Les Crises Les Crises
24.mai.201924.5.2019 // Les Crises

Facebook France : La chasse à la désinformation pendant les élections européenne

Merci 443
J'envoie

Source : Twitter, Guillaume Champeau, 23-04-2019

Source : Twitter, Guillaume Champeau, 23-04-2019

 


 

Nous agissons pour sécuriser Facebook,
en particulier pendant les élections européennes.

Source : Facebook

La sécurité et la transparence sur Facebook sont nos deux priorités majeures. Alors que les élections européennes se profilent à l’horizon, nous sommes plus déterminés que jamais à offrir à nos utilisateurs une plate-forme qui leur permet d’avoir des discussions politiques légitimes tout en protégeant l’intégrité de ces élections sur Facebook. C’est la raison pour laquelle nous renforçons la transparence de toutes les publicités de nature politique ou liées à des enjeux sociaux, parallèlement à nos mesures de sécurité habituelles visant notamment à réduire la diffusion de fausses informations, ou à supprimer les faux comptes.

Nous bloquons la circulation de fausses informations

Nous travaillons avec des vérificateurs indépendants

Nous fournissons des informations sur les auteurs des articles

Nous supprimons tout intérêt financier

Nous traquons les faux comptes

Nous investissons dans l’expertise humaine et l’intelligence artificielle

Nous supprimons les faux comptes avant qu’ils posent problème

Centre d’opérations électorales

Source : Facebook

 


 

Vérification des informations sur Facebook : ce que les éditeurs doivent savoir

Source : Facebook

Nous nous engageons à lutter contre la propagation des fausses informations sur Facebook. Dans certains pays, nous collaborons avec des médias de vérification tiers, certifiés par l’organisation indépendante International Fact-Checking Network pour identifier et examiner les fausses informations.

Q : COMMENT LIMITER LA DIFFUSION DE FAUSSES INFORMATIONS ?

  • Détecter les fausses informations : nous identifions les informations potentiellement fausses grâce à des signaux tels que les commentaires des personnes sur Facebook. Les médias de vérification peuvent également identifier eux-mêmes des actualités à analyser.
  • Examiner les contenus : les médias de vérification examinent les contenus, vérifient la véracité des faits et évaluent leur exactitude.
  • Reléguer les fausses informations au second plan du fil d’actualité : si un média de vérification détermine qu’un contenu est une fausse information, ce contenu apparaîtra plus bas dans le fil d’actualité. Ainsi, beaucoup moins de personnes le verront.
  • Prendre des mesures à l’encontre des récidivistes : les Pages et les sites web qui partagent régulièrement de fausses informations subiront des restrictions, telles que la réduction de leur distribution. Ils peuvent également ne plus être autorisés à monétiser leurs contenus, à faire de la publicité ou à s’enregistrer en tant que Page d’actualités.

Apprenez-en davantage sur la vérification des informations sur Facebook et obtenez des conseils pour savoir détecter les fausses informations. Poursuivez votre lecture pour consulter des questions/réponses utiles aux éditeurs.

Q : QUI SONT LES PARTENAIRES DE VÉRIFICATION TIERS DE FACEBOOK ?

R : Nous collaborons avec de nombreux médias de vérification tiers certifiés par International Fact-Checking Network, un organisme international indépendant de vérification d’informations. Reportez-vous au tableau ci-dessous.

Q : QUEL TYPE DE CONTENU EST SUSCEPTIBLE DE FAIRE L’OBJET D’UNE VÉRIFICATION DES INFORMATIONS ?

R : Les médias de vérification peuvent examiner et évaluer les publications Facebook publiques et médiatiques contenant des articles, des photos ou des vidéos.

Q : QUELLES SONT LES OPTIONS D’ÉVALUATION DISPONIBLES POUR LES MÉDIAS DE VÉRIFICATION TIERS ?

R : Le média de vérification tiers est invité à répondre à la question suivante pour chaque contenu à examiner : « Cette actualité est-elle exacte ? Indiquez votre évaluation ci-dessous. » Le produit de vérification tiers de Facebook propose neuf options d’évaluation :

  1. Faux : la ou les principale(s) affirmation(s) du contenu ne correspond(ent) pas à la réalité factuelle. Cela correspond généralement aux options d’évaluation « faux » ou « en grande partie faux » sur les sites des médias de vérification tiers.
  2. Mélange : l’affirmation ou les affirmations du contenu correspondent à un mélange d’informations exactes et inexactes, ou l’affirmation principale du contenu est mensongère ou incomplète.
  3. Titre trompeur : la ou les principales affirmations du corps de l’article sont exactes, mais l’affirmation principale du titre ne correspond pas à la réalité factuelle.
  4. Vrai : la ou les principales affirmations du contenu correspondent à la réalité factuelle. Cela correspond généralement aux options d’évaluation « vrai » ou « en grande partie vrai » sur les sites des médias de vérification tiers.
  5. Non éligible : le contenu comporte une affirmation non vérifiable, exacte au moment de la rédaction ou provenant d’un site web ou d’une Page dont l’objectif principal est de diffuser l’opinion ou le programme d’une personnalité politique.
  6. Satire : le contenu est publié par une Page ou un domaine à la réputation satirique, ou une personne raisonnable comprendrait qu’il s’agit d’un contenu ironique ou satirique assorti d’un message social. Il peut toutefois être judicieux de lui donner plus de contexte.
  7. Opinion : le contenu exprime une opinion personnelle, fait la promotion d’un point de vue spécifique (par exemple, sur une question sociale ou politique) ou est auto-promotionnel. Cela comprend, sans s’y limiter, les contenus partagés depuis un site web ou une Page dont l’objectif principal est de diffuser les opinions ou programmes de personnalités publiques, groupes de réflexion, ONG et entreprises.
  8. Générateur de canulars : sites web qui permettent aux utilisateurs de créer leurs propres actualités « canular » et de les partager sur les sites de médias sociaux.
  9. Non évalué : statut par défaut lorsque le contenu n’a pas encore été vérifié par les médias de vérification ou lorsque l’URL ne fonctionne pas. En conservant ce statut (ou en revenant à cette évaluation après en avoir sélectionné une autre), vous nous indiquez qu’aucune mesure ne doit être prise sur la base de votre évaluation.

Q : QUE SE PASSE-T-IL SI LE CONTENU QUE J’AI CRÉÉ OU PARTAGÉ EST ÉVALUÉ COMME « FAUX », « MÉLANGE » OU « TITRE TROMPEUR » PAR UN MÉDIA DE VÉRIFICATION ?

R : Sa diffusion est réduite. Le contenu apparaîtra plus bas dans le fil d’actualité et sera accompagné d’articles connexes, issus des médias de vérification. Si des personnes tentent de partager le contenu, elles reçoivent une notification relative aux autres articles. Les utilisateurs sont également informés si du contenu qu’ils ont partagé auparavant a été évalué par un média de vérification après leur partage.

QUE SE PASSE-T-IL SI JE PARTAGE À PLUSIEURS REPRISES DU CONTENU ÉVALUÉ COMME « FAUX » ?

R : Afin de lutter contre les fausses informations de manière plus efficace, nous prenons également des mesures contre les Pages et domaines qui les partagent, ainsi que contre les domaines qui publient de manière répétée du contenu évalué comme « Faux ». La diffusion de ces Pages et domaines sera restreinte, notamment réduite à mesure de l’augmentation du nombre d’infractions. En cas d’infractions répétées, leur capacité à monétiser des contenus et à faire de la publicité sera révoquée. Si nous détectons des domaines très similaires créés afin d’éviter les restrictions imposées sur un domaine existant, nos mesures leur seront étendues.

Les Pages et les sites web qui publient ou partagent des fausses informations de manière répétée ne pourront plus non plus s’enregistrer en tant que Pages d’actualités sur Facebook. Si une Page d’actualités enregistrée partage de fausses informations de manière répétée, son statut de Page d’actualités sera révoqué.

La suppression du contenu incriminé n’entraînera pas la restauration du statut. Cependant, après quelque temps, les Pages et domaines peuvent récupérer leur capacité de diffusion, ainsi que celle de monétisation et de création de publicités s’ils arrêtent de partager de fausses informations.

Q : SI UN ADMINISTRATEUR DE PAGE PARTAGE DU CONTENU « FAUX » QU’IL N’A PAS CRÉÉ LUI-MÊME, PEUT-IL ENVOYER UNE CORRECTION OU UNE CONTESTATION LIÉE À CE CONTENU ?

R : Les administrateurs de Page sont responsables du contenu qu’ils partagent avec leurs audiences, même s’ils n’ont pas créé ce contenu. Les administrateurs de Page ne peuvent pas envoyer de correction ni de contestation. Cependant, si l’éditeur à l’origine du contenu parvient à le corriger ou à contester l’évaluation, la sanction de la Page sera levée.

Veuillez noter qu’il ne suffit pas de supprimer une publication pour annuler la sanction contre la Page ou le domaine.

Après quelque temps, les Pages et domaines peuvent récupérer leur capacité de diffusion, de monétisation et de création de publicités s’ils arrêtent de partager de fausses informations.

Q : COMMENT LES ÉDITEURS PEUVENT-ILS CORRIGER UN CONTENU QU’ILS ONT CRÉÉ EUX-MÊMES OU CONTESTER SON ÉVALUATION ?

R : Les éditeurs peuvent contacter directement les organisations de vérification des informations tierces (1) s’ils ont corrigé le contenu évalué ou (2) s’ils estiment que l’évaluation du média de vérification est inexacte.

  • (1) Corrections : pour envoyer une correction, l’éditeur doit corriger le contenu trompeur et indiquer clairement l’existence d’une correction, directement sur l’actualité.
  • (2) Contestations : pour contester une évaluation, l’éditeur doit clairement indiquer pourquoi la première évaluation était inexacte.

En cas de correction ou de contestation réussie de l’évaluation, la rétrogradation du contenu est annulée et la sanction contre la Page ou le domaine est levée. Le retour à la normale de la diffusion de la Page ou du domaine peut prendre quelques jours. Veuillez également noter que le retour à la normale peut être influencé par d’autres sanctions pour fausses informations ou par des interventions liées (comme par exemple des rétrogradations pour pièges à clics).

À noter :

  • le traitement des corrections et des contestations est effectué à la discrétion du média de vérification. Les médias de vérification sont invités à répondre aux demandes dans un délai raisonnable : de préférence un jour ouvré pour une simple correction, et jusqu’à quelques jours ouvrés pour les contestations plus complexes.
  • Pour les corrections, veuillez vérifier que les informations appropriées ont bien été corrigées sur votre site web et sur la publication Facebook connexe (y compris dans l’image et le titre). Veuillez inclure l’URL de la publication Facebook dans l’e-mail que vous envoyez à l’organisation de vérification des informations concernée.
  • Les éditeurs doivent envoyer leur correction ou contestation dans la semaine suivant la réception de la notification d’évaluation « Faux », « Mélange » ou « Titre trompeur ». Nous ne pouvons pas garantir que les appels envoyés après ce délai d’une semaine pourront être traités par nos partenaires de vérification des informations.
  • Si votre contenu est évalué par plusieurs organisations, vous devrez peut-être contacter chaque média de vérification. Veuillez cependant noter que si votre contenu s’est vu attribuer la mention « Vrai » par un média de vérification, cette évaluation l’emporte sur toute mention « Mélange » ou « Faux » attribuée par un autre média de vérification.
  • Tout abus du processus de correction et de contestation sera pénalisé.

Q : QU’EST-CE QUE L’INDEX DES PAGES D’ACTUALITÉS DE FACEBOOK ?

R : Facebook aide les personnes du monde entier à accéder aux actualités qui les intéressent le plus. Nous demandons aux éditeurs d’enregistrer leurs Pages d’actualités pour que nous puissions établir un index des Pages publiant des actualités sur notre plate-forme.

Si vous envoyez une Page dans Business Manager, cela nous indique que la Page publie principalement des actualités. Les Pages soumises seront examinées sur la base de nos règles d’inscription. Une fois inscrite, une Page pourra peut-être bénéficier des produits et services conçus tout spécialement pour les éditeurs d’actualités.

Facebook se réserve le droit de modifier, de suspendre, de résilier l’accès à ce processus ou de supprimer ce dernier à tout moment. Pour offrir une expérience optimale aux utilisateurs et aux éditeurs, nous pouvons modifier ces règles ou y déroger de manière exceptionnelle, si nécessaire. L’ajout à l’index des Pages d’actualités s’effectue sur la base de ces règles et ne signifie pas que Facebook approuve les opinions des Pages répertoriées.

Veuillez utiliser les adresses e-mail suivantes pour contacter les organisations de vérification des informations tierces pertinentes :

Argentine

Australie

Brésil

Cameroun

Canada

Colombie

Danemark

France

Allemagne

Inde

Indonésie

Irlande

Israël

Italie

Kenya

Mexique

Moyen-Orient et Afrique du Nord

Pays-Bas

Nigeria

Norvège

Pakistan

Philippines

Pologne

Sénégal

Afrique du Sud

Espagne

Suède

Turquie

Royaume-Uni

États-Unis

Source : Facebook

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Fritz // 24.05.2019 à 07h16

Tiens ? Aucun vérificateur n’est situé en Chine, en Iran, en Russie… Au Venezuela…
Et dans les pays de l’OTAN, les Décodeurs du Monde figurent parmi les organisations de vérification, mais ni Acrimed, ni Media Lens !
http://www.medialens.org/
https://en.wikipedia.org/wiki/Media_Lens
Un oubli, sans doute. Dormez citoyens, Fessebouc protège la vérité.

80 réactions et commentaires

  • Fritz // 24.05.2019 à 07h16

    Tiens ? Aucun vérificateur n’est situé en Chine, en Iran, en Russie… Au Venezuela…
    Et dans les pays de l’OTAN, les Décodeurs du Monde figurent parmi les organisations de vérification, mais ni Acrimed, ni Media Lens !
    http://www.medialens.org/
    https://en.wikipedia.org/wiki/Media_Lens
    Un oubli, sans doute. Dormez citoyens, Fessebouc protège la vérité.

      +90

    Alerter
    • Tepavac // 24.05.2019 à 08h42

      Oui, mais notez que l’Afp “vérifie” et contrôle les communication dans au moins 13 pays….

        +12

      Alerter
      • Ubu // 24.05.2019 à 10h01

        Sauront-ils faire preuve d’autocritique, et appliquer cela à eux-même ?
        Et auront-ils également l’honnêteté de vérifier également les faux comptes de LREM ?
        La bonne blague !

          +22

        Alerter
        • Ubu // 24.05.2019 à 10h41

          La propagande est claire : “La République En Marche Pour L’Europe” !
          Et dans Médiapart, nous étions invités à les “consulter” pour “savoir” comment ne pas voter “idiot” (sic) !

            +11

          Alerter
    • Graindesel // 24.05.2019 à 10h13

      “Fessebouc protège la vérité.”

      Je propose “Fake Book”…

        +15

      Alerter
      • vert-de-taire // 24.05.2019 à 11h35

        **“Fessebouc protège la vérité.”
        Je propose “Fake Book”… **

        pas mal !
        je pense à :

        Fake Look ?

          +3

        Alerter
      • Alfred // 24.05.2019 à 16h45

        “Protège [de] la vérité”.
        Blague à part, depuis de nombreux mois les pages facebook mais aussi les comptes twitter d’extrémistes de tous genre (de l’extrême gauche à l’extrême droite en passant par la galaxie Gilets Jaunes, mais curieusement pas trop l’extrême centre) sont de moins en moins accessibles dans les recherches (descendus des classements), vidés de leurs “suiveurs” ou carrément supprimés. Il se passe la même chose aux états unis principalement pour les pro-trump.
        Une guerre numérique est livrée sur les réseaux sociaux. Il me semble que contrairement à la légende elle n’est pas livrée par la Russie mais bien au contraire par le camp atlantiste.
        (Une deuxième guerre dans la guerre numérique, plus accessoire est livrée pour des motifs religieux; elle est ,notamment biaisée par l’usage de petites mains dans des pays à bas coût pour faire le ménage et la modération “à la main”) dans le riche occident (c’est encore un autre sujet)).

          +10

        Alerter
        • Pol ux // 25.05.2019 à 04h32

          George Orwell ne l’avait pas prevu qu’on appellerait l’outil de propagande de masse, réseaux sociaux.

            +1

          Alerter
    • northlane // 25.05.2019 à 13h45

      Aller voir ceci, c’est impressionnant. Pour le contexte, la Commission Européenne a invité des youtubeurs pour leur parler et leur faire parler d’Europe. Sauf qu’elle n’a pas vérifié leur travail avant et il se trouve que cette chaîne est plutôt critique envers l’UE général. Ce qui nous donne 1h d’explications de fonctionnaires zélés allant jusqu’à expliquer la “désinformation positive”.
      https://youtube.com/watch?v=_JKKgy4NOWc

        +4

      Alerter
  • Fabrice // 24.05.2019 à 07h18

    Les politiciens n’ayant pas confiance dans la fidélité des tribunaux préfèrent se fier à des privés qui sont dans leur ligne dogmatique même si ces privés ont par le passé été accusé à tord et à raison selon l’accusation de tous les maux.

    Allez comprendre je ne vois qu’un defaussement de la responsabilité et ils refusent d’endosser le rôle de censeur.

    Les alternatives existent j’en vois au moins une à Facebook : https://www.zonefr.com/ mais il doit y en avoir d’autres.

      +8

    Alerter
  • Catalina // 24.05.2019 à 07h42

    Nous sommes arrivés à un point d’absurdité indépassable ! les raiso sociaux s’auto-proclament juges !!!! ils s’octroient le pouvoir de décider qui dit quoi ::
    mouarfffffffffffff, quand donc vont cesser ces conneries ? surtout quand on sait que castaner lui-même est un spécialiste des fausses nouvelles !!! fessedebouc a donc fermé toutes les pages de castaner et de son équipe ? Ainsi que celles de lrem puisqu’il est prouvé que le gouvernement a menti ?
    “Menteur un jour, menteur toujours”.

      +23

    Alerter
  • Sharivan // 24.05.2019 à 07h51

    Ils sont au courant à Facebook que le service réanimation de l’hôpital de La Pitié Salpêtrière vient tout juste d’être attaquée par des hordes de gilets jaunes alcoolisées et financées par la Russie?

      +33

    Alerter
  • Pegaz // 24.05.2019 à 07h54

    Cela se traduit par :

    L’ONG Avaaz, qui mène des actions de cybermilitantisme, a annoncé mercredi avoir signalé à l’approche des élections européennes plus de 500 pages et groupes Facebook.
    CAR : Ceux-ci sont soupçonnés de diffuser de fausses informations au sein de l’UE.
    https://www.lematin.ch/monde/desinformation-500-signalements-facebook/story/16837062

    Alors, comment reconnait-on la fausse information de la vraie ?
    (toute ressemblance avec un sketch entre le bon et le mauvais chasseur est fortuite)
    Les 24 et 25 avril derniers, le Fil d’Actu était invité à la Commission européenne pour un “voyage d’étude pour influenceurs”, destiné à “défaire nos idées reçues sur l’UE”.
    https://www.youtube.com/watch?time_continue=1&v=_JKKgy4NOWc

      +15

    Alerter
    • step // 24.05.2019 à 10h39

      ah ben dites moi, ce n’est pas un des fact checkeur amateur d’angle mort sur la macronie qui découvre (O joie) un nouvel espace infini d’investigation ?

      Samuel laurent, ce nom me dit quelque chose. On l’a déjà croisé, il me semble ?

        +4

      Alerter
  • Kokoba // 24.05.2019 à 08h11

    Magnifique démonstration de controle de la pensée.
    Peut-être que les gens vont commencer à comprendre à quel point il est dangereux de laisser de tels pouvoirs à des grands groupes privés étrangers (Facebook, Google, etc…)

      +19

    Alerter
  • bdb30 // 24.05.2019 à 08h24

    Dormez tranquilles, citoyens, le Ministère de la Vérité veille sur nous! Nous vivons, décidément, une période de guerre idéologique de haut niveau, par une armée de supplétifs recrutée par les écoles de journalisme et la grandiose Sciences Po Paris, ou comment les scribouillards et conseillers des princes ont pris le pouvoir de l’information. Vive la massification culturelle française! Les idéologues se recrutent et sont nourris grassement par les “possédants”. Arrêtons de nous censurer en ne parlant plus de “lutte des classes” et en évitant de dénoncer le gigantesque détournement de valeurs par Etat interposé. Qui n’a pas son service de “décodage”? Les pitres issus des CSP++ sont toujours dans leur cours de récréation et nous régurgitent la bouillasse qu’ils ont ânonner pendant leur formation. Il s’agit aussi de cet “entre soi” des salles de rédaction ou des émissions dites d’information, le moment succulent de l’intervention du “décodeur”, ils sont gras de connerie et de suffisance et ils se considèrent au-dessus du lot! Même en politique ils posent les “bonnes questions”. Osons l’écrire : débarrassons nous de ces minables!

      +14

    Alerter
  • RGT // 24.05.2019 à 08h35

    Il existe un moyen très efficace de se prémunir de la censure de Fèce-bouc : Le boycotter.

    Après, faites ce que vous voulez mais si vous vous retrouvez avec le QI d’un enfant de 8 ans ne venez pas pleurer.

    Levez votre petit postérieur de votre siège et allez à la rencontre de VRAIES personnes dans la VRAIE vie, vous verrez, c’est salvateur.

    Et quand vous rencontrez une personne avec laquelle vous n’avez AUCUN point commun, c’est encore plus enrichissant car vous aurez une vision élargie de la diversité d’opinions.

    De plus, en les écoutant, vous pourrez de plus trouver de VRAIS arguments à leur opposer (en toute cordialité et dans le respect).

    J’avais rencontré une fois une personne très très très xénophobe. Une bête de concours.
    Après une heure de discussion il ne canalisait plus sa rage à l’encontre de pauvres types qui comme lui galéraient en étant les esclaves serviles pour arriver à se nourrir frugalement.

    Désormais il a une haine farouche à l’encontre des politicards et des “bobos” nantis qui profitent abondamment de cette “manne céleste” qui leur permet de vivre dans le luxe et la prospérité.

    Grand changement dans ses propos : Avant il voulait pendre tous les immigrés aux réverbères, et désormais il souhaite faire de même avec tous les politicards, les énarques et les milliardaires.

    Un grand progrès. S’il y en avait plus comme lui la vie serait plus douce pour tous les “moins que rien” qui n’ont “pas de Rolex à leur poignet à 50 ans”.

      +26

    Alerter
  • Tepavac // 24.05.2019 à 08h38

    《Les administrateurs de Page sont responsables du contenu qu’ils partagent 》

    Je me demande si la Terre est responsable de porter des fripouilles en tout genre ?

    Je note l’art d’embrouiller l’auditoire par des tournures de phrase qui laissent songeur. Administrateur de page???

    Pour un peu de clarté distinguons les domaines de la communication qui définissent les spécificités de chaque support de l’information ;
    – communications privées;
    Elles sont régis par le secret de la correspondance et le support, facteur, messager, outlook et autres sont personnellement responsable de la transmission intacte des informations que nous leur confions .

    – communications publiques;
    Ainsi défini, le support de l’information est publique, agora et tout lieux et supports d’informations, ce qui de fait, peut-être débattu publiquement, mais en aucun cas interdit , c’est régi par la liberte d’expression.

    Dans ce second cas, je ne vois pas en quoi le support de l’information serait responsable de quoique ce soit qui est debattu publiquement, puisque chacun peut intervenir pour y corriger ou contredire les propos émis.
    Notons qu’un support de communication publique qui sélectionne les informations, c’est soit, un support d’opinion politique, soit une programmation dans l’ingénierie sociale.
    C’est ce que fait Facebook.

      +12

    Alerter
    • Chris // 24.05.2019 à 10h29

      Un outil d’ingénierie sociale très utile à Macron d’où la visite de Zuckerberg à l’Elysée pour accorder les violons.
      Je suis sûre qu’ils ont à peine parler de la prochaine taxe des GAFA, ou alors en l’assurant qu’il n’était pas question de les étriller, car trop utiles au faisceau de domination oligarchique davossien.
      Entre gens du même bord, pas question de se tirer dans les pattes surtout quand les Gilets jaunes fleurissent comme les pissenlits…

      Il n’empêche que nous vivons en plein MINIVER !!!

        +13

      Alerter
    • RGT // 24.05.2019 à 22h16

      Support d’informations…

      Bientôt le gouvernement va nommer des “Administrateurs d’Air” qui auront pour mission d’empêcher la diffusion dans l’air d’ondes sonores contenant des propos “conspis”, même au plus profond de nos habitations…

      Et des “Administrateurs de Lumière” qui auront la même mission en empêchant les photons d’aller illuminer des écrits “mensongers” jusqu’au fin fond des caves, des gouffres et des mines.

      Nous allons sans hésiter vers un mode fort bien résumé par le dessin des 3 petits singes : L’un se cache les yeux, l’autre se bouche les oreilles et le dernier met sa main devant sa bouche.

        +4

      Alerter
  • jules // 24.05.2019 à 08h57

    Très Saint-Père (ou Mère, ou Transgenre),

    Auriez-vous la bonté de communiquer l’adresse à laquelle nous pourrons envoyer une procuration à Monseigneur Reich-Mark Zuckerberg, de telle sorte que ce dernier puisse voter à notre place lors de TOUTES les élections à venir.

    Merci d’avance et miraculeusement vôtre,

    Jules et Titine Caniche-Lechien,
    variables d’ajustement en voie de rédemption.

      +23

    Alerter
  • labroche932 // 24.05.2019 à 08h57

    Tout cela n’est que prétexte pour bâillonner le peuple et l’ empêcher de parler . Si l’on interdisait réellement les fausses nouvelles les gouvernements eux-mêmes ne pourraient plus s’exprimer . Cette manie de vouloir sans cesse contrôler la liberté de penser et de dire ce que l’on pense ! Au lieux de dénoncer les fausses nouvelles , dénoncez donc plutôt les contrôleurs !

      +10

    Alerter
  • labroche932 // 24.05.2019 à 09h04

    Plutôt que de dénoncer les fausses nouvelles dénoncez donc les contrôleurs . Cette manie de vouloir toujours contrôler la pensée et la parole ! Si l’ on interdisait réellement les fausses nouvelles ( traduction française de fakenews ) les gouvernements eux-mêmes ne pourraient plus s’exprimer !

      +7

    Alerter
    • Veloute // 24.05.2019 à 09h23

      La traduction française de fake news serait plutôt : “nouvelle mensongère”, pour coller au sens, “infox” en langage courant. Fausse nouvelle serait plutôt :”wrong news”.

        +4

      Alerter
      • vert-de-taire // 24.05.2019 à 14h05

        Je pense que faux dans fausse nouvelle ne reflète pas ce que nous pensons.
        Une fausse nouvelle dans fake news signifie information fausse pour tromper.
        Il y a intention de tromper et non ambiguïté due à la maladresse ou méconnaissance, ..

        Un terme plus précis est captieux, un discours/propos captieux : c’est à dire fait pour tromper.
        il serait plus juste de dire : propos captieux.

        cela inclut donc la tromperie par ambiguïté, flou, oxymore, incohérence, …

        un peu pédant certes, excusez la cuistrerie.

          +3

        Alerter
        • Catalina // 24.05.2019 à 16h47

          “Information tronquée”, proposition, et puis il faudrait aussi corriger la faute qui fait mal aux yeux : “élections européenneS” avec un “s”.
          Je dis ça hein…

          tronqué (adj.)

          1.qui n’est pas entier.

          tronquer (v. trans.)

          1.couper, enlever une partie importante de quelque chose.
          Ensuite pour l’enfumage médiatique sur l’Irak, cela s’appelle “un mensonge”. Syrie, Lybie, etc, etc, etc……bientôt Iran ?

            +1

          Alerter
  • Pierre Robes // 24.05.2019 à 09h35

    Facebook contrôle les infox comme Al Capone contrôlait la mafia.

      +8

    Alerter
  • Emmanuel // 24.05.2019 à 09h37

    Quand Facebook déclare ” nous travaillons avec des vérificateurs indépendants “, il y a de quoi rire : indépendants vis-à-vis des actionnaires-millardaires (tous philanthropes), des clients qui achètent des espaces de publicité, de l’Elysée, des idéologies des journalistes eux-mêmes et de tout désir carriériste, etc.

    En passant, ajoutons que la multiplication des parenthèses comme dans ” la ou les principale(s) affirmation(s) du contenu ne correspond(ent) pas à la réalité factuelle ” est autant un signe de paresse intellectuelle (grammaire de débiles) que d’un esprit moutonnier. Ni dieu(x).éesse(s) ni maître.sse(s).

      +7

    Alerter
  • Owen // 24.05.2019 à 10h04

    “Nous supprimons les faux comptes avant qu’ils posent problème”

    Proposer à l’usine à trolls macronienne de lutter contre les faux comptes, c’est comme proposer à un parrain de mafia de lutter contre le trafic de drogue.

      +15

    Alerter
  • Eric83 // 24.05.2019 à 10h20

    Le recto, c’est la prétendue chasse à la “désinformation” et le verso, c’est inévitablement la propagande.

    Exemple flagrant de ce matin. J’ouvre ma page FB et la première “publication” qui apparaît est une vidéo où l’on voit des ministres dont Blanquer faire de la prospection téléphonique pour inciter les électeurs à voter LREM !
    Vous noterez au passage que c’est BFM qui se charge de la communication sur cette “initiative” aussi pathétique que sidérante.

    Des ministres réduits à faire de la retape électorale au téléphone. LREM s’apprête-t-elle à toucher le fond à ce point dimanche soir pour entreprendre une démarche aussi désespérée qu’humiliante ?

    https://www.bfmtv.com/politique/europeennes-des-ministres-telephonent-aux-electeurs-pour-les-encourager-a-voter-larem-1697499.html
    https://www.facebook.com/BFMTV/videos/1238540826320259/UzpfSTQzODk2NzUyNzgzOjEwMTU4MTEzNzM2MTMyNzg0/

      +7

    Alerter
    • Owen // 24.05.2019 à 11h04

      Un autre problème, les sondages indiquent un écart très serré en faveur du FN et contre LREM depuis une bonne dizaine de jours. Il est possible que le pourcentage du FN soit un peu minoré, mais la crédibilité des instituts est engagée juste avant des élections.

      Il y aura une forte abstention, les assesseurs manqueront dans beaucoup bureaux de votes. Donc avec le faible écart, il sera facile tripoter les dépouillements pour que la Lrem sorte victorieux aux résultats. Après tant de mois d’entrainement aux mensonges, et à la subordination des services de la république, il ne faudra pas compter sur le scrupule de la macronie, pour l’honnêteté des scrutins.

        +7

      Alerter
      • Fritz // 24.05.2019 à 11h19

        Je serai scrutateur dans ma ville dimanche prochain, je le suis depuis 1995.
        Tous les citoyens sont invités au dépouillement, leur présence est la garantie de l’honnêteté du scrutin.

          +7

        Alerter
        • Kokoba // 24.05.2019 à 14h09

          Haaa, ce n’est pas bien tout çà.
          Vite, vite, passons au vote électronique.

          Le vote papier avec scrutateur, c’est moyen-ageux.
          Il faut être moderne, disruptif, progressiste, le monde bouge !

          Et puis surtout, çà permettra que les gueux se melent de ce qui ne les regardent pas (les élections).

            +4

          Alerter
          • vert-de-taire // 24.05.2019 à 14h35

            Oui le vote électronique vite !
            L’électronique permet de tricher sans que personne ne puisse contrôler.
            Comme-ça les gueux pourront être gommés sans que personne ne puisse le vérifier.

            Éventuellement l’usage de la technique ‘blockchain’ pourrait me faire changer de position.

              +1

            Alerter
        • Alfred // 24.05.2019 à 16h12

          N’oubliez pas au passage avant de glisser un bulletin dans l’enveloppe qu’il doit être implacable.
          Certains rigolos s’amusent à déchirer légèrement les bulletins des adversaires pour pouvoir les déclarer altérés et donc nuls au dépouillement.

            +3

          Alerter
          • Fritz // 24.05.2019 à 17h00

            Il sera implacable… et impeccable, cher Alfred. Le risque que vous évoquez se serait produit à Marseille lors des municipales de 1983, au grand dam de Jean-Claude Gaudin.

              +0

            Alerter
            • Alfred // 24.05.2019 à 19h54

              Saleté d’intelligence artificielle ! Elle n’apprend donc rien! Je ne peux même pas me reposer dessus. Il me semble même qu’elle me corrige en ajoutant des erreurs (mais je commence à connaître ses erreurs : elle corrige “le” quand j’écris “me” etc..). Impec’ donc.. et implacable !

                +0

              Alerter
    • Lucie26 // 25.05.2019 à 12h53

      J’ai reçu la semaine dernière un coup de fil de JL Mélenchon …

        +0

      Alerter
      • grumly // 25.05.2019 à 14h18

        Mon père aussi à son boulot il y a quelques jours. C’était un message enregistré qui disait que c’étaient les élections. Il a raccroché au bout de 30 secondes, je ne sais pas la longueur du message ou si des questions étaient posées.

          +0

        Alerter
  • max // 24.05.2019 à 10h35

    Perso, je n’utilise Facebook que comme simple réceptacle d’informations que je glane sur le net dont bien évidement ce site.
    Donc ne jamais utiliser Facebook comme moteur de recherche et ne jamais utiliser un lien venant de Facebook.

      +0

    Alerter
  • Duracuir // 24.05.2019 à 11h13

    Sachant ce qu’est FB, sachant les crétins qui y pullulent pour s’échanger inepties et délires narcissiques, le c…. bien pincé comme dans un pot d’entreprise, qu’est ce que vous attendez encore de cette fosse d’aisance à état d’âme ?

      +7

    Alerter
  • ima // 24.05.2019 à 11h47

    L’AFP ? Vous parlez sans doute de l’Agence Française de Propagande ?

      +5

    Alerter
  • Kiwixar // 24.05.2019 à 11h57

    Plus inquiétant que Facebook (truc de vieux?) et ses manipulations/censures est à mon avis Google qui ôte la license Android à Huawei sur exigence du gouvernement US. Et toute une floppée d’entreprises qui suivent et se mettent à cesser toute coopération avec Huawei.

    Au lieu du scinder Google pour abus de position dominante (android, recherche web, youtube, cartographie), le gouvernement US utilise cette position dominante pour se débarasser de concurrents à Apple (société clé dans tous les portefeuilles actions, fonds de retraite etc) et Cisco. Si la Chine rétorque en s’attaquant aux fonds de retraite (Apple et obligations US), ça va très mal finir.

      +9

    Alerter
    • Catalina // 24.05.2019 à 16h56

      La Chine ne joue pas au poker mais au majong et au jeu de Go
      :o)

        +1

      Alerter
      • Alfred // 24.05.2019 à 21h42

        Ce n’est pas la seule à jouer au jeu de go. Voyez dans les piscines. Il serait temps de le comprendre.

          +0

        Alerter
    • septique // 25.05.2019 à 00h15

      Grand spécialiste financier..Expliquez-moi donc comment la Chine va s’attaquer aux fonds de retraites ? Je suis curieux..Les obligations us..de la mi 2014 à la mi-2017 la Chine a vendu 1.500 milliards de $ d’obligations us. Rien vu sur les marchés

      Vous êtes un spécialiste, je sais mais enfin la Chine a besoin de $ us et elle en manque, elle va avoir quoi…des euros, du rouble ? Les obligations us rapportent de l’intérêt pour la Chine a peu près .une centaine de milliards de $ par année..avec l’Euro qui a un taux à zéro voire négatif…ca va faire combien ? Le yen japonais c’est pas mieux…

      Apple en Chine c’est 150.000 emplois principalement Foxconn et aussi Pentagron,

      La main d’oeuvre chinoise est devenu trop chère, pas la place ici mais j’ai une liste de plus de 400 entreprises américaines qui soit ont déménagé soit s’apprêtent à le faire (Vietnam, Indonésie, Inde)..

      Même si cela ne vous fait pas plaisir dans ce secteur les firmes chinoises sont coincées s’autant plus qu’elles sont incapables de produire des composants avec des puces 7 nm (nano-millimètres) et ne disposent pas des moyens litographiques nécessaires. Comme ZTE qui est à terre

        +1

      Alerter
      • Dominique65 // 25.05.2019 à 19h48

        « les firmes chinoises sont coincées s’autant plus qu’elles sont incapables de produire des composants avec des puces 7 nm »
        les USA aussi en sont incapables, il me semble. Et on peut penser que la Chine pourrait faire une “OPA” sur Taïwan si besoin se faisait sentir. C’est peut-être pour ça que TSMC s’est dépêché de faire savoir qu’il continuera à fournir Huawei.

          +0

        Alerter
        • septique // 26.05.2019 à 01h20

          Les puces de 7 nm sont fabriquées au Texas a Austin par Qualcomm et au Japon. La Chine ne possède pas (et n’est pas prêt d’obtenir…fournisseurs américains) la lithographie de très haute précision nécessaire à la production de ces circuits. Une OPA sur Taiwan..?…Envahir Taiwan…?…Foxconn que je cite dans mon commentaire est une firme de Taiwan. Huawei en Chine c’est 180.000 emplois. Il va rester des emplois de gardiens et de concierges des usines…sans parler de la perte du système Android (et ce n’est pas la version open source qui va permettre quoi que ce soit…). Les Chinois ont copié des circuits style Intel 8080 après ils sont perdus…

          Votre commentaire montre votre méconnaissance de l’économie chinoise.

          Même si je dois vous décevoir la compétence sur les circuits a haute vitesse c’est aux USA et nulle part ailleurs. Dans une récente entrevue le patron de Huawei ne déclarait pas autre chose et avouait que la Chine n’avait pas les compétences requises (et le matériel).

          Les USA ont procédé à un embrago sur la vente de Rafale supplémentaire à l’Egypte récemment. Pourquoi ? Parce que l’un des composants de la vente (missile Scalp) est construit à l’aide de circuits haute vitesse…américains (sous la pression de Israël).

          https://defence.pk/pdf/threads/france-reveals-details-of-us-pressure-on-egyptian-armed-forces.552578/

          Reste votre défense (?) de la Chine peu importe le sujet…

            +0

          Alerter
          • Dominique65 // 26.05.2019 à 17h38

            « Les puces de 7 nm sont fabriquées au Texas a Austin par Qualcomm »
            Je veux bien, mais ce n’est pas ce que disent les sites spécialisés :
            https://www.usinenouvelle.com/article/tsmc-rafle-la-fabrication-de-la-puce-de-qualcomm-en-7-nanometres-au-grand-dam-de-samsung.N712754
            Wikipedia dit aussi : « Foxconn conçoit, développe et commercialise des composants. » On ne parle pas de fabrication.
            « Votre commentaire montre votre méconnaissance de l’économie chinoise. »
            Je n’ai nullement parlé de l’économie chinoise. Comment pouvez-vous savoir ce que j’en connais ?
            « Reste votre défense (?) de la Chine peu importe le sujet… »
            Peu importe le sujet… cela voudrait dire que vous m’avez vu souvent défendre la Chine… Où, quand ? Et dans ce post, je ne défends pas la Chine, je n’en ai du reste aucune envie. J’indique seulement qu’elle a quelques moyens de le faire.

              +2

            Alerter
    • RV // 25.05.2019 à 19h22

      Huawei a annoncé qu’elle développe un système d’exploitation
      __________________________________________________
      https://www.qwant.com/?client=ext-firefox-sb&q=Huawei+a+annonc%C3%A9+qu%27elle+d%C3%A9veloppe+un+syst%C3%A8me+d%27exploitation&webext=5.0.1

        +0

      Alerter
      • septique // 26.05.2019 à 16h02

        Mort de rire…on va m’expliquer comment les utilisateurs vont popuvoir utiliser les applications Android (pas seulement celles de Google)…et comment il vont remplacer Microsoft Windows…sur le reste…il y a déjà d’autres systèmes que Andoid et si Microsoft s’est ramassé devant Google je n’accorde aucune chance a Huawei…en-dehors de la Chine ou l’accès aux applications Google est interdit.

        Systèmes concurrents

        https://e.foundation/e-solutions/?lang=fr

          +0

        Alerter
  • Schwartz // 24.05.2019 à 12h02

    Le problème avec les “fausses nouvelles” c’est que tout le monde est susceptible d’en propager. Lequel (laquelle) d’entre nous n’a jamais renvoyé ou relayé une info qui lui paraissait pertinente et qui s’est avérée erronée ?
    Quand on voit comment nos hommes politiques balancent des infos fausses lors des débats télévisés où ils affirment tout et son contraire, on se dit que les “arbitres des élégances de la fausse nouvelle” ont encore pas mal de boulot !

      +1

    Alerter
  • Kiwixar // 24.05.2019 à 12h15

    Fondamentalement, il faut corréler ce “fact checking” avec les mots de Karl Rove : “Nous sommes un empire désormais et nous créons notre propre réalité”.

    Ça veut dire que ces “fact checkeurs” établiront la narrative officielle du moment selon leurs “sources fiables” (exemple : “Saddam a des ADM”, “Assad gaze son peuple”) avec laquelle l’empire agira (bombarder l’Iran, embargo contre la Chine, interdire le cash suite à un attentat terroriste aidé d’argent liquide). Plusieurs mois plus tard, quand le mensonge apparaîtra (pas par ces fact checkeurs évidemment), l’empire sera déjà passé à autre chose. Les lois encore plus liberticides resteront.

    Les “dissidents” ayant diffusé des “fake niouzes” (qui étaient vraies) seront libérés mais pas trop vite. L’aspect “temps” évoqué par Karl Rove est essentiel.

      +12

    Alerter
  • Matthieu // 24.05.2019 à 12h48

    C’est drôle quand des organismes qui propagent un quota honorable de fakenews sont chargés de contrôler les fakenews.

    Mais qui contrôle ces organismes chargés de décider de LA Vérité?

      +0

    Alerter
  • Denis // 24.05.2019 à 13h10

    Que dois je faire pour bénéficier de ces fausses informations?
    Ouvrir un compte sur Face book!
    Ben, j’ai du rater un épisode.
    Et je vis très bien sans face cool.
    Dois je consulter? 🙂

      +2

    Alerter
    • Nicole de Nicomaque // 26.05.2019 à 03h24

      Non, pas la peine de consulter… Face Book est un truc de vieillards d’après les adolescents actuellement existants. Face book : un truc obsolète et ringard bon encore pour les parents, donc un espace en voie de zombification accéléré. Si en plus Little Brothers alias Marc Zuckerberg en vient à vous punir de la foudre du dieu Mormon ou de celle de Jupiter…. fuyez ! et ne vous retournez pas.

        +1

      Alerter
  • Casimir Ioulianov // 24.05.2019 à 14h13

    On avait été novateurs en France quand la CNIL avait statué vers la fin des 70’s sur l’irresponsabilité pénale des intermédiaires techniques hébergeurs de contenus … mais ça faisait sans doute trop “ancien-monde”.
    Depuis on a eut droit à une kyrielle de lois donnant de plus en plus de responsabilité aux hébergeurs, qui se sont d’abord plaint d’avoir à faire le ménage pour pas aller devant le juge (ça coûte des sous ‘voyez) avant que certains commencent à croire que prendre la place du juge et devenir légalement censeur rémunéré serait plus profitable. En fait ça ne rapporte rien de tangible , juste un peu de pouvoir de nuisance.
    Du point de vue du tech qui lui va devoir mettre en œuvre un “politique de suppression active de contenus” , c’est du temps et des ressources alloués à faire autre chose que notre métier de mise en relations des gens. En gros c’est un immense gâchis.
    C’est d’autant plus un gros gâchis qu’aucune forme de censure n’a jamais empêché la diffusion des idées , fussent elles foireuses …

      +6

    Alerter
  • jean-pierre KAYEMBA // 24.05.2019 à 15h07

    Qui contrôle les vérificateurs? On nous parle de vérificateurs indépendants.Soit: mais indépendants de qui?… de quoi?…

      +6

    Alerter
    • Dominique65 // 25.05.2019 à 20h03

      « indépendants de qui ? »
      Voyons, Toto, de la Russie ! Pardon, de Poutine. (Darth Poutine qu’on on l’appelle dans le documents du service communication de l’UE)

        +0

      Alerter
  • Yoann // 24.05.2019 à 15h33

    J’ai un camarade du PC qui est bloqué sur FB par exemple… Merci FB.

      +3

    Alerter
  • Larousse // 24.05.2019 à 19h05

    Tous les intervenants ayant exprimé une appréciation négative sur cette initiative de Facebook ont raison.
    je n’ai pas de compte FB et m’en porte très bien. Je pense qu’à terme des sites alternatifs vont apparaître. D’ailleurs FB a copié au départ un site américain “myway”.
    Bref, les usagers vont vite ou progressivement s’apercevoir de la censure, des limites de FB et ils vont délaisser ce site.
    Cela mettra un peu de temps, mais je prends le pari qu’avec tout ce que FB a entrepris pour collaborer avec le système et en France avec le président Macron va se retourner contre lui et dans 5 ans FB aura perdu 50% de sa valeur.
    Bien fait !

      +4

    Alerter
    • Touriste // 25.05.2019 à 13h58

      Bonjour,
      Je ne partage pas votre optimisme. Facebook évolue et je ne sous-estime pas sa capacité d’adaptation… et de nuisance. Sauf erreur de ma part, plus du tiers des comptes actifs appartiennent à des personnes morales à but mercantile (des entreprises, quoi). Là-dessus, Zucky et ses amis ont décidé d’acheter aux banques américaines (pour commencer) des informations sur leurs clients et, en parallèle, de mettre en place un système de paiement entre détenteurs de compte Facebook (entre particuliers… pour commencer).
      Il se met en place un véritable écosystème qui va singer la vie réelle : vie sociale + vie économique. Il n’est pas certain que ça court tout droit vers l’échec. Hélas.

        +1

      Alerter
  • Vladimir K // 24.05.2019 à 21h30

    À ajouter dans la FAQ :
    – Quelles sanctions rencontrera un vérificateur qui se trompe régulièrement dans ses évaluations ?
    – Vous déclassez un contenu immédiatement, mais un retour à la normal prend plusieurs jours. Comment comptez-vous dédommager les victimes d’un mauvais classement ?

      +5

    Alerter
  • Pegaz // 24.05.2019 à 21h53

    Donc tout cela pour protéger quoi ?

    Les élections européennes ! Élire des députés au parlement européen ! Pour quels enjeux !

    Un décryptage :
    ÉLECTIONS EUROPÉENNES : LE VRAI POUVOIR DU PARLEMENT EUROPÉEN
    https://www.youtube.com/watch?v=FC-drPXCEBM
    [modéré]

      +2

    Alerter
    • Dominique65 // 25.05.2019 à 20h07

      Pour aller vite, on peut se contenter de retenir ce qu’a déclaré Giscard en Octobre dernier au micro d’Europe 1 à propos des élections européennes :
      « Il ne faut pas Se tromper. Ce ne sont pas des élections très importantes. Parce que le Parlement Européen n’est pas très important. C’est nous (je dirais presque moi) qui avons fait ce parlement en 1976. Son rôel est simplement de vérivier que les textes proposés par la Commission sont conformes aux traités. C’est tout ! Il n’y a de pouvoir politique, il n’y a pas de pouvoir de diriger l’Europe »

        +1

      Alerter
  • septique // 24.05.2019 à 23h58

    Je n’ai jamais possédé de compte Facebook ou Twitter ni de compte Instagram. J’utilise un compte poubelle de courrier électronique et réserve mon compte principal à une utilisation très ciblée.

    Je ne comprends pas comment des gens puissent posséder des comptes Facebook ou autres qui ne servent strictement à rien ou à peu près sinon d’avoir la joie de travailler gratuitement pour ces organisations en alimentant leur back-office (publicité, tracking).

    Dès le début l’espionnage a été la règle…Gmail examine en temps réel le contenu des messages, les fournisseurs alternatifs y compris Yandex sont dans la même barque. Les moteurs de recherche s’assurent de collecter toutes les informations pemettant de faire des recoupements commerciaux.

    Ceux qui nous assurent respecter la vie privée comme Yandex ou Duckduckgo utilisent en fait les données de Google.car personne ne peut disposer des ressources de cette firme.

    On peut mettre à part les systèmes chinois Baidu, etc, ou règnent la censure ET l’espionnage permanent.

    Dropbox ou Google Drive examinent systématiquement les données des utilisateurs (j’ai un compte Dropbox pour enregistrer des infos vitales, copies de passeports par exemple, tout est encrypté avant stockage).

    Parmi tous ces protestataires virtueux, ici, combien ont des comptes Facebook et travaillent gratuitement pour Zuckenberg ?

      +1

    Alerter
    • Dominique65 // 25.05.2019 à 20h22

      « Ceux qui nous assurent respecter la vie privée comme Yandex ou Duckduckgo utilisent en fait les données de Google »
      C’est vrai pour Duckduckgo (qui étant étasunien est soumis aux obligation de coopération avec les services secrets de ce pays) et doublement faux pour Yandex puisqu’il n’assure pas respecter la vie privée. C’est faux également pour Qwant, moteur « Européen » (Franco-allemand) dont je trouve les résultats pertinents.

        +1

      Alerter
      • grumly // 25.05.2019 à 23h02

        Qwant a des accords avec Bing et depuis peu utilise des serveurs en cloud chez Microsoft.
        https://www.zdnet.fr/actualites/qwant-veut-monter-en-puissance-avec-microsoft-39884891.htm

          +1

        Alerter
      • Pierrot // 26.05.2019 à 12h14

        Concernant le respect de la vie privée, si Qwant prétend en faire son cheval de bataille, le site se garde bien de mettre en avant qu’il repose sur le réseau et les serveurs de l’américain Cogent Communications, et qu’il compte actuellement faire appel à une autre firme américaine.

        Autant dire que tout ce que nous y faisons passe potentiellement entre les mains des services de renseignement étasuniens, Patiot Act oblige.

          +1

        Alerter
      • Dominique65 // 26.05.2019 à 17h46

        « Vous êtes un naïf ou autre chose ? [..] un système russe pas surveillé par le FSB ? »
        Relisez-moi mieux SVP. Je ne prétend pas que Yandex respecte la vie privée, je dis le contraire ! Je dis qu’il n’essaie pas de le faire croire. Y’a comme une nuance, non ?
        P.S. dans « autre chose ? » Vous sous-entendez quoi ? On est tenu dans ce forum de se respecter. Merci.

          +0

        Alerter
  • Vercoquin // 25.05.2019 à 01h29

    On nous dit que l’AFP, et toutes ses filiales, fait partie des “médias de vérification certifiés”, ça me rassure.
    Mais, il y a un petit caillou dans la chaussure, qui me fait mal.
    https://www.youtube.com/watch?v=i0v2c_5DQiA
    Sinon, tout va bien.
    Dimanche 26 Mai, journée nationale de la pêche en eau douce.

      +3

    Alerter
    • Fritz // 25.05.2019 à 05h26

      Journée parrainée par LREM, sachant que l’abstention est plus forte dans les classes populaires, hostiles à Macron. Dimanche, je m’abstiendrai… d’aller à la pêche, pour voter contre l’UE et contre Macron.

        +4

      Alerter
  • Touriste // 25.05.2019 à 02h44

    Bonjour,
    [Mode Olivier Delamarche ON]
    Dénoncer cette censure larvée voire en marche (hahaha) est bien joli… Non mais les gars, vous vous attendiez à quoi ???
    Facebook est une entreprise privée. Elle est là pour faire du fric. Beaucoup de fric. Elle est pas là pour faire du sentiment. Elle se fait un pognon monstrueux avec vos données et voilà que d’autres intérêts publics ou privés menacent de lui retirer sa gamelle si elle ne met pas à leur profit un peu de son savoir faire. Que croyez-vous qu’elle allait faire ? Hein ?
    Déjà que c’est crétin d’utiliser ces trucs sociaux pour se persuader que sa vie est moins moche que celle du voisin ou balancer une connerie en pensant être le nouvel Emile Zola avec son “J’accuse”… Mais si réseauter socialement vous démange tellement : il existe des solutions comme Diaspora ou Mastodon. C’est libre et gratuit…
    Ha, y a moins de fonctionnalités ; c’est moins beau que les autres pièges-à-gogo bien plus populaires ; y a moins de monde dessus pour s’extasier sur vos âneries (on se demande pourquoi)… Mais vous avez moins de risque de vous faire siphonner le cerveau ou d’être transformé en souris de laboratoire pour expériences sociétales, et d’être pris pour un con par la même occasion.
    [Mode Olivier Delamarche OFF]
    Gros poutous aux Olivier et au modérateur (trice ?) qui va virer ce commentaire… …ou pas.

      +1

    Alerter
  • Haricophile // 25.05.2019 à 15h05

    C’est comme il dit : il agit pour sécuriser Fessebouc ; pas les utilisateurs cqfd

      +0

    Alerter
  • Celimène // 26.05.2019 à 18h17

    Dans cette histoire, “on” suppose que:
    * je ne suis pas capable de réfléchir et j’ai besoin de l’aide de certains auto proclamés “vérificateurs”,
    * qu’il est invraisemblable que je sois d’accord avec ces supposées “fake”,
    *que “eux” les vérificateurs sont plus intelligents que tous,
    *que l’occident peut penser à la place des pays du sud,
    *que l AFP peut penser à la place des africains comme au temps des colonies,
    * que “eux” les auto-proclamés “vérificateurs” peuvent oublier de transmettre certaines informations et peuvent faire le tri à ma place….

    Je veux lire les “bonnes” et les “mauvaises” informations, faire le tri ou pas et je ne veux pas laisser “Le monde” ou “l’AFp” ou autre réfléchir à ma place!
    Celimene

      +1

    Alerter
  • Karine // 30.05.2019 à 00h30

    Il y a un point qui me choque plus que d’autres dans cet article, et sur lequel je vois peu de commentaires; c’est cette idée très dangereuse de faire “payer” par un recul ou une interdiction de leur page ceux qui partagent ces nouvelles.
    De là , on peut vite imaginer une forte auto-censure de chacun, face à une nouvelle un tant soit peu différente de la pensée politiquement correcte… de peur que cela se révèle une fake news et leur vaille une perte d’audience.
    Certes, Facebook n’est pas un média indispensable, mais pour pas mal de petites PME et activités artisanales ou artistiques, c’est une vitrine très importante.

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications