Les Crises Les Crises
20.mai.201920.5.2019 // Les Crises

Revue de presse du 20/05/2019

Merci 73
J'envoie

DÉMOCRATIE

Ventes d’armes à l’Arabie saoudite : journalistes et associations face à l’omertà

"Alors que les révélations s’accumulent sur les ventes d’armes françaises à l’Arabie saoudite, la politique de déni du gouvernement prend une tournure plus menaçante. Trois journalistes du média d’investigation Disclose et de Radio France ont été convoqués pour une « audition libre » par les services de renseignement après avoir rendu public un document classé « confidentiel défense ». Celui-ci confirme l’utilisation probable d’armes de fabrication française contre des populations civiles au Yémen."

Source : OBSERVATOIRE DES MULTINATIONALES

ENVIRONNEMENT

Le dur combat contre le « fracking » en Colombie

"Les coûts environnementaux et humains résultants de cette forme d’exploitation ne sont en rien justifiables, encore moins si le profit va directement dans la poche de quelques entreprises étrangères, ce qui autorise au gouvernement colombien les annonces d’augmentation de l’investissement étranger. Comment une administration peut parler de bénéfices à la population avec de tels projets tandis que partout où cette technique est employée, les dégâts naturels sont si néfastes ?"

Source : INVESTIG'ACTION

En Argentine, la Patagonie est le nouvel eldorado du gaz de schiste

"C’est une vaste tache noire qui souille la steppe de la Patagonie. À Añelo, dans la province de Neuquén, sur plus de 13 hectares, des résidus de l’extraction d’hydrocarbures sont déversés à même la terre creusée et au mépris de toutes les normes environnementales. Mardi 26 février, pour exiger la fermeture de cette plateforme de traitement des déchets de la fracturation hydraulique [1], une quarantaine de militants de Greenpeace ont entrepris de bloquer son accès. Ils y ont déployé des banderoles et empêché d’entrer les camions provenant des concessions voisines, notamment celles opérées par Total et Shell. (...) ais, depuis qu’a démarré l’exploitation du gisement de Vaca Muerta (littéralement « vache morte »), la région est bouleversée par le fracking. Avec cette formation de schiste géante, l’Argentine revendique les deuxièmes réserves mondiales de gaz non conventionnels derrière la Chine, les quatrièmes pour le pétrole non conventionnel."

Source : REPORTERRE

EUROPE

Voulez-vous préserver l’environnement OU la croissance et l’emploi ? Une question trompeuse de l’enquête sur les valeurs des Européens

"Je pourrais me contenter d’afficher une relative satisfaction quant aux réponses enregistrées à cette question, dont je préciserai l’énoncé un peu plus loin. Voici le commentaire du Monde du 25 avril 2019, sous la plume de deux chercheurs à Sciences Po Grenoble : « 50 % [des Français.e.s] privilégie la protection de l’environnement au détriment de l’économie et de l’emploi. Seulement un tiers choisit l’économie ». Pour information, la préférence pour l’environnement est plus forte dans l’électorat de gauche que dans celui de droite et surtout d’extrême-droite, mais même dans ces deux derniers cas, les choses sont plus équilibrées qu’on pourrait le penser a priori. En dépit de ces résultats qui ne sont pas mauvais pour les militant.e.s d’une écologie sociale, pourquoi la question posée peut-elle être qualifiée de trompeuse ?"

Source : DEBOUT ! : BLOG JEAN GADREY

FRANCE

Cartographie d'un mensonge d'Etat

"« Madame la ministre, j’ai une question qui va vous agacer… »Nous sommes le 20 janvier 2019, sur France Inter. L’animateur Ali Baddou reçoit la ministre des Armées, Florence Parly. Soudain, il la fixe dans les yeux et parle fort : « Faut-il cesser de vendre des armes à l’Arabie saoudite ? » Cela fait des mois que la question est dans l’air, mais reste sans réponse. Or les contrats entre la France et l’Arabie saoudite alimentent un débat moral, politique et juridique exigeant. Il se pose en ces termes : la France peut-elle fournir des armes à un client qui s’en sert pour bombarder des civils au Yémen depuis quatre ans ? Le 26 mars 2015, aux côtés des Emirats arabes unis et de huit pays à majorité sunnite, le prince Mohammed ben Salman ordonne une série de raids aériens et maritimes contre son voisin du Golfe. L’objectif : défendre le régime face aux conquêtes militaires des Houthis, une minorité chiite soutenue par l’Iran."

Source : DISCLOSE

Il faut être mobile ! Oui mais c’est déjà le cas…

"Le mot clé du gouvernement ces derniers temps ? Mobilité. L’examen du projet de loi d’orientation dit, justement, des mobilités (LOM) commence aujourd’hui 14 mai à l’Assemblée. L’un de ses objectifs est de renforcer la capacité des Françaises et des Français à se déplacer pour que cela leur coûte moins cher et favoriser leur recherche d’emploi. Dans le même temps, la réforme de la fonction publique envisage également la mobilité géographique des administrations d’Etat. Mobilité donc ! Pourtant, à bien y regarder, les salariés en général et les chômeurs en particulier sont déjà mobiles. L’objectif est surtout de favoriser la mobilité durable."

Source : ALTERNATIVES ECONOMIQUES

Les transports en commun gratuits, ça roule !

"Et si la gratuité était un outil permettant le report modal de la voiture aux transports en commun et donc favorisant la transition écologique et améliorant la santé publique (par réduction d’émissions de particules fines notamment) ? Des collectivités locales se posent la question, d’autant plus que la gratuité des transports favorise une mobilité équitable entre tous les habitants. Cependant, aujourd’hui en France, seuls 2 % de la population desservie par des transports en commun bénéficient de la gratuité totale. En septembre 2018, la communauté urbaine de Dunkerque (la CUD, une agglomération de 200.000 habitants) a été la dernière en date de la trentaine de territoires français à adopter la gratuité sans condition des transports urbains. Cette partie du département du Nord est marquée par une forte activité industrielle (centrale de Gravelines, port de commerce…) et une partie de la population est précarisée. Avant la gratuité, les politiques de transports étaient déjà favorables aux plus fragiles avec des tarifs solidaires fixés en fonction des revenus."

Source : REPORTERRE

« Tout le monde voulait échapper aux forces de l’ordre » : comment la machine policière a brisé la manif du 1er mai

"Selon les autorités, une partie des manifestants auraient « volé » le défilé du 1er mai à Paris. Depuis le cortège, et à écouter les témoignages, c’est un autre tableau qui se dessine. Au niveau de la Pitié-Salpêtrière et sur le boulevard Saint-Marcel, des milliers de personnes de tous âges ont été contenues dans une immense nasse, progressivement refermée à coups de matraques et de lacrymogènes. Une partie d’entre-elles ont dû se réfugier dans les halls d’immeubles pour éviter l’écrasement et la suffocation. Fidèles aux consignes données, les forces de l’ordre ont fait preuve d’une agressivité qui, loin de se limiter à ses adversaires déclarés, a brutalisé l’ensemble de la manifestation."

Source : BASTAMAG

GÉOPOLITIQUE

Iran: les firmes européennes sous l'épée de Damoclès américaine

"Le Conseil suprême de la sécurité nationale (CSSN) iranien a donné "60 jours" pour que les pays (Allemagne, Chine, France, Grande-Bretagne et Russie) encore parties prenantes de l'accord sur le nucléaire "rendent effectifs leurs engagements, en particulier dans les secteurs pétrolier et bancaire" sous peine de ne plus respecter d'autres clauses de l'accord. Mais, A. Thoms (avocate chez Baker McKenzie's International, Düsseldorf) explique qu' "il y a la crainte d'être exposé aux sanctions US dites secondaires", qui s'appliquent à toute organisation non-US active dans un pan de l'économie iranienne soumise aux sanctions des USA. Il y a des obstacles "très pratiques, comme trouver une banque, une compagnie de transport ou un assureur". Un système de troc (Instex) a été mis sur pied par Paris, Berlin et Londres fin janvier pour permettre des relations commerciales Iran-UE pour des produits non visés par les sanctions secondaires. Toutefois, selon M. Lyons (avocat chez Clifford Chance, Londres), "il semble très peu probable que l'UE soit capable de prendre des mesures concrètes qui permettent de rassurer". Mercredi, la ministre française des Armées F. Parly n'a pas exclu que l'UE prenne des sanctions contre l'Iran. De même, à Londres, le ministre des Affaires étrangères J. Hunt a évoqué "des conséquences" si Téhéran cessait de respecter ses engagement en matière nucléaire."

Source : Connaissance des énergies

LIBERTÉS

Chrischurch : les pyromanes appelés à éteindre l'incendie

"Emmanuel Macron et Jacinda Ardern, première ministre néo-zélandaise, ont lancé aujourd’hui l’ « appel de Christchurch ». Suite à l’attentat survenu il y a deux mois, cet appel est lancé en réaction au fait que la vidéo de la tuerie aurait largement tourné sur Facebook et Google. Il appelle tous les États à agir pour éviter que cela se reproduise, notamment en collaborant avec les grands réseaux sociaux. Facebook, qui participait au lancement de la campagne aux côtés de Google, a aussitôt répondu : il empêchera désormais ses utilisateurs les plus suspects de diffuser des vidéos en direct – outil qu’avait utilisé le tueur de Christchurch. Cette réponse de Facebook est bien à la hauteur des attentes du gouvernement Macron, qui recevait précisément Mark Zuckerberg la semaine dernière : de la poudre aux yeux pour que surtout rien ne change, au mépris de la gravité des événements."

Source : LA QUADRATURE DU NET

La SNCF condamnée à réintégrer un lanceur d’alerte, une décision “nette et sans bavure”

"Une première en France. Le 17 avril dernier, le conseil des prud’hommes de Lyon a condamné en référé la SNCF à réintégrer Denis Breteau, 53 ans, ex-cadre à la direction des achats de la société et licencié au mois de décembre pour des refus de poste. Depuis dix ans, l’ingénieur dénonce des appels d’offre truqués et des malversations de la part de l’entreprise publique en faveur du géant américain IBM. Le tribunal a reconnu son statut de lanceur d’alerte, ouvrant ainsi la voie à une première jurisprudence depuis 2016 et l’instauration de la loi Sapin II. En 2017, Le Lanceur s’était appuyé sur les révélations de Denis Breteau dans un article relatant l’affaire. Malgré cette première victoire, le cheminot n’entend pas s’arrêter là dans son combat."

Source : LE LANCEUR

Stratfor ou un exemple du combat du monde de l'entreprise contre les milieux activistes

"Le jour de Noël de l’année 2011, le collectif d’hacktivistes Anonymous perturba la tranquillité d’une société de sécurité qui, jusque-là, opérait dans l’ombre, en toute discrétion. La société en question, Strategic Forecasting Inc., basée à Austin (Texas), spécialisée dans la collecte de renseignements, est plus connue sous le nom de Stratfor. Parmi ses clients, on retrouve quelques-unes des multinationales les plus rentables de la planète, comme l’American Petroleum Institute, Archer Daniels Midland, Dow Chemical, Duke Energy, Northrop Grumman, Intel et Coca-Cola. Un collectif de hackers affilié aux Anonymous a ainsi réussi à pirater le système de gestion de contenu du système informatique de Stratfor, et à transmettre plus de 5,2 millions d’emails avec leurs pièces jointes à WikiLeaks, qui baptisa la base de données « Global Intelligence Files » (parfois traduit par « petits papiers du renseignement mondial »). Grâce à un informateur, « Sabu », qui se faisait passer pour un « camarade », les officiers fédéraux remontèrent en seulement trois mois jusqu’à Jeremy Hammond, l’hacktiviste responsable du piratage, basé à Chicago. En mars 2012, le FBI s’introduisit dans son appartement pour l’arrêter."

Source : LE PARTAGE

RÉFLEXION

Individualisme

"Quel est donc cet individualisme que je critique avec tant de persévérance ? Commençons par dire qu’il ne s’agit pas de l’individualisme au sens psychologique : l’égoïsme. Non pas que nous voulions défendre un certain égoïsme : nous ne voulons même pas tomber dans le piège d’une défense de l’égoïsme soi-disant bien compris qui nous ferait croire qu’un véritable égoïste ce serait celui qui aurait compris que son intérêt individuel serait inclus dans l’intérêt général. Mais tout simplement nous voulons rappeler que toute politique démocratique doit se garder de prétendre orienter les conduites psychologiques de chacun. Cette précaution peut sembler innocente mais nous sommes en réalité en train de nous fermer ainsi l’une des portes que beaucoup – avec pourtant les meilleures intentions du monde – sont souvent prêts à ouvrir, celle d’une politique par la pédagogie et l’éducation : qui plutôt que de changer la société prétend devoir commencer par changer les gens, les consciences, les esprits. A chacun pourtant de se rappeler que l’une des définitions du totalitarisme consiste toujours à vouloir s’appuyer sur un homme nouveau (1). La séparation de la démocratie et de la pédagogie (2) serait le prix à payer pour que jamais la politique ne devienne une police de la pensée, soit."

Source : DECROISSANCES

ÉCONOMIE

Plan de relance Macron : tout ça pour ça ?

"Après le grand débat, et les grandes lignes d’action dressées par Emmanuel Macron, la balle est dans le camp de l’exécutif. Il est certes prématuré de faire un bilan d’un processus, qui va s’étirer dans le temps, qui peut se perdre en chemin, être rattrapé par la conjoncture, ou une actualité massive. A l’exemple du projet action publique 2022, lancé avec tambours et trompettes le 13 octobre 2017, qui devait être au cœur de la transformation macronienne, et qui s’est progressivement transformé en serpent de mer, en processus opaque et illisible. Que peut-on dire à ce stade. D’abord, que réussir ce défi paraît mission presque impossible dans les délais impartis. Le réussir, cela veut dire qu’il aboutisse à des décisions fortes, à effet rapide, que ces dernières soient solidement financées et qu’elles s’insèrent dans un agenda long, à infusion lente, cohérent et lisible par les différentes parties prenantes. Les décisions à effet rapide on les connaît. Ce sont celles qui concernent le pouvoir d’achat des classes moyennes et des retraités."

Source : XERFI CANAL

Pourquoi Trump, ça marche ?

"La trumponomics ça marche sur le papier. C’est une job machine qui continue à tourner de façon soutenue. Un taux de chômage à un minimum historique et une croissance sur une orbite de 3%, sans inflation ni tension financière alarmante. Avec des marchés boursiers à leur zénith. Le président américain, avec son sens de la nuance habituel, parle de miracle, de performance historique. Et les cassandres, qui annonçaient une sortie de route violente de l’économie américaine dans les 18 mois, sous la conduite inconséquente du libéralo-protectionniste Trump, deviennent de moins en moins audibles. Débarrassons nous un instant de la figure envahissante de Trump et regardons un instant ce qui se passe vraiment dans l’économie américaine. L’économie américaine est d’abord une économie qui vit sous impulsions budgétaires. Qui a prolongé son cycle de croissance, quand certains experts pronostiquaient que le plein emploi jouerait rapidement comme un butoir. Autrement dit que le coup d’accélérateur du chauffard Trump allait inexorablement se muer en instabilité financière et en hard landing."

Source : XERFI CANAL

Commentaire recommandé

Kiwixar // 20.05.2019 à 08h02

“En dépit de ces résultats qui ne sont pas mauvais pour les militant.e.s d’une écologie sociale”

Détruire l’écri.tu.re pour détruire la lecture, la pensée, et la communication, et s’assurer que les esclav.es resteront des esclave.s, divisés et docil.es. Encore une merveilleuse invention de l’oligarchie, adoptée avec enthousiasme par les gogo.s, toujours faciles à dresser.

38 réactions et commentaires

  • Kiwixar // 20.05.2019 à 08h02

    “En dépit de ces résultats qui ne sont pas mauvais pour les militant.e.s d’une écologie sociale”

    Détruire l’écri.tu.re pour détruire la lecture, la pensée, et la communication, et s’assurer que les esclav.es resteront des esclave.s, divisés et docil.es. Encore une merveilleuse invention de l’oligarchie, adoptée avec enthousiasme par les gogo.s, toujours faciles à dresser.

      +70

    Alerter
    • Sara // 21.05.2019 à 00h43

      Merci, je me sens rassurée de ne pas avoir été la seule à tiquer en lisant cette phrase…

        +8

      Alerter
  • Eric83 // 20.05.2019 à 08h23

    Géopolitique – Yémen, Syrie, Kosovo, mensonges d’Etat, par le Général Delawarde

    Un grand merci à ce Général français qui a décidé de s’exprimer publiquement sur des mensonges d’Etat.

    Le Général Delawarde a ainsi lancé fin avril puis début mai 2019 deux gros pavés dans la mare politico-médiatique de la propagande, des mensonges et autre “fake-news” destinés à manipuler l’opinion publique pour lui faire accepter des guerres injustifiées aux conséquences désastreuses.

    1 – Mensonges de l’exécutif français sur l’emploi des armes françaises au Yemen ?
    2 – Témoignage sur le dernier plus gros mensonge de la fin du XXème siècle – Le Kosovo

    https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/geopolitique-yemen-syrie-kosovo-215148

      +30

    Alerter
  • Patrick // 20.05.2019 à 08h34

    ” l’individualisme au sens psychologique : l’égoïsme ”
    Est-ce que ces deux termes sont vraiment équivalent ?

    Dans l’individualisme on va considérer que chaque individu est libre de ses choix et de vie , c’est d’ailleurs une notion purement occidental , ça doit remonter aux philosophes grecs ou un truc comme ça ( à vérifier !! ).
    C’est aussi une notion importante pour définir la place de l’état ou de tout organisme collectif face à l’individu.
    Un individu peut ensuite être égoïste ou altruiste , ça dépend de lui et de son éducation . Il est tout à fait possible d’être égoïste dans une société collectiviste .

      +3

    Alerter
  • Patrick // 20.05.2019 à 08h51

    Gratuité des transport en commun !! une fausse bonne idée ??

    – le financement : des taxes ,encore des taxes , toujours des taxes , mais on ne sait plus ce qu’elles financent , alors chacun paie les taxes en râlant et les services publics coûtent très cher que l’on sache exactement combien.
    En gros , 20% des taxes et impôts servent à financer les missions régaliennes de l’état ( police, justice, sécurité … ) , les 80% restants ? ça finance des tas de trucs mais quoi ?

    – l’utilisation d’un service gratuit ou largement subventionné entraîne des distorsions
    Par exemple , les habitants d’une grande ville utilisent un service de transport gratuit parce que la ville puise en partie ses ressources dans les dotations de l’état , donc les impôts payés par des gens qui n’habitent pas cette ville ( faut pas rêver , y’a toujours quelqu’un qui paie ).
    Donc on finit par subventionner la concentration des entreprises et de la population dans des grands centres urbains largement subventionnés en vidant la France périphérique.

    Exemple : Quelle est la part des vos impôts qui sert à financer la SNCF ou la RATP sans que vous la sachiez est sans que vous utilisiez ces services ?
    Quelle est l’augmentation de l’immobilier chez vous parce que les tarifs du train permettent aux cadres des grandes villes de s’éloigner de la grande ville tout en continuant d’y travailler ?
    Que chacun paie ses déplacements , on est sur qu’ils seront faits à bon escient.

      +4

    Alerter
    • Tellor // 20.05.2019 à 11h21

      La gratuité des transports en commun est une solution permettant à davantage de personnes de prendre ces transports, et ainsi de diminuer la pollution et de gagner en confort de vie. Le problème que vous évoquez ne vient pas de la provenance de l’argent (l’impôt et la redistribution est justement l’une des caractéristiques d’un Etat souverain, formant un peuple). Le problème ici est l’utilisation de cet argent par les politiques publiques d’aménagment du territoire. A de rares exceptions, elles ne servent plus l’intérêt public, mais une classe d’urbains, vivant et travaillant aux centres des villes. Entre 1980 et 2013, 40 % des communes ont perdu leur gare ferroviaire ! (source : https://www.alternatives-economiques.fr/france-rurale-abandonnee-ca/00087278). Alors forcément, les habitants de ces petites communes n’ont plus d’autres choix que de partir en villes. Car là où il y a des transports, il y a du travail, du commerce, de la vie culturelle.

      Le fait de taxer toute la population d’un pays, pour avoir un réseau de transport efficace et qui ne lèse pas de grandes parties de territoires n’est pas un problème, mais bien une solution. Il est nécessaire de mettre en place une véritable politique d’aménagement du territoire à plusieurs échelles :
      – nationale : permetttant de relier les régions les unes aux autres
      – régionale : permettant de relier les villes de la région entre elles
      – départementale : permettant de lier les petites communes entre elles
      – ville : entre le centre et la périphérie

        +17

      Alerter
      • Patrick // 20.05.2019 à 15h58

        La gare ferroviaire ne présente pas forcément d’intérêt, le plus souvent en province il ne sera pas possible de créer le bon réseau.
        Par exemple , j’habite à 30km de mon lieu de travail , il n’y a pas de solution réaliste de créer un réseau de TC. Les toutes petites lignes qui existaient il y 60 ou 80ans ont disparu depuis belle-lurette.
        A cette époque , la voie ferrée passait par la grande rue du village … bonjour la sécurité 🙂

        Mes enfants qui vivent et travaillent en Ardèche font 25km/jour sur un trajet où aucun TC n’est possible. L’Ardèche a été libérée de la SNCF depuis des années , le seul problème c’est de payer des taxes pour subventionner ce machin.

        En fait , en province nous avons surtout besoin de carburant pas cher pour nous déplacer, pas de TC Je suis passé à l’éthanol ou j’utilise la camionnette de la boite. On pourra passer à l’électrique quand ce sera une solution abordable.
        Enlever des taxes et nous pourrons parfaitement vivre en nous passant des TC.

          +3

        Alerter
        • Tellor // 20.05.2019 à 16h25

          Si les réseaux de chemins de fer existaient, pourquoi les avoir supprimé ? Alors oui, il faut augmenter la sécurité et les détourner quand ils passent au milieu du village, mais ce n’est clairement pas la majorité des rails posées.

          Ensuite, si vous baissez, voire supprimez les taxes pour les transports en commun, ça signifie quoi ? Que nous serons tous obligés de prendre notre voiture, quelque soit l’endroit où nous habitons ! Et l’électrique ne résoudra pas grand chose. Pour l’instant, en dehors du coût, ces voitures polluent autant que les modèles à essence d’aujourd’hui. Simplement, cette pollution est délocalisée à l’étranger (Chine, Afrique…), lors de l’extraction des minerais nécessaire à la fabrication des batteries notamment.

          Cela ne serait-il pas plus intelligent, d’être moins égoïste, en partageant les richesses, permettant la création de TC viables pour le plus grand nombre, et permettant de remettre de la vie dans les petits villages ? Bien sûr, la voiture ne disparaitra pas, mais on aura au moins le choix de l’utiliser beaucoup moins. Par exemple, au lieu de faire les 25 km/jour en voiture, pourquoi serait-il impossible de n’en faire que 5 en voiture (voire en vélo, si vous n’avez pas de charge à transporter), et les 20 restants en train ?

          Ce n’est qu’un exemple ici, mais il me semble qu’il faut avoir une réflexion plus globale, et revoir entièrement notre rapport à la voiture (+ de location, d’autopartage, – de propriété…) et plus largement à nos modes de déplacement.

            +15

          Alerter
      • Patrick // 20.05.2019 à 16h20

        Le vrai problème n’est pas de savoir si il faut ou pas un réseau de transport plus ou moins étendu.
        Le vrai problème est le mode de financement et le mode de facturation de ce réseau de transport.
        Si chacun paie le vrai prix de son transport , alors il y a vraiment mise en concurrence des moyens de transport et une vraie optimisation des transport , chacun se posant alors les bonnes questions .
        – j’y vais à pied , en vélo , en bus ?
        – je préfère la voiture ou les TC ?
        – train ? voiture ou avion ?
        Et celui qui ne se déplace pas ne paie pas pour celui qui se déplace.

          +0

        Alerter
        • HerrHesser // 20.05.2019 à 16h57

          ‘Et celui qui ne se déplace pas ne paie pas pour celui qui se déplace.´

          Par extension, celui qui est bien-portant ne paie pas pour celui qui est malade.

          Ou encore, celui qui travaille ne paie pas pour celui qui est au chômage, en invalidité ou à la retraite.

          Bref, bienvenue aux renards libres dans le poulailler libres.

          Une exception, cependant : celui qui est imposé PAIE pour les banques que la cupidité conduit à la ruine à chaque crise.

            +11

          Alerter
          • Patrick // 20.05.2019 à 17h48

            J’attendais ce genre d’argument .. mais on peut aller plus loin
            Et celui qui n’a pas de Ferrari ? pourquoi est-ce qu’il ne paierait pour celui qui en a une ? ben oui , soyons solidaire jusqu’au bout.s
            Et puis quand je pars en vacance avec Easyjet .. pourquoi vous ne payez pas ma place ? C’est aussi du déplacement et du transport . Pourquoi vous ne payez pas ?
            Après tout , si je prends le TGV pour aller travailler à Lille ou Marseille, vous payez tous une partie de ma place.

            Les déplacements , ça n’a rien à voir avec la solidarité.
            Sinon l’état-maman peut tout nous fournir gratuitement , mais avant il faudra qu’il nous prenne tout 🙂

              +1

            Alerter
            • Pierre Robes. // 20.05.2019 à 18h41

              Quand vous prenez un vol “low cost ” il y des gens qui ne voyagent pas et qui paient pour vous…faut vous renseigner. Quand à comparer une Ferrari avec des transports en commun, en consommation peut-être.

                +10

              Alerter
            • Patrick // 20.05.2019 à 20h07

              ah !! et ils paient quoi ??
              Là , je vais faire un aller-retour Genève-Londres , beaucoup moins cher que par le train.
              Et ils paient quoi les français ??
              Et sur un billet TGV/Eurostar ( 4 fois plus cher ) , ils auraient payé quoi les français ?

                +0

              Alerter
            • HerrHesser // 20.05.2019 à 21h17

              Quand vous prenez un vol EasyJet, je paie doublement pour vous. Écologiquement et fiscalement, étant donné que le vol low-cost est construit sur une extorsion de subsides publiques.

              Le sophisme, c’est beau, surtout quand c’est bien fait. Beau comme une Ferrari, même !

                +11

              Alerter
    • vert-de-taire // 22.05.2019 à 11h53

      Et sait-on la part d’impôts qui subventionne les dévastations de la planète ?
      et la part de non impôts (d”évasion/optimisation) qui le permet en ne pénalisant pas les pollueurs ?

      Les taxes/impôts SONT la contribution de chacun pour permettre d’éviter les conflits sociaux qui naissent inexorablement des grandes différences de niveau de vie, faute de démocratie.
      Entre les quartiers abandonnés et les quartiers chics la guerre est déclarée.
      La démocratie appliquée devrait servir à supprimer ces ghettos tant riches que miséreux.
      Les impôts redistribuent. Le capitalisme concentre. Une équation invivable, il faut repenser nos rapports sociaux de toute urgence…

        +0

      Alerter
  • Eric83 // 20.05.2019 à 09h30

    La semaine dernière, un rapport technique “fuité” de l’OIAC sur la prétendue attaque chimique du 7 avril 2018 dans la Douma, a été rendu public par des sites de “ré-information”. Le contenu de ce rapport jette un énorme sur la narrative du “Fukus” – F, UK, US – et assombrit la réputation de l’OIAC déjà en mal de crédibilité. Aussi, est-il étonnant qu’aucun média MSM français ne relaie ce rapport, non démenti par l’OIAC, qui officialiserait un scandale d’Etat ?

    Il est nécessaire de se rappeler que c’est cette prétendue attaque chimique qui a conduit le “Fukus” le 13/14 avril 2018 à déclencher des actes de guerre illégaux contre la Syrie.

    Ce rapport technique “détruit” la narrative de l’attaque chimique le 7 avril sur la Douma pour deux raisons majeures :
    – les bonbonnes de gaz trouvées dans les décombres ne peuvent avoir été larguées par les airs et ont donc et placées
    – au vu des séquelles des positions des victimes de cette prétendue attaque au gaz, celles-ci ont été placées dans ce qui ne peut être autre chose qu’une mise en scène

    https://www.youtube.com/watch?v=yRmgSWhocUg
    http://syriapropagandamedia.org/working-papers/assessment-by-the-engineering-sub-team-of-the-opcw-fact-finding-mission-investigating-the-alleged-chemical-attack-in-douma-in-april-2018
    https://www.zerohedge.com/news/2019-05-14/leaked-document-pokes-more-holes-establishment-syria-narrative

      +22

    Alerter
  • Tellor // 20.05.2019 à 10h45

    Content de retrouver la rdp. L’article sur l’individualisme n’a pas le bon lien, il renvoie à celui de Bastamag sur le 1er mai.
    Voici le lien du site la décroissance : Quel est donc cet individualisme que nous critiquons avec tant de persévérance ?
    http://ladecroissance.xyz/2019/04/23/individualisme/

      +3

    Alerter
  • Tellor // 20.05.2019 à 10h54

    J’ajouter cet article du monde diplomatique en accès libre. https://www.monde-diplomatique.fr/1999/08/OTERO_SILVA/3210
    Il s’agit de l’interview d’André Malraux de juillet 1945, alors qu’il n’a pas encore rencontré le Général de Gaulle. Voici un extrait quand on lui pose la question sur l’existence d’une culture européenne :

    — Je n’ai jamais cru à l’existence d’une culture européenne. La culture européenne n’existe pas. Il a existé certes, à quelques moments, une culture vaguement européenne, parfois franco-anglaise, parfois anglo-française, au XVIIe et au XVIIIe siècle. Mais ce que l’on entend aujourd’hui par Europe n’a rien de ce qui caractérisait cette époque, et ne possède nullement une culture homogène. Pour définir l’Europe, on devrait utiliser une tournure négative : ce qui n’est pas l’Asie.

    » Je crois cependant qu’une nouvelle culture est en gestation : la culture de l’Atlantique. Nous avons connu, à l’époque romaine et sous les Byzantins, une culture méditerranéenne, qui n’était pas non plus, à proprement parler, une culture européenne.

    » De cette culture atlantique fera partie l’ouest de l’Europe, car on devine que l’est sera directement sous l’influence de la Russie. Quant à la France, même dans une France où le communisme jouerait un grand rôle, je pense qu’elle s’orientera vers l’Atlantique.

      +6

    Alerter
  • Ber13 // 20.05.2019 à 12h31

    Avant de chanter les louanges de Trump il serait bon de se poser des questions sur la réalité des chiffres de Stats fournis et sur la façon de les obtenir.sans entrer dans le détail par exemple les chiffres du chômage sont obtenus à partir d’un panel très restrain de personnes et d’entreprises auquel on soumet un questionnaire dont les réponses ne sont pas vérifiées ce qui fait apparaître des chiffres contradictoires avec le nombre de personnes en état de travailler et travaille réellement.

      +7

    Alerter
    • Eric83 // 20.05.2019 à 14h03

      Il n’y a pas que les chiffres du chômage aux US qui sont bidonnés. Le gouffre de la sécu US, qui s’est creusé de…9 000 milliards de dollars l’année dernière ne fait pas les gros titres ni aux US ni ici.
      Trop risqué d’avouer que le système est en faillite et que soit les impôts vont largement croître ou que le niveau des soins va grandement chuter.
      De même, trop risqué d’avouer – que ce soient les “démocrates” ou les “républicains” – qu’avec des taux à 0, les fonds de pension ne pourront jamais honoré le niveau de retraites attendu par ceux qui cotisé.

      https://insolentiae.com/lincroyable-deficit-a-239-000-milliards-de-dollars-des-etats-unis-ledito-de-charles-sannat/

        +8

      Alerter
      • septique // 20.05.2019 à 14h38

        Les retraites américaines sont principalement investies en bourse..donc les taux à zero ne sont pas un souci. Ce taux qui n’est pas à zero représente le taux utilisé par la fed pour prêter aux autres banques. Les bons du trésor a 28 jours (T-bills) sont a 1.85 %.

        Vous confondez prévisions ou engagements futurs et déboursés. La FED, les états et le gouvernement fédéral on de larges marges de manoeuvre pour augmenter l’assiette fiscale que ce soit pour les particuliers ou les entreprises, les taux d’impositions parmi les plus bas au monde (sauf Singapour et quelques autres), pas de taxes locales dans certains états, pas de TVA, loin très loin de la situation de la France..le litre de super à 0.64 Euro…Augmenter les taxes et impôts est toujours politiquement peu payant aux USA…on parle d’augmenter les impôts de quoi…5 %…

        C’est gentil à vous de vous inquiéter pour les retraites américaines, votre sollicitude est réconfortante, vous devriez plutôt vous soucier des retraites françaises et de l’énorme bulle spéculative de l’assurance-vie en France…ou des établissements bancaires comme la BNP en faillite technique…Au fait de quelles retraites parlez-vous ? De celles de certains états, pour leur personnel, de certains syndicats, de la sécurité sociale, des régimes privés, à quelles retraites pensez-vous ? Merci de me le préciser.

        Le site que vous utilisez est un relais pour vendre de l’or ou des produits dérivés basés sur l’or à des naïfs…

          +2

        Alerter
        • Eric83 // 20.05.2019 à 15h28

          “Les retraites américaines sont principalement investies en bourse…”. Ben voyons, les fonds de pensions ne sont pas chargés en obligations d’Etat.
          Vous qui savez, rappelez-nous ce que pèse respectivement, au niveau mondial, le marché obligataire des dettes d’Etat et le marché boursier ainsi que la valeur des fonds de pensions US.
          Ensuite, étant donné que le marché boursier est en totale lévitation, totalement déconnecté de la valeur réelle des actions, la bulle boursière stratosphérique actuelle éclatera inévitablement comme elle a toujours éclaté par le passé.
          Si comme vous l’affirmez, “Les retraites américaines sont principalement investies en bourse…”, alors, très gros soucis en perspective.
          Concernant le lien vers le site Insolentiae, il vous a semble-t-il “échappé”, volontairement ou non, que l’article est la traduction d’un article US de The Hill …
          La prochaine fois, lisez avant de commenter.
          https://thehill.com/opinion/finance/443465-social-security-just-ran-a-9-trillion-deficit-and-nobody-noticed

            +4

          Alerter
          • septique // 20.05.2019 à 15h45

            Ne tentez pas de m’enseigner quoique ce soit sur ce pays…mon fuseau horaire c’est Paris -9.

            En passant je connais le site thehill…et vous confondez engagements et déboursés, vous ne connaissez pas le système américain de retraite (en faits LES systèmes américains). Vous faites des affirmations sur des généralités que vous trouvez à droite et à gauche. Vous confondez le taux de base de la fed et le taux des obligations américaines..La base fiscale aux USA est immense que ce soit pour les états, les municipalités, le gouvernement fédéral, etc..les taux d’imposition tellement bas que le déficit (au détriment de la consommation) pourraît-être immédiatement comblé..vous n’avez pas ce luxe en France…

            Occupez vous donc de la retraite en France en euro…et le dollar us reste LA valeur de refuge, peu importe vos écrits..que cela vous plaise ou pas.

              +0

            Alerter
            • Patrick // 20.05.2019 à 16h02

              la valeur de refuge ? pour combien de temps ?
              Le temps de s’en sortir discrètement comme font les Russes et les Chinois ? sortie discrète pour ne pas faire effondrer la valeur d’une monnaie qui ne tient que par les guerres ?

              En ce qui concerne les systèmes de retraite , que ce soit par capitalisation ou par répartition , la seule question à se poser c’est combien de temps ils pourront encore tenir, les deux étant condamnés à court ou moyen terme.

                +2

              Alerter
            • Eric83 // 20.05.2019 à 16h55

              @septique
              Entre votre propos “Le site que vous utilisez est un relais pour vendre de l’or ou des produits dérivés basés sur l’or à des naïfs…” et autre “le dollar us reste LA valeur de refuge, peu importe vos écrits..que cela vous plaise ou pas”, on pourrait penser que vous travaillez dans le secteur bancaire et/ou financier.
              Parlez de valeur refuge pour le dollar est hautement risible mais grand bien vous fasse de croire à vos lubies.

              Une rectification s’impose cependant quand à votre affirmation de LA valeur de refuge que serait le dollar.
              Le dollar n’est pas LA ni même une valeur de refuge, c’est la monnaie d’échange au niveau mondial du fait du racket exercé par les US sur toutes les autres nations du monde depuis l’avènement des pétro-dollars.
              Quand les nations et les peuples qui amassent des tonnes d’or chaque mois – Russie, Chine, Inde, Turquie…- cesseront d’accepter le racket US, nous reparlerons de votre prétendue “valeur refuge” et de la seule valeur qui perdure depuis des siècles et que certains ont nommée “la relique barbare”.

              Au regard de vos propos, vous devriez changé votre pseudo “septique” sorti tout droit de la novlangue.

                +9

              Alerter
            • septique // 20.05.2019 à 22h38

              J’aime bien les Eric83 et les autres sur ce site…j’entends ces litanies depuis disons 20 années parlant en boucle de racket pour le $ us…

              Quand les nations et les peuples qui amassent des tonnes d’or chaque mois – Russie, Chine, Inde, Turquie…- cesseront d’accepter le racket US …la Turquie ? La lira s’est complètement effondrée, la valeur du rouble a été dividée par 10 depuis 2008, l’Inde ? l’intérêt de ce pays pour l’or c’est pour la bijouterie, il ne manque plus que le Pakistan a votre liste.

              Allez tiens consultez donc ce lien zerohedge, merci a la Bofa (Bank of America) à propos des dernières sanctions de Trump, China Telecom, zte, huawei, impossibilité d’utiliser android à l’avenir, l’indépendance énergétique des usa, la dépendance totale de la Chine à ce sujet…pour une dose de réalisme. Huawei est réduit à l’état de coquille vide, dépend totalement de l’électronqiue américaine (Qualcomm et les autres). La Chine ne peut produire de chips de cette génération et surtout pas les copier.

              Pour l’or ? On peut vous rappeler que la première réserve d’or au monde c’est encore aux USA et de loin, 8 fois plus que la Chine, 4 fois plus que la Russie.

              https://www.wikiwand.com/fr/R%C3%A9serve_d%27or#/R%C3%A9serves_d'or_dans_le_monde

              https://www.zerohedge.com/news/2019-05-20/markets-implications-are-enormous-trade-war-china-not-about-trade-about-geopolitics

              https://thesoundingline.com/kyle-bass-china-running-out-of-dollars/

                +0

              Alerter
    • septique // 20.05.2019 à 14h04

      Pas du tout. Le taux de chômage est calculé par le gouvernement fédéral à l’aide de l’indice U3 qui recense tous les inscrits (l’inscription est obligatoire pour percevoir des indemnités). Il n’y a aucun questionnaire, entreprises, particuliers, etc

      Si le pourcentage réel de chômeurs peut prêter à discussion c’est uniquement à cause de la définition du chômage. Vous n’êtes techniquement plus chômeur aux USA si vous promenez des chiens, contre une prestation payée, 2 heures par jour. Des gens ne s’inscrivent pas surtout dans les zones ou l’emploi est abondant et dans certains secteurs (informatique, etc..).

      Peu importe le taux d’emploi n’a jamais été aussi élevé aux USA ce qui ne veut pas dire que le pouvoir d’achat soit en hausse (comme partout ailleurs) ni que les politiques de Trump en soit la cause.

      Sur ce blog je suis constamment émerveillé par ces participants qui parlent des USA sans connaître le pays, son organisation, son économie, ses institutions, sans parler ou lire en anglais américain, etc..

      Restrain..s’écrit restraint

        +3

      Alerter
      • Ber13 // 20.05.2019 à 14h36

        L’indice u3 se base uniquement sur les demandeurs enregistrés mensuellement les chômeurs n’ayant plus droit à une indemnité disparaissent ceux inscrits depuis plus d’un ans s’ils ne se sont pas réinscrits disparaissent les employés à temps partiel même s’ils ne travaillent qu’une heure par mois disparaissent

          +8

        Alerter
      • Karnak // 20.05.2019 à 14h41

        “l’inscription est obligatoire pour percevoir des indemnités”
        Ceux qui sont en fin de droits ne s’inscrivent pas forcément, ce qui fait baisser à tort les statistiques.

          +2

        Alerter
        • septique // 20.05.2019 à 15h47

          C’est vrai. J’avais oublié ceux en fin de droit.

          On peut aussi ajouter ceux qui sont licenciés et qui sont syndiqués donc profitent (?) de périodes supplémentaires du cas par cas.

            +1

          Alerter
  • Catalina // 20.05.2019 à 22h11

    septique,

    Tout va bien au pays de la nation exceptionnelle, sauf l’espérance de vie qui recule…

      +4

    Alerter
    • septique // 20.05.2019 à 23h28

      C’est encore 8 années de plus que la Russie…

        +1

      Alerter
      • kasper // 21.05.2019 à 01h02

        L’espérance de vie en Russie est en hausse continue depuis 2005. Laissez leur encore quelques années…

          +3

        Alerter
      • vert-de-taire // 22.05.2019 à 13h23

        Avec la Russie est-ce comparable ?
        Référence plus que surprenante.
        Avec des pays européens on pourrait discuter.

        Cette réaction sent la haine abjecte.
        Quelle faiblesse !

          +0

        Alerter
  • Krystyna Hawrot // 21.05.2019 à 01h01

    Chers Amis, s’il vous plait, diffusez haut et fort la seule bonne nouvelle de la semaine: Mateusz Piskorski, prisonnier politique polonais, a été libéré jeudi 16 sous caution. Il a été emprisonné 3 ans sans jugement pour avoir critiqué la soumission de la Pologne aux USA. Officiellement pour “espionnage c’est à dire avoir voulu influencer l’opinion publique polonaise” dans un sens pro russe ou pro chinois! Sa libération est le fruit de trois ans de lutte acharnée de tout notre réseau d’opposition! Mais ce n’est pas fini, le procès d’attend ou justement le fait d’avoir des opinions contraires au pouvoir sera considéré comme de l’espionnage! Voilà la vraie situation dans l’UE! Nous allons bientôt diffuser des entretiens avec Mateusz et j’espère que Les crises vont les publier. D’autres gens innocents et militants d’opposition croupissent en prison comme Mateusz vient de me le dire au téléphone…
    https://pl.sputniknews.com/opinie/2019051610404581-Polska-Cud-nad-Wisla-Mateusz-Piskorski-na-wolnosci/

      +3

    Alerter
    • Kiwixar // 21.05.2019 à 02h55

      La Pologne se retrouve à nouveau du mauvais côté du rideau de fer. Ils le font exprès, pour se faire entretenir?

        +2

      Alerter
      • Jean // 22.05.2019 à 05h18

        Et la France, après avoir capitulé, est de nouveau en train de collaborer… La corruption des zélites, ici et là-bas, produit les mêmes effets.

          +3

        Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications