Les Crises Les Crises
9.décembre.20219.12.2021 // Les Crises

Désamorcer notre impuissance politique ? Eric Sadin – Thinkerview

Merci 25
J'envoie

Source : Thinkerview, Youtube

Source : Thinkerview, Youtube, 22-11-2021

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

9 réactions et commentaires

  • Grd-mère Michelle // 09.12.2021 à 20h16

    Et si nous commencions par oublier la « facilité » du smartphone et le laissions à la maison, pour oser demander notre chemin à des inconnu-e-s dans la rue?
    « Lorsque l’humanité sera enfin sage,
    nous passerons de la compétition dans l’individualisme
    à l’individualité dans la coopération. » Colette Magny en 1963

    Comment un philosophe, si conscient de l’importance du discours dans la progression du genre humain vers un bien-être commun, en bannit-il la moitié, les femmes, du sien?

      +0

    Alerter
  • RGT // 10.12.2021 à 09h21

    « Désamorcer notre impuissance politique »…

    Encore faudrait-il que ceux qui nous ont dépouillés de notre pouvoir politique (et qui profitent sans restrictions de ce fait) nous permettent de le faire.

    N’oublions jamais que la majorité des lois importantes sont scélérates et n’ont jamais été approuvées par la population.
    Les lois qui proscrivent la pédophilie, l’esclavagisme, l’escroquerie ou le dépouillement des autres n’étant que des illusions qui permettent aux « moins que rien » d’accepter dans leur ensemble les autres lois qui nous maintiennent en état de servilité vis à vis de ceux qui détiennent le pouvoir.

    Et ces quelques lois contiennent TOUTES des paragraphes (écrits en tout petit et noyés dans la masse de textes alambiqués uniquement destinés à écœurer le lecteur qui n’est pas expert en langage juridique abscons) qui permettent bien sûr d’exonérer les puissants de ces lois.

    Et parmi toutes ces lois infâmes il y a bien sûr une quantité incroyable qui régissent notre impuissance politique et qui servent de « justificatif » à la répression violente de toute idée d’émancipation.

    Ne cherchez pas plus loin : C’est la structure même de « nos » institutions imposées par la force (au nom de la « sûreté de l’état » et de la « sauvegarde des institutions ») qui organisent notre impuissance et ne servent qu’à nous maintenir dans l’état de troupeau obéissant destiné à la tonte et à l’abattoir.

      +3

    Alerter
  • Myrkur34 // 10.12.2021 à 14h10

    On attend toujours une invitation de la part des pontes du service public de Mr Sadin à une heure de grande écoute, vous savez à 20h30 en éliminant tous les sitcoms débiles ou a-débiles sur les versions bourgeoises-hypes-branchouilles de Marseille et Montpellier (en gros cela vous « concerne » si vous gagnez au moins 3000 euros/mois pour une personne seule) et pseudo format court pour planquer de la réclame en début et fin de jingle.
    C’est comme pour Todd, la dernière fois que je l’ai vu à la télé c’est pendant les gilets jaunes, la peur de la haute bourgeoisie qui contrôle les médias, devant une révolte, donc on le ressort de la naphtaline, mais seulement quand l’incendie apparaît incontrôlable, autrement c’est pain sec au quotidien.
    Par contre, le grand ami de Mr Sadin (sic et mdr), Laurent Alexandre vient d’apparaître dernièrement sur lci. Les amishs n’ont qu’à bien se tenir. Le chevalier blanc technophile transhumanisme est là pour redresser les torts et apporter la caution de l’expert qui sait et ne doute jamais à Lci.On attend toujours des pontes du service public une invitation de Mr Sadin à une heure de grande écoute.

      +0

    Alerter
  • Jean // 11.12.2021 à 08h47

    Comment désamorcer notre impuissance politique ?
    En laissant les morts enterrer les morts et en se regroupant, entre hommes de bonne volonté, dans des communautés résilientes dans lesquelles chacun veillera au bien-être de tous. Elles sont l’avenir du nouveau monde car le règne de ceux qui imposent leur volonté égoïste touche à sa fin. Aussi il ne faut pas uniquement refuser de leur obéir mais faire comme s’ils n’existaient plus, car ils sont déjà mort même s’ils ne le savent pas encore.

    Affronter le chaos qui vient, mode d’emploi :

    https://www.youtube.com/watch?v=zxYQxhgYpss

      +1

    Alerter
    • Ellilou // 12.12.2021 à 15h12

      Votre commentaire me rappelle ce que dit Damasio et d’autres sur les ZAD, les communautés résilientes, etc… et auxquelles perso j’ai du mal à adhérer. Les archipels d’humanité éparses et communicantes ne me parlent pas du tout: je me dis, peut-être ai-je tort?, qu’on sauve tout le monde (en tout cas le max) mais pas « sa petite communauté » de semblables et de proches, ce n’est pas l’idée que je me fais de l’Humanité, de l’entraide, de la coopération. De la résistance ensemble plutôt que la résilience en petit comité 🙂

        +2

      Alerter
      • Jean // 13.12.2021 à 06h04

        @Ellilou,

        Il y a une vérité, que personnellement j’ai eu des difficultés à admettre, c’est qu’une proportion non négligeable de nos semblables ne veulent pas être sauvé. Ils ne le veulent pas car ils n’accepteront pas de s’adapter à cette nouvelle façon d’être au monde qui s’imposera à nous. Une fois que l’on a admit cette idée, la trajectoire suicidaire de déni que nous poursuivons depuis plusieurs décennies devient compréhensible.
        Mais il ne faut pas s’en attrister car il existe un monde, au-delà de la myopie du matérialiste, dans lequel rien ne disparait jamais mais dans lequel tout se transforme pour participer au miracle sans cesse renouvelé de la Vie. Et cette vie peut prendre des formes dont nous n’avons pas idée…

          +1

        Alerter
        • Ellilou // 14.12.2021 à 14h19

          Votre « il faut s’adapter » me rappelle toujours l’injonction libérale dont parle si bien Barbara Stiegler, notamment dans son livre justement nommé « Il Faut s’Adapter ».
          La « myopie matérialiste » dont vous parlez n’est que le capitalisme dominant et se croyant vainqueur (bien aidé par la Chute de l’URSS…). Rejeter ce foutu capitalisme par la résistance, la lutte et grâce l’entraide et la coopération me paraît la seule solution s’offrant à nous 🙂

            +0

          Alerter
          • Jean // 14.12.2021 à 20h08

            => Votre « il faut s’adapter » me rappelle toujours l’injonction libérale dont parle si bien Barbara Stiegler, notamment dans son livre justement nommé « Il Faut s’Adapter ».

            Le « il faut s’adapter » s’applique dans ce contexte aux lois naturelles, dont nous avons cru pouvoir nous affranchir, et non aux lois artificielles du néolibéralisme qui nous conduisent au chaos. Je dis seulement que la Nature, au travers des bouleversements climatiques, va nous rappeler que c’est à nous de nous adapter à elle et non l’inverse. Nous allons devoir expérimenter le chaos climatique, économique et politique. Le monde d’après n’aura plus rien à voir avec celui que nous avons toujours connu. Et dans ce nouveau monde, ceux qui rejetteront la solidarité et l’entraide ne pourront pas survivre.

              +0

            Alerter
            • Grd-mère Michelle // 15.12.2021 à 13h11

              « Nous ne marchons pas pour défendre la nature, nous sommes la nature ».
              Slogan des jeunes « plus chauds que le climat ».

              « Pas de retour à l’anormal! »
              Slogan de jeunes zadistes en début de pandémie.

                +0

              Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications