Les Crises Les Crises
24.décembre.201824.12.2018 // Les Crises

Mouchard, Joffrin, Le Pen. Par Bertrand Rothé

Merci 393
J'envoie

Laurent Joffrin passe pour un homme de lettres. Nous pardonnera-t-il ce petit exercice de style tout Oulipien ?

Nous avons tout respecté : la forme, le style, les expressions, la construction, les mots, tout y est. Mais aussi le fond : l’amalgame, la mauvaise foi, vous n’y trouverez ni mensonge, encore moins de fake news, rien que des raccourcis. Il fallait respecter l’original…

La copie : Mouchard, Joffrin, Le Pen

Bizarre, ce Mouchard. Journaliste alternateur, homme au courant et branché. Représentant autoproclamé de la morale en politique. Il prend les accents de père fouettard pour dénoncer indistinctement « un député histrion » de gauche et un professeur du secondaire. Exhalant sa détestation obsessionnelle d’une gauche fidèle à ses valeurs en truffant ses articles du mot « nazi ou brun» comme un candidat au deuxième tour des présidentielles.

Une nouvelle facette du personnage vient d’apparaître. Plaidant insidieusement contre le RIC, le Référendum d’Initiative Citoyenne demandé par le mouvement des Gilets jaunes, Mouchard (plus connu sous son nom de Métro, « Joffrin »), a noirci les parcimonieuses pages de Libération pour attaquer François Ruffin. Un élu de la République connu pour avoir, en 2005, sonné la charge contre le Traité Constitutionnel Européen (TCE) et qui, depuis, réclame partout, de son blog à l’Assemblée, l’instauration du RIC. Jusque-là rien de grave.

L’ennui, c’est que ce Joffrin est un drôle de pistolet. Bien avant ses exploits de journaliste, et jusque tard dans sa jeunesse, il s’est distingué en étant l’intime des Le Pen. Jusqu’à faire du bateau avec le borgne, ce qui est une marque de grande confiance. Et pas qu’un seul bord tiré. A l’âge où il est de bon ton de se révolter contre ses parents Laurent, lui, se contente de faire le pirate dans les eaux froides de la Manche, avec, déjà, « Jean-Marie » à la barre. Wikipédia, qui ferait moins d’erreurs que l’Encyclopaedia Universalis rappelle que son père « a longtemps contribué au financement du Front national ». Toutes choses qui ne semblent pas troubler le grand donneur de leçon Joffrin et que le lecteur peut vérifier facilement. Certaines photos de ces exploits se trouvent sur le net. Le jeune rebelle y pose barbu.

D’anciens faits et gestes du journaliste sont à cette occasion remontés à la surface.

Journaliste, militant libéral de longue date, responsable du glissement de la presse de gauche vers le tout Marché, étant partout du Nouvel Observateur à Libération, Joffrin, dispose, par construction, d’un minimum de culture politique. La preuve ? Il a été l’ultime plume cachée de Hollande. A l’époque on parlait de nègre et pas de fake news. Les agressions de « Joffrin » contre la gauche de la gauche, et donc contre Ruffin, ne sont en rien le fruit de la distraction ou de l’ignorance. Elles sont le clin d’œil lancé au pouvoir. Une puissance à laquelle il est depuis longtemps pendu comme le balancier à l’horloge. Au pire – et un journaliste de Libération devrait s’expliquer sur ce point –, on retrouve chez Joffrin ces ambiguïtés historiques qui entachent, avec une régularité d’arpenteur, les élites dites de gauche. Comme le Marché commande Jospin a trouvé des mérites aux privatisations, à l’Europe Ordo libérale et refuse de soutenir le peuple qui souffre de la fermeture des services publics, il préfère réservé ces amalgames à Ruffin qu’à l’égoïsme fiscale des possédants. Ce mépris fortifie les gueux et les poussent à la révolte parfois brune.

Joffrin se laisse aller sans précaution à sa haine de la gauche alternative et à son mépris du peuple. Se rend-il compte qu’il pousse chaque jour un peu plus ce dernier vers le brun ? Se peut-il que comme disait Amalic dans le JDD de ce week-end : « tout le monde essaie d’échapper à l’influence de ses parents mais finalement on y revient » ?

Bertrand Rothé


L’original : Chouard, Dieudonné, Ruffin (paru dans Libération le 21 décembre)

Bizarre, ce Ruffin. Journaliste alternatif puis représentant autoproclamé du peuple souffrant, député histrion, il prend les accents de Marat pour dénoncer indistinctement «les élites» de droite et de gauche, exhalant sa détestation obsessionnelle de Macron en truffant ses discours du mot «haine» comme le Père Duchesne ponctuait ses diatribes du mot «foutre» pour imiter le parler sans-culottes.

Une nouvelle facette du personnage vient d’apparaître. Plaidant pour le RIC, le référendum d’initiative citoyenne demandé par le mouvement des gilets jaunes, Ruffin a rendu un hommage appuyé à un certain Etienne Chouard, un prof de Marseille connu pour avoir, en 2005, sonné la charge contre le traité constitutionnel européen (TCE) et qui réclame depuis, sur son blog, l’instauration d’un RIC à sa sauce. Jusque-là rien de grave.

L’ennui, c’est que ce Chouard est un drôle de pistolet. Peu après ses exploits numériques au moment du rejet du TCE, il s’est distingué en reprenant à son compte les thèses conspirationnistes à propos du 11 septembre, sur le thème «on ne vous a pas tout dit», mantra habituel des paranoïaques du complot, pour suggérer que la chute des tours de Manhattan était l’œuvre non de terroristes mais des services secrets occidentaux. Progressant dans l’élaboration de sa pensée politique, Chouard a ensuite montré une grande sympathie envers les thèses d’Alain Soral, antisémite officiel, plusieurs fois condamné, qui déverse lui aussi son fiel fascisant et antijuif sur le Net. Toutes choses qui ne semblent pas troubler Ruffin et qui font tousser ses camarades de La France insoumise.

D’anciens faits et gestes du député picard sont à cette occasion remontés à la surface. Par exemple, son utilisation du mot «quenelle», qui ne renvoie pas à une spécialité lyonnaise et débonnaire, mais au geste popularisé par Dieudonné, autre antisémite déclaré, également condamné en justice.

Député, militant de longue date, Ruffin, dispose par construction d’un minimum de culture politique. Ses références à Chouard et à Dieudonné, deux olibrius qui ont occupé l’actualité dans les années passées, ne sauraient être le fruit d’une distraction ou d’une ignorance. Elles sont, au mieux, un clin d’œil à tout ce petit monde de la conspiration, de l’antimédias, de la haine des élites et de la fake news trumpisante qui grouille sur le Net. Au pire – et un député de la République devrait s’expliquer sur ce point –, on retrouve chez Ruffin les ambiguïtés historiques qui ont plusieurs fois entaché le mouvement ouvrier, quand des socialistes ou des progressistes ralliaient le général Boulanger, trouvaient des mérites à la France juive de Drumont, refusaient de soutenir Dreyfus ou encore se rapprochaient des ligues des années 30, au nom de la lutte contre les élites et de la saine colère du peuple.

Ruffin veut mélanger sans précaution le jaune des gilets au rouge et au vert de sa rhétorique d’extrême gauche. On voit, dans son cas, ce que donne un tel mélange de couleurs : du brun.

Laurent Joffrin

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Fritz // 24.12.2018 à 07h45

Laurent Joffrin : les points Godwin lui tiennent lieu de neurones. Il avait eu un éclair de lucidité en avouant, en 1993 : « on a été les artisans de la victoire du capitalisme dans la Gauche ». Mais depuis, c’est fini, du brun et encore du brun, des ligues, des zannées trente, et toussa.

Laurent Joffrin, c’est celui qui a essayé de réhabiliter la théorie faussaire de la “balle unique” qui aurait traversé les corps de John Kennedy et de John Connally. Cette trouvaille d’Arlen Specter (ambitieux conseiller de la commission Warren) est un exemple typique d’adaptation des faits à une théorie préconçue.

Joffrin, c’est l’amalgame abject et la bêtise à front de taureau. Nous attendons toujours que les médias daignent accorder un droit de réponse à M. Chouard, pour qu’il réplique à cet individu méprisable.

80 réactions et commentaires

  • Alfred // 24.12.2018 à 07h35

    Ippon soei nage.
    🙏

      +19

    Alerter
    • Le Belge // 24.12.2018 à 08h52

      🙂 Bravo, mais si vous êtes plus grand que lui, ça va être difficile de lui rentrer ça. Personnellement j’essayerais Hiza Guruma. Salutation d’un autre judoka et bon réveillon.

        +6

      Alerter
      • Lole // 24.12.2018 à 17h07

        Moi j’aurais dit manchette balayette ou l’inverse…
        Mais je suis pas judoka…
        En tout cas, alea jacta est… (ça c’est mon coté Asterix…)

          +4

        Alerter
  • Fritz // 24.12.2018 à 07h45

    Laurent Joffrin : les points Godwin lui tiennent lieu de neurones. Il avait eu un éclair de lucidité en avouant, en 1993 : « on a été les artisans de la victoire du capitalisme dans la Gauche ». Mais depuis, c’est fini, du brun et encore du brun, des ligues, des zannées trente, et toussa.

    Laurent Joffrin, c’est celui qui a essayé de réhabiliter la théorie faussaire de la “balle unique” qui aurait traversé les corps de John Kennedy et de John Connally. Cette trouvaille d’Arlen Specter (ambitieux conseiller de la commission Warren) est un exemple typique d’adaptation des faits à une théorie préconçue.

    Joffrin, c’est l’amalgame abject et la bêtise à front de taureau. Nous attendons toujours que les médias daignent accorder un droit de réponse à M. Chouard, pour qu’il réplique à cet individu méprisable.

      +110

    Alerter
    • Eric83 // 24.12.2018 à 09h24

      Etienne Chouard est un puissant danger pour les “zélites politico-médiatiques” et son Droit de réponse, c’est à mon avis à Etienne de l’imposer en invitant tous ses détracteurs des médias à une conférence de presse où il pourrait répondre aux nombreuses “attaques” des chiens de garde du pouvoir dont il fait l’objet.

      J’étais hier soir à Vidauban (83) à une conférence d’Etienne – qui a duré 4 h avec les Q&R – et qui réunissait entre 300 et 400 personnes, avec ou sans gilet jaune.

      Le RIC était LE sujet central de la conférence mais les questions ne portaient pas que sur le RIC car il fait nécessairement émerger des questions sur la souveraineté, donc sur l’UE, sur l’Euro, sur la création monétaire…etc…et il patent que les citoyens s’approprient ces questions.

      Je ne sais pas ce qu’il adviendra du RIC et si nous parviendrons un jour à ce qu’il soit inscrit dan la Constitution mais une chose est extrêmement palpable, c’est la conscience politique individuelle et collective que fait émerger Etienne, la compréhension de notre asservissement institutionnalisé et de ses causes et la nécessité de s’en émanciper.

      Eveiller la conscience politique du peuple n’est-il pas le plus grand danger pour la caste politique au pouvoir ?

        +83

      Alerter
      • Agora // 24.12.2018 à 10h05

        Inviter ses détracteurs à une conférence de presse pour leur répondre ?! Vous croyez sérieusement qu’ils se déplaceraient ? Que c’est dans leurs habitudes d’écouter leur contradicteur ? Vous rêvez ! La pratique des Joffrin, July, Barbier et consorts, c’est de salir à distance, bien planqués, en évitant ABSOLUMENT toute remise en question directe ou indirecte. Chouard n’aura jamais le droit de réponse qu’il mérite, sauf à les assigner au tribunal. Et encore, compte tenu de l’orientation idéologique des petits juges aux ordres, ce n’est pas gagné.

          +61

        Alerter
        • Narm // 24.12.2018 à 15h57

          un simple recommandé avec une demande et un teste de droit de réponse est une obligation, non ?

            +2

          Alerter
          • Agora // 24.12.2018 à 17h47

            Certes, mais le droit de réponse est strictement encadré par la loi de 1881 : obligation de le demander dans les trois mois en presse écrite. Par LRAR, évidemment. Sur internet, les forums et blogs sont exclus de ce champ légal. Dans l’audiovisuel, “le droit de réponse est accordé dans le cas d’« imputations susceptibles de porter atteinte à son honneur ou à sa réputation.»
 Il faut donc que les propos frôlent la diffamation.” De plus, en audiovisuel, le refus d’insertion (du droit de réponse) n’est pas un délit pénal, comme c’est le cas en presse écrite. Bref : en théorie, le droit de réponse s’applique, dans la pratique, c’est un poil différent…

              +3

            Alerter
      • Chris // 24.12.2018 à 13h09

        En Suisse, le RIC est pratique courante comme chacun le sait maintenant.
        Or, quand le souverain a remis en cause le traité de Schengen (politique des portes grandes ouvertes que vient de confirmer le pacte de “l’immigration sûre, ordonnée et régulière” de l’ONU signé par la France, mais pas par la Suisse, lequel est un pur outil mondialiste) en février 2014, Gauck et Sarkosy (respectivement président allemand et français), sont venus défilés à Berne pour nous dire que le RIC était “obsolète”, bref un outil démocratique antédiluvien qu’il fallait mieux biffer sous peine de passer pour des attardés mentaux. Tollé général !
        Or l’application de ce référendum de 2014 a été massacrée avec l’aide généreuse de la Commission Européenne qui veilla à ce que nos édiles en fassent une coquille vide !!!
        “La porte-parole de la Commission européenne a lâché une phrase assassine le 20 décembre 2016 : “On peut dire que la Commission (européenne) a, jusqu’ici, accompagné le processus, mais l’a aussi dirigé un peu afin de s’assurer qu’il aille dans la bonne direction”
        https://www.rts.ch/info/suisse/8256991-l-ue-a-t-elle-dirige-la-mise-en-oeuvre-de-l-initiative-du-9-fevrier-.html
        Ça ne vous rappelle rien, 2005 ? le Brexit ? la Grèce ? et maintenant toutes les manip. pour contourner les Gilets jaunes.
        Ce qui fit dire à un Ron Paul : “Tout comme les États-Unis et l’UE, la Suisse au niveau fédéral est dirigée par un groupe d’élites qui est plus préoccupé par son propre statut, sa réputation internationale que du bien-être du pays…” http://ronpaulinstitute.org/archives/featured-articles/2014/september/14/will-the-swiss-vote-to-get-their-gold-back.aspx
        En 2016, lors d’une conférence à Lausanne, le CEO de Danone a fait sensation en déclarant aux diplômés HEC:
        «Après toutes ces décennies de croissance, l’enjeu de l’économie, l’enjeu de la globalisation, c’est la justice sociale. Sans justice sociale, il n’y aura plus d’économie.
        Il n’y aura pas non plus de justice climatique sans justice sociale.
        On vous a enseigné qu’il y avait une main invisible, mais il n’y en a pas. Peut-être y en a-t-il une, mais je peux vous dire qu’elle est cassée.»
        Pour en revenir à notre monsieur JOFFRIN, il a bien fait d’adopter cet alias au lieu de mouchard. Il me rappelle ce bruxellois, copié collé Bellingcat, financé diverses officines atlantistes.

          +18

        Alerter
      • Nikopol // 24.12.2018 à 13h10

        Asinus asinum fricat… laissez le Joffrin et les autres “voix de leur maitre” se goberger entre eux et se croire en possession d’une conscience et d’un esprit supérieur. Chouard ne doit pas se frotter à ses anes.
        Qu’il les laisse braire entre eux dans leur enclos, de toutre façon il n’y a plus que les quelques bobos parisiens, confits dans leur entre-soi, qui achèlent leurs torche-culs.
        Tous ces “petits marquis en dentelles et rubans” se paonnent à l’ombre des échaffauds qui se dressent.
        Bien sûr, n’étant pas sanguinaire pour un sol, je ne parle ici que d’échaffaud virtuel.

          +17

        Alerter
      • Chris // 24.12.2018 à 14h41

        @RG83
        Je vous suggère de lire cet auteur :
        2015 – La croissance économique de la Suisse, un drame politique caché
        http://www.ebook777.com/michel-piccand-la-croissance-economique-de-la-suisse-un-drame-politique-cache/
        “Bien évidemment qu’avec l’augmentation de la population le PIB progresse, si vous rajoutez plus de monde dans un pays, le PIB va forcément augmenter, mais ce que ces études ne disent pas et ne peuvent pas montrer,
        ce sont toutes les charges collatérales qui sont mises sur le dos de la population.
        Mon essai recense précisément toute l’augmentation des coûts qui ont résulté pour les Suisses du fait d’avoir introduit la libre-circulation des personnes. Tout ce qui est caché depuis plus de quinze ans.
        En réalité, toutes les études internationales faites sur les gains économiques par la migration, montrent des gains globaux quasi nuls ou insignifiants.
        Le modèle suisse était fondamentalement libéral, la liberté et la sécurité de l’individu des valeurs intouchables, dans 20 ans tout cela aura disparu, les principes européens de concurrence importés en Suisse par les partis politiques proches de l’Etat et des multinationales auront tout laminé.
        La liberté et l’indépendance des citoyens sacrifiées au modèle néocolbertiste de l’Union européenne, un Etat tout puissant allié aux multinationales (*) qui ensemble se servent des populations et de leurs actifs. Ce n’est pas ainsi que les Suisses imaginaient leur pays.
        Comme je boycotte Amazone, je l’ai exclus…
        * Tout le monde aujourd’hui sait qui est la Commission européenne.
        Demandez à votre voisin s’il a entendu parler d’ERT et vous obtiendrez un long silence. ERT European Round Table est le principal lobby industriel de l’UE, y figurent en permanence les 35 CEO des 35 plus grandes multinationales européennes du moment. Leurs bureaux se situent à Bruxelles juste de l’autre côté de la rue où se trouve ceux de la Commission.
        Tiré de : https://arretsurinfo.ch/reflexion-helvetique-sur-les-gilets-jaunes/ [modéré]

          +13

        Alerter
      • tepavac // 25.12.2018 à 05h02

        L’olibrius Jofffrin, à l’instar des autres censeurs et prévôts médiatiques, se permet comme un juge suprême es-vérité, de qualifier de façon péjorative et offensante le porteur d’un message !
        Il affirme, en désignant Mr E. Chouard;

        ” il s’est distingué en reprenant à son compte les thèses conspirationnistes à propos du 11 septembre, sur le thème «on ne vous a pas tout dit», mantra habituel des paranoïaques du complot”

        Bah c’est pas bien beau de coller des étiquettes péjoratives sur le dos de personnes qui ont une opinion différente. D’ailleurs c’est une Liberté fondamentale qui est strictement protégée et encadrée par le titre, le Préambule et l’article XI de la Déclaration de 1789

        et il rajoute assez perfidement;

        ” pour suggérer que la chute des tours de Manhattan était l’œuvre non de terroristes mais des services secrets occidentaux.”

        “Pour suggérer” !,
        et là de bon cœur , un coup des services secrets occidentaux !

        Alors au-delà de l’expert en théories qu’il incarne parfaitement, on doit surtout remarquer avec quelle déloyauté agit ce Joffrin, !
        est-ce qu’il a conscience de la gravité de son comportement envers ses concitoyens ?

        C’est quoi cette violence contre le mouvement des gj ! lui Apathie, et leur semblables…C’est cela leur stratégie pour régler les défis de ce siècle ?
        C’est cela le débat Démocratique et Républicain pour eux, se mêttre au même niveau que les “casseurs” !

        Comment de tels mauvais esprits peuvent user de nos tribunes publique ?
        Les casseurs médiatiques, bhl en tête…. Mais que nul s’aventure à croire que ce n’est qu’une bande de pieds nicklés, leur exploits sur le pourtour de la mer Méditerranée et de la mer Noire devraient amplement les convaincre de la dangerosité et des moyens que recèlent ces énergumènes à la langue de vipère.

        allez pour me consoler sur quelques bonnes paroles….
        https://www.youtube.com/watch?v=mnEx3Sjm29s

          +3

        Alerter
        • NICOLE DE NICOMAQUE // 29.12.2018 à 01h04

          France Inter, Léa Salamé, Nicolas Demorand face à la montée inquiétante – pour leur classe sociale et leurs privilèges fiscaux – du mouvement des Gilets Jaunes ont tenté voici quelques jours d’éteindre l’incendie insurrectionnel par un stratagème éculé et déjà largement utilisé lors du second septennat de F.Mitterand :

          Ils sont allé cherché un homme du sérail, l’ancien Ministre de la Ville sous François Mitterand en la personne du millionnaire Bernard Tapie et occasionnellement un grand ami parmi d’autres de Jean-Marie Le Pen.

          De Laurent Mouchard à France Inter et de Léa Salamé à Nicolas demorrand via Bernard Tapie, Le monde médiatique est décidément bien petit. Il tient dans une boîte d’allumettes.

          Le type, Bernard Tapie, non content dans l’affaire ” Crédit Lyonnais ” d’avoir volé le peuple français de 448 Millions d’euros sous l’ère de Nicolas Sarkozy via le tribunal arbitral illégal et avec la complicité intéressée de Christine Lagarde, alors ministre de l’Economie et des Finances ( au FMI depuis ! )…dit sur l’antenne de France Inter que lui, Bernard Tapie, il est lui aussi un ” gilet jaune “. On croit rêver mais non, Nicolas Demorrant et Léa Salamé sont à la manœuvre ! Pour mieux chapeauter un mouvement libre et populaire, tentons de le cornaquer avec un type qui à l’époque de son ministère de la Ville ne fit strictement rien pour les classes populaires sinon de la com’…

          Notons qu’il a aussi à son actif, le truquage des matchs de football !!!

          Bernard Tapie en parrain mafieux des ” Gilets Jaunes “….au secours ! Help !

          France Inter s’est ridiculisé ce matin là. Un de plus !

          BERNARD, REND LES 448 MILLIONS D’EUROS AU PEUPLE FRANCAIS,AUX GILETS JAUNES QUI EN ONT TANT BESOIN ! REND L’ARGENT BERNARD TAPIE !

            +6

          Alerter
      • R.C. // 25.12.2018 à 11h37

        Sur le principe d’un référendum d’initiative citoyenne, je ne peux qu’applaudir.
        Cependant, la dure réalité observable ne peut manquer de faire naître quelques doutes sur l’usage qui pourrait, en l’état, en être fait dans une France où la puissance médiatique s’insinue désormais dans les moindre interstices pour faire éclater la conscience citoyenne comme pierre au gel.
        Le RIC n’est pas l’outil magique qui va résoudre soudainement tous les problèmes d’une France oligarchisée depuis un demi-siècle, après avoir baigné dans le désordre et la corruption invraisemblables d’une troisième République (qui a abouti à “Dunkerque”, puis à “Montoire” !).
        Macron a été élu dans les conditions que l’on sait. Après une campagne de deux années encadrée par les puissances d’argent, et divers coups de Jarnac contre les autres candidats, l’alternative finale ne laissait aucun doute sur l’issue. Le bon peuple, terrorisé à la perspective annoncée d’un IVe Reich et de l’installation d’une Kommandantur dans chaque préfecture et sous-préfecture a voté Manu.
        À la limite on peut comprendre les effets anxiogènes de la trouille.
        Mais aux législatives, nom de d’là, y’avait pourtant le choix ! Tout l’échiquier des options politiques était représenté, jusqu’aux amis de la pêche et des extra-terrestres !…
        Alors, quelle aberration a pu pousser les citoyens à persévérer en faveur de Macron et nous affliger de cette invraisemblable cohorte majoritaire de hamsters-députés (*) qui galopent frénétiquement dans leur roue sous les ors de l’Assemblée nationale ?
        Il y a un sérieux problème de discernement et de conscience citoyenne !
        Le peuple pouvait très facilement inverser (les abstentionnistes de la présidentielle pouvaient se réveiller) l’effroyable processus de la machine ultra-libérale programmée pour le broyer. Au lieu de cela, blanc-seing a été donné à l’oligarchie qui n’en espérait pas tant et pas si vite.
        C’est pour cela que pour qu’un référendum d’initiative citoyenne puisse fonctionner, encore faut-il qu’il y ait des citoyens (et non des consommateurs) et qu’ils exercent leurs droits avec conscience et responsabilité. Les gilets jaunes feront-ils école ?
        (*) avec l’estampille Macron-En Marche, même un hamster aurait pu être élu…

          +7

        Alerter
        • Yannis // 27.12.2018 à 15h31

          Le changement du calendrier électoral, appliqué par Jospin afin d’éviter toute nouvelle cohabition, fait que la dynamique gagnante de la présidentielle en France se reproduit par ricochet et mécaniquement pour les élections qui suivent type Assemblée Nationale ou régionales. Et donc préserve le pouvoir exécutif en vidant celui législatif pendant 5 ans, le temps d’imposer le train de nouvelles réformes ultralibérales. On dit merci qui ? Merci Jospin, qui n’avait décidément rien d’un socialiste mais tout d’un euroéiste et d’un atlantiste. 5 ans de totalitarisme économique à renouveler et à relégitimiser auprès des populations par les urnes, comme aux USA, elle est pas belle la solution de l’oligarchie pour calmer les critiques et les mouvements parfois contradictoires du menu peuple ?

            +1

          Alerter
    • leprolo AUSSEUR Robert // 24.12.2018 à 11h58

      Le Joffrin , c’est l’harang-auré , du même gout que ce qui suit = La note est salée !!!
      LA FISCALITE …….Sur le revenu …..J’en reçois confirmation à la TV !

      C’est , de nos jours : La plus forte , la plus rentable ponction/rentrée fiscale = LA TVA

      =Près de deux cent milliards d’EUROS , sont ainsi prélevés sur le revenu !

      Il est à bien de noter que la TVA est prélevée sur la consommation !

      Les titulaires des plus petits revenus y soumettent =TOUT LEURS REVENUS !!!

      L’espérance de vie des « gens » de la France d’en bas = Diminue , elle ne peut faire face financièrement , avec leurs si faibles revenus…..Elle est même condamnée à s’exprimer dans la rue et y trouvent de + en + souvent = la mort !

      Les parlementaires qui nous produisent cette société de + en + assassine , n’ont « et c’est heureux?) pas encore perdus pas de vie = elles et eux ! Si nous continuons ainsi : Ne serait-ce que partie remises ?

      Est-il légitime de se poser la question ?

      Nous ne savons que trop bien que , si nous parlons de milliards à la France d’en bas = Elle ne semble pas bien comprendre = Elle encore nombreuse à voter pour = çà …….

      Décidément , la réponse ne se fera pas par les voies de la démocratie ??????

      En attendant la police , qui , elle a droit à des largesses = VA AVOIR DE = EN PLUS DE FORCES POUR MATRAQUER LA GUEULE DES PLAIGNANTS (ES) de la rue !!! Semant de + en + = la mort !…..LA JUSTICE ? = DE NOS JOURS + POUHAS !

      CE GRAIN AINSI SEME ..DEVRA BIEN ETRE RECOLTE

      ???

      AUSSEUR Robert

        +8

      Alerter
  • MDacier // 24.12.2018 à 08h03

    Un droit de réponse & de l’honnêteté de la part des médias en vogue ?!
    Autant croire au Père Noël !

      +37

    Alerter
  • Eric83 // 24.12.2018 à 08h03

    Le 6 mai 2017, la Une de Libération titrait : FAITES CE QUE VOULEZ MAIS VOTER MACRON.

    Check News du 12/11/2017
    Libération a-t-il contribué à faire élire Emmanuel Macron ?”
    “La réponse est oui. Ou tout du moins, Libération a essayé (dans la limite de l’influence du journal) de contribuer à faire élire Macron. Libération a fait un choix très clair lors du deuxième tour de la présidentielle : NON à Marine Le Pen. Et ceci en conformité avec les valeurs du journal qui a toujours considéré le FN (nous le rappelions ici) comme un parti à part, xénophobe et contraire aux valeurs de la République. Ce choix (appeler non seulement à ce que Marine Le Pen soit battue mais aussi qu’elle soit battue le plus largement possible, c’est à dire à voter Emmanuel Macron) s’est traduit par plusieurs «évènements» et unes entre les deux tours de la présidentielle.
    La suite, ici,
    https://www.liberation.fr/checknews/2017/11/12/liberation-a-t-il-contribue-a-faire-elire-emmanuel-macron_1652724

      +10

    Alerter
    • RGT // 24.12.2018 à 15h35

      Laberration : A qui appartient ce qui est devenu ce papier si nauséabond que ne n’oserais pas l’utiliser à des fins hygiéniques ?

      Patrick Drahi (qui a pris la succession de… Rothschild !!! Si si), exilé fiscal en Suisse mais dont personne ne parle…

      Quant à ce “cher” Lolo Mouchard, promotion 1994 de la French-American Foundation…

      Il ne va quand même pas critiquer ses “copains” de promo ni ceux qui ont suivi son “cursus éducatif exemplaire”, il ne faut pas rêver.

      Je pense que la première revendication des gilets jaunes devrait être le bannissement à vie des “young leaders” dans le “pays exemplaire” dont ils sont les laquais.
      Une fois inutiles à leurs maîtres ils finiront leurs carrières comme SDF sous les ponts de Manhattan, comme tous les “bouseux” qui ont raté leur vie.

      C’est peut-être cette perspective d’avenir “radieux” qui les rend si agressifs vis à vis de tous ceux qu’ils parasitent afin de gaver leurs maîtres.

      Quant aux exilés fiscaux, Bercy pourrait tout à fait s’inspirer des techniques du fisc US qui n’hésite pas à aller chercher par la peau des c…. les contrevenants en se foutant royalement du droit international afin de les présenter devant la justice.

      Le contraire du “verrou de Bercy”…
      Aux USA les riches ne payent certes pas beaucoup d’impôts mais ils n’ont pas DU TOUT intérêt à frauder car c’est un crime d’état.

        +24

      Alerter
      • NICOLE DE NICOMAQUE // 29.12.2018 à 00h43

        Faire de la fraude fiscale un crime d’Etat, pourquoi pas, oui, comme aux USA.

        Par contre, en ce qui concerne le peuple US, puisque frauder est là-bas un crime d’Etat puni durement par la loi, il faudra qu’il réfléchisse à ce que font ses gouvernants de sont argent , de l’argent durement gagné par les citoyens et les citoyennes US à la sueur de leurs fronts.

        Un exemple parmi mille autres / Sources France Info :

        USA / Guerre de Syrie = 50 Milliards de dollars ….

        C’est ce qui a été dépensé par les gouvernements des USA pendant toute la guerre en Syrie avec les résultats que l’on sait.

        50 Milliards de dollars !!!

        Pour quoi, pour qui ? Pour quels crimes ? Pour quels résultats planétaires à part la montée en puissance de Daesh constatée partout sur la planète au travers d’attentats les plus atroces les uns que les autres ?

          +4

        Alerter
        • vert-de-taire // 29.12.2018 à 13h52

          une frénétique planche à billets a produit cette ‘richesse’
          le $ n’a de valeur que dans la tête de certains et servi par un puissant armement, tant destructif que panoptique.

            +0

          Alerter
          • NICOLE DE NICOMAQUE // 30.12.2018 à 06h16

            Marrant ! Oui marrant car je viens juste de finir de lire ” Quand le dollar nous tue ” de M.Edouard Tétreau (Ed. Grasset). Édifiant, en effet. Édifiant de voir comment une monnaie de singe peut tenir en joug toute une planète d’homo sapien sapiens.

              +2

            Alerter
  • Pierre D // 24.12.2018 à 08h33

    Etienne Chouard ne manquerait pas de rappeler que dans la Grèce Antique on exécutait les porteurs de mauvaises nouvelles… reste à prouver que ce fut vrai.

      +5

    Alerter
  • Fritz // 24.12.2018 à 08h54

    Voici la contribution de David Mathieu au bêtisier joffrinesque (petite pierre pour cette pyramide de Chéops). Le barbichu écrivait ces lignes en avril 1999, au moment où les bombes de l’OTAN pleuvaient sur la Yougoslavie :

    « Le travail des médias audio-visuels dans ce conflit a jusqu’à présent été exemplaire. Les leçons de la guerre du Golfe ont été tirées […] beaucoup de prudence, de doute, de distance à l’égard des sources, et de volonté d’équilibre dans l’interprétation. Le comptage des réfugiés est précautionneux, la mise en question des discours officiels, permanente, le croisement des informations, systématique. »
    (Nouvel Observateur, 1er avril 1999 ; David Mathieu, Bombes et bobards, p. 73)

    Hélas pour lui, un an plus tard, Jamie Shea, porte-parole de l’OTAN, dont l’accent très british berça nos oreilles durant les bombardements. revint sur ces journalistes accrédités à l’OTAN, qu’il trouvait moutonniers, « un peu trop dépendants d’une seule source d’information ». Et le porte-parole de s’épancher : « J’étais un peu gêné d’être dans la situation où des journalistes, qui ne pouvaient pas être sur le terrain au Kosovo, voyaient en moi une sorte de source universelle ».
    (Le Monde, 25 mars 2000, cahier spécial : “Kosovo, un an après”, p. x).

      +8

    Alerter
  • Maxhno // 24.12.2018 à 09h02

    Elle est belle l’équipe du IV Reich qu’ils sont entrain de nous inventer, Dieudonné dans le rôle du Führer noir, Chouard dans le celui de Himmler sous extasi, Ruffin le Goebbels en Kangoo et Nabilla pour celui d’Eva Brauwn, je crois que c’est clair nous avons perdu le contact avec le derniers étage.

      +35

    Alerter
    • jules vallés // 24.12.2018 à 15h41

      Finalement, j’aurais bien ri grâce à ce laquais du pouvoir et, surtout, à votre humour, “l’élégance des désespérés…!”

        +6

      Alerter
      • L’auteur // 24.12.2018 à 16h40

        Je vous en remercie. J’espère que c’était amusant.

          +3

        Alerter
  • JM Bourget // 24.12.2018 à 09h02

    Je propose une alternative, soit on débaptise le métro Joffrin -puisque Jules était était un vrai homme de gauche défenseur de la Commune- soit on rebaptise Laurent Joffrin Laurent Mouchard.

      +24

    Alerter
  • anatole27 // 24.12.2018 à 09h23

    On remarquera que dans cette promotion de la FAF 1994 (celle de Joffrin)
    il y avait un journaliste du monde , un de libération , un de france-culture, un de nouvel obs
    une espèce de dream-team d’une génération qui s’est planté …

    Il y avait également Sophie Caroline de Margerie qui touche des jetons un peu partout
    L’IISS (lobby militaro industriel Anglais) , la Fondation Delors (basée à Berlin)
    elle faisait partie ce mois ci de la grosse délégation Française (187 personnes) à la COP24 de Katowice
    pourquoi ? pour qui ? l’IISS est elle compatible avec la COP24 ? ben NON forcément !

    https://unfccc.int/sites/default/files/resource/PLOP.pdf

    Allez hop, à la retraite, place aux jeunes …

      +20

    Alerter
  • wuwei // 24.12.2018 à 09h25

    Le regretté “Plan B” l’avait présenté comme le journaliste le plus bête de France et lui avait décerné en une autre occasion “la laisse d’or” pour l’ensemble de son oeuvre au service du libéralisme et de l’européisme. L’écouter ou le lire sont deux activités que je m’épargne depuis longtemps n’ayant pas une propension à m’infliger des mièvreries de ce calbre.

      +31

    Alerter
  • Mario // 24.12.2018 à 09h30

    Pourquoi ne pas l’ignorer et ne rien acheter de ce qu’il écrit ???????
    Ces gens là n’aiment que la lumière, elle est déjà éteinte le concernant.

      +8

    Alerter
    • Alfred // 24.12.2018 à 14h00

      Il vit de vos impots pas de vos achats. Son journal moribond presque personne ne l’achète mais il bénéficie de généreuses subventions d’aide au pluralisme démocratique de la presse…

        +16

      Alerter
      • booster // 25.12.2018 à 15h56

        Raison de plus pour se battre pour le RIC. Il est grand temps de reprendre le contrôle de notre bourse. Notre argent, fruit de notre travail bien réel lui, a été volé par une bande très intelligente mais très malhonnête.

          +3

        Alerter
  • Kiwixar // 24.12.2018 à 09h42

    Un éditocrade. Au moins, la merde sert à quelque chose, très bon en compost. Mais là? Ce n”est pas de la merde, car la merde c’est naturel, tout le monde en fait, ça sert à quelque chose, ça sent bon les relents de salle de rédaction quand tout le monde fait sous soi et opine en silence pour complaire aux instructions non-dites de l’actionnaire afin de ne pas perdre son boulot.

    Quelles parties inavouables du génome humain ont permis autant de pleutrerie et de bassesse à faire rougir de honte le cul complaisant d’une bonobo? Moi pas comprendre.

      +29

    Alerter
  • BA // 24.12.2018 à 09h46

    Laurent Joffrin est un caniche des Etats-Unis. Laurent Joffrin a été formé et formaté pour servir les intérêts des Etats-Unis. Laurent Joffrin fait partie de la promotion 1994 des Young Leaders :

    http://french-american.org/index.php/front-page-2/young-leaders/promotions-precedentes/

      +26

    Alerter
  • Eric83 // 24.12.2018 à 09h52

    Faites ce que vous voulez mais votez Macron…pour éviter l’extrême droite.

    Ouf, merci à Mrs MACRON et JOFFRIN de nous avoir évité ça. Ah, ben, non, c’est bien ici que cela se passe, en France fin 2018, avec un gouvernement paraît-il de gauche. ( Images violentes )

    https://www.facebook.com/192174795023596/videos/2231710546840609/UzpfSTE5MjE3NDc5NTAyMzU5NjoyMDQ2OTQ0NjA0MzgyOTY/

      +15

    Alerter
  • TC // 24.12.2018 à 09h58

    C’est qui Laurent Joffrin ?

      +8

    Alerter
  • JLM18 // 24.12.2018 à 10h04

    Il semble que la première charge contre RUFFIN vienne de Clémentine AUTAIN reprochant à son collègue ces références à Etienne CHOUARD dans la conférence de presse annonçant la proposition de loi sur le RIC portée par la France Insoumise. Elle n’a d’ailleurs pas fait preuve de beaucoup de retenue maniant l’amalgame par association entre les rouges bruns-Chouard-Ruffin. Avertissement sévère au députée de la somme qui devra bien se tenir pendant un débat qui beaucoup souhaite calibré selon les canons de la bien pensance. La député de Seine Saint Denis a donc été complaisamment relayée par JOFFRIN et les médias trop heureux d’écorner l’image de Ruffin .
    Pas d’amalgame par association entre LEPEN-JOFFRIN-AUTAIN, mais il est clair qu’avec des “amies” comme Clémentine , RUFFIN n’a plus besoin d’ennemis…..

      +30

    Alerter
    • Barbe // 24.12.2018 à 11h06

      Ben au moins, la sortie de Ruffin aura permis de voir les positions tenues secrètes jusque là.
      On devra se souvenir de la posture morale de Mme Autain. Faut quand même être à côté de la plaque pour ne pas voir que la situation manifeste un appel à un changement institutionnel. Chouard a eu de l’avance.
      Certains ne le supportent pas.

        +25

      Alerter
    • Eric83 // 24.12.2018 à 12h49

      @JLM18
      “…mais il est clair qu’avec des “amies” comme Clémentine , RUFFIN n’a plus besoin d’ennemis…..”

      Je dirais même plus :
      “…mais il est clair qu’avec des “amies” comme Clémentine , CHOUARD n’a plus besoin d’ennemis…..”

      Je ne sais pas si depuis la charge de C. AUTAIN sur RUFFIN et lui-même, Etienne la considère toujours comme sa très grande amie, ce qu’il indiquait lors du débat diffusé sur BTLV le 5 décembre dernier.

      https://www.google.com/search?q=btlv+chouard&oq=btlv+chouard&aqs=chrome..69i57.5971j0j7&sourceid=chrome&ie=UTF-8

        +4

      Alerter
  • Macarel // 24.12.2018 à 10h22

    Joffrin, c’est aussi cette fameuse émission “Vive la crise”, avec la participation de Yves Montand. “Manu” n’avait que sept ans !

    https://www.youtube.com/watch?v=zFZafZ0JqFU

    C’est “l’émission emblématique du tournant de la rigueur en 1984 ” : une pédagogie de la soumission au libéralisme.
    Cette fameuse pédagogie, dont chaque fois qu’une réforme de régression sociale est mise en oeuvre et que le peuple renâcle, tout gouvernement “libéral progressiste” dit qu’il a pêché par “manque de pédagogie”.

    Mais visiblement les français, peuple rétif et râleur, sont difficiles à convertir au vertus de “l’économie de l’offre”, pour preuve, trente quatre ans après : le soulèvement “rouge-brun” des “Gilets jaunes” !

    Depuis plus de 30 ans les “Torquemadas” des médias qui n’ont pas ménagés leurs efforts (c’est peu dire), n’y sont pas parvenus. Ni les divers présidents, et l’on peut remonter au moins à G.Pompidou.

    En effet, déjà en 1967, G. Pompidou se faisait le promoteur d’un “avenir radieux” de concurrence sans frontières (mais avec pour prix, plus d’insécurité économique et sociale) pour les “gaulois réfractaires” et refermés sur eux-mêmes !!!

    https://www.youtube.com/watch?v=y3wgKZOjZIM

    “La Banque et la Finance” n’ont jamais cessé d’être à la manoeuvre…

    Alors maintenant, il ne reste plus que la pédagogie du bâton “pour convaincre” les “têtes dures” des “gaulois réfractaires”, ceux qui revêtent des gilets jaunes en particulier, que les choix qui sont faits en leur nom (par des gens trop intelligents et subtils pour être compris par des “illétrés” ou des “bas du front”), sont faits pour leur plus grand bien.

      +14

    Alerter
    • vert-de-taire // 30.12.2018 à 09h10

      Merci pour ce rappel pompidolien. Le pseudo-libéralisme qu’il propose est la guerre économique perpétuelle.
      “Il faut que les français aient le meilleur au moindre coût.”
      C’est l’os à ronger des rentiers : faire du profit ou mourir, c’est l’occupation des cerveaux: survivre dans la jungle, c’est libérer ainsi le grand capital pour dominer les populations.
      Le politique transfert son pouvoir de choisir à celui de l’optimisation de la rente. On fait le rentable et non plus le bien-être des personnes.

      Le deux-roues est lancé, il ne pourra plus s’arrêter sauf à tomber…

      Et c’est ainsi que le système anglo-saxon a envahi la France. Les produits sont fabriqués à moindre coût par des populations asservies par la rente.
      On devient salarié consommateur, on perd la capacité de citoyen qui choisit une forme de société, telle ou telle orientation.

      Le principe de Ricardo devient la règle.
      La concurrence avec des esclaves sans retraite ni sécurité sociale c’est cela le libéralisme.
      Évidement cela ne pouvait pas concerner les patrons de banques et d’assurances …
      Les grands capitalistes prenaient le pouvoir pour ne plus le lâcher. C’est le banquier qui choisissait qui aurait l’insigne droit de profiter de la richesse nationale pour développer une activité.
      Le capitalisme devient de fait le moteur évolutif de la société privant le peuple souverain (stupide par définition) des choix fondamentaux de société. L’explosion du salariat où le salarié perd ses droits en échange de son temps de vie, et où le même, comme citoyen, n’a plus de pouvoir d’orienter la société vers telle ou telle forme, c’est le capital (son rendement optimum du moment) qui fait tous les choix.

      Gloire au féodalisme réinventé.

      Le capitalisme est devenu rapidement totalitaire, détenteur de la richesse produite, dominant toute la société puisqu’il avait les moyens d’asservir le politique par ailleurs démissionnaire ou collabo, il a pu acheter les médias de masse dès-lors que les protections du programme du CNR contre cette plaie étaient écartées.

      La dévastation de la planète ne pouvait plus être empêchée puisque le pouvoir de nuisance était total.
      Plus personne pour l’empêcher.

      Maintenant encore, alors que nous savons les dégâts, nous savons les causes, il ne se passe rien.
      Le deux-roues ralentit, les dégâts augmentent, nos dirigeants en selle font tout pour le maintenir droit malgré les embardés. Nous sombrons planétairement mais les capitalistes au pouvoir ne sont pas capables d’y remédier cela casserait le seul moteur qu’ils connaissent : le profit.
      Nos élites savamment formatées ne savent plus justifier la moindre activité que par le profit, la rente.
      Les populations, la nature, le monde, ils n’en connaissent que les chiffres.
      Le deux-roues tombera ou pire…
      … Bien malin celui qui saura prévenir qu’il ne se transforme en char d’assaut.

        +0

      Alerter
  • Macarel // 24.12.2018 à 10h37

    Joffrin, c’est aussi cette fameuse émission “Vive la crise”, avec la participation de Yves Montand. “Manu” n’avait que sept ans !

    https://www.youtube.com/watch?v=zFZafZ0JqFU

    C’est “l’émission emblématique du tournant de la rigueur en 1984 ” : une pédagogie de la soumission au libéralisme.
    Cette fameuse pédagogie, dont chaque fois qu’une réforme de régression sociale est mise en oeuvre et que le peuple renâcle, tout gouvernement “libéral progressiste” dit qu’il a pêché par “manque de pédagogie”.

    Mais visiblement les français, peuple rétif et râleur, sont difficiles à convertir au vertus de “l’économie de l’offre”, pour preuve, trente quatre ans après : le soulèvement “rouge-brun” des “Gilets jaunes” !

    Depuis plus de 30 ans les “Torquemadas” des médias qui n’ont pas ménagé leurs efforts (c’est peu dire) n’y sont pas parvenus. Ni les divers présidents, et l’on peut remonter au moins à G.Pompidou.

    En effet, déjà en 1967, G. Pompidou se faisait le promoteur d’un “avenir radieux” de concurrence sans frontières (mais avec pour prix, plus d’insécurité économique et sociale) pour les “gaulois réfractaires” et refermés sur eux-mêmes !!!

    https://www.youtube.com/watch?v=y3wgKZOjZIM

    “La Banque et la Finance” n’ont jamais cessé d’être à la manoeuvre…

    Alors maintenant, il ne reste plus que la pédagogie du bâton “pour convaincre” les “têtes dures” des “gaulois réfractaires”, ceux qui revêtent des gilets jaunes en particulier, que les choix qui sont faits en leur nom (par des gens trop intelligents et subtils pour être compris par des “illétrés” ou des “bas du front”), sont faits pour leur plus grand bien.

      +0

    Alerter
    • Macarel // 24.12.2018 à 13h42

      1984, année orwellienne, où la gauche s’est convertie au capitalisme, dans le cadre institutionnel de la construction européenne.

      1984, année qui a vu justement le FN décoller au élections européennes. FN, épouvantail qui servirait, d’élection en élection jusqu’à aujourd’hui, à “faire oublier” la trahison des valeurs sociales par la gauche de gouvernement.

      En 2017 tout cela a débouché sur l’implosion du PS, et l’élection, non par adhésion à son programme, mais par rejet de ce même FN, du “sauveur” Macron.

      Fin 2018, le “sauveur” ne peut plus sortir du Palais de l’Elysée sans se faire huer aux quatre coins de l’hexagone.

      Il paye pour la politique qu’il met en oeuvre depuis un an et demi, mais aussi pour toutes les trahisons et les renoncements de ses prédécesseurs de gauche, en particulier. Hollande s’est éjecté à temps…

        +14

      Alerter
  • DocteurGrodois // 24.12.2018 à 11h03

    Bof. L’article fait exactement ce que l’on reproche à Joffrin (de la juxtaposition malsaine), et rate l’essentiel: Joffrin est fils de millionnaire. Tous ses amis politiques, et particulièrement ceux de “gauche”, sont fils et filles à papa comme lui.

    Vous pouvez en déduire que tous les “glissements” de la gauche ne sont que les reflets des intérêts et de la mentalité de la classe qui la dirige.

      +7

    Alerter
    • gracques // 24.12.2018 à 13h12

      ben c’est fait exprès c’est un pastiche et annoncé des le départ !

        +13

      Alerter
      • L’auteur // 24.12.2018 à 16h47

        Merci Gracques.
        C’est ainsi, l’article se veut amusant…
        Les lecteurs le lisent vite trop vite.
        Ils ont autre chose à faire en cette journée de fête.
        Bonnes fêtes.
        Cdt
        L’auteur

          +11

        Alerter
        • tepavac // 25.12.2018 à 05h29

          Merci de le rappeler,
          bonnes fêtes

            +2

          Alerter
  • Duracuir // 24.12.2018 à 11h24

    Le meilleur combat à mener ne recèle aucune violence, aucune forme même de brutalité si ce n’est celle de la lumière du jour. En effet, chacun a le droit d’être communautariste, globaliste, néo-libérale et ou néocon, tout le monde a le droit de penser qu’un monde organisé comme une ruche bien ordonnée sous la férule de la reine Yankee est le meilleur des mondes. Tout le monde a le droit de haïr la plèbe, l’état, la justice sociale, le contrat social. Tout le monde a le droit de rêver dans un vieux fond trotskyste dégénéré qu’un fois l’état vaincu et le monde ordonné par l’oligarchie, le peuple reprendra ses droits au niveau mondial (prolétaires de tous pays). Tout le monde a ce droit.
    Mais personne n’a le droit d’avancer avec un faux nez et rampant dans l’ombre des divans.
    N’allumons pas le feu, juste la lumière. Allumons la lumière.
    Appelons un chat, un chat: tel parle au nom d’un micro professorat dans tel école? Accolons à son nom systématiquement les différents titres et mandats dont il est détenteur, conseils d’administration.
    Tel parle au nom d’un think tank, révélons systématiquement ce qui finance ce think tank
    Tel parle en tant qu’expert politique? Révélons ses appartenances partisanes.
    De la lumière, de la lumière, de la lumière.
    Allons plus loin: certains chercheurs ont prouvé que 40 entreprises dirigent 80% de l’économie mondiale. Prenons ces entreprises, et nommons celui qui dirige vraiment le CA ou le CS. Pas le larbin en platine PDG, non, celui qui a le pouvoir de le désinguer et d’influencer les autres membres. Un fois ce nom connu, on verra qu’il a mandant d’une autre entité, pour ce faire. Nommons celui qui dirige celle-ci, puis remontons toutes les matriochka jusqu’au particulier, l’homme ou la femme, en haut de la chaine et nommons le. Et à chaque turpitude d’une de ses milliers d’entreprises, associons son nom. Désastre environnement? Arrêtons de dire “Monsanto, ou Dow ou Carbyde ou Exxon ou Total”. Donnons un nom. Celui du grand bénéficiaire. Fraude sociale? Un nom, pas une raison sociale. Destruction salariale? un nom.
    Démasquons les faux nez.
    Désanonymisons le capital
    Allumons la lumière sur les cafards.

      +24

    Alerter
    • Cyri // 26.12.2018 à 20h18

      C’est interdit : “Les textes actuellement en vigueur (notamment art. L. 228-2 du code de commerce, décret d’application n° 2002-803 du 3 mai 2002 publié au Journal officiel du 5 mai 2002, art. L. 212-4 du code monétaire et financier relatif à la nominativité obligatoire) n’autorisent les conservateurs d’instruments financiers (Euroclear France pour les titres d’État français) à communiquer aux émetteurs la liste de leurs détenteurs finaux qu’aux seuls émetteurs d’actions, de bons de souscription d’actions ou d’instruments de taux donnant immédiatement ou à terme accès au capital. ”
      Ils ont bien tout verrouillé pour être tranquilles. Avez-vous souvent vu des grèves ou des manifestations à la bourse de Paris ? Pourtant, les gares, entreprises et autres péages sont régulièrement occupés par des manifestants.

        +2

      Alerter
      • vert-de-taire // 30.12.2018 à 09h23

        Génial non ?

        le pouvoir est anonyme.
        il est orwellien.

        Et il y a des gens pour dénoncer le dysfonctionnement de la Démocratie, attendre un homme et un nouvel ordre providentiel !!

        Où est-elle cette Démocratie ?

        Nos dirigeants ont organisé la dictature des capitalistes.
        Et fous que nous sommes, on vote encore pour EUX.

        Comme abstentionnistes le plus souvent.
        Car pas de faux-fuyants, l’abstentionniste vote pour ce système oligarchique et dévastateur du monde.

          +1

        Alerter
    • NICOLE DE NICOMAQUE // 29.12.2018 à 00h13

      Merci à Duracuir. Vous avez parfaitement raison.

      “Arrêtons de dire “Monsanto, ou Dow ou Carbyde ou Exxon ou Total”. Donnons un nom. Celui du grand bénéficiaire.”

      “Appelons un chat, un chat: tel parle au nom d’un micro professoral dans telle école? Accolons à son nom systématiquement les différents titres et mandats dont il est détenteur, conseils d’administration.
      Tel parle au nom d’un think tank, révélons systématiquement ce qui finance ce think tank
      Tel parle en tant qu’expert politique? Révélons ses appartenances partisanes ”

      Bien vu. Il faut maintenant des noms de personne pour qu’ils répondent de leurs opinions sans se faire passer pour des ” scientifiques ” qu’ils ne sont pas la plupart du temps. Des noms pour éventuellement les poursuivre juridiquement lorsque leurs agissements nuisent à des millions de personnes.

      Idem pour les marchands de sommeil de Saint-Denis et les marchands de sommeil de Marseille. Lorsque les immeubles s’écroulent sur la tête des braves gens et que les criminels continuent à spéculer sur la misère, il faut bien plus que le non du syndic de propriété qui a laissé péricliter le foncier pour mieux rafler la mise financière trente après, il faut des noms. Des noms de personne. Il faut que les criminels richissimes aient un visage humain comme les autres judiciarisés. Ne les laissons pas dans l’opacité visuelle. Une opacité organisée bien souvent par toutes sortes d’amis, comme les politiciens complices de la bonne ville de Marseille, par exemple…

      #BalancetonPorcdeMarchanddeSommeil !

        +2

      Alerter
  • vlois // 24.12.2018 à 15h33

    Depuis longtemps, je ne joue plus au deuxième tour, j’ ai maintenant la firme conviction qu’ils ont tous leurs partitions en main pour imposer un seul programme celui du parti unique (comme les lessiviers, l’illusion du choix et de correspondance à la gamme cliente, dis-moi ce que tu veux entendre, je te le dirais).

      +6

    Alerter
  • Renard // 24.12.2018 à 16h10

    Depuis quelques jours on assiste un redoublement de propagande autour du thème “les gilets jaunes sont antisémites” :
    – via “l’affaire” Ruffin-Chouard
    – via une chanson “la quenelle” chanté par quelques gilets jaunes (chanson qui ne comporte aucun signe d’antisémitisme mais qui a le tord d’avoir été inventé par Dieudonné)
    – via une banderole antisémite installée dans un camp de GJ (qui selon les responsables du camp était là le matin sans que personne n’ait vu quelqu’un la posé, il me semble dans ce cas que l’hypothèse des barbouzes qui installent une banderole pour décrédibiliser les GJ est parfaitement crédible.)

    Vu l’unanimité des médias de masse pour nous faire avaler ceci j’ai vraiment peur, la propagande est en train de me mettre KO moralement.

      +16

    Alerter
    • vlois // 24.12.2018 à 17h02

      Quand ils n’ont plus d’arguments, et que leurs actes sont le contraire de ce qu’ils font, ils utilisent l’arme ultime, l’ultime stratagème de l’insulte en même temps que celui de la pénalisation avec les méthodes d’inquisiteurs (voir les conférences de M. Onfray sur ce qu’est l’Inquisition)
      Qui peux-t’on attendre de ceux qui combattent le pouvoir de la majorité du peuple ? Rien ou plus l’oppression et la répression.

        +4

      Alerter
    • R.C. // 25.12.2018 à 10h42

      Je passe certainement à côté de quelque chose de grandiose mais depuis quelques jours je tourne le bouton dès que j’entends mon poste prononcer “gilets jaunes”. C’est en effet un lynchage systématique, de moins en moins insidieux et hypocrite et de plus en plus frontal et arrogant.
      Insupportables, ces “journalistes” et ces “intervenants” hérauts de la maquereaunie en marche qui n’ont qu’un seul objectif, salir les citoyens qui osent se rebeller (ou, tout simplement, revendiquer le respect de leurs droits les plus fondamentaux). Hier, un député godillot — à qui la journaleuse laissait complaisamment la parole – les accusait (les gilets jaunes) de comploter contre la démocratie ! Ben voyons… Quand les valets de l’oligarchie de la finance et de l’ultra-libéralisme se mêlent de donner des leçons au peuple (et manient sans vergogne l’inversion accusatoire) !…

        +7

      Alerter
      • Narm // 25.12.2018 à 19h23

        parce qu’ils ont peur

        l’institution tremble, ils ne savent pas comment réagir
        ils n’ont plus d’arguments ….

          +4

        Alerter
        • vert-de-taire // 30.12.2018 à 09h40

          Disons que ayant écartés les pouvoirs intermédiaires, le roi est s’est dénudé.
          On a vu la même chose sous Louis XV, il a écarté les parlements qui osaient se rebeller.
          Il en a fabriqué d’autres à sa botte.
          On a vu alors combien la royauté a été bousculée peu de temps après …

            +0

          Alerter
    • Denis // 25.12.2018 à 14h30

      Bonjour,
      l’autre jour je suis allé voir mon voisin: Henri.
      Il était devant sa chère télé, il visionnait
      un western des plus classiques.
      On entendait: “Un bon indien est un indien mort”.
      Ça passe sans problème sur une chaîne française.
      Essayez d’imaginer le même genre de dialogue avec
      …un maghrébin, un russe,un rwandais, un juif????

      Je suis certain que ça passerait pas.

      Donc être accusé d’anti quelque chose est très relatif.

      À méditer.

      Cordialement.

        +4

      Alerter
      • Narm // 25.12.2018 à 19h45

        eh oui, c’est tellement moche
        encore et toujours, les bons et les méchans

        je recommande
        Nos chers amis américains, épisode 1 : des origines à l’extermination des indiens
        https://www.youtube.com/watch?v=rBpsHhjtSJM

        “”LEs états unis d’amérique forment un pays qui est passé directement de la barbarie à la décadence sans jamais avoir connu la civilisation”” Albert Einstein

        Tous les gouvernements mentent – ARTE
        https://www.youtube.com/watch?v=WAkzA7AVEUk

          +0

        Alerter
    • NICOLE DE NICOMAQUE // 28.12.2018 à 23h59

      @ Renard

      Vous dites : ” Il me semble dans ce cas que l’hypothèse des barbouzes qui installent une banderole pour décrédibiliser les GJ est parfaitement crédible. ”

      Il y aura de plus en plus de barbouzes payés par la police ou d’autres officines pour salir le mouvement populaire des Gilets Jaunes. Oui vous avez parfaitement raison. Je ne sais pas si la location d’un journalise opportunément situé sur les lieux du délit fait déjà partie du kit complet ou s’il faut payer un supplément mais mon petit doigt me dit qu’après le nouvel an, la trompette de la haine médiatique anti-Gilets Jaunes va redoubler de puissance.

      On rigole d’autant plus que l’argumentaire décliné est la plupart du temps faux et vaseux tandis de leur côté nos chers représentants zélitistes n’ont aucun problème eux, pour rencontrer toutes sortes de criminels, bandits, mafieux, criminels de guerre ou autres fieffés génocidaires entre deux portes ou lors d’un dîner de gala offert par les contribuables.

      Rendez-vous compte ! M.Macron a fait de Nicolas Sarkozy son conseiller officieux ! L’assassin de masse en question, celui qui extermina 50 000 civils libyens en instrumentalisant l’armée française pour servir son propre intérêt particulier – celui d’effacer les traces du financement illégal de sa campagne électorale par le dirigeant Libyen, Mouammar Kadhafi — a son rond de serviette à l’Elysée ! Le type conseille le président Macron ! Vous m’en direz tant…

      Qu’en dit Laurent Joffrin ? Rien.

      Rendez-vous compte ! Un murmure insistant venu de la presse mainstream a annoncé qu’un repas secret à l’Elysée a été organisé voici environ un mois où de “hautes personnalités ” autour du président Macron ont été conviées en vue des prochaines élections européennes. Outre M.Bayrou, il y avait aussi à la table un génocidaire célèbre et le maire d’une grande ville du sud-ouest, celui qui participa directement voici plusieurs décennies en compagnies d’autres personnes “haut placées ” au Génocide rwandais. Il le fit à l’époque en soutenant financièrement et militairement le “Hutu Power” , la branche politique et identitaire rwandaise et putchiste qui produisit à l’époque le Génocide des Tutsis et l”extermination des démocrates Hutus et autres opposants politiques qui combattaient le pouvoir dictatorial au Rwanda. Un pouvoir criminel soutenu à l’époque par le gouvernement français de Messieurs Balladur-Mitterand. Et bien figurez-vous que M.Macron veut que ce sinistre personnage fasse alliance avec LREM pour promouvoir l’U.E !

      Qu’en dit Laurent Joffrin ? Rien.

      Vous m’en direz tant sur nos chères zélites dites….. ” morales ” …

        +3

      Alerter
  • Macarel // 24.12.2018 à 16h14

    “À mesure que l’instruction descend dans ces classes inférieures, celles-ci découvrent la plaie secrète qui ronge l’ordre social irréligieux. La trop grande disproportion des conditions et des fortunes a pu se supporter tant qu’elle a été cachée ; mais aussitôt que cette disproportion a été généralement aperçue, le coup mortel a été porté. Recomposez, si vous le pouvez, les fictions aristocratiques ; essayez de persuader au pauvre, lorsqu’il saura bien lire et ne croira plus, lorsqu’il possédera la même instruction que vous, essayez de lui persuader qu’il doit se soumettre à toutes les privations, tandis que son voisin possède mille fois le superflu : pour dernière ressource il vous le faudra tuer.”
    Chateaubriand (Mémoires d’outre-tombe)

    https://fr.wikisource.org/wiki/Page:Chateaubriand_-_M%C3%A9moires_d%E2%80%99outre-tombe_t6.djvu/467

    Morale de l’histoire plus le peuple est ignorant, mieux c’est… Et c’est pour cela que les gens comme E.Chouard sont des empêcheurs de tourner en rond, qu’il faut discréditer par tous les moyens.

      +13

    Alerter
    • chr bernard // 25.12.2018 à 09h07

      Superbe citation… et pourtant Chateaubriand et la Révolution, ça ne collait pas fort !

        +5

      Alerter
  • Narm // 24.12.2018 à 16h25

    franchement, vous nous sortez toujours des pépites sur Les Crises.

    je pensais au jeu de mot, mouchard, mais on ne se moque pas des Noms, comme pour sa famille
    on ne la choisie pas.

    Mais ses amis, oui, Joffrin Le Pen …..
    A l’image de mitterand Le Pen la francisque ….
    décidément, tous ces “politacards” …. pas de droite, pas de gauche, dont macro en est la démonstration suprême.
    Comme la télé, le divertissement du peuple ? un jeu de rôle , le grand jeu

      +4

    Alerter
  • L’auteur // 24.12.2018 à 16h50

    Cher lecteur.

    Une pépite ? Vous y allez un peu fort. Un simple jeu sur un texte.
    Mais merci du compliment.
    Je vous souhaite de bonnes fêtes de fin d’année.

    Cdt
    L’auteur.

      +6

    Alerter
    • Narm // 25.12.2018 à 20h01

      Non,, je confirme
      mais c’est juste mon avis 😉
      Bonnes fêtes de fin d’année à tous

      allez, pour finir

      “Le 9 avril 2015, Renaud Dély, qui a travaillé sous les ordres de Laurent Joffrin à Libération et au Nouvel Observateur (l’ancêtre de L’Obs), rend compte du livre de Laurent Joffrin dans L’Obs : « Le petit livre vif et enlevé de Laurent Joffrin, ancien patron de “L’Obs”, aujourd’hui directeur de “Libération”, vient rompre le sinistre ronronnement de cette cohorte de désespérés (…) L’auteur fait œuvre de salubrité démocratique en déployant une sorte de bon sens de gauche (…). Laurent Joffrin remet en perspective l’idéal démocratique et redonne du sens là où la passion menace de tout emporter. (…) Cet essai est une bouffée d’oxygène bienvenue (…). Il nous rappelle que l’esprit des Lumières ne s’est pas éteint ».”

        +3

      Alerter
  • Rolland // 26.12.2018 à 04h35

    Pour ce qui est de la plaidoirie insidieuse de Mr J. contre le RIC nous savons bien comme le dit entre autre Mr Emmanuel Todd, que ce qui pourrait en découler en terme de réforme serait très limité de par notre appartenance à la zone euro, à part si le premier référendum posait justement notre appartenance à celle-ci pour en sortir.
    Cela dit il faut également savoir qu’il n’existe aucun traité européen prévu pour sortir de cette monnaie plurinationale commune et que pour se faire, en tout cas jusqu’à aujourd’hui, il faudrait en réalité sortir de L’Union europénne.
    En somme un référendum d’initiative citoyenne ne permettrait jamais de sortir de l’UE et donc de l’Euro, l’affaire étant certainement de trop grande importance sous l’organisation que nous avons pour en décider ainsi.
    Nous ne sommes pas sortis de l’auberge !
    En espérant que 2019 nous réserve quelques surprises……j’en profite pour souhaiter une belle année à Les Crises ainsi qu’à toutes et à tous 🎈

      +5

    Alerter
  • Danivance // 27.12.2018 à 14h29

    Voilà des années que ce Joffrin fréquente les salons journalistiques des télés de la grande bourgeoisie et y distille de sa voix mielleuse sa pensée rétrograde. Il est devenu insupportable de prétention, étalant démesurément sa confiture propagandiste qu’il croit être culture. Quelle déchéance !

      +1

    Alerter
  • leprolo AUSSEUR Robert // 28.12.2018 à 00h35

    Qu’il est dommageable , pour la France d’en bas que les points qui suivent , ne soient ni évoqués ni débattus
    A) Toutes les majorations de salaires sont “accordées” en % (des chiquettes pour les petits salaires et de grosses pincées de fric pour les salaire les plus hauts != la France d’en bas !
    B) Les logements dits sociaux devaient être gérés sans buts lucratifs : Pourquoi Mr Colomb , avant d’être nommé ministre a-t-il organisé une grande fête à l’occasion des cent ans de location d’un groupe HLM ? Après avoir été sénateur , puis il est retourné à la gestion des “affaires” de la ville de Lyon ! Ces logements sociaux , amortis en 15 ans , ou passe le montant des loyers après amortissements … vont être vendus = ou sera affecté le produit de la vente ?
    C ) Pourquoi autant de “transferts” de fond des institutions sociales aux profits des cadres (exp , retraites complémentaires : de l’ARRCO , au profits de l’AGIRC et de l’AGFF ……. ETC ……..

      +0

    Alerter
  • NICOLE DE NICOMAQUE // 28.12.2018 à 22h54

    Je remercie vivement Bertrand Rothé d’avoir rappelé les accointances de monsieur Laurent Joffrin avec Jean-Marie Le Pen et le Front National.

    Faire partie d’une famille qui a financé ce parti d’Extrême-droite à l’époque de l’O.A.S aurait dû définitivement clouer le bec à ce monsieur – Laurent Mouchard dit “Joffrin” – et il n’aurait jamais dû atteindre un tel niveau hiérarchique dans le journalisme hexagonal. A moins évidemment de considérer celui-ci – le dit journalisme d’opérette – comme un simple outil de propagande et de manipulation des consciences au service des intérêts financiers et oligarchiques.

    Au vu des intérêts éditoriaux, immobiliers et pétroliers de la famille Mouchard, on peut se douter que cette hypothèse est à considérer sur le temps long de l’Histoire familiale et sur le temps long de l’Histoire idéologique française. Surtout en ce qui concerne ceux en tenue de camouflage et qui savent à chaque fois et très opportunément changer de camp lorsque cela se fait douloureusement sentir.

    Combien de ” Jetons de Présence” au sein de diverses officines ? Combien de millions de francs et d’euros discrètement ramassés au cours d’une carrière pour un seul et même Mouchard ?

    On comprend aussi mieux pourquoi Monsieur Laurent Joffrin a la haine de la démocratie chevillée au corps et pourquoi le R.I.C – le Référendum d’Initiative Citoyenne – lui fait si peur.

      +0

    Alerter
  • Pierre Auréjac // 28.12.2018 à 23h36

    Oui, Joffrin présente tous les signes de l’abjection servile à l’égard des puissants, y compris ceux d’une pseudo indépendance (farcie, bien entendu, de discrète et préalable connivence) lorsqu’il se doit pour garder un minimum de crédibilité de prendre lui aussi en compte des détails possiblement gênants soulevés par des confrères. A preuve cette vidéo déjà ancienne où l’on le voit, encore jeune, mettre largement plus d’une minute en circonvolutions fort respectueuses pour poser une question soi-disant embarrassante sur une question d’attribution de logement HLM à un Chirac, dument prévenu, et de plus en plus visiblement hilare…
    Accessoirement, j’ai écouté Joffrin reprendre la thèse de la “balle miracle” sur le crime de Dallas. C’est hallucinant de connerie pseudo scientifique et autosatisfaite , avec recours laborieux à une grotesque explication en forme d’usine à gaz bio-neurologique pour nier la réalité montrée par la “vidéo de Zapruder” : que seule une balle reçue de l’avant (ce qui implique nécessairement un second tireur puisque Oswald était derrière Kennedy) peut expliquer le violent mouvement en arrière, instantané, de la tête de Kennedy à l’impact de la balle mortelle. Refusant cette explication aussi évidente, mécanique et simple (et donc l’application du “rasoir d’Ockham”) Joffrin se livre au contraire à une logorrhée présumant une réaction ultra-compliquée à l’inverse des lois de la mécanique par contraction réflexe de certains muscles (mais pas des autres) commandée par le choc de la balle ! Ben voyons ! Pourtant, sur des dizaines de milliers de photos et de témoignages de guerre (ou d’exécutions par fusillade), jamais une telle chose ne fut remarquée ! Mais, peu importe pour Joffrin. La vérité ? Ce type s’en moque totalement… Et il se prétend journaliste. Normal.

      +3

    Alerter
    • NICOLE DE NICOMAQUE // 29.12.2018 à 01h22

      Le silence assourdissant du sérail médiatique soit-disant “libre” et “indépendant”, vis à vis de la prochaine et possible expulsion de Julian Assange de l’ambassade d’Equateur et de son extradition forcée vers les USA, sans compter le peu d’affection que ce sérail médiatique porte au lanceur d’alerte Edward Snowden, renseigne bien sur l’esprit douteux qui gouverne la corporation médiatique hégémonique en voie de décrépitude accélérée.

      (…)

        +4

      Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications