Les Crises Les Crises
22.mars.201922.3.2019 // Les Crises

La Russie a ordonné le blocage de Protonmail

Merci 73
J'envoie

Cette décision inquiétante de la Russie risque bien d’être copiée par d’autres pays, y compris en Europe. Rappelons que le respect de la communication privée est une condition nécessaire pour un régime démocratique…

Source : Fred Zone, Andy, 13-03-2019

Vers la fin du mois de janvier 2019, les autorités russes ont déclaré avoir reçu plusieurs menaces à la bombe envoyées par courrier électronique. Cette situation a conduit plusieurs écoles et institutions gouvernementales à suspendre leurs activités.

En conséquence de quoi l’agence fédérale a ordonné le blocage de plusieurs adresses Internet, incluant deux serveurs ProtonMail utilisés dans la distribution de courrier.

Selon la déclaration du chef de l’entreprise ProtonMail, 26 adresses Internet ont été touchées par ce blocage, incluant plusieurs serveurs utilisés pour brouiller la connexion des internautes utilisant le réseau anonyme Tor.

De plus, l’agence fédérale a ordonné aux fournisseurs d’accès Internet d’appliquer immédiatement ce blocage. Pour ce faire, les fournisseurs ont utilisé la technique BGP Blackholing qui permet aux routeurs Internet de supprimer tout simplement le trafic Internet.

Un blocage particulièrement sournois, selon le DG de ProtonMail

Selon ProtonMail, ce blocage a eu pour effet d’empêcher les utilisateurs d’envoyer et de recevoir des courriers électroniques. Le directeur général de ProtonMail, Andy Yen, a déclaré à TechCrunch que ce blocage était « particulièrement sournois » en ce qu’il empêche les serveurs de messagerie ProtonMail d’entrer en contact avec les autres serveurs de messagerie russes. En d’autres termes, un utilisateur russe ne peut plus envoyer de courrier électronique via ProtonMail. Par contre, il ne rencontrera aucun problème de ce type avec les autres serveurs de messagerie.

Selon Yen, ce blocage massif de ProtonMail nuit aux citoyens russes qui souhaitent garantir la sécurité de leur connexion. Ce PDG qualifie ainsi cette décision de l’agence de sécurité fédérale de « médiocre ».

Il faut rappeler que d’une manière générale, le gouvernement russe déploie des efforts pour restreindre l’accès des citoyens russes à Internet.

Facebook et Twitter risquent de subir le même sort que LinkedIn

Bien que le Kremlin affirme qu’il s’agit là d’une mesure de sécurité nationale contre les risques de cyberattaque, des Russes ont manifesté le dimanche 10 mars 2019 contre ce qu’ils désignent comme des tentatives de répression et d’étouffement de la liberté d’expression menées par le gouvernement russe.

En tout cas, la Russie ne semble pas vouloir changer son fusil d’épaule de sitôt, particulièrement en ce qui concerne les entreprises technologiques.

Elle leur ordonne d’ailleurs, via une loi ratifiée en 2014, de stocker localement les données des utilisateurs russes sous peine de subir une interdiction nationale. Joignant la parole à l’acte, la Russie a interdit LinkedIn sur son territoire en 2016 et en février 2019, le gouvernement russe a averti Facebook et Twitter qu’ils pourraient bien être ses prochaines cibles.

Source : Fred Zone, Andy, 13-03-2019

 


 

En Russie, le FSB ordonne le blocage de ProtonMail

Source : Next Inpact, 12-03-2019

Comme l’explique TechCrunch en s’appuyant sur un blog russe, cette demande vise le service d’emails chiffrés et d’autres sociétés, accusés de faciliter l’envoi de menaces à la bombe anonymes.

En tout, 26 adresses sont bloquées, dont des noeuds de connexion au réseau Tor. Les fournisseurs d’accès doivent mettre immédiatement en place le blocage par BGP Blackhole, une technique permettant de jeter automatiquement à la poubelle des paquets.

Contacté par nos confrères, Andy Yen (directeur général de ProtonMail) qualifie ce blocage de « particulièrement sournois […] ProtonMail n’est pas bloqué comme d’habitude, c’est un peu plus subtil. Ils empêchent l’accès aux serveurs de messagerie de ProtonMail. Ainsi, Mail.ru et la plupart des autres messageries russes ne peuvent pas envoyer d’email à ProtonMail, mais un utilisateurs russe peut sans problème consulter sa boîte de réception ».

Dans tous les cas, le patron de ProtonMail demande aux dirigeants russes de revoir leurs positions et de « résoudre les problèmes en respectant le droit international et les procédures judiciaires en vigueur ».

Source : Next Inpact, 12-03-2019

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Fabrice // 22.03.2019 à 06h41

La Russie n’est pas pire où meilleure que nos états, c’est d’ailleurs ce qui est inquiétant.

Il y a 20 ans les pays occidentaux pouvaient légitimement condamner ces restrictions d’accès mais maintenant cela relèverait de l’hypocrisie.

Quand on voit la France placée par L’ONU sur la même liste que la Syrie et prête à demander à l’armée de rétablir l’ordre, fut ce en tirant, jamais je n’aurais cru que l’on tomberait si bas sans que cela ne choqué personne pire j’entends beaucoup de voix [Modéré] applaudir on croit être entré dans une autre dimension cauchemardesque.

55 réactions et commentaires

  • Fabrice // 22.03.2019 à 06h41

    La Russie n’est pas pire où meilleure que nos états, c’est d’ailleurs ce qui est inquiétant.

    Il y a 20 ans les pays occidentaux pouvaient légitimement condamner ces restrictions d’accès mais maintenant cela relèverait de l’hypocrisie.

    Quand on voit la France placée par L’ONU sur la même liste que la Syrie et prête à demander à l’armée de rétablir l’ordre, fut ce en tirant, jamais je n’aurais cru que l’on tomberait si bas sans que cela ne choqué personne pire j’entends beaucoup de voix [Modéré] applaudir on croit être entré dans une autre dimension cauchemardesque.

      +104

    Alerter
    • Jean-Do // 22.03.2019 à 07h36

      Les gens qui sont “passés du col Mao au complet veston”. La génération qui incarnait la contestation en 1968 et qui sont passés au néo-libéralisme type US depuis les années ’80. Tel Serge July pour prendre le cas de Libération mais hélas aussi tant d’autres. Cette génération s’est servie royalement, autant que ceux du baby-boom d’après la guerre de ’39-’45 et nous laisse un monde “occupé” par une idéologie mortifère sur les plans politique, économique et souverain. Dans ce dernier cas, je vise surtout l’usurpation du pouvoir français par les élèves des grandes écoles dont évidemment l’ENA.

        +61

      Alerter
      • FARINET // 22.03.2019 à 07h56

        La temporisation de publication des commentaires a fait que j’ai constaté après coup que nos esprits (que l’on qualifie de “grands” dans cette circonstance) se sont rencontrés. Ceci donne cohérence et force à notre propos. D’ailleurs certains ont participé sur France Cul au grand débat macronien des intellectuels, que Nizan appelait Chien de Garde…;

          +10

        Alerter
      • Fabrice // 22.03.2019 à 08h08

        Exactement une grande partie à viré “réac” et leur nouvelle devise “interdisons ce que nous avons le droit de faire”.

          +27

        Alerter
      • Tepavac // 22.03.2019 à 15h02

        “Les leaders restent des leaders et c’est ce goût de diriger qui les motive pour réussir et ce quel que soit le système économique”

        En même temps, vous donnez l’explication du détournement de l’esprit du mouvement de 68, par des malins qui en ont pris la tête avec le but que nous constatons aujourd’hui.

        En sera t-il de même avec le mouvement de GJ ?

        Je note une manip dans la presentation du sujet.
        Il n’est pas question ici d’intrusion dans la vie privée des personnes, mais d’interdire les agissements d’un “messager” qui nuisent a une société.

        Esperons pour les utilisateurs , que l’équipe de prontomail puisse rapidement corriger ce defaut majeur de sécurité et que les utilisateurs puissent de nouveau correspondre entre eux.

          +1

        Alerter
        • Garibaldi2 // 22.03.2019 à 18h57

          Les leaders, quels leaders ? A part Cohn Bendit vous avez un nom ? En 1968 les 8 millions de grévistes se foutent totalement d’un Glucksmann ou d’un Goupil. Avez-vous entendu parler de Jacques Sauvageot (président de l’UNEF en 68) ou d’Alain Geismar ?

          Ce ne sont pas les intellectuels qui naviguaient entre Les 2 Magots et le Café de Flore qui ont fait ”Mai 68”, mais les salariés en grève.

          Les Maos et autres groupuscules, qui expliquaient aux prolo comment faire la révolution, ont suivi ensuite le cours normal de leur vie dans leur classe sociale. Ce sont les medias de l’époque (1 chaîne de télé, 1 radio d’état, 3 radios périphériques, des journaux très majoritairement à droite) qui ont fait de Cohn- Bendit un ”leader”, mais ce n’est pas lui qui a négocié les accords de Grenelle!!!

            +4

          Alerter
    • douarn // 22.03.2019 à 08h03

      Un jeune néo-libertaire devenu un vieux néo-libéral

        +12

      Alerter
    • la vieille gauloise // 22.03.2019 à 08h30

      Un vieux ( une vieille comme moi) qui a fait son temps et qui devrait s’ écarter pour laisser la place aux jeunes !
      Comme le conseille Wollaston la vidéo de Drac sur les générations explique bien la situation que nous sommes en train de vivre j’ ajouté la vidéo du jeune avocat gilet jaune François Boulo qui exprime le ras le bol de tous ces jeunes trentenaires dont la situation est phagocytee par la génération senior qui s’ accrochent et ne veulent rien lâcher Les BHL , Minc, Attali, et autres vieillards Soros et Bergoglio ….Je n’ aime pas ma génération Vivement que ça change !

        +22

      Alerter
    • la vieille gauloise // 22.03.2019 à 08h32

      Merlin , c’ est du second degré j’ espère !

        +2

      Alerter
      • Merlin // 22.03.2019 à 12h38

        Absolument pas, bien entendu il faut le vivre pour le croire.
        Drac n’a rien inventé. Il adapte néanmoins plutôt bien la théorie des générations de Strauss/Howe à la France.

          +3

        Alerter
    • calahan // 22.03.2019 à 14h20

      Effectivement les techniques gouvernementales varient d’un état à l’autre afin de maintenir un contrôle efficace de leur population. Bien peu de régimes de gouvernement en ce monde peuvent se présenter comme ayant acquis une telle confiance en leur peuple qu’ils leurs laissent délibérément se constituer en autorité de décision sur l’essentiel de leurs destins communs.

      Ce que cela pourrait nous apprendre c’est que cette méfiance, qui se transforme en défiance, est réciproque, qui de l’œuf ou la poule ? …Peu importe,c’est à mon sens un rapport puéril aux sens de l’humanité et à nôtre devenir commun.

      On ne peut se construire par la défiance et la méfiance entre les peuples et leurs gouvernants, mais aussi entre les peuples eux mêmes et leurs gouvernants entre eux.
      Le système mécanique et économique dans lequel baigne l’humanité actuellement ne fait que générer toujours plus de conflits et de tensions, sa recomposition est vitale.
      L’humanité doit grandir et se regarder en face, les comportements de prédation et les systèmes qui les portent doivent être annihilés.

      Aujourd’hui alors que de graves tensions se jouent dans nôtre pays, le discours sécuritaire se sauce de débat sur l’immigration, sur l’islamophobie etc…; autant de controverses qui ne font que souffler sur les braises.
      Les marchés voudraient durcir les tensions qu’ils ne s’y prendraient pas autrement par les portes voix médiatiques qu’ils possèdent.

        +1

      Alerter
      • porcinet // 23.03.2019 à 06h13

        “on ne peut se construire dans la défiance entre les peuples et leurs gouvernants” !
        C’est énorme ça !
        Il faut toujours se défier du pouvoir, car ces gens ne visent jamais l’intérêt commun.
        C’est du pouvoir qu’il faut se passer si vous voulez un monde meilleur.
        Je pense qu’au cours des siècles nous avons pu apprécier où l’organisation de la société nous a mené.
        Et à titre personnel : Comment peut-on obéir, comme ça bêtement parce que l’autre se prétend chef ?
        Mais mon petit, même ta mère ne vise pas ton bien mais le sien, vouloir contenter l’autorité (quelle que soit sa forme) c’est rester un enfant qui attend sa sucette.

        Autant se taper sur les doigts avec un marteau et espérer que celui-ci devienne mou.

          +1

        Alerter
        • calahan // 23.03.2019 à 17h03

          Tant que l’on est dans l’obligation de se défier du pouvoir, c’est que celui-ci nous oppresse, mécaniquement il arrive un temps ou l’oppression explose sous son propre poids poussé de l’intérieur par toute l’énergie d’une partie du peuple.

          Or à reproduire ce même procédé, on obtient toujours le même résultat.

          Un pouvoir peut advenir aux biens communs, tant que ceux qui l’utilisent n’en font pas un usage oppressant socialement, judiciairement et économiquement, soit à peu près l’exact opposé de ce que propose la civilisation organisée humaine.

            +1

          Alerter
    • Garibaldi2 // 22.03.2019 à 18h58

      Et vous pensez que Mai 68 se résume à ces tristes sires ?!

        +2

      Alerter
    • Haricophile // 23.03.2019 à 01h56

      Autre référence qui n’a pas vieilli d’un iota : https://www.youtube.com/watch?v=dCHi5apc1lQ

        +0

      Alerter
    • Haricophile // 23.03.2019 à 02h06

      Vous avez raison pour les généralisations. Moi j’ai toujours pensé que les vieux cons étaient très généralement des jeunes cons.

      Mais il faut reconnaître qu’il y en a qui ont spécialement le don de faire croire à un moment à leur volonté de construire un monde meilleur et de défendre l’intérêt général, et le conchient ensuite. Techniquement on peut faire quelque chose qui s’approche du paradis terrestre, et en fait on en fait un enfer, C’est ça qui est le plus insupportable. Et peut-être qu’avant 300-400 ans ce n’est pas 10 ou 15 milliards d’hommes qu’il y aura, mais zéro alors qu’on pourrait raisonnablement espérer des millions d’années de vie.

        +0

      Alerter
    • lvzor // 23.03.2019 à 08h53

      “Un soixante-huitard, pour moi c’est un baby boomer qui n’a pas à se soucier de toucher sa retraite après avoir vécu à plein la fable du progrès et de la modernité.
      Accessoirement, c’est aussi souvent un idiot utile du système, pétri de peurs avec de grosses ficelles faciles à manipuler.”

      Vous allez donner des regrets à ceux (les plus nombreux) qui n’ont pas suivi la voie que vous décrivez.

        +0

      Alerter
  • Catlina // 22.03.2019 à 07h00

    “Plusieurs alertes anonymes à la bombe ont été envoyées par courriel à la police à la fin de janvier, obligeant plusieurs écoles et bâtiments gouvernementaux à évacuer.”
    La traduction n’est pas la même que celle proposée par les crises.

    Qu’auriez-vous fait vous ?

    https://techcrunch.com/2019/03/11/russia-blocks-protonmail/?guccounter=1&guce_referrer_us=aHR0cHM6Ly93d3cubGVzLWNyaXNlcy5mci8&guce_referrer_cs=5gdrXvbHhs6qoWHIfQtQOA

    Le blocage a t-il été ponctuel ou définitif ?
    Un Etat a t-il le droit de se défendre contre les terroristes par tous les moyens en sa possession et même le sacro saint internet ou doit-il comme chez nous, faire des mesurettes contre les fichés S et des énucléations contre des manifestants pacifiques ?
    Les mesures anti-terroristes peuvent t-elle priver pour un temps les citoyens afin de les protéger ? chez nous, on impose bien l’état d’urgence et on inscrit même ces abus dans la constitution….
    Bref, je suis soupçonnée d’être amie du Kremlin, c’est à dire, d’analyser de manière positive la politique de la chambre haute du parlement russe donc je crache un peu dessus, en espérant que ça lèvera les doutes et pis comme il ne se passe rien chez moi en France….

      +15

    Alerter
  • Catlina // 22.03.2019 à 07h01

    Suite
    Dernier point, dans toutes les “révolutions de couleur”, il y avait des tech camp, j’en ai déjà parlé, ce sont des réseaux qui travaillent sournoisement à cibler les corruptibles, à lister ceux qui soutiennet le pouvoir, etc, afin en amont, de détruire un pays, Syrie, Ukraine, etc, et ben oui, à un moment, le vrai travail d’un gouverement qui veut protéger son peuple c’est aussi d’empêcher ces faiseurs de guerre d’arriver à leurs fins et si pour cela il faut fermer les canaux de communcations des terroristes, pour ma part, je n’y vois aucun problème, je vois par contre un gros quand on laisse daesh, al qaida utiliser internet pour blanchir leur argent, et oui, les usa ont le monopole pour ce qui est des flux d’argent et on ne me fera pas croire qu’ils n’ont pas les moyens de bloquer l’argent du terrorisrme, Olvier, bientôt un billet sur cet internet largement ouvert et qui facilite l’argent sale des rebelles modérés de fabius ?

      +37

    Alerter
  • Lucho Blanc // 22.03.2019 à 07h04

    Radio, journaux et TV font la part belle aux théories de l’extrême droite

    voir ici : https: //anticons.wordpress.com/2019/03/16/christchurch-dalain-finkielkraut-a-brenton-tarrant/

      +2

    Alerter
  • Catlina // 22.03.2019 à 07h14

    tiens d’est curieux, l’article ne parle à aucun momnet du fait que ” ProtonMail a rejoint le RIPE Network Coordination Centre “, “Le RIPE NCC (Réseaux IP Européens – Network Coordination Centre) est un registre régional d’adresses IP. Il dessert l’Europe et une partie de l’Asie, notamment au Moyen-Orient.
    Mais c’est vrai qu’il n’y a que des rebelles modérés au Moyen-Orient…..
    Bref….
    https://fr.wikipedia.org/wiki/RIPE_Network_Coordination_Centre
    https://fr.wikipedia.org/wiki/ProtonMail

    Pour ma part, avant de publier ce genre d’article, et de condamner la Russie, il faudrait essayer de connaitre le pourquoi du comment, je dis ça hein….

    Quand au respect du droit internationnal, il me semble que la Russie le respecte bien plus que les “bons” occidentaux, cet article en est un enième qui va droit dans le sens de la russophobie ambiante.

      +36

    Alerter
  • Patrique // 22.03.2019 à 07h27

    Il est toujours sain de combattre l’apprenti dictateur Mark Zuckerberg .

      +18

    Alerter
  • Patrick // 22.03.2019 à 07h53

    Quelque part ça me rassure.
    J’ai donc vraiment eu raison d’abandonner les autres messageries pour protonmail puisque les autres ne semblent pas menaçantes pour les pouvoirs en place.

      +5

    Alerter
    • Ubu // 22.03.2019 à 11h23

      Tout dépend de quel côté de la barrière vous vous trouvez, proton mail, c’est bien une technologie (tout comme le web) élaborée au CERN, en Suisse, avec des financements européens ?
      Et comment s’est construit l’Europe, et avec qui travaille-t’elle ?
      Quand un serrurier vous vend une porte, en général il possède la clef pour l’ouvrir.

        +12

      Alerter
  • LBSSO // 22.03.2019 à 08h00

    Nerds alors !

    “Le capitalisme jubile, la tech le relance.pour se perpétuer, il n’a rien inventé de mieux que les catastrophes et inégalités qu’Internet nourrit et magnifie.Boucle d’autovalidation impeccable, le système est parfait, mieux qu’un Dieu : “In clicks we trust” “.
    (Flore Vasseur, Ce qu’il reste de nos rêves, Equateurs, 2019, p 209)

    Les pionniers idéalistes d’internet sont les cocus de l’histoire.

    Ps: plusieurs billets ont été consacrés aux livres ,articles ou reportages de Flore Vasseur ici.
    https://www.les-crises.fr/larry-lessig-la-rebellion-du-professeur-de-harvard-par-flore-vasseur/
    https://www.les-crises.fr/la-femme-qui-vient-de-hacker-hollywood-par-flore-vasseur/

    ps: 😉 Homere d’Allore

      +2

    Alerter
  • gracques // 22.03.2019 à 08h08

    Comme quoi , aucun gouvernement ne mérite notre confiance absolue , bonne chance aux citoyens russes. Les mauvaises habitudes ne se perdent pas facilément de l’empire tsariste, à l’URSS…… les pesenteurs historiques sont la.

      +1

    Alerter
    • Francois marquet // 22.03.2019 à 09h16

      Russophobie primaire, Gracques. Quel rapport avec le tsar? Bien évidemment il faut stocker les données sur le sol national, c’est la première condition de la souveraineté numérique, donc de la souveraineté tout court.
      Les services français se sont mordus les doigts d’avoir envoyé leurs données chez Palantir. https://www.silicon.fr/renseignement-la-dgsi-semancipe-de-palantir-222231.html. Quand aux systèmes de chiffrement inviolables par les états, ils sont interdits partout à commencer par la France…

        +24

      Alerter
      • Learch // 22.03.2019 à 13h40

        Les gars nomment leur boîte Palantir, avec le logo qui va bien, et nous leur confions nos données ? 🙂

          +3

        Alerter
    • Chris // 22.03.2019 à 09h19

      Oui et… non.
      N’oubliez pas que l’empire est en guerre totale contre les “révisionnistes” russes, chinois, et d’autres moins importants.
      Le cyberespace est un des terrains d’affrontements, autant dans la collecte des informations concernant le moral des populations, les activités économiques que la veille technologique ou l’incitation au désordre de groupuscules subversifs, voire éveils de cellules terroristes (je pense particulièrement aux contrées islamiques courtisées depuis longtemps par la CIA/Arabie Saoudite).
      La Russie a annoncé depuis une dizaine d’années son intention de contrôler son cyberespace, mais aussi d’instaurer son système de paiement (c’est fait) et autres points névralgiques susceptibles de faire l’objet d’attaques massives et dommageables : elle y vient.
      Le globalistan n’a pas que des avantages !!!
      Que l’Europe à travers l’Union Européenne veuille se faire dépouiller (et dissoudre) par le parrain, c’est son affaire. D’autres pays plus avisés comme la Russie et la Chine, eux, construisent pas à pas les pare-feux nécessaires.
      La multipolarité est à ce prix.
      A chacun chez soi et les vaches seront bien gardées…

        +14

      Alerter
      • Garibaldi2 // 22.03.2019 à 19h41

        Fallait vraiment être très con pour ne pas comprendre que l’Empire qui avait construit Échelon avec ses complices habituels visait le contrôle de toutes les communications, avant même que n’existe le Web. UKUSA commence au lendemain de la guerre. La collaboration Microsoft/CIA, les fonds versés à certaines startup, tout a toujours été fait pour que les données des autres pays soient syphonnables par l’Empire.

        Qui peut croire que les backsdoors n’étaient que le fruit d’erreur de programmation ?!!!

        La notion de communications privées est une foutaise, la seule question qu’il faut se poser c’est : celui qui m’écoute est-il dans mon camp ! Si vous pensez que c’est une atteinte à la démocratie, c’est que vous n’avez pas compris les enjeux. En France, au début des années 90, quand on voulait crypter avec PGP on tombait sous le coup de la loi, il fallait une autorisation du 1er ministre pour pouvoir crypter !!! C’est pas des blagues.

        Obliger le stockage des données en local me semble être une bonne politique de sécurité car elle a 2 avantages : on sait où elles se trouvent exactement et qui y a accès, juridiquement une tentative de piratage est un délit ou un crime qui tombe sous le coup de la loi locale et permet des poursuites par les autorités locales.

        Penser que Moscou est plus intrusif dans votre vie privée, ou commerciale, que Washington, c’est être le roi des naïfs !

          +8

        Alerter
        • Garibaldi2 // 22.03.2019 à 19h41

          Imaginez qu’en 1980 on installe partout des caméras dans les rues de Moscou. Tollé général, la dictature communiste frappe encore, atteinte intolérable à la liberté, l’oeil de Moscou est partout, salauds de Soviets ! …
          Combien de caméras de surveillance à Londres en 2013 ? 500.000 !!! 4.200.000 dans toute l’Angleterre !!! Et ceci dans le pays qui était avant le plus démocratique d’Europe, où il n’existait pas de carte d’identité.
          https://www.bealondoner.com/fr/au-quotidien/securite/big-brother-is-watching-you
          Les Occidentaux sont-ils en position de donner des leçons de cyber-liberté aux Russes ?

            +13

          Alerter
  • politzer // 22.03.2019 à 08h18

    Comme d hab les donneurs de leçon s en donnent à coeur joie ! Laissons les Russes gérer leur internet comme ils l entendent : chacun voit midi à sa porte ! En matière de censure comme d anonymat on a guère de leçons à donner!

      +19

    Alerter
  • Schwartz // 22.03.2019 à 08h49

    C’est curieux de voir comment d’un sujet qui traite d’un blocage d’Internet en Russie dérive sur les soixante-huitards français !
    Pour en revenir à l’Internet russe, si ces messageries cryptées véhiculent des messages de haine ou d’appel au crime, il n’y a pas de raison que les autorités ne les interdisent pas. Je ne vois pas où est le souci avec cet article ? Ou alors quelque-chose m’échappe…

      +19

    Alerter
    • Les-crises // 23.03.2019 à 10h29

      Voilà…

      J’ai du coup nettoyé le fil, on parlera des soixante-huitards une autre fois par respect pour les lecteurs qui viennent de lire des commentaires en lien avec le thème traité… 🙂

      Merci à toutes et à tous. OB

        +3

      Alerter
  • emmanueL // 22.03.2019 à 08h51

    Amusant au passage d’en profiter pour introduire comme une critique l’obligation de stocker les données sur le sol national (ce qui devrait être aussi obligatoire que de payer ses impôts dans le pays où toute marchandise ou service est acheté, même principe au fond), qui permet aussi aux locaux de conserver un droit dessus, au lieu d’être à la merci du droit étatsunien ou de serveurs indiens and co.

      +31

    Alerter
    • Patrick // 22.03.2019 à 10h24

      vu l’état de déliquescence de notre gouvernement et les dérives qui arrivent , je préfère stocker mes mails et les données en Suisse plutôt que de les laisser à portée de mains de ces dictateurs en herbe.

        +5

      Alerter
  • MDacier // 22.03.2019 à 09h12

    Comment est financé ProtonMail?
    Via la publicité ?

      +2

    Alerter
    • Patrick // 22.03.2019 à 10h25

      c’est payant pour un service un peu évolué.
      la boite email de base est gratuite.

        +6

      Alerter
  • Chris // 22.03.2019 à 09h50

    A propos de ProtonMail :
    https://statium.link/blog/2015/05/28/protonmail-faut-il-faire-confiance-aux-suisses/
    Développé par des scientifiques du CERN et du MIT…
    CERN : Organisation européenne pour la recherche nucléaire
    MIT : Institut de technologie du Massachusetts
    Des institutions qui tournent principalement avec les subventions d’états et donateurs “bien intentionnés” et à valeur hautement stratégique.
    Quand je lis “en dehors des juridictions européennes et américaines” et même si le financement du développement a été réalisé par crowdfunding, j’ai de la peine à imaginer sa parfaite indépendance et étanchéité, surtout sachant que la Suisse est rattachée à l’OTAN en tant que membre PPP (Partenariat pour la Paix) dont la différence est aussi mince qu’un papier de cigarette… consumé !
    Ou suis-je paranoïaque concernant la surveillance générale et systématique du numérique ?

      +11

    Alerter
    • Ubu // 22.03.2019 à 11h30

      Pas besoin d’être paranoïaque, avec un peu de savoir et juste un peu de logique, tout comme en droit, on peut émettre des faisceaux d’éléments ou d’indices et déjà construire un début de présomption.

        +5

      Alerter
      • Jérôme // 22.03.2019 à 16h20

        Ubu a raison. Ce n’est pas paranoïaque de réfléchir si l’outil d’anonymisation est valable ou pas.
        Les sociétés en Suisse prétendent ne pas être soumises à la juridiction des USA et de l’UE… comme leurs banques l’ont été avant la menace américaine de retirer les licences d’exploitation pour travailler sur le marché américain…
        L’anonymat est un sport de combat. Protomail est un élément mais pas l’essentiel.
        La Russie est légitime dans la réalisation de son internet autonome. La France ne retrouvera pas sa souveraineté sans changement de régime. Je désapprouve, pas nature, l’interdiction de ProtonMail mais ne sous-estimons pas le pragmatisme russe. J’utilise Telegram et un VPN en Russie. Linkedin est utilisable aussi… Derrière l’interdiction annoncée, il y a la souplesse de la réalité.

          +5

        Alerter
  • Caliban // 22.03.2019 à 10h43

    Le modèle de censure Russe est celui d’un Etat, c’est sans surprise pour cette “démocratie autoritaire”.
    En EURSS on fait différemment, on confie ce pouvoir aux acteurs privés (https://www.laquadrature.net/censureterro/).

    Il semble que sur l’essentiel, c’est-à-dire la restriction des libertés “pour notre bien à tous”, les oligarques de tous pays forment une Internationale 2.0 parfaitement capable de s’accorder.

      +7

    Alerter
  • Vinipoukh // 22.03.2019 à 11h36

    En fait, la Russie a fait face a une vraie attaque de grande ampleur !!
    Des villes entières ont vues TOUTES leurs écoles en alerte, tous les enfants devaient être récupérés par les parents, cela paralysait la ville !!!

    il s’agit donc de traiter les CAUSES : Quid de ces attaques puissantes, d’où viennent-elles et comment s’en prémunir !

    Les dispositions actuelles sont sans doute ce qu’il y avait de mieux à faire dans l’instant.

    Faire un raccourci “simpliste” avec une atteinte à la liberté d’expression est malvenu dans ce cas, d’autant que la Russie d’aujourd’hui n’a aucune leçon à recevoir de la part de l’occident dans ce domaine !

      +14

    Alerter
  • Louis Robert // 22.03.2019 à 12h09

    Opinions seulement, mais qui se défendent.

    1. Dans nos sociétés, par les bons soins de Big Brother et de tous ses joyeux complices, il est à peine exagéré d’affirmer que désormais la soi-disant « VIE PRIVÉE » est devenue une illusion.

    2. Par les bons soins de l’Empire sans cesse menaçant, et explicitement (on se souviendra du souriant Biden), Russie (et Chine…) sont en guerre totale, y compris cybernétique, avec lui.

    3. Russie (et Chine…) entendent bien défendre le territoire national et leurs citoyens respectifs contre toute attaque ennemie, encore plus suite à des menaces explicites, et ce par tous les moyens.

    4. Il y a belle lurette que, par les bons soins de l’Empire, on ne parle plus sérieusement de «résoudre les problèmes en respectant le droit international et les procédures judiciaires en vigueur ». — Lucidité oblige.

    5. Manquent les signes que cette situation ira s’améliorant.

    Dans l’Empire dont nous sommes, il est donc grand temps d’assumer.

    P.S. Il n’est vraiment pas nécessaire d’appartenir à un réseau du Kremlin pour partager mes opinions…

      +7

    Alerter
  • Graindesel // 22.03.2019 à 12h10

    Allez, un sujet pour montrer qu’il n’est pas question d’être “un agent du Kremlin”. La ficelle est un peu grosse, mais c’est de bonne guerre. Intéressant serait de connaître les auteurs des alertes à la bombe et les conséquences sur les activités des sites visés.

    La légitime défense est-elle encore permise? Cf. le commentaire de Vinipoukh ci-dessus.

      +5

    Alerter
    • Alfred // 22.03.2019 à 12h23

      Exactement. Ça me fait penser à ce bon vieux Boniface: on peut se rebeller et essayer de se tenir droit mais à un moment il faut savoir montrer patte blanche et ne pas chercher les ennuis. Donner des gages. Craindre. Ce genre de détails et d’attitudes de la part de gens à priori respectables et intègres en dit beaucoup sur le monde qui est en train de s’installer et qui est fait de tout sauf de liberté. La parole n’est déjà plus libre et par conséquent la démocratie agonise.

        +5

      Alerter
    • Jérôme // 22.03.2019 à 16h29

      @Graindesel Je vous prie de bien vouloir accepter mes excuses de ne pas être russophobe.
      Encore une fois, on ne défend pas la Russie ici, je crois. On défend la France contre la manipulation de l’information qui est une arme du régime français contre le peuple français.
      On annonce l’interdiction de Protonmail? c’est un effet d’annonce car ceux qui utilisent Protonmail utilisent déjà autre chose… Je n’aimerais pas que le service Protonmail soit interdit en France donc je n’aime pas l’idée qu’il le soit en Russie, mais soyons honnêtes, ProtonMail n’est pas seul au monde.
      Signé: l’espion qui venait du froid (sauf pendant l’été)

        +2

      Alerter
  • René Fabri // 22.03.2019 à 13h32

    Ces menaces à la bombe sont troublantes. Mon esprit complotiste me fait croire que ce seraient des pressions pour faire fermer Protonmail, de même qu’il existe des actions subversives pour que Youtube remette à zéro les compteurs des pouces pour une vidéo, et de même qu’il peut exister des provocateurs mêlés à des manifestants.

      +3

    Alerter
  • Alain // 23.03.2019 à 05h30

    L’obligation de stocker localement les données me semble quand même justifiée quand on se rappelle ce que la NSA et autres agences font de ce qui est stocké aux USA et chez leurs vassaux

      +1

    Alerter
  • Catalina // 23.03.2019 à 07h37

    un point de vue en direct de Moscou, un ami qui n’am^me pas entendu parler de la soi-disant manifestation…..

    “Vous connaissez bien Soros et ses activités. Nous avons notre propre “petit Soros” – oligarque Khodorkovsky. Il vit dans l’occident depuis des années. Tout ce qu’il fait est la guerre de l’information contre la Russie. Bien sûr, il a soutenu “euromaidan” dans 2014. Il a de nombreux médias en Russie (chaînes de télévision, radio, journaux, Internet), ainsi que de nombreux petits “partis” qui se livrent à la diffusion de fake news sur la Russie et Poutine. Il est probablement étroitement lié à la CIA et au sionisme mondial. “Poutine veut interdire l’Internet” est un exemple typique de sa propagande. Avec son argent, ses employés ont tenu une petite réunion à Moscou “pour la protection de l’Internet”

    Voilà, c’est édifiant, nan ?

      +4

    Alerter
  • le voyeur // 23.03.2019 à 20h34

    La Russie a décidé de ce qui était bon pour elle. Rien ne l’empêche de le faire. Elle fait ce qu’elle croit bon, pour la population Russe. Bien sûr que ça déplaît à certain mais bon, c’est la minorité! L’ensemble des internautes ne s’en rendront même pas compte , tout comme ce n’est pas tout le monde qui fricotte sur THOR!

      +1

    Alerter
  • clauzip 12 // 23.03.2019 à 20h46

    Alors que Facebook et consorts filtrent certains mots se rapportant à “socialisme”notemment et ce dans tout le monde il est inadmissible que la Russie contrôle son net!
    Ce pays est assiégé en permanence par les États occidentaux avec leurs médias à la botte des USA.
    Il est normal que la Russie coupe des liens qu’elle estime dangereux.
    Que fait notre p’tit Macron prétextant des intrusion non prouvées à ce jour.
    Qu’attend t il pour informer la population?
    Il est vrai que la ligne rouge pour la Syrie a été convaincante pour les classes de maternelle.
    La France est au top!

      +1

    Alerter
  • fredmos // 24.03.2019 à 20h50

    J’étais à l’hermitage lorsqu’une alerte à la bombe a déclenché une intervention des forces de sécurité. Hélicoptères sur la Neva, etc. Quoi qu’il en soit, fausse alerte (heureusement). Cela coincide avec ces dates? Hasard? Quoi qu’il en soit, je pense que l’hébergement des données sur le sol du pays est une requête raisonnable, non? Personnellement, si cela peut arrêter des tentatives terroristes? Il y a plus grave quand même, voir comment on tire des flashballs en pleine tête.

      +1

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications