Les Crises Les Crises
6.décembre.20206.12.2020 // Les Crises

Chine : Un nouveau partenariat stratégique mais insuffisant face à la guerre commerciale américaine

Merci 35
J'envoie

Source : SCMP,

Des études montrent que les avantages du Regional Comprehensive Economic Partnership (RCEP, Partenariat économique régional global) ne compenseront pas l’impact négatif de la longue guerre commerciale menée par les États-Unis contre l’économie chinoise

Toutefois, les analystes s’accordent à dire que le pacte commercial, qui couvre 30 % de l’économie mondiale, est beaucoup plus important sur le plan stratégique que sur le plan économique

Le partenariat économique régional global (RCEP) couvre près d’un tiers de la population mondiale et du produit intérieur brut. Photo : Reuters

La Chine peut revendiquer une victoire symbolique avec la signature du plus grand accord commercial du monde face au désintérêt continu des États-Unis pour le multilatéralisme, mais les avantages économiques directs seront marginaux, comme le montrent les études.

L’accord commercial, initié par l’Association of Southeast Asian Nations (ASEAN), Association des nations de l’Asie du Sud-Est en 2012, mais souvent considéré comme le pendant chinois du Comprehensive and Progressive Agreement for Trans-Pacific Partnership (CPTPP, Accord global et progressif pour le partenariat transpacifique, CPTPP) couvre près d’un tiers de la population mondiale et du produit intérieur brut (PIB).

Toutefois, si l’adhésion au Regional Comprehensive Economic Partnership (RCEP), Partenariat économique régional global, augmentera progressivement le PIB chinois, elle ne suffira pas à annuler les dommages de la guerre commerciale avec les États-Unis, comme l’ont montré les recherches.

En juin, des chercheurs du Peterson Institute for International Economics (PIIE) ont estimé que le RCEP, un accord commercial qui a demandé sept ans de négociations, ajouterait 0,4 % au revenu réel de la Chine d’ici 2030, tandis que la guerre commerciale le réduirait de 1,1 %, si les hostilités actuelles devaient persister.

Il intégrera davantage la Chine au reste de l’Asie, et nous devons examiner ce que cela pourrait générer à plus long terme

Renuka Mahadevan

Une étude menée l’année dernière par des chercheurs de l’université du Queensland et du ministère indonésien des Finances a révélé que le RCEP n’ajouterait que 0,08 % à l’économie chinoise d’ici 2030. Sur la même période, la guerre commerciale réduirait son PIB de 0,32

Renuka Mahadevan, professeur associé à l’université du Queensland et co-auteur du rapport de 2019, a déclaré qu’en raison de l’impact de la pandémie du coronavirus sur l’économie régionale, le bénéfice du RCEP pourrait être plus important pour les signataires, puisque la croissance provient d’une base plus faible.

Néanmoins, elle a déclaré que les chiffres n’étaient qu’une « partie de l’histoire » pour la Chine, pour laquelle l’accord portait sur autre chose que des gains de croissance marginaux.

« Je pense que cela aidera beaucoup la Chine. Cela rendra la Chine beaucoup plus intégrée au reste de l’Asie, et nous devons examiner ce que cela pourrait générer à plus long terme », a déclaré M. Mahadevan, en se référant en particulier aux flux d’investissement autour de l’Asie.

L’étude du PIIE a révélé que « la Chine est sur le point de devenir le plus grand bénéficiaire du RCEP » sous sa forme actuelle, qui n’inclut pas l’Inde.

Néanmoins, les auteurs Peter Petri et Michael Plummer ont prédit que l’accord ne parviendrait pas à compenser les dommages causés par la guerre commerciale et le détournement des échanges par la CPTPP rivale, en particulier pour les petits fabricants et ceux de pointe.

Mais là encore, ils ont fait allusion à des arrière-pensées chinoises pour faire passer l’accord.

La Chine remporte une victoire alors que 15 nations d’Asie-Pacifique signent le RCEP, le plus important accord de libre-échange au monde

« Les effets du virage régional de l’Asie de l’Est sur les perspectives de leadership de la Chine dans la région, pourraient, cependant, être plus importants encore que les gains économiques. Les accords CPTPP et RCEP15, sans les États-Unis et l’Inde, suppriment de puissantes influences d’équilibrage dans la détermination des politiques économiques en Asie de l’Est », ont-ils écrit, ajoutant que la sphère commerciale asiatique pourrait en conséquence se centrer davantage sur la Chine.

Les chercheurs de la Chinese Academy of Social Sciences (CASS), Académie chinoise des sciences sociales, soutenue par Pékin, se sont montrés légèrement plus optimistes quant aux perspectives du RCEP pour l’économie chinoise, estimant que sur 10 ans, il ajouterait 0,22 % à la croissance du PIB réel et 11,4 % aux exportations totales de la Chine, si le calendrier de la libéralisation des échanges se déroule comme prévu.

« Le RCEP va non seulement améliorer le cadre du commerce extérieur, mais aussi fournir un nouveau moteur de croissance pour l’économie chinoise », ont écrit Shen Minghui et Li Tianguo dans le rapport de la CASS.

Liang Yixin, chercheur au Centre chinois pour le développement de l’industrie de l’information, affilié au ministère de l’Industrie et des Technologies de l’information, a estimé que l’accord commercial ajouterait 0,04 % à la production économique d’ici 2025, soit 1,95 % à la croissance des exportations.

Nick Marro, responsable du commerce mondial à l’Economist Intelligence Unit, a déclaré que si l’impact sur l’économie asiatique au sens large pouvait être « marginal, il existe des dynamiques commerciales et tarifaires intéressantes à surveiller pour l’Asie du Nord-Est. »

« Nous voyons la Chine, le Japon et la Corée du Sud réunis pour la première fois dans le cadre d’un accord de libre-échange. Ces marchés donneront un peu plus de poids à l’importance économique de l’accord », a déclaré Marro.

Finbarr Bermingham réalise des reportages sur le commerce asiatique depuis 2014. Auparavant, il a couvert le commerce et l’économie mondiale à Londres. Il a rejoint le Post en 2018, après avoir été rédacteur en chef pour l’Asie à Global Trade Review et correspondant commercial pour l’International Business Times.

Frank Tang a rejoint le Post en 2016 après une décennie de couverture de l’économie chinoise et d’analyse des politiques gouvernementales.

Source : SCMP,

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

RGT // 06.12.2020 à 09h25

Les chinois ont une stratégie à très long terme, contrairement aux occidentaux qui veulent tout et tout de suite.

C’est pour ça que leur stratégie consiste en des petits pas qui semblent chacun anodins quand on les prend séparément, mais qui au final et une fois l’ensemble des « petits pas » effectués (même s’il en manque quelques uns) leur apporte les moyens de porter l’estocade finale.

Les « grands stratèges » occidentaux n’ont pas lu Sun Tzu, ne l’ont pas du tout compris, ont considéré que leurs « gros muscles » étaient supérieurs à l’intelligence ou que ce texte (VIè siècle av. J.C.) était bien trop poussiéreux pour y porter la moindre attention.

Ils sont convaincus de leur supériorité mais ne se rendent pas compte qu’ils sont désormais pris dans une nasse de laquelle ils ne peuvent plus sortir et au final n’auront plus que leurs yeux pour pleurer.

Cette stratégie des « petits pas » me rappelle ce que les « anciens » appelaient dans mon enfance la « tactique du domestique chinois » :

S’il convoite un objet en votre possession, il le déplacera chaque jour patiemment d’un millimètre jusqu’à ce qu’il disparaisse de votre champ de vision.

Et un beau jour, sans que vous n’ayez pu vous apercevoir de quoi que ce soit, l’objet « s’évaporera » sans que vous n’en ayez conscience.

C’est bien en utilisant cette stratégie que les gouvernants chinois ont réussi à berner les ploutocrates occidentaux cupides depuis près de 40 ans en leur offrant des profits colossaux.

Et désormais, ils se rendent compte qu’ils ont creusé leur tombe avec leurs dents.

Espérons seulement que les chinois nous protégeront de leur vengeance qui s’exercera bien sûr contre les « gueux » occidentaux.

Rien n’est moins sûr car il est plus facile de contrôler quelques « aristos » effarés de perdre leurs privilèges que de contrôler une population entière qui souhaite se libérer de ses chaînes.

Les anciennes débâcles nous l’ont prouvé à chaque fois et les « aristos » n’ont pas hésité à massacrer la population révoltée par leur comportement (commune de Paris par exemple).
Et ce « cher » Adolphe Thiers a désormais sa place gravée pour l’éternité dans toutes nos citées alors que les « communards » ont sombré dans les oubliettes de l’histoire.

19 réactions et commentaires

  • RGT // 06.12.2020 à 09h25

    Les chinois ont une stratégie à très long terme, contrairement aux occidentaux qui veulent tout et tout de suite.

    C’est pour ça que leur stratégie consiste en des petits pas qui semblent chacun anodins quand on les prend séparément, mais qui au final et une fois l’ensemble des « petits pas » effectués (même s’il en manque quelques uns) leur apporte les moyens de porter l’estocade finale.

    Les « grands stratèges » occidentaux n’ont pas lu Sun Tzu, ne l’ont pas du tout compris, ont considéré que leurs « gros muscles » étaient supérieurs à l’intelligence ou que ce texte (VIè siècle av. J.C.) était bien trop poussiéreux pour y porter la moindre attention.

    Ils sont convaincus de leur supériorité mais ne se rendent pas compte qu’ils sont désormais pris dans une nasse de laquelle ils ne peuvent plus sortir et au final n’auront plus que leurs yeux pour pleurer.

    Cette stratégie des « petits pas » me rappelle ce que les « anciens » appelaient dans mon enfance la « tactique du domestique chinois » :

    S’il convoite un objet en votre possession, il le déplacera chaque jour patiemment d’un millimètre jusqu’à ce qu’il disparaisse de votre champ de vision.

    Et un beau jour, sans que vous n’ayez pu vous apercevoir de quoi que ce soit, l’objet « s’évaporera » sans que vous n’en ayez conscience.

    C’est bien en utilisant cette stratégie que les gouvernants chinois ont réussi à berner les ploutocrates occidentaux cupides depuis près de 40 ans en leur offrant des profits colossaux.

    Et désormais, ils se rendent compte qu’ils ont creusé leur tombe avec leurs dents.

    Espérons seulement que les chinois nous protégeront de leur vengeance qui s’exercera bien sûr contre les « gueux » occidentaux.

    Rien n’est moins sûr car il est plus facile de contrôler quelques « aristos » effarés de perdre leurs privilèges que de contrôler une population entière qui souhaite se libérer de ses chaînes.

    Les anciennes débâcles nous l’ont prouvé à chaque fois et les « aristos » n’ont pas hésité à massacrer la population révoltée par leur comportement (commune de Paris par exemple).
    Et ce « cher » Adolphe Thiers a désormais sa place gravée pour l’éternité dans toutes nos citées alors que les « communards » ont sombré dans les oubliettes de l’histoire.

      +27

    Alerter
    • Francois Marquet // 06.12.2020 à 12h02

      Les USA ont eu aussi une stratégie de très long terme en construisant patiemment l’extraterritorialité du droit US comme future arme de domination. Il n’y a que l’Europe qui n’ait pas de stratégie.

        +11

      Alerter
      • Louis 56 // 07.12.2020 à 09h27

        Nous les européens nous marchons sur la tète et creusons notre tombe, les grandes puissances de ce monde (Chine, USA mais pas qu’eux) possèdent pour credo leur souveraineté et les européens prêchent la libre circulation, la mondialisation, les frontières ouvertes et l’immigration de masse, c’est une folie comme cet article 63 du TFU, sur le même sujet je note que le congrès US refusa de ratifier la charte de la Havane de 48 déjà sur la libre circulation.

        https://www.legrandsoir.info/l-article-63-un-article-qui-merite-l-attention.html

          +3

        Alerter
    • Suzanne // 06.12.2020 à 12h32

      J’aime bien votre commentaire mais je n’approuve pas la comparaison de la Chine avec un voleur. Je voudrais qu’on me démontre que ce que réalise la Chine est un vol, d’abord. Pouvez-vous le faire?

        +10

      Alerter
    • Cévéyanh // 10.12.2020 à 22h39

      A RGT :
      Le peuple chinois a une autre histoire avec les occidentaux. C’est pour cela qu’il a demandé/négocié et a aussi pu, car étant un territoire immense (très intéressant pour les occidentaux).

      Les Etats-Unis font aussi cette stratégie « des petits pas » : avec l’acculturation. Des pays européens et autres commencent peu à peu à devenir et penser comme eux avec le cinéma, musique, les enseignes commerçantes, la langue (anglicisme)… C’est aussi du fait de la globalisation du marché et que ce pays est fort économiquement.

        +0

      Alerter
  • Myrkur34 // 06.12.2020 à 10h16

    L’Australie faisant partie de cet accord, pour l’anecdote vu cet semaine en entrefilet , augmentation des taxes chinoises sur les vins australiens de 100 à 200% !!
    Mesures de rétorsion ?
    https://www.nouvelobs.com/monde/20201130.OBS36786/un-tweet-sur-un-egorgement-tend-encore-plus-les-relations-entre-la-chine-et-l-australie.html

    A noter l’ingérence de l’ambassade de Chine qui mériterait quelques expulsions.
    https://www.nouvelobs.com/monde/20201014.OBS34723/vive-altercation-entre-raphael-glucksmann-et-l-ambassade-de-chine-au-sujet-des-ouighours.html

    Entre nos capitalistes et les leurs, l’avenir planétaire est cuit. C’est malheureux mais c’est la sempiternelle course à l’échalote entre tous les dégueulasses de chaque pays, et que le meilleur des dégueulasses gagne, vu qu’ils s’autocongratulent pour la photo.

      +6

    Alerter
    • Dominique65 // 06.12.2020 à 10h39

      « l’ingérence de l’ambassade de Chine qui mériterait quelques expulsions »
      Ton lien montre en effet une ingérence de l’ambassade de Chine dans ses propres affaires intérieures.

        +16

      Alerter
      • Myrkur34 // 07.12.2020 à 07h48

        Comme on a supprimé ma première réponse.

        Je vous mets ce témoignage sur les actes du gouvernement chinois contre la population ouïghoure .

        https://www.arte.tv/fr/videos/097407-071-A/28-minutes/

          +0

        Alerter
        • Dominique65 // 07.12.2020 à 16h05

          « ce témoignage sur les actes du gouvernement chinois contre la population ouïghoure .»
          Pardon, j’étais convaincu que les ouïghours étaient une ethnie chinoise. c’est pourquoi je parlais d’une ingérence de la Chine dans ses propres affaires intérieures.

            +2

          Alerter
          • Cévéyanh // 11.12.2020 à 19h44

            A Dominique65 :
            Les ouïghours du Xinjiang vivent sur le territoire de la Chine donc c’est bien ses affaires intérieurs.

            AMyrkur34 :
            Vous dites : « A noter l’ingérence de l’ambassade de Chine qui mériterait quelques expulsions »
            Pourquoi ingérence ? Sur les propos de l’eurodéputé ou sur le fait que la Chine a une place dans le Conseil des droits de l’homme de l’Onu ?

              +0

            Alerter
            • Dominique65 // 14.12.2020 à 22h49

              @Cévéyanh
              Merci. Mon dernier post était évidemment ironique. Dans l’Absurdistan de Myrkur34, je n’ai guerre trouvé mieux pour en finir.

                +0

              Alerter
  • Morne Butor // 06.12.2020 à 11h51

    Je ne prétend pas être en avance d’une guerre, mais est-ce que le PIB est le bon critère à suivre pour connaître la puissance d’une nation ?

      +8

    Alerter
  • 78 ans // 06.12.2020 à 12h54

    Voici un texte à conserver précieusement… pour le sourire.

    Imaginez où en serait aujourd’hui la Chine si les prévisions et prédictions occidentales des cinq dernières décennies sur l’avenir de la Chine s’étaient réalisées! Plutôt que d’être la première puissance économique et l’usine du monde, la Chine se serait effondrée depuis longtemps déjà, et le PCC aurait cessé d’exister. Or…

    Conservez donc ce texte pour y plus facilement référer en 2025 déjà, en 2030 ensuite, puis en 2049! Ce seront moments mémorables pour rire, célébrer et lever son verre en saluant les réalisations uniques de la première nation et centre du monde. C’est alors que l’on mesurera mieux encore le degré de lucidité géopolitique de ce qui aura été l’Empire d’Occident.

    Vous me pardonnerez volontiers de ne pas être des vôtres, hélas… Enfants du monde devenus grands, mes petits-enfants se joindront à vous.

      +8

    Alerter
    • piedecou // 07.12.2020 à 05h44

      Merci de joindre le texte. Ayant 10 ans de moins que vous j’ai moi aussi lu quantité d’anneries à propos de ce pays. La suffisance des zelites occidentales n’a pas beaucoup de bornes. Et leur mauvaise foi leur fait oublier que c’est l’occident qui a fait comprendre à la Chine ,à coup de canonnieres, ce qu’est le libre échange. Elle n’a pas oublié, nous oui.

        +3

      Alerter
      • Dominique65 // 14.12.2020 à 23h02

        En l’occurrence, la guerre de l’opium n’était pas pour le libre échange mais l’échange forcé. Peut-être finalement est-ce la même chose ? 😉

          +0

        Alerter
  • Gilles // 06.12.2020 à 17h53

    une erreur trop souvent commise: c’est de penser que la Chine n’est qu’un vaste atelier ne fabricant que des objets de qualité douteuse. Dans certains domaines, il semble qu’ils soient plus en avance que nos chers médias le laissent supposer …
    Ces jours-ci:
    https://www.zerohedge.com/technology/around-world-two-hours-chinese-scientists-test-revolutionary-hypersonic-engine

    https://www.zerohedge.com/technology/quantum-supremacy-chinas-new-supercomputer-10-billion-times-faster-googles

      +7

    Alerter
    • 78 ans // 06.12.2020 à 19h53

      La Chine est d’abord une civilisation millénaire débordante de vie qui imprègne tous les aspects du quotidien des Chinois.

      ***

      Pourquoi nous devons tout savoir sur la Chine

      « Il ne sert à rien de croire que nous pouvons comprendre la Chine grâce à une connaissance superficielle de la Chine d’aujourd’hui. Nous serons par là à peine plus avisés. La civilisation chinoise a plus de 4 000 ans : en tant qu’entité politique, elle a plus de 2 000 ans, ce qui en fait en ce monde l’organisation politique qui a existé le plus longtemps de façon continue. L’histoire et la culture chinoises sont fondamentalement différentes de celles de l’Occident : elles l’ont toujours été et le seront toujours. Il est donc préférable de nous passer de nos lunettes à l’occidentale et d’ouvrir nos esprits à la civilisation sans doute la plus réussie du monde. La Chine a été le pays le plus avancé non seulement une fois, mais au moins quatre fois ; et elle le sera bientôt une cinquième fois. Un pays, une culture et un peuple à l’histoire la plus extraordinaire devient rapidement l’aimant de l’avenir. » (*)

      https://www.youtube.com/watch?v=LRewnxIjo8w

      ____________

      (*) Martin Jacques, senior fellow, Cambridge University, visiting fellow Tsinghua University, Beijing, auteur de « When China Rules the World ». Traduction deepl.com modifiée.

        +4

      Alerter
  • Tarski et hutch en Core pop // 07.12.2020 à 22h00

    mais non c’est votre système de mesure et unité de mesure qui ne va pas! comment voulez vous que ces continent ne soient pas en fait les plus riches ené changes mondiaux dans la mesure où ils sont les plus riches en travail intellectuel et manuel ou digital, mondail… enfin réfléchissez nous sommes nous entièrement usa compris quoique les premiers colonisés totalement et envahis en détruisant les humains locaux( les soi disant- et c’est bien au soi, occidental même de valadollid se disant qu’à lui-même par sa com très ethnocentré- indiens) presque plus rien au monde ou en cosmologie ou cosmodrome et cosmonautes en terme de spatio ou astro illuminés de bavière toujurs déjà morts.. en bersteiniens du parti de schmitt les profits mal mesurés d’hier ne seront pas des plus values ou valorisations de demain!

      +1

    Alerter
  • Xuan // 08.12.2020 à 00h07

    Cet accord montre aussi que la « double circulation » mise en œuvre par la Chine, et qui consiste a déployer à la fois le commerce intérieur et extérieur et à s’autosuffire pour les produits susceptibles de faire l’objet d’un blocus US,
    n’est pas la fin de l’ouverture.
    D’autre part l’ouverture vers l’Europe n’est pas close non plus puisque la Chine devient le premier partenaire commercial européen.

      +1

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications