Les Crises Les Crises
11.septembre.201911.9.2019 // Les Crises

France Inter s’inquiète pour les milliardaires

Merci 1741
J'envoie

Une fantastique illustration du phénomène de “chien de garde” médiatique – en plus face à un simple social démocrate bon teint…

Source : Là-bas si j’y suis, 09-09-2019

« Finalement, vous voulez éradiquer les riches, d’une certaine manière ? » C’est d’une même voix terrifiée que Léa Salamé et Nicolas Demorand recevaient ce matin le révolutionnaire rouge Thomas Piketty qui publie un dangereux brulot « Capital et Idéologie ». Cet économiste gauchiste aura pu vérifier en direct l’une des thèses de son livre : le capitalisme ne cesse de s’inventer des récits justificateurs et de rétrécir la pensée qui le critique.

Oui, en septembre 2019 sur France Inter, un gentil keynésien modéré comme Thomas Piketty peut être soupçonné de vouloir « éradiquer », « spolier », ou « confisquer » l’argent honorablement gagné par les plus riches. Vous n’avez pas honte, Thomas Piketty ?

Source : Là-bas si j’y suis, 09-09-2019


Vous aurez noté l’argument classique en défense dans ce genre de situation : “moi, je suis journaliste professionnel, donc il est normal que je contredise l’invité et le pousse dans ses retranchements”. Certes.

Mais le font-ils autant quand l’invité est néolibéral ? Voire… milliardaire, comme ici avec Bernard Arnault :

AVERTISSEMENT 18+ : des scènes de violente pugnacité journalistique peuvent heurter la sensibilité des plus jeunes

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Lyonnais // 11.09.2019 à 07h09

Il y a quelques années le journal critique des médias PLPL disait que Demorand braillait comme un âne. L’âne a grossi mais braille toujours aussi fort ! Que l’ENS forme de tels personnages (il n’est pas le seul ancien normalien de ce calibre) ne laisse pas de poser des questions sur le système éducatif français !
Quant à Léa Salamé comment la qualifier ? Harpie ? Chienne de garde ? Je crois que nullité auto satisfaite conviendrait aussi, voire tous les qualificatifs en même temps…

75 réactions et commentaires

  • Lyonnais // 11.09.2019 à 07h09

    Il y a quelques années le journal critique des médias PLPL disait que Demorand braillait comme un âne. L’âne a grossi mais braille toujours aussi fort ! Que l’ENS forme de tels personnages (il n’est pas le seul ancien normalien de ce calibre) ne laisse pas de poser des questions sur le système éducatif français !
    Quant à Léa Salamé comment la qualifier ? Harpie ? Chienne de garde ? Je crois que nullité auto satisfaite conviendrait aussi, voire tous les qualificatifs en même temps…

      +133

    Alerter
    • lm13720 // 11.09.2019 à 09h55

      L’ENS forme aussi des Grégoire Chamayou… C’est tout de même autre chose qu’un Demorand ou un Cohen… La question n’est donc pas tant la formation que l'”École” dispense mais de ce que ceux qui la reçoivent en font et des recrutements dans les médias qui s’en suivent. On peut penser que le filtre des recrutements et des promotions est la racine du mal. Qui emploie choisit et gouverne.

        +27

      Alerter
    • GFL // 11.09.2019 à 11h17

      Même si on peut trouver des convergences sur le fond, la forme que vous utilisez en revanche est détestable, inutilement injurieuse, vulgaire en somme. Et anonyme, bien évidemment. Quel courage.

        +3

      Alerter
    • ellilou // 11.09.2019 à 11h45

      Etre récipiendaires de toutes ces breloques, aussi glorieuses et bonnes pour leur amour-propre et leur porte-monnaie soient-elles, ne prouvent pas grand chose quant à la valeur des dits récipiendaires. De biens braves gens les ont, de biens pauvres types également. Le député enmarche Cédric Villani en est un parfait exemple tout récent 🙂

        +33

      Alerter
    • egogo // 11.09.2019 à 16h59

      L’intelligence n’est pas nécessairement jointe à la morale ,hélas .

        +16

      Alerter
  • Berrio // 11.09.2019 à 07h15

    http://www.lefigaro.fr/vox/economie/bertille-bayart-la-bce-fera-t-elle-neiger-les-euros-a-noel-20190910
    La solution est simple !
    Les économistes imbéciles arriveront -ils à détrôner les économistes atterrés ?

      +2

    Alerter
  • Fritz // 11.09.2019 à 07h15

    France Inter… la bonne conscience des bourgeois de gôche. Et de nombreux enseignants continuent à l’écouter ! Ça leur donne un sentiment de supériorité sur les auditeurs de RTL, ou les spectateurs de TF1.
    « Là-bas si j’y suis » aurait pu avertir les familles de l’apparition de Léa S. en gros plan. Les chiens de garde, ils ont leur laisse d’or comme Nicolas D. *, mais les chiennes de garde, ce n’est pas mal non plus.

    * Le procès de Nicolas Demorand a été fait par Le Plan B (successeur de PLPL), n° 22, février-mars 2010.

      +48

    Alerter
  • cecanquonvaoù? // 11.09.2019 à 07h32

    Je recommande vivement la lecture de l’excellent livre ” Les prédateurs” de Dennis Robert et Catherine Legall où on découvre comment les milliardaires Albert Fréres et Paul Desmarais, s’enrichissent en spoliant les états et donc les citoyens.
    Tous ces journalistes parisiens fricotent au quotidien avec les politiques et cultivent “l’entre-soi” avec les puissants qui les nourrissent. Ils n’ont plus aucune éthique ni objectivité ni de respect pour leurs auditeurs.

    Mon conseil boursier: investissez dans les fabricants de gilets jaunes….

      +75

    Alerter
  • Véronique // 11.09.2019 à 08h02

    Il est bien gentil avec les riches pourtant, Thomas Piketty. 90% d’impôt, c’est pas 100% !

      +15

    Alerter
  • RGT // 11.09.2019 à 08h04

    “moi, je suis journaliste professionnel, donc il est normal que je contredise l’invité et le pousse dans ses retranchements”.

    Nous attendons avec impatience que ces deux “grands” de l’information invitent Macron, Philippe puis Castrat-nerf pour leur faire subir le même sort.

      +69

    Alerter
  • René Fabri // 11.09.2019 à 08h16

    Je préfère fermer la radio et la télévision que d’entendre ça.
    Mais je suis obligé de payer, 139 euros pour 2019.
    Je n’arrive pas à comprendre pourquoi nous ne sommes qu’une minorité à réclamer la privation de l’audiovisuel public.

      +24

    Alerter
    • Cgrotex // 11.09.2019 à 08h27

      Pour l’offrir aux milliardaires !!? Quel Général offre sont artillerie défectueuse à l’adversaire ?…

        +29

      Alerter
    • jmk011 // 11.09.2019 à 08h46

      Parce que vous croyez qu’en privatisant complètement l’audiovisuel Public les choses vont s’arranger et que les journalistes vont enfin être objectifs ? Sur LCI, Cnews, BFMTV et Cie ? Il faut vous réveiller, tous ces gens-là sont des bons chiens de garde du système car ils sont formés/formatés pour débiter le même genre de stupidité, et s’ils se rebiffent leurs grands patrons (privé comme public) se chargeront de les dégager vite fait.

        +47

      Alerter
    • Patrick // 11.09.2019 à 08h46

      On pourrait déjà au moins limiter les nuisances en limitant le nombre de chaines TV et de radios publiques , ça ferait des économies.

        +18

      Alerter
      • Bruno // 11.09.2019 à 09h41

        Une bonne chaine d’état assumée, diffusant en direct de l’Elysée, serait largement suffisant en effet.

          +18

        Alerter
    • Juillet // 11.09.2019 à 09h09

      @René Fabri : tout à fait d’accord, vous n’êtes pas seul ; je rajouterai que les subventions à la presse doivent également cesser. J’aimerai arrêter de financer avec mes impôt les torchons idéologiques des milliardaires français (qui leur permettent au passage de défiscaliser), le Figaro, le Monde, le Point et les autres…

        +51

      Alerter
    • sassy2 // 11.09.2019 à 09h15

      Je viens de retourner un coupon au fisc par mel que j’ai sous les yeux, après un n ième “contrôle”,
      “maintiens ma déclaration de non détention d’un appareil récepteur de télévision à ce jour”

      la télé c’est technologiquement finie,
      et en plus vous êtes coupable Monsieur Fabri de financement d’activités terroristes

        +10

      Alerter
      • RGT // 11.09.2019 à 19h50

        La dernière fois qu’une brave dame est venue inspecter mon domicile pour s’assurer que je ne “truandais pas” l’audiovisuel public elle n’a pas été déçue du voyage.

        Comme j’avais du temps à perdre et que je souhaitais m’amuser un peu (ce qui ne devais pas être son cas je pense), je lui ai fait visiter l’intégralité de ma maison, de la cave au grenier, en ouvrant TOUS les placards.

        En restant très cordial et respectueux, et en insistant sur le fait que je lui apportais toute mon assistance pour qu’elle mène à bien sa mission, bien sûr.

        Je lui ai aussi présenté les courriers que j’avais envoyé à l’éducation nationale (et les réponses) quand mes enfants avaient eu des “0” pour “devoir non fait” quand les enseignants leur avaient donné des devoirs portant sur des émissions de télévision.

        Je ne sais pas si elle s’est pendue dans son bureau, si elle s’est mise en longue maladie, si elle a démissionné ou si elle a simplement informé ses collègues des risques qu’ils encourraient mais depuis 15 ans je n’ai plus jamais été “inspecté”.

        ÇA ME MANQUE !!!

        Un lecteur de ce blog possède-t-il un appeau à inspecteur TV afin que je puisse satisfaire ma cruauté sans limites en imposant à ces braves fonctionnaires de devoir visiter ma maison de fond en comble, ce qui prend bien 2 heures si on trouve des astuces pour faire durer le plaisir.

        Le plus marrant, c’est de voir la mine désespérée de cette personne quand on lui annonce que ce n’est pas terminé car j’ai oublié un placard et que j’insiste pour ne pas faire obstruction à sa mission…

        Je suis un sadique.

          +25

        Alerter
    • ellilou // 11.09.2019 à 11h47

      Il faudrait surtout rappeler à tous ces médias publics qu’ils sont effectivement publics car ils ont tendance à confondre les deux adjectifs “public” et “étatique”…sacrée nuance 🙂

        +8

      Alerter
      • Patrick // 11.09.2019 à 13h06

        c’est l’état qui les paye , ça ils ne l’oublient pas , ça vaut bien quelques menus services.
        bon d’accord , c’est avec l’argent du public qui n’a pas son mot à dire

          +7

        Alerter
        • PierreH // 13.09.2019 à 14h00

          Normalement, l’Etat n’est pas censé appartenir “aux riches”… Pour l’instant en tout cas. Vu comment ça crache sur la démocratie à droite à gauche, le régime censitaire se rapproche à grands pas…

            +0

          Alerter
    • Sam // 11.09.2019 à 16h50

      C’est fou quand même : plus on privatise, plus on est privé de tout, mais il y a encore des gens qui défendent les privations. C’est vrai que les chaines privées brillent par leur intelligence et leur désintéressement…
      Au lieu de se priver, nous pourrions peut être reprendre la main sur le public ?

        +14

      Alerter
      • Sophia // 13.09.2019 à 20h01

        Disons que, à l’ère d’internet, le niveau déplorable des chaînes télé n’est pas vraiment un souci. Internet est décentralisé, l’info est à la fois facilement disponible, faite par les citoyens, axée sur les enjeux locaux si c’est ce qu’on cherche, et une infinité d’offres, impossibles à concentrer dans une, deux ou même 10 chaînes publiques (reste le problème de la concentration des GAFA). Pour le train, la poste, la santé ou l’éducation, c’est différent…

          +0

        Alerter
    • Pepita // 15.09.2019 à 18h52

      Bonjour,
      Vous n’êtes pas obligé de payer 139 € pour avoir la TV, il suffit de résilier l’abonnement TV, simplement ! C’est ce que nous avons fait il y a plus de 15 ans. Nous toujours bien portant et plutôt bien informés.

        +0

      Alerter
  • Matt // 11.09.2019 à 08h26

    L’interview dans son intégralité :
    https://www.youtube.com/watch?v=3VUSPKko8Do

    Vous affirmez qu’un journaliste est dans son rôle lorsqu’il apporte la contradiction. C’est un peu simplificateur :

    • premièrement il faut qu’il soit “au niveau” de l’invité. Sommes-nous certain que les journalistes lisent les contributions de leurs invités, qu’ils ne doivent pas se contenter faute de temps (ou de compétence) d’une fiche préparée par un pigiste ?

    • en admettant qu’il sait de quoi il parle, la “contradiction” qu’exprime un journaliste est-elle l’approche la plus pertinente avec un chercheur, un politique, un syndicaliste, un artiste … ? Le rôle du journaliste est en principe d’éclairer son auditeur : face à un chercheur il doit rendre compréhensible le propos, face à un politique il doit s’attaquer à la langue de bois, face à un militant peu aguerri des medias il doit l’aider à s’exprimer …

    Bref, la “contradiction” ne me paraît pas la vertu cardinale du journalisme. C’est plutôt sa capacité à se rendre utile au public qui devrait motiver / animer le journaliste. Pas se faire un nom, ni de l’audimat.

      +47

    Alerter
    • Pinouille // 11.09.2019 à 09h42

      “L’interview dans son intégralité”
      L’auteur de l’article, ainsi que ce blog qui le reprend tel quel, auraient été bien inspirés de la regarder. Car cette interview a réellement donné l’occasion à T Piketti de développer ses idées malgré sa faible durée (ce qui me paraît être la principale critique que l’on peut lui faire). Et les questions “orientées” ne l’étaient que pour clarifier certains points jugés sensibles par les intervieweurs: on peut aisément comprendre pourquoi.

      Bref: encore un traitement orienté (déformé) de l’information qui ne convainc que les déjà convaincus. Il me semblait pourtant avoir lu quelque part sur ce blog qu’il n’avait pas de vocation militante (?).

        +7

      Alerter
      • charles // 11.09.2019 à 11h24

        Avaient ils besoin d’utiliser ce champ lexical précisément pour interroger l’auteur et explorer sa pensée ?
        Avaient ils besoin de lui couper la parole sans cesse ?
        Avaient ils besoin d’ostensiblement prendre parti pour l’élite propagandiste avilissante afin de développer une pensée critique ?

        Le capitalisme défendu dans cette chronique étant désormais infiltré dans la vaste majorité de nos activités quotidienne, il eut était aisé pour ces gens là de choisir adroitement les angles d’attaques qui ne diffusaient pas uniquement la peur et la haine. A moins bien sûr, comme je le disais autre part, qu’ils ne soient bête à en manger du foin. Mais c’est là une appréciation toute personnelle.

        Au delà des critiques que l’on peut faire sur les propos, il faut être aveugle pour ne pas observer les gestes et regards qui trahissent l’intention des locuteurs.

          +19

        Alerter
        • Pinouille // 11.09.2019 à 15h28

          @Charles
          J’ai l’impression que vous ne réalisez pas que votre propos relève uniquement du domaine de la subjectivité. La position que vous défendez, et qui est dans la droite ligne du billet, est tout à fait légitime. Mais il me paraît important de préciser que c’est une position parmi d’autres. Et que la vôtre n’a pas plus de poids qu’une autre, et n’a pas vocation à s’imposer au reste du monde par le simple fait de son existence.
          J’entends bien le concept (qui tourne en boucle ici) selon lequel il n’existe pas de salut dans le capitalisme et que le peuple qui le soutient ne peut le faire qu’en étant dupé/lobotomisé par un système qui use et abuse de la propagande pour subsister. Il n’est pas dénué de sens, mais reste cependant bien trop réducteur car il fait abstraction des autres raisons qui poussent objectivement les individus/électeurs à se maintenir dans ce système. Il me semble nécessaire de les analyser dans le détail plutôt que de les balayer d’un revers de main.

          A noter aussi qu’il existe des formes de systèmes capitalistes dans lesquels les individus se sentent tout à fait heureux: https://www.lemonde.fr/culture/article/2019/08/28/droles-de-villes-pour-une-rencontre-aarhus-danemark-etre-eboueur-la-cle-du-bonheur_5503842_3246.html
          Je recommande grandement le visionnage de la vidéo en question sur France 5 (replay).

            +2

          Alerter
    • Matt // 11.09.2019 à 09h53

      @Pinouille

      Je suis en partie d’accord avec vous : le montage de la chaîne Là bas si j’y suis est tendancieux (et c’est fait pour, créer du buzzz sur leur chaîne en utilisant la popularité d’une autre, c’est de bonne guerre). Sur ce coup le site Les Crises agit de même : faire réagir, obtenir des commentaires (ça marche :)), susciter le débat et accessoirement maintenir / améliorer son référencement.

      Cela dit, ce montage a tout de même le mérite :
      • de donner envie aux esprits curieux de regarder l’intégralité (pour ma part, j’ignorais que Piketty avait écrit un nouveau livre)
      • de se rassurer un peu car les questions posées par les auditeurs (c’est à dire sélectionnées par la rédaction) sont très haut dessus du niveau des 2 journalistes
      • de repérer tout de même le “crétinisme” (de la journaliste en particulier) qui ressort des lieux communs (la fuite des riches, leur spoliation, …) et qui visiblement n’a pas bien compris le propos de Piketty (si de mon côté j’ai bien saisi, une réflexion sur la longue durée … échelle temporelle inaccessibles aux journalistes par déformation professionnelle)

        +13

      Alerter
      • Matt // 11.09.2019 à 11h29

        Oups!
        Désolé pour le doublon, ce message avait été supprimé, j’ai cru utile de le rédiger à nouveau ci-dessous. J’ai encore un peu de mal à comprendre la logique de modération 🙁

        [EDIT]
        Merci pour la suppression du doublon !

          +0

        Alerter
      • Pinouille // 11.09.2019 à 15h51

        Je ne suis pas spécialement un fan de ces 2 journalistes, mais je pense que vous avez tort de les déconsidérer/sous estimer (c’est certes à la mode, c’est rassurant, mais c’est une dangereuse facilité). Leurs questions ont été savamment calibrées en fonction de leur auditoire et des contraintes temporelles de l’émission. Elles reflètent moins le niveau intellectuel des intervieweurs que celui du public ciblé.

        T Piketti sera certainement interviewé longuement sur thinkerview, ou France Culture ou… Il aura le temps de développer ses idées dans de meilleures conditions. Et dans le meilleur des cas, son intervention sera suivie par quelques dizaines de milliers d’auditeurs.

          +3

        Alerter
      • Matt // 11.09.2019 à 18h32

        @Pinouille

        Vous avez peut-être raison concernant le professionnalisme des deux journalistes. Si ça se trouve il n’y a pas mieux sur la place de Paris 🙂

        Cependant quelque chose me dit qu’ils n’ont pas lu l’ouvrage de 1000 pages car les 2 journalistes posent les mêmes questions, comme s’ils partaient non pas du livre lui-même mais d’un synopsis de la maison d’édition.

        En plus de cette malhonnêteté que je suspecte, je crois que les journalistes en question – non par bêtise pure mais plutôt par déformation professionnelle – n’ont pas compris réellement la temporalité de l’étude (le temps long). Ils vivent dans l’urgence médiatique, dans le tempo des décisions politiques et des élections. L’évolution séculaire des sociétés et du capitalisme leur échappe à peu près complètement, et du reste cela semble moins les intéresser que la “fuite des riches” à l’étranger ou la question de la répartition des richesses.

          +8

        Alerter
  • Patrick // 11.09.2019 à 08h40

    Juste quelques commentaires :

    – ” un journaliste c’est une p..e ou un chômeur ” … ceux-là ont un job , donc …

    – “Piketty , économiste Keynésien ” , même Keynes avait fini par admettre que ses théories ( dépenses publiques pour soutenir l’économie ) ne fonctionnaient pas , donc à un moment il faut savoir tirer un trait dessus.

    – d’habitude Piketty est plutôt bien considéré par les médias et il bénéficie d’un traitement de faveur de leur part, bien au-delà de la qualité de ses travaux. Bon là , il a du toucher une corde sensible , il est en train de réinventer le communisme mais il va se reprendre , pas d’inquiétude.

      +20

    Alerter
    • Matt // 11.09.2019 à 09h03

      “– ” un journaliste c’est une p..e ou un chômeur ” … ceux-là ont un job , donc …”

      J’adore ce genre de commentaire : ce qu’il gagne en simplicité, il le perd en lucidité.

      • La situation professionnelle des “journalistes” (seriez-vous en mesure de définir le terme) est très diverse, je ne comprends pas qu’on puisse la résumer à 2 cas de figure
      • La précarisation du champ journalistique n’est pas la seule explication à la servilité ou la nullité qui caractérise une partie d’entre eux

      Même remarque s’agissant de votre avis tranché à propos du livre de Piketty qui n’est pas encore sorti… Savez-vous qu’avoir un avis n’est pas une fatalité ?

        +10

      Alerter
      • Patrick // 11.09.2019 à 11h49

        Je ne me réfère pas au bouquin, juste à ses interventions, ça me suffit pour ne pas aller lire le livre.
        je me contenterai de lire ce qui sera publier à propos du livre

          +5

        Alerter
      • Matt // 11.09.2019 à 12h26

        @Patrick

        Nous sommes de simples consommateurs occasionnels de biens intellectuels, aucunement producteurs comme Piketty ou Keynes. J’aimerais bien connaître ce que vous avez “consommé” pour arriver à un avis aussi tranché sur leurs recherches que vous ne lisez pas.

        Des liens pour nous faire gagner du temps ? Ou s’agit-il de votre part d’un simple à-priori sur ces deux économistes ?

          +1

        Alerter
        • Patrick // 11.09.2019 à 12h32

          DESS Economie/Gestion à l’IAE de Lyon
          +qq lectures de type Schumpeter.

          Avec l’expérience et le recul , j’ai pu constater deux choses
          – les travaux des économistes de tous bords sont toujours parcellaires et correspondent uniquement à des observations dans un contexte donné ( Schumpeter l’écrit lui-même dans la préface d’un de ses bouquins )
          – quand je ne comprends comment un truc peut fonctionner ( en économie ou en politique ) c’est en général parce qu’il ne fonctionne pas. ( règle empirique sur les 40 dernières années )

            +6

          Alerter
        • Matt // 11.09.2019 à 13h19

          Votre démarche consistant à ne pas lire les auteurs tout en ayant un avis dessus me fait penser à certains journalistes 🙂

          Il me semble tout de même plus rigoureux de lire avant et si on comprend ou croit comprendre, éventuellement exprimer une opinion. Encore une fois rien d’obligatoire, ce n’est pas une fatalité, au lieu d’opinion, une lecture peut déboucher sur de nouveaux questionnements …

          En outre quand on partage une opinion c’est toujours mieux de l’étayer sur des exemples, c’est tellement simple de fournir des liens sur un forum … Sinon, vraiment je ne comprends pas pourquoi on s’exprime si ce n’est pas pour échanger de l’information. Juste le plaisir de dire “moi je sais ” ? (c’est une vraie question hein)

            +4

          Alerter
    • lm13720 // 11.09.2019 à 09h48

      1. « même Keynes avait fini par admettre que ses théories (dépenses publiques pour soutenir l’économie) ne fonctionnaient pas » Vos sources ?
      2. Ce que montre Piketty, c’est précisément que ça a marché.
      3. La question reste posée : comment mener une politique keynésienne dans un monde financiarisé où nulle entrave n’est mise à la circulation des capitaux et au recours aux paradis fiscaux.

        +10

      Alerter
      • Patrick // 11.09.2019 à 11h45

        Keynes a fini par admettre que ses préconisations ne pouvaient être utiles qu’en temps de crise économique ( ce qui reste d’ailleurs à démontrer )
        Donnez moi un seul exemple de politique dite ‘Keynesienne ” qui aie vraiment fonctionné sur le long terme.

          +1

        Alerter
        • Micmac // 11.09.2019 à 17h14

          Et bien, toutes les politiques keynésiennes ont fonctionné…

          On a été dans la mouise depuis que les critiques de Keynes ont fini par prendre les leviers de commande au milieu des années 70. Lorsque nos chefs se sont mis à préférer le chômage à l’inflation. Ça a été Barre en France. Ces gens se sont nommés eux mêmes “néo-keynésiens”. Et comme ils ont fait de la m..de, on impute leur foirage au keynésianisme…. fastoche.

          Sur Keynes qui fini par renier ses propre théories, pareil, je demande des sources…

          Ce qu’a dit Keynes effectivement sur la fin de sa vie, c’est qu’une fois un niveau de vie confortable atteint par toute la population, la croissance ne sert plus à rien. Dans cette situation, d’après Keynes, il vaut mieux pour l’État favoriser l’accès de tous au savoir, aux loisirs, aux sciences et à la culture que continuer à rechercher la croissance.

          Il ne s’agit pas d’un reniement, il s’agit de changer de politique une fois les objectifs atteints. Ce qui n’était pas le cas à la fin de la vie de Keynes, et serait peut-être le cas aujourd’hui si les richesses étaient mieux réparties.

            +12

          Alerter
        • Sam // 11.09.2019 à 17h21

          Ca marche avec libéral : “donnez moi un seul exemple de politique dite “libérale” qui ait vraiment fonctionné sur le long terme”.

            +8

          Alerter
        • Pinouille // 11.09.2019 à 17h21

          Lors d’une interview, Esther Duflo (ne pas confondre avec son homonyme), économiste, disait qu’elle était à peu prêt sure qu’aucun économiste n’avait à l’heure actuelle une vision complète des mécanismes de la croissance:
          https://www.franceculture.fr/emissions/linvite-des-matins-dete/peut-vaincre-la-pauvrete
          Dans ces conditions, difficile d’imaginer une quelconque politique économique qui soit assurée de fonctionner sur le long terme. L’histoire montre que quand un équilibre est trouvé, il est éphémère car à un moment où à un autre les paramètres de cet équilibre sont bouleversés de l’intérieur (surexploitation de failles dans le système) ou de l’extérieur (le monde et les relations commerciales ne sont pas figés).

            +0

          Alerter
        • lvzor // 12.09.2019 à 14h50

          “Donnez moi un seul exemple de politique dite ‘Keynesienne ” qui aie vraiment fonctionné sur le long terme.”

          Jusqu’à cette mise en demeure, vous étiez presque crédible, mais en fait je vous remercie de confirmer que les écoles de commerce n’enseignent que la constitution et l’usage d’un carnet d’adresses, d’où l’inutilité de lire des livres…

          A part ça, avez-vous été informé que la plupart des Etats capitalistes ont mis en oeuvre des politiques keynésiennes durant une période qui a été nommée “les 30 glorieuses” …sans doute à raison de l’échec de ces politiques?

            +0

          Alerter
          • Patrick // 12.09.2019 à 20h59

            et ils ont continué les politiques keynésiennes durant les 40 années qui ont suivies … et puis voilà le résultat … des déficits , des dettes et une économie ruinée, et ils essaient de s’en sortir en continuant les dettes et les déficits.
            ça ne fonctionne jamais sur le long terme

              +1

            Alerter
  • sassy2 // 11.09.2019 à 09h17

    Pour info, Léa Salamé et Nicolas Demorand Thomas Piketty sont tous les 3 salariés de france inter

      +7

    Alerter
  • charles // 11.09.2019 à 09h23

    c’est tellement un débat contradictoire que ça rase les pâquerette, ça s’attache à couper la parole, à balancer tous les chiffons rouges possibles et imaginables.

    Non content d’être bête à en manger du foin, ils pénalisent le pays** d’une ouverture d’esprit qui ne peut être jugée qu’à la volonté démocratique en accord avec les dogmes qu’ils serinent à longueur d’antennes.

    ** je m’emporte je sais….

      +6

    Alerter
  • lm13720 // 11.09.2019 à 09h44

    Ce matin, la même Léa Salamé avec Stéphane Richard, le patron d’Orange, un régal… Ce dernier réfutant que durant plus de 50 ans le taux marginal d’imposition aux USA était voisin de 90 %, notre “chienne de garde” a laissé passer. Du grand journalisme, de l’interview comme on les aime chez les patrons du CAC40…

      +22

    Alerter
    • Patrick // 11.09.2019 à 11h47

      taux marginal à 90% ! heureusement qu’il y a des paradis fiscaux pour échapper à des gouvernements complètement fous

        +3

      Alerter
      • Micmac // 11.09.2019 à 17h18

        Le gouvernement des USA l’a fait pendant le New Deal, et lors de la prise de pouvoir par Reagan, ce taux marginal était encore de 70%.

        Ça fait un paquet de gouvernements complètement fous quand même, de votre point de vue. On se demande comment les USA ont pu survivre dans ces conditions…

          +10

        Alerter
        • Patrick // 11.09.2019 à 22h38

          New Deal : la fausse bonne idée , l’état qui pense intervenir efficacement.
          Alors que malgré les interventions de l’état et tout le pognon déversé , c’est la guerre qui a permis aux USA de sortir de la guerre en devenant le fournisseur d’armes des alliés.
          Le New Deal n’a pas permis de relancer l’économie, il pourrait même être responsable de l’allongement de la crise.
          Quant au taux d’imposition de 70 ou 90% , ce sont les textes , il reste à connaître le nombre de contribuables piégés et ceux qui ont contourné ce taux.

            +0

          Alerter
  • calahan // 11.09.2019 à 09h47

    Dommage, la propriété privée des moyens de production ,des terres, de l’eau etc…était le sujet essentiel !

    Mais vu ce que sont devenues les télés et la radio FM, c’est pas là qu’on fera avancer les choses.
    Thomas Piketty est sur la bonne voie mais le chemin est long.

      +6

    Alerter
  • Myrkur34 // 11.09.2019 à 10h22

    Sous l’air de la rigolade, utiliser des mots comme éradiquer, fusiller, spolier, bouc-émissaire, ce n’est pas totalement innocent. Quant au liberticide de Léa Salamé sur le thème “Mais comment, je ne peux pas faire de l’argent comme je veux et le garder surtout ? “, il vaut son pesant de cacahuètes.
    Elle devrait aller faire un ptit tour à Hong-Kong, juste histoire de comprendre la portée de ce mot.

      +19

    Alerter
  • Louis Robert // 11.09.2019 à 12h03

    Il faut tout de même être masochiste pour s’imposer de rechercher et supporter, encore et toujours, la présence de ces détestables insupportables.

    Il y a tellement mieux comme modèles humains sous le soleil de Diogène.

    « Ôte-toi de mon soleil, Alexandre! »

      +6

    Alerter
    • Nad41 // 11.09.2019 à 14h52

      Cela leur évite peut-être de dire du mal de leurs voisins 😉
      Il y a longtemps que je n’ai plus la TV et que je ne souhaite plus la capter ! Elle me prenait le peu de temps que j’avais pour lire…
      Quant aux commentaires des Crises, ça fait un moment que je ne les lisais plus, et là franchement les propos ne m’y encouragent pas.
      Dommage ! je suis convaincue qu’il y a qq part un gaspillage d’intelligences !

        +5

      Alerter
  • anatole27 // 11.09.2019 à 14h09

    Oui c’est sur qu’il y a une grande différence entre Beigbeder super Dandy cool, qui arrive à 7h du matin complètement cramé en disant qu’il a pas eu le temps de préparer sa chronique, ou du moins qu’il l’a perdu quand il est allé dans les chiottes prendre une deuxième ligne de coke à 4h …

    et Nicolas Demorand qui a toujours de grosses poches sous les yeux, genre, je travaille comme un malade, donc ca va veut dire que je suis forcément super bon, je suis MERITANT …

    ben NON, c’est plus compliqué que ça, être MERITANT ca veut pas dire être BON

    Quand à ARNAULT il accepte de parler uniquement d’art mais nous nous sort les SOCIALO MARXISTES à la troisième phrase. Concours du jour : un point de Godwin c’est quand tu parles d’Hitler au dixième mot
    comment appelle t’on quelqu’un qui parle des SOCIALOS MARXISTES à la troisième phrase

      +4

    Alerter
    • Haricophile // 11.09.2019 à 15h16

      On dit qu’il a atteint le point MacCarthy.
      Et pour le prétendu-journaliste, on appelait ça un larbin chez mes grands parents.

        +8

      Alerter
  • catherine // 11.09.2019 à 14h40

    Ce qui est désolant c’est que ces gens là sont là pour faire entendre leur voix* (sans risque de la contradiction), mais pas celle des gens qu’ils “invitent” (pour les descendre).
    C’est ce qu’ils appellent être des journalistes et parmi les meilleurs s’il vous plaît. Et en plus on nous taxe pour qu’ils puissent faire ce boulot….

    *et celle de leurs maîtres

      +6

    Alerter
  • Haricophile // 11.09.2019 à 15h07

    S’ils sont aussi riche c’est bien que l’argent est devenu leur objectif et non plus un moyen.
    Molière a écrit une pièce a ce sujet, mais je peux citer d’autres lectures tout aussi instructives et bien tournées.
    https://www.crdp-strasbourg.fr/je_lis_libre/livres/Moliere_LAvare.pdf

      +5

    Alerter
  • Websight // 11.09.2019 à 15h40

    Faire Normale Sup, comme Demorand, est une preuve d’habileté scolaire. Ce qui n’a rien à voir avec la capacité à observer le monde d’un point de vue singulier, sans émettre des diagnostics bridés et des énormités satisfaites. Dans ce cas-là on parle de connerie.

      +7

    Alerter
  • Christophe // 11.09.2019 à 16h36

    Pas besoin de montage pour mettre en évidence le parti-pris des 2 journalistes; ils sont déjà caricaturaux en version intégrale. Heureusement que Piketty les rassurent un peu parce qu’ils ont l’air “terrhorrifiés” (comme dirait ma fille)

      +5

    Alerter
  • tchoo // 11.09.2019 à 19h19

    On vit une époque formidable quand même. Ils sont tous imparables et à chaque fois nous pourrions penser qu’ils atteignent un sommet, mais non il y en a toujours in pour relancer la machine et gravir un échelon de plus.
    Les acteurs de spectacles comiques devraient se faire du souci, la concurrence devient très très rude

      +5

    Alerter
  • Larousse // 11.09.2019 à 20h29

    Qu’attendez-vous ? Qu’attend-t-on de deux journalistes assez bien payés ? Effectivement, ils remplissent leur rôle de “chiens de garde”.
    Pour être méchant, ils oublient les bases élémentaires des mathématiques et les règles des proportions… Sont-ils capables de faire une règle de trois ? mais trêve de méchante plaisanterie, en m’excusant auprès d’eux.
    Comme le dit Micmac, il suffit de rappeler que sous Roosevelt et longtemps après les Etats-Unis ont lourdement imposé les très très riches. Sont-ils capables de relire des livres d’Histoire économique…
    Voilà ce qui nous interroge !

      +3

    Alerter
  • Touriste // 11.09.2019 à 23h55

    Ha. Les chiens de garde…
    Dans les média du secteur privé : ça mord les fesses du pauvre et ça lèche la main du riche.
    Dans les media du service public : ça mord la main du pauvre et ça lèche les fesses du riche.

      +10

    Alerter
  • RC // 12.09.2019 à 01h42

    Je vous sens un peu injustes, là. Chienne de garde, c’est pour le gardiennage. Non, Léa c’est plutôt l’hôtellerie-restauration, de haut niveau : elle sert la soupe comme personne. Et avec ça, généreuse. Elle n’hésite pas à en rajouter des louches et des louches. Et puis, quelle souplesse pour cirer les pompes ; exemplaire dans la courbette devant la fortune, c’est de la haute école. Non, vraiment, c’est un fleuron, vendons-la aux Chinois, comme nos autres trésors nationaux…

      +9

    Alerter
    • Touriste // 15.09.2019 à 13h06

      Bonjour,
      Je ne suis pas d’accord : même gratuit, Xi et ses potos n’en voudront pas. Car beaucoup trop cher à entretenir ces machins-là. Et oui, il faut bien des salaires à 5 chiffres pour vomir en continue sur les salariés à 3 chiffres.

        +0

      Alerter
  • Ballot // 12.09.2019 à 06h41

    Bonjour,

    Ancien auditeur de France inter au temps où le débat et le niveau critique et culturel de l’émission était autrement intéressant (fin 80, début 90), j’ai comme beaucoup fini par me résigner à y renoncer devant l’imposition d’un discours dominant et ne souffrant nulle critique. Pour autant il ne faudrait pas croire que de tels énergumènes n’officient qu’à la radio ou dans les médias en général.
    Je peux vous assurer que dans la fonction publique on peut observer le même phénomène, des professionnels d’une grande médiocrité qui s’élèvent année après année dans la hiérarchie. Et je crois pouvoir affirmer qu’ils partagent tous un dénominateur commun: un sens moral au niveau du caniveau.
    La seule question qui vaille à mes yeux: à quelle fonction répondent-ils?

      +5

    Alerter
    • Jos Le Fur // 12.09.2019 à 10h58

      à leur besoin irrésistible d’ascension sociale, peu importe le moyen.

        +3

      Alerter
      • Ballot // 12.09.2019 à 13h37

        Oui, et peut-être pas que la réponse n’est pas que matérielle, se pose aussi peut-être la question de notre rapport au pouvoir, à nous-même, au sens que nous donnons à la vie, notre vie… car comment interpréter par ailleurs cette quête sans fin, ce besoin de posséder, d’être, d’avoir?

          +3

        Alerter
  • Monicacastex // 12.09.2019 à 11h13

    N’oublions pas q cette Léa Salamé a animeé les rencontres économiques d’Aix , l’économie au service des puissants.

      +4

    Alerter
  • Saint Maurice // 12.09.2019 à 16h00

    Quizz

    qui a écrit :“In fine, cette crise se résume à un banal combat de répartition du patrimoine. Bien entendu, c’est dans ces périodes qu’il convient d’être particulièrement vigilant sur les points des libertés publiques, de la solidarité et de la démocratie.”

      +1

    Alerter
  • guzy // 12.09.2019 à 17h12

    Franchement j’ai regardé la vidéo, je trouve les réactions ici très exagérées.

    Bien sûr, il y a un petit ton provoc et sensationnaliste inutile – on peut opposer les mêmes critiques sur un ton plus mesuré et interrompre moins – mais bon ça tient plus à la volonté des journalistes de donner l’impression qu’on est pas sur France Culture qu’il y a du rythme (FI se veut une station de grande écoute). mais bon franchement Piketty n’est pas en train de se faire interviewer sur BFM quand même ça se sent, et c’est un grand garçon qui se défend très bien.

    Sûr avec Taddeï ça aurait été mieux, mais que voulez vous c’est France Inter, pas RT 😉

      +1

    Alerter
    • Websight // 13.09.2019 à 10h05

      Et donc, il faut se résigner à un France-Inter arme de la ploutocratie. Belle mentalité…

        +2

      Alerter
  • Sedetiam // 13.09.2019 à 18h05

    Quand tu sais que des types qui montrent leurs exploits en excès de vitesse sur les réseaux sociaux se font serrer à posteriori pour manquement au code de la route, ici, pas une prune pour ne pas avoir attaché sa ceinture dans le fourgon.
    Deux poids, deux mesures, comme toujours: tout comme l’interview condescendant; parlant de cela, les sans-dents aimeraient sans doute avoir les mêmes que les leurs. Non pas les longues qui rayent le parquet: mais, les autres, bien blanches et entretenues…

      +1

    Alerter
  • FBarzine // 14.09.2019 à 09h22

    Quand est-ce qu’allons-nous arrêter de nous plaindre de la presse bourgeoise parce qu’elle défend la bourgeoisie ? Quand est-ce qu’allons nous cesser de nous plaindre de l’audiovisuel public parce qu’ils n’est pas objectif, pourquoi le serait-il ? C’est l’audiovisuel d’un Etat bourgeois au service des classes supérieures ! Arrêtons de nous plaindre et, si on en est capable, construisons une presse au service des classes moyennes et populaires, capable d’apporter de proposer une autre vision de la vie en société, de l’activité économique et des relations internationales. Il paraît qu’il reste encore des clercs dans ce pays qui n’ont pas fait sécession avec le reste du peuple ! eh bien qu’ils se manifestent, fondent de vrais médias libres. J’ai soutenu l’initiative d’Aude Lancelin par exemple pour créer un média libre. Mais quelle déception de constater que seulement 1790 personnes y ont ont apporté leur soutien financier. Il n’y a qu’une poignée de gens dans ce pays prêts à donner quelques euros pour soutenir une initiative de presse indépendante ? Une poignée seulement ? tous les autres sont déjà passés à la bourgeoisie ? Alors oui, j’en ai marre de voir les intellos dans ce pays se plaindre de la presse bourgeoise parce qu’elle est bourgeoise, comme si elle pouvait être autre chose que bourgeoise.

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications