Deux mois après l’attentat qui a décimé Charlie hebdo, les survivants se divisent: onze salariés demandent que tous les collaborateurs deviennent actionnaires à parts égales du journal, qui a recueilli près de 30 millions d’euros depuis la tuerie.

Un site de construction tagué "Charlie Hebdo" à Rennes le 6 mars 2015
Un site de construction tagué “Charlie Hebdo” à Rennes le 6 mars 2015

Laurent Léger (journaliste de Charlie Hebdo, ndlr) a annoncé mercredi en conférence de rédaction avoir créé un collectif pour ouvrir des négociations sur une répartition égalitaire du capital“, a indiqué à l’AFP un des avocats du journal, représentant de la direction, qui n’a pas souhaité être nommé.

Dans un mail à la rédaction dont l’AFP a obtenu une copie, Laurent Léger précise que ce collectif réunit onze collaborateurs, dont l’urgentiste Patrick Pelloux et le dessinateur Luz. Ce collectif a engagé deux avocats, dont Antoine Comte, qui a notamment défendu Rue89, le Syndicat de la magistrature et Olivier Besancenot.

Charlie Hebdo est détenu actuellement à 40% par les parents de Charb, ex-directeur de la publication tué dans l’attaque du 7 janvier, à 40% par le dessinateur Riss, blessé à l’épaule, devenu le nouveau directeur du journal, et 20% par Eric Portheault, co-gérant.

Juste avant l’attentat jihadiste qui a tué douze personnes de l’équipe, le journal, au bord de la faillite, ne se vendait qu’à 30.000 exemplaires. Il a depuis vu affluer les dons et les abonnements, et vendu à plus de 7 millions d’exemplaires son “numéro des survivants” du 14 janvier. De nombreux collaborateurs vivent désormais sous protection policière.

Nous prenons acte des souhaits des salariés d’être associés à la vie du journal. Mais nous sommes encore très loin de la réflexion sur l’actionnariat“, a commenté l’avocat du journal, expliquant que les dirigeants étaient “navrés” de cette initiative.

Riss est encore à l’hôpital, les parts de Charb sont gelées par (sa) succession. Tout cet argent fait plus de mal que de bien. Cela fait penser à ces enterrements où on se bat déjà en revenant du cimetière pour les bijoux de la grand-mère“, a-t-il regretté.

Nous devons d’abord penser à sortir un journal tous les mercredis. Il faut aussi régler des problèmes fiscaux, puisque par exemple les dons sont taxés à 60%. Les dons iront aux familles des victimes. Le produit des ventes ira dans la caisse du journal. Il servira aussi à créer une fondation, notamment pour enseigner la liberté d’expression à l’école“, a expliqué l’avocat.

Pour le moment, on n’est pas associé aux choix. Il n’y a rien contre la direction actuelle, aucun conflit avec qui que ce soit, mais par rapport à ce qui s’est passé les salariés veulent être davantage acteurs de l’entreprise“, a déclaré pour sa part Patrick Pelloux, joint par l’AFP.

A partir du moment où une entreprise est décimée, vous vous sentez complétement liés à elle. Il ne s’agit pas de se partager le gâteau. L’argent ne nous intéresse pas“, assure-t-il.

Contacté par l’AFP, Laurent Léger a seulement répondu qu’il s’agissait de “discussions internes au journal“.

Dans son mail à la rédaction, il insiste sur son souhait d’un contrôle collectif des comptes.

Cette nouvelle répartition du capital permettra de rendre compte de la manière la plus transparente qui soit de l’utilisation de l’incroyable afflux de fonds dont le journal a été destinataire (…). Nous avons pris acte de l’engagement des actionnaires actuels de bloquer l’argent, mais plus le contrôle est large, plus les décisions de ce type sont prises collectivement et mieux c’est pour tout le monde“, ajoute-t-il. Il réclame aussi “un audit de la situation financière“.

L’initiative a provoqué jeudi un vif débat au sein de la rédaction. Dans un mail, un des dessinateurs, qui ne fait pas partie du collectif, a reproché aux membres du collectif de “parler de son argent (de Charb, ndlr)“, alors que “les asticots ont même pas fini de le bouffer“, même si “la question de l’actionnariat devra se poser“.

Les actions de Charb s’envoleront pas si c’est ça qui vous inquiète, Riss partira pas avec la caisse sous son bras (…) et Eric (Portheault, ndlr) a pas ouvert de compte en Suisse“, a-t-il ajouté, en soulignant les sacrifices financiers consentis par ces deux derniers pour le journal ces dernières années.

Source : l’Expansion/l’Express, le 19 mars 2015.

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

29 réponses à [Reprise] Division à Charlie Hebdo sur l’argent du journal

Commentaires recommandés

Kiwixar Le 24 avril 2015 à 02h26

“Je suis €harlie.”

Mauvais karma pour ces dessinateurs :
– assassinés par des intégristes têtes-en-l’air (oublient leur carte d’identité dans la voiture)
– récupérés par des crapules (voir le défilé des chefs d’état le 11 janvier)
– sacralisés et tabouïsés
– utilisés pour la défense de la liberté d’expression (condamnation des hérétiques qui “ne sont pas Charlie” ou qui refusent la minute de silence)
– n’ont pas vu un centime de tout le pognon dont le journal a été arrosé après leur mort
– actions en justice de salariés qui veulent devenir actionnair€s…

  1. Caliban Le 24 avril 2015 à 01h27
    Afficher/Masquer

    Navrant que ces débats internes soient dans la presse.
    Qui a fuité le premier ? La liberté d’expression c’est bien mais faut parfois savoir tenir sa langue…


    • Alain Le 24 avril 2015 à 19h33
      Afficher/Masquer

      Pourquoi navrant? Autant savoir que ceux qui s’auto-proclament comme les justes (au sens de Louis Antoine de Saint Juste) sont comme tout le monde et veulent leur part de flouze (alors qu’il n’y ont pas mis de leur poche quand cela allait mal !!! )

      Je dirais même que c’est sain de se rendre compte que ce ne sont pas des saints. Rien de plus malsain que ceux qui dénoncent chez les autres ce qu’ils font eux-mêmes


  2. Kiwixar Le 24 avril 2015 à 02h26
    Afficher/Masquer

    “Je suis €harlie.”

    Mauvais karma pour ces dessinateurs :
    – assassinés par des intégristes têtes-en-l’air (oublient leur carte d’identité dans la voiture)
    – récupérés par des crapules (voir le défilé des chefs d’état le 11 janvier)
    – sacralisés et tabouïsés
    – utilisés pour la défense de la liberté d’expression (condamnation des hérétiques qui “ne sont pas Charlie” ou qui refusent la minute de silence)
    – n’ont pas vu un centime de tout le pognon dont le journal a été arrosé après leur mort
    – actions en justice de salariés qui veulent devenir actionnair€s…


  3. Manu Le 24 avril 2015 à 03h39
    Afficher/Masquer

    “on veut not’ part du gâteau”

    Comme quoi les vautours étaient déjà sur place…


  4. Adel Le 24 avril 2015 à 05h24
    Afficher/Masquer

    Chasse le naturel, il revient au galop. Les gars n’ont pas mis un centime, maintenant que le journal est “riche” tout le monde veut gagner des millions. Pathétique.


    • jean Le 24 avril 2015 à 17h12
      Afficher/Masquer

      Avouons qu’un journal se disant de gauche et critique, à 30 millions d’euro, ça fait un peu bizarre, et sans salariés je ne voit pas comment il fonctionnerait.


  5. jmdest62 Le 24 avril 2015 à 06h51
    Afficher/Masquer

    “..pour ouvrir des négociations sur une répartition égalitaire du capital..”

    Si tous les “je suis charlie” ont droit à un morceau du gâteau alors je me sens devenir charlie 🙂

    @+


  6. Bruno Le 24 avril 2015 à 07h31
    Afficher/Masquer

    Je lis trop rapidement : 30k ventes, 30M€ en caisse, donc 1000€ le numéro.
    Ce n’est donc pas de la vente du journal d’où provient l’essentiel des 30 M€, mais des dons. le Qatar ?


  7. purefrancophone Le 24 avril 2015 à 07h48
    Afficher/Masquer

    J’ai beaucoup de place sur mon compte , si ils ont trop d’argent , qu’ils n’hésitent surtout pas , je prends !

    Les difficultés arrivent souvent à cause des histoires d’argent .Ils ne passent pas à côté des problèmes , comme beaucoup trop .
    Pas d’a


  8. mistral Le 24 avril 2015 à 09h06
    Afficher/Masquer

    “Je suis Charli€…?!”

    Tignous revient !!


  9. GaM Le 24 avril 2015 à 09h24
    Afficher/Masquer

    Cavanna, arrête de rigoler, un peu de respect quand même!


  10. boduos Le 24 avril 2015 à 09h27
    Afficher/Masquer

    cette division ,c’est bon signe,ça va éviter une reprise en main “rédactionnelle” trop facile par les tenants de la doxa . à toute chose,malheur est bon!


    • achriline Le 24 avril 2015 à 11h47
      Afficher/Masquer

      Peut-être est-ce le but … Mais comptez sur le système pour ne pas se défaire d’un tel joker !

      Certains sont un peu trop rapides à prêter de mauvaises intentions.

      Wait and see …


  11. mil Le 24 avril 2015 à 09h36
    Afficher/Masquer

    je serais eux, je mettrais cet argent à faire des petits, plutôt que d’essayer d’avoir le bout de gras.
    pourquoi?
    car les ventes étaient catastrophiques en novembre 2014, et que bizarrement, l’effet du 11 Janvier s’amenuise, comme les ventes qui baissent et qui vont baisser pour retrouver leur niveau précédent l’attentat.
    http://actu.orange.fr/france/tirage-en-baisse-pour-le-prochain-numero-de-charlie-hebdo-afp-s_CNT00000081Fz7.html


    • achriline Le 24 avril 2015 à 11h58
      Afficher/Masquer

      Si j’étais eux, je ferais des dons aux associations qui luttent contre la faim dans le monde !!!


  12. christian Le 24 avril 2015 à 09h54
    Afficher/Masquer

    Vous appelez une vengeance ou un crime d’honneur, car les meurtres à charlie faisaient réponse à une insulte ressentie, donc un fait divers, «attentat jihadiste» ? Ou vous donnez du crédit à la propagande étatique comme quoi les meurtres auraient été commandités du Yémen par ISIS, donc des alliés de l’occident, financés entre autres par la france qui se prétend victime ?
    Quant au magasin kasher, il ne s’agit pas non plus d’un attentat ni de terrorisme mais d’un crime haineux.
    Commençons par appeler les choses par leur nom.


  13. achriline Le 24 avril 2015 à 12h07
    Afficher/Masquer

    30.000.000 d’euros … même si l’on soustrait la marge dégagée par numéro les dons représentent encore une belle somme.
    S’il y en a, il serait intéressant de connaître le nom des donateurs qui ont versé plus de 1000 euros par exemple ? Et quelle était leur arrière-pensée.
    Combien de donateurs toutes sommes confondues ?

    Beau sujet d’étude pour les sociologues …


    • TienTien ! Le 24 avril 2015 à 17h44
      Afficher/Masquer

      J’avais lu qqpart (désolé, pas de lien) que le gouvernement avait gracieusement alloué X millions à Charlie Hebdo peu après les assassinats.


  14. VladimirK Le 24 avril 2015 à 14h15
    Afficher/Masquer

    “Il servira aussi à créer une fondation, notamment pour enseigner la liberté d’expression à l’école“

    – N’est-ce pas le rôle des cours d’éducation civique (+ éventuellement français et philo) de parler de liberté d’expression ?

    – Liberté de… s’exprimer tant que l’on reste dans le cadre pré-établi par les élites ?


    • lon Le 24 avril 2015 à 16h08
      Afficher/Masquer

      ouaip, quand on commence à vouloir enseigner la liberté d’expression à l’école, c’est qu’il y a liberté d’expression et liberté d’expression, … et liberté d’expression


      • cormeau Le 24 avril 2015 à 18h50
        Afficher/Masquer

        “la liberté d’expression est à l’individu, ce qu’est la braguette à l’exhibitionniste ” Grégoire Lacroix dans les Euphorismes.


  15. fred Le 24 avril 2015 à 14h47
    Afficher/Masquer

    ce serait plus simple de donner aux restos du cœur. plutôt que financer une ‘fondation pour la liberté d expression’ qui fera encore de la sous-information


  16. Jean Le 24 avril 2015 à 16h35
    Afficher/Masquer

    Tout ceci est bien à l’image de notre époque…

    Encore un petit effort (genre affaire Stavisky) et on aura touché le fond!

    Vivement le petit coup de talonnette salvateur pour remonter vers la surface. :/


  17. georges glise Le 24 avril 2015 à 20h02
    Afficher/Masquer

    le collectif des salariés, dont pelloux que j’aime bcp me semble raisonnable, il n’y a pas de raison que le staff directorial s’approprie tout le capital, on a l’impression que val est toujours à la tête du journal, et non charb ou même riss. quant à cette fondation envisagée, qu’elle laisse l’école faire tranquillement son métier.


  18. Tofino07 Le 24 avril 2015 à 23h35
    Afficher/Masquer

    Drôle de situation. Sans connaître la marge d’exploitation du journal ni la taille de sa dette, l’entreprise Charlie Hebdo vaut certainement cher compte tenu de sa trésorerie. Admettons, par exemple, que la marge d’exploitation soit nulle et qu’il y ait un endettement financier brut de 5 m€, alors, l’entreprise pourrait schématiquement valoir 25 m€ (si 30 m€ de trésorerie et hors effet fiscal) : juridiquement, c’est sur les bases de cette valorisation que les nouveaux actionnaires devraient entrer (Patrick, va falloir retourner faire quelques heures aux urgences pour payer 5 ou 10% de ce riche canard boiteux…).
    Très intéressant à suivre d’un point de vue financier.


  19. Tofino Le 24 avril 2015 à 23h54
    Afficher/Masquer

    Correction : juridiquement, je ne sais pas, mais financièrement voulais je dire. La trésorerie appartient à l’entreprise qui appartient à ses actionnaires. Les actionnaires actuels pourraient aussi faire le choix de distribuer l’exceptionnel résultat net de 2015 (là juridiquement cela doit fonctionner aussi, moralement ?, euh, ben ya pas de morale dans les affaires ; de temps en temps Il y a des petits “manquements”.


  20. Myriam Le 26 avril 2015 à 06h23
    Afficher/Masquer

    Je trouve scandaleux qu’un journal qui a porté atteinte à la liberté d’expression de SINE puisse envisager de créer une fondation “notamment pour enseigner la liberté d’expression à l’école”. Et
    aussi très Inquiétant qu’il puisse dès le CP formater nos enfants à “Je suis Charlie”


  21. PasGlopPasGlop Le 27 avril 2015 à 14h25
    Afficher/Masquer

    D’où ça sort d’ailleurs ce “Je suis Charlie” ?
    J’ai du rater un épisode.
    Pour le peu que je me souvienne, c’est sorti à vitesse Grand V sur les médias très, très vite, sans crier au complot on aurait presque tendance à croire que c’était prêt à être sorti ce truc là …
    QUI (à part les fabricants d’encre noire pour les imprimantes) a sorti ce truc là et dans quel intérêt ?


Charte de modérations des commentaires