Les Crises Les Crises
20.mai.201920.5.2019 // Les Crises

[Vidéo 2] Raphaël Glucksmann : plutôt Sarkozy que Mitterrand…

Merci 274
J'envoie

Suite des aventures de Raphy

Étonnés que depuis des mois, aucun média ne l’ait mis face à ses contradictions, nous avions réalisé ce premier opus qui rappelait que fin 2006, Raphaël Glucksmann avait rejoint le parti politique Alternative Libérale, hyper libéral donc, mais surtout, qu’il avait annoncé qu’il en serait candidat pour les législatives 2007 !

Comme nous l’avons raconté, après la sortie de la vidéo, il a d’abord nié, avant d’en rabattre vu les preuves vidéos… :

Glucksmann a-t-il menti sur son passé libéral ?

Voici donc comme promis la suite, avec la période 2007, que nous avons titrée “Plutôt Sarkozy que Mitterrand”, vous allez comprendre pourquoi ici :

A suivre…

Commentaire recommandé

Fritz // 20.05.2019 à 08h16

Le Parti Socialiste ayant eu pour mission historique de trahir la classe ouvrière au profit du capitalisme et de l’atlantisme, il était logique et même nécessaire que sa liste terminale soit dirigée par Raphaël Glucksmann.

24 réactions et commentaires

  • Catalina // 20.05.2019 à 07h41

    Bonjour,
    J’ai vu que Pierre Laroutourou soutenait ce raphael….et après Nouvelle Donne je me demande ce qu’il vient faire là…. recherche absolue de rejoindre les poissons-pilotes des US qui se prennent pour des requins ?

      +19

    Alerter
    • Nicole de Nicomaque // 20.05.2019 à 20h59

      François Hollande et Bernard Cazeneuve, les assassins de Rémi Fraisse et les fossoyeurs de la gauche ont apporté eux aussi leur soutien à Place Publique de M. Glucksmann. Celui-ci et M.Faure (P.S) siègeront t-ils aux côtés des Macronistes au parlement européen ? Telle est la question…

        +4

      Alerter
  • Genuflex // 20.05.2019 à 07h44

    La, avec Raphael Glucksmann, on tient une véritable perle.
    Alors que cette campagne européenne est plutôt désespérante, on va quand même bien se marrer grâce à la famille Glucksmann, alors je dis ” Merci Raphy”
    Hahahaha !

      +30

    Alerter
  • lon // 20.05.2019 à 07h45

    Maizenfin , arrêtez de pinailler avec Raphy , puisqu’il a dit lui-même qu’il a changé son logiciel de pensée . Un bon reset et tout est pardonné .

      +14

    Alerter
  • Fritz // 20.05.2019 à 08h16

    Le Parti Socialiste ayant eu pour mission historique de trahir la classe ouvrière au profit du capitalisme et de l’atlantisme, il était logique et même nécessaire que sa liste terminale soit dirigée par Raphaël Glucksmann.

      +89

    Alerter
  • Myrkur34 // 20.05.2019 à 08h34

    Comment vivre sur la bête médiatique en racontant n’importe quoi, avec l’argument choc, la liberté. Et coté népotisme intellectuel, pas gêné du tout le gars.
    Bon après la Géorgie et la France, la Syldavie ?

      +21

    Alerter
    • Fritz // 20.05.2019 à 08h36

      Ou la Poldévie ?

        +6

      Alerter
  • aladin0248 // 20.05.2019 à 08h49

    Ceci démontre une chose : c’est que la nature profonde de la social-démocratie (encore) représentée par le Parti Socialiste, mais sans doute par toutes ses métastases est totalement libérale. Si ça posait le moindre problème pour passer de l’un à l’autre, ça se saurait. L’opposition fondamentale à ce système de pensée est ailleurs. Elle ne doit d’ailleurs évidement pas se chercher du côte de la droite sarkosiste ou fillionniene (la démonstration est faite), et sans doute pas non plus au RN marinien (trop opportuniste), mais dans un sous ensemble de la pensée qui anime les gilets jaunes. Nous sommes manifestement à une époque de rupture idéologique … mais ça va prendre du temps pour cristalliser à moins que le système ne s’écroule avant sous ses propres contradictions, et là, il faudra bien rebâtir à partir des ruines de la pensée politique.

      +30

    Alerter
    • Renard // 20.05.2019 à 14h58

      Pour moi, il faudrait rebâtir à partir de la pensée de Jean-Claude Michéa qui est le grand philosophe de notre époque (mais qui en fait ne fait que réaliser un retour à l’esprit originel du socialisme – qui a été totalement oublié – en le mettant à jour).

      Elle est chez Michéa la rupture idéologique. Dans 200 ans on parle encore de lui tandis que Glucksmann père ou fils ne sera connu que par des historiens pointus ayant étudié la décadence du 21e siècle.

        +4

      Alerter
      • septique // 20.05.2019 à 15h01

        Dans 200 années plus personne ne parlera de Michea et les quelques humains qui seront encore sur terre tenteront surtout de survivre…pour autant qu’il en reste.

          +7

        Alerter
  • Guadet // 20.05.2019 à 09h12

    Quand je pense que, dans ma jeunesse, alors que Raphaël était encore dans le ventre de sa mère, Glucksmann père représentait un espoir face au credo marxiste qui dominait alors le monde intellectuel ! On s’est bien fait avoir ! À entendre le fils, il semble que son père et lui aient toujours été dans le domaine de la pure poésie, très loin de la réalité et de la logique. Après Macron, le froid calculateur sans réflexion, on atteint un nouveau cercle de l’enfer.

      +14

    Alerter
    • JM Bourget // 20.05.2019 à 14h20

      Bof… Pour avoir vécu ces temps…jamais un espoir mais une occasion de croiser un type attachant ses baskets avec de la ficelle.

        +4

      Alerter
  • Alfred // 20.05.2019 à 10h03

    [modéré] Qui de sensé peut se faire avoir à ce point? Bon d’accord il y a eu assez de veaux pour élire micron, mais quand même si un beau de gauche penser à gauche en votant Glucksman il méritera ce qui lui arrive. Un tel fond de cocus existe dans tous les partis. C’est incompressible. Il y aura toujours un nombre minimal de naïfs qu’on ne peut sauver d’eux mêmes.
    A l’inverse ne nombreuses informations intéressantes sont enfouies profondément et demandent à être exhumées (ce qui prend un temps dont tout le monde ne dispose pas seul). Ce serait plus intéressant de la part des crises.

      +13

    Alerter
  • Nanker // 20.05.2019 à 10h23

    “Franchement quel est l’intérêt de perdre son temps à tirer sur une ambulance comme Glucksman?”

    Si si c’est utile, car si Gluglu fait un bon score il pourrait être tenté de s’incruster dans la vie politique française (mon Dieu!). Deuzio une déroute de Gluglu dimanche prochain signifierait une énième avanie pour ce P.S. honni et ça, ça ne peut pas être une mauvaise chose.
    Je suis absolument persuadé qu’au sein de l’état-major de ce parti on est persuadé que 2022 sera l’année de leur retour au pouvoir (avec une carte magique genre Cazeneuve ou Taubira ou même… Hollande!?). Il ne faut donc rater aucune occasion de bien leur montrer qu’ils doivent payer pour leur trahison (avec Jospin puis le nul de Tulle) et qu’ils seront groupusculaires pendant des années.

    D’où l’intérêt de “tirer sur une ambulance comme Glucksman”! 😉

      +39

    Alerter
    • Alfred // 20.05.2019 à 11h19

      Je vous comprend oh combien. J’ai la dent dure comme vous et je ne pardonne rien. Mais c’est du passé tout cela. Peut m’importe la lente agonie du ps. Je suis persuadé que et “génération kebab” (Hamon) et “Envie du même pour que rien ne change” (Gluksman) vont se rétamer mais surtout qu’aucun argument ni raisonnement ne peut détourner ceux qui voteront pour eux. Il n’y a pas pire sourd que celui qui ne veut pas entendre ni pire aveugle que celui qui ne veut pas voir. Ces gens là n’existent plus politiquement. Ils sont déjà enterrés. [modéré]

        +12

      Alerter
  • Roger // 20.05.2019 à 10h33

    Maizenfin, il est parfaitement cohérent car il est “libre Raph”, n’est-ce pas?
    Voyons en effet ce qu’il dit dans cette video :
    “Je pense que la perte de repère…est une aventure extraordinaire. On est une génération qui n’a pas eu ces carcans et ces modèles, et que vivre sans repère, sans frontière, sans certitude idéologique, sans certitude morale, c’est la liberté.”
    Son itinéraire en est la parfaite illustration.

      +17

    Alerter
    • Yannis // 20.05.2019 à 15h46

      Oui, jeune et déjà complètement hasbeen, mais pas perdu pour tout le monde, notamment la mafia médiatique.

      Tous les coups sont bons pour réanimer le cadavre froid de la social démocratie et faire encore rêver la populace en manque de croyance (Macron en a été un beau stigmate) sur la belle gueule et la mine intelligente d’un fils de, sans aucune pertinence ni crédibilité politique.

        +14

      Alerter
  • BOURDEAUX // 20.05.2019 à 13h28

    Est-il bien nécessaire de feuilletonner le parcours de ce fringuant aspirant au mandat politique ? Car enfin, sans vouloir déflorer la “suite” de ce feuilleton pas palpitant, le parcours de R. Glucksman montre que l’élection est son projet de carrière, comme beaucoup d’autres, et que pour y arriver, il s’est propulsé par toutes les lianes qui lui sont arrivées en main, d’où qu’elles viennent. Si, pour accéder à un poste de pouvoir, l’homogénéité intellectuelle était plus importante que l’opiniâtreté dans la conquête, plusieurs de nos “grands” présidents et députés ne seraient jamais sorti de l’anonymat.

      +6

    Alerter
  • Lysbeth Levy // 20.05.2019 à 15h07

    Ne pas oublier l’origine politique “réelle” de Raphael Glucksmann, le néoconservatisme anglo-saxon, et qui a repris le business de son père agent “atlantiste” c’est René Naba qui nous en parle ;
    https://www.madaniya.info/2017/04/18/nouveaux-neocons-une-imposture-francaise/

    ” Raphael Glucksman et le commerce lucratif en Géorgie et en Ukraine…
    Entre les «révolutionnaires» de Tbilissi et ceux de Saint-Germain-des-Prés, la lune de miel a duré tant que le fantasque Mikhaïl Saakachvili, enfant chéri de Washington, était au pouvoir. Depuis, le héros de la révolution des roses de 2003 a échangé sa nationalité géorgienne contre un plat de lentilles américano-ukrainien””
    Tout un programme hein …

      +13

    Alerter
    • Marie Colin // 21.05.2019 à 12h35

      le fantasque Mikhaïl Saakachvili… est actuellement inculpé par un TPI de “crimes de guerre” pour son attaque sauvage en août 2008 contre les Ossètes*. Et Raphy était son conseiller à l’époque…
      pffffff

      * vous vous rappelez sans doute que c’est finalement la Russie qui a été désignée comme “agresseur” de la Géorgie pour avoir répondu à l’appel à l’aide des Ossètes (pas forcément que pour de “purs” sentiments, peut-être – mais quand même) : c’est encore ce qu’on nous rabâche sans vergogne dans lémédia !.

        +4

      Alerter
  • Macarel // 20.05.2019 à 19h31

    La politique politicienne, c’est l’art d’enfumer les gens. Et le pire c’est que ça marche, sans quoi Macron n’aurait jamais été élu en 2017. Quand la fumée se dissipe apparaissent les “gilets jaunes”…

    Il y a la théorie et il y a la pratique. En théorie une société de citoyens éclairés doit pouvoir se prononcer en connaissance de cause lors d’un vote. Mais dans la pratique la grande majorité des citoyens n’est pas éclairée. Non qu’ils soient des imbéciles, mais parce qu’ils sont manipulés et désinformés par les médias de masse qui roulent pour des intérêts pas vraiment compatibles avec la démocratie.

    C’est comme l’économie de marché, en théorie un agent économique convenablement informé doit faire des choix optimaux dans un cadre concurrentiel. Dans la pratique les agents ne sont pas tous convenablement informés, et la concurrence est en général distordue dans le sens de la “loi du plus fort”

    Mais admettre cela c’est renverser les totems de bon nombre de gens, qui préfèrent croire que la démocratie existe vraiment, que le marché est ce qu’il y a de meilleur pour allocation optimale des ressources, etc, etc…

      +18

    Alerter
  • Cyd // 21.05.2019 à 11h38

    Ah quand même, Zemmour et Naulleau de l’époque c’était quelque chose.
    Ils ont bien baissé depuis.

      +1

    Alerter
  • pierre de noel // 21.05.2019 à 18h20

    Je pense que ‘Raphy’ reste logique avec lui même, en effet mener la liste du parti”socialiste” c’est être un vrai, bon dur libéral de droite. je n’ai pas oublié flamby,vals,cazeneuve etc etc etc …

      +3

    Alerter
  • joebardoc // 24.05.2019 à 06h24

    Merci pour ce travail et tous ces rappels…de salubrité publique. Je n’a pas oublié le face à face de Raphael Glucksmann avec Slobodan Despot chez Taddei à CSOJ. Alors, lorsqu’un. ami “gauchiste m’a annoncé à l’automne la création de “Place publique”, avec par ailleurs des gens qui me paraissaient sincères, j’ai eu du mal à adhérer. Ces petits rappels confirment à quelle point la tentative de manipulation des esprits visant à unifier le peuple de gauche derrière un nouveau Macron en version ashkénaze et profitant du profil atypique de son soixante huitard de père est un leurre grossier. Nombreux ne s’y sont pas trompés. J’espère qu’il ne passera pas les cinq pour cent.

      +1

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications