Les Crises Les Crises
8.décembre.20168.12.2016 // Les Crises

Corbyn alerte sur un retour de la Guerre froide à moins que les frontières ne soient démilitarisées, par Joe Watts

Merci 0
J'envoie

Source : Independent, le 13/11/2016

L’OTAN a annoncé récemment qu’elle allait positionner des milliers de soldats supplémentaires en Europe de l’Est

Joe Watts | Lundi 14 novembre 2016

Jeremy Corbyn lors du Andrew Marr show

Jeremy Corbyn lors du Andrew Marr show

Jeremy Corbyn a attiré l’attention des leaders occidentaux sur la nécessité de démilitariser la frontière entre la Russie et l’Europe de l’Est, pour éviter une nouvelle Guerre froide.

Le leader syndical a précisé qu’il avait des critiques à faire à Vladimir Poutine, mais que l’Ouest devait s’assurer de ne pas amasser des troupes à la frontière russe.

Ceci intervient après que l’OTAN, sur laquelle M. Corbyn a été longtemps critique, ait annoncé un nouveau déploiement en Europe de l’Est à la suite de la tension croissante avec Moscou.

S’adressant au présentateur de la BBC, Andrew Marr, M. Corbyn a affirmé : “J’ai beaucoup, beaucoup de critiques envers Poutine, sur le non-respect des droits de l’Homme en Russie, sur la militarisation de la société. Mais je pense réellement qu’il doit y avoir un processus que nous devons tenter – démilitariser la frontière entre ce que sont les États actuels de l’OTAN et la Russie, afin de séparer ces forces et de les écarter pour ramener une sorte d’apaisement.

“Nous ne pouvons accepter une nouvelle Guerre froide.”

Jeremy Corbyn réagit à la victoire de Trump

En octobre, l’OTAN a révélé qu’elle s’apprêtait à positionner 4000 soldats à la frontière russe en accord avec les États de la Baltique, la plus importante concentration militaire depuis la Guerre froide. Les troupes seront placées sous la responsabilité des nations membres de l’Alliance, notamment le Royaume Uni.

Un responsable de l’OTAN a déclaré : “L’OTAN renforce la dissuasion et la défense à tous les niveaux et ceci constitue un effort continu. Nous prenons des décisions pour renforcer notre présence dans la partie Est de l’Alliance, notamment avec le déploiement de quatre bataillons dans les pays de la Baltique et la Pologne. Et notre fer de lance d’environ 5000 soldats est en haut degré d’alerte, pouvant se déployer très rapidement au sein de toute l’Alliance. Ceci est renforcé par la Response Force de l’OTAN comptant 40 000 soldats, et le personnel militaire des alliés de l’OTAN. Nos forces à l’Est s’entraîneront et collaboreront avec les forces de défense des pays concernés.

M. Corbyn a suggéré dans son entretien que l’Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe, qui comprend la Russie, pourrait remplacer l’OTAN comme un forum pour résoudre les problèmes dans la région.

Durant la campagne électorale, M. Corbyn a suscité la controverse après avoir refusé de reconnaître l’article 5 de l’OTAN, qui oblige les pays à défendre les autres s’ils sont attaqués.

Source : Independent, le 13/11/2016

Traduit par les lecteurs du site www.les-crises.fr. Traduction librement reproductible en intégralité, en citant la source.

Commentaire recommandé

Fritz // 08.12.2016 à 01h32

En 1990, l’OSCE paraissait devoir remplacer les deux alliances opposées, l’Alliance atlantique et le Pacte de Varsovie. Sans même parler de ce truc, l’OTAN, qui a été fabriqué après 1949.

Il est temps d’arrêter de parler de l’OTAN comme d’une organisation internationale honorable. Elle s’est rendue coupable de deux guerres d’agression, contre la Yougoslavie résiduelle en 1999, et contre la Libye en 2011. Les dirigeants de cette organisation criminelle doivent être traduits devant un tribunal, et les politiciens français qui ont remis notre pays dans ce truc doivent être jugés pour haute trahison.

Un dernier point : arrêtons de copier les Américains quand ils parlent de “guerre froide” pour la période qui va de 1945/1947 à 1989/1991. Ce n’était pas notre vision de la période, à nous Français, avant ces années 1990 qui ont vu notre alignement historiographique précéder notre réalignement militaire.

29 réactions et commentaires

  • Fritz // 08.12.2016 à 01h32

    En 1990, l’OSCE paraissait devoir remplacer les deux alliances opposées, l’Alliance atlantique et le Pacte de Varsovie. Sans même parler de ce truc, l’OTAN, qui a été fabriqué après 1949.

    Il est temps d’arrêter de parler de l’OTAN comme d’une organisation internationale honorable. Elle s’est rendue coupable de deux guerres d’agression, contre la Yougoslavie résiduelle en 1999, et contre la Libye en 2011. Les dirigeants de cette organisation criminelle doivent être traduits devant un tribunal, et les politiciens français qui ont remis notre pays dans ce truc doivent être jugés pour haute trahison.

    Un dernier point : arrêtons de copier les Américains quand ils parlent de “guerre froide” pour la période qui va de 1945/1947 à 1989/1991. Ce n’était pas notre vision de la période, à nous Français, avant ces années 1990 qui ont vu notre alignement historiographique précéder notre réalignement militaire.

      +50

    Alerter
    • jpcd // 08.12.2016 à 19h08

      Exact! En prépa HEC sous Giscard, le manuel d’histoire nous expliquait que les deux systèmes, capitaliste et communiste, étaient destinés à converger en une heureuse synthèse du marché et de l’Etat… Quelque chose qui ressemblerait à la France, j’imagine 🙂 Il n’était pas question d’écraser les Soviets…La guerre froide était un truc des Américains.

        +3

      Alerter
      • BEOTIEN // 10.12.2016 à 05h33

        A HEC peut-être.

        Souvenir pour souvenir : quelques années avant, moi, je faisais parti, à Verdun du gros contingent de bifins chair à cannon massés dans l’Est de la France pour se faire vaporiser par les bombinettes nucléaires soviétiques tactiques afin de justifier l’emploi de nos armes de dissuasion auprès de l’opinion (Évidemment pour crédibiliser vis à vis des Soviétiques que se limiter à l’emploi d’armes tactiques n’épargnerait pas Moscou).

        Alors je veux bien comprendre la crainte d’encerclement des Russes, je ne me fais aucune illusion sur la mentalité de cow-boy des faiseurs de présidents US, et encore moins depuis qu’ils ont réussi à faire élire un des leurs, mais pour l’instant, l’autocrate qui est allé se goinfrer la Tchétchénie, un bout de la Géorgie, la Crimée
        et un bout de l’Ukraine c’est pas un membre de L’OTAN.

        Ce qui fait que si j’étais d’un des Pays Balte… ?

          +0

        Alerter
    • moshedayan // 09.12.2016 à 09h26

      Un autre exact de ma part : l’OTAN, élément de paix en Europe ? C’est effectivement devenu un gros mensonge depuis la Yougoslavie, le Kosovo et maintenant le Monténégro comme membre de l’OTAN, la tentative en Géorgie (contre la zone frontière russe d’Ossétie du Nord via l’Ossétie du Sud). Quant aux oligarques baltes et certains de leurs dirigeants (pas tous) : ils renouent avec le passé de collaboration avec les “forces” qui leur paraissent “dominantes” à un moment. Aujourd’hui, c’est l’UE et l’OTAN contre l’ogre russe, mais ils ne valent pas mieux que leurs anciens dirigeants “communistes” du temps de l’URSS (dont certains d’ailleurs n’étaient pas si idiots ou serviles que cela). La zone de la Baltique a vocation à être une zone de coopération économique pacifique, au lieu de cela ces Baltes “enragés” crient au loup pour renforcer leur pouvoir (tout en cherchant d’ailleurs parfois quelques arrangements économiques avec des oligarques russes pour s’enrichir. Lamentable et dangereux

        +4

      Alerter
  • Richard Bouillet // 08.12.2016 à 01h35

    Corbyn est chef du parti travailliste et non leader syndical…

      +18

    Alerter
  • Feubeuh // 08.12.2016 à 02h54

    Oui l’OTAN devrait mettre autant de troupes que les Russes,
    … c’est à dire 77 500 (depuis que la Russie a annoncé, en Mai, le déploiement de 2 nouveaux bataillons) sur les frontières lettones, lituaniennes, estoniennes et finlandaises, plus une petite cinquantaines de bateaux et autres sous marins.

    Je comprends, 4 000 hommes, en Octobre, ils doivent vraiment être effrayés, les Russes.

      +4

    Alerter
    • GLEB // 08.12.2016 à 06h50

      Il fallait bien se douter que “les-crises” serait un jour ou l’autre trollé.
      Questions :
      – Les soldats russes sont à l’intérieur de quel pays ?
      – Les américains sont-ils à l’intérieur de leurs frontières ?
      Ne vous déplaise, les positions de l’OTAN dans les pays baltes et en Roumanie, sous commandement américain, s’appellent une armée d’occupation … Restons factuels, SVP

      Relisez les unes de nos médias en mai 1944, vous verrez comment l’armée allemande était considérée comme la plus à même de défendre la France des “méchants” russes et américains .. Ce n’est pas la girouette qui tourne, mais le vent

        +34

      Alerter
      • Feubeuh // 08.12.2016 à 07h55

        Déjà, le Canada est la nation cadre pour la Lettonie, l’Allemagne en Lituanie, le RU en Estonie, et les USA en Pologne.

        Ouvrons un dictionnaire :
        Armée d’occupation : Armée restant dans un pays après l’avoir vaincu, afin de garantir l’ordre.
        Les pays baltes, membres de l’OTAN, ont perçu la Russie comme une menace, et après l’annexion de la Crimée que ces pays n’ont pas reconnu, et même condamnés pour la plupart en termes plutôt virulents, ils se sont dit que c’était plus prudent pour eux d’acqueillir des forces de l’Alliance, ce qui entrainerait automatiquement l’activation de l’article 5 en cas d’attaque ( libération du peuple russophone, si vous preferez ).

        Relisons les Unes ici :
        http://www.cndp.fr/crdp-reims/memoire/enseigner/supports_documentaires/journaux/presse_nationale.htm

        Factuel, factuel…

          +1

        Alerter
        • Kikool_ch // 08.12.2016 à 09h47

          Il n’empêche que selon votre définition l’armée américaine occupe l’Allemagne, l’Italie, le Japon, le Kosovo, entre autres.

          Cette définition pourrait à mon sens être mise à jour. Pourquoi ne pas extrapoler à minima aux plans culturels et économiques.

          L’OTAN jouant sa survie, se cherche un nouveau rôle et cela crée un conflit d’intérêts. Cela se voit comme le nez au milieu de la figure en termes de communication et au fait qu’elle s’attache à l’Europe du mieux qu’elle peut. L’OTAN outrepasse son rôle en agissant sur le plan politique, coupant l’herbe sous le pied de l’OSCE, et ce d’autant plus depuis le début de la crise en Ukraine.

          – nombre croissant d’interventions de ses deux derniers secrétaires généraux sur des sujets de politique internationale
          – certaines interventions oratoires du SACEUR
          – nécessitant parfois des déclarations contradictoires de ministres de affaires étrangères européens pour “calmer le jeu”

          L’OTAN est un instrument politique servant avant tout les intérêts des USA, qui peuvent diverger de ceux des pays européens. Il devient urgent de retirer à l’OTAN ce rôle politique que les medias ont bien voulu lui accorder, et surtout son rôle défini par le traité de Lisbone, lui attribuant par défaut la défense européenne. Il y a là un vice caché, un problème génétique.

          Merci pour le lien, très intéressant 🙂

          Bonne journée !

            +20

          Alerter
          • Feubeuh // 08.12.2016 à 16h33

            L’OSCE c’est comme l’UE, en pire, un pays, un vote, donc en matière de conflit d’interet, c’est phénoménale.
            Amusant de dire que l’OTAN outrepasse son role, car c’est exactement la même critique faite par Poutine de l’OSCE.
            L’OSCE n’a aucune force armée, et on a bien vu son incapacité a prévenir les conflits dans les Balkans et Asie Centrale.

            les USA ont -ils accepté les Accords Berlin plus qui prévoient le transfert des moyens de l’OTAN à l’UE ? Mettre sur le dos des USA tous les problèmes intrinsèques de l’Europe ne fera pas avancé le schmilblick…

              +0

            Alerter
          • BEOTIEN // 10.12.2016 à 05h41

            “L’OTAN est un instrument politique servant avant tout les intérêts des USA,”

            Avant tout mais pas que. Je me méfie de leur impérialisme mais ca ne fait pas une raison d’être Munichois face à un type qui nous rejoue régulièrement le coup des Sudettes.

              +0

            Alerter
        • raloul // 08.12.2016 à 12h45

          Bonjour !

          Pour rester factuel et puisque vous evoquez l’article 5, auriez-vous l’amabilité de rappeler la dernière occasion où celui-ci fut invoqué, et ce qui s’en est suivi en termes d’opérations militaires ?

          Ceci pour mettre en perspective le rôle supposément “défensif” de l’OTAN…

            +6

          Alerter
          • Feubeuh // 08.12.2016 à 15h47

            Restons factuel, exactement.
            L’article 5 a été invoqué le 4 Octobre 2001, dans le cadre de l’operation Eagle Assist. C’est à dire 850 membres d’equipages de 13 pays différents pour faire des ronds au dessus des USA.

            Mon petit doigt me dit que vous devez confondre avec la resolution 1386 du conseil de sécurité ( donc véto possible Russe, chinois etc.), qui a autorisé l’OTAN a prendre le commandement de l’International Security Assistance Force en 2003.

              +0

            Alerter
            • patrick // 08.12.2016 à 18h54

              houla !! pas d’emballement au sujet de l’article 5

              http://www.nato.int/terrorism/cinq.htm
              “assistera la partie ou les parties ainsi attaquées en prenant aussitôt, individuellement et d’accord avec les autres parties, telle action qu’elle jugera nécessaire, y compris l’emploi de la force armée, ”
              Donc on va d’abord réfléchir et peut-être utiliser la force armée.

              Hypothèse de travail : la Russie envahit le Montenegro , les autres membres de l’OTAN sont-ils prêts à une guerre nucléaire pour libérer le Montenegro ? ( même question pour la Lettonie ou autre pays Balte )

                +0

              Alerter
            • raloul // 09.12.2016 à 00h06

              Bonjour!

              Je vous laisse lire le rapport spécial de l’assemblée parlementaire de l’OTAN consacré à la “guerre contre le terrorisme”.
              http://www.nato-pa.int/Default.asp?COM=247&LNG=1

              Extraits:
              “Les pays de l’OTAN déclaraient que l’Alliance avait été attaquée, et tous faisaient serment d’aider les États-Unis en prenant ” toute action jugée nécessaire ”
              “Plus de 50 ans après sa création en plein coeur de la Guerre froide, l’OTAN était en guerre, non pas contre l’Union soviétique ou tout autre pays, mais contre une organisation terroriste et le régime qui lui prêtait asile.”

              C’est à peine plus que les missions de surveillance que vous évoquez à juste titre…

              Certes, l’OTAN n’a pas pris dès le début du conflit le commandement des opérations, mais je voulais juste signaler que mener une guerre d’agression puis d’occupation n’est pas vraiment compatible avec l’idée d’alliance “défensive”.

              Enfin, avec le recul, c’est probablement l’Arabie Saoudite qu’il aurait fallu viser…

                +1

              Alerter
            • Feubeuh // 09.12.2016 à 17h42

              il serait bien pour vous de lire ce rapport avant de faire des commentaires dessus.

              23. ” Le soutien de l’après-11 septembre n’est pas simplement rhétorique ; il est concret “, a indiqué M. Hadley, n° 2 du National Security Council (NSC) des États-Unis. Ces contributions ont cependant eu lieu sur une base bilatérale, l’Alliance n’étant pas vraiment, à l’heure actuelle, en mesure de mener une mission comme l’opération Liberté immuable, une lacune examinée au chapitre IV.

              BASE BILATERALE …

              Je reconfirme que les seules actions militaires prises par l’OTAN suite a l’activation de l’article 5 sont des missions de surveillance, Air en premier puis sur Mer avec l’opération Active Endeavour.

              De toute manière ce n’est pas l’objet du message de départ, qui est la peur panique de la Russie de se faire encercler par 4 000 soldats de l’OTAN disposé sur 1200 km des 20000km de frontieres.

                +0

              Alerter
  • Catalina // 08.12.2016 à 06h17

    ““J’ai beaucoup, beaucoup de critiques envers Poutine, sur le non-respect des droits de l’Homme en Russie, sur la militarisation de la société”

    ouais…….
    blalalablabla……
    “Militarisation de la société ?

    il est en plein délire le Corbyn

      +15

    Alerter
  • lvzor // 08.12.2016 à 06h27
    • Tig // 08.12.2016 à 09h07

      Les atteintes aux droits de l’homme, c’est les autres, c’est bien connu^^

        +7

      Alerter
  • georges glise // 08.12.2016 à 09h02

    merci à monsieur corbyn pour son refus de suivre les faucons washingtoniens et leurs épigones européens, car la nouvelle guerre froide menée par l’otan pourrait se transformer en guerre chaudecomme le souhaitent visiblement certains faucons.

      +4

    Alerter
  • Renaud // 08.12.2016 à 09h45

    Salvador Dali disait qu’il était un fou de bonne qualité, avec lui on ne s’ennuyait jamais.
    Mais eux! Tous ces “stratèges” sont des fous de très mauvaise qualité!
    Non merci vraiment!!

      +3

    Alerter
  • christian gedeon // 08.12.2016 à 10h15

    Ce Corbyn est un mystère..d.’abord ,il enfonce une porte ouverte puisque depuis l’agression inqualifiable contre la Yougoslavie,nous sommes déjà en état de guerre qui ne dit pas son nom,et pas froide du tout…Mladic vient d’être condamné quand Hacim Taçi coule des jours heureux au pouvoir!sans compter que dire “guerre froide ” en Europe est dénué de sens…elle est mondiale,la guerre froide,et multifronts.L’Otan que le général avait bouté hors de France,est aujourd’hui un “organisme ” quasiment indépendant des nations qui le “composent “avec sa propre logique et ses propres buts…un peu comme la (grosse) commission européenne…les peuples ont abandonné leur souveraineté des organisations opaques,dont le fonctionnement est de type mafieux,basé sur le mensonge,la menace…et l’usage de la force ,qu’elle soit économique financière ou militaire,ou les trois,mon général.Pour nous Français,être dans le commandement intégré est une hérésie totale,pire encore une trahison.

      +12

    Alerter
    • BEOTIEN // 10.12.2016 à 05h48

      souveraineté, hérésie… quand on a besoin de louer des zinc aux russes et se faire transporter du matos par les ricains pour intervenir au Mali… faut pas se la raconter non plus.

        +0

      Alerter
      • christian gedeon // 12.12.2016 à 11h38

        C’est exactement la raison pour laquelle nous avons absolument besoin d’une armée nationale totalement indépendante et puissante! Tous corps d’armée confondus…la France,première armée d’Europe,moins de cent mille hommes de terrain!!! Vous trouvez çà normal;vous?Nous devons pouvoir compter sur nous même et sur personne d’autre.IL faut doubler l’effectif et le budget…çà créera de l’emploi,de l’activité et surtout de la cohésion…Nos matériels sont utilisés jusqu’à a corde,et nos soldats se payent eux même une bonne partie de leur matériel non létal individuel… est ce bien normal?

          +0

        Alerter
  • Max // 08.12.2016 à 10h20

    Je ne pense pas que l’OSCE puisse être une alternative crédible à l’OTAN, puisque l’OSCE est contrôlée par l’OTAN et cela a été démontré par le retrait du droit de vote imposé à la Russie suite aux multiples différents sur l’Ukraine.
    Les organisations internationales auquel la Russie a adhéré sont pour la plupart être des pièges a cons, le dernier exemple en a été la CPI et juste avant l’AMA (agence mondiale antidopage) et G7.
    Je suis tout aussi inquiet sur la guerre, à venir, entre la Chine et les USA sur fond de différents commerciaux.
    https://www.youtube.com/watch?v=G3hbtM_NJ0s
    De toute manière si ca fait tilt entre les USA/OTAN et la Russie/Chine il n’y aura pas de pays neutres, être avec les uns c’est être contre les autres.

      +5

    Alerter
  • Catalina // 08.12.2016 à 10h45

    L’OSCE, parlons-en, ils sont de partis pris, et ne voient pas les tirs sur les civils aux Donbass, de plus, ces jours, ils ont eu un accident de voiture et envoyé deux personnes à l’hôpital en soins intensifs mais ils ont commis un délit de fuite, l’OSCE, tout comme l’OTAN, n’exerce pas sa mission mais cache les intérêts des multinationales en Ukraine.

    “Donbass News : Patrouille de l’osce éperonné civils dans horlivka et s’est enfui de la scène de l’accident.
    Dans le lundi 5 décembre 2016, la route du Donetsk à horlivka, voiture de patrouille de l’osce heurté une voiture de civils qui se sont rendus de horlivka à marioupol.
    Accident a eu lieu près de la makeyevka. Les victimes de horlivka (mère et fils) sont en soins intensifs dans un état grave.
    Des représentants de l’osce ont pris la fuite, selon des témoins. Avec les victimes et leurs familles n’ont pas été mises en contact, et ils ont lavé les mains. ”
    http://mediarepost.ru/novorossiya/57397-novosti-donbassa-patrul-obse-protaranil-mirnyh-zhiteley-gorlovki-i-skrylsya-s-mesta-dtp.html

      +6

    Alerter
  • christian gedeon // 08.12.2016 à 11h40

    [MODERATION : apportez des preuves ou des éléments à vos affirmations svp]

      +0

    Alerter
  • Redge // 08.12.2016 à 13h36

    Les américains montrent leurs muscles devant leur “défaite” en Syrie. Le temps du dollar est compté car de plus en plus de nations se “libèrent” des échanges en dollar et vu la dette des USA….

    Cette grande armée payée en dollar est en fait au bord de son implosion. La preuve en est que le “petit” pays des Philippines à l’intention de virée les soldats US des bases implantées sur son sol..

    L’OTAN suivra ce grand colosse au pieds d’argile dans son implosion..

      +1

    Alerter
  • Eric // 10.12.2016 à 02h36

    “notre fer de lance d’environ 5000 soldats”
    “Ceci est renforcé par la Response Force de l’OTAN comptant 40 000 soldats”

    Il doit bien rigoler Poutine … lui qui a changé le cours de la guerre en Syrie avec 20 ou 30 avions, et qui avait au moins 50 000 “rebelles modérés” en face

      +1

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications