Les Crises Les Crises
29.septembre.201629.9.2016 // Les Crises

Le Département d’État s’obstine aveuglément à pousser à la guerre contre la Syrie, par James Carden

Merci 4
J'envoie

Article du mois de juin – comme quoi les choses s’accélèrent…

Source : The Nation, le 21/06/2016

La représentante Tulsi Gabbard, vétérane de la guerre en Irak, explique à The Nation pourquoi l’intervention américaine ne fera qu’empirer la crise humanitaire en Syrie.

By James Carden | 21 juin 2016

Un homme porte un enfant après des frappes aériennes sur Alep, Syrie, le 28 avril 2016. (Validated UGC via AP video)

Un homme porte un enfant après des frappes aériennes sur Alep, Syrie, le 28 avril 2016. (Validated UGC via AP video)

De tous les mythes qui circulent à Washington lors de ces dernières années Obama et qui passent pour de la sagesse populaire, celui qui est le plus tenace est sans doute celui de l’« inaction » d’Obama dans l’affaire syrienne.

D’après Robert S. Ford, ancien ambassadeur des États-Unis en Syrie (de 2010 à 2014) et désormais membre important à l’Institut du Moyen Orient, l’administration Obama a continué une politique de « non-ingérence » au sujet de la Syrie, prétendant que le président et d’autres hauts responsables de l’administration ont été « réticents à l’idée d’avoir recours à tous les moyens à disposition pour faire pression » sur le gouvernement syrien. Et la semaine dernière, le New York Times révélait qu’au Département d’État, 51 responsables de niveau intermédiaire avaient rédigé un « billet de désaccord » adressé à leur Secrétaire d’État John Kerry, conseillant vivement aux États-Unis de réaliser « des frappes militaires contre le gouvernement de Bachar el-Assad. » Le Times a remarqué plus tard que les dissidents en complet à rayures du ministère des Affaires Étrangères « s’irritent depuis longtemps du refus de la Maison-Blanche de se laisser entraîner dans un conflit en Syrie. »

Pourtant, loin de « refuser de se laisser entraîner dans un conflit en Syrie, » l’administration Obama a, depuis 2013, activement financé et entraîné les rebelles syriens prétendument « modérés », qui sont, en fait, des extrémistes salafistes liés à al-Qaïda. Des opérations de la CIA et du Pentagone parallèles à celles de l’administration ont favorisé la déstabilisation de la région, et donc la crise des réfugiés. En outre, en s’en prenant au gouvernement souverain de Bachar el-Assad, elles ont contribué à renforcer la position stratégique de l’EI.

Pire encore, les alliés des Américains ont travaillé main dans la main avec les sunnites radicaux, adversaires du gouvernement laïc de Bachar el-Assad. Même Ford a publiquement avoué en janvier 2015 : « Pendant longtemps, nous avons regardé de l’autre côté quand al-Nosra et les groupes armés au sol, dont nous aidons une partie, se sont alliés pour effectuer des opérations militaires contre le régime. »

Effectivement, dès 2015 il était de plus en plus difficile de soutenir la fiction d’une opposition « modérée ». Selon le journaliste Gareth Porter, « Les États-Unis misent secrètement et indirectement sur le succès militaire de la branche syrienne d’al-Qaïda, et comme on avait besoin d’une feuille de vigne politique, il fallait soutenir qu’existait toujours une opposition armée “modérée”. »

C’est la représentante de Hawaï, Tulsi Gabbard, qui mène les actions visant à l’arrêt d’une guerre illégale et stérile pour un changement de régime en Syrie. L’année dernière, cette jeune femme, qui a servi deux fois dans les rangs de l’armée en Irak, a déposé un projet de loi qui devrait supprimer les fonds pour ce qu’elle appelle « la guerre de l’administration pour un changement de régime en Syrie. »

En attendant le vote de ce projet au Congrès, Tulsi Gabbard a déposé, la semaine dernière, un amendement à la Loi de finances de la Défense destiné à bloquer les fonds du programme pour « la formation et l’équipement syriens ». Même si l’amendement a recueilli le soutien de 135 représentants, y compris de conservateurs convaincus comme le représentant de la Caroline du Sud, Trey Gowdy, et celui du Michigan, Justin Amash, et de démocrates de premier plan comme le candidat du Maryland au Sénat, Chris Van Hollen, il n’a cependant pas été voté. Et le rejet de cet amendement s’est trouvé coïncider avec la publication par le Département d’État de la note de désaccord qui appelle à des frappes militaires contre la Syrie.

Si on les examine conjointement, ces événements sont troublants. En effet, comme le fait remarquer, à juste titre, Tulsi Gabbard, si la guerre pour le changement de régime réussissait à renverser Assad, ce seraient l’EI et al-Qaïda qui viendraient combler le vide. C’est cette perspective, qui serait une catastrophe stratégique, tactique et morale, que la politique américaine devrait chercher à éviter. Loin d’atténuer la crise humanitaire et celle des réfugiés, l’action militaire des États-Unis les aggraverait. Et pourtant, l’administration, via le programme de la CIA « Train and Equip » (Formation et équipement), persiste à se plier à la volonté de nos plus odieux alliés que sont la Turquie, l’Arabie saoudite ou encore le Qatar, en insistant pour qu’Assad quitte la scène.

Dans un discours, ce week-end, au Sommet du peuple à Chicago, Tulsi Gabbard a attaqué directement les 51 « dissidents » du Département d’État. Selon elle, « trop de gens n’ont pas tiré les leçons du passé, ils n’ont rien appris de l’Irak et du renversement de Saddam Hussein, ils n’ont rien appris du chaos qui a résulté du renversement de Kadhafi en Libye. »

Lundi, elle a déclaré à The Nation : « Intensifier la guerre pour renverser Assad va encore empirer la situation. Cela va causer davantage de souffrance et de chaos, cela va tellement renforcer l’EI et al-Qaïda qu’ils vont finir sans doute par être capables de s’emparer de la Syrie tout entière. » Cette éventualité serait, selon Tulsi Gabbard, un désastre, « qui verrait un génocide des minorités religieuses, des laïques, des athées et de tous ceux qui refusent d’accepter la théologie extrémiste du wahhabisme. La crise des réfugiés va empirer de façon exponentielle et elle pourrait conduire à une confrontation directe avec la Russie. »

Pourtant, les diplomates dissidents insistent sur le fait qu’ils ne préconisent pas de s’engager sur une « pente glissante » qui déboucherait sur une confrontation avec la Russie, mais avancent que doit simplement être mise en place « la menace crédible » d’une réponse militaire ciblée des États-Unis aux violations des droits de l’homme faites par le régime. Toutefois, selon un responsable du Pentagone qui a parlé à notre journal : « Qu’arriverait-il si un missile sol-air abattait un avion de combat des États-Unis au-dessus de la Syrie ? Les missiles russes S-400 pourraient être utilisés pour éliminer les missiles de croisière américains, et aurait-on encore vraiment affaire à une guerre par procuration ? Et que pourrions-nous faire pour contrer cela ? Essayer d’anéantir les sites de S-400 russes ? Ça m’a tout l’air d’une pente glissante. »

Selon ce responsable, officier dans l’armée depuis 20 ans, qui a effectué de nombreuses missions dans les ambassades américaines du monde entier, la note de désaccord « semble être le fait de carriéristes qui se sont beaucoup démenés pour atteindre un but néfaste, le renversement d’Assad, tout en refusant d’accepter que la priorité s’est déplacée et qu’il s’agit maintenant de vaincre l’EI et que, pour ce faire, peut-être faudra-t-il permettre à Assad de reprendre la situation en main. »

En fin de compte, la politique que soutient la note de désaccord mènerait les États-Unis sur le chemin de la guerre contre la Syrie et presque certainement à une guerre contre la Russie. Pendant ce temps, on a besoin plus que jamais d’initiatives sérieuses, comme celles de la représentante Tulsi Gabbard, pour forcer l’administration à concentrer ses efforts sur la lutte contre l’EI et la conclusion de la guerre civile syrienne.

Source : The Nation, le 21/06/2016

Traduit par les lecteurs du site www.les-crises.fr. Traduction librement reproductible en intégralité, en citant la source.

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

87 réactions et commentaires

  • war is coming // 29.09.2016 à 01h15

    URGENT:ce soir c’est quasiment une déclaration de guerre des USA.

    La Russie va continuer à envoyer des troupes à la maison dans des sacs mortuaires. À moins que la Russie “arrête la violence” en Syrie, les extrémistes sauront «exploiter le vide” pour attaquer les intérêts russes et même des villes russes, a déclaré le département d’Etat américain.La Russie va continuer à envoyer des troupes à la maison dans des sacs mortuaires, et continuera de perdre des ressources, peut-être même des avions, “John Kirby, porte-parole du Département d’Etat, a déclaré aux journalistes à la conférence de presse de mercredi.
    https://www.rt.com/usa/360992-us-warns-russia-violence/

      +12

    Alerter
    • krokus // 29.09.2016 à 10h49

      Hoho…le Congrès américain vient d’annuler le veto d’Obama sur la poursuite judiciaire de l’Arabie Saoudite!!! Rien n’est donc perdu,et l’histoire a de ces retournements! Bravo le Congrès…il faut le dire,pour une fois,non?! Dès ce jour des plaintes par milliers vont se succéder…mais soyons lucides…en permettant ces poursuites,les congressme, espèrent échapper eux même à l’orage…ne boudons pas notre plaisir,toutefois!

        +21

      Alerter
      • krokus // 29.09.2016 à 18h22

        Tiens ,c’est une bonne journée. L’Opep a décidé de réduire la production pour faire monter les prix du pétrole…L’Opep croyait pouvoir étrangler les Russes…l’étrangleur est devenu étranglé lui même. C’est un video gag ,presque…çà fait un moment que je n’ai pas autant rigolé en une seule journée…et la Russie décrite au bord du gouffre(et son leader) doivent bien se marrer aussi.

          +8

        Alerter
    • Pavi // 30.09.2016 à 11h10

      Ce sont encore des mots.
      La question jamais traitée est: à qui irait profiter in fine une Syrie dépecée aux mains de milices financées par l’Occident ?
      Les Saoudiens, les Qataris et Israël.
      Le trio infernal du Moyen-Orient.

      Je vois très bien la suite:
      – a force d’insister, ils vont finir par pousser Bachar au précipice,
      – celui-ci appèlera les Iraniens au secours, qui se précipiteront en entrant dans le pays. Quoi que les américains aient tenté de les acheter en levant les sanctions; c’était le but de la manœuvre.
      – alors seulement les Russes iront pour faire contrepoids aux Iraniens et habiller la situation.
      Si ainsi la situation ne dégènere pas côté US…

        +2

      Alerter
  • Louis Robert // 29.09.2016 à 02h55

    Ce texte date de juin. Depuis lors, autour d’Alep, l’Empire s’est considérablement rapproché d’une guerre contre la Syrie et la Russie:

    1. trêve,
    2. bombardement des U.S.A. sur les soldats syriens à Deir Ezzor (près de 200 victimes, morts et blessés, parmi les soldats),
    3. destruction d’un convoi humanitaire destiné aux habitants d’Alep (litige quant aux responsables, Russes ou rebelles),
    4. sabotée, la trêve n’est plus,
    5. reprise des bombardements russes sur Alep (intensité accrue),
    6. menaces américaines à la Russie d’armer les rebelles de lance-missiles portatifs sol-air,
    7. le président Poutine se dit prêt à déployer dans le ciel syrien des appareils munis de systèmes de défense anti-missiles sol-air.

    La guerre prend de l’ampleur.

    Risques accrus d’une confrrontation sérieuse entre U.S.A. et Russie.

    Une série d’excellents articles sur le sujet vient de paraître notamment dans Russia Insider, signés Panker, Nicholas et surtout Whitney (Counterpunch) respectivement.

      +47

    Alerter
  • PatrickLuder // 29.09.2016 à 04h12

    J’avais vu une analyse (il me semble dans le monde diplomatique ?`) qui expliquait qi’il y avait très peu de rebelles issus du peuple Syriens mais qu’ils étaient importés des 4 coins du monde (comme des mercenaires). Une opération de protection d’une nation (par exemple par l’ONU) ne consisterait pas d’abord à réaliser un large programme de contrôle des identités et de renvoyer chaque participant externe chez lui ?

      +48

    Alerter
    • krokus // 29.09.2016 à 17h04

      Il y a quelque dizaines de milliers de combattants étrangers à la Syrie,plus des troupes spéciales de ci de là certainement. Mais hélas,il y a aussi des combattants syriens,notamment dans les rangs d’Al Nosra et de Ahrar el Cham,et ce qui reste de l’ASL,c’est à dire pas grand chose. Il faut bien comprendre que les frères musulmans ont en Syrie une position très forte,chez une partie des sunnites,notamment à Homs et à Hama. la grande surprise est venue d’Alep,ville traditionnellement acquise à la légalité à travers sa bourgeoisie sunnite. L’infiltration s’est faite souterrainement,ce qui prouve bien que toute cette affaire a un plan prédéterminé,qui a bien failli réussir . L’intervention du Hezbollah,des Pasdarans,puis des russes a mis en échec quelquechose qui était mûri de longue date. Faisons simple: si tous les sunnites avaient été contre Assad,il serait déjà tombé. Mais si tous les sunnites avaient été pour Assad,il aurait déjà gagné…

        +8

      Alerter
  • Kesse // 29.09.2016 à 04h32

    Que dire, l’article est bien, faites qu’il soit entendu … Il servira tout du moins de temoignage a posteriori.

      +18

    Alerter
  • Ovuef2R // 29.09.2016 à 05h56

    Après la dernière trêve, qui n’aura servi qu’au regroupement des “rebelles” (salafistes de tous pays à la recherche de sensations fortes et d’argent), mise à mal par le bombardement de Deir Ezzor puis le feu qui a détruit un convoi humanitaire du gouvernement syrien (plus exactement du Croissant Rouge avec lequel travaille le gouvernement syrien) bizarrement attribué à un bombardement russe les combats ont repris. Massivement. Les rebelles attaquent au sud (vers Hama) avec quelques succès et les syriens + hezbolla + palestiniens + iraniens s’attaquent à la partie rebelle d’Alep avec l’infanterie et des blindés plus le soutien aérien russe et syrien. Avec succès. Mis à part le peu d’usage des corridors humanitaires mis à la disposition de la population et des combattants désirant se rendre, du aux tirs des militants sur tous ceux qui tentent de les emprunter.
    Pendant que leur division blindée la mieux formée retourne sur Hama et qu’une autre partie de l’armée tente de reconquérir ce qui a été perdu à Deir Ezzor.
    Devant le recul des djihadistes le gouvernement américain demande à clouer au sol les avions russes et syriens (mais pas ceux de leur coalition) et, hier, a menacé de couper tous les ponts avec la Russie en Syrie….
    Il semble que les demandes des faucons ont porté leurs fruits…

      +25

    Alerter
  • Ovuef2R // 29.09.2016 à 06h13

    Sur un autre front, hier, il a été présenté un rapport sur l’avion abattu en Ukraine d’où il ressort, grâce à des preuves qui n’en sont guère, que le missile est venu de Russie puis a été tiré de la zone tenue par les séparatistes pour repartir en Russie. De leur côté les russes démontrent que les impacts sur la carlingue sont incompatibles avec un tir provenant d’une zone rebelle (qui aurait pris l’avion de face) mais que le missile venait de sur le côté donc probablement de la zone ukrainienne. Ils démontrent aussi que le type de missile n’est pas celui que dénonce l’enquête hollando-ukrainienne, un missile dont la charge est faite de milliers de projectiles en forme d’ailes de papillons; “papillons” absents sur les impacts ni ailleurs sur la zone, à part 3 présentés en photo, 3 dont un a disparu, un est de provenance inconnue et le dernier plus petit que la taille réglementaire de cette arme, mortelle s’il en est.
    Entre autres preuves plutôt convaincantes présentées par la Russie mais qui seront ignorées par l’enquête.
    “Russia delenda est” eût dit Caton l’Ancien.

      +42

    Alerter
    • Feubeuh // 29.09.2016 à 16h27

      “De leur côté les russes démontrent que les impacts sur la carlingue sont incompatibles avec un tir provenant d’une zone rebelle (qui aurait pris l’avion de face) mais que le missile venait de sur le côté donc probablement de la zone ukrainienne”

      Les russes ne “démontrent” rien du tout. Un missile BUK est chargé avec une tete à fragmentation. Autrement dit, le missile ne touche pas l’avion, il explose a coté et la déflagration et les projections de projectiles viennent percuter l’avion. En aucun cas le missile n’aurait pris l’avion de face.
      Après avoir essayer d’enfumer la planète entière avec un tir Air / Air, les russes, au moins, ne contestent plus la version d’un missile sol / air, c’est déjà ça.

        +1

      Alerter
      • Olivier Berruyer // 29.09.2016 à 17h21

        Moi je ne sais pas trop ce qui s’est passé (je reste agnostique). Mais oublions un instant la technique. Revenons-en à la logique.

        Tout est évidemment possible.

        Mais dans cette version, j’aimerais bien avoir des hypothèses (jamais évoquées) un peu crédibles sur :
        1/ pourquoi la Russie enverrait-elle un buk en zone rebelle (c’est une quasi arme de destruction massive d’avions à très haute altitude), alors que ceux-ci avaient simplement besoin de petits stingers à l’épaule pour abattre des avions à basse altitude (sans faire courir aucun danger diplomatique à la Russie) ?
        2/ pourquoi prendraient-ils le risque de faire traverser une frontière à ce matériel, à la vue de tous les satellites ?
        3/ pourquoi le seul équipage qu’ils envoient dans cette mission ultra-sensible (donc on envoie normalement les “pros des pros”) sont-ils assez stupides pour abattre en quelques jours un avion civil à très haute altitude (donc sans danger immédiat) très facilement identifiable par des professionnels ? (et quand on est militaire en dehors de son pays, on fait super gaffe…)
        4/ pourquoi ne rappelle t on jamais que l’armée ukrainienne, dont on est sûr qu’ils avaient des buk, a déjà abattu par pur accident un avion de ligne en 2001 en temps de paix – cas quasi-unique au monde ? Et qu’elle a du coup eu interdiction de toucher un buk, jusqu’en 2014 (ce qui n’a pas arrangé son incompétence crasse)… Pourquoi n’a t on jamais étudié ces buks bien réels, eux ?

        Bon après, c’est peut-être bien les Russes…

        Mais comme dans tous les cas, c’est très probablement un accident, cette histoire n’a strictement aucun intérêt réel, et sert, de nouveau, à distraire les masses des sujets urgents et importants…

          +16

        Alerter
        • Prométhée Enchaîné // 30.09.2016 à 10h50

          Beaucoup de spéculations. De fait, les dangers diplomatiques ont-ils empêché l’intervention russe en Géorgie, ou plus près de nous, en Crimée ?

          Spéculation pour spéculation : les stingers sont-ils suffisants ? Ils auraient une portée relativement courte (http://encyclopedie-des-armes.com/index.php/aviation/sol-air/1411-stinger).
          Pourriez-vous dire comment a été abattue la dizaine d’avions ukrainiens depuis le début du conflit ? (http://www.sudouest.fr/2014/07/14/la-russie-a-t-elle-abattu-un-avion-militaire-ukrainien-pres-de-lougansk-1614893-4803.php)

          Ainsi, l’intérêt pourrait tout simplement être de gagner du terrain, en créant une sorte de zone d’exclusion aérienne de plus en plus avancée en territoire ukrainien.

          Quel intérêt d’accuser la Russie si c’est un accident ? Eh bien si le matériel est fourni par la Russie, non seulement il sera avéré aux yeux du public international qu’elle s’ingère dans le soulèvement des pro-russes (ce qu’elle nie), mais elle aura une responsabilité dans le drame.

          Pour terminer, une enquête a été menée. Plutôt que de soulever des questions hypothétiques sur d’autres hypothèses, pourquoi ne pas consulter les résultats de l’enquête ?

            +0

          Alerter
      • antoniob // 29.09.2016 à 17h41

        le problème n’est pas que la Russie conteste le fait du missile, mais simplement que les eurot-atlantistes diffusent un flux ïnouie de matraquage médiatique pour faire passer la Russie pour responsable comme s’il y avait eu le but de descendre un vol civil. Ce qui est absurde. Un missile a été tiré par méprise, en croyant qu’il s’agissait d’un vol militaire ukrainien. Que le missile soit russe ou même russe venant de Russie et pas de stocks locaux, n’a aucune importance. On n’accuse pas le fabriquant d’une arme de l’usage qu’en font les utilisateurs.
        Surtout, l’UE maintenait le silence médiatique sur le fait qu’une guerre ouverte se déroulait au Donbass, et a mis de facto le traffic aérien en danger.
        Lorsque les Etats-Unis avaient descendu un vol civil iranien dans le détroit d’Ormuz, ils s’en sont très dédaigneusement lavé les mains, et cela a fait 100 fois moins de bruit.

          +8

        Alerter
  • charlie bermude // 29.09.2016 à 06h49

    on a une formulation implicite dans cet article qui pose question : celle de l’existence d’une “administration” Obama , qui en laisse une autre de coté : celle d’une stratégie .
    Que je sache : le Pentagone , la CIA , le département d’état aux affaires étrangéres sont officiellement des parties de cette administration , tout au moins dans leur commandement .
    Hors il est notoire , que ces “administrations” sont antagonistes sur le terrain , par une longue liste de faits récents . On ne peut accuser de duplicité , ce qui serait un compliment pour un chef d’état habile , quelqu’un dont la main droite neutralise la gauche et inversement .
    Il s’agit là d’une situation gravissime pour une superpuissance nucléaire dont l’influence mondiale n’est pas à démontrer : celle d’une constitution défaillante , en ce qu’elle n’implique pas un pouvoir cohérent au moins , à défaut d’étre efficace . >D’où la question subsidiaire , est il raisonnable pour nous Européens et particuliérement Français de se subordonner à une girouette .

      +20

    Alerter
    • Milsabor // 29.09.2016 à 08h30

      L’Etat français est coincé dans les mâchoires de la contrainte perverse exercée par “big brother” :
      l’une des mâchoires est constituée par la promesse de contrats de vente des derniers produits le l’industrie résiduelle : armes, centrales nucléaires, etc… l’autre est constituée par la menace de troubles fomentés sur le territoire : attentats [Modéré], révoltes orchestrées par des chevaux de Troie.

        +15

      Alerter
  • Macarel // 29.09.2016 à 07h47

    “Ils” n’ont pas d’autre solution pour détourner l’ire populaire de se retourner contre eux. Leurs politiques néo-libérales ayant menés nos sociétés et la planète dans le mur. Ce sont des pyromanes, mais ils contrôlent le système. Et tout est verrouillé pour que d’élections pseudo-démocratiques en élections pseudo-démocratiques (où le choix des électeurs est forcé ; Trump/Clinton aux USA, ou Sarkozy/Le Pen ici même), ils se perpétuent au pouvoir pour le plus grand malheur des peuples et de cette planète. Triste occident…

      +45

    Alerter
    • KIMPORTE // 29.09.2016 à 10h07

      et une couche supplementaire, voir les commentaires de Kirby et reponse de zakharova(sputnik)

        +5

      Alerter
  • Catalina // 29.09.2016 à 08h11

    ” Etrange coïncidence, le tribunal d’enquête sur le vol MH17 est soudain sorti de son cryo-sommeil pour accuser les Russes d’avoir fourni le Bouk ayant abattu l’avion. Bah voyons… Rappelons que ce tribunal du peuple est composé – ne riez pas – des Pays-Bas et de la Belgique (membres de l’OTAN), de l’Australie (fidèle alliée de tonton Sam) et de l’Ukraine (LOL). Autant dire que sa crédibilité est aussi grande que celle de Colin Powell et de ses petites fioles…”

    http://www.chroniquesdugrandjeu.com/2016/09/escalades.html?utm_source=_ob_email&utm_medium=_ob_notification&utm_campaign=_ob_pushmail

      +43

    Alerter
  • Roman Garev // 29.09.2016 à 08h41

    C’est déjà une histoire ancienne, trop anodine si on la compare à nos jours. De sorte qu’on peut attendre dans quelque trois ou quatre mois une réaction du blog (s’il existe encore, tout comme le reste de la planète) sur les évènements de ces jours qui marquent une vraie transition à la guerre.

    Les USA, par l’intermédiaire du représentant du Département d’État John Kirby, viennent de menacer la Russie ouvertement si elle “continue les violences” (on suppose, envers le Front al-Nosra et autres amis des USA et de la France). Kirby prédit pour la Russie plus d’avions abattus, plus d’officiers morts transportés en sacs vers Moscou et surtout des nombreuses attaques (terroristes ou autres ?) aux villes russes.

      +17

    Alerter
    • Roman Garev // 29.09.2016 à 08h47

      …Suite…
      La soi-disant coopération des USA avec la Russie (c-à-d. les débats Kerry-Lavrov, car on ne voyait rien de plus comme résultat) prend évidemment sa fin. On va l’annoncer demain ou après-demain. Les USA mettent leur fameux plan B sur la Syrie, à savoir la permission aux monarchies du Golfe de livrer à leurs amis terroristes toutes sortes d’armements sophistiqués (sauf des missiles sol-air, du temps que la soi-disant coalition est encore là).
      Tout cela à cause de la libération de plusieurs (déjà) quartiers de l’Alep de l’Est par l’armée syrienne et la poursuite de ses opérations.
      Si les USA et leurs alliés (dont la France est devenue le plus belliqueux de tous) veulent la guerre, ils l’obtiendront. D’abord en Syrie…

        +30

      Alerter
  • s // 29.09.2016 à 08h56

    À propos des réjouissances qui se préparent, un article de Diana Johnstone ::

    http://www.counterpunch.org/2016/09/26/the-hillary-clinton-presidency-has-already-begun-as-lame-ducks-promote-her-war/

      +7

    Alerter
  • Joanna // 29.09.2016 à 09h21

    Je vois deux objectifs possibles (parmi d’autres) :

    – pousser de nouvelles hordes de migrants vers l’Europe
    – déclencher une crise mondiale qui amènerait à repousser l’élection présidentielle (surtout si Trump a de + en + de chances de gagner) et prolonger Obama sine die …

      +2

    Alerter
  • Nicolas D. // 29.09.2016 à 10h06

    Que la presse dénonce la violence sur Alep, soit. Mais son indifférence totale aux raisons qui ont fait capoter la trêve est scandaleuse. Dès les premières heures, les Russes ont alerté sur le fait que les rebelles ne respectaient pas le cessez-le-feu. Aucune vérification de la presse. Les Américains ont bombardé l’armée syrienne pour la première fois en cinq ans. Une petite erreur…

    Et là, c’est l’hystérie totale contre la Russie. La matinale d’Europe 1 que j’écoute est devenue folle de rage contre les Russes. Ca va nous conduire à un psychodrame lors de la visite de Poutine dans qq semaines à Paris. La presse va faire presse. Et je parie ma chemise que Hollande va refuser de le recevoir ou un truc comme ça.

      +16

    Alerter
    • Prométhée Enchaîné // 29.09.2016 à 12h30

      Je suppose que vous avez lu et regardé absolument tous les articles et toutes les émissions de la presse occidentale (Europe + EU notamment), et que vous en concluez que la presse est à la solde des puissances de l’argent.

      Moi, je me suis abonné au Monde récemment, pour juger sur pièce. Et je constate que les explications sont nettement plus nuancées que ce qu’en dit un camp ou un autre. Ainsi, sur le seul sujet de la trêve, il y a plusieurs éclairages différents. Et celui-ci contredit votre affirmation selon laquelle la presse (probablement un hydre engendré par Big Brother, une sorte de méga Pravda occidentale) serait indifférente aux raisons qui ont fait capoter la trêve :
      http://abonnes.lemonde.fr/idees/article/2016/09/29/alep-pourquoi_5005178_3232.html

      J’en ai lu d’autres qui expliquent la complexité de la situation sur place, où les rebelles en contact avec les EU, acceptant la trêve, sont alliés aux groupes terroristes, déclarés tels par les EU mêmes, et faisant l’objet d’un éventuel accord russo-américain futur pour en venir à bout. Donc dans ces conditions, la trêve était sujette à caution dans les pages du Monde dès ses premiers jours…

        +1

      Alerter
      • Nicolas D. // 29.09.2016 à 15h26

        On peut pas tout lire, mais j’ai beaucoup lu, dont l’article du Monde que vous postez et qui a présenté effectivement plus d’arguments sur les actions des rebelles. Notez qu’il s’agit d’une chronique, pas d’un édito ni d’un article d’actualité. Il n’empêche, pour lire Le Monde tous les jours depuis longtemps, je maintiens sans hésitation que la couverture sur la Syrie est à sens unique. Maintenant que vous êtes abonné, vous pouvez accéder aux archives sur le site, vous verrez. Un exemple: pour les 5 ans de la guerre, ils ont fait 10 portraits de Syriens. Devinez combien étaient dans le camp rebelle ? Et oui… Vous en avez lu beaucoup de témoignages d’habitant d’Alep ouest ?

        En revanche, je n’ai pas dit que la presse est à la solde des puissance de l’argent ?! Je les connais bien et personnellement les camarades dans les journaux. Ils croient ce qu’ils écrivent. Pas besoin de les manipuler avec de l’argent. Mais ça ne veut pas dire que leurs écrits reflètent la réalité.

          +12

        Alerter
        • Prométhée Enchaîné // 29.09.2016 à 17h47

          L’article critiqué hier par M. Berruyer est également tiré de la catégorie “Idées”. Je n’ai pas vu de contextualisation dans les commentaires, ni ailleurs.
          La couverture du débat Trump-Clinton était certainement orientée. Mais ne s’appuyait pas sur l’argument des sondages, juste sur la perception des journalistes, avec la présentation de quelques nuances…

          Tout ce que je reproche, c’est la généralisation “les différents médias=la presse officielle” (ou tout autre synonyme) et le glissement implicite que cela induit : les puissances de l’argent nous disent comment penser.

          Il me sera difficile de nier des prises de position, ou un manque de neutralité (que j’aurais du mal à qualifier de systématique à tout le moins), mais depuis que je suis abonné (deux semaines), je vis un véritable choc… Oui, car ce média, qui apparaît comme le summum de l’abomination pour les “antis”, est bien plus neutre que ce qui ressort des montages en épingle des articles les plus “engagés”. Et puis… ce n’est qu’un média. Ici-même a été repris un article de Renaud Girard, journaliste au Figaro, qui présentait une vision un peu différente de celle du Monde.

            +0

          Alerter
          • Nicolas D. // 29.09.2016 à 22h17

            Il y a un autre élément qui compte dans le jugement sur la neutralité. Les journalistes du Monde considèrent être équilibrés dans leurs analyses puisque ce sont les leurs. On a tous cette tendance vis-à-vis de ses propres raisonnements, non ? Donc si vous êtes d’accord avec leurs analyses sur la Syrie, l’Ukraine ou autre, vous les trouverez équilibrés. Je ne sais pas si c’est le cas ?…

            Sur Les Crises, vous allez trouver beaucoup de commentateurs qui estiment que sur l’Ukraine, par exemple, leurs analyses étaient totalement lacunaires et débouchaient sur une interprétation erronée de la réalité (voire complètement militante). OB a beaucoup fait pour étayer ces lacunes. D’où les accusations de complotisme dont il a fait l’objet. Bref, oui, sur ce site beaucoup voient dans Le Monde (section internationale) le summum de l’abomination car nous sommes en total désaccord avec leurs analyses.

              +1

            Alerter
          • Charles // 30.09.2016 à 13h13

            J’écoute régulièrement franceinter et franceculture. Il y a un matraquage systématique anti-russe dans les informations, avec des intervenants qui ont un parti pris manifeste: la Russie et Poutine, c’est le diable incarné. Très rarement il y a des émissions qui appellent à la réflexion. Pour Europe1:
            https://fr.sputniknews.com/points_de_vue/201609291027983823-ayrault-poutine-terrorisme/

            Et lire les commentaires pour se rendre compte que beaucoup de personnes ne sont pas dupes de la manipulation journalistique.

              +4

            Alerter
      • Lysbeth Levy // 29.09.2016 à 16h00

        Abonné pour 5 ans ? Vous y croyez a votre “Monde” financé en parti par Georges Soros, mais beaucoup critique ce média dominant a sens unique et bourré de mensonges :
        http://www.madaniya.info/2016/04/05/l-oeil-borgne-sur-la-syrie-nombril-du-monde/

        Mme Galactoseros sur la Syrie victime de “nos élites” occidentales éclairées, démocratiques (pour rire !) forçant d’autres pays à l’être par la “force” des bombes :
        http://galacteros.over-blog.com/2016/09/le-point-syrie-un-martyre-sans-fin.html Mais qui finance quoi et quels médias ? N’allez pas vous faire avoir sur “l’immonde” Monde :organe de propagande se nourrissant à d’autres médias propagandistes : http://www.mondialisation.ca/le-quai-dorsay-lue-et-les-usa-financent-le-aleppo-media-centre-qui-defend-la-cause-des-djihadistes/5548392
        Sur les “crises” on sait très bien qu’il faut voir plusieurs sources !

          +7

        Alerter
      • SanKuKai // 29.09.2016 à 18h51

        Votre raisonnement est insidieux Prométhée Enchainé.
        Comme le dit Olivier (mais je n’arrive plus à trouver la citation), vous trouverez toujours l’information que vous cherchez dans la presse mainstream. Il y a toujours un petit article en page 4 ou 5 du journal pour évoquer le point de vue divergent comme vous le faites. Ils peuvent toujours dire “oui, on en a parlé, regardez”.
        Ce qui est important c’est la couverture médiatique qui est réalisée. En général pour les infos pro-OTAN c’est en méme temps et par tous les grands journaux (y compris Le monde).
        Et on ne peut pas dire que les bombardement des rebelles durant la trêve, le bombardement de Deer azzor, ou le simple fait que les USA n’ont aucune légitimité à être sur le sol ou les air Syriens (ou même à la table des négociations) soient des informations qui ont fait la une de tous les journaux en même temps.

          +8

        Alerter
  • GLEB // 29.09.2016 à 10h11

    Il est maintenant clair que nous savons vers qui pointer nos armes si la guerre se déclenche.
    J’espère que notre passé pétainiste ne restera pas trop longtemps dominant et que nous réagirons rapidement contre l’agresseur/envahisseur otanien.

      +8

    Alerter
  • Arcousan09 // 29.09.2016 à 10h13

    Magnifique la photo et tellement porteuse d’espoir ……
    Nos bombes intelligentes et propres voire chirurgicales tuent civils hommes, femmes et enfants mais c’est pour la bonne cause Nos bombes tuent pour la liberté la démocratie et la paix surtout pour leur éviter d’être tués par un dictateur sanguinaire
    Leurs bombes sont sales et mal éduquées, cyniques et brutales, elles tuent hommes, femmes et enfants sans discrimination mais il semblerait que ce ne soit pas politiquement correct.
    Tuer pour la paix et la démocratie: noble mission civilisatrice de l’occident …. mais surtout c’est rémunérateur car ce si noble occident vend des armes, bombes et missiles à TOUS les belligérants en particulier à ceux qu’ils prétendent combattre …. et ça c’est du bon argent qui rentre dans les caisses des multinationales …. alors …. la morale est sauve puisque les intérêts sont sauvegardés Qu’importe la vie humaine à coté …

      +12

    Alerter
  • Deres // 29.09.2016 à 10h19

    En 5 ans, les pays du Golfe ont achetés et transmis aux rebelles pour plus de 1.5 milliards de dollars d’armement achetés en ex-Yougoslavie ou dans les ex-pays de l’Est, principalement en Croatie. On peut voir les marquages, logo du fabriquant, n° de série, date de fabrication sur de nombreuses photos et vidéos de propagande. Et ce alors qu’un embargo de l’ONU sur la fourniture d’arme en Syrie est en cours. Et je ne parle même pas de la fourniture massive de missile TOW directement depuis les réserves de l’armée saoudienne qui a même été obligé de renouveler son stock auprès des américains … Ce matériel n’a jamais été disponible en Syrie avant la guerre civile donc aucune chance qu’il ait été pillé dans les stocks locaux !

    http://www.opex360.com/2016/08/01/les-balkans-restent-source-dapprovisionnement- en-armes-pour-la-syrie-le-yemen/

    http://www.opex360.com/2015/10/19/les-missiles-tow-utilises-par-les-rebelles-met tent-les-forces-syriennes-en-difficulte/

      +12

    Alerter
  • krokus // 29.09.2016 à 10h27

    [Modéré] L’alliance funeste débutée sur le Quincy,entre wahhabites et” monde occidental” atteint un pic himalayen.Les intérêts réciproques des deux parties sont tellement imbriqués,les informations que les uns ont sur les autres et réciproquement sont tellement explosives,que la situation est bétonnée, et bien bétonnée.Le domaine de la logique n’est plus de mise. C’est une lutte à mort,et les menaces américaines claires et nettes donnent une idée de la dégradation de la situation. Pour Obama,c’est après moi le déluge,et pour le Pentagone et le complexe militaro industriel,l’occasion de faire du pognon,tout simplement.Nous vivons un moment de grand danger…assez curieusement la paix du monde est entre les mains des Russes qui doivent se livrer à un numéro d’équilibriste des plus délicats. Ce qui “m’amuse ” beaucoup est de voir “la gauche ” prendre fait et cause pour les wahhabites et les neocons…ô tempora,ô mores!

      +7

    Alerter
    • Prométhée Enchaîné // 29.09.2016 à 12h47

      Premièrement, le pacte du Quincy serait un mythe selon l’historien Henry Laurens, qui a consulté les sources directes de l’entretien sur le Quincy.
      http://orientxxi.info/magazine/la-legende-du-pacte-du-quincy,1213

      Cette alliance pourrait s’expliquer ainsi : l’AS, alliée de la première heure contre les communistes, constituait également une base pour transférer les troupes américaines vers le Japon, alors insoumis. Après la guerre, l’alliance est demeurée contre les communistes. Avant l’effondrement de l’URSS, de nouveaux dangers se sont élevés au MO et à domicile (Iran, Irak, décroissance de la production pétrolière américaine), donc la fin de la Guerre Froide ne suffisait pas à remettre en cause cette alliance. Aujourd’hui, les EU s’orientent vers une autosuffisance énergétique, mais plus que jamais, leur influence au MO semble décroître et les dangers s’accroître (nucléaire iranien, Etat Islamique, incertitude en Libye, nouvelle dictature en Egypte, Syrie).

      C’est pour ça que la décision du Congrès d’autoriser la poursuite de Saoudiens est étonnante… Y a-t-il un lien également avec la position de moins en moins tenable de soutien au belligérant tout aussi sanguinaire au Yémen qu’Assad à Alep ?

        +1

      Alerter
      • Lysbeth Levy // 29.09.2016 à 17h27

        Vous l’avez déjà dit ceci .sur un autre fil mais rien n’est plus faux car Henry est embauché de facto pour la “grande cause” : http://prochetmoyen-orient.ch/editorient-du-26-octobre-2015/ Encore un odieux mensonge, ou ce spécialiste a dû intervenir a l’encontre de la vérité pour protéger les “intérêts français” dans la région ..Rojava et l’YPG une faction kurde que la France soutient en “sous-main” contre le régime laique et central d’Assad. La France soutient “son bout de gras” “kurde” en faisant passer cette région pour un quasi “état démocratique”. Entre les pays capitalistes occidentaux la “guerre” fait rage et sur le terrain ces pays s’affrontent au dépend de la population d’origine !!

          +2

        Alerter
        • Prométhée Enchaîné // 29.09.2016 à 18h21

          D’accord, donc entre un historien qui a consulté les sources directes de cette rencontre sur le Quincy, qui a argumenté sur le fait que la question du pétrole était réglée quelques années avant, qui pose les bases de l’explication du partenariat spécial entre l’AS et les EU (donc qui ne la conteste pas), qui n’a aucun intérêt en l’occurrence à démonter ce mythe, puisque ça ne sert strictement aucune cause si ce n’est la réalité, et un article obscur, avec au minimum deux erreurs factuelles (Eric Chevallier ayant dès l’origine mis dans l’embarras l’Elysée par sa position modérée, cf. Malbrunot ; Et Fabius n’étant pas celui qui a estimé qu’Al Nosra faisait du bon boulot, il a simplement rapporté la position de certains membres de la CNS et des pays Arabes), qui s’attaque à un article même pas mis en lien, sur une question peut-être discutable mais ne remettant pas en cause toute la production d’un auteur, je devrais penser que M. Laurens est un agent à la solde du Quai d’Orsay ? Quel est l’intérêt dans le cas du Quincy svp ?

          Sur la question des belligérants en Syrie, comme le fait remarquer Nicolas Hénin (défoulez-vous !), plus aucun n’est innocent. Mais comme d’habitude, je dirais de ne pas oublier les responsabilités premières.

            +0

          Alerter
          • Lysbeth Levy // 29.09.2016 à 19h59

            @PE, alors c’est du “henry Laurens politique” contre l’historien Henry laurens” puisque il se contredit lui-même dans un livre ou il traite des relations entres les Usa et l’AS : L’Orient arabe à l’heure américaine », p. 360 d’Henry Laurens :http://www.persee.fr/doc/polit_0032-342x_2004_num_69_2_1308_t1_0472_0000_2 lisez ce l’explication de son livre ..Et ce qu’en disent aussi d’autres sur le même sujet :
            http://www.irenees.net/bdf_fiche-analyse-955_fr.html l’Arabie Saoudite ne serait rien de nos jours sans l’aide américaine qui possède une base militaire.Une vidéo rare sur la signature du Pacte de nos jour (donc revisité par l’historien lui même à la demande de l’etat français !http://eduscol.education.fr/histoire-geographie/actualites/actualites/article/la-legende-du-pacte-de-quincy.html) : https://www.youtube.com/watch?v=m3WmAajhSSo
            “Henry Laurens contre Henry Laurens ?” “Raison d’état” sans doute pour ceux qui a raison dénoncent les collusions entre les démocrates occidentaux et et l’AS ??

              +1

            Alerter
          • Lysbeth Levy // 29.09.2016 à 20h29

            ” Et Fabius n’étant pas celui qui a estimé qu’Al Nosra faisait du bon boulot, il a simplement rapporté la position de certains membres de la CNS et des pays Arabes)”
            Phrase exacte de Laurent fabius désavoué par les “amis américains” qui ont dévoilé les frasques de son fiston thomas. ” En revanche, la décision des Etats-Unis de placer Jabhat Al-Nosra, un groupe djihadiste combattant aux côtés des rebelles, sur leur liste des organisations terroristes, a été vivement critiquée par des soutiens de l’opposition. M. Fabius a ainsi estimé, mercredi, que “tous les Arabes étaient vent debout” contre la position américaine, “parce que, sur le terrain, ils font un bon boulot”. “C’était très net, et le président de la Coalition était aussi sur cette ligne”, a ajouté le ministre” »
            D’ailleurs les syriens victimes (300 000 morts !) en savent quelque chose :
            http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/12/10/97001-20141210FILWWW00263-des-syriens-demandent-reparation-a-fabius.php Allez vous allez dire aussi pour Juppé qu’il n’a jamais dit qu’en Syrie après le cout de a guerre il y aurait “un retour sur investissement” phrase déjà effacé dans les médias heureusement recopié par d’autres :http://www.lepoint.fr/politique/l-intervention-francaise-en-libye-un-investissement-sur-l-avenir-assure-juppe-27-08-2011-1366998_20.php

              +2

            Alerter
            • Lysbeth Levy // 29.09.2016 à 20h54

              Pardon coquille ALain Juppé parlait de la Lybie mais dans le texte cela démontre la totale inhumanité de ces politiciens dont la seule préoccupation est l’ARGENT ! Les vies humaines vous n’y pensez pas le pétrôle et l’argent de Kaddafi plus que les vies des lybiens. Aucune excuse si on lit les commentaires tout le monde n’est pas dupe…Pourquoi tentez vous de “blanchir” nos hommes politiques ?
              Puis en 2016 : http://www.algerie1.com/actualite/lintervention-miliaire-en-libye-un-fiasco-selon-juppe/

                +0

              Alerter
            • Prométhée Enchaîné // 30.09.2016 à 02h08

              Je reconstitue la phrase de Fabius sans l’interruption de guillemets :
              “Tous les Arabes étaient vent debout parce que, sur le terrain, ils font du bon boulot”.
              Le fait qu’il fasse du bon boulot est la justification des Arabes pour le maintien d’Al Nosra comme groupe rebelle avalisé par les EU, pas celle de Fabius. Dans une interview pour TV5Monde, Rfi, Le Monde, il explique qu’effectivement il a des informations indiquant qu’Al Nosra pourrait être lié à Al Qaïda, et donc qu’il est difficile de se prononcer sur l’aide aux rebelles de peur que les armes finissent entre de mauvaises mains.

                +0

              Alerter
            • Lysbeth Levy // 30.09.2016 à 12h18

              Oui Fabius a bien dit cela que ça vous plaise ou non, tout le monde répète ces “fameuses paroles” qui resteront dans l’histoire et feront honte à la France de même que celles de Juppé sur la Lyibie ou il attends de l’agression contre la Lybie un “retour sur investissement” après avoir volé l’or de ce pays et gelé ces avoirs dans le monde http://www.lepoint.fr/politique/l-intervention-francaise-en-libye-un-investissement-sur-l-avenir-assure-juppe-27-08-2011-1366998_20.php.
              http://mondafrique.com/al-nusra-letrange-allie-de-la-diplomatie-francaise/ Là un autre avis sur l’ami Fabius, “le votre” j’attends que vous excusiez BHL pour ces paroles appellant aux crimes à la haine et au bombardement de la Syrie, Lybie, Serbie, Russie, et autres méchants !
              Allez y excusez Fabius et Juppé, comme Sarkozy Cameron, Obama alors que le Rapport Chilcot vient de paraitre pour y démontrer le caractère fallacieux, de l’agression d’un pays tranquille, la Lybie, jusque là et souverain selon les lois internationales !

                +0

              Alerter
            • Charles // 30.09.2016 à 13h35

              @ PE
              “Je reconstitue la phrase de Fabius sans l’interruption de guillemets :
              “Tous les Arabes étaient vent debout parce que, sur le terrain, ils font du bon boulot”.”
              Vous devriez davantage lire Le Monde, parce que votre citation déforme complètement le sens en perdant le contexte. http://www.comite-valmy.org/spip.php?article4542

              En restituant le sens, cela donne:
              Les USA placent Al.Nosra sur la liste des organisations terroristes (comment pourrait-il en être autrement, quand Al Qaida est accusée des attentats du 11/9? Al Nosra étant un filiale d’Al Quaida). Fabius nous dit que “tous les Arabes” sont opposés à cette décision (tous? Merci pour eux… ou seulement l’Arabie [légion d’honneur!], le Qatar, les EAU les si bon clients d’armes made in France?). Pourquoi? Parce qu’Al Nosra “sur le terrain fait du bon boulot”. Et pas comme vous voulez nous le faire croire que ce sont “tous les Arabes” qui font du bon boulot. Normal, ces “Arabes” financent Al Nosra et autres terroristes.

                +1

              Alerter
            • Prométhée Enchaîné // 30.09.2016 à 14h00

              Charles, vous n’avez pas compris.

              Ce ne sont pas les Arabes qui font du bon boulot. Les pays Arabes estimaient qu’Al-Nosra faisait du bon boulot, raison pour laquelle ils étaient vent debout contre l’assimilation à un groupe terroriste. Fabius, trois jours après cet article, confirmait disposer d’informations corroborant l’affiliation d’Al-Nosra à Al Qaïda.
              https://www.youtube.com/watch?v=GyYd7FEMQog

                +0

              Alerter
            • Lysbeth Levy // 30.09.2016 à 17h39

              Vous exigez que l’on vous croit sur parole alors que des milliers de liens le prouve : Fabius a bien dit cette phrase qui démontre bien qu’il se fiche des vies humaines il soutenait Al Nosra depuis le début Hollande ayant financé les armes, et sans aucun doute l’entrainement avec des “conseillers militaires” comme en Lybie avant ! même le journal israelien I”24 le dit :http://24heuresactu.com/2015/08/20/fabius-le-front-al-nosra-fait-du-bon-boulot/#.Vgv8n6PbBfA.facebook et là aussi : https://histoireetsociete.wordpress.com/2015/01/19/quand-laurent-fabius-louait-le-bon-travail-sur-le-terrain-de-la-filiale-dal-qaeda-en-syrie/ [modéré]

                +0

              Alerter
        • anne jordan // 29.09.2016 à 18h47

          @lysbeth , merci pour ce lien !( qui re- marche , avis au modo ! )
          article très acide mais passionnant , sur ce M.Laurens ; ce site : prochetmoyenorient mérite d’être découvert , ne serait ce que pour ce §:

          En rejoignant ainsi le cortège des bouffons obsédés par un changement de régime à Damas (Jean-Pierre Filiu – qui a visiblement des comptes très personnels à régler avec les autorités syriennes – ; Eric Chevallier – ambassadeur des « révolutionnaires » syriens au Qatar – et Laurent Fabius qui pense toujours que ‘Bachar n’a pas le droit d’être sur terre’ et que les ‘p’tits gars de Nosra font du bon boulot’, notamment), Henry nous a vraiment quitté. Grand bien lui fasse… L’avenir de la Syrie, des Syriens et du Proche-Orient mérite mieux…”

            +3

          Alerter
  • openmind // 29.09.2016 à 10h37

    Ils ont donc vraiment peur que Trump gagne haut la main dans 1 mois et demi.

    Une guerre avant Noël?

    Courage à tous…

      +6

    Alerter
  • Nerouiev // 29.09.2016 à 10h37

    Peut-être plus de 90% des citoyens américains sont acquis à la cause américaine et 80% côté Europe par la faute de l’ensemble des journalistes meanstream occidentaux. Il ne manque plus pour les yankees que le motif de guerre approuvé par la foule. Le MH17 en fait partie mais a du mal à passer confortablement. Il risque de s’en créer d’autres probablement en Syrie ou en Ukraine. Et l’ONU se contente d’organiser des conférences sous l’œil hébété de son président.

      +5

    Alerter
  • Raoul // 29.09.2016 à 10h40

    Les derniers événements montrent que les États-Unis et leurs vassaux sont devenus hystériques. Je ne crois pas que le bombardement de l’armée syrienne par les États-Unis soit une erreur. C’est le seul moyen qu’ils ont trouvé pour ralentir l’avance de l’armée syrienne. Mais il fallait ensuite une diversion et l’attaque du convoi humanitaire est arrivée à point nommé. Je ne sais pas qui a réalisé cette attaque, mais l’armée syrienne n’y avait aucun intérêt, pas plus que les russes.

    De toute façon, au stade où l’on en est, les preuves n’ont plus la moindre importance. La propagande marche à fond. Cela donne vraiment l’impression qu’on nous prépare à la guerre et qui peut encore croire que cela va se calmer ?

      +14

    Alerter
  • Julie // 29.09.2016 à 10h55

    on a entendu ce matin sur RFI que les 2 hôpitaux bombardés hier sont entièrement sous contrôle d’ONG étrangères, principalement américaines et que l’équipement de ces hôpitaux a été acheminé via la Turquie. Khalifé, leur correspondant à Beyrouth, ne doit pas avoir beaucoup d’amis dans les rédactions françaises.

      +5

    Alerter
  • Pierre Bacara // 29.09.2016 à 11h00

    Autre billet de James W. Carden

    James W. Carden est ancien conseiller de la Commission présidentielle américaine sur les relations russo-américaines. Il a travaillé ou travaille pour The National Interest, The Moscow Times, la BBC et The Nation.

    Voici un autre billet de lui (en anglais), The Fear of Hillary’s Foreign Policy, La politique étrangère d’Hillary fait peur, publié le 27 juillet 2016 sur Consortiumnews : https://consortiumnews.com/2016/07/27/the-fear-of-hillarys-foreign-policy/.

    Courts extraits concernant Obama et Hillary Clinton :

    Depuis 2011, elle a continuellement cherché à entraîner les Etats-Unis dans la guerre en Syrie et a elle poussé le président Obama à déployer les forces de l’OTAN pour contribuer à renverser renverser le gouvernement lybien […]“.

    […] Un mémo de la secrétaire [d’Etat – Hillary donc] adressé au président Obama […] le mettait en garde contre une “agression russe”. […] Ceux qui voyaient “Hillary en action” observaient que c’était la Secrétaire qui poussait le président Obama le plus âprement à se préoccuper de l’agression russe. […] Clinton poussait Obama à faire monter la température avec Poutine“.

      +11

    Alerter
    • amer // 29.09.2016 à 12h37

      L’erreur que nous, citoyens ordinaires, faisons, c’est de croire que les dirigeants sont “différents”, dans le sens où nous leurs attribuons des qualités supérieures aux nôtres, de nous, et donc, épargnés par certaines tares qui peuvent toucher n’importe qui…

      Par exemple, nous pensons que chez ces gens-là les défauts sont inexistants…mais, ils sont aussi humains que vous et moi et donc sensibles aux même maux…pour certains c’est la folie de grandeur et l’aveuglement de croire en sa propre exceptionnalité tout comme ceux des empires passés…

      https://www.youtube.com/watch?v=XwhP8-AamK4

      https://www.youtube.com/watch?v=C-EnJjWWqrc

        +1

      Alerter
  • Louis Robert // 29.09.2016 à 11h20

    C’est tout à fait ça! Cette “marche (forcée) à la guerre”, débutée depuis fort longtemps, est mondiale.

    Globalement, devant la mise en place éclair du nouvel ordre mondial (UN mode pour TOUS), le dernier Empire, nommément l’Empire d’Occident, estime qu’il en va de sa survie hégémonique. Il est manifestement prêt et déterminé à entraîner le monde entier dans sa chute, y compris au prix non seulement de l’abolition de l’homme mais de la destruction du monde. Projet fou de survivre et de continuer à régner, suite à une annihilation universelle, quand seuls de rares survivants agonisants, peut-être, envieront les morts.

    Il faut le dire et le répéter sans cesse, le plus désespérant demeure que cette folie se produise sous nos yeux depuis des décennies comme si de rien n’était, à la faveur d’une mauvaise foi de l’Empire d’Occident (nous en sommes!) renversante de monstruosité croissante, comme cela fut si magistralement montré, encore et encore, ici même, sur les-crises.fr.

    Non, nous n’assistons pas à un spectacle. Ceci n’est pas qu’un jeu enfantin, “a game”… hélas!

      +12

    Alerter
    • jean // 01.10.2016 à 00h06

      Il faut lire le livre de brezinsky , conseiller américain ” le Frand échiquier qui décrit la politique américaine pour dominer le moyen orient , encercler la Russie et contenir la Chine , prochain grand enemi des USA

      tout est décrit c’est le ” main kampf des américains

        +1

      Alerter
  • jim.etc // 29.09.2016 à 11h32

    Pour les archives, qui serviront à les juger par les Français si “l’occasion” se présente, s’ils survivent à” l’occasion” ; le justiciable Ayrault, joignable en France celui-ci…

    http://www.lorientlejour.com/article/1009828/syrie-ayrault-menace-ceux-qui-ne-voteront-pas-la-resolution-francaise-de-complicite-de-crimes-de-guerre.html

    http://www.europe1.fr/international/ayrault-le-regime-dal-assad-bombarde-alep-les-russes-aussi-2859412

      +5

    Alerter
  • amer // 29.09.2016 à 11h59

    Voici donc la déclaration de John Kirby, porte-parole du département d’Etat américain lors d’une conférence de presse :
    https://francais.rt.com/international/26981-washington-si-russie-narret-pas-violence-terroriste-viseront-son-territoire: «Les groupes extrémistes continueront d’exploiter les vides en Syrie pour étendre leurs activités, ce qui pourrait inclure des attaques contre les intérêts russes, peut-être même les villes russes. La Russie continuera de renvoyer ses troupes au pays dans des sacs mortuaires et continuera de perdre des ressources, peut-être même des avions». Ce n’est pas Mme Soleil qui vous lit l’avenir mais bien quelqu’un au fait de ce qui risque de se passer si le plan ne fonctionne pas comme il faut…
    suite…

      +3

    Alerter
    • Louis Robert // 29.09.2016 à 12h46

      Dans un premier temps, j’ai cru entendre un porte-parole d’un regroupement d’organisations terroristes!

      Hallucinant de la part d’un important représentant autorisé d’un état responsable, membre de la “communauté internationale” et de l’ONU, membre du Conseil de sécurité, signataire d’accords internationaux sur les relations entre états et sur la paix, etc.

      On mesure ici l’étendue de l’effondrement impérial et du désordre international qui a cours.

        +11

      Alerter
      • Eric83 // 29.09.2016 à 13h33

        Il semble que les militaires et les néocons de l’administration US se sont affranchis, en quelques jours, de l’autorité du “commandant suprême” Obama; Obama sensé dirigé les US mais manifestement relégué aux rangs de président-pantin aux ordres, de leveur de fonds pour Killary et de golfeur.

        L’escalade vive et brutale des US et de l’Otan à l’encontre des gouvernements syrien et russe ne laisse guère planer de doute sur les intentions des néocons…et de Killary, leur étendard.

        Qui peut et va les arrêter avant qu’il ne soit trop tard ?

          +9

        Alerter
        • Louis Robert // 29.09.2016 à 15h01

          Vos affirmations sur Obama sont très significatives et lourdes de conséquences.

          C’est dire qu’est dépassée l’opinion selon laquelle « la guerre est la continuation de la politique par d’autres moyens ». Tout citoyen du monde peut désormais constater que ce que certains appellent encore “la politique” n’est plus que théâtre de l’absurde.

          Il n’y a donc plus de politique… uniquement la guerre, ce que la Russie et la Chine auront tenté jusqu’à la fin d’éviter à la communauté des nations, et par tous les moyens respectables possibles… se méritant ainsi de voir leurs adversaires se moquer de leur soi-disant “faiblesse”…

          Ce sont temps déshonorants.

            +5

          Alerter
      • amer // 29.09.2016 à 21h15

        Ils ont la témérité de menacer qui ils veulent…et c’est un risque majeur pour le monde :

        https://m.youtube.com/watch?v=0S81EplNboU

          +1

        Alerter
  • amer // 29.09.2016 à 11h59

    suite…

    C’est ce qui s’appelle en langage claire une menace déguisée, et ceux qui ne l’ont pas compris se leurrent…rien que le début de la phrase le prouve “«Les groupes extrémistes continueront d’exploiter les vides en Syrie”…De quels “vides” nous parle M. Kirby, alors même que l’aviation russe bombarde et les troupes loyalistes avancent sans répit, et bientôt les “fameux rebelles “modérés” – gentils-combattants-de-la-liberté” ne seront plus qu’un mauvais souvenir et justement le vide qu’ils vont laisser inquiète les amis des « gentils rebelles »…
    C’est donc bien une menace contre la Russie et une escalade dangereuse qui semble inévitable tant l’Oncle Sam et ses vassaux voient les objectifs qu’ils se sont fixés dans leur agenda s’éloigner. Ne croyez pas que l’Empire va se laisser faire sans réagir…déjà, des forces obscures sont à l’œuvre pour porter à la Russie des coups bas….et en ce sens la déclaration du porte parole du Département f’Etat est claire :
    Si vous ne cessez pas de bombarder “nos gars-our guys””, comme dirait McCain, on va agir « autrement ”

    https://www.youtube.com/watch?v=k9kumiroe6M

      +6

    Alerter
    • Raoul // 29.09.2016 à 12h42

      Effectivement, ils donnent l‘impression de ne rien vouloir lâcher. Mais que peuvent-ils faire ? Donner des armes aux terroristes ? C’est déjà fait. Envoyer des forces spéciales comme conseillers des prétendus rebelles ? C’est apparemment déjà fait. Une information, non confirmée, faisait état de la destruction par des missiles Kalibr d’un poste de commandement près d’Alep, tuant une trentaine d’officiers, parmi lesquels des saoudiens, des qataris, des israéliens, des turcs, des états-uniens et des anglais (pas de français, tiens ?). Je pense que c’est une intox, mais si c’est vrai, il est certain que les médias atlantistes ne vont pas s’en vanter.

      Il reste donc à craindre une attaque, officielle cette fois, de l’armée syrienne par les États-Unis. Et, là, effectivement, on peut craindre l’escalade. Lorsque le premier avion états-unien aura été abattu, la situation va devenir critique.

        +9

      Alerter
      • Louis Robert // 29.09.2016 à 15h30

        “Que peuvent-ils faire ?”

        *

        Sérieusement, tentant de ne pas engager des troupes considérables dans la bagarre, ils peuvent continuer de répandre partout le chaos… s’efforcer d’abord de le semer en Russie (et en Chine), et partout tout autour. Une fois morte la politique, continuer de “régner” par le chaos, dans l’espoir de prouver au monde la validité de TINA (“there is no alternative”)… qu’il n’y a pas d’option de rechange à la domination hégémonique impériale sur tous les plans et dans le monde entier.

        Choix donc, domination impériale absolue ou destruction, voire anéantissement du monde.

        Thanatos triomphe!

          +2

        Alerter
  • war is coming // 29.09.2016 à 12h14

    Update MH 17

    Videos très intéressantes,longue enquête

    Oubliez le BUK voici pourquoi:

    https://youtu.be/2nI_6dvw17U

    The concluding episode: “To whose benefit?”

    https://youtu.be/30_ygWpNoPc

    Anglais scolaire et russe avec st,infos exclusives.

      +6

    Alerter
  • ig // 29.09.2016 à 13h51

    Vous posez la question que de nombreuses personnes se posent sans oser mettre les mots en forme.

    Bien des observateurs le pensent, certains n’hésitent pas à le dire, par exemple le Docteur Bachar al-Jaafari, délégué permanent de la Syrie auprès des Nations Unies: “Nous sommes passés d’une guerre par procuration à une vraie guerre”.

    Mais bon, comme les représentant des USA, de la Grande Bretagne, et de la France, avaient quitté la salle du Conseil de sécurité de l’ONU au début de son audition, ils n’en savent rien! ( LOL)

      +2

    Alerter
    • ig // 29.09.2016 à 13h56

      Et puis comme dit De Mistura: “Je suis très inquiet que tout cela ne mène qu’à une militarisation du conflit”

      http://www.romandie.com/news/SyrieONU–Difficile-de-reprendre-les-negociations-pendant-des-bombardements/740590.rom

      C’est vrai que jusqu’à présent, il n’y a pas de militarisation du conflit! (relol)

        +3

      Alerter
      • Amer // 29.09.2016 à 17h31

        Ah M. De Mistura, un vrai “mystère” ce bonhomme, parce qu’on n’a pas encore identifié ce dont il souffre :

        il voit ce qu’il entend (de la part de la prétendue opposition) et ne voit pas ce qu’on lui montre sur le terrain…ainsi donc, il vient de se rendre compte qu’il s’agit en fait d’une guerre ! mais pas une parodie pour un film d’Hollywood !!!

        Cette déclaration montre le manque de sérieux de l’ONU, qui n’est que l’instrument de soumission des pays refusant le diktat des Etats-Unis…

          +1

        Alerter
  • Amer // 29.09.2016 à 14h34

    Guerre et manipulations des médias :

    https://twitter.com/walid970721/status/780366160034496512

    A propos de casques blancs vivant avec les rebelles “modérés” (whites helmets) que la presse officielle présente comme des humanitaires

    https://twitter.com/hashtag/Syria?src=hash

    S’informer ailleurs que dans les médias de masses est une nécessité pour faire la part de choses et ne pas se faire embobiner….

      +6

    Alerter
    • krokus // 30.09.2016 à 12h54

      Quelle blague…il y a déjà longtemps qu’on sait que les casques blancs sont un camouflage…

        +0

      Alerter
  • Andrae // 29.09.2016 à 17h55

    Fil ‘Syrie’ et la présidence USA. Les MSM, USA et ailleurs cachent, camouflent, que la politique étrangère USA et les guerres au M-O sont le point crucial.

    Trump, DT, représente (si on le croit .. je ne suis pas fan!..) un repli nationaliste, une consolidation at home, symbolisé avec un ‘mur’ .. Une sympathie mitigée pour la Russie, Poutine, un partenaire ‘égal’ mais PAS une autre puissance à mater.

    DT a dit p. ex. qu’il refuse la doctrine d’une attaque nucléaire première: “I would certainly not do first strike.”

    http://www.news1130.com/2016/09/28/trumps-stance-on-nuclear-restraint-is-ambiguous/

    DT: Les USA ont dépensé 6 ‘trillions’ dollars pour les guerres (récentes), ce qui permettrai de reconstruire les US 3 fois. Etc.

    Voila la vrai bataille, sous coupe. Ayant lu bcp de commentaires sur reddit (jeunes..) dans le forum pro-Trump no 1, 220K adhérents, impression perso bien sur. Pas anti-musulmans mais ‘anti-terroriste’, commentaire typique:

    Trump: Bomb the shit out of ISIS. Obama: Bomb shit for ISIS.

    L’escalade à présent a lieu car les ‘guerriers’ (neo-con, neo-lib) n’ont qu’une petite fenêtre temporelle devant eux.

    https://www.reddit.com/r/The_Donald/?

      +3

    Alerter
  • Amer // 29.09.2016 à 18h17

    La descente aux enfers du Figaro :

    http://www.lefigaro.fr/international/2016/09/28/01003-20160928ARTFIG00189-syrie-les-deux-plus-grands-hopitaux-d-alep-bombardes.php?pagination=2#nbcomments

    Là aussi les commentaires sont intéressants, le lecteurs ne sont plus dupes et le font savoir mais le journal appremment s’en fout car son objectif n’est pas d’informer mais d’orienter les faits dans le sens voulu par ses proprios…

    Regardez la vidéo et le commentaire de Lucas Menget, le spécialiste iTélé des questions internationales, qui sans sourciller nous dit que ce sont des civils qui fuient les bombes (de 0’33-0’40) alors qu’on voit clairement un groupe de djhadistes armés se déplacer tranquillement (il est lui aussi atteint du même syndrome que De Mistura), ce que relève le commentaire d’un lecteur plus bas dans la page, qui nous donne une info sur ce groupe en même temps.

    Les médias de masse n’ont plus aucune crédibilité…

      +8

    Alerter
  • RGT // 29.09.2016 à 18h49

    Je propose que les gentils contestataires du département d’état aillent faire un peu de bénévolat pour remplacer les soldats gentiment éconduits hors de Syrie par les gentils rebelles modérés avec instruction de ne jamais reculer.

    On pourrait pendant qu’on y est leur adjoindre aussi tous les bons patriotes qui souhaitent vivement un engagement démocratique plus ferme d’Obama pour aider à renverser le tyran sanguinaire qui massacre son peuple.

    Et s’ils reviennent on pourrait ensuite les joindre à une mission humanitaire en Irak puis en Libye pour qu’ils démontrent les bienfaits de ces gentilles interventions démocratiques.

    Pendant qu’on y est, on peut aussi leur adjoindre Blair, Fabius, Juppé, Sarközy, Hollande, Macron (pour son beau costard super classe) et tout plein d’autres pour qu’ils se sentent moins seuls.

    Plus on est fou, plus on rit !!!

      +11

    Alerter
  • Amer // 29.09.2016 à 19h21

    Ah! encore le Figaro, mais cette fois c’est un autre ton, beaucoup plus nuancé dans les propos de Fabrice Balanche :

    http://www.lefigaro.fr/vox/monde/2016/09/29/31002-20160929ARTFIG00111-alep-pourquoi-la-tragedie-humanitaire-ne-bouleverse-pas-la-donne-geopolitique.php

    Et les commentaires font remarquer qu’on ne les prend plus pour des “niais”…

      +3

    Alerter
    • jim.etc // 29.09.2016 à 20h21

      Lequel des 2 articles fig étant donné leurs positions et catégorisations dans les colonnes a eu le plus d’impact mediatique sur les cerveaux exposés et pressés?

      Toujours c’est leur méthode : 95% de salissures exposées, et 5% de nettoyages diffusés plus ou moins en catimini.

      Bien entendu ce n’est pas le cas que du fig…

      Y a t’il “complot”?
      Pas que!
      Mais plus que ne l’a conclu OB dans les crises il y a quelques temps.

        +1

      Alerter
  • juliette des esprits // 30.09.2016 à 08h49

    A propos d objectivité dans l information sur le dossier syrien , le journal Libération à la médaille d or puisque sa journaliste en charge de cette question est Hala Kodmani , qui est la sœur de Bassma Kodmani co fondatrice du Conseil National Syrien qui milite pour le renversement de Bachar ( source Wikipedia).
    Une question…dans ce tricotage du chaos on n entend pas la Chine…a t’on quelques informations?
    Merci d avance à ceux qui en fourniront.

      +1

    Alerter
  • Amer // 30.09.2016 à 12h02

    A propos des Withe helmets (casques blancs), soi-disant humanitaires, voici une vidéo qui explique bien ce qu’ils sont réellement

    https://www.youtube.com/watch?v=PgLGWGM5I14

      +0

    Alerter
  • Amer // 30.09.2016 à 12h43

    Petit journalisme de propagande entre amis :

    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2016/09/30/97001-20160930FILWWW00061-syrie-plus-de-9-300-morts-en-un-an.php?pagination=2#nbcomments

    Lisez les commentaires, encore une fois, on y trouve plus d’info que l’article…

      +1

    Alerter
  • krokus // 30.09.2016 à 13h01

    Un hôpital,c’est un hôpital… une école,une école…mais les mêmes avec des positions de mortiers sur leur toit ou dans leur cour et des réserves de munitions dans leur sous sol deviennent juste des cibles militaires.. point barre

      +1

    Alerter
  • Charles // 30.09.2016 à 13h48

    Pourquoi ne pas donner la parole à un représentant du gouvernement de la Syrie? Qui d’autre le fait?

    http://www.comite-valmy.org/spip.php?article7649

      +0

    Alerter
  • DVA // 30.09.2016 à 16h31

    Moi, je viens encore de reprendre deux articles ( RTL massacres en Syrie…RTBF …préparation pour la reprise de Mossoul…) je commente ironiquement en disant que les russes pourront prendre exemple sur la coalition dans la manière de reprendre une grande ville….

      +2

    Alerter
    • Charles // 30.09.2016 à 20h46

      Oui, exactement. En fait sur FC ou FI, je ne sais plus j’ai écouté les deux, ils nous ont informé que la population de Mossoul était prise en otage par Daech. Par contre je n’ai jamais entendu parler d’otages à Alep, alors que les terroristes ont empêché la population d’emprunter les couloirs humanitaires pour sortir de la ville. On nous a aussi affirmé qu’à Mossoul les “frappes” (euphémisme pour “bombardements”) étaient chirurgicales et ne visaient que les dirigeants de Daech.
      Autre émission sur FC, en fin d’après-midi avec un débat où participaient 2 personnes extérieures qui pour une fois ne faisaient pas feu de tout bois sur la Russie, mais essayaient de comprendre et d’expliquer. En fait ce sont les deux “journaliste” de FC qui s’en sont chargés.
      http://www.franceculture.fr/emissions/du-grain-moudre/alep-ou-est-passe-le-devoir-dingerence

      Le droit international n’a été mentionné que par la participante. Le mot “terroriste” n’a été prononcé que par elle.

        +0

      Alerter
      • Lysbeth Levy // 01.10.2016 à 09h39

        Merci de l’article ou l’on reparle du droit d’ingérence (R2P) cher à Bernard Kouchner et aux “puissants de ce monde “les occidentaux qui l’utilisent depuis 1980 pour un changement de régime avec armes et bombes au nom de l’Humanitaire. Ce bon “bernard K dans son livre explique qu’il faut souvent “violer les règles” internationales “pour avoir des résultats en ex-Yougoslavie ou cette méthode d’ingérence dans les affaires d’un pays souverain, fut utilisé pour morceler le pays en multiples fractions ethniques. Mensonges, mise en scènes, tout est bon pour le “plus fort” hors des lois internationales :http://www.diploweb.com/Le-principe-juridique-d-ingerence.html Bernard K ami de Georges Soros explique “sa guerre” pour “l’humanitaire ou il trouve bon de bombarder quand il faut prévenir (sic !) le génocide ! Donc on peux fabriquer quelques preuves, exagérer le nombre de morts, prétendre qu’un bain de sang se prépare contre une minorité (Kosovars contre méchants serbes) basés sur de faux documents.
        PS : R2P :http://www.diploweb.com/Le-principe-juridique-d-ingerence.html

          +0

        Alerter
  • RGT // 01.10.2016 à 09h47

    Donc si j’ai bien compris :

    Quand des “rebelles modérés” prennent sous leur “protection” les populations civiles d’une ville de grande importance et “éduquent” une partie de cette population qui est favorable au gouvernement ignoble de ce pays tout en affrontant l’armée légale de ce pays c’est bien.

    Quand de furieux hooligans assoiffés de sang manifestent aux États-(dés)Unis pour protester contre de simples “interpellations” de civils par les “forces de l’ordre” ou quand des grévistes dépoitraillent sadiquement un dirigeant d’entreprise qui va procéder à une “optimisation d’entreprise” en France c’est très mal.

    J’espère que j’ai tout juste et que j’aurai droit à une petite aide de la part des grands démocrates.
    Après tout, je soutiens aussi nos grands dirigeants dans leur quête de la vérité, j’ai donc aussi droit à une “petite récompense”.

      +1

    Alerter
  • Lysbeth Levy // 01.10.2016 à 12h06

    Un apparté sur les crimes du aux sanctions en Syrie comme hier en Lybie, Serbie, Iran aussi :
    http://www.thecanary.co/2016/09/30/leaked-un-report-drops-a-bombshell-slamming-the-uk-and-us-for-their-role-in-the-syrian-crisis/ des rapports sur les effets meutriers des sanctions qui peuvent tuer encore plus que des armes ..Rappel Madeleine Albright qui disait que 500 000 enfants morts en valait bien la peine” ! Combien de morts vaudront la peine ici en Syrie ou depuis 5 ans la population souffre et meurs sous les sanctions bien avant les bombardements ?
    https://theintercept.com/document/2016/09/28/humanitarian-impact-of-syria-related-unilateral-restrictive-measures/
    L’économie syrienne sera t’elle pire que celle de l’Allemagne lors de la seconde guerre mondiale ? http://qz.com/741432/the-collapse-of-the-syrian-economy-is-worse-than-germany-after-world-war-ii/
    Les rôles assassins des occidentaux en Syrie, dont la France : http://www.independent.co.uk/news/world/middle-east/revealed-what-the-west-has-given-syrias-rebels-8756447.html

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications