Les Crises Les Crises
3.juin.20203.6.2020 // Les Crises

1918 : La révolte des marins allemands

Merci 57
J'envoie

Source : Arte

En novembre 1918, alors que le gouvernement de l’Empire allemand négocie l’armistice, l’état-major de la marine veut envoyer une dernière fois sa flotte contre l’Angleterre. La mutinerie des marins de Kiel éclate et prélude à l’effondrement de l’Empire allemand…

Fin 1918, alors que le gouvernement de l’Empire allemand tente de trouver un accord pour signer l’armistice, l’état-major de la marine veut envoyer une dernière fois sa flotte lutter contre l’Angleterre. Devant l’inutilité du combat, les marins du navire SMS König éteignent en pleine mer les chaudières du bateau et allument un autre feu : celui de la révolution. Menée notamment par le machiniste Karl Artelt, la mutinerie des marins de Kiel sera réprimée à coups d’habiles intrigues.

Mais les marins rentrent chez eux l’esprit empli d’idées contestataires et propageront la flamme de la révolte dans tout l’Empire, déclenchant ensuite la révolution de novembre 1918. À l’aide d’interventions de personnalités politiques allemandes telles que le social-démocrate Björn Engholm et la députée Sahra Wagenknecht, qui a fondé son propre parti, ce documentaire éclairant revient sur les événements de cette période agitée en restituant leur contexte et en établissant des parallèles avec l’actualité.

Source : Arte

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

anatole27 // 03.06.2020 à 08h15

ça parait évident pourtant, en 1918 comme en 2020 on se rend compte que nos élites ne nous protègent pas ou ne nous ont pas protégés. La solution simple parait être la révolution mais il se trouvera toujours un social démocrate soi disant sachant pour trahir le peuple.

17 réactions et commentaires

  • François // 03.06.2020 à 07h30

    Qui pourrait me donner le lien de cet article avec notre actualité COVID19?

    Nous sommes en guerre d’après notre président, puis des gens bien vont manifester, et nous aurons un nouveau monde tout joli après?🤔

      +4

    Alerter
    • anatole27 // 03.06.2020 à 08h15

      ça parait évident pourtant, en 1918 comme en 2020 on se rend compte que nos élites ne nous protègent pas ou ne nous ont pas protégés. La solution simple parait être la révolution mais il se trouvera toujours un social démocrate soi disant sachant pour trahir le peuple.

        +20

      Alerter
      • Fritz // 03.06.2020 à 08h22

        Et de nos jours, ce social-démocrate a une recette épatante pour désamorcer les velléités de révolution : dénoncer les fauteurs de troubles comme des conspirationnistes.

        Ach ! Vous dites que le Kaiser vous envoie à la mort dans un combat inutile contre la Royal Navy ? Das ist nur eine Verschwörungstheorie ! Répandue par l’extrême droite !

          +6

        Alerter
        • anatole27 // 03.06.2020 à 09h06

          On est bien obligé de se rendre à l’évidence « On a perdu la vérité »

          https://www.dedefensa.org/article/a-la-recherche-de-la-verite-perdue

          est ce l’extrême droite #KKK qui manipule en sous mains les manifs
          ou est ce l’extrême gauche à la solde de ses FANTASMES
          ou est ce la gauche bien pensante à la solde des GLOBALISTES
          et pourquoi pas l’extrême centre à la solde des BANQUIERS

          que penser dans un monde ou le PRESIDENT Himself en son auguste IMBECILITE nous dit qu’il n’y a jamais eu de problème de MASQUES !

          La confusion est dangereuse et les officines anti-Russes nous avaient bien prévenu, le CONFUSIANISME c’est forcément les RUSSES.

          Ne pas paniquer , revenir aux choses simples :

          https://villagedespruniers.net/audio/chansons/jinspire-jexpire-chanson-du-village/

          J’inspire, j’expire
          Plus profond, plus doux
          Je me calme, je relâche
          Je souris, je suis libre

          Certains voudraient nous mener au CHAOS car ils sont vides
          il appartient a tout un chacun de rester dans la RAISON
          #CESTMAVIE

            +6

          Alerter
          • Kiwixar // 04.06.2020 à 01h52

            En France, le confusianisme : « en même temps, il n’y a pas de problème de masques, qui ne servent à rien, mais si on en avait, ils seraient utiles, voire vitaux ». Et : « personne n’aurait pu prévoir, à l’heure de la globalisation, du tourisme et des aéroports sans contrôle sanitaire, qu’un virus se propagerait en 1 mois de Chine en Europe ».

            En Asie, le confucianisme : respecter les vieux et faire de son mieux pour juguler une épidémie où ils sont à risque.

              +3

            Alerter
    • LibEgaFra // 03.06.2020 à 09h32

      « Qui pourrait me donner le lien de cet article avec notre actualité COVID19? »

      C’est pourtant tellement évident: retournez les fusils!

      Refusez la soumission. Encore et toujours, aujourd’hui plus que jamais! A toute autorité… fut-elle autoproclamée.

      Ni dieu, ni maître.

      Ni « sauveur », ni « guide ».

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Discours_de_la_servitude_volontaire

      Pour la route:

      https://www.youtube.com/watch?v=gjndTXyk3mw

      Rappel: la fin a été censurée par Mouloudji.

        +2

      Alerter
  • lairderien // 03.06.2020 à 10h48

    C’est comme cela que mon grand-père, Alsacien-Lorrain, donc allemand à cette époque et grand blessé de guerre en convalescence du coté de Strasbourg, est devenu Bolchevik, a participé à l’arrestation des officiers prussiens qui étaient détestés par toute la troupe et des bourgeois Strasbourgeois pro-allemands. Une république éphémère de Strasbourg fut créée par les insurgés, vite réprimée par l’armée française appelée à la rescousse par les bourgeois en dépit de l’accord d’armistice qui interdisait l’entrée de l’armée française à Strasbourg.
    De Bolchevik, mon grand-père est naturellement devenu communiste pur et dur, participant à l’usine et dans son village, à tous les soubresauts de l’Histoire de la période qui a suivi jusqu’à sa mort, cinquante ans plus tard.

      +12

    Alerter
  • lon // 03.06.2020 à 10h51

    L’Etat-Major de la Marine veut un baroud d’honneur contre les Anglais, comme certains commandants de places fortes allemandes en Bretagne après le débarquement de Normandie alors que tout était perdu .
    C’est ça qui est bien avec les hauts-gallonés ,  » pour l’honneur » c’est toujours avec le sang des autres , de préférence les petits sans-classe . Après on vient signer la reddition avec l’uniforme d’apparat et l’air digne de circonstance .
    Certains colonels ou commandants de compagnies , plutôt que d’envoyer leurs hommes à une mort inutile , ont préféré sauver leur honneur en se tirant une balle dans la tête . Cette solution, bien qu’extrême, avait le mérite d’une certaine logique . Malheureusement ils étaient rares .

      +9

    Alerter
    • Kiwixar // 04.06.2020 à 02h00

      Le suicide est idiot (et un péché capital pour les chrétiens). Il me semble plus légitime de buter son officier sanguinaire entre 4 yeux, puis de lui glisser le pistolet dans la main en proclamant qu’il s’est suicidé, lui, parce qu’il ne souhaitait pas envoyer ses soldats à la mort. Il aura comme ça droit à un peu de clapping de 20h et à une médaille.

      Si depuis la nuit des temps, tous les suicidés avaient emmené une pourriture avec eux, le monde serait un paradis.

        +2

      Alerter
  • Berrio // 03.06.2020 à 12h10

    La mutinerie se déclenche dans un climat social qui n’a cessé de se dégrader depuis le début de l’année 1917 en se politisant de plus en plus.
    Les premières grandes grèves de 1917 étaient des protestations contre la pénurie alimentaire et petit à petit elles ont fini par réclamer la destitution de l’empereur et fin de la guerre

      +2

    Alerter
  • jean-pierre.georges-pichot // 03.06.2020 à 12h23

    Si l’on s’intéresse à ce sujet, il faut lire ‘Novembre 1918, Une révolution allemande’ d’Alfred Döblin, qui raconte la révolution spartakiste et son écrasement par la social-démocratie d’Ebert alliée aux militarisme prussien, qui à long terme ouvrait la voie au national-socialisme en mobilisant des classes moyennes mystifiées contre la menace collectiviste. Comme d’habitude.

      +4

    Alerter
    • anatole27 // 03.06.2020 à 14h01

      On remarquera que c’est Gustav Noske ( SPD ie Social Democrate ) qui sera chargé par le gouvernement Allemand de rouler les marins dans la farine , le brave homme avait voté les crédits de guerre en 1914. C’est encore le même qui ministre de la guerre écrasera la révolte Spartakiste

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Gustav_Noske

      Se méfier des bien-pensants
      https://www.poetica.fr/poeme-1939/emile-verhaeren-au-reichstag/

      Ce fut en août, là-bas, au Reichstag, à Berlin,
      Que ceux en qui le monde avait mis sa foi folle
      Se turent quand sonna la mauvaise parole.
      Un nuage passa sur le front du destin.

        +5

      Alerter
  • Pierre Bacara // 08.06.2020 à 03h30

    « ça parait évident »… Pas tant que cela.

    Si l’état-major du Kaiser a compris depuis le 8 août (le « Jour noir de l’armée allemande ») que les carottes sont cuites, ses soldats continuent d’opposer une cruelle résistance aux armées alliées jusqu’en octobre 1918. Ce n’est qu’en novembre, avec le lézardement puis l’explosion assourdissante de l’empire austro-hongrois, que les soldats allemands commencent à donner des signes d’épuisement (les marins de Wilhelshaven les premiers, fin octobre).

    « … En 1918 comme en 2020… »

    Par ailleurs, la situation allemande de 1918 n’est pas celle de 2020. En 1918, le mouvement socialiste allemand est puissant, très puissant, au point d’être un acteur politique et historique d’envergure systémique. En 2020, il a été enterré six pieds sous terre par la social-démocratie et il n’existe tout simplement plus du tout.

    Cent ans, c’est peu à l’échelle d’une culture, c’est beaucoup à l’échelle d’une société.

      +0

    Alerter
    • Rémi // 08.06.2020 à 12h46

      Malheureusement cette mutinerie sera utilisée par les officiers purssiens pour s’absoudre de leur responsabilité dans la défaite.
      Ils inventerons la théorie du coup de poignards dans le dos alors que le baroud d’honneur avait été décidé parce que la guerre était perdue.
      Et les socialistes allemands laisserons faire cette honteuse manipulation.

      Juste pour le plaisir je ressord ce qu’écrivait Ludendorf dans son journal avant l’offensive d’Avril (Offensive allemande pour la victoire avec toute l’armée allemande massé á l’oeust pour avoir la supériorité numérique maximale):
      « Je me refuse à employer le mot stratégie, nous faisons un trou le reste suit. »
      Pour cette phrase Ludendorf aurait du être traduit en cours martiale, jugée et condamné. (A mes yeux cela requiert la mort)
      Cela aurait évité qu’il mette son prestige au service d’Hilter aprés guerre.

        +0

      Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications