“La manifestation a été tout sauf antimusulmane. Au contraire, elle était fraternelle. Son message était clair : «On fait tous partie (même si c’est en partie faux) de la même communauté nationale, qui est républicaine» et «ce sont les valeurs républicaines qui nous tiennent ensemble», et non pas telle ou telle opinion politique, telle ou telle croyance. C’est la république qui est le cœur de l’affaire.” [Laurent Joffrin, Libération, 06/05/2015]

« Il faut traquer les imams radicaux », Eric Ciotti, député UMP des Alpes-Maritimes (13/01/2015)

Nice (Alpes-Maritimes), samedi. Pour Eric Ciotti (au centre), « Tout le monde a bien pris conscience qu’il y aurait un avant et un après-7 janvier 2015. »

Nice (Alpes-Maritimes), samedi. Pour Eric Ciotti (au centre), « Tout le monde a bien pris conscience qu’il y aurait un avant et un après-7 janvier 2015. » (Photopqr/Nice-Matin/Laurent Carre.)

Le député Niçois Eric Ciotti, secrétaire national chargé des questions de sécurité à l’UMP, est partisan de la ligne ferme.

Quelles leçons tirez-vous des grandes manifestations de ce week-end ?

ERIC CIOTTI. La mobilisation a été formidable.

Impressionnante par sa force et sa dignité. Dans toutes les rues de France, et notamment à Paris, nous avons assisté à la révolte d’une nation qui refusera toujours de céder au terrorisme. Il y avait de l’émotion, de la douleur, mais aussi une forme de colère et de volonté. Tout le monde a bien pris conscience qu’il y aurait un avant et un après-7 janvier 2015. On ne pourra vraiment plus jamais raisonner de la même façon.

Que proposez-vous ?
D’une façon générale, je pense que nous pouvons parvenir à un consensus politique sur au moins deux questions : l’augmentation des moyens humains et budgétaires pour nos dispositifs de protection et l’augmentation des moyens de la Défense nationale concernant les opérations extérieures. Pour le reste, ce sera peut-être un peu plus compliqué, et les clivages reprendront probablement le dessus. Personnellement, je suis favorable au principe de rétention de sûreté pour les terroristes et à l’installation de centres de rétention qui accueilleraient les personnes à risques.

Cela concernerait qui ?
Soit des individus qui ont déjà purgé leurs peines mais présentent toujours une extrême dangerosité. Soit des gens à qui on ne peut rien reprocher sur le plan pénal mais dont on connaît les engagements radicaux et la menace potentielle qu’ils représentent. Soit encore des combattants qui ont fait le jihad et rentrent de pays étrangers comme l’Irak et la Syrie. La décision de placement serait prise par le parquet antiterroriste et les préfets. On pourrait s’inspirer du modèle que l’on applique aux malades psychiatriques lorsque l’on juge qu’ils sont dangereux pour la société.

Vous présidez une commission d’enquête parlementaire sur les filières jihadistes. Comment contrer ce phénomène ?
La loi sur le renseignement doit afin aboutir pour donner plus de latitude aux services. Il faut notamment que les dispositifs d’interception (données téléphoniques, fichiers informatiques) soient élargis. Nous devrons également aborder la question de l’organisation du culte musulman et la création d’un organe de contrôle des imams de France. Il faut traquer les radicaux, ceux qui incitent au jihad. Pêle-mêle, il faudra aussi se pencher sur la radicalisation en prison et la question de l’aménagement des peines. On a trop longtemps opposé, de manière un peu naïve, liberté individuelle et sécurité. J’estime que la seconde est garante de la première. Notre pays a été attaqué. On lui a déclaré la guerre. Nous n’avons pas d’autres solutions que de la gagner. Mais, pour cela, il faut s’en donner les moyens.

Source : Le Parisien, le 13 janvier 2015.


“Salut les terriens” sur Canal + : Éric Ciotti ignoble sur l’islam et l’immigration, 10/05/2015

Je rappelle qu’Eric Ciotti est député UMP, Président du conseil départemental des Alpes-Maritimes et, cerise sur le gâteau, secrétaire national de l’UMP aux questions de sécurité….

LE PLUS. Invité de Thierry Ardisson sur Canal Plus, le député des Alpes Maritimes est parvenu à être plus islamophobe encore que son collègue Christian Estrosi. Une performance ignoble de bout en bout estime notre chroniqueur Thierry de Cabarrus. Décryptage.

Éric Ciotti, invité sur le plateau de "Salut les Terriens" le samedi 9 mai 2015. (Capture d'écran Canal Plus)

Éric Ciotti, invité sur le plateau de “Salut les Terriens” le samedi 9 mai 2015. (Capture d’écran Canal Plus)

Il y a chez Éric Ciotti quelque chose d’ignoble, qui consiste à dire les pires horreurs avec l’accent chantant niçois et une sérénité aussi lisse que son crâne chauve.

Ainsi, samedi 9 mai dans l’émission “Salut les terriens” (à 8 min 18, partie 2) , a-t-il déroulé une série de mesures iniques destinées à montrer aux électeurs qu’en matière de lutte contre l’islam, l’immigration et la délinquance, l’UMP n’avait rien à envier à Marion Maréchal-Le Pen, la candidate du FN pour les régionales en Paca.

Ratisser le plus large possible

Sans aucun doute, Éric Ciotti est parvenu à nous convaincre que son patron, Nicolas Sarkozy, était prêt à tout pour ratisser le plus large possible. Y compris à encourager le député des Alpes Maritimes à dire n’importe quoi pourvu qu’il fasse peur et qu’il recueille le maximum d’électeurs d’extrême droite dans l’escarcelle de l’UMP.

On pouvait se demander, en écoutant Éric Ciotti multiplier les appels à l’islamophobie et au repli sur soi, ce qu’il pouvait y avoir de commun entre un Alain Juppé qui se veut humaniste et ce partisan outrancier de “l’autorité” (du nom du livre qu’il venait présenter à “SLT”), à part le sigle UMP.

Et l’on se prenait à penser que décidément, le futur nom du parti, “Les Républicains”, ne s’appliquait pas à tout le monde de la même façon.

Le rejet de l’islam, “valeur” de l’UMP

Prenez par exemple la phrase la plus dégueulasse (la “troisième guerre mondiale” déclenchée par “l’islamofascisme contre ‘la civilisation judéo-chrétienne'”) prononcée par Christian Estrosi qui, c’est le moins qu’on puisse dire, n’est pas son copain : eh bien non seulement il la reprend à son compte sans ciller, mais il la justifie.

En gros, dit-il (pas de finesse là dedans), l’UMP doit dénoncer en vrac le communautarisme, l’immigration et l’insécurité au nom de la défense de la civilisation judéo-chrétienne pervertie par l’étranger musulman, car ce rejet de l’islam et de la communauté qui s’en réclame, ce sont les “valeurs” de l’UMP.

Et après avoir balancé son paquet bien odorant, voilà qu’Éric Ciotti s’autorise un gros clin d’œil en disant clairement que tout ça, c’est de la stratégie électorale, et qu’il ne faut pas “laisser le monopole des idées” (sic) au Front national.

Il propose des prisons payantes

Il faut s’accrocher, car ce samedi soir, ça pue vraiment chez Thierry Ardisson. Et ce n’est pas fini. Le secrétaire général adjoint de l’UMP en charge de la sécurité est là pour dérouler son programme ultra droitier en matière d’autorité. Alors, nous voilà servis avec son service citoyen pour les délinquants, son service national obligatoire pour tous les jeunes, son dépistage de la drogue au lycée, sans oublier ses prisons payantes (17 euros par nuit !) et payées par les détenus eux-mêmes.

À chaque proposition plus délirante que la précédente, Éric Ciotti dégaine un sourire modeste destiné à faire passer la pilule chez le téléspectateur sidéré. Mais l’on n’a pas encore tout entendu, car dans le domaine de la proposition bête et méchante, il a de la ressource, l’invité politique de “SLT”.

Il veut supprimer les aides sociales

Ainsi, pour juguler l’immigration, nous dit-il avec un cynisme serein, il suffit tout bonnement à la France d’abandonner son modèle social beaucoup trop généreux :

“Il faut que le modèle soit moins attractif parce qu’aujourd’hui, ceux qui viennent dans notre pays pour des raisons économiques ne peuvent plus trouver un travail, pour l’essentiel, et ils ne peuvent pas y trouver un logement. Donc c’est une illusion que de laisser croire à des personnes qui sont déjà en immense difficulté que sur le continent européen, on va leur apporter plus. Donc, il faut que le modèle social soit moins attractif…”

Voilà qui vient compléter la proposition ahurissante de Laurent Wauquiez qui, lui, vise les assistés de souche et qui veut, lui aussi, détruire le modèle social français.

Et comme si Éric Ciotti n’était pas lui même convaincu par ses propres arguments (“il faut aider ces pays à se développer, à croître, à créer des emplois” pour stopper l’immigration en amont), voilà qu’il propose une solution encore plus radicale : couler les bateaux des passeurs en envoyant une force militaire pour les détruire, rien que ça !

La laïcité, cache sexe de l’islamophobie

En matière de religion, de sécurité, d’immigration, Éric Ciotti vomit ses solutions les unes après les autres avec une componction et une sincérité allumée digne d’un prêcheur en chaire des années 1950 promettant à ses ouailles les feux de l’enfer.

Sauf qu’on est en 2015 et que ce discours manichéen fondé sur la peur doit être dénoncé sans relâche, pour ce qu’il offre de nourriture au racisme, à l’islamophobie et au bout du compte, au Front national.

Dans sa logorrhée effrayante, Ciotti cite en vrac le voile, la burqa, nos modes de vie, notre culture, notre identité, notre civilisation menacés, mais aussi l’impunité des délinquants, le laxisme de Christiane Taubira et la laïcité, ce cache sexe très pratique pour l’islamophobie d’aujourd’hui.

Décidément, samedi 9 mai, Éric Ciotti, l’évangéliste austère de l’UMP a bien fait son boulot de propagandiste toxique au service de son dieu Sarkozy. Et longtemps après son départ, demeure dans son sillage un fumet méphitique sur le plateau de “Salut les terriens”.

Source : Thierry de Cabarrus, pour L’Obs/Le Plus, le 10 mai 2015.


Parce que le “Charlie” Eric Ciotti, c’est encore mieux en tweets…

 

 

 

Ben tu m’étonnes, c’est surtout qu’au FN 06, ils n’ont jamais pu trouver des candidats encore plus extrémistes que les potes à Ciotti…

Mais bon, les républicains (ah flute, il va falloir l’appeler comme ça bientôt) veillent…

Bravo les djeunses, vous irez loin !

Rappelons la forte mobilisation lors de la manifestation du 11 janvier à Nice (patrie de l’anti-islamophobie bien connue…)

où notre gnome providentiel figurait bien entendu en 1ère place :

à tel point qu’en ce 10 mai, 4 mois après, la photo de la manif orne toujours son compte twitter :

et qu’il jour donc au chien de garde de Charlie :

le rappeur avait dit :

Vous étiez Charlie au moment des attentats ?

Non. J’étais ni Charlie ni pas Charlie. Je comprends l’indignation des gens après l’attentat, je comprends aussi l’indignation de certains musulmans qui se sont sentis insultés par un journal, même si je ne cautionne pas un tel attentat. Mais « Charlie Hebdo » a pris des risques. Quand tu t’attaques à une religion, tu sais que des extrémistes peuvent réagir ainsi.

La liberté d’expression signifie quelque chose pour vous ?
Oui, mais il y a une différence entre la liberté d’expression et l’insulte. Tu peux me critiquer, critiquer mon disque. Mais si tu me dis : « T’es qu’une merde », attends-toi à te prendre une tarte. Et là, ils ont dit : « Le Coran c’est de la merde. »

[…] “Quand on joue avec le feu, on se brûle”, rappelle la star du rap français. […] Dans la vie, il faut assumer ses choix. Si tu habites en Australie au bord d’une plage infestée de requins blancs […] que tu le sais et que tu continues à te baigner tous les jours, le jour où tu te fais croquer par un requin blanc, il faut assumer.” […] “Ils savent à qui ils ont affaire, les mecs. Ils s’attaquent à l’islam, ils savent très bien qu’il y a un courant extrémiste, ils savent très bien comment les mecs fonctionnent, ils ont pris le risque de continuer à les attaquer”, poursuit-il, reprenant à son compte les arguments des anti-Charlie.

Et le rappeur d’ajouter : J’étais étonné que ça ne soit pas passé avant, parce que ce n’est pas la première fois qu’ils avaient fait des représentations du prophète.”

Ciotti a donc bondi : “Ces propos sont intolérables, indignes, honteux, a continué le député des Alpes-Maritimes, (…) J’attends que le Parquet de Paris engage des poursuites contre ce triste personnage.”

Un bel esprit Charlie…

Du coup il a défendu Valls contre Todd :

(quoi que, c’était peut-être pour défendre Pétain, notez, je ne sais pas…)

On retrouve les mêmes mots que JEAN Quatremer… (ah, ces passionnés de la liberté d’expression)…

À suivre, donc !

P.S. : je vous rappelle que le Eric Ciotti existe aussi en version maire dans le 06 :

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

87 réponses à [Il est Charlie…] Le monde rêvé d’Eric Ciotti…

Commentaires recommandés

Kiwixar Le 11 mai 2015 à 07h44

“La guerre civile est au bout du chemin…”

La guerre civile n’est qu’un moyen organisé (les sans-dents locaux contre les sans-dents importés) pour une finalité : la mise en place de la dictature via une loi martiale “temporaire” que les gueux paniqués (et affamés) appelleront de leurs voeux dès que les rideaux de fer des banques seront fermés. Il y a une volonté EXTERNE de détruire la France, ce qu’elle représente, et il y a tous les kollabos déjà en place pour le dénouement, y compris Pierre Lavalls (qui finira comme l’autre).

  1. Caliban Le 11 mai 2015 à 04h33
    Afficher/Masquer

    Ciotti, paranoïaque et xénophobe.

    Tout pour faire une belle carrière sur la côté d’Azur où les vieux sont ultra majoritaires dans les bureaux de vote. Peut-être un futur ministre de l’Intérieur après Sarkozy puis Valls.


    • azert Le 11 mai 2015 à 10h36
      Afficher/Masquer

      Paranoia, xénophobie … biensûr!
      Dormez bien braves gens …


    • Morane DURANTON Le 11 mai 2015 à 15h34
      Afficher/Masquer

      Allez p’tit coup de gueule !
      Mise au point : nous sommes vieux…avons travaillé toute une vie d’ouvriers…payé nos crédits immobiliers, élevé les enfants, vie active avec phases hautes et basses, avoir un boulot, trouver un boulot…le lot de tout un chacun qui empire je le concède…
      Au bout du bout, à la retraite, avons vendu notre maison…un pécule qui nous a permis de racheter une petite maison pour loger un de nos gosse (trop pauvre pour un logement privé, trop riche pour un hlm), nous avons acheté pour nous un camping-car qui nous sert de logement…Nous payons nos impôts en France (grassement) pour des retraités d’usine !…
      Le reste sert à alimenter nos délires : les voyages sac au dos, vol sec, logement au minima, mais découvertes de populations fabuleuses et accueillantes…on y reste un peu ou pas, on s’enrichit de leur contact…on ramène de merveilleux souvenirs…etc…et on repart…sert aussi à dépanner l’entourage en cas de besoin, sans excès et qu’on leur laisse un petit bien…vœux de chaque parent…
      Bientôt 70 ans…anarchiste jusqu’au bout des doigts….je nie toute autorité, et nie également les mises à l’écart d’une certaine population (en l’occurrence, les vieux) forme de sectarisme, j’ai toujours été POUR les PEUPLES, POUR TOUS les PEUPLES de quelque pays que ce soit…et le serai toujours…
      Partie intégrante du peuple français, j’en ai assez d’être traitée de « bourgeoise » parce qu’on ne s’est pas accrochés à nos murs pour y finir une petite vie racrapotée…et surtout qu’on continue à se battre pour ce mot magique : »LIBERTE »
      Et j’assure que je souffre le martyre de voir notre France aux mains de ces guignolos !…


  2. kasper Le 11 mai 2015 à 05h55
    Afficher/Masquer

    Nous devrons également aborder la question de l’organisation du culte musulman et la création d’un organe de contrôle des imams de France.

    Encore qui a bien compris la séparation de l’église et de l’état… Imagine t-on l’État organisant le culte catholique et contrôlant les curés, les pasteurs, les rabbins ? Ciotti et les autres reacs qui proposent ce genre de betises ferait bien de se méfier de leurs propres idées: ont ils vraiment envie qu’un président socialiste partisan du mariage homo ait la haut main sur la désignation de leur curé ?


    • Perret Le 11 mai 2015 à 08h57
      Afficher/Masquer

      C’est une question complexe que Ciotti aborde avec démagogie. Il serait cependant intéressant de savoir comment cela se passe en Alsace-Moselle où les curés, les pasteurs et les rabbins sont rémunérés par le contribuable et, je suppose, désormais des imams. Est-ce que cela fonctionne bien ou pas ? Peut-être la solution est-elle dans une formule de type concordataire ?


      • georges glise Le 11 mai 2015 à 21h39
        Afficher/Masquer

        pour l’instant les imams ne sont pas rémunérés, car ils n’existaient pas au moment du concordat.


    • ThylowZ Le 11 mai 2015 à 13h31
      Afficher/Masquer

      Sauf qu’il y a une différence majeure entre l’Islam et l’Eglise catholique : il y a une hiérarchie claire dans cette dernière, l’état ne peut donc pas avoir d’impact dessus (et la fois où il a essayé, il a été contraint de procéder au génocide des prêtres vendéens, pas de quoi pavoiser)


      • Perret Le 11 mai 2015 à 20h46
        Afficher/Masquer

        Justement, en régime concordataire, l’église catholique garde son autonomie mais l’islam se soumet au pouvoir, ne connaissant pas (sauf chez certains chiites) la distinction entre le spirituel et le temporel. L’islam sunnite (le principal chez nous) ne fonctionne bien que soumis au pouvoir (ex. : le Maroc).


        • kasper Le 12 mai 2015 à 00h08
          Afficher/Masquer

          On pourrait aussi dire que l’État n’a pas a se soucier de religions, et donc pas a décider s’il rémunère les prêtres ou les imams, ou les gourous du hare krishna, ni décider de leur formation, ou du bien fondé de leur théologie respective.

          S’il est absurde de prétendre que la religion doit être une affaire privée, comme on l’entend beaucoup dire, il est aussi clair qu’elle ne doit pas etre une affaire d’État.


  3. Charles Michael Le 11 mai 2015 à 06h26
    Afficher/Masquer

    La chose Charlie se “dévoile”.

    Dans le Monde 52 % des Français sont maintenant pour la peine de mort, selon une nouvelle étude: + 7 %
    les sympathisants PS passent de 21 % pour à 36 % pour.

    il y a 144 réactions à ce jour.

    http://www.lemonde.fr/societe/article/2015/05/08/les-francais-juges-plus-favorables-a-la-peine-de-mort-qu-en-2014_4630334_3224.html


    • Nerouiev Le 11 mai 2015 à 09h34
      Afficher/Masquer

      C’est surtout L’OTAN qui n’a pas sa place.
      L’Islam n’a rien à voir, en Russie il y en a 34% et le respect des anciens morts pour la patrie est prioritaire sur toute autre considération. L’explication des comportements politiques en France vient de la nullité de ces derniers.
      https://www.youtube.com/watch?v=Db42qS91cf8


      • azert Le 11 mai 2015 à 10h32
        Afficher/Masquer

        Du pipeau tout ça … Quand un homme politique dit une chose il faut entendre le contraire.
        Par exemple s’il dit qu’il n’y aura pas d’augmentation des impots, attendez vous au pire.


    • MinL Le 11 mai 2015 à 11h06
      Afficher/Masquer

      Et celui qui cacherait un Coran chez lui, il serait passible de quoi ?

      Vous proposez aussi de le “repérer” et le “traiter”, comme un vulgaire “pas-Charlie” ?


    • ulule Le 12 mai 2015 à 02h02
      Afficher/Masquer

      Que du beau monde autour de cette enquête réalisée par Ipsos et Sopra Steria avec la Fondation Jean-Jaurès et Science Po
      Brice Teinturier (des matins de FranceCul) est directeur général délégué d’Ipsos.

      Echantillon ? Libellé de la question ? Façon dont la question est posée ?

      Anne Denis, responsable de la commission pour l’abolition de la peine de mort chez Amnesty International : « C’est une question dans l’absolu qui appelle une réaction spontanée. Or, en ce qui concerne la peine de mort, la réponse spontanée, émotionnelle, est d’être pour : on se projette comme victime potentielle, on pense à ses enfants, à ses petits-enfants… Mais dans les missions d’éducation aux droits humains, à partir du moment où on introduit un élément de réflexion, on ouvre une lucarne qui fait que les gens ne considèrent plus normal d’exécuter quelqu’un. »


      • ulule Le 12 mai 2015 à 02h45
        Afficher/Masquer

        L’autre article à la suite http://www.lemonde.fr/politique/article/2015/05/06/une-france-moins-pessimiste-ou-les-idees-du-fn-s-enracinent_4628645_823448.html atteint des sommets. On sent la manipulation de l’opinion pour nous faire accepter les traités de libre échange, la privatisation de la sécu., l’exploitation des gaz de schiste, l’échec de la COP21… 1939

        “la confiance dans toutes les institutions testées a progressé. C’est le cas en particulier des grandes entreprises (45 %, +7) et des banques (41 %, +6). La nostalgie est moindre qu’en 2014 (…) La mondialisation est considérée comme une opportunité par 44 % des personnes interrogées (+5 points). L’image de l’Europe s’améliore : 52 % (+7 points)
        > Comment le questionnaire a t-il été rédigé ? Comprend t-il des questions-réponses ?

        “34 % des personnes interrogées (+11 points) estiment que « pour relancer la croissance, il faut limiter au maximum le rôle de l’Etat dans l’économie française et donner aux entreprises le plus de liberté possible ». 49 % (+21) expriment leur confiance dans les grandes entreprises. Même tendance s’agissant des banques (44 %, +13). 58 % des sondés (+8) estiment que « la mondialisation est une opportunité pour la France ». Les sympathisants socialistes sont également plus nombreux à approuver des affirmations ou des mesures relatives à l’ordre et la sécurité. 78 % (+16) approuvent l’idée selon laquelle « on a besoin d’un vrai chef en France pour remettre de l’ordre ». 36 % (+15) se disent favorables au rétablissement de la peine de mort.


  4. Vesso Le 11 mai 2015 à 07h03
    Afficher/Masquer

    Autant “pour Charlie” que bien d autres choses, chacun est enjoint de prendre une position définitive. Ceux qui veulent garder la tête froide sont mal vu voire deviennent eux même s des accusés. La guerre civile est au bout du chemin. ..


    • Kiwixar Le 11 mai 2015 à 07h44
      Afficher/Masquer

      “La guerre civile est au bout du chemin…”

      La guerre civile n’est qu’un moyen organisé (les sans-dents locaux contre les sans-dents importés) pour une finalité : la mise en place de la dictature via une loi martiale “temporaire” que les gueux paniqués (et affamés) appelleront de leurs voeux dès que les rideaux de fer des banques seront fermés. Il y a une volonté EXTERNE de détruire la France, ce qu’elle représente, et il y a tous les kollabos déjà en place pour le dénouement, y compris Pierre Lavalls (qui finira comme l’autre).


      • vallois Le 11 mai 2015 à 08h32
        Afficher/Masquer

        Oui, on est dans la revanche des collabos. Marc Bloch se demandait déjà en 1940 si la défaite n’était pas un choix de nature identique à ce qui se passe aujourd’hui pour faire le coup d’Etat ?

        Si les hauts fonctionnaires et magistrats qui ont prétés serment à Pétain et sont restés dans les rouages du pouvoirs après guerre, ont-ils poursuivi leurs oeuvres par d’autres moyens dans la durée ?


        • achriline Le 11 mai 2015 à 10h27
          Afficher/Masquer

          Lire à ce sujet le livre d’Annie Lacroix-Riz “Le choix de la défaite” ou voir cette vidéo
          http://www.dailymotion.com/video/x5njza_le-choix-de-la-defaite-annie-lacroi_news

          Ce qui est terrible c’est que des historiens ont déjà révélé toutes ces magouilles que “l’histoire officielle”, (l’histoire façon bisounours) prend bien soin de dissimuler.


  5. Joanna Le 11 mai 2015 à 07h52
    Afficher/Masquer

    Ce qui me parait important de souligner c’est qu’on ne voit guère ses propos qualifiés de « dérapages » dans son camp.
    Sont sans doute plus intelligents qu’au FN …

    Je pense que M. Ciotti est sincère à savoir qu’il dit ce qu’il pense en forçant sans doute encore un peu le trait pour faire bonne mesure.
    Mais dans le même temps il est bien conscient que ceci ne sera jamais la ligne politique officielle adoptée et mise en pratique par les « ripoublicains ». Donc tout ceci est ânnoné à des fins purement électorales … et ça marche.

    Et personnellement, avant même de porter un avis sur le fond, c’est le fait qu’il entube sciemment ses électeurs qui me choque le plus.
    C’est profondément malhonnête … c’est la politique telle qu’on la pratique presque constamment.


    • Anne Le 11 mai 2015 à 15h48
      Afficher/Masquer

      Tout à fait d’accord avec votre analyse Joanna, c’est profondément malhonnête et répugnant, et ce Ciotti exploite sans vergogne la peur de ses électeurs âgés…

      Il se fait l’outil d’une œuvre de destruction, il sépare et stigmatise, et insulte de façon mensongère et amorale une communauté religieuse toute entière, tout ça par flagornerie électoraliste… pour le plus grand développement de désordres futurs, dont il compte bien tirer parti.

      C’est un pyromane qui joue au pompier, pour rafler le temps venu le terrain incendié à bas prix, (comme ça s’est déjà passé au sens propre sur la Côte d’Azur…), et il pense toucher une rente électorale perpétuelle basée sur la peur.

      Ignoble ce type


  6. vallois Le 11 mai 2015 à 08h00
    Afficher/Masquer

    Charlie est la bain révélateur. Les fous purificateurs façon Saint-Just sont en pleine crise de démence de Valls à Ciotti, de Saint-Criq à Quatremer… Les extrémistes les plus dangereux sont ceux qui se cachent dans les partis de gouvernement et le politiquement correct car ils ont le pouvoir, voter pour un parti c’est sans doute un acte de paresse intellectuelle. Quant aux journalistes, chiens de gardes, ils en rajoutent pour la récompense.

    Pour ces fous, ceux qui pèchent en pensée et en actes doivent être punis, les hérétiques ramenés dans la foi qu’elle fusse républicaine ou d’autre nature selon l’époque, le mot importe peu, il s’agit de conserver le pouvoir et de contraindre les autres.


  7. Ali Le 11 mai 2015 à 08h04
    Afficher/Masquer

    L’extrémisme sécuritaire est un danger pour notre nation, les déclarations de certains nous montre que nous sommes rentré dans une guerre idéologique.

    L’état doit prendre ses responsabilités et interdire l’immigration de ses radicaux vers les responsabilités gouvernementals.
    Il doit détruire leurs vaisseaux idéologiques dès la frontière du monde politique via la démonstration de leurs délires paranoïaques.
    Il doit instaurer une surveillance constantes des hommes politiques dans le but de détecter les radicaux avant qu’il ne prennent la parole.
    Il doit créer des centres de rééducation pour les déricaliser dans le but d’éviter la dilution de leurs idées dans notre société (paiement des soins à la charge des malades).
    Il doit aussi arrêter de subventionner les partis politiques extrémistes afin de ne pas inciter les radicaux à rentrer en politique.

    Pour que les extrémistes sécuritaires puissent vivre en harmonie avec les valeurs de la république ils doivent se conformer au bon sens et éviter de perdre leur sang froid dès qu’un délit est commis.
    Moi je n’ai pas envie que l’on m’impose de vivre dans la peur. C’est à ceux qui pêtent un cable de retourner à la raison.


    • boduos Le 11 mai 2015 à 10h56
      Afficher/Masquer

      @ali

      en fait,il s’agit de la part de cet “élu” du sud comme bon nombre de sarkozistes du cru,de surenchérir pour reconquérir un électorat préférant le FN, sauf que le FN est contre les lois sur le renseignement , contre le dépistage précoce des enfants et contre la détention préventive pour pensées dissidentes (dont il serait d’ailleurs la première victime pour ses engagements radicaux contre l’europe otan).

      ces “Ciotti” sont pour une gendarmerie européenne , pour les lois liberticides du renseignement échangé avec la CIA-nasa….tout ce que de Gaulle dont ils se revendiquent avait en horreur.

      ces hommes politiques préparent l’enfer aux jeunes générations et n’en sont pas en réalité.
      ils ne respectent pas leur descendance ou celle de leur collatéraux s’ils en ont.
      Une homme politique ne l’est que s’il ne se considère pas autre que les français (et futurs français)qu’il représente.
      ils fusionnent la France ,au nom de leur mandat de représentant des français,dans l’administration européanisée et otanisée ,copiée outre atlantique,se refusant à défendre le modèle français .


  8. Ali Le 11 mai 2015 à 08h07
    Afficher/Masquer

    Plus sérieusement, j’aimerai avoir l’avis d’un professionnel des maladies mentales sur un mec comme ciotti.
    Il m’a tout l’air d’être d’un gros paranoïaque, et si c’est le cas c’est un danger de laisser des personnes tels que lui puissent avoir des responsabilités politiques. Ils ne peuvent pas être fiables dans leurs prises de décision.


    • L’Anto Noir Le 11 mai 2015 à 09h20
      Afficher/Masquer

      N’existe-t-il plus de textes sur le placement « volontaire » concernant les individus « dangereux pour eux-mêmes et pour autrui ».

      Bon, oui, je sais bien, crise du logement, alors…


    • boduos Le 11 mai 2015 à 11h23
      Afficher/Masquer

      @ali
      pas besoin de psy,il a une telle gueule de faux cul que c’en est de la franchise (pour paraphraser Gabin à propos de Blier …dans” le cave se rebiffe” je crois.)


    • padawan Le 11 mai 2015 à 22h39
      Afficher/Masquer

      Ali, surement un syndrome autiste, le même que celui de Poutine … Sérieusement, arrêtez avec vos maladies mentales.


      • Ali Le 12 mai 2015 à 03h15
        Afficher/Masquer

        Je déconne pas padawan, mais c’est votre droit de penser que ce type est sain.


        • padawan Le 13 mai 2015 à 00h13
          Afficher/Masquer

          Et dsk ? Elle est ou la barrière du “sain” ali ? On est en France, ce qu’il dit est dans le cadre de la loi il me semble. Sinon vous pouvez porter plainte. Le gars et élu et réelu… je sais c’est chiant mais c’est comme ça.

          Au fait on a laissé la machine enigma et le sors de la WWII a un homo, et a l’époque on disait a peu près ca : ” omg c’est mentalement instable “..

          Alors certainement c ‘est pas tip top le ciotti mais c ‘est pas la peine d’invoquer les médecins pour condamner un type qui ne dis rien de répréhensible, à ma connaissance, par la loi.


  9. RGT Le 11 mai 2015 à 08h07
    Afficher/Masquer

    “Personnellement, je suis favorable au principe de rétention de sûreté pour les terroristes et à l’installation de centres de rétention qui accueilleraient les personnes à risques.”

    Personnellement je rejoins ses propos.
    Embastillons tous les politicards qui surfent sur la vague du “terrorisme” pour venir nous imposer la Gestapo 2.0.

    Compte-tenu du nombre de députés qui ont voté la “loi de renseignement”, et des ministres en activité ou au chômage qui ont soutenu cette loi il sera nécessaire de ré-ouvrir Cayenne.

    Je me porte volontaire pour faire le maton pour leur rééducation afin de les ramener dans le droit chemin. Avec moi, ne vous en faites pas, vous avez la garantie de ne plus les revoir avant très très longtemps.

    Je propose même à leur “libération” de les enterrer anonymement sous le pas de tir de Kourou.
    Au moins le forêt tropicale ne risque plus de repousser pour perturber les lancements des fusées Ariane. Ils seront au moins utiles dans leur mort pour la collectivité.


  10. St3ph4n3 L. Le 11 mai 2015 à 08h41
    Afficher/Masquer

    En bref… pour reprendre des voix au Front National, il suffit de barrer dans les discours qu’on l’imagine tenir toutes les fois où est écrit ou bien prononcé le mot “Nation” et de remplacer par “République”. A ce niveau, ce n’est plus de la manipulation des consciences, c’est du bourrage de crâne avec le poing…


  11. bossu Le 11 mai 2015 à 08h46
    Afficher/Masquer

    Bonjour à tous,

    quelque soit votre bord politique, faites l’effort de lire le Coran et les hadiths !
    C’est rébarbatif, mais après cette lecture, vous pourrez vous faire votre propre opinion sur cette religion (théocratie)
    Après seulement, vous aurez un point de vue objectif ;-))


    • boduos Le 11 mai 2015 à 11h35
      Afficher/Masquer

      la nature a horreur du vide .Notre vide de convictions profondes et notre indifférence égoïste fera le lit de toute subversion militante active! même minoritaire !

      on pourra toujours tenter de remplir ces vides avec des discours ,de l’activisme social et des lois,
      rien ne pourra remplacer un sursaut du peuple….qui ne viendra surement plus.


    • georges dubuis Le 11 mai 2015 à 11h56
      Afficher/Masquer

      C’est comme lire l’oeuvre de Marx, ah y a du bon, et surtout un interminable vraisemblable, temps de réalisation, plus court toujours, 140 ans.
      Le PS est bien la réalisation de ce qu’était le début de cette comédie, du fa(u)meux processus de production matériel, et il n’y en aura pas d’autre, malgré tous les chercheurs d’une autre gauche, tous cocus à interprétation variable, lutte des places oblige chez ses profs où ex, cinéma uber alles.
      Des rencontres me disent, tu te rends compte , je suis forcé de reconnaître que la nation est le seul cadre où l’on pourra se parler en en parlant, la langue c’est pas rien, c’est le minimum de compréhension commune, notre véritable Sécurité du Sens, pour le reste il y a mastercard et IKEA.


      • Wilmotte Karim Le 11 mai 2015 à 15h59
        Afficher/Masquer

        Vous savez qu’il y a des nations (sens Lordonien) où tous ne parlent pas la même langue?


    • Anne Le 11 mai 2015 à 16h00
      Afficher/Masquer

      Bossu,
      Tous les musulmans ne sont pas accros au fanatisme, loin de là il faut être de mauvaise foi, ou avoir des oeillères, ou être ignorant, pour le croire.

      Les textes religieux d’autres religions monothéistes sont aussi ravageurs pour la morale, que certains “haddits”… et la religion laïque n’est pas exempte non plus de ferments de haine et d’intolérance, comme on a le regret de le voir de plus en plus aujourd’hui, non?

      La paille et la poutre vous connaissez?


  12. Klemens Le 11 mai 2015 à 09h27
    Afficher/Masquer

    Un regard sur les données économiques et financières montre: la France est un peu moins d’un effondrement total. Une ventilation de la «Grande Nation» serait déchirer la zone euro et l’UE complètement lui-même pourrait ESTOCADE.
    http://www.contra-magazin.com/2015/05/griechenland-2-0-frankreich-vor-dem-grossen-kollaps/


  13. georges dubuis Le 11 mai 2015 à 09h36
    Afficher/Masquer

    Une épée sans manche et sans lame, pure gesticulation car la solution pour être maitre chez soi c’est de prendre notre souveraineté. D’où une sorte de droitisation de l’UMP, sans effet, si ce n’est d’être encore plus grotesque dans les détails, pour vaguement concurrencer le FN, l’UPR etc qui propose la sortie de la dépendance à la fantaisie bancaire euro et ses lois qui nous rongent.
    PS quand à ceux qui veulent donner la mort, qu’ils en prennent la peine. L’intolérance à la connerie, fantaisie, grandit: fort bien..
    Transformer la France en maison de tolérance, hôtel Europe, “no passaram” comme disent stupidement les rebelles, reloux, anarchistes, n’est plus une option neutre, elle apparaît pour ce qu’elle a toujours été,création d’un bordel générale communautarisé.Dissolution du peuple dans de multiples identités à la carte.


    • achriline Le 11 mai 2015 à 11h29
      Afficher/Masquer

      Attention à la confusion, le FN n’a jamais proposé la sortie de l’euro(pe). Il veut une “autre europe” ce qui est irréalisable compte tenu que le moindre changement demande la majorité absolue, chose tout à fait impossible à obtenir vu les disparités entre les pays.
      L’adoubement de Marine Le Pen par les américains lors du gala du magazine Time montre bien où se situe le FN.


      • georges dubuis Le 11 mai 2015 à 15h30
        Afficher/Masquer

        Oui ils ont invités aussi Kadafi
        La ligne est fine, Achriline,une chose à la fois, écoute le frangin, stratégie, stratégie….le reste c’est du Kulturel.
        https://www.youtube.com/watch?v=pXdz4IK9yJA


  14. Sébastien Le 11 mai 2015 à 09h46
    Afficher/Masquer

    Je n’ai aucune envie de défendre Eric Ciotti (quand on prononce avé l’accent, on a tout résumé) mais le but consiste en quoi exactement? S’indigner bêtement? Traquer ses propos comme le fait déjà la caste journalistique contre ceux qui pratiquent et défendent la liberté d’expression mais sont la plupart du temps laissés à leur propre sort pour cause de “propos nauséabonds”? Il faudrait savoir. Comme d’habitude, on nage en pleine hypocrisie.
    Bref, ça nous avance à quoi? Je ne pige pas.
    On vit dans un système qui favorise les pires arrivistes, menteurs, et j’en passe aux niveaux “compétences”. Il n’y a que les imbéciles qui ne le savent pas.
    Parallèlement certains continuent de défendre les causes dont ils déplorent les effets (air qui devient connu). Donc, bon, je reste un peu dubitatif, c’est le moins que je puisse dire.


    • boduos Le 11 mai 2015 à 11h52
      Afficher/Masquer

      si je comprends Sébastien,il faut laisser Ciotti débiter ses revendications de détention préventive pour déviance anti Charlie par exemple ? ou anti OTAN ,ou anti Europe, ou pro russe….. explique moi.
      je te conseille “la tête contre les murs” d’Hervé Bazin sur l’internement arbitraire(c.a.d sans juge ni avocat)


  15. olivier imbert Le 11 mai 2015 à 09h55
    Afficher/Masquer

    La suisse aussi avec le PLR attention il y a des pasteurs radicaux et le libéral non libertarien J.Ralws considère que c’est un jeu de langage!Oui la France avec Bariani en 1995 et dès 1914 à eu des sortes de man ‘in black’ assez radicaux, jusqu’à Drancy avec Lagarde. La nouveauté c’est que la PCF est aussi avec des Cardinales, comme les enfants de Marie (ou Claudia avec Lang aussi) au PS soit entrain de se radicaliser.


  16. Paddy Le 11 mai 2015 à 10h53
    Afficher/Masquer

    Ciotti a raison d’être sévère et strict.
    En espérant qu’il le sera aussi pour les faits qui valent à Sarkozy et à son entourage des mises en examen…


  17. achriline Le 11 mai 2015 à 11h06
    Afficher/Masquer

    “… à l’installation de centres de rétention qui accueilleraient les personnes à risques”
    Comme les camps fema aux états-unis par exemple ?

    “… modèle que l’on applique aux malades psychiatriques lorsque l’on juge qu’ils sont dangereux pour la société”
    A-t-on pensé à lui garder une place ?

    “… Soit des gens à qui on ne peut rien reprocher sur le plan pénal mais dont on connaît les engagements radicaux et la menace potentielle qu’ils représentent”
    Ce qui en cas de crise majeure (comme après un crack financier par exemple) inclurait les opposants politiques, les protestataires mais aussi pourquoi pas les gens qui fréquentent des sites jugés subversifs comme les-crises.
    Il me semble pourtant qu’il était “Charlie” et qu’il avait défilé pour la liberté d’expression !!!


  18. Astrolabe Le 11 mai 2015 à 11h50
    Afficher/Masquer

    Le monsieur propose tout et le contraire de tout: une plus grande coopération avec les pays en difficulté, bon d’accord, mais aussi augmenter les moyens pour les interventions extérieures: alors on va aussi continuer à terroriser les gens chez eux ? combattre l’islam dans les pays musulmans ? Ah, le bon vieux temps des croisades ! Qu’est-ce qu’on rigolait !

    Bon, mais en France, dans les écoles très très laïques (certaines écoles “difficiles”, pas toutes bien sûr) on pourrait réintroduire la règle en fer qui, bien appliquée, permettait de faire filer droit les récalcitrants, ou la cravache utilisée dans certains pays lointains, ou bien, pour moderniser (il faut vivre avec son temps) il y a le taser, très efficace. Il ne le dit pas, mais il y pense, croyez-moi.

    De toute façon, il faudrait réouvrir Cayenne et la trentaine de bagnes que nous avions au bon vieux temps en Guyane, et puis on pourrait coopérer avec Guantanamo, ça serait un beau projet de coopération.

    Pauvres de nous !!


  19. christian gedeon Le 11 mai 2015 à 12h46
    Afficher/Masquer

    Donc Ciotti,nouvelle tête de Turc,si j’ose…ben j’ai une mauvaise nouvelle pour vous…ce mec est apprécié,ici,chez les sauvages…il fait du bon boulot;s’occupe de ses concitoyens…évidemment,il a la tête de l’emploi “fasciste”…crâne rasé,propre sur lui… et bien élu…le facho idéal…sur le terrain ce n’est pas ce que pensent ses administrés…mais çà bravo les gars…bravo…vous êtes au top,là…à croire que…


    • vallois Le 11 mai 2015 à 14h29
      Afficher/Masquer

      Le confort du tweet est de pouvoir lier 2 idées sans chaînes causales entre elles, sans avoir à se justifier et l’expliquer du fait du format. Des généralisations, des omissions, des présuppositions, des suggestions à la brouette qui paraissent évidentes pour beaucoup mais qui peuvent aussi tromper car chacun y projette ses propres pensées.
      C’est le B.A. BA de la communication politique, me direz-vous.


    • Ali Le 11 mai 2015 à 14h37
      Afficher/Masquer

      @Christian Gedeon

      Disons qu’il a l’air d’avoir une vision selective de ceux à qui il doit faire du bien.
      D’ailleurs je ne me rappel pas que la communauté noire et maghrébine de nice disait du bien lui.


      • christian gedeon Le 11 mai 2015 à 15h13
        Afficher/Masquer

        Il n ‘y a pas de communautés en France…mon bon monsieur…pour çà direction l’UK ou les US,svp…ou l’Arabie…au choix…faites vos jeux… La France n’est PAS le Maghreb du Nord ou l’Afrique du Nord Nord comme on voudra…ici,il n’y a ni communautés,ni “couleurs”,ni races,Ali…you got the wrong adress…demandez donc une green card chez vos potes US…et allez parler de communautés ailleurs. Ce mot est juste insupportable en France et on ferait bien de s’en souvenir…nous ne sommes pas des “communautaristes” dans ce pays..il y a une seule communauté,la communauté nationale,point barre… et Ciotti il fait partie de quoi? de la communauté des Ritals?! Le langage communautariste traduit un recul intellectuel déplorable…il y a des pays pour çà…pas chez nous.


        • Ali Le 11 mai 2015 à 17h27
          Afficher/Masquer

          Ha oui, quand même 🙂
          Que la paix soi sur vous.


    • christian gedeon Le 11 mai 2015 à 14h59
      Afficher/Masquer

      MDR… elle est pas mauvaise celle là…c’est vrai qu’il la tête de l’emploi…mais Staline avait une belle moustache et des cheveux plutôt longs…çà n’a rien empêché…et le Che était un assassin pathologique qui prenait plaisir à torturer ses victimes avant de les tuer…et pourtant il avait une belle barbe et une gueule;ce qui n’ a pas empêché qu’il soit une ordure..


      • RGT Le 11 mai 2015 à 19h13
        Afficher/Masquer

        @ christian gedeon :
        “le Che était un assassin pathologique qui prenait plaisir à torturer ses victimes avant de les tuer”…

        Entre-nous, qui était le plus pathologique : Ernesto ou les militaires formés par la CIA à mater les péones qui se rebellaient contre “l’Empire du Bien”.

        Le Che était VRAIMENT un petit joueur comparé à Batista, Pinochet, Vidella et les autres bisounours défenseurs du Bien… Il ne torturait QUE des tortionnaires ou leurs commanditaires.


  20. Alae Le 11 mai 2015 à 13h06
    Afficher/Masquer

    Pourquoi avais-je depuis longtemps l’intuition que, dans ce pays, le pétainisme reviendrait non pas par l’extrême droite, mais par la grande porte ?
    Peut-être à cause de la montée d’un moralisme bobo petit-bourgeois imposé par les médias, ou par la tendance actuelle à étouffer les débats (sur les plateaux de télé, depuis des années, la mode consiste à inviter quelqu’un “qu’on n’aime pas” et à lâcher contre lui une meute d’intervenants, à ne pas lui laisser le temps de répondre, à lui faire des procès d’intention, etc…). Ce sont des méthodes minables de FACHOS.
    On les a laissé occuper de plus en plus de terrain, coloniser les médias, la politique et on a fini par trouver “normales” leurs attaques à plusieurs contre une personne seule, leur censure et leur arrogance. Les résultats sont là : ils se sentent pousser des ailes et si on ne les arrête pas, ce sont TOUTES nos libertés qui y passeront.


    • georges dubuis Le 11 mai 2015 à 15h50
      Afficher/Masquer

      Facho, grand mot…réseau, c’est suffisant.


  21. cyril Le 11 mai 2015 à 13h26
    Afficher/Masquer

    il y a un élément de folie dans ce qui se passe en france. dans un monde interconnecté,il faut imaginer les dégâts que cela va occasionner pour la france ce genre de délire. peut être y a-t-il une volonté inconsciente de suicide politique sur la scène international dans notre pays.


  22. lon Le 11 mai 2015 à 13h38
    Afficher/Masquer

    Ce qui est désespérant c’est le haro général sur le Booba, qui n’a fait qu’exprimer le simple bon sens .


    • V_Parlier Le 11 mai 2015 à 19h44
      Afficher/Masquer

      Je pense que vous ne connaissez pas vraiment la “créativité” du dit Booba et de ses collègues qui sont à eux seuls des tracts vivants en faveur de gars comme ce Ciotti. Et je peux vous dire que les très jeunes sont les premiers à être touchés, expérience vécue et comprise.


      • lon Le 11 mai 2015 à 23h12
        Afficher/Masquer

        C’est vrai je ne connais pas ce Booba, à part sa sortie sur les événements Charlie , dont j’ai dit ce que je pensais plus haut .


  23. boduos Le 11 mai 2015 à 13h43
    Afficher/Masquer

    Qu’Eric ciotti entretienne bien son potager électoral et qu’il possède quelques qualités,on l’espère bien.
    les griefs qui lui sont faits portent sur son zèle à disposer de nos libertés de citoyen et sur sa surenchère liberticide concernant l’enfermement préventif contraire aux principes élémentaires de notre civilisation greco latine(qu’il prétend défendre) .celle qui se refuse a accuser sans preuve,celle qui se refuse à catégoriser les citoyen de l’agora et du forum ….cette civilisation refusant la barbarie et ayant acté sur nos frontons “LIBERTE.EGALITE.FRATERNITE”

    Ciotti qui caresse visiblement un électorat rendu craintif par l’age et la rente ,oublie qu’il est le représentant d’une nation et qu’il engage ici , non par la parole mais par la loi, les générations futures ,n’hésitant pas a prôner le contrôle généralisé de la population,comme sous certains régimes passés ou existants.


    • boduos Le 11 mai 2015 à 13h58
      Afficher/Masquer

      les féodalités naissent de cette manière : les bandits de grands chemin dont la supériorité était d’être à cheval rançonnaient les villages,puis pour protéger leur gagne pain offraient leur protection contre impôt .ils devinrent chevaliers puis aristocrates .

      me soumettre sciemment à la protection rapprochée telle que l’imagine Ciotti,non merci.

      relire Camus “l’homme révolté” traitant de la relation maitre-esclave…


      • Ali Le 11 mai 2015 à 15h02
        Afficher/Masquer

        Relire Camus “l’homme révolté”

        Je confirme, bon essai.

        “L’histoire prodigieuse qui est évoquée ici est l’histoire de l’orgueil européen.” (note de l’éditeur)


  24. Van Le 11 mai 2015 à 16h35
    Afficher/Masquer

    nauséabond ils me rappel les heurs les plus sombre de notre histoire 🙂 , et pourtant j’étais pas né .


  25. Serge Le 11 mai 2015 à 16h52
    Afficher/Masquer

    Le problème n’est pas certains de ses propos ,que je partage ,mais que ceux-ci ne soient qu’une surenchère de paroles sans en effet .Même pire : que ses actes soient en contradiction avec celles-ci.


    • V_Parlier Le 11 mai 2015 à 19h49
      Afficher/Masquer

      On pourrait le voir comme çà, oui. Ca part dans tous les sens, mais çà fait peur quand même car si des hommes politiques de la mouvance bipartite homologuée divaguent autant que des gamins énervés (pense-t-il vraiment tout ce qu’il dit tout mélangé?!), on ne sait pas quel futur nous attend.


  26. pago Le 11 mai 2015 à 17h08
    Afficher/Masquer

    article lejdd.fr : Todd et Charlie : sous la provocation, la réflexion
    http://www.lejdd.fr/Culture/Livres/Todd-et-Charlie-sous-la-provocation-la-reflexion-731612


  27. Alae Le 11 mai 2015 à 17h51
    Afficher/Masquer

    “A tous les jeunots su site, j’allais dire de la secte, je rappelle qu’un collabo c’est quelqu’un qui accepte sans broncher la loi de l’envahisseur …”
    C’est pour ça que le mot est parfaitement adapté. On a vu arriver cet esprit collabo en même temps que l’UE, quand les dirigeants français sont devenus de simples colporteurs au service des politiques néolibérales “supranationales” de Bruxelles. Comment ne pas y voir une relation de cause à effet ?


  28. demis Le 11 mai 2015 à 18h31
    Afficher/Masquer

    Une hypothèse: Dans toute société organisée sur la division du travail et donc la répartition normalement équilibrée des richesses produites, la lutte “pour les intérêts propres” de chaque classe n’est au fond qu’une manifestation objective des rapports de force économique existant entre les diverses classes. Quoi de plus efficace pour renverser un pouvoir en place que la manipulation politique de ce conflit économique naturel, et d’organiser son instrumentalisation a des fins d’hégémonie. Ce qui aboutira par exemple à une théorisation d’une lutte des classes (des unes contre les autres), une idéologie de manipulation construite pour transformer ce qui était de l’ordre d’une régulation interne et naturelle, inscrite dans la bonne marche de l’ensemble, vers une machine de guerre idéologique visant à diviser pour renverser le pouvoir établi. C’est ce que firent les révolutionnaires pour renverser la royauté ou les Bolcheviques pour renverser le Tsar.

    Or aujourd’hui, cette idéologie de la lutte des classes issue des révolutionnaires et des soviets, n’est plus portée que par des partis politiques de gauche, socio-démocrates qui ont continuellement trahis ces idéaux qui mettaient le peuple au centre du pouvoir, au point d’en faire une coquille vide dont la réalité pratique renvoie systématiquement le contraire. Car aujourd’hui, les rapports de force économique inter-classes n’ont jamais été à ce point disproportionnés. Le pire extrémisme libéral inégalitaire est pratiqué, toléré, voire encouragé, par ceux là mêmes qui ont encore le culot de se nommer “socialistes” et de parler au nom du peuple.

    Cette inversion des discours et de ses valeurs prônées, a atteint un paroxysme engendrant une tension dangereuse dans les parties basses de la population. L’envie de révolution couve, mais il n’y a pas de nouvelle théorisation politique du rapport économique et social extrêmement inégalitaire. Les classes défavorisées tendent de donc plus en plus à radicaliser un mécontentement auquel se mêle naturellement des revendications et des frustrations identitaires, communautaires, liées aux origines fortement hétérogènes d’une société désormais aussi fortement multiculturelle. Il est d’ailleurs tragique de constater que ce sera la voracité aveugle des classes économiques dominantes, grand patronat, finance, qui aura construit pour satisfaire ses intérêts économique à cours terme, sans jamais anticiper des problèmes sociétaux à venir, une bombe à retardement ethnico-confessionnelle qu’est aujourd’hui la France.

    Le fait est que le principal parti de gauche n’endosse plus aujourd’hui l’expression, le sentiment populaire d’un inégalitarisme économique croissant. La gauche, comme la droite d’ailleurs, n’a plus de réponse effective pour restaurer durablement la production de richesses et en assurer une répartition régulée qui clamerait les tensions économiques et sociales. La lutte des classes est rangée depuis des lustres au rang des artifices éventés.

    Il faut donc tenter de dévier cette colère, focaliser ce mécontentement pour qu’il ne se retourne pas sur les imposteurs qui en sont à l’origine. cette classe politique dont le rôle n’est aujourd’hui plus que d’être les VRC des intérêts économique dominants. Place désormais à la lutte des religions, la lutte des cultures, la lutte des genres et leurs bricolages idéologiques clivant et dissolvant de la cohésion nationale.

    Diviser pour continuer à régner et conserver le pouvoir.


    • Phil Defair Le 11 mai 2015 à 22h30
      Afficher/Masquer

      Tout à fait. Diviser pour mieux régner semble être la règle du moment.

      Résister ? Oui, autant que faire se peut. Malheureusement, il semble que le travail de sape mené par nos “élites” commence à donner les résultats escomptés. Combien d’entre nous avons déjà eu une réaction de défiance par rapport à la minorité d’origine maghrébine, sur quelque motif que ce soit ? Je crains que, sauf réaction massive pour réaffirmer notre attachement à la Fraternité, le ver soit déjà bien logé dans notre pomme…


  29. Charles Michael Le 11 mai 2015 à 20h17
    Afficher/Masquer

    Là, vraiment bravo, une citation mondiale pour lescrises.fr, par Pepe Escobar, repris dans Russia Insider. Allez voir Pepe Escobar sur Wiki pour ceux qui ne connaissent pas.

    Is Berlin Once Again Set On Hegemony in Eastern Europe?

    Noteable historian and commentator says that while careful not to challenge the US Berlin is using the EU project to transform countries on EU’s periphery into satellites of Germany

    Pepe Escobar Subscribe to 693

    “Thus the glaring exception of historian and anthropologist Emmanuel Todd, author of the seminal 2002 essay After the Empire which showed no mercy in its cartography of American decline. In a long 2014 http://www.les-crises.fr interview, centered on Germany, Todd hits the geopolitical ball out of the park.”

    http://russia-insider.com/en/politics/german-question/ri6703


  30. Emmanuel Le 11 mai 2015 à 21h14
    Afficher/Masquer

    ” Les cons ça ose tout, c’est même à ça qu’on le reconnaît. ”
    Audiard a dû l’écrire en pensant au suffrage universel et au bon peuple. Après tout, qui faut-il le plus blâmer : le populiste invétéré ou bien ses ouailles ? Qui est le plus crétin des deux : le meneur ou bien la foule qui l’acclame ? Je finirai monarchiste.


  31. balthazar Le 11 mai 2015 à 22h40
    Afficher/Masquer

    “Au fait, que fait le procureur de Nice, pourquoi ne poursuit il pas Estronsi et Chiotti pour incitation à la haine raciale ?”
    Ah oui, c’est vrai ça, c’est quelle race déjà, le musulman…


    • Ded Le 12 mai 2015 à 16h49
      Afficher/Masquer

      Remarque pertinente !
      En ce qui les concerne, il faudrait parler de racisme ethnique en fait (Maghrébin, Arabe..) plus que de racisme religieux.


  32. Ali Le 12 mai 2015 à 05h57
    Afficher/Masquer

    Il y a aussi l’exemple malais pour ce qui est d’une coexistence pacifique entre plusieurs cultures. Ce n’est pas un empire et sa surface géographique est inférieur à celle de la france.

    Il vit là bas des malais (majoritaires et musulmans), des chinois (boudhistes) et des indiens (hindous).
    Dans les année 60 et suite à des tensions il y a eu de violents affrontements entre ces différentes communautés avec morts à la clef.
    Après un état d’urgence et un retour au calme, l’état à appeler à une unité national transcendant les différences culturelles.

    Aujourd’hui tout le monde cohabite et accepte les différences de l’autre tout en ayant préservé son identité culturelle. Ça fait aussi de la Malaisie un pays sympa à visiter ou les gens sont curieux de l’étranger et témoigne d’une bonne ouverture d’esprit. Ajouter à celà la possibilité de découvrir trois cultures dans un même pays.
    Après tout n’est pas rose, mais dans l’ensemble ça marche plutôt bien et ils auront eu au moins le mérite de réussir à dépasser leur clivage ethnique.


    • Toutatis Le 12 mai 2015 à 13h37
      Afficher/Masquer

      Sauf qu’en Malaisie on réprime très sévèrement tous les fauteurs de trouble (comme à Singapour), voire même en les pendant. Vous savez comment on traite les immigrants clandestins en Malaisie et à Singapour ?


      • Ali Le 12 mai 2015 à 14h59
        Afficher/Masquer

        Vu comment vous noircissez le tableau je ne sais pas ce que vous connaissez de la Malaisie.
        Pour ma part je vis pour l’instant en Indonésie et j’ai passé plus de huit mois en Malaisie.

        Pour ce qui est des immigrés clandestins les retours que j’ai de la part des indos sont plutôt positifs. En règle général ils sont renvoyés chez eux et ça se fait sans violence (au pire quelques semaines de prison et encore).
        Idem pour les pêcheurs indos qui vont pêcher dans les eaux malaisienne, en revanche ils m’ont dit que c’est les thaïlandais qui ont l’air plus féroces à ce niveau.

        Après je parlais de la cohabitation entre les différentes communautés, je ne vois pas le rapport avec l’immigration clandestine. Je ne vois pas pourquoi pourquoi vous cherchez à noircir le tableau d’un pays sous prétexte qu’il a réussi ce que nous n’avons pas réussi, d’autant plus qu’il n’y avait rien à noircir à ce niveau.


        • Toutatis Le 12 mai 2015 à 15h37
          Afficher/Masquer

          Je ne noircis rien du tout. Pour moi c’est très bien qu’on fasse appliquer les lois sans faiblesse. Je connais mieux Singapour (ma femme est de là-bas). Là-bas, les actes de délinquance qu’on appelle “incivilités” sont inconnus, à cause d’une répression féroce. En ce qui concerne l’immigration clandestine, c’est une séance de coups de canne puis l’expulsion immédiate pour toute clandestin interpellé. Si vous appliquez des mesures semblables, pour la délinquance et l’immigration clandestine, en France, vous verrez que miraculeusement les problèmes de cohabitation disparaitront. Il y a aussi d’autres dispositions, pour empècher la constitution de ghettos, comme le système de logement, le HDB, on devrait utiliser un système semblable en région parisienne (bizarre connaissant cela qu’on considère Singapour comme un pays ultra-libéral).


  33. Ali Le 12 mai 2015 à 16h20
    Afficher/Masquer

    @Toutatis

    Je suis d’accord avec vous, celui qui commet des incivilités faut le remettre en place.

    En revanche je ne vois pas le rapport entre les politiques d’immigration/répression de la délinquance et la cohabitation entre français de cultures différentes.

    Vos amalgames et vos sous entendus trahissent le fait que vous considérez ceux qui ont une culture différente de la votre comme non français et déliquants, ce qui est totalement faux vu la configuration actuel de la france et des français qui la composent.
    La France est devenue multiculturelle et c’est une réalité qu’il serait temps d’accepter (ce qui en agace certains apparemment).

    Celà montre également d’où vient une cause de tous ces problèmes d’intégration. Elle vient d’une vision erronée de la réalité (culture différente = immigrés = non français = délinquants = fauteurs de troubles).

    Avant de penser au tout répressif et à la violence pour résoudre les problèmes il serait bien de faire preuve d’ouverture d’esprit, ça apaiserait tout le monde.


  34. Ali Le 12 mai 2015 à 16h52
    Afficher/Masquer

    Ceci dit je dirais que le problème vient des deux côtés (pour connaître les deux côtés).
    Pour préciser le fond de ma pensée :

    – Que certains blancs arrêtent de voir tous les noir et les rebeux comme non français et fauteurs de trouble

    – Que certains noirs et rebeux arrêtent de voir tous les blancs comme des fachos et des bouffons


  35. Ded Le 12 mai 2015 à 16h52
    Afficher/Masquer

    En tant que Niçois, je considère que les propos d’Estrosi en tant que maire et président de Nice métropole et Ciotti en tant que président du CG06 mettent en danger les Niçois.
    Il est à craindre qu’un attentat vise en priorité les niçois au regard des propos haineux qui on été proféré à leurs égard par ces deux élus.


  36. Un naïf Le 12 mai 2015 à 17h53
    Afficher/Masquer

    [Je suis Charlie – Liberté d’expression]

    Un bon français ne doit pas participer à des manifestations pour la Palestine :

    Après avoir vécu 45 ans en France, Chérif Boudelal s’est vu refuser la nationalité française, pour avoir participé à des manifestations pro palestiniennes. Soit un crime de lèse intégration.

    http://reseauinternational.net/un-bon-francais-ne-doit-pas-participer-a-des-manifestations-pour-la-palestine/


  37. Philippe Le 12 mai 2015 à 19h55
    Afficher/Masquer

    “Soit des individus qui ont déjà purgé leurs peines mais présentent toujours une extrême dangerosité. Soit des gens à qui on ne peut rien reprocher sur le plan pénal mais dont on connaît les engagements radicaux et la menace potentielle qu’ils représentent. ”

    Mais comment c’est possible ? Donc on va mettre en prison/détention des gens qui n’ont commis aucun délit, en fonction de leurs “engagements” “radicaux” et de “menace” “potentielle” ? Mais alors qui décide de la limite d’un engagement, de pensée, et si cette engagement, cette pensée, est radicale ou non?

    C’est affolant, juridiquement c’est possible??


  38. Philippe Le 12 mai 2015 à 20h01
    Afficher/Masquer

    “Personnellement, je suis favorable au principe de rétention de sûreté pour les terroristes et à l’installation de centres de rétention qui accueilleraient les personnes à risques.

    Cela concernerait qui ?
    Soit des individus qui ont déjà purgé leurs peines mais présentent toujours une extrême dangerosité. Soit des gens à qui on ne peut rien reprocher sur le plan pénal mais dont on connaît les engagements radicaux et la menace potentielle qu’ils représentent. Soit encore des combattants qui ont fait le jihad et rentrent de pays étrangers comme l’Irak et la Syrie. La décision de placement serait prise par le parquet antiterroriste et les préfets. On pourrait s’inspirer du modèle que l’on applique aux malades psychiatriques lorsque l’on juge qu’ils sont dangereux pour la société.”

    Je résume : on prends des gens qui n’ont commis encore aucun délits, parce qu’ils ne pensent/agissent différemment, on les appellera terroristes et on les enfermera dans des camps de détention, préventivement.
    Quelle est la différence avec un camp de concentration?


  39. Jacques F. Le 12 mai 2015 à 20h36
    Afficher/Masquer

    Je suis triste.
    J’ai l’impression de lire un article rédigé par un “journaliste” du “Petit Journal” (de Canal+).

    Méthode simple et efficace : on prend plein de morceaux concernant une même personne, pour montrer que cette personne n’est pas gentille.
    Ensuite, une fois que tout est bien amalgamé, on peut tirer n’importe quel bout pour faire revenir le tout, ce qui justifie un rejet en bloc.

    Ca y est, Eric Ciotti fait parti du club “tout ce qu’il dit, c’est de la m…” et le contenant prend le dessus sur le contenu.

    Il serait beaucoup plus pertinent de discuter de chacun des sujets indépendamment, mais c’est moins facile.


    • V_Parlier Le 12 mai 2015 à 22h22
      Afficher/Masquer

      Le problème est que les gens comme Ciotti décrédibilisent ce qui peut y avoir parfois de sensé dans leurs propos, à cause d’autres propos beaucoup plus délirants qui vraiment cassent la baraque (cités ici: prisons payantes, mise en détention avant des crimes potentiels, frontière pas claire du tout entre l’acte criminel et de délit d’opinion, et c’est ce dernier point qu’il a en commun avec les membres du gouvernement actuel d’ailleurs). Ce qui m’a frappé aussi avec l’histoire de la “jupe longue” étaient les arguments qu’il donnait: La jupe longue à elle seule, et rien d’autre, constituait bel et bien pour lui le délit de non-laïcité! Tels étaient ses propos! A côté de çà, un gars comme çà n’hésitera peut-être pas à traiter un eurosceptique de facho comme le ferait un Valls ou un Hollande. Non merci.


  40. Andrea Le 14 mai 2015 à 21h15
    Afficher/Masquer

    J’ai hésité a poster mon avis. C’est tout dire…!

    C’est désespérant.

    La France va droit dans un fascime mou. Ou pas si mou. Les mots sensés, convaincants, sympathiques, illustrant l’histoire, la démographie, la politique me manquent, pour l’instant .. pas de prob pour discourir je peux …Mais tourner autour du pot c’est parfois mesquin. Il faut aller droit.

    Loi anti-terroriste.

    Qui tue toute liberté de parole, sauf pour les nantis et les ‘philosophes’, ‘scientifiques’, ‘hommes d’état’, ‘persifleurs médiatiques’ ..

    Surveillance de masse.

    Celle-ci va servir à identifier et reprimer des dissidents, cela va sans dire. Egalement pour induire une ambiance générale de ‘conformité’ par la peur (voir p. ex. la Stasi), mais plus loin le but réel c’est d’analyser tous les mouvements sociaux, toute l’opinion du pays, pour prevenir, ou manipuler, tout mouvement de contestation. Sociologie comme outil de controle.

    Fonctionnement sur l’émotion

    Modèle stigmatisation de certains (pedophiles, violeurs, fous sanguinaires, scandales divers qui impliquent des politiques qui sont vite sacrificiés, p. ex.), nécessité de repression et de controle accru. Faire vivre le bon peuple dans le présent, l’immédiat, empecher toute reflexion, analyse, car l’horreur est partout, à tous le coins de rue. La vie c’est une succession de chocs, de drames, et voilà c’est comme ca.

    Encourager les conflits entre ‘communautés’, ‘ethnies’

    Rien de tel que monter les uns contre les autres pour faire augmenter la haine, les troubles. S’ensuit un plus grand pouvoir de l’Etat, qui essaye de ‘mettre de l’ordre’…Et la les socialistes sont champions, avec tous leurs discours pervers sur l’intégration, etc. Valls a même parlé du mouvement de population, distribuer les Arabes en dehors des ghettos (forcé bien sur, car comment faire autrement?) ..et entre temps l’armée défend les ‘sites sensibles’…droit vers une militarisation dans le monde civil de tous les jours, acceptée par la population.

    Masquer les différences de classe

    Ou simplement déboulonner les revendications des pauvres avec des discours qui divisent (communautarisme, ethnies, etc.), des menaces fabriquées (terrorisme), et l’appel à des espèces de faits et théories ‘acceptées’ – la puissance et rôle de l’Union Européene, l’austérité, des modèles économiques bidons, la dette, etc.

    Augmenter la compétition entre citoyens.

    Encore, de la haine. Certains sont ‘performants’, d’autres pas. Il faut donc lutter pour s’en sortir, on est entrepreneur, ou pas. On élève les gosses comme il faut, sinon ce sont des paresseux. On a des connections, ou pas. On appartient à l’élite, ou pas.


Charte de modérations des commentaires