Les Crises Les Crises
21.mai.201921.5.2019 // Les Crises

23 anciens ministres PS s’insurgent des propos de Glucksmann sur Mitterrand et le Rwanda

Merci 180
J'envoie

Source : Le Nouvel Obs, AFP, 14-05-2019

Une lettre, datée du 9 mai, adressée au premier secrétaire du PS Olivier Faure et révélée par « le Canard enchaîné », a notamment été signée par Hubert Védrine, Bernard Cazeneuve, Jack Lang, Elisabeth Guigou ou encore Edith Cresson.

Vingt-trois anciens ministres socialistes ont interpellé le PS pour se plaindre de propos de Raphaël Glucksmann, la tête de liste PS-Place Publique pour les européennes, portant sur François Mitterrand et le génocide rwandais, dans une lettre dont l’AFP a obtenu copie ce mardi.

Ce courrier daté du 9 mai, adressé au premier secrétaire du PS Olivier Faure et révélé par « le Canard enchaîné », a été notamment signé par Hubert Védrine, Bernard Cazeneuve – qui a récemment apporté son soutien au candidat et participera à l’un de ses meetings jeudi à Lyon –, Jack Lang, Michel Charasse, Elisabeth Guigou, Edith Cresson ou encore Roland Dumas.

« Complice du génocide au Rwanda »

Ils s’y émeuvent de deux déclarations de Raphaël Glucksmann. La première aurait été prononcée en janvier :« François Mitterrand a porté de la manière la plus radicale et la plus abjecte la politique de la France au Rwanda. »

La seconde aurait été dite en marge de son meeting, le 6 avril, à Toulouse : l’ancien président aurait été, selon le fondateur de Place publique, « complice du génocide au Rwanda » perpétré par les Hutus et qui a fait environ 800 000 morts parmi les Tutsis entre avril et juillet 1994.

« Comment peut-on porter un tel jugement, alors que la France a été […] le seul pays, dès le feu vert donné par l’ONU, à mener une opération humanitaire en 1994, pendant le génocide, pour sauver des vies, pendant que le monde entier restait indifférent ? », écrivent les ex-ministres.

La politique française au Rwanda « peut être critiquée » mais « rien, absolument rien, ne peut justifier les accusations de complicité de génocide relayées par M. Glucksmann, alors qu’il s’exprime aujourd’hui au nom des socialistes », poursuit le courrier.

Ses signataires demandent à Olivier Faure « de convaincre Raphaël Glucksmann de retirer ses insultes et accusations infondées envers François Mitterrand », et « en cas de refus » qu’il « trouve les formes appropriées pour désavouer ses propos ».

« Que celui qui porte la liste du PS pour les élections puisse dire ça sur Mitterrand, c’est ahurissant », s’est insurgé l’un des signataires auprès de l’AFP.

L’entourage de Glucksmann n’a pour l’instant pas donné suite aux sollicitations de l’AFP.

Interrogé sur ces propos lors d’une émission de Radio J, le 5 mai, le candidat ne les avait pas démentis, déclarant : « La France a armé, soutenu financièrement et politiquement les génocidaires » alors que « François Mitterrand était président de la République ». Ajoutant :

« Je m’inscris dans les pas de François Mitterrand sur la construction européenne, la peine de mort, les mesures sociales de 1981. Pas dans la politique africaine de la France. »

Source : Le Nouvel Obs, AFP, 14-05-2019

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Alfred // 21.05.2019 à 08h48

Il le semble que les commentateurs des crises oublient et que les signataires omettent de dire que la crise Rwandaise s’inscrit dans le cadre d’une éviction de la France dans cette partie de l’Afrique par les Etats Unis (de la francafrique à l’amaericafrique en quelque sorte). Mitterrand aussi nuisible qu’il fut luttait avant tout contre les américains (“peu de français le savent mais ‘es Americains nous livrent une guerre sans merci” dixit). Glucksman est à mon avis dans le camp atlantiste (le même que celui de présidents actuels dont les crimes sont bizarrement tus).
Il n’y a donc pas de surprise à la position de Glucksman. Aucune.

53 réactions et commentaires

  • Révolté // 21.05.2019 à 07h43

    Pas touche à la période « tonton »! Mais se mettre à genoux pour demander pardon de notre histoire coloniale ça! c’est justifier. Belle échantillon de la gauche caviar qui nous a mis dans ce m’’’’’r, et ne voulant pas salir ces magnifiques pachydermes que sont les éléphants je m’abstiens de toutes comparaisons.

      +17

    Alerter
    • Jdb06 // 21.05.2019 à 10h47

      C’est touchant de toujours se flagéler sur le passé colonial français en afrique. Des chiffres, des données ? Je ne dis pas que tout était “rose”, mais combien d’hopitaux/dispensaires construits, d’écoles, de kilomètres de voies ferrées/routes/pistes, d’infrastructes logistiques (ports commerciaux et industriels/aéroports) d’organisation et mise en place de politiques sanitaires/éducation/administratives . Taille de la population entre le fin du 19em siècle et 1960? Oui il y a eu certainement des abus (surtout dans le secteur privé), mais au final, faut quand même avoir en tête que la colonisation de l’Afrique a quand même couté une blinde à l’état français. Par contre, étonnant que personne ne dise jamais rien sur l’Indochine où là, oui l’état français c’est bien gavé avec le trafic d’opium. Pour revenir à la france afrique (naissance sous Focard, dans les 60’s à la fin des colonies), d’accord pour considérer que l’état français a un bilan bien moins positif sur le plan humain. Mais faut pas être faux cul non plus, car tout le monde (francais) profite de cette situation. Essence pas chère (hors taxes) ? Electricité pas chère (mines d’uranium)? Téléphones pas chers (coltan) ? La liste est encore longue….

        +16

      Alerter
      • traroth // 21.05.2019 à 17h46

        @Jdb06 : Et la seule chose que les colonisés ont eu à faire en échange de toutes ces merveilles, c’est de se laisser exploiter pendant 8 ou 9 générations. Avec un ou deux massacres par ci par là…

        Au fait, vous croyez que les colonisés en question en profitaient beaucoup, de ces écoles et de ces chemins de fer ?

        La colonisation a rapporté bien plus qu’elle n’a coûté. Le pillage est l’essence même de toute forme de colonisation. C’est sa raison d’être.

        Aucun pays ayant connu une colonisation avec peuplement n’est revenu à un niveau de stabilité sociale équivalent à ce qu’on pouvait trouver avant la colonisation. Les dégâts sociaux sont profonds et durables.

        Et non, tout le monde n’en a pas profité. Ce sont les grandes entreprises qui ont encaissé les marges, pour le compte des riches.

        Bref, vous avez tout faux sur toute la ligne.

          +15

        Alerter
        • Alfred // 21.05.2019 à 20h14

          Je ne trouve pas qu’il ait tout faux sur toute la ligne: “Mais faut pas être faux cul non plus, car tout le monde (francais) profite de cette situation. Essence pas chère (hors taxes) ? Electricité pas chère (mines d’uranium)? Téléphones pas chers (coltan) ? La liste est encore longue….”
          Cette partie là vous avez oublié de la commenter. Pourquoi donc? Parce qu’ils suffit de s’afficher “decolonialiste” et “solidaire” pour pouvoir avoir bonne conscience et continuer à changer de téléphone portable régulièrement (en se lavant les mains de l’exploitation actuelle)?

            +11

          Alerter
          • clauzip 12 // 22.05.2019 à 00h41

            En plus selon Jbd06 il faut fermer sa gueule en raison du carburant pas cher!!!!
            Non de dieu!Les français sont manipulés ,sevrés d’informations depuis la première guerre mondiale et d’autant plus sous la V°république ou Le néoroi président décide de tout et dit ce qu’il veut,95% des médias étant à la botte.
            Il y nécessité de douter sur tout ce qui est officiel,c’est une obligation d’adulte responsable.
            Les gémissements de qqs ministres de Mitterrand ne sauraient suffire.Seraient ils intéresses personnellement?
            La mise au clair de cette période est indispensable mais des gardes sont encore en service privé.
            L’intervention de notre armée au Mali cache également de nombreuses motivations et l’ombre s’étend avec Macron.
            Cherchez des sources alternatives et étrangères,sinon vous n’apprendrez rien ou peu de votre pays.

              +6

            Alerter
          • traroth // 22.05.2019 à 15h23

            Vous n’avez pas lu mon commentaire jusqu’au bout.

            “Et non, tout le monde n’en a pas profité. Ce sont les grandes entreprises qui ont encaissé les marges, pour le compte des riches.”

              +3

            Alerter
    • Kita // 22.05.2019 à 14h36

      Vous auriez tout aussi bien vous abstenir tout court , tant la haine motivent vos propos.

        +0

      Alerter
      • Kita // 22.05.2019 à 14h40

        Révolte . Vous auriez tout aussi bien fait de vous abstenir tout court , tant la haine motivent vos propos.

          +0

        Alerter
  • Vykinge // 21.05.2019 à 07h52

    Il était temps qu’au moins un “socialiste” (ici Raphaël Glucknmann) se réveille, pour ce qui est de la complicité indéniable et richement documentée de la France, avec Mitterrand (“Dans ces pays-là, un génocide n’est pas trop important”) à sa tête, dans le génocide rwandais de 1994.

      +5

    Alerter
    • Perret // 21.05.2019 à 10h24

      Indéniable ?
      Renseignez-vous ailleurs qu’auprès de journalistes qui émargent aux services rwandais (ils sont très nombreux !).
      Lisez par exemple Hervé Cheuzeville, humanitaire qui a vu de près la réalité : https://www.corsenetinfos.corsica/Litterature%C2%A0-%C2%A0Rwanda-vingt-cinq-annees-de-mensonges%C2%A0-le-nouvel-ouvrage-de-Herve-Cheuzeville_a33698.html
      Si 800000 Tutsis du Rwanda étaient morts, il n’y aurait plus de Tutsis. Les couples mixtes étaient très nombreux au Rwanda autrefois (possiblement 30 % de hutus-tutsis), ils ont disparu dans la tourmente.
      Les Tutsis de l’Ouganda, soutenus par la CIA, ont liquidé la plus grande partie de l’élite Tutsi francophone du Rwanda. Ils y ont été aidés par les extrémistes Hutus. Ensuite, ce sont les Hutus réfugiés au Zaïre, puis l’ensemble des populations des riches régions minières de l’Est, qui ont été liquidés soit directement par l’armée rwandaise, soit par les milices soutenues par le Rwanda. Au moins 6 millions de morts en 20 ans.
      Le silence sur cet immense massacre fait mal !

        +14

      Alerter
      • Yannis // 21.05.2019 à 15h43

        “Le documentaire Rwanda’s Untold Story (L’Histoire inédite du Rwanda), diffusé le 1er octobre 2014 sur la BBC et interdit de diffusion au Rwanda par les autorités du pays : https://vimeo.com/112879025

        Depuis ce reportage, Émile Gafarita, l’un des trois membres du FPR qui transportèrent depuis l’Ouganda jusqu’à Kigali les missiles qui abattirent l’avion du président Habyarimana a été enlevé à Nairobi le 13 novembre 2014. Il n’a pas réapparu depuis.

        Deux témoins du juge Trévidic ne témoigneront donc plus. Le colonel Patrick Karegeya, ancien chef des renseignements extérieurs de Paul Kagamé prétendait prouver au juge l’implication de ce dernier, dans l’assassinat du président Habyarimana; il fut étranglé le 31 décembre 2013 dans sa chambre d’hôtel de Johannesbourg.

        Tous deux étaient à la veille d’être auditionnés par les juges Trévidic et Poux qui enquêtent sur l’attentat du 6 avril 1994 qui coûta la vie au président Habyarimana, assassinat qui fut le déclencheur du génocide du Rwanda.

        Après le meurtre de Patrick Karegeya, le général Kagamé avait prévenu : « Celui qui trahit son pays, celui qui trahit le Rwanda, quel qu’il soit, ne peut pas s’en sortir sans payer le prix ».

        Pour approfondir :

        Colloque « Le drame rwandais : la vérité des acteurs » Sénat, Paris, le 1er avril 2014″

        http://www.youtube.com/channel/UCWNv3PjaW9YtT1bpSVaCRCw/videos

          +14

        Alerter
  • Tardieu // 21.05.2019 à 08h07

    (suite)

    Janvier 1994 :

    En principe partis du Rwanda depuis décembre, onze militaires français du Détachement d’assistance militaire à l’instruction (DAMI) sont reconnus à Kigali, en civil, durant le premier trimestre. Le capitaine Paul Barril, prestataire de services de sécurité au régime rwandais, fréquente aussi cette capitale (voir l’interview de P. Barril).

    6 avril 1994 :

    Attentat contre l’avion (piloté par trois Français) transportant le président du Rwanda Juvénal Habyarimana et le président du Burundi Cyprien Ntaryamira…

    « Empêcher un nouveau Rwanda », par Pierre Brana, Libération, 8 avril 2004.

    Ancien conseiller de Michel Rocard et ancien député, Pierre Brana était rapporteur PS de la mission d’information parlementaire de 1998 sur le génocide rwandais. Il est maire d’Eysines et vice-président de la communauté urbaine de Bordeaux (en 2004)

    “Après l’attentat qui a entraîné la mort du président Habyarimana, les milices hutues déclenchèrent le génocide et la France continua à entretenir des relations avec le régime génocidaire dont les représentants furent reçus à l’Élysée et au Quai d’Orsay. ”

    Etc.

    Mitterrand et l’ensemble des dirigeants et ex-ministres du PS “Complice du génocide au Rwanda”, c’est un euphémisme !

      +19

    Alerter
    • Papagateau // 21.05.2019 à 08h32

      Il y aura la même liste dans 10 ans pour la relation France – Arabie Saoudite.

      Euh, non. Pas la peine d’attendre, il n’y a que voir tout ce que la France a fait pour les saoudes avec ses agents spéciaux, et ses livraisons en Syrie.

      Le vieux Fabius, l’homme de la Syrie et de la Libye qui se scandalise de ce qu’on dit du PS ?
      Il se sent visé ?

        +21

      Alerter
  • Tardieu // 21.05.2019 à 08h11

    Bientôt, seules restent les troupes françaises, sur décision de François Mitterrand. De 1990 à 1994, le président de la République sera sans cesse au courant de la situation militaire au Rwanda – même durant ses déplacements.

    Décembre 1990 :
    Diffusion du texte raciste dit des “10 commandements du Hutu” dans la revue Kangura, notoirement soutenue par la belle-famille du président Habyarimana et l’aile dure du régime. En dernière page figure un portrait de François Mitterrand. En légende, ce dicton local : “Les grands amis, on les rencontre dans les difficultés”.

    Février 1991 :
    L’ancien membre des “escadrons de la mort” Janvier Afrika affirme avoir été formé durant quatre mois, à partir de 1991, par des militaires français, qui auraient également “instruit” des miliciens Interahamwe.

    Novembre 1991 :
    Selon Me Éric Gillet, de la Fédération internationale des droits de l’homme (FIDH), les interrogatoires musclés des prisonniers du FPR sont menés par des officiers français.

    Mars 1992 :
    Un contrat égyptien de six millions de dollars de fournitures d’armes au Rwanda est couvert par le Crédit lyonnais.

    Janvier 1993 :
    Une commission d’enquête internationale (CEI), conduite notamment par la FIDH, parcourt le Rwanda. L’un des membres de cette commission, Jean Carbonare, affirme avoir vu des instructeurs français dans le camp de Bigogwe, où l’”on amenait des civils par camions entiers” qui “étaient torturés et tués”.

    En mars, la CEI dénonce les pratiques de génocide au Rwanda et la responsabilité au plus haut niveau des autorités rwandaises dans ces massacres.

      +12

    Alerter
  • ima // 21.05.2019 à 08h11

    Même s’il est pour moi hors de question de défendre Glucksmann, belle séance de gommage de mémoire des anciens ministres PS (Pseudo-Socialistes) !
    Le meilleur raccourci de la longue carrière de Mitterrand se situe dans la ville où il fut enterré, Jarnac (j’arnaque ?)

      +16

    Alerter
  • RGT // 21.05.2019 à 08h27

    “Raffy” et “Tonton”, même combat : Favoriser leur mégalomanie et leur égo, pour “passer à la postérité”.

    Comme TOUS les politicards professionnels d’ailleurs, mais à un point qui est quand-même inégalé.

    Imaginez un seul instant un politicien LR qui tirerait à boulets rouges sur De Gaulle, ça ne s’est jamais vu.

    Au PS, ils ont placé quand-même la barre de la trahison très haut : En 1981, quand Mitterrand s’est présenté à l’élection présidentielle, de nombreux “vieux” de mon entourage m’avaient appris son comportement “bienfaisant” lorsqu’il était sinistre de l’intérieur lors du début de la guerre d’indépendance de l’Algérie.
    Et ensuite il nous a bassiné en tournant sa veste et en se présentant comme “défenseur de la Justice”…

    2 ans après l’élection, après avoir consciencieusement laminé la seule opposition de gauche (le PCF) en favorisant bien sûr l’émergence de la “peste brune” il a trahi en beauté toute la population française avec le “tournant de la rigueur” (prononcé d’une voix solennelle par son porte-flingue Mauroy) et a ouvert en grand les vannes qui ont permis aux ploutocrates de contrôler la nation.
    Giscard n’aurait JAMAIS osé.

    TOUS les “grands Socialistes” qui sont ensuite parvenus à atteindre la sphère de pouvoir de ce parti ont tous été “adoubés” par ce grand manipulateur et sont tous dans la continuation de sa “pensée visionnaire”… Pour eux-mêmes bien sûr.

    Et Glucksmann ne fait pas exception à la règle.

    Et désormais “socialisme” signifie pour la population magouilles en tous genres entre amis…

      +36

    Alerter
  • Alfred // 21.05.2019 à 08h48

    Il le semble que les commentateurs des crises oublient et que les signataires omettent de dire que la crise Rwandaise s’inscrit dans le cadre d’une éviction de la France dans cette partie de l’Afrique par les Etats Unis (de la francafrique à l’amaericafrique en quelque sorte). Mitterrand aussi nuisible qu’il fut luttait avant tout contre les américains (“peu de français le savent mais ‘es Americains nous livrent une guerre sans merci” dixit). Glucksman est à mon avis dans le camp atlantiste (le même que celui de présidents actuels dont les crimes sont bizarrement tus).
    Il n’y a donc pas de surprise à la position de Glucksman. Aucune.

      +73

    Alerter
    • Patrick LEVACHER // 21.05.2019 à 09h14

      Très bon résumé de ce GLUCKSMANN qui soutient bec et ongles SARKOZY lui aussi atlantiste NWO. [modéré]
      Sa proximité avec le pouvoir géorgien lui vaut les critiques de Salomé Zourabichvili, ancienne diplomate française ayant été un temps ministre des Affaires étrangères sous Saakachvili, déclarant à son sujet : « Il n’a jamais souhaité rencontrer la seule « Française » de l’opposition géorgienne. Marié à celle qui a été vice-ministre de l’Intérieur, puis ministre, ignorait-il vraiment tout des excès de la police, des tortures dans les prisons et de la situation des droits de l’homme dans le pays ? »
      Mais comme [modéré] a-t-il pu retrouver tête de liste du Parti Socialiste pour les européennes ?

        +13

      Alerter
    • Lysbeth Levy // 21.05.2019 à 10h39

      Hélas oui et pour rappel le procès fait a Pierre Péan pour avoir enquêté sur ce “coups d’état (Paul Kagamé) faisant” suite à un massacre autant, de tutsi que de hutus, contrairement à ce que dit la doxa d’une presse et des néoconservateurs pro-américains les “Glucksmann BHL” qui défendent l’axe atlantiste.
      Sur le site d’intelligence économique “infoguerre” : https://infoguerre.fr/2009/01/saint-exupery-ou-le-journalisme-fiction/ de nombreux auteurs maintenant dénonce cette désinformation coupable de masquer les intérêts économiques de cette guerre, du pillage des ressources par les grandes compagnies minières .Patrick Mbeko, Boniface Musavuli, P. Péan, et dernièrement Judi Rever canadienne révèle les dessous de ces accusations qui tardent a dire la réalité sur un génocide du peuple congolais après une partie des rwandais :
      http://www.france-turquoise.com/wp-content/uploads/2018/04/Note-de-lecture-Judi-Rever-In-praise-of-blood-180413-2-1.pdf Plus de 6 a 8 millions de morts au Congo dont tout le monde se fiche depuis ! Glucksmann BHL Kouchner, couvrent ce crime actuel lors de cette grande course aux ressources essentielles.

        +16

      Alerter
    • Yannis // 21.05.2019 à 15h51

      Oui. Kagame n’a absolument rien d’un enfant de coeur. Il est le chouchou des anglosaxons type Blair (celui qui a mis à feu et à sans l’Irak avec son grand frère étasunien) mais aussi de notre traitre Macron. Celui-ci a d’ailleurs appuyé la candidature d’une anglophone rwnadaise pour la présidence de la communanuté francophonie, c’est tout dire…

      Mais non, quelle idée, il n’y a absolument aucune guerre d’influence en Afrique, juste des sequelles de ces monstrueux.ses français.es coloniaux.ales racistes.es. Les autres, anglais américains, chinois, arabes, israéliens, venaient ou viennent juste faire du tourisme. Et les Africains de l’Est sont si innocents et vertueux qu’ils ne déclenchent jamais de vendettas ni de guerres de clans entre eux. (humour absolument pas exclusif, un peu inclusif cependant).

      Voir le documentaire (lien plus haut) qui apporte un autre éclairage sur le Rwanda d’hier et aujourd’hui. Sujet éminemment complexe, qui attise toutes les polarisations.

        +6

      Alerter
      • Seraphim // 22.05.2019 à 03h34

        Comment pourrait-on une seule seconde faire confiance à Kagamé, ce soldat américain à tête de tueur en série formé à Leavenworth, comme Eisenhower ou Patton ou le grand-père d’Obama. Qui voudrait passer un week-end avec lui?

          +3

        Alerter
  • Marie // 21.05.2019 à 08h56

    Facile de fustiger l’Histoire relativement récente. S’il en est un, de cette période, à montrer du doigt, c’est Kouchner. Il faut avoir lu “l’autre” Mitterrand, sa correspondance , ses dessins, collages, pour réaliser que le “vrai” bonhomme avait une dimension hors politique. Et surtout surtout, ne plus voter.

      +7

    Alerter
    • iMike // 21.05.2019 à 12h23

      Oui, le role de Mr. Kouchner dans la crise rwandaise est largement occulté. C’est ce personnage, drapé de son aura “humanitaire” qui a convaincu Mr. Mitterrand de l’intervention française au Rwanda. Mr. Mitterrand lui ne comprenait rien à l’Afrique.

        +8

      Alerter
  • reneegate // 21.05.2019 à 09h12

    Il suffira d’une contrition et ils soutiendront glucksmann en se pinçant le nez, où sont leurs valeurs et leurs convictions ?

      +2

    Alerter
  • René Fabri // 21.05.2019 à 09h19

    Les propos de Raphaël Glucknmann sont excessifs. Cependant, il n’a pas tout à fait tort sur le fond, car ces massacres se sont déroulés avec un soutien, au moins moral, du ministère français des Affaires étrangères aux Hutus plutôt francophiles, contre les Tutsis plutôt anglophiles. Si la droite avait été au pouvoir à l’époque, elle aurait probablement réagi de la même manière. En tous cas, il aurait été préférable de ne pas faire d’ingérence, mais ce n’est pas le choix de Glucksmann pour d’autres lieux.

      +5

    Alerter
    • riton // 21.05.2019 à 09h53

      “Si la droite avait été au pouvoir à l’époque, elle aurait probablement réagi de la même manière. ”

      Pas de bol c’est la droite qui était au pouvoir à l’époque, 2e cohabitation (1993-1995) avec Balladur comme PM !

        +9

      Alerter
    • Michel Le Rouméliote // 21.05.2019 à 11h40

      La droite y était, au pouvoir : le Premier ministre était Édouard Balladur !

        +8

      Alerter
      • René Fabri // 21.05.2019 à 12h08

        Vous avez raison. Je ne me souvenais plus très bien. Je vois que le ministre des Affaires étrangères était Alain Juppé, et le ministre de la Défense, François Léotard.

          +10

        Alerter
  • Lolo // 21.05.2019 à 10h16

    Bien enfin la France se réveille sur ce président Mitterand qui nous a mené la où nous sommes maintenant !!!

      +5

    Alerter
    • Alfred // 21.05.2019 à 20h30

      Avouez que ce n’est pas tout à fait le seul des responsables de notre grand désastre.

        +4

      Alerter
  • queniart // 21.05.2019 à 10h37

    le pire c’est qu’il a raison,les éléphanteaux ne sont que des menteurs qui en ont profités quand ils étaient aux pouvoirs

      +3

    Alerter
  • jules // 21.05.2019 à 11h02

    Le quidam africain passé à la moulinette génocide, ils s’en foutent. L’important, c’est que bébé Glucksmann soit parvenu à faire le buzz au bon moment avec une étiquette « socialiste critique » au-dessus de la cafetière : « Voyez combien moi, Raffy, je tourne les dos aux pachydermes de la vieille garde mitterandienne, combien je vais de l’avant pour construire une UE de gauche et responsable et blablabla ― ad lib. »

    Le bébé va donc gagner en popularité au bon moment et séduire des électeurs grabataires, indécis, en pleine névrose ou droit-de-l’hommisé qui ont mal à leur PS, en sorte que ce dernier raflera quelques voix supplémentaires aux prochaines pseudo-élections euro-atlantistes.

    Bien joué ! Cynique et dégueulasse, mais bien joué.

      +22

    Alerter
  • Eric83 // 21.05.2019 à 12h49

    Suis-je le seul que cela interpelle ? Le blog les Crises a consacré 3 articles, peu reluisants, le 17, 20 et 21 mai à R. Glucksmann. Je précise que je ne défends nullement RG et que je ne risque pas de voter pour sa liste.

    Aujourd’hui, un article de l’IDL de Charles Gave est publié ici. Il nous décrit, à juste titre, NDA comme un homme aux épaules de serpent et j’ajouterai comme un tigre de papier.Je précise que je ne défends nullement NDA et que je ne risque pas de voter pour sa liste.

    Le blog les Crises pourrait-il nous expliquer ces choix d’articles qui semblent viser à discréditer à quelques jours des élections européennes ces chefs de file/parti?

    Que ma perception soit erronée ou juste sur les intentions du blog au travers de la publication de ces articles, j’attends avec impatience les articles du même tonneau sur les autres chefs de file/parti notamment sur Bellamy-Wauquiez, Bardella-MLP, Aubry-JLM, Brossat-Roussel, Loiseau-Macron…

      +4

    Alerter
    • Alfred // 21.05.2019 à 16h23

      Plutôt que de poser la question j’ai tenté l’expérience: j’ai posté un lien vers un un article du site “Vu du Droit” que vous êtes nombreux à connaitre. Il était question d’un chef de file d’un autre parti. La modération ayant fait le ménage je pense que vous avez la réponse. Vous pourrez attendre longtemps au sujet de certains.

        +6

      Alerter
  • Julien // 21.05.2019 à 12h53

    Cet homme est un communautariste avant d’être un politique. Il est l’archétype de ces arrivistes qui pensent être au dessus de par leur filiation et autres relations plus ou moins douteuses. Cet homme n’est pas un combattant pour la France mais pour la France ouverte sur le monde, qui finira par se faire bouffer de tous les côtés. Ces gens me sortent par les yeux. Il est vrai je tiens souvent ce discours sur nos “politiques” mais je n’ai aucune confiance en ces gens quelqu’ils soient. Tant que le peuple, le vrai, n’est pas au pouvoir, du moins, n’a pas récupérer sa souveraineté, alors ces rats de caves viendront manger notre pain pour leur unique profit.

      +14

    Alerter
  • Con le Hardi // 21.05.2019 à 14h24

    La France de Mitterrand a soutenu au Rwanda les perdants, donc les génocidaires, puisqu’ils ont perdu.
    Quid des massacres de l’autre côté des frontières pendant le conflit?
    Au delà des intérêts géostratégiques, la France fut la moins cynique des puissances ayant agi dans la région des Grands Lacs au début des années 90.
    Ce Glucksman est un navet pathétique, déshonoré, déshonorant et sans intelligence autre que celle que ses pairs plus bêtes encore lui accordent en hypothèse.

      +9

    Alerter
    • Eric R // 21.05.2019 à 21h02

      ah bon génocidaires parce qu’ils ont perdu la guerre ?? durant trois mois ils ont tué femmes, enfants, jeunes ,vieux sur des barrières, tout simplement parce qu’ils étaient tutsis .cela porte un nom cher Mr, c’est un génocide.

        +5

      Alerter
      • Alfred // 23.05.2019 à 11h15

        Le génocide s’inscrit dans le cadre d’une guerre plus globale qui sur des années a fait plusieurs millions de morts. Les vainqueurs en question n’ont pas les mains propres du tout à ce compteur là. Ce qui est révoltant c’est l’instrumentalisation du génocide pour masquer les crimes commis par les vainqueurs.Vous ne voulez pas le voir.

          +1

        Alerter
  • Nanker // 21.05.2019 à 17h31

    Alors Mitterrand « complice du génocide au Rwanda »?
    Encore une fois Gluglu montre sa nullité extrême! En 94 le pauvre François, rongé par son cancer et déjà très affaibli, était à peu près totalement incapable d’assumer son rôle de Président. Même un organe de presse aussi peu rebelle que “Le Canard” l’avait surnommé “deux heures de lucidité par jour”. On murmure que c’était Anne Lauvergeon et Michel Charasse qui expédiaient les affaires courantes en attendant “la quille” cad la présidentielle de 1995.

    Et Gluglu devrait se souvenir qu’entre 93 et 95 il y eut cette “petite” chose que fut la cohabitation et que donc l’opération “Turquoise” fut décidée entre l’Elysée (avec Védrine?) Matignon (Balladur) et le Quai (Juppé).
    Organisation de l’opération très probablement pilotée par les militaires français qui profitèrent certainement de la faiblesse du pouvoir politique pour se tailler un “ordre de mission” sur mesure… (protection des Hutus génocidaires et escarmouches avec les troupes de Kagamé, le honni).

    Mitterrand était “out”, plus préoccupé par l’état d’avancement de son “bébé” cad la Très Grande Bibliothèque, dont le chantier accumulait les retards. Il alla même jusqu’à organiser une inauguration bidon fin mars 1995, arpentant comme un fantôme les couloirs d’un bâtiment encore à l’état de chantier.

      +5

    Alerter
    • Fritz // 21.05.2019 à 17h53

      Une belle photo en noir et blanc, de grandes dimensions, célèbre toujours cette “inauguration bidon”, à l’entrée de la BnF (rez-de-jardin). On y voit Mitterrand marcher aux côtés de Jacques Toubon et de Jean Favier, entre des gardes républicains, dans un chantier désert… Trois ans avant le transfert des livres du site “Richelieu”.

        +2

      Alerter
    • Eric R // 21.05.2019 à 20h30

      il était malade certe, mais cela ne l’a pas empêche de dire que ” chez ces gens là. le génocide n’a pas d’importance vous pouvez aller voir sur YouTube. puis en plein massacré ils ont reçu les deux ministres sur le perron de l’Elysée du fameux gouvernement génocidaire. vous vous rappelez le nom du patron de la cellule africaine de l’Elysée ??? ça ne s’invente pas . j.christophe Mitterrand. oui Mr. les hommes politiques français de l’époque ont la conscience pas du tout tranquille.
      vous trouvez normale que bcp des criminels vivent et travaillent en France en toute tranquillité ??? les faits sont têtus.

        +4

      Alerter
  • Seb // 21.05.2019 à 19h03

    Je soutiens tout à fait le courrier de ces ministres. Au moins Mitterrand agissait… Les politiques actuels sont bons pour le show BFM, mais après, aucune action!!?

      +1

    Alerter
    • Koui // 22.05.2019 à 13h47

      Mitterrand agissait mais pas toujours à bon escient. La corruption d’ELF et du credit lyonnais, le crime du Rainbow Warrior, le soutien au régime khmer rouge à l’ONU, le soutien dissimulé à l’apartheid et aux islamistes afghan, le soutien total en armes/argent à Saddam HUSSEIN lors de l’invasion de l’IRAN ainsi lors des bombardements irakiens sur des populations civiles, voila quelques unes des actions de Mitterand. Mais la perle reste quand même le soutien militaire francais au régime criminel de Kigali

        +1

      Alerter
  • Koui // 21.05.2019 à 19h19

    Le génocide rwandais hante les spécialistes français de l’Afrique, les journalistes, les politiciens et tout ceux qui ne croyaient pas la presse française au moment du génocide. Cette pétition d’elephants socialistes en est la preuve. Gluksmann ne fait que rappeller l’histoire inavouable. Tous ces experts en droit de l’homme ont été complices de ce massacre épouvantable.

      +4

    Alerter
    • Eric R // 21.05.2019 à 20h39

      ce n’est pas un génocide rwandais. c’est un génocide contre Le Tutsis.

        +4

      Alerter
  • Salamuj // 21.05.2019 à 19h48

    Ce qui est surprenant lorsque l’on ose pointer du doigt au rôle joué par la France dans le génocide des Tutsi du Rwanda entre avril et juillet 1994, c’eat la réponse toute faite, sonnant comme une évidence:« comment peut-on condamner la France, alors que c’est le seul pays qui a intervenu pour secourir les victimes, avec l’opétation turquoise? »!
    Franchement, personne n’est dupe! Pour moi, le fait que la France soit le seul pays, , qui a mis en place une opération soi disant « humanitaire » parmi le reste de la communauté internationale, fait d’elle, coupable déjà! Comment peut-elle expliquer qu’elle soit la plus humaniste que les autres? Son opération a-t-elle été vraiment, humanitaire? Beaucoup de zones d’ombre entourent cette opération jusqu’à aujourd’hui (bien des livres et autres témoignages l’ont remise en question)!!
    Pour nous, rescapés du génocide, le rôle de la France est comparable à celui d’un assassin qui, souvent, revient sur le lieu du crime! L’opépations turquoise n’est rien d’autre que le retour d’un assassin sur le lieu du crime et c’est tout !
    J’aurais été étonné que M. Hubert Védrine ne soit pas parmi les signataires de la lettre condamnant les propos assumés de M. Glucksmann!!!
    Ce qu’il oubli, c’ est que les faits sont têtus!

      +4

    Alerter
  • PME // 21.05.2019 à 22h11

    Théorie du complot quand tu nous tiens… le manque de patriotisme de certain est triste.

    Churchill disait : la vérité est un bien si précieux qu’elle devrait toujours être protégée sous un rempart de mensonges.

    Le gouvernement rwandais ment depuis des années. Il emploie le mot génocide ce qui bloque toute discussion et toute analyse. Personne n’a envie d’être accusé de révisionnisme.

    L’armée française est intervenue sous mandat de l’ONU avec des observateurs. A l’époque, cette intervention a été saluée. Les troupes déployées étaient principalement en provenance du Zaïre. Il y avait 2500 hommes. D’ailleurs les camps ont été localisés grâce aux satellites européens…

    Ce n’est pas la France qui a été à l’origine du renforcement de la Minuar. D’autres pays souvent très proches d’intérêts concurrents se sont agités bien avant.

    Le vrai débat c’est pourquoi des membres du gouvernement intérimaire ont pu se réfugier dans la zone de sécurité humanitaire… ?
    Réponse : comme aujourd’hui avec nos djihadistes qui vont et viennent à travers des frontières… on ne tire pas sur des anciens alliés.

    La réalité c’est que la France a lâché en rase campagne le Gir. L’opération Turquoise est destinée à faire diversion pour éviter à la France de se retrouver sur le banc des accusés.

      +2

    Alerter
  • Burna // 21.05.2019 à 23h25

    Pour être allé au Rwanda en 1993 j’ai ai été surpris de voir sur les murs de Kigali Mitterand assassin!Surpris de découvrir des militaires Français aux côtés des militaires du président de la époque Abyarimana. Surpris de ce que disait la population Tutsi du fils Mitterand surnommé Papa m, à dit.Ceci 1 an avant le génocide. C’est bien de parler de manière détachée de la lutte d influence Franco Américaine et que fait t on des miliers de morts assassiné des milliers de femmes et d enfants tués à la machette. Je passerai les détails de cette boucherie ou les assassins s étaient spécialisés dans le travail de tuerie….Il faudrait que les députés du PS se fassent plus discret….Ceci éviterait de discréditer ce parti qui se veut humaniste

      +4

    Alerter
  • Gérard // 22.05.2019 à 11h27

    Glucksmann à raison, la France n’avait rien à faire au Rwanda, sauf sauver ses intérêts miniers au Zaïre voisin. La France a assisté les extrémistes hutu dans la préparation du génocide. L’armee francaise a été témoin des premières exterminations de civils Tutsis dès 1990 sans bouger. Elle a entrainé et livré des armes à ces mêmes assassins. Mitterrand a été complice de génocide.

      +2

    Alerter
  • Koui // 22.05.2019 à 13h37

    Les tutsis n’existent pas. Ce n’est ni une ethnie, ni une religion. Il suffisait qu’un hutu posséde des boeufs pour devenir tutsi. Les tutsis, c’était les éleveurs, les nobles, les militaires, les personnes de pouvoir avant la colonisation. Ils parlaient la même langue, pratiquaient la même religion, se mariaient avec les hutus et les twas. Est ce que le génocide des notaires, des fonctionnaires ou des franc maçons ferait sens?

      +3

    Alerter
    • Haricophile // 24.05.2019 à 00h16

      Il me semble avoir lu que c’est un peu plus compliqué. Ce n’est pas qu’ils n’existaient pas, mais plutôt qu’on les a créé en favorisant un clivage “ethnique” dans les petits arrangements géostratégiques pour le contrôle de la région et du pays.

        +1

      Alerter
  • Jacques // 24.05.2019 à 00h40

    Action de mise au jour particulièrement salutaire ! Je touche du bois pour que cette liste ne franchisse pas la barre des 5%. De la sorte, elle n’aurait aucun élu !

      +2

    Alerter
  • Enoshima // 27.05.2019 à 13h13

    Bonjour
    sur le génocide rwandais , si on veut vraiment se renseigner,comprendre la genèse du génocide ,de la responsabilité de la france il y à quantité de livres qui en parlent Il ne faut pas avoir d’a priori. Il faut lire , essayer de comprendre
    “Malgré moi” je m’y intéresse depuis mai/juin 1994, je connais quelqu’un qui a disparu à ce moment là et il suffit de lire le déroulement de “comment ça a commencé “.Il faut voir aussi depuis les années 90 les massacres qui ont été commis et comment on en est arrivé à ce génocide tutsies & hutus modérés. La france après l’attentat de l’avion qui transportait les 2 présidents rwnadais & burundais a accueilli dans l’ambassade française à kigali le nouveau gouvernement génocidaire qui allait se mettre en place. Mitterrand était au courant par l’intermédiaire des services de renseignements militaires de la politique génocidaire Les politiques français sont obligés de mentir,quand on voit que le juppé a accueilli à Élysées plusieurs membres du gouvernement génocidaire etc. Vous seriez extrêmement surpris de ce qu’à pu faire la france de ce soutien sans faille au gouvernement génocidaire rwandais.
    il y à aussi “collines de Bisesero soulèvent la question du rôle de la France” et j’en passe etc etc….

      +2

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications