Les Crises Les Crises
26.décembre.201826.12.2018 // Les Crises

L’antisémitisme est une peste trop grave pour être dévoyée. Par Jacques-Marie Bourget

Merci 102
J'envoie

La phrase de Georges Clémenceau est connue « la guerre est une chose trop sérieuse pour être confiée à des militaires ». On pourrait utiliser le même paradoxe pour nous écrier avec force « L’antisémitisme est une chose trop grave, sérieuse, cruelle, abominable et injuste pour être confiée à certaines cause d’apprentis sorciers ».

Ainsi dimanche 23 décembre le journal du soir de France 2, à propos des Gilets jaunes, lance en plein écran le texte suivant :

« Cette femme âgée leur a dit : « Ce geste est un geste antisémite, je suis juive. J’ai été déportée à Auschwitz je vous demande d’arrêter ».

Un autre carton, toujours plein écran, suit le premier :

« Ils ont rigolé puis l’un d’eux a répondu que les chambres à gaz n’existaient pas ».

De quoi s’agit-il ? D’une scène décrite avec un groupe de Gilets jaunes comme « héros », des délinquants donc qui auraient proféré ces propos qui méritent effectivement les bois de justice.

Nous avons à bord de la rame quelques hommes, décrits comme « avinés » (ce qui n’est pas une excuse), qui font des « Quenelles », geste insane inventé par Dieudonné l’antisémite professionnel. Une « dame âgée » aurait donc protesté contre l’outrage fait aux droits de l’homme et à l’histoire, d’autant plus « qu’elle est rescapée d’Auschwitz »…

Ici laissons la parole à France Info :


Comment a commencé l’affaire ?

Tout est parti du témoignage de Thibaut Chevillard, journaliste à 20 Minutes. Samedi soir, il raconte avoir été témoin d’une scène choquante dans la ligne 4 du métro. Le journaliste dit qu’un peu après 23 heures, il monte à la station Réaumur-Sébastopol. “A l’intérieur, trois ‘gilets jaunes’, un peu éméchés, hurlant : ‘Macron démission !’ Il s’agissait d’hommes d’une quarantaine d’années, plutôt bon chic bon genre, qui rentraient de la manifestation”, commente-t-il.

Les hommes ont ensuite commencé à faire des “quenelles”, le geste controversé inventé par le polémiste Dieudonné. “Ce geste est un geste antisémite. Je suis juive”, leur lance Agnès, qui les somme d’arrêter. En vain. “Ils ont rigolé. Puis l’un d’eux lui a répondu que les chambres à gaz n’existaient pas”, raconte le journaliste.

“Dégage la vieille !”, ajoutent les hommes qui insultent Agnès. Elle descend à l’arrêt suivant. Les “gilets jaunes” continuent de scander “Macron, démission !” et descendent à la station Montparnasse-Bienvenue.

Thibaut Chevillard a expliqué avoir raconté la scène sur Twitter car il avait “honte” de ne pas être intervenu. “On était sidérés. On ne savait pas comment réagir”, a-t-il raconté à France Info.

Comment les autorités ont-elles été prévenues ?

Des internautes ont signalé le témoignage de Thibaut Chevillard à la ligne 4 de la RATP sur Twitter. Dimanche matin, à 7h14, la RATP annonce que le service de la sûreté du réseau a été alerté.

En milieu de matinée, le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, condamne une scène “ignoble” et “insoutenable”. “Tout sera mis en œuvre pour identifier ces individus”, écrit-il.

A 12h10, la préfecture de police de Paris évoque une “agression antisémite” et annonce l’ouverture d’une enquête.

Le parquet de Paris précise à France Info que l’enquête a été ouverte pour “injures publiques en raison de la race ou de la religion, et contestation de crime contre l’humanité”.

Comment la victime a-t-elle été retrouvée ?

A la mi-journée, Agnès n’a pas encore été identifiée. Mais en milieu d’après-midi, l’un de ses neveux raconte sur Facebook avoir reconnu sa tante dans le témoignage du journaliste de 20 Minutes. Il dit avoir déposé, samedi soir, sa tante à une station de métro. “Cette tante qui fait partie des trois seuls survivants de la Shoah [avec mon père et son frère, elle n’a pas été déportée, mais son père à été assassiné à Auschwitz] de la famille de mon père”, précise-t-il.

“Cette tante nous raconte le soir sur notre groupe WhatsApp que sur le trajet elle a engueulé des ‘gilets jaunes’ visiblement alcoolisés qui faisaient des quenelles”, poursuit-il.

Les proches d’Agnès contactent ensuite 20 Minutes. Le quotidien recueille alors sa réaction. Pour elle, il s’agit “sans doute des sympathisants du Front national”. Agnès condamne “des propos d’ivrognes” et assure ne pas vouloir dramatiser ce qui lui est arrivé : “Je suis au-dessus de tout ça !”

*Le prénom a été modifié.

Il se trouve que les twittes qui ponctuaient le récit de France Info ont été supprimés du site.

Au bout du compte voyons enfin, ce qu’a publié le témoin, Thibaut Chevillard, à tête reposée :

Agnès* n’en revient pas. La presse a parlé d’elle ce dimanche matin. « C’est rigolo, j’ai eu mon quart d’heure de gloire ! » Samedi soir, cette dame de « 74 ans et demi » a été confrontée, dans la ligne 4 du métro parisien, à plusieurs individus portant des gilets jaunes, tenant des «propos antisémites»​ et faisant des quenelles. « Des propos d’ivrognes », tranche cette petite femme, qui ne veut absolument dramatiser ce qui lui est arrivé. « Je suis au-dessus de tout ça ! » Cet après-midi, elle a contacté « 20 Minutes » et nous a raconté ce qu’il s’était passé.

Samedi soir, vers 23 heures, Agnès rentrait chez elle. Dans la rame, trois hommes, apparemment éméchés, revenant de la manifestation des « gilets jaunes ». « Macron démission », hurlaient-ils. Soudain, ils ont commencé à faire des quenelles. Un geste qui a choqué Agnès. Elle s’est levée, est allée vers eux, et leur a dit : « C’est une geste antisémite, je suis juive, mon père a été déporté à Auschwitz où il est mort. Je vous demande d’arrêter. » Mais ces personnes ont rigolé et ont continué. « Je n’ai jamais imaginé que j’allais les raisonner », nous explique-t-elle ce dimanche.

« Je lui ai dit d’aller jusqu’au bout »

« D’après ce que j’ai lu, c’est un geste antisémite », poursuit Agnès. « Est-ce que tout le monde le sait ? Dieudonné [l’inventeur de ce geste] remet tous les ans des quenelles d’or à des personnages antisémites. » Si elle a bien entendu l’un des hommes lui dire qu’il avait, comme son père, été à Auschwitz, elle n’est pas certaine, avec le bruit du métro, qu’il a ajouté que « cela n’avait jamais existé », comme nous l’affirmions. Mais elle a « senti » sur le moment qu’il sous-entendait « un truc comme ça ».

En revanche, elle a bien entendu un des autres hommes, debout dans le couloir, hurler à plusieurs reprises, pendant une à deux minutes : « Dégage la vieille ! » « Je lui ai demandé d’aller jusqu’au bout et de dire “dégage la vieille juive” ». Ce qu’il n’a pas fait. Elle a aussi entendu l’un de ces individus faire des références à la « révolution nationale », qui est l’idéologie officielle du régime de Vichy. « Sans doute des sympathisants du Front National. »

« J’étais contente de mon esclandre ! »

Arrivée à la station Saint-Sulpice, Agnès est descendue, « très calme ». Mais elle assure qu’elle ne baissait pas la tête, comme nous l’avions écrit. Au contraire. « J’étais contente de mon esclandre ! Si je m’étais sentie en danger je ne l’aurais pas fait. » Elle se dit aussi qu’elle a eu raison « de les engueuler », de se mettre « en colère ». « Manifestement, c’était des c… qui disaient des bêtises », des gens « qui n’ont pas eu d’éducation ».

Elle comprend aussi, un peu, que les gens dans le wagon n’aient pas réagi davantage. « Ils ont probablement estimé que ce n’était pas la peine de leur répondre », avance-t-elle. « Et puis pour des trucs plus graves que ça, ils ne bougent pas, donc… » D’ailleurs, dit-elle, Agnès est capable de se défendre seule. Mais elle aurait aimé que plus de voyageurs lui disent qu’elle a eu « raison » de se lever et de leur demander d’arrêter de faire ce geste, que beaucoup jugent antisémite.

« Propos d’ivrogne »

En rentrant chez elle, Agnès a échangé quelques messages avec ses neveux et nièces. Ce sont eux qui ont contacté 20 Minutes, après être tombés sur les messages postés sur Twitter racontant ce qu’il s’était passé. Des proches qui étaient contents que, finalement, quelqu’un ait réagi en témoignant. Agnès, elle, a bien réfléchi et a décidé de ne pas déposer plainte. Elle ne veut pas donner plus d’importance à ces « propos d’ivrogne ».

*Le prénom a été modifié


Voilà. Fin de l’analyse et question sur les cartons apparus lors du journal de France 2 dimanche 23 décembre au soir :

« Cette femme âgée leur a dit : « Ce geste est un geste antisémite, je suis juive. J’ai été déportée à Auschwitz je vous demande d’arrêter ».

« Ils ont rigolé puis l’un d’eux a répondu que les chambres à gaz n’existaient pas ».

Rien de tout cela n’apparaît ni dans le témoignage final du journaliste, ni dans celui de la vieille dame. Moralité : avoir comme but la stigmatisation des Gilets jaunes (et il y dans leur cohorte autant de salauds que dans le reste de la population) ne justifie pas de manipuler une ordure sacrée : l’antisémitisme. La fake news doit avoir des limites.

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Fritz // 26.12.2018 à 08h33

Admirons le professionnalisme de France 2 : « J’ai été déportée à Auschwitz », en plein écran.
« Agnès » ayant 74 ans et demi, cela veut dire qu’elle est née en 1944.
Le camp d’Auschwitz a été libéré par l’Armée rouge le 27 janvier 1945.
« Agnès » reconnaît elle-même qu’elle n’a pas été déportée.

Je demande la condamnation de France 2 pour diffusion de « Fake news ».

107 réactions et commentaires

  • Julien // 26.12.2018 à 06h57

    On attend le sacrifice de bébés handicapés sur les Champs-Élysées, les messes noires et le cannibalisme…

    Ça va venir, encore un effort.

      +64

    Alerter
  • Ded // 26.12.2018 à 07h27

    Les 0,8 % de la population Française nous manipulent à longueur de journal télévisé.
    C’est contre productif….

      +59

    Alerter
    • Fritz // 26.12.2018 à 09h20

      Ce n’est pas cette communauté qu’il faut montrer du doigt, même si elle comporte son lot d’arrogants manipulateurs (coucou le CRIF). C’est un état d’esprit typique des classes supérieures, qui se posent en victimes des infâmes pulsions de la France populiste des zannées Trente.

      Cette pulsion d’identification est allée jusqu’à la mythomanie dans le cas de Marie-Léonie Leblanc, l’héroïne du RER D en 2004 Villepin et Chirac avaient sorti des réactions grandiloquentes et indignées : https://www.lemonde.fr/vous/article/2006/01/20/l-invraisemblable-affaire-du-rer-d_732711_3238.html

        +18

      Alerter
      • NICOLE DE NICOMAQUE // 29.12.2018 à 02h00

        Je rappelle ici que le mentor d’Adolf Hitler, c’était le millionnaire US Henri Ford. Henri Ford qui publia un classique de l’antisémitisme planétaire. Hitler avait le poster du constructeur automobile US dans son propre bureau. Il admirait le grand antisémite nord-américain comme ici l’intelligentsia française BCBG admirait Ernest Renan pour son idéologie antisémite. Et je rappelle aussi que sans les puissants industriels allemands, sans les financiers européens en tous genres, le dictateur allemand ne serait jamais parvenu au pouvoir dans son pays.

        Dans toute cette histoire, les peuples ont toujours mauvaise réputation tandis qu’en vérité, dans les faits, les idéologies étatistes racistes sont toujours l’œuvre de l’élite gouvernante alors en place, ceux qui savent lire les textes et ceux qui savent raconter de sales histoires pour mieux brouiller les pistes afin de faire dévier la colère populaire sur une autre cible qu’eux-mêmes.

          +10

        Alerter
  • Pol ux // 26.12.2018 à 07h27

    L’antisémitisme, le complotisme, le conspirationisme ont bon dos parfois.
    Et sont bien utiles de temps en temps pour mettre des limites à la liberté d’expression.

      +67

    Alerter
    • RGT // 26.12.2018 à 11h46

      Vous oubliez aussi les attentats terroristes commis par des “fichés S” qui se baladent dans les rues sans aucune surveillance et attendant de tirer sur la foule des passants, ce qui entraîne immédiatement un durcissement de “l’état d’urgence”.

      Pendant qu’un très dangereux terroriste se retrouve surveillé 24/24 par des centaines de fonctionnaires dans sa “planque” londonienne pour éviter qu’il ne sorte armé de sa ceinture d’explosifs médiatiques qu’il pourrait faire sauter à la face du “monde libre”.

      C’est aussi très étrange car quand ce cher Macron, qui n’était à l’époque même pas président, s’en va cracher sur des ouvrières en prétendant qu’elles sont illettrées personne ne s’offusque et on glisse l’info sous le tapis. Et là il ne s’agit pas seulement de “oui dire”, il y a des vidéos (qui ont été “nettoyées” à posteriori pour endormir la populace).

      Si ce n’est pas du racisme de classe je mange mon casque de vélo.

        +38

      Alerter
  • placide // 26.12.2018 à 07h34

    On ne devrait pas confier la gestion de la bêtise a une diaspora ou une communauté car celles -ci pourraient être tentées de l’utiliser a des fins de contrôle et de domination.Qui n’a jamais dit de sottise sous l’emprise de l’alcool ? Souvent on ne s’en souvient même pas .Nous sommes déjà dans une société de radars, ralentisseurs ect… Il faut savoir mettre fin a la jouissance du censeur sinon un phénomène comme les gilets jaunes advient. Une société évoluée n’est pas une société de vendetta,sinon comment pourrions-nous vivre avec des Anglais ou des Allemands ?

      +25

    Alerter
    • NICOLE DE NICOMAQUE // 29.12.2018 à 02h17

      Avoir retrouvé la dame âgée est une bonne chose. Cela permet de montrer comment les fake news sont fabriquées par France 2 et la “Presse libre” de faire n’importe quoi.

      Tandis que France 3 efface les slogans des pancartes litigieuses via Photoshop, France 2 amplifie un épiphénomène selon plusieurs modes :

      – On brode un roman de gare qui coche toutes les “bonnes cases ” du story-telling en cours.
      – On rajoute de faux évènements aux évènements vrais.
      – On bâcle l’enquête journalistique en oubliant soudainement tous les principes du journalisme professionnel en jouant bien sournoisement sur les émotions attendues des lecteurs, dans ce genre d’exercice douteux.

      Quid des “types” décrits comme ” bon chic bon genre ” et qui vociféraient soi-disant bourrés ?

      Des policiers déguisés en mission ? Alexandre Benalla et Vincent Craze qui en rajoutaient des tonnes ?

      Je ne crois pas que M.Castaner ira les chercher. Il ne les trouvera plus maintenant.

      Information France Info :

      “Un gendarme a été arrêté tandis qu’il transportait des explosifs en plein Paris “….bizarre.

      Attention au 1er de l’An ! Ne sortez pas sans votre armure de chevalier.

        +7

      Alerter
  • aladin0248 // 26.12.2018 à 07h42

    Un geste a été inventé dans un certain contexte et avec une certaine signification. Plusieurs années après, d’autres lui ont donné une autre définition et l’ont imposée à tous. La force de la classe dominante, c’est celle d’imposer des définitions sur des formes qui ne leur appartiennent pas. En ce sens, il y a une classe formelle (dominée) et une classe définitionnelle (dominante). Principe très général. Il est très difficile de vivre dans un monde où toutes les définitions sont imposées par une minorité. Le dominé ne peut jouer que sur la forme.

      +83

    Alerter
    • Tig // 26.12.2018 à 09h37

      Avec des agressions ‘antisémites’ comme celle là, il est urgent de rappeler aux Français à quel point ils sont prompts à retomber dans les heures les plus sombres. En boucle. H24. Jusque sur Twitter s’il le faut !

      Tant d’efforts déployés pour faire passer la quenelle pour un ‘jèstentisémite’. Est ce encore contestable ? Pour Agnès non. Selon moi, oui.
      On lance un RIC ?

        +31

      Alerter
      • Fritz // 26.12.2018 à 09h47

        Tout le monde sait que les enragés, Drumont et Barrès en tête, faisaient le geste de la quenelle devant l’École militaire, le jour de la dégradation du capitaine Dreyfus.
        C’était dans les zannées trente… Zut, le 5 janvier 1895.

          +13

        Alerter
    • NICOLE DE NICOMAQUE // 29.12.2018 à 02h24

      De la quenelle au Dab, on peut dire qu’il y a progrès de contenu et de forme. Non ?

        +2

      Alerter
  • Maxhno // 26.12.2018 à 07h56

    Juifs ou Goys nous subissons la même tyrannie psychologique de nos élites qui par nécessité électoraliste propagent la discorde, qu’elle terrifiante idées de se mettre a la place d’un Juif a qui l’on a finit par faire croire que tous les faiseurs de quenelles était de futurs gardiens de camps en puissance.
    Comment leurs dires que ce geste a été inventer par Coluche et que sa réinterprétation métrique est exécuté avec un sous-entendu antisémite que dans une infime part du public de Dieudonné, comment leurs dires aussi que la plupart des Français ce foutent royalement de savoir si Drahi va finir son OPA sur la France et que la plupart d’entre eux se foutent aussi du sort des Palestiniens.

      +32

    Alerter
    • moshedayan // 26.12.2018 à 19h40

      Merci de rappeler la vraie origine de ce geste. Après je ne sais que dire : la ploutocratie française a soutenu sans broncher la junte de Kiev avec ses gros bras “Secteur Droit” qui défile avec un signe très allusif d’allégeance au III’ Reich. Donc que vos dirigeants “s’émeuvent” de l’anti-sémitisme me paraît un “foutage de gueule” , non ? Macron en a-t-il ne serait-ce que dit un mot à Poroshenko ???
      Et ce matin j’ai écouté France Culture “le matin” sur la Syrie et la politique extérieure, puis une émission sur le cas d’injustice de Jules Durand au Havre en 1910. J’y ai vu quand même des Français remarquables : une chercheuse qui osait bien montrer tout le pouvoir de nuisance que les dirigeants français et le Quai d’Orsay ont exercé sur la Syrie: elle était remarquable face à l’animateur et à un autre participant qui ne faisaient que révéler cette volonté des dirigeants français de nuire à tout prix à tout retour de la paix dans cette région… Et puis cette affaire Jules Durand mérite aussi une information sur votre site

        +22

      Alerter
      • R.C. // 27.12.2018 à 02h38

        Exact. Y a-t-il eu un journaliste pour s’indigner quand monsieur de Rugy, ci-devant président de l’assemblée nationale, a reçu dans le temple de la démocratie française le sinistre Andreï Paroubii, authentique néo-nazi ukrainien et co-fondateur du Parti Social-nationaliste d’Ukraine ?
        L’idéologie du pouvoir ukrainien est bandériste (glorification de la Division Waffen SS Galizien et de son anti-sémitisme). Manu a t-il émis la moindre dénonciation des tendances pourries du régime ukrainien ? Non !
        Et le petit Darmanin – l’homme qui confond gilets jaunes et peste brune ? Pas ému du tout par le soutien U. E. accordé à Porochenko et à sa clique de bras tendus…

          +19

        Alerter
        • NICOLE DE NICOMAQUE // 29.12.2018 à 02h27

          Ne me dites pas que Laurent Mouchard n’en a rien dit, lui non plus ?

          Si ?

            +2

          Alerter
      • iMike // 27.12.2018 à 16h13

        La chercheuse était Mme Caroline Galactéros, experte en géopolitique et colonel de réserve:
        une pointure.

          +5

        Alerter
  • emmanueL // 26.12.2018 à 08h02

    L’information est une chose trop sérieuse pour etre laissée aux journalistes…

      +100

    Alerter
    • Marie // 26.12.2018 à 15h45

      Et comme Jacques-Marie Bourget en est un (journaliste), tous ces commentaires concernent tout, sauf de l’information.

        +3

      Alerter
  • Guadet // 26.12.2018 à 08h06

    Tout le monde sait qu’il peut y avoir des militants du FN dans les gilets jaunes. Les GJ ne constituent pas une franc-maçonnerie contrôlant la pureté idéologique de ses membres. Que les médias s’étalent sur ce cas d’antisémitisme prouve qu’il n’y en a pas eu tellement sur l’ensemble du mouvement. CQFD
    Nous en sommes au moment où on nous fait subir un matraquage médiatique avec quelques rares exemples de dérapages du mouvement. Moi, je suis plutôt satisfait de constater qu’un soulèvement de colère aussi spontané ait pu rester si pacifique et si raisonnable.

      +42

    Alerter
  • Owen // 26.12.2018 à 08h31

    La quenelle, c’est un “geste argotique”, qui fait suite au bras d’honneur, puis au doigt d’honneur (ma préférence va au bras, il y a toutes sortes de manières de le faire).
    La nouveauté, c’est que c’est nazi et antisémite, alors que les gestes d’avant étaient “gaulois réfractaires”.

    Dans le même ordre d’idées, le texte ci-dessous aurait été classé satirique il y a 10 ans, il est en passe de devenir complotiste.
    https://www.youtube.com/watch?v=VY6wi19RJVM

      +32

    Alerter
  • Fritz // 26.12.2018 à 08h33

    Admirons le professionnalisme de France 2 : « J’ai été déportée à Auschwitz », en plein écran.
    « Agnès » ayant 74 ans et demi, cela veut dire qu’elle est née en 1944.
    Le camp d’Auschwitz a été libéré par l’Armée rouge le 27 janvier 1945.
    « Agnès » reconnaît elle-même qu’elle n’a pas été déportée.

    Je demande la condamnation de France 2 pour diffusion de « Fake news ».

      +133

    Alerter
    • Kiwixar // 26.12.2018 à 09h52

      Le métier de journalo… de journaliste est difficile avec, contrairement aux autres métiers, des contraintes dans les délais. La “presquitude” est donc acceptable puisque, contrairement aux chirurgiens ou ingénieurs des ponts et chaussées, il n’y a (presque) pas mort d’homme/femme/bidules lors d’approximations malheureuses. En fait, ces manipulations volontaires sont presque involontaires.

        +6

      Alerter
    • Owen // 26.12.2018 à 10h12

      Oui, c’est exact. Il faut demander à Madame Moutchou, qui coche toutes les cases, comme on dit: avocate, député, rapporteuse de la loi anti fèques niouzes, détectrice de salut na.zi chez les GJ.

      Il y a bien le tweet de Thibaut Chevillard, repris en tête de cet article d’O Berruyer, mentionnant qu’Agnès a été déportée.
      Mais dans l’article de 20 minutes, il est écrit, cette fois-ci que c’est son père qui a été déportée à Auschwitz. Dans l’article, il y une vidéo avec Thibaut Chevillard qui témoigne. Cette fois, il dit avoir entendu que Agnès a déclaré que son père à été déporté, contrairement à son tweet, sans mettre à jour sa contradiction.
      https://www.20minutes.fr/societe/2402387-20181223-video-scene-antisemite-metro-dessus-tout-ca-affirme-vieille-dame

      Mais, heureusement, Castaner est là pour sauver la République en danger, il a repris les tweets de Thibaut Chevillard et a écrit: “Ignoble et insoutenable. Tout sera mis en œuvre pour identifier ces individus. Ils doivent répondre de leurs actes abjects. Couvert d’un gilet jaune ou caché derrière un pseudo sur Twitter, l’antisémitisme doit être combattu de toutes nos forces.”
      https://twitter.com/CCastaner/status/1076768549014827008

      On n’est pas sorti des ronces, mais c’est pour, n’est-ce pas.

        +12

      Alerter
      • Weston // 26.12.2018 à 16h59

        Chevillard s’est déjà fait remettre en place par de nombreuses personnes, qui jugent son témoignage sur Twitter largement enjolivé voire même totalement inventé, sans compter le fait que sa couardise en dégoûte plus d’un. De plus il est sensé être journaliste et il change de version entre son message sur Twitter et l’article du journal…tout ça sent l’amateurisme.
        Sans me prononcer sur la réalité de la chose, je remarque seulement que le pouvoir et les associations communautaires habituelles sortent l’artillerie lourde pour une agression verbale…auraient-ils perdu tout sens de la mesure ?

          +11

        Alerter
      • NICOLE DE NICOMAQUE // 29.12.2018 à 02h38

        Comment va faire M.Castaner pour arrêter le président Macron qui congratule les nazis ukrainiens à l’Elysée ?

        Comment va faire M.Castaner pour aller le chercher ?

          +4

        Alerter
  • Fritz // 26.12.2018 à 08h41

    « Agnès » a décidé de ne pas porter plainte, ce qui devrait clore l’affaire. N’empêche qu’elle a joué à la provocatrice.
    L’un des hommes lui ayant hurlé à plusieurs reprises : « Dégage la vieille ! », elle lui a demandé d’aller jusqu’au bout et de crier : « dégage la vieille juive ! ». Ce qu’il n’a pas fait.

    Ça existe, le délit de provocation à l’insulte antisémite ?

      +63

    Alerter
    • Florent L. // 26.12.2018 à 12h03

      Un peu choqué de ce que vous balancez. Une vieille dame trouve insupportable l’attitude visiblement antisémite de ces types, le leur fait savoir et c’est elle qui serait fautive ? Sacré renversement de la situation…
      Et si vous ne trouvez pas visiblement antisémite de faire une quenelle après qu’on vous en ait rappelé la signification, c’est comme si vous ne trouviez pas de problème à ce qu’on dessine des croix gammées. Les symboles ont un sens, visiblement assumé par ces types qui lui ont ensuite hurlé dessus.
      Que ce fait divers soit monté en épingle est une chose gênante, qu’on relativise un acte antisémite en est une autre.

        +7

      Alerter
      • Poisson // 26.12.2018 à 14h26

        Une “quenelle” n’est PAS un geste antisémite – pas plus que le doigt d’honneur en tout cas. Ce n’est pas parce qu’une certaine élite, disposant du pouvoir médiatique, impose ce genre d’idée pour discréditer ses ennemis que vous êtes obligé de la croire.

          +52

        Alerter
        • Narm // 27.12.2018 à 00h11

          oui, merci manu, encore un, heureusement, maintenant, il va remettre les espagnoles dans le droit chemin.
          le doigt “d’honneur” et la queunelle, deux gestes, pas très gracieux à mettre dans le même panier

            +3

          Alerter
      • R.C. // 27.12.2018 à 03h33

        @Florent ;
        C’est le récit qui présente les choses de façon antisémite. Est-ce que les faits étaient ainsi que le récit les présente ? Rien ne le garantit. D’autant moins que les versions fluctuent et divergent.
        L’enflure et l’outrance journalistiques (tragi-comiques) qui se sont déployées à l’occasion des diverses manifestations des Gilets jaunes ne peuvent qu’inciter à prendre cet épisode avec de longues pincettes.
        Une seule chose est à peu près sûre : les médias, dans leur très immense majorité, se sont ingéniés à salir, insulter et discréditer les citoyens qui ont revêtu le gilet jaune pour signifier leur exaspération et leur rejet de Macron et de sa politique.

          +12

        Alerter
    • Patrick // 26.12.2018 à 12h08

      on pourrait classer ça comme incitation à la haine raciale
      Certains ont été condamnés pour moins que ça. 🙂

        +7

      Alerter
  • Fritz // 26.12.2018 à 08h43

    Souvenez-vous : c’était en juillet 2004, dans le RER D…

      +21

    Alerter
  • weilan // 26.12.2018 à 08h53

    Trois ou quatre braillards avinés dans une rame de métro et l’on voudrait en faire un scandale national, une affaire d’état qui serait susceptible d’occulter l’étrange voyage en jet privé du sieur Benalla et de son escorte au Tchad ?
    La ficelle me paraît un peu grosse, mais sait on jamais…

      +44

    Alerter
    • Patrick // 26.12.2018 à 12h10

      ils essaient.

      ce qui est rassurant , c’est que vu l’ampleur du mouvement et le nombre de personnes concernées, tout ce que l’on arrive à leur reprocher ce ne sont que des faits anecdotiques, preuve qu’il n’y a pas grand chose à leur reprocher.

        +6

      Alerter
    • NICOLE DE NICOMAQUE // 29.12.2018 à 02h52

      Chaque fois qu’un pouvoir a voulu flétrir ses opposants, il les décrivait comme ” avinés “.

      Ici, dans cette histoire, toutes les cases sont cochées. Les types sont ” avinés ” et la seconde guerre mondiale est une fois de plus instrumentalisée pour servir des intérêts particuliers, les intérêts de classe sonnants et trébuchants d’une minorité sans qu’on puisse discerner le moindre rapport entre une guerre mondiale et ici en France, un mouvement social de contestation.

      Que je sache, l’antisémitisme dans les années 1930 – 1940 était colporté par les classes supérieures plus ou moins fortunées, bien intégrées et parfaitement lettrées. Le Krach de 1929 était passé par là et il fallait à tout prix éviter une révolution mondiale.

      Alors quel est le rapport ici ? Aucun. A part la volonté de salir un mouvement de contestation encore en cours de réalisation politique.

      Je m’étonne par ailleurs que M.Thiebaut n’ait pas imaginé que les types pouvaient être des policiers déguisés ou qu’ils étaient affublés d’un gilet jaune car ils allaient sur un chantier quelconque. Un journaliste auraient dû se poser toutes les questions avant d’affirmer qu’ils étaient issu du même mouvement dit des ” Gilets Jaunes “.

      Un simple gilet jaune ne fait pas automatiquement de vous un ” Gilet Jaune “. Et le travail de nuit existe, même si M.Thiebaut l’ignore.

      Mais, là dans cette histoire, le journalisme professionnel n’avait pas droit de cité. Seule la lâcheté à plusieurs détentes était reine.

        +1

      Alerter
      • Weston // 29.12.2018 à 20h32

        Vous aurez remarqué que ce n’est que parce que la caste des dominants est menacée que nous avons droit à tous les maux de la création.
        Plus l’on se rapproche du problème plus les épithètes infamantes fusent.

          +2

        Alerter
  • Ricard’eau // 26.12.2018 à 09h11

    Et que dire de celui qui raconte la scène sur twitter, le journaliste Chevillard:
    Sur son tweet il dit que cette dame a été déporté à Auschwitz
    Sur France info de vive voix il dit que c’était son père qui à été déporté

    Sur tweeter il laisse entendre qu’il n’a pas agi et personne n’a agi pour soutenir cette damme
    Sur France info de vive voix, il dit qu’après que la damme est revenu s’asseoir il s’est retourné pour la soutenir ( sûrement inventé après que des centaines de tweets l’on insulté de ”lâche” et d’autres propos plus dur encore )

    Bref, un journaliste qui en rajoute pour faire sensationnel

      +32

    Alerter
  • Yves TEROUINARD // 26.12.2018 à 09h11

    Voulons nous être sérieux avec le “logos” ?
    Sémite : Groupe ethnique comprenant les Juifs et Arabes.
    Donc “antisémitisme” est à la fois : “anti” Juifs et “anti” Arabes.
    Juif est à la fois, une ethnie, une religion et un Etat.
    Arabe est une ethnie, pas une religion, pas un Etat.
    Si être “anti” “système” (ultralibéral), c’est être “antisémite” !? Alors il y a des questions à se poser et à la société (toute entière).
    D’où la confusion de la “quenelle” de Dieudonné.
    Ce qui est préoccupant.
    Confusion que les journalistes affectionnent, apparemment.
    Et même, qu’ils en seraient à la recherche, voire à faire des “contorsions” à la déontologie journalistique; mais là c’est, devenu, un pléonasme.

      +30

    Alerter
    • Florent L. // 26.12.2018 à 12h09

      On ne peut pas définir les mots par leur étymologie ou leur sens passé.
      Le Larousse définit par : “hostile aux juifs” c’est la définition usuelle.
      Les médias forcent l’accent sur la composante raciste et antisémite du mouvement pour le discrediter c’est vrai, mais ignorer ces individus serait aussi une faute compte tenu des valeurs affichées dans ce pays.

        +1

      Alerter
    • J // 26.12.2018 à 13h15

      Assez avec cette connerie ! L’antisémitisme, depuis qu’il a été lancé par Wilhelm Marr dans les années 1870, n’a jamais visé que des Juifs ou supposés tels ! “Sémite”, plutôt “sémitique”, n’a plus de sens qu’en linguistique.

        +2

      Alerter
      • Fritz // 26.12.2018 à 14h47

        Ce n’est pas faux. Mais il est toujours déplaisant de voir l’accusation d’antisémitisme portée contre des sémites, qui plus est, portée par des Européens ou des Américains qui ne relèvent pas de cet ensemble linguistique et culturel.
        Une belle inversion, en vérité.

        Et je regrette, mais on peut qualifier d’antisémite une certaine propagande israélienne sur la “duplicité” ou la “fourberie” innée des Palestiniens.

          +12

        Alerter
    • Caliban // 26.12.2018 à 14h18

      Que vient faire la linguistique dans cette histoire ?

      Il est souvent utile de revenir à la sémantique mais pas là. Cela ne fait qu’ajouter une couche de confusion inutile à une question suffisamment complexe.

      Pour savoir ce que recouvre l’antisémitisme c’est l’Histoire longue qu’il faut interroger :
      • l’antijudaïsme
      • le passage de l’antijudaïsme à l’antisémitisme au XIX
      • le poids de la “science” évolutionniste
      • la solution finale mise en oeuvre par les nazis en Europe
      • la création de l’Etat d’Israël comme ferment du pourrissement des relations internationales / de l’ONU

        +3

      Alerter
      • J // 26.12.2018 à 16h34

        La linguistique vient faire que ni les Juifs actuels ni les Arabes actuels ne descendent pour l’essentiel des Sémites antiques. Et le terme a bien été lancé pour cibler les Juifs et n’en a plus dévié.

          +7

        Alerter
      • Caliban // 26.12.2018 à 19h04

        @J

        Oui, et en quoi cette information sur les “sémites antiques” a un intérêt en dehors d’elle-même ? Quel apport pour les personnes qui ne s’intéressent pas à la linguistique ?

        Le mot a une histoire (https://fr.wikipedia.org/wiki/Antis%C3%A9mitisme#Origine) et cette histoire s’inscrit dans le passage de la forme religieuse de la détestation des Juifs à sa forme raciale. Au XIXe siècle.

          +1

        Alerter
  • Lysbeth Levy // 26.12.2018 à 09h24

    Oui tout est fait pour diaboliser le mouvement des gilets jaunes, et il ne parait pas si étonnant que ça que le joker “antisémite” soit utilisé .Hasard ? Le “neveu de la victime” connait bien (facebook ) la “journaliste” Aline Le Bail-Kremer de la Rèlge du Jeu de notre pseudo-philosophe en trois lettres …https://laregledujeu.org/2018/11/24/34590/les-gilets-jaunes-et-les-vrp-de-la-haine-habituelle/ ou là des copier-coller des gilets jaunes : https://laregledujeu.org/2018/12/12/34665/de-teheran-a-strasbourg-les-lecons-de-democratie-de-linternationale-flippante/ Cette “histoire” a été reprise sur les médias dans les secondes ou cela serait “arrivé” bien que des doutes sérieux pèse sur la véracité de cette histoire de “petite vieille” dans le métro qu’on pourrait nommer “‘nazis dans le métro” !

      +43

    Alerter
    • NICOLE DE NICOMAQUE // 29.12.2018 à 04h00

      Aline Le Bail-Kremer de la Règle du Jeu ou le journalisme de commande.

      Quand écrire est le gage d’une soumission personnelle au bon vouloir du taulier, philosophe, acteur de théâtre, metteur en scène et criminel de masse à l’occasion sur plusieurs théâtres d’opération depuis plus de quarante ans. Combien de millions de morts civils le type a à son actif ? Il faudra un jour l’écrire…

      En attendant, quand on va sur le site de la Règle du jeu, on sent l’ombre du grand commandeur planer au dessus des têtes BCBG qui sont mandatées pour écrire régulièrement. Tout va pour le mieux chez ces gens-là. Pas de culpabilité, aucune remise en question, pas de problèmes moraux majeurs. Madame Aline Le Bail-Kremer fait partie du camp du “bien” et les autres, toutes et tous confondues indistinctement, c’est le camp du “mal”.

      Il n’y a cas lire l’article en question écrite par Madame Le Bail-Kremer sur les “Gilets Jaunes”. On sent que la journaliste toute à son ode clandestine au président Macron et à son maitre BHL, aime à débusquer les vrais fachos dans la multitude populaire des Gilets Jaunes, soutenus, je le rappelle ici, par 67 % de la population française.

      Si les cibles effectivement peu ragoûtantes débusquées par Madame Bail-Kremer sont parfaitement ciblées, je rappelle pour ma part à Madame Bail-Kremer que celui qui met de plus en plus d’ enfants derrière les barreaux des camps de rétention-concentration, aujourd’hui, c’est son idole tant adulée et si applaudie par son maitre BHL. Je veux parler d’Emmanuel Macron et par voie de conséquence, aussi, du premier ministre Edouard Philippe qui applique à la lette les sinistres lubies du premier.

      Pour rester dans les clous de l’idéologie mainstream, je propose à la lecture l’article du Nouvel Observateur, sans conteste un journal auquel est sans doute déjà abonnée Madame Le Bail-Kremer :

      Le Nouvel OBS : ” “On n’a jamais vu autant d’enfants en centre de rétention” – Mars 2018
      https://www.nouvelobs.com/monde/migrants/20180302.OBS2976/on-n-a-jamais-vu-autant-d-enfants-en-centre-de-retention.html

      Que va écrire demain sur le site de la Règle du jeu, Madame Le Bail-Kremer pour dénoncer une telle infamie en France sous le règne du gouvernement Macron & Philippe ?

      RIEN.

        +3

      Alerter
  • enkidou // 26.12.2018 à 09h33

    Revenons à du factuel. “cette dame de « 74 ans et demi » “, on a l’impression que le “et demi” est très important! à 74 ans cela est étrange, ce demi là est souvent important pour les enfants; j’ai 7ans et demi.. revenons donc à ces 74.5 ans. Nous sommes le 26 décembre, cette dame est donc née un fin juin il y a 74 ans soit en 1944. elle fût donc déportée à sa naissance dans un des pire camps de concentration et en est revenue!!!! j’ai comme un doute!!! Le camp fût fermé en janvier 1945 et tout s’explique, elle a été déportée 6 mois de 0 à 6mois. A 74 ans uniquement, elle n’aurait pas été déportée. Je ne suis pas certain q’un nouveau né ai survécu à auschwitz.Donc j’émets un doute quant à sa déportation. A compter de ce moment je remets tout en doute.

      +31

    Alerter
  • John B // 26.12.2018 à 09h41

    La lecture de l’article m’a un peu tendu les nerfs, mais lire les commentaires et le bon sens dont font preuve les lecteurs du site m’a clairement rassuré. C’est pas représentatif de la population, mais y’a quand même un bon terreau.

    A force d’utiliser l’antisémitisme à leurs propres fins, ils sont en train de l’aggraver. Les juifs devraient vraiment se mobiliser par rapport à ca, car c’est eux qui vont en faire les frais. Pas les bhl & co bien entendu, qui eux utilisent l’antisémitisme un peu comme ca leur chante et surtout quand ca les arrange.

      +36

    Alerter
    • Subotai // 27.12.2018 à 04h41

      Le Gouvernement Israélien c’est empressé d’affirmer sa volonté de faciliter la migration des français juifs vers Israël…
      C’est un hasard…

        +8

      Alerter
  • Pierre D // 26.12.2018 à 09h42

    «In vino veritas» – John Galiano

    Je croyais que c’est l’ivresse sur la voie publique qui était un délit.

      +4

    Alerter
  • Fritz // 26.12.2018 à 10h31

    Une odieuse mise en cause émanant d’un média complotiste et négationniste, à la solde du Kremlin :
    https://fr.sputniknews.com/france/201812241039420547-gilets-jaunes-thibaut-chevillard-agression-antisemite/
    Heureusement, nous avons en France des médias exemplaires, des journalistes exemplaires, et un Décodex exemplaire. Interdisons les médias moscoutaires ainsi que les blogs crisiques, et tout sera pour le mieux dans le meilleur des mondes.

      +14

    Alerter
  • bluetonga // 26.12.2018 à 11h14

    L’antisémitisme. Il fallait s’y attendre. Ça vient en général après l’ingérence de Moscou, qui date déjà d’une semaine ou deux. Maintenant ils sont en train de brûler leurs dernières cartouches.

    Le seul crime que les journaliste MSM considéreraient éventuellement comme plus révoltant que “l’antisémitisme” (en général, un regard critique à l’égard de la politique intérieure et extérieure d’Israël), c’est la pédophilie. A quand quelque gros titres de journaux sur les gilets jaunes pédophiles?

      +13

    Alerter
    • Fritz // 26.12.2018 à 11h54

      Des gros titres ? Voyons… Anticipons…

      1. « Pédophilie : les Gilets jaunes montrés du doigt »
      2. « Pédophilie sur les ronds-points : notre enquête »
      3. « Gilet jaune et pédophile. Une histoire française »

      Titres supposés de France 2 , Libération, Le Monde.
      Notre jeu : attribuer à chaque média le titre pertinent.

        +15

      Alerter
    • riton // 26.12.2018 à 14h07

      Vous oubliez l’homophobie et le machisme.

        +7

      Alerter
    • Weston // 26.12.2018 à 17h25

      Après les ploucs qui montent sur Paris et qui empêchent la libre consommation des braves gens, après les imbéciles qui polluent avec leurs caisses sales, après les hyper violents qui agressent les forces de l’ordre. Après les complotistes qui évoquent le laisser aller de l’état durant les attentats, après les réseaux sociaux manipulés par la main du Kremlin, après les racistes rouge-bruns, il fallait bien les antisémites avinés.
      Il ne manque plus que les séditieux qui veulent renverser la république (en cours avec le RIC).

        +7

      Alerter
      • Sam // 27.12.2018 à 00h04

        Et avec ceux là, pas de quartier.
        En pensée complexe, on dit “le dialogue”.

          +3

        Alerter
      • NICOLE DE NICOMAQUE // 29.12.2018 à 04h21

        Vous oubliez celles et ceux qui fument encore des cigarettes et qui ont le mauvais goût de rouler en diesel plutôt que de voler en concorde au dessus des ours et des aulx grâce au Kérosène !

        Les riches et les premiers de cordées, eux, c’est bien connu, ils ne polluent pas. Ils ne font que détruire la planète.

        C’est pas pareil. Faut pas confondre.

        Lire à ce propos le livre d’Hervé Kempf : ” Comment Les Riches Détruisent La Planète ” édition Points-Essai.

          +3

        Alerter
  • Marie // 26.12.2018 à 11h53

    Je n’associerai pas le terme “antisémitisme” à une maladie, heureusement disparue. Je me contenterai de tenter de compter tous les “anti” comportements sociaux, en n’en privilégiant aucun . L’antisémitisme en étant un parmi une infinité d’autres….Au journal régional Occitanie, la semaine dernière, 1ère info : 1 Français sur 10 n’a jamais entendu parler de la Shoa, l’occasion de questionner une brave dame du baby boom, racontant l’horreur d’un camp.

      +4

    Alerter
    • Patrick // 26.12.2018 à 12h15

      typique d’une statistique qui ne signifie pas grand chose.
      1 français sur 10 , ok mais c’est n’importe qui dans la population ? c’est une classe d’âge ? un niveau d’éducation ? …..

        +2

      Alerter
      • Marie // 26.12.2018 à 14h31

        Dixit la présentatrice du journal régional…J’attendais une réaction, merci.

          +2

        Alerter
        • Bigtof // 28.12.2018 à 19h18

          Et sinon, on peut aussi écrire que 90% des Français connaissent la shoah, et ça ne se lit pas de la même façon !!

            +1

          Alerter
      • NICOLE DE NICOMAQUE // 29.12.2018 à 04h39

        Oui, un sondage kleenex qui n’apparait pas très sérieux.

        Je rappelle aussi que le terme pour signifier le génocide des Juifs européens par l’Allemagne nazie pendant la seconde guerre mondiale fut différemment nommé au fil des décennies. Il fut un temps où le terme privilégié était celui d’ “Holocauste” ; le terme de Shoah n’émergeant qu’à partir des années 90, à la fin du XX° siècle car le premier était encore jugé trop emprunt de connotations “catholiques”. Y aurait-il des personnes qui ne seraient pas familiarisées avec ce nouveau terme – celui de Shoah – mais sachant parfaitement que les Juifs de toutes les nations ont été exterminés en Europe au XX° siècle par tous les pouvoirs administrés par l’Allemagne nazie et sur son entière décision ?

        Je rappelle aussi qu’il fut un temps où tous les enfants scolarisés de France et de Navarre prenaient atrocement conscience de cette réalité dans leurs écoles à partir de la 3°, lors du visionnage du film d’Alain Resnais ” Nuit et Brouillard ” et qu’il n’y avait à l’époque aucun “révisionnisme”. Et bien figurez-vous que cette bonne idée de montrer ce film aux nouvelles générations scolarisée a été abandonnée par l’Education Nationale du fait même de plaintes d’associations confessionnelles qui jugeaient le film encore trop timoré sur le génocide Juif et son entière caractérisation ethnique !

        Quand le mieux est l’ennemi du bien….

        Et tout un chœur éploré trente ans plus tard à heure fixe qui se lamente de l’ignorance de certains !

        Remettez le film ” Nuit et Brouillard ” d’Alain Resnais dans tous les collèges de France !!!

          +1

        Alerter
  • Fritz // 26.12.2018 à 12h40

    Lisez ce titre putassier du Figaro… Puis la substance de l’article, composée des gazouillis (« tweets ») de M. Chevillard… puis les commentaires cinglants des lecteurs du Figaro.
    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2018/12/23/01016-20181223ARTFIG00067-enquete-apres-une-agression-antisemite-commise-par-des-gilets-jaunes-dans-le-metro.php

      +11

    Alerter
  • Irae // 26.12.2018 à 12h58

    Beau de bruit pour un épi phénomène. Bien moins d’exposition médiatique pour le crs invectivant une placide passante de ” casse toi vieille truie “.
    Toujours visible sur le net.
    Beaucoup d’efforts pour discréditer le mouvement avec la complicité bienveillante des médias

      +15

    Alerter
  • charles // 26.12.2018 à 12h58

    Dans ce pays on raconte qu’à crier au loup plus personne n’écoute. Certainement pas une mise en garde, juste un peu de partage culturel.

    Pour le reste je suis certain de ne pas être solidaire avec cette vieille femme.

    Son histoire rapportée est cousue de mensonges, faute à ce malhonnête journaliste, peut être, il n’empêche qu’on accuse pas les gens d’antisémite sur un soupçon de truc comme ça qu’on a senti, ou pour une geste que beaucoup jugent antisémite mais trop ne peuvent l’affirmer car c’est un mensonge.

    Mme vous cherchez le baton pour vous faire battre amha, certains diraient que vous n’en avez pas eu assez…………

      +9

    Alerter
  • Caliban // 26.12.2018 à 13h15

    Mouvement d’extrême-droite, mouvement complotiste, mouvement sponsorisé par les Russes, mouvement anti-écolo, mouvement antisémite … ils ne savent plus comment décrire le peuple en mouvement.

    La radicalisation des journalistes est effrayante.

      +8

    Alerter
    • Poisson // 26.12.2018 à 14h35

      En fait de radicalisation, j’aurais plutôt l’impression d’une faiblesse d’esprit qui incite à la surréaction au moindre soupçon de politiquement incorrect – maladie tellement répandue chez nos élites (cf. la réaction de Castaner) qu’on se demande si ce n’est pas cette faiblesse d’esprit qui est la condition de leur recrutement…

        +6

      Alerter
    • Caliban // 26.12.2018 à 16h49

      @Poisson

      La généralisation que je fais est excessive
      • comme si on pouvait mettre tous les journalistes dans le même sac
      • comme si on pouvait faire l’économie d’une sociologie de ce milieu professionnel

      La presse en général se “radicalise” à l’extrême centre, plus rien ne doit dépasser, plus rien ne doit venir contredire les “puissants” qui nous gouvernent. Cette pente n’est pas prise volontairement par “les journalistes”
      • ce sont les éditocrates / les professionnels du prêt à penser qui sont à blâmer
      • ce sont surtout les conditions de production de l’information qui sont responsables (joug de l’audimat qui uniformise les contenus, la précarisation des journalistes qui les rend malléables à la hiérarchie et perméable à l’auto-censure, la concurrence de sources d’informations alternatives et la perte concomitante de crédit des professionnels de l’information …)

      La bêtise des éditocrates et des chefs de rédac’ n’est pas à exclure. Mais personnaliser ainsi les conditions de production de l’information et les logiques de recrutement du secteur ne me semble pas un point de vue très heuristique.

        +0

      Alerter
  • Owen // 26.12.2018 à 13h17

    On voit qu’avec une recherche “gilets jaunes antisémitisme”, c’est l’offensive des médias, ils se donnent à fond. Je ne mets pas de liens, tellement cela m’écœure. Ça devient pornographique et on se salirait à y répondre (ce qui est l’un des buts évidemment: que cela fasse écho dans les réseaux sociaux et qui ne parleraient que de cela pour s’en défendre).

    Avec la trêve des confiseurs, les médias semblent vouloir transformer ce mouvement populaire en groupe extrémiste, entre une connotation ligues factieuses (années 30, antiparlementarisme, j’imagine que l’action française ne va pas tarder) et une connotation alt-right et redneck (l’expression “ultra droite’ a déjà plusieurs semaines, et on y charge homophobe, sexiste, raciste).

    Je pense aussi que ce mouvement coûte de plus en plus cher à Macron à l’international, maintenant que la tache jaune se répand, y compris aux Etats-Unis, et qu’il s’agit de charger les médias mainstream de toutes sortes de qualificatifs stigmatisant les GJ, afin que les médias étrangers en reprennent les éléments prêts à recopier.

      +14

    Alerter
  • Milt // 26.12.2018 à 13h24

    Est-ce qu’un jour on va nous lacher à propos de l’antisémitisme. Je suis musicien de jazz, dans mes maîtres il y a d’immenses musiciens d’origine juive. Je les trouve immenses à cause de leur génie musical, pas en raison de leurs origines ! Je n’aime pas les Rotschild à cause de leur prédations abominables de banquiers au préjudice des peuples, pas en raison de leur origine juive mais à cause de leur passion abominable pour l’accumulation de richesses sans considération aucune pour la misère qu’ils provoquent. Et vous me faites chier avec votre antisémitisme à toutes les sauces, non en raison de votre origine juive éventuelle, mais à cause de votre mauvaise foi qui brandit cet épouvantail pour éviter toute analyse et discussion à propos de ce qui remet en cause la doxa libérale – libertaire et l’analyse des vrais rouages de notre prétendue démocratie. Lachez-nous avec cette insulte à l’intelligence la plus basique qu’est cette affirmation d’un antisémitisme croissant en France. [modéré]

      +23

    Alerter
  • Sam // 26.12.2018 à 13h27

    Dans le même ordre d’idée, la fatwa contre Chouard.
    Parce qu’il aurait parlé à un con il y a plus de 10 ans il serait frappé d’infamie pour l’éternité par l’inquisition moderne.

    Une partie de la gauche a cristallisé son combat contre le fascisme sur l’extrême droite française, en refusant tout débat et en se pinçant le nez de façon méprisante.
    Mais le fascisme, ce n’est pas les RN/FN, ne leur en déplaise.
    Le fascisme, c’est justement la pureté idéologique proclamée, la pensée unique totalitaire, imposée par la répression.

    Ainsi satisfaite d’avoir combattu l’ombre du fascisme qu’elle crut voir dans le FN/RN, la gauche n’a même pas vu le glissement actuel : propagande à des niveaux cosmiques, répression aveugle, pensée unique totalitaire, pureté idéologique, …

    De même, Djordje Kuzmanovic exclut de LFI sans débat, mais à grand coup de calomnies : rouge/brun ! Parce qu’il n’avait pas la pureté idéologique requise, pour ses positions (raisonnables) sur les migrants, ou ses idées (raisonnables) de hiérarchie des luttes…

    Il n’y a rien de plus dangereux que la pureté idéologique autoproclamée.
    Nous devons accepter le débat avec tous le monde, pourvu qu’il soit sincère.
    C’est ça la démocratie.

    Et pour faire plaisir au modérateur qui est friand de mes citations bibliques : “Que celui d’entre vous qui n’a jamais péché lui jette la première pierre.” Jean (8,7)

      +18

    Alerter
  • Milt // 26.12.2018 à 13h33

    Est-ce qu’un jour on va nous lacher à propos de l’antisémitisme. Je suis musicien de jazz, dans mes maîtres il y a d’immenses musiciens d’origine juive. Je les trouve immenses à cause de leur génie musical, pas en raison de leurs origines ! Je n’aime pas les Rotschild à cause de leur prédations abominables de banquiers au préjudice des peuples, pas en raison de leur origine juive mais à cause de leur passion abominable pour l’accumulation de richesses sans considération aucune pour la misère qu’ils provoquent. Et vous me faites chier avec votre antisémitisme à toutes les sauces, non en raison de votre origine juive éventuelle, mais à cause de votre mauvaise foi qui brandit cet épouvantail pour éviter toute analyse et discussion à propos de ce qui remet en cause la doxa libérale – libertaire et l’analyse des vrais rouages de notre prétendue démocratie. Lachez-nous avec cette insulte à l’intelligence la plus basique qu’est cette affirmation d’un antisémitisme croissant en France. Et d’ailleurs les premiers racistes sont d’abord les gens de la LICRA qui distinguent l’antisémitisme du racisme dans leur dénomination: pourquoi cette distinction, le racisme éventuel envers les juifs c’est plus grave? Vous êtes grotesques, et à force d’emmener le peuple vous allez finir par être inévitablement contre productifs ! Pour la cause que vous prétendez défendre !

      +13

    Alerter
  • Sam // 26.12.2018 à 13h35

    https://www.lemonde.fr/idees/article/2011/12/29/la-loi-pompidou-giscard-rothschild-votee-en-1973-empecherait-l-etat-de-battre-monnaie_1623299_3232.html

    Remettre en cause la loi de 1973 (Pompidou Giscard), c’est une lubie de l’extrême droite antisémite manipulée par les martiens…
    Tiens donc ? Encore des antisémites ! Heureuse coïncidence…
    (A complotiste, complotiste et demi…)

      +0

    Alerter
  • marie // 26.12.2018 à 16h04

    France Culture : Journal de 7heures lundi 24 décembre , la Licra demande des sanctions fortes et peut-être même de prononcer l’indignité nationale pour les trois gilets jaunes.
    La vieille dame ne souhaite pas porter plainte car elle ne veut pas donner de d’importance à des propos de personnes avinées .
    L’instrumentalisation politique outrancière de l’anti-sémitisme est une offense à toutes les vraies victimes de ce racisme et un danger pour les personnes de cette communauté qui risquent de se trouver sans défenseurs quand les dangers sont réels .

      +10

    Alerter
    • Czerny // 26.12.2018 à 17h07

      La même Licra qui trouvait que l’équipe de football de la Croatie était trop blanche ?https://www.nouvelobs.com/sport/coupe-du-monde-2018/20180717.OBS9834/polemique-au-sein-de-la-licra-apres-un-post-juge-raciste-sur-l-equipe-de-croatie.html

      Ces associations gavées de subventions, cad notre argent ,doivent être dissoutes ,tant leur malfaisance est manifeste !

        +15

      Alerter
      • NICOLE DE NICOMAQUE // 29.12.2018 à 04h53

        Dissoudre la Licra ? heu, non heureusement pas. Il ne faut pas exagérer non plus…Si demain Czerny, vous êtes victime de violences racistes, cette association sera heureusement là pour vous défendre. Tant mieux ! Critiquer, c’est bien, interdire – dans ce cas présent – serait inique. Nous avons mieux à faire.

          +0

        Alerter
        • Weston // 29.12.2018 à 20h39

          La Licra et les associations du même genre vivent des subventions publiques. Elles n’ont aucun intérêt à éradiquer le problème.

            +0

          Alerter
          • NICOLE DE NICOMAQUE // 30.12.2018 à 06h08

            Vous devez confondre avec la NRA, la National Rifle Association, aux USA…

              +1

            Alerter
  • yack2 // 26.12.2018 à 16h13

    Pour être contreproductif….Pas mieux….Si l’on voulait mettre en pâture les juifs à la vindicte populaire ,on ne pourrait s’y prendre mieux. En effet après les élucubrations d’usage sur l’antisémitisme nouveau et les heures sombres de notre histoires..toussa toussa….(Sans parler de la constitution d’un crime d’incitation à la haine raciale sur des bases plus qu’incertaine)Comment voulez vous que les gilets jaunes qui demandent des salaires décents,le retour de l’ISF et le Ric ne se demandent pas :Mais qu’est ce que les juifs viennent faire dans cette galère? Et que devant le mur de propagande faisant de 3 connards l’alpha et l’omega de leur lutte….Ne se disent pas mais…..Vous commencez à nous faire CH… velu avec votre antisémitisme!

      +11

    Alerter
  • ima // 26.12.2018 à 18h57

    Tout dérape ! A part quelques hurluberlus très branchés, il a fallut qu’on me démontre le rapport très parisien sans doute et particulièrement fugace entre la quenelle et une quelconque référence au nazisme.
    Peut-être que l’air non pollué de la Creuse participe à cette “innocence” ? Quand aux journalistes, qui aujourd’hui s’intéresse encore à eux ? Ah si, dans quelques jours les larbins du pouvoir auront un hochet, une p’tite remise sur leur salaire à déclarer, de quoi acheter un peu de cirage pour les prochaines godasses ministérielles à faire briller !

      +7

    Alerter
  • Yanka // 27.12.2018 à 00h21

    Alors qu’il avait tout pour devenir une célébrité mondiale du Tout-Paris, ce journaliste de 20 Minutes n’a pas songé à dégainer son smartphone pour filmer l’horrible scène. C’est ballot.

      +11

    Alerter
    • NICOLE DE NICOMAQUE // 29.12.2018 à 04h59

      Ballot !

      Il était tellement peureux qu’il n’a pas osé bougé un cil. Du coup il a été obligé de compenser sa lâcheté en faisant d’un épiphénomène local et plutôt flou un évènement planétaire aux résonances insoupçonnées. Il fait comme il peut, le journaliste aux petits pieds…tant qu’il dénonce de toutes les manières possibles et inimaginables le mouvement des ” Gilets Jaunes “, ça va…ça passe au 20 heures…

        +2

      Alerter
    • Fritz // 27.12.2018 à 01h14

      Errare mediaticum est, perseverare diabolicum.

        +4

      Alerter
  • jeffrey // 27.12.2018 à 05h47

    Non mais là on touche le fond… Et puis à force d’utiliser des termes comme “extrême violence” alors qu”il n’y a même pas un oeil au beurre noir, ni dent cassée ou pif qui saigne, on se demande dans quel registre sémantique il va falloir puiser quand on voudra décrire la violence d’un simple match de rugby.

      +7

    Alerter
    • Fritz // 27.12.2018 à 09h53

      Ou la violence d’une charge de police contre des Gilets jaunes.
      Ou la violence d’une grenade policière lancée sur une octogénaire qui fermait ses volets.

        +8

      Alerter
    • jdautz // 27.12.2018 à 20h24

      Tu n’a rien compris, c’est bien le but : Dévaloriser les mots pour que l’on ne puisse plus conceptualiser lors de l’escalade de la violence provenant de sources plus “légitimes” (de la polices, des “marchés”, des “politiques”…).

      On peut penser a la Novlang, mais c’est aussi un des outils des pervers narcissique : faire perdre les repères et les capacités a conceptualiser pour se défendre, de manière a ce que les victimes et leur entourage ne sache plus ce qui est “normal” ou “pas normal”. Ce n’est pas uniquement du délire de journaleux en mal de courbe d’audience, il s’agit aussi et certainement d’un outil de manipulation des masses, que ça soit conscient ou non de la part des journaleux-serpillières.

        +2

      Alerter
      • NICOLE DE NICOMAQUE // 29.12.2018 à 05h05

        le gouvernement commande 1.280 lanceurs de balles de défense en plus de l’armement déjà existant…( source le Nouvel Obs / Titre : ” Gare à vous les gilets jaunes ” ).

          +1

        Alerter
        • Narm // 30.12.2018 à 19h55

          une honte

            +3

          Alerter
  • jdautz // 27.12.2018 à 20h11

    Faut-il rappeler que l’État d’Israël est antisémite, par ses loi racistes et ségrégationnistes : être sémite n’est absolument pas équivalent à être juif de même qu’être contre l’état d’Israël n’est absolument pas équivalent à être raciste anti-juif.

    Quand Dans ma jeunesse on avait inventé les “maths modernes”, très mal comprises a l’époque (et encore maintenant), mais qui expliquait très bien aux enfants du primaire ce que sont des ensemble et des intersections/unions avec des “patates” ce qui est beaucoup plus explicite pour tout a chacun que le SQL.

      +0

    Alerter
  • Seraphim // 28.12.2018 à 12h07

    Je ne vois pas en quoi l’antisémitisme serait l’alpha et l’oméga de la morale?? Il est certes une vilénie, comme l’histoire en compte des milliers. Certes il est, chronologiquement plus “proche” de nous que les guerres de Ramsès II et la St Barthélémy, et encore, quid du Rwanda, de la guerre japonaise en Chine (combien de fois les meurtres antisémites? ‘, 4, 10?) etc.? Il est une abomination. Parmi d’autres. De nulle façon la première ni la plus signifiante. Si la morale a été “transformée”, modifiée, amendée suite à la 2nde guerre mondiale, la grande guerre patriotique comme disent avec tant de précision les Russes, c’est surtout, comme le décrit si bien ce noble juif, Gunther Anders, par désormais la présence de la bombe nucléaire et de sa menace d’anéantissement complet de l’humanité, juifs et non-juifs inclus. Lisez impérativement “de la Bombe” de G. Anders, petit opuscule lumineux. La dignité de l’homme est une chose complexe qui commence dans le conflit entre Néanderthal et Cro-magnon et va jusqu’aux manipulations génétiques actuelles. Non, le pro ni l’anti-sémitisme ne sont pas qualifiés pour calibrer l’échelle de la morale. Assez, c’est assez! Nous entrons dans des temps nouveaux, en effet, où des vieilles dames sympathiques et aimables ne pourront cacher leur date de naissance post-Auschwitz…

      +3

    Alerter
  • ledufakademy // 28.12.2018 à 12h14

    Votre mémoire est bien courte , bizarrement sur ce genre de sujet !
    https://www.liberation.fr/societe/2004/07/15/fausse-agression-du-rer-la-derniere-version-de-marie-l_486437

      +1

    Alerter
  • Celadon4238 // 28.12.2018 à 14h18

    Encore une fois le gouvernement fouille dans les poubelles des gilets jaunes pour tenter de les discréditer et criminaliser dans leur ensemble.
    Bien que je trouve le comportement de ces personnes absolument immonde (s’il les faits sont avérés bien sûr), rappelons que la “contestation de crime contre l’humanité” concerne les propos tenus dans des PUBLICATIONS, ou des vidéos intentionnelles, et pas les commentaires ORAUX tenus dans le métro et rapportés sur Twitter! On est en plein dans la police de la pensée, là.
    Quant à l'”injure”, admettons que la dame ait été choquée, car le négationnisme est choquant, mais je ne vois pas dans les témoignages en quoi elle a été “injuriée” ou “agressée” comme il est dit (à part ce “dégage” très condamnable mais qui semble sans rapport avec “la race ou la religion”).
    Ne laissons pas l’Etat et ses tribunaux arbitrer les conflits politiques !

      +2

    Alerter
    • JM Bourget // 28.12.2018 à 16h07

      Magnifique cours de droit.

        +1

      Alerter
    • NICOLE DE NICOMAQUE // 29.12.2018 à 05h11

      Sans compter le fait que trois types accoutrés de gilets de haute visibilité ne garantit pas qu’ils soient nécessairement sympathisants du mouvement des ” Gilets Jaunes ” … en tous cas, nous n’ en avons pas la preuve dans le tweet du journalisme pétochard.

      Si ça se trouve, c’était trois types qui allaient bosser sur un chantier nocturne et qui avaient arrosé le trajet les conduisant à leur dur labeur ? Personne ne saura vraiment, car oui, aucune enquête journalistique digne de ce nom n’aura été menée véritablement. Seul l’esprit de nuisance vis à vis d’un mouvement social de contestation était ici visé. Salir pour salir. Rien de plus.

        +1

      Alerter
      • Weston // 29.12.2018 à 19h37

        Nous n’avons même pas la certitude que ces trois individus existent.
        Se défier de la parole d’un journaliste devient un réflexe, c’est fou d’avoir en quarante ans détruit l’image de tant de professions: policiers, juges, journalistes…

          +6

        Alerter
        • Narm // 30.12.2018 à 19h54

          c’est un cruel manque d’honnêteté général.
          ne pas mettre toutes les personnes d’une même proffession dans le même sac.
          Il y a des journalistes honnêtes, comme il y en a des “idéologiques”, des corrompus, des cons, des lâches… ce sont tous des êtres humains

            +0

          Alerter
    • NemoPlusJuris // 31.12.2018 à 00h22

      La loi du 29 juillet 1880 réagit tous les propos publics. Le critère est celui de la publicité et non pas celui de la “publication”. Il n’y a pas d’incrimination des propos tenus sur l’oreiller, ou des écrits diffusés non pas au public mais à des groupes liés par une communauté d’intérêts.

      Est-ce que ces journalistes n’ont jamais entendu parler de la fable l’Ours et l’Amateur des jardins ? Il faudrait leur faire recopier cent fois les deux derniers vers.

        +0

      Alerter
  • Louis Robert // 28.12.2018 à 20h01

    La multiplication des fausses accusations d’antisémitisme n’a jamais fait progresser la lutte contre l’antisémitisme, pas davantage du reste que son instrumentalisation à des fins bassement politiques.

    Ce n’est pas ainsi que la France résoudra les innombrables problèmes sociopolitiques fondamentaux soulevés à bon droit par les Gilets jaunes, poussés à bout et insurgés.

      +6

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications