Les Crises Les Crises
15.mai.201715.5.2017 // Les Crises

L’intronisation d’Emmanuel Macron tourne à l’extase chez les commentateurs télé, par Xavier Frison

Merci 27
J'envoie

Source : Marianne, Xavier Frison, 14/05/2017

Les mots ont manqué à certains journalistes de télévision pour qualifier l’investiture d’Emmanuel Macron – ROMUALD MEIGNEUX/SIPA

À l’occasion de la passation de pouvoir entre François Hollande et Emmanuel Macron, certains journalistes ont viré « gagas ». Exemple avec France 2 et BFMTV.

Une partie de la presse avait déjà tressé des lauriers en or massif à Emmanuel Macron, au soir de sa victoire du 7 mai. Pour son investiture au cours de la passation de pouvoir avec François Hollande ce 14 mai, certaines chaînes de télévision n’ont pas moins versé dans la flagornerie.

En ce dimanche matin, le service public était particulièrement en forme, à l’heure de semer sur le parcours du nouveau président mille qualificatifs plus élogieux les uns que les autres. Compilés par certains twittos, dont le journaliste Samuel Gontier, les saillies des commentateurs de France 2 ne laissent guère planer de doutes sur la cote d’amour d’Emmanuel Macron auprès de ces derniers. Florilège.

Laurent Delahousse orchestrait « ces instants républicains« , avec une myriade d’envoyés spéciaux dans les rues de Paris. La seule remontée des marches en courant du nouveau président suscite l’admiration : « Il a monté les marches quatre à quatre, à une vitesse incroyable. Ça rappelle Jacques Chaban-Delmas », apprécie le journaliste Franck Ferrand.

Tandis que les figures obligées de la passation de pouvoir se déroulent sans surprise particulière, le plateau de France 2 est en ébullition : « C’est l’investiture la plus romanesque de la Ve République« , « On est véritablement dans le roman, et même, osons le mot, dans l’épopée« . Rien que ça. Et quand Laurent Delahousse y va de sa description du nouveau président, voilà le résultat : « Ce visage, ce masque d’Emmanuel Macron, cette gravité qui arrive ».

Le journaliste vedette de France 2 peut bien feindre de demander si « les Français avaient besoin d’être réassurés sur la présidentialisation d’Emmanuel Macron ? », pour lui, il n’y a aucun doute. D’ailleurs, quand Emmanuel Macron prend une femme en larmes dans ses bras, « c’est le protecteur de la Nation » qui se présente à nous. « Des personnes se sont réfugiées dans ses bras. Autrefois, les rois touchaient les écrouelles le lendemain du sacre, il y a un peu de ça« , lâche un intervenant, dans une comparaison tout en simplicité.

Des personnes se sont réfugiées dans ses bras. Autrefois, les rois touchaient les écrouelles le lendemain du sacre, il y a un peu de ça.

Invité sur le plateau, l’ancien patron du Monde Eric Fottorino voit lui en Emmanuel Macron « un alliage ». Et pas de la camelote, s’il vous plaît : « Les aciéries font des métaux spéciaux. Il est d’un autre métal. » Plus fort, plus rare, plus indestructible, cela va de soi.

Serge Moati, lui, est marqué au fer par Gérard Collomb, incapable de retenir ses larmes au moment de serrer la main de celui en qui il a cru avant bien d’autres : « L’image de Gérard Collomb bouleversé, ça me fait penser à Mitterrand embrassant Mendès-France », estime le journaliste.

Et puis, le type a « de la gueule », selon un autre intervenant sur le plateau de France 2 ce dimanche matin. D’ailleurs, Nathalie Saint-Cricq ne se sent « pas autorisée en tant que femme à dire qu’il a le physique de l’emploi », renvoyant cette responsabilité incongrue à ses collègues masculins, mais il se passe clairement quelque chose dans le coeur de la patronne du service politique de la chaîne.

« Il y a cinq ans, on parlait de la pluie, là on parle d’Emmanuel Macron. Quelque chose a changé », entend-on encore sur le plateau.

Au moment où Emmanuel Macron revient de son petit tour de voiture à l’Élysée, costume détrempé, en refusant le parapluie tendu par un membre du personnel, c’est l’éclat de rire charmé sur le plateau de France 2. Même rigolade quelques secondes plus tard, quand on entend Emmanuel Macron dire sur le perron « Je vais me changer, je pense ». Les commentateurs s’extasient devant tant d’autodérision.

Sur BFMTV, on avait choisi un consultant bien particulier en la personne de[…]

Suite à lire sur Marianne, Xavier Frison, 14/05/2017

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Ribouldingue // 15.05.2017 à 01h00

Les courtisans se mettent à plat ventre devant le nouveau maitre pour récupérer les places du service public qu’il distribuera comme prébendes à ceux qui auront eu la langue la plus douce et la plus attentive à son plaisir.

173 réactions et commentaires - Page 2

  • gher // 15.05.2017 à 12h06

    on sent que certains journalistes ne sont pas loin de l onanisme, puisse cet extase final, conclure le grand guignol de ces élections 2017…..

      +4

    Alerter
  • Louis Robert // 15.05.2017 à 12h20

    En ce « dimanche des rameaux » post-moderne, il fallait plutôt voir le poisson mordre, mais mordre!… messieurs dames, une véritable pêche miraculeuse.

      +0

    Alerter
  • Jules Vallés // 15.05.2017 à 12h38

    INTRONISATION:
    L’intronisation ou entrônement est une cérémonie marquant l’accession officielle d’un monarque à son pouvoir (symbolisé par un trône)
    INVESTITURE:
    Une cérémonie d’investiture est une cérémonie formelle au cours de laquelle un individu endosse des fonctions ou une position d’autorité et de pouvoir. Le terme est généralement utilisé en référence aux devoirs d’un chef de l’État ou chef de gouvernement
    VIVE MICRON 1er roi de France et de Navarre

      +4

    Alerter
    • Paul // 15.05.2017 à 13h47

      Il y a un intronisé….
      Et quelques millions d’intro-misés….

        +1

      Alerter
  • Macarel // 15.05.2017 à 12h38

    Intronisation en grande pompe de Hollande 2.0, ou d’un nouveau Saint Louis ?

    Dans la 2ième hypothèse, le chêne sous lequel le bon roi rendait la justice et guérissait les écrouelles existe-t-il encore ?

    Il est vrai que si c’est du Hollande 2.0, cela pourra se faire dans l’espace virtuel du net.

      +2

    Alerter
  • larticledelamort // 15.05.2017 à 12h43

    le terme « Journalope » prend tout son sens.

      +3

    Alerter
  • Mich Elm // 15.05.2017 à 12h45

    Le fascisme du nouvel ordre mondial, c’est ça : un monde médiatique totalement subjugué (en service commandé quoi) devant l’apparition d’un paquet de lessive contenu dans une enveloppe humaine. En aucun cas le fascisme ne peut-il ressembler à une Marine Le Pen sans charisme aucun, et incapable de passer l’oral d’un entre-deux tours sans se vautrer lamentablement. Seulement, cette presse  » au service de  » désigne systématiquement la seconde comme étant fasciiiiste !

    Et les Charlies d’applaudir des pieds et des mains devant cette escroquerie qui se renouvelle tous les 5 ans : il est beau le peuple de France, n’est-ce pas ?

    À vomir.

      +7

    Alerter
  • Joanna // 15.05.2017 à 12h46

    Je n’ai rien regardé sur la télé aux heures du direct. Volontairement. Juste vu quelques images rapidement le soir.
    L’impression que j’en ai est qu’il a bien retenu les leçons de théâtre de sa prof d’antan.

    C’est plus au Caligula qu’au Macron de l’antiquité que le nôtre me fait penser. Je ne comparerais toutefois pas leurs prédécesseurs, ce serait faire injure à Tibère.
    On peut ajouter que Caligula tout comme Macron n’ont pas été au sommet de leur gloire bien longtemps …

      +2

    Alerter
  • Olposoch // 15.05.2017 à 12h46

    Petit retour en arrière amusant en ces temps de En Marche vers le précipice:

    https://www.monde-diplomatique.fr/1995/06/BRIE/6437

    Du renouveau et de la révolution… same old…

      +2

    Alerter
  • Macarel // 15.05.2017 à 12h48

    Vous avez oublié la déclaration de notre ex-roi François III, qui au siège du P »S » a eu l’aplomb de déclarer devant des inconditionnels : « Je laisse le pays en meilleurs état que je ne l’ai trouvé. »

    Cette affirmation est largement discutable, que l’on pense simplement au chômage, mais il n’aurait certainement pas pu en dire autant du P »S » qu’il laisse dans un état de décomposition particulièrement avancé.

      +2

    Alerter
  • FRED // 15.05.2017 à 12h50

    Depuis le Bildelberg annuel notre pyramidal Macron a l œil sur notre royale constitution de la 5 eme république après tout son nom est un ANAGRAMME ROYAL !! MACRON = MONARC

      +4

    Alerter
    • 1Direct // 15.05.2017 à 18h49

      Celui là même Stéphane Bern n’a pas osé ou ne l’a pas vu 🙂 :))

      +1

        +3

      Alerter
  • Joanna // 15.05.2017 à 12h56

    Question pour ma gouverne :
    quand un commentaire « laissé » n’apparait pas à la suite des derniers (ce n’est pas la première fois) est-ce le signe :
    – d’une cause « informatique »
    – ou qu’il a été flingué instantanément ?

    Et en voulant le renvoyer il n’apparait toujours pas et un message me signale un doublon.
    Une réponse m’éviterait d’avoir une vision trop kafkaïenne de ce qui se passe.

      +1

    Alerter
    • Louis Robert // 15.05.2017 à 13h30

      Selon mon expérience c’est qu’à l’insu du commentateur, ledit commentaire fut signalé (à qui? par qui?) comme SPAM. Problème seulement sur ce site et déjà signalé.

        +1

      Alerter
  • Jean // 15.05.2017 à 13h38

    L’Obs y va aussi de son article.

    Kennedy arrive ! (Mais les trottoirs de Paris sont vides)
    http://tempsreel.nouvelobs.com/rue89/sur-le-radar/20170515.OBS9394/kennedy-arrive-mais-les-trottoirs-de-paris-sont-vides.html

      +3

    Alerter
  • Jean // 15.05.2017 à 13h53

    L’Obs y va aussi de son article sur cette journée « historique ».

    Kennedy arrive ! (Mais les trottoirs de Paris sont vides)

    http://tempsreel.nouvelobs.com/rue89/sur-le-radar/20170515.OBS9394/kennedy-arrive-mais-les-trottoirs-de-paris-sont-vides.html

      +3

    Alerter
  • Teejee // 15.05.2017 à 14h19

    « Ils n’ont qu’une envie, devenir esclaves » (Victor Hugo).

      +2

    Alerter
  • jim // 15.05.2017 à 14h41

    Je demande que le petit Berruyer (qui attend à l’accueil…) 🙂
    fasse un article comme il sait les faire, largement illustré par images et videos, sur cette hallucinant décalage entre
    A.les messages, bains de foule / acclamations / le sauveur beau et jeune et attendu raconté par « les mediatiques » (sauf DS qui a osé, pour presque une fois…, mais du bout des lèvres, comme toujours…), etc
    et
    B .la réalité, foules absentes et au mieux éparses, foules douteuses aux drapeaux UE ostensibles, etc

    Car ce décalage est, comment dire, totalitaire, orwellien, goebbelsien, tout cela.
    Moi, je dirai inédit, l’aboutissement d’une descente en post démocratie.
    Et en dit très long sur « République »! .

    ps : je donne un coup de main pour cet article sur ce blog célébrissime à audience hyperboost que le monde entier nous envie, et mon email le petit Berruyer (qui attend à l’accueil…) le connait 🙂

    ps2. batte de base ball si article non fait SUR ce blog très suivi + Demande de faites suyivre à vos réseaux + pétition pas pétifion pour une fois .

      +6

    Alerter
  • BA // 15.05.2017 à 14h56

    Edouard Philippe, Bilderberg 2016, a été choisi par Emmanuel Macron, Bilderberg 2014 !

    Du 9 au 12 juin 2016, Edouard Philippe participait à la réunion du Groupe Bilderberg.

    Le mécanisme du Groupe Bilderberg est le suivant :

    1- D’abord, la sélection.

    Depuis 1954, chaque année, au mois de juin, le Groupe Bilderberg se réunit. Il sélectionne deux ou trois hommes politiques français. Objectifs : placer leurs pions, continuer la construction européenne, et faire élire des membres du Groupe Bilderberg aux élections dans les pays européens.

      +4

    Alerter
  • BA // 15.05.2017 à 14h58

    2- Ensuite, la propagande médiatique.

    Le système médiatique fait la promotion de ces hommes politiques sélectionnés par le Groupe Bilderberg. Le système médiatique dit du bien de ces hommes politiques dans les journaux, sur les radios, sur les chaînes de télévision pendant des mois et des mois. Normal : les grands journalistes politiques, les grands éditorialistes et les directeurs des médias sont eux-aussi des membres du Groupe Bilderberg.

    Exemple : Nicolas Baverez et Etienne Gernelle ont été sélectionnés par le Groupe Bilderberg pour participer à leur réunion de juin 2016. Ils sont respectivement éditorialiste et directeur de l’hebdomadaire LE POINT.

    Jeudi 4 mai 2017, l’hebdomadaire LE POINT faisait sa une sous le titre « Droite : la bataille qui commence » avec huit principales personnalités politiques du parti de droite Les Républicains pour les mois qui viennent. Parmi elles, un inconnu : EDOUARD PHILIPPE !

    http://www.lepoint.fr/images/liseuse/medium-small/2330.jpg

      +4

    Alerter
  • BA // 15.05.2017 à 15h00

    3- Dernière étape, l’élection.

    Les électeurs, après avoir subi des mois de bourrage de crâne, votent pour l’homme politique promu par les médias.

    Emmanuel Macron, Bilderberg 2014, a été élu président de la République. Quelques jours plus tard, il a nommé premier Ministre Edouard Philippe, Bilderberg 2016 !

    C’est la nouvelle aristocratie.

    La nouvelle aristocratie contrôle parfaitement le système politique et le système médiatique.

    La nouvelle aristocratie a verrouillé le système.

    Même au moment des élections, il ne peut plus y avoir d’alternance.

    « Je pense que vous pourriez dire, déclara un jour le diplomate américain George McGhee, que le traité de Rome, qui a créé le Marché commun, a été mûri pendant ces réunions de Bilderberg et aidé par le flot de nos discussions. »

    (Source : « L’Europe sociale n’aura pas lieu », de François Denord et Antoine Schwartz, édition Raisons d’agir, page 40.)

      +6

    Alerter
  • Le Rouméliote // 15.05.2017 à 16h48

    Enfin, on peut toujours dire avec les Anciens : « La roche tarpéienne est près du Capitole… »

      +1

    Alerter
  • serge // 15.05.2017 à 17h29

    C’est très bien qu’ils soient tous au taquet sur les superlatifs et les sanglots de joie dès le début. Il n’y aura plus de risque de faire encore plus obséquieux et la décroissance ne sera que plus visible.

      +2

    Alerter
  • EAUX TROUBLES // 15.05.2017 à 18h12

    Excellent titre du média Sputnik :

    « Fayotage en règle : comment les médias ont couvert l’intronisation de Macron »

    https://fr.sputniknews.com/france/201705151031383054-macron-intronisation-commentaires/

    Journalistes-courtisans mielleux…et de connivence.

      +5

    Alerter
  • Vjan // 15.05.2017 à 18h27

    Les rois thaumaturges guérissaient les écrouelles par l’imposition des mains,
    Macron Ier dramaturge soulagera les escarcelles par l’imposition dès demain.
    –> je sors. ?

      +6

    Alerter
  • 1Direct // 15.05.2017 à 18h27

    Lors des résultats du 2éme tour déjà les éloges pleuvaient alors qu’un Président de LA FRANCE, à peine élu, faisait son entrée (longue), au son de l’hymne de … l’Union Européenne.
    Même pas un fond de Marseillaise.
    Et personne n’est choqué?
    Et bien moi SI !!
    Bonjour le symbole !!

    Doit on comprendre que « nous » avons choisi un Député, voire un … Préfet de région?
    Normal me direz vous, les courtisans médiatiques, et les autres, se mettaient déjà sur la ligne de départ dés la Concorde. Ils ne vont pas se mettre à critiquer ni s’interroger sur ce genre de « détail ».

    Nous avions des Rois élus. Avons nous élu un Duc.?
    Bientôt une baronnie?

      +5

    Alerter
    • 1Direct // 15.05.2017 à 18h43

      Le summum fut lorsque j’entendis un journaliste TV clamer avec un enthousiasme sans vergogne
       » Quelle foule !! »
      au passage du Président Macron sur les Champs.
      Là c’est fort, très fort mais … pitoyable !

      PS:
      Il n’a pas osé récidiver. 🙂

        +4

      Alerter
  • 1Direct // 15.05.2017 à 18h59

    Vu la lèche de tous les journalistes, à un degré plus ou moins ostentatoire mais je dis bien tous, je me demande comment ils vont s’y prendre le jour où cela va grincer, coincer, gripper.
    J’attends ce moment avec jouissance, avec délectation car ce moment arrivera.
    Les français finissent toujours par bruler ce qu’ils ont « adoré ».

    Ce sera une grande valse à 2 temps les pas des uns disant, « langue fourchue » pendante, qu’ils le savaient, qu’ils l’avaient dit, et les autres qui feront le même « SAV » qu’en 2005 sur le referendum c’est à dire qu’ils ne diront RIEN.

      +4

    Alerter
  • Koui // 15.05.2017 à 22h22

    Il y a toujours eu une emphase particulière pour les sacres royaux ou présidentiels. Emmanuel 1 er n’échappe pas a la règle. C’est un exercice de style que les journalistes et le public adorent. Même un Mêlenchon aurait eu droit a quelques mots doux s’il avait reçu l’onction divine qui fait les souverains. Inutile de remâcher votre ressentiment, il repartira sans doute couvert d’opprobe comme ses 2 derniers prédécesseurs.

      +0

    Alerter
  • yann 35 // 15.05.2017 à 22h35

    J’ai fermé les écoutilles voici 10 jours car j’ai le sentiment de vivre en pleine uchronie. Fervent lecteur de SF depuis 40 ans, je ne croyais pas un jour me retrouver dans une telle situation. Je me demande si je suis lucide … J’ai comme l’impression que se construit peu à peu un monde Potemkine illustré par cette façade creuse de macron.Je suis désolé, mais aujourd’hui, pour moi, la France n’a pas de président. Y a-t-il encore une France d’ailleurs …

      +6

    Alerter
  • peyo // 15.05.2017 à 23h25

    Spectacle insoutenable d’un produit marketing de piètre qualité encensé par les vendeurs qui se disent journalistes alors qu’ils sont devenus des commerciaux. La marchandise a des vices cachés, les vendeurs le savent mais ne disent rien, il faut faire du chiffre, à n’importe quel prix.

      +7

    Alerter
  • Opps’ // 19.05.2017 à 20h05

    Oui c’est vrai que ça tourne à l’extase dans les médias et cela montre bien les limites de la ‘pensée’ des journalistes et chefs de rédaction . Reste quand même une sorte d’exploit de la part du gaillard : ils en restent béât pour se faire pardonner de ne pas l’avoir vu venir !

    Ah ! le délicieux frisson que nous procure cette habile canaille aux allures angéliques !

    Mais enfin je rassure tout le monde : on lui tombera dessus (les autres et nous-même) , et les médias les premiers , quand il se sera heurté à la fois aux « réalités » c’est à dire au fond , à nous-même tous , et à nos contradictions

      +1

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications