Les Crises Les Crises
17.février.201917.2.2019 // Les Crises

Revue de presse du 17/02/2019

Merci 105
J'envoie

CRISE DE L’EMPLOI

Après l'euphorie, les créations d'emploi ont plongé en 2018 de... 67%

"L'année 2018 marque un net ralentissement dans les créations d'emplois avec 106.000 créations nettes dans le secteur privé, soit trois fois moins qu'en 2017, année certes exceptionnelle, selon une estimation provisoire de l'Insee publiée vendredi. Un effet "montagnes russes" qui illustre bien les difficultés de l'économie française depuis plusieurs mois."

Source : La Tribune

DÉMOCRATIE

Vincent Bolloré met la main sur le deuxième éditeur français

"Retour sur le rachat d’Éditis, deuxième éditeur français, par Vincent Bolloré. Une opération qui témoigne des manœuvres en cours dans le secteur de l’édition. Le monde de l’édition des livres a connu quelques bouleversements ces dernières années. Après que Madrigall [1] eut acheté Flammarion à l’Italien Rizzoli en 2012, c’est le groupe Médias participation qui a acquis en 2016 le groupe La Martinière-Le Seuil. Et c’est maintenant Vincent Bolloré, l’homme des poursuites-bâillons, qui vient d’ajouter à la mosaïque de sociétés qu’il possède, une nouvelle pièce : le deuxième éditeur français, Éditis, qui regroupe 45 maisons d’édition [2] repris pour 900 millions d’euros au groupe espagnol Planeta, le 15 novembre 2018. Par une sorte de bégaiement de l’Histoire, cette transaction a été réalisée par Vivendi, possession de Bolloré, vingt ans après le rachat d’Éditis par le même Vivendi, alors aux mains de Jean-Marie Messier."

Source : ACRIMED

Regard sur les élites économiques : les consultants et la méritocratie

"Les analyses des conflits sociaux des dernières semaines opposent souvent les élites des grandes métropoles urbaines, composées de cadres supérieurs connectés aux richesses et aux ressources de la mondialisation et les espaces périphériques et ruraux où vivraient les personnes plus modestes et reléguées, victimes d’un accroissement des inégalités dont le mouvement des gilets jaunes serait une émanation. Si l’on connaît un peu mieux aujourd’hui les modes de vie et les perceptions des catégories socio-professionnelles qui se sont mobilisées, on connaît souvent moins la vision du monde qu’ont les groupes sociaux supérieurs. Or, la façon dont ceux-ci envisagent leur propre place dans le monde et la place de ceux qui les entourent, peut contribuer à cette fracture sociale."

Source : THE CONVERSATION

Des données sensibles d’Élections Québec hébergées par Amazon

"« C’est du pur délire. Au lieu de choisir notre tuyauterie au Québec, on va aux États-Unis pour les enrichir. Pour des données aussi sensibles que les élections, c’est pathétique », s’inquiète Paul Laurier, ex-enquêteur à la Sûreté du Québec (SQ), formé par le Federal Bureau of Investigation (FBI)."

Source : TVA nouvelles

EUROPE

À Bruxelles, les États membres se font eux aussi les porte-voix des lobbys

"Dans la capitale européenne, les défenseurs les plus dociles et les plus fervents des multinationales et des intérêts privés ne sont pas forcément ceux qu’on croit. Depuis des années, les institutions bruxelloises comme la Commission et le Parlement européen sont au centre de critiques souvent justifiées pour leur complaisance envers les lobbys. Les États membres ne sont pourtant en reste, comme le démontre, de nombreux exemples à l’appui, un nouveau rapport de l’ONG bruxelloise Corporate Europe Observatory. Mais leur rôle à Bruxelles, souvent crucial, est aussi opaque que mal connu."

Source : OBSERVATOIRE DES MULTINATIONALES

Les lobbies : ces professionnels de la désinformation

"Derrière un terme souvent usité, les lobbies restent méconnus du fait de leur opacité et du manque de données précises que l’on peut obtenir sur leur impact. Pourtant, à l’échelle nationale et européenne, ces groupes d’influence exercent une pression continue pour que les législations mises en place aillent dans le sens d’intérêts le plus souvent privés. La pratique est devenue tellement banalisée qu’elle va jusqu’à mettre en danger nos démocraties, à cause du rapport de force inégal dans lequel s’affrontent sociétés civiles et représentants d’intérêts privés."

Source : LA RELEVE ET LA PESTE

EVASION FISCALE

En Europe, plus une entreprise est grande, plus son taux d’imposition est faible

"Dans la plupart des pays européens, les multinationales paient nettement moins d’impôts que ne le suggère le taux d’imposition officiel. C’est ce que démontre, chiffres à l’appui, un rapport commissionné par le groupe des Verts au Parlement européen. La palme en la matière revient au Luxembourg où le taux d’imposition théorique est de 29 %, mais où les multinationales ne reversent au fisc en moyenne que 2 % de leurs bénéfices, grâce à des arrangements du type de ceux dénoncés dans le scandale des LuxLeaks. Mais la France est aussi concernée."

Source : BASTAMAG

FRANCE

Pour une fiscalité équitable, lisible et traçable

"Quels impôts doit-on diminuer en priorité ? Quelles dépenses doit-on restreindre ? Comment financer les nouvelles missions de l’État ? Ce sont, pour faire court, les grandes questions fiscales adressées aux Français dans le cadre du grand débat national. Que peut-on en attendre de ces questions éminemment comptables et sont-elles de nature à dénouer le cœur du problème ? Il faut d’abord être clair sur les spécificités des modalités françaises de financement de l’État. Prenons le point de vue du citoyen. Sur sa partie émergée, la mieux perçue par les ménages, la fiscalité a toutes les allures de l’iniquité."

Source : XERFI CANAL

Macron a tout faux sur les chômeurs et les soi-disant « assistés »

"Les innombrables petites phrases d’Emmanuel Macron sur le sujet ne sont pas des dérapages, vu qu’il les enchaîne avec une régularité de métronome. Nous allons donc en avoir d’autres dans les mois à venir avec ce « grand débat » transformé en campagne préélectorale, dont l’objectif secondaire est l’espoir de tenir les gilets jaunes à distance : les gilets gênent. Les deux dernières en date ont été prononcées à l’occasion de ses rencontres fort bien organisées, filtrées et encadrées (voir ce témoignage) avec des maires, la première fois dans l’Eure, la seconde à Souillac. Dans l’Eure, à Gasny, le 15 janvier, c’était : "Les gens en situation de difficulté, on va davantage les responsabiliser car il y en a qui font bien et il y en a qui déconnent". À Souillac, le 18 janvier : "certains ont plus intérêt à travailler quatre à six mois, se remettre au chômage et trouver des combines à côté"."

Source : DEBOUT ! : BLOG JEAN GADREY

La déconsommation affecte tous les secteurs. Les Gilets jaunes n‘y sont pour rien

"La majorité des organisations professionnelles du commerce craint une baisse profonde et longue de la consommation des ménages. Dans un premier temps, le mouvement a d’abord touché l’activité dans les magasins physiques, mais dans un deuxième temps, on s’est aperçu que, contrairement à ce qu’on se racontait, cette baisse relative de la fréquentation des commerces n’a pas été compensée par le développement du e-commerce."

Source : Atlantico.fr

« Dans les beaux quartiers » médiatiques de la classe dominante

"« Dis-moi où tu habites, je te dirai qui tu es. » Si les médias dominants se ressemblent, une des explications consiste à dire que ceux qui les contrôlent et/ou dirigent se ressemblent et a minima ont des conditions matérielles d’existence et des intérêts objectifs similaires. Pour tenter d’analyser l’emprise que la classe dominante exerce sur les « grands » médias nous avons observé la répartition des domiciles des PDG, directeurs généraux, membres des directoires et/ou des conseils d’administration et/ou de surveillance des établissements et entreprises audiovisuels de dimension nationale ainsi que de l’AFP qui a un rôle structurant dans la production de l’information. Pour ce faire, en septembre 2018, nous nous sommes procurés auprès du « Greffe du Tribunal de Commerce » où chaque société est immatriculée, les extraits Kbis de chacune."

Source : ACRIMED

LIBERTÉS

Le Cloud Act, un texte sécuritaire américain qui inquiète

" Le Cloud Act (acronyme de "Clarifying Lawful Overseas Use of Data Act") est une loi fédérale américaine promulguée le 23 mars 2018. Elle modifie principalement le chapitre 121 du Titre 18 du United States Code, dénommé Stored Communications Act, en permettant aux forces de l'ordre ou aux agences de renseignement américaines d’obtenir des opérateurs télécoms et des fournisseurs de services de Cloud computing des informations stockées sur leurs serveurs... Que ces données soient situées aux États-Unis ou à l’étranger."

Source : Usine nouvelle

RÉFLEXION

De la PMA à la GPA : le risque de l’eugénisme ?

"Il semble se dégager dans la population française un assez large consensus en faveur de la PMA pour toutes (femmes seules ou femmes vivant en couple). Mais avons-nous bien réfléchi aux conséquences à plus ou moins long terme de ce glissement d’un acte médical destiné à trouver une solution pour des couples hétérosexuels infertiles pour des raisons médicales, à l’application de ces méthodes pour des couples homosexuels qui ne peuvent avoir des enfants pour des raisons biologiques ? Au nom d’un « droit à l’enfant » n’allons-nous pas renier notre éthique de la non marchandisation du corps humain ?"

Source : LE COMPTOIR

Confusion renouvelable et transition imaginaire

"Dans son livre Des ruines du développement, Wolfgang Sachs met en relief les conséquences sociales d’un appareil aussi anodin, en apparence, que le robot de cuisine. Ce qu’il écrit à propos d’un robot électrique est vrai de tous les objets produits en masse par la société industrielle, et notamment des appareils hautement technologiques. La même chose peut être formulée à propos d’un panneau solaire photovoltaïque, d’une éolienne industrielle, d’une centrale à biomasse ou d’un barrage hydroélectrique (et, bien évidemment, d’une centrale nucléaire, d’une centrale au charbon, ou d’une exploitation pétrolière ou gazière). Et en effet, contrairement aux prétentions absurdes mais populaires et (ou car) médiatiques selon lesquelles le panneau solaire photovoltaïque (ou l’éolienne industrielle de 200 mètres de haut) serait une technologie autonomisante, en réalité, celui qui en dépend est tributaire — à l’instar de celui qui dépend de n’importe quelle technologie moderne — d’un système industriel planétaire en mesure de produire un tel appareil."

Source : LE PARTAGE

Violences : « Comparer des voitures brûlées avec les ravages du néolibéralisme depuis 40 ans est absurde »

"Les images de violence « ne résument en rien le mouvement actuel », estime l’historien François Cusset, auteur d’un livre sur « Le déchainement du monde, logique nouvelle de la violence », publié au printemps dernier. Pourtant, nombre de commentateurs indignés tentent bien de réduire la mobilisation des gilets jaunes aux seules images de dégradations et d’affrontements. Et passent sous silence d’autres violences, celles « du temps ordinaire » que décrit l’historien dans son livre : contagion sociale du stress, précarité, violences contre l’environnement, oppressions sexistes… « Jamais le système économique actuel ne s’est autant accommodé de la violence », dit-il."

Source : BASTAMAG

Commentaire recommandé

Duracuir // 17.02.2019 à 10h06

A propos des lobbys, Paul Jorion, dans un éclair de lucidité au milieu de la pathologie anti-trump qui hélas le ravage, a dit quelque chose d’on ne peut plus vrai: il faut arrêter de parler des lobbys, il faut parler des agents de la guerre que nous mènent les multinationales. Il ne s’agit pas d’influence, il s’agit de guerre.

26 réactions et commentaires

  • Guadet // 17.02.2019 à 09h13

    “Regard sur les élites économiques”
    Primordial pour apprendre comment lutter contre ces tyrans, mais ce ne sera pas facile. En principe il suffirait de leur faire remarquer qu’ils sont incapables de faire face aux urgences, tel que le problème écologique, mais ils ont une grande facilité à produire du discours pour masquer leur nocivité. Ainsi Macron avec l’écologie.

      +13

    Alerter
    • Kiwixar // 17.02.2019 à 09h59

      Macron n’a pas d’enfants. L’urgence écologique n’est pas “urgente” à son échelle, il n’en souffrira pas personnellement, même s’il verra les effets sur les gueux. Nous en souffriront et nos enfants (à nous) en souffriront 1000 fois plus.

      Pénuries, réchauffement, famines, raccourcissement. Où ces zélites pensent-elles qu’elles seront à l’abri? En orbite?

        +12

      Alerter
      • Patrick // 17.02.2019 à 12h59

        beaucoup de dirigeants actuels ( Merkel, May, Macron … ) n’ont pas d’enfants.
        pour eux l’avenir est juste à 30 ou 40 ans et s’arrête à la gestion de leur carrière.

        je me demande si un des critères pour élire quelqu’un ne serait pas de se poser cette question en priorité.

          +11

        Alerter
        • Kasper // 18.02.2019 à 00h57

          Il y a des gens qui aimeraient bien en avoir mais ne peuvent pas. Et on peut ne pas avoir d’enfants mais quand même un poil d’empathie pour ses neveux, les enfants de ses amis.

          Cela dit il est vrai que de voir un Macron sans enfants, n’ayant aucune idée du coût et de la fatigue que ça implique, m’expliquer que je n’ai pas le gout de l’effort… Je sors de mes gonds.

            +7

          Alerter
        • K // 18.02.2019 à 02h50

          Charles Gave faisait remarquer sur le plateau de TV Libertés qu’aucun dirigeant européen au pouvoir en 1968 n’avait d’enfant (à part De Gaulle).
          Ce constat était en phase avec l’époque car le mai 68 sociétal (pas le mai 68 ouvrier) était principalement le fait de jeunes bourgeois aux revendications court-termistes comme le droit à frequenter le dortoir des filles.
          Bis repetita aujourd’hui. Quelle tristesse de voir que nombre de pays européens qui ont moins de 1.5 enfants par femme sont menés par des dirigeants qui en ont 0… Est-ce cela le sens de l’Histoire européenne? Le suicide démographique?

            +3

          Alerter
      • calal // 17.02.2019 à 14h43

        Pénuries, réchauffement, famines, raccourcissement.:

        https://www.rts.ch/info/sciences-tech/9321318-l-archipel-des-tuvalu-ne-disparait-pas-sous-l-eau-mais-accroit-son-territoire.html

        On va tous mourir un jour…

          +2

        Alerter
      • Lapin compris // 18.02.2019 à 14h04

        Je n’ai pas d’enfants, je n’en aurais pas, pourtant j’ai à cœur de réussir à transmettre ce que j’ai eu en héritage aux générations à venir.
        Je me demande souvent si en fait on a pas tout simplement affaire à des sociopathes…

          +2

        Alerter
  • Kiwixar // 17.02.2019 à 09h49

    “Quels impôts doit-on diminuer en priorité ?”

    Je dirais la TVA. Elle est de 10% en Australie et 15% en Nouvelle-Zélande. Un impôt qui n’est pas fonction des revenus est injuste (et sans doute anticonstitutionnel).

      +24

    Alerter
    • Chris // 17.02.2019 à 12h33

      Le taux de TVA est “dicté” par les GOPE.
      Alors cessez de rêver !

        +5

      Alerter
      • Kiwixar // 17.02.2019 à 21h44

        L’UE : les paradis fiscaux pour les riches, l’enfer fiscal pour les gueux. Oui, je peux rêver (de Frexit).

          +16

        Alerter
    • Emmanuel // 17.02.2019 à 19h24

      “Quels impôts doit-on diminuer en priorité ?” : mauvaise question. Ou plutôt question à laquelle une réponse a déjà été trouvée sans que nous soyons consultés. Un indice donné par l’article de Bastamag :”Plus une entreprise est grande, plus son taux d’imposition est faible”.

        +9

      Alerter
  • gracques // 17.02.2019 à 09h52

    Remarquable revue de presse , la quasi totalité des articles est une perle à lire et méditer ! Merci pour le boulot.
    En règle générale , la revue de presse est ce que je préfère dans ce blog….. un régal de decouvertes

      +31

    Alerter
  • Duracuir // 17.02.2019 à 10h06

    A propos des lobbys, Paul Jorion, dans un éclair de lucidité au milieu de la pathologie anti-trump qui hélas le ravage, a dit quelque chose d’on ne peut plus vrai: il faut arrêter de parler des lobbys, il faut parler des agents de la guerre que nous mènent les multinationales. Il ne s’agit pas d’influence, il s’agit de guerre.

      +38

    Alerter
  • Hannibal GENSERIC // 17.02.2019 à 10h24

    Pendant que Pompeo “fait la roue” en Pologne, Poutine fait la paix en Syrie
    S’il existe un jour une Saint-Valentin qui souligne les différences nettes entre les diplomaties américaine et Russe, c’est celui-ci.
    À Varsovie, les États-Unis ont demandé à une soixantaine de pays, dont beaucoup d’Arabes, d’envoyer des représentants pour qu’ils soient réprimandés comme des écoliers par le vice-président Mike Pence pour avoir sapé la volonté de guerre contre l’Iran.
    https://numidia-liberum.blogspot.com/2019/02/pendant-que-pompeo-fait-la-moue-en.html

      +17

    Alerter
  • Eric83 // 17.02.2019 à 11h56

    Très bon article, à mon sens, sur RT : “Grand débat national : consultation ou opération de communication ?”

    “Entre la plateforme officielle en ligne ouverte aux anonymes (volontairement ?), ses questionnaires orientés ou les meetings d’Emmanuel Macron ressemblant davantage à une pré-campagne, le grand débat ne sert-il pas avant tout à divertir le peuple ?”

    https://francais.rt.com/france/59192-grand-debat-national-consultation-ou-operation-communication

      +11

    Alerter
  • Fritz // 17.02.2019 à 12h45

    Rien de tel qu’un fourgon caillassé pour faire pleurer dans les chaumières… ou même dans le fourgon :
    http://www.leparisien.fr/faits-divers/video-gilets-jaunes-a-bord-de-son-fourgon-caillasse-une-policiere-finit-en-larmes-16-02-2019-8013579.php

    Au moins, sous la pluie de pavés, le collègue de la policière garde son sang-froid, et il n’insulte pas les Gilets jaunes : « on est pris à partie par des manifestants ».

    « J’ai eu trop peur… ». Si seulement cette expérience pouvait faire réfléchir les policiers : qui sème grenades et balles de LBD récolte des pavés.

      +17

    Alerter
    • Emmanuel // 17.02.2019 à 14h59

      Après lecture de l’article du Parisien, je tiens à rassurer les lecteurs apeurés de cette revue de presse : tous les policiers s’en sont sortis avec leurs deux mains et leurs deux yeux.
      Plus avant, comme aucune égratignure corporelle n’a eu lieu, christophe castagneur a logiquement dénoncé une « violence insupportable ». CQFD.

        +24

      Alerter
    • Theoltd // 17.02.2019 à 16h45

      Oui, on crève des yeux, on arrache des mains, et au final, on s’indigne (s’étonne) de recevoir des cailloux.

        +17

      Alerter
  • zx81 // 17.02.2019 à 15h31

    Qualifié de “fantasme total” en 2012 la mention Parent 1 et Parent remplaçant celle de Père et Mère devient réalité en 2019 :
    https://francais.rt.com/france/59073-parents-1-2-lieu-pere-mere-delire-contre-verites-presse-2012

    Concours :
    Déterminer parmi les “fantasmes total” d’aujourd’hui quelles seront les réalités de demain.

      +18

    Alerter
    • K // 18.02.2019 à 03h09

      Je mettrai une pièce sur la suppression de l’argent liquide et la mise sous contrôle des web-médias alternatifs

        +9

      Alerter
      • Narm // 18.02.2019 à 22h05

        mettre une pièce… mais c’est déjà là
        suppression des gros billets, bientôt le reste

        la volonté est là. l’argent virtuel est le but, en un clic, tu n’existes plus, tu ne peux plus rien faire. C’est aussi ça la démat. un bug, une fausse manip, une vraie manip néfaste et plus rien..

          +3

        Alerter
  • R3drum // 18.02.2019 à 10h11

    Je suis déçu de ne pas voir de commentaires sur l’article “Confusion renouvelable et transition imaginaire” (avant dernier de la revue de presse).
    J’ai toujours eu du mal à faire comprendre autour de moi que l’écologie “moderne” ne servirait à rien.
    Cet article est pour moi la clef de voûte de ce qu’il faut souhaiter comme société, et pas seulement à l’échelle nationale.

    Ne passez pas à côté. Que souhaitez vous pour votre avenir ?

      +7

    Alerter
    • Narm // 18.02.2019 à 22h39

      parce que c’est tellement compliqué

      “Malheureusement, la quasi-totalité des …… ne réalisent pas (ou occultent) toute la complexité de la situation dans laquelle nous nous trouvons, et parlent d’autonomie et de démocratie tout en faisant la promotion de technologies qui ne relèvent ni de l’autonomie ni de la démocratie.””
      technologie antidémocratique….

      j’ai apprécié la vidéo
      il résume ce que je pensais. ça me fait penser à l’arrêté prefectoral qui interdisait l’arrosage, les piscines, etc… sauf pour les agriculteurs, les proffessionnels ou autre . ça lui confère un résultat ridicule.
      Comme les avions, bus et voitures, voyages de luxe alors qu’on crame n’importe quoi pour des loisirs ou du pognon. Des esclaves de la technologie.
      deux machines en train de parler, k’une dit à l’autre :”on les a eu depuis le grille-pain” 😉
      Et les bills gates qui nous sucent la moëlle

        +0

      Alerter
    • vert-de-taire // 19.02.2019 à 11h42

      L’article est très bon.
      il dit tout et nous prive de mauvaise critique et nous laisse sans voix,
      puisqu’il nous dit : agissez ici et maintenant.
      Oubliez les technos délirantes, refaites une société locale, démocratique et autonome du point de vue du capitalisme dévastateur, des techniques non maîtrisables par vous-mêmes, des pollutions irréversibles.

      Ceux qui l’ont lu sont dans leur village, debout sur une caisse à haranguer pour refaire hic et nunc un monde vivable.
      A+ dans un champ, un potager, une tuilerie, un moulin (grain/foulage/tissage/ ..), à creuser un puits, récolter des plantes médicinales, …

        +0

      Alerter
  • Dominique65 // 18.02.2019 à 11h39

    Bonjour.
    Dans cette revue de presse, je ne comprends pas l’intérêt d’y avoir placé l’article concernant l’archipel des Tuvalu dans lequel on fait mine de nous apprendre que les récifs coralliens sont vivants qui, à moins d’être perturbés se développent, et que les atolls ont une dynamique propre.
    On l’a tous appris à l’école. Cette non information, présentée sous le chapeau « L’archipel des Tuvalu ne disparaît pas sous l’eau mais accroît son territoire » va donner des arguments (idiots) aux climat-négationnistes qui n’auront voulu retenir que le titre.

      +0

    Alerter
  • BA // 21.02.2019 à 10h57

    En dix ans, les dividendes versés dans le monde ont doublé.

    Je répète cette phrase qui explique TOUT :

    En dix ans, les dividendes versés dans le monde ont doublé.

    Les actionnaires se goinfrent comme des porcs. Les actionnaires ont encaissé 1369,6 milliards de dollars en 2018 ! Record historique battu !

    Quant aux salariés, ils ont leurs yeux pour pleurer.

    https://www.lecho.be/entreprises/general/en-dix-ans-les-dividendes-verses-dans-le-monde-ont-double/10098912.html

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications