Bilan mensuel pour l’année 2011, que je commenterai peu, les images parlant d’elles-mêmes…

Je vous recommande de vous reporter également à la série de billets “températures” de la série sur le réchauffement climatique

La planète

Tout d’abord, voici l’évolution de la température de la planète (terres + océans) :

Climat Planète 2011

2011 est donc la 9e année la plus chaude depuis 1880, avec un écart de +0,5°C par rapport à la moyenne 1951-1980.

Climat Planète 2011

On note que les 11 dernières années figurent parmi les 12 années les plus chaudes depuis 1880 (la 12e étant 1998…). En lissant les températures sur 3 années glissantes, on obtient ce graphique :

Climat Planète 2011

Climat Planète 2011

Le tableau détaillé des écarts mensuels est éloquent :

Climat Planète 2011

La carte des anomalies des précipitations :

Climat Planète 2011

La carte des anomalies des températures : Climat Planète 2011

Climat Monde 2011

Climat Monde 2011

Climat Monde 2011

Voici la carte mondiale des évènements climatiques marquants de 2011 :

Climat Planète 2011

et le Top 10 des évènements :

Climat Planète 2011

Climat Planète 2011

L’hémisphère Nord

Voici la même étude pour les terres de l’Hémisphère Nord :

Climat Hémisphère Nord 2011

On observe que les températures augmentent plus dans cet Hémisphère (car les terres s’y concentrent) : près de 0,9°C d’écart à la moyenne….

Climat Hémisphère Nord 2011

Climat Hémisphère Nord 2011

Climat Hémisphère Nord 2011

Le fait que 2011 ait été plus fraiche que 2010 s’explique en partie par le phénomène La Nina, (précédemment décrit dans ce billet), alors que 2010 avait vu au contraire un phénomène El Nino

El nino 2011

El nino 2011

El nino 2011

2011 reste néanmoins l’année La Nina la plus chaude depuis 1880…

Le prochain billet analysera plus spécifiquement la situation en France et à Paris.

5 réponses à 1370 Point Météo – L’année 2011 (1/2)

  1. Gérard Le 28 janvier 2012 à 08h33
    Afficher/Masquer

    Peut-on parler de phénomène cyclique, comme le prétendent certaines personnes, en donnant comme exemple 1956, ou après un mois de décembre et janvier doux, il a fait une température de -20° en février.
    Il y a aussi la pollution qui peut accroitre ce phénomène, et amplifier le réchauffement climatique.


  2. Alain34 Le 28 janvier 2012 à 11h05
    Afficher/Masquer

    Allez, je me lance dans une prédiction à la con :
    Visiblement on est dans une année ‘La Niña’, donc ‘normalement’ moins chaude. On est aussi dans une phase ascendante d’activité solaire. Donc, vu les années passées, la prochaine année ‘El Niño’ de niveau élevé, si on est toujours en phase active du soleil (ce qui est fort probable vu que l’on est au début du cycle), sera une année super chaude, et on va se manger des canicules façon 2003 en pire (vu que le réchauffement global a continué son petit bonhomme de chemin)… je sais pas pourquoi, mais je sent bien 2015 comme une chaude année… ou 2014, ou 13 😛


  3. Marcus Le 28 janvier 2012 à 16h19
    Afficher/Masquer

    Merci pour toutes ces infos !
    Amicalement.


  4. Simon Le 28 janvier 2012 à 21h06
    Afficher/Masquer

    Afin d’agrémenter votre billet, avez vous vu la vidéo postée par la NASA récemment:
    http://www.nasa.gov/topics/earth/features/2011-temps.html


Charte de modérations des commentaires