Les Crises Les Crises
6.mai.20176.5.2017 // Les Crises

Pour ceux tentés par le ni-ni : abstention ou vote blanc ?

Merci 1
J'envoie

Plusieurs personnes penchant pour le ni-ni m’ont demandé ce que je pensais de l’alternative pour eux entre l’abstention et du vote blanc, je jette donc quelques lignes sur ce sujet.

Je rappelle que je n’ai pas communiqué ma position. Mais je peux vous communiquer ma consigne de vote : informez-vous, réfléchissez, et enfin votez pour qui vous voudrez (ou abstenez-vous si ça vous chante…) #Liberté 🙂

I. Pour le scrutin du 7 mai

Pour l’élection de demain, à ceux qui hésitent entre abstention et blanc, je vous conseille sans hésiter d’opter plutôt pour l’abstention.

Pour la simple et bonne raison que le chiffre de l’abstention sera fortement commenté entre 19h00 et 20h00 demain (enfin, même dès 12h00…), et qu’il en restera une trace visible dans l’Histoire, quand on comparera les niveaux d’abstentions à l’avenir.

Le vote blanc sera indiqué 3 minutes par les journalistes – qui n’auront pas envie de gloser dessus, avant de vite passer à la victoire à 65 % de Macron toutçatoutça ; ce vote sera évacué illico presto de l’Histoire.

II. Les réformes possibles

Je vois souvent passer des propositions autour du vote blanc, mais j’avoue ne jamais avoir été bien convaincu.

Pour moi, un abstentionniste est un électeur qui exerce son droit de vote en ne votant pas, tout comme un électeur qui vote blanc.

On peut certes pousser l’analyse plus en profondeur, mais vous conviendrez que le résultat est le même. Pas la peine d’en arriver là, et de mettre de la morale là où il n’y a pas à en mettre :

Voici d’ailleurs ce qu’on obtient pour 2017 :

Certains candidats proposent de “reconnaitre le vote blanc”, sous différentes formes, ici Hamon :

Pourquoi pas, mais on se demande bien ce que cela change.

Ici, il va falloir se lever de bonne heure pour avoir 50 % de blancs. Mais imaginons que cela tue l’abstention, et qu’on y arrive. Ca change quoi de recommencer ? Et si on change de candidats, pourquoi auraient-ils plus d’adhésion ? On va annuler combien de fois les élections avant que les électeurs en aient vraiment marre et ne se déplacent plus ?

Si c’est juste pour l’indiquer comme exprimé, très bien, c’est mieux, mais une fois qu’on aura dit que Macron Le Pen ont fait 17/14 % au lieu de 24/21 %, la vie politique va-t-elle être chamboulée ? Idem au second tour, un 51/49 % deviendra un 47/45 %. Ce n’est pas ça qui va changer les choses… Depuis 2014, on compte séparément blancs et nuls (notez qu’on n’a jamais obligé à avoir un bulletin vraiment blanc avec les autres – ici l’enveloppe vide suffit) : vous voyez une différence quelques part, à part sur le site du Ministère de l’Intérieur ?

Et si on va par là, pourquoi “reconnaitre le vote blanc” et pas “reconnaitre l’abstention” – les gens choisissant de s’inscrire sur les listes électorales.

Je recommande d’ailleurs aux juristes cet article détaillé sur l’abstention.

D’ailleurs, pour ma part, je tirerais bien au sort 10 % de l’Assemblée parmi les abstentionnistes pour leur reconnaitre leur qualité de citoyen…

Enfin, je suis totalement contre le vote obligatoire – aux dirigeants de donner aux citoyens le désir de voter…

Mais bon, ce n’est que mon opinion, n’hésitez pas à tenter de me faire changer d’avis par vos commentaires…

 

Je conclurai cependant cet article en rappelant que pour moi, on ne peut qualifier un régime de “Démocratie” s’il ne possède ni Référendum d’Initiative Citoyenne (signez la pétition ici) ni de scrutin législatif globalement proportionnel (avec des primes pour avoir une majorité si besoin). Bien entendu, cela ne suffit absolument pas, mais cela fait deux marqueurs très intéressants d’un candidat.

Commentaire recommandé

Ouallonsnous ? // 06.05.2017 à 19h03

Ce n’est pas le barrage au Front National qu’il faut dresser mais celui à tous les fascismes du gommeux Macron cornaqué par Rotschild et l’oligarchie financière internationale !

146 réactions et commentaires

  • Ouallonsnous ? // 06.05.2017 à 19h03

    Ce n’est pas le barrage au Front National qu’il faut dresser mais celui à tous les fascismes du gommeux Macron cornaqué par Rotschild et l’oligarchie financière internationale !

      +120

    Alerter
    • Crazydick // 06.05.2017 à 20h08

      La meilleure façon de faire barrage à Emmanuel Macron est donc de voter pour Marine Le Pen. Ce que je vais faire sans enthousiasme après avoir voté Mélenchon au premier tour.
      La violence du capitalisme mondialisé, que l’on a vue exposée notamment en Irak, en Libye et en Syrie m’inquiète davantage que celle de la droite nationaliste.

        +94

      Alerter
      • EAUX TROUBLES // 06.05.2017 à 21h17

        Pareil !

        Macron est un coup monté – on me dira conspirationniste – pour qu’une certaine frange de politiciens conserve le pouvoir avec quelques “cadeaux” par ci par là.

        Et aux legislatives, je voterai Mélenchon pour équilibrer les pouvoirs…

          +46

        Alerter
        • JC // 06.05.2017 à 22h41

          Ça sert à rien, à part entretenir l’espoir des frontistes et donc la stratégie du “front républicain”. Le FN a un passif beaucoup trop lourd, il n’arrivera jamais au pouvoir, et c’est heureux. Malheureusement, c’est grâce à lui, et à vous, que l’oligarchie arrive encore à se maintenir. Le jeu est truqué, ne jouez plus et changez de cheval.

            +13

          Alerter
          • Alfred // 07.05.2017 à 09h18

            C’est ça. On change de cheval juste pour cette élection… C’est ça que vous ne comprenez pas. Vous devriez faire pareil.

              +3

            Alerter
            • P. Peterovich // 07.05.2017 à 18h40

              Voilà, c’est fait. Si MLP est élue, j’assumerai ma responsabilité. Sinon, j’espère bien que ceux qui ont rendu l’élection de Macron possible assumeront la leur.

                +3

              Alerter
        • moshedayan // 07.05.2017 à 16h27

          Si coup monté veut dire -mise en oeuvre de tous les moyens médiatiques pour porter aux pouvoirs un “jeune parvenu” au service d’une oligarchie financière, d’un grand patronat et des médias subventionnés par ceux-ci, alors vous n’êtes pas “conspirationniste” mais réaliste tout simplement. Bonne journée à vous.
          En faisant mon marché, j’ai discuté avec un groupe d’adultes qui en ont “ras-le-bol” et une femme avait la même intention que moi : prendre une petite “biture” à l’annonce du résultat (tant pronostiqué par les médiacrates).
          ps. Merci au blogueur qui nous a mis un lien (vidéo bien, pourtant je ne suis pas de cette génération)
          https://www.youtube.com/watch?v=AAVQ-mvoS_w&app=desktop
          Macron Président §
          je précise : je ne partage pas à 100% l’avis de ce jeune mais il m’a fait rire, c’est déjà ça

            +2

          Alerter
          • RGT // 07.05.2017 à 17h55

            Ce jeune a exactement le même raisonnement que j’ai tenu depuis le début de cette mascarade (vous l’avez peut-être lu s’il a été publié)..

            Si MLP gagne, elle ne pourra même pas aller se soulager sans que les médias l’insultent de tous les noms d’oiseaux en prétendant qu’elle souille la nature.

            Bref, de deux maux il faut choisir le moins pire, et comme je l’avais déjà dit, dans 5 ans un grand coup de balai, sinon un FN au top de sa forme avec une majorité écrasante à l’assemblée nationale.

              +1

            Alerter
            • P. Peterovich // 07.05.2017 à 18h42

              “Si MLP gagne, elle ne pourra même pas aller se soulager sans que les médias l’insultent de tous les noms d’oiseaux en prétendant qu’elle souille la nature”.

              Quand je vous lis, j’ai en tête la ritournelle de “Radio Paris ment, Radio Paris ment, Radio Paris est allemand”.

              Cela dit, si Macron gagne, l’agence France-Pravda a de beaux jours devant elle.

                +2

              Alerter
        • jlbahanba // 09.05.2017 à 16h12

          Vous avez bien raison de le croire. Je cherche désespéremment des acharnés de l’information assez courageux pour ressortir attention je dis bien toutes les couvertures de journaux papier et télé, ce de manière chronologique pour faire surgir certaines évidences du manichéisme médiatique par la sur et sous médiatisation. De gauche ou de droite le franchouillard est dans le brouillard. L’alternative sort du chapeau: au-delà de la
          gauche et de la droite voici un jeune
          young leader élevé aux corn flakes: Macron sur son cheval blanc arrive. Révolution mais pas celle que les français croient. Mon humble avis, c’est la deuxième depuis pompidou au royaume de Rotschild où l’argent domine toutes les sphères. En face placez-y l’épouvantail FN et c’est Pavlov version 2.0. ça marche à toutsles coups. Hold up partiellement accepté. L’histoire nous le dira si nous n’avons pas été atteints d’amnésie collective.

            +0

          Alerter
      • Pythos // 07.05.2017 à 00h07

        Tout à fait d’accord. En plus j’ai reçu le courrier électoral avec un bulletin macron nickel et un bulletin mlp déchiré. Au début j’étais plus sur une position abstentionniste mais cette histoire de bulletin déchiré m’a décidé à voter mlp.

          +15

        Alerter
        • Zasttava // 07.05.2017 à 15h23

          Moi j’ai reçu 2 bulletins Macron. Mon amie me dit que c’est une erreur, que ça peut arriver… Bizarre, c’est la première fois que je constate ça en 20 ans !

            +2

          Alerter
        • RGT // 07.05.2017 à 18h03

          Je n’ai pas eu le “privilège” de recevoir quoi que ce soit car je ne suis pas inscrit sur les listes électorales…

          Depuis mon SEUL vote en 1981 (que je regretterais toute ma vie) j’ai déménagé 3 5 fois et si le fisc est tout à fait compétent pour me retrouver, les services qui gèrent les listes électorales le sont beaucoup moins…

          Pourtant ça fait plus de 25 ans que j’habite au même endroit et je je suis propriétaire de mon logement, et dans la même agglomération en plus.

          Au moins, j’ai été dispensé de participer à l’arnaque de 2002 qui a permis à Chirac d’obtenir un score de dictateur africain.

            +5

          Alerter
          • BEURRIER Elisabeth // 07.05.2017 à 18h15

            C’est celui qui déménage qui doit se réinscrire sur la liste de sa nouvelle mairie, les services d’état-civil ne suivent pas les citoyens.

              +1

            Alerter
          • Lao les loups // 08.05.2017 à 03h34

            Il ne faut surtout pas parler de “privilège” … il faut parler d’un manque de citoyenneté … qui vous revient et vous appartient ! La loi vous oblige à faire vos déclarations au fisc, elle ne vous oblige pas à voter .

              +0

            Alerter
        • jlbahanba // 09.05.2017 à 16h17

          C’est une des stratégies parmi tant d’autres dont la plus évidente: l’ordre de passage dans les médias et celui de la présentation: Makron sourire colgate à l’ouverture de l’enveloppe et l’épouvantail apparatchick qui d’ailleurs a fêté sa défaite en dansant.

            +0

          Alerter
    • Fburg // 06.05.2017 à 21h29

      Bingo!
      En aparté – pour les anglophiles, il y a un papier intéressant sur les élections – et surtout la suite – ceci vu depuis l’extérieur (hors bourrage de crâne donc)
      https://www.armstrongeconomics.com/international-news/politics/french-elections-a-sell-signal-long-term-for-the-eu-regardless-of-who-wins/

        +2

      Alerter
    • Chat noir // 06.05.2017 à 22h28

      Bonjour à toutes et à tous,
      Saviez vous que “La France en marche” était le slogan du régime de Vichy ?

        +25

      Alerter
      • NICOLE DE NICOMAQUE // 06.05.2017 à 23h37

        Je ne le sais que depuis hier, car je suis en train de lire le livre de Gérard Miller, sur Pétain :
        “Les Pousse-au-jouir du maréchal Pétain “

          +2

        Alerter
      • fanfan // 07.05.2017 à 04h33

        Jean-Claude Paye – E. Macron, “Pas ça, pas ça, pas ça!” : https://www.youtube.com/watch?v=RwprKV-Rs5o
        “Cette opposition à l’image de la guerre, dont le Front National serait l’incarnation, contraste à sa volonté proclamée de s’engager dans la guerre actuelle, d’intervenir en Syrie, même sans mandat de l’ONU, en violation du droit international, pour renverser Bachar el Assad.
        > Ainsi, Macron propose la guerre réelle comme programme électoral, afin de conjurer le danger de l’image de la guerre.
        Ce double discours a un effet de pétrification, car la raison et les structures logiques, tel le principe de non-contradiction, y sont absentes. Le malaise est encore renforcé par les images données à voir…. http://www.mondialisation.ca/elections-presidentielles-francaises-pas-ca/5588805

          +6

        Alerter
  • COUTELAN Micheliner // 06.05.2017 à 19h17

    Jamais je ne me suis abstenue et ce n’est pas demain que je vais commencer. Je vais faire mon devoir de citoyenne et vais voter nul en mettant un bulletin JLM dans l’enveloppe. L’abstention c’est pour ceux-celles qui n’en ont rien à faire.

      +13

    Alerter
    • jarjes // 06.05.2017 à 20h25

      Mais vous avez lu le billet ?

      – 1 : les abstentionnistes font la démarche de l’inscription sur les listes électorales, ce n’est pas un désistement de la vie citoyenne

      – 2 : L’abstention a plus d’impact politiquement, le vote blanc est un prétexte, il ne sert à rien, n’est pas regardé, pas commenté. C’est un peu le truc mis en place pour les “idiots utiles” à qui on fait croire que ne pas voter est scandaleux. Ils sont plus rapidement mis sous le tapis.

      – 3 : D’un quinquennat à l’autre, c’est bien les chiffes de l’abstention qui sont commentés. Le vote blanc, tout le monde s’en fiche.

      Vous insultez des millions d’abstentionnistes très impliqués en confondant le choix de vouloir revendiquer son insatisfaction, et l’indifférence molle.

        +54

      Alerter
      • Marie // 07.05.2017 à 15h39

        D’accord avec vous
        D’ordinaire je vote toujours. Mais là impossible de participer à cette mascarade. L’abstention peut être un acte fort et militant.

        Et je souhaiterais vraiment que l’abstention soit massive pour delégitimer au maximum Macron. Car c’est à un hold up médiatique auquel nous avons assisté pendant cette campagne.

          +3

        Alerter
    • loki // 06.05.2017 à 20h43

      Voter blanc est un rituel de soumission à un “système” dont on dénonce l’évolution anti-démocratique qui par le fait et la pré-validation d’un seul candidat acceptable est originellement anti-républicain.
      Dèjà qu’il ne restait pas grand chose !
      “La démocratie c’est ce qui reste de la République lorsqu’on a éteint les Lumières” (Régis Debray). Cela fait belle lurette qu’elle sont éteintes les loupiotes et la comédie pseudo-démocratique de demain ne va pas aider à les rallumer !

        +9

      Alerter
      • RGT // 07.05.2017 à 18h16

        Enfin une personne qui a tout compris…

        Le bulletin blanc a été introduit par Napoléon III (dit le petit) pour FORCER les électeurs à se déplacer et ainsi augmenter sa “légitimité”.
        Depuis sa création, le vote blanc est interprété comme “entre les deux mon cœur balance” pour faire valider un choix binaire qui ne satisfait JAMAIS la population.

        Astucieux le nabot, il a trouvé là le moyen d’éviter que l’abstention ne montre la réalité de la situation dictatoriale du pouvoir.

        Et ce n’est pas la “Grande Réforme” de Hollande qui va changer quoi que ce soit, on indique juste le nombre de bulletins blancs avant de le mettre à la poubelle et les ploutocrates sont contents.

        Dans les choix binaires nous avons atteint le fond de l’infamie.
        Je n’espère qu’une chose, c’est que les “brebis s’égarent” et permettent ENFIN de faire tomber ce système ignoble de manipulation de masses.

        Soit en boycottant massivement les élections (ce qui serait la meilleure solution pour montrer leur désaccord), soit en “votant mal”, ce qui serait malheureusement donner un blanc seing au système.

          +1

        Alerter
    • Wakizashi // 07.05.2017 à 07h51

      “L’abstention c’est pour ceux-celles qui n’en ont rien à faire.”

      Plusieurs personnes (dont Régis de Castelnau, Olivier Berruyer, plus des dizaines de commentateurs) expliquent depuis plusieurs jours pourquoi leur abstention est tout sauf du je-m’en-foutisme, et vous répondez que ceux qui s’abstiennent s’en moquent. Autrement dit, vous savez mieux que les abstentionnistes eux-mêmes pourquoi ils s’abstiennent…

      Comme disait Einstein, un préjugé est plus difficile à briser qu’un atome.

        +5

      Alerter
      • RGT // 07.05.2017 à 18h25

        C’est certain.

        Depuis que j’ai annoncé à mes collègue de travail que j’allais m’abstenir ils me considèrent comme un pestiféré.

        “Si tu ne votes pas, tu fermes ta gueule”…

        Mussolini en a rêvé, Hollande et Macron l’ont fait.

        Olé, taureau, regarde la belle muleta et fonces, fonces… vers ta mort annoncée.

        Quand je les avais prévenus de trahisons de Sarko et de Hollande ils avaient eu la même réaction et ils n’en menaient pas large quand mes “prévisions” se sont réalisés…

        Mais ils n’ont malheureusement pas retenu la leçon et ils recommencent à chaque fois, et toujours plus embrigadés.

        J’arrête toute polémique “politique” car j’en ai marre de discuter avec des imbéciles incapables de retenir leurs échecs passés.

          +4

        Alerter
        • jlbahanba // 09.05.2017 à 16h30

          Bien vu. voté pour la première fois peut être pour éviter la guerre et la désintégration.

          Quand j ai prononcé en 2008 le nom de FA, 90% des gens m ont dénigré.

          9ans plus tard certaines analyses sont exactes et face aux faits, on se fait lincher…

          Le comble: des larbins caméramen de l’AFP sous contrat droit franco-américains,détenu par rotschild, révoltés face à leur situation, en public et qui pestifèrent les alternatives s’il y en a. Cocorico

            +0

          Alerter
      • chb // 08.05.2017 à 23h58

        Abstention, ou blanc, ou nul, ça revient au même sinon pour une histoire de sensibilité personnelle, comme l’idée (assez juste selon moi) que si l’on attache de l’importance au fait de participer au scrutin et donc à la démocratie telle qu’on l’a apprise à l’école, il est important de se déplacer pour “être citoyen”. La plupart des abstentionnistes peuvent être soupçonnés de ne pas comprendre la démocratie élective, voire de s’en désintéresser comme le prône Badiou.
        Le calcul de la légitimité officielle se basant de toute manière sur les seuls bulletins dits “exprimés”.

          +0

        Alerter
  • DUGUESCLIN // 06.05.2017 à 19h21

    Si une chèvre ou des patins à roulette était présent au deuxième tour et qu’il ou elle propose un recours au référendum d’initiative populaire pour les grands choix, je voterais sans hésiter chèvre ou patin à roulette contre un candidat qui veut passer par dessus le peuple. Je suis ulcéré à l’idée qu’on roule pour d’autres intérêts que celui du peuple et qu’on m’oblige à la fermer. Je le dis franchement je suis ul-cé-ré. Alors, gauche/droite ça ne sert à rien si c’est pour en arriver à l’esclavage et au renoncement. Alors qu’en fait, nous sommes sans doute majoritaires à vouloir rendre au peuple le pouvoir de choisir. Seul le vote est le recours contre la dictature de la finance.

      +48

    Alerter
    • Catus Imperator Rex Luminae // 06.05.2017 à 20h18

      J’aurais une furieuse envie de voter pour La Pen, mais je préfère garder les mains propres et l’esprit libre. Quant à l’énergumène, s’il passe, il ne tiendra pas 5 ans. De toute manière, c’est dans son ADN d’être un fusible. Avec son petit ego de roquet arrogant et son abyssale médiocrité (“Il n’y a pas de Culture française !” Tiens, la célèbre phrase de Baldur von Schirach (mais dont la paternité revient en réalité à Hanns Jost, bref) me revient en tête. Mais ça pourrait ENCORE être mal interprété, alors…), il ne fera pas long feu.

      Après, les choses sérieuses pourront vraiment ENFIN commencer. Ah oui ! Pour les naïfs, ça a débuté dans les urnes, mais ça finira dans la rue pour atteindre les points névralgiques de nos institutions. Nous n’aurons pas le choix, ce sera eux ou nous.

      Et comme moi aussi je nourris l’ardent désir de persévérer dans mon être, que les meilleurs gagnent !

      “Voter, c’est abdiquer !” Élisée Reclus

      À ce propos, un contemporain dont le texte vient d’être repris sur agiravox.

      Bille de caviar sur le bol de croquettes :

      http://mobile.agoravox.fr/culture-loisirs/extraits-d-ouvrages/article/le-criminel-c-est-l-electeur-192778

        +11

      Alerter
      • EAUX TROUBLES // 06.05.2017 à 21h28

        Je voterai MLP non par choix idéologique mais parce que je ne veux pas donner ma voix à cette farce Macron. Farce relayée par nos médias dominants : j’en ai marre qu’on me fasse peur et tous ces bienpensants, bien propres sur eux qui appellent à voter Macron me dégoûtent. J’ai confiance dans nos institutions plus que dans nos hommes politiques. Et donc dans l’équilibre des pouvoirs. Je voterai Mélenchon aux législatives.

          +29

        Alerter
        • amnesix // 06.05.2017 à 22h00

          C’est n’importe quoi. Voter Le Pen pour ne pas donner sa voix à Macron ? C’est facile : ne la donner à personne. Va raconter ce que tu dis ici à Mélenchon, et prie qu’il garde son calme.

            +5

          Alerter
        • Catus Imperator Rex Luminae // 06.05.2017 à 22h07

          Pour ma part, je n’ai absolument AUCUNE confiance dans nos institutions où la corruption à tous les échelons de la société est telle que… bref.

          Quoiqu’il en soit, à l’idée de voir la tête de toutes nos journalopes demain soir et les jours suivants si d’aventure ce n’était pas “L’Élu !” qui devait l’emporter, j’éprouve une sorte d’extase assez indescriptible par anticipation. Rêvons un peu !

          Et surtout savourer les expressions déconfites de jacquatali et dalainmunque… voilà assurément un plaisir de fin gourmet !

          (Cyniquement parlant il serait/sera bien plus facile de nous débarrasser de Madame Pen et de tous ses escrocs plus tard…)

          Petite perdre dans le bol de croquettes (j’en connais une qui vas pas être contente…). Parce qu’il n’y a aucune raison de ne pas nous moquer de nos ennemis. D’autant que là… Comment dirais-je… J’ai un peu honte pour ce brave garçon.

          http://laregledujeu.org/2017/05/06/31419/macronleaks-bas-les-masques/

          S’ils en arrivent là, c’est que ça sent un peu le cramé chez nos grands amis “démocrates”

            +8

          Alerter
          • Espoir Anxieux // 06.05.2017 à 22h12

            Tout à fait d’accord avec vous ! Il eut été préférable en cas de non abstention et en tant que second “choix” de voter MLP. Double avantage : Macron devient l’absent et MLP tiendra cinq ans. Les partis au pouvoir s’auto-détruisent.
            Un espoir subsiste dans ce contexte.

              +8

            Alerter
          • EAUX TROUBLES // 06.05.2017 à 22h37

            Notre système institutionnel permet l’équilibre des pouvoirs et également la cohabitation notamment, Voter MLP ce n’est pas lui donner un blanc-seing.
            Mais il est vrai que voir la tete de tous ces journalistes-propagandistes qui lavent plus blanc que blanc (Macron) qui broient du noir par ailleurs (MLP), en cas de victoire de cette dernière, vaudrait son pesant d’or…que nous n’aurons malheureusement pas.

              +7

            Alerter
          • fanfan // 07.05.2017 à 03h29

            – “Bonjour ! Je m’appelle Nicolas Grégoire, j’ai eu deux emplois fictifs à l’UDF pour François Bayrou. Et aujourd’hui, je balance”
            – Pas avant le deuxième tour
            https://medium.com/@nicolasgregoire/pas-avant-le-deuxi%C3%A8me-tour-593526d58a2a

              +4

            Alerter
          • Catus Imperator Rex Luminae // 07.05.2017 à 06h56

            C’est quoi la prochaine étape ? Une petite p… pour chaque électeur qui vote pour “L’Élu” ? (Allez soyons fou, par l’intéressé himself comme on dit en Français)

            http://tempsreel.nouvelobs.com/en-direct/a-chaud/36696-entree-pantheon-musee-histoire-immigration-gratuite-citoyen.html

            Sentez-voir comme ça pue…

              +1

            Alerter
        • fanfan // 07.05.2017 à 01h55

          De toute façon, le concept de démocratie a été bafoué par
          – le décret 2014–64 du 29 janvier 2014 portant création du Parquet National Financier défini dans la loi Sapin (sous l’autorité directe du Procureur Général de Paris, lui-même sous l’autorité du Ministre de la Justice) et
          – le décret du 5 décembre qui met la Cour de Cassation sous l’autorité quasi directe du Gouvernement,
          annulant la séparation des pouvoirs et rend donc ces élections illégitimes.

          L’article 16 de la “déclaration des droits de l’homme et du citoyen” dispose que : “Toute Société dans laquelle la garantie des Droits n’est pas assurée, ni la séparation des Pouvoirs déterminée, n’a point de Constitution… La séparation des pouvoirs est le corollaire indispensable de la protection des droits naturels des hommes.”

            +5

          Alerter
      • Francoise Jacotin // 07.05.2017 à 00h39

        Hélas, j’ai bien peur ( si il passe …mais il va passer ) qu il reste bien les 5 ans , et plus vu son jeune âge … Souvenez vous du début de quinquennat de Hollande , tout le monde disait qu’il ne tiendrait pas 5 ans, qu’il allait ” exploser en vol ” et voyez qui a explosé : le PS et LR !!!oui, je pense aussi que ca finira dans la rue . C’est dans notre ADN …

          +5

        Alerter
        • Pythos // 07.05.2017 à 08h38

          Il va passer et c’est la France qui va exploser en plein vol. Je ne crois plus à l’ADN des français qui se révolteraient … ils sont Charlie, se résigneront et boufferont la chair de leurs frères plutôt que de se révolter.

            +4

          Alerter
      • Patrick-Louis Vincent // 07.05.2017 à 11h05

        On avait déjà dit que HOLLANDE ne tiendrait pas 5 ans. Résultat, il s’est bien accroché au pouvoir, en faisant ses petites guerres néocoloniales.
        MACRON fera de même. Il a déjà annoncé qu’il est prêt à faire la guerre à Bachar sans mandat international. C’est un crime de guerre, mais tout le monde s’en fout.
        Je sens qu’il de mon devoir de faire barrage à ce fasciste en herbe.

          +7

        Alerter
    • Espoir Anxieux // 06.05.2017 à 20h50

      Je connais nombre d’abstentionnistes très politisés, trop souvent nos discussions avec des votants tournent au drame. Jamais de notre fait, nous avons appris à nous taire dans les moments passionnels.
      La politique demande beaucoup de travail personnel pour être un peu comprise tellement les comportements humains sont complexes.
      Il existe parmi les abstentionnistes la compréhension nécessaire de valeurs relativement simples si on les étudie, comme l’idée de Nation Souveraine qui devrait être un pôle central de réflexion.
      Bien peu parmi les votants s’intéressent à ces questions plus d’un mois tous les cinq ans.
      Alors la question d’une morale qui rendrait valide notre comportement parce qu’il s’agit d’un ‘DROIT’ et d’un ‘DEVOIR’ me paraît satisfaire les dominants plus que les Peuples.
      La politique ne met en relation QUE des intérêts pas une morale.
      Et puis comment vraiment croire que l’outil électoral, outil du Système, peut devenir un outil d’ ÉMANCIPATION des Peuples ?

        +12

      Alerter
      • Espoir Anxieux // 06.05.2017 à 20h54

        En conclusion de mon message précédent bien sûr je m ‘ABSTIENS.

          +6

        Alerter
      • fanfan // 07.05.2017 à 02h14

        Serge Grass : “Il est aujourd’hui malvenu de parler de la Nation, seule la République est citée. Or, la République, comme la monarchie, est un système politique qui est au service de la Nation. Nation qui figure toujours fièrement sur les frontons de nos édifices publics : La Nation, la Loi. Nos politiciens ne la font subsister qu’au travers des impôts nationaux qui aujourd’hui servent surtout à financer la défense des intérêts de ceux qui veulent la détruire ! Il est utile de rappeler que sans Nation, pas d’État, pas de République, pas de Démocratie, pas de Citoyens, pas de Solidarité, pas d’Électeurs et pas d’élus …”

          +6

        Alerter
      • RGT // 07.05.2017 à 18h47

        “Il existe parmi les abstentionnistes la compréhension nécessaire de valeurs relativement simples si on les étudie, comme l’idée de Nation Souveraine”…

        Chez les abstentionnistes, le concept qui prime est quand-même, et de loin, le souhait que le peuple (le vrai) prenne réellement en main son destin sans passer par des “Élus Divins” qui ne préserveront QUE leur propre intérêt.

        Je pense que la majorité des abstentionnistes sont en fait des anarchistes qui s’ignorent ou qui ne veulent pas voir cette réalité en face.

        L’anarchisme c’est SURTOUT le respect de TOUS et des décisions consensuelles prises par l’ensemble de la population qui évitent que quiconque soit lésé.

        Et surtout des décisions RÉVOCABLES à tout instant s’il s’avérait qu’une arnaque permette à certains de s’engraisser sur le dos des autres.

        Avec indemnisation immédiate des personnes lésées par le “petit malin” et sur ses fonds propres, quitte à ce qu’il passe le reste de son existence à récurer les fosses septiques.

          +3

        Alerter
    • tribout // 06.05.2017 à 23h18

      La chèvre,
      moi j’ai trouvé pour macruche : La queue d’une vache ,ça va à droite .ça va à gauche,
      mais vs savait pas que le trou du cul reste tjrs au milieu !!!
      Patins à roulettes cela lui va très bien ,mais je préfère le “bique et bouc ” avec les couleurs” rose et bleu ciel des tee shirts des jeunes macruchonnes et macruchons ,ils vont se les mordre n’est-ce pas ?

        +3

      Alerter
      • tribout // 06.05.2017 à 23h30

        correction : lire vs savez!!! désolé mais il est tard !bonne nuit et demain pas connerie :
        BLANC!!!

          +0

        Alerter
  • Niya // 06.05.2017 à 19h28

    Au référendum d’Initiative citoyenne et à la plus grande dose possible de proportionnalité tout en dégageant des possibilités de légiférer.
    Ne faut-il pas ajouter un statut des représentants à la fois exigeant et protecteur tout en limitant nombre et durée des mandats ?
    Ne faut-il pas introduire une part importante de tirage au sort (plus de 10 % et pas limitée aux abstentionnistes) afin d’obliger à la plus grande clarté des débats ?

      +11

    Alerter
    • EAUX TROUBLES // 06.05.2017 à 22h49

      Oui !
      Le referendum d’initiative populaire fait partie du programme de MLP ainsi que l’abrogation de la loi El Khomri.
      Des raisons POSITIVES de votre pour elle, même si quant à moi je le fais par “défaut”.
      Bon dimanche !

        +12

      Alerter
    • RGT // 07.05.2017 à 18h56

      Les “représentants” devraient signer AVEC LEUR SANG un contrat dans lequel ils s’engagent à respecter le programme pour lequel ils ont été élus, avec interdiction stricte d’invoquer le “TINA”.

      S’ils refusent de signer le contrat ils ne peuvent pas être élus.

      Et s’ils ne respectent pas le contrat ils sont immédiatement virés sans indemnités (ni prud’hommes) voire même embastillés pour haute trahison afin d’apporter un peu de “chaleur humaine” aux détenus en manque d’affection.

      Avec des rémunérations qui ne devraient pas excéder 2 ou 3 fois le SMIC pour qu’ils soient motivés à améliorer la condition des plus démunis.

      Finalement, je deviens “marcheur”, mais juste pour les “divins Élus”…
      C’est grave docteur?

        +2

      Alerter
  • 1Direct // 06.05.2017 à 19h28

    A la base il y a tromperie

    Oui tromperie.
    Comment expliquer autrement l’assimilation entre vote blanc et vote nul??
    Comment dire qu’un bulletin annulé pour non conformité est la même chose qu’un vote choisi sciemment?
    Donc oui je vais dans le sens de notre hôte :
    Si vous n’êtes d’accord avec aucun des choix ABSTENEZ-VOUS !

      +28

    Alerter
  • HERE // 06.05.2017 à 19h35

    Le vote blanc est en fait un vote multicolore, dans la mesure où il se dissout dans toutes les couleurs politiques du moment.
    Je ne peux imaginer une maturité politique de la nation dans cette seule perspective.
    Forcément les gens doivent se mouiller un peu plus…
    Le vote blanc est un vote fade, à l’image des 5 années qui se profilent.
    L’offre politique actuelle est riche mais elle reste sur l’estomac de trop de monde.
    Le vote blanc est un renoncement, une irresponsabilité, une impasse.
    Comme pour la street-food, on observe maintenant des adeptes de social-prémix, une nourriture politique prémachée sans saveur, sans odeur et …sans utilité.

      +5

    Alerter
    • Chris // 06.05.2017 à 20h10

      FADE ?
      Si seulement ! ce sera une casse semblable à celle de l’Espagne, du Portugal, de l’Italie et de la Grèce dont ils ne se relèvent pas, sauf que les Français ont par tradition un bas de laine (épargne, assurance-vie et propriété du logement) qui sera lourdement taxé, voire tout simplement volé quand l’euro s’effondrera sous de nouvelles attaques des prédateurs (Target 2).
      Un “coussin” qui ralentira le processus, mais ces actifs passeront bel et bien dans la poche des nantis.

        +6

      Alerter
    • RV // 07.05.2017 à 16h10

      Un vote blanc est l’expression du refus de choisir entre deux candidats.
      L’abstention aussi mais pas seulement et pas forcément principalement.
      On ne peut faire dire autre chose au vote blanc.
      On peut faire dire bien d’autres choses à l’abstention.
      Un vote blanc est une expression ciblée sur cette élection là.
      Une abstention peut être l’expression de considérations qui dépassent cette élection là ou même qui ignore cette élection là.
      Pour ma part j’ai voté blanc

        +1

      Alerter
  • marie // 06.05.2017 à 19h35

    Vos arguments sont convaincants, mais je reproche à l’abstention de ne pas être un vote secret.Il est possible de savoir qui a voté ou pas et pour certaines personnes, dans le contexte particulier de cette élection cela peut-être gênant. Surtout que les personnes auxquelles je pense n’ont
    pas manqué une seule élection ,depuis qu’elles ont l’age de voter.

      +9

    Alerter
    • Les-crises // 06.05.2017 à 20h25

      “Il est possible de savoir qui a voté ou pas et pour certaines personnes”

      Il est donc possible d’avoir la preuve que vous n’avez pas voté MLP notez…

        +11

      Alerter
      • marie // 07.05.2017 à 12h08

        Très juste , quoiqu’ en ce qui me concerne ,peu de gens auraient pu avoir un doute.
        Cependant votre message m’amène à m’interroger sur ma préférence ,pour me présenter au bureau de vote et garder ainsi mon vote secret.Je crois qu’il s’agissait d’une certaine fatigue devant tous ces donneurs de leçon en rangs serrés.
        Votre série sur le ni-ni a été vraiment bienvenue de ce point de vue là.merci

          +1

        Alerter
  • Arnaud Bresson // 06.05.2017 à 19h39

    L’abstention, ça donne le message : “de toute façon, ils s’en moquent pas mal”

    Le vote blanc, ça donne le message : “les gens font l’effort d’aller faire la queue aux urnes pour nous dire : ni pour, ni contre”

    Le présence silencieuse est une démonstration de force nettement plus convaincante que l’absence.

      +13

    Alerter
    • John // 06.05.2017 à 19h49

      Je me suis pas d’accord avec vous @Arnaud Bresson. Ce qu’ils craignent Le plus c’est l’ABSTENTION! Vous verez demain que si à midi la participation est en chute libre par rapport au 1 er tour, les rédactions vont commencer à paniquer et lancer d’urgence des appels à aller voter. Le chiffre de l’abstention est celui qui les(medias, élites, politiques) pétrifie le plus.
      Je suis tout à fait d’accord avec Olivier.

        +33

      Alerter
      • Etiocle // 06.05.2017 à 20h22

        Dans l’immédiat… des médias, oui. Mais dans l’analyse et la réalité des votes, l’abstention recouvre trop d’incertitudes qui permettent à l’oligarchie de se dédouaner sous le motif “n’intéresse pas les électeurs” ou “un peuple épuisé” ou autres jongleries sémantiques -truffé d’anglicismes pour faire cuistre.
        L’interprétation des votes blancs restreint la manœuvre.

          +9

        Alerter
        • Espoir Anxieux // 06.05.2017 à 21h00

          @Etiocle : S’il reste des incertitudes pour l’oligarchie il reste un espoir pour les Peuples.

            +3

          Alerter
      • Eric // 06.05.2017 à 22h30

        Ils craindraient l’abstention ? C’est une blague ? Blanc ou abstention ils s’en cognent, ou ils font semblant juste le temps que cela prend pour le dire et le faire croire aux gogos. La seule chose qu’ils craignent c’est le vote FN et toute personne honnête le sait et peut au moins pour cette raison en convenir.

          +7

        Alerter
      • Fritz // 06.05.2017 à 22h35

        “les rédactions vont commencer à paniquer et lancer d’urgence des appels à aller voter” (@John). C’est assez probable, et ce serait une violation flagrante du devoir de réserve et de neutralité qui s’impose le samedi et le dimanche avant 20 heures.

        Déjà que les médias ont violé ce principe aujourd’hui, en présentant le Macron leaks comme “une boule puante” de “l’extrême droite” (manque plus que Poutine) : ils n’avaient pas eu ces pudeurs de gazelle lors des révélations à jet continu contre Fillon. Quant à Libé, il a violé ce principe à la veille des deux tours.

        https://francais.rt.com/france/37949-en-pleine-periode-reserve-liberation-appelle-voter-macron-en-une

          +5

        Alerter
      • Narm // 07.05.2017 à 01h38

        l’abstentionniste de base est soit un abstentionniste pur et dur, soit ils ont une chance de le baratiner avec un vote utile
        pour moi, c’est ce dernier qu’ils veulent décider.

          +0

        Alerter
      • joe // 07.05.2017 à 01h46

        Raison de plus pour votez Blanc et ainsi peut être annulé la victoire prévisible de Macron sans alerté la meute… et culpabilisé voir invectivé les abstentionniste à faire barrage a MLP…

          +2

        Alerter
      • amha // 07.05.2017 à 06h58

        il suffit de voir le macron avec hanounan à la 1000e de tpmp (cf l’extrait sur youtube) qui implore les gens d’aller voter.
        donc blanc, macron ou mlp, l’essentiel c’est de cautionner.
        avec l’abstention au moins, on cautionne pas et en plus y’a visibilité de cette non-caution!

          +2

        Alerter
    • Kim // 06.05.2017 à 19h59

      Tellement convaicant que dans le systeme actuel, les votes blancs sont redistribues entre tout les candidats, servant juste a leur donner un peu plus de legitimite. Je voterai blanc quand le vote blanc sera blanc, pas multicolore.

        +7

      Alerter
    • Loxosceles // 06.05.2017 à 20h15

      Le vote blanc, ça donne le message : “les gens font l’effort d’aller faire la queue aux urnes pour nous dire : ni pour, ni contre”

      Je dirais plutôt : “les gens font l’effort d’aller accréditer le système.” Le message que cela envoie est que ces gens sont pour le système de scrutin, soit qu’ils n’aient pas conscience de ses défauts, soit qu’ils les acceptent.

      Voilà pourquoi je continuerai de m’abstenir. Je n’accrédite pas ce système de scrutin tel qu’on me l’impose. Et je suis même relativement convaincu que ce n’est pas un système basé sur le scrutin qu’il faut, pour que les gens se repolitisent, car oui, je suis abstentionniste, mais je me sens concerné par la politique. Pas par la politique politicienne, par contre. Celle qui phagocyte la quasi totalité des débats et décisions dans ce pays, et qui encourage donc l’abstention, parce qu’il y a immanquablement des gens qui sentent bien que le vote, dans ce contexte, ne sera jamais rien d’autre qu’une abdication, une soumission et une accréditation d’un système qui ne va que dans le sens de la ploutocratie oligarchique.

        +16

      Alerter
      • Eric // 07.05.2017 à 10h46

        Oups ! Je me corrige : ” censés être de son ” camp ” “

          +0

        Alerter
      • RV // 07.05.2017 à 16h17

        je suis bien d’accord avec ce rappel sur la démocratie et le gouvernement représentatif mais ça ne m’a pas empêché de voter blanc à ce second tour et de voter JLM pour une VIe République et tout le reste.

          +0

        Alerter
    • Charles Michael // 07.05.2017 à 08h14

      Arnaud Bresson,

      votre affirmation finale sur la force de l’absence versus présence silencieuse est éminement contestable:-
      – la force ou plutot faiblesse vu sa taille, de la présence silencieuse (vote blanc) peut s’assimiler facilement au fameux dilemme de l’âne de Buridan
      – dans les dynamiques de groupe la notion de leader absent, celui qui ne vient pas ou (s’)est exclu du jeu, est extrémement perturbante…. et dans l’indéchiffrable… leader car souvent l’option majoritaire et de loin sur le vote Parlement UE.

      Les nuls, blancs, abstentions et non inscrits doivent être considérés comme un ensemble de façon à relativiser les ”victoires” électorales et autre succès des ”campagnes”.
      Résultats modestes pour nos Princes Parfumés= danger de levée de fourches.

        +0

      Alerter
  • Fox 23 // 06.05.2017 à 19h43

    S’abstenir, c’est laisser aux autres le soin de choisir, y compris par défaut.
    On ne peut exiger d’avoir ensuite la parole en ayant refuser de la prendre au moment du choix !

      +12

    Alerter
    • Kim // 06.05.2017 à 20h04

      Faux, c’est exactement l’inverse. Voter, c’est accepter les regles du jeu de cette republique, c’est accepter de pouvoir jouer et de pouvoir perdre. Crlui s’abstient par conviction refuse ce systeme, refuse cette societe, refusecette democratie, et non seulement peut, mais il a le DEVOIR de se battre et de militer, sinon, c’est qu’il s’est abstenu par negligence. Tu as ete bien conditionne, et tu repetes bien ce qu’on t’a enfonce de force dans le crane, c’est dommage…. des gens sont morts pour qu’on ait le droit de vote aussi peut etre? Au passage ?

        +17

      Alerter
      • Alfred // 07.05.2017 à 09h34

        Tu fais ce que tu veux mais tant que ton raisonnement est aussi fumeux que le sien. Tant que tu paye tes impôts tu cautionne.
        L’abstention est respectable mais se cacher derrière une feuille de vigne est pathétique.

          +3

        Alerter
      • bats0 // 07.05.2017 à 14h19

        @Kim, en 2014 le vote blanc a été reconnu et donc comptabilisé à part (des votes nuls), alors que l’on demandait qu’il soit reconnu en tant que suffrage exprimé. Certainement, ce n’est pas une victoire, mais une avancée vers plus de démocratie (enfin ce qu’il en reste).
        Pourquoi le reconnaître en tant que suffrage exprimé ? Car de ce fait, le vote blanc prend toute sont importance, tant au niveau de la participation en tant qu’électeur au débat démocratique, mais refusant de voter pour les candidats proposés (“Je veux participer, mais ce que vous me proposez ne me convient pas”), ainsi que rendre ce vote (blanc) en tant que “pouvoir invalidant permettant de révoquer une offre politique qui serait jugée INAPPROPRIÉES”. Voir les conséquences de la reconnaissance du vote blanc en tant que suffrage exprimé : https://www.parti-du-vote-blanc.fr/comprendre/le-vote-blanc/

        Le “vote” abstentionniste, je le reconnais en tant qu’acte politique, afin que celui-ci exprime un désaccord sur, soit, le principe même de ces élections, soit le choix des candidats proposés, soit, tout simplement, le fait de participer aux élections.
        Le problème est que que les abstentionnistes politiques sont confondus avec toute la majorités des non-participants par simples désintérêts (autour de moi, nos enfants ne vont pas voter, car ils ne sentent pas concernés; ils sont combien ? Trop nombreux, c’est certain).
        De ce fait, il faudrait reconnaître les “abstentionnistes politiques”, des “abstentionnistes non-participants désintéressés”. Comment fait-on pour les reconnaître ?

          +1

        Alerter
    • Pierre // 06.05.2017 à 20h09

      “On ne peut exiger d’avoir ensuite la parole en ayant refuser de la prendre au moment du choix !”

      Bel exemple de démocratie….

      Plutôt que blâmer le gens qui ne se retrouvent pas dans les mensonges de politiciens, blâmez ces derniers, qui sont incapables de les satisfaire.

        +20

      Alerter
  • Etiocle // 06.05.2017 à 19h43

    L’abstention laisse une incertitude entre l’impossibilité de voter pour des raisons événementielles personnelles, celle qui relève du refus de participer à cette élection voire à tout scrutin, et celle qui tient de la négligence ou du désintérêt à l’égard de la participation politique.
    Le vote blanc manifeste plus clairement l’impossibilité de voter pour l’un ou l’autre des candidats en lice tout en affirmant la volonté de participer au scrutin.
    Même si le vote blanc n’est pas officiellement ou institutionnellement codé (*), il a une portée beaucoup plus précise que ne peut négliger l’interprétation des résultats : la volonté politique est exprimée, et il faut savoir qu’elle est déterminée.
    (*) Sous réserve qu’« il en est fait spécialement mention dans les résultats des scrutins. », loi du 21/02/2014, art.1.

      +8

    Alerter
    • bolivarien // 06.05.2017 à 20h39

      oui , il est fait mention des votes blancs dans un coin discret en bas de la page.

      L’abstention massive serait beaucoup plus efficace, gros buzz médiatique qui pourrirait un peu la victoire du vide.
      “taux de participation en berne , quel message les Français ont ils voulu faire passer , bla bla etc.”

        +13

      Alerter
    • Chris // 06.05.2017 à 20h49

      Oui, mais le vote blanc, le monde politique s’en tape !
      Il n’a d’importance que pour celui qui le pratique, car il exprime l’image de soi. Il n’impacte pas la sphère publique.
      Le vote est un acte publique qui a nécessairement des répercussions. Or, le vote blanc n’en a aucune.
      L’abstention, soit, interpelle les milieux politiques. Mais jusqu’à quel point ? Pour quel candidat me suis-je abstenue ? Nul ne sait dans la mesure où cette présidentielle a été volontairement viciée.
      Mon but est de casser le goulag UE/mondialisation ou du moins de contribuer à l’enrayer. Macron étant son étendard, je voterai MLP pour l’affaiblir au maximum. A la guerre comme à la guerre. Je retourne “l’arme” contre lui.
      Oui mais si MLP passe, me direz-vous ? MLP élue ne pourra pas gouverner : elle sera sous haute surveillance, ce sera la chienlit, le bon moyen pour tout bazarder. Macron, ce sera la schlague car il aura tout le système derrière lui… y compris l’Eurogendfor !

        +5

      Alerter
    • Booster // 07.05.2017 à 12h29

      Comment pouvez-vous honnêtement penser que le vote blanc ennuye le gagnant. Cela peut donner du sujet de blabla aux médias pour plus vous enfumer et éviter les vrais sujets. L’abstention et le vote blanc, deux manières de pisser dans un violon.

        +0

      Alerter
      • RV // 07.05.2017 à 16h30

        à Chris – – – “MLP élue ne pourra pas gouverner”
        elle aura toutes les armes de la Ve République
        je ne crois pas un instant qu’elle ne puisse gouverner
        Par ailleurs vous pouvez en dire tout autant de n’importe quel candidat qui n’aurait pas de majorité à l’AN . . .
        sauf que la Ve a prévu le cas, Macron ne s’est pas caché de son intention d’avoir recours aux “ordonnances”, pourquoi donc Le Pen s’en priverait ?

          +1

        Alerter
  • Dillmann // 06.05.2017 à 19h45

    J’hésitais entre abstention et vote blanc, sérieusement, et avec moult réflexions. Puis, allant régulièrement sur le gorafi pour me détendre, je suis tombé sur un article qui se voulait humoristique.
    Bref un type se fait pourrir par ses amis sur les réseaux sociaux à cause de son orientation pour l’abstention. Et sa réflexion finale est que si s’abstenir est comme ses potes insistent, c’est voter pour MLP autant voter pour elle directement !
    La pression culpabilisante arrogante, insistante, agressive, pour le vote “républicain” me fait plus penser au monde orwellien qu’une peur hypothétique du FN. On peut combattre l’un mais pas l’autre.

      +19

    Alerter
  • ChristineG // 06.05.2017 à 19h50

    Merci Olivier d’avoir lancé la pétition pour le RIC (Referendum d’Initiative Citoyenne).

    Quelle que soit notre opinion, nous exigeons le droit de l’exprimer, et de la faire appliquer si cela est le voeu de la majorité.

      +12

    Alerter
  • Olivier // 06.05.2017 à 19h52

    Il faudrait reconnaître le vote blanc et l’abstention au même niveau. Si c’est supérieur à 50%, alors on tire au sort le/la président(e). Idem pour les législatives! Je peux vous assurer que les citoyens auraient un sacré poids dans cette configuration! Ça serait un début de démocratie…

      +6

    Alerter
    • Gwen // 06.05.2017 à 21h35

      D’accord mais comment on organise le tirage au sort pour qu’il n’y ait pas de triche ? Et on choisit le ou la candidate parmi les personnes qui se sont présentées ? Qui ont eu les 500 signatures ? Qui ont fait plus de 10% au premier tour ? On accepte les duos faits ultérieurement ? La fusion des votes ? à définir.

        +4

      Alerter
      • Olivier // 06.05.2017 à 23h23

        Je me suis mal exprimé: on tire au sort parmi les inscrits sur la liste électorale. Surtout pas parmi les élus et les candidats!

          +4

        Alerter
  • Caracole // 06.05.2017 à 19h55

    On ne sera jamais en démocratie car la justice ne sera jamais indépendante. Cest la mère de toutes les batailles.
    Pourquoi voter ? Dans tous les cas, la fable de la fontaine s’appliquera “que l’on soit puissant ou pauvre…”, que ce soit a l’avantage d’une bourgeoisie ou d’une aristocratie… Le reste, les referendums , la proportionnelle, cest de la fioriture.

      +10

    Alerter
  • Christophe Foulon // 06.05.2017 à 20h14

    Bonjour, je vous rejoins complètement sur la différence entre l’abstention et le vote blanc,

    – L’abstention est forte, la légitimité du candidat est écornée certes, cependant à part De Gaule, aucun président n’a jamais obtenue 50 % du corps électoral de la 5émé république, le système s’en fout, le peuple a perdu.

    – Voter MLP, si elle est élue, Macron et une énorme quantité de ses soutiens sont laminés, ils disparaissent dans les limbes de l’histoire, le système est en déroute totale. Si elle n’est pas élue, le taux de participation légitimera la victoire de Macron, le peuple a perdu.

    Après le gagnant/gagnant de Ségo, voici le perdant/perdant de Manu !

    PS : Je pense qu’il souhaite une victoire pas trop appuyée, genre 45-55 %, ça lui permettra de continuer à brandir l’étendard de la peur, tuer le PS et abandonner la gauche à Mélenchon (qui deviendra une espèce de FN de gauche), les LR exploseront en 2 entités comme à l’origine.
    Bilan : 20 % FN, 20 % FG, 25 % ex LR, 35 % En Marche (en % des suffrages exprimés bien entendu)… pendant les 20 prochaines années le système rafle toutes les élections.

      +8

    Alerter
    • Alfred // 06.05.2017 à 22h59

      Je pense que c’est bien effectivement le plan qui est prévu et qu’il nous faut collectivement contrecarrer. C’est pourquoi il est important qu’il y ait un différentiel important entre les voix contre macron et celles pour le fn (une très très forte baisse).
      J’espère bien que FI ne deviendra pas un FN de gauche car son programme est autrement fouillé et conviendrait à une très large partie de la population. Mais effectivement on peut compter sur les médias pour diaboliser FI sur le mode chavez etc.. Pour le reste cela dépendra de Meluche de ne pas être trop radicsliste et de savoir sortir de sa base (ce qu’il a du faire). Et de la capacité de FI à devenir un parti appuyé sur une assise plus large que l’appareil regroupé autour du lider Maximo. C’est l’enjeu pour les législatives. C’est moins évident.

        +2

      Alerter
  • Nicolas D. // 06.05.2017 à 20h25

    Oui, j’ai fait le même constat. J’allais faire 35 km pour voter blanc. Mais la communication sur le niveau de l’abstention est plus importante : donc pour avoir un impact, mieux vaut marquer sa défiance en restant chez soi. Je refuse de voter avec un pistolet sur la tempe après une campagne pareille. Et j’attends de pied ferme les commentaires que ne manqueront pas de susciter les élections en Russie l’an prochain. La France a battu tous les records de propagande et de manipulation depuis l’automne dernier.

      +25

    Alerter
  • Derail // 06.05.2017 à 20h28

    J’entend bien votre point de vu et notement que la démocratie n’est possible que si il y à referendum d’initiative citoyenne et proportionalité.
    Mais pour cela il faut une volonté citoyenne active, c’est à dire une conscience citoyenne qui fait entendre sa voix.
    Comment reconnaitre cette voix, si celle ci refuse d’offrir sa participation en s’abstenant.
    Comment differentier les abstentionistes qui le font par contestation et révolte,de ceux qui manifestement préfère la pêche et se moque de se faire entendre, ces derniers doivent ils se mettre à marché en canard la semaine suivant le vote?
    Le vote blanc ou nul quand à lui signifit clairement la résolution de faire entendre un desaccord quand aux choix proposés, d’autant plus fort qu’il participe d’une démarche physique et volontaire à participer à la vie citoyenne, utile au fonctionnement d’une démocratie par et pour le peuple.

      +7

    Alerter
    • Lapiekichanteplus // 06.05.2017 à 22h53

      De manière empirique, je dirais qu’on peut considérer que d’une élection à l’autre, l’abstention “de négligence” reste plus ou moins la même en quantité et en qualité, constituée de gens en impossibilité ou en décrochage intrinsèque du système électoral (anarchistes, ignorants involontaires). Cette abstention j’aurais tendance à la voir comme une abstention “en valeur absolue” (mais malgré tout proportionnelle en taille au corps électoral). Finalement peu importe sa quantité si on accepte son caractère reproductible d’une élection à l’autre.

      Partant de ce postulat, les variations de l’abstention globale restent significatives. Nul besoin donc d’un vote blanc tel qu’il existe aujourd’hui, pour exprimer une opinion. Le vote blanc, pour avoir une véritable valeur, doit:

      – être annoncé comme le résultat d’un parti, celui de la frange de la population ne se satisfaisant pas du choix proposé par le plateau électoral
      – à ce titre, il doit pouvoir remettre en cause la validité d’une élection s’il apparaît comme étant majoritaire

        +0

      Alerter
  • Owen // 06.05.2017 à 20h30

    Bonjour O Berryer

    Macron et Le Pen totalisent 32% de voix. Si le vote blanc était reconnu, comme ils sont aussi pas mal détestés, cela devrait être envisageable d’atteindre les 50%.

    Ce serait alors un vrai vote de barrage: Marine renvoyée à ses zeures sombres de l’Histoire ET Emmanuel à sa banque (ou son épouse), sans passer par la case vente du pays ou guerres perpétuelles. La joie au lieu de la gueule de bois.

    Une fois ces deux disqualifiés (cela faisant partie du jeu), une courte campagne de premier tour serait refaite, avec, comme favoris logiques, Mélenchon et Fillon pour le deuxième tour. Ce qui serait moins pire. Cela nous permettrait d’entendre encore quelque punchlines de Poutou, un chant du berger et de rajouter quelques points à ce pauvre Asselineau.

    Si le barrage des votes blancs recommençait au deuxième (mais improbable quand même), ce serait la crise.
    La Belgique a connu ainsi une crise de 18 mois, sans pouvoir renouveler de gouvernement avec son régime parlementaire. L’économie et les emplois n’ont pas souffert pendant la période…

      +1

    Alerter
  • abc // 06.05.2017 à 20h36

    Je suis pontre …
    Un peu pour, un peu contre.

      +6

    Alerter
  • antoniob // 06.05.2017 à 20h42

    l’abstention est commentée, mais à la base ce scrutin est truqué par le montage de l’affaire Fillon, et sinon l’abstention est comprable au pacifisme en temps de guerre. Cela ne va nulle part.
    Or à la guerre comme à la guerre, l’ennemi de mon enemi est mon ami temporaire. Je vote donc Le Pen.
    L’intérêt du FN en France est s’il pourrait jouer un rôle analogue au UKIP en GB, relativement à l’Union Euro-Soviétique.
    Pour le reste, le contexte actuel n’est pas celui des années 1930, et les assimilations de Le Pen au Hitler sont ahistoriques.

    Du reste, en 1940, ce ne sont pas des partis extrêmistes, mais la très grande majorité des parlementaires des grands partis, qui votèrent les pleins pouvoirs à Pétain. Et le chef de la police de Vichy, responsable des rafles de Juifs pour le compte de Himmler, n’a pas été inquiété plus que ça après-guerre, et même il etait invité à la table de Mitterrand.
    Bref, ce ne sont pas des extrêmes qui collaborèrent, mais les partis forts bien établis, et la bonne société. Où, en 2017, se trouverait le “Hitler” d’une Le Pen? C’est a-historique.

      +13

    Alerter
    • Espoir Anxieux // 06.05.2017 à 21h56

      @ antoniob : Imaginez un instant que l’abstention ne symbolise pas du tout un comportement univoque. Elle regroupe diverses postures de réflexion qui ne convergent pas vers un comportement identifiable.
      L’abstention contient l’espoir secret des peuples. Réfléchissez-y .

        +2

      Alerter
  • LILITTE // 06.05.2017 à 20h55

    Vos arguments pour l abstention sont ceux que je martelle à mes amis depuis dimanche .
    Le taux d abstention sera médiatisé et espérons le analyser quoique les perroquets du catéchisme libéral analysent selon la ligne éditoriale décidée par leur milliardaire de patron subliminalement

      +7

    Alerter
  • wuwei // 06.05.2017 à 20h59

    ” Les moutons vont à l’abattoir. Ils ne disent rien et ils n’espèrent rien. Mais du moins ils ne votent pas pour le boucher qui les tuera et pour le bourgeois qui les mangera. Plus bêtes que les bêtes, plus moutonnier que les moutons, l’électeur nomme son boucher et choisi son bourgeois. Il a fait des révolutions pour conquérir ce droit.”

    Octave Mirbeau, la grève des électeurs.

    Que dire de plus pour demain ?

      +24

    Alerter
  • toff de aix // 06.05.2017 à 21h06

    si demain nous avions plus de 50% d’abstention (il ne nous reste que ça, le droit de rêver un peu…) ça aurait au moins de la gueule, ça serait peut être perçu par quelques uns comme un signal fort de ceux “d’en bas” à ceux qui se disent “d’en haut”.?

    Je ne dis pas que micron ne passerait pas ses ordonnances et son gouvernement ses mesures antisociales à coups de 49.3, je ne dis pas qu’il ne nous enverrait pas ses crs et gardes mobiles si nous nous rebellions, je ne dis pas qu’il tiendrait compte de cette donnée et arrêterait le fascisme de basse intensité qu’il compte mettre en place dans ce pays non, je ne le dis pas.. tout comme je ne dis pas que les journalistes, dans leur immense majorité, ne commenteraient ce chiffre que deux ou trois jours avant de continuer à lui cirer les pompes…

    En fait, je ne dis plus rien, tiens. Je m’abstiens.

      +14

    Alerter
  • Saintonge // 06.05.2017 à 21h16

    Je lis les-crises depuis longtemps, j’ai recommandé à des amis, et j’ai apporté soutien financier.
    Mais ça s’arrêtera là.

    On peut se braquer contre Macron et ce qu’il représente.
    Seulement, en face, c’est le mensonge à l’état le plus pur, et la haine qui aime la haine.
    Le Pen se nourrira des émeutes et détruira tout ce qu’elle peut. C’est ce qu’elle est. La banale monstruosité humaine. Si un jour elle passe, ce sera pleurs et regrets.

      +2

    Alerter
    • Espoir Anxieux // 06.05.2017 à 21h50

      @Saintonge : Attendez de vous confronter à ce que peux donner le pouvoir oligarchique lorsqu’il détient le pouvoir politique. Vous verrez que le langage sera celui évoqué par Orwell. Pas de vulgarité ni haine. Ce sera la langage de ‘LA VÉRITÉ’. Bon courage.

        +5

      Alerter
    • EAUX TROUBLES // 06.05.2017 à 22h15

      Se braquer contre Macron ?! Mais il faut le renvoyer dans ses 22 ! D’ou il n’aurait jamais du sortir.
      Quant à détruire, Macron est là pour ca. Car si Macron passe ce sera fleurs et progrès ? Vraiment ?

        +11

      Alerter
    • Niya // 06.05.2017 à 22h30

      Le titre du billet : “Pour ceux tentés par le ni-ni : abstention ou vote blanc ?”
      Ce n’est pas une prise position mais simplement la possibilité d’expression de ceux qui estiment la dangerosité des deux candidats restants à peu près équivalente.

      Pour ma part, je m’abstiens, je sais tout le danger que représente Madame Le Pen mais j’y vois aussi des antidotes. Les dangers de la politique de Monsieur Macron me paraissent tout aussi grands mais avec des possibilités de s’y opposer moindres.

      Il semble que ce n’est pas en plébiscitant une personne qui jettera de l’essence sur le feu que l’on éteindra l’incendie.

      Votez pour le fondé de pouvoir si cela vous semble utile pour tous mais tolérez que l’on puisse penser différemment

      Nous devrons nous montrer vigilants ensemble.

        +5

      Alerter
  • Vladimir K // 06.05.2017 à 21h22

    Je suis tenté par le vote blanc, juste pour prouver que les résultats sont truqués. En effet, si mon bureau ne remonte aucun vote blanc, alors que j’ai voté blanc, c’est qu’il n’a pas été comptabilisé, et ça remettra en question tout le reste.

      +6

    Alerter
    • Espoir Anxieux // 06.05.2017 à 22h02

      Prouver quoi ? Vous avez vu ce qu’il s’est passé au premier tour ? Les cartes électorales en double, les désinscrits, les bulletins disparus… Ça n’a pas invalidé le premier tour.

        +8

      Alerter
  • cording // 06.05.2017 à 21h25

    Le vote blanc est une démarche positive qui consiste à démontrer que l’on n’est pas satisfait par l’offre proposée. L’abstention a de multiples causes qui ne sont pas forcément avouables comme l’indifférence au vote.

      +5

    Alerter
  • lecrabe // 06.05.2017 à 21h34

    Une seule chose me chiffonne en tant qu’adhérent UPR venant de l’extrême gauche: l’UPR est officiellement classé “Divers” et devrait donc se situer entre Hamon et Macron ou entre Macron et Lassale à la rigueur. Le classer à droite de Fillon c’est m’insulter 😉

      +14

    Alerter
    • JC // 06.05.2017 à 22h17

      C’est clair, quelle erreur ! Classé Divers Droite par Berruyer, voir le schéma en-dessous ! Une insulte pour ce mouvement qui met un point d’honneur à rassembler au-dessus du clivage ! En réalité l’UPR est à l’extrême-opposé du centre oligarchique et des partis de l’alternance oligarchique, donc implaçable sur cette grille. Couleur grise (ou verte UPR) svp.

        +5

      Alerter
    • Les-crises // 06.05.2017 à 22h53

      J’ai pensé à couper en deux pour qu’il n’y ait pas de jaloux, mais alors c’était plus fin que le trait, désolé… 😉

        +7

      Alerter
      • lecrabe // 06.05.2017 à 23h13

        La blague est bonne mais je ne dis pas de nous mettre à gauche de Macron forcément (même si c’est largement discutable). Par contre si la politique a un sens, et si on est attaché à l’exactitude, l’upr est forcément à gauche de Fillon mais forcément à droite de Hamon, un trait devrait donc suffire et ceci devrait contenter également les adhérents UPR d’extrême droite qui comme nous sont prêts à faire des concessions :-p

          +3

        Alerter
        • JC // 07.05.2017 à 07h50

          Alors là ça dépend sur quel critère, on pourrait aussi se disputer, techniquement vu que Hamon est européiste, il est très à droite de l’UPR.

            +2

          Alerter
  • 1Direct // 06.05.2017 à 21h44

    (En espérant qu’Olivier ne retirera pas ce commentaire … hors sujet. Je sais.)

    POUR INFO !
    M. Marc FERRACCI, invité dans “Émission politique” sur A2 a annoncé, ou plutôt avoué, que:

    ” Les retraités touchant à partir de 1200€/1300€ auront une augmentation de la CSG de 1,7% ”
    http://www.france2.fr/emission/lemission-politique/diffusion-du-04-05-2017-20h55 (de 1h48 à 1h49)

    Montant corroboré par M. Lenglet dont les calculs rejoignent ce niveau de retraite.
    Cela rejoint aussi l’analyse dans une émission de “100% Econoclastes”

    Ils ne bénéficieront pas des exonérations !

    Riches retraités ! 1200€ c’est grosso modo UN SMIC !!
    Une personne au SMIC quelle soit retraitée ou active reste … UN SMICARD.

    PS:
    Désolé M. Berruyer mais je dois avouer que cela m’a mis en rogne.

      +13

    Alerter
  • pitipitipa // 06.05.2017 à 21h46

    Voter blanc ou s’abstenir pendant toute l’élection c’est ok, ça veut dire qu’on ne participe pas, qu’on ne donne pas son avis pour cette fois et c’est un droit, comme de ne pas être inscrit. Vu que les gens se répartissent au hasard entre blanc et abstention, il faut annoncer le score additionné.

    Par contre je n’approuve pas les personnes qui ont voté pour un candidat au premier tour, et s’abstiennent ou votent blanc au second. Ils participent à cette élection qui de toute manière finira par désigner quelqu’un. Ils veulent choisir un président, or ce sera dupond ou durant, mais pas “monsieur abstention”, ils doivent s’exprimer.

      +1

    Alerter
  • EAUX TROUBLES // 06.05.2017 à 22h01

    Je ne vois pas le rapport. L”extrême-droite américaine n’est pas au second tour des présidentielles françaises que je sache !
    Je vote MLP contre Macron et le premier qui me traite de néo-nazi, je lui bouffe ses chicots !
    Plus sérieusement, cette histoire de MachronLeaks c’est du grand n’importe quoi. A moins que MLP ne se soit fait intoxiquée…C’est la forêt qui cache l’arbre (voir les dossiers sur ce site sur le patrimoine de Macron et les questions non élucidées). Arrêtons ce MicMacron !
    On aura tout le temps de s’ “éclater” aux législatives que j’attends avec impatience.

      +1

    Alerter
  • Thierry // 06.05.2017 à 22h04

    “Je conclurai cependant cet article en rappelant que pour moi, on ne peut qualifier un régime de “Démocratie” s’il ne possède […] de scrutin législatif globalement proportionnel (avec des primes pour avoir une majorité si besoin).”

    Macron veut introduire de la proportionnelle aux législative.
    Le FN veut lui carrement la proportionelle intégrale. Avec en plus beaucoup plus de recours aux référendums. C’est surement pour être d’avantage démocratique.

      +3

    Alerter
  • Jigex // 06.05.2017 à 22h23

    Barack Obama soutient Emmanuel Macron, hahaha

    Comme si l’image d’Obama était rutilante!

    Quand j’entends ça, je me dit: “Ah! faut pas voter Macron alors”

    Bon je suis abstentionniste convaincu donc je ne voterai pas, mais est ce que cet effet inverse est involontaire?

      +3

    Alerter
  • Fritz // 06.05.2017 à 22h25

    Je ne comprends pas la distinction faite entre bulletins blancs et nuls (et pourtant, je suis scrutateur depuis 1995). Dans les deux cas, ils peuvent résulter d’une erreur (dans le cas d’une enveloppe vide pour les blancs ; d’un bulletin déchiré par mégarde pour les nuls) ; dans les deux cas, ils résultent le plus souvent d’une intention délibérée (carré blanc ou même enveloppe vide pour les blancs, bulletin annoté pour les nuls).

    Les bulletins annotés devraient compter comme des suffrages exprimés puisque l’électeur y exprime son opinion. Les “suffrages exprimés” du code électoral sont en fait des suffrages validés.

    La distinction récente entre bulletins blancs et bulletins nuls est déjà un progrès, mais il est mince. Le grand progrès sera lorsqu’on inclura les blancs et nuls dans le décompte des voix. Il y en eut 944 733 le 23 avril, soit 2,55 % des suffrages : en septième position, entre Dupont-Aignan et Jean Lassalle. En les incluant les blancs et nuls dans le décompte, Macron n’aurait pas 24,01 % mais 23,4 %, Le Pen n’aurait pas 21,3 % mais 20,7 %, etc.

      +2

    Alerter
    • Les-crises // 06.05.2017 à 22h51

      “En les incluant les blancs et nuls dans le décompte, Macron n’aurait pas 24,01 % mais 23,4 %, Le Pen n’aurait pas 21,3 % mais 20,7 %, etc.”

      Super !
      Et ensuite… ?

        +1

      Alerter
      • Fritz // 06.05.2017 à 23h08

        Ensuite ? Supposons que le nombre de bulletins blancs et nuls soit très important demain : mettons 7 millions pour 35 millions de votants. Si ces 20 % de bulletins blancs et nuls étaient comptés comme des suffrages valides, chacun des deux candidats devrait obtenir 17 500 000 voix pour passer la barre des 50 % : personne ne serait élu à moins de recueillir 62,5 % des suffrages exprimés (17,5 millions sur 28 millions).

        Pour le référendum sur le quinquennat, il y avait eu 16 % de bulletins blancs et nuls… et 70 % d’abstentions.

          +4

        Alerter
        • Les-crises // 07.05.2017 à 00h23

          “personne ne serait élu”

          Je suis d’accord.
          On a donc réinventé l’anarchisme 🙂

            +4

          Alerter
      • tepavac // 07.05.2017 à 14h01

        Il semble que c’est évident, c’est en réponse à la tempête dans un verre d’eau tiède que vous avez lancé.
        je rappel en métaphore, par modération, le développement de “votre” sujet;

        -“Que faire face au choix électoral dans cette situation ?”

        -“Suit toute une série remarquable d’informations et de témoignages qui nous enrichissent sur la perception de l’être humain, de sa “classification” arbitraire et aléatoire, mais qui révèlent en même temps ce lien commun et informel qui uni nos semblables.”
        -“Le paradoxe par Simon Epstein est éloquent sur le sujet, car il démontre que le choix des associations individuelles dans le cadre d’une situation de crise sociale critique, ne dépend pas d’une opinion politique, ni même d’une idéologie religieuse ou intellectuelle, mais simplement et très basiquement les associations se forment sur un tronc commun de valeurs informelles.

        -“Vous poursuivez en annonçant le déclenchement d’une pétition en faveur d’une autorité accrue des droits et du pouvoir des Citoyens en l’article VI de la Déclaration. Le R.I.C., auquel je souscris sans réserve.

        Enfin vous terminez par préconiser l’abstention démocratique???
        c’est en effet “paradoxale”, un état d’âme peut-être?

          +0

        Alerter
  • JC // 06.05.2017 à 22h30

    “Pourquoi pas, mais on se demande bien ce que cela change.

    Ici, il va falloir se lever de bonne heure pour avoir 50 % de blancs. Mais imaginons que cela tue l’abstention, et qu’on y arrive. Ca change quoi de recommencer ? Et si on change de candidats, pourquoi auraient-ils plus d’adhésion ? On va annuler combien de fois les élections avant que les électeurs en aient vraiment marre et ne se déplacent plus ?”

    Je me fais la même réflexion. On peut la faire pour tout en fait. “Un jour il y aura un espace de liberté d’expression où les gens pourront entendre et partager toutes les opinions sans passer par les grands médias”, c’est vrai, Internet existe désormais. Pourtant rien ne change, le système arrive à retomber sur ses pattes, et pendant que certains se politisent de façon autonome, le niveau du mainstream s’effondre, et la masse s’abrutit, ce qui compense largement la petite dissidence qui s’agite, mais qui à d’autres époques avait d’autres sources d’éducation, et un sentiment plus collectif.

    Disons que c’est un outil de plus pour prolonger l’illusion qu’un vote a de l’importance. Petite erreur tout de même, c’est 33,4% que le vote blanc doit au minimum atteindre, pas 50% !

      +3

    Alerter
  • Yamael // 06.05.2017 à 22h32

    Pour moi la différence qu’il devrait y avoir entre le vote blanc et l’abstention, c’est que la personne qui vote blanc exprime le fait que les choix proposés ne lui conviennent pas, alors que la personne qui s’abstient (donc qui ne prends pas la peine d’aller voter) n’en a en fait rien à battre de l’élection.
    Malheureusement cette réflexion n’est valable que si:
    – Le vote blanc a un effet révocatoire. (on dégage les candidats et on en met d’autres).
    – Aucunes indemnités de chômage pour un candidat qui perds son mandat d’élu. Fini les pro de la politique, ça oblige le candidat a se chercher un vrai travail dans le “civil”, donc d’être plus proche de la réalité de ses concitoyens)
    – Maximum 2 (ou 3 peut-être) mandats consécutifs d’une durée max de 5/6 ans.
    – Plus aucun mandat dépendant des “grands électeurs”. Les sénateurs, les conseillers constitutionnels ça dégage! Marre de voir des fossiles dans des planques payés à rien foutre.
    – On pourrait même rajouter que pour être candidat, il faut avoir travailler un minimum de temps dans la vie “civil”

      +3

    Alerter
  • Politicoboy // 06.05.2017 à 22h34

    Le vote nul permet également d’exprimer un message, par exemple en prenant un bulletin vierge et en écrivant dessus: “je refuse de participer à cette mascarade”.

    Chaque bulletin doit etre lu à voix haute lors du dépouillement. Donc le vote nul permet de faire passer une idée, à petite échelle.

    Un abstenitonsite de plus ou de moins, au niveau atomisitique, cela ne change rien sur le commentaire des journalsites à 19h. Par contre, un message écrit, surtout si le message est répété par un groupe d’électeurs, laisse une trace dans les consciences, au minium chez les gens qui dépouillent et qui partageront peut etre ensuite leur expérience avec leurs cercles d’amis.

    Je vous recopie le message lu sur un formum de la France Insoumise:

    Je ne vote pas Le Pen, pas plus que Macron, je ne vote pas blanc, je vote nul : je vote NON!

    Pour ma part, un des points d’orgue de votre de campagne restera la volonté de passer à la VI ème république. Dans ce sens, il me semble que pour ceux qui ne veulent pas faire de choix, voter “NON” est une façon de s’exprimer qui peut porter un message fort. Ainsi, offrir la possibilité aux électeurs de récupérer un bulletin imprimable avec marqué “NON”, pourrait s’avérer être une alternative porteuse d’un message au banal vote blanc ou vote nul.

    Bien relayé, ce message peut faire grandir la FI et lui ouvrir la possibilité d’être d’autant plus un contre-feu à l’assemblée nationale. Cela reste une maigre consolation mais il faut savoir gagner de petites batailles pour gagner la guerre.
    ,

      +2

    Alerter
    • Fritz // 06.05.2017 à 23h23

      “Chaque bulletin doit être lu à voix haute lors du dépouillement. Donc le vote nul permet de faire passer une idée, à petite échelle”.

      Hélas, si le nom du candidat doit bien être lu à voix haute, il n’en va pas de même des bulletins nuls. Je dépouille les voix depuis plus de vingt ans et jamais je n’ai entendu un collègue scrutateur dire le message laissé sur un bulletin annoté. Au maximum, il le montrera aux autres scrutateurs sans rien dire, avec un sourire entendu.

      Pire : tous les messages ajoutés sur un bulletin sont rangés dans la rubrique “mention injurieuse” du formulaire de dépouillement, y compris les messages les plus courtois, les plus construits, les plus motivés. Ce serait le cas du message que vous proposez, “je refuse de participer à cette mascarade”.

        +2

      Alerter
  • Bernard GRAPPERON // 06.05.2017 à 22h37

    Quel que soit le taux de participation (votr blanc ou abstention) un des deux candidat sera élu président de la république.
    Tous ces commentaires équuvalent à se chatouiller pour se faire rire.
    C’est après qu’il faudra agir. Pour les élections législatives qu’il y aura lieu de choisir.
    Les résultats seront :
    – Une adhésion massive au projet gouvernemental qui mettra en oeuvre ses projets,
    – soit par un éparpillement des votes en une quirielle de partis plus ou moins consistants ne sachant pas créer une opposition constructive,
    -soit par la création d’un qrand parti d’opposition, dont on sent les prémisses, qui rendrait éventuellement toute gouvernance impossible. Après cela que se passera-t-il ?
    – Le gouvernement démissionne et on refait des élections législatives,
    – Le président démissionne et c’est “retour à la case départ’.
    – Le président n’entend pas se laisser mener par quelques meneurs et pour assurer le calme et
    le maintient de l’ordre (avez-vous remarqué que les deux candidats préconisent le
    renforcement de la police et de l’armée), décrètera des arrêtés d’urgence et au pire un coup d’état.

      +3

    Alerter
  • Akira // 06.05.2017 à 22h38

    Cher Olivier
    Vous avez mal compris la proposition de Hamon. La condition pour faire revoter est que les vote blanc remporte la majorite relative, pas 50%.
    Mais bon, ca reste assez inatteignable.

      +3

    Alerter
  • Grim // 06.05.2017 à 23h02

    Autant, en l’état du système je suis assez d’accord avec l’analyse de O.Berruyer, autant je ne crois pas que l’abstention soit une solution.

    L’abstention ne peut pas être considérée comme une mouvement d’ensemble, il y a diverses raisons qui poussent à l’abstention (dépolitisation, boycott des élections…). La reconnaissance du vote blanc avec effet révocatoire peut être utile pour rejeter des choix qui nous paraissent mauvais, cela pourrait nous être utile pour ne pas avoir à choisir (et à subir pendant 5 ans) un des deux candidats du second tour qui sont certainement rejetés par une majorité de la population. ça aurait pu aussi être utile pour les américains lors de leur dernière élection présidentielle où les deux “grands” candidats étaient assez rejetés (surtout qu’une grande part se sont abstenus cad on refusé de choisir un des candidats présents pour l’élection, s’ils s’étaient mobilisés pour voter blanc, ils auraient eu droit à un autre choix.).

      +4

    Alerter
  • Louis Robert // 07.05.2017 à 01h30

    Je ne participerai pas à ce jeu de… dupes, trop occupé à rerelire et à méditer le

    “Discours de la servitude volontaire”

    http://www.singulier.eu/textes/reference/texte/pdf/servitude.pdf

    “Or ce tyran seul, il n’est pas besoin de le combattre, ni de l’abattre. Il est défait de lui-même, pourvu que le pays ne consente point à sa servitude. Il ne s’agit pas de lui ôter quelque chose,mais de ne rien lui donner. Pas besoin que le pays se mette en peine de faire rien pour soi, pourvu qu’il ne fasse rien contre soi. Ce sont donc les peuples eux-mêmes qui se laissent, ou plutôt qui se font malmener, puisqu’ils en seraient quittes en cessant de servir. C’est le peuple qui s’asservit et qui se coupe la gorge ; qui, pouvant choisir d’être soumis ou d’être libre, repousse la liberté et prend le joug ; qui consent à son mal, ou plutôt qui le recherche… S’il lui coûtait quelque chose pour recouvrer sa liberté, je ne l’en presserais pas ; même si ce qu’il doit avoir le plus à coeur est de rentrer dans ses droits naturels et, pour ainsi dire, de bête redevenir homme. Mais je n’attends même pas de lui une si grande hardiesse ; j’admets qu’il aime mieux je ne sais quelle assurance de vivre misérablement qu’un espoir douteux de vivre comme il l’entend. Mais quoi ! Si pour avoir la liberté il suffit de la désirer, s’il n’est besoin que d’un simple vouloir, se trouvera-t-il une nation au monde qui croie la payer trop cher en l’acquérant par un simple souhait ? Et qui regretterait sa volonté de recouvrer un bien qu’on devrait racheter au prix du sang, et dont la perte rend à tout homme d’honneur la vie amère et la mort bienfaisante ? Certes, comme le feu d’une petite étincelle grandit et se renforce toujours, et plus il trouve de bois à brûler, plus il en dévore, mais se consume et finit par s’éteindre de lui-même quand on cesse de l’alimenter, de même, plus les tyrans pillent, plus ils exigent ; plus ils ruinent et détruisent, plus où leur fournit, plus on les sert. Ils se fortifient d’autant, deviennent de plus en plus frais et dispos pour tout anéantir et tout détruire. Mais si on ne leur fournit rien, si on ne leur obéit pas, sans les combattre, sans les frapper, ils restent nus et défaits et ne sont plus rien, de même que la branche, n’ayant plus de suc ni d’aliment à sa racine, devient sèche et morte.”

      +2

    Alerter
  • bili // 07.05.2017 à 02h01

    Grosse erreur aujourd’hui le vote blanc ne fait pas autant écho que l ‘abstention car il ne représente que 2%
    imaginez un scrutin ou le vote blanc fait 20% ! Assurément il ferais beaucoup plus écho que les 20%d ‘abstentionniste…

    Car le vote blanc est un “doigt d’honneur franc et claire aux candidats ”
    tandis que le l ‘abstention peut être assimilé à du je m’enfoutissme , ou à un manque d’intérêt pour la chose politique ou tout autre chose, voila le grand défaut de l’abstention.

      +7

    Alerter
  • Jay SWD // 07.05.2017 à 03h05

    Désolé pour le HS,mais je mets ça ici:

    Il me semble que le samedi et le dimanche d’une élection,on est bien censé ne pas parlé de la campagne n’est-ce pas??
    Alors A QUOI JOUENT LES GUIGNOLS DE LIBERATION???????????

    http://kiosko.net/fr/np/liberation.html

    Belle conclusion à cette gargantuesque “quinzaine de l’Anti fascisme”,n’est-ce pas??
    Voilà le nouveau fascisme,cool,sexy,funky,pas prise de tète,mais d’une redoutable efficacité,et celui qui n’obéit pas est de facto considéré comme déviant…

    demain je vote CONTRE Macron,et si cela avait été mon chien à la place de MLP,et bien j’aurais également voté pour mon chien…

    Juste une question:
    -que prévoit la loi dans ce type de délit?
    -bon,j’imagine que je vais un peu loin,mais cela ne peut-il pas remettre en cause le résultat des élections??

      +3

    Alerter
    • Brujitafr // 07.05.2017 à 06h01

      De nombreux internautes se sont posé des questions sur la couverture partisane du journal. Pourtant, si la loi interdit la «propagande électorale» aux médias dès la veille du scrutin, la presse imprimée n’est, elle, pas concernée.
      http://www.brujitafr.fr/2017/05/en-pleine-periode-de-reserve-liberation-appelle-a-voter-macron-en-une.html

      Mais qu’en est-il de la version électronique du quotidien, accessible à tout un chacun ? C’est là une question qui devrait trouver une réponse dans les jours qui viennent……

        +2

      Alerter
  • Jetaimalbert // 07.05.2017 à 03h21

    vous savez quoi ?
    je pense que l’abstention est le seul non-bulletin qui tient la route.
    à m’entendre dire, depuis 15 jours ou presque, que je devrais être le barrage à l’ignominie, que je devrais voter comme il faut (ils m’ont pas donné l’heure, ni ce que je devrais porter, c’est grave ? ), le bulletin blanc n’est pas possible :
    jamais votant à droite, sauf en 2002 comme tous les gars un poil en ligne d’une normalité qu’on ne m’accorde qu’à cette occasion, demain, si je me déplace, je ne vote pas blanc.
    et, quitte à me pincer le nez, à m’oblitérer le moindre orifice en phase avec ce que je pense des souliers qui me mènerai au bureau dévot, je le dis tout net :
    si je trouve mes godasses, que je brulerai ensuite avec l’argent de mes maigres aides sociales (que bien sur je ne mérite pas, Emmanuel, mon Manu !), que j’y trouve les pieds qui vont dedans, prêts à roder dans ce lieu de perdition, je le dis tout net, je voterai contre.
    ils m’ont convaincu les blaireaux, et je les enjoins à m’encourager à m’abstenir, Plenel ! Cohen ! Naguy, la clique !!
    «abstiens toi !!»
    Car, demain, si je vote, c’est contre vous, minables !, pour vous faire mentir, vous enjoindre à aller vous faire foutre, et quelque part, vous suivre, voter contre, tout contre.
    voter lepen, contre votre poulain, contre votre bien-être, malpensance dégénérée.
    demain du lever, à 20 heures, je me motiverai à m’abstenir.
    dur combat, que je gagnerai, malgré vous.. j’espère..

      +1

    Alerter
  • Joanna // 07.05.2017 à 05h01

    C’est un billet qui m’a bien fait plaisir.
    Pleinement d’accord avec O.B. et la majorité des commentaires.
    Jamais je n’avais distribué autant de « thumbs up » sur un billet de ce site.

    Pour ma part j’ai mille et une raisons de ne pas voter pour celui qui fait füreur auprès des médias et quelques bonnes raisons de ne pas voter « blanc ». Pour moi un tel vote est comme laiteux, insipide et sans saveur, c’est une expression molle.
    Alors je vais choisir l’option qui fera que les zélés télécommenteurs feront le plus la tronche ce soir en espérant bien sûr que beaucoup d’électeurs auront la même idée.

    * Parmi les mille et une raisons évoqués plus haut la vision hier d’un Raffarin autour d’une table entre BHL et Estrosi …
    J’en profite pour évoquer des sujets que j’aimerais trouver ici quand ce sera possible :
    – la Corée du Nord avec un rappel sur la guerre de Corée
    – le panafricanisme prôné par Kémi Séba
    – un rappel historique sur le génocide vendéen, épisode de notre histoire bien peu connu dans toute son horreur.

      +3

    Alerter
  • kasper // 07.05.2017 à 05h03

    Juste par rapport a la proportionelle comme mode de scrutin pour l’Assemblée:

    Ce qui m’ennuie dans ce mode de désignation, c’est que j’y vois une formidable aubaine pour les apparachiks des gros partis de se garantir une place au chaud simplement en jouant sur le placement des individus dans les listes.

    Partons de l’hypothèse qu’on a 100 sièges, que la candidature se fait sous la forme du dépôt d’une liste ordonnée de 100 noms et que pour une liste qui fait 25% des voix, les 25 premiers noms deviennent députés. (Mais peut etre ce n’est pas ce que vous avez en tete, merci de me le signaler).

    Alors un parti qui peut compter sur 15% des voix sures, 25% pourquoi pas, reservera les 15 premieres places a ses éléphants, les 10 suivantes a leurs lieutenants, le reste a des sous fifres. Le tout au niveau national, et si chaque parti fait pareil vous aurez 100% d’apparatchiks au parlement, qui devront tous leur investiture et leur election directement au parti, sans electorat local qui les inciterait un peu a tenir parole. Plus de risque d’avoir des frondeurs, en gros.

    C’est pourquoi il est nécessaire d’ajouter a la proportionnelle des mesures anti apparatchiks garantissant le renouvellement de députés. Comme ca a chaud:

    – mandat unique, si vous etes élu une fois vous ne pouvez plus etre sur une liste lors des élections suivantes, meme celle d’un autre parti.

    – tirer les députés des listes au hasard. Si vous avez 25% des voix, ce ne sont pas les 25 premiers de votre liste qui sont députés, mais 25 membres de la liste pris au hasard.

      +2

    Alerter
  • Brujitafr // 07.05.2017 à 05h59

    Ni Macron, ni Le Pen ? Comment ne pas culpabiliser….
    http://www.brujitafr.fr/2017/05/ni-macron-ni-le-pen-comment-ne-pas-culpabiliser.html

      +1

    Alerter
  • Thierry // 07.05.2017 à 10h35

    Le ni ni, ca peut être vu comme un symptome du nihilisme.
    Les philosophe ont à nous apprendre sur le sujet:

    https://blogs.mediapart.fr/flore-dambrosio-boudet/blog/050517/lettre-ouverte-dun-professeur-de-philosophie-ses-eleves

      +0

    Alerter
  • un sans dent // 07.05.2017 à 11h38

    restons cool !
    aujourd hui allons voter comme nous le voulons
    et allons nous reposer après a la niche
    les législatives arrivent
    pour l heure il pourra faire des inaugurations et couper des rubans
    et présenter son programme néolibéral
    c est a la fin que l’on paye les musiciens

      +1

    Alerter
  • condamy // 07.05.2017 à 13h51

    OUi mais il faire reconnaître le vote blanc avant que le gouvernement quel qu’il soit décrète le vote obligatoire et donc élimine l’abstention d’où l’utilité de voter blanc maintenant .

      +0

    Alerter
  • Michel Ickx // 07.05.2017 à 13h56

    Et pourtant tout était dit depuis la fin du 19ème siècle:

    http://www.homme-moderne.org/textes/classics/mirbeau/greve.html

    Octave Mirbeau sur le scrutin universel.

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications