Les Crises Les Crises
22.juillet.201422.7.2014 // Les Crises

[Jaurès es-tu là ?] Ah, ben même l’Humanité s’y met… (et ment)

Merci 0
J'envoie

Source : Damien Roustel dans l’Humanité 21/07 !!

Le tir de missile contre un Boeing 777 malaisien rebat les cartes dans le conflit à l’est de l’Ukraine. Sous la pression de l’ONU et des États-Unis, la Russie et l’UE sont sommées de sortir de l’ambiguïté.

Sortir de l’ambiguïté = faire la guerre ? Car la Diplomatie, c’est l’art de l’ambiguïté

Quatre jours après la mort des 298 passagers du vol MH17 de la Malaysia Airlines, abattu en plein ciel au-dessus de l’est de l’Ukraine, le doute est de moins en moins permis.

Tout semble indiquer que ce sont bien les combattants prorusses, qui affrontent depuis plusieurs semaines l’armée ukrainienne dans l’est du pays, qui ont tiré un, voire deux missiles.

Mais il n’était pas encore établi s’ils l’avaient fait à partir d’une batterie antiaérienne de type Bouk, prise à l’armée ukrainienne, ou à partir « d’un système qui a été transféré de Russie », comme l’a affirmé hier le secrétaire d’État américain John Kerry.

Un missile sol-air a été tiré « depuis le territoire tenu par les séparatistes prorusses », a affirmé dès le lendemain le président américain Barack Obama.

Source de première fiabilité ! La preuve : il n’a pas montré les preuves irréfutables…

En avertissant qu’« une aggravation du conflit dans l’est de l’Ukraine aura des conséquences », il a donné une dimension internationale à un conflit local de basse intensité que ni l’Union européenne ni la Russie, soucieuses de reprendre des relations normales, ne souhaitaient voir. Il a placé son homologue russe sur le banc des accusés.

Même la Chine 
s’est montrée sévère

La Russie en a également pris pour son grade, le même jour, devant le Conseil de sécurité de l’ONU. L’ouverture d’une enquête internationale indépendante a été réclamée à l’unanimité.

Prend ça dans ta tronche, la Russie !

Unanimité, donc avec le soutien de la Russie…

D’autant qu’ils ont déposé la résolutoin…

“Dans la nuit du 20 au 21 juillet, la Russie a présenté au Conseil de sécurité de l’ONU un projet de résolution sur le crash du Boeing 777 de la Malaysia Airlines dans le Sud-Est de l’Ukraine, appelant à une enquête impartiale sur la tragédie, comme l’a indiqué le représentant permanent de la Russie à l’ONU Vitaly Tchourkine, cité par l’agence ITAR TASS. Moscou exige en outre que l’enquête soit menée sous l’égide de l’Organisation de l’aviation civile internationale (ICAO), à laquelle les insurgés ont promis de remettre les boîtes noires.” Source

« Lorsqu’on arme des voyous, on ne doit pas être surpris qu’ils se comportent comme des voyous », a déclaré Gérard Araud, ambassadeur de France aux Nations unies.

Même la Chine, pourtant proche de la Russie, s’est montrée sévère. « Si l’avion a bien été abattu par un missile, les auteurs devront être traduits en justice en dépit de leurs mobiles ou de leurs excuses, car ce sera une attaque terroriste intolérable », a prévenu Pékin. Même tonalité en Malaisie, qui veut que « les responsables soient traduits en justice ».

Hmmmmm, de ce que je lis, en fait, c’est surtout la France qui en a mis plein la tronche à la Russie, sans preuves publiques…

Acculé et sur la défensive, le président russe a reconnu à demi-mot sa responsabilité : « Cette tragédie n’aurait pas eu lieu si la paix avait régné dans ce pays, si les opérations militaires n’avaient pas repris dans le sud-est de l’Ukraine. »

Hein ???

Vladimir Poutine va devoir sortir de l’ambiguïté. Soit il cesse d’armer les séparatistes et trouve un accord de paix avec Kiev, soit il laisse faire pour ne pas se mettre à dos une partie de l’opinion publique, qu’il a chauffée à blanc, et il prend alors le risque d’autres « bavures » et de se retrouver au ban des nations.

L’Ukraine, elle, a désormais les coudées franches pour reprendre les villes aux mains des séparatistes et peut pousser son avantage.

C’est donc le bénéficiaire du crime en fait…

De son côté, l’Union européenne va devoir clarifier sa politique avec la Russie. En particulier, la France, qui va avoir du mal à justifier le maintien de la vente de deux navires de guerre Mistral aux Russes.

Ben, respecter un contrat qui nous engage, envers un pays qui ne nous a rien fait ? Et ne pas sacrifier notre image et donc notre industrie militaire… Que l’Allemagne et les pays de l’Est commencent à ne plus acheter de gaz à la Russie…

La ligne dure des ex-pays de l’Est, qui viennent de faire barrage à la candidature de l’Italienne Federica Mogherini au poste de chef de la diplomatie européenne parce qu’ils l’ont jugée trop conciliante avec la Russie, est renforcée.

Ah vivement qu’on soit dirigés par des va-t-en-guerre !

Ca va leur péter à la gueule, ils ne vont même pas comprendre…

Hier, la France, le Royaume-Uni et l’Allemagne ont exigé du président russe « qu’il obtienne des séparatistes ukrainiens » le « libre et total accès » à la zone du crash.

Hein ?

« Si la Russie ne prend pas immédiatement les mesures nécessaires, les conséquences en seront tirées par l’Union européenne, à l’occasion du conseil des Affaires étrangères qui se tiendra mardi », ont-ils averti.

Source : l’Humanité (!)


Bon, vous lisez ça, vous avez compris que la Chine ne soutient pas la Russie. Ca m’a étonné, les connaissant :

Bizarrement, le communiqué officiel chinois du 21/07 est bien différent :

Commentaire : toute conclusion prématurée au sujet du crash de l’avion de ligne est préjudiciable à la situation régionale.

English.news.cn – Par Shuai Anning

Pékin, 18 juillet (Xinhua) – Alors qu’aucune preuve tangible permettant d’identifier les responsables de la destruction du malheureux appareil malaisien [assurant le vol] MH17 au-dessus de l’Ukraine orientale, toute conclusion hâtive au sujet du crash ne peut être que préjudiciable aux efforts en vue d’une enquête impartiale et d’un apaisement de la situation.

Un avion civil ayant à son bord 298 personnes s’est écrasé jeudi dans la zone frontalière entre l’Ukraine et la Russie, donnant lieu à des spéculations selon lesquelles il aurait pu être abattu par un missile sol-air.

Le Boeing 777 de Malaysian Airlines, qui avait décollé d’Amsterdam, était en route pour Kuala Lumpur lorsqu’il s’est écrasé près d’un village ukainien.

Alors qu’une enquête internationale est en vue, des représentants des Etats-Unis, de l’Australie et d’autres pays occidentaux ont d’ores et déjà pointé du doigt les rebelles d’Ukraine orientale, et accusé la Russie d’être responsable de l’escalade de la violence dans cette région.

L’accusation paraît téméraire, au moment où ces mêmes représentants reconnaissaient ignorer qui étaient les responsables de l’attaque– tout en condamnant l’intervention militaire russe.

Cette accusation unilatérale n’est pas surprenante si l’on se réfère à la constance de leurs positions au sujet de la crise en Ukraine orientale et de leur attitude vis-à-vis de l’annexion de la Crimée en mars.

Mais en l’absence de preuves matérielles, aller droit à une conclusion ne peut qu’aggraver les tension régionales, et n’est pas de nature à nous rapprocher de la vérité.

Dans la soirée de jeudi, le président russe Vladimir Poutine a déclaré que c’est à l’Ukraine qu’incombait la responsabilité d’une tragédie survenue sur son territoire.

Selon Poutine, cette tragédie aurait pu être évitée si les régions orientales de l’Ukraine avaient été en paix.

A l’heure où les deux camps échangent des invectives au sujet du drame, la priorité de l’heure ne peut être qu’une collaboration pour déterminer les causes du crash et en identifier les vrais responsables, s’il y en a.

Toute initiative unilatérale ne ferait qu’envenimer la situation dans une zone où le conflit a déjà infligé assez de souffrances à la population.

L’escalade de la violence en Ukraine orientale a tué des centaines de personnes et a jeté sur les routes des dizaines de milliers de réfugiés.

A l’heure du deuil et de la colère, faire preuve de retenue et de respect est la seule voie possible vers la vérité.

“Il est évident qu’il faut une enquête internationale, impartiale et transparente » au sujet du crash aérien en Ukraine, a déclaré jeudi le secrétaire général [de l’ONU] Ban Ki-Moon.

S’il s’avérait que l’avion avait été abattu par un missile, alors les auteurs devraient être traduits en justice, et cela quelles que soient leurs raisons et motivations, parce qu’il s’agit là d’une attaque terroriste intolérable qui a coûté la vie à près de 300 personnes.

Ces victimes, originaires de pays divers, n’avaient pas demandé à être impliquées dans un conflit qui se déroulait parfois à des milliers de kilomètres de leur pays natal. Pourtant, elles reposent aujourd’hui sans vie, sur une terre étrangère, attendant que leurs corps soient identifiés et rapatriés.

La tragédie nous rappelle douloureusement que toute instabilité régionale est susceptible d’entraîner des conséquences désastreuses pour n’importe qui, n’importe où dans le monde.

Alors que le monde est plongé dans la douleur d’une nouvelle catastrophe, l’arrêt du bain de sang et de la violence est plus que jamais nécessaire, pas seulement en Ukraine, mais également à Gaza, en Irak et dans de nombreuses autres régions du monde.

Xinhua

OB : à vous de juger le travail du journaliste Damien Roustel vu que vous avez la source originale chinoise…


Incroyable cependant cette histoire de “terrorisme”… Je pensais qu’il fallait une intentionnalité pour être un terroriste !

Il va être drôle le procès, quand les accusés vont demander qu’on poursuive aussi les USA pour avoir abattu l’avion iranien en 1988, et l’Ukraine pour l’avion en 2001…

P.S. quelqu’un serait il abonné au site web du monde diplomatique ?

49 réactions et commentaires

  • Omar // 22.07.2014 à 02h22

    Bonjour Olivier

    Je suis abonné au site du Monde diplo.

    Amitiés.

      +0

    Alerter
    • anne jordan // 22.07.2014 à 18h12

      ouais , moi aussi et depuis des années , mais je me demande si je vais renouveler !
      avez vous lu l’article sur ” les raisons économiques ” de la guerre civile en Ukraine ?
      léger , léger , et en ce mois de juillet , plus aucune excuse pour le politiquement correct …

      mais dans l’article de l’Huma ceci m’a frappée :
      “Acculé et sur la défensive, le président russe a reconnu à demi-mot sa responsabilité : « Cette tragédie n’aurait pas eu lieu si la paix avait régné dans ce pays, si les opérations militaires n’avaient pas repris dans le sud-est de l’Ukraine. »

      or , Poutine a dit : ” si Poroshenko avait respecté la trève .. “

        +0

      Alerter
  • vérité2014 // 22.07.2014 à 02h30

    L’Humanité qui soutient de facto un régime avec des ministres nazis et qui a deja tué des centaines de civils innocents,sauf d’une chose:de parler le russe,leur seul crime.
    On aura tout vu…

    Soutenir les US et un triste personnage comme Kerry(qui a encore gaffé ‘off the record’ mais micro ouvert sur Gaza)..c’est tomber très bas.

    Mais bon l’Humanité,combien de lecteurs?Méga subsidiée par une aide à la presse généreuse vu le tirage actuel..

    Tant qu’on ne changera pas ce système vicieux d’aide à la presse,on aura plus jamais de presse libre et indépendante,deja que l’investigation c’est devenu un mot inconnu chez les journaleux,trop cher sans doute?

    Je sens que demain il va falloir préparer un dossier Mistral(pertes financières,emplois perdus directement et indirectement,cout social et fiscal,pénalités etc…)

    A chaque jour suffit sa peine..

      +0

    Alerter
  • sansai // 22.07.2014 à 03h33

    J’ai un abo au site du diplo (que je conseille fortement, du reste, surtout qu’il donne accès à 60 ans d’archives complètes, en remontant jusqu’en 1954).

      +0

    Alerter
  • VladimirK // 22.07.2014 à 03h41

    « Si la Russie ne prend pas immédiatement les mesures nécessaires, les conséquences en seront tirées par l’Union européenne, à l’occasion du conseil des Affaires étrangères qui se tiendra mardi », ont-ils averti.

    Je ne savais pas que l’Ukraine était sous juridiction russe, c’est nouveau ?

    Ces victimes, originaires de pays divers, n’avaient pas demandé à être impliquées dans un conflit qui se déroulait parfois à des milliers de kilomètres de leur pays natal.

    Alors que les gens du Donbass, eux réclament tous les jours encore plus de bombes… “oh oui, oh oui, on veut des bombes sur la gueule, encore plus de bombes, si possible au phosphore syouplait”

      +0

    Alerter
    • Wilmotte Karim // 22.07.2014 à 07h56

      Je conseille à Poutine de renvoyer le gouverneur Porochenko et d’en nommer un capable de maintenir l’intégrité territoriale de sa région autonome.

        +0

      Alerter
  • bm607 // 22.07.2014 à 03h46

    Merci d’avoir pointé la prose de l’Huma. Ça pique les yeux ce ramassis de n’importe quoi.

    Je croyais ce journal, que je ne fréquente plus guère, beaucoup moins aligné sur Washington que le reste de la presse française, mais il semble que le fléau des subventions attribuées ait eu raison de leur capacité à porter un jugement autre que celui exigé dans notre pays, l’humanité étant peu ou prou celui qui bénéficie de la plus grande aide par exemplaire diffusé
    http://www.contrepoints.org/2013/10/31/144547-les-aides-de-letat-a-la-presse-ecrite

    Triste, ça devrait précipiter encore davantage la chute de la presse écrite (et donc leurs subventions et donc….) malgré les doutes émis par la cour des comptes sur l’utilité de telles mesures (en terme comptable).
    http://www.ccomptes.fr/Actualites/A-la-une/Les-aides-de-l-Etat-a-la-presse-ecrite

    Côté Chinois par contre la position affichée est autrement plus neutre et agréable à lire.

      +0

    Alerter
    • languedoc 30 // 23.07.2014 à 09h46

      Est-ce qu’ils sont au courant de l’interdiction du parti communiste ukrainien? Est-ce qu’ils sont au courant que le parti des régions a quitté la Rada en promettant de ne plus y mettre les pieds tant que l’armée bombardera ses compatriotes de l’Est? Ils sont entre eux, dorénavant il n’y a plus que les fascistes qui gouvernent l’Ukraine.Comment l’humanité à pu tomber si bas?

        +0

      Alerter
  • Isidore // 22.07.2014 à 05h10

    Dans ces circonstances il est judicieux de rappeler que ce fut le journal de Jaurés .
    çà prend tout son sens . Ainsi mémes causes , mémes effets , 100 ans aprés . ce n’est pas rassurant , reste Internet qui lui n’existait pas .

      +0

    Alerter
  • Laurent Juillard // 22.07.2014 à 06h02

    Oui je suis abonne au site web du monde diplomatique.
    pourquoi ?

      +0

    Alerter
  • Une Bévue // 22.07.2014 à 06h12

    je suis abonné au monde diplo version web + papier.

      +0

    Alerter
  • lorsi // 22.07.2014 à 06h43

    on, ,nous rabat les oreilles avec le fait que le MH17 volant d ouest en est les ukrainiens ne pouvaient le confondre avec un avion russe !!! qui dit aller dit retour et si cela avait ete un avion russe au depart il vole bien d est en ouest mais au retour c est le contraire . QUEL argument stupide

      +0

    Alerter
  • Thalie54 // 22.07.2014 à 07h48

    Ca fait longtemps que je ne lit plus la presse “officielle”. J’ai annulé tous mes abonnements. Je préfère largement faire une synthèse des renseignements trouvés sur le net. Ca prend plus de temps, mais c’est autrement efficace… Merci à Olivier et à tous les participants de ce site, comme d’autres sites d’ailleurs. Ce travail bénévole est indispensable pour sauvegarder un (petit) reste d’honnêteté dans ce monde de fous.

      +0

    Alerter
  • Vallois // 22.07.2014 à 08h25

    Depuis que l’Huma a vu sa dette effacée par la décision parlementaire lors d’un amendement glissé par le gouvernement lors de la loi de finance fin 2013, il y a eu peut-être une entente tacite quant à la ligne éditoriale à tenir ?

    http://www.assemblee-nationale.fr/14/amendements/1547/AN/410.asp

    “Les créances détenues sur la Société nouvelle du journal L’Humanité au titre du prêt accordé le 28 mars 2002, réaménagé en 2009 et imputé sur le compte de prêts du Trésor n° 903‑05, sont abandonnées à hauteur de 4 086 710,31 euros en capital. Les intérêts contractuels courus et échus sont également abandonnés.”

      +0

    Alerter
    • anne jordan // 22.07.2014 à 18h15

      interroger à ce sujet Patrick Le Hyaric , rédac’ chef de l’Huma .

        +0

      Alerter
  • perceval78 // 22.07.2014 à 08h58

    Petit retour historique sur la crise de Juillet 1914 .

    16 juillet : Départ de Poincaré et Viviani en Russie
    23 juillet : Autriche-Hongrie lance un ultimatum à la Serbie.
    24 juillet : Poincaré fait une halte en Suède.
    29 juillet : Retour Poincaré en France
    30 juillet : Assassinat Jean Jaures

    Il est intéressant de relire les Mémoires de Poincaré : Comment fut déclarée la Guerre de 1914
    je vous ai extrait quelques passages de la halte à Stockholm (cf p54)

    Poincaré: se plaint d’être mal informé, d’ être trompé , d’avoir des nouvelles confuses et contradictoires,
    de ne pas avoir toutes les pièces en main (je vous dis pas aujourd’hui)

    Notre diplomatie ferait bien de relire Poincaré.

    Pendant que M. Viviani et moi, nous sommes en mer, l’émotion commence, sans que nous le sachions, à s’emparer du gouvernement russe.

    De bonne heure, dans la matinée du 24, est arrivé de Belgrade au Pont-aux-Chantres un télégramme annonçant que la Serbie a reçu de l’Autriche un ultimatum inacceptable.

    Voici Stockholm qui s’élève devant nous sur sept îlots du lac Malare et qui se baigne les pieds là-bas dans une eau tranquille.

    Depuis notre débarquement à Stockholm, j’ai l’esprit obsédé par la menace grandissante du péril, mais je n’en suis pas moins obligé de sourire à nos hôtes, qui redoublent de prévenances envers nous.

    Le 24 juillet, à 23 h. 20, M. Abel Ferry, sous-secrétaire d’État au ministère des Affaires étrangères, a envoyé à M., Viviani un message que nous trouvons à notre arrivée et qui est ainsi conçu : L’ambassadeur d’Allemagne a fait cette après-midi (vendredi 24) près de M. Bienvenu-Martin une démarche appuyant catégoriquement la note autrichienne.

    Cette démarche de M. de Schoen nous paraît, à M. Viviani, à M. de Margerie et à moi, extrêmement grave.En fait, l’Allemagne prend immédiatement position contre cette idée du concert européen qui, en
    1912 et 1913, nous a plusieurs fois mis à l’abri d’une guerre générale.

    Pendant les heures que nous passons ainsi en Suède, dans l’ignorance d’une grande partie de la vérité, les nouvelles se succèdent, assez confuses, parfois même assez contradictoires, venues tantôt du Quai d’Orsay, où veillent MM. Bienvenu-Martin et Philippe Berthelot, tantôt de Saint- Pétersbourg, d’où M. Paléologue télégraphie à M. Viviani et à M. Thiébaut, tantôt enfin de Stockholm même, où, avec beaucoup d’obligeance, le Roi et le gouvernement suédois nous tiennent au courant de tout ce qu’ils savent.

    C’est par le roi de Suède que nous apprenons qu’à six heures du soir, c’est-à-dire à l’expiration du délai fixé par l’ultimatum, le ministre d’Autriche a quitté Belgrade.

    Dimanche 26 juillet. — Nous voici de nouveau en mer, faisant route sur Copenhague. Rien de précis de Saint-Pétersbourg, rien de précis de Paris. Je repasse en revue les vagues nouvelles que nous a apportées la télégraphie sans fil, celles que M. Thiébaut a reçues à Stockholm, tous les renseignements contradictoires qu’ont donnés de bonne foi, depuis quelques jours, les diplomates français, russes et anglais. Comme on sent qu’ils en sont réduits aux suppositions ! Jusqu’à la dernière heure, l’Autriche réussit à cacher son jeu.

    M. Viviani et moi, nous en revenons toujours à la même question ; que veut l’Autriche ? que veut l’Allemagne ? Nous comprendrions mieux leurs intentions communes, si nous n’étions pas isolés au milieu des eaux et si nous avions toutes les pièces en main.

    =
    http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5525426x/f5.texte.r=henri%20poincar%C3%A9%2025%20juillet%201914%20stockholm.langFR
    =

      +0

    Alerter
  • Macarel // 22.07.2014 à 09h00

    Il n’y a pas que l’Humanité…Sur le blog de Paul Jorion

    Vol MH 17 : À QUI PROFITE LE TROUBLE ? par François Leclerc

    Cette guerre en Ukraine est depuis le début menée par les autorités russes sur deux fronts, militaire et de la propagande. Ce dernier pour avoir l’air, contre toute évidence, de ne pas y être impliqué. Cela ne fait que continuer. Vladimir Poutine pense, non sans raison semble-t-il, qu’à condition d’y mettre les formes, ses interlocuteurs européens ont trop d’intérêts économiques à défendre pour faire obstacle à ses visées.”

      +0

    Alerter
  • Jeanne L. // 22.07.2014 à 09h03

    J’ai hier résillié mon abonnement à l’Humanité à cause de cet article,depuis plusieurs mois je tergiversais car des lustres de lecture quotidienne, des grands-parents et parents abonnés au journal, l’apprentissage de la lecture sur les gros titres,les regards de complicité lorsqu’un autre voyageur lisait le même journal dans le train de départ au travail le matin, ne rendent pas très simple une telle démarche qui n’est pas que commerciale.
    Mais là, la honte m’a saisie, comment oser de telles phrases ? Comment avoir si peu d’analyse de la situation. Depuis longtemps et avec la mutation huesque le journal n’était plus l”organe central du PCF” mais il restait un journal où les analyses avaient encore une “teinture” et parfois une force communiste (par exemple au moment de Maestrich, des guerres du golfe, des guerres de Yougoslavie etc…).
    Ici, qu’un journal dont le directeur Le Hyaric est encore élu communiste,(Honte à lui!) ne voit pas que l’Ukraine est le point crucial de la lutte du capitalisme impérialiste qui en ce moment s’essaye à la carte fasciste ,seule carte qu’il peut jouer.
    Que cette dénonciation du fascisme “chaud”, pas diffus, avec ses tortures ses exils de populations, ses appropriations des biens publics (mines),des réquisitions de biens privés des opposant, ses destructions et sa militarisation/” mercenairisation “de l’ensemble de la société (voir les mobilisations de la jeunesse masculine jusqu’à 55 ans !), que tout cela ne vienne pas spontanément sous la plume du moindre stagiaire est une trahison! La nuance ,oui! la réflexion et pas la soumission aux dogmes ,oui ! mais pas le ralliement au fascisme et à son idéologie.

      +0

    Alerter
  • VAILLANT GERARD // 22.07.2014 à 09h26

    Le désaccord avec cet article de l’Huma, ne me paraît pas justifier certains excés. Mais ne serait ce que pour : “La tragédie nous rappelle douloureusement que toute instabilité régionale est susceptible d’entraîner des conséquences désastreuses pour n’importe qui, n’importe où dans le monde.

    Alors que le monde est plongé dans la douleur d’une nouvelle catastrophe, l’arrêt du bain de sang et de la violence est plus que jamais nécessaire, pas seulement en Ukraine, mais également à Gaza, en Irak et dans de nombreuses autres régions du monde.

    Merci OB

      +0

    Alerter
  • erde // 22.07.2014 à 09h36

    L’humanité ne se différencie en rien des autres “torchons” de la presse écrite !
    Cela fait longtemps que je ne débourse plus 1 € pour être désinformé ou subir la propagande de quelque bord elle vienne.
    Le 3° pouvoir n’est plus !!! Il ne reste que les blogs citoyens tel celui de OB et quelques autres, bien qu’il soit nécessaire de rester vigilant face aux dérives de certains.
    Le pauvre Jaurès doit se retourner dans le Panthéon face à l’incompétence et la servilité de ce journal comme de constater le dévoiement de la plupart des politiques au PC.

      +0

    Alerter
  • LaM // 22.07.2014 à 09h46

    Le bétisier du journalisme.

      +0

    Alerter
  • xelinor // 22.07.2014 à 09h52

    Bravo ob

      +0

    Alerter
  • Nanker // 22.07.2014 à 09h52

    Damien Roustel auteur en 1996 de « Les journalistes et Pierre Botton : Vous avez dit déontologie ? »

    En effet où est la déontologie? Pondre un copié-collé de toutes les rumeurs et affirmations non fondées qui circulent à propos de la crise ukrainienne, c’est conforme à la déontologie journalistique?

    Ou alors Roustel a voulu faire sérieux et s’est inspiré des papiers de Smolar dans « Le Monde »?

      +0

    Alerter
  • Sorge // 22.07.2014 à 09h59

    Je suis abonné au diplo, avec un accès au site du journal.

      +0

    Alerter
  • Bergerpi // 22.07.2014 à 10h39

    Pourquoi s’en étonner? TF1 et le groupe Lagardère sont en partie propriétaire de l’Huma…

      +0

    Alerter
  • Fulsi // 22.07.2014 à 10h40

    « Si l’avion a bien été abattu par un missile, les auteurs devront être traduits en justice en dépit de leurs mobiles ou de leurs excuses, car ce sera une attaque terroriste intolérable », a prévenu Pékin. Même tonalité en Malaisie, qui veut que « les responsables soient traduits en justice »

    Si même Pékin s’y met (à moins que ce soit le traducteur). Les mots ont une définition; le terrorisme est l’emploi de la terreur à des fins politiques. Donc si l’attaque est accidentelle, ou c’est trompé de cible ça ne peut pas être du terrorisme.

    De tout façon, c’est devenu un mot fourre-tout pour embellir une phrase.

    Enfin bref…

      +0

    Alerter
  • social21eme // 22.07.2014 à 10h57

    Certain a l’humanité ont une rancœur latente quant à Poutine, certain ce n’est pas un enfant de cœur la manière dont il a géré la crises Tchétchène n’a pas été un modèle de diplomatie ni d’humanisme, mais a l’heure actuelle c’est le gouvernant qui a le plus de “self contrôle” et qui montre un certain coté “Gaullien” cela en dérange plus d’un et a l’humanité les nostalgique de l’air Soviétique ne supporte pas cette semi réussite dans l’opposition au modèle capitalisto-ploutocrate américain, car pour eux la seule réelle alternative est nécessairement le Stalinisme! Il faudrait qu’un jour ils acceptent que le Stalinisme n’a que peu avoir avec la philosophie du communisme, enfin elle est certainement plus proche que le libéralisme, mais bon faut prendre du recul parfois, chose qu’ils ne font pas. et finissent par sombrer dans une lamentable grégarité journalistique!

      +0

    Alerter
    • Fabien // 22.07.2014 à 11h41

      De mon point de vue, c’est une erreur d’analyser la crise ukrainienne à la lumière de la sympathie ou de l’antipathie qu’on a pour Poutine, son idéologie, ses méthodes, la façon dont il dirige la Russie… Ne mélangeons pas politique extérieure et politique intérieure. Que je sache, quand Chirac s’est opposé à la guerre en Irak, la gauche, bien que dans l’opposition, l’a soutenu!

      De même, aujourd’hui, si j’ai bien suivi, aucune force politique russe (à part les soit-disant “démocates” ou “libéraux” qui ne représentent qu’eux même) ne juge que Poutine a agressé l’Ukraine… certains, semble-t-il le trouveraient même trop mou!

      Alors si vraiment l’Huma relaie la propagande otanienne au motif que Poutine est un affreux réac (ce qui n’est pas forcément complètement faux), c’est très stupide de leur part.

      Poutine veut développer le rôle de la religion de la société, faire triompher les “valeurs traditionnelles” et réprimer l’homosexualité (officiellement, uniquement sa promotion auprès des mineurs), développer l’économie de marché, maintenir un système politique relativement autoritaire… C’est à peu près le contraire de mes idées. Mais cela ne m’empêche pas de reconnaître que ce n’est pas la Russie qui actuellement sème le désordre et le conflit sur la scène internationale.

      Que je sache, ce n’est pas la Russie qui va semer la guerre à l’autre bout du monde au prétexte de la démocratie, maintient des relations amicales avec les pires régimes obscurantistes (Arabie Saoudite), soutient la politique israélienne de colonisation et d’apartheid, tente d’installer à coup de “révolutions colorées” des régimes à sa main dans des pays situés aux frontières des grandes puissances rivales, étend son alliance militaire non loin des dites frontières, renverse à coup de bombardements un gouvernement quand il a obtenu mandat pour une zone d’exclusion aérienne, etc.

        +0

      Alerter
  • Fabien // 22.07.2014 à 11h00

    Mais qu’est-ce qui leur prend?!

      +0

    Alerter
  • Priviet // 22.07.2014 à 11h11

    Suis abonne au Monde diplomatique et son site web. Si ca peut etre utile. J’y ai constate un traitement moins caricatural et propagandiste de la crise Ukrainienne. C’est etonnant.

      +0

    Alerter
  • Macarel // 22.07.2014 à 11h39

    Personne ne peut parler en son nom, mais je pense que Jaurès aurait mis en avant la liberté des peuples à disposer d’eux-mêmes.
    Car il est quasiment certain que si l’on organisait un référendum dans les provinces du Donbass, le résultat serait favorable à un rattachement à la “Mère Russie”.
    Mais les considérations géostratégiques des grand acteurs mondiaux, ont toujours fait fi, de la liberté des peuples à disposer d’eux-même. Et les peuples les plus martyrisés, se trouvent sur les lignes de faille entre les plaques tectoniques de la géopolitique mondiale.
    Comme par hasard, ce sont les zones les plus riches en ressources fossiles, ou en matières premières, nécessaires au développement du Corporate Power
    Ces bras de fer géostratégiques pilotés par les oligarchies de chaque camps sont très dangereux, car à force de laisser les situations s’envenimer, des “dérapages” de plus en plus graves peuvent, à tout moment, provoquer un embrasement régional, voire mondial.
    Nous approchons du mois d’août 2014, et nous ne pouvons oublier qu’un certain août 1914, l’Europe a basculé dans la démence collective : Jaurès avait mis en garde contre les risque d’une explosion de la barbarie, mais il fut assassiné juste avant le déclenchement de cette atroce boucherie.
    Il est tellement plus facile de haïr l’autre, que d’essayer de le comprendre. Surtout, la minorité qui tire les ficelles a dans ces situations historiques, -périlleuses pour elle, pour son statut-, intérêt à ce que les peuples s’entredéchirent. Pendant ce temps, ils ne pensent pas à se poser les vrais questions. Celles qui pourraient leur permettre de vraiment s’émanciper de leurs vrais maîtres.
    Est-ce à désespérer de l’Homme ???

    Depuis six mille ans la guerre

    Depuis six mille ans la guerre
    Plait aux peuples querelleurs,
    Et Dieu perd son temps à faire
    Les étoiles et les fleurs.

    Les conseils du ciel immense,
    Du lys pur, du nid doré,
    N’ôtent aucune démence
    Du coeur de l’homme effaré.

    Les carnages, les victoires,
    Voilà notre grand amour ;
    Et les multitudes noires
    Ont pour grelot le tambour.

    La gloire, sous ses chimères
    Et sous ses chars triomphants,
    Met toutes les pauvres mères
    Et tous les petits enfants.

    Notre bonheur est farouche ;
    C’est de dire : Allons ! mourons !
    Et c’est d’avoir à la bouche
    La salive des clairons.

    L’acier luit, les bivouacs fument ;
    Pâles, nous nous déchaînons ;
    Les sombres âmes s’allument
    Aux lumières des canons.

    Et cela pour des altesses
    Qui, vous à peine enterrés,
    Se feront des politesses
    Pendant que vous pourrirez,

    Et que, dans le champ funeste,
    Les chacals et les oiseaux,
    Hideux, iront voir s’il reste
    De la chair après vos os !

    Aucun peuple ne tolère
    Qu’un autre vive à côté ;
    Et l’on souffle la colère
    Dans notre imbécillité.

    C’est un Russe ! Egorge, assomme.
    Un Croate ! Feu roulant.
    C’est juste. Pourquoi cet homme
    Avait-il un habit blanc ?

    Celui-ci, je le supprime
    Et m’en vais, le coeur serein,
    Puisqu’il a commis le crime
    De naître à droite du Rhin.

    Rosbach ! Waterloo ! Vengeance !
    L’homme, ivre d’un affreux bruit,
    N’a plus d’autre intelligence
    Que le massacre et la nuit.

    On pourrait boire aux fontaines,
    Prier dans l’ombre à genoux,
    Aimer, songer sous les chênes ;
    Tuer son frère est plus doux.

    On se hache, on se harponne,
    On court par monts et par vaux ;
    L’épouvante se cramponne
    Du poing aux crins des chevaux.

    Et l’aube est là sur la plaine !
    Oh ! j’admire, en vérité,
    Qu’on puisse avoir de la haine
    Quand l’alouette a chanté.

    Victor Hugo

      +0

    Alerter
    • Macarel // 22.07.2014 à 13h02

      De toute façon, la meilleure solution aurait été de promouvoir une fédéralisation de l’Ukraine, avec au moins trois régions autonomes : l’Ouest (plus pro-UE), le centre (Kiev), et l’Est russophone et proche du “grand frère russe”.
      Cela aurait été la solution la plus intelligente, pour tout le monde, mais les appétits géostratégiques des uns, des autres, et du Corporate Power autant à l’Ouest, qu’à l’Est, en ont décidé autrement.
      Ils se fichent que le sang coule, quand ils se disputent une proie.
      N’oublions pas que tout cela a commencé, lorsque le Corporate Power de l’Ouest, a vu qu’avec l’arrivée de Poutine au pouvoir, les immenses ressources pétrolières et gazières de l’ex-URSS (affaire Kodorosky et compagnie…) allaient lui échapper.
      Depuis, ce Corporate Power, a tout tenté pour déstabiliser Poutine -mais le bougre est coriace-, (Révolutions oranges, jusqu’à la révolution du Maïdan), et le Corporate Power occidental n’est pas encore arrivé à ses fins, bien qu’il ait marqué un gros point avec le dézingage de Yanoukovicth l’hiver dernier.
      Mais le travail n’est pas fini, l’objectif final c’est le dézingage du vrai gêneur, à savoir Vladimir Poutine. Tout l’appareil militaire et propagandiste otanien -bras armé du Corporate Power” occidental-, s’y emploie avec ardeur.
      Au risque de provoquer, un siècle après 1914, un nouveau conflit mondial dantesque, qui cette fois-ci pourrait vraiment être la “Der des ders”, vu les arsenaux nucléaires (et pleins d’autres ADMs) dont disposent les protagonistes.

      http://www.dailymotion.com/video/xlwfsl_jean-michel-quatrepoint-la-3eme-guerre-mondiale-en-question-conference-ihedn-10-10-2011_news

      http://www.xerficanal-economie.com/emission/Jean-Michel-Quatrepoint_Amerique-Russie-Ukraine-suivez-l-odeur-du-petrole_1506.html

        +0

      Alerter
  • C Balogh // 22.07.2014 à 12h02

    Bonjour Macarel,
    Dans la situation actuelle, peut-être que le Dombass demanderait un rattachement parce qu’il est opprimé et qu’il est menacé d’un génocide.
    Cependant, j’ai un ami dont la femme est Ukrainienne et les parents vivent à Donetz, pour eux, au début, il semble que ce soit l’indépendance qu’ils désiraient et non un rattachement à la Russie.

    Mais qui ne voudrait pas être indépendant(la géographie le favorise) d’un état où sévissent des fascites, violents, brutaux et cachés à tous par la communauté internationnale??
    D’un état qui a chassé ‘le roi’ pour mettre, un barbare celui-là, à la place?

      +0

    Alerter
  • miclav // 22.07.2014 à 12h38

    Je suis abonné à l’édition électronique du Diplo.
    C’est au sujet de quoi t est-ce?

      +0

    Alerter
  • Jean // 22.07.2014 à 13h35

    “L’Humanité et Le Nouvel Observateur qui arrivent en tête avec respectivement 0,53 € et 0,34 € de subvention par numéro. L’Humanité, vendu 1,40 € l’exemplaire, décidément journal à l’agonie qui ne doit sa survie qu’à sa promiscuité avec le pouvoir. On se rappelle en effet que le quotidien communiste a également obtenu il y a peu l’effacement de sa dette par l’État”

    Après il ne faut pas s’étonner du manque d’indépendance journalistique de l’Humanité, ainsi que des autres (Le Monde plein d’experts comme Piotr Smolar –> 18 millions d’euros de subventions).

      +0

    Alerter
  • achriline // 22.07.2014 à 13h55

    Ah … qu’il est dur d’être journaliste à notre époque. Soit vous dîtes la vérité et on vous supprime les subventions, soit vous hurlez avec les loups, vos abonnés vous le reprochent et résilient leur abonnement. Ayant moins de lecteurs vous avez donc moins de subventions, quel choix Cornélien que de deviner comment perdre le moins.

    @Fabien
    Beaucoup de gens ont de grandes idées de société idéale mais diriger un pays aussi vaste où fourmillent des tas d’ONG’s payées par un ennemi qui ne vous veut pas que du bien (c’est un euphémisme) demande parfois de prendre des décisions que nous jugeons anti-démocratiques. Mais de quel droit devrions nous décider de ce qui est bon pour les Russes. J’ai noté d’ailleurs qu’une majorité importante soutient Poutine avec un pourcentage à faire rêver beaucoup de président de pays soit-disant démocrates. Croyez-vous d’ailleurs que ce que l’on appelle “l’Occident” soit une démocratie ? Et croyez-vous qu’au regard de son passé il ait des leçons a donner ?

      +0

    Alerter
    • Fabien // 23.07.2014 à 16h29

      @achriline
      J’ai simplement dit que je ne partageais pas les idées de Poutine et n’approuvais pas ses méthodes, cela ne veut pas dire que je prétends savoir mieux que les russes ce qui est bon pour eux! Pour moi, les considérations sur la politique intérieure russe (“bon” ou “méchant” Poutine) sont tout simplement hors sujet…

        +0

      Alerter
  • Thalie54 // 22.07.2014 à 16h32

    Il semblerait que ce journal puisse aussi montrer davantage de retenue : http://www.humanite.fr/ukraine-kiev-mobilise-des-reservistes-et-menace-547883
    Serait-ce l’amorce d’un léger réveil ?
    A suivre

      +0

    Alerter
  • T 34 // 22.07.2014 à 16h36

    Malheureusement ce n’est pas nouveau. Déjà pour la Libye et la Syrie l’Humanité recopiait la propagande de l’OTAN, mettant toutes les atrocités sur le dos de Kadhafi et de Bachar Al Assad alors que ces deux personnes bien que peu recommandables combattait des groupes armés soutenu par des puissances étrangères (EU, Arabie saoudite, France, etc) et qui commettent des atrocités bien pire.

      +0

    Alerter
  • Jeanne L. // 22.07.2014 à 18h50

    Le vote pour l’interdiction du Parti Communiste d’Ukraine vient d’avoir lieu à la Rada, c’est fait.
    parti communiste d’Ukraine est interdit;..Sur le site histoire et société
    22 juil

    la grande victoire la Rada suprême a voté l’interdiction du parti communiste ukrainien…
    Le projet de loi a été préparé par Turchinos, président du parlement et ancien président par interim du pays et Poroshenko, le roi du chocolar, président à la suite de la farce électorale du 25 mai.
    Ce vote a été obtenu non seulement par les fascistes mais par des transfuges du parti des régions à qui on se souvient que le proconsul des Etats Unis en Ukraine madame Nuland avait promis de ne pas faire de nouvelles élections dans lesquelles ils perdraient leur poste et les juteux benéfices qu’ils en tiraient.

    Le parti anticommuniste est celui qui a approuvé la mobilisation des réservistes pour poursuivre et amplifier les massacres duDOnbass et les privatisations et la hausses des tarifs et des services.

    Solidarité à nos camarades du parti communiste d’Ukraine… nous disons notre honte devant l’attitude du PCF, de ses députés incapables du moindre soutien réel et notre honte de ce que nous avons laissé devenir l’HUMANITE qui a pratiqué la même omerta sur l’Ukraine que le reste de la presse et qui récemment est allé encore plus loin en appuyant les fascistes de Kiev dans leur propagande mensongère tant sur les dirigeants du mouvement du Donbass

      +0

    Alerter
  • rectif // 22.07.2014 à 22h58

    Ceux qui croient encore que l’Humanité, sous perfusion de subventions, peut faire du journalisme objectif sont de doux rêveurs…

      +0

    Alerter
  • Lucas // 22.07.2014 à 23h39

    Je suis navré de constater que les articles récents de Médiapart sur le sujet ne valent pas mieux

      +0

    Alerter
    • Une Bévue // 23.07.2014 à 13h47

      Oui, c’est malheureusement exact, sur le conflit ukrainien, MediaPart a pris une orientation “main stream”, c’est clair.
      Je me désabonnerai de Mediapart au renouvellement.
      Le Monde Diplo est un peu mou, mêmes’ila pris la peine de rappeler le contexte historico-géopolitique.
      J’attends un peu pour décider de mon désabonnement -ou non – du Monde Diplo.

        +0

      Alerter
  • Zevengeur // 23.07.2014 à 11h39

    Je sais que les journalistes incompétents et crétins pullulent dans presque 100% de la presse écrite, mais comment l’Humanité peut elle soutenir indirectement le gouvernement de Kiev en prenant une position anti-russe alors que ce gouvernement, rappelons le, veut interdire le PC en Ukraine !

    Ils marchent sur la tête dans ce journal…

      +0

    Alerter
  • LCH // 23.07.2014 à 14h27

    Aurait il fallu les laisser sur le Site du Crash ?? En plein soleil par 30°C ??

    Une Décision était à prendre donc ils ont pris la moins pire humainement parlant.

    Comme Kerry qui fustige parce qu’il y a des morceaux d’épave qui ne sont plus à la place originel ??

    Il faut m’expliquer comment sortir un corps de dessous des gravas sans toucher aux gravas !!

      +0

    Alerter
  • Guguss // 31.07.2014 à 16h30

    à l’issue de la WWI puis de la WWII; le monde a crié: ‘plus jamais ça’. Depuis 1945 il y a eu tant de conflits de guerre ouverte ou de gens que l’on regarde mourir faim que les millions de morts de chacune des 2 WW ont dû être dépassé en passant comme une lettre à la poste.
    Le dernièr motif de guerre aussi louable soit il s’appelle ‘représailles au terrorisme’, sorte de guérilla contre le terrorisme qui n’est autre qu’un terrorisme de plus pour les populations civiles touchées lorsque l’on voit les images de civils massacrés au nom de??? pour la paix future dans le monde parait il!!
    Notre monde ‘civilisé’ n’a pas trouvé d’autre alternative que de faire régner la paix par les armes.
    Notre génération a assisté à la ‘guerre froide’ et à l’escalade démoniaque des moyens pouvant réduire à néant la planète des ‘grands’ pour… faire peur à l’autre et laisser croire à tous que l’on ne s’en servirait pas sauf en cas de recours ultime.
    A quoi bon produire de telles armes alors?
    Il n’est pas étonnant que de temps à autre ‘quelques armes’ se perdent dans de mauvaises mains: la vente d’armes étant libre via des marchés dits hors la loi contre lesquels rien n’est fait.
    Parce que la production d’armes rapporte GROS.
    La France vend 2 navires militaires à la Russie; si c’était pour faire du tourisme ‘en paix’ elle aurait vendu des paquebots de croisières. Alors c’est pour en faire quoi? On s’en fout du moment que ça rapporte et apporte un peu de travail aux chantiers de St Nazaire; c’est autant de temps de gagné durant lequel on n’aura pas les ouvriers et syndicats de cette région dans la rue.

    J’ai été étonné de lire dans la “presse” que le l’unité missile Buk M1 (c’est 3 gros chars quand même) avait été volé! cf. déclaration d’un représentant Ukrainien, puis le camion que l’on nous a montré comme celui transportant l’unité de tir a aussi été volé, … parce qu’un tel char se déplace avec un simple camion porte tracteurs et passe inaperçu… ça s’installe en position, ça tire, manoeuvré-chargé-camouflé-transporté en ‘pas le temps de la dire c’est fait’!!!! Et même évaporé (si si comme les transformers, maintenant c’est une Lada incognito où qu’elle soit!!!!).

    Simplement pour faire remarquer que tant Américains que Russes et même l’U.E. ont suffisamment d’yeux dans le ciel pour suivre à la trace de tels engins lorsqu’ils sont déplacés et ceci encore plus après le crash du MH17 où moins d’une heure après le ‘monde’ était informé du tir de missile sur un avion civil. Si là tous les yeux du ciel n’ont pas été mis en marche et notamment ceux au dessus de la zone de conflit surveillée comme l’ont Afganistan, Iran, Irak, …; alors ils servent à quoi??? qu’on nous a même montré des images d’Irak et d’Afganistan où il était possible de reconnaître un soldat rebelle avec ou sans arme.

    Les Bizounours c’est le matin, puis le feuilleton ‘Journal TV’ qui nous dit ce que l’on veut bien nous dire afin que tout aille dans la même continuité, calmer les esprits et clairsemer suffisamment de contre-indications pour rallier tout un chacun à sa cause puis on enterre le sujet au profit de ‘news aktualitat’ encore plus percutantes.

    On nous reparlera du MH17 dans quelques semaines/mois, la guerre en Ukraine sera terminée et l’on en parlera plus, ni même du génocide en train de s’opérer là comme à Gaza. Puis dans quelques années on nous parlera de la découverte de charniers, d’atrocités réalisées par le camp du chef avec lequel le camp fort du moment représentant l’opinion mondiale ne sera plus en accord avec son passé accepté à l’identique des Afgans quand ils combattaient les Russes, Vietnamiens qui combattaient les Américains, Irakiens lorsqu’ils combattaient l’Iran, …

      +0

    Alerter
  • Guguss // 31.07.2014 à 16h57

    Je lisais ^plus haut un commentaire disant que le mot terrorisme était un mot fourre-tout et cela m’interpelle:
    Aujourd’hui le mot ‘terrorisme’ et plus particulièrement la lutte anti-terrorisme est la définition magique pour faire accepter la guerre aux populations.

      +0

    Alerter
  • Guguss // 31.07.2014 à 21h27

    Parti communiste interdit en Ukraine. Comment peut on interdire.
    C’est quand le parti du vivre en paix, ne plus payer autant d’impôts pour nourrir des classes politique qui s’épaississent chaque jour.
    Quand est ce que les populations comprendront que ni politique ni religions ne font l’évolution.
    Quand est ce que l’on nous proposera un gouvernement des intérêts de la population qui sera composé des meilleurs sans que leur étiquette politique ne soit un critère de sélection.
    Sans ? car il est difficile d’y croire. La politique est une histoire lucrative avant tout.
    Un parti disparait: dix nouveaux vont naître. Comparez le nombre de partis politiques d’aujourd’hui avec ne serait ce que 50 ans en arrière.
    Quand il n’y a plus de place au sein d’un parti pour nourrir toutes les têtes, un nouveau est créé.

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications