Les Crises Les Crises
17.avril.201917.4.2019 // Les Crises

Revue de presse du 17/04/2019

Merci 80
J'envoie

Merci à nos fidèles contributeurs. Lecteur, rejoins les via le formulaire de contact du blog…

DÉMOCRATIE

À l’assemblée des gilets jaunes : « Nous inventons une démocratie réelle, mais cela prend du temps et de l’énergie »

"La tentative de structuration d’une partie du mouvement des gilets jaunes, initiée à la fin du mois de janvier à Commercy, a connu son deuxième acte fondateur ce week-end, à Saint-Nazaire. Pendant trois jours, dans cette « Assemblée générale des assemblées générales », se sont fait entendre de très nombreux débats, témoignant à la fois de la diversité et de la détermination des acteurs du mouvement. Malgré un certain épuisement, marqué par les chiffres en baisse du samedi 6 avril, la volonté d’inscrire cette lutte dans le temps long s’est confirmée. Pour preuve, ils étaient près de 800 à avoir fait le déplacement depuis toute la France, soit deux fois plus qu’il y a deux mois. Reportage."

Source : BASTAMAG

Débat « Spéciale Européennes » sur France 2 : une mascarade médiatique

"Dans les grands médias, le débat politique se fait à la manière d’un jeu. Toute l’année, c’est un jeu de petits chevaux, consistant, pour les principaux commentateurs, à évaluer les progressions des uns et les retombées des autres dans les sondages. Un jeu de Cluedo aussi, auquel s’adonnent les intervieweurs en cherchant à savoir quelle petite phrase d’un tel aura permis d’ébranler tel autre, et dans quelle coulisse se sera tramée telle guéguerre partisane. Ce journalisme politicien a été tout particulièrement à l’œuvre lors du premier débat des européennes, organisé le 4 avril par France 2 et France Inter."

Source : ACRIMED

ENVIRONNEMENT

Artificialisation des sols : en France, on bétonne même quand ce n'est pas nécessaire

"L'artificialisation des terres progresse plus vite que la croissance démographie et économique. Autrement dit, en France, même quand il n'y a pas de besoin spécifique, les sols sont bétonnés. "La France a perdu un quart de sa surface agricole sur les 50 dernières années", a ainsi rappelé E. Macron lors de sa visite au Salon de l’Agriculture. Aujourd’hui, c’est l’équivalent de la superficie d’un département moyen qui est bétonné tous les 7 à 10 ans. À ce rythme d'ici la fin du siècle, 18 % du territoire sera artificialisé, prévient l'Iddri. Une situation qui pose question quand à la souveraineté alimentaire de la France et sa capacité à résister au changement climatique."

Source : Novethic

FRANCE

Aéroports de Paris et la société de capital-investissement Ardian : l’endogamie politico-financière au sommet de l’Etat

"La privatisation de Groupe ADP semble acquise. Il y a dix jours nous montrions ici-même comment la proposition des départements d’Île de France de racheter 30% du capital d’ADP cachait en réalité une opération de la société de gestion Ardian qui a trouvé là un moyen de faire une bonne affaire. Mais d’après le Canard Enchaîné, l’acteur principal de cette manœuvre n’est autre qu’Emmanuel Miquel, conseiller d’Emmanuel Macron, qui, maintenant qu’il quitte l’Elysée, retourne travailler chez… Ardian !"

Source : LE GRAND SOIR

Une taxe Gafa... qui ne taxe pas grand-chose !

"Selon l’association Attac, la taxe sur les grandes entreprises du numérique proposée par le gouvernement est vouée à l’inefficacité. L’Assemblée nationale a débattu aujourd’hui de la « taxe Gafa » voulue par le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire. Son principe : une imposition de 3 % du chiffre d’affaires numérique s’il dépasse 25 millions d’euros en France, 750 millions dans le monde. De quoi faire payer le juste montant d’impôt à ces multinationales ? Loin de là détaille une note de l’ONG Attac. Telle qu’elle a été définie, la taxe française a un problème d’assiette. Les pratiques d’optimisation fiscale agressive des Gafa dépassent largement leurs activités numériques."

Source : ALTERNATIVES ECONOMIQUES

La France est-elle vraiment le pays d’Europe où les impôts et taxes sont les plus lourds ?

"« Notre pays atteint aujourd’hui une forme de tolérance fiscale zéro. Nous devons baisser, et baisser plus vite, les impôts. » C’est l’une des conclusions que tire le Premier ministre Edouard Philippe, suite à la synthèse du grand débat national, ce 8 avril. La France est-elle vraiment le pays d’Europe le plus « étranglé » par les taxes, comme le martèle le Medef ? À l’examen des chiffres, le tableau est bien plus nuancé : les recettes issues de l’impôt sur la fortune étaient, jusqu’en 2017 et proportionnellement au PIB, parmi les plus importantes d’Europe, mais les impôts sur le revenu ou la consommation n’y sont pas si élevés par rapport à nos voisins. Quant aux cotisations, qui représentent une part importante de la richesse nationale, elles constituent un salaire différé et non un impôt, qui permet de financer notre système de protection sociale."

Source : BASTAMAG

GÉOPOLITIQUE

NOPEC, dédollarisation et le casse-tête de l'or noir

"Achtung, achtung, les alarmes retentissent à nouveau dans les corridors du système impérial. Les stratèges affolés du Washingtonistan se précipitent à leur table de contrôle global. Interdits, il fixent un voyant rouge qui ne cesse de clignoter : Arabie Saoudite. Eh merde... Sur un mur, un écran affiche la signification première de l'alerte : Pétrodollar en danger. Avant de continuer le feuilleton, un assez long rappel est nécessaire. En octobre 2017, dans un article qui fit date, intitulé Seoud yuanisé ou l'empire en péril, nous expliquions l'importance colossale (n'ayons pas peur des mots) de la question. L'avenir sourit à qui sait attendre et nous n'avons pas encore la réponse à cette interrogation aux conséquences tectoniques. Mais si nos petits stratèges de DC la Folle sont en alerte rouge, c'est que la question revient avec acuité sur le devant de la scène. Riyad vient de menacer Washington d'abandonner la vente de son pétrole en dollars si le NOPEC passe."

Source : CHRONIQUES DU GRAND JEU

« Nous mourrons à Tripoli avant de laisser Haftar prendre le contrôle de notre ville » : les Libyens se préparent à affronter Haftar

"Les Libyens sont déjà passés par là par le passé et, tandis que les forces de Khalifa Haftar lancent une offensive militaire sur la capitale libyenne, beaucoup se préparent à affronter le pire. Jamal Mahmoud, un habitant de la zone située sur la route de l’aéroport de Tripoli, assure qu’il ne veut même pas imaginer la ville tomber entre les mains de Haftar. Les forces loyales à Haftar, l’autoproclamée Armée nationale libyenne (ANL), ont commencé jeudi leur marche vers la capitale dans une offensive qui a jusqu’ici tué au moins 41 personnes et en a blessé des dizaines d’autres. L’ANL cherche à étendre son contrôle sur un plus grand territoire et à supplanter le gouvernement d’union nationale (GNA), reconnu à l’échelle internationale."

Source : MIDDLE EAST EYE

LIBERTÉS

Loi anti-casseur censurée : comment se moquer du monde

"Ah les braves gens ! Victoire ! Victoire ! La liberté triomphe ! Alléluia, faites sonner les cloches dans tout le pays ! Comment le petit freluquet de l’Élysée et le barbu du Havre ils n’ont pas été mouchés ! « Heuh, mais Tonton, pourquoi tu tousses ? Pourquoi tu tords le nez ? Qu’est-ce qu’il y a encore ? T’es jamais content Tonton ! – Ben c’est seulement la disposition relative à l’interdiction administrative préalable de manifester ordonnée par le préfet qui a été retoquée. Elle était intenable et son annulation était inéluctable, mais LE RESTE, TOUT LE RESTE DE CETTE LOI SCÉLÉRATE A ÉTÉ VALIDÉ."

Source : VU DU DROIT

RÉFLEXION

La "destruction créatrice" : du slogan à l'imposture

"La destruction créatrice est dans toutes les bouches aujourd’hui. Nous vivons cette phase de tangage socio-économique où le neuf bouscule l’ancien. Cette vision économique fédère. Elle a quelque chose d’évident au premier abord, et elle séduit par son apolitisme apparent : ni marxiste, ni keynésienne, ni néo-classique. Elle permet aux pensées les plus molles de se parer des apparences de l’audace : on y parle disruption, mutation, bouleversement, transition, trans-humanisme, etc. Le progrès et ses désordres ne font plus peur. Cette version édulcorée de Schumpeter annonce des lendemains qui chantent, dès lors que l’on se remet au marché. Et l’on aboutit finalement à une cristallisation du débat entre d’un côté les pessimistes, les grincheux de la modernité, les déclinistes de tout poil, les rabat-joie de la stagnation séculaire et de l’autre, les imbéciles heureux et laisser-fairistes du progrès technologique. C’est un triste constat. Mais voilà que le paradigme schumpétérien éminemment anti-conformiste et inscrit dans une vision historique complexe de l’économie est devenu un prêt-à-penser qui anesthésie l’intelligence."

Source : XERFI CANAL

Faut-il avoir peur des black blocs ?

"Le hasard a voulu que « Les black blocs », ouvrage de référence sur le sujet écrit par Francis Dupuis-Déri, soit réédité en France au moment même où le mouvement des Gilets jaunes, auxquels des militants « d’ultra-gauche » vêtus de noir et cagoulés participent désormais régulièrement, bat son plein. Ces militants n’ont pas bonne presse : des sommets de l’État jusqu’aux organisations de la gauche institutionnelle en passant par les manifestants non-violents, ils font l’objet d’une réprobation quasi-unanime. « Violents », « vandales », « sauvages », « terroristes », ils discréditeraient les mouvements auxquels ils participent aux yeux de l’opinion publique et contribueraient à légitimer leur répression. Vraiment ?"

Source : LE COMPTOIR

La croyance à la méritocratie n’est pas seulement fausse, elle est nuisible

"La méritocratie est devenue un idéal social de premier plan. Des politiciens de tout le spectre idéologique reviennent de façon récurrente au thème selon lequel les récompenses de la vie — argent, pouvoir, emplois, admission à l’université — devraient être distribuées en fonction des compétences et des efforts de chacun. La métaphore la plus courante est celle du « terrain de jeu égal » où les joueurs peuvent s’élever jusqu’à une position qui corresponde à leur mérite. Conceptuellement et moralement, la méritocratie est présentée comme le contraire de systèmes tels que l’aristocratie héréditaire, où la position sociale est déterminée par la loterie de la naissance. En vertu de la méritocratie, la richesse et l’avantage sont la rémunération légitime du mérite, et non une aubaine fortuite due à des événements extérieurs." [Si vous ne l'avez pas lu, Crépuscule de Juan Branco, pour la France. En livre, ou téléchargement gratuit.]

Source : ENTELEKHEIA

VUES D’AILLEURS

Pourquoi l’Afrique ne décolle plus

"Très sensible au cours des matières premières et au contexte économique mondial, le continent peine à réaliser les investissements indispensables à son développement à long terme. Souvent présentée ces dernières années comme le « continent montant » et la « nouvelle frontière de la mondialisation », l’Afrique subsaharienne peine à confirmer les espoirs placés en elle. Après quinze ans de croissance rapide à près de 3 % l’an, le produit intérieur brut (PIB) par habitant a cessé de progresser depuis 2015 (voir graphique)."

Source : ALTERNATIVES ÉCONOMIQUES

Élections israéliennes : l’orgie nationaliste et sécuritaire

"En arrivant au coude-à-coude avec son rival centriste Benny Gantz, le pouvoir hégémonique de Benyamin Netanyahou est bien contesté, mais pas suffisamment pour voir le Premier ministre sortant quitter son poste. Celui-ci sort vainqueur des élections, devenant le premier Premier ministre a être réélu pour un cinquième mandat. À l’issu du vote, la nouvelle Knesset dessine une carte politique israélienne radicalement nationaliste et opposée à tout État palestinien. À la question « stop ou encore ? », la réponse des Israéliens demeure floue. (...) Deux scénarios semblent probables : une nouvelle coalition d’extrême droite ou un gouvernement d’union nationale par le biais d’une alliance avec ses rivaux centristes. ​Dans ces deux cas, le Premier ministre saura négocier son immunité, pour être protégé encore quelques années."

Source : MIDDLE EAST EYE

Commentaire recommandé

9G // 17.04.2019 à 09h11

En complément :
https://aphadolie.com/2019/03/18/la-5g-tue-lastrophysicien-aurelien-barrau-tire-la-sonnette-dalarme/
La 5G, une démultiplication des antennes et de la consommation pour quoi ? Quid de la lutte pour sauver la planète (sans parler du principe de précaution) ? A en vouloir toujours plus (Le Donald parle déjà de la 6G, et quoi après ? 7,8,9,… Une antenne relai de chaque opérateur pour chaque utilisateur, une petite forêt d’antenne sur le sommet du crâne ?) on finira pas tout perdre. La course imbécile au soi-disant progrès, pour se remplir les poches de celles des autres doit urgemment faire place à la raison et au bien commun. Basta!

52 réactions et commentaires

  • Alfred // 17.04.2019 à 08h03

    Le texte sur les blacks blocs, effectivement partisant (c’est bien de le reconnaître même si ça saute aux yeux), ne dissipe aucune aucune des critiques qui leur est faite, en particulier pas celle d’être des idiots utiles du système. Soit le texte rend très mal compte du livre, soit le livre ne parviens pas à rendre la terre plate.
    (On peut avancer d’autres “fonctions” non évoquées comme “canaliser la violence de certains bestiaux avant qu’ils trouvent cette violence qui leur plaît chez “l’ennemi””. Ou d’autres parallèles historiques (moins plaisants) relatifs à la violence politique (cohercicion contre un ennemi désigné): les sections d’assaut (l’antisémitisme en moins mais les mouches ont seulement changé de coche). Virer Manu militari le civil ennemi, fut il pascifique c’est très ressemblant. Il n’y a pourtant qu’une seule façon de vaincre une idée: en avoir une meilleure.

      +10

    Alerter
    • LBSSO // 17.04.2019 à 17h21

      Ecoterrorisme.

      Eric DENECE ( Cf2R ) a été sur certains sujets quelquefois cité ici (Syrie, services de renseignement, Alstom ).Je vous mets en lien , ainsi qu’à l’attention des lecteurs intéressés , un livre qu’il avait fait paraître il y a juste trois ans. Sauf erreur de ma part, je ne me souviens pas qu’il ait été signalé sur “Les Crises ” ou cité en commentaire.
      https://www.tallandier.com/livre/ecoterrorisme/
      https://www.cf2r.org/

        +1

      Alerter
  • Eric83 // 17.04.2019 à 09h07

    Les US et la France fidèles soutiens, envers et contre tout et tous, de l’Arabie Saoudite dans sa guerre contre le Yémen.

    “Trump émet son deuxième veto, bloquant la résolution du Congrès américain pour mettre fin au soutien des États-Unis à la guerre au Yémen menée par l’Arabie
    https://www.zerohedge.com/news/2019-04-16/trump-issues-his-second-veto-blocking-congressional-resolution-end-us-support-saudi

    «Florence Parly a menti» : Sébastien Nadot revient sur l’utilisation d’armes françaises au Yémen”
    https://francais.rt.com/international/61102-florence-parly-a-menti-sebastien-nadot-revient-utilisation-armes-francaises-yemen

      +11

    Alerter
  • 9G // 17.04.2019 à 09h11

    En complément :
    https://aphadolie.com/2019/03/18/la-5g-tue-lastrophysicien-aurelien-barrau-tire-la-sonnette-dalarme/
    La 5G, une démultiplication des antennes et de la consommation pour quoi ? Quid de la lutte pour sauver la planète (sans parler du principe de précaution) ? A en vouloir toujours plus (Le Donald parle déjà de la 6G, et quoi après ? 7,8,9,… Une antenne relai de chaque opérateur pour chaque utilisateur, une petite forêt d’antenne sur le sommet du crâne ?) on finira pas tout perdre. La course imbécile au soi-disant progrès, pour se remplir les poches de celles des autres doit urgemment faire place à la raison et au bien commun. Basta!

      +25

    Alerter
  • Pierre C // 17.04.2019 à 09h12

    Artificialisation des sols “Aujourd’hui, c’est l’équivalent de la superficie d’un département moyen qui est bétonné tous les 7 à 10 ans. À ce rythme d’ici la fin du siècle, 18 % du territoire sera artificialisé, prévient l’Iddri. ”

    Oui mais non enfin pas tout à fait.
    Ce rythme est celui des dernières années. Aujourd’hui très spécifiquement, les documents d’urbanisme RNU, POS, CC, PLU… sont mis à jour par les PLUI, qui restreignent très significativement le grignotage du foncier agricole, tendance qui devrait se poursuivre à l’avenir pour arriver au zéro grignotage net. A l’avenir selon la réglementation ce rythme va décroître.
    Du point de vue économique, une crise majeure freinera les investissements, donc l’artificialisation des sols.
    Du point de vue des ressources, entre le coût de l’énergie et le déficit de sable, construire du neuf béton sera de moins en moins rentable (attention ce point pourrait être compensé par l’essor de la filière construction bois).

    Pour toutes ces raisons, je trouve que l’article est trop alarmiste. Il ne propose d’ailleurs pas ou peu de solution. Quelques propositions en plus des évolutions réglementaires en cours :
    – (préalable) gérer durablement les forêts en augmentant le budget alloué
    – favoriser la filière construction bois
    – favoriser les toits et murs végétalisés, surtout en ville
    – transformer les parkings béton ou goudron en parkings “végétalisés”, c’est à dire composés de graviers, grillage, et perméables
    – utiliser chaque espace vacant pour produire de la nourriture

      +15

    Alerter
    • guzy // 17.04.2019 à 10h53

      C’est vrai qu’il y a aujourd’hui une prise de conscience générale, en dehors du cercle restreint des urbanistes, ce qui se traduit par un mouvement de réglementation de plus en plus stricte. les projections de l’article ne prennent pas en compte ces changements qui ne s’apprécieront que progressivement. Mais bon vous savez que sans alarmisme, il est difficile de bouger les choses, et la prise de conscience est quand loin d’être générale.

        +8

      Alerter
    • un citoyen // 17.04.2019 à 11h40

      Je rajoute :
      – opter pour des constructions en ossature bois. Plus légères et donc pouvant se passer d’une dalle en béton, par des fondations en plots. Ce type de fondation est plus économique que la dalle et compense le surplus du coût pour les murs (à cause du bardage) par rapport à ceux d’une maison traditionnelle. Il est de plus antisismique et l’habitation est isolée dés sa construction.

      Note : voire aussi des réglementations davantage plus adoucies pour ceux qui désirent construire une habitation légère (yourte, chalet démontable, …) sur un terrain acheté à la campagne, une vraie habitation étant dans tous les cas coûteuse et pesant beaucoup sur le pouvoir d’achat.

        +6

      Alerter
    • Patrick // 18.04.2019 à 21h39

      Attention !! ne nous affolons pas !!
      “Sur les 5 dernières décennies, l’espace agricole français a diminué de 20 % passant de 35 à 28 millions d’hectares. Les pertes se sont opérées de façon quasi irréversible au profit de la ville, du logement, des infrastructures à hauteur de 2,5 millions d’hectares. Et de manière réversible, 4,5 millions d’hectares sont devenus forestiers. ” source ; SAFER !!
      Donc tout n’est pas bétonné , seulement abandonné par les agriculteurs.
      Pour ceux que ça intéresse , j’ai 3 hectares à défricher , laissés à l’abandon depuis des décennies.
      D’un autre côté , dans le même temps , la population française de métropole est passée de 50 à 70 millions d’habitants , il faut bien des logements et des équipements en conséquent.

        +4

      Alerter
  • R3drum // 17.04.2019 à 09h16

    L’article http://www.entelekheia.fr/2019/04/05/la-croyance-a-la-meritocratie-nest-pas-seulement-fausse-elle-est-nuisible/ est tout simplement le meilleur que j’ai pu lire ces derniers temps.
    Il appuie là où ça fait mal.
    Vous estimez-vous plutôt chanceux d’être où vous êtes, ou le méritez vous ?
    Ce cas d’école devrait être enseigné dans le premier cours de philo/histoire au lycée.
    Il est temps d’ouvrir les yeux.

      +9

    Alerter
    • Jean // 17.04.2019 à 13h04

      Article trompeur. Ce n’est pas la méritocratie en soit qui est nuisible, puisqu’elle se borne à sélectionner les individualités qui peuvent être le plus utiles à l’ensemble, mais c’est de confier le pouvoir à des individus sans exercer de contrôles sur leurs agissements.

        +4

      Alerter
      • Didier // 17.04.2019 à 15h05

        Je pense que vous faites malheureusement erreur. Ce qui est nuisible – et qu’explique bien l’article -, c’est la croyance même en la méritocratie. C’est elle qui conduit à croire que les individus ayant accédé au pouvoir (politique, financier, médiatique ou autre) auraient été “sélectionnés”, par la grâce d’un processus évidemment neutre et impartial (dont il n’existe pas l’ombre d’une trace anthropologique), pour “être les plus utiles à l’ensemble” – là où il s’agit le plus souvent des individus les plus avides et les plus dénués de scrupules (n’est-ce pas, M. Bill Gates) qui utilisent et promeuvent ensuite l’idéologie de la méritocratie pour masquer leur propre violence sociopathe.

          +11

        Alerter
        • Jean // 17.04.2019 à 21h36

          Ce que l’article dit c’est premièrement que la méritocratie n’existe pas et, en substance, qu’elle n’est pas souhaitable puisqu’elle produit des comportements individuels nuisibles à l’ensemble. Pour faire cette dernière déduction l’auteur affirme que l’injustice génétique est comparable à l’injustice sociale et que cela suffit à disqualifier la méritocratie comme ordre social juste…
          Cet article est-il écrit par un thuriféraire de la médiocratie ?

            +1

          Alerter
    • Blabla // 25.04.2019 à 10h51

      La méritocratie, de plus, est une dystopie : il s’agit d’un roman critiquant la justification par le mérite des inégalités et, au grand dam, de son auteur, repris par les politiciens précisément pour ce qu’il dénonçait!

      L’auteur, Michael Young, s’en plaint d’ailleurs après l’utilisation du terme par Tony Blair.

      C’est pour cette dénonciation qu’il forgea le mot à partir d’étymons d’origines différentes (“mereo” est latin, “kratos” est grec), ce qui est nommé “monstre” en étymologie.

      Extrait de Wikipédia (pour l’occasion utile) :
      Le mot de méritocratie est employé pour la première fois par Michael Young en 1958 dans son ouvrage “The Rise of the Meritocracy” (L’ascension de la méritocratie). L’auteur de cette « sociologie-fiction » l’utilise « pour dénoncer les effets pervers du système d’éducation anglais » et développe l’idée que loin d’être un idéal, ce modèle poussé à ses limites engendrerait « des situations invivables pour les « non-méritants », responsables alors de leur propre sort ». Michael Young décrit une société dans laquelle le modèle rend les individus situés au bas de la pyramide sociale incapables de se protéger contre les abus d’une élite autocratique. L’application intégrale du modèle méritocratique ayant créé « une société cauchemardesque pour la population et nuisible pour le lien social ».

      Cette description vous rappelle-t-elle quelque chose?

        +0

      Alerter
  • Rond // 17.04.2019 à 09h30

    Rien sur cette merveille architecturale qui est partie en fumée et qui va nous coûter un bras ? Il y a peu, je disais que notre maison brûlait et que nous regardions ailleurs. Une maison a brûlé, là. Regardons-nous ailleurs ?
    Quoi qu’on pense ou qu’on die, il manque un article à cette revue de presse.

      +9

    Alerter
    • Eric83 // 17.04.2019 à 10h19

      «Les ruines de Notre Dame sont à l’image de notre pays en ruine »
      https://insolentiae.com/les-ruines-de-notre-dame-sont-a-limage-de-notre-pays-en-ruine-ledito-de-charles-sannat/

      D’autre part, j’invite chacun à regarder cette courte vidéo, issue de l’interview sur LCI, de l’ancien architecte en chef de la cathédrale Notre Dame. Il décrit tous les systèmes de sécurité en place, humains et techniques…et ne trouve aucune explication rationnelle au développement aussi rapide du feu sur du bois vieux de 800 ans, donc devenu extrêmement dur à la prise au feu.
      https://www.facebook.com/watch/?v=306687953360094

        +9

      Alerter
      • Fritz // 17.04.2019 à 12h06

        @Eric83 : en 1994, la charpente du parlement de Bretagne à Rennes était faite de vieux chêne, elle aussi, et pourtant elle a brûlé vite et bien, suite au tir d’une fusée de détresse par un manifestant (un marin-pêcheur, pas un Gilet jaune).

        Cela dit, rappelons aux officiels soucieux d’imposer une version des causes du sinistre (accidentelle, en l’occurrence) cette définition de l’enquête honnête : « l’absence de présupposition quant aux résultats de la recherche » (Rudolf Bultmann).

          +5

        Alerter
        • shal // 17.04.2019 à 16h29

          Vous oubliez que si le parlement de Bretagne a brûler c’est parce que le gardien a désactiver l’alarme croyant à une erreur de celle-ci.
          Donc cas pas comparable.

            +4

          Alerter
          • Fritz // 17.04.2019 à 17h54

            Je ne l’ai pas oublié. Ce contretemps a facilité l’extension du feu qui couvait à Rennes, mais un contretemps comparable a joué à Paris : « vers 18h15, lundi, une alarme incendie a clignoté sur les écrans de contrôle, mais un dys-fonctionnement informatique aurait indiqué un mauvais endroit aux agents de sécurité. Lorsqu’ils ont identifié l’incendie, en ayant probablement perdu du temps pour constater les flammes, celles-ci faisaient déjà 3m de haut. »

              +4

            Alerter
            • calal // 19.04.2019 à 08h24

              mais un dys-fonctionnement informatique

              celle la,c’est une excuse et une cause qui a de l’avenir…
              une societe toute informatique et sans cash qu’est ce qui pourrait donc mal se passer?

                +1

              Alerter
    • Fritz // 17.04.2019 à 11h16

      Un article sur le sinistre de lundi soir eût été le bienvenu, deux jours après le papier d’Onfray au titre prémonitoire :
      https://www.les-crises.fr/paris-brule-t-il-par-michel-onfray/

      Le 15 avril 2019, c’est notre 11 sep*tembre français, un événement apocalyptique, même si les causes sont accidentelles (moi aussi je me méfie, depuis l’explosion de l’usine AZF et les propos péremptoires du procureur Bréard). Je tiens quand même à saluer le courage et le savoir-faire des pompiers, qui ont réussi à empêcher le feu de détruire les deux beffrois de la façade ouest.

      Et puisque j’ai parlé d’AZF (l’ONIA pour les vieux Toulousains), je tiens aussi à saluer la mémoire d’une journaliste d’investigation, Anne-Marie Casteret.

        +9

      Alerter
      • Suzanne // 17.04.2019 à 17h02

        Euh, notre 11 sep*tembre, non !! La chère vieille somptueuse grande dame a été blessée, ainsi que plusieurs pompiers, mais elle se remettra et j’espère qu’ils se remettront aussi. Le 11 septembre, il y a eu 2977 morts.

          +6

        Alerter
    • vert-de-taire // 17.04.2019 à 12h02

      Sans préjuger des enquêtes sur les causes de l’incendie et de ses effets,
      j’ose dire que la course à la concurrence faussée a probablement ses effets : imaginez une seconde de payer une personne à surveiller les chantiers sensibles pour en maintenir la qualité … et ceci partout : EPR (+300%), ITER(+XXX%), NDde Paris (un milliard ?), taxe transport (~1 milliard ?), AREVA/uramine, amiante, Servier, etc … partout où la taille et/ou le sujet concerne forcément l’Etat, la Nation, nous tous.
      Imaginez donc que des fonctionnaires, des incorruptibles versus les intérêts des multinationales et subdivisions, fassent le travail de contrôle …
      Vous savez ces empoisonneurs tatillons qui contrôlent l’application des normes, des règles, des lois … faites pour…
      et tout cela pour une somme modique de paye de fonctionnaire, pour éviter des milliards de dépenses QUE NOUS PAYONS de toute façon mais qui profitent presque exclusivement aux multinationales
      Donc des inspecteurs du travail, des travaux … bref un contre-pouvoir
      QUE NOS DIRIGEANTS ÉLUS aux ordres détruisent systématiquement depuis des années ..

      sous prétexte …
      … d’économies !!!

        +8

      Alerter
    • Serge F. // 17.04.2019 à 13h28

      Voici bien l’un des grands problèmes de l’humanité. Comment peut-on attacher autant d’importance à des choses matérielles ? Des larmes pour des briques et de l’indifférence pour des vies. Macron lance un grand appel international pour reconstruite une cathédrale, mais ne fait rien pour lutter contre l’extrême pauvreté et les guerres qui tuent et martyrisent tant et tant de gens :

      https://twitter.com/EmmanuelMacron/status/1117904012668313601

      Un temple dans ce monde n’est qu’une construction humaine qui ne pourra jamais durer éternellement. Quelle vanité humaine de penser que l’homme pourra contrer les altérations inévitables du temps. Tout ce qui appartient à ce monde périra un jour, autant s’y préparer mentalement, comme le font les moines bouddhistes, par exemple :

      https://www.youtube.com/watch?v=S2TFWz43u4U

      Je ne me fais aucun soucis pour un bâtiment. Les hommes le reconstruiront bien, ils sont assez doués pour cela. Mais pourront-ils réparer toutes ces vies qu’ils ont brisées et qu’ils briseront encore ?

      Le fabuleux Palais d’Eté de Pékin, le Versailles chinois, a été pillé et brûlé par les Anglais et les Français en 1860. Qui dans les salons dorés de la France de l’époque a versé une larme en apprenant cette honteuse destruction ? Qu’a-t’on fait de l’or récupéré ?

      http://www.jardindechine.com/article-le-sac-du-palais-d-ete-111443436.html

      Mais que ne ferait-on pas pour protéger sa chapelle, bien plus que pour sauver des vies humaines.

        +18

      Alerter
      • Serge F. // 17.04.2019 à 13h48

        Et voyez maintenant la cupidité humaine à l’oeuvre :

        600 millions d’euros ont été donnés par les riches en 2 jours :

        http://www.leparisien.fr/economie/incendie-de-notre-dame-mairie-region-mecenes-les-dons-se-multiplient-16-04-2019-8054400.php

        Alors que les hôpitaux de Paris souffrent du manque d’argent :

        https://www.huffingtonpost.fr/entry/en-greve-illimitee-les-hopitaux-parisiens-denoncent-des-conditions-de-travail-insupportables_fr_5cb477c9e4b098b9a2d6e75d

        Pendant ce temps, ces généreux donateurs, qui ne payent pas l’impôt qu’ils devraient payer, continuent de planquer leur précieux fric :

        https://www.mediapart.fr/journal/economie/160318/le-systeme-pinault-une-evasion-25-milliards-deuros

        Comme un internaute le fait justement remarquer : « Victor Hugo remercie tous les généreux donateurs prêts à sauver Notre-Dame de Paris et leur propose de faire la même chose avec Les Misérables ».

        Mais au fait, quelle pourrait être la cause de l’incendie ? Quelqu’un avance une hypothèse intéressante :

        https://twitter.com/JBAffre/status/1117873541716647936

        Le seul critère retenu pour l’appel d’offre de la rénovation de Notre-Dame était : « offre économiquement la plus avantageuse ». On aurait fait des économies en prenant de gros risques ? Comment cela se pourrait-il ? Vraiment, ce serait une grosse surprise si ça s’avérerait être vrai !

          +9

        Alerter
      • Serge F. // 17.04.2019 à 13h56

        Emmanuel Macron veut que Notre-Dame soit reconstruite en 5 ans au lieu de 15 (pour l’argent rapporté par le tourisme, je suppose) :

        https://twitter.com/BFMTV/status/1118379993522950145

        Vu qu’il se prend pour un messie, pourquoi pas en 3 jours, ce serait parfait quelques jours avant Pâques ?

        https://www.youtube.com/watch?v=sGyLsrtY3Mw

        Macron est vraiment une personne qui n’a pas compris grand chose à la vie et le peu qu’il a appris, il l’a appris de travers. Triste sire.

        Dans l’Evangile de Jean, il est écrit :

        « Jésus leur répondit : « Détruisez ce sanctuaire, et en trois jours je le relèverai. » Les Juifs lui répliquèrent : « Il a fallu quarante-six ans pour bâtir ce sanctuaire, et toi, en trois jours tu le relèverais ! » Mais lui parlait du sanctuaire de son corps. » Jn 2,19-21

        Le plus grand et le plus beau des temples est en nous, dans notre coeur, et celui-ci est inaltérable.

        Comme je constate que ce passage de l’Evangile a été repris de nombreuses fois sur les réseaux sociaux en omettant souvent le fait que Jésus parlait du sanctuaire de son corps, voici un autre passage pris dans l’Evangile de Luc :

        « Levant les yeux, il vit les gens riches qui mettaient leurs offrandes dans le Trésor. Il vit aussi une veuve misérable y mettre deux petites pièces de monnaie. Alors il déclara : « En vérité, je vous le dis : cette pauvre veuve a mis plus que tous les autres. Car tous ceux-là, pour faire leur offrande, ont pris sur leur superflu mais elle, elle a pris sur son indigence : elle a mis tout ce qu’elle avait pour vivre. » Comme certains parlaient du Temple, des belles pierres et des ex-voto qui le décoraient, Jésus leur déclara : « Ce que vous contemplez, des jours viendront où il n’en restera pas pierre sur pierre : tout sera détruit. » » Lc 21,1-6

          +11

        Alerter
      • Alfred // 17.04.2019 à 15h05

        Si vous prenez un tout petit peu de distance vous verrez peut être que:
        1- derrière ce “sauver des vies” se cache peut être moins de l’empathie que votre propre peur de la mort.
        2- cette” chapelle”, ces “pierres” on été le témoin de centaines de millions de vies successives qu’elles ont pour partie guidées et façonnées. Vous avez parfaitement le droit d’être indifférent au fait qu’elle ne guideront ni n’inspireront plus de la même manière des centaines de millions de vies à venir. D’autres peuvent ressentir une perte pour ce qui davantage que des pierres mais un lien entre les vies passées et futures.

          +8

        Alerter
        • Serge F. // 18.04.2019 à 00h38

          Pourquoi croyez-vous que j’aurais plus peur de ma mort que j’aurais d’empathie pour mes semblables ? Cette remarque est étrange. Rien ne le montre dans ce que j’ai écrit.

          Il faut savoir que la cathédrale Notre-Dame fut construite à l’emplacement de l’ancienne cathédrale Saint-Étienne, qui semblait pourtant avoir été régulièrement entretenue et réparée, suffisamment en tout cas pour résister aux guerres et à l’usure du temps. On l’a détruite pour la remplacer par une nouvelle cathédrale plus longue et plus haute que l’ancienne, comme le permettaient les nouvelles techniques architecturales du style gothique naissant. Peut-être que cela a été un crève-cœur à l’époque, non ? Cette opération fut lancée sous le règne de Louis VII, qui offrit la somme de deux cents livres pour la construction de cet édifice en 1163. Pour la petite histoire, à cause d’une querelle qu’il avait avec le comte Thibaud, Louis VII entra en Champagne en 1142. Cette invasion a été marquée par l’occupation de Reims et Châlons-en-Champagne. En janvier 1143, il parvient à Vitry-en-Perthois. A l’annonce de son arrivée, la population se réfugia affolée dans l’église du village construite en bois. Louis donna l’ordre de livrer le village aux flammes. Le feu gagna rapidement l’église et 1300 personnes périrent brûlées vives. De la part d’un roi qui se voulait défenseur attitré des églises et des pauvres, ça la foutait mal !

          Voyez-vous, ce ne sont pas les vieilles pierres qui m’inspirent et me guident, mais les sagesses que je peux apprendre à l’occasion de lectures ou de discussions avec des personnes particulièrement bien inspirées.

            +6

          Alerter
        • Serge F. // 18.04.2019 à 01h01

          Si vous voulez savoir ce qu’est un vrai drame et combien la formule du poète Friedrich Hölderlin “Là où croît le péril croît aussi ce qui sauve” peut être juste, je vous conseille de lire cet article très intéressant portant sur le séïsme qui toucha Lisbonne en 1755 :

          https://www.geostrategia.fr/le-seisme-de-lisbonne-en-1755-retour-sur-une-gestion-de-crise-marquante/

          Vous reconnaîtrez que Sebastião José de Carvalho e Melo, comte d’Oeiras et marquis de Pombal, était un homme remarquable. Bien au dessus du triste sire Emmanuel Macron.

            +1

          Alerter
          • Alfred // 18.04.2019 à 15h45

            Je trouvais votre reaction relative aux “vielles pierres” un peu dédaigneuse et facile. Ce n’était peut être que de la provocation puisque vous comprenez qu’elles sont un peu plus que cela. Je vous remercie d’avoir pris le temps d’argumenter et je vous remercie aussi en particulier pour vos liens.

              +2

            Alerter
            • Serge F. // 18.04.2019 à 18h15

              J’aime beaucoup l’archéologie vous savez. 🙂

              Je pense qu’il n’est pas bon de trop s’attacher aux choses matérielles. Ce détachement est recommandé par de nombreuses religions, comme le bouddhisme et le christianisme (je connais moins bien les autres religions). Un attachement trop fort risque de nous faire souffrir inutilement (en cas de perte) et de nous faire passer à côté de l’essentiel : être au service de celles et ceux qui ont besoin de nous.

                +1

              Alerter
            • Serge F. // 18.04.2019 à 18h45

              Je vous conseille de regarder cet extrait d’une conférence de Bruno Latour. Je pense que ce que vous allez découvrir, si vous n’étiez pas au courant, va vous plaire :

              https://www.youtube.com/watch?v=f3lsSJp8dbI&t=2654

                +1

              Alerter
      • calal // 19.04.2019 à 08h27

        qu’est ce qui est remplacable et qu’est ce qui ne l’est pas?
        Vous etes remplacable,vous n’avez aucune valeur et vous serez remplace….
        got: les cimetieres sont pleins de gens qui se croyaient irremplacables…

          +1

        Alerter
    • Jean // 17.04.2019 à 14h31

      La question que je me me pose en regardant la presse aujourd’hui serait plutôt :

      Bon d’accord c’est grave, mais est-ce le seul événement dans le monde depuis hier ?

        +6

      Alerter
      • Alfred // 17.04.2019 à 15h57

        Il faut bien dire que c’est un peu “l’effet waouh” que recherchait not’ général tapioca pour sortir de la crise des gilets jaunes… Le voilà t y pas qui convoque tout le monde pour le chantier du siècle en moins de cinq ans (et pourquoi pas en béton-bouygues ou en acier-usinor plutôt qu’en bois d’arbre hein pourquoi pas?).
        Sans surprises. A pleurer.

          +6

        Alerter
        • Suzanne // 17.04.2019 à 17h31

          Ouais, mais ça ne marchera pas. D’abord, Notre-Dame ce n’est pas le symbole des ultra-riches, mais le symbole des pauvres, des artistes et des modestes qui, pendant des années et des années ont mis telle ou telle pierre, sculpté telle ou telle statue sans mettre leur nom ou très rarement. Notre-Dame, c’est un objet du peuple et une gardienne du peuple. En dehors de toute religion.
          Ensuite, c’est un vrai symbole de la culture française, celui-là aucun doute, et selon Macron la culture française ça n’existe pas.
          Ensuite parce que son incendie arrive pile au début de la semaine sainte, et pile à l’heure de son allocution. Je ne suis absolument pas ni chrétienne ni portée à la magie et autres calembredaines, mais quand même, c’est un sacré maudit symbole, là. A la place de Macron, ça m’impressionnerait.
          Enfin parce que, comme l’apparence d’Assange quand il a été arrêté a enfin montré aux gens combien il avait été malmené et quasi torturé en étant isolé sans communication dans une pièce sans fenêtre, l’incendie de Notre Dame va sans doute révéler combien les ultra-riches au pouvoir n’en ont rien à faire des biens publics, et les laissent pourrir de négligence. Quand ils ne les revendent pas au plus offrant.

            +5

          Alerter
          • alain maronani // 17.04.2019 à 19h43

            D’abord, Notre-Dame ce n’est pas le symbole des ultra-riches, mais le symbole des pauvres..

            La meilleure..Ma chère Suzanne apprenez que l’usage des cathédrales n’étaient pas pour les pauvres qui étaient maintenus à l’extérieur de celles-ci, que l’accès lors des messes, des confessions et des offices étaient réservés à la noblesse, aux donateurs et au clergé avnt tout. sans parler de l’achat de sépultures à l’intérieur des nefs…sans oublier les messes basses en d’autre terme de l’argent. C’est l’origine de l’expression – avoir droit au chapître – avoir le droit de s’approcher du lieu de culte…pratiques qui ont cessés seulement au 18 ième siécle et pas partout..Les pauvres avient leurs églises mais surement pas les cathédrales ou les sépultures royales comme St Denis
            Lisez donc l’excellent livre de Philippe Aries – Essais sur l’histoire de la mort en Occident: du Moyen Âge à nos jours ….

              +4

            Alerter
          • Alfred // 17.04.2019 à 20h44

            Au vu de la jouissance manifeste qu’a éprouvé le pov’gosse qui nous “gouverne” à pisser sur le tapis, faire de l’Elysée une boite de nuit et casser toutes les institutions comme on casse de la vaisselle je crains le pire pour Notre Dame. Sans compter qu’un paquet de donateurs sont des gogos de l’art moderne habitués à “casser les codes”. Le plaisir qu’ils retirerons d’un saccage historique et esthétique qui assoira leur domination sur les geux si conservateurs mais si impuissants ne sera certainement pas entravé par leur amour de l’histoire de leur pays ou autres “vieilleries”.

              +4

            Alerter
            • Suzanne // 17.04.2019 à 22h03

              Mais oui, moi aussi je crains le pire !! L’histoire des cinq ans c’est uniquement, j’ai bien peur, à cause des JO… C’est glaçant. S’ils nous font n’importe quoi avec Notre-Dame, brrr…

                +4

              Alerter
            • Notre-Parent // 18.04.2019 à 14h27

              En cinq ans ce n’est juste pas possible de la restaurer à l’identique et pas non plus au semblable. Par contre c’est tout-à-fait faisable avec des charpentes métalliques et du béton armé.

              Confions la restauration à Bouygues et à Jack Lang pour le côté artistique et nous aurons une cathédrale “encore plus belle” (à noter aussi que Macron ne parle pas de restauration mais de reconstruction, comme s’il ne restait rien de la Cathédrale). Il faut la dépoussiérer, et lui donner des couleurs tendances, avec de nouveaux vitraux et de nouvelles statues. Saint Macron devra être représenter avec Sainte Brigitte, entouré de jeunes artistes (et en même temps de jeunes voyous) et Castaner et la BAC seront représentés terrassant les gilets jaunes. “Notre-Dame” sera rebaptisé “Notre-Parent”. Pour le préciser un RIC sera organisé : Voulez-vous que “Notre-Dame soit renommée “Notre-Parent 1” ou “Notre-Parent 2” ou “Nos-Parents 1 et 2” ou “Notre-Parent X” (car il ne faudrait pas discriminer les éventuels parents 3, 4 ou 5) ?
              Et après plus personne n’osera dire que Macron n’est pas un grand démocrate (ce RIC en est la preuve mais aussi parce que “Notre-Parent” sera devenu un centre de surveillance de chaque citoyen).

                +6

              Alerter
            • Patrick // 18.04.2019 à 21h53

              j’imagine bien le projet pour remplacer la flêche , en forme de plug anal vert … post-moderne !!

                +2

              Alerter
    • adminrdp // 17.04.2019 à 14h34

      Pour votre information, la revue a connu un retard de mise en ligne, elle était prête depuis samedi soir. Par ailleurs couvrir un évènement qui l’est partout ailleurs se justifierait seulement par un ngle d’approche différent. Rendez-vous ce week-end pour savoir si c’est le cas…

        +5

      Alerter
  • Eric83 // 17.04.2019 à 09h33

    Alors que le conseiller spécial Robert Mueller a rendu son rapport depuis quelques semaines au procureur général William Barr et que la prétendue collusion Trump-Russie n’a pas été établie, que le rapport de 400 pages, expurgé, doit être rendu public demain 18 avril, les démocrates continuent leur “chasse à Trump”.

    Refusant les conclusions de Mueller, des parlementaires du DNC, présidents de commissions, – Schiff, Waters et Cummings – ont scellé un accord secret afin de continuer à enquêter sur la même cible : Trump. L’accord a été éventé et ces membres du DNC vont devoir s’expliquer.
    https://www.zerohedge.com/news/2019-04-16/reps-cummings-waters-and-schiff-sign-secret-mous-target-trump

      +3

    Alerter
  • charles // 17.04.2019 à 12h10

    découverte, internationale (australie), media alternatif, satire politique.
    2:11 – Anglais – Honest Government Ad | Julian Assange

    https://www.youtube.com/watch?v=1efOs0BsE0g

      +12

    Alerter
    • Paul // 17.04.2019 à 20h29

      Merci Charles, c’est du SUPER !!!
      J’ai adoré l’expresion : beeing left up shit creek wihtout a paddle.
      Je ne l’avais pas entendu depuis une vingtaine d’années…
      Mort de rire,je me suis fait une copie de la video, juste au cas ou…
      Cdlt .

        +1

      Alerter
  • charles // 17.04.2019 à 21h27

    Exposing Australia’s recycling lie | 60 Minutes Australia

    https://www.youtube.com/watch?v=lqrlEsPoyJk

    crise du recyclage du plastique sur l’ile Australienne suite au changement de politique chinoise au sujet des imports de détritus. On y découvre que la malaysie devient la nouvelle poubelle australienne et qu’après déjà si peu de temps, 1 an, ils n’en peuvent plus.

    Commentaires perso, c’est vraiment un probleme idiot. Les sacs plastiques ne devrait pas finir dans ces décharges, les bouteilles non plus, elles devraient être ré injectées dans le système de consommation après un petit nettoyage. Il en est ainsi de biens des ustensiles plastiques. Bien sur, le GROS souci de la dégradation n’est pas résolut en soit, mais c’est ainsi qu’on le veuille ou non, nous vivrons bientôt dans un monde plastifié de micro plastique dont nous serons en partis les digesteurs pour leurs éradications car ils n’ont pas leurs places dans le système naturel.

      +2

    Alerter
  • guzy // 18.04.2019 à 16h36

    J’ai quand même une remarque sur l’Afrique qui m’incite à être moins négatif que l’article. Quelle valeur ont les statistiques officielles du PIB dans ces pays où une part encore très importante, voire majoritaire, de l’économie est au noir. une économie non déclarée n’est pas nécessairement une économie sans dynamisme, même si bien sûr sur le long terme l’économie au noir est un frein au développement

      +0

    Alerter
  • charles // 19.04.2019 à 09h19

    climat – dernières nouvelles du front – anglais (canada)

    Vidéo technique sur les boucles de rétroactions climatique de l’arctique qui amplifieront la fonte des glaces océanique dans ces régions. Rapport vidéo d’un rapport écrit et publié sur Nature (il me semble)

    mots clefs: climate, blue ocean event, arctic, feedback

    Arctic Feedbacks Stopping Winter Sea-Ice Refreezing: Part 1 of 2
    https://www.youtube.com/watch?v=mOjT6ekEBFM

    Arctic Feedbacks Stopping Winter Sea-Ice Refreezing: Part 2 of 2
    https://www.youtube.com/watch?v=0DD6nGSxDm4

      +0

    Alerter
  • BA // 20.04.2019 à 10h40

    L’Union Européenne, c’est soi-disant « la solidarité entre tous les pays européens ».

    Pipeau !

    L’Allemagne n’acceptera jamais de rembourser à la Grèce les 290 milliards d’euros qu’elle lui doit, au titre des réparations de la Seconde Guerre mondiale.

    La solidarité européenne, ça n’existe pas.

    Seconde Guerre mondiale. La Grèce demande 290 milliards d’euros de réparations à l’Allemagne.

    https://www.courrierinternational.com/revue-de-presse/seconde-guerre-mondiale-la-grece-demande-290-milliards-deuros-de-reparations

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications