Les Crises Les Crises
17.août.202117.8.2021 // Les Crises

Avoir raison avec Noam Chomsky I Épisode 1 : Un pacifiste de la première heure

Merci 15
J'envoie

La figure intellectuelle et publique de Noam Chomsky émerge dans les années 60, sur les cendres de la vieille gauche américaine décimée par le maccarthysme. Il sera parmi les premiers à soutenir les mouvements de dissidence au sein de l’armée, contre la guerre du Vietnam.

Source : France culture, Julie Gacon

Noam Chomsky à la Bibliothèque universitaire de Boston pour une intervention autour sur la guerre civile au Laos en février 1971• Crédits : Cary Wolinsky/The Boston Globe via Getty Images – Getty

Écouter le Podcast de France Culture (28mn) en cliquant ICI

Il est rare qu’Avoir raison avec s’intéresse à des figures encore vivantes de la pensée ; plus rare encore que l’émission se consacre à des personnalités aussi controversées que Noam Chomsky.

Chomsky, on l’adore… ou on le hait. Même si on ne l’a pas lu.

Quoiqu’il en soit, on ne peut pas avoir lu tout Chomsky, tant l’homme est prolifique, et aujourd’hui encore à bientôt 93 ans. Fécond, et complexe : Chomsky est d’abord un linguiste, père de la grammaire générative ; c’est aussi un économiste, un politiste, un critique des médias (la Fabrication du consentement paru en 1988 est son œuvre la plus étudiée)…

Il est aussi un militant. Pas seulement ce militant intransigeant et rigide de la liberté d’expression qui a défendu l’indéfendable : le droit à s’exprimer du négationniste Robert Faurisson… C’est surtout un militant de la paix. Figure intellectuelle et politique qui s’est forgée à la fin de la Seconde guerre mondiale et surtout pendant la guerre du Vietnam, son apport est monumental pour la pensée critique de ce dernier demi-siècle.

Partout où il va Noam Chomsky, continue à faire salles combles… en 2010 à Paris, il avait fallu installer des hauts-parleurs dans la rue, devant le Collège de France tant étaient nombreux ceux qui voulaient assister à sa conférence.

Au cours de ces cinq épisodes nous évoquerons donc ses fulgurances, aussi bien que ses ambivalences ou ses errements… Sans jamais lui faire dire ce qu’il n’a pas dit.

Source : France culture, Julie Gacon, 26-07-2021

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Jean-Do // 17.08.2021 à 08h19

La conclusion pousse à se demander pourquoi France Culture, comme le reste du PAF d’ailleurs, n’en parle pas plus souvent au lieu de nous proposer en boucle les disputes convenues entre les cuistres et menteurs habituels dont certains vont jusqu’à se prétendre « philosophes » ?

5 réactions et commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications