Les Crises Les Crises
9.avril.20199.4.2019 // Les Crises

Revue de presse du 9/04/2019

Merci 92
J'envoie

Merci à nos contributeurs.

CRISE FINANCIÈRE

La dette des entreprises françaises à la dérive

"Du haut conseil de la stabilité financière en passant par la Banque de France, ou Standard & Poors, c’est un même message d’alerte sur l’économie française. L’endettement des entreprises dérape. Considéré en termes bruts, en cumulant la composante bancaire, obligataire et commerciale, 1) il culmine en pourcentage du PIB très nettement au-dessus des ratios observés dans les autres économies développées, 2) il progresse fortement depuis 2008, alors que l’heure est plutôt au désendettement ou à la modération ailleurs. Une montée de l’endettement brut est une information incomplète bien sûr, qui passe sous silence la qualité des actifs sur lesquelles elle est adossée. Mais elle indique quoiqu’il en soit une augmentation des risques, sauf à supposer que tous les actifs sont immédiatement liquides, et surtout si l’on prend en compte la forte probabilité d’une remontée des taux dans un futur proche."

Source : XERFI CANAL

DÉMOCRATIE

Affaire Kohler : Anticor dépose une troisième plainte

"Anticor avait déposé, les 1er juin et 8 août 2018, deux plainte pour prise illégale d’intérêts visant Alexis Kohler, le secrétaire général de l’Élysée. L’association dépose une troisième plainte pour manquement à ses obligations de transparence. Suite aux révélations du journal Mediapart, Anticor avait saisi, le 1er juin 2018, le parquet national financier des éléments graves portant sur Alexis Kohler, ce qui avait déclenché l’ouverture d’une enquête préliminaire. En effet, en 2010, M. Kohler a été nommé membre du conseil d’administration de la société française Les Chantiers de l’Atlantique / STX France alors que sa famille était propriétaire de la société suisse Mediterranean Shipping Company (MSC), deuxième armateur mondial avec 28 milliards d’euros de chiffres d’affaire, en 2015, 6 milliards d’euros de bénéfices en 2014, et principal client des Chantiers de l’Atlantique. M. Kohler a ensuite été successivement directeur de cabinet adjoint du Ministre des Finances, directeur de cabinet du Ministre des Finances puis secrétaire général de la Présidence de la République. À chaque étape, les éléments révélés par la presse permettent de penser qu’il a profité de ces fonctions pour défendre les intérêts de MSC."

Source : ANTICOR

Macron veut empêcher les journalistes de témoigner

"Des journalistes sont « soupçonnés d’avoir commis un vol en réunion » : motif de cette extravagante accusation ? Ils ont relaté le décrochage d’un portrait de M. Macron. Ce qui se joue derrière ce fait est la liberté de témoigner. « M. Bruno Mortier est soupçonné d’avoir commis ou tenté de commettre l’infraction de vol en réunion », est-il écrit sur la feuille qu’ont remise mardi 2 avril les gendarmes à M. Mortier. Problème : M. Mortier est journaliste depuis 1980 (carte de presse no 46195), il travaille au Maine libre, et a raconté — comme il l’a fait des milliers de fois au cours de sa carrière et comme le font tous les jours des milliers de journalistes — ce dont il était témoin. Qu’a-t-il relaté, assurant le droit à l’information des citoyennes et citoyens sarthois ? Que, samedi 23 mars, des militants non violents d’ANV-COP21 et Alternatiba ont symboliquement décroché le portrait de M. Macron dans la mairie de Rouillon (Sarthe). Explication des dits militants, rapportée par le journaliste : « En décrochant le tableau, l’idée est symboliquement de montrer le vide laissé. Un vide comparable à l’action menée par le gouvernement depuis les accords de Paris dont la vocation est de contenir le réchauffement climatique d’ici 2100 et de limiter la hausse des températures à 1,5 degré. »"

Source : REPORTERRE

ENVIRONNEMENT

L’extraction mondiale de matériaux atteint... 70 milliards de tonnes par an

"Selon un rapport de l’ONU, le développement rapide de l’extraction de matériaux est le principal responsable des changements climatiques et de la pression sur la biodiversité. L’utilisation des ressources naturelles a plus que triplé depuis 1970. La situation va s’aggraver si le monde n’engage pas une réforme systémique de grande ampleur. « Perspectives des ressources mondiales 2019 », un rapport élaboré par le Groupe international d’experts sur les ressources, passe en revue les tendances de l’utilisation des ressources naturelles et les modes de consommation correspondants depuis les années 1970 afin d’aider les décideurs à prendre des décisions stratégiques et à opter pour une transition vers une économie durable. Au cours des cinq dernières décennies, la population a été multipliée par deux et le produit intérieur mondial a été multiplié par quatre. Le rapport constate que, pendant la même période, l’extraction mondiale annuelle de matériaux est passée de 27 milliards de tonnes à 92 milliards de tonnes en 2017. Selon les tendances actuelles, ce chiffre sera encore amené à doubler d’ici 2060."

Source : REPORTERRE

FRANCE

Services publics : un rapport préconise une sous-traitance généralisée au profit du privé

"Réaliser « jusqu’à 25 milliards d’euros d’économies pour les dépenses publiques » : c’est la proposition « choc » d’un rapport de « contribution au grand débat national » remis le 27 mars, au ministre de l’Action et des comptes publics, Gérard Darmanin. Ce rapport, rédigé par Olivier Duha, PDG de l’entreprise Webhelp spécialisée dans la relation client, et avec le soutien d’un cabinet de lobbying, soulève d’importantes interrogations sur l’avenir de la fonction publique. Pour réaliser ces mirifiques économies, il y est proposé d’explorer « une piste majeure » et « sous-exploitée » : une « externalisation » généralisée des services publics. Autrement dit, la sous-traitance à des entreprises privées de missions jusqu’ici accomplies dans les ministères et les administrations qui en dépendent. Il ne s’agit plus seulement de la privatisation de la fourniture de services publics locaux comme l’approvisionnement en eau, la collecte et le recyclage des déchets, ou la restauration dans les cantines scolaires, telle qu’on la connaît depuis des décennies en France. Le projet vise à confier au secteur privé des tâches administratives de base jusqu’ici réservées aux agents publics, notamment ce qui concerne le lien aux usagers, ainsi que certaines activités jugées annexes comme le gardiennage ou le nettoyage."

Source : BASTAMAG

Le scénario d'une privatisation de certaines routes nationales poussé par les sociétés d'autoroutes

"Treize ans après la privatisation, 2 600 kilomètres d’autoroutes n'ont pas encore été concédés au privé. Ces portions intéressent forcément le secteur autoroutier. "Il y a toujours eu la volonté de travailler sur des extensions de réseau, témoigne Lionel Leullier présent dans le secteur depuis plus de 15 ans. C’est ce qu’on appelait la politique des petits bouts. Avoir du réseau à gérer en plus, avec de petits morceaux de réseaux non concédés qui peuvent être adossés au réseau concédé, soit par une extension de la durée des concessions, soit par un péage complémentaire." Faute de crédit, l’état du réseau non concédé se dégrade. "Les responsables de sociétés d’autoroutes que j’ai rencontrés m’ont clairement dit qu’elles étaient intéressées par l’idée d’élargir le champ de leurs concessions (autoroutes ou transversales), confirme le sénateur centriste Hervey Maurey. Elles partent du constat qu’aujourd’hui l’état des voiries non concédées n’est pas satisfaisant. Du coup, les sociétés d’autoroutes disent qu'elles veulent bien récupérer ces sections, en échange d’une prolongation de la durée des concessions.""

Source : FRANCE INFO

L'absence assourdissante des jeunes du débat social

"Cela a été dit, redit. Le mouvement des gilets jaunes est protéiforme. Il agrège les insatisfactions, les colères d’une époque. Il n’a pas de tête et peu de représentation fédératrice. Cela n’interdit pas de développer des analyses transversales autour de l’identité du mouvement : la défiance à l’égard des élites, la marginalisation d’une France périphérique vis-à-vis du processus de décision démocratique, et la question bien concrète des fins de mois, qui renvoie à toutes les formes de précarisation et de fragmentation du travail et leurs effets collatéraux sur la retraite. Une autre façon d’identifier le mouvement, c’est de s’interroger sur ce qu’il n’est pas. Il n’est pas un mouvement anti-patronal, on l’a déjà dit. C’est l’État et l’exception parisienne qui sont interpellés au premier chef. La question du chômage, de l’insertion, est peu présente également. Comme si l’exclusion par le travail devenait une fatalité. Et autre caractéristique, il n’a pas embarqué les jeunes dans son sillage."

Source : XERFI CANAL

Ces rapports de policiers qui ruinent les versions officielles de leur hiérarchie

"Signe alarmant pour le pouvoir, les policiers de base n’hésitent plus à contredire les versions officielles présentées par les autorités et à faire fuiter leurs rapports dans les médias. On se souvient de la blessure à l’œil de Jérôme Rodrigues lors de l’acte 11 du 26 janvier. La version officielle voulait qu’il ait été touché par les éclats d’une grenade de désencerclement et non par un tir tendu de LBD 40… jusqu’à ce qu’un policier reconnaisse dans son rapport avoir bien fait usage de son lanceur de balle de défense sur le lieu et dans le créneau horaire correspondant à la blessure du “Gilet jaune”. Lors de “l’accident” survenu à Geneviève Legay lors de l’acte 19 du 23 mars, c’est encore un rapport de police, mystérieusement parvenu à Mediapart, qui a saccagé la version officielle défendue par le président de la République et le procureur de Nice, contraignant ce dernier à revenir sur ses déclarations précédentes."

Source : CHRONIQUES DU YETI

GÉOPOLITIQUE

« Le contre monde est en marche »

"Le Président Xi est en visite en France. Dans la course à l’échalote pour savoir quel pays européen tirera le mieux son épingle du jeu chinois de dévoration programmée de l’Eurasie, avec l’Europe en cible ultime, l’Italie nous a grillé la politesse. La fracturation politique et de plus en plus idéologique de l’Union européenne, sur laquelle appuient avec délectation Américains, Russes et Chinois pour choisir les points d’ancrage les plus avantageux à leur influence est désormais avérée même si Paris et Berlin font encore entendre l’incantation inquiète d’un rassemblement salutaire face à Pékin pour prévenir le dépeçage « par appartements ». Cinq ans après le lancement du projet OBOR (One Belt One Road) dit aussi BRI (Belt and Road Initiative) la Chine a d’ores et déjà signé des accords de coopération avec plus de 100 pays et organisations internationales, ce qui équivaut à un volume d’échanges qui dépasse 5000 milliards de dollars entre Pékin et les 65 pays du long de la Route. Fin avril, le président chinois, Xi Jinping participera à la cérémonie d’ouverture du deuxième Forum de « la Ceinture et la Route » pour la coopération internationale. Les chefs d’État et de gouvernement du monde entier s’y presseront. Il leur faut en être après avoir, pour certains, trop longtemps traité le projet chinois avec incrédulité voire mépris, essayant de traquer ses faiblesses, ses manquements, ses incertitudes. Il est vrai que l’on a toujours en Europe, malgré les signaux d’alarme qui se multiplient, du mal à se projeter à long terme dans une vision stratégique…"

Source : GEOPRAGMA

Utilisation d’armes françaises dans la guerre au Yémen : le gouvernement continue de mentir

"En poursuivant ses ventes d’armes, utilisées par l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis dans leur guerre au Yémen, l’une des pires tragédies humanitaires du moment, le gouvernement actuel viole-t-il les engagements internationaux de la France ? Si la ministre des Armées continue de le nier, les preuves du contraire s’accumulent avec les récentes révélations d’un groupe de médias allemands et internationaux. Pire : le gouvernement français a fait pression sur l’Allemagne pour une levée de son embargo afin que les exportations d’armes de fabrication commune puissent reprendre. Des armements français sont-ils utilisés dans le conflit yéménite ? Cette guerre peu médiatisée, qui s’est transformée en conflit régional avec l’intervention il y a quatre ans d’une coalition emmenée par l’Arabie saoudite, a déjà fait des milliers de morts civils, menace la survie de trois millions d’enfants souffrant de malnutrition et oblige une grande partie de la population à dépendre de l’aide humanitaire."

Source : OBSERVATOIRE DES MULTINATIONALES

MATIÈRES PREMIÈRES

Les carburants portent la hausse du budget automobile (étude)

"L'automobile club association (ACA) rappelle que "la voiture continue d'assurer l'essentiel des besoins de déplacements de l'essentiel des ménages français, notamment pour le besoin contraint d'aller travailler (7 salariés sur 10)". Selon sa récente étude, la hausse des prix des carburants, hors taxe et l'augmentation des taxes, a le plus pesé dans la hausse du budget automobile. Le prix du sans plomb 95 hors taxe a augmenté de 15,4%, celui du gazole de 22,5%. Au-delà des cours du pétrole, l'association a de nouveau dénoncé un "délire fiscal", pointant les taxes qui ont augmenté de 6% pour l'essence et 12,9% pour le gazole. Les dépenses d'entretien ont augmenté de 3,4% à 3,8%, les primes d'assurance de 2,5%, soit plus que l'inflation (1,8%). A l'inverse, le péage (+1,36%) et le garage de la voiture (+1,57%) restent en dessous, d'après l'ACA. Enfin, l'ACA suppose que "demain, rouler en véhicule électrique nous coûtera beaucoup plus cher" en raison de la baisse des subventions et du report de la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques vers l'électrique à mesure que les moteurs thermiques vont disparaître."

Source : Connaisances des énergies

RÉFLEXION

Y a-t-il hausse ou baisse du pouvoir d’achat ?

La construction de l'indice des prix par l'INSEE est un exercice qui souffriraient de quelques incohérences. L'effet qualité permettant de prendre en compte l'évolution des progrès technologiques par ex., ferait que selon l'INSEE, le prix d'un ordinateur aurait été divisé par 20. Cet effet qualité concernerait ainsi 25% environ des produits de l'indice des prix. A l'inverse, des produits dont la qualité se dégraderait ne sont pas pris en compte par l'INSEE. Les chiffres de l'inflation seraient donc faussés selon Philippe Herlin, docteur en économie au CNAM, et permettrait à l'INSEE de prétendre qu'il y a une hausse du pouvoir d'achat. Mais si les chiffres de l'INSEE seraient faux alors c'est toute l'histoire économique (PIB, revalorisation du SMIC, ...) qui seraient faussés. Selon l'étude de P. Herlin rapportée dans son dernier livre "Pouvoir d'achat, le grand mensonge", les consommateurs seraient gagnants sur les produits technologiques et les vêtements, par contre ils seraient perdants sur l'immobilier et l'automobile. Que faire? Rendre l'INSEE indépendante et la convertir à l'open data, selon P. Herlin.

Source : Sputnik

Sur les illusions renouvelables

"À ma connaissance, dans le paysage littéraire francophone, seuls ces trois livres (Le soleil en face, Les illusions renouvelables et Le sens du vent, photo ci-dessus) discutent de l’absurdité selon laquelle les hautes technologies productrices d’énergies dites « renouvelables » ou « vertes » ou « propres » pourraient nous permettre de sortir de l’impasse socioécologique létale dans laquelle nous nous précipitons (ou sommes précipités, c’est peut-être plus correct). Si je devais n’en conseiller qu’un, ce serait Le sens du vent. Cela dit, les trois sont intéressants et valent la lecture (même si celui de José Ardillo n’est pas brillamment traduit). Mais aucun n’expose, selon moi, le problème de manière optimale. Au plus simple, il me semble que trois points (qui n’en forment qu’un en réalité) permettent d’exposer en quoi les technologies de production d’énergie dite « verte » ou « renouvelable » ne solutionnent strictement rien, au contraire."

Source : LE PARTAGE

ÉTATS-UNIS

USA, fin de l’enquête Mueller : les médias de la #Resistance pris au dépourvu

"Le problème de l’enquête récemment clôturée de Robert Mueller sur une possible collusion de Trump avec la Russie, c’est qu’en près de deux ans, elle était devenue un business pour bon nombre de personnes, dont des fabricants de mugs, de t-shirts, de stickers et même de de bougies votives à l’effigie du conseiller spécial (!), et tout un assortiment de patrons de presse, de journalistes et experts de tous poils, de blogueurs, de youtubers, de membres de think tanks, etc. C’était certes un business uniquement fondé sur des spéculations, des rumeurs, des espoirs, des fake news, du sectarisme et des clins d’yeux entendus (tous les ingrédients du complotisme à la #NousSachons, pour ceux qui connaissent l’univers de Twitter), mais c’était un business florissant quand même – qui voit sa fin."

Source : The Atlantic traduit par ENTELEKHEIA

Commentaire recommandé

RGT // 09.04.2019 à 08h20

“Autrement dit, la sous-traitance à des entreprises privées de missions jusqu’ici accomplies dans les ministères et les administrations qui en dépendent.”

Regardez simplement les bienfaits des sévices publics qui ont été privatisés.
Le plus bel exemple est l’ANTS…

Lorsque vous souhaitez obtenir une carte grise, un passeport, une carte d’identité ou un permis de conduire vous êtes désormais obligé de passer par un service public qui a été privatisé.

Quand ce service était public, vous attendiez parfois une semaine à la préfecture pour obtenir un document (mais dans la majorité des cas il était fait dans la journée, voire même dans l’heure).

Désormais, il faut parfois attendre parfois plus d’un an pour obtenir un précieux sésame avec des procédures à la con qui exacerbent même les fonctionnaires les plus nonchalants.

Sans parler des dommages collatéraux, sous forme entre autres de simples contrôles de police durant lesquels vous ne pouvez par présenter les précieux documents car les demandes sont égarées dans les arcanes de sociétés qui n’ont pour seul objectif que de maximiser les profits de leurs actionnaires.

Et bien sûr, si vous prenez une “prune” pour carence de documents administratifs, vous devrez bien sûr la payer (à une autre société privée qui prendra sa commission au passage) et les véritables responsables (qui sans sans doute les mêmes et profitent de la manne) continueront à engranger les profits sans être inquiétés.

Les seuls qui ne traînent pas ce sont ceux qui s’occupent du recouvrement des amendes.
On ne plaisante pas avec le fric.

47 réactions et commentaires

  • Dominique Gagnot // 09.04.2019 à 07h41

    Le but du capitalisme, indépendamment des entreprises exerçant sous ce régime, est exclusivement de maximiser la part du profit.
    Du point de vue capitaliste, les travailleurs et la planète ne sont que force de travail et ressources physiques, qu’il convient d’exploiter au moindre coût.
    Toute autre considération (destruction de l’écosystème, paupérisation…) est sans objet car ignorée du capitalisme.

    A lire les journaux, il semble que personne ne soit au courant…

    Lire “Comprendre l’Arnaque capitaliste, Imaginer le système d’Après !”
    pdf gratuit :
    https://www.dropbox.com/s/0tfvv3pim5lv299/Comprendre%20l-Arnaque%20capitaliste%2C%20Imaginer%20le%20système%20d%27Après%20%21.pdf

      +25

    Alerter
  • Tic o Tac // 09.04.2019 à 08h00

    Bonjour, en relation avec l’article sur la fin du “russiagate”.
    J’ai souvent des gens qui, synthėtiquement, me traite de fake news, complotiste etc.
    Plutôt que d’essayer d’egrener les exemples de bidonnages officiels qui me viennent en tête, j’aimerais pouvoir les orienter immediatement sur un seul site qui archive de façon transparente et circonstanciée tous les bidonnage aujourd’hui officiel de la presse et des politiciens occidentaux.
    Typiquement la rem qui t’explique que les gilets jaunes c’est les russes puis les italiens etc ou le russiagate.

    Bref est-il possible de faire en ligne une anthologie de la fake news officiel pour recadrer ces braves gens mais parfois un peu véhément qui se pensent dépositaires de la seule vérité vraie ?

    Merci à toutes les bonnes volontés

      +30

    Alerter
    • Pierre C // 10.04.2019 à 11h27

      Proposition à relayer dans le sondage “Quel avenir pour les-crises” en proposition de nouvelle rubrique !

        +0

      Alerter
  • Kiwixar // 09.04.2019 à 08h13

    Extraction de matériaux / “L’utilisation des ressources naturelles a plus que triplé depuis 1970. La situation va s’aggraver si le monde n’engage pas une réforme systémique de grande ampleur”

    L’extraction est fortement dépendante du pétrole (exemple il faut bouger 30 tonnes de terre pour obtenir une once d’or). C’est idiot de faire de la prospective en extrapolant la courbe jusqu’en 2060 sans tenir compte de la disponibilité énergétique.

    Certitude : l’extraction de matériaux va fortement diminuer dès qu’on aura de très fortes tensions sur la production de pétrole (2025 au plus tard), et on fera beaucoup plus de recyclage (l’aluminium recyclé dépense 1/20e de l’énergie utilisée pour faire de l’aluminium à partir de minerai). On ira puiser dans les décharges publiques pour trouver ce qu’on jetait auparavant dédaigneusement.

      +16

    Alerter
    • douarn // 09.04.2019 à 10h02

      “On ira puiser dans les décharges publiques pour trouver ce qu’on jetait auparavant dédaigneusement.”
      Oui peut être, mais cela risque d’être très énergivore de séparer tous les déchets des métaux eux même souvent en mélange (alliages, association de différents métaux dans une vieille tv, …). Résultat, pour faire des ronds à béton c’est OK mais pour des usages nécessitant des métaux purs de première fonte il faudra oublier je crois.

        +9

      Alerter
  • RGT // 09.04.2019 à 08h20

    “Autrement dit, la sous-traitance à des entreprises privées de missions jusqu’ici accomplies dans les ministères et les administrations qui en dépendent.”

    Regardez simplement les bienfaits des sévices publics qui ont été privatisés.
    Le plus bel exemple est l’ANTS…

    Lorsque vous souhaitez obtenir une carte grise, un passeport, une carte d’identité ou un permis de conduire vous êtes désormais obligé de passer par un service public qui a été privatisé.

    Quand ce service était public, vous attendiez parfois une semaine à la préfecture pour obtenir un document (mais dans la majorité des cas il était fait dans la journée, voire même dans l’heure).

    Désormais, il faut parfois attendre parfois plus d’un an pour obtenir un précieux sésame avec des procédures à la con qui exacerbent même les fonctionnaires les plus nonchalants.

    Sans parler des dommages collatéraux, sous forme entre autres de simples contrôles de police durant lesquels vous ne pouvez par présenter les précieux documents car les demandes sont égarées dans les arcanes de sociétés qui n’ont pour seul objectif que de maximiser les profits de leurs actionnaires.

    Et bien sûr, si vous prenez une “prune” pour carence de documents administratifs, vous devrez bien sûr la payer (à une autre société privée qui prendra sa commission au passage) et les véritables responsables (qui sans sans doute les mêmes et profitent de la manne) continueront à engranger les profits sans être inquiétés.

    Les seuls qui ne traînent pas ce sont ceux qui s’occupent du recouvrement des amendes.
    On ne plaisante pas avec le fric.

      +51

    Alerter
    • tassin // 09.04.2019 à 09h33

      Ah l’ANTS… je viens d’en découvrir les joies cet hiver, avec une galère de 3 mois pour trouver la bonne procédure pour une simple vente de véhicule… Non sans avoir pesté des heures seul devant l’ordinateur sans interlocuteur capable de répondre à mes questions. Dégradation lamentable du service public, et tout ça coute une fortune en procédures erronées, incomplètes etc qui étaient très facilement évitées par les agents de la préfecture qu’on avait en visu auparavant.

        +32

      Alerter
    • Serge F. // 10.04.2019 à 01h26

      Qui retrouve-t-on dans le support à la rédaction du rapport Webhelp qui parle d’externalisations dans les services publics ? Mathieu Laine, un proche de Macron.

      Ecoutez les conseils qu’il a donné, lors de son passage sur France Inter le 15 juin 2018, pour responsabiliser les pauvres, ça vaut le détour :

      https://www.franceinter.fr/emissions/l-invite-de-8h20-le-grand-entretien/l-invite-de-8h20-le-grand-entretien-15-juin-2018

      Dans le journal Le Point daté du 7 octobre 2016, il a déclaré « Je suis admiratif de cette femme, l’une des plus grandes réformatrices de notre temps. Si tout n’était pas parfait, Thatcher a objectivement sauvé son pays. Nous avons beaucoup à apprendre d’elle. » Et à la question « Y a-t-il des « thatchériens » parmi nos politiques ? », il répondit « Le seul à l’invoquer est François Fillon, dont je salue la lucidité et l’audace économique. Celui qui me semble incarner le mieux ce rapport assaini entre convictions profondes, envie de changement et primat de la liberté est Emmanuel Macron. Bien sûr, les différences avec Thatcher ne manquent pas – sur l’Europe ou la notion de société. Il a aussi à cœur de mieux accompagner les perdants provisoires de la mondialisation. Mais son désir de réactiver la mobilité au mérite, de déverrouiller les blocages et de restaurer une juste concurrence, ainsi que son approche décomplexée de l’individualisme, du succès et du nouveau monde font de lui un authentique réformateur « à la française ».»

      Le 13 mai 2017, Mathieu Laine a déclaré, dans la revue The Economist, qu’Emmanuel Macron était prêt pour son moment Thatcher.

        +4

      Alerter
      • Abdel // 10.04.2019 à 16h35

        Ah ah ah , prendre Tatcher comme exemple…ils aiment ca en France les politicards à 2 balles….

        Ils oublient un énorme élement qui a fait de la Grande Bratagne , le pays qui demande de l´aide au FMI en 1976 en pays riche des années 80 : c´est le début de l´exploitation du pétrole et du gaz de la Mer du Nord .

        La Grande Bretagne est devenu le Koweit ou le Qatar de l´Europe .Ell abandonne la production de charbon pour switcher vers le gaz. Elle envoiet de milliers de mineurs en invalidité .

        On dit que la Grande Bretagne de Tatcher et Tony blair a magnifiquement réduit le chomage mais on oublie que des millions de personnes n´étaient plus chomeurs mais devenu invalide ou maladie .
        N´oublions pas la desindustrilisation de la Grande Bretagne durant cette période problament un effet du syndrome hollandais (dutch disease)

        Maintenant , je peux faire les meme bétises que Tatcher si on découvre en France un énorme gisement pétrolier ou promettre ce que vous voulez avec l´argent du pétrole

          +4

        Alerter
        • Alfred // 10.04.2019 à 17h11

          C’est exact. Par ailleurs le “règne” de Margaret Tatcher s’est interrompu lorsqu’elle a voulu instaurer un impôt inique (la Pol Tax) et que des manifestations et émeutes s’en sont suivies. Emmeutes et manifestations bien légères par rapport au mouvement des gilets jaunes (en durée, nombre et intensité) mais insupportable dans un état démocratique. Si micron admiré tant Maggie il devrait s’inspirer de sa manière de dignement tirer sa révérence. (Mais il n’y a rien de tel à espérer (rien du tout ailleurs) d’un type manquant à ce point de dignité).

            +4

          Alerter
  • weilan // 09.04.2019 à 08h33

    “Ces rapports de policiers qui ruinent les versions officielles”:

    De semaines en semaines les mensonges officiels sont mis à jour et dénoncés. Parmi les derniers en date, le cas de la septuagénaire de Nice qui déclare avoir été violemment matraquée alors qu’elle quittait la Place Garibaldi sur injonction des forces de l’ordre.
    Depuis le décès de Madame Zineb Redouane, les soi-disant “enquêtes” de l’IGPN n’ont absolument rien donné !
    Allez, continuez de croire et de proclamer que nous vivons en véritable démocratie et indignez vous de la répression de manifestations en Russie et autres pays qui vous déplaisent…

      +42

    Alerter
    • Chris // 09.04.2019 à 12h51

      A propos des Gilets jaunes, un récapitulatif du Saker :
      https://lesakerfrancophone.fr/rapport-de-situation-des-gilets-jaunes-28-mars-au-4-avril-2019
      Tous les exactions réunies bout à bout auxquels les Gilets jaunes font face m’ont valu une nuit d’insomnie tellement j’étais choquée. Et je le reste !

      A propos du rapport Mueller sur le Russiagate, un article sur les suites :
      https://lesakerfrancophone.fr/remords-de-lacheteur
      “C’était caractéristique de la collusion qui s’est effectivement produite entre la campagne d’Hillary ; le FBI ; le DOJ ; la CIA ; la NSA ; le MI6 ; une agence de renseignement du Royaume-Uni, et la Maison-Blanche d’Obama, qui s’efforçait d’empêcher l’élection d’une star de télé réalité et de l’empêcher ensuite de jouer un rôle dans l’interminable arnaque du Russiagate. Leur fureur et leur désespoir étaient aussi vifs cette nuit du 24 mars 2019 que le 8 novembre 2016.
      Le rapport Mueller a été une déception choquante pour la soi-disant « résistance », mais qu’en est-il du rapport de l’inspecteur général du ministère de la Justice ?
      Ou de l’enquête parallèle du procureur fédéral John Huber, qui est spécifiquement chargé d’enquêter sur les méfaits des enquêteurs de RussiaGate ? “

        +8

      Alerter
    • hdlb // 09.04.2019 à 13h54

      L’IGPN est surtout une instance destinée à “laver le linger sale en famille”, c’est une erreur tactique de la saisir en espérant “justice”. L’IGPN dépend du ministère de l’intérieur et n’a aucune indépendance. En cas d’actions contestables de la police, il est recommandé de se rapprocher d’un avocat et de saisir avant tout le procureur, pas l’IGPN.

        +6

      Alerter
      • weilan // 09.04.2019 à 15h48

        Saisir le procureur ? Ces messieurs sont nommés par Macron, alors….

          +4

        Alerter
        • Alfred // 09.04.2019 à 21h24

          Effectivement et cela en devient grotesque avec quelques caricatures : savez vu la dernière promotion de Molins?

            +3

          Alerter
    • K // 10.04.2019 à 16h58

      C’est un des points les plus contestables du système français.
      Contrairement au régimes parlementaires d’Europe, la France est un régime présidentiel (encore plus avec l’élection du president au suffrage direct, encore plus avec le quinquennat).
      De fait le 67 millions de citoyens obéissent à une majorité parlementaire qui obéit à une trentaine de ministres qui obéissent à un président.
      Alors que la liberté devrait être la norme, chacun obéit à l’échelon supérieur de la pyramide.
      In fine, on a un homme seul qui contrôle les 3 pouvoirs:
      – Exécutif (puisque le président est le chef du gouvernement, de fait)
      – Législatif (élections létislatives par siège à 2 tours + députés godillots)
      – Judiciaire (par la nomination des magistrats, qui devraient logiquement être élus)

      On pourrait aussi ajouter le pouvoir de nomination exhorbitant du président (préfets, embassadeurs, présidents d’entreprises publiques, etc) + le pouvoir de changer la constitution (il suffit au président de demander à ses députés godillots de lui voter une réforme constitutionnelle sur mesure).
      Le dernier point étant le plus grave de tous les points cités.

        +1

      Alerter
  • weilan // 09.04.2019 à 09h07

    Utilisation d’armes françaises au Yemen:

    Cœurs ou âmes sensibles s’abstenir !
    https://reseauinternational.net/carnage-emirati-au-yemen-avec-des-mirage-francais-et-des-gaz-toxiques-13-ecolieres-tuees-photos/

      +7

    Alerter
  • acapdu // 09.04.2019 à 09h21

    Les chiffres de l’insee sur le pouvoir d’achat sont un vrai problème car totalement en contradiction avec le ressenti. Un ordinateur et un smartphone ne sont plus un plaisir de consommation sur l’entrée de gamme mais une dépense contrainte quasi obligatoire, au moins vécu comme tel. Cela n’a aucun sens d’appliquer un facteur qualité.

      +16

    Alerter
  • Eric83 // 09.04.2019 à 10h02

    Au sujet du prétendu “Russaigate” et de ses conséquences…contre ceux qui ont alimenté cette affaire d’une incroyable ampleur mais montée de toute pièce, au départ, par le DNC.
    Le boomerang est en train de revenir à vitesse grand V et les protagonistes au plus haut-niveau et les citations à comparaître risquent de voler en escadrilles.

    https://www.contrepoints.org/2019/04/01/340498-medias-americains-le-coup-de-grace
    https://www.craigmurray.org.uk/archives/2019/04/muellergate-and-the-discreet-lies-of-the-bourgeoisie/
    https://www.zerohedge.com/news/2019-04-05/nunes-russian-collusion-hoax-meets-unbelievbable-end
    https://www.zerohedge.com/news/2019-04-04/was-john-brennan-russia-lie-ringleader

      +9

    Alerter
  • Eric83 // 09.04.2019 à 10h13

    Quelques nouvelles d’Ukraine, où le peuple, pardon, la corruption au plus haut niveau se porte très bien :

    “Enquête spéciale : Comment Porochenko dirige la corruption en Ukraine”
    https://www.agoravox.fr/actualites/international/article/enquete-speciale-comment-214101

    Au sujet des élections, le président ukrainien, Petro Porochenko, a déclaré qu’il attendait le candidat à la présidence, Vladimir Zelensky, lors du débat qui se tiendra le 14 avril au stade Olimpiysky.
    Cette demande a été faite par Zelensky de façon à ce que ce débat soit retransmis par toutes les chaînes de télévision et en direct.
    Zelensky a également demandé à ce que Porochenko et lui-même soient soumis…à un test afin de s’assurer qu’ils ne sont pas sous l’emprise d’alcool et/ou de drogue lors de ce débat !?

    https://www.unian.net/elections/10507881-poroshenko-zhdet-zelenskogo-na-debaty-14-aprelya-na-olimpiyskom-video.html ( Traduire avec Google par exemple )

      +8

    Alerter
  • fanfan // 09.04.2019 à 10h43

    Suite aux blessures graves dont a été victime Geneviève Legay, militante d’Attac de 73 ans le 23 mars à Nice, lors d’un rassemblement interdit des Gilets jaunes, une enquête préliminaire avait été ouverte par Jean-Michel Prêtre, procureur de la République. Mediapart révèle que la policière en charge des premières investigations sur l’origine des blessures de la militante, Hélène P., se trouve être la compagne du commissaire Rabah Souchi, chargée des opérations le jour de la manifestation. L’information a été confirmée au média par le procureur de la République de Nice…
    https://francais.rt.com/france/60825-affaire-genevieve-legay-policiere-charge-enquete-compagne-commissaire-mis-en-cause

      +21

    Alerter
  • jjcoldman // 09.04.2019 à 11h05

    L’absence assourdissante des jeunes du débat social.
    Normal, ils pensent REELLEMENT que le réchauffement climatique est la mère de toutes les batailles de l’humanité. Comme quoi les médias main stream et le système éducatif boboïsé sont encore efficaces à masquer l’empoisonnement certain de la Terre par les produits synthétiques, et à transformer la pulvérisation terrifiante des sociétés humaines en prometteuse libération des potentialités des individus-particules-élémentaires.

      +14

    Alerter
    • calal // 09.04.2019 à 19h31

      eelv credite du meme score que lfi aux elections europeennes…bon c’est des sondages…

        +0

      Alerter
      • Pierre C // 10.04.2019 à 11h33

        Les jeunes ne votent pas. A la fois car ils sentent confusément que voter c’est à la fois inutile et accepter de jouer selon les règles établies ; d’autre part car ils ne se sentent pas assez matures, car ils pensent qu’ils n’ont pas assez d’expérience, de connaissances de la vie, pour pouvoir voter selon leur âme et conscience sans se faire influencer par X ou Y.
        Quand les jeunes seront dans la force de l’âge, que ceux dans la force de l’âge seront vieux et que ceux qui sont vieux seront morts, le changement de mentalité aura opéré.

        Rendez-vous dans 20 ans. Le véritable enjeu étant : les personnes politiques actuelles seront-elle enfin mortes de vieillesse ou politiquement dans 20 ans ?

          +1

        Alerter
        • Calal // 10.04.2019 à 15h33

          Croyez vous que je ne regrette pas certains de mes votes? J’ai vote pour Maastricht en 1992,pour Jospin en 2002.c’était l’expression de mon opinion a ces instants de ma vie.depuis j’ai évolué politiquement et ne regrette plus mes votes que les résultats des élections .

            +1

          Alerter
  • fanfan // 09.04.2019 à 11h12

    Projet de loi sur la santé
    La logique de la réforme de Macron est à l’image de sa philosophie générale. Elle fait reculer l’État et compte sur le marché pour organiser efficacement l’offre de santé.
    Rompant avec une tradition française populaire datant de la Libération, il a décidé que la santé redevenait une marchandise comme une autre. Le désastre est imminent.
    https://melenchon.fr/2019/03/26/la-sante-dans-lindifference/

      +13

    Alerter
  • Larousse // 09.04.2019 à 11h21

    Pouvoir d’achat – INSEE, une question fondée !
    Si l’on prend le “panier moyen de la ménagère” quotidien ou mensuel
    plus des produits utiles – comme la voiture (prix amortis sur 7 ans- en investissement). Le bilan “euro” du pouvoir d’achat est effectivement très négatif (et selon les sources à la base indice 100 sur les 18 ans passés)
    Donc l’INSEE a en connaissance de cause validé les “ordres du pouvoir” sur la communication des statistiques.
    Cela explique la perspective certaine d’une crise majeure politique, économique et sociale dans le pays/

      +8

    Alerter
  • fanfan // 09.04.2019 à 11h52

    Bruxelles a alloué 700 millions d’euros à la France pour le développement de projets ruraux, à dépenser entre 2014 et 2020. A un an de l’échéance, seulement 3% de l’enveloppe ont été dépensés. Le reste pourrait bientôt être perdu…
    https://www.europe1.fr/economie/lincroyable-gachis-des-700-millions-deuros-daides-europeennes-alloues-a-la-france-pour-le-developpement-rural-3838040

    http://www.maire-info.com/ruralite/ruralite-la-france-va-perdre-plusieurs-centaines-de-millions-deuros-du-programme-europeen-leader-article-22823

      +5

    Alerter
    • Alfred // 09.04.2019 à 12h43

      “Bruxelles a alloué 700 millions d’euros à la France”
      On est bien d’accord que ce n’était que de l’argent Français qui revenait à la maison après avoir pris un logo UE sur la tête? Il ne reviendra pas c’est une perte seche pour nous.
      Autant avoir un commissariat au plan capable d’orienter 700 millions d’euros d’investissements d’etat sur le monde rural. Ah on a eu un truc comme ça avant le “progress”? zut alors.

        +22

      Alerter
  • Eric83 // 09.04.2019 à 12h27

    Une fois n’est pas coutume et bien mal lui en a pris, J. Attali a gratifié les Gilets jaunes et plus largement le peuple français de perles qui devraient servir pour sortir du régime dictatorial de Macron et instaurer une véritable démocratie.

    “On manifeste ? Bien ! Et après ?”
    “…il est difficile de prévoir le résultat final des manifestations en cours, dans des pays aussi différents que la France, l’Algérie, ou le Venezuela. D’abord, évidemment, la première est une démocratie…”
    Ben, voyons, élection illégitime voire illégale de Macron, liberté d’expression et de communication contrainte par le pouvoir, propagande et contrôle de l’information, répression et violences policières…etc…
    “Ce qui devraient conduire à des résultats radicalement différents : dans une démocratie, il n’appartient pas à une manifestation de renverser un gouvernement.”Donc, en France, la réponse aux manifestations est d’abord dans les urnes, aux dates prévues pour cela.” Mougeons, votez et rentrez chez vous !!!
    “Tandis que, dans une dictature, la rue peut, doit, renverser le régime et imposer la démocratie.”
    Et ben voilà, CQFD, les GJ’s sont légitimes à renverser le régime de Macron.

    https://blogs.lexpress.fr/attali/2019/03/10/on-manifeste-bien-et-apres/

      +11

    Alerter
    • calal // 09.04.2019 à 19h38

      .”Donc, en France, la réponse aux manifestations est d’abord dans les urnes, aux dates prévues pour cela.”

      je suis d’accord et j’espere qu’un fort taux de vote levera les doutes quand a la legitimite de macron ou des gilets jaunes. Rien se serait pire si on se retrouverait avec 60% d’abstention.Comment interpreter les resultats pour macron? qu’il gagne ou qu’il perde,avec 60% d’abstention, il pourra baratiner tout ce qu’il veut. on repartirait pour 2 ans comme les 6 derniers mois.Ce qui ne serait pas bon pour notre systeme democratique.Ce n’est jamais bon que les gens s’habituent a voir des manifestants et des flics tout le temps dans la rue.Les probabilites de catastrophe augmentent fatalement…

        +3

      Alerter
  • Alfred // 09.04.2019 à 12h39

    Pour ceux que cela interesse la Chine s’implante militairement au Zimbabwe avec la bénédiction du nouveau président Emmerson Mnangagwa (Mugabe était réticent).
    https://www.zerohedge.com/news/2019-04-08/chinas-special-forces-station-zimbabwe-build-secret-underground-base-protect
    (Désolé pour le globish; pour le contexte en français: https://afrique.latribune.fr/finances/commodities/2019-04-01/diamant-la-chine-signe-son-retour-au-zimbabwe-812702.html)

      +5

    Alerter
  • fanfan // 09.04.2019 à 12h50

    Il y a eu une levée de boucliers notamment français et allemand concernant l’intégration de l’Italie au projet des “routes de la soie”… mais aucunement sur l’intégration du Luxembourg à ce même projet !
    https://insolentiae.com/edifiant-le-luxembourg-signe-un-accord-avec-la-chine-et-trahi-lunion-europeenne/

      +7

    Alerter
  • moshedayan // 09.04.2019 à 12h53

    L’explication plausible :
    1 – la bureaucratie bruxelloise
    2 – la priorité donnée à l’Europe de l’Est dans sa lutte contre la Russie.
    L’UE applique des critères de sélection des projets vers l’Est bien moins sévères.
    Et l’UE d’ailleurs sait que ces financements sont des sources régulières de corruption pour les “élites” et oligarques des pays de l’Est inféodés à l’UE. De cela, aucune enquête ne sera faite tant que l’UE existera.
    Par contre, en 2020, l’UE sera dans l’incapacité financière de prolonger au même niveau, les immenses lignes de crédits qu’elle a données à ces pays depuis 1991. Les choses commencent à bouger dans ces pays, face à cette perspective arriver.

      +2

    Alerter
  • Juliee // 09.04.2019 à 13h41

    Sur le Soudan aussi les grandes chaînes nationales font profil bas; il leur suffirait pourtant de lire ou regarder BBC et CNN pour être informés.

      +1

    Alerter
  • fanfan // 09.04.2019 à 13h56

    Interview de Juan Branco : Corse, Assange, Gilets Jaunes & Création Monétaire, réalisé à Bastia le 8 avril 2019
    https://www.youtube.com/watch?v=hcyb5YdmzBw

    Juan Branco, invité au Festival France Amérique Latine, dresse un parallèle entre l’effondrement politique au Brésil, et les violences en France.
    https://www.youtube.com/watch?v=hN2WNBqxfGQ

    Juan Branco, Contre Macron, Paris, Divergences, 2019, 135 p., (ISBN 9791097088125).
    Juan Branco, Crépuscule (version livre), Paris, Au diable vauvert, 2019, 312 pages, (ISBN 9791030702606).

      +3

    Alerter
  • fanfan // 09.04.2019 à 14h06

    Maxime Chaix, la guerre de l’ombre en Syrie : CIA, pétrodollars et djihad, aux éditions Erick Bonnier
    Cet ouvrage explique comment Washington, Londres, Paris et leurs alliés du Moyen-Orient ont soutenu la nébuleuse djihadiste anti-Assad, y compris l’« État Islamique ». Interrogeant certains des plus grands experts de la Syrie et du monde arabe, l’auteur nous décrit comment – sous couvert d’appuyer des « rebelles modérés » –, les puissances occidentales et leurs partenaires ont renforcé la même mouvance islamiste accusée des attentats du 11 Septembre et du Bataclan.
    https://www.erickbonnier-editions.com/essais/guerre-de-l-ombre-en-syrie/

    Présentation de l’ouvrage de Maxime Chaix : https://www.youtube.com/watch?v=PRJ7cesSUmU

    Oubliée, la guerre de l’ombre en Syrie : http://www.dedefensa.org/article/oubliee-la-guerre-de-lombre-en-syrie

      +5

    Alerter
    • Serge WASTERLAIN // 09.04.2019 à 19h08

      Je l’ai reçu aujourd’hui et j’ai commencé à lire ‘’LA FRANCE ET L’OTAN EN SYRIE – Le grand fourvoiement’’ de LAURENT HUREAUX
      Je vais les lire tous les deux simultanément et repérer les sujets communs et voir la différence de traitement.

      En juin, doit sortir le livre de l’ancien ambassadeur Rimbaud ‘’Les Guerres de Syrie‘’ que je lirai également. Je pourrai croiser ce qui y est écrit avec les deux autres.
      https://www.youtube.com/watch?v=tGnTa51vLCQ

      J’espère ainsi mieux comprendre les tenants et aboutissants de cette horrible guerre dont nous portons une lourde responsabilité.

        +2

      Alerter
  • bm607 // 09.04.2019 à 15h15

    Trop récent pour être dans la revue de presse : Aude Lancelin victime d’un putsch au média :
    http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/aude-lancelin-deplore-un-putsch-et-demissionne-de-la-presidence-du-media-20190409

    Sa lettre ouverte :
    https://pbs.twimg.com/media/D3tHNZxWwAAaIsF.jpg

    Ca ne semble pas de très bon augure pour la diversité d’opinion, encore une fois. Dommage, c’était pas mal Le Média.

      +6

    Alerter
    • Calal // 09.04.2019 à 16h01

      Faites ce que je dis,pas ce que je fais…la critique (du capitalisme) est facile mais l’art ( de produire et distribuer) est difficile….

        +2

      Alerter
    • vert-de-taire // 09.04.2019 à 18h46

      La liberté c’est dur à obtenir !
      la garder encore plus.

        +0

      Alerter
    • Serge F. // 10.04.2019 à 01h04

      Le problème du Média a toujours été son manque de moyens financiers. Aude Lancelin s’est exprimée de manière exagérée. Les employés du Média, trop peu nombreux, sont fatigués et au bord de la crise de nerf. Cela a engendré de nombreux départs. L’argent a toujours été le nerf de la guerre. Le travail fait par ce média est important. Il ne faut donc pas le laisser partir à la dérive par manque de moyens financiers, car il n’a pas d’équivalent dans le PAF.

        +2

      Alerter
      • Suzanne // 10.04.2019 à 15h11

        Ouais, moi je crois plutôt que ce n’est que le premier sur la longue liste qui se prépare. La longue liste des opposants qui l’ouvrent un peu trop fort et qui vont soit se retrouver en prison, soit se retrouver salis ou menacés etc. C’est beaucoup plus simple que ce que vous essayez de nous dire. Vous n’avez qu’à les surveiller, ces opposants, vous allez voir qu’ils va tous leur arriver quelque chose, comme par hasard.

          +2

        Alerter
  • vert-de-taire // 09.04.2019 à 19h02

    “Sur les illusions renouvelables”

    C’est clair, l’industrie actuelle, le commerce capitaliste, ne proposent que des solutions industrielles.
    Recourt massif à de la « technique autoritaire » c’est à dire capitaliste, a-démocratique.
    On est toujours loin de « echniques démocratiques » respectant les humains donc la nature dans tous ses aspects.
    Plus de solaire photovoltaïque et de grandes éoliennes, d’électronique de pointe, de ressources, est incompatible avec la nature, celle que nous aimons voir encore dans les belles images du passé.

      +0

    Alerter
  • fanfan // 09.04.2019 à 19h23

    Vous pensiez financer le ServicePublic avec votre redevance ?
    Didier Maïsto sur sa page Facebook « Didier Maisto – Toute vérité est bonne à dire » : Le monde merveilleux des médias, du CAC 40 sur le dos des Français, au nom du service public et de l’intérêt général.
    https://www.facebook.com/100013407183076/posts/652151698575064?sfns=mo

      +3

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications