Nous vivons une bien triste campagne.

Ce qui me sidère le plus, c’est qu’aucun débat n’ait eu lieu sur quelques mesures pour améliorer la Démocratie, ni même pour tirer des leçons des problèmes rencontrés.

Ainsi, on aurait pu débattre de l’intérêt d’avoir une élection Présidentielle à 3 tours, les 4 premiers candidats allant au 2e tour avant le duel final. Ce qui permettrait d’avoir 6 débats en tête à tête, et de se décider sur de bonnes bases, en ayant vu chaque candidat débattre 3 fois. Le drame, c’est que si nous revotions dimanche pour le 1er tour, on aurait probablement un résultat différent.

Ou, à 2 tours, on aurait pu imaginer que ne vont au 2e tour que les candidats qui ont le plus de voix en ajoutant les voix de candidats du 1er tour ralliés après le 1er tour – on aurait là (Le Pen + NDA), (JLM + les trotskistes), Macron, Fillon, Hamon décidant du 2e élu entre JLM et Macron. Ca donnerait une base plus solide.

Ou de passer à des mandats de 4 ans, comme aux États-Unis – parce que là, ça va être long 5 ans…

Mais là, je vous propose quelque chose de plus simple, et de signer une pétition qui me semble vraiment fondamentale : la mise en place du Référendum d’Initiative Citoyenne.

Je compte sur vous !

===============================

Nous vivons une présidentielle hors-normes, avec des courants politiques de plus en plus minoritaires mais aussi de plus en plus “jusqu’au-boutistes“.

Nous, le peuple, sommes désormais à la merci de lois portant atteinte à des principes démocratiques, sociaux, humanistes ou de souveraineté qui nous sont pourtant extrêmement chers.

Or, la Démocratie n’a jamais consisté à donner des chèques en blanc à des élus pour cinq ans – surtout quand ils ne respectent pas leur promesses.

Nous demandons donc une importante avancée de nos droits démocratiques avec la mise en place dès cet été du Référendum d’Initiative Citoyenne (RIC), afin que nous puissions débattre et décider nous-mêmes des lois les plus importantes. Ceci existe déjà, sous différentes formes, en Suisse, en Italie ou dans la plupart des États américains.

L’Ifop vient de publier un sondage montrant que 83 % des Français sont favorables au RIC.

Nous pourrions imaginer que de tels référendums soient organisés, par exemple, groupés, deux fois par an, à la demande de :

  • 500 000 citoyens pour révoquer une loi votée par le Parlement ou un traité international ;
  • 750 000 citoyens pour adopter une nouvelle loi (qui devra être conforme à la Constitution) ;
  • 2 000 000 de citoyens pour modifier un article de la Constitution.

Ces seuils évolueront bien entendu avec l’expérience, pour aboutir à une fréquence raisonnable.

En conclusion, nous exigeons le droit de reprendre en main notre Démocratie, par la possibilité d’agir concrètement dans la vie politique, sur la base d’initiatives citoyennes. Cette nécessité, en ces temps troublés, devient plus que jamais indispensable et urgente. (lien direct)

79 réponses à Plus de chèques en blanc aux élus : mettez en place le Référendum d’Initiative Citoyenne !

Commentaires recommandés

Stella 2b Le 05 mai 2017 à 05h52

Ce serait très étonnant que le tout puissant président de la république accepte d’être remis en question par les citoyens.. mais comme une bataille non jouée est perdue, essayons quand même!

  1. DUGUESCLIN Le 05 mai 2017 à 05h12
    Afficher/Masquer

    Hélas ! Trois fois hélas ! Le pouvoir en place est délibérément opposé au référendum d’initiative populaire. Pour éviter la menace d’une supposée dictature potentielle, nous installons une dictature sévère contre le peuple. Le peuple est sommé de voter contre lui-même, car le peuple est beaucoup trop populiste pour avoir le droit de s’exprimer.
    Dans un dernier geste désespéré je vais voter pour le plus contrôlable, contre l’interdiction de contrôler.


  2. Stella 2b Le 05 mai 2017 à 05h52
    Afficher/Masquer

    Ce serait très étonnant que le tout puissant président de la république accepte d’être remis en question par les citoyens.. mais comme une bataille non jouée est perdue, essayons quand même!


    • Emmanuel38 Le 05 mai 2017 à 10h38
      Afficher/Masquer

      Bonjour,
      On peut diminuer la puissance du “puissant président de la république”.
      Si l’on prend comme hypothèse une répartition des votes (fréquemment envisagée dans les média ces jours-ci)
      – X obtient 60% des exprimés
      – Y obtient 40% des exprimés

      et s’il y a peu de bulletins nuls ou blancs: rien à dire de plus, car cela ne soulèvera aucun commentaire particulier.
      En 2012 les blancs ou nuls ont représenté 5,82% des votants
      [résultats officiels: http://www.interieur.gouv.fr/Elections/Les-resultats/Presidentielles/elecresult__PR2012/(path)/PR2012/FE.html ] .
      Personne n’en a parlé.

      Mais si cette fois il y a 20% de bulletins nuls et/ou blancs, ce sera un évènement, et les média ne pourront pas taire les % des votants, car
      – à 60% des exprimés correspondent alors 48% des votants*
      – à 40% exprimés correspondent de même 32% des votants.

      Le gagnant, quel qu’il soit, sera alors MAL ELU , et cela aura forcément des conséquences sur sa politique.

      S’abstenir n’a aucun poids.
      Il y avait 19,65% des inscrits qui s’étaient abstenus au 2ème tour en 2012 (voir lien plus haut). Pour quel effet?
      Qu’il y en ait 30% cette fois, voire plus, ne changerait rien. Ce sera constaté mais ignoré.


      • Alfred Le 05 mai 2017 à 12h17
        Afficher/Masquer

        Vous revenez sur le sexe des anges. (Et AMHA vous cherchez des excuses).
        L’expérience passée nous prouve qu’aucun élu ne s’est jamais senti handicapé par le fait d’avoir été mal élu. Jamais. (Le député qui a été élu sous sarko avec un score de 4,27% (oui oui / ELU) ne s’est jamais considéré comme un demi-deputé).
        Dans l’absolu que vous votiez blanc ou nul ou que vous vous absteniez m’indiffère. Malheureusement aujourd’hui l’hypothèse que les blancs deviennent quelque chose d’autre au cours du processus de dépouillement est tout à fait valide. En tant que concitoyen, je vous serais donc reconnaissant, si vous ne vous abstenez pas et choisissez le blanc de bien vouloir vous pencher sur la question.


        • bats0 Le 05 mai 2017 à 13h33
          Afficher/Masquer

          Ouf, au début de votre commentaire, j’ai cru, Alfred, que vous baissiez les bras.
          Effectivement, comme indiqué dans les billet “La vision de Bruno Gaccio”, je reconnais que le combat pour faire reconnaître le vote blanc en tant suffrage exprimé est important pour notre démocratie, si nous souhaitons la conserver, voir la renforcer.
          Ils sont 577 députés à nous représenter, et j’aimerai bien qu’ils prennent en considération la volonté des 86% de français qui sont favorables à cette reconnaissance du vote blanc.
          Donc plus nous aurons dans les résultats des élections des votes blancs, plus la volonté de la majorité (86%) des français devra être prise en considération.

          Sinon, concernant le RIC, je suis aussi favorable à cette initiative, qui est manifestement favorable à plus de démocratie. Et comme dit en amont, “mais comme une bataille non jouée est perdue”, nous devons essayer de promouvoir se désir démocratique.
          Merci Olivier.


      • Les-crises Le 05 mai 2017 à 14h50
        Afficher/Masquer

        “ce sera un évènement, et les média ne pourront pas taire les % des votants” “S’abstenir n’a aucun poids.”

        On parie ?

        Seule l’abstention fera parler d’elle – mais seulement 1 heure, entre 19h00 et 20h00.


        • Alfred Le 05 mai 2017 à 23h02
          Afficher/Masquer

          Effectivement. Les trois choix blancs nuls ou abstention sont évidemment légitimes. Mais prétendre qu’ils changeront quoi que ce soit c’est vraiment se voiler la face (se ménager une zone de confort ?). Le seul moyen de faire hoqueter la machine c’est de mettre un chat dans le mixer (un bulletin maudit dans l’enveloppe), c’est dégueulasse et encore ce sera totalement insuffisant. On peut retourner le problème dans tous les sens, nous allons au devant de temps difficiles avec beaucoup d’énergies dépensées pour des résultats médiocres voir des défaites. Faut s’y préparer.
          Comment à tu on pu être collectivement assez bêtes pour en arriver là. On aurait du dezinguer Macron des qu’on avait vu qu’ils l’avaient choisi. C’était le rôle de Mediapart. Ah non sont pas avec nous. De fakir. Trop petit (et pas assez de recul le Rufin). De bastamag? De CQFD?
          Personne n’a vu venir le coup? Les oligarques ont vraiment quelques coup d’avance faudrait vraiment qu’on se réveille…


          • Edith Le 09 mai 2017 à 15h06
            Afficher/Masquer

            Bien sur qu’on avait vu venir le coup. La preuve en est, des quelques uns qui ont défilé pour refuser Macron et Le Pen. Mais c’est, et pour l’instant cela restera une minorité. Parce que les gens ne veulent pas voir la vérité. Cela les contraindrait à se prendre en charge. Et devoir faire une révolution, ce qu’ils n’ont pas envie, trop confortablement installé dans leur quotidien, ce quotidien méthodiquement organisé par les oligarques.
            Ces oligarques n’ont pas un coup d’avance, ils ont le pouvoir, l’argent qui leur permet d’acheter les compétences de manipulateurs professionnels. On peut beaucoup avec cela. Je dirai même qu’on peut tout.
            Alors que faire ?


      • Christian Pleineforme Le 05 mai 2017 à 22h15
        Afficher/Masquer

        Va-t-il mieux tenir compte de ses électeurs (tel Chirac en 2002 !!!!) ou des blanchistes (et abstentionnistes ?
        Ni l’un ni l’autre ai-je envie de dire : seules les législtaives et la rue peuvent jouer un rôle
        En conclusion (la mienne) : si je suis sûr que La Pen ne sera pas élue, je préfère voter blanc. Mais (eh oui, il y a un mais) :
        Cela ne risque-t-il pas de faire croire aux électeurs qu’elle est devenu (presque) aussi acceptable que Macron (ou pire un Fillon) ? Et, corrollaire, cela ne risque-t-il pas d’encourager le vote utile FN au premier tour des législatives plutôt que France insoumise si elle échoue à quelques pouièmes ?


    • Chat noir Le 05 mai 2017 à 20h27
      Afficher/Masquer

      Essayer encore des réformettes, nous sommes dans un régime “représentatif, pas dans une démocratie.
      Cette dernière est l’alliance du kratos et du démos ce qui n’existe pas dans le régime représentatif, qui nous considère comme des enfants administré.
      Dans ces conditions “reprendre en main notre Démocratie,” est un leurre, car nous ne sommes pas des citoyens. Une pétition pour, la réapropriation de notre autonomie politique, me semblerait plus judicieux. Nous devons être maintenant très exigeant et précis quant à nos nos demandes.


    • SIMONET Le 06 mai 2017 à 09h14
      Afficher/Masquer

      MERCI OLIVIER DE NOUS MONTRER ENCORE L’EXEMPLE :
      TOUJOURS PASSER A L’ACTION !!


  3. Franck B. Le 05 mai 2017 à 06h43
    Afficher/Masquer

    Cette idée d’un Référendum d’Initiative Citoyenne est une bien belle… initiative !
    Je crains moi aussi qu’une telle idée n’intéresse que les citoyens et absolument pas nos deux flamboyants candidats…
    Quoi qu’il en soit je signe et fais circuler.


    • fanfan Le 05 mai 2017 à 15h42
      Afficher/Masquer

      Marine Le Pen propose :

      le référendum d’initiative populaire qui peut être déclenché par 500 000 signatures de citoyens (le seuil de l’actuel référendum d’initiative partagée se déclenche avec le soutien de 4,5 millions de citoyens et de 185 parlementaires au moins),

      la reconnaissance du vote blanc, Nicolas Dupont-Aignan est sans doute à l’origine de ce point de l’accord car le vote blanc ne figurait pas jusqu’ici dans le programme de Marine Le Pen.


  4. Richard Le 05 mai 2017 à 07h18
    Afficher/Masquer

    la mise en place du Référendum d’Initiative Citoyenne est au programme d’au moins deux candidats: M Melenchon, et Mme Le Pen.


    • Linder Le 05 mai 2017 à 12h50
      Afficher/Masquer

      Vous oublier un autre candidat : François Asselineau (UPR) proposait aussi ce référendum. Il développait assez bien l’idée.


  5. obermeyer Le 05 mai 2017 à 07h37
    Afficher/Masquer

    Pour améliorer la démocratie , nous avions les proposition de la FI dans le programme l’avenir en commun , dont le référendum révocatoire ( du maire au président ) , dans le cadre des nouvelles institutions décidées par le peuple lors de la constituante pour la 6eme république . Dommage !


    • DUGUESCLIN Le 05 mai 2017 à 08h35
      Afficher/Masquer

      Obermeyer,
      J’avais connaissance de ce projet de référendum révocatoire, qui pourrait être un moyen de laisser un pouvoir au peuple. Mais il présente aussi le risque de manipulations et qu’il soit utilisé à des fins politiques pour virer ceux qui ne correspondent pas à l’idéologie qu’on veut imposer. On pourrait remplacer les sondages par des consultations référendaires locales et nationales qui seraient moins truquées et qui imposeraient aux élus de respecter les choix du peuple.


      • niok Le 05 mai 2017 à 10h06
        Afficher/Masquer

        Pour voter à un RIC… il faut se forger une opinion… qui malheureusement se base beaucoup sur les médias (= accès à l’information)… qui appartiennent à la caste oligarchique de millionnaires (http://etrecitoyen.org/les-medias/ )

        Le RIC est une bonne idée… mais il faut aussi des médias indépendants, et revenir à du journalisme… et non à de la propagande pro-libérale, pro-europe (libérale), pro-capitaliste,..


        • Josephine Le 06 mai 2017 à 08h02
          Afficher/Masquer

          Oui, il faut une société qui fabrique des citoyens.


  6. bruno Le 05 mai 2017 à 07h48
    Afficher/Masquer

    Mervi Olivier pour cette petition. Au delà c est une excellente initiative à laquelle Mr Macron grand révolutionnaire épistolaire, va souscrire avec enthousiasme et rapidité, peut être même par ordonnance ! Lui qui veut démanteler tout le système cu CNR jugé trop central et jacobin. Lui qui veut supprimer le code du travail parce que l efficience, l efficacité c est de prendre les bonnes décisions au plus prêt du terrain donc de l entreprise.. Lui qui a lancé don mouvement par une large consultation des Français . oui sans aucun doute Macron va adherer des deux mains le processus est en marche !!


  7. Ribouldingue Le 05 mai 2017 à 08h29
    Afficher/Masquer

    La démocratie partout c’est bien ce que Macron et son faire valoir Le Pen ne veulent pas justement. L’initiative de Le Pen est vide en la matière.
    Ce qui pourrait paraitre étonnant, c’est que ce sont ceux qui en veulent le moins qui sont élus au premier tour d’une élection, mais quand on voit le tas de gens qui se laissent faire par les médias sans sens critique on voit que la démocratie ce n’est pas encore pour demain.


  8. jjp Le 05 mai 2017 à 08h40
    Afficher/Masquer

    Il faut que les gens comprennent que le pouvoir se prend, il ne se gagne pas dans une élection, il n’est pas obtenu après des manifestations pacifiques, il ne résulte pas de consultations citoyennes, ni de référendums.

    Et quand il est obtenu, il est vain de croire qu’il serait laissé à des référendums.

    Le pouvoir est contre l’ordre naturel, il est donc par nature un ennemi de la vie.

    Comme toutes les horreurs de ce monde, il ne peut être obtenu que par une mauvaise action.


  9. Dieselito Le 05 mai 2017 à 08h48
    Afficher/Masquer

    J’ai déjà choisi dimanche dernier sur le sujet. Avec l’obligation d’un casier judiciaire vierge. El la prise en cimpte du vote blanc revocatoire…. Mais apparemment moins d’un pourcent des Français etaient intéressés. Un peu tard pour pleurer….


  10. Eric83 Le 05 mai 2017 à 08h52
    Afficher/Masquer

    Le gouvernement de NS avait créé un “référendum d’initiative partagée”, véritable imposture qui n’a rien à voir avec un référendum d’initiative populaire.
    Cependant,ce RIP pourrait servir sous cette mandature tant les législatives vont redistribuer les sièges.
    En effet, nous pouvons penser que FI et le FN vont recueillir un nombre de sièges conséquent et ces deux partis avaient prévu dans leur programme respectif d’instaurer le référendum d’initiative populaire.
    Les députés de ces partis pourront proposer – sous notre impulsion si nécessaire – de proposer un projet de loi visant à instaurer asap le RIP.
    Si ce projet de loi n’aboutissait pas et/ou était “enterré” par les “anti-référendums”, alors le RIP pourrait être utilisé si au moins 185 députés et/ou sénateurs en proposait un sur l’instauration du référendum d’initiative populaire dans une loi.
    Il ne devrait pas y avoir de souci pour obtenir ensuite environ 4,5 millions de signatures auprès des citoyens demandeurs du RIP.


    • Les-crises Le 05 mai 2017 à 14h46
      Afficher/Masquer

      “nous pouvons penser que FI et le FN vont recueillir un nombre de sièges conséquent ”

      une vingtaine pour chaque… La Ve République…


      • Eric83 Le 05 mai 2017 à 20h30
        Afficher/Masquer

        Pourquoi une vingtaine seulement ? Je ne comprends pas.

        Au vu de l’éclatement des partis politiques PS et LR qui est en train de se produire, je ne crois pas 2 secondes au “front républicain” aux législatives d’autant que nous devrions assister à un nombre record de triangulaires et quadrangulaires.

        A mon avis, la majorité des députés vont vouloir sauver leur siège et ce sera chacun pour soi.


        • Alfred Le 05 mai 2017 à 23h08
          Afficher/Masquer

          On a comme un petit problème avec les députés qui ont une fonction officielle (discuter les lois et les voter) et une officieuse (représenter un territoire une population et récolter et repartir subventions et prébendes). Ce sont deux talents totalement différent (dans compter se faire élire qui en est un troisième). C’est un problème​. Entre le vieux routier qui connait bien sa circonscription mais vote comme un c… et le petit nouveau sans concessions mais que personne ne connait et qui ne connait personne (sans compter les logiques d’étiquettes). C’est vraiment pas facile pour les nouveaux venus.


  11. Crazydick Le 05 mai 2017 à 09h02
    Afficher/Masquer

    Le rôle des citoyens n’est pas de voter des lois mais de de choisir leurs dirigeants Dans l’idéal, le vote devrait porter au pouvoir les meilleurs d’entre nous, c’est-à-dire les plus courageux, les plus compétents et les plus honnêtes. Un pays ne doit pas être gouverné par des anonymes cachés derrière le rideau d’un isoloir. Il faut rejeter le principe du référendum, qui promeut la lâcheté et la médiocrité.


    • Catalina Le 05 mai 2017 à 11h42
      Afficher/Masquer

      “Il faut rejeter le principe du référendum, qui promeut la lâcheté et la médiocrité.”allez dire ça aux Suisses.


      • Chris Le 05 mai 2017 à 13h11
        Afficher/Masquer

        Je salue l’initiative d’Olivier Berruyer et m’en réjouis.
        Je n’apprécie pas non plus ce média (Change.org), mais ne jetons pas le bébé avec le bain : la fin justifie le moyen. Farage a siégé durant 25 ans au Parlement européen jusqu’à obtenir satisfaction : le Brexit.
        Pour pratiquer depuis 45 ans le système des initiatives débouchant sur un référendum dans mon pays d’adoption, je peux vous assurer que cela donne une toute autre dynamique sociétale et économique, mais surtout, court-circuite dans une bonne part les magouilles et la corruption de la classe politique obligée à rendre des comptes et plus de transparence.
        Ma seule inquiétude : que les médias cornaqués refusent d’informer correctement la population lors des débats sur un sujet susceptible de les affaiblir.


        • Chris Le 05 mai 2017 à 13h12
          Afficher/Masquer

          Suite
          J’ai un souvenir très vif de la campagne suisse “Oui, à l’UE” de 1992, complètement irrationnelle, aussi irrationnelle que la présente campagne présidentielle française.
          Si finalement le non à l’UE l’a emporté, on le doit à la maturité politique du citoyen suisse habitué à réfléchir aux enjeux réels. Les points qui ont le plus pesé, étaient précisément l’abandon de la démocratie directe et de la souveraineté nationale, outre l’abandon de sa neutralité même si par la suite elle fut écornée par le PPP, un simili rattachement à l’OTAN.


          • Fritz Le 05 mai 2017 à 17h02
            Afficher/Masquer

            Vive la Suisse !

            Un beau pays, et pour une fois qu’il y a une démocratie en Europe…


            • Catalina Le 05 mai 2017 à 21h04
              Afficher/Masquer

              Chris nous aussi avons dit non à l’ue bien que question maturité politique……mais il faut dire que ce qu’on nous a présenté était imbuvable et pas du tout compréhensible, comme l’est l’ue par ailleurs. ça me fait marrer les gens qui crient que lepen est folle de vouloir sortir de l’europe, car en 2005, nous ne voulions pas y entrer, ah….cette mémoire de poisson rouge des électeurs;


    • Les-crises Le 05 mai 2017 à 14h52
      Afficher/Masquer

      #LesSoumis

      Bon Emmanuel, arrête de pour mon blog, merci. 🙂


  12. Doctor V. Le 05 mai 2017 à 09h08
    Afficher/Masquer

    Belle initiative Mr Berruyer, merci.

    Suite au succès de la pétition en ligne qui avait été récolté à l’encontre de la loi El Khomri (1 million + de signataires), j’entends encore nos “élites” médiatiques minimiser ce type de plébiscite. Arguant que pouvoir voter en caleçon derrière son PC était chose trop aisée.
    M’enfin, avec les temps qui courent, il me parait urgent d’user de ce canal pour faire entendre nos revendications citoyennes légitimes.

    Bref, a voté!


  13. NonAligné Le 05 mai 2017 à 09h21
    Afficher/Masquer

    Question de cohérence : tant que le programme n’engage pas le candidat (le rend légalement débiteur d’une obligation envers le peuple, qui pourrait s’en prévaloir en Justice), et compte tenu du “passif” de non réalisation des programmes des 20 dernières années pour ne pas remonter trop loin dans le temps, est-il encore cohérent de voter pour un “programme” (surtout s’il est porté par ceux qui ont déjà trahi ?)


    • Vladimir K Le 05 mai 2017 à 13h51
      Afficher/Masquer

      C’est vrai qu’un programme n’engage pas le candidat, mais dans le cas où MLP serait élue, pourrait-elle raisonnablement ignorer une pétition de 500 000 signatures ?

      Ça ferait pas mal de remous, et puis j’imagine qu’on lui pardonnerait moins qu’à un Sarkozy ou à un Hollande.


      • champi98 Le 05 mai 2017 à 14h07
        Afficher/Masquer

        Mais bien sûr qu’elle le pourrait! Plutôt : comment ne le pourrait-elle pas ?? Songez entre autres que la police et l’armée votent massivement pour elle…

        Pourquoi refuser de voir qu’ils sont tous pareils ? Ils ne pensent qu’à une chose : le pouvoir, hors de tout contrôle. MLP pas moins que les autres, y a qu’a voir comment fonctionne son parti : c’est elle, sa nièce, et son sergent qui donnent le la. Tous les autres font les perroquets avec les mêmes éléments de langage, comme le faisait les ump sous sarkozy.

        Je pense que pour l’espoir, il faut aller chercher ailleurs et ne pas se raconter d’histoires.


  14. thibault deheurles Le 05 mai 2017 à 09h46
    Afficher/Masquer

    Oui, Merci pour l’initiative.

    Cela nous permettra aussi de juger de l’évolution que peut avoir ce type d’initiative populaire.


  15. Alfred Le 05 mai 2017 à 09h53
    Afficher/Masquer

    Effectivement. J’ai signé par cohérence et un peu par loyauté puisque vous nous permettez Olivier d’échanger sur les crises. Mais je vous en veux de m’avoir donné l’occasion de donner net en pâture mes coordonnées à change.org . Et je vous fait la même remarque que les autres? Vous voulez le référendum d’origine citoyenne ? Un bulletin a beaucoup plus de chance de l’obtenir qu’une signature.
    Merci cependant.


  16. Julie Le 05 mai 2017 à 09h59
    Afficher/Masquer

    Suggestion: en plus de la pétition, faire une rubrique permanente (et modérée) qui serve de cahiers de doléances “Elle est où la démocratie?”
    je commence, avec 2 questions que j’aimerais voir posées aux politiciens de tous bords:
    – ils sont où les handicapés?
    – est-il normal que 60-70% (ou plus) du revenu d’une personne/d’une famille passe dans le loyer+charges?


  17. Julie Le 05 mai 2017 à 10h47
    Afficher/Masquer

    Dans la série “ça se passe comme ça dans nos cours de justice”
    http://prdchroniques.blog.lemonde.fr/2017/05/04/proces-heaulme-le-naufrage/


  18. venise65974 Le 05 mai 2017 à 11h59
    Afficher/Masquer

    En Italie cette possibilité référendaire vient de bloquer deux points cruciaux de la nouvelle Loi Travail . Le Gouvernement , mis au pied du mur, a retiré ces deux articles sans même recourir au référendum.
    C’est peu, sans doute, mais bien plus démocratique que les 49.3 et autres ordonnances dans les tuyaux. Merci Olivier, j’ai signé et partagé bien sûr.


  19. bulledeciel Le 05 mai 2017 à 12h15
    Afficher/Masquer

    Une démocratie plus directe c’est très bien mais seulement si elle est mise en place avec le principe de subsidiarité…
    http://www.quebecoislibre.org/14/140915-2.html


    • LS Le 05 mai 2017 à 14h23
      Afficher/Masquer

      En quoi est-ce plus démocratique ?

      Je vous propose le principe inverse : Tout ce qui peut être fait au niveau national doit l’être. Peut être fait au niveau local ce qu’il est déraisonnable (cad créant trop de bureaucratie) de définir au niveau national.

      La séparation des pouvoirs selon une structure géographique (plutôt que fonctionnelle) m’a toujours laissé perplexe si elle n’est pas motivée par une segmentation ethnoculturel du peuple.
      L’exemple français actuel d’avoir le niveau national + 3 niveaux locaux avec des compétences générales sans aucune justification est une aberration.


  20. Catalina Le 05 mai 2017 à 12h46
    Afficher/Masquer

    “On vit dans un monde de plus en plus fictif, où l’imaginaire collectif est soigneusement guidé vers le rappel constant des « heures les plus sombres de notre histoire ». On exhorte les électeurs à voter pour « faire barrage » à un fantasme du passé en s’imaginant être des « résistants ». En réalité, en « résistant » aux menaces du passé on se livre allègrement aux pires dangers du présent.

    Entre les cris d’orfraie et les larmes hypocrites, un peu d’analyse serait rafraichissant. Examinons à tête froide les différences entre les deux candidats en lice.”

    http://lucien-pons.over-blog.com/2017/05/dimanche-7-mai-2017-en-france.deux-candidats-et-la-recomposition-politique.par-diana-johnstone.html


  21. Taskede Le 05 mai 2017 à 12h55
    Afficher/Masquer

    Pour améliorer la Démocratie, on aurait aussi pu débattre de l’intérêt d’avoir une élection au jugement majoritaire.

    https://www.jugementmajoritaire2017.com/


  22. Catalina Le 05 mai 2017 à 13h02
    Afficher/Masquer

    elle ose la…….
    La “Démocratie” vue par Ségolène Royal : “Nous ne ferons pas l’erreur de David Cameron”
    La démocratie vu par hollande et son bbpantin maqueron. /

    https://www.youtube.com/watch?v=TrpbBRBHqGk

    Ségo est une totalitariste soft ! (pouf, pouf, pouf,….)


  23. LMDB Le 05 mai 2017 à 13h06
    Afficher/Masquer

    Toute institution, au bout d’un certain temps, ne fait plus qu’une seule chose : assurer, par des moyens de plus en plus violents et désespérés, sa survie. Voir les banques qui étrillent (et les font parfois mourir au sens littéral) leurs propres clients (particuliers et pros) et vont chercher du pognon chez le banquier central pour continuer à assurer leur seule existence.
    Nous n’en sommes même plus à ce que disait le prince Salina dans “Le guépard” (“Il faut que tout change pour que rien ne change”), mais à “Il faut que rien ne change pour que, surtout, rien ne change”.


  24. bats0 Le 05 mai 2017 à 13h44
    Afficher/Masquer

    Bien en ce qui me concerne, je viens de me désabonner à Avaaz, car il vienne de m’envoyer une demande d’adhésion à une pétition concernant le vote utile en faveur de Macron.
    Je n’aime pas qu’on m’indique ce que je dois ou pas voter, surtout pour des élections d’une telle importance; je suis adulte et responsable, donc, j’ai mes convictions personnelles, et tiens à ce qu’elles soient respectées.


  25. LS Le 05 mai 2017 à 14h29
    Afficher/Masquer

    Olivier,

    Initiative louable mais pourquoi faire une démarche spécifique et individuelle sur ce sujet ?

    D’autres initiatives plus travaillées existent. Par exemple, la démarche pour une 6ième république; qu’elle soit de Hamon ou de Mélanchon ou d’EELV, et je ne parle même pas des nombreux blogs qui existent sur le sujet.


    • Les-crises Le 05 mai 2017 à 15h00
      Afficher/Masquer

      “Initiative louable mais pourquoi faire une démarche spécifique et individuelle sur ce sujet ? D’autres initiatives plus travaillées existent. Par exemple, la démarche pour une 6ème république”

      1/ Parce que c’est un sujet trop sérieux pour être confié aux politiques.
      2/ je ne parle pas de 6e République et autres, je parle d’un RIC.
      3/ Je vois mal ce qu’il y aurait de “plus travaillé” – un enfant de 15 ans comprend bien de quoi on parle 😉


  26. fanfan Le 05 mai 2017 à 15h52
    Afficher/Masquer

    Cela veut dire qu’on supprime les policiers, les infirmières, on tue l’hôpital public, parce que parallèlement on donne 40 milliards d’euros au système bancaire qui nous affaiblie.
    Oui, c’est vrai, comme les journaux, chaînes TV, appartiennent à de grands groupes, il est très difficile d’expliquer aux français pourquoi les banques et l’oligarchie française veut surtout garder l’euro, moyen d’assurer sa domination financière sur notre dos. Monsieur Mélenchon l’a dit, je le dis, Madame Le Pen l’a dit, et bien évidemment tout est fait pour faire peur aux français.
    Les français vont comprendre très vite qu’avec Monsieur Macron et j e souhaite que les français comprennent avant pour ne pas voter pour lui que ce serait la main mise permanente d’un système bancaire incroyable.
    [modéré]


  27. fanfan Le 05 mai 2017 à 16h28
    Afficher/Masquer

    En savez-vous un peu plus au sujet de ce document (“La Providence”), faux ou non ?
    https://ia601507.us.archive.org/14/items/onviuq/onviuq.pdf
    https://ia601507.us.archive.org/14/items/onviuq/bspenp.pdf


  28. Fritz Le 05 mai 2017 à 16h53
    Afficher/Masquer

    Sans référendum d’initiative populaire, pas de démocratie. Comme disait Rousseau : « Toute loi que le peuple en personne n’a pas ratifiée est nulle : ce n’est point une loi ».

    Quant à l’autre proposition d’Olivier Berruyer : l’élection présidentielle à trois tours, les quatre candidats arrivés en tête au premier tour étant qualifiés pour le deuxième, ça me semble une idée intéressante. Elle nous épargnerait bien des frustrations. Mieux vaut prendre son temps pour désigner un président, plutôt que de l’élire par défaut ou sous l’emprise d’une manipulation.

    En 2002, auraient été qualifiés pour le deuxième tour : Chirac, Le Pen, Jospin, Bayrou.
    Pas sûr du tout que Chirac eût été réélu au troisième tour à 82 % des voix.

    En 2017 : seraient qualifiés Macron, Le Pen, Fillon, Mélenchon. Entre eux quatre, les six débats suivant le premier tour auraient permis de traiter les questions de fond. Rien à voir avec la honte de mercredi soir.

    Et on aurait sans doute évité un duel Macron – Le Pen au troisième tour.


    • Goelo Le 05 mai 2017 à 22h01
      Afficher/Masquer

      Pas mal l’élection à 3 tours.
      – ça supprime les primaires,
      – ça permet un vrai vote d’adhésion au premier tour en évitant le fameux “vote utile”.
      – 4 candidats au deuxième tour permet un véritable choix et plus le fameux “au 1er tour on choisit et au second on élimine”.

      Mieux encore, ce troisième tour pourrait se faire suivant la méthode Condorcet.


  29. Julie Le 05 mai 2017 à 18h00
    Afficher/Masquer

    Quelle belle démocratie! ce matin une rubrique économique en fin de journal de 7h, qui a étrangement disparue des rubriques réécoutables. Elle eut pourtant lieu entre 7h14 et 7h15, et on y apprenait qu’il n’existait pas de statistiques officielles sur les dépenses des ministères, que la journaliste avait vainement tenté de savoir de combien les subventions aux associations avaient baissé. C’était une chronique dans laquelle on revenait sur les promesses de Hollande en matière de culture et où il était dit que la culture avait été la grande absente des débats de la présidentielle (la veille c’était l’écologie la grande absente de la campagne… ca commence à faire beaucoup d’absents…)

    Et donc c’est comme ça, pas de statistiques, pas de chronique à réécouter.. tout va bien…

    A la fin du journal de 7h, on entend “il est 7h14”. La prochaine rubrique disponible à la réécoute commence à 7h16


    • Julie Le 05 mai 2017 à 18h10
      Afficher/Masquer

      Miracle… elle apparaît, avec la mention 7h12, entre 8h56 et 9h sur la page des programmes… cherchez l’erreur
      https://www.franceculture.fr/emissions/le-billet-economique/deficit-0-une-promesse-non-tenue


      • fanfan Le 05 mai 2017 à 20h42
        Afficher/Masquer

        Conclusion de Marie Viennot :

        “Tout chiffrer, cela peut être critiquable. Mais quand les chiffres sont devenus à ce point des guides de l’action politique, autant faire en sorte qu’ils soient justes. Sinon, on n’a quoi? Des fakes news, mais qui ont l’apparence de la réalité.”


  30. JMSALMON Le 05 mai 2017 à 18h14
    Afficher/Masquer

    Olivier,

    cf. pétition : Objectif “500 signataires”
    C’est une erreur ou pas ? Cela me semble bien peu, sauf votre respect.

    Sinon, excellent initiative en dehors du fait que j’ai déjà signé personnellement une ou deux pétitions portant sur la même demande… je ne pense pas que cela a été suivi d’effet.

    D’où ma deuxième question : qu’elle suite à cette pétition une fois l’objectif atteint ?


  31. Lydia Gauch Le 05 mai 2017 à 19h38
    Afficher/Masquer

    Allez lire sur le site ce qui pourrait être u n mode de scrutin beaucoup plus democratique et faites en la promotion autour de vous: le jugement majoritaire


  32. Eric Le 05 mai 2017 à 20h10
    Afficher/Masquer

    Bonsoir
    Connaissez vous ce mouvement d’initiative citoyenne qui veut hacker les législatives #mavoix.
    Cela répond peut être à notre besoin de renouveau politique.


  33. Catherine Le 05 mai 2017 à 20h14
    Afficher/Masquer

    Micron n’approuvera jamais le RIC, car il a SES plans pour notre bonheur. LUI seul sait comment s’y prendre pour nous imposer ce qu’IL sait être bon pour nous.

    Ca vaut ce que ça vaut mais nous serons bientôt fixés sur la justesse de ce “diagnostic” :

    http://www.fawkes-news.com/2017/05/dapres-ce-psychiatre-italien-macron-est.html

    En tout cas, il a annoncé que sa première visite serait pour les troupes. Tout un symbole…

    Prenons très au sérieux aussi ce diagnostic prononcé par quelqu’un qui sait de quoi il parle :

    http://lelab.europe1.fr/pour-bruno-le-maire-les-hommes-politiques-sont-depressifs-ou-alcooliques-3195236

    Bon courage à toutes et tous :-).


  34. fanfan Le 05 mai 2017 à 20h47
    Afficher/Masquer
  35. fanfan Le 05 mai 2017 à 20h53
    Afficher/Masquer

    Frédéric Robert, maire de Monêtier-Allemont (Hautes-Alpes de 300 habitants, située dans l’arrondissement de Gap) depuis 2014, scandalisé, comme la très grande majorité des maires ruraux, de la politique tyrannique de suppression en catimini de toutes les petites communes de France sous couvert de “réforme territoriales”.


    • fanfan Le 05 mai 2017 à 20h55
      Afficher/Masquer

      Endettement de la commune suite à des investissement coûteux car grosses subventions a priori mais non tenues.
      Rencontre avec Emmanuel Macron et le directeur adjoint de son cabinet qui était Emmanuel Lacresse.
      Je lui est parlé de l’endettement du village et il m’a dit « oui, c’est embêtant mais vous avez de forêts ? », je lui ai dit « Oui », il me dit « C’est bien. Vous avez un patrimoine locatif ? », je lui dit « Oui », réponse : « Eh bien, il faut le vendre ».
      Alors je regrette que tous les maires qui ont patronnés Emmanuel Macron n’aient pas entendus ce qu’il m’a dit car non Monsieur Macron, la commune, la France ne sont pas à vendre.


      • fanfan Le 05 mai 2017 à 21h05
        Afficher/Masquer

        Avec la baisse de la dotation de l’état (il reste par mois 200 euros de dotation globale de fonctionnement à la mairie de Monêtier-Allemont) et bientôt l’exonération de la taxe d’habitation, les maires asphyxiés seront bientôt obligés de vendre leurs forêts communales. Après les aéroports, les entreprises, notre patrimoine national et les terres, que restera-t-il aux Français de cette France gâteau que les riches se partagent?!


        • Catherine Le 05 mai 2017 à 23h02
          Afficher/Masquer

          C’est l’objectif de l’endettement : nourrir les rapaces avec la carcasse de ceux qui se sont si “mal débrouillés” qu’ils doivent tout vendre pour ne pas mettre en péril le profit des banques.

          Il en est des communes comme des pays (grèce, Portugal)


    • fanfan Le 05 mai 2017 à 21h00
      Afficher/Masquer

      Recommandation européenne (GOPE) : Programme National de Réformes (PNR), Schéma Régional d’Aménagement et de Développement durable du territoire (SRADDT) qui prévoit l’avenir des territoires à l’horizon 2030, sans la moindre consultation, qui détaille les futures zones « Mailles», qui n’ont plus rien à voir avec l’échelle départementale.

      Les intercommunalités regroupent environ 60 communes (!) ce qui est ingérable. Il faut parler de tous les transferts de compétences dont personne ne parle. Les intercommunalités nous dépouille de toutes les compétences et la plus redoutable pour la ruralité sera dès 2018 la compétence de l’eau et assainissement.
      https://www.youtube.com/watch?v=4NoiJxQJdxc


  36. yenamarre Le 05 mai 2017 à 20h57
    Afficher/Masquer

    j’ai signé pour essayer d’avoir un début de démocratie dans ce pays.
    Merci O. Berruyer et bravo pour votre implication Citoyenne à tous les niveaux.


  37. Catalina Le 05 mai 2017 à 22h42
    Afficher/Masquer

    https://www.youtube.com/watch?v=JnklnGk4yKM

    Le jour où la France est mourue
    Avec des bourreaux comme maqueron, oui, la France va mourir.


  38. RGT Le 06 mai 2017 à 08h46
    Afficher/Masquer

    – 500 000 citoyens pour révoquer une loi votée par le Parlement ou un traité international ;
    – 750 000 citoyens pour adopter une nouvelle loi (qui devra être conforme à la Constitution) ;
    – 2 000 000 de citoyens pour modifier un article de la Constitution.
    Ces seuils évolueront bien entendu avec l’expérience, pour aboutir à une fréquence raisonnable.

    Les seuils évolueront très rapidement pour que la “démocratie” ne soit plus être “perturbée” par les “bas du front” et seront harmonisés :

    Ce sera 200 milliards de pétitions dans tous les cas, ou l’intégralité des électeurs inscrits (si une seule signature ce sera annulé).

    Vu l’évolution démographique, ils seront tranquilles jusqu’à la fin des temps.

    Le SEUL système VRAIMENT DÉMOCRATIQUE est celui dans lequel TOUS les citoyens sont consultés pour CHAQUE décision (même à la limite la couleur des latrines publiques) et qu’un COMPROMIS SATISFAISANT TOUT LE MONDE ET NE LÉSANT PERSONNE est adopté.

    A mon avis c’est pas gagné.


    • RGT Le 06 mai 2017 à 08h54
      Afficher/Masquer

      Trouvez-vous normal que l’ensemble de la population soit obligée de respecter des lois qui n’ont pas été approuvées par cette même population ?

      Les oligarques respectent la “loi” car ce sont eux qui la font voter, en fonction de leurs intérêts.
      Et quand une loi est “publiquement contestée” c’est TOUJOURS parce qu’elle va à l’encontre des intérêts d’un ploutocrate.

      Si la loi était décidée par les “gueux” ils “s’indigneraient” contre ces mesures “fascistes”, “liberticides”, “inéquitables” et seraient soutenus par tous leurs chiens de garde.

      C’est beau la “démocratie”.


    • jeff Le 06 mai 2017 à 21h02
      Afficher/Masquer

      SOLUTION proposé par RAQUEL GARRIDO DES INSOUMIS


  39. djodan Le 06 mai 2017 à 08h50
    Afficher/Masquer
  40. jeff Le 06 mai 2017 à 21h06
    Afficher/Masquer

    la France insoumis propose le référendum révocatoire .Pour tout les élus du maire au président de la république.La 6 éme république serait pas mal pour tout changer


  41. Pierre delrieu Le 08 mai 2017 à 06h48
    Afficher/Masquer

    Et pourquoi seulement face a une petition de 500.000 citoyens quand on pourait tres bien le faire avec des petition d a peine 50 citoyens.
    Vous proposez a intervale regulier, bravo!
    Mais allons jusqu au bout :
    A intervale regulier on pose plusieurs propositions.
    Ok.
    Et ces proposituons peuvent etres validees apres coups et non par la petition prealable.
    Validees donc par le taux de participation a la dite proposition.
    500.000 signatures pour un projet citoyen c est inateignable.
    A part dans le cas d un parti politique ou une association majeure.
    Donc si on veut un reel Rip ou Ric c est avec le taux de participation qu il faut valider


Charte de modérations des commentaires