Les Crises Les Crises
2.avril.20202.4.2020 // Les Crises

Au revoir président : Didier Raoult, le « docteur chloroquine », quitte le Conseil scientifique d’Emmanuel Macron

Merci 209
J'envoie

Source : Marianne, Louis Nadau, 24-03-2020

Didier Raoult, patron iconoclaste de l’IHU Méditerranée Infection, a claqué ce mardi 24 mars la porte du collège d’experts conseillant l’exécutif dans la gestion de la crise sanitaire créée par l’épidémie de Covid-19.

Le ras-le-bol de Raoult. Selon Les Echos, Didier Raoult, patron iconoclaste de l’IHU Méditerranée Infection, a claqué ce mardi 24 mars la porte du collège d’experts conseillant l’exécutif dans la gestion de la crise sanitaire créée par l’épidémie de Covid-19 : “Je ne participe plus au Conseil scientifique réuni autour d’Emmanuel Macron”, a assuré le professeur au quotidien économique.

Cette rupture est la conséquence d’un désaccord stratégique avec le gouvernement : plutôt qu’imposer le confinement général à la population, Didier Raoult souhaite, suivant l’exemple de la Corée du sud, mettre en place une campagne massive de dépistage à l’échelle nationale et d’isolement des cas positifs. “Cette stratégie a permis de s’attaquer aux nouveaux foyers avant qu’ils débordent. Ce doit être notre modèle”, insiste-t-il auprès des Echos.

BRAS DE FER

Depuis lundi, le désaccord a tourné à la défiance, puisque Didier Raoult a ouvert son institut au dépistage massif malgré les consignes de confinement, invoquant le serment d’Hippocrate. De sorte que plusieurs centaines de Marseillais attendaient encore devant l’IHU ce mardi. Tous les cas “de modérés à sévères” ont été traités à l’hydro-chloroquine, dont le professeur Raoult est un ardent défenseur pour combattre le Covid-19. Le médecin, qui a mené des test en dehors de la procédure normalement fixée pour les essais cliniques, pavoise dans Les Echos : “Je suis sur le terrain, pas devant des statistiques. Ne vous inquiétez pas, ça marche !

Dans Marianne, le professeur Raoult faisait déjà état de ses difficultés à faire entendre son message : « Je discute beaucoup avec le gouvernement et avec des personnes au plus haut niveau de l’Etat. Je comprends ce qui fait partie de l’écosystème des décideurs, ce n’est pas une surprise que d’avoir été mis de côté« , confiait-il. Et de conclure : “Je garde mon cap, j’ai des difficultés à juger aussi par moment, je passe mon temps à expliquer que les maladies infectieuses sont très compliquées et multi-factorielles, j’imagine que la politique, c’est pareil ! »

Source : Marianne, Louis Nadau, 24-03-2020

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Fathi06 // 03.04.2020 à 00h04

La stratégie du Dr Raoult est la meilleure possible.
Tester les patients.
Traiter les malades a temps .
Son protocole (et non médicaments) est efficace et utilisé presque partout en dépit de la communication du gouvernement qui lui tente de sauver la face et masquer son manque d’anticipation.
Les masques tombent et lorsque les tests devient disponibles, on est enfin réactifs et on permet alors de tester les patients.
De soigner lorsqu’il est encore temps avec Plaquenil et Zithromax.
C’est une tragédie cette affaire. On accuse le Dr d’avoir tort simplement parce qu’on a pas les moyens de suivre ses prescriptions.
Lorsqu’elles devient possible on accepte la première partie et on va pas au bout du raisonnement.
1 mort pour 1500 patients traités a trois jours.
Malgré tout les chiffres sont têtus.

18 réactions et commentaires

  • Observateur // 02.04.2020 à 21h15

    Interview de Didier Raoult hier matin 1er avril. Et sa façon de comprendre la méthode scientifique.
    https://t.mail.santenatureinnovation.info/c/?t=57ab07b-1!a-18esm8-8x3fm-cawx

      +4

    Alerter
  • Fathi06 // 03.04.2020 à 00h04

    La stratégie du Dr Raoult est la meilleure possible.
    Tester les patients.
    Traiter les malades a temps .
    Son protocole (et non médicaments) est efficace et utilisé presque partout en dépit de la communication du gouvernement qui lui tente de sauver la face et masquer son manque d’anticipation.
    Les masques tombent et lorsque les tests devient disponibles, on est enfin réactifs et on permet alors de tester les patients.
    De soigner lorsqu’il est encore temps avec Plaquenil et Zithromax.
    C’est une tragédie cette affaire. On accuse le Dr d’avoir tort simplement parce qu’on a pas les moyens de suivre ses prescriptions.
    Lorsqu’elles devient possible on accepte la première partie et on va pas au bout du raisonnement.
    1 mort pour 1500 patients traités a trois jours.
    Malgré tout les chiffres sont têtus.

      +32

    Alerter
    • Arcousan09 // 03.04.2020 à 11h47

      Le professeur Raoult sera remplacé par un génie incontournable …. inconnu … dans la recherche médicale
      Je suggère un anthropologue …. spécialité hyper-compétente en matière de virologie
      Surtout pas de pneumologue ou de spécialiste en imagerie médicale ils risqueraient de donner un avis compétent

        +8

      Alerter
  • Pegaz // 03.04.2020 à 00h53

    Hydroxychloroquine et problèmes cardiaques ? Un Professeur du CHU de Nice répond.
    Confirmez-vous cette information de nos confrères du Point selon laquelle des effets toxiques cardiaques et même des décès auraient été recensés chez des personnes ayant pris de l’hydroxychloroquine?
    L’auteur de l’article auquel vous faites référence dit tenir ses informations d’un pharmacien correspondant d’un centre de pharmacovigilance.
    Or tout le réseau français nous redirige ses notifications pour lesquelles nous faisons, mon équipe et moi-même, une analyse très poussée au cas par cas et sans délai. Si ces informations étaient avérées, nous les aurions.
    https://www.nicematin.com/sante/les-patients-sous-hydroxychloroquine-victimes-de-problemes-cardiaques-un-professeur-du-chu-de-nice-repond-489116

      +9

    Alerter
  • Pegaz // 03.04.2020 à 01h07

    Propagation rapide du COVID-19 en Europe: Zhong Nanshan partage «l’expérience chinoise »
    Il a souligné que le COVID-19 est mortel et que l’on ne peut donc pas utiliser de méthodes de recherche contrôlées randomisées strictes et administrer un placebo aux patients du groupe témoin comme dans les essais ordinaires. Cela serait contraire à l’éthique médicale. La méthode de recherche sans groupe témoin est par conséquent principalement utilisée. Pour les essais avec l’acide phosphorique de chloroquine, on peut voir qu’un nombre important de patients se sont révélés négatifs au virus dans les quatre ou cinq jours suivant la prise du médicament. Zhong Nanshan estime que certains médicaments de MTC actuellement sur le marché ont également certains effets antiviraux et anti-inflammatoires.
    http://french.china.org.cn/foreign/txt/2020-03/13/content_75810310.htm

      +11

    Alerter
  • Pegaz // 03.04.2020 à 01h20

    Cathy Racon-Bouzon : ce que j’ai vu à l’IHU du professeur Didier Raoult
    Depuis deux semaines, la classe politique marseillaise apporte un soutien très appuyé aux travaux du professeur Raoult. Dimanche 29 mars, la députée Cathy Racon-Bouzon (LREM) était en visite dans les locaux de l’IHU Méditerrannée Infection dont le bâtiment est situé sur le territoire de sa circonscription. Dans un communiqué publié dans la foulée, elle restitue ses trois convictions principales forgées durant la visite.
    Article :
    https://gomet.net/racon-bouzon-ihu-raoult/
    Sa page facebook
    https://fr-fr.facebook.com/REM13circo5/posts/859104564605491?__tn__=K-R

      +4

    Alerter
  • Pegaz // 03.04.2020 à 01h32

    Le coronavirus fait-il vraiment moins de morts à Marseille que dans le reste de la France ?
    Le département des Bouches-du-Rhône affiche donc bien l’un des plus faibles taux de mortalité de France, depuis le début de la pandémie. Y a-t-il une exception marseillaise ? Les statistiques invitent à le croire. Reste à déterminer avec certitude si on la doit vraiment au professeur Didier Raoult, et à son protocole thérapeutique à l’hydroxychloroquine.
    https://www.capital.fr/economie-politique/le-coronavirus-fait-il-vraiment-moins-de-morts-a-marseille-que-dans-le-reste-de-la-france-1366389

      +6

    Alerter
  • bm607 // 03.04.2020 à 04h23

    Une étude chinois récente (22/03/20) basée sur les méthode du Pr Raoult a confirmé l’efficacité (texte préprint en d’attente de validation)
    https://www.medrxiv.org/content/10.1101/2020.03.22.20040758v2

    C’est repris et bien commenté dans un article de Paris Match du 31/3 :
    https://www.parismatch.com/Actu/Sante/Covid-19-c-est-avoir-tort-que-d-avoir-raison-trop-tot-Malheureusement-1680591

    Il est clair en tout cas que la logique est de traiter très tôt (d’où le dépistage) avec la posologie préconisée (Hydroxychloroquine +Azithromycine, quantités et durées définies), sinon la méthode est complètement inutile et donc le test Discovery ne donnera pas de résultats :
    « 5 Le bras censé vérifier les résultats de l’équipe Raoult

    De plus, la chloroquine sera donnée seule à une dose quotidienne inférieure de 33% (400mg) à celle du protocole marseillais (600mg). Elle est administrée trop tardivement, dans les cas les plus sévères, évolutifs, à un moment où la charge virale s’effondre et que la maladie se résume à une pneumopathie grave évoluant pour son propre compte. A ce stade la chloroquine ne peut plus guère être efficace. »
    https://mobile.agoravox.fr/tribune-libre/article/essai-discovery-et-protocole-222835?fbclid=IwAR0-AZhXHLU2EWyO1IV-XgbridNLDIb9gRbu3NHRfVR-c0jZgSBjvpN_080
    Le traitement pourrait même agir en préventif (patients ayant un Lupus et qui ne contactent pas le Covid-19 !)
    Évidement il faut prendre toutes les précautions habituelles comme pour TOUT médicament (ici; pas de pathologie cardiaque -mesure du temps QT-, pas d’hypokaliémie, etc…)

    A noter qu’un autre médecin « gourou » a des résultats de terrain intéressants avec une méthode « Raoult + Zinc » :
    http://www.leparisien.fr/societe/c-est-de-la-medecine-de-guerre-a-la-rencontre-de-vladimir-zelenko-le-didier-raoult-americain-30-03-2020-8290815.php
    ou plus récent (700 patients) :
    https://techstartups.com/2020/03/28/dr-vladimir-zelenko-now-treated-699-coronavirus-patients-100-success-using-hydroxychloroquine-sulfate-zinc-z-pak-update/?fbclid=IwAR1YFKm_rRr55TqrTbe9gdBjyoox2bqs0YRiwvjZ1YaKiI9kp-OhJAWRw6Q

    Bon, mais comme « on n’a pas de masques, donc les masques ne servent à rien », là on va vers « on n’a pas de quoi dépister tout le monde donc le traitement « Raoult » qui nécessite de dépister tôt ne sert à rien », le gouvernement ne peut avoir tort n’est-ce pas ? (Et puis quel intérêt pour les actionnaires des labos pharmaceutiques un traitement à quelques dizaines d’€ ?)

      +15

    Alerter
  • Aikongo // 03.04.2020 à 11h09

    Raoult s’explique sur son traitement, à quel moment est-il utile, les risques à mesurer, les conflits inter untel ou untel, et il le fait plutôt bien.
    Replay de l’émission de france culture le 3 avril, pour ceux qui ont loupé cette émission.

    https://www.radioclassique.fr/radio/emissions/matinale-de-radio-classique/esprits-libres/?fbclid=IwAR1TBkda-WI-mkvTSO2aj0jWP6ZlzPEDFc-wyp0Hwa4N_kvGWePKNWUXPmE#livePlayer?base=647&campaignId=1127339&segmentId=1140728&shootId=1176911

      +4

    Alerter
    • Arcousan09 // 03.04.2020 à 11h39

      Merci pour le lien, je l’ai loupée cette émission

        +1

      Alerter
  • Arcousan09 // 03.04.2020 à 11h37

    Au moins, lui, il est cohérent avec lui même …
    Et puis à quoi bon prendre l’avis d’une pointure mondiale en matière de microbiologie et virologie ….
    Il risquerait de donner un avis intéressant
    Nous, nous avons des énarques/banquiers possédant la science infuse, ils sont omniscients et dotés du don d’infaillibilité
    La preuve: tout va très bien madame la marquise …. nous veillons sur votre santé … dormez braves gens confinés
    Ils ont même autorisé l’hydroxychloroquine pour ceux qui vont mourir …. alors qu’il n’y a déjà plus de replication du virus ces scientifiques/politiques pourront annoncer à la nation toute entière que ça ne marche pas ….
    Quand à l’expérience des autres …… Ils ne possèdent pas notre génie …. CQFD

      +5

    Alerter
  • Claude MAURIER // 03.04.2020 à 12h23

    Je comprends que nous sommes dans une situation « extraordinaire » sur un sujet d’une extrême complexité pour des personnes très éloignées de par leurs activités, de percevoir et comprendre ce qui se joue entre des personnalités fortes, convaincues, réactives et un système institué que les circonstances dépassent peut-être dans leurs modèles quand l’approche doit être faite sur l’immédiateté. Le temps départagera les deux visions.

      +0

    Alerter
  • gracques // 03.04.2020 à 14h07

    L’avis en défense d ‘un quidam :
    Le professeur Christian Perronne est chef du service infectiologie de l’hôpital Raymond Poincaré de Garches. Spécialiste de la maladie de Lyme, il a été président de la commission spécialisée maladies transmissibles du Haut Conseil de la santé publique. Il est aussi coresponsable des cours en maladies infectieuses et tropicales pour l’université de Versailles-Saint-Quentin, et membre de l’OMS.
    Il s’inscrit en faux contre ce qu’il considère comme une vision erronée de la médecine de la part des experts médicaux ayant critiqué la méthodologie des essais du Professeur Raoult sur l’hydroxychloroquine. De même, il revient sur les suspicions concernant les effets secondaires de ce médicament, qu’il juge disproportionnées au vu de sa connaissance personnelle de ce dernier.
    ET le reste de l’article est pas mal non plus :

    https://www.marianne.net/societe/christian-perronne-les-tirs-de-barrage-recus-par-didier-raoult-sont-aussi-lies-des-querelles

      +5

    Alerter
  • Deva // 03.04.2020 à 14h43

    Merci pour la diffusion de ces infos, reste à faire le bilan détaillé des déclarations et accusations contre ce professeur et son traitement par les journalistes, scientifiques et politiques lesquels qui n’ont pas hésité à produire des arguments fallacieux pour le discréditer en tant que chercheur et dénigrer son traitement. Cette étude mettra en évidence les mensonges de ces scientifiques et leurs intérêts honteux.

      +1

    Alerter
  • Nour // 03.04.2020 à 18h27

    Il faut un collège de spécialistes en infectiologie (et maladies rares) pour convenir des solutions à préconiser pour faire face à cette pandémie. Les expériences des autres pays, notamment les plus touchés par le covid-19, doivent y servir pour aller plus vite et aboutir à des solutions efficaces. Les retards ont des coûts inestimables en vie humaine ( et en retombées économiques).

      +2

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications