Les Crises Les Crises
8.août.20148.8.2014 // Les Crises

Le Conseil de Sécurité de l’ONU a débattu de l’Ukraine le 5 aout

Merci 0
J'envoie

… et cela vaut vraiment le coup de lire le compte-rendu...

LE CONSEIL DE SÉCURITÉ DÉBAT DE LA GRAVITÉ DE LA SITUATION HUMANITAIRE EN UKRAINE

OÙ 4 MILLIONS DE PERSONNES SONT AFFECTÉES PAR LES COMBATS

 

Le représentant d’OCHA annonce le lancement, cette semaine,

d’une réponse humanitaire de l’ONU pour prévenir l’aggravation de cette situation

Le Conseil de sécurité a, cet après-midi, à la demande de la Fédération de Russie, débattu de la gravité de la situation humanitaire dans l’est de l’Ukraine et des conséquences de l’instabilité provoquée par les combats qui affectent le quotidien de 4 millions de civils.

« Actuellement, 3,9 millions de personnes vivent dans les zones affectées par la violence et l’approvisionnement en eau est réduite à quelques heures par jour pour 1,5 million d’habitants des villes de Donetsk et Luhansk », a déclaré le Directeur de la Division de la coordination et des interventions du Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA), M. John Ging. Depuis le début du conflit à la mi-avril, 1 367 personnes ont été tuées et 4 087 autres blessées, a-t-il dit, avant d’annoncer le lancement, cette semaine, d’un plan de réaction humanitaire des Nations Unies pour prévenir toute nouvelle aggravation.

Pour faire face à la situation des personnes déplacées en Ukraine dont le nombre est estimé à 117 910 et des 740 000 personnes qui auraient trouvé refuge dans la Fédération de Russie, de nombreuses délégations ont appelé à la mise en place d’un système unifié d’enregistrement de personnes déplacées.

Si le représentant russe a jugé « catastrophique » la situation dans l’est de l’Ukraine en raison des activités militaires qualifiées de « chaotiques » du Gouvernement ukrainien, plusieurs délégations ont accusé la Fédération de Russie d’avoir été à l’origine de cette situation et dénoncé son manque de coopération pour faire pression sur les séparatistes afin qu’ils renoncent aux armes et engagent un dialogue.

« Il est étonnant que la Fédération de Russie convoque une réunion d’urgence du Conseil de sécurité pour débattre de la gravité d’une crise humanitaire dont elle est à l’origine », a déclaré le représentant du Royaume-Uni. À l’instar de la représentante de la France, il a relevé que personne ne fuyait les zones sous contrôle du Gouvernement ukrainien. Les rapports du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme, a-t-il fait remarquer, ne laissent plus aucun doute sur les exactions commises par les séparatistes pro-russes. Sur le même ton, la représentante des États-Unis a estimé que la Fédération de Russie pouvait mettre fin à l’instabilité provoquée par les séparatistes en contrôlant ses frontières avec l’Ukraine et en interdisant ainsi les flux d’armes et ceux qui cherchent à combattre sur le territoire ukrainien.

« C’est la Russie qui continue de déstabiliser l’est de l’Ukraine, c’est elle qui soutient les terroristes dont le mobile principal est de détruire les systèmes d’approvisionnement en eau et en électricité et les hôpitaux », a accusé, de son côté, le représentant de l’Ukraine qui a rappelé que son gouvernement avait mis en place des corridors humanitaires pour permettre à la population civile de fuir les zones de combats.

Bien sûr, les combattants détruisent leurs propres hôpitaux ! Pour mémoire, le 7 aout (source) :

 

Le représentant de la Chine a appelé, quant à lui, les institutions des Nations Unies à respecter les principes d’objectivité et d’impartialité en assurant l’acheminement de l’aide humanitaire. La Chine, a-t-il assuré, est prête à appuyer tout dialogue politique. Les représentants de l’Australie et de la République de Corée se sont félicités du lancement, le 24 juillet, des pourparlers de Minsk impliquant des représentants des séparatistes. Ils ont appelé les parties concernées à les poursuivre.

Reprenant la parole à la fin de la séance, le représentant de la Fédération de Russie a regretté que certains membres du Conseil de sécurité aient privilégié « la politique politicienne » plutôt que de répondre aux appels à l’aide de la population dans l’est de l’Ukraine.

Répondant aux interrogations de plusieurs délégations, le représentant d’OCHA a précisé que le plan d’intervention humanitaire prenait en compte les futures difficultés liées à l’approche de l’hiver qui, dans cette région, est très rigoureux. Le délégué du Rwanda, qui s’est inquiété de la gravité de la situation et de la division du Conseil de sécurité sur une crise qui, a-t-il averti, risque de se transformer en véritable guerre, a suggéré que le Conseil organise une réunion mensuelle sur cette question.

Exposé

Présentant la situation humanitaire en Ukraine, M. JOHN GING, Directeur de la Division de la coordination et des interventions du Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA), a indiqué que 3,9 millions de personnes vivaient dans les zones affectées par la violence et que l’approvisionnement de l’eau était réduite à quelques heures par jour pour les 1,5 million d’habitants des régions de Donetsk et Luhansk. Il a précisé que 1 367 personnes avaient été tuées et 4 087 blessées depuis le début du conflit à la mi-avril. Il a indiqué que 58 000 autres personnes avaient fui leur foyer depuis début juillet, et que 1 000 personnes fuyaient, chaque jour, leur lieu d’habitation. Aujourd’hui, 117 910 personnes sont enregistrées comme étant déplacées à l’intérieur du pays, a indiqué M. Ging, en ajoutant que 168 677 Ukrainiens avaient aussi traversé la frontière pour se réfugier en Russie.

De nombreux Ukrainiens qui ont fui ne sont enregistrés nulle part, a fait remarquer M. Ging. Il a précisé qu’un plan de réaction des Nations Unies sera lancé cette semaine. Deux équipes de haut rang d’OCHA ont été déployées ces dernières semaines pour évaluer la situation sur le terrain. Les corridors humanitaires dans les zones fortement touchées sont établis mais ils sont souvent bloqués par des combattants, a-t-il dit. C’est pourquoi, il a appelé les parties en conflit à faciliter le déplacement des populations et l’accès sans entraves à l’aide humanitaire. Notant que la situation humanitaire se détériore de jour en jour, il a jugé indispensable de lancer une action humanitaire pour empêcher toute nouvelle aggravation.

Déclarations

M. VITALY CHURKIN (Fédération de Russie) a déclaré que la situation dans l’est de l’Ukraine était « catastrophique ». On peut parler de véritable guerre, a-t-il insisté. En dépit de la Déclaration de Genève et de la Déclaration de Berlin, les autorités à Kiev continuent d’intensifier les opérations militaires, « exposant à de graves risques des milliers de vies humaines ». M. Churkin a affirmé que si des brigades punitives jouaient un rôle de premier plan dans le conflit, elles n’étaient pas soumises au contrôle du Gouvernement ukrainien mais financées au contraire par des oligarques. Il a dénoncé les tirs indiscriminés, en signalant que dans certains quartiers, près de 80% des habitations ont été détruites. Il s’agit d’actions militaires chaotiques et le conflit a déjà fait 1 367 morts et de nombreux blessés, a-t-il précisé. Le représentant de la Fédération de Russie a aussi fait savoir que 4 millions de personnes se trouvaient dans la zone des combats, dont 200 000 sont privées d’eau potable. L’électricité n’est plus disponible, les connexions téléphoniques n’existent plus et la collecte d’ordures ménagères n’est plus assurée. M. Churkin a aussi indiqué que près de 800 000 Ukrainiens avaient traversé la frontière depuis le début du conflit. La Fédération de Russie est prête à gérer la situation mais, pour le faire, elle a besoin d’une aide matérielle.

“Selon les autorités russes, et nous pensons que leur chiffre est crédible, il y a environ 730 000 Ukrainiens qui sont passés en Russie depuis le début de l’année”, a déclaré Vincent Cochetel. “Nous ne les considérons pas tous comme des réfugiés, 168 000 ont requis des statuts privilégiés, dont celui de réfugié, mais il ne s’agit pas de touristes. Parfois ils traversent la frontière à pied, avec seulement des sacs en plastique comme seul bagage”, a ajouté le responsable du HCR. (Source)

M. Churkin s’est également dit préoccupé par le fait que la majorité des médecins avaient fui la région et que les seules personnes qui s’y trouvent encore ne peuvent trouver refuge nulle part ailleurs. La Fédération de Russie cherche à établir des corridors humanitaires mais les autorités à Kiev s’y opposent formellement, a-t-il dit. Le représentant russe a donc appelé la communauté internationale à se mobiliser. La Fédération de Russie, a-t-il indiqué, propose d’envoyer des convois humanitaires sous l’égide du CICR vers l’est de l’Ukraine. En vertu de cette proposition, le Comité international de la Croix-Rouge(CICR) superviserait l’acheminement et la distribution de l’aide. Avant de conclure, M. Churkin a appelé les autres membres du Conseil à laisser de côté leurs velléités politiques. La stratégie adoptée par les autorités à Kiev dans l’est de l’Ukraine n’aura que des effets délétères pour la population, a-t-il déploré.

M. CRISTIÁN BARROS MELET (Chili) s’est inquiété de l’aggravation de la situation dans l’est de l’Ukraine, en particulier les souffrances de la population civile et les destructions délibérées des infrastructures civiles. Le manque d’accès à l’eau potable est très préoccupant, a-t-il dit, avant de rappeler que le nombre élevé de personnes déplacées et de réfugiés comprenait essentiellement des femmes et des enfants. Le représentant a appelé à l’établissement, par les autorités à Kiev, d’un système unifié d’enregistrement afin de répondre aux besoins de ces populations. Il a ensuite salué la constitution par les agences humanitaires des Nations Unies d’un plan de réaction préliminaire pour l’Ukraine. Le représentant a aussi appelé les parties à engager un dialogue direct pour trouver une issue pacifique au conflit.

M. LIU JIEYI (Chine) s’est dit très inquiet de la détérioration de la situation humanitaire en Ukraine. Il a appelé les institutions des Nations Unies à respecter les principes d’objectivité et d’impartialité. Il a exhorté les parties à faire preuve de retenue et à respecter la Charte des Nations Unies, ainsi que la Déclaration de Genève. Il a indiqué que la Chine était prête à appuyer tout dialogue politique.

Mme BÉATRICE LE FRAPER DU HELLEN (France) a regretté que les séparatistes s’entêtent à refuser la main tendue par le Président ukrainien. Le rapport du HCR est éloquent, a-t-elle dit, en faisant remarquer que partout où Kiev a rétabli son autorité, les services publics fonctionnent à nouveau. Les déplacements de population sont essentiellement causés par les activités des séparatistes, a-t-elle dénoncé, en fustigeant les groupes venant de l’extérieur et qui arment les séparatistes. La représentante a appelé à un engagement sincère de la Fédération de Russie qui, a-t-elle fait observer, a fait défaut jusqu’à présent. Elle a appelé la Fédération de Russie à mettre fin à la fuite en avant et à user de son influence pour pousser les groupes armés à déposer les armes et à engager un dialogue.

“La où il n’y a pas de combats, ça va mieux…” Cela confirme que notre Diplomatie délire…

Mme ROSEMARY A. DICARLO (États-Unis) a souligné que l’instabilité provoquée par les séparatistes avait contribué au déplacement de populations. Elle a salué l’ONU pour appuyer les efforts du Gouvernement ukrainien en notant que les institutions des Nations Unies sont déjà sur le terrain pour aider les populations les plus vulnérables. La Fédération de Russie peut tout arrêter en mettant un terme aux flux d’armes et de combattants de Russie vers l’Ukraine et peut exercer son influence pour amener les séparatistes à déposer les armes et à participer aux négociations. Elle a regretté que la Fédération de Russie ait multiplié par 2 ses bataillons le long de la frontière avec l’Ukraine. La Fédération de Russie doit mettre fin à toute action déstabilisatrice, a-t-elle insisté, avant de lui demander d’autoriser une évaluation indépendante des besoins humanitaires.

Mme RAIMONDA MURMOKAITÉ (Lituanie) s’est inquiétée de l’effondrement de l’état de droit dans les « soi-disant République populaire de Donetsk et de Luhansk ». Elle a dénoncé les exécutions sommaires et la diffusion de photos « selfies » montrant des rebelles posant à côté des corps de soldats ukrainiens abattus. Elle s’est aussi inquiétée de l’imposition, vendredi dernier, de la loi martiale à Donetsk. La représentante a aussi dénoncé les menaces proférées à l’encontre des membres du corps médical.

Mme Murmokaité s’est ensuite inquiétée du fait qu’en dépit de la résolution 68/262 de l’Assemblée générale, « les lois russes sont appliquées en Crimée, mettant en péril les droits des personnes qui ne veulent pas prendre la nationalité russe ». Elle a aussi dénoncé le fait que les groupes séparatistes armés n’hésitent pas à s’installer parmi la population civile. L’Ukraine, a-t-elle souligné, a le droit et le devoir de rétablir l’ordre à l’intérieur de ses frontières et de protéger son intégrité territoriale. La représentante a ensuite appelé le Gouvernement ukrainien à poursuivre son processus de réforme.

Mme Murmokaité a par ailleurs estimé que la Fédération de Russie aurait pu faire beaucoup plus pour prévenir la situation humanitaire actuelle « en se désassociant des groupes séparatistes, et en interrompant leur approvisionnement en armes et en sécurisant ses frontières ». Elle s’est déclarée inquiète du fait des manœuvres militaires russes qui se sont récemment déroulées à proximité de la frontière ukrainienne.

Pologne + Pays Baltes + Suède, les pays russophobes qui tentent d’entrainer l’Union européenne dans le gouffre…

M. SAMER ANTON AYED NABER (Jordanie) a appelé le Gouvernement ukrainien à respecter les principes s’appliquant aux droits de l’homme. Il a insisté sur l’importance de respecter les vies civiles et de s’abstenir de lancer des opérations de vengeance qui les prennent directement pour cible. Il a exhorté les parties au conflit à trouver une issue politique au conflit qui les oppose et à rétablir la stabilité dans l’est du pays. Le représentant a aussi appelé au retour des déplacés dans les plus brefs délais, et a insisté sur la nécessité d’assurer le respect des droits des journalistes

Purée, maintenant c’est la Jordanie qui a les pieds sur terre sur la Planète…

M. OH JOON (République de Corée) s’est inquiété de la détérioration de la situation humanitaire comme en témoigne l’augmentation du nombre des personnes déplacées dans l’est de l’Ukraine. De nouvelles mesures humanitaires, dont de nouveaux couloirs humanitaires sont plus que nécessaires, a estimé le représentant coréen. Ce dernier s’est néanmoins félicité de la tenue, le 24 juillet à Minsk, du Groupe de contact tripartite avec la participation de représentants séparatistes. Il a appelé à un accord s’appuyant sur la déclaration de Berlin du 2 juillet avant de réitérer l’appui de sa délégation en faveur d’une enquête internationale sur la destruction en plein vol de l’avion de la Malaysia Airlines.

Mme MARÍA CRISTINA PERCEVAL (Argentine) a déclaré que l’augmentation constante du nombre de personnes déplacées traduisait une situation telle que la communauté internationale ne pouvait rester silencieuse. Regrettant les difficultés d’accès à l’eau et aux services de soins, elle a exhorté les parties concernées à respecter les obligations en vertu du droit international humanitaire pour assurer la protection des civils. Avec l’approche d’un hiver rigoureux dans la région, la situation risque de s’aggraver davantage, a-t-elle prévenu. C’est pourquoi, il est urgent pour les parties concernées d’engager un dialogue politique, inclusif et constructif.

Mme SYLVIE LUCAS (Luxembourg) s’est inquiétée des cas d’intimidation et de torture signalés dans les zones contrôlées par les séparatistes. Elle a appelé à l’établissement d’un système d’enregistrement centralisé à l’intention des populations déplacées. Il faudrait également redoubler d’efforts pour créer les conditions propices pour la mise en œuvre du plan de paix du Président Poroshenko. La représentante du Luxembourg a appelé au déploiement d’observateurs civils aux postes de contrôle de l’est, comme le préconise l’OSCE. Il faudrait, a-t-elle insisté, que l’approvisionnement par les groupes séparatistes cesse. Le moment est venu de s’engager de bonne foi dans la recherche d’une solution pacifique.

M. GARY FRANCIS QUINLAN (Australie) s’est inquiété des attaques contre les installations civiles et a appelé à assurer leur protection. Il a salué l’ONU et les acteurs humanitaires pour les efforts déployés en vue de venir en aide aux personnes déplacées. Il est important, a-t-il souligné, de coordonner les efforts du Gouvernement ukrainien avec ceux des institutions humanitaires. Le représentant de l’Australie s’est félicité du lancement des pourparlers de Minsk, en rappelant qu’au préalable, les groupes séparatistes doivent cesser leurs combats. Le représentant a ensuite déploré que la résolution 2166 (2014), concernant l’accès au site du crash du vol MH 17, n’ait pas été entièrement mise en œuvre.

M. USMAN SARKI (Nigéria) a regretté que des centaines de milliers de personnes soient prises au piège dans le conflit qui se poursuit dans l’est de l’Ukraine. Il a noté que l’accès à l’eau potable était de plus en plus limité, qu’il n’y avait plus de gaz et que les fournitures médicales se faisaient rares. Le représentant a félicité l’OCHA pour établir une réponse humanitaire fondée sur une stratégie globale. Il a demandé aux autorités de l’Ukraine de mettre en place un système efficace visant à assurer efficacement la distribution de l’aide humanitaire. Il a estimé que l’Accord de Genève du 17 avril présente des voies possibles de résolution du conflit. Le représentant a demandé si le système d’enregistrement unifié des personnes déplacées avait été accepté par le Gouvernement ukrainien et si l’OCHA avait pris des mesures pour faire face à un hiver rigoureux dans la région.

M. OLIVIER NDUHUNGIREHE (Rwanda) a noté que 3,9 millions de personnes vivaient dans les zones touchées par le conflit et que le HCR avait recensé 117 000 personnes déplacées à l’intérieur de l’Ukraine. Il s’est inquiété des affrontements qui se poursuivent à proximité du site du crash de l’avion de la Malaysia Airlines, en regrettant que les enquêteurs soient empêchés de mener leur travail. Il a jugé malheureux que le Conseil de sécurité reste divisé sur la question de l’Ukraine. Cette division, a-t-il dit, risque de transformer la crise actuelle en une guerre totale. Pour sa délégation, le plan de paix du Président ukrainien devrait servir de base à une solution de paix à long terme. Le représentant a rappelé toutes les parties à respecter la souveraineté nationale et l’intégrité territoriale de l’Ukraine et a demandé au Conseil de sécurité de tenir une réunion mensuelle sur la question.

Le Rwanda nous avertit des risques de guerre…

M. GOMBO TCHOULI (Tchad) s’est inquiété de l’étendue des combats aux centres urbains qui, a-t-il dit, ont fait de nombreux morts parmi les civils. Des centres hospitaliers seraient, selon certaines informations, occupés par des forces armées, a-t-il ajouté. De l’avis de sa délégation, seul un dialogue constructif peut déboucher sur une désescalade de la situation.

Tiens, les massacres de civils sont mieux vus du Tchad que de France on dirait…

M. MARK LYALL GRANT (Royaume-Uni) a affirmé que même si la situation humanitaire en Ukraine ne peut être comparée aux autres crises en cours dans le monde, la détérioration de la situation n’en est pas moins préoccupante. La vie reprend normalement dans les villes qui sont passées à nouveau sous le contrôle des forces ukrainiennes, tandis que la violence persiste dans les localités qui se trouvent encore sous le contrôle des séparatistes. Selon des informations, les séparatistes ont même refusé l’évacuation de la population civile, s’est-il indigné. Le représentant a estimé qu’il était nécessaire de répondre aux causes profondes de la situation. C’est une insurrection fabriquée de toute pièce depuis Moscou, a-t-il accusé, avant d’affirmer que de nombreux dirigeants séparatistes étaient des citoyens russes appartenant aux services de renseignement de la Russie. Il est étonnant, a-t-il dit, que la Fédération de Russie convoque une réunion d’urgence du Conseil pour débattre d’une crise humanitaire dont elle est responsable.

Trop forts les anglais. Notez que si Kiev retirait ses troupes, la vie reprendrait son cours…

Reprenant la parole le Directeur de la Division de la coordination et des interventions d’OCHA a insisté sur l’urgence d’établir un système d’enregistrement. Il a aussi fait savoir que l’ensemble des réponses humanitaires prennent en compte les risques supplémentaires que pose un hiver rigoureux dans la région.

M. OLEKSANDR PAVLICHENKO (Ukraine) a tenu à préciser que la crise telle que décrite par la Fédération de Russie n’existe pas, même si la situation dans l’est du pays demeure extrêmement grave. Des difficultés humanitaires de taille ne se posent que dans les villes qui demeurent sous le contrôle de « groupes terroristes appuyés par la Fédération de Russie ». Le Gouvernement ukrainien s’acquitte quant à lui de toutes ses responsabilités, en matière de versement des salaires et de rétablissement des services de base notamment, a assuré son représentant. Les terroristes ont été repoussés de Slaviansk et d’autres villages où la vie reprend à présent normalement.

Le représentant s’est ensuite félicité de ce que plusieurs pays se soient engagés à fournir une aide significative aux efforts de reconstruction dans la région. Il a toutefois qualifié de cynique la proposition faite par la Fédération de Russie d’acheminer l’aide humanitaire. Le représentant s’est aussi inquiété des attaques qui prennent pour cibles des installations médicales. Des corridors humanitaires ont été établis par le Gouvernement ukrainien, mais ils ne peuvent pleinement fonctionner en raison des activités des groupes armés illégaux. Il a exhorté la Fédération de Russie à contrôler sa frontière avec l’Ukraine et à mettre fin au flux de « terroristes » qui franchissent cette frontière.

La Fédération de Russie, a-t-il accusé, déstabilise la situation dans l’est du pays en bombardant des positions ukrainiennes et en augmentant le nombre de troupes positionnées le long de sa frontière. Le représentant de l’Ukraine a appelé la Fédération de Russie à cesser d’envoyer des mercenaires et des armes en Ukraine, à garantir un contrôle efficace de sa frontière avec l’Ukraine, à s’abstenir de toute provocation visant à déstabiliser le pays et à mettre un terme à la formation de forces paramilitaires.

 

Reprenant la parole, le représentant de la Fédération de Russie a regretté que certains membres du Conseil n’aient pas entendu l’appel de sa délégation les engageant à abandonner les « politiques politiciennes ». Il a émis l’espoir que cette réunion permettra de mieux coordonner les efforts du Conseil.


Annexe : le discours de la représenatnte de la France :
3. Ukraine – Russie – Intervention du premier conseiller de la France auprès des Nations unies (Paris, 05/08/2014)Monsieur le Président,

Je remercie M. John Ging du Bureau de coordination des affaires humanitaires de sa présentation de la situation.

Monsieur le Président,

La situation dans l’est de l’Ukraine est de plus en plus volatile. Comme nous l’a dit M. Ging, la situation humanitaire se détériore, et il nous a décrit comment les autorités ukrainiennes faisaient face à cette situation humanitaire avec le soutien de la communauté internationale.

Le nombre de déplacés est en augmentation, comme le relève le Haut-commissariat aux réfugiés. Pourquoi cette situation ? Parce que les populations fuient les combats provoqués par les séparatistes qui s’entêtent dans leur refus de saisir la main tendue par le président Porochenko. Parce que les populations fuient les exactions des séparatistes dans les zones qu’ils contrôlent et qui se font chaque jour plus meurtrières. Le rapport du Haut-commissariat aux droits de l’Homme sur lequel ce Conseil aura l’occasion de revenir prochainement est à ce point de vue éloquent.

À contrario, aucun rapport ne fait état de population fuyant les villes où les forces armées ukrainiennes ont rétabli l’ordre public et l’État de droit. Partout où Kiev a rétabli son autorité, les services publics et les services de base à la population sont remis en fonction. Le retour des populations déplacées, selon les déclarations même du HCR, dans les zones repassées sous contrôle gouvernemental met en évidence que la cause première de leur déplacement est l’action des séparatistes.

Cette dégradation de la situation humanitaire tient aussi à la présence de combattants armés venant de l’extérieur de l’Ukraine. La question des soutiens extérieurs, en terme de recrutement, de fourniture de matériel et d’entraînement, se pose aujourd’hui avec toujours plus d’acuité à la communauté internationale. Ce sont ceux qui arment les criminels qui terrorisent les populations, qui portent la responsabilité de la dégradation humanitaire.

Monsieur le Président,

Tous ces évènements pointent la nécessité pressante d’une pleine coopération internationale en vue de stabiliser l’Ukraine, de garantir sa souveraineté et son intégrité territoriale. Nous appelons à un engagement sincère de la Russie, qui a fait défaut jusqu’à présent.

Malgré les nombreux appels adressés au président Poutine, nous regrettons que la Russie n’ait pas fait effectivement pression sur les séparatistes afin de les amener à négocier et n’ait pas pris les mesures concrètes attendues afin d’assurer le contrôle de la frontière russo-ukrainienne. Nous marquons notre extrême vigilance sur tout soutien militaire direct que pourrait apporter la Russie aux séparatistes dans les combats. Dans ce contexte, de nouvelles mesures à l’encontre de la Russie ont été adoptées par l’Union européenne, mais également par nombre de ses partenaires, les États-Unis, et désormais le Japon et la Suisse. Ce mouvement marque la voix unanime de la communauté internationale pour condamner le manque de coopération de la Russie. Le message est clair : il faut arrêter la fuite en avant. La Russie a tout à fait la possibilité de choisir la voie de la désescalade.

Le renforcement des sanctions, Monsieur le Président, n’a qu’un seul et même but, la facilitation de l’émergence d’une solution politique. Notre priorité demeure d’abord d’enrayer l’escalade et d’obtenir la mise en place par toutes les parties d’un cessez-le-feu durable.

Nous appelons la Russie à s’impliquer de façon constructive dans cette entreprise et à user de son influence sur les groupes armés illégaux pour déposer les armes et s’engager dans le dialogue.

Je vous remercie./. (Source)

150 réactions et commentaires

  • odjo // 08.08.2014 à 05h10

    Tous les va-t-en-guerre occidenteaux se rallient et meme approuvent cette violence . Des anglais aux lithuaniens . que des gens visiblement desinteresse du sort des habitants de l’Est de l’Ukraine . Quand des interets non avoues sont sans doute leurs vrai motifs .
    Y a-t-il une lueur d’espoir dans un dialogue possible entre Kiev et le Dombass ?
    Pas vraiment quand on lit cela .

      +0

    Alerter
    • passenger // 08.08.2014 à 08h44

      l’espoir, c’est de voir l’Europe se diviser sous les sanctions. Certains pays vont perdre peu, d’autres beaucoup. L’Europe aux abois va encore s’affaiblir. Le patronat allemand est au bord de la crise de nerfs.
      Ce qui peut déclencher un reflux est une opportune révélation de la culpabilité ukrainienne dans le crash du boeing et quelques révélations des exploits des milices nazies. ça permettrait aux occidentaux de dire que tous comptes faits, les russes sont vraiment mauvais bien sûr, mais les torts sont partagés. Et de rappeler que la communauté internationale n’est pas engagée militairement.

        +0

      Alerter
      • Phil DeFer // 08.08.2014 à 13h58

        Absolument. Je ne vois pour l’instant que cette éventualité pour sortir de la crise sans que ‘nos’ dirigeants perdent la face, à force de coup de menton dans le vide… Et on sait par expérience que l’honneur de ces trous de balle est la cause réelle d’innombrables conflits à travers le monde…
        J’espère qu’un conseiller de notre Grollande lui soufflera l’idée et lui faisant croire qu’elle est la sienne, et que le Flamby la saisira…
        On imagine bien les unes des journaux mainstream dès le lendemain : le même tsunami médiatique auquel nous assistons, mais à l’inverse, provoquant immédiatement la volte face des 83% de moutons français qui ont encore confiance dans la politique extérieure d’Obama… De la gestion de la haine quotidienne…
        Voilà pour la gestion de la crise immédiate. Parce que pour le reste, le processus russe d’indépendance vis à vis de l’occident est amorcé, et nous trinquerons grave de toute manière… La faute à qui déjà ?

          +0

        Alerter
      • jo // 08.08.2014 à 21h28

        “La Fed avertit que 11 banques pourraient provoquer une nouvelle crise financière mondiale”
        “Ce groupe de 11 banques mettant en danger la stabilité financière mondiale sont : JP Morgan Chase, Goldman Sachs, Deutsche Bank, Bank of America, Bank of New York Mellon, Barclays, Citigroup, Credit Suisse, Morgan Stanley, State Street et UBS. »”

        http://www.businessbourse.com/topic.php/14347/11-banques-pourraient-provoquer-une-nouvelle-crise.php#.U-UjffdOL3g

          +0

        Alerter
  • PA.Québec // 08.08.2014 à 05h33

    La Russie a demandé à la Croix Rouge internationale si allait faire quelque chose « promptement » pour soulager les civils du Donbass.

    http://french.ruvr.ru/2014_08_05/Comite-international-de-la-Croix-Rouge-des-crimes-imprescriptibles-4181/

    http://en.ria.ru/politics/20140806/191788587/Russias-Lavrov-Urges-Red-Cross-to-Decide-on-Aid-to-East-Ukraine.html

    Cela ressemble à « si vous ne faites rien, on y ira peut-être nous-mêmes ».

    Et puis si les États-Unis peuvent aller aider unilatéralement les Kurdes et les Yézédis, pourquoi les Russes n’aideraient-ils pas leurs voisins : convois/largages humanitaires et si « on » les attaque, les protéger comme il se doit ?

      +0

    Alerter
  • PA.Québec // 08.08.2014 à 05h35

    Vu au Tagesschau ce soir les résultats d’un sondage : pour environ 70 % des Allemands, les Russes sont les principaux responsables des troubles dans le Donbass, la grande majorité sont également d’accord avec les sanctions de l’UE. Tout le journal minimisait la portée des sanctions russes sur le secteur agricole allemand.

      +0

    Alerter
    • Daniel // 08.08.2014 à 10h26

      C’est quand-même étonnant qu’un peuple considéré plutôt intelligent comme l’Allemand se laisse embobiner par la machine de propagande anglo-saxonne. Encore des histoires de leur vieux démons… ?

        +0

      Alerter
      • Kiwixar // 08.08.2014 à 10h47

        Les sondages bidonnés font partie de la “fabrication du consentement”.

          +0

        Alerter
      • Wilmotte Karim // 08.08.2014 à 13h14

        Vous savez que ce peuple était la quintessence de la civilisation avant 1914?
        Qu’il n’en était pas loin avant 1933/39/40?

        La culture des élites n’a jamais empêché les pires monstruosités.

          +0

        Alerter
      • FraiseTagada80 // 09.08.2014 à 03h43

        Quand les obus pleuvront sur Berlin/Paris, les Allemands/Français auront une autre opinion de la guerre qu’ils perçoivent aujourd’hui avec une certaine insouciance.

          +0

        Alerter
        • Cassandre // 09.08.2014 à 12h03

          IL me semble qu’en 1945, les Berlinois les ont bien reçu sur la tête les bombes !
          Et je pense que justement les allemands après avoir reçu deux raclées des anglo–saxons sont devenus un peu timorés. N’oublions pas que depuis ’45, les troupes américaines occupent le sol allemand, et que les services secrets US sont bien infiltrés dans le gouvernement.

            +0

          Alerter
    • passenger // 08.08.2014 à 16h16

      l’allemand moyen n’a pas plus de bon sens que n’importe quoi de moyen. ceux qui comptent sont les élites, les patrons des milliers d’entreprises qui vont prendre la grêle. Pour exemple on ne voit pas de réactions en France des ouvriers Renault qui vont perdre leur culotte à cause de Flamby, et rien d’intelligent des paysans qui vont subir un carnage au sein d’un marché européen en surproduction : les prix vont s’effondrer et nous sommes quasiment les plus chers! Le paysan s’inquiètera des russes et réclamera des aides, tout au plus.

        +0

      Alerter
  • Patrick Andre // 08.08.2014 à 05h50

    “Trop forts les anglais. Notez que si Kiev retirait ses troupes, la vie reprendrait son cours…”

    Cela m’a fait penser,Mr Olivier Berruyer,a ce témoignage poignant de cet habitante de Donetsk” Liudmila Roudenko, 65 ans, partage ses impressions sur la vie à Donetsk et raconte les détails de sa vie quotidienne sous la menace des bombardements.
    Lire la suite: http://french.ruvr.ru/2014_08_06/La-vie-pendant-la-guerre-6200/

      +0

    Alerter
  • PA.Québec // 08.08.2014 à 06h49

    Presse malaisienne : l’avion du vol MH17 abattu par l’Ukraine selon des experts

    http://www.nst.com.my/node/20925

      +0

    Alerter
    • PA.Québec // 08.08.2014 à 07h05

        +0

      Alerter
      • PA.Québec // 08.08.2014 à 07h07

        Edith reviens ! New Straits Times.

        (Experts se penchent sur la possibilité que le vol MH17 ait été abattu par un avion de chasse.)

          +0

        Alerter
        • Nihil // 08.08.2014 à 12h48

          Patience, l’avion tueur deviendra bientôt russe, c’est sa destinée manifeste !

            +0

          Alerter
          • Paul Bismuth // 08.08.2014 à 15h21

            Oui dans ce cas les infos des contrôleurs aériens de Kiev devrait l’innocenter 🙂

              +0

            Alerter
  • Spipou // 08.08.2014 à 07h19

    “Sécurisez les frontières et retirez vos troupes de vos régions frontalières.”

    Ah ! Expliquez-moi comment on fait ?

      +0

    Alerter
    • Kiwixar // 08.08.2014 à 07h51

      De la même manière qu’il ne faut pas faire les exercices militaires russes en Russie, ça inquiète les voisins… et ça inquiète même ceux qui sont foutrement loin de l’autre côté de la mer et qui feraient bien mieux de s’occuper de leurs 50 millions de pauvres qui ne survivent que grâce aux food stamps de la JP Morgan… 🙂

        +0

      Alerter
    • jules // 08.08.2014 à 08h32

      On invite des experts de l’OTAN pour qu’ils procèdent à la sécurisation et à l’occupation du terrain à votre place. Et comme on est gentil, on en profite pour leur donner les clefs du Kremlin en ajoutant : « Merci chef ! »

      Pourquoi toujours tout compliquer bêtement ?

        +0

      Alerter
    • erde // 08.08.2014 à 09h42

      De toutes les façons, le siège de l’ONU n’aurait pas du se trouver aux USA mais en Suisse pays neutre , preuve de leur désir d’hégémonie sur le monde, puisque l’Empire “possède” de fait également le FMI , et la Banque mondiale.
      A noter que la Cour Pénale Internationale basée à La Haye n’est pas reconnue par les USA, car ces mafieux sont bien évidemment au dessus des Lois.

        +0

      Alerter
      • Cassandre // 08.08.2014 à 22h46

        La Suisse est apparemment un pays neutre. Elle est très infiltrée par des élites proanglo-saxonnes.

        De plus l’ONU est aussi une création de l’Empire Américo-anglosaxon et à servir de marche-pied au gouvernement mondial

          +0

        Alerter
  • Macarel // 08.08.2014 à 07h50

    Le “Machin” comme disait De Gaulle, va-t-il finir comme la SDN ?

      +0

    Alerter
  • emancipation // 08.08.2014 à 08h02

    Infos:

    la vidéo de la conférence de presse, du chef de la délégation de l’OSCE à la frontière russe. Paul Picard est un Français russophone. il parle Anglais…est-il possible d’en avoir la traduction ?

    c’est ici http://www.youtube.com/watch?v=7ipVuk2uqSI

      +0

    Alerter
    • Papagateau // 08.08.2014 à 15h22

      Si j’ai tout compris, sa mission est de compter les réfugiés qui passent à 2 postes frontière sans mettre un pied en Ukraine.

      Et c’est tout.

      Aucun rapport avec l’avion.
      Blabla habituel : impartialité, transparence, consensus, sécurité des observateurs.

        +0

      Alerter
  • Sandrine // 08.08.2014 à 08h38

    C’est absolument horrifiant. Ils sont là pour parler de la situation humanitaire d’une partie de la population et ils avouent clairement qu’ils n’en n’ont rien à faire voire même ils prônent pour qu’il n’y ait aucune intervention et qu’on laisse les gens “crevés comme des rats”.

    C’est avoué qu’ils soutiennent ce nettoyage ethnique. Occident = démocratie et droit de l’homme ?

    C’est vraiment révoltant.

      +0

    Alerter
    • V_Parlier // 08.08.2014 à 11h11

      Il faut bien avoir conscience que cet état d’esprit se développe en Occident, sous l’impulsion des USA et de leur “rêve”: Nous partagerions avec eux des “valeurs” de “liberté” patati patata mieux que tous les autres (forcément pas démocrates, peu importe que ce soit vrai ou pas), ce qui nous donnerait le droit de les exterminer pour créer chez eux un monde meilleur. Ca semble être une caricature critique à l’encontre de la politique US (connue pour çà dans les faits mais jusque là pas trop avouée) mais des gens pensent réellement comme çà sans le cacher! Pas étonnant donc, que les poulains pro-US en Ukraine, même sans être des bandéristes, aient ce genre de mentalité. Leurs “frères” européistes suprématistes ont exactement la même philosophie et commencent à se lâcher sans complexes, ce qui ne les empêchent pas à l’occasion de traiter les eurosceptiques de fascistes ou de gauche radicale, selon à qui ils ont affaire…

        +0

      Alerter
      • chios // 08.08.2014 à 15h58

        Dans cette “révolution ukrainienne”, ont été bafoués tous les principes démocratiques enseignés dans nos écoles, comme étant la base de notre société.

        A un autre niveau que l’acquiescement qu’on nous demande devant des atrocités patentes,
        c’est cet “effondrement”, ce renoncement veule et inexplicable, et pourtant “militant” du massacre de nos “valeurs”, qui me révolte.
        Pas pour l’Ukraine, mais pour nous, pour ce que nous croyions être “notre civilisation”.
        C’est difficile à expliquer, mais c’est ce que je ressens.

          +0

        Alerter
        • LutterPourLaPaix // 08.08.2014 à 19h29

          Vous l’exprimez très bien et je partage votre sentiment.
          Ils ont foulé au pied d’un seul coup la belle histoire racontée au peuple après 1945 de la lutte contre le nazisme et de la résistance de la France, l’histoire de la république française depuis la révolution de 1789. Honte aux dirigeants européens qui sont les vrais fascistes.

            +0

          Alerter
  • Mony Vibescu // 08.08.2014 à 08h56

    La transcription de l’intervention de la représentante française est là (alinéa 3) : http://basedoc.diplomatie.gouv.fr/vues/Kiosque/FranceDiplomatie/kiosque.php?fichier=bafr2014-08-06.html#Chapitre3

    Sans commentaires…

      +0

    Alerter
    • bm607 // 08.08.2014 à 12h27

      Incroyable (enfin, maintenant on ne peut plus être surpris de rien) une telle servilité et une telle politique politicienne sans aucun égard pour des gens qui meurent ou sont dans des situations humanitaires critiques.

      Après ça on va se permettre de critiquer en France le moindre écart de langage, une photo un geste ou une caricature pas complètement irréprochable, mais laisser crever les gens parce qu’ils ne votent par pour l’UE ça c’est bien.

      On est vraiment devenu un pays d’abrutis sans aucun humanisme, un pays d’assassins.

        +0

      Alerter
    • Nerouiev // 08.08.2014 à 18h16

      Mais c’est incroyable une telle mauvaise foi !
      Qui contrôle ces écrits, ils n’ont même pas de modérateur eux.

        +0

      Alerter
  • samuel // 08.08.2014 à 08h59

    Comme dirait J.Capelovici, c’est un non sens les sourds ne peuvent s’entendre. Mais quelle partie à la surdité la plus grande, peut-être bien à l’oeil celle qui a la plus grande mauvaise foi crevée.

      +0

    Alerter
  • Thalie54 // 08.08.2014 à 09h05

    Merci Olivier pour ce remarquable article. En effet, je constate que vous êtes le seul à expliquer clairement qui a refusé la demande russe d’aide humanitaire et pourquoi ils l’ont fait. C’est édifiant.
    Je répète donc ce que j’ai déjà écrit hier sur ce site :

    CE SONT DES SALAUDS qui mériteraient de brûler en enfer…. s’il existait !

    Ils bafouent tout plus le reste… l’occident à perdu son âme (dans le sens philosophique du terme).

    Quant au HCR, à moitié suisse d’origine, j’ai honte de la frilosité de cet organisme.

    Si la Suisse se doit d’être prudente et de rester neutre, elle doit pouvoir compter sur la Croix Rouge pour faire passer son message de paix.

    Mon père, italien, a “fait le front de Yougoslavie” lors de la dernière (ou précédente?). Blessé sur le champs de bataille, il a été secouru par la Croix-Rouge et en a gardé une admiration sans bornes pour cette institution.

    C’est à lui que je pense face à ce manque de courage pour ne pas dire de trahison de sa mission par le HCR.

    (PS : les va-t-en guerre auraient dû entendre mon père lorsqu’il parlait de la guerre : Ariane, personne ne revient complètement vivant d’un champs de bataille, on y laisse tous une partie de sa vie, de son humanité !)

      +0

    Alerter
    • Cassandre // 08.08.2014 à 23h14

      Ça fait longtemps que je n’ai plus d’estime pour la Croix-Rouge, depuis qu’une amie dont le père travaillait pour la Croix-Rouge dans divers pays d’Amérique latine alors en état d’instabilité, m’a raconté en quoi consistait ses activités. Il a surtout fait plein d’affaires financières et s’est mis en collusion avec les américains pour faire des rapports conformes aux voeux de ces derniers….

        +0

      Alerter
  • perceval78 // 08.08.2014 à 09h13

    je n’ai aucun lien, ni familial, ni affectif, ni financier, avec Mme MARÍA CRISTINA PERCEVAL (Argentine) mais suis totalement solidaire de ses propos

      +0

    Alerter
    • perceval78 // 08.08.2014 à 09h18

      à Mme BÉATRICE LE FRAPER DU HELLEN, remarquons que l’ordre et le calme régne rue st honoré, rue matignon et quai des orfevres (Quoique) ce qui prouve bien que le gouvernement en place en France est légitime…aux dernieres nouvelels l’ordre règne également à Wall street et la City …

      On observe quand même depuis le début de cette affaire Ukrainienne des raisonnements à la mord moi le Noeud indigne du pays de Descartes …

        +0

      Alerter
  • cepamoi // 08.08.2014 à 09h51

    Comme quoi Platon avait raison de dire que la Démocratie était le pire des régimes …

      +0

    Alerter
    • Charli // 08.08.2014 à 10h03

      A supposer que le régime politique en cours soit démocratique.

        +0

      Alerter
      • V_Parlier // 08.08.2014 à 11h19

        La démocratie UE/US c’est celle qui se proclame: “Les démocrates, ce sont nous. C’est prouvé par nous. Donc ceux qui ne nous obéissent pas sont les tyrans”. Si vous remettez cela en question vous êtes soit un “dangereux extrémiste”, soit, comble du culot, un “traitre à son pays” parce-que non vendu à cette cause, la démocratie. On dit que l’inversion de valeurs est le signe de la fin des temps, alors espérons que ce ne soit pas encore pour cette fois…

          +0

        Alerter
        • madake // 09.08.2014 à 02h06

          On est bien dans la dystopie Orwellienne évoquée par PCR, on appelle démocratie ce qui ne l’a jamais été.
          Comment réclamer alors ce que tout le monde vous dit que vous avez déjà?

          On envoie les soldats et les chasseurs maintenir la paix

          On pilonne Gaza pour avoir la paix, mais faisant celà on aura créé tant de rancoeur qu’on suscite d’avantage de vengeances.

          On déclare que l’€urope c’est la paie, pardon la paix, mais on laisse 4 millions de personnes dans le dénuement, sans eau, subir une épuration d’état
          Je suis quand même surpris de l’absence de réponse de la diplomatie russe.

          On demande de retirer la troupe des frontières, et en même temps on demande de tenir les frontières.

          On demande à la Russie de cesser les ingérances en Ukraine, en faisant pression sur les séparatistes.

          Je pense que nous y sommes.
          Je pense qu’il y a une telle perte des valeurs que je cherche vainement un remède,
          Qu’est qui pourrait bien ramener du bon sens dans tout ca?
          Où sont foutues le camp nos valeurs?
          Je crains que le remède ne passe par une purge sanglante qui fera passer celle du siècle passé pour un fugace ballonnement.
          Lorsque je vois ce triomphe de la manipulation et du mensonge, j’ai réellement du mal à projeter un futur viable.
          Je suis près à parier que dans l’année qui vient, il y aura des attentats anti-Européens.

            +0

          Alerter
          • C Balogh // 09.08.2014 à 08h27

            Bonjour,
            oui, je pense aussi qu’il y aura des attentats tout près de nous…..Si l’UE ne signe pas le grand marché transatlantique…..
            Je pense aussi, puisque c’est maintenant leur manière d’opérer, qu’il y aura des manifestations qui vont partir en cacahouètes….
            La Russie, lucide, a mis au point un système de surveillance dont le but est d’empêcher qu’une manifestation ne dégénère.
            Bien-sûr valls a côté de Poutine ressemble à une fillette capricieuse de 5 ans mais j’espère qu’il anticipe lui aussi et qu’il a compris que la destabilisation pourraint venir des manifs , à moins-ce que ce soit lui et son gouvernement qui paie des agitateurs, ce qui ne m’étonnerait pas le moins du monde.

              +0

            Alerter
    • Alae // 08.08.2014 à 12h31

      “Comme quoi Platon avait raison de dire que la Démocratie était le pire des régimes “.

      A ceci près que nous sommes sous régime oligarchique et non plus en démocratie.

        +0

      Alerter
      • samuel // 08.08.2014 à 13h30

        Beaucoup d’oligarques Occidentaux sont démocrates ou républicains.

          +0

        Alerter
  • Charli // 08.08.2014 à 10h00

    Quels sont les pourvoyeurs de fonds du mouvement séparatiste ?

    Sait-on précisément comment sont obtenus les armes ?
    – A la suite de conquêtes militaires ?
    – Effectivement gracieusement fournis par l’Etat russe ou par des financeurs privés russes ?
    – Acquis sur des marchés noirs grâce à des fonds ukrainiens, russes, internationaux ?

    Sait-on comment le mouvement peut mobiliser autant d’hommes ukrainiens et ou russes ?
    – Convictions
    – Mercenaires
    – Militaires de l’Etat russe

    Merci

      +0

    Alerter
    • Ludo_T // 08.08.2014 à 13h04

      @Charli

      Je vais vous retourner la question :

      Quels sont les pourvoyeurs de fonds du mouvement Euro-maidan ?

      Sait-on précisément comment sont obtenus les armes ?
      – Récupération des armes de l’armée ukrainienne équipées depuis très longtemps d’armes russes ?
      – Nouveaux équipements fournis effectivement “gracieusement” par l’État US ou par des financeurs privés américains, l’Otan ou encore des oligarques ukrainiens ?
      – Acquis sur des marchés occultes grâce à des fonds ukrainiens, européens, Us, internationaux ?

      Sait-on comment le mouvement peut mobiliser autant d’hommes ukrainiens et ou polonais, américains ?
      – Convictions
      – Mercenaires
      – Militaires

      Voilà, je crois bien avoir répondu à vos multiples questions. Merci d’ailleurs d’avoir soulevé cet épineux problème.

        +0

      Alerter
      • Charli // 08.08.2014 à 15h14

        En fait, pour infirmer le récit récurrent de nos dirigeants selon lequel Poutine fournit des armes à la rébellion en Ukraine ainsi que des hommes et des fonds, j’ai besoin de comprendre quels sont alors les réelles sources d’approvisionnement.

        Par ailleurs, rapporter la preuve d’une non action est particulièrement malaisé. Les partisans de la séparation éprouvent des difficultés à démontrer la non application de Poutine et des autorités russes plus largement.

        De ce que j’en sais (c’est à dire pas grand chose), les Etats pro-Kiev n’ont pas fourni d’éléments de preuve de l’implication active de Poutine. C’est plutôt bien joué de leur part si c’est faux ou exagéré car je le disais la preuve d’une non action est très dure à rapporter pour la personne accusée. Il faut alors être en mesure de proposer une thèse contraire ET particulièrement étayée. J’essai de ne pas me faire dévorer le peu de cerveau qu’il me reste par toute forme de propagande. J’aime avoir l’impression de m’être moi-même forgée mes opinions. Ici, j’entends les deux camps, j’ai une intuition, mais toujours pas d’opinion. Voila quelle était la portée de mon commentaire précédent.

          +0

        Alerter
        • Papagateau // 08.08.2014 à 15h49

          Ce n’est rien, moi aussi j’ai fait des fautes d’orthographe sur une phrase du style “impossible de prouver la non-implication des troupes pro-américaines dans la purification ethnique de Donertz et Louganks”.
          Ou du style “impossible de prouver la non- implication de mme Nuland , ministresse d’Obama en Ukraine, dans le coup d’état contre le président élu.”
          C’est rien qu’un pb d’orthographe mais j’aimerais bien qu’on en parle à la télé française.

            +0

          Alerter
        • Ludo_T // 08.08.2014 à 17h19

          Pour répondre à vos questions, il suffit de regarder les vidéos des observateurs de l’OSCE qui ont confirmé qu’il n’y avait pas de soldats russes. Je n’arrive plus à retrouver le lien de cette satanée vidéo.

          Mais vous pouvez aussi regarder celle-ci :
          https://www.youtube.com/watch?v=sUjBZhF9L64&list=UU-R4RhxWho7NYP10QEmxv0g

          Et puis il y a le clip très hollywoodien made in Russia qui je pense est parlant :
          http://www.youtube.com/watch?v=kLph8dKQBdY

          Les Russes ne sont pas fous.

          De toute façon, votre phrase la “non implication de Poutine” est pour moi très choquante. Il serait bien que vous vous posiez la question de l’implication des US et de l’OTAN. Et là, c’est criant !

          Il suffit de faire appel à votre imagination : Comment réagirait les USA (et l’Europe) si des députés russes iraient soutenir une manifestation à Ottawa pour la sortie du Canada des accords de l’ALENA.
          Juste imaginez la réaction des USA et de notre si indépendante presse !

            +0

          Alerter
          • Cyril_S // 08.08.2014 à 18h52

            Je ne comprend pas pourquoi personne ne s’est outré du fait d’avoir un gouvernement néo-nazi en Ukraine (et en Europe tout court d’ailleurs), surtout avec toutes les accusations portées à la Russie. Ne s’est-elle pas défendue en expliquant qui l’occident a osé supporter ? N’a-t-elle pas expliqué pourquoi l’Est de l’Ukraine résiste, et refuse de reconnaître ce nouveau gouvernement qui haït cette partie du pays et la Russie au point d’interdire le russe ? Je comprend que la Russie veuille éviter de faire de la “politique politicienne”, mais quand même …

              +0

            Alerter
    • Wilmotte Karim // 08.08.2014 à 13h24

      “Sait-on comment le mouvement peut mobiliser autant d’hommes ukrainiens et ou russes”

      Oui, en faisant de collabo et de meurtrier de masse de 41-45 des héros.
      En cherchant à interdire le Russe.
      En sacrifiant l’économie du Donbass.
      En donnant les clés des régions du Donbass aux oligarques.
      Et enfin, en bombardant les maisons et infrastructures civiles.

      Faites cela dans n’importe quel pays et vous mobiliserez des milliers d’hommes.

      “Sait-on précisément comment sont obtenus les armes ?”
      Désertions de troupes ukrainiennes.
      Pillage de site de l’armée (dès les début de l’insurrection anti-facsites et anti-oligarques du Donbass).
      Prise de guerre sur des forces punitives dirigées en dépit du bon sens, en particulier sur le plan opérationnel.

      “Quels sont les pourvoyeurs de fonds du mouvement séparatiste ? ”
      La chose n’est pas évidente. ceci étant, il semble exister des canaux qui rassemblent les moyens financier et qui les redistribue à partir du territoire Russe. Si vous désirez participer à l’effort de guerre anti-fasciste…

        +0

      Alerter
      • chios // 09.08.2014 à 02h25

        “Faites cela dans n’importe quel pays et vous mobiliserez des milliers d’hommes.”
        Exactement.

        En ce qui concerne la langue, ce qui est incroyable, c’est que la plupart de ces pro-maidans entre eux causent russe!
        Il n’y a que les discours officiels, la TV etc qui sont toujours en ukrainien.

          +0

        Alerter
    • Quaoar // 09.08.2014 à 12h05

      Tous ces paramilitaires très bien équipés et entraînés qu’on a vus, ayant cette extrême audace de ne porter aucun insigne, c’est la preuve évidente de manipulations extérieures, par les deux sources qu’on sait, Us/EU toutou et la Russie.
      Cessons de raisonner de manière binaire, le monde, l’humanité ne suivent pas des fonctionnement binaires, d’un côté les méchants, de l’autre les gentils. C’est bien plus compliqué et c’est pourquoi seul le dialogue peut faire avancer les choses. Surtout pas des armées et encore moins des barbouzes d’origine inconnues et aussi des paramilitaires/seigneurs locaux, qui en profitent pour œuvrer pour leur propre compte (nettoyages ethniques en passant), ce qui est la part très dangereuse du problème, ces groupuscules sauvages qui ne répondent à aucune logique autre que leur soif de pouvoir, qui ne sont pas contrôlables, augmentent la confusion générale et peuvent mettre le feu aux poudres … Et ni les Us ni Poutine n’ont total pouvoir sur ces “radicaux libres” qui partout dans le monde, semblent condamner toute évolution des sociétés en crise, en mutation ..

        +0

      Alerter
  • Judabrutus // 08.08.2014 à 10h02

    Il est clair que l’ONU qui n’était qu’un “machin”, est maintenant devenu un machin encombrant et contre – productif. Pendant combien de temps encore allons-nous tolérer que cette institution dont le fonctionnement reflète un état des forces datant de soixante ans bloque des situations dans lesquelles des puissances qui n’existaient pratiquement pas à l’époque sont aujourd’hui parties prenantes ?
    Ayant très vite constaté que l’ONU ne valait pas grand chose comme force d’intervention arbitrale, on a allégué pour justifier sa survie, qu’au moins elle constituait un espace de dialogue, une ultime réduit où les adversaires les plus enragés pouvaient encore se croiser et parler. On a l’impression que même cette raison d’être est de plus en plus imaginaire : j’ai, en tout cas, de plus en plus de mal à croire que le délégué russe et le délégué américain puissent seulement se dire bonjour dans les murs de l’auguste assemblée.
    Le fait est que si l’ONU ne se réforme pas très vite, l’habitude de se passer de ses services va définitivement s’imposer comme le mode opératoire le plus rationnel : avouons qu’une fois de plus, la Russie, en s’obligeant à passer par la case ONU a, non seulement , perdu du temps mais n’a pas même réussi à faire admettre le caractère humanitaire de la situation pour laquelle elle en appelait à la communauté internationale. De toute évidence, il y a de plus en plus de désordre dans l’ordre du monde et je crains que l’ONU elle – même ne soit un facteur de désordre supplémentaire dans le mesure où elle ne peut plus exister que comme force de blocage. :

      +0

    Alerter
    • Cassandre // 09.08.2014 à 00h06

      Je partage votre avis.
      Pour comprendre à quoi a servi, sert et pourrait servir l’ONU. il faut remonter à ces origines.
      C’est une création américaine, après la première tentative échouée de la création de la Société des Nations.

      “Suggérée par le Président des États-Unis, Franklin D. Roosevelt, l’expression « Nations Unies » est apparue au cours de la Seconde guerre mondiale. Elle fut utilisée pour la première fois dans la Déclaration des Nations Unies du 1er janvier 1942, texte par lequel les représentants de 26 pays se sont engagés à poursuivre ensemble la guerre contre les puissances de l’Axe”.

      Donc elle fut créée non pour la paix, mais pour vaincre les puissance qui faisaient obstacles à l’Empire anglo-américain. L’idéologie qui la soustend est que les interventions militaires et politiques américaines dans le monde sont pour le bien de la démocratie, les droits de l’homme et tout le baratin. l’ONU doit s’opposer à tous ceux qui contrarient la PAX AMERICANA. Elle a créée plein d’agences pour contrôler tous les domaines de la société : la santé, l’éducation, la culture, l’alimentation, le climat, etc….

      Bref c’est un outil de l’Empire. Et les Russes y recourent pour la forme, pour montrer qu’ils ont bien appris les leçons de démocratie de l’occident et forcent ainsi leurs adversaires à montrer leur vrai visage. Toutes ces pirouettes diplomatiques ce n’est que du vent !

      .

        +0

      Alerter
  • leburg // 08.08.2014 à 11h09

    “War is a racket” de Smedley Butler.
    https://www.youtube.com/watch?v=F3_EXqJ8f-0
    Butler avait été rapproché par le “gang de Wall St” pour soutenir un coup d’Etat aux USA, et a dénoncé la manoeuvre…
    Un grand Monsieur. On aurait bien besoin de gens de cette trempe par les temps qui courent, coté atlantiste.

      +0

    Alerter
  • beserker // 08.08.2014 à 11h12

    Je commence à ne plus du tout supporter ce qui se passe sur cette planète en notre nom. Quand allons nous décider de pendre une bonne fois toute cette clique de politiciens malfaisants qui en notre nom organisent sciemment le massacre de populations civiles!

      +0

    Alerter
    • James Bernard // 08.08.2014 à 11h38

      ce sont des psychopathes qui débattent avec d’autres psychopathes sur la Paix dans le monde…

        +0

      Alerter
      • Vallois // 08.08.2014 à 14h18

        Le propre des manipulateurs pervers est d’inverser les accusations, c’est diabolique au sens premier du terme.

          +0

        Alerter
  • Michel LONCIN // 08.08.2014 à 11h19

    Je sais que c’est un PIEGE tendu à la Russie par la “communauté internationale” Otano-étasunienne et ses alliés (comme l’a été Pearl Harbor au Japon) … Je sais qu’il est un homme de sang froid et un chef d’Etat de toute grande classe (infiniment supérieur à un Obama ou une merkel (inutile de parler de Hollande !!!) … Et j’imagine qu’il a pesé toutes les solutions … Mais qu’attend donc Vladimir Poutine pour intervenir militairement … En quelques jours, l’armée russe pourrait être à Kiev pour BALAYER cet INFECT “gouvernement” de NEO NAZIS !!!

    Si les Russes n’interviennent pas militairement, l’Ukraine entière (et donc sa partie russophone) tombera sans coup férir dans l’escarcelle de l’OTAN … Et le déploiement de missiles dirigés sur Moscou et Saint Petersbourg ne tardera pas …

      +0

    Alerter
    • Hellebora // 08.08.2014 à 12h29

      @Michel Loncin
      Oui mais quid de cette 5e colonne dont parle cette vidéo de Evgeny Fioforov citée hier (à propos de St Petersbg en septembre) ? Poutine n’est peut-être pas tant le maitre absolu du Kremlin au point d’agir comme il le voudrait ?…

        +0

      Alerter
      • C Balogh // 08.08.2014 à 13h46

        Bonjour, Hellebora,

        Je pense que Mr Poutine a plusieurs coups d’avance.
        De fait, le concept de “ville sûre”, né de différentes observations est déjà opérant dans plusieurs villes de Russie.

        http://rostec.ru/fr/news/4514107

          +0

        Alerter
        • madake // 09.08.2014 à 02h49

          Mhhh!
          pour avoir suivi de près la vidéosurveillance, devenue vidéoprotection, il importe de lire ce qu’en disait le responsable du projet de vidéosurveillance de Londres, son interview de 2008 était sans appel :

          http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International/2008/05/06/004-cameras_uk.shtml

          C’est un business juteux pour les sociétés spécialisées, mais l’effet sur la délinquance est homéopathique, de mémoire 3% des affaires.
          Avec la banalisation de la reconnaissance faciale, les choses ont évolué, mais je reste sceptique sur les résultats opérationnels.

            +0

          Alerter
    • Papagateau // 08.08.2014 à 16h20

      Mon idée, c’est que Poutine attend le Général Hivers.

      Quand l’Ukraine aura -30 degrés ; la Pologne -20 ; et l’Allemagne -10 , et que la Russie dira : je coupe le gaz jusqu’à ce que sous acceptiez un nouveau prix ?
      Par exemple, le double.

      Pour la moitié des gens, le gaz sert a se chauffer, mais dans tout les pays sauf la France, il a une part essentielle dans la production électrique. A quand les coupures tournantes ? Environ 2 heures sur chaque quartiers, comme en Afrique ?

      Ce que je me demande, c’est pourquoi il ne coupe pas tout de suite. Peut être qu’il attend pour avoir le beau rôle : c’est mieux de couper le gaz APRÈS que l’UE ait décrété un embargo sur la Russie.

      Et c’est ce que les USA demandent à corps et cris à l’UE.
      Pas con, Obama.

        +0

      Alerter
      • Tikehau // 08.08.2014 à 21h42

        Il ne coupera pas le gaz pour la simple raison que dans un contrat gazier les deux parties sont liées.
        Le premier qui rompt le contrat doit dédommager la partie lésée. C’est contractuel et très coûteux.

          +0

        Alerter
      • Perekop // 08.08.2014 à 21h48

        Cher Monsieur, pardon de vous le dire un peu brutalement, mais je pense que vous déraillez complètement. Jamais Poutine ne “coupera le gaz” de cette manière, il est bien trop respectueux des engagements soucrits par la Russie et bien trop soucieux de ne pas nuire à cette réputation de fournisseur/partenaire ultra-fiable. J’irais jusqu’à dire que dans ce monde de bandits sans foi ni loi, il tient d’autant plus à respecter les règles, même s’il est le dernier à le faire. Et c’est très bien ainsi, parce que les Russes sont fiers de cette image de leur pays qu’il maintient ainsi.
        Cela ne l’empêche pas de défendre les intérêts russes et, s’il le faut, lui et ses conseillers trouveront bien d’autres cibles que l’alimentaire, mais sûrement pas le gaz et le pétrole, j’en prends le pari ! En fait, le choix est large…

          +0

        Alerter
  • cepamoi // 08.08.2014 à 11h20

    Le CAC40 est en train d’amorcer un plongeon …

      +0

    Alerter
  • cepamoi // 08.08.2014 à 11h25

    Croire que la Russie va lâcher l’Ukraine alors qu’elle n’a pas lâché la Transinitrie me paraît un pari risqué …

      +0

    Alerter
  • Daniel // 08.08.2014 à 11h26

    Assez navrant la position soumise et totalement sectaire de la France, de quoi faire le Général se retourner dans sa tombe.

      +0

    Alerter
  • Janna // 08.08.2014 à 11h46

    https://www.youtube.com/watch?v=BvAW7wNFLZ0

    Des allemands ont découvert que leurs médias leur mentent.
    Sa montre comment les allemands font les rapports de la télévision des nouvelles de l’Ukraine et
    comment les américains prouvent comment le Boeing a été abattu en Ukraine .

    Très drôle . Sa serai bien de traduire cette vidéo en français .
    (En allemand/ sous-titres russe )

      +0

    Alerter
    • Ray // 08.08.2014 à 14h39

      Ah oui, si une bonne âme pouvait faire la traduc. Ça n’a pas l’air mal !

        +0

      Alerter
      • Ludo_T // 08.08.2014 à 15h11

        C’est vrai qu’une rapide traduction serait bien sympathique.

        Merci par avance

          +0

        Alerter
    • Janna // 08.08.2014 à 15h48

      Video origine : https://www.youtube.com/watch?v=CahOF3asOlQ
      en allemand

        +0

      Alerter
  • Micmac // 08.08.2014 à 11h46

    Les Néocons ont pris le pouvoir en France.

    C’est aussi simple que ça.

    Ça a commencé sur Sarko (Kouchner et Okrent faisant le ménage au Quai d’Orsay, à l’AP, à France 24… probablement la partie visible de l’iceberg) et ça continue sous Hollande.

    Je vote à gauche et ça m’embête de le dire, mais franchement, je regrette beaucoup Chirac et Villepin.

      +0

    Alerter
    • Ignotus // 08.08.2014 à 13h20

      @ Micmac

      Il y a 20 ans je votais aussi à gauche et je me suis arrêté de voter ensuite.
      Aux européennes j’ai de nouveau voté pour le seul parti qui veut:
      – sortir de l’UE – Sortir de l’Euro – Sortir de l’OTAN,
      tout en restant indépendant des clivages gauche/droite.
      Je me permets de vous suggèrer de vous renseigner sur ce parti et d’en écouter les conferences, ne serait-ce que pour le côté connaissance de notre monde.

      Cordialement

        +0

      Alerter
      • Micmac // 08.08.2014 à 16h20

        Je connais Asselineau, mais ce qui m’embête, c’est qu’à part ses prises de positions sur l’UE, on ne sait pas du tout quelle politique économique il appliquera. Probablement très à droite. Tout ce qu’il dit, c’est on sort de l’UE et de l’euro, et ensuite ce sera le paradis. Ce sont des arguments massues, qui passe facilement dans l’opinion, mais sont quand même très flous.

        Je préfère la position du Front de Gauche : on ne sort pas de l’UE (mais de l’OTAN, ça c’est sûr), on fait la politique (très à gauche) qu’on veut, et on verra bien ce qu’il se passe. Si on nous fout dehors, tant pis, si on reste dedans, il faudra bien que Bruxelles mette beaucoup d’eau dans sa bière. Ça me parait beaucoup plus cohérent, la sortie de l’UE n’étant pas une fin en soi. Ce qui compte, c’est la politique qui est menée, et son impact sur le bien être de la population. C’est peut-être illusoire, parce que le programme du FG implique nécessairement une sortie de l’UE, mais c’est plus intéressant parce que cette sortie ne serait qu’une conséquence, pas un but. Ça laisserait une marge de négociation à la France, lui permettant peut-être de garder certains avantages. Une sortie brutale sans négociations ne dégage pas de telles marges de manœuvre.

        Sortir de l’UE pour continuer à appliquer un ordolibéralisme local, non merci. Le passé politique d’Asselineau (proche de Pasqua et de Villier, tous les deux sur cette ligne ordolibérale nationale) laisse à penser que c’est ce qu’il a en tête. C’est pour ça qu’il ne développe pas son programme et ses conceptions économiques, qui pourraient en rebuter plus d’un.

          +0

        Alerter
        • Papagateau // 08.08.2014 à 17h33

          Et tu voteras pour qui au 2ème tour ?

            +0

          Alerter
          • Micmac // 08.08.2014 à 19h46

            Je ne vois pas en quoi la question se pose aujourd’hui. Les élections (s’il y en a…) sont dans presque 3 ans. Il va se passer beaucoup de chose d’ici là…

            Ça me fait penser à un ami en 2008 qui se moquait de moi parce que je contestait sa certitude que Strauss Kahn serait le futur président de la République (mon argument de l’époque étant, justement, que beaucoup de choses peuvent se passer d’ici les élections…).

            Ce genre de question aujourd’hui n’a aucun sens.

              +0

            Alerter
            • Louis // 09.08.2014 à 02h20

              Ouais enfin si tu sors pas de l’UE, pas de contrôle des flux de personnes, de capitaux et d’entreprises et obligation d’avoir une politique étrangère en accord avec ce que fait l’OTAN.

              Honnêtement autant en sortir, si tu crois pouvoir la changer tu te fourres le doigt dans l’œil jusqu’au coude :s

              Ça me donne presque envie de revoir la vidéo “35 ans d’Europe Sociale”

                +0

              Alerter
            • Micmac // 09.08.2014 à 06h26

              Il ne s’agit pas de sortir ou de ne pas sortir. Il s’agit juste de mener une politique cohérente et de voir ce qu’il se passe, et d’agir en conséquence.

              Encore une fois, la sortie de l’UE n’est pas un programme politik. C’est ce qu’on fait après, ou pendant, ou avant, et pour quelles raisons et pour appliquer quelle politique, qui compte vraiment.

              L’UE est un instrument politique. Rien d’autre. Et elle doit être traitée comme telle. D’ailleurs, ses fonctionnaires n’ont même pas compris ce qu’ils sont : lorsque la Russie à pris des mesures de rétorsions contre les “sanctions européennes”, ces mêmes fonctionnaires reprochent à la Russie d’avoir pris des mesures politiques. Comme si leur propres sanctions ne l’était pas. Si ce n’est pas un signe de profonde co… je ne sais pas ce que c’est. Je ne pense pas qu’il s’agisse d’une erreur de communication : Je pense qu’ils sont suffisamment c… pour penser ce qu’ils disent. A la limite, ça fout la trouille…

                +0

              Alerter
  • madeleine // 08.08.2014 à 11h47

    Europe’s self-inflicted wounds resulting from joining the US in imposing so-called Tier Three sanctions against Russia

    http://www.theautomaticearth.com/debt-rattle-aug-7-2014-europe-teeters-on-the-edge/

      +0

    Alerter
  • David D // 08.08.2014 à 12h59

    Il y a une petite anomalie à dire “Madame Raimonda Marmokaite”, car “aite” veut dire “mademoiselle” par opposition à “iene” qui veut dire “madame”

    Il est assez surprenant de voir qu’il suffit de brandir n’importe quelle accusation au sein du conseil de l’ONU
    Qui plus est, dans un conflit, il faut comparer ce que les deux camps font et juger de ce qu’un camp peut faire qui n’aurait pas son équivalent dans l’autre

    La partie intéressée de l’ONU (USA, OTAN, GB, France, Lithuanie) n’est pas cohérente sur deux axes majeurs
    Un, l’Ukraine est composée d’une forte minorité russophone dans des frontières qui ne sont pas historiquement purement ukrainiennes et le putsch a mis en danger ces populations, pas seulement militairement, puisque des mesures pour rejeter le russe comme langue officielle annonçait la suite, et puisque l’est de l’Ukraine est plus riche que l’ouest, les oligarques ayant des vues sur ces richesses
    Ce n’est pas un cas comparable à l’un quelconque des trois pays baltes qui ont chacun d’importantes minorités russes (la moitié de la capitale en Lettonie, la moitié de la population en Estonie, pays baltes où le ressenti est très fort, en Lithuanie, le conflit est plus avec la minorité polonaise qui avait dominé la région du temps du double empire polonais-lithuanien, la minorité russe ne vient qu’en troisième, mais le ressenti peut facilement être ravivé)

    Deuxième point, l’Ukraine pourrait gagner la guerre dans l’est de l’Ukraine La guerre reprendra plus tard, désormais il est difficile d’en douter, ces populations ne pourront plus vivre ensemble et une partition du pays redeviendra tôt ou tard inévitable

    Quant à la tranquillité dans les zones qui ne sont pas en guerre, ce n’est que le contraste entre là où ça se bat et là où ça ne se bat pas
    Les ukrainiens ont de toute façon un avenir catastrophique qui leur tend les bras du côté de l’OTAN Economiquement, ça ne va rien déclencher de favorable, juste que des oligarques à l’intérieur vont prendre le pouvoir des infrastructures, continuer d’avoir leurs armées privées, des ploutocrates à l’extérieur vont faire des affaires avec l’installation de routes, de commerces
    Précisons qu’en Lithuanie il y a déjà du mélange des genres rigolo, quelqu’un qui s’enrichit peut à la fois diriger une des principales chaînes de magasin du pays et le quart de l’électricité qui y est produite, c’était ainsi en 2004 C’est toute cette corruption-là qui attend l’Ukraine en plus prononcé
    Les lithuaniens ont pu trouver un souffle en se libérant, mais ils resteront au mieux des pays utiles économiquement pour tout ce qui est sous-traitance, il ne leur est pas permis d’espérer aller bien au-delà
    Pour l’Ukraine, l’instabilité du pays et le fait que la richesse soit plutôt dans le donbass, le fait que les salaires russes soient supérieurs à ceux du donbass qui sont eux-mêmes supérieurs à ceux de l’ouest de l’Ukraine, tout cela me semble annoncer le pire et ne pas rendre compréhensible pourquoi de meilleures relations avec la Russie ne sont pas au coeur des préoccupations
    L’ONU ne s’interroge pas sur les cas de désertion en Ukraine, ni sur la présence d’autres minorités en Ukraine, car on oppose l’est et l’ouest, mais les populations du sud ne sont pas spécifiquement ukrainiennes non plus
    Il y a là une véritable guerre d’asservissement du reste du pays par les ukrainiens
    Avec Cuba, les américains se sont plaints, alors qu’ils n’avaient même pas tous les arguments qui justifient l’intérêt de la Russie pour l’Ukraine
    Enfin, ils accablent Poutine qui a si bien tenu, car moi à sa place je n’aurais pas tenu, j’aurais envoyé immédiatement une armée russe sur l’Ukraine pour défendre les ouvriers du donbass (bassin du don, pas de m dans le nom), cela n’aurait fait ni une ni deux

      +0

    Alerter
    • Sandrine // 08.08.2014 à 13h14

      La richesse “était” dans le Dombass car c’était la région industrialisée du pays. Qu’en reste t’il aujourd’hui puisque l’armée Ukrainienne y détruit tout ?

      Pour parler des Polonais (et avec les Roumains), il ferait mieux de réfléchir plus loin que le bout de leur nez car il risque de payer très cher l’entrée de l’Ukraine dans l’Europe.

      L’Ukraine est une aubaine pour nos sociétés occidentales (salaires inférieurs à ceux des chinois …). A mon avis, les industriels européens (automobiles, aéronautiques etc …) auront vite fait de faire le calcul, construction d’usine vite fait, transfert des productions vers l’Ukraine et fermeture des usines polonaises et roumaines … Quand ils comprendront, ils ne leur restera que leurs yeux pour pleurer …

      Déjà aujourd’hui dans un secteur que je connais bien à savoir l’automobile, les polonais ou roumains ne sont plus que des tremplins :
      – Industrialisation des nouveaux produits en Europe de l’est –> stabilisation puis
      – Industrialisation en Europe de l’Est (pilote) –> Stabilisation puis
      – Industrialisation en Inde, Chine, Brésil etc …

      Avoir une main d’œuvre si peu cher en Europe est une occasion inespérée pour l’Europe.

        +0

      Alerter
      • David D // 08.08.2014 à 14h22

        “était”, oui, le déclenchement de la guerre a eu des conséquences immédiates sur l’économie de l’est de l’Ukraine, et l’instabilité qui en résulte suppose même des conséquences au-delà Il y a aussi des conséquences quand on détermine avec qui se font les échanges
        Mais sinistrement, les oligarques veulent s’emparer des infrastructures déjà existantes
        Sans être le moins du monde nostalgique du soviétisme ou communisme, il faut quand même se dire que les infrastructures industrielles du Donbass appartiennent aux ouvriers, c’est une conséquence historique du communisme, et voilà que les oligarques qui renversent un gouvernement élu espèrent débouler en Russie et prendre les postes Ils n’ont rien créé, n’apportent pas de fonds, rien, ils sont au pouvoir par un coup d’Etat et s’arrogent le droit de prendre
        L’OTAN trouve ça normal, moi beaucoup moins
        Après, je n’ai pas du tout envie d’entrer dans des théories où les guerres ont de pures raisons économiques Les intérêts économiques, ce n’est qu’une partie des problèmes que posent les bellicistes
        Là, je sens qu’il faut réfléchir autour de la notion de frontière également
        Une frontière est une délimitation entre deux pays, ce n’est pas le pourtour de tout un pays, c’est juste une ligne de séparation entre deux pays. Un pays a autant de frontières qu’il a de voisins en gros
        Et une frontière serait aussi en quelque sorte une ligne de front en temps de paix, en gros

        Ici, OTAN et consorts jouent sur la notion de frontière comme un moyen de garantie, de protection avancée d’un Etat
        Le problème est double 1°) En accusant les russes sans réelle précision, ils évitent de dire que la remise en cause des frontières est interne à l’état ukrainien Dire que la Russie s’est emparée de la Crimée, c’est un moyen d’éviter de dire que la Crimée a voulu se barrer
        Pour l’est de l’Ukraine, la division interne est forcément admise, puisque des combats avec les forces séparatistes sont en cours Là, la technique pour les discréditer, outre celle radicale de Kiev qui parle de terroristes, consiste à fixer la légitimité du côté de l’Etat en place Le problème, c’est que c’est immédiatement suite au putsch des gouvernants actuels que le pays est en crise avec des combats entre Kiev et les séparatistes
        Là intervient la distinction entre Etat de fait et Etat de droit, un classique j’ose croire des études universitaires en droit
        En effet, un Etat issu d’un putsch est un Etat de fait qui ne devient Etat de droit qu’en s’imposant par une stabilité retrouvée, par une prise de pouvoir assez longue dans le temps qui permet de dire là la coutume désormais c’est ça, bon an mal les gens consentent à ce que les institutions de leur pays soient telles
        En clair, attribuer la légitimité à Kiev en l’état actuel des choses ce n’est qu’une façon de prendre parti
        2°) La notion de frontière est envisagée comme la limite entre deux pays, mais le cas de l’Ukraine est visiblement différent. Les Etats baltes ont quitté l’Union soviétique en entraînant avec eux de fortes minorités russes, plutôt les lettons et les estoniens que les lithuaniens ici fortement mis en avant dans le conseil de l’ONU, mais on comprend là que les Etats baltes prennent une revanche historique et affirment leur indépendance. Là, oui, la frontière oppose bien deux pays, et est une sorte de ligne de front avec une tension latente entre deux nations.
        Dans le cas de l’Ukraine, il en va différemment Les frontières de l’Ukraine ne sont pas l’opposition réelle de deux nations, de deux pays Elles sont héritées d’une division administrative antérieure, et si les russes ont laissé à l’époque se constituer un Etat ukrainien c’était un acte politique étant donné la présence de la Crimée et le problème patent posé par et l’est de l’Ukraine, et le sud de l’Ukraine (car on ne dit pas assez que le sud aussi n’est pas proprement ukrainien)
        L’Ukraine comme Etat a été admis par la Russie, sortie comme négociée de l’ancienne union soviétique, parce que les deux pays étaient censés fonctionner de pair.
        Je pense qu’il est urgent d’être précis sur la nature politique de ces frontières et sur la réalité d’un binôme étatique où l’un ne va pas sans l’autre, tant que certaines réalités de terrain n’ont pas été traitées.
        Les américains, l’OTAN jouent sur la naïveté des journalistes et le manque d’attention du public. Dans une information expresse, on dit que peu importe que la Crimée soit majoritairement russe, c’est un territoire ukrainien Un peu comme si on se moquait des russes en disant vous les avez laissé être en-dehors de votre territoire, tant pis pour vous.
        Personne ne semble admettre que l’Etat d’Ukraine est une création artificielle de plusieurs pièces et que si l’éloignement d’une partie de l’Ukraine avec la Russie doit se faire, la partition du pays est inévitable et doit alors être travaillée politiquement.
        Après, les accusations répétées des amis de Kiev selon lesquelles les russes ont déstabilisé la région me fatiguent, je préfère ne rien en dire pour l’instant.

          +0

        Alerter
        • chios // 09.08.2014 à 02h34

          “En effet, un Etat issu d’un putsch est un Etat de fait qui ne devient Etat de droit qu’en s’imposant par une stabilité retrouvée, par une prise de pouvoir assez longue dans le temps qui permet de dire là la coutume désormais c’est ça, bon an mal les gens consentent à ce que les institutions de leur pays soient telles
          En clair, attribuer la légitimité à Kiev en l’état actuel des choses ce n’est qu’une façon de prendre parti”

          Très bon argument, je trouve, je m’en servirai dans mes discussions.

            +0

          Alerter
      • Wilmotte Karim // 08.08.2014 à 15h04

        En même temps, il est nécessaire pour les économiques de types Ukrainienne (dont le Donbass) de sortir de la prédation des oligarques pour parvenir à restaurer un peu leur économie.

        Parce que si le Donbass était le centre de l’activité indutrsielle de l’Ukraine… la situation était juste moins catastrophique que dans le reste du pays.

        La présence de la houille et de travailleur de qualité et dur à l’ouvrage n’a pas changé avec la guerre. Si la situation sera difficile, il y aura aussi un ensemble de facteur potentiellement favorable. Dont un soutien russe à la reconstruction et à l’investissement productif (réorganisation des infrastructures de production existante, alliance avec des sociétés russes, création de nouvelles capacité de production dans des secteurs où les salaires très bas font la différence).

        Par contre, en cas de défaite militaire de l’insurrection anti-fascistes et anti-oligarchiques, les habitants devraient quitter le Donbass pour la Russie, poussé d’une part par l’extrême-droite ukrainienne, par l’effondrement économique et la mise en coupe réglée du pays.

        De façon plus générale, une victoire du Donbass imposant une fédéralisation du pays suivis d’un effondrement politiques et économiques du reste du pays tandis que le Donbass se redresserait sous la protection (et domination?) russe pourrait… renverser la situation dans le pays et conduire à un isolement de la Galicie et de la Volyhnie dans la fédération, avec un pays ipso facto sous contrôle ou au moins très forte influence russe.

        La Russie aurait alors retourné les opérations menées contre elle en sortant vainqueur.
        Sa situation, renforcée solidement sur tout son étranger proche, imposerait l’Union Eurasiatique comme une évidence. Les pays de l’étranger proche russe (hors UE) qui refuserait l’alliance Russe et l’Union Eurasiatique se trouveraient isolés, affaibli, avec des parrains internationaux (pas moins dominateurs que les Russes) affaiblis, décrédibilisés.

          +0

        Alerter
        • chios // 08.08.2014 à 16h55

          Pour bien discuter de ces questions, il faudrait une estimation economique fiable de l’Ukraine, industrielle agricole, etc

          Le Donbass est une petite partie de l’Est, nouvelle et petite Russie, rattachées à l’Ukraine par l’Union Soviétique en 1920.

          Si j’ai bien compris, le Donbass ‘avec n”, merci David D, ce sont des mines déficitaires qui alimentent en énergie une sidérurgie (Mariopol) qui fournit la Russie en matériel pour les pipe-lines.
          Ce n’est pas le top, mais ça fonctionne, et les gens en vivent.

          L’important se situe plus au nord, et à Odessa.
          C’est là que se trouvent les industries qui importent, armement, chimie, que sais-je…
          j’avais posté un lien d’un think tank “carnegie” qui donnait une idée, de la fuite des cerveaux, de secrets de fabrication etc. mais je ne le retrouve plus.

          Les oligarques ukrainiens, certainement, se positionnent, mais c’est du menu fretin…

            +0

          Alerter
          • Wilmotte Karim // 08.08.2014 à 18h55

            http://www.les-crises.fr/25-cartes-et-graphiques-ukraine/

            Page 18, 20 et 22.

            Le Donbass (Oblast de Donetsk et de Lugansk), c’est 22% des exportations du pays (page 20).
            Les deux régions font parties des régions ukrainiennes avec une balance commerciale positive (page 22).
            Si l’oblast de Lugansk a un salaire moyen qui est “juste” dans la partie supérieur de l’Ukraine, Dontesk a un des plus haut salaire moyen d’Ukraine (avec Dnepropetovsk).

            L’Ukraine a deux régions qui sortent largement du lot : Dnepropetovsk et juste derrière Dontesk. Lugansk fait partie des régions de la partie supérieure tout en étant un peu en retrait.

            Le Donbass, avec le soutien de la Russie, peut donc en principe se rétablir sans trop de difficulté et augmenter ses importations en les dirigeant vers des machines outils afin de relancer l’industrie de la région.

            (Par contre, une Ukraine largement fédéralisée signifierait sans doute la dépression économique pour la capitale Kiev.)

              +0

            Alerter
          • Serge Palestine // 08.08.2014 à 23h00

            Cette estimation a été faite sur ce blog,de belle manière par Olivier Berruyer himself,il suffit de remonter dans l’historique….

              +0

            Alerter
          • chios // 09.08.2014 à 01h32
            • Wilmotte Karim // 09.08.2014 à 02h00

              L’article ne parle pas de l’économie en général mais de l’industrie de la défense.

              Je parle de l’économie du Donbass de façon générale.

                +0

              Alerter
            • chios // 09.08.2014 à 03h09

              Vous avez raison.

              Cet article m’a fait comprendre comme l’économie de ces régions vit par ses échanges avec la Russie, et que si une séparation drastique a lieu, comme s’est en train de se vérifier, toute cette industrie va disparaître, soit parce que les débouchés vers la Russie seront taris, et pour les autres industries, parce qu’elles vont être délogées par une production plus compétitive venue de l’Ouest.

              J’ai été étonnée de voir comme on fabriquait encore de tout, un jour on démolissait une usine de détergents, l’autre de fabrication de verre etc.
              Même si vétuste, c’était encore une région industrialisée.

                +0

              Alerter
      • Scarabéo // 08.08.2014 à 23h55

        Le cout de la MO est une demi information. Il faut introduire la notion de productivité. Hors, pour avoir dirigé une usine dans l’ouest de l’Ukraine, je sais à quel point ce ne sera pas rentable. Il faut y avoir travaillé pour comprendre. Les populations n’ont aucune formation, ne sont pas naturellement dociles, n’ont aucune notion de sécurité et de qualité, travaillent quand ils ne sont pas totalement bourrés manquent aisément 10 jours pour un anniversaire prolongé, etc etc. Sans parler d’un système comptable arriéré ou quand il faut 3 jours de procédure pour acheter un tournevis. . . Il faut le vivre pour le croire. . . Le premier qui implantera une usine automobile en UA a intérêt a avoir les nerfs solides.

          +0

        Alerter
  • Michel Roissy // 08.08.2014 à 13h25

    Baraque O’mama est très ému du génocide… rassurez vous pas des ukrainiens russophones du Donbass, non, des chrétiens d’Irak !

    Il va donc pratiquer des frappes aériennes (ça, ils savent faire !) sur les djihadistes.

    La Hollandie (je n’ose plus dire la France) étudie les modalités de son intervention… allons encore dépenser inutilement le fric des contribuables en opérations militaires au lieu de se préoccuper des conséquences économiques de l’embargo russe…

    C’est vraiment la fuite en avant de gens qui se sentent acculés.

      +0

    Alerter
    • Scarabéo // 09.08.2014 à 00h39

      Bien fait ! Il fallait réfléchir avant de lancer cette stupide vague de sanction. Comment osent-ils s’indigner et faire les étonnés. Cela fait des mois qu’ils traitent la Russie avec le plus grand des mépris. Je trouve que la réponse est encore bien en dessous de ce qu’ils méritent.
      Mais j’ai confiance car ils sont suffisamment cons pour renchérir, comme si ils en avaient les moyens.
      Enfin comment ces ridicules petits pays baltes qui à eux 3 sont plus petit qu’un oblast russe peuvent-ils se permettre une telle impertinence.
      Quand vont-ils comprendre que la Russie peut vivre totalement seule sans l’aide de personne ni aucune importation et/ou exportation. Mais les pays baltes sans les aides européennes (donc de la France et de l’Allemagne notamment) à part faire concurrence à nos entreprises de transports, que peuvent-ils bien faire? Si on les enfermait sur eux même comme ils veulent le faire avec la Russie, qui peut croire qu’ils survivraient?
      Quant à Flambiland, elle qui fut la lumière des peuples, l’emblème de la démocratie, les français ont ils une simple idée de la haute opinion que les russes avaient de nous encore l’an dernier. LA HONTE ! L’atterrissage est dur ! nous ne sommes plus que l’emblème de la décadence et d’une classe politique ultra corrompue, devenue la pute des ricains. Prête à tout y compris à pactiser avec les nazis. Les héritiers de Laval, Darlan et Pétain sont au pouvoir. Et comme l’histoire se répète, ils font exactement le contraire de ce que voulait faire de Gaulle. . . Il va fouloir bientôt sortir les tondeuses ! Miss Béatrice devrait trouver se genre de coupe très tendance. Comme quoi la légion d’honneur peut être remis à n’importe quelle collabo. . . Pétain, lui, l’avait au moins mérité au champs d’honneur.

        +0

      Alerter
  • Tikehau // 08.08.2014 à 13h55

    Témoignage une fois de plus partial ou tout du moins orienté sur une antenne du service public : France Inter a diffusé ce matin le témoignage d’un ukrainien de Donetsk contraint de s’exiler vers Kiev après avoir dû abandonner dans la précipitation son commerce.

    Sous entendu qu’il n’y aurait que des réfugiés qui s’enfuient vers Kiev (120 000 ?)

    Quid des 700 000 réfugiés vers la Russie ?

    Marre de n’entendre qu’un seul son de cloche.

      +0

    Alerter
    • Kira // 09.08.2014 à 21h30

      D’apres certaines sources il y en aurait aux alentours de 2,7 mln et ceci n’est pas une blague

        +0

      Alerter
  • Omiya // 08.08.2014 à 14h12

    Selon le PM Arseniy Yatsenyuk, l’Ukraine envisage d’interdire sur son territoire tout transit en provenance de Russie, Y INCLUS LE GAZ : http://rt.com/business/178988-russia-ukraine-gas-transit/
    L’Allemagne va apprécier! Quoique au stade où l’on en est…

      +0

    Alerter
    • erde // 08.08.2014 à 15h23

      Il y en a qui vont avoir très froid cet hiver et particulièrement les Ukrainiens …
      Pour le reste de l’Europe du Sud il parait moins évident de faire des pronostics, mais pour le reste de l’Europe de l’Est il est certain que cela risque de faire mal. ( voir carte ci dessous gasinfocus ).
      Il faut s’attendre bien évidemment à une augmentation substantielle des pris du gaz, car les multinationales vont profiter de la crise pour engranger des bénéfices supplémentaires.
      En définitive c’est encore le citoyen lambda de l’Europe qui va trinquer alors que la crise économique est profonde et que les revenus ne cessent de diminuer.

      http://images.centrepresseaveyron.fr/images/2014/04/03/carte-du-reseau-de-gazoducs-traversant-l-ukraine-pour_877064_500x286.jpg?v=1

      http://www.gasinfocus.com/focus/la-russie-un-fournisseur-de-gaz-naturel-incontournable/

        +0

      Alerter
    • passenger // 08.08.2014 à 16h44

      les européens vont êtres ravis. C’est incroyable d’avoir autant de bon sens.

        +0

      Alerter
    • Kiwixar // 08.08.2014 à 22h15

      Le gaz russe pour l’Allemagne passe par le gazoduc Nord Stream inauguré en 2011 (i.e. pas par l’Ukraine) :

      http://www.fr.wikipedia.org/wiki/Nord_Stream

        +0

      Alerter
      • Sandrine // 08.08.2014 à 22h33

        En fait la Russie a annoncé que le blocage Ukrainien n’affecterait pas tant que ça l’Europe car ils ont les moyens de passer par la Biélorussie.

        Cela affecterait 3 pays : Hongrie, Slovaquie et République Tchèque.

          +0

        Alerter
  • Sibtigr // 08.08.2014 à 15h05

    Un immense merci à Olivier pour la qualité de son travail et sa persévérance dans l’adversité du politiquement correct environnant et à vous tous combattants de l’ombre : votre présence, vos voix, votre courage me redonnent de l’espoir, si vous êtes là, c’est qu’il y a encore du bon dans l’humanité ! Vous êtes un exemple que je cite à mes enfants, tout jeunes adultes, c’est vous qui leur redonnez des forces dans ce monde dévoyé : merci !!

    A Omiya : je crois que le gaz en direction de l’Allemagne ne passe pas par l’Ukraine mais sous la Baltique. Ceci dit, laissons l’Ukraine s’enferrer : quand les européens verront que le gaz russe ne leur arrive plus cet hiver pour se chauffer et faire tourner leurs usines (ou ce qui en reste en France), alors ils se retourneront vers l’Ukraine !

    Question humanitaire :
    quelqu’un sait il si une ou des ASSOS OU COMITES D’ENTRAIDE AUX REFUGIES EN RUSSIE ont été créés en France ou dans les pays proches ? Car je souhaiterais m’en approcher pour donner ma petite contribution ?

      +0

    Alerter
    • Michel Ickx // 09.08.2014 à 19h14

      http://www.frudialogue.wordpress.com
      Ce sont des gens honnëtes, s’ils ne le font pas eux-mêmesils pourront vous renseigner.
      Bravo pour votre désir de participer.
      cordialement

        +0

      Alerter
  • Paul Bismuth // 08.08.2014 à 15h10

    “a suggéré que le Conseil organise une réunion mensuelle sur cette question”
    sympa !
    On pourrait aussi dire : une réunion tous les 1000 morts. Arf non … ça ferait trop de travail.

    C’est tout de même incroyable de voir tous ces représentants de l’ONU qui prône la guerre. A les entendre c’est de la faute des résistants si les nazis n’ont pas gagné le seconde guerre mondiale. Foutus résistants! Faudrait tous les …

      +0

    Alerter
    • Tikehau // 08.08.2014 à 21h33

      “A les entendre c’est de la faute des résistants” la dialectique de Kiev à employer dans le cas présent est “A les entendre c’est de la faute des terroristes”.

        +0

      Alerter
  • Sibtigr // 08.08.2014 à 15h18

    A David D. :
    outre l’argument des frontières, il ne faut pas oublier ce principe du droit international du DROIT DES PEUPLES A L’AUTODETERMINATION, qui est enseigné dans toutes les facs de droit. C’est en vertu de ce principe que la Crimée a voté son propre rattachement à la Russie, et à la majorité de plus de 97%, ce qui a de quoi faire pâlir de jalousie tous ces gouvernements européens prétendus “démocratiques”. “Dermocratiques” plutôt (dermo en russe signifie la merde).

    Et c’est en vertu de ce principe que Lougansk et Donetsk et de nombreuses autres régions du sud de la Russie ont demandé à leur tour des referenda (voilà un bel exemple à méditer en France, où leur dernière réforme constitutionnelle en faveur d’un référendum dit populaire exige un minimum de 10% je crois des votants, et en plus qu’elle soit présentée par les maires). Parce que ce sont des populations majoritairement russes depuis la nuit des temps. Et que le gouvernement ukrainien a voulu empêcher à tout prix !! Bel exemple de gouvernement démocratique!

      +0

    Alerter
    • Thalie54 // 09.08.2014 à 08h18

      Bonjour,

      En réalité, le droit des peuples à l’autodétermination se heurte à l’intangibilité des frontières.

      L’analyse est donc complexe et je laisse la parole à un professeur bien mieux placé que moi pour en expliquer les tenants et aboutissants :

      http://www.idc-europe.org/fr/–Le-droit-des-peuples-a-l-autodetermination–

      On voit donc que le souhait des Criméens de se rattacher à la Russie n’a rien d’illégal, tout comme la résistance du Donbass.

        +0

      Alerter
    • Quaoar // 09.08.2014 à 12h37

      Oui le DROIT DES PEUPLES A L’AUTODÉTERMINATION, mais à l’échelle du pays tout ENTIER. Le référendum aurait dû être offert à TOUS les ukrainiens ! Ce référendum est une grosse supercherie qui ne choque personne !
      Imaginez, si toutes les minorités pouvaient faire un référendum à leur niveau seulement, et ainsi déclarer leur indépendance ou leur rattachement à un pays “mère”, imaginez le carnage !!
      Cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas de problème pour ces russophones très certainement très mal mené par les politiques ukrainiennes ! L’Ukraine récolte le fruit de ses exactions.
      Tant d’histoire, de guerres, de découpages et redécoupages de tous ces pays de l’Europe de l’Est ont forcément laissés des cicatrices pas toutes encore soignées, des haines profondes, des désirs de vengeance, de nettoyage etc La situation est très délicate mais pas insurmontable, sauf si on ne s’occupe pas de ces oligarques, ukrainiens ou pro russes, complètement corrompus, sans loi, sans aucune humanité, prêts à tout pour préserver leur pouvoirs et leurs richesses …

        +0

      Alerter
  • Wawa // 08.08.2014 à 15h20

    Purée, je crois que je viens de dégoter la version masculine de Caroline Fourest et dans un médias dit « alternatif », « écologiste », de « gauche »… :

    http://www.politis.fr/Vol-MH-17-et-Ukraine-la,27927.html

      +0

    Alerter
    • Phil DeFer // 08.08.2014 à 16h09

      Et puis mention spécial à Olivier qui gère un ‘site internet spécialisé dans le conspirationisme’… Non c’est vraiment bien au niveau de l’analyse, Politis….

        +0

      Alerter
    • Michel Roissy // 08.08.2014 à 16h10

      où sont les toilettes, j’ai envie de vomir…

      et comment a t ‘elle fait pour rencontrer tous ces gens ? Encore une affabulatrice qu’a vu l’homme qu’a vu l’homme qu’a vu l’ours (russe comme il se doit).

        +0

      Alerter
    • passenger // 08.08.2014 à 16h49

      il se fait sacrément secouer dans les commentaires! et semble pas trop quoi répondre, comme un lapin pris en plein phare. Bravo aux fantassins!

        +0

      Alerter
  • Louis Robert // 08.08.2014 à 15h32

    Nous sommes à des années-lumière de la lucidité qui caractérisa le discours de Villepin, à l’ONU, précédant de peu le “Shock and Awe” impérial pervers survenu en Irak! L’étourdissement aveugle aurait donc gagné la France par la gauche?

    Pour tout dire, notre inhumanité occidentale qui sévit au quotidien depuis si longtemps est devenue tout simplement monstrueuse, insupportable, révoltante de duplicité, de cruauté et de mensonge.

    Comme l’a écrit le Nobel Harold Pinter, il est des crimes, impardonnables, qui ne peuvent jamais être expiés. Jamais ils ne seront pardonnés.

    Nous n’avons même pas commencé à payer le prix fort qui sera exigé de nous et de nos petits-enfants. Partout, dans le reste du monde, une fois la stupeur passée, 85% de l’humanité répétera sans fin ces lignes impérissables d’Olga Bergholtz (Cimetière mémorial de Piskarevskoïe, Léningrad):

    Никто не забыт, ничто не забыто

    Personne n’est oublié, rien n’est oublié.

      +0

    Alerter
  • Charli // 08.08.2014 à 16h23

    Interview récente de Lacroix-Riz sur les origines de la guerre de de 2014 euhh pardon de 1914.

    A partir de 00:07:00
    http://www.dw.de/aux-origines-de-la-premi%C3%A8re-guerre-mondiale/av-17826334

      +0

    Alerter
  • Denis Monod-Broca // 08.08.2014 à 16h28

    “Obama au secours des chrétiens et des Kurdes d’Irak” titre le Monde. Et on se dit : “oh, les pauvres ! il ne leur manquait plus que ça…”
    Les USA, dans les années récentes, ont volé au secours des Afghans, des Irakiens, des Libyens, des Ukrainiens… On connaît la suite : le chaos ! À chaque fois : désolation et chaos…
    Les Américains ne se rendent-ils donc pas compte de l’effet dévastateur de leurs menaces et de leurs bombes ?
    Et nos dirigeants ? Où sont-ils passés, nos dirigeants ? Et la pensée française ? Cette pensée dont de Gaulle disait : “À l’heure du désastre, si j’ai pu relever la nation, c’est grâce au tronçon d’un glaive et à la pensée – je dis bien la pensée – française”. Mais où est-elle donc passée, la pensée française ?
    Pauvres chrétiens et Kurdes d’Irak !…

      +0

    Alerter
    • Kiwixar // 08.08.2014 à 22h20

      “Les Américains ne se rendent-ils donc pas compte de l’effet dévastateur de leurs menaces et de leurs bombes ?”

      L’ “American Way of Shitting the Planet” n’est pas négociable.

        +0

      Alerter
    • Wilmotte Karim // 09.08.2014 à 20h36

      Il est parfaitement du droit de l’État Irakien de demander l’aide international face à une agression (au moins en partie étrangère).

      Il est du droit des USA de répondre favorablement à cette demande d’aide.

      Maintenant, une campagne de frappe aérienne ne peut pas régler le problème.
      Cela peut empêcher la progression de l’invasion, permettre de lancer des contre-attaques de faible ampleur.

      Mais pour repousser l’invasion, il faut reconstruire l’État. Au minimum, le cœur de l’État régalien, le cœur de tout état : l’Armée.

      Tien, il y a quelque année, il y avait un État Irakien. Jusque vers 2003 plus ou moins.
      Quelqu’un sait où cet état a pu passer?

        +0

      Alerter
  • Julien // 08.08.2014 à 16h32
  • Sibtigr // 08.08.2014 à 18h26

    Félicitations Olivier !

    Votre article du 27 juillet (http://www.les-crises.fr/mh17-une-enquete/) est référencé officiellement sur le site de l’Ambassade de Russie en France.

    En voici les références :
    http://ambassade-de-russie.fr/index.php/fr/analyses/148-les-elements-d-analyse-par-le-ministere-de-la-defense-russe-des-circonstances-de-la-catastrophe-du-boeing-malaisien.

    Le combat continue !

      +0

    Alerter
    • Michel Roissy // 08.08.2014 à 18h50

      bon, désolé mais je n’ai pas réussi à trouver “où”… cela dit, je m’en réjouis, cela prouve à nos amis russes que tout n’est pas pourri au royaume d’Hollandie

        +0

      Alerter
      • Michel Ickx // 09.08.2014 à 20h19

        Colonne de droite, deuxième article, celui de Clark. Suivez le texte et vous arrivez sur les crises.fr
        Cordialement

          +0

        Alerter
    • papy // 08.08.2014 à 18h54

      Oui et non !
      Les contradicteurs prendront de suite le raccourci “Olivier=prorusse” voyez l’ambassade !

      C’est ce que font déjà les initiés, pas forcément le grand public.

      Après tout il leur suffit de lire et de se faire une opinion.

      Bravo Olivier. Tenez bon.

        +0

      Alerter
      • Agnès // 08.08.2014 à 21h21

        Le Français moyen m’a l’air plutôt moins bête que ses dirigeants. Les commentaires des articles du Monde sont de moins en moins pro-Kiev, au grand dam des nombreux trolls en service commandé et ceux du Figaro m’ont stupéfaite par leur lucidité. La propagande marche sur un temps court dirait-on mais à la longue, les gens se mettent à réfléchir.

          +0

        Alerter
        • Perrin // 08.08.2014 à 21h30

          Bonsoir,
          Je reçois le Figaro tous les matins et je n’y perçois aucune appréciation différente de celle des Us. Je vais même m’en désabonner, ainsi que de Valeurs Actuelles qui ne s’occupe que de la réélection de Sarkozy.

            +0

          Alerter
        • Sandrine // 08.08.2014 à 21h33

          Le problème c’est que les Français qui lisent la presse concernant l’Ukraine sur le net ont forcément eu le temps de réfléchir (comme nous) et de se faire leur propre opinion. Compte tenu des incohérences et surtout des précédents (irak 2003, Syrie 2012, écoute NSA etc …), les gens commencent quand même à réfléchir.

          Maintenant, il y a tout ceux qui ne lisent pas la presse et se contente du journal de 20h00 et des infos Yahoo … Ceux là on ne leur parle plus trop de l’Ukraine, du coup, ils pensent que tout va bien en Ukraine et sont restés sur les premiers mensonges de notre chère presse (c’est de la faute de la Russie).

          J’en ai dans mon entourage.

          Comme l’a si bien dit une diplomate russe cette semaine : quand vous n’entendez plus parler de l’Ukraine dans la presse occidentale, c’est que tout se passe mal pour Poroschenko.

          Maintenant, quel est la part de gens qui s’intéressent à l’Ukraine et la part de gens qui ne regardent que le journal de 20h00 ?

          J’avoue que je n’en ai aucune idée, c’est la raison pour laquelle j’aborde ce sujet avec ceux de mon entourage pour les tenir informé (pour l’instant personne ne m’a dit que j’étais folle ou complotiste, donc tout va bien :))

            +0

          Alerter
        • diode // 09.08.2014 à 00h43

          Agnès :” Le Français moyen m’a l’air plutôt moins bête que ses dirigeants. ”

          je ne sais pas de quels dirigeants vous parlez , mais la situation semble toujours plus évidente de notre point de vue ( peu de facteurs à gerer ) .

          Si on prend l’exemple du président de la république ou des ministres , ce sont des dizaines de décisions par jours , en tenant compte de la situation intérieur /extérieure , de nos interêts à l’extérieur , des relations avec les pays de ce monde , de l’histoire , des objectifs avenir , … , pas sûr que le français moyen puisse tenir la charge et dans le temps , même si ça n’enleve rien aux qualités des français moyens .

            +0

          Alerter
          • bidule // 09.08.2014 à 02h57

            Mais le français “normal”, qui est plus combinard que moyen, aurait trouvé une bonne combine : le matin, juste après le café, il aurait connaissance de la dépêche du Département d’État américain ; à midi, il en aurait fait lecture sur le perron à un parterre de journalistes “autorisés” ; et le soir… le soir : il lui resterait encore assez de loisir pour se promener en scooter dans Paris ! Le français “normal” mériterait d’être président !

              +0

            Alerter
  • Derdesders // 08.08.2014 à 19h52

    Trouvé sur https://fr.news.yahoo.com/pirates-russes-semparent-1-2-milliard-didentifiants-ligne-110657659.html?cmp=frfb&mktg=&from=FBPAGE&%20account=Yahoo%20France%20-%20YahooFrance&campaign=Editorial&message_id=79536880&linkId=9179881
    Des pirates russes s’emparent de 1,2 milliard d’identifiants en ligne
    {[…]Ces mots de passe et pseudonymes dérobés peuvent permettre d’usurper l’identité des internautes victimes ou la propagation de messages indésirables. […]}
    […]{D’après le New York Times,}[…] MDR
    [mode-humour]
    Les experts certifiés US ‘assurent’ ‘pouvoir’ ‘être en mesure’ de “prouver” que Poutine est directement responsable de la fonte de la banquise !
    Que fait l’opinion publique !!!
    [/mode-humour]
    Bon sans rire, je tiens à rassurer ceux qui me lisent en affirmant que sur TOUS mes comptes je n’ai remarqué aucun vilain Russe venir déformer ma vision du monde !

      +0

    Alerter
  • Ray // 08.08.2014 à 20h48

    Les autorités de Kiev échouent à prendre Maïdan
    http://reseauinternational.net/les-autorites-kiev-echouent-prendre-maidan/

      +0

    Alerter
  • Ray // 08.08.2014 à 20h51

    Apparemment l’armée ukrainienne vient de prendre une nouvelle raclée.
    Du nouveau matériel capturé.
    http://cassad-eng.livejournal.com/48853.html

      +0

    Alerter
  • VladP // 08.08.2014 à 21h50

    Les russes ethniques d’ukraine ne vont pas tarder à s’ennuyer! La garde nationale reprends des chars lourds en Novorossia (pendant qu’il leur en reste encore) pour les renvoyer à Kiev nettoyer la Place Maïdan et en découdre avec les pravyi sector qui viennent aussi avec leur matos (y’a pas d’raisons!).
    La milice du Dombass va se retrouver chômedu!
    Beau, le rêve européen! MAGNIFIQUE!
    ça, c’est de la démocratie ou j’m’y connais pas!

      +0

    Alerter
  • Harpagon // 08.08.2014 à 22h04

    A VOIR ABSOLUMENT :
    http://www.france24.com/fr/20140729-le-debat-ukraine-russie-sanctions-union-europeenne/?aef_campaign_date=2014-07-29&aef_campaign_ref=partage_user&ns_campaign=reseaux_sociaux&ns_linkname=emission&ns_mchannel=social&ns_source=twitter

    Le directeur de Politis ridiculise totalement la représentante Européenne , qui écume de rage !
    Un grand moment de télévision !

      +0

    Alerter
    • DePassage // 09.08.2014 à 01h44

      C’est Xavier Moreau de realpolitik.tv, pas de politis.

      Sur politis, c’est ce genre de « grand journalisme » que vous trouverez :

      http://www.politis.fr/Vol-MH-17-et-Ukraine-la,27927.html

      Bon, j’en suis à 7:50 et je ne crois pas que je vais en supporter d’avantage la représentante de l’union européenne qui vient tout juste d’affirmer :

      « monsieur Poutine continue d’armer les séparatiste russe, on à le droit de croire que c’est bien, m’enfin bon en attendant c’est grâce à eux qu’un avion est tombé […] » — Blondasse de l’UE

      Je m’excuse, mais cette femme est complètement folle !

        +0

      Alerter
  • tchoo // 08.08.2014 à 22h30

    Vous imaginez un peu si ces réfugiés ukrainiens sont cons quand même!
    tout ça c’est la faute des russes, et bien il ne trouve rien moins que de passer la frontière pour aller se réfugier en russie
    et ça ça n’effleure même pas nos éminents représentant, qui si ils en portent le nom ne nous représentent plus du tout!
    un jour faudra traduire toute cette engeance devant un tribunal, si celui de l’histoire ne s’en charge pas

      +0

    Alerter
  • Omiya // 08.08.2014 à 22h31

    Enfin un peu d’espoir dans la folie ambiante. Le rédacteur du Handelsblatt, Gabor Steingart, s’en prende vertement au suivisme aveugle des autorités allemandes, dénonce la propagande, le manque d’objectivité et de réalisme de la presse, met en exergue l’influence néfaste de la politique US et fait un brillant réquisitoire pour que les politiques allemands reprennent leurs esprits et apaisent les tensions nuisibles avec la Russie. A lire absolument : http://www.handelsblatt.com/meinung/kommentare/essay-in-englisch-the-west-on-the-wrong-path/10308406.html

      +0

    Alerter
    • Phil DeFer // 08.08.2014 à 23h06

      Alors un grand merci pour ce lien, Omiya. C’est bien simple, même avec la traduction Google, on sent l’émotion, c’est dire.

        +0

      Alerter
      • Omiya // 08.08.2014 à 23h59

        Oui effectivement de l’émotion. En le lisant c’est également ce que j’ai ressenti. C’est un appel à la paix presque aussi vibrant que le discours de Dominique de Villepin aux Nations Unies en 2003.

          +0

        Alerter
  • Sibtigr // 09.08.2014 à 00h05

    Nouvellement paru ce samedi :

    http://french.ruvr.ru/news/2014_08_09/Le-tribunal-de-la-region-de-Rostov-a-arrete-cinq-militaires-ukrainiens-5873/

    Le tribunal de la région de Rostov a arrêté cinq militaires ukrainiens

    Par La Voix de la Russie | Cinq soldats ukrainiens ont été arrêtés dans la région de Rostov-sur-le-Don (Sud de Russie) soupçonnés de crimes contre les civils, rapporte le tribunal régional.

    Les militaires, notamment le commandant du bataillon, ont été arrêtés jeudi. Ils sont soupçonnés d’avoir tiré sur le poste de contrôle russe Goukovo à la frontière avec l’Ukraine. L’enquête est également en train de vérifier leur implication dans l’utilisation des bombes au phosphore et les bombardements du territoire russe.
    Les régions frontalières de la région de Rostov-sur-le-Don sont régulièrement pilonnées depuis le territoire ukrainien. L’incident a fait une victime parmi la population civile.
    Lire la suite: http://french.ruvr.ru/news/2014_08_09/Le-tribunal-de-la-region-de-Rostov-a-arrete-cinq-militaires-ukrainiens-5873/

      +0

    Alerter
  • PA.Québec // 09.08.2014 à 02h04
  • Louis // 09.08.2014 à 02h25

    Le rapport du HCR est ici pour rappel :

    http://www.un.org.ua/images/stories/OHCHR_Report_15_July_Ukraine_FINAL.pdf

    Il faudrait que je prenne le temps de le lire en fait.

      +0

    Alerter
  • Janna // 09.08.2014 à 02h27

    Très drôle . Sa serai bien de traduire cette vidéo en français .
    (En allemand/ sous-titres russe )

    https://www.youtube.com/watch?v=yhtfGBfPwNs

    Humour de l’Allemagne au sujet des sanctions

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications