Fantastique illustration hier du “journalisme” sur Explicite – la nouvelle chaîne Facebook lancée par… des anciens de i-Télé, qui s’étaient courageusement battus contre les pressions de Bolloré.

Ils recevaient Macron hier, et ils ont fait un appel à questions sur Twitter :

Ouahou, MES questions ?!

Et ça tombe bien, des questions, j’en avais !  🙂

Je les ai donc posées :

Vous notez que plusieurs questions ne sont pas liées à son patrimoine.

Je vous ai alors demandé de vous mobiliser, afin de retweeter toutes ces questions sur le hashtag créé pour l’occasion #EnFace et sur Facebook.

Et là, vous avez été bons. Vous avez été TRÈS bons ! Le moins qu’on puisse dire est que ces 9 questions ont été très très présentes en permanence sur le fil, comme vous pouvez le voir (je le présente sur trois colonnes, en rouge, ce sont nos questions) :

Et ici la totalité de 18h11 à 18h25 :

Du coup, les journalistes pouvaient difficilement les louper, vu qu’ils avaient le nez dessus, heum :

Bref, ça s’est vu, bravo ! 

Comment ont réagi les journalistes alors ? L’interview :

(Source de la vidéo si non lisible)

Vous notez que, “hélas” nos questions n’ont pas été posées… Rôôôôôô

(pourtant je crois qu’on parle de nous à 37’47, non ? 🙂 )

(le passage sur sa fierté d’avoir des banques françaises qui le financent – tu m’étonnes – comparé au FN est stupéfiant, personne ne relève !!!)

Mais attention, ils ont été fiers de tweeter :

J’ai rajouté le tweet d’un lecteur du blog

J’adore la photo, on sent bien que ça a chauffé pour Macron… Comme d’habitude d’ailleurs.

Ces journalistes sont amusants : ils lancent un nouveau média et cherchent des investisseurs, pour faire la même chose qu’à la télé donc – bon courage (après, un milliardaire passera peut-être par là – je leur souhaite, ils ont l’air sympas et se sont bien battus…).

Mais cela montre une nouvelle fois ce que je dis : la propriété du capital importe peu – ça joue pour 10 % du problème. Ce n’est pas rien – on a vu le n’importe quoi auquel peut arriver un Bolloré -, et c’est évidemment à casser. Mais c’est le plus simple ça.

Mais on voit aussi que, quand vous en libérez les journalistes, pas grand-chose ne change. Car le problème est le comportement “naturel” des journalistes : mimétisme, entre-soi, faible pluralisme de pensée, aucun contrôle du respect des principes déontologiques, faible esprit critique et recul sur soi. Après je ne sais pas si c’est un problème du type de personnes ayant la vocation, de recrutement dans les écoles de journalisme, de formation, de conditions d’exercice, etc.

En tout cas, merci à vous, chers lecteurs !

Et sincèrement, bravo aux journalistes de #EnMarche,  et  qui m’ont aidé pour cette belle leçon sur les médias :

Bon allez, c’est pour riiiiiire 🙂

72 réponses à [MERCI !] Comportement “explicite” des journalistes face à Macron

Commentaires recommandés

bluetonga Le 22 mars 2017 à 01h26

Soyons clairs. Si un journaliste mâle lambda trouve par hasard une paire de testicules dans son slip, il passe une petite annonce pour retrouver son propriétaire.

Merci pour la démonstration.

  1. Olivier MONTULET Le 22 mars 2017 à 01h26
    Afficher/Masquer

    sidérant mais bien inquiétant… ça en dit long sur l’état de notre société (ne la qualifions plus de démocratie).


    • Surya Le 22 mars 2017 à 07h19
      Afficher/Masquer

      Ce sont les recyclés de la rédac d’Itélé qui ont foutu le camp lors de la grève. Fallait pas s’attendre à autre chose. Et puis Laurent Bazin lol.


  2. bluetonga Le 22 mars 2017 à 01h26
    Afficher/Masquer

    Soyons clairs. Si un journaliste mâle lambda trouve par hasard une paire de testicules dans son slip, il passe une petite annonce pour retrouver son propriétaire.

    Merci pour la démonstration.


    • Dieselito Le 22 mars 2017 à 11h28
      Afficher/Masquer

      L’hypothèse d’un rejet de greffe est-elle envisageable, plutôt qu’une appartenance tierce?


  3. Caliban Le 22 mars 2017 à 01h30
    Afficher/Masquer

    […] le problème est le comportement “naturel” des journalistes

    Vous pourriez économiser les guillemets en remplaçant naturel par habitus 🙂
    https://www.youtube.com/watch?v=vcc6AEpjdcY


    • Gizon Nadine Le 22 mars 2017 à 06h09
      Afficher/Masquer

      Merci Caliban de nous rappeler cette belle analyse de Pierre Bourdieu.

      Pour ceux qui préfèrent lire plutôt qu’écouter, ou relire pour mieux comprendre, le petit livre “Sur la télévision” a été publié en 96 aux éditions Liber-Raisons d’Agir (année de leur création) en intégrant le texte “L’emprise du journalisme”.

      On le trouve encore sur le site des éditions Raisons d’Agir :
      http://www.raisonsdagir-editions.org/?s=sur+la+t%C3%A9l%C3%A9vision&submit=OK
      avec beaucoup d’autres ouvrages de fond, avec l’avantage d’être courts, percutants, pas chers et au format poche ! (96 pages- 6€)

      “Offrir des instruments de compréhension, donc de liberté…” Merci Pierre Bourdieu !


    • Pepin Lecourt Le 22 mars 2017 à 10h10
      Afficher/Masquer

      Les patrons des médias devraient être poursuivis pour proxénétisme faisant travailler des journalistes prostitués !


  4. Eric Le 22 mars 2017 à 01h36
    Afficher/Masquer

    “ça joue pour 10 % du problème”
    Qui définit la politique dans l’entreprise, la ligne directrice, le sens ?
    Qui met en place organise la qualité, la surveillance… ?
    Qui donne les limites explicites et implicites ?
    Qui donne les promotions les avancements les augmentations ?
    Qui donne les compliments ou les fait donner pour la reconnaissance ?
    Il y aurait liberté et indépendance ? Oui certainement car il ne faut pas que ça soit trop voyant, ni que tout le monde fiche le camp.

    Or aujourd’hui nous connaissons suffisamment d’éléments pour affirmer sans risque de se tromper beaucoup que celui ou ceux qui possèdent l’entreprise a tous les pouvoirs. Pouvoir qui est d’ailleurs la finalité de ces milieux dans lesquels l’argent n’est qu’un outil important et lié à un autre qui est l’information…


    • Fritz Le 22 mars 2017 à 12h18
      Afficher/Masquer

      Non, je crois le problème est plus grave. Certes la soumission au propriétaire du média joue son rôle, mais qu’en est-il de la chaîne Explicite ? Olivier Berruyer pointe le problème de fond : “mimétisme, entre soi, faible pluralisme de pensée…”, je résumerais d’un mot : CONFORMISME.

      Ces journalistes sont libres : libres de mentir, libres de s’aplatir, libres de censurer nos tweets.

      Et ensuite, ils se permettent de “fact-checker”, comme ils disent en franglais.


      • Eric Le 22 mars 2017 à 14h00
        Afficher/Masquer

        Il est manifestement explicite que ce média même s’il est nouveau est comme leurs “grands frères”.

        Si la question n’est pas encore qui les finance (et encore ça reste à prouver) elle est par contre par qui veulent-ils ou espèrent-ils être financé tout en essayant de faire croire, c’est aussi explicite, qu’ils sont différent profitant de l’élan de la médiatisation de leur “douloureuse” dernière séparation ?

        Explicitement leur façon d’opérer ne serait-ce que dans cet épisode avec face de bouc démontre la nature de leur politique d’entreprise, de l’orientation qu’ils entendent poursuivre.


      • Eric Le 22 mars 2017 à 14h10
        Afficher/Masquer

        Je précise aussi que je ne considère pas les journalistes innocents. Ils sont responsables à 100% comme ceux qui les emploient. Simplement pour moi les premiers responsables sont bien ceux qui ont le pouvoir avec leur argent… Dans un deuxième temps nous sommes tous aussi responsables de savoir dire non et de refuser cette situation même au prix très cher de nos emplois. Je sais de quoi je parle.

        En effet nous en sommes là à tous les niveaux: emploi, vie de tous les jours, modes de vies, notre façon d’acheter…façon de payer ! Les domaines dans lesquels il nous faut dire non sont de plus en plus nombreux. Ceux qui veulent réellement résister vont devoir vivre plus difficilement…


      • jean Le 29 mars 2017 à 21h34
        Afficher/Masquer

        Au service des puissants, les médias pour survivre se font les apôtres de la pensée unique qui sert des intérêts financiers supranationaux toujours plus riches.
        – L’enjeu pour les premiers est la survie;
        – L’enjeu pour les second est de devenir encore plus riches;
        – Les pigeons sont ceux qui disposent ou créent de la richesse;
        – Les cibles sont ceux qui ont été éduqués pour être des moutons et qui votent.
        Et les arguments toujours les mêmes, consommation et juste redistribution.
        Produit de la finance, à son service exclusivement (voir ses propositions pour l’ISF) Macron bénéficie d’un appui sans faille de ses amis financiers et malheur à celui qui se mettra en travers de sa route.


  5. blue rider Le 22 mars 2017 à 01h55
    Afficher/Masquer

    ces journalistes sont comme TRUMAN dans le film “THE TRUMAN SHOW”. Ils baignent tellement dans la propagande de ce côté_ci du rideau de fer OTAN-UE-EURO (je sais… bon…) qu’ils n’en voient même plus les contours et sont incapables du recul nécessaire pour en interroger le bien fondé pour le bien commun des français.


    • patrick Le 22 mars 2017 à 07h21
      Afficher/Masquer

      comme avait dit un général soviétique :” la différence entre votre propagande et la notre , c’est que vous , vous croyez en votre propagande ” 🙂


  6. Eric10 Le 22 mars 2017 à 02h25
    Afficher/Masquer

    Macron est peut-être le seul qui leur demande pas de payer pour le prendre en photo?
    Rhôoo…..
    🙂


  7. tepavac Le 22 mars 2017 à 02h29
    Afficher/Masquer

    J’ai pas bien compris, il est candidat à quoi!
    Il vend quoi et à quel prix?
    Parce que j’ai le net sentiment que ce feu-follet à la faconde soporifique, risque bien de remplacer les vauriens par les tartuffes de la politique.

    Finalement c’est vrais, la Présidentielle ne sert que de spectacle.
    6 mai 2017, une Nation est morte, ne reste que les cellules moribondes d’un corps jadis plein de rêve et de vie. R.I.P.


  8. Pierre-Alain Le 22 mars 2017 à 02h32
    Afficher/Masquer

    J’écoutais hier les Grandes Gueules sur RMC en différé, avec comme invité Asselineau (que pour le coup je n’ai pas trouvé très clair ou très pédagogue…dernièrement il ne fait que répeter toujours les 5-6 même arguments en boucle sur tous les médias)

    Mais la médiocrité des questions posées par l’équipe de RMC tant sur le plan politique qu’économique est vraiment inquiétante. A un moment, j’avais presque l’impression d’entendre des commentateurs de foot plutôt que des journalistes, surement du fait du ton très “on refait le match” et de l’intonation de la voix des 2 protagonistes principaux (à cela ils ne peuvent pas grand chose, mais ca ne devrait pas les empêcher de poser des questions qui élèvent le débat…)

    J’y vois surtout un problème de sélection: les personnes responsables de choisir qui va passer à l’antenne, le font surement en ayant surtout comme inquiétude l’audimat, plutôt que la qualité du débat ou de l’interview.

    Je le comprendrais plus volontiers d’une radio privée, mais quand on s’oriente vers la radio publique et qu’on écoute (par exemple) Patrick Cohen sur France Inter, on est sidéré du fait que ce dernier choisit ses invités selon des critères totalement subjectifs, et n’a que faire de l’intérêt du public, qui in fine lui paie son salaire…

    Bref, on est pas sortis…


    • Hugues76 Le 23 mars 2017 à 05h15
      Afficher/Masquer

      Si tu parles de son intervention que l’on peut voir sur youtube. Je vous rejoints sur les questions des journalistes. Ensuite, pour la pédagogie, faut-il qu’ils lui laissent le temps. Car quand il devient précis, cela peut durer très longtemps.
      Et sa tentative d’explication concernant la valeur d’un €uro qui serait égal à un nouveau franc n’était pas évidente face à des gens qui ne voulaient pas comprendre et insistaient sur une valeur estimé à nos francs d’avant le passage à l’€uro.
      Quand je dis, “qu’ils ne voulaient pas comprendre” c’est j’espère le cas. Car, je ne peux imaginer que des commentateurs politiques soient aussi nuls en économie. Je ne suis pas économiste et pas intellectuellement un génie et j’ai compris ce qu’il nous expliquait.


  9. mayla Le 22 mars 2017 à 02h47
    Afficher/Masquer

    Dépenser 1000 ou 3000 Euros/jour est facile; ou est le problème ?


    • Papagateau Le 22 mars 2017 à 03h11
      Afficher/Masquer

      “Dépenser 1000 ou 3000 Euros/jour est facile; ou est le problème ?”

      Non pas UN jour, mais CHAQUE jour.

      – Quand tu as 3 cuisines équipés, où mets-tu la 4ème ? Dans ta 4ème maison ?
      – Mais peut-être est-ce à cause des costumes à 15.000 euros, mais alors pourquoi en achèterait-il un nouveau tout les 15 jours ? Est-ce qu’il jetterait les anciens tout les 15 jours ?
      – Pareil pour les cuisines équipés : il les ferait démonter tout les 15 jours pour changer de style de cuisine tout les 15 jours ?

      PS : Le prix donné pour le costume est suspect en soi.


      • 5cents Le 22 mars 2017 à 15h42
        Afficher/Masquer

        Le jeu (pertes illimitées) les femmes (ou hommes) une domina 500€/h une escort 2000€ La journée… Un gramme de C pour tenir le coup 100€ et on a pas encore payé les factures…
        En cas de vices un smic par jour c’est vite parti.
        De manière générale même sans vices être riche et le rester coûte cher car il faut assumer son rang entre gens du même monde et grâce à celà construire son carnet d’adresses.


      • Haricophile Le 23 mars 2017 à 00h38
        Afficher/Masquer

        Mouais, tu raisonne comme un pauvre, au prix d’un costume décent de nos jours…


    • Max Le 22 mars 2017 à 06h46
      Afficher/Masquer

      Il ne s’agit pas de dépenser 1000€/jour Mais de consommer 1000€/jour ce qui change tout.
      En effet, une simple dépense est la conversion de cash en un bien ou service, le bien entrant par la suite dans le patrimoine de la personne considérée.
      Si je m’achète une voiture a 30.000€ chaque mois mois, je dépense bien 1k€ par jour Mais mon patrimoine augmenté de 1 voiture valorisée 30k€ chaque mois aussi.
      Le cas Macron est que le patrimoine soit faible vis-à-vis des revenus élevés.
      Pour consommer 1k€ par jour il faudrait, chaque mois, acheter une voiture le 1er puis la mettre à la casse le 30 et ainsi de suite…. Ou se faire un coiffeur à 7k€ chaque semaine…. C’est peut-être lui en fait qui avait pistonné le coiffeur de l’Elysée ?


      • Cédric Le 22 mars 2017 à 21h11
        Afficher/Masquer

        Si tu penses qu’on peut pas claquer plus de 1000€ par jour sans rien faire rentrer dans ton patrimoine, tu es bien crédule sur la vie des gens qui ont de l’argent… 1000€ c’est juste de quoi te payer tes repas au resto…


    • steph Le 22 mars 2017 à 09h00
      Afficher/Masquer

      Je pense que Mayla pratique l’ironie, c’est vrai quoi, tut te lèves tu prends un bain d’évian (pas d’évier), ensuite tu vas dans le meilleur resto à midi…et en fin de journée tu auras facilement claqué 2000 euros.


  10. Dubreuil Le 22 mars 2017 à 05h57
    Afficher/Masquer

    le journaliste veut des spectateurs inorganisés ayant besoin de lui comme relais, pas des concurrents avec des questions préparées montrant qu’ils ont mieux fait son travail que lui.

    Ce n’est pas seulement l’entre soi etc.

    Les journalistes se méfient aussi de tout point de vue structuré et ne voudraient pas ici, en relayant des questions vous donner raison, vous accréditer ::::

    C’est un peu comme les jeux télés dans lesquels les candidats se voient formellement interdits par écrit de former des alliances, histoire de bien assurer la domination de ceux qui mènent le jeu.


    • Allegra Le 22 mars 2017 à 07h19
      Afficher/Masquer

      J’entends bien c’est en effet comme ça que cela se passe mais alors on baisse son pantalon et on dit merci.? Que faire pour les contrer si d’être plus intelligents plus constructifs meilleurs journalistes qu’eux les rend susceptibles et donc dictateurs voire même meurtriers? Car quand la liberté est muselée l’homme vrai et pur meurt.


  11. Dubreuil Le 22 mars 2017 à 06h01
    Afficher/Masquer

    Accessoirement, poser certaines questions peut être perçu, y compris légalement, comme jeter du discrédit et ils peuvent craindre de le faire. Après ce qui est surprenant c’est que j’ai l’impression qu’il y a eu plus de relais de journalistes de la rumeur sur l’homosexualité de Macron que des questions factuelles sur ses dépenses. Peut être que l’argent est un plus grand tabou que le sexe en France.


  12. Gizon Nadine Le 22 mars 2017 à 06h20
    Afficher/Masquer

    Pour suite de ma réponse à Caliban sur le texte de Bourdieu (voir plus haut), on trouvera aux
    Editions Raisons d’agir, de Patrick Champagne : “La double dépendance-Sur le journalisme” (192 pages- 8€) paru le 2 mars 2016: http://www.raisonsdagir-editions.org/catalogue/la-double-dependance/

    Bonne lecture !


  13. Loxosceles Le 22 mars 2017 à 06h40
    Afficher/Masquer

    Bref les journalistes sont désormais de simples relais publicitaires pour certains représentants politiques. Probité et esprit critique ne font pas partie de leurs valeurs. Un médecin doit prêter le serment d’Hippocrate, alors les journalistes devraient être assermentés par la charte de Munich, or la connaissent-ils seulement ?


    • Milsabor Le 22 mars 2017 à 08h37
      Afficher/Masquer

      J’aime bien la comparaison de la déontologie journalistique avec la déontologie médicale.
      Quelle confiance pourriez-vous accorder à un médecin qui, recruté et salarié par un laboratoire pharmaceutique propriétaire de son cabinet, pourrait être licencié par lui ou récompensé par des avantages ? N’auriez-vous pas quelque suspicion concernant le libellé de ses ordonnances ?
      INDEPENDANCE


  14. Nemrod Le 22 mars 2017 à 06h48
    Afficher/Masquer

    Bravo Olivier

    Comment ont ils pu ne poser aucune des questions avec autant d’occurrence du site les crises…. c’est scandaleux et ca montre bien qu’ils sont aux ordres et que cette élection s’avère truquee si ils avancent masqués. Les français devraient savoir et il faut donc diffuser largement toutes ces forfaitures.


  15. Vjan Le 22 mars 2017 à 06h56
    Afficher/Masquer

    C’est bête parce que c’était couru d’avance, je le sais bien, mais je suis déçue que E. Macron n’ait pas répondu à vos questions.
    Je suis à nouveau cette fillette qui tire son papa par la manche pour attirer son attention, invisible pour les grands qui discutent entre eux.


  16. kenetbarbie Le 22 mars 2017 à 07h03
    Afficher/Masquer

    Peut-être parce que je ne suis pas abonné, j’ai remarqué que plusieurs articles importants du Monde, sur la campagne électorale en particulier, ne sont pas ouverts aux commentaires. Le Monde n’aurait-il rien à fiche de l’avis de ses lecteurs, en tant que relais du viol du secret de l’instruction et du procès par voie de presse ?
    Cochons de payants, les abonnés du Monde.
    Ceci étant dit et comme le disait Georges Marchais, Fillon et Macron, c’est bonnet blanc et blanc bonnet. Exit la Le Pen et sa “sécurité ” à tout va…L’horizon s’eclaircit.


  17. Louis Le 22 mars 2017 à 07h03
    Afficher/Masquer

    Vous vous attendiez vraiment à ce que vos questions soient posées? Non, quand même pas?


  18. Dizalch Le 22 mars 2017 à 07h07
    Afficher/Masquer

    Si quelqu’un cherche à expliquer à son (ses) enfants la définition de: “caresser dans le sens du poil”… et/ou “serpillière”… voir “larbin”… qu’il (elle) leur montre le comportement de ces “non”journalistes”… la Honte de leur profession et de leur “étique”… (encore eu-t-il fallut qu’il en ai une d’étique… voir, qu’elle leur fut enseignée… ce qui n’est vraisemblablement pas, “plus”, le cas…)

    Tiens, il me vient un ressenti… avec tous les comportements que l’on voit de leur part ces dernières années, et tout particulièrement sur cette campagne, il faut le dire… Ne pourrait-on pas les qualifier, non pas de journalistes (bien trop “noble” pour eux qui ne le méritent pas), mais de R.P.?… (Relations Publiques…), oui, à mon humble avis, c’est ce qui leur correspond le mieux… Relations Publiques… c’est ce qu’ils sont devenu… (pour la plupart…)
    A méditer…


  19. diox Le 22 mars 2017 à 07h10
    Afficher/Masquer

    Après les meeting à la fausse ambiance piloté par des tweets.
    https://youtu.be/okpkPKYAK84
    Voici l’émission aux faux journalistes piloté par des tweets.


  20. CLEMENT Le 22 mars 2017 à 07h34
    Afficher/Masquer

    On peut aussi imaginer que l’équipe de campagne de Macron à posé comme condition à sa participation sur cette TV Explicite aucune question sur son patrimoine ? Ce serait tentant pour cette nouvelle TV d’accepter ce deal pour avoir du Macron en promotion afin d’obtenir une certaine notoriété ?


  21. RGT Le 22 mars 2017 à 08h09
    Afficher/Masquer

    Je trouve la dernière photographie (surtout le commentaire) insultante pour les chiens.

    Contrairement à de nombreux humains ces animaux méritent le plus grand respect.

    Les seuls chiens qui pourraient être comparés à des humains sont les chiens d’attaque qui, suite à une torture traumatisante sont devenus comme leurs maîtres : des monstres, des “chiens de garde”.

    Un chien “normal”, non “dressé”, est un animal placide, docile, joueur et toujours prêt à aider ses congénères et les humains (sauf s’il est “chez lui”, mais même dans ce cas il se contente juste de rouler ses muscles pour écarter l’importun).

    Dans une VRAIE relation chien-homme, c’est le chien qui choisit celui qu’il considère comme “honorable” et qui lui donne ensuite son amitié, en toute liberté.

    Chaque jour ces compagnons m’apprennent encore plus ce que veulent dire empathie, respect des autres, absence de méchanceté et relation désintéressée.

    S’il vous plaît, réservez ces images dégradantes aux humains.


  22. Patrique Le 22 mars 2017 à 08h16
    Afficher/Masquer

    La dérive de Bazin est dramatique.
    Il y a 15 ans il animait une très bonne émission de débat pluraliste (si si, pluraliste) sur LCI où il laissait les invités s’exprimer librement sans les interrompre.


  23. Joanna Le 22 mars 2017 à 08h26
    Afficher/Masquer

    Il me semblait évident que ces questions n’allaient pas être posées. Gagné.
    Et ce n’est pas une raison de penser qu’il ne fallait pas le faire bien au contraire !
    Ceci m’apparaît comme une preuve supplémentaire que ça gêne et que la vérité des réponses doit être cachée à tout prix.

    Quand on saura – car ça finira sans doute par se savoir d’une façon ou d’une autre – on risque bien de constater qu’en croyant lever un lièvre … on a débusqué un mammouth.

    Mais il est clair que savoir avant l’élection ce serait excellent. Aussi je ne peux qu’encourager M. Berruyer à continuer et saluer sa sagacité et sa ténacité, c’est tellement rare.


  24. kenetbarbie Le 22 mars 2017 à 09h07
    Afficher/Masquer

    Monsieur Berruyer, je pense que certains “journalistes” doivent avoir honte en vous lisant. Merci de nous dessiller les yeux.


  25. Clop Le 22 mars 2017 à 09h34
    Afficher/Masquer

    C’est une logique de classe; un racisme de classe.
    Ils ne peuvent dire la vérité, ni sur macron, ni sur l’état du pays. Sinon ils doivent tous se jeter par la fenêtre.


  26. Arynael Le 22 mars 2017 à 09h45
    Afficher/Masquer

    Magnifique et dramatique demonstration.


  27. Lysbeth Levy Le 22 mars 2017 à 09h49
    Afficher/Masquer

    Ce que vient de faire Olivier avec “en face” en “tirs groupés”, c’est une méthode simple et utilisée lors des “révolutions de couleurs” donc très porteuse de pouvoir populaire. Puisque c’est une arme utilisons là puisque c’est facile et porteur. Certains disent que c’est la méthode nouvelle pour faire une “guerre” pourquoi pas utiliser celle ci ? Etre plus nombreux voilà le seul problème. Macron lui même l’a utilisé lors de ces meetings et bien, continuons non ?


  28. Betty Le 22 mars 2017 à 10h55
    Afficher/Masquer

    “Explicite” des anciens d’I-Télé certes mais surtout ils font surtout parti du très select projet CrossCheck,
    “Qui y participe? des médias nationaux (Le Monde, AFP, Libération, Les Echos, Le JDD, France 24, LCI, BuzzFeed, L’Express, Explicite…)”
    consultable ici: http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2017/02/28/lutte-contre-les-fausses-informations-le-monde-partenaire-du-projet-crosscheck_5086731_4355770.html
    Ceci explique sans doute cela….


    • Lysbeth Levy Le 22 mars 2017 à 12h04
      Afficher/Masquer

      Et ne pas oublier que ce CrossChek est issu de la loi européenne contre les “médias russes” ou “supposés” l’être, les médias, journaux indépendants, les blogs et autres sites qui portent la contradiction aux vues de l’Empire atlantistes. Une autre façon de faire la guerre aux “ennemis” intérieurs” ? Et bien il y a la chasse aux “vieux tweets” qui ont déjà fait tomber plusieurs personnalités et qui vont dissuader les “présumés ennemis”‘ de s’exprimer : http://www.slate.fr/story/138830/ambiguite-chasse-tweets-enfouis Ce n’est que le début mais quand on voit qui utilise ensuite ces vieux tweets pas de doute, c’est une nouvelle arme contre les citoyens mal pensants. ..


  29. philouie Le 22 mars 2017 à 11h05
    Afficher/Masquer

    ” Car le problème est le comportement “naturel” des journalistes : mimétisme, entre-soi, faible pluralisme de pensée, aucun contrôle du respect des principes déontologiques, faible esprit critique et recul sur soi.”
    je vais dire un truc qui semble bête : le problème est identitaire : narcissisme et refus de l’autre. l’ego est un “nous” qui empêche de sortir de la meute.


  30. LAD Le 22 mars 2017 à 11h18
    Afficher/Masquer

    Il n’y a hélas plus grand chose à espérer de ces “journalistes”, ils sortent du même moule que les autres.
    Ils n’ont plus la capacité de se rendre compte qu’ils sont formatés. C’est un dérivé du syndrome de Stockholm …
    Ils “collaborent” à “l’insu de leur plein gré” comme disait un célèbre philosophe cycliste.
    Après il y a aussi l’instinct de survie qui joue aussi.
    Garder son train de vie, son statut social etc …


  31. Pastèque Le 22 mars 2017 à 11h33
    Afficher/Masquer

    va pas falloir qu’ils s’étonnent si le 7 mai des gens de *gauche* votent marine.
    JL au premier tour, marine au second tour.
    et france insoumise (sic) aux législatives, bien sur


    • Alfred Le 22 mars 2017 à 12h18
      Afficher/Masquer

      C’est l’évidence et la cohérence même. La seule question qu’on peut se poser est celle ci: quid d’une entourloupe qui aboutirait à un fillon-macron. Dans ce cas JLM au premier est un risque. Pour autant c’est à mon avis un risque à prendre: Il faut quand même indiquer sa préférence (ou sa moins grande détestation) au premier tour. Sinon l’élection n’a plus de sens.
      Bien évidement le pen n’aura pas de majorité au parlement (sauf en cas revirements des traitres des LR voire des faux-frondeurs ou n’importe quoi qui vole au secours de la victoire (Placé? j’déconne)). Et cette cohabitation sera peut être la meilleur chose possible pour remettre un peu de démocratie dans ce pays.


      • Fritz Le 22 mars 2017 à 20h05
        Afficher/Masquer

        “Dans ce cas JLM au premier tour est un risque”, dites-vous. JLM ou Hamon ? Méfions-nous de ces sondages, partie prenante du système oligarchique : ils placent par principe la gôche “social-démocrate” (= vendue au Capital et à l’UE) devant la gauche critique représentée par Mélenchon.

        Quand je me rappelle les 54,7 % de NON en 2005, je me dis qu’un deuxième tour Mélenchon–Le Pen serait logique, et bien plus justifié que les deuxièmes tours imposés en 2007 (Sarko-oui contre Ségo-oui) et 2012 (Sarko-oui contre Béni-oui-oui). Mais j’ai tort, c’est le premier tour qui compte : il y a 11 candidats, tous égaux en principe.


        • Alfred Le 23 mars 2017 à 07h55
          Afficher/Masquer

          Vous avez raison pour les sondages et c’est bien ce que je fais. Je pronostique jlm devant le petit Hamon. Mais je pense que vous vous illusionnez sur l’issue du premier tour. Jlm-le Pen ce serait idéal si l’on partage nos convictions (visiblement à tous les deux) mais MAIS: il existe un peuple de droite comme il existe un peuple de gauche. Et:
          JLM et Hamon ne sont pas foutus de faire front commun (JLM que j’aime bien veut par ego détruire le PS (qui le mérite certes)) pour battre la le Pen ou le macron… Et nous électeurs seront sensés être raisonnables à leur place?


    • raloul Le 22 mars 2017 à 14h25
      Afficher/Masquer

      Bonjour!

      Effectivement, je pense que si Mme Le Pen est présente au deuxième tour, elle a de grandes chances de l’emporter, que cela plaise ou non. Le sentiment “anti-élite” est exacerbé, le peuple français semble en avoir vraiment marre, et prêt à tout pour qu’un réel changement ait lieu (rappel: “le changement c’est maintenant”, hahaha!). Avec le Brexit et M. Trump entre autres, l’establishment a montré définitivement ses limites, et je serais étonné que la France fasse exception.

      Le pire est qu’aucun intellectuel de salon ou autre journaliste n’osera vraiment chercher à comprendre, c’est tellement plus facile d’accuser le peuple de bêtise, d’incriminer le “populisme”, le “complotisme”, etc…plutôt que de remettre en question ses propres pratiques et leurs effets sur la société. Dommage mais s’il faut passer par la case FN, la France y survivra sans aucun doute.

      P.s.: Ce n’est que mon opinion de petit Suisse, NB.


  32. Phil Le 22 mars 2017 à 12h04
    Afficher/Masquer

    Il faut remettre les choses en perspective:
    Si ils étaient intègres et prêts à le mettre en danger, macron n’y serai jamais allé. En d’autre terme, vous saviez qu’ils ne pourraient jamais poser vos questions car ils ne sont pas intègres et c’est pour ça que Macron à accepter d’y aller.
    La politique est un spectacle. Tous les participants sont des acteurs.
    Ceux qui ne jouent pas ne sont pas inviter sur la scène.
    Ils risqueraient de blesser quelqu’un…


  33. Toff de Aix Le 22 mars 2017 à 14h09
    Afficher/Masquer

    Je ne peux que conseiller la lecture du dernier ouvrage d’ Ingrid Riocreux, sur ce qui est dénoncé ici, à savoir la fabrication du consentement médiatique d’un point de vue purement intellectuel.

    Le métier de journaliste est définitivement mort et enterré, le seul problème c’est que ceux qui s’en réclament encore ne l’ont toujours pas réalisé. Ils le nieront jusqu’à leur dernier souffle, un peu comme dans ce dessin animé, ou le héros champion d’arts martiaux touche les points vitaux de son adversaire qui croit s’en tirer à bon compte, avant que ne tombe la phrase couperet :

    “tu es déjà mort, mais tu ne le sais pas encore… “


  34. Xfiles72 Le 22 mars 2017 à 14h18
    Afficher/Masquer

    Ci-après le lien d’une vidéo qui met en lumière les manipulations du nombre de vue de notre candidat favori “Big Mac”(comme il l’appelle dans cette vidéo) sur Facebook. Elle se base sur des statistiques toutes simples, du style ratio Nombre d’abonnés, vue et like. Très bluffant encore une fois:
    https://www.youtube.com/watch?v=iV8GNNSfSP4

    A partager sans modération.


  35. Renaud Le 22 mars 2017 à 15h29
    Afficher/Masquer

    Mais quand-donc allons nous entendre parler, puis – agir concrètement – sur le projet réalisable des réformes financières, monétaires et bancaires ? Sans lesquelles l’on tournera toujours en ronds (un rond de plus en plus, petit et étiolé jusqu’à étouffer), dit rapidement:
    La monnaie pleine (fin de la création monétaire par les banques commerciales dans ce système hyper nocif des réserves fractionnaires), c’est à dire que les banques ne prêtent que l’argent de leurs déposants et que la création monétaire ne relève que d’un organisme contrôlé par la société civile productrice.
    Que les banques deviennent des entreprises normales payées pour leur services comme on paie toutes les entreprises, par ex. construction, services, tous producteurs de biens et de services, etc.
    Que les revenus des producteurs (toutes catégories confondues, salariés et libéraux) bénéficient d’une formule économique qui associe les producteurs aux gains de productivités (par ex. robotique) dont ils sont à l’origine (comme le sont les droits d’auteur) les actionnaires (leurs épargnes dans la monnaie pleine) n’étant pas privés de leurs revenus légitimes.
    À ce stade, c’est la priorité économique et sociale.


  36. Caton l'Ancien Le 22 mars 2017 à 16h55
    Afficher/Masquer

    Le pb n’est pas la propriété de tel ou tel média mais le régime de propriété dans l’ensemble du monde médiatique : si vous êtes un journaliste carriériste de 30 ans, le fait de savoir qu’une part énorme des médias sont détenus par des puissances financières peut vous dissuader de vous fâcher avec un employeur potentiel. Ajoutez que la perméabilité entre les différentes entreprises médiatiques fait que vous fâcher avec un concurrent c’est ipso facto vous fâcher avec un potentiel futur collègue ou hiérarque, même si vous restez toute votre vie chez le même employeur.

    C’est en quelque sorte du tout ou rien : si la majorité des media est détenu par des puissances financières, ça leur donne du pouvoir, y compris sur les journalistes qui ne sont pas, aujourd’hui, dans leur empire. Pour faire simple, Pujadas ne prendrait pas le risque de se fâcher avec Bouygues, ça lui fermerait les portes de TF1.

    Il faut poser la question de la propriété des média non pas îlot par îlot mais globalement.


  37. Nicolas D. Le 22 mars 2017 à 18h11
    Afficher/Masquer

    En l’occurrence avec Macron, il y a une sainte alliance entre les journalistes qui adorent ce type de profil centriste, de gauche sur le plan sociétal mais libéral économiquement (sans être libéral fou)… et les propriétaires qui sont à fond derrière Macron : Perdriel chez Challenges (supporter déclaré), Olivennes (pas proprio mais chef d’Europe 1, le JDD et Paris Match, trois médias qui vont au-delà du raisonnable dans le soutien de Macron), Bergé au Monde (sans doute Niel et Pigasse aussi), etc.

    Qu’il n’y ait pas de critiques ou si peu contre Macron, c’est déjà beaucoup, mais qu’il y ait autant d’articles pour le défendre contre les rumeurs ou les malveillances, cela frise l’hystérie.


  38. kenetbarbie Le 22 mars 2017 à 19h57
    Afficher/Masquer
  39. Olympi Le 22 mars 2017 à 21h05
    Afficher/Masquer

    Vous oubliez un élément essentiel à tout marché pour élever la qualité : le client !
    Il y a deux problèmes :
    1. Le client ramollit n’est pas capable de rejeter la mauvaise qualité et de demander un meilleur produit.
    2. Et surtout aujourd’hui le client n’est plus client, lors que quelque chose est gratuit c’est vous le produit ! Le travail du journaliste est alors d’attiré le produit (vous) afin de vendre son espace publicitaire à ses clients (régis publicitaires).

    Donc:
    1. Élevons notre rigueur de lecture, critiquons et continuons à demander des comptes.
    2. Installez un bloqueur de pub.


  40. albert w Le 22 mars 2017 à 22h25
    Afficher/Masquer

    Merci Olivier du travail que vous faites.


  41. Harry Tuttle Le 22 mars 2017 à 22h29
    Afficher/Masquer

    Le coup de laisser croire que les questions de Twitter seront posées au candidat alors que les “journalistes” filtrent et posent leurs questions, c’est une manière de buzzer pour ramener de l’audience sur leur Facebook Live…aucune interactivité, juste un habillage 2.0 de pratiques télévisuelles…


  42. Nicolas Le 23 mars 2017 à 00h24
    Afficher/Masquer

    L’illustration de l’article est un peu offensante. C’est vrai que les chiens ne sont pas extrêmement intelligents (les cochons les écrase à n’importe quel test d’intelligence), mais de là à les comparer avec des journalistes de l’équipe macron, faut pas pousser. Ou est ce que cette illustration visait à saluer la fidélité aveugle des journalistes?


  43. Eric10 Le 23 mars 2017 à 01h26
    Afficher/Masquer

    https://gaideclin.blogspot.fr/2017/03/la-propagande-les-5-filtres-des-medias.html

    Le fonctionnement de la machine de propagande médiatique. Un résumé de l’analyse développée par Noam Chomsky et Edward Herman dans leur livre “La fabrication du consentement” (1988).
    Le paradoxe, c’est évidemment qu’Al Jazeera (Al Jazeera Media Network, détenu par l’État du Qatar, ou plutôt par la dictature qatari) est un média de masse, qui obéit donc aussi au fonctionnement de la vidéo qu’ils ont produite.


  44. Fj Le 23 mars 2017 à 12h48
    Afficher/Masquer

    Merci pour ce moment; en particulier la leçon de morale en matière de conflits d’intérêts: Ca me fait penser au sketch de coluche sur la lesseive qui lave plus blanc que blanc…


  45. PkoiPas Le 23 mars 2017 à 15h58
    Afficher/Masquer

    A mon avis Macron c’est une campagne marketing et rien d’autre, du placement de produit, pas un projet politique.
    Cela dit vous tapez sur des journalistes en vous basant sur des arguments totalement biaisés.
    C’est juste de la jalousie. On n’a pas pris vos questions…. La belle affaire, cela disqualifiait les questions des autres ?
    Vous faites un flood de questions préformatées sur un mode propagandiste et vous vous étonnez que vos questions ne soient pas reprises ?
    Et vous en concluez que les journalistes sont achetés/vendus/complices/mettez le qualificatif que vous souhaitez.
    Si une bande de braillards venait gueuler des questions devant chez vous vous prendriez le temps d’y répondre ?

    Par ailleurs l’initiative Crosscheck que certains d’entre vous prennent pour une preuve éclatante d’un complot en vue de faire taire les citoyens qui pensent autrement n’est au final qu’une tentative de fournir une information fiable car vérifiée. Maintenant je comprends que les conspirationnistes et les complotistes trouvent matière à alimenter leur “réflexion”.


  46. VAZY Francky Le 23 mars 2017 à 18h01
    Afficher/Masquer

    Tant que l’on ne rendra pas “constitutionnelle” la Charte de Munich du Journalisme, avec de lourdes sanctions financières et l’interdiction d’exercer dans quelque média que ce soit pendant une durée proportionnelle à l’infraction, et bien aussi bien les journaleux que leurs patrons feront ce que bon leur semble. Et ce qui est grave, c’est qu’ils sont tous persuadés qu’ils peuvent vaincre la vérité avec leurs mensonges et leurs manipulations, alors que tout ce qu’ils font, c’est de créer à la finale une résistance et une résilience irréversible, en plus d’une insécurité qui augmente la crise morale dans ce pays. C’est un pur suicide de criminels irresponsables compulsifs à qui rien ne résiste, parce qu’ils abusent tous de leurs pouvoirs et de leur argent. Si nous échappons à une révolution ou à une guerre civile, on aura beaucoup de chance…


  47. yann 35 Le 23 mars 2017 à 20h22
    Afficher/Masquer

    je ne vois vraiment pas où est le problème ?!!!
    EXPLICITE, chaîne intègre, respectueuse et courageuse, ne s’occupe pas et ne s’occupera jamais de l’IMPLICITE, OB occupant déjà le créneau car n’étant pas journaliste.
    Sur EXPLICITE, vous ne verrez jamais que des choses que vous voyez et avez toujours vu. EXPLICITE, comme son nom l’indique, ne s’intéresse qu’à la surface des choses et ne corrige que le maquillage … EXPLICITE, la réalité en 2D : prendre le peuple de HAUT pour l’entuber dans les grandes LARGEURS.


  48. clauzip Le 23 mars 2017 à 22h26
    Afficher/Masquer

    Que Macron nous précise ,je dis bien précise,quelle est la société qu’il nous propose?
    S’agissant des fondamentaux de la République ,il régle cela en qqs mots.Ce n’est pas suffisant à mon sens.
    Par contre il est sans arrêt centré sur les aspects financiers mais pas sur les conséquences sociales et autres de ses orientations.


  49. Rawminey Le 23 mars 2017 à 23h41
    Afficher/Masquer

    Toute la complaisance, la censure ou l’auto-censure des médias ont déjà été expliquées ou démontrées par Serge Halimi dans son essai “Les nouveaux chiens de garde” paru y a 20 ans !
    Il n’y a que les journalistes pour croire qu’ils sont un contre-pouvoir.
    Méthode Coué : “je suis libre !”, matin, midi et soir.
    Mantras : “je suis bien un héros !” à chaque pause toilettes ou café.


Charte de modérations des commentaires