucoup pour les petites gens comme vous à 5 500 € de …

Bref :

2-3 Le financement de l’achat de l’appartement parisien

En 2007, M. Macron à 30 ans, est jeune marié, et décide d’acheter un appartement – avec, apparemment, une faible quote-part de son épouse, qui gagne peu. Il gagne alors à l’Inspection des Finances environ 40 000 € par an (Source : AFP) :

Il achète donc plus d’un million d’euros (avec les droits de mutation) un appartement, alors qu’il gagne 40 000 € par an. Au taux de l’époque de 4,5 %, les 900 000 € empruntés (350 000 + 550 000) génèrent une charge d’intérêt théorique supérieure à 100 % de ses revenus – avant même de commencer à amortir le capital…

On note aussi que le JDD parle le 19/02/17 de 950 000 € de dettes + 50 000 € de prêt familial…

macron

Cet achat est donc hors de proportion avec les moyens financiers du couple Macron.

Question n°4 : M. Macron, qu’est-ce qui vous a fait penser que cet investissement était dans vos moyens ? Et que vous pourriez rembourser vos emprunts en cas de chute des cours immobiliers ?

En 2012, alors qu’il gagne de grosses sommes chez Rothschild, il restructure son endettement : il emprunte 600 000 euros à sa banque (soit 250 000 € de plus que le montant initial, et donc + 270 000 € après les amortissements passés), et rembourse son ami le financier Henry Hermand de 350 000 €. Il ne s’est donc désendetté que de 80 000 euros.

macron

Question n°5 : M. Macron, pourquoi ne pas avoir en priorité remboursé vos lourdes dettes avec l’argent de Rothschild ?

Comme on le voit, non seulement, il ne se désendette que faiblement, mais en 2011, il s’endette de 350 000 € de plus pour effectuer des travaux dans sa résidence principale.

Question n°6 : M. Macron, pourquoi avoir emprunté cet argent, et non pas utilisé vos plantureux gains chez Rothschild ?

Enfin, on note qu’en 2007 M. Hermand a prêté 550 000 € à rembourser in fine en 10 ans, à quelqu’un qui gagnait 40 000 € par an. Et qu’il a accepté de repousser la dernière échéance de 100 000 € de 5 ans – alors qu’il avait gagné une fortune.

Question n°7 : M. Macron, comment M. Hermand et vous saviez-vous que vous iriez gagner des fortunes 4 ans plus tard chez Rothschild – seule façon de rembourser vos dettes ? Pourquoi M. Hermand ne vous a-t-il pas demandé le remboursement intégral de son prêt de 550 k€ quand il a vu que vous aviez gagné près de 3 millions d’euros ? Et comment avez-vous convaincu le banquier de suivre et de vous prêter 350 000 € au vu de votre situation financière déplorable ?

Même le JDD a bien vu le problème… (12/02/17) :

macron

Il est vrai que Henry Hermand était la 288e fortune française…

macron

…avec 220 millions d’euros. On apprend aussi dans l’article à propos de M. Hermand (92 ans) que c’était même carrément son témoin de mariage en 2007.

Question n°8 : M. Macron, durant votre période à l’Élysée puis au gouvernement, avez-vous eu à traiter de sujets touchant de près ou de loin à une des très nombreuses activités de M. Hermand ? Pourquoi avoir refusé de révéler son nom au Canard enchaîné en mai 2016 ? Ne trouvez-vous pas gênant qu’un Ministre de l’Économie doive autant d’argent à un multimillionnaire – tout respectable qu’il fût ?

2-4 Les travaux

On a vu que M. Macron, malgré ses plantureux revenus de 2011 chez Rothschild, emprunte au Crédit Mutuel le 23/11/2011 “350 000 € pour des travaux dans la résidence secondaire” – qui appartient à son épouse.

La maison secondaire des Macron

Mais en fait, ses proches indiquent dans la presse qu’il aurait fait non pas 350 000 € mais 500 000 € de travaux – ce qui semble un montant surréaliste pour une maison relativement modeste et qui n’était pas en ruine.

C’est incroyable qu’aucun journaliste n’ait tiqué – il aurait du dire qu’il avait faire 2 millions d’euros de travaux, avec un petit parking Vinci de 80 places en sous-sol… 🙂

On apprend ici ceci :

Ça fait quand même cher la lampe…

… ou la cuisine équipée (Source)

Question n°9 : M. Macron, à quoi correspondent ces gigantesques travaux ? N’est-ce pas un peu excessif, surtout quand on a apparemment déjà du mal à se désendetter ? Est-ce parce que, là encore, vous avez “acheté cher” à vos artisans ? (Voir les informations ici et ) Avez-vous réalisé une donation officielle à votre épouse – puisque vous ne déclarez aucune créance sur elle dans votre déclaration de patrimoine ?

 

Autre point – plus intéressant encore, et illustratif des méthodes de réponse. On apprend dans le JDD du 13 mars 2017, qui tente d’éteindre l’incendie (sic. “la fausse affaire” !) ceci :

Bien entendu, ce chiffre semble fantaisiste, et ne correspond pas aux 70 000 € indiqués dans la déclaration de 2014. Il est peu probable que 180 000 euros aient été faits en 2015-2016, juste avant la revente de l’appartement – et n’aient accordé aucune valeur supplémentaire à l’appartement lors de sa revente…

Question n°10 : M. Macron, quel est le montant total des travaux que vous avez réalisés dans votre appartement parisien ? Si c’est moins de 75 000 €, pourquoi avoir déclaré au JDD qu’il s’agissait de 250 000 € ? Pourquoi aucun droit de réponse n’a-t-il été publié sur cette question sensible, afin de lutter contre cette fausse information durant la campagne électorale ?

2-5 Le patrimoine net de M. Macron : “Rétablir la vérité”

Voici ce que donne l’analyse de son patrimoine net (actif – dettes) :

On voit que le patrimoine net de M. Macron a flirté avec la valeur nulle pendant une longue période – jusqu’au succès des ventes de son livre (275 k€ de revenus).

C’est encore plus flagrant quand on regarde seulement 2011-2013, années de l’explosion des revenus chez Rothschild :

macron

Par prudence, au vu des hypothèses prises, on indique seulement “proche de 0” pour son patrimoine

Cela représente donc environ 1 250 € consommés par jour, soit plus d’un SMIC consommé par jour pendant 2 à trois ans.

Et on parle bien ici de consommation, pas de simples dépenses : le patrimoine doit baisser.

Ce n’est pas si dur de dépenser 1 SMIC par jour : par exemple, il “suffit” d’acheter une voiture à 30 000 € par mois – ou un yacht ou des tonnes de bijoux à sa femme… Mais dans ces cas, si l’argent est bien dépensé, il n’est PAS consommé. En début de mois, il y avait 30 000 € sur un compte en banque, à la fin, ils n’y sont plus, mais on a dans son patrimoine une voiture à 30 000 € : le patrimoine n’a pas baissé.

Dans le cas de M. Macron, il faut vraiment le “perdre”, bref le “claquer” : manger du caviar tous les jours, acheter et jeter un costume tous les jours, tout donner aux bonnes œuvres, perdre au poker… Bref, il a flambé :

macron

Et on voit que c’est la bonne piste, son porte-parole ayant indiqué ceci cette semaine :

macron

Il serait intéressant d’en savoir plus ce “train de vie”…

Train de vie, qui, en plus d’être franchement hallucinant (c’est normal pour un prince saoudien qui parcourt le monde, mais là on parle d’un banquier d’affaires et d’un secrétaire général adjoint de la présidence de la République, activités peu connues pour leur temps libre), a la singulière particularité (contrairement à un prince saoudien) de le conduire à un patrimoine négatif – bref, techniquement, M. Macron était “ruiné” mi-2016 ! (au sens “avoir plus de dettes que d’argent”)

C’est d’ailleurs indiqué dans la presse, mais pas clairement :

macron

Le JDD a d’ailleurs fini par le reconnaitre tel quel :

Dépenser un SMIC par jour, “c’est assez simple”… Sauf qu’on est plutôt à 1,8 million d’euros, que les 500 000 euros de travaux ont été financés avec 350 000 € d’emprunt, ça n’explique que 150 000 € euros, et que les 250 000 € semblent imaginaires (et il n’est pas dit que les 70 k€ de travaux déclarés ne l’ont pas été en 2007). Bref, reste 1,5 million d’euros qui s’est mystérieusement évaporé…

Question n°11 : M. Macron, pourriez-vous confirmer les ordres de grandeur de cette étude ? (ou nous indiquer les corrections à y apporter) Avez-vous donc bien eu un patrimoine nul après avoir gagné environ 1,8 million d’euros après impôts ? Comment consomme-t-on autant d’argent aussi vite ? Quand avez-vous trouvé le temps de tant dépenser ?

C’est étrange, M. Macron n’a apparemment pas bien compris que Minc lui conseillait ensuite de garder l’argent…

2-6 La confirmation par l’ISF

M. Macron a fini par répondre ceci sur Facebook à propos de son ISF (nous avons consacré ce billet à ce point) :

isf-macron

Au final c’est assez simple à résumer. Le couple possède des placements financiers, des dettes et 2 appartements ; le premier est l’appartement parisien (qui bénéficie de 30 % d’abattement pour sa valeur, car c’est la résidence principale) et la maison du Touquet. Celle-ci a été évaluée 1 200 k€ par un expert mandaté par Macron, et 1 453 k€ par le fisc ; dans le premier cas le couple n’atteignait pas le seuil de l’ISF, dans le second cas il le dépassait. Le seuil était de 1 300 k€.

Dès lors, l’appartement de M. Macron ayant une valeur nette quasi nulle en raison des prêts et des intérêts restant à verser, il a une “valeur ISF” de -300 k€ (abattement). Le couple paiera l’ISF si la valeur de la maison du Touquet, moins le prêt travaux plus les placements dépasse 1 600 k€. Comme en 2012, ils estiment leur maison à 1 200 k€, et que le crédit restant est d’environ 300 k€, cela signifie qu’en 2012, le couple a déclaré ne pas avoir plus de 700 k€ de placements. Mais on peut être plus précis :

isf-macron

Comme on a les montants de l’ISF, on a donc facilement le montant de l’actif net (=actif – passif, c’est-à-dire avoirs-dettes) du couple (calculette) :

isf-macron

isf-macron

On sait que l’actif au 1/1/2013 est de 1 543 k€ avec une maison évaluée 1 453 k€, donc 1 153 k€ en valeur nette – soit 390 k€ pour tout le reste. L’appartement valant toujours -300 k€ en ISF, on a ici des placements financiers du couple de l’ordre de 700 k€.

On sait que l’actif au 1/1/2014 est de 1 354 k€ avec une maison évaluée 1 453 k€, donc 1 153 k€ en valeur nette – soit 200 k€ pour tout le reste. L’appartement valant toujours -300 k€ en ISF, on a ici des placements financiers du couple de l’ordre de 500 k€.

Et ce alors que M. Macron a perçu net d’impôt 800 € k€ au titre de 2011 et 600 k€ au titre de 2012, soit 1 400 k€. En enlevant les 150 k€ de travaux, on voit donc que 600 ou 800 k€ semblent s’évanouir en une année – soit près de 2 000 € par jour…

2-6 Même la voiture…

M. Macron indique avoir en 2014 une voiture “achetée d’occasion” à 28 ans, en 2005, 40 000 € :

Il se trouve que 40 000 € correspondent à son niveau de salaire annuel de l’époque comme on l’a vu (source : JDD 12/02/17).

Dommage, c’était une jolie “Voiture du peuple” (Volks-wagen) de “gauche” (sources ici et ) :

macron

Là ou M. Macron est fort c’est qu’il arrive à acheter d’occasion 40 000 € en 2005 une voiture qui a commencé à être commercialisée mi-2006 (source : Wikipedia, LaCentrale), à des prix allant de 24 860 à 41 410 euros…

macron

macron

Prix maximum neuve catalogue mi-2006 (hors options, certes…) : 36 000 € (source : Catalogue Constructeur Volkswagen 08/2006)

macron

Question n°12 : M. Macron, vous avez acheté d’occasion une voiture au prix de votre salaire annuel. Pouvez-vous préciser sa date de commercialisation et la date de votre achat ? Est-ce vous qui l’avez payé ? Si oui, comment ? Sinon, est-ce un cadeau ? De qui ? Une telle dépense somptuaire vous semble-t-elle normale ? Là encore, saviez-vous à 28 ans que vous seriez millionnaire 7 ans plus tard ?

 

Avec le regain d’intérêt ces derniers jours pour la transparence dans les comptes de campagne, espérons que la lumière sera enfin faite sur ces étrangetés patrimoniales….

Commentaire recommandé

Caliban // 23.10.2018 à 08h14

Au delà des explications lacunaires sur l’évolution du patrimoine de M. Macron, certainement le plus suspect de tous les candidats, il est important de rappeler que le traitement judiciaire des irrégularités constatées à l’issue de la campagne présidentielle est totalement inique.

Alors que pour M. Macron des irrégularités ont été pointées du doigt par la commission de campagne (dont des ristournes à Lyon), aucune n’a été relevée pour M. Mélenchon.

C’est pourtant au domicile de ce dernier et chez différents acteurs de sa campagne qu’ont été menées des perquisitions, sur la simple base de deux dénonciations émanant d’adversaires politiques (dont l’un s’est dédit de son propre chef). C’est important de rappeler que les accusations reposent sur des mots et non des faits, cela permet de pointer la fragilité de l’enquête qui contrairement à celle menée contre M. Fillon :
• ne repose sur rien de tangible (emplois fictifs familiaux, costumes, …)
• ne met pas en cause un quelconque enrichissement personnel du candidat (*)

Questions à propos de cette inégalité de traitement :
• [judiciaire] ces perquisitions ont été menées pour deux objets différents, la campagne présidentielle et les assistants parlementaires européens. Se trouve-t-on avec 1 même juge pour mener les deux enquêtes préliminaires ?
• [politique] ces perquisitions interviennent le jour de la formation du nouveau gouvernement. Coïncidence ?
• [médiatique] les journalistes ont interrogé les perquisitionnés sur l’effet déplorable (ou supposé tel) des images diffusées sur les réseaux sociaux, tout en les repassant en boucle en choisissant les extraits les plus spectaculaires. Ne serait-il pas temps de faire le procès de cette presse commerciale et partisane, notamment lorsque – à l’instar de France Info – elle est un Service public ?

Point de vue du principal intéressé : https://melenchon.fr/2018/10/21/une-persecution-mediatico-politique-detat/


(*) certains médias explorent la piste d’un enrichissement personnel de Mélenchon via sa directrice de campagne. On vire dans le scabreux … et c’est de la part de la fine fleur du journalisme (ou qui se veut telle), Médiapart.

81 réactions et commentaires

  • christian gedeon // 23.10.2018 à 07h24

    Attention danger.On peut être fondé à demander des explications sur l’origine des revenus. C’est normal. Mais sur leur utilisation et la gestion du patrimoine justifié,non.Certainement pas. A moins d’une utilisation frauduleuse ou de soupçons vraiment étayés d’existence de revenus occultes. Dont il faut apporter la preuve,n’est ce pas?

      +3

    Alerter
    • Caliban // 23.10.2018 à 08h59

      La publication du patrimoine des candidats n’a qu’un seul but : pouvoir à l’issue de la mandature évaluer s’il y a eu enrichissement personnel. Même si cela peut être tentant, il ne s’agit pas de faire un classement entre les différents patrimoines (savoir qui est le plus riche).

      Et si vous relisez attentivement cet article, il ne s’agit pas concernant Macron de revenus occultes mais
      • de dépenses inexpliquées (qui peuvent alimenter des soupçons allant du compte off-shore jusqu’au flambeur de casino)
      • de réseaux personnels permettant à un jeune énarque de se sur-endetter (avec la question d’une éventuelle contre-partie)
      • d’inégalité de traitement médiatique (on a passé trop facilement l’éponge, voire la brosse à cirage, sur les incohérences de la déclaration de Macron)

        +44

      Alerter
      • christian gedeon // 23.10.2018 à 10h52

        Il n’en demeure pas moins vrai que l’article se demande où est passé le pognon Rothschild de Macron…et çà,c’est juste inadmissible dans le principe. Macron,ou moi,ou vous ou n’importe qui d’autre peut faire ce qu’il veut de son pognon,y compris le dilapider ou mal l’investir ou le donner au secours populaire ou catholique…il est inadmissible de poser la question de l’utilisation de l’argent. On peut et doit poser la question de sa provenance.

          +3

        Alerter
        • Les-crises // 23.10.2018 à 11h36

          “Macron,ou moi,ou vous ou n’importe qui d’autre peut faire ce qu’il veut de son pognon, […] il est inadmissible de poser la question de l’utilisation de l’argent”.

          Il est plus qu’admissible de poser la question. Déjà, c’est la la loi qui a imposé (faiblement) la transparence des patrimoines des élus, pour que les citoyens fassent ce travail.

          Secundo, vous moi ou n’importe qui fait ce qu’il veut de son argent. Pas un candidat à la présidentielle – ou plutôt, il peut faire ce qu’il veut, mais il doit un minimum de transparence.

          Il est bien évident que le type qui prétend gérer le pays a quelques comptes à rendre sur la façon dont il a géré son propre patrimoine. C’est comme vouloir savoir comment votre nounou traite ses propres enfants.. On parle ici d’un millionnaire qui s’est apparemment sciemment ruiné en 3 ans.

          Après, si vous voulez un respect absolu de votre vie privée, de la façon dont vous dépensez votre argent (ou comment vous vous ruinez) et avec qui vous couchez, eh bien, surtout, ne candidatez pas à la fonction de Président de la République…

            +59

          Alerter
          • christian gedeon // 24.10.2018 à 10h21

            45 à 2… bravo les Crises…un score de Nouvelle Zélande /France. Mais je maintiens,à moins que l’origine de l’argent soit contestable,tout comme son traitement fiscal,on peut en faire ce qu’on veut. Têtu,hein. Il n’est pas besoin d’espérer pour entreprendre,ni de réussir pour persévérer… à moins d’établir une utilisation illégale de l’argent gagné,peu importe son utilisation. Et j’y suis,j’y reste!

              +2

            Alerter
            • Les-crises // 24.10.2018 à 15h01

              et vous avez bien raison de défendre votre point de vue – merci d’enrichir le débat sur ce site depuis tant d’années Christian 🙂

                +7

              Alerter
        • Tepavac // 23.10.2018 à 13h14

          Vous êtes marrant Gedeon, primo c’est la cour des comptes qui a épingler les incohérences de la Déclaration fiscale du flagorneur , le billet ne fait que mettre en parallèle la différence de traitement judiciaire entre un dossier ou les preuves sont acquises et sans suite, et un autre dossier ou il n’y a aucun fait d’un quelconque délit et ou pourtant le 2eme régiment d’infanterie prend possession des biens privés d’un opposants politique.
          Il est démontré ici, un déni de justice flagrant et de l’utilisation d’une procédure de répression au seul bénéfice du pouvoir en place.
          Je ne sais sur quels critères vous elisez un candidat , mais il semble que celui de l’honnêteté et de la gestion de patrimoine national vous échappe.

          N’êtes vous pas intéressé par la situation économique de notre pays?
          Êtes vous idéologiquement encarté au point de ne pas voir les fraudes et les mensonges?
          N’aimez vous pas la France?

            +17

          Alerter
        • Chris // 23.10.2018 à 13h14

          A propos de ses revenus de l’époque Rothschild, faut croire que la braderie d’Alstom lui a rapporté un “pognon fou”.
          Mon opinion est faite depuis longtemps : Macron présente le profil type du Yuppie (acronyme de Young Urban Professional), terme anglophone définissant les jeunes cadres et ingénieurs de haut niveau, évoluant dans les milieux de la haute finance et habitant le cœur de grandes métropoles (définition wikipedia).
          J’en connais personnellement quelques-uns (fils et filles de connaissances et amis).
          Ils ont voté massivement pour leur alter égo, s’identifiant pleinement à l’artefact générationnel du système promu par l’Union Européenne : libre-échange (main-d’oeuvre, produits et capitaux), LGTB, Mariage pour Tous/pacsage, migrants… chez les autres/voisins, sans frontière ni limites, ardent défenseur de la monnaie unique si pratique pour se déplacer en Europe (sans se soucier de ses effets destructeurs), des individualistes dont le seul repère est argent et plaisirs associés.
          Pour le coup, c’est “youpie”, j’en profite aussi longtemps que ça dure : des ados. éternels qui se goinfrent des bienfaits de “ce” monde. Si Dieu n’y pourvoit plus, la technique, elle, pourvoit à tout : c’est bien connu !
          Bref, une espèce qui me fait penser aux étourneaux sansonnets, terreur des campagnes quand leurs escadrilles s’abattent sur les champs.

            +27

          Alerter
          • Bouddha Vert // 24.10.2018 à 01h14

            Merci pour votre tableau, hormis le traitement que vous accordez aux étourneaux:

            Ils sont merveilleux pour disperser graines, phosphore, azote et tous les autres bienfaits de leur présence…
            Pour les “youpie”, parlons d’une espèce à qui il arrive de mal éduquer ses enfants, une espèce anthropo-culturelle, un genre homofinancius.

              +1

            Alerter
        • Bardamu // 23.10.2018 à 13h31

          Petite anecdote personnelle.
          Ayant eu un accident j’ai du changer de voiture. Je l’ai payée avec un chèque de banque de ma banque (pas une grosse somme, 4000€).
          Et bien j’ai eu droit à un coup de fil de ma banque me demandant ce que j’avais acheté avec ce chèque et quelle était la marque du véhicule. Surpris et sur la route au moment de l’appel, j’ai répondu comme un c… Mais j’ai fait la remarque plus tard à mon “conseiller”. C’est la loi (tracfin). J’aurais pu ne pas répondre et il aurait pu alors fermer mon compte d’autorité…

            +19

          Alerter
        • jp // 23.10.2018 à 13h58

          “il est inadmissible de poser la question de l’utilisation de l’argent”
          On voit bien que vous n’êtes pas très pauvre. Si vous n’avez que des allocs type RSA ou AAH ou autre, et que vous montrez des signes de richesse, vous êtes vite accusé de fraude ou de recevoir des dons qui sont déductibles su RSA. Ou, au pire, d’être un dealer.

            +19

          Alerter
        • Sam // 23.10.2018 à 14h19

          « Il est inadmissible de poser la question de l’utilisation de l’argent. »

          A l’heure où 82% des richesses produites sont englouties par les 1 %, il serait grand temps de poser la question de son utilisation ainsi que de sa répartition.

          https://www.latribune.fr/economie/les-1-les-plus-fortunes-ont-accapare-82-des-richesses-creees-l-an-dernier-765516.html
          https://www.lemonde.fr/economie/article/2015/01/19/les-1-les-plus-riches-possederont-bientot-la-moitie-de-la-richesse-mondiale_4558585_3234.html

          Surtout quand on voit ce qu’ils en font, je dirais même qu’il y a urgence…

          Et réjouissez vous Gédéon, vous ne faites pas parti du 1%, ça ne devrait pas trop vous concerner.

            +13

          Alerter
          • christiangedeon // 23.10.2018 à 17h00

            sur la répartition,je suis d’accord. Des questions plus qu’évidentes doivent être posées. Sur l’utilisation ( à condition qu’elle ne viole pas la loi),je ne comprends pas.Vraiment pas. Il y a là une démarche qui me dépasse. C’est son fric…il en fait ce qu’il veut,non?

              +2

            Alerter
            • tepavac // 23.10.2018 à 20h44

              Votre sincérité vous honore sur cette question légitime pour tout un chacun, vous avez raison sur le principe.

              Pourtant, jugez en, voilà une personne qui se présente comme le garant de nos institutions et des intérêts de la nation, iriez-vous confier vos biens à une personne dont à l’évidence, est peu scrupuleuse de ses propres deniers ?

              Ceci mérite une réflexion et un débat contradictoire, c’est ce que nous faisons car cette question nous concerne tous au premier plan.
              De même, si la commission des comptes de campagne électorale, n’avait pas soulevé ces irrégularités, nous ne serions pas en train d’en discuter.
              cordialement

                +11

              Alerter
            • Kiwixar // 24.10.2018 à 02h41

              “C’est son fric…il en fait ce qu’il veut,non?”

              Il y a des utilisations légales de son argent et d’autres illégales :
              – acheter des produits interdits (drogue)
              – le transférer sur un compte à l’étranger qui n’est pas déclaré au fisc
              – l’utiliser pour corrompre un élu, un magistrat

              Chez n’importe quel quidam, claquer un smic par jour et se retrouver avec un patrimoine négatif a pour conséquence obligatoire une enquête du fisc avec beaucoup de questions, et la réponse “je fais ce que je veux avec mon argent” n’est pas acceptable (fraude > redressement > prison).

              Et un élu, a fortiori président, doit être scruté avec beaucoup plus d’attention que le quidam moyen, car des actions illégales l’exposent au chantage de puissances étrangères.

                +16

              Alerter
            • Dimitri // 24.10.2018 à 07h44

              “C’est son fric…il en fait ce qu’il veut,non?”

              S’il le dépense, voui.
              S’il le planque et ne le déclare pas, non.
              C’est aussi simple que cela.
              Vous pensez qu’il a fait un don anonyme au WWF ou à Emmaüs?
              Ou que c’est son ticket d’entrée au club Bilderberg?

                +8

              Alerter
          • Sam // 23.10.2018 à 18h03

            Pour savoir si c’est conforme à la loi, il faut bien savoir ce qu’il en fait. C’est l’objet même de la déclaration de patrimoine, obligation légale pour les candidats à la présidentielle. S’il ne veut pas répondre, il ne se présente pas. La déclaration qu’il a produite comporte de sérieuses lacunes.
            « Je claque 1 SMIC par jour, c’est mes sous, je fais comme je veux et je vous em… » est une façon commode de dissimuler beaucoup d’argent (3 millions d’€ ?). Puisque si cet argent avait servi à acheter des biens, ils seraient déclarés aussi.
            D’où l’intérêt porté à la dépense.

              +11

            Alerter
          • Sam // 23.10.2018 à 23h46

            “c’est MON argent, je fais ce que JE veux”.
            On appelle ça “les libertés individuelles”. C’est précisément ce qui nous mène à la catastrophe avec “l’humanisme”, cette élégante façon de considérer les humains comme une variable d’ajustement.

              +3

            Alerter
      • Caliban // 23.10.2018 à 11h05

        “il est inadmissible de poser la question de l’utilisation de l’argent.”

        Encore une fois, poser la question n’est pas se placer sur le point de vue moral ni remettre en cause la pleine jouissance du Droit de propriété.

        Cette question se pose car c’est la loi qui y oblige :
        • si vous gagnez 3 millions et que vous avez 0 sur votre compte, vous devez prouver que vous les avez bien dépensés, qu’ils sont retournés dans le circuit économique et qu’ils ne dorment pas en Suisse.
        • la question est d’autant plus pertinente s’agissant d’un banquier d’affaires qui a toutes les facilités pour faire disparaître l’argent. Il y a là pour le coup un sérieux motif de perquisition pour établir toute la vérité.

        Si comme c’est probable l’argent a bien été dépensé (= 1 smic par jour pendant 3 ans), ce train de vie est tellement énorme qu’il intéresse naturellement le citoyen lorsqu’il s’agit d’une personne qui volontairement s’expose en faisant acte de candidature.

        Votre raisonnement sur “l’utilisation de l’argent” pourrait tenir si Macron était un banquier anonyme et pas un représentant du peuple. Vous voyez la différence j’espère ?

          +29

        Alerter
        • FPOLE // 23.10.2018 à 15h08

          La façon dont EM a utilisé l’argent gagné à la banque ROTHSCHILD et dont il ne reste plus rien, officiellement, pourrait au moins éveiller un soupçon.
          Dans ce cas, il devrait y avoir une enquête préliminaire, ordonnée par le parquet avec un juge des libertés, une perquisition à 7H du matin à tous les domiciles de l’intéressé , une saisie de tous les documents permettant de faire la lumière sur l’utilisation des sommes en question.
          J’ai cru comprendre que c’était la façon normale et démocratique de procéder dans ce genre d’affaires.

            +24

          Alerter
    • baretous // 23.10.2018 à 20h36

      vous plaisantez ? Essayez donc de retirer une somme importante en liquide, vous allez voir si on ne va pas vous demander pourquoi c’est faire….

        +8

      Alerter
      • Bellemain Serge // 23.10.2018 à 22h41

        Pas plus tard qu’il y a 2 jours, j’ai retiré 2 000€ au guichet de la Banque Postale…et j’en avais dû en faire la demande au même guichet plusieurs jours auparavant,avec un délai minimum de jours pour pouvoir en disposer!!!! Le jour du remplissage du formulaire de demande, j’ai dû indiquer l’objet envisagé de la dépense de cette somme!!! Obligatoire de procéder ainsi à partir d’un montant de 1 500€. Pour les sans-dents et ceux du bas de la cordée, peut-être?….mais non, Liberté, Egalité, Fraternité!…pour Macron et ceux qu’il représente réellement aussi, ça c’est sûr! Olivier, vous êtes courageux, et sans doute d’une honnêteté et intégrité sans faille… je suis issu de milieu populaire, en suis fier, [modéré] Merci de mener vos combats, vous honorez l’Education populaire.

          +19

        Alerter
  • gepeto // 23.10.2018 à 08h00

    perquisition sur le champ au réveil ( qui sera là ? brigitte ou benalllah ! ) à l’élysée et au touquet ,chez castaner et ferrand .normal quoi ! égalité devant la loi . et en direct sur bfm .
    ça me ferait un bien fou de vivre en démocratie …..

      +49

    Alerter
    • Charles de // 23.10.2018 à 08h59

      “La loi est la même pour tous”.
      QUI croit encore à cette fable?

        +27

      Alerter
    • step // 23.10.2018 à 10h52

      voir Brigitte et benallah…. oula !

      Ah non castaner on est sensé le voir se faire plaquer au sol parce qu’il aura fait un pas de coté.
      On attend !

        +5

      Alerter
  • Caliban // 23.10.2018 à 08h14

    Au delà des explications lacunaires sur l’évolution du patrimoine de M. Macron, certainement le plus suspect de tous les candidats, il est important de rappeler que le traitement judiciaire des irrégularités constatées à l’issue de la campagne présidentielle est totalement inique.

    Alors que pour M. Macron des irrégularités ont été pointées du doigt par la commission de campagne (dont des ristournes à Lyon), aucune n’a été relevée pour M. Mélenchon.

    C’est pourtant au domicile de ce dernier et chez différents acteurs de sa campagne qu’ont été menées des perquisitions, sur la simple base de deux dénonciations émanant d’adversaires politiques (dont l’un s’est dédit de son propre chef). C’est important de rappeler que les accusations reposent sur des mots et non des faits, cela permet de pointer la fragilité de l’enquête qui contrairement à celle menée contre M. Fillon :
    • ne repose sur rien de tangible (emplois fictifs familiaux, costumes, …)
    • ne met pas en cause un quelconque enrichissement personnel du candidat (*)

    Questions à propos de cette inégalité de traitement :
    • [judiciaire] ces perquisitions ont été menées pour deux objets différents, la campagne présidentielle et les assistants parlementaires européens. Se trouve-t-on avec 1 même juge pour mener les deux enquêtes préliminaires ?
    • [politique] ces perquisitions interviennent le jour de la formation du nouveau gouvernement. Coïncidence ?
    • [médiatique] les journalistes ont interrogé les perquisitionnés sur l’effet déplorable (ou supposé tel) des images diffusées sur les réseaux sociaux, tout en les repassant en boucle en choisissant les extraits les plus spectaculaires. Ne serait-il pas temps de faire le procès de cette presse commerciale et partisane, notamment lorsque – à l’instar de France Info – elle est un Service public ?

    Point de vue du principal intéressé : https://melenchon.fr/2018/10/21/une-persecution-mediatico-politique-detat/


    (*) certains médias explorent la piste d’un enrichissement personnel de Mélenchon via sa directrice de campagne. On vire dans le scabreux … et c’est de la part de la fine fleur du journalisme (ou qui se veut telle), Médiapart.

      +80

    Alerter
    • Ben // 23.10.2018 à 09h19

      Être innocent n’a jamais protégé personne en politique. Mélenchon devrait arrêter de se justifier tout le temps car ses accusateurs se moquent pas mal de sa probité ou de la régularité de ses comptes.
      Il est coupable parce qu’il doit l’être, c’est tout. Et ce n’est pas fini, il va se faire déchiqueter par la “justice” et par la presse.
      Le comportement du prétendument vertueux Mediapart dans cette affaire est le signe que rien ne lui sera épargné.
      Mélenchon a justement pointé le fait que ce genre de pratique a désormais cours dans un certain nombre de pays d’Europe et d’Amérique latine. On a assez peu parlé en France de ce qu’a subi le Britannique (eurosceptique et anti-Blair) Jeremy Corbyn depuis son accession à la tête du Labour. C’était ultra violent, à mon avis bien pire que le sort qui est fait à Mélenchon. Les tentatives pour le tuer politiquement avec l’accusation d’antisémitisme ont été incessantes et savamment orchestrées. Il a survécu et le poste de Premier Ministre lui reste accessible.
      Il faut noter que le caractère de Corbyn est à l’opposé de celui de Mélenchon : il est calme, posé, très courtois, un vrai robinet d’eau tiède. Ce n’est évidemment pas le tempérament de Mélenchon (et encore moins ses comptes de campagne) qui est la cause du Mac carthysme qui se déchaîne dans la presse et la justice. C’est son programme politique.

        +52

      Alerter
      • jdautz // 23.10.2018 à 11h31

        Ne pas oublier une certaine présidente suspectée de malversation qui a été délogé par un nouveau président connu pour ses malversations… comme les révolutions colorées, le #metoo ou d’autres choses, quand on élargit le champs de vision, il y a des “coïncidences significatives”…

        La morale de la morale, c’est que ceux qui font le plus la morale sont généralement ceux qui en ont le moins.

          +15

        Alerter
      • Dominique65 // 23.10.2018 à 21h27

        Certains aussi (comme Jean Rouaud) ont présenté Mélanchon comme un antisémite.

          +2

        Alerter
        • Ben // 23.10.2018 à 22h16

          Je ne doute pas que cette accusation sera mediatiquement lancée au moment où la Sainte Inquisition le jugera opportun.

            +4

          Alerter
          • FPOLE // 23.10.2018 à 23h07

            ça a déjà été tenté il y a quelques années (avant 2012 je pense), notamment par Madame KOCUSKO-MORIZET. Il y a eu un procès qui a été perdu par les accusateurs.
            Mais on peut toujours retenter le coup, sait-on jamais?

              +2

            Alerter
  • Kiwixar // 23.10.2018 à 09h13

    Il faut éplucher les comptes bancaires, comme ferait un inspecteur fiscal. Les salaires versés, les rentrées suite à vente d’immobilier, ok. Comment l’argent est sorti? Des retraits de cash? Des versements? Des transferts bancaires internationaux? Des cartes de crédit?

    Paiements en liquide : quelle était la limite de paiment légal à l’époque? Ce serait au fisc de gratter un cas aussi… intéressant. Y a peut-être, je dis bien peut-être, si ça se trouve, de l’argent à gagner pour l’Etat. La fin du déclin de la France peut commencer avec un simple redressement.

      +15

    Alerter
    • christian gedeon // 23.10.2018 à 10h57

      NON… les sorties d’argent relèvent de l’utilisation personnelle. Et à supposer que M. Macron ait rétiré un million d’euros en liquide,c’est son droit. Contrôler l’origine des revenus ou des fonds entrés sur un compte en banque,oui…c’est normal. Demander quelle en a été l’utilisation et pourquoi(sauf suspicion d’utilisation illégaleà prouver par la brigade financière),c’est de l’inquisition.

        +2

      Alerter
      • Suzanne // 23.10.2018 à 11h46

        Euh, vous avez déjà essayé de retirer beaucoup de liquide de votre banque? Essayez, pour voir. Ne serait-ce que plusieurs milliers d’euros, si vous les avez, z-allez voir comment vous serez reçu. Donc, Si Macron a retiré un million en liquide, moi ça m’inquiète fortement.

          +34

        Alerter
      • Serge WASTERLAIN // 23.10.2018 à 12h03

        NON ! Il y a une limite légale de paiement en espèces qui était de 3.000 euro avant 2015 et qui est de 1.000 euro depuis 2015 pour les résidents. Pour les non résidents, cette limite est portée à 10.000 euros, voire à 15.000 euros s’ils s’agit de personnes soumises aux obligations anti-blanchiment.
        On n’a donc pas le droit de dépenser sont argent liquide comme on le veut !

          +14

        Alerter
        • FPOLE // 23.10.2018 à 15h12

          En fait la somme de 1000euros en espèces concerne l’achat d’un bien ou service, rien de vous interdit de faire vos courses chez FAUCHON en plusieurs fois. (en théorie)

            +1

          Alerter
        • Dimitri // 24.10.2018 à 07h58

          Passage en douane par un étranger.
          -Avez-vous qqch à déclarer?
          -Euh, je ne sais pas… Que devrais-je déclarer?
          -Liste, puis: 10.000 € ou plus.
          Bref, si vous passez la frontière et que vous ne déclarez pas cette somme, elle sera confisquée (si fouille, etc.).

            +3

          Alerter
      • jp // 23.10.2018 à 21h20

        “c’est de l’inquisition”
        et pourtant la justice, dans une affaire concernant une dame de 84 ans, a estimé que ses sorties d’argent et ses dépenses étaient excessives
        cf http://sosconso.blog.lemonde.fr/2016/04/07/succession-quand-lun-des-heritiers-ment/

          +6

        Alerter
  • Tepavac // 23.10.2018 à 09h16

    Ça rappel la disparition du capital de la Lehman Brothers.
    Quel genre de dette va t- il nous laisser après son départ?

      +6

    Alerter
  • Isidor Ducasse // 23.10.2018 à 09h34

    Très bon article, enquête fouillée qui met en lumière la dictature dans laquelle nous avons sombré, prouvant que M.Macron a bien été porté, soutenu par une clique d’oligarques qui décident pour nous, qui nous font choisir notre chef (Tocqueville 19éme siècle: Je ne crains pas le suffrage universel, les gens voteront pour qui on leur dira.), et qui mettent en scène également ses opposants de M.Mélenchon à Mme Lepen, la sélection de notre futur soumis et parmi le spectre de ces candidats dont le point de commun et de soutenir et de collaborer à la main mise des états-unis sur l’Europe.

      +16

    Alerter
  • Julien // 23.10.2018 à 09h36

    Je divague dans le complotisme mais j’ai vraiment le sentiment d’un retour de boomerang.

    Du genre : tu me balances Benalla, je te balance au parquet financier ?

    On gravite dans les mêmes réseaux : Benalla est un ancien du service d’ordre du PS donc les proches de Mélenchon le connaissent.

      +11

    Alerter
    • Caliban // 23.10.2018 à 10h56

      @Julien

      Mélenchon n’est plus au PS depuis 10 ans, Benalla n’était pas encore majeur à l’époque.

      Même si le premier a conservé des liens avec son ancien parti politique, la mise en lumière des agissements du second est plus probablement le fait de ses agissements personnels très peu discrets (du tabassage en manif à la vitesse de l’autobus des footballeurs en passant par ses multiples brimades vis-à-vis des services d’ordre officiels).

      Il s’est auto-balancé, peut-être poussé par quelque agent du ministère de l’intérieur, mais plus sûrement encore par son sentiment d’impunité (voir ses déclarations à propos des Sénateurs, des “petites personnes”).

        +15

      Alerter
    • Sam // 23.10.2018 à 23h14

      Benalla a été balancé par le Monde sur une affaire bien précise, place de la Contrescarpe.
      Aucun rapport avec Mélenchon.

        +3

      Alerter
      • Dimitri // 24.10.2018 à 08h03

        Voui, 2 mois et 18 jours après les faits.
        Juste au même moment, on apprenait que Macron faisait envoyer un avion cargo (russe) plein de ravitaillement humanitaire en Syrie. Ceux qui y voient un lien sont mal intentionnés.

          +2

        Alerter
  • MDacier // 23.10.2018 à 09h37

    Jaime bcp cette incise:
    “Une chance que Philippe Poutou ait eu ses signatures, sinon Macron aurait été le candidat plus pauvre…”

    Évidemment jamais questionné par les journalistes sous peine de passer pour “complotistes”

      +25

    Alerter
    • Tonton Poupou // 23.10.2018 à 10h09

      Ah ben voilà maintenant je comprend mieux ! ……… Ca doit être pour ça qu’au deuxième tour les communistes libertaires (dit aussi les “anarchistes”) ont voté pour macron …… !? Parce que avant votre info je croyais qu’ils n’étaient simplement que des idiots utiles au grand patronat surtout caractérisés par leur anti-communisme orthodoxe primaire et obsessionnel !

        +4

      Alerter
      • Ben // 23.10.2018 à 14h19

        Ne pas oublier les caniches aboyeurs du NPA, médiatiquement hébergés par le très macronien site Mediapart. Ces caricatures de l’ultra gauche inoffensive sont les protégés de Plenel, on comprend facilement pourquoi.

          +6

        Alerter
        • Tonton Poupou // 23.10.2018 à 20h40

          Ne confondez pas les anarchistes avec les trotskistes. C’est Trotsky qui a dirigé et organisé la capitulation des anarchistes de Kronstadt en 1921.

            +0

          Alerter
          • Ben // 23.10.2018 à 22h21

            Le caniche de l’abbé Plenel s’appelle Besancenot, ses copains tiennent le Club du journal du patron.

              +5

            Alerter
  • Nade // 23.10.2018 à 10h14

    Super article, bravo.

    Par ailleurs, moi, ce qui me plaît beaucoup en ce moment, c’est qu’on a enfin une trame visible : Le système apparaît au grand jour, les chiens de garde de Macron itou dans les medias. Les procédés aussi. Et le refus d’enquêter, de sévir pour protéger le mannequin dans la vitrine. Sacrée puissance. Pas un seul homme. Pas un seul temps. “Parce que c’est notre projet”. Ah, j’avais pas compris.

    Je viens de découvrir un (projet?) impôt sur les couettes et les oreillers baptisé “taxe recyclage” à l’entrée de l’hiver, grosse conso par les chômeurs ; des portiques autoroutiers pour un paiement sans contact qui ouvrira la voie (!) au prix selon le nombre de personnes dans la voiture, tant pis pour les vacances des familles (essaie de faire 1000 bornes avec une floppée de mômes à 80 km/h… Ah, c’était pour ça ?) ; les bijoux de famille français sont cédés…etc

    Petite question à la con : où va l’argent ? Le sien, le nôtre…

      +17

    Alerter
    • s // 23.10.2018 à 10h23

      Le sien ? 1 Matisse? 20 Bernard Buffet ?

        +3

      Alerter
    • jdautz // 23.10.2018 à 11h47

      La finance c’est un grand casino virtuel a l’échelle mondiale. Et chacun sait que l’argent du ménage d’un joueur de casino, ma foi…. et pour peu que le joueur ait en plus une addiction a l’alcool, ça devient clairement la faute de sa femme et de ses gosse ce qui justifie de les frapper. Ne surtout pas chercher de rapprochement macroscopique avec la politique…

        +1

      Alerter
  • Jaaz // 23.10.2018 à 10h20

    On aurait pu espérer une enquête fouillée de Mediapart, mais….Ce n’est pas avec Macron, alors ministre de l’économie, que Plenel avait fait un deal à propos du redressement de TVA dont a fait l’objet son journal ?
    Merci Les Crises!

      +27

    Alerter
    • MarcDacier // 23.10.2018 à 20h48

      Bien vu!
      A souligné que Macron a été le premier invité chez Mediapart et qu’ils lui ont déroulé le tapis rouge !

        +13

      Alerter
  • Tonton Poupou // 23.10.2018 à 10h28

    Quand je pense à la politique et à la “démocratie” (ou la démocrassouille !?) dans “le plus beau pays du monde” où coule le miel et chantent les anges des droits de l’homme avec ses turpitudes comme les affaires Strauss Kahn, Fillon (qui ont eues pour conséquences de nous refourguer en louzdé un “président” sorti du chapeau – comme un lapin par magie – cornaqué par un aréopage dissimulé discrètement dans le clair obscur de l’arrière plan) je me surprends à penser comme Hamlet : “Qu’il y a quelque chose de pourri au royaume du……..”

      +10

    Alerter
  • step // 23.10.2018 à 10h55

    “Là encore, saviez-vous à 28 ans que vous seriez millionnaire 7 ans plus tard ?”
    -Avec des parains comme hermand au dessus du berceau, oui, assurément.

      +11

    Alerter
  • Micmac // 23.10.2018 à 11h55

    La macronie a avec elle la presse publique et privée, et, maintenant on le sait, le parquet.

    Comme disait Lordon, ils n’ont même plus besoin de se cacher.

    Pour citer encore quelqu’un que j’aime bien, Todd a dit récemment que Benalla était révélateur de l’ambiance qui règne autour du président. D’après Todd, Benalla n’est pas assez malin, trop jeune et inexpérimenté, pour inventer toutes ses bêtises, en actes ou en paroles. C’est un très, très proche du Prèz, et donc il se comporte comme ses mentors, avec ce sentiment d’impunité totale qui les caractérise. “Qu’ils viennent me chercher”…

    Il y a un autre problème que je crois peu de gens soulèvent, c’est la véritable vénération pour les valeurs de l'”Entreprise” avec un E majuscule, de toute cette clique. L’entreprise est l’institution la moins démocratique qu’il soit dans nos démocraties. Aucune institution n’est aussi hiérarchique, aussi inégalitaire, aussi arbitraire. On comprend alors, de ce point de vu, l’interrogation naïve d’un député LREM qui se demandait bien pourquoi tous ces débats parlementaires étaient nécessaires, puisqu’ils avaient gagner les élections. On comprend aussi pourquoi les députés LREM, pour beaucoup cadres moyens (recrutés sur CV!!!) d’un système entrepreneurial auquel ils adhèrent entièrement, votent en cadence comme on leur dit de voter. Et bien sûr, on comprend que ce système en arrive à traiter Mélenchon comme un vulgaire syndicaliste. En fait, Mélenchon est victime d’une procédure de licenciement…

    La vision très inégalitaire, entrepreneurial, antirépublicaine, qu’a Macron de la société, est révélée de façon chimiquement pure par sa métaphore des premiers de cordée. D’autres expressions malheureuses aussi que je ne vais pas détailler soulignent bien sa vision du monde qui semble très influencée par Ayn Rand. Ce qui n’a rien de rassurant.

    Donc, rien de surprenant que cet homme se sente au dessus des lois et de la morale la plus basique. Les lois, la morale, c’est pour que ceux qui ne sont rien se tiennent tranquille, ça ne concerne pas les premiers de cordée. Tout en ayant probablement pas mal d’ascenseurs à renvoyer à ceux qu’ils considèrent comme ces égaux, ou peut-être même ces mentors, dans la haute finance et ailleurs. Et ces bizarreries dans les comptes des Macrons sont peut-être (probablement?) le sillage persistant de certains ascenseurs.

      +35

    Alerter
    • Tepavac // 23.10.2018 à 13h27

      De quelles genres d’entreprises parlez-vous?
      Etes-vous sérieux dans vos déclarations?

      Parce que confondre le prédateur avec sa proie c’est pas pertinent.

        +1

      Alerter
    • Dominique65 // 23.10.2018 à 21h38

      « Aucune institution n’est aussi hiérarchique, aussi inégalitaire, aussi arbitraire [que l’entreprise] »
      Tu ne dois pas travailler dans l’administration pour avoir cette opinion. 😉

        +2

      Alerter
  • Tepavac // 23.10.2018 à 12h47

    C’est sûr que “l’incursion dans notre vie privé” c’est pas pareil que dans celle du roi, faut pas exagérer et ne pas mélanger les torchons que nous sommes avec les zelites.
    Il y a quand même “l’égalité des procédure devant la loi” le même traitement. Qu’il punisse ou qu’il protège, ça semble poser un problème à certains…

      +2

    Alerter
  • bidouyou // 23.10.2018 à 12h53

    Un homme sous influence?
    La moralité de l’histoire serait que lorsque on a plein de dettes et un train de vie somptueux on ne peut être que redevable à l’égard de ses mentors financiers.
    Bref à n’en pas douter voici un homme politique sous influence qui n’a guère d’autre souci que de continuer à flotter dans le marigot en récompensant les grenouillage qui l’ont fait roi…
    Confiné par la majorité populaire dans ses derniers retranchements le voici en train de tordre les bras à l’opinion et à la justice en allumant des contre feux répressifs dignes des grandes heures du totalitarisme mondial…
    Bref un coup d’état de la novlangue et du parler vide médiatique qui commence à s’apparenter à une chasse aux sorcières politique.
    Honte à tous les godillots néo libéraux de ce pays qui ont transformé l’assemblée de la nation en chambre d’enregistrement au service d’une idéologie minoritaire et totalitariste qui met en place sans débat la pire dictature celle des ultra nantis….

      +12

    Alerter
  • Tepavac // 23.10.2018 à 13h32

    Peut-être qu’il n’aime pas notre pays. Certains se délectent de le voir sombrer

      +1

    Alerter
  • Suzanne // 23.10.2018 à 14h30

    “Olivier a une proximité de vues avec Mélenchon”. OK, donc vous confirmez la tendance actuelle, ne peuvent s’exprimer sur les perquisitions que les ennemis de Méluche. Pas le droit de dénoncer l’inégalité de traitement entre les comptes de campagnes si on n’est pas prêt à tirer sur la FI. Pour ma part, je suis bien heureuse de cet article, car je commençais à être mal à l’aise de n’avoir ici aucune réaction. Comme je suis toujours mal à l’aise par rapport à Ruffin, qu’est-ce qu’il fout?
    De plus, mais c’est une évidence pour tout le monde sauf pour vous, tout ce qui est dénoncé dans l’article ferait l’objet pour un simple particulier d’une surveillance particulière du FISC et autres administrations. Vous ne faites pas disparaître deux millions comme ça sur votre compte, y a tout le monde qui vous tombe dessus. Macron, non. Bizarre.

      +1

    Alerter
    • Sam // 23.10.2018 à 15h19

      Ruffin ne participe pas au cirque médiatique, et c’est tout à son honneur. Et du coup il en profite pour aller sur le terrain, s’occuper de vrais dossiers : Sanofi, Vinci, les AESH, … qu’il défend brillamment.

      Mais c’est étrange en effet de se comparer à Macron dès qu’il s’agit de SON argent, ces précieuses libertés individuelles sonnantes et trébuchantes. Ca me fait penser à ces retraités qui ont voté pour lui pour protéger LEUR argent et comprennent trop tard que c’est lui qui le leur a volé.

        +0

      Alerter
  • Sam // 23.10.2018 à 14h37

    “il ne s’agit pas de remettre en question l’honnêteté de M. Macron”.

    Oser l’accuser d’honnêteté, je trouve que vous y allez fort quand même avec tout le mal qu’il se donne pour tricher, mentir, et détourner notre argent vers les 1%…

      +20

    Alerter
  • Garde CH // 23.10.2018 à 16h00

    Très cher Olivier,
    Le démembrement de la propriété d’1 immeuble en usufruit et nue-propriété n’est pas que l’apanage des ” sans dent ” , demandez donc à Flamby ! La conversion en SCI non + …
    Et 1 usufruit, ça ne se déclare pas à l’ISF .
    Et si ça ne suffit pas, chez Rothschild, ils vous en trouveront d’autres pour rester dans les clous , la seule chose qui compte .
    Si les politiciens étaient moraux et respectueux de l’éthique, ça se saurait !
    Salutations admiratives.
    Garde CH

      +9

    Alerter
    • Larousse // 23.10.2018 à 19h32

      Cause perdue d’avance, sauf quand le vent tournera fort … alors le Canard enchaîné ou Mediapart s’intéresseront au cas fiscal chez les Macron…
      Dommage que rien n’est fait, recherché sur les financeurs d’Emmanuel Macron candidat et de son parti naissant.
      Bref, je passe mon chemin, désespéré. Merci Garde Suisse CH de votre rappel sur de nombreux politiciens
      D’ailleurs, je me demande comment le vénéré président évitera l’enrichissement personnel à la fin de son mandat (difficile d’y croire puisqu’il vit aux frais de la princesse pour l’instant et après il aura une bonne indemnité d’un minimum de 11000 euros par mois, c’est quand même pas rien…)

        +6

      Alerter
    • Passant // 23.10.2018 à 20h39

      Et 1 usufruit, ça ne se déclare pas à l’ISF .
      Ben si… explications là par exemple
      http://leparticulier.lefigaro.fr/jcms/p1_1708798/ifi-gare-a-la-nouvelle-imposition-de-l-usufruitier-et-du-nu-proprietaire-en-2018 (article 885 G du CGI)

        +2

      Alerter
  • Incogitototo // 23.10.2018 à 16h18

    Pour compléter la liste des questions qui restent sans réponses…

    – Quels compétences et apports en industrie avez-vous apportés à la banque Rothschild & Cie pour être admis comme associé gérant de cette SCS ?
    – Qu’est-ce que vous avez fait et vendu pour mériter un salaire aussi important ?
    – À quelles opérations financières avez-vous participé ?
    – En quoi consistait votre travail dans cette banque ?
    – Quels étaient vos principaux clients ?

    Bref, la demande de transparence ne devrait pas concerner que le financier, mais tout également les relations avec les entreprises et groupements financiers.

    Personne n’a noté que ROTHSCHILD & COMPAGNIE GESTION a été radiée du RCS en date du 21-07-2017 ? Ça n’interroge personne ?

      +23

    Alerter
  • un citoyen // 23.10.2018 à 18h02

    Une remarque : Le paiement de l’ISF de quelques milliers est plutôt insignifiant par rapport aux 1.400.000 net disparus (ou non). Aussi, si E.Macron a essayé de faire attention d’éviter de payer trop d’impôts, l’hypothèse qu’il ait gaspillé autant d’argent devient paradoxale.

      +5

    Alerter
    • tepavac // 23.10.2018 à 21h10

      Il est plus que probable que cela ait servi pour la campagne, car j’imagine mal le clan Rothschild donner autan à un godelureau aux poches percées. Ne pouvant avouer devant la masse laborieuse les tenants et aboutissants de cette histoire, ils préfèrent tous se taire.
      Tout ceci est pathétique.

      Enfin, comme nous ne le saurons jamais, il devient inutile d’extrapoler sur des hypothèses qui dans la grosse bouche des médias deviendrait une accusation.

        +3

      Alerter
      • un citoyen // 23.10.2018 à 22h39

        Plus que probable : A voir, mais c’est une hypothèse qui concorderait peut-être avec le conseil d’Alain Minc et dont je comprends mal le fond de sa pensée (“Tu gagneras de l’argent et la liberté de faire ensuite de la politique.” cf plus haut dans l’enquête)

          +5

        Alerter
  • Issou // 23.10.2018 à 21h48

    Bonsoir,
    J’ai une question. Peux t on faire un don à une ong française sans le déclarer et sans vouloir bénéficier de la réduction d’impôt ? Même question pour une ong européenne ou américaine ?
    C’est la 1ère hypothèse qui me vient à l’esprit même si cela me paraît farfelue.

      +3

    Alerter
    • JBB // 23.10.2018 à 23h39

      Pourquoi ne pourrait on pas ?

        +0

      Alerter
      • Issou // 24.10.2018 à 13h17

        Il se peut que Macron ait fait de grosses donations à certains style à George Soros…

        J’arrête mon complotisme, mais je me dis qu’il n’est pas si idiot, il n’a pas cramé son argent et qu’il a investi quelque part.

          +2

        Alerter
  • Oliviam // 25.10.2018 à 08h25

    Au vu de ces éléments une autre hypothèse me semble plausible.
    Ce “1.5 millions d’euros qui s’est mystérieusement évaporé” pourrait en réalité simplement avoir été remboursé par Micron à ceux qui ont créé le personnage, Minc, Rotschild, Herman et cie.
    Cela correspond assez bien aux 3 énormes “emprunts” contractés (350 000+ 600 000 +550 000).
    Comment faire d’un petit inspecteur des finances à 40 000 euros par an un ministre pantin à la botte ?
    Simple, faites-le passer pour un génie de la finance (alors qu’il n’y connait strictement rien) à la carrière fulgurante et au salaire astronomique.
    Il serait tout autant utile de s’intéroger sur le financement de son mouvement qui, parti de zéro, l’a amené à la présidence en un temps record. Je ne crois pas que l’argent des quelques militants de la première heure ait suffi.

      +3

    Alerter
  • calahan // 25.10.2018 à 13h59

    mince, la république serait aux mains d’un flambeur invétéré !

      +1

    Alerter
  • keg // 27.10.2018 à 09h11

    Après avoir dilapidé votre budget personnel, à raison d’un smic par jour, en combien de jours dilapiderez-vous le budget de la France pour une année, surtout quand il suffirait de puiser sans faim et sans soif. Qui pourrait s’y opposer ?
    Profitez, le peuple est amorphe et il continue, gentiment, à cracher au bassinet….. Vous auriez tort de vous priver….

    https://wp.me/p4Im0Q-2B2

      +1

    Alerter
  • Betty // 29.10.2018 à 21h48

    Le coup de la voiture est excellent….Etre Inspecteur des Finances et commettre ce genre de “bévues” dépasse l’entendement…ou pas. Si je voulais d’une 6ème République je ne m’y prendrais pas autrement…”Philippe Séguin décrivant la situation de la Ve République pour en connaître l’essentiel : « L’institution présidentielle ne saurait, à elle seule, suffire à incarner la nation. Le Parlement français est en crise profonde… le divorce entre les Français et la chose publique est, probablement, d’abord, un divorce entre les Français et leur Parlement… la fonction législative continue à se désagréger… le contrôle du gouvernement n’est plus aujourd’hui assuré que par les seuls médias… les actes les plus solennels de la vie parlementaire tendent à sombrer dans la dérision… ».” Le mythe de la « VIe République »” https://www.cairn.info/revue-francaise-de-droit-constitutionnel-2002-4-page-707.html

      +1

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications