Les Crises Les Crises
23.novembre.201123.11.2011 // Les Crises

Lettre ouverte à Daniel Bouton

Merci 0
J'envoie

Finalement, j’isole ce billet…

Dans un édifiant article, NouvelObs.com publie la lettre que l’ancien PDG de la Société Générale, Daniel Bouton, a envoyée à Valéry Giscard d’Estaing, qui présidait une commission sur l’avenir de l’Hôtel de la Marine, place de la Concorde.

S’il a la bonne idée de s’opposer à la vente de ce joyaux de notre patrimoine national, il propose de le mettre “au Mont de Piété” et :

“souligne la vertu pédagogique d’une proposition reconnaissant la nécessité pour ma génération qui a été beaucoup trop cigale, mais aussi, hélas pour la génération suivante de se priver pendant plusieurs décennies de certains de ces immeubles comme l’Hotel de la Marine.

Le bail de longue durée ne serait que la reconnaissance de la situation misérable de nos Finances publiques.”

Dette et patrimoine france

Originale cette idée de punir le peuple pour avoir trop dépensé. Personnellement, désolé, non, je ne vous “pardonne pas l’impertinence de votre propos”, car ce n’est pas un problème de pertinence, mais de simple décence élémentaire. Je me permets donc une réponse sous forme de lettre ouverte.

Monsieur le “Président d’honneur de la Société Générale”

J’ai lu votre lettre à VGE du 11 février dernier, publiée dans la presse, et elle a retenu toute mon attention.

En introduction, je m’étonne incidemment que vous interveniez sur un tel sujet avec un papier à en-tête “Président d’honneur de la SG”, je ne vois pas trop ce que votre ancienne entreprise a à voir avec ce sujet – et une correction élémentaire eût voulu que vous ne risquiez pas d’entacher l’image de la SG avec de telles paroles, “éthique, quand tu nous tiens…”. Je ne relèverai pas trop longuement le mot Honneur placardé dans ce courrier, il faut peut-être croire que, comme la confiture, moins on en a, plus on l’étale.

Sur le fond, comment dire sans être injurieux… Votre volonté de vouloir punir les Français pour l’incompétence de ses élites m’a pour le moins laissé sans voix. Il est vrai qu’il est sans doute plus aisé de s’attaquer à un des joyaux du patrimoine qu’entamer une autocritique personnelle et sur ce que j’appellerai “sa classe”, mais bon, vous n’êtes pas non plus “Président du Courage”. Je suis donc heureux de vous y aider en ce jour.

Ancien conseiller technique au cabinet du ministre du Budget Maurice Papon (sic.), vous avez été directeur de cabinet d’Alain Juppé, ministre délégué au Budget de 1986 à 1988. Vos 3 budgets :

  • 1986 : Croissance 2,3 % ; déficit 42 Md€ (valeur 2010) ;
  • 1987 : Croissance 2,4 % ; déficit 46 Md€ (valeur 2010) ;
  • 1988 : Croissance 4,7 % ; déficit 49 Md€ (valeur 2010) ;

Total : 137 Md€

À la fin de la cohabitation, vous êtes resté à Bercy, comme directeur du Budget jusqu’en 1991. Vos 3 autres budgets :

  • 1989 : Croissance 4,2 % ; déficit 53 Md€ (valeur 2010) ;
  • 1990 : Croissance 2,6 % ; déficit 57 Md€ (valeur 2010) ;
  • 1991 : Croissance 1,0 % ; déficit 58 Md€ (valeur 2010) ;

Total : 168 Md€

Bilan du brillant inspecteur des finances que vous êtes : plus de 300 Milliards d’euros de dette, hors intérêts – chapeau bas… Je me demande bien quel adjectif injurieux aurait employé Keynes sur l’idée de faire 50 Md€ de déficit avec 4,7 % de croissance dans le pays…

Fort de ce brillant résultat, vous êtes allé diriger la Société Générale. Dois-je vraiment développer ? Dois-je rappeler son état actuel ? Sans même parler par décence de l’évolution de l’action…

Bien entendu, l’affaire Kerviel restera votre fait de gloire. Rappelons le rapport d’enquête interne de votre propre banque, qui a indiqué :

  • qu’il n’existait « pas de contrôle sur les transactions annulées ou modifiées, ni sur les transactions à départ différé, ni sur les transactions avec des contreparties techniques, ni sur les nominaux élevés en position, ni sur les flux non transactionnels en cours de mois, autant d’analyses qui auraient probablement permis d’identifier la fraude » ;
  • que différents services de la banque avaient déclenché « sur le périmètre de JK » (Jérôme Kerviel), 2 alertes en 2006 et 46 en 2007, sans que ces alertes n’entraînent de quelconques réactions de la hiérarchie.


© Chappatte

On voit vraiment que la sécurité de votre entreprise était votre priorité. Tiens, c’est comme les 11,9 Md$ que la SG aurait perdus si AIG n’avait pas été renflouée par le contribuable américain…

Après avoir touché encore 5 M€ en 2007, vous levez 1,3 M€ de stock-options fin 2008, en pleine crise financière mondiale. Scandale. Pas grave, vous tentez de vous faire attribuer encore 1,7 M€ de stock-options en 2009, avant d’y renoncer sous une incroyable pression politique.

Vous vous décidez enfin à partir en avril 2009.

Quand vous partirez à la retraite, vous toucherez 730 000 € de retraite à vie, essentiellement financée par la SG.

“Président d’Honneur”, arf…

Au fait, il conviendrait de corriger votre fiche Wikipédia, qui indique : “En septembre 2009, Daniel Bouton crée sa propre société de conseil, DMJB Conseil, dont il détient l’intégralité du capital. Cette société de services, à vocation européenne, souhaite profiter de la renommée de Daniel Bouton dans la communauté financière, y compris à l’étranger. ”

Ça, pour être renommé, vous êtes renommé – ces frasques ont dû faire rire jusqu’aux Papous de Nouvelle-Guinée… En tout cas, le jour où je voudrais couler une entreprise, je penserai à DMJB Conseil, promis – je vous mettrai toutefois en concurrence avec Alain Minc Conseil et Daffy Duck Conseil.

Mais pour conclure, j’ai du coup une meilleure idée. Gardons l’Hôtel de la Marine, et comme ce n’est pas tant le peuple qui a été cigale, que ses dirigeants et élites qui ont été d’une incompétence et d’une irresponsabilité crasses, il me semblerait bien qu’on vous prive de votre retraite chapeau, et qu’on saisisse, au moins pour quelques temps (le temps d’y voir clair sur la situation de cette banque) la plupart de vos biens, “mal acquis” au vu de la situation réelle de la plupart des banques.

Je me permets de “souligner la vertu pédagogique d’une proposition reconnaissant la nécessité” pour des dirigeants qui ont été beaucoup trop cupides “de se priver pendant plusieurs décennies de certains de leurs immeubles”, cela participera à l’édification morale des suivants…

Qu’en pensez-vous ?

Je termine par cette pensée personnelle : “Les PDG de Banque osent tout, c’est même à ça qu’on les reconnait.”

Olivier Berruyer, Président d’Honneur du blog www.les-crises.fr.

P.S. Et encore, je ne relève même pas le fait que je fais partie de la “hélas génération suivante” – puisque j’ai bien entendu la ferme intention de NE PAS rembourser les dettes de VOTRE génération. Comme aurait aussi pu le dire Jean de la Fontaine : “Vous avez emprunté, M. Bouton, j’en suis fort aise, et bien remboursez maintenant.”


© Placide

48 réactions et commentaires

  • alain21 // 23.11.2011 à 07h03

    Bonjour Olivier et merci pour votre lettre à Daniel Bouton ….
    Le premier sourire de la journée : c’est vrai que la situation n’est pas drôle , mais vous m’excuserez c’est nerveux.
     

      +0

    Alerter
  • bourdeaux // 23.11.2011 à 07h49

    Merci  pour ces rafraichissements. Il est toujours utile de rappeler, et olivier doit en être remercié, que JUPPE, RAFFARIN et d’autres qui s’habillent de soi-disant vertus de rigueur budgétaire, sont en fait des irresponsables qui ont signé des déficits de fous dangereux en période de croissance. L’image de sérieux qu’ils arrivent pourtant à renvoyer par journalistes interposés sera sûrement regardée comme un épais mystère dans 20 ans, des chercheurs en sciences-po y consacreront des thèses… Au même titre que les manœuvres dispendieuses entreprises pour éviter aux détenteurs d’obligations souveraines d’assumer leurs responsabilités de prêteurs. Les émetteurs d’obligations ayant la capacité, de plein droit, d’imprimer des billets, leur confier son argent revient, pour un propriétaire de tableaux de maître à confier sa collection à un faussaire. Quant aux 730 k€ de retraite à un BOUTON, faut-il s’en étonner dans un pays où personne ne se révolte à l’idée que des centaines de milliers d’euros sont distribués en subventions publiques à des clubs de foot qui rémunèrent des gamins à coup de millions par an ?

      +0

    Alerter
  • tchoo // 23.11.2011 à 08h47

    Je kiffe la réponse à Bouton!
    bravo!

      +0

    Alerter
  • Donmarlon // 23.11.2011 à 10h23

    La lettre ouverte à Daniel Bouton vaut son pesant de cacahouètes!  
    Mais il est vrai que cette habitude qu’ont les possédants/ministres/gouvernants/nantis de se défausser de leurs responsabilités et d’appeler le “petit peuple” à de nouveaux sacrifices est absolument horripilante.
    Le détournement de La Fontaine est également très pertinent, une citation qui devrait être rappelée en plus haut lien à chaque discours sur l’austérité.

      +0

    Alerter
    • step // 23.11.2011 à 11h47

      moi j’ai une préférence pour audiard:)

        +0

      Alerter
  • Alain34 // 23.11.2011 à 10h53

    Cette lettre est magnifique.
    Bonne idée de l’avoir sortie de l’autre billet !

      +0

    Alerter
  • Nihil // 23.11.2011 à 11h11

    Faisons un rêve…ou un film: la lettre d’Olivier lue/déclamée par Nigel Farage devant D. Bouton, ça aurait “de la gueule” !

      +0

    Alerter
    • Alain34 // 23.11.2011 à 12h07

      Je préférerai qu’elle soit lue au 20h…
      Ou mieux, par un procureur devants un tribunal républicain avec une guillotine bien en évidence, visible par la fenêtre…

        +0

      Alerter
  • yoananda // 23.11.2011 à 11h24

    A faire circuler …
    vous devriez en faire un billet agoravox (si vous le souhaitez je le fais pour vous).

      +0

    Alerter
  • fabien775 // 23.11.2011 à 12h02

    Pensez-vous Olivier que ce Daniel Bouton aura le courage de vous répondre?J’en doute..

      +0

    Alerter
    • Patrick-Louis Vincent // 24.11.2011 à 17h13

      Pour cela, il faudrait qu’il l’a lise ! Croyez-vous que Môssieur Bouton va condescendre à aller sur le blog d’Olivier !

        +0

      Alerter
  • Lutopick // 23.11.2011 à 12h09

    Merci Olivier ! Excellent billet que je fais suivre.  ;o)

      +0

    Alerter
  • pascal roussel // 23.11.2011 à 12h09

    Implacable !
    Bravo 🙂

      +0

    Alerter
  • kel // 23.11.2011 à 12h39

    Excellent blog… et billet non moins pertinent.
    Est-ce que qqun à la messagerie de Daniel Bouton pour lui faire suivre?

      +0

    Alerter
  • Grégory // 23.11.2011 à 12h41

    “Olivier Berruyer, Président d’Honneur du blog http://www.les-crises.fr.”
    J’avais souri tout le billet, là j’ai franchement ri 🙂

      +0

    Alerter
  • odeur_de_sapin // 23.11.2011 à 13h49

    Une missive ultra-vitaminée ! mais pas sur qu’un tel missile puisse transpercer le blindage d’un ego archi-sur de son fait.
    Hélas, d’innombrables ” Bouton ” gangrènent ce monde, d’innombrables politiciens hypothèquent notre futur, d’innombrables dictateurs brisent nos élans.
    Combattre l’ombre assurément, ne pas s’oublier de s’inspirer de la lumière.
    Quelques êtres incarnées sur cette planète nous montre qu’un être humain est encore un être en gestation, l’Homme est né biologiquement et grandit socialement, mais son plein épanouisement est encore à venir.
    Les témoignages de Satprem, d’Aurobindo par exemple peuvent être une belle introduction.
    Vous pouvez prendre votre baton de pèlerin (intérieur …) et croiser le regard d’un yogi en méditation depuis des décennies. Quelques secondes en silence avec un tel être, c’est un peu comme si l’on vous enlevait une cagoule que l’on porterait depuis très très très longtemps. Ce n’est pas du tout une question de QI, plutôt de lacher-prise de ses conditionnements et à priori.
    Vous pouvez rencontrer Amma (la sainte d’Inde du Sud qui a pris dans ses bras des millions d’individus) et comprendre qu’elle construit des écoles, des hopitaux, des maisons, avec une matière première inépuisable … l’Amour. Elle a une énergie inimaginable et une patience divine, elle irradie comme 10000 soleils.
     
    Vous pouvez troquer votre pouvoir d’Achat contre le pouvoir d’Etre (heureux quoiqu’il arrive). C’est un chemin de vie, de Vie.
    Les épreuves qui s’annoncent peuvent aussi nous aider à évoluer tous ensemble.
    Il semblerait qu’en chinois crise se traduise par opportunité.
    Avec toutes mes joyeuses vibrations sylvestres au rythme du dernier Coldplay, bien à vous pour une belle journée heureuse, pétillante.

      +0

    Alerter
    • step // 23.11.2011 à 19h17

      Le sapin vit d’amour et d’eau fraiche, tu as bien raison 🙂

        +0

      Alerter
  • Bérouzat // 23.11.2011 à 14h14

    Bonjour,

    J’aurai voulu l’écrire !

    J’ai déjà mis l’originale sur mon blog, je m’empresse d’y mettre la réponse.

      +0

    Alerter
  • Yves // 23.11.2011 à 14h27

    Merci. Depuis la crise financière de 2008, AUCUN dirigeant de banque aux USA n’est passé devant un tribunal pour y rendre des comptes ! Franchement curieux et scandaleux, quand on sait ce qui s’est passé avec AIG etc. Bref, les démocraties de l’occident ont un coup dans l’aile. Bouton est juste un peu plus [modéré] que les autres et il va effectivement couter tres cher à la France !!

      +0

    Alerter
  • Fourminus // 23.11.2011 à 15h48

    Excellent !!!!!!!!!!!

      +0

    Alerter
  • babinours // 23.11.2011 à 15h55

    Ce genre de lettres font plaisir 🙂
     
    Peut être que d’autres ont deja posté cette image dans les commentaire, mais je me permets de la mettre/remettre :Concernant les “volumes d’argent”, une petit image pour se representer les choses avec de très nombreuses informations : http://xkcd.com/980/huge/#x=-9896&y=-5632&z=3
     

      +0

    Alerter
  • MBO CH // 23.11.2011 à 16h20

    Proprement hallucinant !
    Et ce sont ces mêmes personnes qui bafouent le droit du peuple à décider par lui-même !

    Un référendum ?! Mais vous n’y pensez pas mon bon monsieur ! Ces choses sont trop importantes pour les laisser à l’initiative d’une populace qui n’y comprend rien !

    Le cynisme de ce Monsieur Bouton est effroyable mais il est loin d’être une exception. Nos élites sont en train de préparer une « tonte » d’une ampleur sans précédent, pour le bien du peuple … soi-disant.

    Le pire c’est qu’ils ont réussi à persuader le peuple de son incompétence, alors pourquoi se généraient-ils ?

      +0

    Alerter
  • l’oiseau // 23.11.2011 à 17h23

    Excellent ! J’applaudis ! Il faut absolument faire circuler cette lettre !

      +0

    Alerter
  • moneyan // 23.11.2011 à 17h28

    Ah, non, Olivier, non! Je ne suis pas d’accord! Priver le lecteur d’une information plaisante, c’est pas sympa. Car, tout de même, tout de même…Taire l’évolution de la valeur de l’action SG, qui passe de 146.90 le 30 avril 2007 à 15,05 en clôture ce soir, c’est pas du jeu.
    Bon, c’est la dernière fois que je pardonne. 

      +0

    Alerter
  • Pixys // 23.11.2011 à 18h23

    Que dire ? J’adore.
    Il faudrait lui envoyer de façon manuscrite et puis que ce soit relayé par la presse.
    Mais nos journalistes étant soit incompétents soit couchant avec le politique…

    Je suis votre blog depuis un certain temps et à vrai dire, je suis particulièrement pessimiste sur l’état à moyen terme de la France (à long terme, tout est possible, l’histoire n’étant qu’un éternel recommencement). Je suis pessimiste parce que je n’ai pas trouvé d’homme politique (quelque soit sa couleur politique) qui ait la carrure, l’honnêteté, les cojones (pour réformer l’administration !) et la pédagogie nécessaire pour réformer le pays.
    Tant pis, je partirai.
     

      +0

    Alerter
    • step // 23.11.2011 à 19h15

      on en est tous là tels des diogènes avec leurs torches, à chercher des hommes. Seulement des hommes pour coordonner nos actions, malheureusement on ne trouve que des égos.

        +0

      Alerter
    • RV // 23.11.2011 à 20h25

      Je suis pessimiste parce que je n’ai pas trouvé d’homme politique (quelque soit sa couleur politique) qui ait la carrure, l’honnêteté, les cojones (pour réformer l’administration !) et la pédagogie nécessaire pour réformer le pays.

      un élément de réponse à la page 62 du programme du Front de Gauche

      Nous voulons de nouvelles institutions pour garantir la souveraineté populaire, assurer la primauté de l’intérêt général sur les intérêts financiers, permettre une implication populaire continue dans tous les actes de la vie professionnelle, sociale et politique par l’inscription de nouveaux droits pour les citoyen(ne)s et les salarié(e)s.
      La Constitution que nous défendons réaffirmera les droits sociaux : droit à l’emploi et au travail, à la santé, au logement, à l’éducation, à la protection sociale.

        +0

      Alerter
      • Pixys // 23.11.2011 à 22h01

        Peut-être.
        Mais je suis franchement gêné par l’avalanche de droits… Et les devoirs, ils sont où ? Depuis 68 on a que le mot “droit” à la bouche. Il n’y a qu’à voir l’état de la société, c’est pas vraiment concluant. Des nouvelles institutions ? Ce sont les hommes le problème, pas les institutions (même si il y a sûrement quelques changements à apporter).
        Bref, cela s’appelle du populisme. J’attends d’un Président qu’il s’élève au-dessus du peuple, qu’il montre l’exemple, pas qu’il se fonde dans la masse des prolétaires (n’y voyez aucune insulte ni mépris).

        Ils sont où les chiffres, la stratégie, le discours du genre : “1700 Md € de dette, c’est pas tenable. Voilà ma stratégie (plan A, plan B), vous n’allez pas aimer, ça va être difficile, mais je vais vous convaincre que c’est une bonne solution et que l’on peut y arriver”. Évidemment, c’est moins facile que de descendre les autres candidats sur un plateau TV…

          +0

        Alerter
        • leoddagan // 24.11.2011 à 23h49

          Oui, on peut caricaturer à l’envi ce rappel pourtant humble du rôle de rempart que la plupart de nos concitoyens vouent à l’état, mais pour rester sur le sujet il me semble que les droits des gens comme M. Bouton, avec sa belle retraite chapeau, sont respectés depuis bien avant 1968.

          Aujourd’hui celui-ci jouit – et le mot est faible – d’un revenu inimaginable même pour le privilégié que je suis, alors je vous en prie, laissez les Français à faible revenu oser, dans le cadre de ce grand débat démocratique qu’est la présidentielle, laissez les prétendre avoir des garanties de ne pas devenir des parias dans cette belle société des devoirs.

          Ces devoirs, les moins fortunés de nos concitoyens s’y tiennent, s’y sont tenus, et ce depuis 1945, soit bien avant 68 là aussi. La colosse masse des grandes fortunes qui se sont construites durant les trente glorieuses, nos parents n’en ont jamais vu la couleur, et pourtant ils ont fait de la France un pays moderne et immensément riche, et oui ils ont un temps prétendu en récolter au moins les miettes, ce qui leur a toujours été refusé.

          Aujourd’hui ils veulent simplement qu’on leur fixe un périmètre de droits non révocables, un contrat avec le politique, et pas seulement une vision AAA-compatible. Alors un peu de décence simplement, retenez votre critique négative ad personam, et n’oubliez pas que les mots ont un sens. Si pour ne surtout pas être taxé de populisme il faut être prêt à tracer des lignes politiques qui incluent la mise à sac des acquis sociaux, il faut être prêt à en assumer toutes les conséquences. L’êtes-vous ?

            +0

          Alerter
      • odeur_de_sapin // 24.11.2011 à 07h38

        C’est sympa les droits à .. ceci .. les droits à cela, je veux bien. Ce serait faire preuve de responsabilité de dire les droits à ceci et cela ont un prix et dire combien et quel est l’impact sur le budget ect ect
        Bref un schéma synoptique qui permet d’avoir une vue d’ensemble avec par thème une réflexion du genre “ Tant de postes de … de … de … en plus, c’est tant d’impôts sur les sociétes en plus donc tant d’emplois en moins puisque elles vont s’installer dans des pays plus acceuillants fiscalement pour elles et donc tant de dettes en plus ”, en expliquant que nous vivons dans un monde ouvert ou les pays se font aussi une concurrence fiscale.
         
        Vous voyez quelque chose de ce genre ? Cela me semblerait déjà faire preuve de nettement plus de maturité envers d’éventuels électeurs pour juger de la valeur des propositions.
         
        Là avec cet extrait de votre programme on a l’impression que le programme du front de gauche s’adresse à des gamins à qui on laisse libre champ chez Toy’R Us.
         
        Peut être qu’il existe un chiffrage de vos propositions et leur impact ? Je serais heureux d’en prendre connaissance.

          +0

        Alerter
        • leoddagan // 25.11.2011 à 00h14

          Sur la fiscalité, oui il existe une concurrence entre états, ça s’appelle le dumping, l’Irlande l’a pratiqué avec succès, on voit où ça l’a menée.

          L’extrait cité par le commentateur dont vous moquez le propos (mais rire en tant de crise est un bien inaliénable, si tant est que la situation actuelle vous amuse) n’est que le rappel de ce qui est inscrit dans le préambule de la Constitution, et donc garanti en principe par le plus haut niveau de l’exécutif, c’est-à-dire le Président de la République.

          Etes-vous prêt à rédiger une constitution évacuant le rôle social de l’état ? Cette pauvre constitution a déjà tant de mal à garantir le dixième de ce qu’elle promet, souffrez monsieur qu’un programme démocratique en rappelle seulement l’intention. Je vous rejoins sur la critique de ce post mais seulement parce qu’avant d’étendre le périmètre des droits du citoyen, il faudrait à tout le moins assurer l’application de ceux déjà gravés au péristyle du parlement.

          Quant au programme et au chiffrage des mesures proposées par le Front de Gauche, vous trouverez tout ce qu’il vous faut sur le site de campagne d’icelui, dont Google vous donnera les coordonnées, pourvu que vous vous donniez la peine de les lui demander. Et si la lecture constitue un effort trop important, vous aurez toujours la possibilité de retourner vous amuser dans les travées de Toys ‘R’ Us.

            +0

          Alerter
          • odeur_de_sapin // 25.11.2011 à 16h19

            L’humain d’abord, OK à 100% bien évidemment, pour ce qui des propositions, de la méthode, des moyens, je ne fais pas de commentaires ….  en souhaitant bonne chance au front de gauche. 

              +0

            Alerter
          • Pixys // 26.11.2011 à 11h27

            @leoddagan

            Bonjour,

            je n’ai pas trouvé le programme du Front de Gauche.
            En revanche, j’ai trouvé un recueil vendu 2€ en librairie. Je ne voterai donc pas pour le Front de Gauche, refusant de verser ne serait-ce qu’un centime pour avoir accès aux propositions d’un candidat. Il s’agit pour moi d’une barrière à l’accès à l’information.

            J’ai cependant lu des critiques de ce programme, formulées par des sites/blogs de gauche (pour éviter une distorsion). Il semblerait que le problème de la dette ne soit que très légèrement abordé…
            Je renouvelle donc : où est le business plan étatique du Front de Gauche ? 

             

              +0

            Alerter
          • odeur_de_sapin // 26.11.2011 à 17h34

            J’ai fini par trouver sur internet un résumé de leurs propositions, mais pour le financement c’est peut-être dans leur petit livret à 2euros ? Pas sur je dirais.
             
            Pour info, l’Institut Montaigne justement en vue des élections fait un chiffrage des propositions (peut-être pas toutes) des candidats toutes tendances confondues.
            http://www.chiffrages-dechiffrages2012.fr/blog/category/propositions_analysees/

              +0

            Alerter
          • RV // 16.12.2011 à 20h09

            à Pixys 26/11/2011 11h27
            Le chiffrage des mesures proposées est une préoccupation bien légitime,
            mais en parallèle il faudrait aussi considérer les nouvelles recettes de l’Etat.
            Les unes ne vont pas sans les autres.

             

              +0

            Alerter
      • odeur_de_sapin // 24.11.2011 à 08h02

        Je rajouterais juste pour éviter d’inutiles polémiques que je ne suis pas vraiment ancré totalement à droite ni à gauche ni au centre, j’ai tendance à penser que tout le monde peut avoir de bonnes idées.
        Et que la classe politique depuis une trentaine d’années, … comment dire je donnerais bien mon bulletin de vote à 4 ou 5 personnes seulement depuis 1975 de diverses tendances, tous les autres me désolent … le mot est faible.
        Aller voter … un casse tête … je vote en général contre quelqu’un rarement pour quelqu’un.
         
         
         
         
         
         
         
         
         
         

          +0

        Alerter
  • hema // 23.11.2011 à 19h39

    Réjouissant, (en espérant qu’il la lira)
    Tu pourrais faire la même sur Prot, Pérol et consort qu’on rigole encore un peu.

      +0

    Alerter
  • luc // 23.11.2011 à 19h39

    Bien écrit. Bien vu. Bien pensé. Trois bonnes raisons pour que ce soit sans suite. Merci..

      +0

    Alerter
  • Jails // 23.11.2011 à 20h17

    Mais que fait la police… ouh ouh

      +0

    Alerter
  • Moi // 23.11.2011 à 20h45

    Réponse magnifique à une lettre qui éveille des envies de guillotine.
    Honnêtement, je ne les croyais pas aussi culottées ces zélites…

      +0

    Alerter
  • kos // 23.11.2011 à 21h53

    Bravo et merci Olivier,
     
    nous avons tant besoin que de telles mises au point voient le jour
    quant à ce Bouton, parmi d’autres hélas, qu’il ne me tombe pas entre les pattes
    et j’espère bien qu’on en reparlera..
     

      +0

    Alerter
  • Itaki // 23.11.2011 à 23h54

    Excellent 🙂

      +0

    Alerter
  • Sebinho // 24.11.2011 à 07h07

    J’adore!!!! Merci pour ce post, c’est vrai que pourtant il n’y a pas de quoi rire. longue vie au blog dans le monde d’ après. Il est temps que ca change!

      +0

    Alerter
  • Loran // 24.11.2011 à 08h34

    Bravo et Merci pour cette lettre.
     
    Ces gens la n’ont honte de rien.

      +0

    Alerter
  • stephane Gutierrez // 24.11.2011 à 20h10
  • Télémax // 28.11.2011 à 11h39

    Le pouvoir républicain, comme le pouvoir monarchique précédemment, est adossé à des banques. Ce n’est pas un scoop. L’analyse de Karl Marx selon laquelle le centralisme accru des Etats-nations est la conséquence du monopole croissant des banques ne date pas d’aujourd’hui, elle a près d’un siècle et demi !
    Marx explique que le droit ne peut pas être égalitaire, vu qu’il est fait pour enregistrer un rapport de forces. Un système juridique est forcément pyramidal. Le catéchisme républicain est donc totalement mensonger, et il sape l’esprit critique bien plus que les bavures de Daniel Bouton, dommageable crétin dans le domaine des affaires, mais qui involontairement réveille les gens et les pousse à s’interroger sur le destin bancaire assigné à la France par une élite au ras des pâquerettes. 

      +0

    Alerter
  • bernard // 13.02.2012 à 21h03

    On sent quand même le type aigri, et au moins autant occupé qu’un fonctionnaire pour vomir toute sa haine de smicard contre les dirigeants. Etrangement, on ne parle pas des chiffres de la générale pendant la décénie bouton. Bénéfice multiplié par trois, idem pour les embauches … Votre brouillon est aussi mauvais que vos reprises d’audiard, abstenez vous la prochaine fois …

      +0

    Alerter
  • Yanouch // 21.12.2014 à 09h56

    M. Berruyer

    Merci pour votre travail.

    Il nous inspire et nous conforte dans l’idée qu’une autre information est possible.
    Que la vertu est possible. Que tout est possible en fait, pour peu que nous ouvrons les yeux.

    Professionnel de l’édition, notre succès dans le monde du livre indépendant aujourd’hui n’est pas étranger à vos idées. Je réfléchis à un label “vertu” qui permettrait de mettre au centre de toute activité économique l’équilibre plutôt que le profit. Le bonheur sur terre étant la collaboration entre les gens et non pas la compétition crasse…

    vous devriez songer à la présidence de notre pays monsieur Berruyer ! Je serais votre premier électeur… 🙂 (… même si je sais, comme vous sans doute , qu’une telle fonction est ce qu’il y a de pire à souhaiter à quelqu’un à titre personnel… 🙂 🙂 )

    Cdt

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications