Les Crises Les Crises
28.mars.201628.3.2016 // Les Crises

Pere Daniël : Lettre Ouverte a son Excellence Monsieur Didier Reynders Ministre Belge des Affaires Etrangères

Merci 16
J'envoie

La vision d’un prêtre chrétien belge en Syrie.

Source : Bid 24 Uur, Daniël Maes, 11-03-2016

Père Daniël

Père Daniël

LETTRE OUVERTE

 

A son Excellence Monsieur Didier Reynders Ministre Belge des Affaires Etrangères,

Excellence,

Permettez-moi, comme compatriote belge en Syrie, de me diriger vers vous pour vous informer sur ma situation et celle du peuple syrien, afin de vous demander la protection nécessaire dans la mesure que vous la pouvez donner.

En 2010 moi, Daniel Maes, père Prémontré de l’abbaye flamande Postel-Mol je suis arrivé en Syrie, au service de la communauté religieuse de Mar Yakub à Qâra, Qalamoun, Syrie. Malgré les préjugés et les méfiances, le contact avec le peuple et le pays m’a donné vraiment un choc culturel. C’est vrai, les libertés, personnelles politiques n’étaient pas si nombreuses ni désirées (ce qui a entre-temps profondément changé, à travers l’acceptation de plusieurs partis politiques). De l’autre côté, c’était une société harmonieuse où les différentes religions et groupes ethniques vivaient entre eux en paix pendant des siècles. L’hospitalité orientale était une qualité bien vécue et on vivait une sécurité que nous n’avons jamais connue dans notre pays. Le phénomène de vol et de vandalisme était quasi inexistant. Le pays n’avait pas de dettes et il n’y était pas de sans-logis. Au contraire, des centaines de milliers des refugiés d’autres pays étaient accueillis ici et entretenus comme les propres habitants. La vie journalière était bon marché. Les écoles, les universités, les hôpitaux étaient gratuits, même pour nous, les étrangers résidants dans une communauté syrienne.

Entretemps une terrible guerre a éclaté. Avec nos propres yeux nous avons vu comment cette révolte a commencé dans notre village et comment des étrangers (pas des syriens) ont organisé des manifestations contre le gouvernement. Eux même faisaient des photos et vidéos, qui étaient diffusées par la TV station Al Jazeera à Qatar, avec le message mensonger que tout le peuple était en révolte contre une dictature. Ils invitaient les jeunes du village de les rejoindre. Des meurtres et des attentats se multipliaient, une fois dans un milieu sunnite, et après dans un milieu chrétien pour faire croire qu’il s’agissait d’une revanche pour but de provoquer une guerre civile interne. Malgré toute tentative de déstabilisation les syriens sont restés unis. Comme une seule famille ils ont résisté à la provocation de la haine entre les différents groupes. Ensemble ils ont manifestés contre les terroristes de l’extérieur et contre les pays qui les soutenaient. Des centaines de milliers de victimes innocentes ont été tuées, dont principalement des soldats et des gens de la sécurité. Des écoles, des hôpitaux et l’infrastructure ont été détruits. Quelques millions de gens ont quitté le pays mais la plupart des réfugiés restaient dans le pays même. Ils ont déménagé vers une zone protégée par l’armée. Le gouvernement avait notamment décidé de ne pas protéger les puits de pétrole dans le désert, mais bien le peuple, y compris toutes les minorités. En novembre 2013 nous étions nous aussi la cible. Les attaques et les tirs étaient si forts qu’il n’y avait plus d’espoir de les survivre. Dieu merci, nous sommes tous restés en vie jusqu’ici, à une manière plus que miraculeuse, ainsi que le peuple de Qâra, grâce à l’armée. Puis l’intervention russe, à la demande du gouvernement syrien, a vraiment repoussé les groupes terroristes d’une manière efficace. Et le peuple syrien est très reconnaissant pour cette aide militaire. Les citoyens reprennent espoir, bien que le flux continue des djihadistes du monde entier, armés, entrainés et payés grassement, par des puissances extérieures.

Ainsi nous vivons la plus grande tragédie humanitaire d’après la deuxième guerre mondiale. Nous tâchons de faire le possible pour soulager les souffrances de chaque personne ou famille qui est en détresse. Avec notre communauté nous étions capables d’ériger trois centres d’aides humanitaires : à Damas, à Tartous et dans notre monastère à Qâra. En outre nous étions capables de distribuer récemment plus que 8.500 paquets d’aides humanitaires, une ambulance et le quatrième « hospitainer » (un très précieux hôpital mobile). C’est pourquoi, mère Agnès-Mariam, la fondatrice et supérieure de ce monastère, a reçu à Moscou dernièrement, au nom du monastère, le prix important Femida pour un engagement exceptionnel de paix et de justice. Bien sûr, cette aide n’est possible que grâce à nos innombrables bienfaiteurs, de quelques organisations internationales et de quelques pays comme les Pays-Bas, qui veulent nous aider.

Avec une grande confiance nous nous dirigeons maintenant vers vous pour demander de ne plus soutenir la désinformation grave des médias mais de reconnaître en toute honnêteté ce qui ce passe réellement en Syrie. N’oublions jamais l’exemple des tragédies récentes. Avec de gros mensonges des peuples et des pays ont été massacrés et détruits. Apparemment certains pouvoirs mondiaux voulaient avoir le pétrole, l’or, les banques et la réserve des armes. Aussi notre pays a activement aidé à transformé certains pays dans le chaos complet, comme nous les trouvons maintenant. Pourquoi?

La Syrie est un pays souverain, le berceau des civilisations les plus anciennes et de la plus précieuse foi chrétienne. Il a un gouvernement soutenu par une grande majorité du peuple avec toutes ses différentes religions et groupes ethniques, ses minorités et ses majorités, sa diversité. Il n’y a aucune loi qui permet à un étranger de s’ingérer en lieu et place du peuple lui-même. Toute intervention en dehors des accords internationaux est illégale et inhumaine. Et il appartient aussi exclusivement au peuple syrien de décider sur son future et son gouvernement. Nous attendons de vous que vous rejetez fermement toutes les manipulations et mensonges que vous avez diffusé pour légitimer le massacre du peuple et la destruction du pays. Est-ce-que le flux misérable des réfugiés doit encore s’agrandir ? Est-ce-que cela vous plait que tout un peuple soit précipité dans la plus grande misère et souffre sous des sanctions, qui ne sont rien d’autre que du terrorisme économique, à cause d’une pipe-line, à cause du pétrole ou du gaz, ou à cause du lieu stratégique extrêmement important ? La paix et la sécurité pour ce peuple exigent la préservation de l’intégrité territoriale, de l’indépendance, de l’unité nationale et de l’identité culturelle. En outre, la cessation actuelle des hostilités, bien que fragile, doit-elle être détruite par des nouvelles actions militaires illégales?

Excellence, un vrai homme d’état prépare l’avenir, il respecte les lois internationales, il reconnaît la souveraineté d’autres peuples comme il veut que son identité soit respectée et dont il est le serviteur (ce qui est en latin la signification du mot « « ministre »). Soyez courageux, prenez contact avec le gouvernement syrien, enlevez immédiatement toutes les sanctions et offrez votre soutien nécessaire et possible, de la part du peuple belge. Celui qui sert, au contraire, les intérêts des pouvoirs étrangers pour aider à massacrer des peuples innocents est un leader des terroristes, indigne d’ être nommé un politicien digne. Nous vous supplions de ne plus vous mettre à côté des meurtriers, mais à côté des victimes innocentes. Voilà, ce que nous, le peuple syriens et tant de gens de bonne volonté en Belgique et ailleurs attendent de vous. Nous tous, vous en serions très reconnaissants et l’histoire vous honorera comme quelqu’un qui mérite d’être nommé un vrai homme d’état.

Veuillez accepter nos sentiments de reconnaissance ensemble avec notre cri de cœur,

P. Daniel Maes (de Postel-Mol) – Deir Mar Yakub, Qâra, Syrië – 11 mars 2016

Source : Bid 24 Uur, Daniël Maes, 11-03-2016

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

23 réactions et commentaires

  • Spectre // 28.03.2016 à 03h09

    Père Daniël,

    Je crains hélas que votre plaidoyer ne tombe dans les oreilles d’un sourd :

    “Bachar al-Assad devra répondre de ses actes devant la CPI.” (http://www.rtbf.be/info/dossier/la-syrie-entre-contestation-et-repression/detail_didier-reynders-al-assad-devra-repondre-de-ses-actes-devant-la-cpi?id=9227222)

    « Le ministre [Didier Reynders] fait la différence entre ces personnes [radicalisées] et celles combattant aux côtés du régime du président syrien Bachar al-Assad. Ces dernières devront “être envoyées devant la Cour pénale internationale”. Il fait aussi la distinction avec “ces jeunes qui, peut-être par idéalisme, vont travailler dans l’humanitaire ou se battre aux côtés de l’armée syrienne de libération ; on leur construira peut-être un monument comme héros d’une révolution”. » (http://www.7sur7.be/7s7/fr/1502/Belgique/article/detail/1622158/2013/04/26/Belges-en-Syrie-Reynders-deplore-un-manque-de-communication.dhtml)

    Les Belges auront pu constater, la semaine dernière, les plaisantes conséquences de cette “révolution”. Au lieu d’un monument aux héros de la révolution démocratique, ce sera un monument aux morts.

      +66

    Alerter
    • Saadane // 31.03.2016 à 23h29

      Je me rappelle tres bien cette observation faite par notre ministre des AE juste qque temps apres sa prise de fonction et merci de nous avoir rappellé la citation complete et la source de l’info, j’avais été sidéré d’entendre cela de la bouche d’un ministre. Ce que je ne comprends pas c’est pq nos medias fort dans l’archivage des infos ne lui ressorte pas cette citation, rien que pour cela, il devrait remette sa démission compte tenu de l’idealisme de ces combatants de retour de syrie et lui c’est une satue de la betise qu’on devrait lui eriger.

        +1

      Alerter
  • Pierre Van Grunderbeek // 28.03.2016 à 04h46

    Au Père Daniël Maes,
    Votre lettre m’a touché parce qu’elle dit la vérité. Les Syriens, avant 2011, vivaient dans un pays où toutes les communautés vivaient ensemble en se respectant beaucoup plus d’en France, en Belgique ou en Europe aujourd’hui. On peut effectivement dire que la surveillance policière était importante, c’est vrai, mais il s’agissait aussi de protéger ce fragile équilibre contre les visées de l’organisation des Frères musulmans qui voulaient transformer le pays en République islamique.
    A partir de 2011, ce sont les mosquées salafistes qui ont profité de la crise pour déclencher un vent de révolte auprès des populations sunnites les plus pauvres. Quand on a un voisin comme l’Arabie saoudite, on ne peut pas vivre en sécurité et les Syriens l’ont découvert à leurs dépends.
    Alors, un athée et un ambitieux comme Didier Reynders n’est pas l’homme qui peut comprendre votre lettre ouverte. Les subtilités de l’organisation de la vie communautaire et religieuse syrienne demandent une attention particulière et il n’a pas de temps à y consacrer. Il sait que sa carrière politique dépend de sa fidélité aux institutions occidentales : UE, OTAN etc. Ce ne sera pas lui qui prendra une initiative comme vous l’espérez. Didier Reynders n’a aucun pouvoir d’initiative, comme les autres dirigeants européens d’ailleurs.

      +91

    Alerter
    • Soizic // 28.03.2016 à 10h35

      “un athée et un ambitieux comme Didier Reynders n’est pas l’homme qui peut comprendre votre lettre ouverte. ”
      Alors selon vous parce qu’on est athée on est ignoble?
      Que faites-vous donc, Monsieur, sur ce site où la liberté de pensée est un principe fondamental?
      Je suis athée et profondément touchée par cette lettre qui décrit l’exacte réalité de la Syrie et des Syriens, peuple noble s’il en fut.

        +14

      Alerter
      • Pierre Van Grunderbeek // 28.03.2016 à 21h40

        Je ne doute pas que vous puissiez être touché et je n’ai pas écrit que les athées sont ignobles seulement je n’entends aucune association athée ou laïque lancer des appels pour venir à l’aide des communautés chrétiennes qui sont décimées par les islamistes.
        Ma critique s’adressait à Didier Reynders. S’il était chrétien, il ne ne pourrait rester silencieux. Il serait aussi moins cynique s’il était moins ambitieux.
        Il a fait une visite en Arabie saoudite en 2012. En tant que Ministre des Affaires étrangères, c’est normal. Ce qui est moins normal, c’est qu’il y a rencontré un prince saoudien condamné en France. Inconscience ou incompétence ?
        http://www.dhnet.be/actu/belgique/reynders-rencontre-un-prince-saoudien-condamne-en-france-51b746c9e4b0de6db977bde4

          +12

        Alerter
  • Gier 13. // 28.03.2016 à 07h16

    “Les libertés politiques n’étaient pas si désirées”
    Voilà une idée intéressante. Elle nous rappelle que ces libertés politiques sont sans doute des valeurs et des aspirations occidentales… que toute la planète ne partage pas. Elles sont le résultat de notre histoire, de l’évolution de nos sociétés et des rapports de force qui s’y sont créés. Cette simple phrase nous rappelle qu’ailleurs c’est différent. Par conséquent tenter d’imposer par la violence des valeurs ou institutions auxquelles les peuples n’aspirent pas, qu’ils ne réclament pas (ou trop peu) est voué à l’échec. Même s’il s’agit de démocratie ou de libertés. Il importe de laisser les peuples et civilisations marcher à leurs rythmes propres.

    D’autre part, nul n’est dupe. Tout le monde sait que les “libertés politiques” sont combattus avec force par ceux qui dirigent le monde. Qui peut ignorer que la démocratie est bafouée tous les jours en UE comme aux USA ? Sa seule utilité consiste à l’agiter comme étendard lorsque les dirigeants du monde ont besoin de justifier la destruction d’un peuple, le déclenchement d’une guerre, la disparition d’un état qui les empêchent d’exploiter, de piller et de s’enrichir encore et toujours au détriment de tous.

      +58

    Alerter
    • Bozi Lamouche // 29.03.2016 à 09h35

      Mr gracques vous m’avez l’air spécialisé dans l’anachronisme….19 17 et 2016 ….les temps changent, étonnant non ?
      après une décennie noir en Algérie je vois affirme et la quasi totalité du peuple algérien avec moi, que celui nous gouverne, on s’en tape tant qu’il ne nous bombarde pas …on a subi la même chose que les syriens mais notre chance a été que la France et l’Occident n’ont pas appuyé les islamistes locaux…depuis on a bien compris et on a modéré nos aspirations démocratiques….vous avez du mal à suivre ? Mettez y du vôtre : nous sommes en pleine régression démocratique ….

        +3

      Alerter
  • sergeat // 28.03.2016 à 08h29

    En lisant cette lettre me revient à l’esprit l’alerte décrite par Alexandre Douguine dans sa “quatrième théorie”,il fustigeait les doctrines de Fukuyama de la fin de l’histoire après la désintégration de l’Union Soviétique.Cette fin de l’histoire permettrait de remodeler le monde par les néo-cons,on voit le résultat en Syrie (Irak,Libye….),malheureusement la Belgique a suivi les US (sans parler de la France,ou notre gouvernement éradique à l’école le “roman” historique pour devancer ses maîtres américains).
    Espérons que la belle Syrie par ses dernières victoires prouvera que le monde ne peut être modelé,manipulé,désintégré,redessiné par des théoriciens d’outre atlantique et leurs valets dont la France en est un triste exemple.

      +35

    Alerter
    • gracques // 28.03.2016 à 14h18

      Ha oui le beau roman national en histoire :
      Dieu , le Roi et le sacre Coeur !

      Ha non ? Pas celui là ?
      Alors vous n’êtes pas un VRAI français !

      Ne pas confondre apprentissage de la chronologie avant une étude thématique et gavage de cerveaux , même pour la ‘bonne cause’.

      PS : j’approuve totalement Melenchon quand il s’exerce à reveiler un roman national de gauche ….. c’est son rôle d’homme politique que de nous donner une vision du passé et donc une voie pour l’avenir …. mais ce n’est pas le rôle d’un professeur d’histoire qui doit retranscrire l’état d’un savoir et les outils d’analyse pour en comprendre le sens et les limites …en fonction de l’age de son public , bien sûr.

        +2

      Alerter
  • MD // 28.03.2016 à 09h41

    Une autre voix si besoin était :
    https://www.cath.ch/newsf/syrie-mgr-georges-abou-khazen-denonce-les-incoherences-et-les-erreurs-des-occidentaux/
    en septembre dernier.
    Mais quel me(r)dia reprendra ces voix ?…

      +4

    Alerter
  • bluetonga // 28.03.2016 à 09h58

    Il est évident que son Excellence Didjé (le surnom de Didier Reynders dans la presse belge) restera sourd à cette belle supplique. C’est un carriériste libéral, atlantiste pur jus, qui hurle avec les loups et bêle avec les moutons. Compromission et sang versé sont le cadet de ses soucis, pourvu que ce soient d’autres qui en donnent l’ordre.

    Il n’empêche que c’est ce genre de lettre et de témoignage qui contribue à faire basculer les opinions. Sa sincérité et son authenticité ne sauraient faire de doute. Merci de l’avoir répercutée.

    Par ailleurs, voilà pourquoi le regime change ne passera pas en Syrie. Il y a réellement une volonté populaire de résister parmi les syriens, et un gouvernement pour cristalliser cette volonté. Tous les aboiements des néo-cons américains et les jappements de leurs sous-fifres européens ne feront rien à l’affaire.

      +30

    Alerter
  • patrickluder // 28.03.2016 à 10h45

    un texte à prédisposition historique … personne ne pourra dire “nous ne savions pas …”

      +20

    Alerter
  • Louis Robert // 28.03.2016 à 11h04

    Après une vie à suivre et à combattre la politique de l’Empire et de ses complices non seulement dans la région mais bien dans le monde entier, je me dois d’affirmer ceci: Dieu que ces textes courageux viennent tard!

    C’est bien avant que ne se multiplient les champs de ruines ainsi que les millions d’innocentes victimes et de réfugiés, bien avant que nos sociétés explosent d’attentats terroristes, qu’ils eussent dû essaimer.

    Payer le prix du “crime du silence” (Bertrand Russell — “the crime of silence”) pouvait être évité.

    Que de vies perdues en vain! Devant, quel affreux spectacle de désolation, désormais!

      +12

    Alerter
  • Le STER // 28.03.2016 à 12h30

    Après l’intervention de Bush en Irack , bombardé pour de fausses raisons , mais pour de vrais puits de pétrole, Sarkosy suit le même chemin en Lybie, Hollande reste dans ses traces en Syrie……. Partout le chaos pour de fausses raisons mais pour des vrais puits de pétrole ou pipeline du Qatar-Turquie en vue d’alimenter l’Europe.
    Nous nous comportons toujours comme de vrais colonialistes……… Est-ce qu’un jours nos dirigeants ne se comporteront plus comme de vrais débile qui ne pensent pas aux conséquences de leurs actes?
    Ceux qui vont payer la facture ,ce sont les peuples et pour de très longues années, de la Grèce a Lampedusa, et aujourd’hui a l’UE entière. ( sans occulter tout les drames engendrés par ces chaos , ces guerres qui vont apporter la désolation sur terre ).
    Sur un autre front voir le film de Paul Moreira, très révélateurs des mensonges incessants de nos dirigeants.

      +23

    Alerter
  • fanfan // 28.03.2016 à 13h01

    Une autre voix, Mère Agnès-Mariam de la Croix: https://www.youtube.com/watch?v=wXZK-Aat6Tk

      +9

    Alerter
  • hofer // 28.03.2016 à 13h57

    Père Daniël, votre lettre m’a énormément émue mais je crains qu’elle ne s’adresse à un mur !

    Merci de l’avoir écrite, au moins avons-nous une autre face de la vérité que celle que l’on nous assomme à longueur d’années……

    Je souhaite ardemment que l’on y réponde favorablement…. Je vous souhaite bon courage et que ce Dieu que vous servez vous entende enfin !

      +14

    Alerter
  • pinaute // 28.03.2016 à 16h22

    Ceux qui savent ont un devoir d’agir. Ne pas le faire dans certaines circonstances devient un acte complice d’un crime.

      +7

    Alerter
  • Gier 13 // 28.03.2016 à 19h04

    Mère Agnès Mariam… sur les migrations voulues et organisée par l’Occident. C’est le point de vue de quelqu’un qui est sur le terrain. Qui diffère drôlement du discours officiel. Ca dure 7 mn.

    Ensuite… Je ne sais pas qui est cette moniale. Vous en ferez la critique.

    J’ai noté entre autre : ” Tout ce qui émane de l’Etat Islamique est commandité, soigneusement étudié et ne sort pas d’un millimètre de ce qui a été voulu” “Les élites dominantes ont besoin d’une menace pour devenir des héros”.
    C’est certainement encore plus vrai pour les USA qui se sont construits dans l’adversité et avec des énemis à détruire. Les Indiens, les Mexicains, les Empires centraux Européens, l’Allemagne Nazie, le Japon d’Hiro Hito, l’URSS…. je dois en oublier.

    C’est ici : https://www.youtube.com/watch?v=ixfK2T8hmAo

      +6

    Alerter
    • anne jordan // 28.03.2016 à 22h47

      Mère Mariam de la Croix *ne dit pas que ” l’immigration est voulue , ” elle dit PIRE : que le terrorisme est voulu !
      la communauté des youtubeurs n’a pas osé titrer avec sincérité .
      Elle ne dit pas autre chose que le président Assad : les syriens doivent rester chez eux et reconstruire leur pays !
      *c’est une religieuse syrienne ,rien d’autre et elle nous alerte depuis longtemps !

        +8

      Alerter
  • Lea_ // 28.03.2016 à 20h47

    Cette lettre poignante pleine de réalisme, de vérité et de désespoir de voir la Syrie en miettes a été envoyée le 11 mars. Nous sommes déjà le 28 et …?
    Ce prêtre engagé aurait aussi dû l’envoyer à nos médias. Qui sait, si quelques rédactions n’auraient pas pris leur courge à deux mains – bravant ainsi les oukases des donneurs d’ordre – et ne l’auraient pas publié ? Mais je rêve là: l’honnêteté intellectuelle et les journalistes (sauf exception) ne font pas un.

      +5

    Alerter
  • step // 29.03.2016 à 10h38

    Devant tant d’approbation des commentateurs, je vais y mettre mon petit bémol. Les prélats catholiques ne se font pas souvent remarquer pour leur virulent soutien aux aspirations démocratique des peuples. Ils sont une figure d’autorité de “droit divin”, pas forcément de ceux qui sortent gagnants des révolutions… surtout celles où une bonne part des “révolutionnaires” visent le “nettoyage des minorités confessionnelles” et qu’ils font partie des minorités en question.
    Il est donc dans son intérêt de soutenir le parti le moins hostile à l’amélioration de sa durée de vie, et d’éviter dans les circonstances actuelles de pinailler sur la grosseur de l’aspiration démocratique et sur la crise sociale qui a aussi contribué à mettre des gens dans la rue. Car si il est absurde de ne pas voir de mains étrangères dans ce conflit, il est tout aussi déraisonnable de ne voir que cela.

    Il est par contre intéressant de retrouver le fait probablement très honnêtement dit du “bien vivre” certes ganté de fer qui prévalait avant la guerre. Mais la réussite d’un pays souverain qui a en plus les tares d’avoir du pétrole et de ne pas être adoubé par l’occident, n’intéressera certainement pas un satrape belge.

      +1

    Alerter
  • Patrick Andre // 29.03.2016 à 11h04

    Merci Olivier, au moins cette lettre que je vous avait présenté dans un commentaire précédent n’est pas resté morte …car elle m’avait touché fortement…encore merci

      +2

    Alerter
  • NeverMore // 29.03.2016 à 16h36

    Une copie de la lettre pourrait être envoyée à Fabius, ne serait ce que pour le troisième paragraphe (Entretemps une terrible guerre a éclaté …).

    La lettre démontre soit l’imbécilité du ministre étranger aux affaires, soit sa duplicité, et dans tous les cas son cynisme et une impardonnable forfaiture.

      +5

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications