Réaction de Michel Onfray à la victoire d’Emmanuel Macron

139 réponses à Michel Onfray : Les loups sont entrés dans Paris

Commentaires recommandés

Chris Le 08 mai 2017 à 14h52

Bof, Onfray fait un constat. Et philosophique de surcroit, c’est-à-dire le monde des idées et par extension l’image de soi. Pas de quoi lui sauter dessus.
J’ai voté MLP contre Macron, dans le but de diminuer la victoire de ce dernier, sachant que les votes blancs, nuls et abstentionnistes seraient illico oubliés.
Aucune conviction morale. Simple tactique électoraliste en utilisant les mêmes règles frelatées que mes adversaires européo-mondialistes.
J’accepte cette semi-défaite. Maintenant, il va falloir se coltiner le reste, c’est-à-dire mettre le sable dans l’engrenage par tous les moyens à notre disposition.
Rien ne sert de larmoyer ou montrer du doigt. Au boulot !

  1. Marie Le 08 mai 2017 à 14h16
    Afficher/Masquer

    Onfray se vante de ne pas avoir vote au 1er tour alors ses leçons il peut se les garder


    • Vinciguerra Le 08 mai 2017 à 14h23
      Afficher/Masquer

      J’ai voté et cela n’a rien changé. L’élection était jouée d’avance, vous le savez bien.


      • Jacques Beaudry Le 08 mai 2017 à 14h37
        Afficher/Masquer

        Mais tu as fait ce que ta conscience te dictait comme responsabilité.


        • Gregoire Quartier Le 08 mai 2017 à 21h35
          Afficher/Masquer

          Mais arrêtez avec vos consciences et vos responsabilités. Que de grands mots, pour des résultats dérisoires. Voter dans ce cirque français où les médias vous bourrent le crâne, et vos politiques nourrissent un parti extrême dans le seul but que vous les laissiez faire ce qu’ils veulent, faute de pire, la conscience et la responsabilité sont inexistants.
          Du temps du 3eme Reich, il ne fallait pas choisir son camp, mais choisir qu’il ne devrait plus y avoir de camp à rallier. C’est ça la vraie conscience, et la vrai responsabilité. Ils vous agitent un bout de ficelles, et comme des chatons, vous devenez hystériques, et vous ne voyez pas ce qu’ils font pendant qu’ils vous occupent. C’est vraiment le comble, ce sens de la responsabilité, quand on est coincé comme un rat dans une expérience de laboratoire. Alors? Le chemin bleu ou il y a a manger ou le rouge ou il y a la petite décharge électrique?
          Bonne chance, vous en aurez bien besoin.


          • Nath44 Le 09 mai 2017 à 10h06
            Afficher/Masquer

            DICTATURE DU CAPITALISME ?
            Ça se dit anticapitalisme, Insoumis…etc et ça met des nike, filment avec leurs IPhones, Tweetent, Facebookent, Instagramment….la liste est longue mais une chose est certaine ces contestataires profitent tous bien du capitalisme et des sté cotées en bourse qui permettent la gratuité de tweeter et Facebook par exemple. Les Lepenistes profitent aussi du système qu’ils combattent, en détournant l’argent de l’UE ou des communes qu’ils gèrent et utilisant tweeter et Fb. De toute façon les extrémistes de Gauche et de Droite sont à mettre dans le même panier. Alors les donneurs de leçons, revoyez votre copie


            • Wakizashi Le 09 mai 2017 à 12h07
              Afficher/Masquer

              “ces contestataires profitent tous bien du capitalisme et des sté cotées en bourse qui permettent la gratuité de tweeter et Facebook par exemple.”

              La gratuité de ces sites n’a rien à voir avec le fait qu’ils soient cotés en bourse, mais avec la publicité. Facebook, Google et consorts sont gratuits pour l’utilisateur parce que ce sont les sociétés qui veulent y diffuser leurs pubs qui payent (pas seulement pour diffuser leurs pubs d’ailleurs, mais aussi et surtout pour cibler leur pubs grâce aux bases de données des utilisateurs).

              Il y a d’autres sites qui sont gratuits et qui le sont sans être cotés en bourse, et sans financement publicitaire : Wikipedia par exemple, qui est entièrement coopératif, et qui vaut largement les encyclopédies classiques, notamment concernant les articles scientifiques (une étude de la revue à référé “Science” ou “Nature”, je ne sais plus laquelle, l’a démontré il y a quelques mois). Magnifique exemple de la puissance de l’intelligence collective…


            • rusinol Le 09 mai 2017 à 15h05
              Afficher/Masquer

              Vous démontrez que vous croyez encore aux promesses des politiques.
              Malheureusement, les banques ont pris le pouvoir et mènent les gouvernements par le bout du nez. C’est ça la réalité.
              Les politiques n’ont pratiquement plus de pouvoir.
              Regardez le 2ème épisode sur Arte de “Les années Obama”, vous y verrez les difficultés qu’il a à faire passer sa loi sur la sécurité sociale. ET vous comprendrez que l’obstruction permanente des partis d’opposition peuvent avoir des effets délétères.


            • jp Le 09 mai 2017 à 21h44
              Afficher/Masquer

              “ça met des nike, filment avec leurs IPhones, Tweetent, Facebookent, Instagramment” si ça, ce n’est pas de la généralisation simpliste pfff.

              Ni moi ni mes proches n’ont d’Imachin et sont assez conscients des risques que comportent le fait de raconter sa vie sur des rezosocio.


          • Le modéré Le 09 mai 2017 à 11h41
            Afficher/Masquer

            Vos réflexions sont pertinentes, malheureusement peu de citoyens disposent du sens de discernement pour se rendre compte que le “bout de ficelles” est destiné justement à les “rendre hystériques”


          • vert-de-taire Le 09 mai 2017 à 12h58
            Afficher/Masquer

            un petit texte pour aider à comprendre la situation, notre situation.

            http://mobile.lesoir.be/1137303/article/debats/cartes-blanches/2016-03-01/neoliberalisme-est-un-fascisme


      • Chris Le 08 mai 2017 à 14h52
        Afficher/Masquer

        Bof, Onfray fait un constat. Et philosophique de surcroit, c’est-à-dire le monde des idées et par extension l’image de soi. Pas de quoi lui sauter dessus.
        J’ai voté MLP contre Macron, dans le but de diminuer la victoire de ce dernier, sachant que les votes blancs, nuls et abstentionnistes seraient illico oubliés.
        Aucune conviction morale. Simple tactique électoraliste en utilisant les mêmes règles frelatées que mes adversaires européo-mondialistes.
        J’accepte cette semi-défaite. Maintenant, il va falloir se coltiner le reste, c’est-à-dire mettre le sable dans l’engrenage par tous les moyens à notre disposition.
        Rien ne sert de larmoyer ou montrer du doigt. Au boulot !


        • Wakizashi Le 08 mai 2017 à 16h23
          Afficher/Masquer

          “Sérieusement, voter LePen, quelle que soit la soit-disant «raison», est disqualifiant.”

          Bravo la démocratie… De deux choses l’une :

          – Soit le FN est un parti fasciste et il faut l’interdire, mais dans ce cas pourquoi ne l’est-il pas déjà ?

          – Soit le FN n’est pas un parti fasciste et dans ce cas, je vous suggère de commencer par vous-même question distribution de giroflées à cinq pétales.


        • koikoi_koi Le 08 mai 2017 à 16h24
          Afficher/Masquer

          Alors que voter blanc ou s’abstenir est….. qualifiant???
          Gardez vos giroflées pour ceux qui, naïvement, ont encore “sauvé la France” du fascisme en sacrifiant plus d’un siècle de lutte sociale au néo-libéralisme. Ce ne sont pas les électeurs FN qui ont fait perdre la France. A chacun sa poutre, à chacun son oeil….


        • Dufour Le 08 mai 2017 à 17h45
          Afficher/Masquer

          Exactement. Oublions tous les votes tactiques, justifiés ou non, pour éviter Le Pen. L’heure est à l’action de masse unitaire pour éviter la dictature du capital, terreau du fascisme depuis 30 ans.

          Voir ici le magnifique démarrage ce jour du Front Social, vers le tous ensemble pour mettre à terre Mac40 et son monde:
          https://blogs.mediapart.fr/jean-marc-b/blog/080517/video-manifestation-et-prise-de-parole-du-front-social


          • Chat noir Le 08 mai 2017 à 20h28
            Afficher/Masquer

            Près à exiger une vraie démocratie et non le gouvernement de la représentation ?
            Près à exiger le bien commun la respublica contre la resprivata ?
            Près à exiger la souveraineté populaire contre toutes les oligarchies?
            Près à se battre contre le pouvoir personnel ?
            Des mobilisations sans manipulation perverse probable ?…
            Se poser les bonnes questions pour commencer à avoir des réponses.


            • RémyB Le 08 mai 2017 à 22h52
              Afficher/Masquer

              Chat noir
              je suppose que vous voulez écrire “prêt à exiger … à se battre ”
              plutôt que proche …


            • Chat noir Le 09 mai 2017 à 23h07
              Afficher/Masquer

              Oui remyb mon téléphone interprète souvent automatiquement mes écrits


        • Chris Le 09 mai 2017 à 12h38
          Afficher/Masquer

          Dans la vidéo complète, Onfray parle de son “invalidité” passagère.
          N’empêche que son lumbago n’est pas venu tout seul. Je suis une grande spécialiste en la matière pour l’avoir constaté des centaines de fois dans mon métier. Ses maux traduisent les mots qu’il n’a pas voulu exprimer ! Coincé qu’il est le gaillard. Dure la philo du sous-marin !
          Accessoirement, il fait la promotion de ses écrits pour soulager sa conscience… et son lumbago. Sans moquerie aucune : ainsi sommes-nous faits nous autres humains !


        • L. A. Le 09 mai 2017 à 14h46
          Afficher/Masquer

          @ Chris
          Vous écrivez « J’ai voté MLP contre Macron, dans le but de diminuer la victoire de ce dernier, sachant que les votes blancs, nuls et abstentionnistes seraient illico oubliés. » Parce que les votes de circonstance pour la fasciste Le Pen, vous pensez sérieusement qu’ils vont être gravés dans le marbre ? Je peux vous dire avec certitude qu’Ils seront tout aussi oubliés que le reste, qu’ils le sont déjà : comme d’hab’, seule la « victoire » du Maquereau va nous être serinée ad nauseam.


          • jo Le 09 mai 2017 à 17h20
            Afficher/Masquer

            On va nous marteler ce chiffre de 66% pendant les 2 mois de campagne législatives, comme on nous a saouler avec le mot “Macron” depuis plus d’un an et 1/2.
            Ce chiffre est archi bidon et chacun le sait.
            C’est 66% des bulletins validés, et non 66% des Français.
            Il faut retirer, les abstentionnistes, les votes “blancs+nul”, les votes “barrage anti-FN” qui sont chez Macron, (et un fort % de votes anti_Macron dans les votes FN). En fait le chiffre à retenir est celui du 1er tour, 24%, et encore même là il y a eu du “vote utile. anti-FN”, donc on peut se baser sur environ 20% des votants soit environ 15 à 16% des Français et non 66%.
            Ils le savent, et se préparent à affronter la rue, car ça va péter.
            Pour éviter la “révolution” titre du livre de Macron :), on va nous rabâcher 66% toutes les minutes pendant 2 mois, comme on a entendu Macron 24/7 sur tous les merdias pendant 1an1/2, bourrage de crâne à prévoir mais là on est habitué.


            • dadou Le 09 mai 2017 à 23h55
              Afficher/Masquer

              C’est triste à dire mais toi, moi et les autres qui pensent comme toi, nous nous épuisons. Enfin moi je m’épuise, et cela m’exaspère de voir comment le peuple se laisse manipuler aussi facilement. C’était une élection gagnée d’avance, tout avait été tissé pour nous bombarder sur les chaines tv/radio, le mot dégagisme, surtout j-j b (le pro macron).
              il fallait que Marine soit au second tour pour comme d’habitude rappeler le front Populaire.
              Par contre il était anormal que N D A vienne en renfort de MLP !!!!équité.
              Et le peuple comme un troupeau de mouton a suivi les consignes et ce dès les primaires.
              je suis dégouté. Macron annonce qu’il va réformer par ordonnance, renforcé la loi travail…..et il faut encore lui donner la majorité aux législatives ? plus d’opposition!


          • Max Le 09 mai 2017 à 19h31
            Afficher/Masquer

            @ L.A.
            Lionel Jospin dans l’émission Répliques du 27 octobre 2007 sur France-Culture explique que le F.N. n’est pas un parti fasciste. “Mal nommer un objet, c’est ajouter au malheur de ce monde.”


      • Babouche Le 08 mai 2017 à 18h06
        Afficher/Masquer

        Mais vous avez agi en votre âme et conscience, si chacun l’avait fait, le résultat serait différent. A combattre : le vote utile, ça c’est de la merde.


    • Lau Le 08 mai 2017 à 14h33
      Afficher/Masquer

      Juridiquement, l’abstentionnisme désigne l’attitude d’un électeur qui exerce son droit de vote en ne votant pas, conformément à la loi. Michel Onfray a su de manière pertinente expliquer les raisons de son abstentionnisme, alors gardez votre morgue pour vous.


      • Marie Le 08 mai 2017 à 15h31
        Afficher/Masquer

        lorsque Onfray affirme que melenchon veut faire couler le sang comme Robespierre, est il pertinent ou pitoyable ! !!!!!!!


        • Marianne Le 08 mai 2017 à 21h12
          Afficher/Masquer

          Bien dit ! C bête, c’est maintenant qu’on va l’avoir, le sang, et Mélenchon est plus là pour le faire couler… C’est bête, hein.


        • Wakizashi Le 09 mai 2017 à 07h53
          Afficher/Masquer

          @ Marie

          Onfray déteste Robespierre, c’est un de ses mistigris. Après, il ne dit pas que des bêtises non plus ce sacré Michel, et dans les débats il faut bien admettre qu’il est très bon. Il y a notamment un fameux débat où il dézingue Attila, pardon, Attali, qui pète littéralement un plomb : c’est un pur régal !


          • vandenbrande Le 09 mai 2017 à 08h05
            Afficher/Masquer

            Français ! Vous allez payer très cher l’incurie de votre Prince !


          • vandenbrande Le 09 mai 2017 à 08h08
            Afficher/Masquer

            Marie ! Montrez-nous la page où Attila en reçoit pour son grade ! J’ai hâte de m’amuser.


        • vert-de-taire Le 09 mai 2017 à 13h03
          Afficher/Masquer

          Quand on sait que Robespierre ne supportait pas la violence …

          Voir, lire Henri Guillemin à ce sujet.


        • lvzor Le 09 mai 2017 à 13h22
          Afficher/Masquer

          “lorsque Onfray affirme que melenchon veut faire couler le sang comme Robespierre, est il pertinent ou pitoyable ! !!!!!!!”

          Il est ridicule (comme d’hab)
          Mélenchon soutient Macron comme il a soutenu Hollande, en neutralisant les voix de gauche.


        • rusinol Le 09 mai 2017 à 15h09
          Afficher/Masquer

          Pertinent, parce que le sang coule déjà régulièrement dans toutes les manifs qui ne servent à rien. Soit du côté manifestants, soit du côté policier.


      • MIZZGIR Le 08 mai 2017 à 19h58
        Afficher/Masquer

        @Lau : “Juridiquement, l’abstentionnisme désigne l’attitude d’un électeur qui exerce son droit de vote en ne votant pas, conformément à la loi”.

        Inversons la proposition : ” le vote désigne l’attitude d’un électeur qui exerce son droit de ne pas voter en votant, conformément à la loi”.

        C’est tout aussi logique… mais totalement absurde !

        On pourrait décliner la chose de multiples façons :
        J’exerce mon droit de m’exprimer en ne m’exprimant pas.
        J’exerce mon droit de me défendre en ne me défendant pas.
        J’exerce mon droit de vivre en ne vivant pas (Bonjour Mr le Comte Dracula, euh, pourquoi avez-vous de si grandes dents ?…)
        Etc. liste non exhaustive…

        = JE N’EXERCE RIEN DU TOUT (ni mon droit ni quoi que ce soit). Je fais même exactement le contraire (= j’ai un droit, mais comme je suis un bon petit esclave, je ne l’exerce même pas = le stade ultime de la soumission !).

        Franchement, @Lau, il y a des fois où ce que dit la loi, on s’en fout.


        • Gregoire Quartier Le 08 mai 2017 à 21h40
          Afficher/Masquer

          Ne pas voter, ça veut dire exercer son droit à faire autre chose que de suivre ces campagnes politiques complètement avilissantes où au final rien en change. Mitterand, Chirac, Sarkozy, Hollande, Macron. Dites moi ce que certains ont fait d’important que les autres n’auraient jamais fait?

          Maintenant dites moi à quoi ça sert de voter, si c’est pour avoir toujours la meme politique?

          Passez 6 mois à apprendre un truc (musique, art, jardinage, que sais-je) au lieu de suivre les campagnes politiques, et vous verrez, vous aurez plus avancé dans la vie.


        • Wakizashi Le 09 mai 2017 à 07h31
          Afficher/Masquer

          “JE N’EXERCE RIEN DU TOUT (ni mon droit ni quoi que ce soit). Je fais même exactement le contraire (= j’ai un droit, mais comme je suis un bon petit esclave, je ne l’exerce même pas = le stade ultime de la soumission !).”

          La soumission, à mon humble avis, consiste plutôt à accepter de jouer un jeu dans lequel nous sommes toujours perdant, à savoir voter. Les gens votent comme si leur vie en dépendait. Juste avant de voter ils s’entre-déchirent parce qu’ils n’ont pas le même champion ; et après les élections ils pleurent soit parce que leur champion n’a pas été élu, soit parce que leur champion élu les entube en ne tenant pas ses promesses.

          Ne pas voter, pour une bonne partie des abstentionnistes, c’est rejeter en bloc un système dans lequel ils ne se reconnaissent pas.


          • MIZZGIR Le 09 mai 2017 à 17h12
            Afficher/Masquer

            Notez bien que je n’ai rien contre l’abstention ou le vote blanc (qu’il peut m’arriver de pratiquer), je ne dis pas que c’est illégitime, mais simplement que c’est, de fait, renoncer à exercer une action “directe” sur le scrutin. On accepte (et je le répète, cela peut se défendre) sciemment de se dessaisir d’un pouvoir que l’on a. Beaucoup d’abstentionnistes ou de votants blancs sont dans un certain déni par rapport à ça. Ils veulent absolument prouver que c’est aussi “effectif” que de voter, etc. alors que, comme vous le dites vous-mêmes d’ailleurs, on est dans quelque chose de très différent.
            Et surtout je trouvais la formulation de @Lau hilarante et illogique. Il aurait fallu plutôt dire : un abstentionniste est un électeur qui exerce son droit de ne pas voter. Ça ne veut pas du tout dire la même chose. C’est surtout là où je voulais en venir.


            • Wakizashi Le 10 mai 2017 à 11h24
              Afficher/Masquer

              “On accepte (et je le répète, cela peut se défendre) sciemment de se dessaisir d’un pouvoir que l’on a.”

              C’est vrai, mais votre interprétation est à relativiser. Après plus de 200 ans d’expérience des élections, on sait que le résultat est biaisé par de multiples facteurs d’influences, à commencer par le temps de couverture médiatique de chaque candidat. Robespierre avait parfaitement résumé l’affaire en son temps : “je ne crains pas les élections ; les gens voteront comme on leur dira”.

              Le vote est bien un pouvoir dans l’absolu, mais dans les faits, le peuple n’a aucun pouvoir politique : c’est tout le vice de la chose, et c’est bien ce qui fait que nous ne sommes pas en démocratie.

              Déléguer son pouvoir à des représentants, par définition c’est se débarrasser de son pouvoir, c’est renoncer à l’exercer soi-même. Finalement, peut-on vraiment appeler “pouvoir” l’acte qui consiste précisément à renoncer à son propre pouvoir ? C’est très discutable…


            • Wakizashi Le 10 mai 2017 à 12h49
              Afficher/Masquer

              Dans la précipitation j’ai écrit une couennerie : la citation est de Talleyrand, pas Robespierre.


            • Wakizashi Le 10 mai 2017 à 15h02
              Afficher/Masquer

              Décidément… C’est pas Talleyrand non plus, c’est Tocqueville !


    • Wakizashi Le 08 mai 2017 à 15h13
      Afficher/Masquer

      “Onfray se vante de ne pas avoir vote au 1er tour alors ses leçons il peut se les garder”

      Ah bon, pourquoi ? A vous lire, on croirait qu’il a voté Macron : vous êtes sûre de ne pas confondre une chose et son contraire ?


      • EIDER Le 08 mai 2017 à 19h40
        Afficher/Masquer

        abstention/nul/blanc c’était ne pas s’opposer et permettaient à Macron de conserver son avance. Ces choix n’étaient pas neutres et seront vite oubliés, noyés dans le maelstrom des commentaires politiques. Si on ne voulait pas de Macron il ne restait plus qu’à voter Le Pen. Si elle avait par miracle gagné, elle aurait eu tout le monde politico-médiatique contre elle et aurait facilement été neutralisée. Maitenant Macron gagnera certainement les législatives, de la même manière qu’il a gagné la présidentielle, à partir de là le pays sera GAME OVER.


        • Wakizashi Le 09 mai 2017 à 08h22
          Afficher/Masquer

          “Si on ne voulait pas de Macron il ne restait plus qu’à voter Le Pen.”

          Personnellement, je ne voulais pas plus Le Pen que Macron. Ni l’un, ni l’autre : c’est l’éternelle histoire de la peste et du choléra. Voter Le Pen, même si c’est pour “faire barrage” à Macron, revient dans les faits à signer un chèque en blanc à Le Pen. Hors de question pour moi.


          • lino Le 09 mai 2017 à 15h38
            Afficher/Masquer

            le référendum d’initiative populaire de Le Pen était quand même plus démocratique que de légiférer par ordonnance comme Macron veut le faire.


        • lvzor Le 09 mai 2017 à 13h30
          Afficher/Masquer

          “Si elle avait par miracle gagné, elle aurait eu tout le monde politico-médiatique contre elle et aurait facilement été neutralisée.”

          Cela me paraît absolument évident. Mais dans une société où le seul moyen de montrer qu’on est “de gauche” est de se proclamer anti-fn, beaucoup sont portés à faire de la surenchère pour se payer une bonne conscience à deux balles.


          • Chat noir Le 13 mai 2017 à 21h07
            Afficher/Masquer

            seul moyen de montrer qu’on est “de gauche” est de se proclamer anti-fn, Et pourtant les centaines de millions de morts URSS, Cambodge, Chine, … Ne sont pas contabiliser? Bien sûr je ne parlerais pas de mitterand collaborateurs, ni de Laval, doriot … Ou ce trouve alors le révisionnisme historique ? La gauche est défini historiquement par le parlementarisme ceux et celles qui ne ce revendique pas de ce dernier sont-ils de gauche ou de droite ? C’est raccourcis deviennent t’ils ambigues ? On parle du politique ou de la politique, cette nuance existe t’elle encore ? Quel utilité du spectacle à part nous imposer le candidat de l’oligarchie ?


    • Delacroix Le 08 mai 2017 à 16h38
      Afficher/Masquer

      La politique réduite la désignation du président de la république au suffrage universel… un “peu” réducteur non ?


    • Joel Le 08 mai 2017 à 22h54
      Afficher/Masquer

      Il considère que le vote est inutile après la trahison de 2005.
      Voir sa conférence au soir du premier tour où il l’explique de long en large.
      Ceux qui s’abstiennent ont, pour la plupart, des raisons autres que celle d’aller à la pêche ou de rendre visite à bonne maman le dimanche, ils ont donc leur mot à dire.


    • chaoskratos Le 09 mai 2017 à 01h43
      Afficher/Masquer

      Je me permets de vous répondre en ma qualité d’abstentionniste convaincu de longue date , non inscrit sur les listes électorales , que le vote est un droit dont aucune obligation constitutionnelle n’ impose l’exercice . L’expression de ce droit ne donne pas plus de légitimité à un citoyen par rapport à un autre lorsqu’il s’agit de débattre d’opinion .
      De plus , après la magistrale démonstration du manque de civisme des français dans la pantalonnade de ce week-end , les donneurs de leçon devraient peut-être s’interroger sur la pertinence de leur action et s’il n’eut pas mieux valu qu’un blocus des urnes exprime le mécontentement populaire .


    • christian gedeon Le 09 mai 2017 à 09h50
      Afficher/Masquer

      Oups…ainsi donc ceux qui n’ont pas voté ou blanc ou nul n’ont qu’à la fermer? Et ceux qui ont”mal” voté aussi,peut-être. La vérité est qu’on a eu le président qu’on mérite,élu par 40% des inscrits.La vérité est que la déliquescence de la vie politique,et la victoire en rase campagne “des libertés”(comprendre des communautarismes de tous poils) sont des faits patents.La vérité est que les médias,si critiqués et vilipendés,en apparence,ont largement gagné aussi,puisque le score de Le Pen est resté au dessous des 40%. La vérité est que le “faire barrage” pavlovien,et “l’antifascisme en dentelles” feront encore pour longtemps avaler des couleuvres aux Français,tant que le score du FN restera assez élevé pour faire “peur “,mais pas assez pour être dangereux.La vérité est que c’est la première fois qu’on a vu les instances religieuses islamiques,protestantes et juives prendre ouvertement parti pour le “bon ” candidat.Le Général l’avait bien dit:”Les Français sont des veaux”…et là l’abattoir est tout proche.Petite remarque à M. Onfray,les loups sont dans Paris depuis un bail…


    • christian gedeon Le 09 mai 2017 à 18h57
      Afficher/Masquer

      Ecoutez le téléphone sonne à la gloire de Macron,avec Bourlanges comme thuriféraire attitré et vous comprendrez mieux à quel point Onfray a tout à fait raison. Ce mec est persuadé que 66.06 % des français qui ont voté ont voté POUR Macron. hallucinant,vraiment. Un jour les blancs et nuls dépasseront les 50% il faut l’espérer,à mon grand désespoir,moi qui suis un adepte absolu du vote…mais cette fois ci,le vote ressemblait vraiment à une arnaque. Face tu perds,pile tu perds. Je signale aussi que Juncker a déjà dit que la France était trop dépensière,et que Moscovici a déjà comminé le nouveau président de se soumettre à la commission…


    • RGT Le 09 mai 2017 à 19h01
      Afficher/Masquer

      Voter ?

      Vous avez voté pour quoi vous ?

      Pour la gangrène,
      Pour la peste,
      Pour le choléra

      Ou pour une vie décente qui ne vous sera de toutes façons pas accordée parce que ce n’est pas ce que nos “Grands Penseurs” ont décidé ?

      Je n’ai voté qu’une seul fois, en 1981, en trahissant mes plus profondes convictions et je le regrette chaque jour plus amèrement.

      L’abstention MILITANTE est bien la seule possibilité qui soit offerte aux “variables d’ajustement” pour qu’elles puissent s’exprimer.

      Si ça se trouve dans 5 ans cet “attentat à l’encontre de la Ripouxblique” sera un CRIME fortement réprimé par la loi.

      Au moins j’aurai la possibilité de dormir sous un toit et de ne pas crever de faim dans la rue.

      Et de plus je pourrai bénéficier d’une “suppression de mes droits civiques” qui me dispensera d’aller dans les urinoirs isoloirs sans risque de contrevenir à la Loi.


  2. Alberto Le 08 mai 2017 à 14h17
    Afficher/Masquer

    Pour la vidéo complète (19’11) :
    https://www.youtube.com/watch?v=KOenlYSGSJY


    • bats0 Le 08 mai 2017 à 18h08
      Afficher/Masquer

      Merci Alberto; pour mon lecteur (Safari) Dailymotion ne passe plus, ce que je l’en remercie, car de changer de média (TV), pour une autre sur son même modèle (trop de pub tue la pub). Un ami m’a avoué que Dailymotion devait être le concurrent direct de YouTube, mais que ce dernier n’avait plus l’audience escompté, et que je du lui répondre : “et pour cause”.
      Sinon, Onfray fait son boulot de philosophe, et décortiquant l’histoire des événements de cette campagne, Ô combien médiocre, après “LA” lancé par l’oligarchie avec l’aide de leur support média MS : bienvenu dans le monde orwellien.
      Déconfiture complète pour le parti LR, mal monté, et surtout, convoité par des figures de premier ordre, inondés par une batterie de casserole, et si cette dernière n’existe pas, il suffit de piocher dans la première poubelle pour en trouver une. Déconvenue du PS, avec un capitaine de bateau, noyé sous les flots de sa médiocrité, et d’un meneur de rébellion mal inspiré sur le devenir d’un pays, qu’un semblant de “revenu universel” ne suffira pas à épargner du naufrage de son parti.
      Et le FN, dans toute cette mouvance décortiquée par le superflu de leur conviction, n’est pas non plus épargné, par l’éclatement annoncé de ces structures, qui ne sont en réalité que des montages politiques, pour profiter de l’ignorance d’un peuple désinformé.


      • bats0 Le 08 mai 2017 à 18h09
        Afficher/Masquer

        (suite)
        Seul, pour l’instant, le FI semble passé à travers les gouttes de la tempête annoncée, qui ne tardera pas à se manifester, dès les premiers faux pas d’un “heureux élu”, élevé aux plus hautes marches d’un pays décomposé, qu’un rassemblement semble ignoré sa propre existence, tant le travail orwellien a laissé des empreintes indélébiles au sein d’une communauté éparpillée.
        Les ni-nis feront-t-ils le nécessaire pour démontrer à tous ceux qui n’ont pas été épargnés par la “division pour mieux régner”, que d’autres voies sont possibles pour rétablir dans son application la divise de ce pays des hommes libres “Liberté, Égalité, Fraternité” ?
        Telle est la nouvelle équation, qui devra tenir compte, des changements à opérer, en fonction du stock des matières premières, du changement climatique, et de la dangerosité des inégalités.


        • RGT Le 09 mai 2017 à 19h14
          Afficher/Masquer

          Vous pouvez être certains que si quelques malandrins en guenilles prenaient l’idée de manifester contre les “visions” de notre “guide” (führer) l’ensemble des “médias libres, objectifs et indépendants” se pareraient de leur “dignité” pour nous conter cette dérive sanguinaire de hordes de hooligans qui agressent nos “forces de l’ordre” bien-aimées.

          “forces de l’ordre” qui s’appelaient il y a bien longtemps déjà “gardiens de la paix” et qui se contentaient de faire des rondes à bicyclette (de marque “Hirondelle”, d’où leur surnom) pour s’assurer que les citoyens n’étaient pas dérangés et qui faisaient la circulation à la sortie des écoles…

          A l’époque, ils n’avaient pas de quotas de PV à respecter et ils préféraient faire de la prévention en tirant les oreilles de gamins qui traversaient en dehors des passages piétons.

          Pierre Joxe ne les a pas loupés…
          Tiens, c’était sous quel “monarque” déjà ?


  3. Jacques Beaudry Le 08 mai 2017 à 14h52
    Afficher/Masquer

    Une analyse lucide de l’état des lieux livrée si clairement est tout à votre honneur M. Onfray. Vous écouter et vous lire même sans toujours partager tout votre raisonnement est une joie intellectuelle qu’un esprit ouvert ne doit pas se priver. Plusieurs pour s’élever chercheront toujours à vous descendre pour se donner de la hauteur. Des minables.


  4. Charles Le 08 mai 2017 à 14h54
    Afficher/Masquer

    La vidéo dure 1 minute et Onfray ne parle pas de l’élection présidentielle, sauf pour parler de ses deux bouquins et de son lumbago.

    Post des Crises extrêmement bizarre… Faut-il y voir un message subliminal ?

    Ou ne s’agit-il pas de la bonne vidéo ?


  5. Jac Le 08 mai 2017 à 14h57
    Afficher/Masquer

    “les loups sont entrés à Paris”, chanson créée en 67 par Reggiani, où il chantait “les gens ont démissionné, de quelque chose, d’une certaine moralité…”
    A mon avis, depuis l’invention des mathématiques de la finance et donc la spéculation (“Jeu, Chance, Hasard”) dès 1900/1901 qui a chamboulé le système capitaliste, puis qui s’est généralisé, “démocratisé”… L’appât du gain a toujours été sans morale. Et les dettes généralisées ont toujours donné l’illusion d’avoir le “pouvoir des riches” même pour les emprunteurs les plus fauchés. Les loups sont entrés à Paris et dans le monde depuis longtemps.
    Depuis qu’avoir un compte en banque est obligatoire, les banques en ont fait leur chou gras surtout depuis que tout s’achète à crédit.
    Les loups, ce sont les dettes obsessionnelles pour tous (même les petits emprunteurs avec les cartes bancaires -emprunt automatique- ) qui obligent l’appât du gain généralisé et priment sur les intérêts sociaux.
    On dit “il faut ne plus rembourser les dettes d’état” mais on devrait dire : “il faut que les citoyens se passent de plus en plus des dettes qui les asservissent”.
    La démocratie est à ce prix pour que les citoyens restent souverains et que l’argent ne soit plus le sujet principal de la pensée commune et en cela gouverne. C’est affaire de tous, et pas des seuls dirigeants politiques.
    Mais c’est plus facile d’accuser le PS d’avoir démissionné… Cela rend les citoyens moins responsables.


    • vert-de-taire Le 09 mai 2017 à 13h19
      Afficher/Masquer

      Le pb c’est que le PS se gave (voir les collusions évidentes avec les industriels locaux ou non – tout comme les autres partis de gouv. – une pratique répandue)
      Hollande n’a pas levé le petit doigt pour réduire un peu le pouvoir du capital.
      Il a eut au moins 2 occasions faciles :
      – la séparation des banques de dépot de la spéculation
      – la taxe sur les spéculations

      c’était possible dans le contexte de l’UE.
      il n’a rien fait – alors que la France était demandeuse !
      Le PS a dans son immense majorité voté la fin ou presque du code du travail.
      On n’est pas plus pro-capitaliste, donc esclavagiste.


  6. Bardamu Le 08 mai 2017 à 14h59
    Afficher/Masquer

    Olivier, je vous aime bien et lis régulièrement votre blog.
    Mais je ne comprends toujours pas pourquoi vous rapportez aussi régulièrement les propos d’Onfray qui est presqu’aussi indispensable à la pensée qu’un Béchamel entarté.


    • Wakizashi Le 08 mai 2017 à 15h19
      Afficher/Masquer

      Je souscris à vos propos quand Onfray parle de philosophie, mais quand il parle de politique je trouve que sa parole fait plutôt du bien. S’il y avait plus de voix de ce type, le pays se porterait peut-être mieux.


    • Maud Le 08 mai 2017 à 16h01
      Afficher/Masquer

      Tout simplement il semble parce qu’on ne peut pas ne pratiquer que l’entre-soi. Lire tous les points de vues est un enrichissement, C’est exercer son libre arbitre. On n’est pas obligé d’adhérer. Le mécanisme la stratégie marketinq décrite par Onfray est ressentie par de nombreux électeurs. Gardons-nous de considérer que seules les prises de paroles publiques nous permettent de nous faire une opinion. Tout ce qui se trame derrière est bien plus passionnant et intéressant.


      • Bardamu Le 09 mai 2017 à 11h31
        Afficher/Masquer

        Onfray dézingue Macron ? Mais tout le monde dézingue Macron à part la médiacratie qui certes bénéficie de puissants porte-voix.
        Il n’apporte rien de plus. Les propos de Todd ou du couple Pinçon-Charlot sont bien plus plus élaborés, argumentés, charpentés que ceux du quand même bien médiatique Onfray qui raisonne avec la délicatesse d’un tractopelle et qui est incapable d’écouter, ne parlons même pas de tenir compte, des arguments adverses. Sa position concernant Robespierre l’illustre de façon caricaturale.
        Face a un contradicteur, il est d’une médiocrité sans nom. Si vous avez du temps à perdre, visionnez cette vidéo où il se trouve face à l’ambigu Ramadan. Invectives, raccourcis, clichés, approximations, mauvaise foi, mais nulle part réflexion.
        https://www.youtube.com/watch?v=nVcIcqkIZ54


        • vert-de-taire Le 09 mai 2017 à 13h21
          Afficher/Masquer

          En effet il interprète de façon erronée ce que dit et écrit Mélenchon / FI.
          cela devient gênant pour lui.


  7. Suzanne Le 08 mai 2017 à 15h05
    Afficher/Masquer

    Remarquable synthèse du coup d’état, bravo Michel Onfray ! Il manque un ou deux éléments (les sondages et les dysfonctionnements du vote), mais c’est quand même percutant et limpide.
    Alors bien sûr, je ne suis pas d’accord sur la France Insoumise, je pense que ceux qui n’en faisaient pas partie et n’aimaient pas Mélenchon ne peuvent pas avoir l’idée de ce que cela représente en interne, une vraie foule de gens qui poussent la coopération jusqu’à un point étonnant, un réseau complexe de groupes dédiés à la construction et non à la bête politique politicienne. Mais si on est resté bloqué sur Méluche-Robespierre (alors que FI peut fonctionner sans), je comprends très qu’on puisse avoir le discours d’Onfray.
    Et un autre point c’est qu’il ne voit pas, à mon avis, arriver les deux nouvelles France, de droite et de gauche, celle de gauche avec FI, celle de droite avec Dupont Aignan et le futur FN recomposé. Et là où ça va dépasser les maniganceurs, c’est que ce seront seulement ces deux France là qui existeront, seront respectables, et finiront par envoyer paître les serviteurs corrompus de la finance.


    • blue rider Le 08 mai 2017 à 19h26
      Afficher/Masquer

      ill manque M. Asselineau. Je n’ai pas lu les 44 réponses en détail, mais il semble que personne ne l’ai remarqué. Cela en dit long sur les limites de la démonstration d’Onfray, encarté du système quoi qu’il en dise par le fait de cette simple mais oh combien symbolique omission ! Car au fond, tout ce qu’il reproche aux 10 candidats qu’il étrille, se trouve dans les propositions de M. François Asselineau. Pourquoi ici personne n’a remarqué que M. Asselineau est LE SEUL à ne pas être cité par M. Onfray ?


      • Geenvieve B 30 Le 09 mai 2017 à 15h34
        Afficher/Masquer

        Et aussi Nicolas Dupont Aignan! Qui n’a pas trouvé ses parrainages dans une pochette surprise! Dont le programme était construit et complet (700 mesures).
        De ce fait la démonstration de Michel Onfray, même si elle est pertinente perd un peu de son effet.


  8. LEVACHER Le 08 mai 2017 à 15h06
    Afficher/Masquer

    Je pense que Michel Onfray doit mettre sa théorie en pratique en se présentant aux élections, en commençant par les municipales de son village.
    Cela devrait grandement donner plus de poids à ses écrits que de les confronter à la réalité du terrain.
    Il aura ainsi une expérience qui n’est pas des moindres qu’il relatera dans des carnets avec des campagnes réellements menées.
    Je lui souhaite sincèrement bon courage et tout le succès possible.
    Je suis certain que cette expérience pratique ajoutera d’un enrichissement indéniable ses travaux sur la démocratie et la politique.


    • Pinouille Le 09 mai 2017 à 17h31
      Afficher/Masquer

      @Levacher

      Je plussoie à vos propos.
      On pourrait même espérer des philosophes qu’ils s’intéressent davantage aux mécanismes de l’économie, aux nouvelles technologies, aux nouvelles découvertes scientifiques, etc
      Car ces données d’entrée façonnent autant, si ce n’est plus, le paysage actuel que les écrits des sages anciens.
      Je crains que nombre de philosophes se mettent en complet décalage avec les enjeux fondamentaux de notre époque en en faisant abstraction.


      • RGT Le 09 mai 2017 à 19h24
        Afficher/Masquer

        “On pourrait même espérer des philosophes qu’ils s’intéressent davantage aux mécanismes de l’économie”…

        Pour ça nous avons déjà un TRÈS grand philosophe qui occupe le terrain il me semble.
        Il s’occupe AUSSI de tout ce qui est humanitaire, droits de l’homme, respect des peuples à vivre comme ils l’entendent, équité, dignité etc…

        Je ne le nommerai pas car j’ai peur que mon clavier n’explose dans un sursaut de joie, mais je pense que vous avez compris de quel grand penseur il s’agit.


  9. bm607 Le 08 mai 2017 à 15h16
    Afficher/Masquer

    “En soutenant Macron dans l’ombre, Hollande réussissait une opération très rentable ; pour lui.
    Tuer Montebourg et Hamon, les frondeurs qui ne l’avaient pas soutenus, assassiner Valls, qui l’avait lâché en pleine campagne, torpiller Mélenchon, qui lui avait pourri la vie, enfin choisir celui qui proposait d’aller plus loin et plus vite que lui dans la même direction : Emmanuel Macron.
    La presse dominante en ordre de marche, les opposants à l’état Maastrichien caricaturés et facilités dans leur aventure, le PS explosé pour laisser la voie libre à gauche pour Macron, que fallait-il encore faire pour élargir encore plus la route qui le conduirait vers l’Élysée ?
    Faire de même avec la droite classique en l’occurrence celle de Fillon : Sarkozy éliminé, Juppé écarté, restait Fillon qu’il fallait détruire comme Hamon l’avait été. Comment faire ? La chose est simple, il suffit d’aller chercher dans les poubelles et de monter en diamant médiatiquement scintillant les ordures qu’on y trouve.

    Mais pourquoi la presse dominante n’a-t-elle pas enquêté … les 3/4 de son patrimoine [celui de Macron] ont mystérieusement disparu. .. au fait que Mélenchon ait été accusé de népotisme, de favoritisme, de gaspillage d’argent public, …”

    Un bon résumé synthétique de ces élections répugnantes, qui soulèvent le cœur, pourries.
    Ou, comme on dit dans les médias : dé-mo-cra-tiques !!


    • Michel Ickx Le 08 mai 2017 à 18h35
      Afficher/Masquer

      Et la récompense pour Hollande; une présidence Européenne?

      Cela vaut au moins un juncker ou deux Barroso.

      Peuxt-être même un demi Hallstein


      • RGT Le 09 mai 2017 à 20h23
        Afficher/Masquer

        Il pourra AUSSI ensuite aller pantoufler chez Goldman-Sachs…

        Mon ennemi, c’est la finance !!!


    • rusinol Le 09 mai 2017 à 15h28
      Afficher/Masquer

      On lui avait proposé de poser sa candidature à une présidentielle.
      S’il a refusé, c’est parce qu’il sait pertinemment que le Président n’a plus de pouvoir entre les directives de Bruxelles et les banques plus riches que certains états.


  10. Nourkarimdjamil Le 08 mai 2017 à 15h45
    Afficher/Masquer

    Trop de logorrhée concernant l’élection du 8 ème président de la France, en la personne de monsieur Emmanuel Macron. Un jeune président qui semble faire peur à certains politiciens. Donner lui le temps d’entamer son mandat. Il est le président de toute la France y compris la France Outre-mer. Il mérite d’être aidé pour réaliser son projet de société…faire rêver la génération montante qui s’investira pleinement dans la construction de son pays pour un avenir meilleur où toutes les diversités culturelles puissent vivre et prospérer ensemble. Cinq années c’est vite passé. Alors patience et plus de morale.


    • Wakizashi Le 08 mai 2017 à 16h07
      Afficher/Masquer

      “Il mérite d’être aidé pour réaliser son projet de société…faire rêver la génération montante qui s’investira pleinement dans la construction de son pays pour un avenir meilleur [blablabla]”

      La construction de son pays, comme tout apatride mondialiste qui se respecte, il s’en bat l’œil. Ce qui l’intéresse, c’est la construction européenne. Quant à l’avenir meilleur et toussa, oui, l’avenir meilleur des oligarques, on est d’accord. Pour les autres par contre…


      • RGT Le 09 mai 2017 à 20h28
        Afficher/Masquer

        Ce n’est pas du tout la construction €uropéenne qui l’intéresse.

        C’est seulement la construction (par la constriction des rémunérations des autres) de son patrimoine p€rsonnel qui l’intéresse.

        Imaginez seulement le cours de ses “actions” personnelles après l’obtention de ce poste “prestigieux” qui lui permettra de faire x 100 sur toutes ses actions futures.


    • Alfred Le 08 mai 2017 à 16h22
      Afficher/Masquer

      Alors uberkarim ça y est votre champion bebevieux est arrivé alors tout d’un coup: ” Fermez la pendant cinq ans. Plus de morale!” Ben vous rêvez technicolor mon ami. Vous rêvez déjà tellement que vous devez être de cette fameuse génération montante (celle qui ne connait pas son histoire ni celle du monde autrement que par des fables fabriquées pour elle (du type les communistes sont responsables de l’arrivée de Hitler au pouvoir)). Vos rêves c’est votre idole qui va vous les briser sur la tête. Il va les rouler en cone et vous les… On devrait avoir pitié de vos desilusions à venir mais comme on vous doit en partie le désastre, ce sera juste tant pis.
      Par contre si vous voulez que l’on travaille de concert à une société plus juste où tout le monde a sa place, on peut être ensemble. Mais sans le comis des esclavagistes. Celui là faites vous (nous) une faveur rendez lui sa laisse quand il va vous proposer une promenade en juin. Et ne faites pas là où il vous dis de faire. C’est sur les pieds d’autres personnes. C’est pas fraternel.


    • Subotai Le 08 mai 2017 à 20h03
      Afficher/Masquer

      Ben, j’ai l’impression que
      1) Tu n’as pas lu son “programme”
      2) Tu n’as pas écouté ses discours
      3) Tu n’a pas suivi ces “débats”
      Parce qu’en ne mettant en colonne que les mesures concretes de ses propos (hors remplissage tel que la phrase citée plus loin), ce qui en ressort est loin de “un avenir meilleur où toutes les diversités culturelles puissent vivre et prospérer ensemble.”
      Quand tu te mettras à pleurer dans quelques mois, tu te souviendra que si un homme politique ne fait pas tout ce qu’il dit qu’il ferait, tout ce qu’il fait réellement ne devrait jamais être une surprise, pour avoir été annoncé auparavant.
      C’est pour ça qu’il faut lire le programme – tout le programme. Parce qu’il faut bien savoir ce qu’on fait quand on vote.
      Mais bon, je dis ça… Après moi le Déluge…


  11. Emmanuel38 Le 08 mai 2017 à 15h59
    Afficher/Masquer
  12. Alain Coligny Le 08 mai 2017 à 16h01
    Afficher/Masquer

    Onfray est un esprit brillant dont on peut partager ou non toute la pensée (ce qui est mon cas). Cependant, taper sur tout le monde, c’est un peu facile et demeurer sur son Aventin ne fait pas avancer le schmilbick., c’est ce qui rend le propos d’Onfray un peu inconséquent.Néanmoins, tout est juste, mais il faut, Cher Monsieur Onfray, mettre les mains dans le cambouis.


  13. RRJL Le 08 mai 2017 à 16h05
    Afficher/Masquer

    Comme d’hab avec Onfray, la conclusion est juste, les chemins pour y arriver sont à peu près juste, mais à peu près seulement. Il y a aussi de grosse bêtise et des contradictions.

    Si ça intéresse, relancez moi, je ferais l’effort de prendre le texte et de le démontrer.


  14. Dunsk Le 08 mai 2017 à 16h37
    Afficher/Masquer

    M. Onfray, le « philosophe » de l’incohérence perpétuelle.

    Le « philosophe » se vante de ne pas voter ni au premier ni au deuxième tour, car pour lui peu importe qu’on a eu option d’élire JLM. Pour le « philosophe » il n’y a pas de différence, Mélenchon c’est Macron et vice versa
    Le “philosophe” veut sur terre, de maintenant, l’anarcho-syndicalisme (ou une autre variante) : le tout ou rien.
    Pour le « philosophe » peu importe qu’on a raté l’opportunité de faire avancer les choses, comme ça se passe dans la vie réelle, de manière graduelle…pourtant ferme.
    Le « philosophe » veut nous faire croire qu’il n’y avait meilleur choix que d’ingurgiter le vieux système amer pendant les cinq ans à venir, même si cette fois-ci rehausser d’un jeune banquier.
    Alors, il faudrait que le “philosophe” aille jusqu’au bout de son raisonnement, si on ne vote pas pour ceux qui ont la volonté de décoincer le système, on fait quoi ? on prend les armes ? on fait la révolution ? Si le “philosophe” donne exemple je le suis…
    …Mais ailleurs et pendant ce temps-là le « le philosophe » profite et fait la pub pour ses bouquins.


  15. Zegabe Le 08 mai 2017 à 16h39
    Afficher/Masquer

    ATTENTION ! Mélenchon a pris l’avion avec Robespierre.
    La haine viscérale dont souffre Michel Onfray vis à vis de Mélenchon devient risible. Il faudra penser à consulter.
    Cette analyse “touspourritienne” de cette élection comporte des éléments que d’autres avant lui ont analysés et exposés. Ce que l’on attendrait d’un “philosophe” engagé, c’est une réflexion sur l’avenir de ce Monde politico-financier et quelques propositions positives. Ce n’est encore pas ce que j’entends dans la conclusion de cet écrit !


    • Jean-Paul.B Le 08 mai 2017 à 19h34
      Afficher/Masquer

      Michel Onfray ne s’intéresse qu’à lui et quand il parle des autres c’est pour encore parler de lui. Cet homme semble souffrir d’égotisme exacerbé.
      OB, s’il vous plaît, épargnez nous sur ce blog la pub indigeste de ce m’as-tu-vu qui s’obstine à se déclarer philosophe. Ses considérations “politiques” ne volent pas plus haut que celles que l’on entend au comptoir de la plupart des bistrots de France et qui, elles, ont au moins le mérite de ne pas venir polluer ce blog!


      • Caramba! Le 08 mai 2017 à 23h56
        Afficher/Masquer

        “OB, s’il vous plaît, épargnez nous sur ce blog la pub indigeste de ce m’as-tu-vu qui s’obstine à se déclarer philosophe.”

        Tiens donc, la dernière fois où j’ai écrit qu’il était un professeur de philosophie et non un philosophe, mon propos a été supprimé. Et pourtant.


  16. Rémi Le 08 mai 2017 à 17h04
    Afficher/Masquer

    La vidéo ne dure que 1 minutes environ. Il faut se rendre sur le site, pour voir la version, en totalité. Ce qui est dommage, car il se peut que tout le monde n’y aille pas.Or, cette synthèse est excellente.


  17. yann35 Le 08 mai 2017 à 17h33
    Afficher/Masquer

    j’aime bien Onfray, mais l’entendre ainsi me rappeler que l’eau ça mouille, le feu ça brûle et la merde, eh ben ça pue, me laisse un peu pantois …Pourquoi dans cette lecture n’entends-je rien sur l’euro par exemple ?Pourquoi ne dit-il pas que l’état ne “faisant” plus l’argent, il est normal que la Banque ou la Finance (PHInance pour méluche), qui s’en charge maintenant, prenne les commandes ? Et pourquoi aucune allusion au seul candidat qui en fait un de ses thèmes porteurs ?


  18. lemoine001 Le 08 mai 2017 à 17h46
    Afficher/Masquer

    Onfray n’a pas un mot pour mobiliser face au Moloch qu’il dénonce. Aucune proposition qui permettrait d’espérer sortir de cet Etat Maastrichtien qu’il dénonce. En poussant le peuple à se retirer sur l’Aventin, il rend service à ce qu’il dit combattre. Il est un de ces « idiots utiles » qu’il définit si bien !


    • LBSSO Le 08 mai 2017 à 18h12
      Afficher/Masquer

      @lemoine001
      est-ce que je vous lis bien ? Par “se retirer sur l’Aventin” voulez-vous dire que le “communalisme libertaire” défendu par MO est une impasse ? Sa proximité avec la pensée de Proudhon également ? Si c’est cela et que vous avez un peu de temps pourriez-vous développer ?
      Merci


      • lemoine001 Le 08 mai 2017 à 20h07
        Afficher/Masquer

        Tout à fait ! C’est une position philosophique qui n’a aucune traduction politique (abstention dès le 1er tour) refus de s’organiser (mouvementisme généralisé) refus de participer à une gestion quelconque (communale, départementale ou régionale) refus de toute alliance (puisque condamnation de tous les partis existants). !
        Ses références philosophiques sont étrangères aux problématiques actuelles :
        Le Proudhon de M. Onfray est largement fantasmé : gommé de son machisme, de son antisémitisme, de son verbiage creux (si cruellement critiqué par Marx dans “misère de la philosophie”) c’est un bobo libertaire en salon
        Il en va de même avec la référence aux Girondins qui sont gommés de leur aventurisme politique et de louvoiements et qui sont transposés sans ménagement dans un temps qui n’est vraiment pas le leur !


        • LBSSO Le 08 mai 2017 à 21h45
          Afficher/Masquer

          Merci , je vous transmets cette vidéo (si vous vous affranchissez de son origine… ), au cas où vous ne la connaîtriez pas .
          https://www.youtube.com/watch?v=zrXBIzQUJ-I


        • Mousquetaire Dumas Le 09 mai 2017 à 11h54
          Afficher/Masquer

          Merci, je m’étais fait prendre par l’éloquence d’Onfray. Ciel! Serait-il un bluffeur ?


        • rusinol Le 09 mai 2017 à 15h37
          Afficher/Masquer

          M. Onfray n’a jamais caché la face sombre de tous les personnages dont il parle. Nobody is perfect… Mais les idées principales qu’ils défendent n’est pas à jeter aux orties parce qu’ils ne sont pas parfaits.


          • lemoine001 Le 09 mai 2017 à 16h28
            Afficher/Masquer

            Bien-sûr, vous avez raison. Seulement ce qui a de l’intérêt aujourd’hui ce ne sont pas les recettes proposées par tel ou tel (que ce soit Proudhon ou Marx) mais les concepts qu’ils ont développés et qui nous permettent d’analyser notre présent et d’élaborer nos propres “recettes”. Or, ce que Onfray rejette chez Marx c’est la pensée conceptuelle et ce qu’il apprécie chez Prouhon c’est leur absence (ce qu’il appelle son “pragmatisme”). Les “idées principales” d’un philosophe ce sont ses concepts. Autrement on trouvera d’autant plus de propositions fantasques que le penseur sera loin de nous dans le temps et la culture.


        • RGT Le 09 mai 2017 à 21h01
          Afficher/Masquer

          Pour remettre les choses à leur place, je vous rappelle que :
          – Proudhon est mort en 1865, il y a 102 ans.
          – Que la plus grande partie de ses œuvres ont été écrites dans la première moitié du XIXè siècle.
          – Qu’à l’époque, les femmes étaient largement dévalorisées par TOUS les grands penseurs et que Proudhon aurait pu faire figure de “féministe enragé” en comparaison.
          – Que son antisémitisme avait surtout pour cause les grandes familles juives très riches (à qui la faute ? les juifs n’avaient plus le droit d’occuper des emplois “normaux” et les seuls jobs qu’ils pouvaient exercer étaient dans la banque et la finance déclarés “caca” par le catholicisme). TOUS les hommes “de gauche” à l’époque étaient antisémites pour cette raison, les socialistes compris mais ils sont désormais frappés d’amnésie chronique.
          – Que son “verbiage creux” est plutôt dû au fait qu’il était autodidacte, et parce que la langue française a pas mal évolué depuis ses premiers écrits… Il n’a pas eu la chance d’aller à l’université comme Marx et ses écrits n’ont jamais été “traduits” en langue “moderne” contrairement à ceux des “grands philosophes”.

          Par contre sa motivation était assurément la plus sincère d’entre tous…
          Il était né et a grandi dans la misère et il savait réellement de quoi il parlait contrairement à la “gauche caviar” sublimement incarnée par Marx.


          • RGT Le 09 mai 2017 à 21h09
            Afficher/Masquer

            Tout comme Rousseau, ces hommes réellement sincères ont été traînés dans la boue en trouvant des “trucs écœurants” pour les discréditer..

            Par contre les imposteurs ont été ovationnés et sont encore considérés comme les “plus grands penseurs de tous les temps”…

            Quand je lis : “Un pays bien organisé est celui où le petit nombre fait travailler le grand nombre, est nourri par lui, et le gouverne”, je pense immédiatement à TOUS les profiteurs qui déclament sans vergogne cette maxime de leur “Divin Guide spirituel”… qui a bâti sa fortune sur le “commerce de l’ébène”.

            Elle est belle la “morale”.


  19. astap66 Le 08 mai 2017 à 17h56
    Afficher/Masquer

    Pour confirmer cette analyse, et la placer dans une perspective historique, une conférence PASSIONNANTE de Annie Lacroix Riz que je viens de découvrir sur Internet :
    https://www.youtube.com/watch?v=R9LtiwvHcaY


  20. Arcousan09 Le 08 mai 2017 à 18h56
    Afficher/Masquer

    Belle fracture que cette élection …
    Les faiseurs d’opinion, experts auto-proclamés, devins, mages et ceux qui lisent dans le marc de café y sont allés de leur couplet …
    Voter untel: c’est antidémocratique …
    Voter pour l’autre c’est la porte ouverte au fascisme …
    S’abstenir c’est favoriser untel …
    Voter blanc n’est pas un suffrage exprimé …
    Tout cela relève de la manipulation des cervelles dans un dessein bien précis: faire peur et orienter le vote …
    Bien malin celui qui aura compris quelque chose dans cette campagne électorale qui n’en était pas une … sans programme
    Alors j’ai voté blanc car avant de m’engager pour 5 ans j’attends de juger sur les actes, uniquement les actes, seulement les actes … nous avons tellement été habitués à être roulés dans la farine …
    Les législatives seront là pour orienter la volonté du citoyen …. dans une certaine mesure et là je m’exprimerai …


  21. millesime Le 08 mai 2017 à 19h04
    Afficher/Masquer

    cela a été dit une fois mais cela vaut la peine de le redire
    bonne nouvelle : Marine Le Pen a été éliminée
    mauvaise nouvelle : Emmanuel Macron est élu…


  22. Eric83 Le 08 mai 2017 à 19h06
    Afficher/Masquer

    « Les Français dépensent trop » dit Juncker à Macron.

    Il n’aura pas fallu un jour pour que les ordres arrivent de l’UE concernant les « réformes », le respect des GOPE.
    La gueule de bois suite à l’élection de Macron arrive avant même que Hollande n’ait eu le temps de faire ses bagages.

    Le bon côté, c’est que par son cynisme et son mépris pour le peuple Français, Juncker est en train de savonner la planche des législatives à Macron.

    https://www.romandie.com/news/Les-Francais-depensent-trop-dit-Juncker-a-Macron/794064.rom


    • rusinol Le 09 mai 2017 à 15h42
      Afficher/Masquer

      Je ne comprends pas que l’opposition ne pense qu’à casser Macron. Il est élu, c’est la réalité qu’il faut maintenant accepter.
      Ou bien voulez-vous un parlement pleins de “frondeurs” qui empêchent de trouver des solutions sur de projets qui ont pour but le bien commun ?

      Tout le monde trouve nul ce que fait Trump pour détruire le Obamacare (sécu soc.) et vous trouveriez bien que l’opposition soit aussi peu constructive en France ???


      • RGT Le 09 mai 2017 à 21h28
        Afficher/Masquer

        Obamacare, c’est la “sécu” façon Goldman-Sachs…

        Il existait bien une “sécu” comme en France aux USA, et c’est Nixon qui l’a vaporisée avec l’assistance de Friedman et des “Chicago Boys”…

        Et depuis cette date les “démocrates” n’ont jamais fait quoi que ce soit pour réellement la remettre en place.

        Le “Grand” Jimmy Carter aurait pu, juste après les mandats désastreux de Nixon (puis Ford).

        Quant au “Magnifique” Bill Clinton, il ne pensait qu’à surveiller son compte bancaire entre deux troussages de stagiaires.

        Bernie Sanders l’aurait peut-être fait, mais comme il n’était pas le candidat de la ploutocratie il a été “éconduit” pour cause de “communisme enragé” et les américains n’ont plus que leurs yeux pour pleurer.

        Macron, le Nixon français ?

        Pour le coup nous aurions 48 ans de retard sur la “plus inégalable démocratie de l’univers”. Finalement ça a bien fini par arriver, tout vient à qui sait attendre.


      • astap66 Le 09 mai 2017 à 22h41
        Afficher/Masquer

        Justement, Macron a l’intention de casser la sécurité sociale : en proposant de supprimer les cotisations chômage et maladie qui pèsent sur le salaire, soit sur une partie de la production, pour les remplacer par un impôt essentiellement payé (et au même taux) par les salariés et les retraités, il fait disparaître une partie du salaire socialisé, afin de contenter le capital qui exige des baisses de salaire pour conserver son taux de profit.
        Il serait donc heureux qu’une opposition l’en empêche au parlement, comme il aurait été heureux qu’une majorité du congrès puisse empêcher Trump de détruire les timides réformes engagées par Obama.
        Comme l’écrivait Bertrand Bonty (Réseau salariat) :
        ” le partage primaire de la valeur ajoutée se fait entre salaire et profit (ou excédent brut d’exploitation), entre ce qui est distribué au nom du travail (le salaire) et au nom de la propriété lucrative (le profit). Toute la question est donc : en quoi la mise en place de la TVA dite sociale (ou de la CSG, autre modalité envisagée pour substituer l’impôt au salaire dans le financement de la protection sociale) va-t-elle changer dans le rapport de forces entre capital et travail ?

        La cotisation sociale (qu’elle soit dite salariale ou patronale) est une partie du salaire et est payée par les employeurs à l’occasion des emplois. Elle vient en déduction de l’excédent brut d’exploitation (ou profit) de l’entreprise. Le financement de la protection sociale par la cotisation est, comme le salaire net, antagonique du profit.

        La création de la TVA sociale diminue les salaires (baisse des cotisations) et augmente donc les profits. Ce qui reste du salaire devra payer ladite TVA sur toute consommation. Dans l’immense majorité des cas, le salaire étant affecté essentiellement à la consommation et non à l’épargne, cette hausse de TVA va s’appliquer sur la quasi totalité du salaire.A contrario le gain obtenu par le profit ne subira la taxe que pour la part faible affectée à la (sur)consommation des ménages aisés (les quelques pour-cent (moins de 5%) qui détiennent à eux seuls plus de 30 % du patrimoine des ménages).”


  23. Jac Le 08 mai 2017 à 19h10
    Afficher/Masquer

    Bon, je viens d’écouter. Très bien.
    En fait, rien de plus que tout ce qui s’est écrit sur nombreux commentaires de ce site et d’autres…
    Un peu mieux résumé certes.
    Mais c’est Onfray qui vend les bouquins…..

    Pourquoi ne pas avoir, aussi, dit que ce qui est le plus déboussolant dans toute élection présidentielle est de devoir voter (donc choisir) notre propre monarque ????
    Pas faute de l’avoir rappelé plein de fois ici et ailleurs. Personne n’a relevé…..

    Mais c’est vrai, les “complots politiques” : ça se vend mieux que de rappeler aux citoyens qu’ils sont, en principe, souverains et que, en contribuant eux aussi pour la grande majorité à vouloir posséder tout tout de suite (à crédit) avec “retour sur investissement” par pleins de dettes, ils font le jeu des banques et des grands marchés qui gouvernent nos pseudo démocraties….
    Mais ce n’est pas vendeur : ça renvoie les électeurs à leur responsabilité…


    • Jac Le 08 mai 2017 à 19h30
      Afficher/Masquer

      Allez, n’ayez pas honte, même les Rois étaient dépendants des grands financiers (ceux qui avaient le pognon) pour financer les cathédrales et les guerres. Et les “dettes” ont dicté bien souvent leur politique… Ca date !
      La différence avec aujourd’hui, c’est que les citoyens empruntent eux aussi, épargnent dans les banques, et directement comme indirectement investissent. C’est peut-être ça finalement “être souverain”…. Allez savoir


      • calal Le 08 mai 2017 à 22h49
        Afficher/Masquer

        non puisque il y a obligation au compte de plus en plus,c’est le banquier qui decide s’il vous prete ou pas ( et c’est a la tete du client…)

        une limite sera franchie quand il y aura interdiction du cash et taux d’interet negatif sur les comptes courants.


        • Jac Le 09 mai 2017 à 12h52
          Afficher/Masquer

          Pas à “la tête” du client, “à la tête” de son compte en banque. Tout banquier dit qu’il lui est plus facile d’accepter des prêts d’un très gros montant plutôt que d’un très petit, l’argent des banques étant devenu fictif (autre différence aujourd’hui avec l’époque des Rois et de leurs financiers). Mais il peut cela parce que l’accumulation de petits prêts est comme la baguette du boulanger. Aussi pour les petits prêts, il est plus regardant : Il faut qu’ils soient “fiables” pour au moins payer les salaires internes…. Mais bon, les banques en ligne diminuent le nombre de salaires… Le risque en devient moindre.
          Me trompe-je ?


  24. blue rider Le 08 mai 2017 à 19h28
    Afficher/Masquer

    M. Onfray étrille TOUS les candidats SAUF UN. Saurez-vous trouver lequel ? Et maintenant cette question : Celui dont il ne parle pas, pourquoi n’en parle-t-il pas ? Pour moi cela signe son inféodation au “système” comme les candidats dont il dénonce la propre inféodation. Alors ? Ca y est ? Vous avez trouvé ?


    • Jac Le 08 mai 2017 à 20h06
      Afficher/Masquer

      Ah ah !
      Dupont-Aignan… (et Asselineau, vous l’oubliez)


    • tachyon Le 08 mai 2017 à 20h56
      Afficher/Masquer

      Pas écouté jusqu’au bout…. Arrêt quand il traite JLM d’hystérique…
      Alors c’est qui le non cité ?


      • Surya Le 08 mai 2017 à 21h33
        Afficher/Masquer

        Asselineau. Quand il a donné les noms des candidats anti Europe, il les a tous cités sauf celui là (je me suis fait la reflexion en entendant sa liste)


      • blue rider Le 08 mai 2017 à 23h25
        Afficher/Masquer

        François Asselineau bien sûr. Il répond aux questions que pose Onfray. Pourquoi ne le cite-t-il pas ?


  25. Persona Le 08 mai 2017 à 21h17
    Afficher/Masquer

    J’aurais aimé connaître le nom de l’ostéopathe d’onfray, j’aurais au moins appris quelque chose.


  26. Louis Robert Le 08 mai 2017 à 21h31
    Afficher/Masquer

    Il faut écouter en entier sur le site d’Onfray. On comprend alors pourquoi tant d’hostilité se déchaîne et s’abat sur Onfray, pour lui un honneur et une gloire.

    “Les loups sont entrés dans Paris” est un texte d’anthologie en histoire contemporaine, où est déconstruit magistralement puis réduit impitoyablement en cendres le Pouvoir français, à partir de ses dernières prouesses nationales.

    La conclusion catégorique s’impose à tous: ce Pouvoir n’a plus de raison d’être. Ne reste plus qu’une France à reconstruire. L’âpre combat à finir est désormais engagé.


  27. Bourget Le 08 mai 2017 à 23h56
    Afficher/Masquer

    Onfray est sévère avec la “campagne” contre Fillon….mais il utilise les mêmes méthodes contre Melenchon.En particulier il affirmé que JM à “pistonne” sa fille pour un emploi de fonctionnaire territorial.. alors qu’elle a tous les diplômes et concours requis….. Étonnant


  28. Jean Le 08 mai 2017 à 23h59
    Afficher/Masquer

    Dans cette intervention à environ 6mn et 40 sec, Onfray fait un lapsus qui le fait sourire en parlant de Jean-Luc Lepen :

    http://www.dailymotion.com/video/x5lc23n_michel-onfray-les-loups-sont-entres-dans-paris_news

    J’y vois l’ébauche d’une prise de conscience sur le rôle de ces partis leurres, plébiscités par le système parce qu’ils le servent, peu importe que ce soit volontairement ou involontairement. Ceux qui représentent un véritable danger pour le pouvoir en place n’ont pas de tribune dans les médias qu’il contrôle.


  29. theuric Le 09 mai 2017 à 02h48
    Afficher/Masquer

    Parlons politique, voulez-vous.
    Contrairement à ce que j’ai pu penser, Trump, Poutine et Mey veulent tous trois détruire l’Union-Européenne pour réduire l’Allemagne, ceci pour des raisons différentes pour chacun.
    L’élection de Macron, élection qui, de tous points de vue, fut une calamité, voire une quasi fraude, sinon bien plus, rend la France ingouvernable.
    Parce qu’on ne déstabilise pas la Germanie d’un claquement de doigt, Merkel en atteste, La France, désormais, si, et si vous la déstabilisez convenablement, l’U.E. explose.
    Les P.S./U.D.I./L.R. sont désormais détruits, le F.N. se délite, le P.G. doute de lui-même et Macron était déjà détesté avant même d’avoir été élu, voilà l’état politique du pays, un quasi désert.
    Nous passerons bientôt à la révolte, puis à l’insurrection et pour finir à un coup de force, les choses ne peuvent pas en être autrement.
    Et croyez-moi, le trio cité plus haut ne cessera d’y jeter de l’huile sur le feu qui couve déjà.


    • Chris Le 09 mai 2017 à 13h35
      Afficher/Masquer

      Parce qu’on ne déstabilise la Germanie……., l’U.E. explose.
      Tout à fait d’accord.
      Les Européistes en sont parfaitement conscients. L’UE ne tient que par la soumission de la France, mais d’une France encore forte.
      https://www.romandie.com/news/La-victoire-de-Macron-laisse-les-marches-quasiment-de-marbre/794111.rom
      D’où le plus d’Europe préconisé, mais conservant les mêmes défauts qui donneront les mêmes résultats !
      J’ai encore un doute sur le rôle de Macron. L’intention affichée est de rendre l’économie française compétitive. Avec l’Euro et les règles UE anti-protectionnistes, ça ne marche pas. Les Portugal, Espagne, Italie, Grèce qui ont appliqué ce programme bien avant nous en sont la preuve éclatante. Sauf à s’accommoder du déclassement de la moitié de la population, comme c’est le cas en Allemagne, aux USA et tous les pays émergents…!
      Oui la France a besoin de réorganiser son système social, de le simplifier, mais pas de le charcuter.


  30. qui cio Le 09 mai 2017 à 03h27
    Afficher/Masquer

    la vidéo ne fonctionne pas mais vous pouvez la voir ici : http://michelonfray.com/interventions-hebdomadaires/les-loups-sont-entres-dans-paris?autoplay=true

    Il est bon de pouvoir placer des mots sur des faits. C’est ce que fait Michel Onfray avec brio. Une tâche nécessaire …


  31. Politicoboy Le 09 mai 2017 à 03h53
    Afficher/Masquer

    Omfrait décevant, pour faire le malin il met tout le monde dans le même panier, sans prendre le temps de faire fonctionner ses méninges.

    Son analyse n’apporte rien que ne sautait pas aux yeux, à tel point qu’il passe complètement à coté du problème de la non réconciabilité de la gauche. Mélenchon victime de son égo fait perdre la gauche ? On croirait lire le monde ou libération. C’est déplorable de médiocrité et de suffisance.


  32. 5cents Le 09 mai 2017 à 04h00
    Afficher/Masquer

    Le choix de cet extrait est choisi il me semble pour montrer un certain cynisme de Onfray. Le président système est èlu de toute facon on vit la fin de notre civilisation et le choix d’un Macron vs un Mélanchon ou MLP change juste pour qui la chute sera la plus dure, en attendant soyons dans le bon groupe et vendons un maximum de livres


  33. Joanna Le 09 mai 2017 à 04h47
    Afficher/Masquer

    « Jamais nous n’avons été plus libres que sous l’occupation allemande » cette phrase de Sartre m’est venue spontanément à l’esprit ces jours derniers. Je pense qu’elle va redevenir d’actualité par ces temps en marche vers ce « nouvel ordre mondial », tel un nouveau nazisme.

    Oui je vais relire Les chemins de la liberté, aussi Les mains sales.


  34. vandenbrande Le 09 mai 2017 à 07h36
    Afficher/Masquer

    Malheur à la cité dont le Prince est un enfant !


  35. Raoul Le 09 mai 2017 à 10h30
    Afficher/Masquer

    Je n’aime pas beaucoup Onfray en général, mais je trouve sa synthèse (visible sur son site) tout à fait remarquable. On pourra bien sûr discuter tel ou tel point de détail, par exemple, quand il reproche à Mélenchon de ne pas avoir travaillé avec Pierre Laurent ou Benoît Hamon pour former un « front de gauche ».

    On note aussi – ce que certains on déjà fait remarquer – que deux candidats n’ont pas été mentionnés parce qu’ils n’entrent pas dans le schéma et ne sont pas « à côté de la plaque », même si, au moins pour un d’entre eux, la presse, après avoir tout fait pour l’ignorer, a effectivement tout fait pour le déconsidérer. Beaucoup d’efforts pour rien, d’ailleurs, puisque beaucoup de français n’utilisent plus guère leur cerveau.

    Après abstention totale ou non, cela se discute. Mais, même si je suis totalement sceptique quant aux élections, trop propice aux manipulations comme on vient de le constater, je reprends à mon compte la devise de Guillaume d’Orange : « Il n’est point nécessaire d’espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer ». La position du sage dans sa tour d’ivoire est intellectuellement jolie, mais définitivement inefficace.


  36. Ribouldingue Le 09 mai 2017 à 11h21
    Afficher/Masquer

    Onfray toujours à faire l’article pour ses productions en répétant toujours les même trucs à démi vide de sens partout dans les médias qu’il critique pourtant abondement. Il leur sert de parfais alibi.
    Il y a des gens qui profite de la contestation du système et je crois qu’il en fait parti.


  37. Macarel Le 09 mai 2017 à 11h29
    Afficher/Masquer

    Le résultat de cette élection traduit une disparition dramatique de l’esprit critique, le peu d’effort consenti pour s’informer par une très grande majorité de nos concitoyens, et ainsi se forger sa propre opinion sur les événements du monde dans lequel ils évoluent.

    Deux causes, au moins, à cela :

    – le sabotage de l’enseignement de l’histoire dans le système éducatif, et des sciences humaines plus généralement.

    – le matraquage permanent des esprits par la machine à décerveler qu’est la télévision, plus généralement les médias de masse aux mains des puissances d’argent ?

    Avec un décalage dans le temps, le monde décrit par Georges Orwell dans son roman 1984 est là, nous y sommes :

    « La guerre, c’est la paix. »
    « La liberté, c’est l’esclavage. »
    « L’ignorance, c’est la force. »

    On pourrait ajouter :

    ” La pollution, c’est propre.”

    Quel avenir pour un peuple qui renonce à penser par lui-même et ce faisant à sa liberté ?


    • Jac Le 09 mai 2017 à 13h15
      Afficher/Masquer

      ” La pollution, c’est propre.”

      C’est sûr c’est propre ! puisqu’on recycle… : On peut jeter à souhait, du moins le plus grand nombre.
      Des industriels commencent à réfléchir (peut-être l’ont-ils déjà fait d’ailleurs, ils réfléchissent vite) sur l’idée de recycler les “continents” de matière plastique qui se répandent sur les océans. Les investisseurs auront intérêt à ce qu’ils soient de plus en plus gros… De quoi déculpabiliser un très grand nombre d’utiliser encore du plastique (recyclé) et de continuer à le jeter (les poubelles de recyclage sont de plus en plus grosses. Bizarre. Croyez-vous que ce soit parce que le recyclage se généralise ? Heu… je suis septique)

      C’est ce qui fait, entre autre, que la liberté est l’esclavage, la guerre la paix et l’ignorance la force.


    • Jac Le 09 mai 2017 à 14h22
      Afficher/Masquer

      “Quel avenir pour un peuple qui renonce à penser par lui-même et ce faisant à sa liberté ?”

      Permettez que je me fasse l’avocat du diable de ceux qui ne pensent pas par eux-mêmes :

      Penser par soi-même me semble-t-il implique que l’on s’intéresse à tout, à tout et son contraire. Autrement dit, à moins d’être un surdoué génial, s’intéresser à tout implique qu’on ne s’intéresse à aucune chose en particulier (lapalissade). Ce qui fait des “généralistes” et non des “spécialistes”.
      Mais comment accepter d’être d’être “généraliste” quand les annonces d’offres d’emploi exigent une spécialisation ?
      De plus, être généraliste suppose qu’on reste approximatif sur l’ensemble de nos connaissances, et la superficialité est bannie par la grande majorité.
      Pourtant, ce sont les petits oiseaux à la volette qui voient mieux que quiconque d’où viennent les menaces. Sauf qu’ils ont une voix qui ne porte pas et “cui cui” n’est pas un vocabulaire très compréhensible.
      L’art de la parole (ou de la com) étant devenue prioritaire, il est plus important de clamer que d’avoir des pensées personnelles.
      La preuve : ces présidents qui se succèdent et savent plus se faire élire que diriger un pays.


  38. EAUX TROUBLES Le 09 mai 2017 à 14h33
    Afficher/Masquer

    Onfray parle de “dispositif” pour nommer la ruse qui a contribué à faire parvenir un Macron à la présidence. Autre nom du complot. Au moins le mérite d’être dit. Saluons le pour ça. Pour le reste de sa “pensée”, il s’est faire du très bon comme de l’exécrable (il faut bien vendre des livres pour asseoir son indépendance).
    Au charbon donc pour la suite…
    Et sachons nous faire aussi rusés que le “Capital”.


  39. Macarel Le 09 mai 2017 à 15h25
    Afficher/Masquer

    “La France en Marche” était semble-t-il un slogan du gouvernement de Pétain.

    Comme quoi, en politique, l’on peut toujours recycler des vieilleries.

    http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/en-marche-avec-l-uber-chauffeur-192871


    • Jac Le 09 mai 2017 à 15h47
      Afficher/Masquer

      Tout se recycle, même les larmes des vaincus. Pétain lui-même a recyclé… : la fête des mères qu’il a créée, par ex, et pourtant on ne se choque pas de fêter nos mères non ? (Si on les aime..). C’est sans fin.
      Dès qu’on cite quelqu’un on recycle, parce que forcément on y met sa propre interprétation ou celle qui nous convient et nous (ré)conforte. Parfois cela peut être un simple effet d’annonce…


  40. Louis Robert Le 09 mai 2017 à 18h38
    Afficher/Masquer

    C’est parti! Comme au cœur de l’Empire, parti unique “de Davos” pour tous?

    Ils entreprennent maintenant de bien nous montrer que si…

    “Real news”:

    1. Paternel, Hollande reçoit Macron.

    2. Manuel Valls passe à Macron.

    Les autres s’amènent. Où donc est Ségolène?

    À suivre.


  41. Politicoboy Le 09 mai 2017 à 19h57
    Afficher/Masquer

    Onfray est pathétique. Son analyse n’explique rien de plus que ce qu’on peu lire dans libération. Il passe complètement à côté de la nouveauté politique de la FI, ne comprend apparament pas les raisons des candidatures incompatibles à gauche (lire l’édito du monde diplo d’avril pour les raisons en questions) et ramène tout à des problèmes d’ego. Onfrait au niveau du Monde et de libération… Anti-comformisme rime avec suivisme.


  42. Tuff Le 09 mai 2017 à 22h07
    Afficher/Masquer

    Figurez-vous que j’ai rêvé de Macron la nuit dernière ! même moi j’en reviens pas.
    Je lui ai demandé quand il allait mettre en place (la seule chose qui m’a intéressé dans tous ses discours creux) la suppression du RSI; réponse de l’intéressé “vous êtes sûr que j’ai dit ça” je lui ai confirmé que oui, devant des millions de français lors du débat face à Le Pen. Et là il s’est retourné en se servant de ses doigts afin de se remémorer les différents points de son discours…
    Bref, j’ai compris que le ventilo avait ventilé une fois de plus et me suis réveillé en considérant cela plutôt comme une prémonition.


Charte de modérations des commentaires