Les Crises Les Crises
24.mai.201924.5.2019 // Les Crises

[Vidéo 5] Quand Raphynocchio contredit Glucksmann

Merci 179
J'envoie

Dernier billet de notre série…

Aucun média n’aura donc sérieusement mis Raphaël Glucksmann face à ses contradictions ; voici les principales :

Pour conclure, nous vous remettons les épisodes précédents.

Fin 2006, Glucksmann rejoint le parti ultra-libéral Alternative Libérale et annonce qu’il en sera candidat pour les Législatives 2007. Au programme : Destruction du Code du Travail, Sortie de la Sécurité sociale et fin de l’assistanat (il a finalement abandonné l’idée plus tard) :

En 2007, Glucksmann soutient avec son père la soi-disant “rupture” incarnée par #Sarkozy et expose sa Mitterandophobie :

De 2009 à 2012, Glucksmann devient le conseiller politique du Despote géorgien Saakachvili et refuse en encore aujourd’hui tout retour critique sur cette “Avventura” pourtant bien loin des Droits De L’homme :

Plus récemment, Glucksmann – aujourd’hui tête de liste avec le PS – avait pourtant martelé sa volonté de voir le PS disparaître ainsi que son dégoût vis-à-vis de François Mitterrand :

Commentaire recommandé

Nicolas // 24.05.2019 à 13h46

C’est du grand art, cette série, bravo. Dommage qu’il n’y ait pas de journalisme dans les grands médias pour diffuser ce genre de choses et démontrer qu’il faut cesser de donner la paroles à certaines personnes abjectes. Au delà du conseiller de dictateur sanguinaire Raphy, ça nous débarrasserait de beaucoup de politicards divers et avariés qui racontent une idiotie et l’idiotie contraire, d’une interview à l’autre. Je pense immédiatement à Le Pen et Macron, mais la liste serait interminable.

28 réactions et commentaires

  • Ando // 24.05.2019 à 13h35

    Je suis toujours étonné que, concernant les batteleurs qui occupent quelque fois l’espace médiatique, on en soit encore a chercher des traces de conviction. Le seul objectif ici est de ‘surfer’ sur quelque chose qui améliore votre visibilité médiatique. Bref, il n’y a rien.

      +5

    Alerter
    • Locksman // 24.05.2019 à 16h24

      Ne parlez pas pour les autres Ando, le travail de recoupage effectué ici est salutaire et bénéficie au bien commun.
      Je savais que glucksy junior avait fricoté avec le pouvoir géorgien et qu’il roucoulait avec une americano-ukrainienne lié à l’État profond washingtonien, mais un certain nombre de “détail” sordide m’avait échappé, notamment le rôle de l’inénarrable BHL.
      Rapporté à d’autre affaire cela peut sans doute éclairé sur les liens qu’il y à entre ses ignobles personnages, les pays ciblé par l’OTAN, et la diffusion, à marche forcé, d’une certaine idéologie dans les dits pays…

        +26

      Alerter
  • Révolté // 24.05.2019 à 13h37

    Alzheimer malheureusement est de plus en plus précoce . J’ai lu que les dégénérescences sont de plus en plus fréquentes à tous niveaux et que cela commence dans les cours de récréation ! Ou va le monde ! Mais où va le monde houille hoouiillle houilles ect…. (merci Jean Pierre) toi au moins tu nous a amusé avec délice.

      +3

    Alerter
  • ima // 24.05.2019 à 13h42

    Tout à fait ! Disséquer ainsi le parcours d’un tel minable ne représentant que lui-même, n’est-ce pas lui donner une importance qu’il n’aura jamais ?
    Il serait, je pense plus important de connaitre l’origine de ses moyens financiers, tant pour le commun que pour une telle bataille électorale fort coûteuse. Elle serait sans doute très révélatrice…

      +20

    Alerter
    • geunièvre // 24.05.2019 à 16h53

      Tout à fait d’accord. Et oui, il serait intéressant de connaître les revenus de cet homme. Outre le fait qu’il soit le compagnon et le père de l’enfant de Léa Salamé, qu’il ait été le conseiller officieux de l’ex-président géorgien Mikheil Saakachvili (condamné à 3 ans de prison pour abus de pouvoir durant son mandat, dans l’affaire de l’assassinat d’un banquier en 2006), quels sont donc ses revenus ?

        +9

      Alerter
    • Eric R. // 25.05.2019 à 07h22

      Au contraire ! Il est fondamental de connaître le parcours malsain de cet OVNI qui, comme si cela allait de soi, se lie aux Socialistes pour des élections éminemment importantes. Donc, bravo pour ces rappels. En revanche, j’aimerais beaucoup connaître le dessous des cartes en ce qui concerne cette alliance de la carpe et du lapin…

        +9

      Alerter
  • Nicolas // 24.05.2019 à 13h46

    C’est du grand art, cette série, bravo. Dommage qu’il n’y ait pas de journalisme dans les grands médias pour diffuser ce genre de choses et démontrer qu’il faut cesser de donner la paroles à certaines personnes abjectes. Au delà du conseiller de dictateur sanguinaire Raphy, ça nous débarrasserait de beaucoup de politicards divers et avariés qui racontent une idiotie et l’idiotie contraire, d’une interview à l’autre. Je pense immédiatement à Le Pen et Macron, mais la liste serait interminable.

      +34

    Alerter
    • Nicolas // 24.05.2019 à 13h52

      Rien à voir avec Raphy, mais je suis étonné que la société Moulinsart n’a pas attaqué les-Crises en référé ! Utiliser l’image de Tintin est (était ?) extrêmement risqué, peut-être plus qu’écrire certaines vérités dérangeantes sur l’Ukraine.

        +7

      Alerter
    • Sedetiam // 27.05.2019 à 20h51

      La parole du journalisme est détenue par la «Maison Mère» qui la dirige mors aux dents, dans le sens qui l’intéresse et comme l’offre doit être pléthorique pour ne pas passer pour escroquerie, c’est ainsi qu’«Elle» vous offre tout l’arc en ciel de ce que vous voulez entendre. Cependant, comme à l’inverse des fables il faut payer les acteurs (dans le même temps qu’il faut avoir un retour d’ascenseur sur investissement) «Elle» place les gus aux endroits où ils ont le plus de chance de «prendre» un poste que l’on ne pourra les accuser d’avoir piqué puisqu’ils auront été élus selon «les règles».
      Parce que, une fois «en place», au sein des budgets astronomiques votés, au milieu de tous ces leviers à portée de main, de tous ces comprometteurs et corrupteurs, c’est partouzes à tous les étages: et s’il n’y a pas assez d’oseille pour la gabegie, «Elle» en inventera dont «Elle» vous collera l’intérêt de l’usure sur le dos.

        +0

      Alerter
  • 1Direct // 24.05.2019 à 14h51

    Et après les politiciens, éditorialistes et autres médias divers et (a)variés nous jouent “les pucelles effarouchées” devant … L’ABSTENTION.
    Des entrées aux desserts ils n’arrêtent pas de nous présenter des plats immangeables sortie d’une cuisine insalubre et servis par des “serveurs pourris”.
    Dire que presque la totalité (il doit bien exister quelques exceptions) de ces gugusses sont prêts à vendre père et mère finis par paraitre un “doux” euphémisme.

    Et le triste Sir Glucksmann n’est, hélas, que la partie émergente

    Et … “ON NE NOUS DIT PAS TOUT !!”
    … Sauf que là ce n’est pas drôle du tout

      +11

    Alerter
    • Alfred // 24.05.2019 à 16h29

      Un crétin mangera des petit fours à Strasbourg en étant financé par vos impôts quoi qu’il arrive. Il sera probablement sollicité par une armée de lobbyistes (financés par vos achats) qui l’inciteront à vous pourrir la vie. Quoiqu’il arrive.
      Vous avez perdu. Quoi qu’il arrive. Même à 90% d’abstention et 90% de votes blancs.
      Alors avant de vous faire piétiner (quoiqu’il arrive), utilisez donc un salaud pour taper sur l’autre salaud. C’est le seul moment où vous pourrez le faire. ça se fait avec un bout de papier dans une enveloppe dans une boite. ça ne coute pas rien (vous le payez) mais ça ne vaut rien.
      (une partie de la population va à la pèche dans la journée mais regarde les résultats le soir à la TV. faites donc l’inverse: votez le matin et oubliez donc les résultats le soir. Vous serez plus heureux).

        +26

      Alerter
      • Dominique65 // 24.05.2019 à 17h36

        « Un crétin mangera des petit fours à Strasbourg en étant financé par vos impôts quoi qu’il arrive »
        Quoi qu’il arrive ? Non, non ! Ce que tu décris n’existe que si on reste dans l’UE. C’est extraordinaire que les solutions les plus simples ne soient pas envisagées !

          +7

        Alerter
        • Alfred // 24.05.2019 à 18h36

          Je suis d’accord mais pour quitter l’UE c’est à la présidentielle que cela se joue. Là les oligarques jouent à nous faire peur avec un coup à blanc (innofensif) du rn en tête pour mieux la rejouer quand ça compte (la prochaine présidentelle).

            +9

          Alerter
        • Jérôme // 25.05.2019 à 09h33

          Si pour vous le problème essentiel concerne la consommation de petits fours et autres gobergeages, alors sortir de l’UE ne réglera rien. Nos élus locaux et nationaux commettent encore quelques abus en la matière.

          Sortir de l’UE est un suicide. Je dis cela et je suis souverainiste français.

          Il faut cesser les postures idéologiques hors sol et faire des choix pragmatiques et rationnels.

          A 66 millions on n’aurait aucun moyen de résister aux impérialismes prédateurs US et chinois. A 500 millions on peut le faire.

          De Gaulle n’a pas sorti la France de la CEE parce qu’il comprenait trop bien la nécessité de peser et de construire des rapports de force. Il faut rester dans l’UE et y nouer des coalitions pour faire pencher la balance dans le sens de nos intérêts : autrement dit forcer l’Allemagne à plier. L’Allemagne est la grande gagnante de l’UE. Donc elle cédera plutôt que de la voir se défaire.

            +0

          Alerter
          • Owen // 25.05.2019 à 13h21

            Sortir de l’UE permet au moins de récupérer le volant, les pédales et la boite de vitesse. Cela ne règlera pas tout pour le pays mais au moins on reprendrait la possibilité de faire nos choix.

            Après, cela n’empêche pas de reprendre une idée européenne. Surtout que la sortie de la France, le deuxième contributeur net du budget UE, pourrait faire tomber toute la bureaucratie et les traités. Différents scénarios sont possibles, des bons ou pas bons, mais le frexit pourrait accélérer la recomposition sur des bases saines (confédération, maintien de l’Acte unique, Europe des projets, pourquoi pas jusqu’à la Russie pour espérer un contrepoids à la puissance asiatique, etc…).

              +8

            Alerter
            • Marie Colin // 26.05.2019 à 00h01

              pourquoi pas jusqu’à la Russie…

              Parce que la majorité des “Européens” a tellement été chauffée à blanc par la propagande euro-atlantiste que pour l’instant ça n’est tout simplement pas envisageable !

              Il fut un temps où la diplomatie française incluait la Russie parmi ses alliés, on en est désormais à la vouer aux gémonies par vassalité avec les US et aussi, par ceux des PECO qui ont toujours préféré “Hitler au Front populaire”, les putchistes néo-nazis Ukrainiens, les criminels de guerre Géorgiens, les fachos Autrichiens et… les PS/Génération Français qui applaudissent des bombardements sur des civils Syriens (il n’y a pas que Raphy dans le coup !), etc.

              Bien sûr, des ignorants de l’histoire nous raconteront que ce sont les US qui ont “libéré” la France en 1944 (alors qu’après le débarquement ils se sont précipités vers l’Allemagne pour tenter d’arriver avant les Sov’ – ce que De Gaulle ne leur a jamais pardonné !) : ce sont des unités espagnoles (la Nueve) de la division Leclerc qui sont entrées dans Paris !
              Les z’uniens avaient préparé une “occupation” de la France comme ils l’avaient fait en Italie, laquelle paie encore le poids de la “Pax Americana”, comme les Chiliens celle de l’installation de Pinochet.

                +5

              Alerter
            • Marie Colin // 26.05.2019 à 00h02

              J’étais plutôt anti-gaulliste dans ma jeunesse (en 1968), mais je lui reconnais de nous avoir gardés de cet interventionnisme US délétère – qui n’a pas épargné les PECO depuis la chute “du mur” – d’autres murs plus contestables enlaidissent depuis tous les continents – à l’initiative des US et/ou de leurs séides… le moindre n’étant pas celui érigé en Palestine.
              Tout ça n’empêche pas d’envisager une autre vision de l’Europe : démocratique, sociale, et fédérative : rien à voir avec “l’Europe Allemande” !!!!

                +3

              Alerter
          • lon // 25.05.2019 à 17h43

            @ Jérôme
            On ne peut pas le faire à 500 millions si les pays membres se laissent acheter sans broncher, quand par exemple les américains arrivent à mettre la main sur des secteurs stratégiques , que la règle de l’unanimité paralyse toute initiative , et que toute initiative visant à redonner du pouvoir économique aux états est assimilée à une attaque du sacro-saint principe de libre concurrence
            Très bonne lecture dernièrement sur l’UE :
            https://www.monde-diplomatique.fr/2019/05/STREECK/59873

              +6

            Alerter
          • Alfred // 25.05.2019 à 20h24

            Quel drôle de souverainiste que voilà.
            On ne doit définitivement pas avoir la même définition de la chose.
            Pour faire court. Vous avez probablement dans la popoche un joujou électronique qui vous tient en laisse comme tout le monde. Il vient un pays qui a une population comparable à la France et aussi peu de ressources (voir moins). Ce pays n’a besoin d’appartenir à rien de semblable à l’Union européenne pour dominer les marchés de la téléphonie mobile et de la construction navale (où nous aurions pu jouer un rôle autrement important si des crétins n’avaient pas rêvé d’entreprises dans usines (cf alactel)). J’ai nommé la Corée du Sud.
            Désolé mais cet argument du nombre pour faire face à l’impérialisme chinois (bien réel) est stupide. Sans compter qu’il occulte que nous sommes encore vassaux d’autres impérialistes après l’avoir été nous mêmes. Si nous arrivons à virer les Yankees c’est que nous seront assez fort pour ne pas nous faire marcher dessus par les chinois.

              +6

            Alerter
          • sherwood01 // 28.05.2019 à 14h20

            @ Jérôme
            On a bradé alstom à GE et on vient de balancer qq 100aines de millions aux chinois via la construction d’un pont en croatie… Donc pour l’instant la protection de l’UE est un argument éculé, au mieux une chimère.
            Et on ne forcera pas l’Allemagne à défendre des intérêts qui ne sont pas les siens…

              +0

            Alerter
  • Tom Araya // 24.05.2019 à 16h41

    Bon, aucune des vidéos hébergées chez daily motion ne marchent chez moi pour info! Probablement un coup des russes…

      +3

    Alerter
  • Julien // 24.05.2019 à 17h24

    Non mais en fait il a fait le même cursus que Macron. 😉 il emploi la même méthode que macron lors de la campagne presidentielle. plus c’est gros plus ça passe

      +8

    Alerter
  • Hans Holger // 24.05.2019 à 17h34

    Après le vidéo 5 il suit un entretien de C D Manon avec RG. C’est voulu?

      +1

    Alerter
  • Jacques // 24.05.2019 à 23h37

    Les quelques propos et vidéo rapportées ici DEMONTRENT que ce Glucksmann est – au sens strict – un AVENTURIER !

      +2

    Alerter
  • Océan de sagesse // 25.05.2019 à 09h14

    Ce qui me fait immensément marrer c ‘est que Jorion ( grandeur et décadence ) a adhéré au parti de Raphynocchio et lui a meme demandé une place en position éligible sur sa liste ( il a meme lancé une pétition pour ca ) et l’autre l ‘a envoyé paitre ! MOUAHAHAHAH !!!

      +6

    Alerter
    • lon // 25.05.2019 à 17h32

      Pas de chance pour Jorion , faudra qu’il continue à vendre ses bouquins

        +2

      Alerter
  • kasper // 27.05.2019 à 00h50

    bon, ben l’hypocrisie et le foutage de gueule ça paie bien, Raphy est député européen…

    Ça me coupe toute envie de bosser honnêtement a faire des trucs utiles pour juste de quoi élever mes gosses. Monde de merde.

      +1

    Alerter
  • Nanker // 27.05.2019 à 13h47

    Et tout ça pour au final faire 6% et des poussières. Soit peu ou prou trois fois le score du parti des chatons et des petits chiens (cad le “parti animaliste” qui a fait lui 2,2%). Et Gluglu hier soir qui plastronnait comme s’il avait gagné la présidentielle de 2022.
    Quand même… L’ANCIEN P.S. est à 6%.

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications